Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Federica Di Fortuna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Fiches d'évolutions des personnages
MessageSujet: Federica Di Fortuna Mer 17 Jan - 22:47

Federica Di Fortuna : Duchesse de Fortuna

Identité


Nationalité : Duchés du Sud, Duché de Fortuna
Race : Humaine
Nom : Di Fortuna
Prénom : Federico officiellement, Federica officieusement.
Surnom : L'Arlequin, le Prince-Augure
Sexe : Féminin
Date de naissance : Septembre 1974 de l'âge d'acier
Age : 26 ans
Lieu de naissance : Cité de Fortuna dans le Duché de Fortuna au sein des Duchés du Sud
Lieu de vie lors de votre entrée en jeu : Cité de Fortuna dans le Duché de Fortuna
Rang social : Haute Bourgeoisie
Métier/Position dans la société : Duchesse de Fortuna
Titre : Les Mille Visages, plus un surnom que nombre de duchéen utilisent pour parler du Duc de Fortuna en faisant références aux innombrables contes, rumeurs et autres On-dit qui circulent sur ce qui se cache derrière les masques et tromperie de celui ci. Peu de personne connaissant en effet la vérité et n'étant pas véritablement disposé à la révéler. (Connu, Duchés du Sud)


Armes et équipement :


Armure et armes en votre possession lors de votre entrée en jeu :

"Passe-Partout" : Une rapière en bon acier sans ornements particuliers, ce qui permet entre autre d'être efficace tout en conservant une éventuelle discrétion et des accès ça et là.

"Justice Lointaine" : Une arbalète de précision comme l'on peut en trouver au sein des duchés du sud. Là encore sans ornements spécifique.

"Armure Ducale Fortunienne" : Une armure que se transmette les dirigeants de Fortuna à travers les génération, parfois revues et réajustés, elles n'en demeure pas moins faite en bon acier d'une teinte ébène remarquable et convenablement ouvragée dans un certains style avec notamment quelques ornements et pierreries incrustées ça et là tandis qu'un superbe heaume ailé surplombe le tout. Celle ci est enchantée de tel manière qu'il est possible de se mouvoir avec une aisance remarquable et surprenante au vue de la nature de cette dernière (Légèreté du vent). De plus, certaines rumeurs persistantes rapportent que de nombreux malandrins qui auraient jetés un regard au heaume en auraient étés sublimés dans un premier temps avant d'être subjugués par de terribles visions et ce pendant plusieurs minutes. (Songe des ténèbres).


Autres équipements

"L'ombre de Fortuna" :

La duchesse de Fortuna, si elle dispose de nombreux costumes et autres tenues lui permettant de déguiser selon ses envies, affectionne particulièrement deux d'entre eux. L'un étant un ensemble de riches soieries qui ma foi sont tout à fait respectable dans la bonne société et toujours à la mode en plus de se trouver dans des teintes assez sombre pour éviter d'attirer les regards indiscrets. Qui plus est, cet ensemble se trouve posséder un magnifique chapeau surplombé par un large panache blanc étant d'après les dires enchanté de tel manière que la duchesse si elle le porte pourrait se fondre dans un décor environnant pour peu qu'elle demeure sur le sol ou un mur. (Caméléon). Enfin, l'on trouve une cape de camouflage, celle ci teinté dans une couleur d'ébène s'associe à merveille avec le reste de l'ensemble quelque part auxquels l'ont voit aussi se joindre gants et bottes de teintes semblables.

"L'Arlequin de Fortuna" : Cet ensemble est le second que favorise la duchesse, il n'est porté que lors de grande occasion et contrairement au premier qui est fait pour être plus ou moins discret, celui ci est conçu pour être voyant. Cher, superbe, magnifique, orné, décoré, incrusté, les descriptions possibles ne manquent pas pour décrire celui ci mais ce qui est certains, c'est qu'il est resplendissant et digne d'un duc en plus d'être de multiples couleurs.

"Masque de Masquarade" : Il s'agit là d'un masque blanc en céramique recouvrant le visage de la duchesse en entier, il est assez rare qu'elle l'enlève à dire vrai, ou alors ce sera à l'abri des regards indiscrets. Celui ci permet par ailleurs via un enchantement de voix modulable d'afficher la voix qu'elle souhaite afin de perpétrer ses excentricités et ses caprices.

"Chevalière de Fortuna" : Une chevalière en argent ornée d'un rubis et marqués aux armoiries des ducs de Fortuna

"Les cartes de la destinée" : Un jeu de tarot très cher aux yeux de la Duchesse.



Caractéristiques :




Magie : (Description ici.)

Potentiel : Grand

Feu : Inapte
Eau : Inconnu
Vent : Inconnu
Terre : Inapte
Lumière : Inapte
Ténèbres : Champion
Invocation : Champion
Nécromancienne : Inapte
Transformiste : Inapte

Mental : (Description ici.)

La volonté : Maître
Contrôle de soi : Confirmé
L'intelligence : Maître.
La perception : Prodigue
Le charisme : Maître
Technologie : Inconnu

Physique : (Description ici.)

Force physique : Adepte
Agilité : Champion
Vivacité : Champion
Résistance physique : Adepte
Résistance magique : Champion
Vitalité : Confirmé
Beauté : Champion
Discrétion : Prodigue

Martial : (Description ici.)

Armes de tailles : Champion
Armes lourdes : Inapte
Armes d'hast : Inapte
Faux : Inapte
Art de la défense : Confirmé
Armes de lancer/fouet : Débutant
Arc/arbalète : Champion
Mains nue/Arts martiaux : Adepte
Armes à feu : Débutant
Equitation : Confirmé
Domptage : Inapte
Conduite : Inapte



Description de votre personnage :


Description physique :

Il est assez compliqué de décrire la duchesse en soit étant donné qu'elle est une spécialiste du déguisement. En effet, elle apprécie plus que tout changer les apparences selon ses caprices. Que ce soit une bure de moine, de gracieux habits de noble, quelques frusques de plébéien ou une large armure de plates, ce qu'elle veut que les gens voient est assez aléatoire au final, et quelque part c'est ce qui lui permet de passer inaperçu lors de ses régulières sorties hors du palais.

Toujours est-il que sous ses tromperies se cache une superbe jeune femme. Des cheveux d'ébènes assez courts pouvant aisément se dissimuler sous quelques couvre-chef, casques et autres capuches s'associent à un visage assez pâle sur lequel on peut distinguer des yeux bruns bienveillant, un nez fin mais surtout aucune ride ou autre trait disgracieux pouvant gâcher la beauté de celui ci. Pour ce qui est de la taille générale il n'y a toutefois point trop de choses à dire, elle se trouverait dans une certaine moyenne par rapport aux standards humains. Cependant, fait ennuyeux et pratique à la fois pour elle, ses formes ne semblent point être très développés. Mais ne nous attardons point.

Terminons simplement sur deux choses, la première étant que quoi qu'il arrive, la duchesse conserve sur elle un masque en céramique blanc illustrant un visage souriant, ce dernier en effet lui permet de changer sa voix comme elle le souhaite pour accompagner ses déguisements. Car c'est là que nous en venons au deuxième et dernier point, elle est très théâtrale dans sa démarche et sa façon d'être mais vous pourrez le constater vous même. Il y aura toujours quelque chose de faux quoi qu'elle fasse, c'est un réflexe en quelque sortes.

Description mentale :
Si l'on doit insister en premier point sur un trait de caractère bien précis de la duchesse de Fortuna, c'est qu'elle est relativement imprévisible. L'on ne peut jamais prévoir ce qu'elle va décréter, ce à quoi elle pense, ou sa réaction à quelques dires et actes. Ses décisions sont totalement aléatoires et varient autant que ses humeurs. Excentrique et capricieuse au possible, elle peut ainsi siéger au conseil de son duché et participer aux joutes verbales s'y déroulant avec une efficacité redoutable une heure et se promener incognito avec insouciance dans les rues celle d'après à frayer avec la plèbe ou participer à une pièce de théâtre.

Car sachez le aussi, la duchesse est une remarquable comédienne, que ce soit avec ses accessoires, ses déguisements et ses humeurs. Elle jongle à merveille avec le vrai et le faux, jouant sur les détails et les semi-vérités afin de "jouer" divers rôles tout en restant fidèle à elle même, à ses caprices et ses aspirations.

Ainsi est-il assez difficile de distinguer les rôles de la véritable personne derrière le masque. Mais si nous devions en dire quelques mots, nous pourrions proclamer qu'elle apprécie les bonnes choses, que ce soit du Vin où quelques mets, il est d'ailleurs murmuré qu'elle serait bonne cuisinière. D'autres part, il est certains qu'elle est habile dans l'art d'éviter les actions subversives dirigées contre elle, de fait la plupart de ses domestiques et autres "hommes de mains" sont des personnes qu'elle à elle même élevée lors de ses escapades. Des mendiants n'ayant connu que les sombres ruelles et le mépris des classes supérieures, d'anciens esclaves en fuite ayant entrevu les instincts les plus sinistres de ce monde. Tous lui sont redevables en un sens et c'est précisément pour cela qu'elle a choisis cette composition d'être à son service. Et aussi par pitié pour eux sans doutes. Car en soit, la duchesse est un peu derrière ses tricheries une idéalistes et souhaiterait que ce monde soit meilleur.

Hormis cela, Federica en bonne Fortunienne adore l'art dans tous ses domaines. Que ce soit les peintures, les statues, les bustes, l'architecture, le théâtre, le chant, la musique et même les tenues. L'art, c'est l'âme de Fortuna. Et Fortuna c'est elle. Inutile d'en dire plus.
Convictions :
Le monde est un vaste théâtre. Et je suis l'auteur de ma propre pièce. Jamais je ne laisserais personne d'autres influer sur ma création et je vivrais comme je l'entends. Sans craintes et avec confiance en moi même.

Les gens ne sont que fausseté et apparences en grande majorité, des lions déguisés en agneaux. Ils sont mauvais, agissent dans leur propre intérêts et ne font le bien que par nécessitée. Leur terrain de jeu même s'ils cherchent à le dissimuler est une arène. Des fourbes et des trompeurs. Et parmi ceux ci, la haute sphère des Duchés est sans conteste la plus vile.

L'esclavage est une abomination sans nom, réduire à l'état d'objet un être vivant un sacrilège fait à l'encontre des forces supérieures qui régissent le monde. Une insulte faite au destin et une invitation au Karma à venir s'inviter pour rétablir ce qui doit l'être. Car oui, le destin existe et même si certains le nient, il vous rappelle toujours à l'ordre. C'est une vérité des plus simples.

L'argent régit le monde. L'argent est le pouvoir. Et le pouvoir, il faut s'y accrocher si l'on veut avoir une incidence sur le monde. Mes desseins sont bien là et ne regardent que moi. Et mon pouvoir me permettra de les mener à bien.

Je suis l'âme de Fortuna. Que vive Fortuna et vivra la duchesse.


Passé de votre personnage :


Histoire :

Et vous ? Savez vous danser à Fortuna ? C'est là un art complexe car le moindre pas peut vous être fatal si vous l'exécutez mal. Ce duché bien qu'il se targue d'être la capitale des arts et de la culture de ce continent n'en est pas moins à l'image de ses homologues du sud, une vaste arène déguisée où les lions se font passer pour des agneaux. Nous sommes bien placés pour le savoir car il s'agit là de nos terres.

Je suis le 7ième enfant de feu le Duc Leonardo Di Fortuna, née de sa troisième femme et aussi son unique fille à ce jour. Ce qui en soit m'a valu une jeunesse assez tranquille étant donné que ce borné de paternel ne souhaitait qu'un héritier masculin pour lui succéder bien que les lois du duchés en elle même ne soient pas contre une duchesse non plus. Aussi, tandis ce dernier laissait mes frères s'affronter dans diverses actions subversives, conflits commerciaux et autres querelles de rues j'avais tout loisir de faire ce qu'il me plaisait dans la plus grande insouciance.

Ma mère, bien qu'aristocrate de naissance était aussi une comédienne respectée, assez amusant et ironique pour un étranger de concevoir ceci. Toutefois c'est là la vérité, car il n'y a bien qu'à Fortuna qu'un artiste quel qu'il soit sera estimée et bien vu par la bonne société locale. J'ai suivi les traces de ma génitrice de bon coeur. Fortunienne avant tout dirons certains, digne héritière dirons d'autres. Moi je dis que je vis comme je l'entends. Et cette voie me convenait. Oh bien évidemment j'ai aussi du me plier quelques fois à la volonté de mes illustres parents, en l'occurrence en me cultivant et en apprenants auprès de précepteurs engagés par ces derniers. Ils m'ont tout appris, toutefois il me faut admettre qu'ils furent nombreux. Très nombreux, après tout il fallait remplacer régulièrement certains qui succombaient volontiers à l'ambiance malsaine de la cour et prenaient ainsi part aux joutes de l'ombre qui se tramaient en vue de la succession. Certains d'entre eux étaient remarquables dans leurs domaines respectifs, d'autres moins. Mais c'est grâce à leurs sages enseignements que je maîtrise l'art de la parole, l'escrime, le commerce et surtout la Magie. Loués soient-ils tous.

Malheureusement, cette magnifique période où l'on me laissait faire ce qui me plaisait sans que j'ai d'obligations particulières, bien que je demeurais uniquement au sein du palais du moins, prit brutalement fin du jour au lendemain. Voyez vous, mes cupides et fourbes frères avaient poussés leur conflit au delà de l'acceptable et en avaient payés le prix fort. Vous savez, l'histoire disant qu'ils ont tous trépassés au cours d'un incendie, un regrettable accident pour reprendre les mots de certains... C'est la version officielle, mais officieusement ils se sont tous entretués, au cours d'un sinistre règlement de comptes. Après tout à cette époque, notre vieillissant père présentait les premiers signes qui annonçaient qu'il n'en avait plus pour très longtemps. De ce fait, du jour au lendemain j'ai été propulsée à un statut d'héritier que je ne désirais point. Cependant, ce vieux borné ne démordait pas sur le fait qu'il voulait UN héritier. Aussi ai-je du finalement céder à ses demandes et feindre d'être un homme. Et je le fais toujours en public par ailleurs, par habitude uniquement car oui je pourrais cesser du jour au lendemain, mais que voulez vous... C'est plus fort que moi, je ne peux cesser ce rôle. Dites vous tout de même qu'il est allé fort loin pour me conforter dans mon jeu d'acteur, faisant réduire au silence les témoins gênant, en achetant une partie et me fit confectionner des accessoires et une vaste garde robe afin que je puisse me déguiser comme je l'entendais pour accomplir ma mascarade.

Toutefois ce fut véritablement les dernières actions de son règne. Le Duc Léonardo s'éteignait ainsi de son grand âge, fait exceptionnel dans les duchés du sud par ailleurs, lorsque j'atteignais mes vingt ans. Le Duc Léonardo est mort ! Vive le Duc Federico ! Le poste offre des avantages et un certains confort certes, toutefois toutes ces contraintes, devoirs et surtout cette hypocrisie et vilainie ambiante sont exaspérantes. Mais je dois m'y plier. Car si je ne le fais pas, qui le fera ? Les opportunistes ? Les Flagorneurs ? Les incapables ? Non. Le Destin a voulu que je devienne Duc. Ainsi vais-je le satisfaire. Grâce à un jeu de tarot que j'ai acquis il y a peu, je pourrais décrypter sa volonté et agir au mieux. Cependant que personne ne s'y trompe. Je vis comme je l'entends et je ne laisserais personne me dicter ma conduite. Qu'ils me conseillent tous s'ils le souhaite, mes les cartes sont en ma main.

Liens :

Léonardo Di Fortuna : Décédé, précédant Duc, il a permis à ses terres de prospérer, toutefois s'il était un dirigent avisée en ce qui concerne la gestion de ses territoires, il était un piètre intriguant, aussi a-t-il détourné le regard de ce qui se tramait en sa propre cour. Il n'a jamais été très proche de sa progéniture, ou s'il le fut un temps, il est très certainement devenu aigrie au fil du temps en voyant comment ses fils souhaitaient lui succéder. La Duchesse n'a point d'avis exceptionnel sur cet homme, il était son père soit. Elle l'aimait en un sens mais sans plus. Elle le remercie pour ce qu'il a fait pour elle et c'est tout ce qu'il faut en retenir.

Maria Di Fortuna :
La mère de la duchesse et femme du précédant Duc, née de bonne famille au sein de la ville de Fortuna, c'est aussi une comédienne avec une certaine notoriété. En soit, Federica conserve une certaine proximité avec elle, elle lui doit tout et s'est toujours fort bien entendu avec elle. Il semble même de temps en temps que Mère et fille jouent ensemble dans quelques pièces au grand théâtre de la ville...



Qui êtes vous ?


Petite présentation de votre personne : Daelin ! Le fan des jeux Paradox, enchanté de vous connaître c:


Rythme rp et particularités : Assez variable. Cela dépend des périodes IRL (Parfois chargés, parfois libre...) J'essaierais de vous répondre au plus vite.... J'essaierais.

Comment avez vous découvert le forum : L'empereur d'Akkaton m'a honteusement appâté sur Discord pour que je vienne.

Des ambitions pour votre personnage ? Quelle évolution aimeriez vous lui donner à court ? Moyen ? Long terme ?
Avez vous prévu quelque chose ou êtes vous adepte du "laisser le jeu faire" et voir ce que ça donnera ?

Oh... Des ambitions... Cancériser des gens et renverser les acquis dans les duchés du sud ça compte ? Sinon, j'ai un certains nombres d'idées et d'éventuels projets... Mais vous ne les connaitrez pas avant un moment Very Happy



avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1374
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
Federica Di Fortuna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» o fortuna
» Audaces fortuna juvat * FICHE TERMINEE *
» Réunion secrète. [Pv: Susan, Alyssa, Bella, Zacharie, Zoé, Fortuna & Eda]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Fiches d'évolutions des personnages-
Sauter vers: