Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Duché de Fortuna [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Autres
MessageSujet: Duché de Fortuna [Terminé] Ven 10 Aoû - 20:48

Le Duché de Fortuna

Situé à l'extrémité sud-centrale de la partie Ouest des duchés du Sud, le territoire Fortunien s'étend sur l'ensemble de la péninsule de Destina. Celle ci, dû à son climat doux et ensoleillé ainsi qu'à ses paysages partiellement boisés tout à fait charmant dispose ainsi d'une proportion toute particulière à attirer les touristes fortunés et autres personnalités souhaitant fuir hors des villes trop peuplés pour chercher quiétude et sérénité. La Sublime aura de Fortuna ne fait qu'ajouter espoirs et beauté à la région et chacune des cités, villages et autres forteresse de celle ci reconnais ainsi l'autorité de ce qu'ils nomment "La Capitale marbrée", fleuron de culture et de raffinement.

Carte du Duché:
 

Fortuna :



Tout d'abord, commençons par le commencement, le coeur du Duché, l'épicentre de l'influence Fortunienne dans l'ensemble des Duchés voir au delà, Fortuna elle même, la Capitale marbrée. Car comme son nom l'indique le marbre est là un matériau assez commun que l'on trouve ça et là. De fait, monuments, rues et parfois même façade de bâtiments privés comme officiels en sont composés. Beauté et raffinement sont des éléments primordiaux de l'architecture de Fortuna, toutefois malgré tout ce que l'on pourrait penser, les matériaux (Et encore) sont bien les seuls points communs que l'on trouvera dans chaque bâtisse et création en ville. En effet, toitures, murs, statues, portails, cours, ponts, ruelles. Chaque chose là bas est différant en un ou plusieurs points. Car la ville en effet se modèle à l'image de ses habitants et de leurs volontés.

Car en effet, l'on trouve de toutes les ethnies et tous les peuples là bas, ville de culture, de tolérance et de persévérance, chaque talent trouve appréciation et soutient ici, l'excellence est de mise, le savoir est révérée, l'art exaltée, et l'imagination un véritable dogme. Ici et là, l'on cherche ce qui plait, ce qui inspire. On transmet, on rédige, on sculpte, l'on peint, l'on commerce... On crée en soit. Fortuna se veut être ville d'excellence et d'esprit. Qui oserait donc lui contester ceci ? Si ce n'est Ikhyld bien entendu. Mais fis de ces choses là.

Au delà de l'architecture extravagante et d'inspiration multiple, nous avons mentionnés monuments, des Statues notamment, des Arcs même, des Colonnes, des Temples dédiés à Dame Fortune... L'on en trouve ça et là, mais pas que. La ville disposant aussi de plusieurs canaux séparant quelques quartiers, plus d'un pont a ainsi été bâti pour les relier tandis que les gondoles et autres embarcation flottent sur ceux ci, joignant la baie de Constance que jouxte le port de la citée, là bas galères, galions et autres frégates disposés sur de nombreux quais embarquent et débarque denrées venues ou allant on ne sait trop où dans le monde. Car oui, Fortuna de par sa position stratégique grâce à la péninsule de Destina peut revendiquer le contrôle de plus d'une voie commerciale et d'un fameux carrefour notamment.

Mais que peut-on trouver d'autres ? Eh, des jardins, ici et là, flore étrangère et exotique côtoie celle locale tandis que des bancs sont disposés ça et là pour les passant afin qu'ils puissent se reposer un instant durant leurs promenades. Et en plus de la végétation ? Des fontaines bien évidemment, élément classique de décoration. Plus généralement, dans l'ensemble de la ville, de grandes places, afin que les marchands puissent tenir leurs étals le jour, et que les artistes, les danseurs, musiciens et autres acteurs puisse faire des représentations la nuit.

Que dites vous ? Des lieux intéressants ? Ma foi, tout est intéressant là bas, mais ce qui l'est le plus certainement et qui surplombe l'ensemble de la citée se trouve être le Palais Ducal de Justinia. Nommée du nom d'une ancienne Duchesse ayant autrefois fais bâtir ce dernier sur les ruines de l'ancien. Celui ci est ainsi immense, dispose de ses propres jardins et de nombreuses ailes assez vaste entièrement dédiés aux collection d'oeuvres du Duc. Ce n'est point là une forteresse, ou un quelconque château, c'est là une demeure colossale, une oeuvre à part entière fait pour le confort et le plaisir, mais aussi un Symbole. Cependant, cela ne veut pas dire que les lieux sont vulnérables pour autant et sans dangers. Les ombres de Fortuna aiment rôder dans ses couloirs afin de maintenir l'ordre. Et nous ne parlons pas là que des mercenaires protégeant la citée.
Un peu de musique pour se mettre dans l'ambiance ?:
 


Venuci :


Située au sud est de la péninsule de Destina, la citée de Venuci fait partie du territoire originel de Fortuna, entendons par là que celle ci est les terres alentours n'ont jamais eu besoin d'être intégrés au territoire Fortunéen par négociations ou mariages stratégiques comme cela a souvent été le cas mais juste que celle ci faisait parti du patrimoine des ducs de Fortuna depuis des temps immémoriaux. Particularité originale là bas, il n'y a point de capitaines mercenaires, de riches marchands ou quelques ambitieux à sa tête, mais plutôt deux personnes qui se partagent une influence égale, ce qui en soit maintient un semblant de statut quo à l'intérieur même des forces de la ville. Ces deux personnes se trouvent être le Gouverneur, nommé à Fortuna par le Duc, qui dispose à sa charge de la direction des troupes gardant la citée et de l'administration de celle ci dans les grandes lignes. Avec lui ainsi comme nous le disions se trouve le Grand Archonte, chef spirituel et temporel du culte de Dame Fortune, de la destinée et de la chance. Une religion assez connue dans les duchés mais surtout répandue au sein de Fortuna où ses préceptes paraissant étranges et illogiques pour les étrangers (En particulier les Akkatoniens) font office bien souvent de guide afin de décider de quelques projets à mettre en oeuvre. Ainsi donc, comme l'on peut s'en douter, Venuci est le centre spirituel de la région et en tant que tel dispose d'une multitude d'autels, de chapelles mais surtout d'un Grand temple dédiée à l'aléatoire.


Castello Vespri


Le "Castello" dont nous allons parler se situe à l'est de Fortuna, quelques terres avant le "Forte Oriente" dominant la route orientale menant à l'extérieur du Duché. Celui ci, partie intégrante du patrimoine originel du duché de Fortuna appartient depuis des temps immémoriaux aux Barons Vespri (Dont le nom est une déformation dû au temps mais qui voulait autrefois dire littéralement Vert-Prés dans un langage local). Ceux ci, furent et demeurent encore aujourd'hui les premiers vassaux de Fortuna, dans le sens où ceux ci entretiennent des relations privilégiés historiques avec la capitale Ducale depuis qu'ils reçurent leur Château des souverains Fortunéens il y a fort longtemps, les successeurs de ceux ci ayant entretenus ces liens ci avec une rigueur exemplaire jusqu'à nos jours où la chose est devenu une véritable "tradition". Mais fi de ces considérations historiques, pour ce qui est de la demeure des Vespri en elle même, il s'agit là d'un vaste château albâtre trônant sur une colline, plusieurs ailes de ce dernier contiennent promenades et autres espaces de verdures tandis qu'un véritable labyrinthe de haies taillés se trouve en bas d'une partie des remparts. Les Vespri apprécient ainsi tout ce qui touche à la verdure, mais aussi à l'agraire, après tout ils dominent des terres dégagés et fertiles où l'on trouve plusieurs villages et surtout de nombreux champs ainsi que des loges de chasses dans les étendues boisés alentours, faisant de leur domaine le premier fournisseur de nourriture du Duché.


Miana


Située à l'ouest du Duché de Fortuna, la citée de Miana domine la baie de Regillia et est gouvernée par une assemblée de marchands influents locaux qui sont toutefois assujettis aux Comtes Forenza demeurant un peu plus au nord-est et ce malgré une certaine autonomie. La ville sert ainsi de seconde plaque-tournante du commerce pour le Duché et la région après Fortuna, bien que disposant d'installation plus modeste ainsi qu'un nombre de vaisseaux plus limités, elle n'en demeure pas moins d'une importance plus ou moins stratégique puisque certains estiment que celle ci dispose dès lors d'un tiers des forces Navales Fortunéennes.

Castello Forenza


S'il faut savoir quelque chose sur le "Castello" du Nord, c'est qu'il a certainement l'histoire la plus agitée qui soit dans tout le Duché de Fortuna, ceci étant principalement dû au fait que les propriétaires des lieux ont changés plus d'une fois et le château a ainsi été renommé à de multiples reprises en fonction du nom de ses propriétaires. Dans les faits, les lieux bien qu'excessivement fortifiés ont toujours étés la cible de luttes internes et de coups divers et variés, menant un jour l'une des familles ayant réussi à assurer sa domination à se placer sous la protection de Fortuna dans l'espoir de ne point avoir à subir les ambitions externes. La chose fut habile puisqu'elle limita pendant un temps les tentatives de renversement, mais vous connaissez le proverbe... Chassez le naturel, et il revient au galop. Bien vite, les ambitieux locaux revinrent à leurs vieilles méthodes et changèrent plus d'une fois de suzerains. Il est même dit que de temps à autre, les Ducs de Fortuna flairant quelques trahisons et mauvais profits participèrent discrètement à ces affaires. Légende ou vérité ? Qui sait. Toujours est-il qu'à l'heure actuel, les occupants des lieux sont les Comtes Forenza, autrefois chefs d'une compagnie de Mercenaire qui décida suite à des impayés de s'offrir le château et de faire pendre les précédents occupants. Ceux ci se maintiennent dès lors depuis plus d'un demi-siècle, la plus longue lignée régnante jusqu'à présent.


Castello Dandello


Régnant depuis leur puissante et superbe demeure, les Comtes Dandello se sont fait au fil des siècles une réputation tenace d'hôtes et de mondains réputés dans la région, il ne se passe pas pour ainsi dire un mois sans qu'ils organisent au moins un évènement, que ce soit une chasse, un bal, un banquet... Et ce, pas toujours sur leurs terres, il leur arrive régulièrement de faire quelques proposition à leurs homologues afin d'offrir un côté "exotique" à leurs oeuvres. Ce mode de vie est par ailleurs le symbole d'une économie florissante au sein de l'aura de Fortuna, les comtes étant en partie subventionné par les Ducs de la capitale, ils ne se privent ainsi pas pour faire l'éloge de leurs mécènes, par ailleurs leurs terres sont vastes et disposent de fort belles étendues, laissant l'occasion à diverses personnalités de s'établir au calme au sein du duché.


Ainsi que :

Bien évidemment, au sein du duché de Fortuna se trouvent bien d'autres lieux, quelques cités, quelques villages assujettis aux comtes où dirigés par quelques petits seigneurs et autres barons, tous cependant reconnaissent l'autorité de Fortuna. Toujours est-il que en ces lieux, les activités sont diverses, marchandes, artisanales, agraires, l'on trouve diverses choses qui assurément stimule la vie dans la région. Hormis ceci, il existe aussi plusieurs forts et Forteresse disposés à quelques endroits stratégiques, ceux ci se trouvent être occupés par les compagnies de mercenaires, quelques troupes régulières affiliées au régime ducal et parfois même par quelques milices marchandes composés de conscrits auxquels l'on enseigne le maniement des armes et la discipline, ne serait-ce que dans une éventuelle optique d'un conflit futur. Toutes les options sont utilisables après tout n'est-ce-pas ?

La Forteza San Giacomo


La ville de Deapolis, assujettie à l'autorité des comtes Dandello




De la politique interne de Fortuna :


Il faut savoir avant toute chose que le Duché de Fortuna tel qu'on le connait aujourd'hui est bien différent de celui d'origine, qui était il fallait le dire plus restreint, plus modeste, à cette époque ils n'étaient que comtes. Toutefois, les choses changèrent le jour où par d'habiles alliances et quelques héritages les Ducs héritèrent des terres qu'ils confièrent dès lors à la famille Vespri, les élevant au rang de Baron et devinrent eux même ducs. Dès lors s'étendre pacifiquement et diplomatiquement devint une véritable doctrine et au fil des siècles, les possessions de Fortuna vinrent intégrer nombres de leurs voisins sur la péninsule de Destina jusqu'à ce qu'ils puissent affirmer leur domination sur l'ensemble de cette dernière.

De manière assez étrange par ailleurs, les sires de Fortuna n'ont eu à faire face que très rarement à de véritables menaces internes à leur pouvoir, certains soutiendrait qu'il s'agit là de chance, d'autres dénoncent de vils procédés, une poignée encore ose clamer qu'ils règnent assez habilement pour ne point se faire haïr. Disons qu'il s'agit d'un mélange de ces trois voies. En effet, les vassaux de Fortuna, disposent d'une autonomie assez élevée et par conséquent de libertés assez correctes, et bien que l'autorité du Duc de Fortuna soit suprême et qu'il ai toujours le dernier mot en cas de litige, ce dernier conserve toujours une place à son conseil pour ses vassaux afin qu'ils puissent exprimer leurs avis, et s'ils ne se fie pas à ces derniers, au moins a-t-il la décence de les écouter. Au delà de cette bienveillance relative et de cette ouverture aux liens d'homme à homme que sont ceux du Suzerain et du vassal, les sires de Fortuna d'aussi loin qu'on se souviennent conservent un oeil sur leurs sujets et s'assurent régulièrement de leur apporter leur aide afin qu'ils ne se trouvent pas dans le besoin, et donc qu'ils leur soient redevables. Une perceptive assez machiavélique, que certains pourraient prendre pour de la faiblesse et de la gentillesse excessive. Que nenni. S'ils savent comment se faire aimer, ils savent aussi comment se faire craindre à la citée marbrée. Prévenir plutôt que guérir, tel est leur doctrine, s'il arrive que les tentatives de conciliation échouent et que quelques opportunistes cherchent à les faire chanceler, ils n'hésitent ainsi pas à prendre des mesures plus fourbes et radicales. Encourager des factions adverses, envoyer quelques hommes de mains, réduire à néant les réputations... La Crainte et l'amour sont deux concepts jumeaux dont les ducs Fortunéens savent user.

Bien évidemment, hormis ceci, chaque seigneur devant loyauté à Fortuna se doit de répondre à son appel lorsque ce dernier se fait entendre, après tout les droits et les pouvoirs accordés et soutenus doivent en retour être payés en devoir vis à vis de la capitale marbrée. Troupes, argents, avis, personnalité d'intérêt, les demandes peuvent êtres diverses mais sont en général assez rares, mais chaque Duc lorsqu'il donne de la voix s'attend à ce que l'on réponde en actes dans les plus brefs délais.


De la politique extérieure du Duché

Si comme nous l'avons vu à l'intérieur de leurs territoires les sires de Fortuna peuvent êtres très actifs, ne négligeons pas aussi l'extérieur, car ils peuvent l'être tout autant là bas voir même plus. Il n'est pas rare à dire vrai de voir le Duché déployer des efforts considérables afin de s'ingérer régulièrement dans les affaires de ses voisins au coeur de son aura d'influence. Mais après tout n'est-ce pas là la voie des Fortunéens ? Diplomatie, habiles manoeuvres et faveurs ? Si. Très certainement. Par ailleurs, il est plus que temps de vous donner quelques conseils si vous ne souhaitez pas vous attirer leur courroux et entrer dans leur bonne grâce. Car tous sur la péninsule savent qu'il n'y a pas plus grand affront à faire aux Ducs de la citée marbrée que de mettre à mal leur bien aimé Statut-Quo.

Car oui, les amoureux des masques se complaisent dans l'état actuel de la situation géopolitique générale, chaque état est libre et indépendant et dispose donc de forces et de faiblesses, plus précisément sur un plan matériel, chaque duché dispose bien souvent en excédent de quelques choses et manque sans cesses d'autres, ce qui force ces derniers à négocier, à commercer, et dès lors crée une certaine interdépendance. Pour peu que l'on sache en tirer profit habilement, il est possible de nouer des liens et de faire de jolies profits. Et qui plus est, cela aide grandement à maintenir la paix. Car oui, l'objectif final est le maintient de cette paix tant aimée. La guerre est toujours mauvaise pour les affaires, sauf s'ils elle se déroulent hors des duchés bien évidemment.

Ce faisant, afin de préserver cette situation avantageuse à leurs affaires et à leurs méthodes, Fortuna maintient en place un vaste réseau de diplomate et d'espions afin d'être au fait de tout ce qui se trame dans l'ensemble des duchés, où du moins d'essayer. Ceci pour pouvoir agir en temps et en heure afin une fois encore de prévenir plutôt que guérir lorsque quelques affaires louches et déplaisantes se déroulent ailleurs. Les Bellicistes et les "unificateurs" sont très mal vus en effet et de manière plus générale toute personne considérée comme menaçante à l'égard du Statut Quo et du "droit des états" à vivre en paix (Concept purement Fortunéen). Actions subversives et manoeuvres diplomatiques sont ainsi donc employés à outrance afin de faire barrage à ce genre d'énergumènes et lorsque ceci ne suffisent plus, il est tout à fait possible que Fortuna se rabatte sur une intervention militaire, voir sur la formation d'une coalition préventive. Du moins, ceci entre en ligne de compte lors de situations exceptionnelles où lorsque quelques grossiers personnages passent pour très agressifs et un peu trop ambitieux. Que quelques seigneurs lointains règlent leurs comptes à la suite de propos malvenus lors d'une réunion un mois plutôt importe peu. Que certains fassent la guerre afin de remettre en bonne forme leur commerce encore moins. Cependant, lorsque quelqu'un avance d'obscures raisons pour s'emparer d'une grosse parcelle de territoire (Et même lorsqu'elles sont légitimes parfois aussi), Fortuna se fait un devoir d'intervenir plus ou moins ouvertement afin de... Maintenir l'équilibre des pouvoirs dirons nous. Ah oui, et il y a aussi les cas de figures impactant directement les affaires de Fortuna... Mais vous vous en doutez déjà, le commerce étant sacré... Voilà. Fait amusant, cette politique est née comme par hasard une fois Ilfrido mort et la dynastie originelle Fortunéenne à nouveau au pouvoir après avoir été chassé par un Intrigant ayant livrée le Duché à l'unificateur (Renommé par ailleurs "Le Brigand" après la restauration).


Quelques Lois en vigueur au sein du Duché de Fortuna :

Prohibition de l'esclavage :
Aux yeux des esprits, des mécènes et de manière assez générale de l'ensemble des Fortunéens, il n'y a point de conditions plus dégradante et abominable que celle de l'esclavage, rabattre un être vivant et doué d'intelligence au rang de meuble et d'objet est une grande infamie. Ainsi donc, cette pratique est punie par la mort sur le billot en place publique si quelque personne s'y adonnant tombe entre les mains des autorités. D'autre part chaque esclave pénétrant dans le territoire ducal est considéré de facto comme Libre, et par soucis de cohérence les représentants étrangers possédant des esclaves ne sont point tolérés en visite à Fortuna.

La Liberté d'expression et de création artistique : L'art et la pensée étant des domaines très bien vus, soutenus et encouragés à Fortuna, cela va de soit que chaque être voulant innover dans le domaine et créer dispose d'une totale liberté sans aucune restriction ni censure pour peu que le résultat final et le projet dans son ensemble ne servent pas à faire de la propagande en faveur des ennemis de Fortuna.

Pour ce qui est des crimes et de la justice
: Comme partout ailleurs, Fortuna désire ordre et Stabilité en son sein, que ce soit en la capitale elle même ou chez ses vassaux. Aussi, si les actes hostiles tel que le vol, le brigandage et la piraterie, le meurtre et tout autre "crime" que chaque nation se voulant civilisée interdit ne serait-ce que par bon sens, sont bien évidemment prohibés, les peines pour ceux ci ne sont pas les mêmes d'un domaine à l'autre. Pour cause, vassal de Fortuna, chaque autorité locale dispose du droit de rendre justice lui même pour peu que le crime ai été commis sur les terres où ils gouvernent. Ce faisant, à titre d'exemple, les comtes Forenza se réservent le droit de pendre tout criminel et ce dans n'importe quel situation tandis que les marchands de Miana, s'ils font décapiter les brigands en place publique la plupart du temps peuvent tout à fait dans certaine condition épargner ces dernier ainsi que les voleurs afin qu'ils servent comme rameurs dans leurs galères. Ainsi, l'échelle et les peines sont variables, mais la liste de crime elle est partout la même.

Quand aux cultes et religions : Au sein de Fortuna, la religion officielle Ducale est le culte de Dame Fortune. Celui ci est encouragé et dispose de subventions du souverain en place bien souvent, cependant, les pratiques visant à soutenir des conversions forcées sont réprouvés. Chaque être est libre de choisir en son âme et conscience en quel divinité s'il le souhaite, il place sa foi. Dans cette logique même, la plupart des cultes sont tolérés et disposent même d'adeptes au sein du Duché. Les exceptions quand à ceci se trouvent être ceux promouvant quelques divinités maléfique ou la fin du monde. Ceux ci sont interdits et traqués par les autorités s'ils sont présent le cas échéant sur le territoire Fortunéen.

De tout ce qui traite aux représentations de rue : Les artistes offrant des créations au bon public tel que des pièces de Théâtre, des balades et autres prestations musicales sont priés sous peine d'amande d'accomplir ces dernières sur les places, promenades et autres lieux dégagés et accessible afin de ne point encombrer les rues et les ponts.

Pour ce qui est des Litiges et des contentieux
: Les Autorités étant parfaitement conscientes qu'un climat de compétition permanente règne entre certaines personnalités et artistes, nous encourageons ces dernières à se diriger vers les officiers de justice et les représentants du Duc et de ses vassaux en cas de conflit naissant, ce afin d'éviter une vendetta et quelques actions malheureusement qui seraient bien évidemment châtiés sévèrement.

La conscription et le service par les armes :
Fortuna tient à mettre un point d'honneur à ce que sa populace en temps de paix participe au maintient de l'ordre et de la stabilité ainsi qu'elle sache se défendre et assister les troupes de profession en temps de guerre. C'est là le principe de la milice et du service militaire obligatoire d'une année que chaque citoyen et citoyenne se doit d'accomplir une fois dans sa vie au moins pendant une période définie où elle sera appelée. Ce faisant, encadrée par des officiers et quelques mercenaires dont la fidélité et les compétences ne sont plus à démontrer, on leur apprendra pendant cette période, le maniement des armes, la discipline, les formations tactiques basiques, à garder des lieux et surtout à suivre des ordres et assister les troupes régulières. Il est à noter, qu'il est possible d'étendre ce service de plusieurs années et donc de faire partie d'une milice permanente payée par le Duc.

L'économie Fortunéenne

L'économie Fortunéenne se déroulent en trois principaux et au final assez classiques axes, tout d'abord on trouve les impôts et les taxes. Ceux ci s'appliquent d'une part sur les marchandises transitant au sein du Duché par le commerce sous la forme de droits de douane, mais aussi à l'égard des Cités et des domaines vassaux de la capitale qui doivent payer "tribut" sous la forme d'un pourcentage négocié au préalable et pouvant être revue en fonction des circonstances qui ont pu impacter les revenues générales. Cet impôt ci se fait à l'année, et sa flexibilité fait que peu trouvent quelque chose à y redire tant il est aisé de s'en acquitter, en soit il s'agit plus là d'un exercice de forme.

Ensuite, l'on trouve la production, celle ci diffère selon les lieux, ainsi les domaines des Barons Vespri dans l'est de la péninsule disposent de nombreuses terres fertiles abritant champs et pâturages, ce qui prédispose les lieux à la production agraire. Que ce soit par l'élevage ou la culture. Toutefois, la réelle spécialité faisant la réputation des Vespri se trouvent être leurs vignes qui produisent un vin que l'on dit exquis au palais. Bien évidemment, d'autres cités et seigneuries disposent de terres pouvant êtres cultivés, mais surtout ce sont les forêts et les bois pleins de gibiers qui forment un des piliers de l'économie alimentaire, ceux ci étant présent ça et là dans l'ensemble du duché, à peu près tout le monde peut s'adonner à ceci. Enfin, les cités bordant la mer tel que Miana, Deapolis et même Fortuna disposent de pêcheur en un certains nombre. Hormis ceci, il est possible de trouver du cuir et des peaux en quantité, dans la région, ainsi que des scieries, les arbres étant disposés en quantité ça et là, cela va de soit, il y en a même plusieurs espèces précieuses. Toutefois, ce que l'on trouve massivement là bas et certainement plus que partout ailleurs, ce sont les oeuvres d'arts, les monuments, les ouvrages et le mobilier. Entendons par ceci que les artistes, penseurs et artisans sont tellement nombreux et réputés que leurs créations s'exportent et forment un véritable socle pour l'économie.

Ce faisant, nous arrivons à la principale source de revenue de la région, qui est le commerce, exportant principalement les créations de ses bonnes âmes dont nous venons de faire mentions au dessus, des peintures, des bustes, des tentures et bien d'autres merveilles. Tout ce qui est de plus beau et extravagant est trouvable à Fortuna sois disant d'après les Fortunéens eux même. Ses marchandises sont précieuses et sont prisés à l'étranger. Ce qui fait que ce sont les matières premières qui sont importés principalement si elles ne peuvent point êtres trouvés sur le territoire et le résultat exporté.

Des forces Militaires Fortunéennes :

Afin de projeter son influence à l'étranger et pour se prémunir de toute tentative malvenue d'invention, Fortuna dispose comme tout dirigeant avisé de moyens de défenses. Cela se traduit ainsi par des troupes terrestres principalement composés de compagnies de mercenaires comme l'on peut en trouver partout dans les duchés, la plupart d'entre elles ont des contrats depuis fort longtemps avec les ducs de Fortuna et ont étés réengagés tant de fois que l'on pourrait presque voir en elles des troupes professionnelles natives de ces terres. Les plus prestigieuses et fiables d'entre elles ont même l'occasion d'occuper les forteresses et forts du Duché, comme le Poing écarlate au sein de la Fortezza San Leonardo, située au nord de Fortuna.

Ces compagnies là sont diverses et variés mais sont la plupart du temps assez polyvalente dans leurs rôles, permettant au duché d'adapter ses stratégies comme il l'entends. Toutefois, en plus des mercenaires, l'on trouve aussi les milices "permanentes" composés des citoyens servant par les armes le Duché, bien que ces derniers soient surtout employés pour maintenir l'ordre civil des cités, en temps de guerre il est aussi possible de les voir en campagne afin d'appuyer l'ost principal par des tâches précises.

Enfin, sur les mers, Fortuna n'a certainement pas à rougir de sa flotte, et même si ses dires soutenant qu'elle rivalise avec celle de Vinche et d'Esperanza sont très certainement exagérés, nul ne peut dire qu'elle est bien fournie en bâtiments et en marin, au moins est-il possible pour les Fortunéens d'organiser quelques patrouilles ça et là sur les routes commerciales passant au large de leurs territoires afin de s'assurer que quelques pirates ne sèment point les troubles.


Quelques Us, Coutumes et évènements :

Un Havre pour les grands esprits et les artistes :
Fortuna aime se proclamer Capitale des arts, des lettres et de l'innovation en Orzian, que ce soit la vérité ou non importe peu au final, en revanche il est certains que le Duché déploie des efforts considérables afin d'attirer les personnalités talentueuses en son sein. Aussi, les Ducs de Fortuna dans cette optique offre volontiers aux esprits persécutés un point de chute afin de fuir quelques suzerains oppressifs. Accueillir ceux ci est ainsi un devoir de la part de Fortuna.

Des masques pour les visages et les âmes : Sans doute la coutume la plus connue et flagrante lorsque l'on arrive à Fortuna est que chaque habitant porte un masque au sein même de la capitale, il en existe pour toutes les couleurs et toutes les formes de façon à ce que chacun puisse trouver son bonheur. Ces derniers sont fortement liée aux symboliques et aux messages abstraits mais de manière générale tous s'accordent à dire que porter un masque reviens à rentrer dans un rôle conçu afin de paraître sous son plus beau jour en dissimulant ses travers, par soucis d'efficacité en soit mais aussi car la société Fortunienne s'organise autour de concepts sociaux que certains trouvent "originaux".

Le Grand jeu : Il arrive de temps à autres que les autorités Fortunéenes, que ce soit la famille Ducal, les pontes de la capitale, les puissants vassaux et quelques autres êtres possédant un temps sois peu d'influence ou de fortune, entrent dans des phases de querelles. Si grâce à d'habile intervention externe visant à maintenir la stabilité beaucoup ne disparaissent très vite, il arrive de temps à autres que certaines dégénèrent et s'enveniment à un point qu'une véritable guerre des ombres s'ouvre. C'est ce que l'on nomme communément là bas dans le jargon le Grand jeu. Un conflit d'ordre social et politique permanent qui se déroule dans les coulisses et dont les répercutions font scandale à travers tout le duché voir au delà. Certains penseraient aux assassinats, coups de forces et autres actions hostiles, mais celles ci sont moins communes qu'on pourrait le penser, ou tout du moins sont elles mineures comparés aux véritables enjeux. Car au final tout l'intérêt de la chose consiste à agir contre ses adversaires assez subtilement pour ne point dévoiler son jeu tout en cherchant à percer à jour ceux des autres et le cas échéant à retourner ce dernier. Au sein de cette vaste mascarade, le Duc est au dessus de tout ceci, s'il ne s'implique pas, il n'en est pourtant pas moins arbitre et juge et bien souvent décrète qui a été le meilleur au Jeu.

Le Carnaval Fortunéen :
Certainement la festivité exceptionnelle la plus connue et réputé de Fortuna en ses frontières et même au delà. Le Carnaval est une période de dix jours au cours du passage de Februarius à Mars durant laquelle la citée d'ordinaire déjà régulièrement animée se drape de tout le faste et les décorations possible afin de s'embellir à un niveau encore supérieur, les locaux se dotent dès lors de déguisements hauts en couleurs et n'hésitent point à sortir leurs plus beaux masques. Prestations de qualité, danses, chants, jeux et autres activités sont dès lors de mise dans chaque rues tandis que le Palais Ducal enchaîne les bals. Fait amusant, les mauvaises langues aiment aussi dire que c'est à cette période que les âmes damnés du Duc sortent de leurs antres au grand jour afin d'évincer les personnes considérés comme gênantes.

La traque du Cerf Blanc : Les territoires Fortunéens sont dans une large partie assez boisés et peuplé par beaucoup de gibier, ceci donnant l'occasion à n'importe qui avec un peu de talent de s'autoproclamer chasseurs et de s'exercer à ça. Cependant, tous ne le font pas pour les mêmes raisons, les nobles et fortunés tout particulièrement en usent comme un passe-temps, une distraction. Cependant, ils aiment les défis et l'insolite, et des rumeurs persistantes font état de temps à autres que des animaux au pelage anormaux auraient étés aperçus, et notamment des cerfs. Ces animaux ci sont considérés grâce au folklore local comme pouvant porter chance à ceux réussissant à leur mettre la main dessus. Aussi, dès que l'un d'eux est vu, les bois Fortunéens deviennent soudainement très animés comme vous pouvez vous en douter...


Les Arlequins, le Labyrinthe et le Sans-visage

Bien que tout le monde se doute que derrière le masque de beauté et de superbe qu'affiche Fortuna, les apparences et la réalité devaient aussi avoir leur lot de de vile et de fourberie, peu peuvent arriver à envisager l'ampleur de la chose. L'exemple le plus flagrant de ce que l'on peut trouver dans les ombres de la capitale marbrée est sans nul doutes celui des Arlequins. Hormis le Duc, quelques privilégiés de son entourage et très certainement de talentueux espions étrangers et leurs cibles accessoirement, personne ne s'est jamais véritablement rendus compte de leur existence. Ce ne sont ni plus ni moins que les assassins et espions de Fortuna, ceux ci ne répondent par ailleurs qu'aux ordres du Duc en place et de lui seul, ils recrutent eux même leurs membres avec son accord plus ou moins officiel et se réservent le droit de perpétuer leur organisation comme bon leur semble. La chose amusante avec ceux ci, c'est que eux même ne connaissent pas forcément leurs propres collègues vu que chacun se dissimule derrière un masque spécifique et ce en toute circonstance, enchanté de tel manière à ce que personne sauf son porteur de ne puisse le retirer, quitte à mourir cela va de soit. D'autres part, des tenues diverses, variés et surtout colorés et fort originales sont comme une marque de fabrique pour eux. Dans leur arsenal, l'on compte des dagues, des épées, des arbalètes, des arcs, du poison, des longues-vue et dans l'ensemble tout ce qui se fait de mieux pour les adeptes des actions subversives. Ces gens là sont tellement important pour le régime Ducal qu'ils disposent même d'un pan entier de la citée pour eux afin de se réunir, de s'entraîner, de se reposer et de dissimuler leurs sales petits secrets. Enfin... Un pan ? Nous devrions plutôt dire le dessous de Fortuna. En effet, sous celle ci c'est un immense labyrinthe de galeries sculptée qui s'étend sous celle ci, de nombreuses salles et voies sont dispersés ça et là et les non-initiés se perdent bien vite, voir peuvent perdre la vie dans d'éventuels pièges laissés à l'attention des invités indésirables. Le coeur des lieux se trouve être une espèce de Temple d'ailleurs avec une large salle où se trouvent des sièges et quelques balcons surélevés, ceci faisant office de lieu de réunion pour les "dirigeants" de l'organisation qui se trouvent être les plus anciens et talentueux membres, avec toutefois une exception que nous préciserons plus loin. Afin de recevoir les instructions du Duc, et aussi protéger sa citée des incursions malvenues, plusieurs d'entre eux vagabondent anonymement en ville, après tout vu que tout le monde ou presque porte des masques et des tenues "à la pointe de la mode".... Eh... Qui pourrait faire la différence entre un badaud et quelque chose dont on ne connait même pas l'existence ? Toujours est-ils que ces derniers hantent la ville et s'attardent aussi régulièrement sur quelques lieux d'intérêts où sont disposés discrètement et anonymement quelques ordres de missions codés et fait de tel manière à ce que le commun des mortels n'y fasse pas attention. Notons tout de même que dans des situations exceptionnelles, ceux ci disposent tout de même de leurs accès au Palais de Fortuna et peuvent recevoir des ordres directement du Duc. Enfin, revenons à l'exception qui se trouve être vraisemblablement la véritable tête des Arlequins, unique et suprême ayant ses propres accords avec les ducs depuis fort longtemps. Personne ne sait véritablement ce qu'est celle ci. Des suppositions ont étés émises mais de manière générale, l'on préfère se taire et éluder. Cependant, tous la respecte et la craigne, même si elle demeure dans les ombres et n'intervient que rarement, la plupart des initiés de l'organisation la nomme "Le Grand Arlequin", les superstitieux "l'Antique", les sceptiques "la Chose", les anciens "Le Maître" et les plus clairvoyant "Le Sans-Visage". Pourquoi ceci ? Car l'être qui vraisemblablement ne semble point avoir ni jambes, ni pieds et lévite donc via quelques procédés inconnus mais probablement magiques, se montre toujours avec un masque que l'on confonds fort bien avec un véritable visage, et ses masques changent à chaque fois qu'elle daigne se montrer. Toujours un autre, jamais celui montré la fois précédente. Et même ces tenues varient vraisemblablement d'après les racontars de quelques sentinelles ayant vu rôder celle ci dans les couloirs du Labyrinthe, une poignée va même à soutenir l'avoir vu se transformer en nain et filer à la surface pour revenir plus tard sous la forme d'un elfe avant de reprendre sa véritable apparence une fois la sécurité des galeries retrouvés. Pour ce qui est de la vérité, personne ne pourrait véritablement donner d'affirmation si ce n'est les anciens des Arlequins et le Duc, mais dans les faits, il est certains que quelque chose d'original rôde sous Fortuna.

Un Arlequin


L'une des galeries du Labyrinthe


Le "Sans-Visage"


Relations avec les autres nations :

Akkaton : Pour l'heure, les relations avec Akkaton demeurent cordiales et d'ordre principalement commerciale, en effet, bien que quelques doutes et méfiances subsistent quand à la tendance expansionniste de l'Empire technologique, ceux ci n'ayant pour l'heure nullement mis à mal la stabilité et le Statut Quo de la région, peuvent ainsi être considérés comme des partenaires commerciaux tout à fait acceptable.

Ikhyld : Bien que divers accords commerciaux soient en vigueur avec l'Empire magique, Fortuna a toujours plus ou moins considéré ce dernier comme un rival sérieux dans la culture, l'art et la diplomatie et n'hésite pas à adopter une attitude assez compétitrice envers celle ci bien qu'amicale au final.

Teïder : Il n'existe nul nation aux yeux de Fortuna plus ignoble et infame que Teïder, ce oyaume ci lorsque le calme règne dans les duchés se trouvent être la première cible des pamphlets et des créations artistiques originales Fortunéenes. Ses envies expansionnismes et ses excès autoritaires sont toujours vu d'un mauvais oeil et entraîne bien souvent des répliques parfis subversives, parfois plus directe de la part du Duché. Pour reprendre les dires du Duc actuel, Teïder n'est ni plus ni moins que l'ennemi héréditaire de la notion de Statut Quo et doit être considéré en toute circonstance comme tel afin d'être combattu et surtout contenu comme il se doit. Par ailleurs, le Duché n'hésite point à offrir l'asile aux rebelles et opposants au régime royal, provoquant des escarmouches régulières dans les ombres entre Arlequins et agents Teïderiens.

Eïlynster : Des relations froides et compliqués principalement dû au fait que ceux ci ont une tendance très prononcée pour l'isolationnisme et peu de passion réelle pour l'art. Pourtant, ce n'est pas l'envie qui manque de commercer avec eux de la part du Duché.

Eïrn : Dans l'ensemble les relations avec ce pays, que ce soit avec la capitale ainsi que les divers royaumes et communauté, sont assez amicales, entretenus régulièrement via le commerce, en effet ce ces gens là sont des partenaires fiables avec qui des accords avantageux sont possibles, ce qui à dire vrai aide grandement.

Duchés du Sud : De manière générale, l'on peut dire que les relations avec chaque duché sont cordiales, amicales ou tout au pire, neutres. En effet, Fortuna préfère la conciliation, le commerce et la diplomatie afin de maintenir un semblant de stabilité, de paix et de statut quo, ces trois choses correspondant dans les faits à son idéal. Toutefois, il arrive régulièrement que des moutons noirs voient le jour et croient soudainement pouvoir mettre à mal ce système encouragé par la citée marbrée, aussi lorsque le trouble advient, Fortuna n'hésite pas à se mêler à l'affaire en fonction de ses intérêts.

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duché de Fortuna [Terminé] Ven 21 Sep - 20:41
Bonjour Fortuna, comme convenu je m'attaque donc à la correction de ton duché^^.

J'applaudis sinon on sent bien le côté pompeux de la description XD . Ma foi ça me semble parfait pour un duché comme celui-ci o/ .

Du coup de ce que je comprend c'est un duché spécialisé en art et culture, ma foi faut bien des spécialisations diverses o/ et c'est cool de voir que ça varie entre Vinche cité du commerce, Sarrasi plus militaire terrestre et Esperanzia plus navale militaire.

Sinon, il faudrait redimensionner l'image de Venuci car un peu trop grosse, elle déborde^^.

Citation :
« Particularité originale là bas, il n'y a point de nobles, de riches marchands ou quelques ambitieux à sa tête, mais plutôt deux personnes qui se partagent une influence égale, ce qui en soit maintient un semblant de statut quo à l'intérieur même des forces de la ville. »

Il n'y a pas de nobles dans les Duchés, c'est les bourgeois qui ont le pouvoir, les ducs et comtes étant souvent des princes marchands notamment.

Citation :
« Les Bellicistes et les "unificateurs" sont très mal vus en effet et de manière plus générale toute personne considérée comme menaçante à l'égard du Statut Quo et du "droit des états" à vivre en paix (Concept purement Fortunéen). Actions subversives et manoeuvres diplomatiques sont ainsi donc employés à outrance afin de faire barrage à ce genre d'énergumènes et lorsque ceci ne suffisent plus, il est tout à fait possible que Fortuna se rabatte sur une intervention militaire, voir sur la formation d'une coalition préventive. Fait amusant, cette politique est née comme par hasard une fois Ilfrido mort et la dynastie originelle Fortunéenne à nouveau au pouvoir après avoir été chassé par un Intrigant ayant livrée le Duché à l'unificateur (Renommé par ailleurs "Le Brigand" après la restauration). »

Rien de spécial à éditer étant donné que tu précises que ça ne marche pas toujours, car il y a des guerres dans les duchés de temps en temps tout de même et à tenter de toutes les empêcher tu agacerais beaucoup tout le monde xD, même si souvent à but commercial ou pour de petites annexions. Après je suppose que tu ne parlais pas forcément de ces petits guerroyeurs là.

Sinon je suppose que tu sous entend que les impôts des vassaux sont bas en économie ? Cela a sa logique.

Citation :
« Ce faisant, nous arrivons à la principale source de revenue de la région, qui est le commerce, exportant principalement les créations de ses bonnes âmes dont nous venons de faire mentions au dessus, des peintures, des bustes, des tentures et bien d'autres merveilles. Tout ce qui est de plus beau et extravagant se trouve à Fortuna. Ses marchandises sont précieuses et sont prisés à l'étranger. Ce qui fait que ce sont les matières premières qui sont importés principalement si elles ne peuvent point êtres trouvés sur le territoire et le résultat exporté. »

Édite par « se trouvant », sinon je trouve que ça généralise trop, il faut laisser de la marge après tout dans un domaine aussi vaste que l'art où même Ikhyld a pas le monopole.



Voilà, je n'ai rien à redire sinon au reste qui est plaisant à lire^^. Corrige donc cela et ce sera bon pour la validation !
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2073
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duché de Fortuna [Terminé] Mar 25 Sep - 11:55
J'ai édit :v
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duché de Fortuna [Terminé] Ven 28 Sep - 17:31
Bon du coup eh bien je peux valider, je vais donc ajouter cela au topic associé o/ .
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2073
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Duché de Fortuna [Terminé]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Duché de Fortuna [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» le duché de Touraine sur Wiki
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Autres-
Sauter vers: