Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Une soirée masquée (Pv Fortuna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages
MessageSujet: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Sam 20 Jan - 22:00
Fortuna, le 22 Janvier

Avant de rentrer à Akkaton et ce de manière officielle, Otmar avait tenu disons à camoufler en bonne partie le fait qu'il s'était baladé seul et sans escorte dans les Duchés en passant quelques jours à Fortuna, pour ainsi donner des accents plutôt diplomatiques à ce voyage. Ainsi il se retrouvait dans cette belle cité depuis le 21 Janvier environ et allait probablement en repartir le 26 et évidemment… Il avait tenu à s'habiller d'une manière agréable aux locaux avant de se rendre là-bas. Avec de sublimes vêtements à la mode Akkatonienne et aux accents d'un noir sombre prononcé qui ne faisaient pas tâche en cette belle cité, cela ainsi que deux masques. L'un incrusté d'argent qu'il avait porté à la cour de Fortuna pendant deux jours, un moment qui lui avait été assez agréable dans les faits vu que sa position d'empereur d'Akkaton le mettait un peu en dehors des jeux d'influences Duchéens et un autre…

Qu'il portait ce soir, ce alors que la nuit s'était levée, avec des vêtements plus sobres tout en restant élégants. Faisant ainsi qu'il était difficile à reconnaître, à cause du masque notamment, ce dont il comptait profiter pour une petite et dernière promenade nocturne dans les Duchés, du moins avant le retour au pays. Pourquoi cela ? En partie pour les motifs habituels pouvant le pousser à faire ceci, mais aussi car il avait entendu parler de superbes théâtres de rues qui pouvaient se dérouler à la tombée de la nuit en cette citée et évidemment… Il espérait bien en apercevoir un, ce avant son retour dans l'empire. Après tout ce n'était pas comme si les mois prochains seraient de tous repos pour lui.

C'est ainsi qu'il se baladait discrètement dans les rues de Fortuna, à la recherche d'un de ces fameux théâtres nocturnes dont on lui avait fait une si belle éloge. Allait-il en trouver un ? Sans doute, il était patient après tout et mine de rien assez doué quand il s'agissait de chercher et chercher quelque chose… Quant à savoir ce qu'il allait bien trouver exactement, c'était là une autre histoire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Mar 23 Jan - 22:27
"Vous êtes tous plus sot les uns que les autres !"

Hurla une voix vraisemblablement furieuse tout en frappant avec puissance de large point sur le bois de la longue table. Si sa peau eu sans doutes été écarlate tant sa rage était grande, l'on n'en saurait probablement jamais rien au vu des riches soieries, des gants de cuir élégants  et du masque en céramique singeant le visage d'une corneille que portait l'individu. Toujours est-il qu'il laissait encore et toujours plus libre court à son ire.

"Cet Ilfrido n'est qu'un parvenu arrogant ! Un arriviste se maintenant encore sur son trône grâce à la chance !"


Des chuchotements fusèrent ça et là de divers personnages regroupés autour de la table...

"Un parvenu des plus fortuné et de bonne famille pourtant"

Ici...

"Un arriviste ayant assujetti presque tous les duchés de l'est"

Là...

"Habileté et ruse se confondent souvent avec chance"

Enfin...

"Pour qui se prend-il donc ? A me menacer de la sorte ! Moi le duc de Fortuna ! Il est impensable que je cède à ses ridicules exigences ! Oui.... Oui ! Je vais lui montrer ! Je vais le remettre à sa place ! Et ce malgré votre manque de confiance consternant !"

Et les murmures reprenaient de plus belle, allant de pair avec le courroux du sire.

"Il est triste qu'il n'y ai pas plus grand benêt en ces contrées que notre duc"

Une fois de plus...

"Il va causer la ruine de Fortuna à n'en point douter."

Encore...

"Le crépuscule approche. Regrettable mais nécessaire."

Tout est dit...

"Restez donc tous ici à soutenir qu'il nous faut composer avec cette vermine s'il vous en plait ! Vous n'êtes que des pleutres sans fierté ! Marquez bien mes mots en ce jour ! Nul n'a réussi jusqu'à présent à tenir sous sa coupe l'ensemble de ces terres et n'est pas encore né celui qui y arrivera pendant au moins un siècle !"


Et sur ces paroles, il sorti d'un pas lourd tout en marmonnant sa colère de la plus expressive des manières. Un silence pesant s'installa au sein de l'assemblée, demeurée autour de la table même après le départ du duc. Les silhouettes demeuraient dans une relative pénombre, leurs tenues étaient diverses, de multiples couleurs et de multiples matières mais tous témoignaient de la même fortune qui auréolait l'existence de leur suzerain. Mais surtout, chacun disposait de son propre masque de céramique, tous différant, représentant divers animaux. Sauf un, celui ci était bien plus simple et ne dévoilait qu'un faux visage humain. Un faux sourire, de fausses lèvres, un faux nez. Tout était faux dans celui ci. Même le silence puisqu'il le brisa bien vite.

"Le seigneur Gerrini est un homme brave et malgré ses crises de colère il est pleins de qualités. Et c'est ce qui fait de lui un bon seigneur. Du moins ce serait le cas dans d'autres états. Mais en tant que Duc de Fortuna c'est une autre histoire. Je ne sais pas pour vous tous, mais personnellement, je refuse de m'en remettre aux accès de zèle d'un homme ne connaissant pas la finesse, ne s'intéressant pas aux arts délaissant l'économie et faisant preuve de si peu de prudence... Non. Cet homme n'est décidément pas un vrai Fortunien."

Le silence des comparses demeurait, pourtant, tous acquiescèrent au moyen d'un simple hochement de tête.

"N'est-ce-pas... Mais n'ayez crainte mes amis, le rideau tombera bien assez vite... Bien avant que Fortuna n'ai le temps de vasciller. Et là, nous pourrons nous employer à aviser d'une meilleure manière de traiter du cas du "Parvenu" comme le nomme notre très cher duc."

Et sur ses paroles, il se leva et s'éloigna de la table. Bien vite, les autres l'imitèrent jusqu'à ce qu'il n'y ai plus âme autour de ce damné meuble. Puis les torches se rallumèrent tandis que les applaudissements des passant se faisaient entendre.

"Tu as encore fait des merveilles Ludovico ce soir. Tes crises étaient très convaincantes."


"Tsss... C'est vraiment là ce que tu pense ? Toi ! Le perfectionniste qui ne cesse de harceler les recrues et de recadrer ce qui ne te convient pas ? Elle était tout au plus passable. Mais pas digne de ta prestation de l'Intriguant."


Le ton était à la taquinerie, tandis que le comédien se délestait de son imposant couvre chef et de son masque de scène... Malgré les torches, une certaine obscurité rendait compliquée les tentatives de détailler celui ci, toujours est-il que l'on pouvait affirmer avec une relative certitude qu'il fut roux et d'une chevelure assez courte à dire vrai. Des yeux d'un vert profond laissaient émerger un regard bienveillant tandis qu'un nez assez fin dans ses traits couronnait le tout. Face à lui, l'Intriguant, qui conservait son masque et son chapeau sur lequel trônait un large panache.

"Oh mais je le pense vraiment. Je ne me serais pas privé de faire des remarques dans le cas contraire. Hmmmm... Toujours est-il que le public était au rendez-vous ce soir. Et il va certainement attendre avec impatience la suite. Si je me souviens bien ce sera dans quelques jours non ? Veux-tu tirer une carte de Tarot pour savoir si tu jouera toujours aussi bien ?"


"Je me passerais volontiers de tes tours de devin ! Grand renard va... Mais oui, elle aura lieu dans deux jours. Le temps de nous procurer quelques "accessoires" en plus et des figurants."


Croisant les bras, l'Intriguant commença à faire quelques pas, dévoilant une une cape d'ébène aux motifs d'argent qu'il laissant flotter dans son sillage.

"Ma foi si tu as besoin de quoi que ce soi, n'hésite pas à me transmettre la liste et je ferais encore de la magie pour toi afin que la compagnie ne manque de rien pour la suite. Mais nous avons encore du temps. La nuit et jeune et la foule toujours là pour vous faire honneur. Allons y donc."

De fait, l'immense place était encore bien animée en cette superbe nuit Fortunienne. Le bon peuple de la cité appréciait plus que tout ces animations à l'improviste après tout.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Sam 27 Jan - 21:02
Otmar tomba bien vite par chance sur un numéro de théâtre, du moins il surprit celui-ci en plein milieu et sut l'apprécier. Ah, Une comédie ou une tragédie relatant l'histoire passée du Duché de Fortuna à l'époque où Ilfrido le conquérant avait décidé de mettre les Duchés du Sud au pas ? Ilfrido… Pensa Otmar, voilà bien un grand homme, même si ça avait été un tyran, après tout personne avant et après lui n'avait réussit à unifier les Duchés en faisant partie de cette nation. Est-ce que cet exploit serait destiné à se reproduire un jour ? Peut-être, Ilfrido avait prouvé après tout que ce n'était pas impossible, mais par contre il n'était malheureusement pour lui pas arrivé à se maintenir au pouvoir très longtemps…

Dans tous les cas, il ne manqua pas d'applaudir lui aussi quand la scène s'acheva, après tout la performance des acteurs qui lui avait été livrée était tout simplement admirable, par contre ses sens d'observateur ne manquèrent pas de lui faire remarquer la chevalière de l'un des acteurs qui lui disait fortement quelque chose, mais qu'il ne voyait pas d'assez près pour bien la distinguer… Un détail certes anodin, mais qu'il n'avait pas manqué de remarquer donc, après tout s'il n'était pas du genre à faire attention à tout et n'importe, il n'aurait pas été ethnologue par le passé…

En attendant, suite au numéro qu'ils eurent joué, les comédiens sortirent donc de scène pour aller sans doute se reposer. Y aurait-il une seconde scène jouée dans la foulée ? Voilà bien ce qu'il se demanda, mais un passant qu'il questionna poliment lui répondit tout aussi poliment que non. Dommage pensa Otmar, par contre on lui dit ensuite qu'il ferait bien de rester tout de même car il y avait de nombreuses occasions pour se divertir sur la grande place en une aussi belle soirée. Et qui sait ? Des fois il pouvait y avoir des petites surprises, l'empereur nota donc de faire ainsi et pour sa part attendit par contre un peu de voir si les comédiens allaient revenir ou si ces derniers allaient s'en aller. Après tout cette chevalière qu'il avait aperçu avait su parfaitement titiller sa curiosité, une curiosité qu'il désirait maintenant étancher, même si évidemment il essayerait sans doute de le faire sans être trop indiscret. Donc, s'il pouvait avoir l’occasion d'observer cette chevalière de plus près, peut-être devinerait-il pourquoi elle lui disait quelque chose...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Lun 26 Mar - 13:47
"Ma foi ce ne serait point de refus. Certaines choses dont nous avons besoins sont compliquées à se procurer en cette saison comme  tu le sais."

Tout en énonçant ses paroles, le dénommé Ludovico ne cherchait point à dissimuler sa mine préoccupé, ses larges sourcils froncés et son regard perdu dans de profondes réflexions étaient par ailleurs assez représentatifs sériosité du sujet. Si l'on ne pouvait vraisemblablement en revanche pas deviner les pensées de son mystérieux interlocuteur, il était certain que ce dernier ne semblait pas inquiet sur le sujet. En effet, ce dernier posant sa main sur l'épaule de son homologue s'adressant à lui franchement selon ces termes.

"Allons, allons. Chaque année c'est le même refrain, LA saison se profile et commence à t'inquiéter bien plus que tu ne le dois. Oh la concurrence est certes rude et les fournisseurs surmenés, mais un miracle reste possible. Et croit moi, les miracles me connaissent. Aussi, je te le dis, cesse donc de te morfondre et profite de ton succès, les ménestrels vont entamer les mélodies et quelque chose me dits que de gentes dames t'accorderaient bien une danse. Je m'occupe de ton affaire, alors amuse toi et profite de la vie."

Et sur un large sourire de l'acteur, l'affaire fut entendu et celui ci disparu bien vite en quelque bonne compagnie tandis que "l'Intrigant" commençait à faire quelque pas sur la place. Les mélodies des luth, des flûtes, tambours et autres instruments commençaient déjà à se faire entendre et quelques bonnes gens inspirés donnaient déjà de la voix à travers d'antique ballades pour accompagner celles ci. L'animation qui régnait dès lors était assez édifiante sur le fonctionnement de Fortuna. La ville était assurément la plus animée du pays dès que le soleil se couchait. Pourtant, ce n'était point un nid de vampires ou de quelques créatures maléfiques des contes de grands-mères qui s'en vont dévorer l'innocent à l'abri des regards et à la faveur de l'obscurité. Certainement pas. Cependant, la création y était reine, et tandis que la journée les bonnes gens planchaient sur d'ambitieux projets, la nuit ils les dévoilaient aux yeux de leurs compatriotes et ainsi tout le monde se délectait du résultat. Fêtes, bals, expositions et autres évènements étaient on ne peut plus commun dans cette ville ou personne ne semblait dormir à première vue. Et même si ce dire est parfaitement douteux il a peut être une part de vérité, et tout du moins il est assuré qu'on ne s'ennuie jamais.

Toutefois, si l'Intrigant semblait apprécier les sons montant à ses oreilles étant donné qu'il commençait à suivre le rythme en fredonnant quelques peu, il se désintéressait totalement des danses qui suivirent le début des mélodies. Au contraire, il refusa toute invitation qu'on pu lui faire et se retira sur l'un des bancs de pierre en bordure des lieux, contemplant la large statue de marbre qui trônait sur une fontaine se trouvant en plein centre de la place.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Sam 31 Mar - 17:43
La rue ne tarda guère à s'animer et ce ne fut pas pour déplaire à Otmar dans les faits, même s'il imaginait que certains ne devaient pas apprécier pour leur part l'idée qu'ils n'allaient que difficilement pouvoir dormir cette nuit au vu de tout ce vacarme, mais bon. Il supposait aussi que la plupart devaient y être habitués, cela ou bien les gens avaient des chambres bien isolés à ce niveau. Il devait bien après tout exister un moyen magique de s'isoler des bruits extérieurs, même si c'était là une supposition faîte en partie avec le préjugé que la magie pouvait presque tout faire…

En tout cas il ne pouvait pas ne pas apprécier cette manière dont cette cité semblait vivre la nuit, cela lui rappelait beaucoup Ikhyld d'ailleurs, même s'il y avait une forte différence culturelle disons. Malheureusement par contre, il ne doutait point que malgré sa beauté, Fortuna devait être à l'image des autres Duchés du Sud malgré tout. L'ambition et la cupidité n'étaient jamais loin, de même que les luttes de pouvoirs plus ou moins discrètes et nombreuses. En somme, la civilisation avec un masque magnifique pour cacher un sourire plus ou moins trompeur ou malfaisant.

Mais heureusement, en tant qu'empereur étranger, pour sa part il pouvait se cantonner sans problème à contempler surtout le masque sans s'attarder longuement sur ce que pouvait bien cacher ce dernier… D'ailleurs, après avoir un peu profité de cela, il remarqua que l'un des acteurs qu'il avait vu joué s'était un peu mit à l'écart pour s'asseoir sur un banc de pierre. Otmar décida en voyant cela de le rejoindre. Il s'approcha alors discrètement et s'assit, mais en ayant glissé avant d'un air aimable et léger pour prévenir de sa présence.

« Belle soirée n'est-ce pas ? » Il laissa à à l'autre le temps de répondre ou non après avoir dit cela, puis glissa d'un air légèrement philosophe.

« Rien n'est plus beau que les arts quand ils s'expriment dans toute leur magnificence. Pour ma part, je me suis toujours demandé pourquoi ce derniers existent et comment se fait-il qu'ils sont un trait propre à chaque race à leur manière. Peut-être est-ce un besoin inhérent à chaque peuple d’exprimer ainsi sa sensibilité et sa subjectivité d'une manière ou d'une autre pour soit simplement l'exprimer, soit la partager. Et vous, qu'en pensez-vous ? » Après tout, qui de mieux qu'un artiste pour discuter d'une telle chose ? C'est à dessein après tout qu'Otmar posait une telle question, cela et puis… Qui sait ? Cela lui permettrait peut-être d'engager plus durablement la conversation avec une personne à la compagnie potentiellement très intéressante...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Jeu 26 Avr - 19:53
Perdu dans sa contemplation, l'Intrigant ne se prêta pas attention dans un premier temps à cette apparition soudaine qui avait lieu sur le banc. Ce ne fut que lorsqu'on l'interpella avec une formule d'accroche assez classique au final qu'il sorti de cette espèce de torpeur, portant son regard sur l'étranger.

"Mélodieuse soirée. Classique soirée. Fortunienne Soirée."


C'était bien propre à l'Intrigant que de répondre plus ou moins indirectement selon ses envies, en l'occurrence, ce fut une réponse affirmative, lorsque les valses et ballades emplissaient les ruelles à la nuit tombée dans cette si belle ville, c'était très certainement un signe annonciateur que tout allait dans le meilleur des mondes, et que la période nocturne s'annonçait en grande partie radieuse au vu des animations. Pour l'acteur c'était peut être toutefois un peu différent... En effet, l'inconnu qui venait de poursuivre, cherchant vraisemblablement a lancer la discussion avait choisit avec habileté ses sujets. Des questions intéressante qui avaient étés médités de nombreuses fois par les Fortuniens tant elle touchait à leur existence même. Intéressant. Intéressant... Intéressant.......

"Si les arts sont beaux, ce ne sont pas car ils ont vocation à l'être malgré ce que peuvent penser les néophytes et non initiés, ils le sont tout simplement par nature. La beauté est un concept subjectif dans la plupart des cas, cependant l'art transcende celui ci afin de s'accorder dans toutes ses formes à ce dernier. De fait, ce domaine est assurément le reflet de l'âme, l'image des sentiments et le miroir de l'imagination. L'infini de l'esprit s'exprime grâce à lui dans toute sa splendeur et sa taille. C'est là le rôle primordial de l'art. Véhiculer des messages, illustrer, représenter une idée, un concept. La culture, la personnalité et ce de chaque race se fait ressentir notamment ainsi afin de partager et faire comprendre aux autres l'étendue de ce qu'ils veulent dévoiler."

Philosophe d'un soir, bonsoir ! Les Fortuniens, bien qu'ils n'étaient pas tous adeptes du domaine, pensaient cependant dans une large majorité ainsi, ils étaient les vecteurs d'idées et influençaient le monde par l'art. Ni plus ni moins. En ces lieux, les préjugés n'avaient pas leur place, l'on jugeait un homme, non pas par ses croyances, sa race ou ses idées, mais par son mérite et la façon dont il appuyait ses convictions. Tel était le Duché des masques. Nid de penseur, de créateur et d'apparence.

"Qui plus est, cela permet à chacun d'exprimer ce qui autrement ne pourrait être simplement dit. En soit, n'importe qui peut devenir un artiste, du plus humble paysan au sang bleu élevé dans le luxe le plus total. Femme, homme... Azurien, Orc, Elfe... Peu importe la personne. Il suffit juste d'avoir la volonté, un peu d'inspiration et d'imagination. C'est fort peu. Mais suffisant si vous poussez votre projet. Et ici... Cette ville... Est le lieu le plus idéal qui soit en ce continent afin d'atteindre la réussite la plus totale. La recherche de la perfection, l'innovation et le talent d'oser y sont de véritables dogmes. Tous cherchent à se dépasser, à monter leurs talents et leur compétence au rang d'art. Car... Au final, nous avons une idée de ce que l'art cherche à exprimer, quel est son utilité... Mais... Une question que je peux vous renvoyer. Qu'est-ce qui définit ce qu'est un art et ce qui ne l'est pas ?"


Voyons voir quel réponse l'étranger daignera présenter... Cette soirée s'annonce divertissante...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Ven 27 Avr - 21:15
Hum, l'acteur auquel il parlait semblait visiblement de bonne humeur, mais aussi de cette humeur qu'ont souvent ceux qui aiment répondre de manière détournée aux questions qu'on leur pose ou du moins d'une façon qui donne à réfléchir à leur entourage. Ce autant par rapport au fait que c'était une belle soirée qu'au sujet des arts en général. Fichtre, Otmar avait espéré que l'autre ait une certaine envie de parler de ce thème ô combien complexe et intéressant qu'est celui des arts et pour le coup il n'était point déçu, c'était presque un euphémisme même à ce stade.

Et il n'était pas forcément d'accord avec tout ce que lui racontait l'artiste dans les faits, mais il l'était au moins en bonne partie. Disons que la différence de point de vue était très subtile, si subtile qu'Otmar ne jugea pas vraiment intéressant d'exposer cette dite différence. Par contre, ce que lui disait l'artiste lui donnait à réfléchir et serait sans doute intéressant pour les prochaines études ethnologiques qu'il ferait d’approfondir cette même réflexion. Du moins quand il aurait le temps de le faire, car bien entendu sa tâche d'empereur risquait prochainement d'être très prenante et ce pour de multiples raisons.

« Ah, intéressante question. » Finit sinon par dire l'empereur au visage masqué quand l'acteur lui demanda ce qui pouvait définir selon lui ce qui est un art et ce qui ne l'est pas, Otmar y réfléchit donc assez longuement, puis dit avec un ton enthousiaste. « Eh bien je serais tenté de vous dire que cette question n'a point de véritable réponse car par nature toute réponse apportée à celle ci serait trop subjective pour déterminer si elle serait la bonne, mais je vais quand même tenter d'y répondre. »

Il reprit alors avec calme et réflexion.

« Pour moi l'art est un produit direct ou indirect de notre volonté, de notre sensibilité, de notre intellect et qui peut prendre d'innombrables formes. Je dirais que tout ce que nous produisons et est doté d'une certaine forme de beauté même si pas celle que l'on pourrait percevoir de primes abords pourrait aspirer à être de l'art en soit, ne parle t-on pas après tout de l'art de la forge, de l'art des intrigues et de celui de la politique ? Je pense donc que ce qui n'est pas de l'art est ce qui n'est pas issue de nous que ce soit volontairement ou non, ce qui est beau à l'état naturel sans intervention de la part de qui que ce soit. Du moins car je suis athée et ne pense pas que le monde soit issu d'une quelconque volonté divine qui l'aurait modelé selon sa volonté. Ainsi est art selon moi ce qu'un être produit et crée de beau, n'est pas art ce qui est sans que qui ce soit n'est à le créer. » Il était probable que son interlocuteur ne soit pas exactement de son avis, peut-être même penserait-il que ce qui n'était pas issue de la volonté de qui que ce soit pourrait être considéré comme de l'art et ce serait une bonne chose en soit. Après tout une telle conversation n'aurait pas vraiment d'intérêt s'ils étaient forcément d'accords l'un avec l'autre. Il ne manqua pas d'ailleurs de dire avec réflexion.

« Ne pourrait-on pas d'ailleurs se demander, si l'art est forcément beau ? S'il ne pourrait pas viser à être laid d'une certaine manière ? Nous troubler, nous choquer, nous faire réfléchir en nous dérangeant et nous faisant ressentir de la répugnance ? Ou alors la laideur dont je parle est elle-même une sorte de beauté ? » En tout cas, cette réflexion ci il la sortait d'une sorte de petit mouvement artistique récent né dans l'empire qui consistaient à créer des œuvres, notamment des peintures très dérangeantes par un aspect à la fois viscéral et glauque assumé.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Dim 29 Avr - 17:28
Ah. Et bien, ma foi nous avions là un point de vue fort intéressant. Au moins, il ne faisait pas les choses à moitié, il n'y avait pas de réelle réponses en vérité, tout pouvait être art comme rien ne pouvait l'être, cela dépendait en soit d'autres facteurs du point de vue des Fortuniens, d'autres critères. Car après tout, l'on avait une perception très particulière de la chose dans les duchés, il n'y avait pas seulement de la passion dans celui ci... Non, il y avait aussi cette manie des Duchéens à se mettre en concurrence, à chercher à se dépasser. La compétition était rude, et seul le meilleur pouvait l'emporter. C'était un fait connu de tous, mais ici en particulier, l'on voulait, l'on désirait plus que tout au monde atteindre l'apothéose dans chaque action ayant pour objectif de toucher à un "art". Mais nous nous égarons. La réponse était intéressante, à nous d'exposer notre idée.

"C'est un point de vue digne d'intérêt assurément. Nos visions du domaine sont cependant quelque peu différentes ici à Fortuna. En soit, il n'y a pas d'après nous quelque domaine qui ne puisse devenir un art. Tout en ce monde est éligible, sous réserve que certaines conditions soient remplis. Si une idée à véhiculer, un message à dispenser en est en soit une. Les Fortuniens observent aussi à la loupe les efforts entrepris dans le travail. Perfection et développement sont maîtres. Ces idées ci, causés notamment par la concurrence permanente au sein des duchés, ce qui stimule l'être à se dépasser lui même afin d'offrir quelque chose de complexe pour l'esprit, à plusieurs sens. Un art n'est pas quelque chose de simple à créer. Il faut du temps, de la réflexion, une idée, abstraite comme précise. Divers facteurs entrent en ligne de compte, mais au final, si votre oeuvre est bien faite, ce que vous vouliez transmettre sera compris. Et ça qui fait le lien. Ceux à qui sont destinés l'idée seront les plus à même de reconnaître un art et de sacrer son artisan comme un artiste. Absolument tout le monde peut se targuer de pouvoir définir ce qui est un art en soit, mais en fonction des personnes et de ce qu'ils comprennent des oeuvres. Ceci étant valable dans le présent, comme dans le futur... Car l'histoire juge elle aussi et certainement avec plus de raison que ceux qui l'écrivent."

L'artiste fit une pause pendant un instant, tout en ayant une pensée pour la pièce qu'il jouait quelques instants plus tôt. Celle ci contait la chute du Duc qui désirait plus que tout rester fidèle à ses convictions et ce malgré "le bon sens commun" de ses conseillers. Dans les faits, si beaucoup avaient étés amenés à penser que l'évincer était la meilleure chose à faire, craignant se qui se tramait à l'époque ou du moins convaincu que ceci était nécessaire... Les illusions ne restèrent point éternellement cependant, et chacun eu droit à un jugement de l'histoire par la suite. C'était par ailleurs tout l'intérêt de cette pièce, digne jugement visant à transmettre une morale, car plus jamais Fortuna ne se dévoierait loin de ce qu'elle était et de ses idées. Plus jamais ça. Hormis cela, le Duc masqué ne fit aucun commentaire sur le domaine religieux, on l'aborderait peut être en temps voulus. Mais toute de suite, c'était trop tôt.

"De ce fait, la beauté tel qu'on la conçoit sur l'extérieur, l'apparence n'est absolument pas primordiale. Bien sur, elle influe bien souvent sur l'esprit de tous et est plus appréciable, car à notre époque et depuis fort longtemps, l'on aime ce qui parait doux à l'oeil. Officiellement il serait impensable de créer quelque chose de volontairement hideux. Car c'est dans les esprits et dans les moeurs de beaucoup. Cependant, dans la théorie... Rien n'empêche de créer quelque chose de "mal, mauvais, laid" afin de créer une réaction particulière chez les gens. Au contraire ce pourrait même être une idée remarquable et brillante. Car du point de vue de l'idée exprimée par l'oeuvre, il y a là de nombreuses possibilités. Donc en soit au final, la laideur tel qu'on l'entend ne reste au final que sur la couche extérieur, mais à l'intérieur, dans l'objectif cela peut tout à fait être sublime. Enfin... Ceci ne reste que dans la théorie et du point de vue des artistes. Comme je vous l'ai dis, les gens ont leur préférence et même si l'on aime transcender l'esprit. Il faut tout de même rentabiliser l'affaire pour continuer à vivre. Par ailleurs, tant que j'y suis, que pensez vous du Mécénat ? Certains n'y voient qu'un passe temps, ou une perte absurde d'espèces. Mais je suis certains qu'un esprit affuté que le votre à une idée tout aussi remarquable que les précédentes sur le sujet."



avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Lun 30 Avr - 21:25
Otmar écouta avec un grand intérêt ce qu'avait à lui dire le fortunien concernant le domaine artistique et il devait avouer que c'était fort instructif, notamment parce que son vis à vis n'était guère avare en propos sur ce sujet. Ce qui démontrait d'ailleurs une certaine passion pour celui-ci, autant dire que cela ne rendit la conversation que plus appréciable pour l'empereur.

Surtout que celui-ci n'était jamais contre les débats et réflexions philosophiques de toutes sortes, du moins tant que c'était fait honnêtement et non avec forcément l'envie d'imposer son point de vue à l'autre au risque évidement de biaiser le débat…

Et il ne manqua pas de marquer son approbation concernant le fait que la beauté était loin de ne tenir uniquement qu'aux apparences par un léger hochement de tête. Car ce qui pouvait être laid selon un certain point de vue dans le domaine de l'art pouvait être considéré comme beau d'un autre, surtout si c'était volontaire et bien travaillé. Une laideur qui nous révulsait et nous faisait réfléchir, pas qui n'était là que pour être laide en somme…

« Ce que je pense du mécénat ? Hum, l'on m'a rarement posé une telle question je vous avouerai... » Finit-il d'ailleurs par dire avec réflexion quand son compagnon de débat philosophique du jour lui demanda son opinion au sujet de la pratique du mécénat, il est vrai que c'était là un sujet propre à une certaine réflexion, surtout pour un homme comme lui qui devra s'en doute s'y consacrer d'une certaine manière, même si indirectement par le biais de subventions gouvernementales faîtes pour développer l'art et la culture Akkatonien… Il finit donc au bout d'un certain temps par reprendre la parole avec réflexion.

« Je pense que le mécénat, s'il est bien fait, n'équivaut pas à du temps et des ressources perdues. En somme s'il est sincère et surtout s'il vise vraiment à faire en sorte que des artistes produisent de belles œuvres en leur apportant les moyens d'y arriver. Evidemment, la plupart du temps le mécénat est intéressé en soit, il serait je dirais même absurde de vanter les vertus d'un mécenat totalement désintéressé car même si je ne dis pas que c'est impossible qu'il existe, il restera toujours minoritaire quoiqu'en en dise. Je vois l'art comme un moyen possible de laisser une marque sur ce monde, mais aussi de faire passer un message et bousculer les consciences, est-ce donc inutile de favoriser ce dernier ? Je ne pense pas, je pense même que cela peut aider la société à évoluer, après tout l'art n'est-il pas quelque chose qui nous parle ? Qui bouscule nos consciences ? Son importance pour toutes les races est indéniable, prétendre le contraire serait absurde. Il faut donc ne pas dédaigner les artistes, ils ont leur valeur pour notre société, ils sont de ceux qui d'une certaine manière font parler son âme et je ne peux donc qu'approuver le mécénat, car il enrichit nos sociétés et surtout incite ceux ayant des moyens à investir ces derniers dans autre chose que le simple fait de gagner toujours plus d'argent. Ce pour produire un bien commun qui au final n'appartiendra pas qu'à eux, mais à beaucoup plus de monde. » Il laissa le temps à son interlocuteur de réfléchir à ce qu'il venait de dire, puis demanda avec curiosité. « D'ailleurs quand j'y pense, pensez vous que des œuvres d'arts puissent avoir une valeur supérieure à la vie humaine pour certaines ? Que dis-je, qu'on pourrait mourir au nom de l'art ? » Voilà bien deux questionnements qui pouvaient se poser et avoir des centaines de réponses différentes, qu'elle serait celle de l'acteur ? Sans doute qu'elle ne manquerait pas d'intérêt en tout cas...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Mer 4 Juil - 16:59
"Ah... Intéressant... Intéressant..." Répondit l'artiste en faisant mine de passer sa main sur son menton, se donnant un air plus poussé de réflexion par la gestuelle... Bien que en soit ce soit impossible et sonna très faux vu que le concerné portait un masque. Mais ce dernier ne semblait pas prêter grande attention à ces "détails", de fait, il s'agissait même d'une habitude pour cet extravagant. Celui ci raffolait des mimiques et autres gestuelles après tout.

Toujours était-il que malgré ces tics, il demeurait à écouter avec une grande attention son interlocuteur. Ce qu'il disait était plein de sens en soit, et assez appréciable en cette cité... Enfin, du moins, les gens d'ici apprécieraient grandement sa pensée quand au mécénat. Une noble activité très lucrative. Voilà ce qu'était la chose dans les faits, mais en général la plupart des "clients" et autres "amateurs d'art", les benêts ne faisaient attention qu'au côté lucratif et au certains prestige que conférait la chose et se moquaient donc éperdument  de toute la profondeur du domaine.

Mais voilà qu'il enchainait avec un nouveau sujet, la valeur de l'art. Le poids des vies par rapport à celui ci. Intéressant. Fascinant. Remarquable. Il était grand temps de donner une réponse à la mesure de la question. Avec panache je vous prie.

"Eh... Peut-on mourir pour l'art ? Grande question que voici.La plupart des gens en ce bas monde prendrait quelques instants afin de réfléchir et de peser le pour et le contre. Car, ne le cachons pas il y a là un conflit entre éthique et intérêts. Cependant... Vous êtes à Fortuna. Mourir au nom de l'art est presque une devise par ici."

Sans crier garde, l'Intrigant se leva avec force, posant sa ma main gauche sur son torse et levant l'autre vers le ciel tout en commençant à clamer la suite de son "Monologue".

"L'art est le domaine le plus noble et remarquable qu'il soit, chaque culture, chaque peuple, chaque nation ne peut en ignorer ses vertus et sa gloire. Son influence est sans égal à travers le monde, du coeur de la civilisation jusqu'aux confins sauvages, tous y prêtent attention. Quel que soit la forme. Quel que soit la matière. Quel que soit son message. L'art demeure universel et intemporel. Et ici, en cette cité, nous cherchons à porter celui ci à son apogée. Nous claironnons à travers le marbre ! Nous contons à travers des ballades ! Nous invectivons grâce à des pamphlets et autres nouvelles ! Nous immortalisons sur la toile ! Nous influençons par notre innovation ! Partout à travers le monde, le nom de Fortuna s'associe à la qualité suprême et aux marques qu'elle laisse. Notre prestige est sans égal, notre renommée mondiale, et notre quête complexe et épanouissante. Parce que nous avons le courage de nous sacrifier au nom de l'art, afin de l'exporter, afin de conformer les âmes, afin d'étendre la portée de notre message. Ce monde a besoin d'exemple pour avancer. Aussi nous lui en fournissons. Tel est notre voie. Chacun de nos inventeurs, de nos peintres, de nos poètes, de nos marins, de nos soldats et même le plus humble des paysans. Chacun vie pour donner le meilleure de lui même. Et combien ont déjà passés l'arme à gauche pour leurs rêves et leurs passions ? Je pense donc pouvoir l'affirmer. L'art est une question de conviction, au delà d'un simple vecteur de message, d'une banale décoration, ou d'un bien pouvant être échangé contre pièces sonnantes et trébuchantes. L'art est un idéal. Une vocation. Aussi, oui, l'on peut mourir avec joie pour ses idéaux. L'exemple le plus flagrant de cette vision des choses, est très certainement le Duc de la pièce. Celui ci était un visionnaire. Il avait perçut la menace que présentait celui qui deviendrait l'unificateur lors de ses premiers exploits. Et lorsque celui ci se présenta dans la zone d'Influence de Fortuna. Au lieu de plier et de livrer ses possessions, le Duc souleva ses fidèles avec un seul cri. Avant d'être traitreusement poignardé dans le dos par un de ses "fidèles" conseillers qui s'empressa d'ouvrir les portes et de laisser le conquérant s'offrir une sélection d'oeuvres particulièrement réussies. C'est par ailleurs pour cela qu'il est de coutume de nommer l'unificateur, Ilfrido le brigand en ces terres. Voilà ma réponse. Oui. L'on peut mourir pour l'art tant que cela se conforme à nos idéaux."
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Jeu 5 Juil - 21:03
Il était évident qu'Otmar était tombé sur un excentrique, mais soit, il ne méprisait pas ce genre de personnes, au contraire même vu qu'il appréciait dirons-nous de voir quelqu'un se comporter de manière plutôt vivante. Après tout cela n'était pas du tout ennuyeux, au contraire. De plus la pensée qu'esquissa l'homme pour répondre à la dernière question d'Otmar était en soit intéressante, même si visiblement ils étaient les deux plus ou moins des amateurs de longs monologues… Dans tous les cas il y avait à manger et à boire dans les paroles de l'acteur, tellement qu'on sentait que ce dernier faisait en effet partie de ces personnes qui dédiaient toute leur existence d'une certaine manière à l'art et tout ce qui s'en approchait. Comment serait le monde si tout le monde faisait ainsi ? Difficile à dire pensa Otmar, mais sans doute que ce genre de passion serait moins exceptionnelle sans doute si tout le monde s'y mettait, c'était triste à dire certes, mais souvent c'était aussi la rareté d'une chose qui faisait sa valeur et non qu'elle était juste commune.

Bon on pouvait dire par contre que l'acteur exagérait probablement un peu la renommée mondiale de Fortuna au sujet de l'art, après tout cette cité Duchéenne était fameuse certes, mais elle avait des concurrents sérieux dont l'empire Ikhyldien, certes en effet on ne pouvait pas nier qu'elle était très développée en ce domaine. Mais... Ce n'est pas parce que l'on se qualifiait comme le meilleur que l'on l'était, même si évidemment de toute manière dans le domaine artistique se qualifier meilleur qu'un autre était souvent subjectif et assez attendu de la part de quelqu'un de très doué par rapport à ses rivaux.

« Ilfrido a certes dû voler des œuvres d'arts, mais j'avais entendu dire que c'était aussi un grand artiste et inventeur qui n'avait que peu d'égaux en ces choses là comme en beaucoup d'autres, il a donc lui aussi dû apporter une certaine contribution dans ces domaines, mais bon de toute manière ce n'est pas le sujet et j'avouerai que votre réponse à ma question est assez instructive. Je m'étonne d'ailleurs que vous ne m'en ayez pas posé une en retour. Je suppose que c'est peut-être parce que vous appréciez particulièrement être celui qui répond à ces dernières, n'est-ce pas ? » L'homme masque qu'était Otmar reprit alors avec réflexion.

« L'art est en effet universel, mais reste à savoir une chose. L'art est-il toujours une manifestation d'autre chose ou transcende t-il des fois ces choses ? L'art est-il un outil certes magnifique et glorieux, mais un outil ou bien se suffit-il à lui-même en tout point et peut même être déconnecté d'autres préoccupations ? En somme peut-on faire de l'art uniquement pour l'art et la beauté et non porter un message ou graver dans le marbre des idées ou un concept ? J'ai même envie de dire, même pas pour manifester ses émotions ? En somme peut-on créer de la beauté à l'état pur totalement détachée de notre monde même inconsciemment ? Après tout il est un fait, nous sommes des êtres mortels forcés à vivre en ce bas monde et donc influencés par ce dernier, mais est-ce une mauvaise chose au final que l'art soit influencé par notre spectre limité ou bien justement y gagne t-il en intérêt ? La perfection après tout n'est pas de ce monde, mais si elle était trop facilement atteignable, je suppose qu'il ne servirait plus à rien de créer une fois celle-ci conçue... » Il restait à voir ce que l'acteur en pensait, pour sa part Otmar devinait qu'ils abordaient un sujet plutôt métaphorique là, le genre qui pouvait faire se débattre entre-eux pendant des heures certains, et ce autant à raison qu'à tort.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna) Dim 16 Sep - 22:25
L'artiste ne put s'empêcher de sourire derrière son masque à l'évocation des classiques flatteries concernant Ilfrido... Eh... Ces dernières étaient toujours les mêmes, des rumeurs, des On-dit, des choses sois disant de bon sens acquises et reconnues par tous. Une vision largement répandu et ce par delà les frontières des duchés. Oh certes, l'homme était d'une trempe que l'on voit rarement, ses exploits certains, toutefois la mémoire des vaincus et des occupés est tenace, surtout à Fortuna. Après tout, lorsque la dynastie renversé s'en revient avec fracas et avec le soutient de sa populace en sa demeure, elle se fit un devoir de purger ses terres des traitres ayant tourné casaques en faveur d'Ilfrido. Des considérations politiques. Toujours des considérations politiques. Qui plus est, l'homme durant son passage ne s'était pas privé de faire déplacer des oeuvres et des ouvrages très précieux vers sa bonne citée de Vinche, outrage suprême lorsqu'on savait que certaines d'entre elles résidaient dans les collections ducales Fortuéennes depuis bien longtemps.

Enfin, vous l'aurez compris, Fortuna n'était point admirative de cet homme là, et ses souverains s'étaient largement assurés de rétablir quelques vérités qui d'après eux avaient étés passés sous silence par les benêts et les simples d'esprits.

"Savez vous pourquoi la Légende d'Ilfrido EST en effet une légende ? Parce que celle que la plupart des gens connaissent est trop parfaite. Oh bien évidemment, l'homme avait des talents, du savoir, des compétences. Mais la manière dont tout les sois disant historiens impartiaux les retranscrivent ? La façon dont les poètes tournent leurs rimes ? Et que dire de ces peintures de ces fresques sans aucune imperfection ? Un homme reste un homme. Imparfait. C'est au manque d'imperfection et de défaut que l'on reconnais un faux. C'est pour cela que la Légende d'Ilfrido EST une Légende. Ici à Fortuna, c'est l'expression réelle de la qualité et de l'excellence que nous recherchons. Non pas quelques fables sorties de l'esprit de flagorneurs sans inspirations."

Il passa quelques instants à demeurer silencieux par la suite, se plongeant dans quelques réflexion pour revenir au réel sujet de la conversation qui venait de débuter à nouveau sous les meilleurs auspices par d'autres interrogations.

"La perfection est une quête sans fin, l'on peut s'en approcher mais assurément pas l'atteindre. Ou du moins pas sans efforts considérables et du temps. Beaucoup de temps. Ici, nombreux sont ceux qui se prétendent artistes, et leurs projets et idées sont très variés. Toutefois, peu peuvent se targuer de mener un projet au cours d'une vie entière. Une seule idée. Une seule vie. Une seule oeuvre. Le plus amusant, c'est qu'ils ne sont pas toujours certains de ce qu'ils désirent faire. Dame Fortune est dès lors leur muse en ces cas là. Et l'on peut assister à des résultats sans aucun sens ou logique apparente. Toutefois, ces gens là trouvent toujours le moyen de mystifier la chose et d'établir une suite d'action plus ou moins logique pour justifier le pourquoi du comment leur oeuvre se trouve réalisé ainsi. Que la Dame ai eu une influence, que quelques forces mystiques l'ai devancé, ou que ce soit juste quelques excuses trouvés en urgence afin de se justifier. Peu importe, au moins le final vaut le détour. Pas besoin d'être forcément conscient ainsi donc afin de créer. Bien que les messages réels et les planifications méticuleuses soient... Acceptable."

L'Intrigant préférait demeurer vague sur le sujet, après il n'y avait point de réelle réponse à ces questions, celles ci étaient purement abstraites, bien souvent ces considérations étaient laissés à la discrétion des artistes et souvent pour le mieux. Toujours est-il que la soirée allait en avançant et déjà l'on pouvait voir la Lune bien haute dans le ciel baigner les lieux d'une douce lumière tandis que danses et ballades n'avaient point reculés pour autant, les lieux étaient même plus peuplés pour tout dire, tant et si bien que quelques patrouilles de la milice s'étaient glissés subtilement sur les abords des lieux afin de s'assurer que tout se passe pour le mieux et il fallait le dire pour profiter des prestations aussi. Par ci par là, l'on trouvait même quelques saltimbanques aux tenues multicolores offrant aux yeux de chacun quelques acrobaties tout en dissimulant leurs visages derrières des masques pour le moins insolites, ceux ci n'étant point toujours blanc et parfois ornés de quelques symboles et autres décorations.

"Par ailleurs, croyez vous à ces concepts tel que le destin, le hasard et la chance ?"
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une soirée masquée (Pv Fortuna)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Une soirée masquée (Pv Fortuna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Intrigue 1
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» Soirée Clandestine
» Sujet commun ☞ Un bal masqué pour l'anniversaire de Privelina.
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages-
Sauter vers: