Orzian, terre de richesses, de défis et de mystères à découvrir

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivé des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Coutumes, mode de vie et mentalités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: La géopolitique Orzanienne :: Royaume de Teïder
MessageSujet: Coutumes, mode de vie et mentalités Mer 28 Juin - 23:16
Hymne et devise nationale :

Hymne :

Longue vie au roi !
Dont la volonté triomphera
Longue vie au roi !
Et à la gloire qu'il nous apportera.

Mort à nos ennemis !
Qui coûteront à nos lames aiguisées.
Mort à nos ennemis !
Dont innombrables sont les méfaits .

Au sons des tambours.
Nous avançons.
Au son des tambours.
Nous triompherons !

Que nos ennemis tremblent.
Car notre colère est infinie.
Que nos ennemis tremblent.
Car nous vaincrons leur félonie.

Longue vie au roi !
Dont la volonté triomphera
Longue vie au roi !
Et à la gloire qu'il nous apportera.

Vive notre nation.
Terre de nos ancêtres.
Vive notre nation
Bénie par nôtre maître.

Louée soit la déesse.
Qui nous inspiré la vaillance.
Loué soit la père de la souffrance
Qui nous inculque la prudence.

Longue vie au roi !
Dont la volonté triomphera
Longue vie au roi !
Et à la gloire qu'il nous apportera.

Devise :

« La vie est faîte de souffrances et d'épreuves, celui qui sait apprivoiser la douleur et en triompher est véritablement maître de son destin. »

Les valeurs du royaume de Teïder

Dans une nation aussi centralisée, mais surtout dominée par un régime aussi autoritaire que celui du royaume de Teïder, il est inévitable que certaines valeurs deviennent des généralités et des normes qui influencent à peu près tout le monde même si des exceptions existent. Voici 5 grandes valeurs qui sont en tout cas communes à la population Teïderienne.

Nationalisme affirmé :

La propagande royale incessante et l'attitude sans cesse militariste de cette nation a fini par créer un fort sentiment nationaliste dans le cœur de beaucoup d'humains Teïderiens, même de ceux opposés au régime. Si ce n'est pas le régime qui est primordial, le destin national lui a été ainsi hissé depuis fort longtemps au rang de principe quasi religieux, mais surtout de but à suivre absolument dans un monde aussi dangereux.

Ainsi le destin national compte plus que tout, les autres nations sont vus comme des ennemis et des rivaux, jamais comme de véritables alliés ou égaux et l'on considère que le fossé entre un Teïderien et un étranger quelconque est immense, car la même essence ne coule pas dans leurs veines. Ainsi la patriotisme de beaucoup de soldats est particulièrement exacerbé, même celui de beaucoup des plus cyniques, mais aussi des valeurs comme le rejet de l'étranger aussi...

Importance de la religion :

Le religion Teïderienne a une influence immense dans la vie de la nation et par extension dans celle de chaque Teïderien. Les préceptes de cette religion sont suivit à la lettre par beaucoup de membres de la population et ceux qui trahissent le culte sont systématiquement mit au bans de la société ou traqués par les impitoyables inquisiteurs. Être Teïderien c'est donc suivre la religion nationale, ne pas le faire c'est trahir la nation, tout simplement.

Religion nationale qui d'ailleurs fait office de soutien au régime et qui bénéficie donc d'un grand soutien de la part de ce dernier. Une religion qui a fini par influencer la mentalité de beaucoup de monde dans cette nation et dont l'influence dans les esprits s'est tant creusée avec le temps que même si elle venait à disparaître un jour, ses traces perdureraient sans doute pendant encore plusieurs siècles...

Communautarisme ::

Dans un royaume tel que celui de Teïder où le mode de vie est souvent rude et exigeante, un soutien moral et de confiance comme la famille ou la communauté joue souvent une importance majeur. Si cela s'arrête à la famille généralement dans les villes, il existe ainsi un fort esprit de solidarité dans les villages qui font que n'importe qui originaire de ces derniers peut aisément compter sur l'aide de ses voisins.

Mais cela est aussi à double tranchant, car ce fort esprit de communauté caractéristique des zones rurales qui aide beaucoup de Teïderiens, fait aussi que beaucoup d'entre-eux se méfient de tout ce qui ne vient pas de la communauté dans laquelle ils sont intégrés, voir qu'ils le rejettent activement, soucieux de ne pas troubler leur mode de vie, mais aussi de ne pas prendre de risque avec un "inconnu" qui est considéré souvent comme terrifiant et dangereux...

Pragmatisme fataliste :

Un trait courant au sein du royaume de Teïder est un certain pragmatisme qui découle dans la vie de tous les jours, que ce soit dans le travail ou le quotidien. Un pragmatisme parfois fataliste qui touche aussi de nombreux aspects de la vie tel que la famille... Par exemple, qu'espérer d'un bébé ou d'un enfant faible qui mourra sans doute bientôt ? Rien, il vaut mieux mettre fin à ses souffrances avant qu'il ne devienne un poids pour la communauté...

Ainsi les plus faibles, ceux qui ne peuvent rien apporter aux leurs ne sont pas haïs, mais sont souvent volontairement sacrifiés pour le bien de la communauté, cela est très marqué dans les campagnes d'ailleurs où l'esprit de communauté est fort. D'ailleurs dans les campagnes, les inutiles et les faibles atteignant l'âge adule décident souvent de se sacrifier eux-mêmes ou bien de partir plutôt que de gêner les leurs, ce qui fait que beaucoup de voyageurs Teïderiens ont souvent des origines misérables et n'ont pas été gâtés par la vie... Ils ont ainsi décidés de partir d'eux-mêmes plutôt que d'attendre que les leurs prennent la décision de s'occuper d'eux d'une manière plus radicale.

Hiérarchisation sociale et patriarcale :

Dans le royaume de Teïder une stricte hiérarchisation de la société existe. Dans les faits il n'y a plus de noblesse, mais il existe clairement 4 rangs dans la société. Membre du peuple, bourgeois, serviteur de l'état ou de l'église et membre de la famille royale. Le rang supérieur ayant bien entendu plus de droits que le rang inférieur et en ayant même sur ce dernier. Ce qui ne fait pas de Teïder une société égalitaire loin de là, car sont privilégiés ouvertement ceux proches du pouvoir en place.

Il existe aussi une hiérarchie entre les sexes où l'homme est considéré ouvertement supérieur à la femme en de nombreux points et donc plus à même de remplir des fonctions d'importances là où la femme est restreinte au foyer souvent, sauf dans les campagnes parmi le peuple où tout le monde travaille. Il existe aussi une nette différence sociale entre les races au sein de la société Teïderienne, mais elle se fait souvent par le rejet systématique de la plupart des races non humaines tout simplement...
avatar

Feuille de personnage
Fiche de suivi:
Peuple:
Nationalité:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 220
Date d'inscription : 13/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coutumes, mode de vie et mentalités Sam 30 Sep - 8:07
L'organisation de la société civile du royaume de Teïder

Système économique :

Le système économique Teïderien n'est pas du tout féodal, mais très très centralisé. Toutes les richesses prélevées par les impôts par exemple vont à la capitale où elles sont ensuite utilisées par l'état. Il n'y a ainsi pas de véritable rapport de vassaux à suzerains concernant la distribution des richesses. L'économie est d'ailleurs formée pour que le reste de la nation soit dépendant de la capitale, ce qui bien entendu réprime aisément les velléités de révoltes en dehors de celle-ci. Ainsi les richesses produites à la campagne vont vers les villes où elles sont transformées, mais c'est uniquement à la capitale que l'on peut transformer les ressources les plus rares ou luxueuses et que les meilleures infrastructures se trouvent. Ainsi la capitale est vraiment le cœur économique de cette nation, un cœur économique sans lequel tout le royaume s’effondrerait, ce qui en fait un point fort pour rendre le reste du pays dépendant, mais aussi un point faible potentiel en cas de guerre...

Système social :

Le système social du royaume Teïderien est très simple, tout le monde doit obéissance au roi du royaume et aux serviteurs de ce dernier. Les serviteurs de l'état ou de la religion qui représentent ainsi la classe dominante du royaume Teïderien. Une classe gérant administrativement une société qui gravite autour du personnage du souverain. Car c'est le roi qui décide qui peut devenir serviteur de l'état, qui à quel pouvoirs, mais surtout qui lègue une partie de son autorité à ses subordonnés. Ainsi directement ou indirectement tout le monde obéit d'une manière ou d'une autre à la volonté du roi de Teïder qui représente donc le pilier de ce royaume et la manière dont ce dernier est construit socialement.

Religion :

La religion Teïderienne est une religion d'état, imposée par ce dernier et la seule autorisée dans le pays.

Elle tourne autour de deux divinités, la mère de la vie considérée comme la créatrice de toute vie et celle qui guide les âmes vers un monde meilleur lorsque l'existence prend fin et le père de la souffrance, chargé de tester les mortels au cours de leur existence et de châtier ceux qui échouent à ce test. Père de la souffrance avec lequel les membres de la famille royale semblent pouvoir véritablement communiquer et qui semble doté de réel pouvoir car il peut invoquer des créatures pour aider les armées Teïderiennes en combat par exemple... Quant à savoir si cela est véritablement un dieu... Les Teïderiens pensent en tout cas que c'est le cas.

La religion Teïderienne se base d'ailleurs sur plusieurs préceptes :

-L'interdiction de la magie transformiste et invocatrice car ce sont des magies trompeuses.
-L'interdiction de la magie des ténèbres et de lumière car ce sont des essences divines avec lesquelles les mortels ne devraient pas jouer. Seuls les inquisiteurs ont le droit d'y toucher à la limite, mais seulement sous la forme d'objets enchantés.
-La nécromancie n'est autorisée que pour les membres de la famille royale, car seule eux ont le droit par cette intermédiaire de communiquer avec le père de la souffrance. Un membre de la famille royale en particulier, souvent le cadet du roi s'il est doté de capacité magique sera nommé messager du père de la souffrance et chef du culte.
-L'humanité est l'espèce choisie par le père de la souffrance, le sang humain ne doit donc pas être souillé par le mélange avec celui d'un autre peuple. De même l'âme humaine ne doit pas être souillée par le péché d'infidélité ou par la vénération d'une autre divinité.
-Leur devoir pour les hommes de toutes sortes est d'obéir au roi de Teïder qui est l'élu du père de la souffrance et de supporter la dureté de la vie car ce sont là les épreuves imposées au mortel par le père de la souffrance pour juger de leur droit de se rendre dans un monde meilleur. Ainsi il est interdit de se suicider par exemple.

Ce culte particulier qui impose la souffrance et la dureté de la vie comme des choses nécessaires a évidemment donner naissance à une pratique de la flagellation qui n'a cessée de se développer jusqu'à aujourd'hui et qui est presque devenir coutumière. La souffrance purifie l'âme et le corps, pour un Teïderien rien de plus normal donc que de chercher la douleur et de l'accepter non pas comme une mauvaise chose, mais un don divin.

De même cela a permit la création d'une inquisition chargée autant de faire en sorte que ces principes soient respecter que de traquer ceux que la foi Teïderienne ou même la société du royaume dans son ensemble semble considérer comme impur. Que ce soit les hérétiques, les kitsunes, les orcs ou les "abominations" de toutes sortes. Une inquisition qui n'a cessé de gagner en pouvoirs dans les faits depuis sa création en tant qu'institution il y a 5 siècles de cela...

Comment la société perçoit et traite les citoyens :

Il n'y a pas de citoyens Teïderiens à proprement parler, mais on peut considérer comme Teïderiens tout ceux originaires de ce royaume et humains.

Accueil des étrangers :

En dehors des commerçants bien peu d'étrangers sont autorisés à entrer au sein du royaume de Teïder et uniquement pour d'excellentes raisons ou par la grâce du roi, le système Teïderien est d'ailleurs très répressif envers tout étranger pénétrant sur le territoire sans autorisation. En dehors de cela sinon, les Teïderiens en eux-mêmes sont très peu voyageurs, mais il est tout à fait possible de voyager en tant que marchand ou mercenaire si on arrive à obtenir les autorisations nécessaire, ce notamment pour faciliter la voyage des espions Teïderiens, mais ce n'est bien entendu pas l'excuse officielle...

La place de l'armée dans la vie sociale et politique de la nation :

L'armée est totalement assujettie au roi et n'a donc aucun autre pouvoir politique que ceux que ce dernier consent à lui donner. Les militaires sont néanmoins dotés de quelques privilèges qui rendent ce statut plus enviable que celui des pauvres en général, du moins pour les soldats de métier et qui sont mit en avant par la propagande royale qui cherche activement à mettre en valeur l'armée. Il existe d'ailleurs un corps de conscription que les citoyens doivent intégrer pendant au moins 2 ans à partir de leurs 18 ans, une période pendant laquelle l'armée est mise en avant dans ses aspects glorieux et avantageux pour donner éventuellement envie aux conscrits de signer pour un contrat de plus longue durée...

Fonctionnaires :

Les fonctionnaires représentent la totalité des rangs des serviteurs de l'état, la classe sociale privilégiée de la nation et disposant du plus d'influence. Ainsi le rang de fonctionnaire est un rang très convoité qui rime avec privilège et aisance, mais aussi compétition avec les autres fonctionnaires. Il peut presque être apparenté au rang de "nobles" dans les autres pays, même si rigoureusement différent vu que son pouvoir et son influence vient des faveurs accordées par l'état à ceux servant ce dernier et en faisant partie. Un rang d'ailleurs souvent réservé aux riches, sauf dans le cas de l'armée éventuellement...

Imposition :

L'impôt est prélevé directement à la source par les fonctionnaires d'état qui prennent un certain pourcentage, environ 25 pourcent du revenu de chaque habitant et ce indépendamment de son niveau de vie. Ces impôts vont ensuite directement dans les caisses de l'état qui les distribuent selon ses envies, même si à certains niveaux l'on peut éventuellement trouver la présence d'une certaine corruption de la part des fonctionnaires...

Magie :

En dehors du fait que les seules magies autorisées sont celle de l'eau, du feu, de la terre et du vent, les mages sont activement surveillés au sein du royaume de Teïder. Notamment les plus puissants, ils sont ainsi restreints à certains rôles, notamment au service de l'état que ce soit dans l'armée ou le civil et ceux en dehors de ce rôle sont rejetés et persécutés... Ce parce qu'il est considéré que la magie est une source de danger souvent maîtrisée par les non humains, mais aussi assez contre-nature, qui peut certes être utile, mais qui doit donc être contrôlée par la nation.

Arts :

Les arts dans le royaume de Teïder sont presque totalement régulés par l'état. Il est interdit de contredire ou critiquer ce dernier par exemple et de nombreux artistes travaillant activement avec la propagande d'état peuvent espérer bénéficier de subventions éventuellement. Les arts qu'on peut trouver en Teïder y sont donc soit innocent ou ne mentionnent pas directement l’organisation politique du royaume en tant que tel ou alors de façon très habile et dissimulée, soit sont des instruments de propagandes plus ou moins subtiles ou agressifs envers les autres nations/peuples.

Sciences :

Les sciences au sein du royaume de Teïder ne sont pas mal vues, mais assez contrôlées par l'état et donc régulées par ce dernier, ce qui peut expliquer un certain retard technologique par rapport à celles d'autres nations... Néanmoins, cela est souvent compensé par une certaine ingéniosité tournant autour des technologies déjà maîtrisées telle la poudre noire qui est utilisée de manière assez peu subtile ou bien pour l'équipement tournant autour des monstres qui est particulièrement perfectionné et bien travaillé en général.
avatar

Feuille de personnage
Fiche de suivi:
Peuple:
Nationalité:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 220
Date d'inscription : 13/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coutumes, mode de vie et mentalités Sam 30 Sep - 8:07
Mode de vie de la population

Cette catégorie regroupe les détails à prendre en compte selon le statut de votre personnage pour décrire son possible/probable mode de vie.

Classe sociales :

Serviteur de l'état : Le mode de vie des serviteurs de l'états qui sont les fonctionnaires de toutes sortes servant la couronne est un mode de vie évidemment assez privilégié et accordant de nombreux avantages économiques à ceux qui l'ont, leur permettant un train de vie plus ou moins aisé. Le défaut étantque c'est aussi un mode de vie assez exigeant et oppressant car la loyauté est sans cesse testée et un certain esprit de compétition règne entre les serviteurs de l'états désirant une promotion.

Riches : C'est le mode de vie de la partie aisée du peuple, ce qu'on pourrait appeler une "bourgeoisie" en somme dans d'autres nations. C'est une manière de vivre faste, voir très faste dans les faits, mais très compliqué à atteindre pour ceux inférieurs à cette position et que l'on atteint rarement autrement que par la naissance dans cette nation où il est difficile pour un pauvre de s'enrichir. C'est de leurs rangs souvent dont sont issus la plus grande partie des serviteurs de l'état, du moins ceux n'étant pas dans l'armée.

Pauvres : C'est un mode de vie simple, modeste au mieux, miséreux au pire, mais toujours besogneux. C'est une partie de la population qui n'est clairement pas avantagée par le sort et dont les perspectives d’ascensions sociales se trouvent presque uniquement au sein de l'armée. Notons que les pauvres supportant le mieux l'existence sont ceux vivant dans les campagnes et non la ville où ils sont fortement séparés de la partie plus aisée de la population.

Ethnies :

-Vampires : Les vampires ne peuvent y mener un mode de vie normal, sauf en cachant leur nature et encore cela est à leurs risques et périls. Les rares qui vivent donc dans cette nation le font pour là plupart plus ou moins à l'écart des communautés humaines et souvent au dépend de ces dernières.

-Kitsunes : Il n'y a quasiment aucun kitsune vivant là-bas, tout simplement parce qu'ils y sont rejetés et persécutés de manière extrême. Les rares qui y résident un temps y cache donc leur nature et si un kitsune devait y vivre de manière définitive. Soit se serait en cachant totalement sa nature, soit en vivant à l'écart et pour des raisons assez personnelles...

-Nagas : Là-bas la vie pour un naga n'est guère tendre, mais en dehors du rejet et d'une méfiance systématique, ils n'auront pas grande chose à y subir pour ceux ne faisant qu'y passer. Quant à y vivre de manière définitive... Ce serait sans doute pour d'excellentes raisons et probablement pas au sein des communautés Teïderiennes peuplées d'humains intolérants...

-Nains : Les rares nains vivant de manière sédentaire à Teïder sont des artisans appréciés pour leurs talents, mais mal vus pour leur condition non humaine. Ils ont donc un train de vie assez aisé, mais à l'écart et souvent jalousé par les miséreux. Les autres nains quant à eux sont des marchands mal vus, mais qui ont tout à fait l’occasion de s'enrichir dans les terres de Teïder où ils ne sont souvent que de passages.

-Elfes : Les elfes y sont si mal vues et méprisés qu'aucun d'entre-eux quasiment n'a envie de fréquenter, même temporairement les communautés humaines y vivant. La plupart des elfes de passage préféreront donc voyager en coupant à travers les marécages et ceux qui y vivent de manière définitive le font soit en tant que bandits, soit au sein de communautés elfiques dissimulées au sein des marécages.

-Humains : Le mode de vie d'un humain dépend de sa place dans la société, mais surtout du fait qu'il soit ou non un natif du royaume.

-Thérianthropes : Les rares thérianthropes vivants là-bas et n'étant pas purement de passage sont soit des solitaires ou parias au mode de vie précaire et dangereux, soit des irréductibles désirant récupérer les terres de leurs ancêtres qui attendent leurs heures dans les tréfonds des marais de la nation. Un mode de vie en soit très sauvage qui leur correspond bien, mais aussi exigeant...

-Azuriens : Les azuriens y sont mal vus, mais c'est sans doute le peuple humain le moins rejeté là-bas. Ces derniers peuvent donc espérer voyager un peu partout au sein de cette nation en dehors de la capitale tant qu'ils montrent serre blanche et soit y vivre un peu à l'écart des communautés humaines, soit dans les rares emplacement en hauteur où l'on peut y trouver des communautés azuriennes, souvent parmi les plus hautes cimes des forêts marécageuses.

-Hybrides : Les hybrides y sont vus avec dégoût et haine et ont très peu de chances de pouvoir y vivre longtemps, même dans des conditions sociales indignes et désavantageuses... La plupart d'entre-eux essayeront donc soit d'opter pour un mode de vie de bandit, soit d'aller vivre avec le peuple non humain dont ils sont issus en partie, soit encore... De tout simplement partir à l'étranger en tant que mercenaire pour oublier et s'éloigner de ce pays intolérant à leur égard.

-Orcs : Aucun orc ne peut espérer vivre ne serait-ce que temporairement au sein d'une communauté humaine de Teïder. Ces derniers ne désirant que leur mort, si un orc doit donc voyager là-bas il devra faire preuve de prudence et être discret. Quant à y vivre longtemps... Ce sera probablement au sein d'une des tribus guerrières belliqueuses qui vit au sein des marécages.

-Dragons : Les dragons y étant traqués, craints et haïs. Ils ne peuvent donc espérer vivre dans cette nation qu'à l'écart de la civilisation, que ce soit de façon fixe ou non et en se tenant prêt à se défendre à tout instant. C'est là un mode de vie violent et exigeant qui n'encourage pas vraiment à la bienveillance envers le peuple humain et surtout Teïderien et qui forge des dragons aux tendances plus brutales et sanguinaires que la moyenne souvent.

Rural/Urbain :

-Urbain : Le mode de vie urbain est sale en général, sauf dans les quartiers riches. Ce car le système d'égoût y est quasiment inexistant et car l'état se fiche bien d'entretenir la propreté des quartiers pauvres. De même il y existe une forte délimitation sociale qui fait que les riches et les pauvres ne se mélangent pas, d'ailleurs les quartier pauvres sont souvent surpeuplés, surtout ceux de la capitale. Et il est quasiment impossible d'ailleurs de vivre en ville avec dignité quand on est pauvre si l'on a pas de travaille, ce qui oblige bien entendu les chômeurs à mendier pour espérer s'en sortir, ce qui est un choix de vie à la fois dangereux et humiliant pour de nombreuses raisons.

-Rural : Le mode de vie rural en comparaison de la ville est toujours assez simple et rustique, même pour les riches vivants à la campagne. Ce car on bénéficie assez difficilement de tous les services offerts en ville, mais aussi car les campagnes sont souvent peu développés, voir dangereuses... Surtout pour les membres pauvres du peuple qui se risqueraient à voyager sur les routes et seraient ainsi exposés aux bandits, mais aussi  aux monstres qui prospèrent dans les innombrables marais de Teïder.

Militaire :

-Militaires : Le mode de vie militaire est sévère car il faut respecter de nombreuses règles, une hiérarchique stricte, et aussi vivre à la caserne, mais il est aussi meilleur que celui des pauvres. Même pour ceux originaire de ce milieu social, en effet les membres de l'armée sont logés, nourris et payés au frais de l'état, mais aussi car s'ils sont loyaux et compétent... Il n'est pas du tout impossible qu'ils montent au sein de la hiérarchie, ce qui en soit est un mode d’ascension social très convoité par de nombreux membres du peuple qui rejoignent donc l'armée dans cette optique quand ce n'est pas par pur patriotisme.

Voyageurs et marchands :

-Voyageurs : Il est difficile de voyager dans le royaume de Teïder en dehors de certaines professions comme dresseur de monstres qui peuvent éventuellement bénéficier d'un passe droit. Ce car les autorités se méfient des vagabonds et demandent des autorisations à de nombreux points de passages situés un peu partout au sein de la nation, mais aussi car en dehors des routes où on finit forcément par tomber sur ces points de passages, voyager à travers champs est dangereux et demande donc soit d'être prudent et savoir se battre, soit de voyager en groupe ou de pouvoir financer une escorte. Ce qui rend le statut des voyageurs qui ne sont pas aisés financièrement, assez précaire...

-Marchands : Les marchands ont davantage de libertés pour voyager, notamment car ils peuvent posséder un passe droit royal qui en plus de servir de moyen de les surveiller car tous leurs déplacement sont notés dans un registre à chaque point de passage, leur permet de se déplacer sans véritables gênes. Néanmoins, ironiquement beaucoup de marchands Teïderiens préfèrent une certaine forme de sédentarité quand ils ne sont pas riches, ce car voyager coûte cher et demande de financer une certaine protection.

Le roi de Teïder et la famille royale :

-Roi et famille royale : Le mode de vie des membres de membres de la famille royale est le mode de vie sans conteste le plus fastueux du pays, mais aussi celui offrant le plus de libertés à tous les points de vue. C'est aussi un mode de vie très sécurisé car le roi et les membres de la familles royales sont souvent menacés par des ennemis de toutes sortes, ils sont donc obligés de faire preuve d'une grande prudence de façon quotidienne.

Criminels :

-Général : Le mode de vie des criminels dépend souvent de la gravité de leurs crimes, mais surtout de la peine qui est prononcées contre-eux. Systématiquement ils seront bien entendus marqués au fer rouge au poignet pour indiquer qu'ils ont commis un crime pour ainsi les stigmatiser, mais en dehors de cela s'ils ne sont pas libres suite à une petite peine... Ils peuvent aussi bien finir à l'armée où ils serviront de chair à canon que pendus s'ils sont chanceux ou dans des camps de prisonniers où ils s'échineront jusqu'à la mort ou encore pour les moins chanceux dans des prisons faîtes pour faire souffrir ceux qui y sont enfermés...
avatar

Feuille de personnage
Fiche de suivi:
Peuple:
Nationalité:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 220
Date d'inscription : 13/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coutumes, mode de vie et mentalités Sam 30 Sep - 8:09
Coutumes propres au royaume de Teïder et lois particulières

Coutumes :

-Fête de la vie et de la souffrance : Cette fête dure deux jours et suit un thème différent par jour. Elle s'articule pendant le premier jour autour de la célébration du père de la souffrance, ce sera donc un jour où il est interdit à quiconque de parler autrement que par le langage des signes ou de profiter de la vie d'une quelconque manière, ainsi il est interdit de boire ou de profiter des plaisirs de la chair. Le deuxième jour lui sera totalement différent car l'on y célèbre la mère de la vie, ainsi il sera emplit de fêtes et de réjouissances de toutes sortes où beaucoup de pratiques mal vues ou non tolérées au sein du royaume seront temporairement autorisées...

-Fête royale : Cette fête en l'honneur du roi et qui dure 3 jours, consistera en de nombreux défilés militaires quotidiens, notamment au sein de la capitale, mais aussi en une célébration de la personne royale par une augmentation extrême de la propagande et par la création de nombreuses œuvres d'arts de toutes sortes qui glorifient la tête couronnée du pays.

-Marquage de monstre : Chaque monstre dressé au sein du royaume et marqué au fer rouge par son propriétaire qui ainsi indique à qui appartient ce monstre, mais aussi le fait que ce dernier a bien été dressé et n'est plus sauvage. Il est bien entendu interdit de voler ou tuer le monstre de quelqu'un d'autre...

-La mascarade : Cette fête combinant peur et humour se centre autour des espèces non humaines interdites dans le royaume de Teïder, tels les vampires, les thérianthropes et les kitsunes. Au cours de cette fête qui dure une semaine, ils seront donc ridiculisés le jour par des fêtes ou des spectacles comiques dont le thème se centre autour de leur personnes, tandis que la nuit l'on racontera des histoires terrifiantes à leur sujet pour apprendre aux jeunes âmes la méfiance élémentaire concernant ces créatures "malfaisantes".

-Règle de bienséance envers la famille royale : Il est interdit envers quiconque en dehors d'un membre de la famille royale de regarder en face l'un de ces derniers s'il ne l'autorise pas. Ceux qui s'y risquent tout de même s'exposent à de lourdes peines car cela peut être considéré comme un signe de rébellion ou un crime de lèse-majesté.

Lois particulières :

-Lois de séparations : Il est à noter qu'il existe de nombreuses lois au sein du royaume de Teïder qui interdisent tout simplement la présence ou l'existence de la plupart des races non humaines, en dehors de cela quelques-unes ayant le droit de vivre sont tout simplement mises à l'écart des communautés humaines ou forcées à vivre dans leurs propres quartiers à la capitale, cela concerne presque uniquement les nains et les azuriens.

-Couvre feu : Dans les rares villes Teïderiennes ayant une certaine importance, mais surtout dans la capitale existe un principe de couvre feu simple et stricte. Ce dernier vise à réduire la criminalité et les activités louches étant l'apanage des heures nocturnes débute à 23 heures du soir, ainsi à partir de cette heure où les militaires patrouillent dans les rues, tous ceux s'aventurant dehors risquent de lourdes peines... Y compris les étrangers éventuels.

-Restriction des armes : Même si le régime du royaume de Teïder est autoritaire, celui-ci n'a jamais eut l'idée folle d’interdit le port des armes au peuple, ce car le royaume de Teïder lui-même est dangereux, surtout en dehors des villes... Ainsi le peuple a le droit aux armes, mais il n'a pas le droit aux armes militaires, seulement des armes simples ou légères servant pour se défendre. Tels des gourdins, dagues, arcs courts ou épée courte à la limite. Par contre il est éventuellement possible selon sa profession de demander un permis d'exception concernant le port des armes, mais cela coûte cher et doit être payé tous les mois...

-Loi interdisant d'abriter un étranger ou un non humain : Dans le royaume de Teïder il est tout simplement interdit d'abriter chez soi un étranger ou un non humain, même si ce dernier a le droit de voyager au sein de la nation. Il est considéré après tout que cela ne risque que de pervertir l'intégrité de l'hôte d'ainsi fricoter avec la racaille. La seule exception à cela étant les auberges de voyageurs...

-Loi sur la flagellation : Il existe un moyen simple de vérifier le degré de piété de la population au royaume de Teïder et il consiste à regarder sur le dos de tous le monde les marques de flagellations récentes, car au sein de ce royaume tous le monde est tenu une fois par mois de se flageller jusqu'au sang. Ceux qui ne respectent pas cette obligation le font bien entendu à leurs risques et périls.
avatar

Feuille de personnage
Fiche de suivi:
Peuple:
Nationalité:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 220
Date d'inscription : 13/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coutumes, mode de vie et mentalités Sam 30 Sep - 8:34
Particularités culturelles

Esclavage :

Il n'existe aucune loi concernant l'esclavage au sein du royaume de Teïder et aucun statut des esclaves. Quelqu’un qui serait soit disant réduit en esclavage aurait donc les mêmes droits que quelqu'un ne l'étant pas là-bas, par contre les autorités ne lèveront même pas le petit doigt si c'est un étranger pour le protéger de son "maître".

Sexualité :

Le seul type de mise en couple autorisée au sein du royaume de Teïder sont les unions monogames entre individus de sexe opposés. Bien entendu ce doit être des unions entre membres de la même race et qui sont mariés. Il est très mal vu au sein du royaume de Teïder bien entendu de faire la moindre infidélité à son conjoint que l'on soit une femme ou un homme et si l'on le fait on autorise implicitement ce dernier à nous tuer sans craindre de retombées. De même les enfants issus d'unions illégitimes sont systématiquement rejetés et mis au bans de la société tandis que les pratiques sexuelles elles sont très régulées par une religion ne tolérant pas la débauche et les excentricités.

Europe de l'Est/Slaves :

Le royaume de Teïder est une nation aux mœurs esthétiques et architecturales assez proches de celles de l'Europe de l'Est de la fin du moyen âge. Même si des libertés sont laissées dans ce domaine tant que cela ne va pas totalement en contradiction avec cette tendance.

Ressources rares abondantes dans le royaume de Teïder :

-Monstres : Les monstres dressés sont une ressource rare ailleurs que l'on trouve en abondance dans le royaume de Teïder. Une ressource dont ce royaume ne manque point de tirer parti aussi bien dans le civil que dans le militaire, d'ailleurs il arrive des fois que des monstres soient vendus à des prix élevés à des étrangers.

-Écailles/fourrures exotiques : Les écailles et fourrures exotiques prélevées aussi bien sur des animaux rares, que des monstres rares ou des dragons tués peuvent être trouvées et achetées en prenant le temps de les chercher au sein de ce royaume. Elles sont très pratiques dans le domaine militaire, car dotées d'excellentes qualités.

-Encens : L'encens principalement utilisées à des fins religieuses ou dans des lieux sacrés a fait naître une industrie très prospère et productive au sein du royaume de Teïder, même si cette dernière ne vend au final ses produits qu'à l'église du père de la souffrance étant donné que cela intéresse bien peu d'étrangers...

-Argent : Les mines d'argent sont abondantes au sein du royaume de Teïder, mais cet argent n'est pas tant utilisé à des fins monétaires que militaires. Ce autant par tradition depuis l'époque des affrontements contre les thérianthropes, que justement pour affronter ces derniers avec ou pour la toxicité latente de ce métal en général...

-Trésors anciens pillés : Les trésors anciens pillés aux peuples originaires de ces contrées avant l'arrivée des humains ne sont pas durs à trouver même si chers au sein du royaume de Teïder. Ils sont utilisés dans les faits autant pour afficher la supériorité du royaume que pour remplir les collections de riches excentriques intéressés par leur accumulation.

-Races équestres spéciales : Les Teïderiens malgré le fait que leur terre est très marécageuse sont passés maîtres depuis longtemps dans l'art aussi bien de dresser les chevaux que les monstres. Leurs races de chevaux sont d'ailleurs devenues depuis le temps particulièrement aptes à évoluer dans des terrains marécageux et sont donc particulièrement fortes et résistantes.
avatar

Feuille de personnage
Fiche de suivi:
Peuple:
Nationalité:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 220
Date d'inscription : 13/11/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Coutumes, mode de vie et mentalités
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Coutumes, mode de vie et mentalités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» NBA 2k9 [mode association]
» Mode amusant pour Pouda
» Mode opératoire pour socles
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, terre de richesses, de défis et de mystères à découvrir :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: La géopolitique Orzanienne :: Royaume de Teïder-
Sauter vers: