Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le fléau d'Akram Radrïm [Quête]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Sam 3 Mar - 22:01
Date de déroulement : 30 Avril de l'An 2000 de l'Âge d'Acier

Contexte de la quête :

Le monde d'en dessous est encore en grande partie inconnu à la population Orzanienne, mais pourtant sa dangerosité elle n'est plus ignorée et ce depuis fort longtemps. Car les profondeurs de ce monde abritent des dangers qui ne doivent pas être sous-estimés, des dangers dont une citadelle naine fait les frais à l'heure actuelle.

Trop profondément celle-ci a creusée, cette citadelle se nomme Akram Radrïm, fière forteresse naine pourtant bien jeune, âgée de seulement un millénaire elle est évidemment assez récente, du moins d'un point de vue nain. En creusant trop profondément, ses mineurs ont finit par découvrir il y a quelques semaines de cela d'inquiétantes créatures des profondeurs, des êtres humanoïdes et insectoïdes qui ont investit rapidement et de manière sanglante les niveaux les plus profonds d'Akram Radrïm. Et ils menacent chaque jour au cours de la guerre impitoyable qu'ils livrent dorénavant aux nains vivants au sein de la forteresse de se hisser toujours plus haut vers la surface.

Devinant qu'ils ne pourraient probablement pas faire face seuls éternellement, à contrecœurs les habitants d'Akram Radrïm qui pourtant mènent une résistance acharnée ont donc envoyés un appel à l'aide au monde extérieur. Promettant or et reconnaissance de leur peuple aussi bien aux mercenaires venant les aider qu'aux nations acceptant d'envoyer des soldats pour les soutenir. Que ce soit pour sauver la forteresse ou pour empêcher une éventuelle propagation de ces créatures à la surface…

C'est ainsi qu'en ce 30 Avril de l'An 2000 de l'Âge d'Acier, des courageux venus de tout horizons en réaction à cet appel à l'aide viennent défendre la forteresse d'Akram Radrïm. Que leurs buts soient vertueux ou intéressés, reste qu'ils sont là pour soutenir les défenseurs de la citadelle naine. Parviendront-ils donc à sauver cette dernière du mal qui l’assaille ? Ou feront-ils partie des victimes de plus en plus nombreuses des créatures des tréfonds ? Cela, seuls leurs actes le déterminera.

Description des lieux :

L'entrée de la forteresse :

Spoiler:
 

L'entrée principale de la forteresse d'Akram Radrïm est située au sommet de la montagne dans laquelle elle a été bâtit. Pour pénétrer dans la vénérable citadelle naine il faut donc grimper en haut cette montagne, ce en empruntant les chemins escarpés et perpétuellement enneigés qui parsèment les sommets de cette dernière. Suite à cela il vous faudra vous rendre au corps de garde nain de la surface, un solide fort ayant une forme carrée et relié au pont en pierre menant à la forteresse. Ce corps de gardes entouré en permanence d'un véritable petit village de tentes et masures en bois plus permanentes est évidemment situé ici pour permettre de trier les voyageurs voulant se rendre dans la forteresse aussi bien pour commercer que pour autre chose, mais aussi pour défendre l'entrée de cette dernière le temps de détruire le pont de pierre permettant d'y entrer si nécessaire.

Les premier étage de la forteresse :

Spoiler:
 

Le premier étage d'Akram Radrïm est celui dédié au commerce et à la vie quotidienne des habitants, c'est ici que les étrangers vont vendre les biens qu'ils amènent et qu'ils achètent ceux que vendent les nains de la forteresse, c'est aussi ici que vit la plus grande partie de la population naine de la forteresse, qu'elle soit mineure, militaire ou artisane par exemple. Ce première étage est dans les faits découpés en cinq quartiers. Celui du Sud par lequel on entre par le grand pont en pierre est celui des commerces, celui de l'Est de la production et des manufacture, celui du Nord et de l'Ouest des habitats. Le quartier du centre quand à lui est une grande place où se trouve le palais du roi de la cité ainsi que les différentes infrastructures politiques et les lieux de loisirs de toutes sortes, mais aussi le grand escalier qui permet de descendre dans les profondeurs de la forteresse. Nul besoin de dire qu'à l'heure actuelle ce dernier est fortement surveillé et que des soldats le remontent et le descendent sans cesse. Il faut noter sinon que l'intégralité de cette forteresse devant accueillir 10 000 âmes environs est bâtit dans le granit de la montagne et que l'architecture qui est d'un style nain agréable y est assez étroite. Les différents quartiers sont reliés par des larges couloirs faits de pierres et le plafond n'est jamais à plus de 8 mètres de la tête de ceux qui errent dans ces couloirs. Les quartiers pour leurs parts prennent la forme d'embranchements labyrinthiques dans lesquels il est facile de se perdre si l'on ne fait pas attention, faisant que cette forteresse paraît souvent plus vaste au visiteur s'y rendant pour la première fois qu'elle ne l'est réellement.

[La description des niveaux plus bas et des profondeurs vous sera donnée le moment venu, quand vos personnages en seront informés.]

Tour de jeu :

-Miyako
-Anton
-Shalia

Je me réserve le droit de changer l'ordre à tout moment.

Rappel : Chaque joueur aura un délai maximum de 5 jours pour poster après avoir reçu ses directives (évidemment répondre plus tôt sera apprécié) ! Mais un 6ème jour peut être accordé exceptionnellement si bonne excuse. Si vous ne respectez pas ce délai pour répondre, le mj sera dans l'obligation d'imposer une conséquence négative pour votre personnage, sauf si vous le prévenez (tôt de préférence) après avoir reçu les directives que vous serez dans l'impossibilité de poster. Si vous récidivez une deuxième fois, votre personnage sera sauf excellente excuse, sortit de la quête, une troisième fois vous serez obligatoirement sortit de la quête.

De plus, le contrôle des pnjs est réservé au mj, sauf avec son autorisation pour ce rp.

Sur ce, bon jeu à vous !
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 179
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mar 6 Mar - 16:00
Miyako marchait en tête d'un cortège de soldats Ikhyldiens fort de 500 âmes, ce cortège était l'un des trois détachements de la troupe Ikhyldienne constituée au total de 1500 soldats, cette force a été envoyée pour aider la forteresse naine d'Akram Radrïm, pourquoi Ikhyld s'impliquait ? Réel envie d'aider ou action politique ? Miyako ne le savait pas et elle s'en fichait, elle s'était portée volontaire pour faire partie de la force expéditionnaire, ses raisons ? Elles étaient multiples, la principale était qu'elle voulait aider la forteresse, même si les nains n’étaient pas très friand de magie, elle souhaitait également prouvé sa valeur, à l'origine en tant que combattante, mais par la suite, lorsque l'un de ses supérieurs avait décidé de la nommer à la tête des 500 hommes qu'elle menait actuellement à la forteresse, elle avait décidé de montrer que ses supérieurs pouvaient lui faire confiance, elle ne s'attendait pas à prendre le commandement de l'un des détachements, elle ne le souhaitait pas, mais elle tentera de s'en montrer digne.

Après avoir accosté aux environ du duché d'Inveïs et après une semaine de voyage dans les duchés, Miyako et son détachement arrivait enfin au sommet de la montagne où se trouve l'entrée de la forteresse, les deux autres détachements arriverons plus tard. L'entrée dans la forteresse ne fut qu'une formalité, après tout, les nains n'allaient pas empêcher d'entrer ceux venu les aider. Pendant que ses troupes pouvaient se reposer, Miyako fut mené à la place centrale du premier étage. Miyako pu admirer l'architecture naine, qui il faut l'avouer avait un certain charme, pendant qu'elle se dirigeait vers le lieu qui lui avait été indiqué, elle se demanda comment les nains pouvaient accepter de vivres sous terre.

Quand Miyako arriva à la place centrale, elle pu observé que des officiers de tout horizons s'y trouvait, surtout duchéens et akkatoniens, il y avait également des gradés nains, parmi eux elle reconnu un Haut-Juge Akkotonien qu'elle connaissait, Anton, il était le seul officier akkatonien de présent qu'elle connaissait et elle pensait que l'on pourrait compter sur lui. Parmi les personnes présentes Miyako aperçu un nain à la barbe particulièrement longue et vénérable portant une armure naine sublimement ouvragée tout en paraissant efficace qui doit n'être nul autre Thromnbring le blanc, le roi de la forteresse d'Akram Radrïm. Miyako se rapprocha, mais elle n'intervint que lorsque l'on remarqua sa présence, avant cela elle les écouta patiemment, elle portait son armure et son masque et ses armes, c'est-à-dire Soyokaze, son wakizashi, Arashi son Katana et le Sabre de Jade, elle avait décidé de laisser sa flûte chez elle. Quand on fit donc attention à elle, Miyako s'inclina pour saluer les personnes présentes, avant de dire

« Bonjour messieurs, bonjour mesdames »

puis prit la parole à l'encontre du roi Thromnbring.

« Salutation roi Thromnbring le blanc, je suis Miyako Shizumi, je dirige le premier des trois détachements de la force expéditionnaire Ikhyldienne, les deux autres devraient arriver un peu plus tard. Comme vous l'aurez certainement compris, Ikhyld a également répondu à votre appel. »

Miyako attendit en réponse avant de dire

« Peut-être en avez-vous déjà parler avec les personnes ici présentes et si c'est le cas je m'excuse de vous faire vous répétez, mais est-il possible d'en savoir plus sur la menace contre laquelle vous avez demandé de l'aide ? »

Plus qu'à attendre une réponse, en tout cas les Ikhyldiens ne se battrons pas seuls aux côtés de nains,  plus qu'à espérer que les troupes venues de tout horizons à Akram Radrïm serons suffisant contre menace qui est apparu et contre laquelle les nains ont décidés appeler à l'aide.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Province Ikhyldienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mer 7 Mar - 21:54
Anton et les Akkatoniens présents étaient dans les premiers arrivés à la forteresse naine et ce depuis hier au moins, mais à la décharge de ceux qui n'étaient pas Akkatoniens, les soldats de l'empire avaient surtout profités du réseau de chemins de fer souterrains qui reliait certaines forteresses Akkatoniennes à celles naines, rien de plus. Il était facile après tout de voyager très vite quand on pouvait le faire en train à vapeur et non à pied, même si Anton devait avouer qu'il n'appréciait pas particulièrement le fait d'avoir dû voyager sous terre, disons qu'il y avait un côté irréductiblement inconfortable à une telle pratique…

Ainsi ils avaient pu arriver hier et commencer déjà à s'installer un peu, même s'il avait fallut attendre aujourd'hui dans les faits pour pouvoir avoir une réunion avec les officiers aussi bien nains que duchéens qui venaient d'arriver et ceux ikhyldiens qui n'allaient pas tarder. D'ailleurs, c'est alors que la réunion commençait à peine et qu'à part les présentations des différents officiers étrangers à la forteresses venus et de leurs faits d'armes qui étaient plutôt bien fournis, surtout pour ceux duchéens qui s'étaient démarqués dans plusieurs guerres locales ayant souvent lieu en ces terres instables, rien n'avait été spécialement dit, qu'une Ikhyldienne qu'il connaissait bien finit par se faire remarquer.

Les nains regardèrent l'arrivante avec… Stoïcisme disons, typique d'eux pensa Anton qui vit alors le roi répondre avec une cordialité somme toute naine à la samouraï qui visiblement avait gagnée du galon.

« Mon peuple accueille chaleureusement les braves venus se battre à nos côtés d'où qu'il viennent. Bienvenue à vous Miyako Shuzumi et puisse vos futurs faits d'armes être dignes de louanges. » C'était une manière comme une autre supposa Anton d'accueillir ceux venus aider la forteresse… Dans tous les cas l'Akkatonien trouvait sinon que l'Ikhyldienne avait une allure ô combien plus martiale que la dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés il fallait le dire, surtout avec son armure de style bien oriental et le nouveau sabre d'une facture visiblement exceptionnelle en sa possession. Dans tous les cas le roi des nains finit par reprendre avec sérieux sinon...

« Vous arrivez justement au bon moment samouraï d'Ikhyld, nous n'attendions que vous, du moins l'arrivée d'un de vos officiers pour parler de cela. » Ayant l'attention de tout le monde, le roi des nains reprit donc avec gravité. « Nos ennemis sont des sortes de créatures humanoïdes aux aspects insectoïdes et équipés d'armes tout aussi insectoïdes car faîtes de chitines et autres matières organiques que ce soit pour leurs arcs, leurs lances ou leurs épées et boucliers. Ils sont plus petits que les humains sans l'être autant que nous les nains et s'ils ne sont pas aussi dangereux que mes guerriers, ils restent des adversaires dangereux, mais surtout nombreux. Nous en avons tuer depuis le début de cette invasion au moins deux fois plus qu'il y a de nains dans cette forteresse et pourtant ils ne semblent pas faiblir en nombre… Ils sont sinon extrêmement agressifs, ils n'ont jamais tentés de parlementer avec nous et ne font pas de prisonniers, nous avons par aussi constatés qu'ils avaient user de la magie, même si de manière assez primitive... »

Ah, problématique pensa Akkaton, la magie pouvait être un atout de taille en bataille après tout, cela il le savait fort bien, même si lui et ses troupes n'en usaient pas le moins du monde, encore moins les 500 hommes qu'il avait ramené pour l’occasion, mais qui par contre étaient lourdement armés. Dans tous les cas le roi des nains n'avait pas finit de parler, comme il le démontra après un instant de réflexion.

« Leur stratégie de combat est très… Déroutante, ils sont capables à la fois de jeter en masse des troupes sur nous pour tenter de nous déborder au mépris de leur vie, ce qu'ils tentent de faire depuis qu'ils ont commencer à nous attaquer et qui finit peu à peu par nous faire céder, mais aussi d'utiliser des stratégies plus fines en amont en enduisant leurs armes de poisons, en escaladant les murs et le plafond pour tenter de nous contourner par cet intermédiaire ou bien en envoyant des monstres des profondeurs se battre à leurs côtés. La seule stratégie pour l'instant qui a marché contre-eux est celle de la défense stoïque, mais nous n'allons pas pouvoir faire ainsi éternellement... » Il sembla réfléchir, puis conclut à l'égard de tout le monde.

« Et avec l'aide de vous, étrangers à la forteresse, mais futurs frères d'armes nous allons pouvoir enfin passer à l'attaque, pour refouler ces créatures immondes, mais aussi faire en sorte qu'elles ne puissent revenir. Pour cela j'ai d'ailleurs une idée, mais nous allons devoir frapper un grand coup et je ne peux pas vous cacher que ce sera risqué et coûteux probablement… Puis-je donc vous faire confiance pour ceci ? » Alors qu'il attendait la réponse de tout le monde à ce sujet et que peu à peu ils la donnaient tous, le roi des nains finit par remarquer quelque chose et s'exclama avec un calme amusement.

« Tiens, on dirait que nous avons une invitée surprise. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 295
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Ven 9 Mar - 9:55
Shalia avait entendu les rumeurs qu’une forteresse naine était assaillie par un ennemi. Cela venait surtout des visiteurs de son monastère, et au départ, elle s’était demandé quel fou pouvait tenter une telle aventure. Les villes naines dans les montagnes étaient réputées pour être extrêmement difficiles à prendre ou à assiégées, c'était peine perdu. Elle se souvenait de la guerre ancestrale entre l'Empire elfique et l'armée naine. On connaissait tous les vainqueurs après tout, mais ce qui l’intrigua, c’était ce que disaient les rumeurs sur les ennemis. C'était une sorte de horde d'insectes, paraît-il. Elle avait beau chercher dans sa mémoire, elle ne voyait pas du tout des insectes capables d'attaquer une cité naine. Cela l’intrigua, mais elle ne quitta pas son monastère pour autant. Si elle devait voler au secours de la moindre ville au premier signal d’assaut, elle ne serait jamais au monastère. Non, ce qui la décida à y aller, c’était surtout que le roi nain de la ville demanda de l’aide à qui voulait bien venir contre récompense. C’était contre leur honneur, leur manière de faire, ils devaient être désespérés.

S’en était trop, l’esprit de l’eau qu’elle était s’équipa comme il le fallait. C’était vraiment extrêmement exceptionnel qu’elle quitte ses robes vaporeuses elfiques. Elle demanda à deux ou trois filles de venir l’aider pour s’équiper, car s’équiper de son harnachement prenait du temps toute seule, et c’était un bon moyen d’expliquer la situation. Elle leur expliqua alors qu’elle allait partir pour au moins plusieurs semaines, qu’elle allait fermer l’accès au monastère complètement vu qu’elle serait loin pendant longtemps. Qu’elles allaient devoir se contenter de ce qu’elle avait. Il fallait informer les visiteurs qu’il était temps de partir, et les filles qui voulaient partir du monastère sous peu. Les filles étaient inquiètes et intriguées, mais Shalia ne leur dit rien de sa destination et du pourquoi de cette visite impromptus. Quoi qu'il en soit, elle s'équipa de son armure en écaille de dragon. C’était une armure complète la recouvrant totalement, les écailles allaient de la couleur azur à violet en passant par toutes les teintes. C'était très léger malgré l'apparence rude et massive, et l'armure brillait de mille éclats. Elle glissa sa dague en corail à sa ceinture et elle prit en main son bâton de mage qui était apparemment  du cristal. Il y avait une sorte de typhon perpétuel à son sommet. Avec un léger paquetage, elle prit diverses affaires, dont une robe au cas où, sait-on jamais.

Ce fut ainsi qu’après avoir provoqué une large avalanche sur la route du monastère avec sa magie, qui permettait de clore le chemin du monastère pour un bon moment, elle partit pour la cité naine accompagnée évidemment de la petite fée d’eau. Elle se fichait totalement de la récompense promise par le roi de cette cité, elle venait car plus encore le danger pour la ville attaquée, elle devait savoir si c'était une menace pour le monde. Elle ne souhaitait pas voir bouleverser ce plan d'existence en aucune façon. Le voyage fut rapide, court et calme. L’apparente elfe n’était vraiment pas d’humeur de discuter en chemin ou de prendre son temps. Ce fut ainsi alors avec une bonne foulée qu'elle se présenta aux gardes de la forteresse, qui la laissaient passer. Il y avait vraisemblablement des armées présentes, à part les nains qui étaient chez eux, elle remarqua beaucoup d’humains en armes avec des uniformes aisément identifiables. Certaines nations avaient donc pris cet événement au sérieux visiblement.

« Mais qui êtes vous donc pour pénétrer dans cette partie de la place, les mercenaires doivent rester là-bas avec les autres. Uniquement les officiers peuvent passer. »  

Commenta alors un garde nain, visiblement qui avait peu envie de laisser passer une elfe si aisément. Shalia soupira alors en se tournant vers le garde nain, de toute sa hauteur, sa présence, il la toisa droit dans les yeux en lui répondant d’une voix posée, mais ferme.

« Il saura qui je suis. »  

« Oui voilà il saura ! Hihihi !   »  

Shalia ignora le garde alors en pénétrant dans la salle, qui n’osa rien dire de plus, malgré le commentaire de la petite fée. Il fallait dire qu’elle ne semblait pas être la première venue. Les discussions allaient bon train entre le roi et les personnes apparemment assez importantes pour se retrouver dans cette salle. Elle pouvait alors estimer vu le nombre d’officiers par armée présente ici, le nombre de troupes dans la forteresse. Cela faisait beaucoup de monde, plusieurs nations, et l’esprit de l’eau espérait qu’il n’y allait pas avoir de batailles d’ego. Alors que le roi de cette cité commençait à expliquer la menace très sérieuse sur sa ville, elle resta au début de la salle avec les premiers badauds afin d’écouter. Apparemment, elle avait bien fait de venir, alors elle n’avait pas besoin de repartir, elle pouvait faire son entrée. Ce fut donc après les derniers mots d’explication du roi, que l’on pouvait entendre le cliquetis d’une armure, les pas de chaussures solides et le toc d’un bâton en bois régulier et vigoureux en plein milieu de la salle et en direction du roi. La petite fée d’eau tournait rapidement autour de cette elfe au port de tête haut. Elle avait été remarquée rapidement par le roi, et c’était bien dans sa direction qu’elle se dirigeait. Ce fut alors avec un ton de voix noble, une grande aisance pour parler aux personnes importantes ici et d’une voix claire qui portait que cette jeune femme s’exprima sans aucune hésitation.
 
« La famille Brise Diamants, je remarque que vous avez su perdurer et prospéré en ce lieu. C'est un bon début, peut-être même que vous pourrez dans le futur, vous hissez parmi les légendes que votre peuple admire tant. »  

Commença alors par dire cette femme, cela pouvait paraître très osé pour parler à quelqu'un d'aussi important, mais elle ne pensait pas parler à mal. Pour des nains, mille ans ce n’était pas extraordinaire pour la vie d’une cité. Ce n’était pas comme si le roi ne savait pas du tout qui elle était de toute manière.

« Vous avez mon respect pour vous être concentrés sur les affaires en cherchant la paix, mais les louanges de vos guerriers contre l'envahisseur Teïder ne sont pas passées dans l'oreille d'une sourde telle que moi. J'aurais préféré venir pour une simple visite de courtoisie, mais malheureusement ce n'est pas le cas. »  

Shalia se retrouva alors à quelques mètres du roi des nains et elle fit une noble révérence comme l’on le faisait il y avait bien longtemps. C’était évidemment respectueux, mais sans démontrer faiblesse, comme si elle ne se sentait pas inférieure à lui. Elle se tourna alors légèrement vers l’assemblée.

« Pour celles et ceux qui ne savent pas qui je suis, je m'appelle Shalia, la voix des étoiles, celle qui parle aux dieux et aux puissants, celle qui conseille du plus humble aux personnes les plus importantes. Je suis celle qui fait et défait à loisir, et pour ceux qui n’ont toujours pas compris, demandez donc à vos voisins. »  

Finit alors l’esprit de l’eau sur une légère pointe d’humour. Elle revint alors vers le roi.

« Des humanoïdes insectoïdes équipés, nous n’avons donc pas affaire à une forme de vie primaire je remarque. Vous avez dû atteindre des colonies extrêmement peuplées, d'autant plus que les insectes ne sont pas connus pour être pus nombreux en général. Ils doivent avoir un moyen de communication, que vous n’avez pas saisi. De toute manière, soit on arrive à trouver un terrain d'entente, soit il faudra condamner leur point d'arrivée définitivement. Il n’est évidemment pas question d’exterminer un peuple. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 85
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Lun 12 Mar - 23:06
*Le roi brise diamant*


Le roi d'Akram Radrïm sembla amusé aux premières paroles de l'esprit de l'eau, en effet devait-il penser… Sa cité était bien jeune pour une cité naine et le pourpre de son sang royal bien récent. Mais n'était-ce pas justement une opportunité pour lui ? Sa forteresse avait encore beaucoup à bâtir et à prouver ainsi et d'une certaine manière peut-être que ce jour serait une occasion parmi tant d'autres de faire ses preuves ? Peut-être…

« Rassurez-vous, même si ce n'est pas pour une visite de courtoisie, vous êtes la bienvenue. Cela me donne en plus l’occasion de vous voir vêtue de manière bien plus adéquate avec les mœurs de mon peuple. » Ajouta t-il amusé, ce avant de reprendre ensuite avec plus de sérieux après avoir salué cette dame à la manière naine, mais ce en s'adressant à tout le monde.

« Justement, nous ne prévoyions pas de les exterminer, pas tant par manque d'envie j'avouerai que parce qu'ils sont probablement trop nombreux pour nous de toute manière. Et j'ai justement une idée pour cela, mais nous aurons besoin de votre aide à tous pour que ça ait seulement une chance de réussir. » Une fois qu'il eut pleinement l'attention de son auditoire, le roi brise diamant reprit alors avec fermeté. « Nous allons les repousser jusqu'au dernier niveau de la mine, celui par lequel ces créatures ont débutées leur invasion. Ceci fait il nous faudra alors condamner ce niveau pour qu'elle ne puissent plus revenir. Plusieurs solutions s'offrent à nous pour cela, celle de faire s'effondrer le seul passage y menant avec des explosifs ou l'artillerie, la meilleure solution je pense car nous pourrons ensuite proprement sceller le passage par la suite, mais qui nécessitera que nous tenions bon le temps de tout faire s'effondrer ou bien… Mes ingénieurs ont disons mit au point un dispositif permettant de détourner en partie un fleuve de lave souterrain pour inonder les plus bas niveau de la forteresse, mais cette option là est risquée pour les soldats qui se battront dans la mine car ils auront peu de temps pour fuir quand nous activerons le dispositif, néanmoins… Si nous n'avons pas le choix, cela reste mieux pour forcer ces créatures à se replier pour ne jamais revenir que de ne rien faire. » Suite à cela, il reprit alors avec conviction à l'égard de tout le monde.

« Les repousser ne sera pas aisé et se fera progressivement, mais je ne doute pas qu'ensemble nous y parviendrons. Sachez que toute la mine est leur possession actuellement et que ces créatures luttent en permanence avec mes courageux soldats pour tenter d'investir le grand escalier et monter jusqu'ici, mais les fils de la montagne tiennent bon encore et toujours. Déchargeons les donc de ce lourd fardeau en inversant le mouvement ! Nous devons d'abord repousser manu militari ces envahisseurs pour investir l'entrée de la mine, ensuite ce sera le moment de se mettre en formation et de progresser peu à peu dans la mine par le feu et l'acier. Quand nous aurons ensuite fait en sorte d'empêcher ces créatures d'avoir des renforts, nous neutraliserons celles encore dans la mine et la forteresse pourra être considérée comme sauvée. Mais avant, il faudrait que nous discutions ensemble de la stratégie à mettre en oeuvre et non pas que nous foncions tête baissée sans préparatifs... » Il fit un mouvement de tête à un nain richement vêtu munit de plusieurs rouleau et conclut. « Thorim mon ami, donnez à nos invités étrangers les plans de la mine, ainsi nous pourrons réfléchir ensemble à un plan d'attaque et au rôle de chacun. » Oui, chacun allait avoir un rôle et il faudrait bien jouer celui-ci s'ils voulaient l'emporter en ce jour.

Sur ce les débats stratégiques débutèrent donc… Ce alors que les derniers officiers Ikhyldiens étaient arrivés.
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Dim 18 Mar - 0:18
Miyako fut soulagé d'apprendre qu'elle arrivait pille au bon moment, de son point de vue ce serait une honte si les Ikhyldiens étaient arrivés en retard, même si ce n'aurait pas vraiment été leur faute, ils étaient ceux qui avaient eu le plus de chemin à parcourir. Miyako écouta donc le discours du roi nain, notant dans sa tête toutes les informations utiles, il lui faudrait les transmettre aux autres officiers Ikhyldiens, quand le roi demanda s'il pouvait leur faire confiance, Miyako ainsi que les autres officiers présents répondirent au positif.

L'entrée de la femme qui était, une elfe ? Oui on dirait bien, ne fit pas réagir Miyako, c'était sûrement un officier mercenaire comme on en trouvait tant dans les duchés, mais apparemment elle semblait connaître le roi, néanmoins la présentation que la femme fit d'elle, fit lever les yeux au ciel et soupirer Miyako, ''Shalia la voix des étoiles, celle qui parle aux dieux et aux puissants'', non mais qu'est ce qui ne fallait pas entendre, mais la suite exaspéra encore plus Miyako, elle s'était visiblement trompé, ce n'était pas une guerrière, mais une utopiste, elle n'avait rien à faire là, non mais attendez, tenté de communiquer avec des créatures qui attaquaient à vu et qui étaient sans pitié ? Qu'elle essaie donc ! On règle un conflit par le sang et l'acier et non avec des mots ! Pour Miyako il n'y avait pas de solution pacifique à la résolution du conflit, elle pensait même que s'ils pouvaient exterminer ces créatures il le fallait, pourquoi ? Parce que les nains continueront d'exploiter leur mine et ne connaissant pas l'étendue exacte du territoire de ces créatures, même en faisant attention ils risquent de leur rouvrir un accès, ou sinon, qui dit que ce n'est pas ces créatures qui mineront pour ouvrir un autre accès pour continuer leur guerre ?

Heureusement, le roi Thromnbring expliqua ce qu'il pensait de la chose et son plan, soit, Miyako se plierait à celui-ci, même si son point de vue restait le même. Les autres officiers Ikhyldiens arrivèrent  enfin, Miyako leur expliqua ce qui avait été dit et ils commencèrent à étudier ensemble les plans qui leur avaient été fourni et réfléchir à une stratégie. La troupe de 1500 hommes Ikhyldiens possédait 500 soldats d'élites, parmi eux était présent 200 mages, 200 hommes avec des armes de corps à corps et 100 archers, les 1000 soldats plus classiques étaient 250 hommes avec des Yari, il y avait 500 archers et 250 hommes avec des armes de corps à corps (donc autre que Yari). Miyako et les autres officiers étaient d'accord, il valait mieux resté groupé avec les autres troupes, au risque que la pression que leur ferait subir leur ennemie ne soit trop importante, mais s'ils se séparaient, ils risquaient de ne pas pouvoir s’entraider en cas de problèmes. Dans la formation qu'ils imaginèrent les nains constituaient le centre, ils étaient fatigués, ils pourraient donc ce reposés, mais surtout ayant le plus d'expérience contre ces créatures et connaissaient ces mines, ils seraient les plus à même de porter assistance en cas de problème, les duchéens tiendraient les flancs, leur polyvalence était autant un atout et qu'une faiblesse par contre, les Ikhyldiens et les Akkatoniens, tiendraient l'avant et l'arrière à tour de rôle, au passage des ponts qui constituaient la mine, le groupe de tête après avoir sécurisé l'autre extrémité laisserai passé les autres troupes et visse-versa jusqu'à ce que le groupe de queue passe en tête, cela permettrait d'éviter qu'un seul groupe combatte et s'épuise donc plus vite, néanmoins ces rotations seront à arrêté à partir du moment où l'ennemie commencera à attaquer de tous les côtés en même temps, ce qui risquait d'arriver assez vite, mais l'étroitesse des couloir qu'ils allaient emprunter et des ponts à traverser limiterai sûrement cela.

Miyako ainsi que les autres officiers Ikhyldiens décidèrent d'aller voir ce que proposaient les Akkatoniens et de se concerté avec eux, la situation ne se prêtait pas à la rivalité entre les deux empires après tout, Miyako étant la première arrivée, les deux autres officiers décidèrent que ce serait elle qui parlerait au nom des Ikhyldiens. Ils se dirigèrent donc vers les officiers d'Akkaton et Miyako pris la parole après une salutation Ikhyldienne.

« Salutation, haut-juge, nous aimerions discuter avec vous de la stratégie à adopter, seriez-vous d'accord ? »
Miyako attendit la réponse d'Anton, qu'elle pensait qui serait positive, puis elle expliqua ce qu'elle et les deux officiers Ikhyldiens avaient convenu.

« Qu'en pensez-vous ? Si cela ne vous convient pas du tout vous pouvez le dire, nous sommes là pour nous mettre d'accord sur ce que nous allons faire après tout, alors autant que vous partagiez votre point de vue avec nous. »

Miyako connaissait Anton, ils n'étaient pas proches, mais avaient combattus côte à côte, néanmoins Miyako pensait qu'elle ne pouvait pas se montrer familière avec lui et encore moins comme si c'était une de ses connaissances, enfin, elle attendait sa réponse, aussi, si les officiers duchéens ou nains voulaient se mêler au débat, ils le pouvaient, ce n'était pas Miyako qui les empêcheraient de participer. Quant à la femme elfe ? Pour Miyako ce n'était pas un soldat et elle n'avait rien à faire là, mais ce n'est pas elle qui la mettrait dehors, si les nains n'étaient pas gênés par sa présence et bien soit.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Province Ikhyldienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Lun 19 Mar - 21:05
Hum tiens, c'était cette femme ? Pensa Anton en voyant l’apparenta elfe venir et s'introduire dans leur petite discussion entre officiers. Visiblement cette dernière avait vraiment de bonnes relations pour ainsi se faire bien accueillir du roi nain. En tout cas, il ne commenta guère ce que dit l'oracle pour sa part, car préférant se fier à l'avis du roi nain, mais il n'était sinon pas hostile à l'avis de cette sage elfe, au contraire même, juste que… Comme elle ne semblait pas une militaire exercée, il partait surtout du principe qu'elle serait utile en tant que mage de l'eau si elle était disposée à se battre à leur côté… Et d'ailleurs, les opinions pacifistes de cette dernière étaient louables, mais… Peut-être un peu loin des réalités actuelles de ce théâtre d'opération pensa t-il. Car certes c'était toujours triste et honteux d'exterminer un peuple, mais quand on avait pas le choix, il fallait faire avec… Les akkatoniens l'avaient bien fait après tout avec les zraïs. Bon, c'était il y a plus de 3000 ans, à l'époque où les ancêtres de l'empire se battaient encore avec des armes barbares et peu raffinées, mais il n'empêche que ça avait bel et bien eut lieu…

Et le plan exposé par le roi des nains lui sembla d'ailleurs… Audacieux certes, mais ça pourrait être efficace. Bon, il se demandait si cela suffirait éternellement, mais au moins ça ferait gagner énormément de temps aux nains de la forteresse, c'était déjà ça. De toute manière, Anton était évidemment enthousiaste à l'idée d'affronter ces êtres hostiles venus des profondeurs, restait juste à savoir comment, mais il avait déjà sa petite idée en tête disons. Ce qui fit que quand dame Miyako alla le voir pour discuter de concert de la stratégie commune, les officiers Akkatoniens n'étaient guèdes pris aux dépourvus.

« Mais bien entendu dame Miyako. Salutations à vous d'ailleurs. » Répondit t-il donc aimablement à celle-ci avant d'écouter son plan qui ne lui semblait point mauvais et assez logique même. Il n'avait pas spécialement à y redire, il se contenta donc de répondre franchement.

« Cela me va, c'est même assez proche de ce que j'avais prévu à vrai dire. Nous prévoyions d'êtres en première ligne disons pour laisser nos amis les nains se reposer, bon ça va être difficile de les convaincre de faire ainsi connaissant leur perpétuelle fierté, mais ensemble nous devrions y arriver. » Il sourit derrière son casque, ce que personne ne voyait, puis ajouta avec enthousiasme.

« Allons proposer cela aux autres pour voir ce qu'ils en pensent. Sachez sinon que j'ai hâte de combattre à vos côtés. » Finit-il sinon par glisse légèrement amical alors qu'il invitait les autres officiers d'Akkaton et ceux d'Ikhyld à le suivre pour aller parler de ceci aux duchéens et aux nains. D'ailleurs, il faudrait voir avec la mage de l'eau ce qu'elle pourrait faire ? Après tout ça devait sans doute être une mage ayant développée son potentiel magique à son maximum. Une chose bien trop rare et précieuse sans doute pour qu'on s'en passe dans cette bataille. Après tout chaque atout en faveur du camp de la coalition pourrait faire la différence entre la victoire et la défaite, alors il serait bien irresponsable évidemment de délaisser de justes préparatifs...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 295
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mer 21 Mar - 12:58

Shalia s'inclina légèrement en entendant les autres mots de bienvenu du roi plus par politesse que par déférence. Elle sourit légèrement au coin de d'à bouche à propos des dires du roi à propos de son type de vêtement actuel. En effet, il restait rare qu'elle ne porte pas ses robes vaporeuses et légères. Elle fut largement rassurée en entendant que le roi des nains ne souhaitait pas exterminer jusqu'au dernier ce peuple inconnu. Si cela se trouvait, ils attaquaient seulement par peur d'un envahisseur dans ses galeries. Il était certain que des combats allaient être nécessaires, que le sang allait couler, mais il fallait un juste milieu. Se frayer un chemin jusqu'à l'entrée va être difficile, mais c'était bien obligatoire. Le coup des explosifs, l'esprit de l'eau ne pouvait que le comprendre, mais elle craignait que cela ne fonctionne mal en sa présence.

« Les explosifs sont une bonne idée, évitons d'utiliser de la lave que vous ne contrôlerez que peu. Vous pourriez le regretter. De mon côté, je vais chercher un moyen de communiquer avec ces créatures. Parmi toutes les formes de langage que je connais, je vais bien en trouver une qui permet de communiquer. »

Shalia n'était clairement pas une militaire, les tactiques et ce genre de chose lui était totalement étranger. Elle laissait alors ce genre de points au va-t’en guerre présent dans la salle. Ils étaient venus avec des troupes importantes, mais il y avait un souci. Ils n'avaient jamais combattu dans des mines naines et c'était un terrain de combat bien différent d'un champ de bataille classique.

« Il y a t-il un lac souterrain ou une grande surface d'eau dans ou pas loin de votre cité roi de la montagne ? Car si c'est le cas, nous aurons gagné la bataille lorsque nous l'atteindrons. Je suis capable de manipuler presque de manière infinie n’importe quelle surface liquide. »

L'elfe n'était pas venu jusqu'ici pour rien, et elle n'était pas là pour faire de la figuration. Elle était bien consciente du caractère dangereux de la situation et elle était prête à se battre pour cela. Les insectes pouvaient communiquer par l'odeur, de petits bruits ou des ultrasons. Cela risquait d'être compliqué pour réussir à échanger avec eux aisément. Elle commença à regarder les plans donnés par le nain.

« Combattre des insectes qui peuvent marcher sur les murs voir peut-être même voler ne va pas être aussi simple que des ennemis classiques. »

Cet avertissement maintenant donné, Shalia ne se préoccupa guère de la position et des mouvements des troupes, cela n'avait aucun intérêt à ses yeux. L'ennemi risquait forcément d'attaquer de toute part grâce à leur nature et si une manière classique fonctionnait, les nains n'auraient pas eu besoin de demander de l'aide. Les insectoïdes ne devaient pas faire de la magie, ce qui l'arrangeait bien il fallait bien l'avouer.

« Il va falloir donc se méfier d’attaques venant du ciel ou du plafond, donc les archers et les mages devront se concentrer sur ces points si vous ne voulez pas que vos troupes soient pris à revers facilement. N’oubliez pas que leurs armes sont empoisonnées, il faut éviter tout contact ou blessure, donc il va falloir être très prudent. Il faudrait récupérer les armes empoisonnées des morts pour étudier le poison afin de préparer des antidotes en nombre conséquent. Sans compter que vous comptez emmener l’ensemble des troupes à l’assaut ? Car si des groupes d’insectoïdes arrivent à traverser nos lignes, il n’y aura personne pour défendre la cité, et cela est impossible. Il va donc falloir laisser suffisamment de troupes en arrière pour tenir. »

L’esprit de l’eau soupira légèrement en regardant la carte.

« Après … je ne connais pas exactement la situation et comment se forme les troupes ennemies, mais ne pourrait-on pas former un petit groupe discret pour se glisser jusqu’à l’endroit où l’ennemi entre dans la forteresse pour poser les explosifs et le boucher ? Car de ce que je vois, c’est une suite de ponts exigus au-dessus du vide, un véritable labyrinthe. Cela voudra dire qu’il risque d’avoir des groupes d’ennemis dans tous les sens, sans compter que nous serons dans le noir, mais je pense que cela ne pourra qu’aider les insectes sur ce point. Ils seront donc favorisés, car ils doivent vivre dans le noir complet ou quasiment. Cependant, un petit groupe, je pourrais peut-être leur faire descendre très rapidement avec de la magie d’eau jusqu’en bas, il faut étudier la question en tout cas. Plus vite nous aurons bouché l’entrée, plus nos chances de victoires seront importantes. »

Shalia tapota sa joue.

« En ce qui concerne l’idée d’utiliser de la lave, il est presque évident qu’une grande partie des combattants qui devront rapidement se retirer mourront, même si ce n’est pas réellement un problème dans mon cas. Les ponts étant étroit, la circulation d’un groupe important de combattants s’en retrouve plus lent. »

L’elfe croisa les bras contre son bâton de mage en regardant l’assemblée réunie.

« Quant à moi personnellement, si on m’en laisse du temps, je peux déclencher de très puissants sortilèges à base d’eau, mais à affronter des armées entières, des cristaux de mana pourraient être nécessaire. Seulement pour les sorts les plus puissant, le temps d’incantation peut être de cinq à vingt minute, mais je suis capable de balayer de large zone, de soigner de masse, voir les poisons pour un petit nombre. Et si nous pouvons avoir une énorme masse d’eau, la bataille n’en sera qu’encore plus aisée. Je n’ai pas de limite à ma puissance, seulement l’énergie magique et ce n’est pas pour me mettre en avant, c’est une réalité… »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 85
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Lun 26 Mar - 23:18
*Le roi brise diamant*


« Malheureusement ma dame, la solution de la lave reste une solution toujours meilleure que celle de ne rien faire si l'autre plan ne fonctionne pas. Cela et puis, ça condamnerait au moins les étages inférieurs pour de bon. » Quant à ce que l'apparente elfe dit concernant le fait qu'elle désirait apprendre à communiquer avec ces créatures, le nain se contenta de hausser les épaules à ce sujet, comme s'il lui souhaitait bonne chance sans y croire, ce avant d'ajouter avec franchise.

« Je sais que vous êtes puissante, mais on ne parle pas de centaines de Teïderiens en terrain défavorables, car montagneux et escarpé comme ceux que vous avez pu vaincre à vous seul d'après les racontards et encore vous étiez chez vous. Je ne doute pas que vous puissiez être utile en effet étant donné que nous usions effectivement d'un lac souterrain pour produire de l'énergie pour nos machines et donc vous aurez de l'eau à disposition, mais ce sera un atout parmi d'autres pour ce combat. Un atout qui fera balancer la balance en notre faveur comme l'artillerie Akkatonienne, mais il ne faut pas croire qu'il suffira à lui seul, loin de là. La victoire sera obtenue par l'effort commun. » Le nain semblait prudent et on pouvait le comprendre, il ne manqua pas d'ailleurs de hocher gravement de la tête quant au fait qu'affronter ces nouveaux ennemis serait difficile et quand tout le monde eut un peu discuter de la stratégie sinon, le roi des nains sembla plutôt favorable au projet élaboré par les Akkatoniens et Ikhyldiens, par contre il avait des réserves à y apporter, il ne manqua pas d'ailleurs d'apporter comme réponse à l'esprit de l'eau et à tout le monde.

« Il serait illusoire de toute manière d'envisager de ne pas être encerclés dans ces galeries, car les ennemis seront partout et plus nombreux que nous, mais il est bon amis impériaux que ce soit d'Ikhyld ou d'Akkaton que vous ayez justement prévus cela et je pense qu'en nous organisant bien, tenir devrait être tout à fait possible. Et si ça me peine évidemment que mes troupes doivent surtout servir de réserve, je peux le comprendre et sachez que nous nous battrons avec une férocité inégalée quand l'heure sera venue, car c'est nul autre que notre foyer que nous défendons. » Il sembla réfléchir un instant, puis ajouta.

« Rassurez-vous sinon, nous avons pensé en effet à étudier le poison et avons concoctés quelques remèdes, il n'y aura pas par contre plus de trois doses par soldat, alors tâchez de bien les utiliser. Ce poison met disons quelques minutes à tuer, donc vous avez le temps, mais si vous user de vos doses, il ne vous restera soit qu'à prier, soit qu'à vous tourner vers les mages nous accompagnant ou les possibles solutions médicales de nos amis akkatoniens. Quant aux troupes à laisser en arrière, nous disposons d'une garnison civile, je laisserai en plus d'eux, la moitié des troupes sous mes ordres. Cela devrait suffire à tenir le temps que notre expédition soit menée à bien. » Puis, concernant l'idée de dame Shalia, il ne manqua pas de dire.

« Cela pourrait être une idée en effet, mais soumise à beaucoup d'aléatoires. Déjà, il faudrait acheminer beaucoup d'explosifs ainsi, ce qui n'est pas discret en soit, ensuite, c'est une mission suicide clairement et il n'y aucune chance que le petit groupe qui s'infiltre revienne vivant après avoir déclencher les explosifs, car les envahisseurs ne manqueront pas de se venger de cet affront… Ensuite, les ennemis infestent toute la mine, donc je crains que dans les faits, seule la manière forte suffise pour se rendre jusque là-bas et enfin… Si les explosifs ne suffisent pas ou s'ils n'arrivent pas à bon port, sans compter que les transporter avec votre magique aquatique est hasardeux pour diverses raisons, nous aurons besoin de l'artillerie Akkatonienne alors pour faire effondrer la galerie et je doute que celle-ci soit transportable par magie. Vous connaissez les petits bijoux de nos alliés akkatoniens, à l'identique de ceux de ma forteresse d'ailleurs, ce n'est rien qui ne soit très influencé par la magie... »

Avant d'ajouter ensuite avec un air un peu maussade concernant les cosnéquences d'utiliser la solution du fleuve de lave...

« C'est pour cela justement, que je préfère éviter la solution de la lave, il m'est désagréable après tout d'envisager l'idée de devoir sacrifier la vie de braves se battant pour la survie de mon peuple. »
Ne manqua t-il pas sinon d'ajouter eux paroles de l'esprit à ce sujet, ce avant de poursuivre calmement.

« Si quiconque ici a d'autres bonnes idées n'hésitez pas, sinon j'aimerai vous soumettre à tous une piste de réflexion. » Il attendit que tout le monde lui dédie son attention, puis ajouta avec sérieux.

« Il y a deux possibilités claires et évidentes à mon avis. Soit nous formons un seul groupe compact avec toutes nos troupes, d'autant plus résistant, mais du coup l'ennemi se concentrera purement sur celui-ci. Dans ce cas, nous céderons certes plus difficilement, mais si nous cédons la bataille sera perdue car nous aurons mit tous nos œufs dans la même panier, de plus la progression risque d'être plus lente, même si plus sûre. Soit… Nous divisons nos troupes en deux ou trois groupes, qui serons ainsi certes plus fragiles, mais cela forcera l'ennemi à diviser son attention de un et de deux comme chaque groupe aura un itinéraire différent, nous pourrons peut-être exploiter certains avantages en cours de chemin. » Il expliqua alors le fond de sa pensée.

« Alors qu'un groupe pourrait se rendre directement avec les explosifs vers le point de passage que nous voulons faire s'effondrer, un autre en parallèle pourrait escorter la dame Shalia jusqu'à portée du fleuve souterrain pour qu'elle puisse en user avant ensuite de rejoindre le premier groupe en nous ayant ainsi faciliter la travail et si nous faisons un troisième groupe... Pour sa part le troisième pourrait soutenir les deux autres en se plaçant en hauteur et plus en retrait pour tirer sur l'ennemi en plus de surveiller nos arrières et si nécessaire, avoir à sa disposition l'artillerie Akkatonien et Ikhyldienne qui pourraient servir de solution de dernier recours si les explosifs ne suffisent pas. Chaque groupe aurait en somme son importance et son rôle à jouer, mais cela reviendrait à diviser nos forces. Qu'en pensez-vous ? » Il attendit alors les réponses de tout leur monde et leurs suggestions.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 179
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Dim 1 Avr - 0:14
Miyako, ainsi que d'autres officiers écoutèrent la dénommé Shalia ainsi que le Roi nain débattrent, enfin ce n'était pas vraiment un débat, mais passons, ce qu'en retint Miyako c'est que Shalia, même si ce qu'elle avançait n'étaient que des conseils, Miyako eu l'impression qu'elle les prenaient pour des imbéciles, si dans son plan elle n'avait pas mentionné le fait que les archers, mages et même fusiliers devait faire attentions aux attaques venus d'en haut c'est parce que cela coulait de source. Néanmoins, Miyako put obtenir plusieurs informations intéressantes, comme celle concernant l'antidote contre le poison des insectes qui seraient à disposition pour chaque soldat, en nombre limité, mais présent tout de même. Miyako écouta aussi attentivement ce que pensait le Roi nain, ainsi que Shalia, elle était donc une mage d'eau et d'après elle très puissante, Miyako connaissait un grand mage d'eau, il était d'ailleurs arcane, ayant pu le voir à l’œuvre il y a quelques années, elle serait très exigeante pour considéré Shalia comme telle, enfin passons là n'était pas le sujet. Quand le Roi demanda ce que les autres en pensaient, Miyako regarda autour d'elle, personne ne semblait vouloir intervenir tout de suite, Miyako fit alors un pas un avant pour montrer qu'elle comptait donner son avis.

« Pour commencer, j'aimerais dire quelque chose concernant l'utilisation en dernier recourt de la lave, nous autres Ikhyldiens avons des mages dans nos rangs qui pourraient détourner temporairement la lave du groupe, ce qui pourrait donner suffisamment de temps à la majorité des hommes et femmes présents pour s'en sortir, sachant que si nous nous dépêchons nous n'aurons peut-être pas à nous en servir, car je crois savoir que la lave, par sa composition, est assez visqueuse et se déplace plutôt lentement, mais je ne pense rien vous apprendre. »

Miyako fit une pause, laissant le temps à quelqu'un qui voudrait intervenir de le faire, avant de reprendre

« Pour ma part je suis pour que nous formions un seul est unique groupe, nous subirons en effet une plus grande pression de nos ennemies, mais nous pourrons plus facilement tenir et mettre les blessés à l’abri ou ceux fatigués au centre de la formation pour qu'ils se reposent, néanmoins... » Miyako regarda Shalia « … si nous faisons ainsi ce serait apparemment nous priver d'un atout, je ne vous connais pas dame Shalia et je ne sais pas si votre prétendu puissance et vrai, mais je pense que la situation n'est pas à la fanfaronnade, donc vous dites sûrement vrai, à moins que vous ne vous surestimiez... » elle reporta alors de nouveau son attention sur le roi « … Si nous nous divisons en plusieurs groupes, les troupes Ikhyldiennes devraient accompagner dame Shalia, car la magie qu'elle utilisera ne perturbera pas d'armes technologiques vu que nous n'en possédons pas et nous aurons donc accès à toute notre force. »

Miyako fit une nouvelle pause,

« Pour les autres… faire un ou deux groupes, sur ce points là je n'ai pas vraiment d'idées, certains Duchéens pourraient venir dans le groupe escortant dame Shalia, cela serait certainement nécessaire, nous avons avec nous peu de troupes pour tenir la ligne, les autres devraient peut-être faire un seul groupe, les Akkatoniens servant de fer de lance, mais ce groupe devrait, à mon avis pouvoir être flexible, de façon que si la situation l'exige il puisse se diviser, par exemple dans le but de retenir l'ennemie, de détourner leur attention ou encore de porter assistance au premier groupe, qui d'ailleurs sera sûrement le moins grand en nombre de troupes. »

« Je n'ai rien d'autres à ajouter, j'ai néanmoins une question, avez-vous des cadavres de ces créatures que nous pourrions étudier ? Pour connaître leur point fort et faible niveau physique et peut-être permettre à dame Shalia de déterminer comment ils communiquent. »

Miyako avait dit ce qu'elle avait à dire, elle laissait maintenant le roi répondre et ceux qui le souhaiteraient, prendre sa place, ce n'était plus son tour de parole, enfin, elle le voyait ainsi.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Province Ikhyldienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Jeu 5 Avr - 21:53
Pour sa part, Anton partait du principe qu'il vaudrait mieux utiliser de la lave que de ne rien faire dans le pire des cas, après tout ça valait toujours mieux que le massacre pur et simple de la population de la forteresse naine, surtout face à un ennemi qui ne faisait point preuve de pitié…

Et si cette elfe millénaire arrivait à trouver un moyen de communiquer avec ces créatures pensa t-il, grand bien lui en fasse, pour sa part il pensait que ça ne suffirait pas, si ces créatures souhaitaient communiquer après tout, elles n'auraient pas attaquer à la base. Non, elles allaient devoir être mater pensa t-il, des fois il y n'avait que la force qui pouvait se faire comprendre de telles créatures se dit-il avec dureté, c'était malheureux, mais il fallait l'accepter, surtout si l'on voulait sauver des vies. Du moins à ses yeux.

Dans tous les cas, il se contenta d'écouter longuement tout ce que ce beau monde avait à dire d'abord, puis quand ils eurent finit, il ne manqua pas de donner son avis avec sérieux.

« Je ne demanderai pas à des hommes, même quelques-uns d'aller à une mort certaine sans garantie de succès. » Dit-il tout simplement concernant l'idée d'envoyer des infiltrées, c'était son sens moral qui parlait certes, mais il semblait ferme à ce sujet, il ne manqua pas d'ailleurs d'ajouter pensif. « Et je préfère l'idée que nous nous séparions pour ma part, ce n'est pas que l'autre plan me semble moins valable, mais disons que j'ai peur de mettre tous nos œufs dans le même panier... » Il sembla alors réfléchir, puis reprit.

« Car, imaginons que les explosifs et l'artillerie ne suffisent pas ou du moins ne puissent être employés par un revers quelconque de la fortune, il faudra alors utiliser la solution de la lave et même si les mages d'Ikhyld dont je ne doute pas du talent saurons retenir un temps cette dernière, les pertes seraient évidemment plus lourdes si nous devons nous replier en un seul groupe rassemblant qu'en plusieurs assez dispersés... » Et bien entendu, il n'aimait pas l'idée de condamner des hommes et des femmes à la mort dans un tel cas, surtout ses hommes et ses femmes, après tout il se considérait comme une sorte de père pour eux et un père doit savoir protéger ses enfants…

« Et je suis d'accord si nous faisons ainsi pour que la mage d'eau aille avec les Ikhyldiens, sinon la technologie dont nous utilisons risque de perturber modérément sa magie et inversement, nous n'aurons qu'à laisser l'artillerie dans le groupe de soutien de toute manière, ce sera plus facile d'en user pour eux après tout. Quant à nos amis des duchés, en effet leur polyvalence peut être un atout dont il vaudra mieux user... » Il faudrait juste éviter de faire s'effondrer les ponts sur lesquels ils devraient avancer par moment concernant l'artillerie, sinon ce serait bien tragique..

Sur ce il ne manqua donc pas de conclure avec sérieux. « Quand devrons nous commencer la mission ? Il faudra après tout quelques heures je suppose pour étudier les cadavres de ces créatures ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 295
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Lun 9 Avr - 12:12

Shalia était bien certaine que la lave serait utilisée par les nains si jamais les combats allaient tournés en faveur de la horde d'insectes. C'était une évidence, et elle ferait tout pour que cela n'arrive pas. Cependant, il était inutile d'en rajouter, le roi des nains devait protéger son peuple, et il ferait tout pour. De toute manière, ce n'était pas elle qui allait pouvoir arrêter de la lave en fusion.

« Vous connaissez bien les rumeurs d'assauts contre mon monastère, dans ma montagne et elles sont vrais. Je suis consciente des conditions de combat, et d'ici également, tant que vous avez de l'eau, tout ira bien ne vous en faites pas. »

L'esprit de l'eau ne tenta pas de défendre sa légende et sa puissance, cela n'avait aucun intérêt, elle le montrerait de toute manière. Elle était également consciente que le moment était à l'union pour mettre toutes ses chances de vaincre. Ils n'avaient pas le temps de jouer à qui avait la plus grosse, mais elle savait ! L'artillerie Akkatonienne, des machines modernes de combat crachant de l'acier à haute vélocité, quelle idée ridicule. L'organisation de troupes militaires la dépassait totalement, elle n'avait jamais eu à le faire dans sa vie, croyant à sa seule force. Cependant, si elle se basait sur le fonctionnement des insectes de plus petites tailles, elle pouvait se douter de ce qu'il risquait de se passer. Les poisons avaient été étudiés par les nains, qui pouvaient en proposer un si grand nombre que trois par personne était eu domaine du possible. C'était tout bonnement très impressionnant cette capacité de réaction. Elle veillerait à ne pas se faire attaquer par l'ennemi physiquement, malgré la présence de technologie, elle espérait bien pouvoir faire appel à la seule force qu'elle pouvait vraiment utiliser. Il était certain que les ennemis essayeraient de forcer le passage vers l'extérieur, et elle espérait bien que les nains puissent résister le temps de leur assaut. Ce temps d'ailleurs n'était pas illimité malheureusement.

« En effet, l'opération que je propose est une mission suicide, c'est pour cela que je me propose, ce genre de... Souci me va bien, mais je comprends que cela puisse paraître comme extrême. »

Ce n'était qu'une idée comme cela parmi tant d'autres, et Shalia n'allait pas chercher à la défendre à tout prix, à chacun son destin. Elle connaissait malheureusement l'influence de la magie sur la technologie, et l'inverse était forcément vrai. Ces stupides machines ! Elle n'avait pas d'autre idée, il fallait se contenter de cela et de rien d'autres.

« Savoir combattre ensemble est un long entraînement. Chaque peuple, chaque force ou groupe ont leur propre manière de combattre. Il ne sera pas aisé d'accorder les différentes tactiques ensemble. Surtout qu'un groupe important dans des couloirs ou des ponts escarpés ne permet que peu d'affrontements en même temps, ce qui est différent de plusieurs groupes séparés et la horde d'insectes pourra combattre sans perdre beaucoup à cause de leur nombre aux vues des capacités de vol ou de s'accrocher aux parois que l'on peut imaginer. »

Il était évident que pour sa part, Shalia préférait la méthode de plusieurs groupes à un seul. Cependant après tout, elle n'allait pas se battre quant à la solution prise, elle n'était là que pour pousser le destin vers le bon endroit. Ce n'était ni son monde, ni son destin à la base. Elle n'avait que choisi cet endroit plutôt qu'un autre. Elle tourna son regard ensuite vers la femme officier qui l'invectit directement devant tout le monde doutant de sa puissance, et l'esprit de l'eau ne fit que sourire en gardant un grand calme. Elle n'était pas là pour se montrer dans la lumière, de montrer qu'elle était la meilleure, tout cela coulait de source évidemment. Elle avait aussi passé l'âge de ce type de réaction puérile, mais elle ne pouvait pas laisser quelqu'un noircir sa réputation, qui au niveau de soin influence internationale jouait un rôle important.

« Cher enfant, et je ne dis pas cela pour vous rabaisser en aucune manière, si je suis venu jusqu'ici en quittant exceptionnellement mon sanctuaire, c'est uniquement dans le but d'éviter un problème majeur pour le monde. Je n'espère rien en retirer à part ce fait, et si je propose la solution d'aller utiliser de l'eau, c'est que cela changera le cours de la bataille. Je suis dans votre monde depuis que la vie y existe, et ce n'est pas une expression, alors tant que vos machines se tiennent loin de moi, tout ira bien. »

Shalia parlait de machines en visant les forces présentes, elle n'aimait pas tellement ces nouveautés, c'était le souci lorsque l'on vivait longtemps. L'adaptation n'était pas son fort. Elle ne put que hocher la tête en entendant la proposition d’étudier les corps des insectes, c’était une bonne idée.

« Je pense également que c’est nécessaire, ou du moins, une bonne chose à faire. »

L’officier Anton dit qu’il n’allait pas envoyer ses hommes à la mort, c’était une évidence.

« Quant au début de l'opération, quand vous voulez, mais une étude du corps peut prendre du temps. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 85
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Jeu 12 Avr - 0:11
*Le roi brise diamant*


Le roi d'Akram Radrïm écouta avec sérieux et attention ce qu'avaient à dire ses alliés. Et quand ces derniers eurent terminés, il ne manqua pas d'élever la voix pour dire avec gravité.

« Très bien, dame Shalia aura à sa disposition les quelques cadavres de ces créatures que nous avons récupérés, en espérant que cela nous soit utile, du moins je le souhaite, même si par pragmatisme je sens que la solution finale à notre problème ne sera pas pacifique... » Du moins, c'était son devoir de penser ainsi, après tout il était un roi, il se devait de protéger son peuple avant tout. Sur ce il ajouta avec sérieux.

« Nous allons donc nous séparer en plusieurs groupes, du moins je pense que c'est là la meilleure stratégie et s'il venait à s'avérer que celle-ci est inefficace, nous rassemblerons les troupes et avancerons en un seul tout. Souvenez vous en tous en tout cas, là-bas vous devrez compter les uns sur les autres, si qui que ce soit faillit, un autre risque d'en payer le prix. Et une fois que nous serons engagés dans cette bataille, hors de question de nous replier tant qu'il restera une chance de l'emporter. » Du moins c'était là sa vision d'un tel combat. De plus, il comptait bien faire honneur à la mentalité typique des nains lors de la bataille. Ne jamais céder un seul pouce de terrain face à l'ennemi et se battre avec entêtement jusqu'au bout. Et bien entendu, étant le roi de cette forteresse, il comptait bien se battre aux côtés de ses guerriers, quitte à devoir le payer de sa vie si nécessaire. C'était lui le roi sous la montagne et il se devait de montrer l'exemple.

« Dame Shalia, désolé de ne pas avoir accepter votre idée de mission suicide , mais je n'aimerai pas risquer votre vie alors que nous pourrions avoir besoin de vous autrement. » Ne manqua t-il pas sinon d'ajouter respectueusement à cette dernière, puis à l'égard de tout le monde, mais surtout des nains. « Faisons mes frères et sœurs que ce jour soit de ceux que nous enfants de la montagne raconterons au cours de nos beuveries pendants les prochains millénaires. »

Il leva alors sa hache en l'air, les officiers nains l'imitèrent, puis il conclut à l'égard dans tous le monde.

« Dans 3 heures nous partons à la guerre, préparez vous de votre mieux d'ici là. Vous me retrouverez ensuite vous et vos hommes dans les profondeurs. » Et il descendit pour sa part dans les tréfonds de la montagne, ce pour aller s'assurer de la bonne santé des soldats qui tenaient bon à l'heure actuelle contre l'invasion insectoïde.
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Lun 16 Avr - 21:23
Miyako n'émit aucune plainte suite à la décision du roi, ce n'était pas à elle de choisir, mais à la majorité. Ils avaient maintenant 3 heures pour se préparer, bien, ce sera trois heures mises à profit, elle partit donc discuté avec les autres officiers Ikhyldiens, il fallait organiser les troupes, la logistique, s'assurer que tout soit prêt, bref, du boulot. Les deux officiers Ikhyldiens partirent commencer à organiser les troupes et donné les ordres, pendant ce temps-là Miyako allait étudier les cadavres des insectes pour les étudier, comme ça, ils pourront informer les soldats de où se trouve le ou les points faibles de ces créatures, ainsi que les informer de leurs apparences et de quoi il faut faire attention, connaître son ennemie est important dans un combat, mais il faut aussi se connaître soit-même et ses camarades, un combat est très dangereux si on ne connaît pas ses limites ni celle des gens qui nous entourent.

En chemin Miyako aperçu Anton et décida d'aller le voir, maintenant que la réunion était finie, elle pouvait se montrer moins formel, c'est ainsi qu'elle s'approcha d'Anton et dit avec le sourie,

« Alors cher haut juge, comment vous portez-vous depuis notre dernière rencontre ? Je crois que nous allons pouvoir nous battre côte à côte à nouveau. »

Elle attendait maintenant sa réponse, s'il ne souhaitait pas lui parler, ce qu'elle doutait, elle ne s'en vexerait pas, trois heures pour se préparer cela pouvait sembler cours, mais elle pouvait bien discuter 5 min non ?



Après la discution avec Anton, Miyako alla trouver les cadavres d'insectoïdes, Miyako les étudia longuement, il ne fallait omettre aucun détails, chacun contait, elle s'intéressait principalement à l'emplacement des organes vitaux de ces créatures, ainsi que des points faibles de leur chitine, mais également sa solidité générale, si elle pouvait être facilement transpercé ou tranché, cela faciliterait les choses.

Une fois son inspection faite Miyako partie retrouver les autres officiers, on commençait à organiser les troupes, n'ayant pas l'habitude de commander autant d'hommes en situation de combat, c'est surtout les deux autres officiers qui s'en occuperaient, mais elle aurait tout de même le droit de donner des ordres.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Province Ikhyldienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Jeu 19 Avr - 22:05
Anton s'attela bien entendu aux préparatifs concernant ses troupes dès que la discussion stratégique avait été terminée, après tout la guerre à la façon d'Akkaton demandait souvent beaucoup de préparatifs pour être abordée de manière optimale. Que ce soit du point de vue des munitions pour les soldats ou celles pour l'artillerie, mais aussi la coordination des troupes, après tout la discipline était essentielle dans un ensemble stratégique comme celui-ci pour qu'il fonctionne de manière optimale. On pouvait presque dire dans les faits que l'empire faisait des fois la guerre de manière un peu scientifique, mais bon ce serait un peu exagérer la réalité, quoique…

« Ah ! Euh ! » Ne manqua t-il pas en tout cas de répondre par contre surprit quand entre-temps la samouraï l'avait abordé, puis arrivant à contenir la surprise dû au fait qu'il était plongé dans ses pensées quand elle lui avait adressé la parole, il reprit très aimablement.

« En effet et espérons que ce jour soit victorieux ! Je vous propose même un petit pari si cela vous amuse, mais purement amical. » Il tapota légèrement sur son plastron de manière faussement gaillarde, puis conclut. « Celui qui déféra le plus d'adversaires en ce jour gagnera un point dans la petite joute qu'est notre rivalité et je crois bien qu'il vaudrait mieux que ce soit moi car je vous dois une défaite... » De quoi égayer un peu la bataille prochaine en somme…

[...]

Dans tous les cas, comme à peu près tout le monde visiblement, il finit lui aussi par aller s'intéresser aux cadavres des insectes, mais apporta avec lui quelques médecins et chirurgiens de sa légion qui pourraient disons êtres utiles concernant le fait de disséquer les corps de ces créatures… Ceci fait, il ne manquerait pas ensuite de se rendre au combat car l'heure de celui-ci approchait. Mais d'abord… Il devait préparer une petite surprise à leur futur ennemis pensa t-il avec une satisfaction difficilement contenue concernant une caisse de bombes à gaz qu'on lui avait apporté tout à l'heure. Hum oui, ce serait efficace pensa t-il, bon ce n'était pas du gaz mortel car ce dernier aurait été illégal et heureusement d'ailleurs parce qu'un accident de tir dans les profondeurs risquait d'être létal pour les alliés dans ce cas, mais ce serait sans doute très efficace dans un milieu aussi confiné. Il faudrait juste espérer que les artilleurs sauraient viser et que ces insectes n'avaient pas une quelconque résistance inopinée à cette puissante toxine…
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 295
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mar 24 Avr - 23:13
*Le roi brise diamant*


*Quelques heures plus tard*

L'heure du combat était enfin arrivée, tous avaient affinés leurs stratégies et fais leurs préparatifs, mais avaient aussi pris soin de bien examiner les cadavres de ces fameuses créatures qui assaillaient la forteresse naine. Bilan ? Ces créatures à l’apparence de mantes religieuses humanoïdes étaient pourvues sur une bonne partie de leur corps d'une carapace de chitine naturelle solide, pas autant que le fer, mais assez pour être très contrariante, néanmoins il était aussi avéré qu'au niveau des jointures entre le torse et le cou ou les membres et le tronc, il n'y avait point de carapaces. Leur point faible était donc clair, ces créatures étaient faciles à démembrer si on frappait fort dans ces jointures ou abordables si on usait de frappes contondantes ou perforantes violentes, mais difficile à terrasser d'une autre manière physique, sauf en frappant dans les éventuelles failles de la carapace. Par contre il fallait aussi noter qu'elle n'avaient pas spécialement plus de résistance magique qu'un être humain normal. Quant à leur moyen de communication, l'esprit de l'eau avait pu se rendre compte qu'elles devaient communiquer comme certains insectes le font en émettant des bruits stridents avec ce qui leur servait de bouche non loin des mandibules…

Fort de ces renseignements, nos héros et les soldats qui allaient se battre à leur côté en ce jour descendirent donc dans les profondeurs de la forteresse pour rejoindre le roi nain qui affrontait au côté des siens ces mantes humaines qui tentaient d'envahir la forteresse…

Spoiler:
 

Ils trouvèrent les nains en train de se préparer à un assaut prochain, les soldats en première ligne étaient équipés de haches et de lourds boucliers tandis qu'ils étaient soutenus à l'arrière par des arbalétriers et fusiliers installés plus en hauteur sur des échauffaudages et des nains munis de piques. Du moins c'était là le gros des soldats dépêchés ici, car ceux qui étaient attentifs pourraient discerner quelques mages dans le lot et des soldat maniant des armes à deux mains. Quant à l'artillerie ? Elle avait été rassemblée bien loin à l'arrière, dans tous les cas le roi de nains ne manqua pas de dire à l'égard de ses alliés quand il vit ceux-ci arriver, notamment à l'égard des plus hauts représentants de ces derniers.

« Nous lancerons l'assaut dès que nous aurons repousser la prochaine attaque des ces créatures, elles seront ainsi occupées à se replier en pensant que nous leurs laisserons le temps de recoudre leurs plaies. Cela devrait... » Il n'eut pas vraiment le temps de finir ce qu'il avait à dire que des bruits inquiétants et stridents de natures multiples résonnèrent dans les profondeurs, puis au bout du couloir, l'ennemi se profila… Insectoïde, chitineux, mais surtout nombreux et avide d'en découdre au vu de la manière dont il fonçait au combat…

« Être pour bientôt... Bon, je suppose que ça nous fera pas un bon échauffement quand nous les aurons repoussées. » Sur ce le roi des nains rabaissa donc la visière de son casque et alla se battre aux côtés de ses soldats. Evidemment, si ses alliés désiraient le soutenir, ils étaient les bienvenus...
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mer 25 Avr - 10:37
La manière de combattre était différente à chaque peuple, les nains ne voulaient jamais reculé, mais parfois cela pouvait s'avérer utile pour réussir à avancer de nouveau. Est-ce que tout ce beau monde allait pouvoir accorder leurs violons afin de jouer une seule et même symphonie ? Son idée de la mission suicide était davantage pour minimiser les morts, mais ce n'était guère une mise à mort pour elle, alors l'elfe n'en voulait pas du tout au roi de refuser pareille aventure. Une fois que la réunion tactique semblait être finit, elle prit simplement congé pour se rendre auprès des cadavres d'insectes. C'était l'avantage d'être une solitaire, on gagnait du temps à ce genre de choses, pas de troupes à gérer. Heureusement que l'esprit de l'eau n'était pas au courant du gaz, sinon elle aurait émis un fort avis négatif.

« D'après ce que l'on sait, mes insectes sont une genre de mutation extrême d'une mante religieuse. Toute proportion gardée, ce sont des insectes puissants, avec une longue portée d'attaque et résistant grâce à des plaques de chimie. En ce qui nous concerne, il faudra attaquer aux jointures de chaque plaque si l'on veut espérer percer l'armure naturelle. Ne les sous-estimez pas ! Il est courant pour un insecte d'être peu affecté par la perte d'un membre, alors n'hésitez pas à viser la tête pu du moins la base du cou. Ces insectes ne semblent pas avoir de résistances particulières contre la magie, ce qui est une bonne nouvelle. Préférez les attaques performantes ou contondantes, pour ceux avec des lames, il s'agira d'être précis comme je l'ai expliqué. »

Parla alors Shalia assez fortement lorsque les officiers étaient réunis avant l'assaut. Libre à eux de faire porter ma bonne parole aux troupes. Elle espérait qu'ils n'allaient pas avoir peur, mais sans doute que la différence de race aiderait à massacrer son adversaire. Quant à la possibilité de communiquer avec cette race, elle pouvait oublier les dialectes anciens, vu qu'ils devaient parler avec des postures, ou des bruits particuliers qu'ils seraient difficiles de reproduire. Comme tout regroupement d'insectes, il était fort à parier qu'il y avait une reine qui devait diriger cette colonie. Ce genre de peuple n'avait rien à envier aux organisations dites civilisés. Ils risquaient même d'avoir une sorte d'organisation militaire, il ne fallait pas s'attendre à voir des barbares stupides qui chargeaient tout droit.

Shalia observa alors un bref instant le front nain, qui devait tenir depuis longtemps ici, et elle aurait été mal avisé de dire quoi que ce soit à ce sujet. Elle hocha la tête en direction du roi des nains de cette montagne quant à attendre de repousser le prochain assaut ennemi. C'était assez logique, mais visiblement ces insectes n'étaient pas assez polis pour laisser le roi finir sa phrase. Déjà la nouvelle vague commençait à se profiler. L'affrontement était proche maintenant, et sans perdre son calme, l'elfe d'apparence s'avança lentement vers la ligne de front. Elle hocha la tête à sa fée et sans dire un mot, celle-ci tourna rapidement autour de sa maîtresse avant de disparaître, mais elle venait simplement de fusionner avec l'elfe pour la renforcer. Elle n’était pas du genre à aller chercher l’affrontement au corps à corps lorsqu’elle pouvait l’éviter, et pour le moment, il y avait une fière ligne naine. Shalia commença à briller légèrement et suinter révélant une apparence plus héroïque encore, comme si on assistait à une présence divine, mais ce n’était que sa magie personnelle. Elle fit en sorte d’être en hauteur et visible par le plus de monde possible.

« Tous ensemble, nous devons résister et vaincre ! Tous les peuples réunis dans cette cité naine pour défendre notre monde ! Nous avons cette responsabilité ! Pour l’honneur ! Pour la victoire ! »

Hurla alors l’esprit de l’eau, mais elle ne venait pas de se transformer en foudre de guerre, non, c’était un sortilège qui était capable de renforcer toute une armée.


Citation :
Sort :

Les quatres aspects de l'eau :

1 - Fusion avec l'élément de l'eau : Permet de fusionner avec l'élément liquide totalement, devient insensible aux armes physiques ou technologique (si logique), mais devient aussi plus sensible à la magie. Permet alors de déplacer des énormes masses d'eau comme si c'était son corps pour le combat ou non, de se faire passer pour de l'eau, etc ...

Dégat selon la masse d’eau présente. Plus la quantité d'eau déplacée est importante, plus cela est fatiguant, user de toute l'eau d'un lac est épuisant.

2 - Soin par l'eau : Permet en se concentrant de pouvoir soigner à l'aide de l'eau des dommages physiques, soigne complètement un allié selon la blessure en un tour

Blessure légère : 50 points de mana
Blessure moyenne : 100 points de mana
Blessure grave : 200 points de mana
Blessure critique : 300 points de mana
Mourant : 400 points de mana

3 - Récupération de mana via l'eau : En étant en contact avec l'élément liquide sous toutes ses formes, permet de récupérer petit à petit de la mana 50 mana par tour s'il pleut, 150 si grande surface d'eau, 300 si océan et rivière

4 - Fusion lumière et eau : Buff de masse aux alliés qui ont Shalia dans leur champ de vision : buff de morale (bonus au prochain lancement de dés)

Armée (Plusieurs centaines de personnes) : +5
Petit groupe (Plusieurs dizaines de personnes) : +10
Coût : 500 max
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 85
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Jeu 3 Mai - 21:38
Miyako sourit lorsqu'Anton lui répondit avec l'air surpris, elle était contente de l'avoir sortie de ses pensées et de l'avoir pris au dépourvu. A sa proposition de défi Miyako répondit par un petit rire, elle le regarda ensuite tout en ayant encore le sourire, mais celui-ci s’effaça bien vite, elle dit alors,

« Non. Je refuse de participer au moindre défi dans de telles circonstances, je suis prête à vous affronter quand vous voulez, ce serait un combat aussi intéressant que notre premier je pense, mais aujourd'hui la situation ne se prête pas au moindre jeu ou pari, ce que nous devons accomplir aujourd'hui est bien trop important. »

Miyako laissa le silence durer encore quelques longues secondes avant de reprendre le sourire et de s'éloigner en disant,

« Malgré tout, je vous souhaite bonne chance, de bons combats et surtout ! Que vous reveniez, vous et vos hommes en un seul morceau. »

Tout le monde devra faire de son mieux aujourd'hui, les ennemies d'un jour devront devenir des alliées, les rivaux se battre côte à côte comme des amis et camarades.





L'armée avance enfin vers les profondeurs. Les Soldats ont eux les informations nécessaires pour combattre les Insectes. Le Roi Nain commence à expliquer, qu'ils attaqueront après la prochaine attaque des insectes, celle-ci ne le laisse même pas finir pour charger les lignes naines. Shalia démontra alors qu'elle maîtrisait belle et bien la magie de l'eau et plutôt bien en effet.

Miyako et les officiers Ikhyldiens se mirent d'accords, ils ne pouvaient pas se permettre d'utiliser de magie pour le moment, il fallait s'économiser et ils ne pouvaient pas se permettre d'envoyer leurs troupes se mêlé à l'infanterie naine, ils risqueraient de ce gêné, ils ordonnèrent alors aux archets de tirer par-dessus les rangs nains et de faire pleuvoir une pluie de flèches sur les insectes, enflammés de préférence, cela permettrait de voir s'ils craignaient un temps soit peu le feu ou la lumière, en effet des créature habitués à l'obscurité pourraient ne pas l'apprécier.

Miyako attendit donc que les ordres soient transmis et que les archets se mettent en place, elle donna l'ordre de tir elle-même.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Province Ikhyldienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Sam 5 Mai - 22:04
« Soit, je comprend cela, même si j'ai l'impression que c'est un peu aussi parce que vous avez peur d'être battue à plates coutures à ce petit jeu. » Avait-il répondu plein de second degré à la kitsune avant que les choses sérieuses ne commencent alors qu'ils discutaient bien des heures avant. Anton ne manqua pas d'ailleurs de reprendre avec sérieux alors.

« Et j'espère que vous et vos hommes vous en sortirez au mieux, ce n'est pas après tout parce que l'on se bat au nom de son pays ou d'une juste cause que l'on mérite la mort. En ce jour nous nous battrons côte à côte et personnellement ça me plaît. » Oui, après tout il n'avait pas spécialement envie de l'avoir comme ennemi même si dans les faits si un jour Akkaton et Ikhyld entraient en guerre ce serait forcément le cas. Mais devait-on forcément haïr ses ennemis ? Selon lui non.

[…]

« Merci à vous pour vos conseils, nous ferons au mieux avec. » Ne manqua t-il pas sinon de glisser poliment à l'elfe bien plus tard lorsque celle-ci lui fit part de ses découvertes, Anton n'hésitant pas au passage à dire à ses hommes de se passer le mot, bon ils s'étaient déjà doutés de deux trois choses, mais au moins ils étaient sûr et certains de leur coup maintenant. Ne restait qu'à voir si ces informations suffiraient à faire la différence dans un moment crucial, pour sa part il espérait bien que oui… De toute manière, il était trop tard pour reculer maintenant, alors autant y aller à fond, ça passe ou ça casse comme on dit… Pour sa part il espérait bien que ça passerait.

Surtout que leurs ennemis commencèrent assez tôt à donner l'assaut sur leurs lignes. Soit, l'heure de vérité approchait de plus en plus. Anton agit donc immédiatement, au lieu d'ordonner à ses troupes d'aller attaquer au corps à corps car de toute manière les nains bloquaient le passage, il avisa une pièce d'artillerie qui ressemblait à un support sur lequel était accroché de nombreuses roquettes…

« Tirez une salve de roquette après les tirs Ikhyldiens ! De manière espacée. » Puis avisant des arbalétriers qu'il avait emmené avec lui. « Et vous, tirez des volées de carreaux ! » Rien de plus, du moins pour le moment, il attendait de voir comment la situation allait évoluer, mais surtout il se préparait à ordonner aux soldat de soutenir les nains si nécessaire, mais en attendant autant se contenter de cela. Surtout que… Il valait mieux ne pas trop en faire en effet avec l'artillerie, ils devaient conserver les munitions pour plus tard après tout. Ce n'était là qu'un assaut à repousser, le plus difficile était donc encore à venir...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 295
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mar 8 Mai - 19:08
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de magie/charisme de Shalia : Jet numéro 1

Moyenne des deux caractéristiques : Réussite de base à 60 ou moins
Bonus dû à la fusion avec le familier +5
Bonus dû au fait de ne pas être en situation directement dangereuse/urgente +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de tir des archers Ikhyldiens : Jet numéro 2

Taux de réussite à 65 ou moins
Miyako supervise l'ensemble +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de tir des archers Ikhyldiens : Jet numéro 3

Taux de réussite à 65 ou moins
Miyako supervise l'ensemble +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de tir des arbalétriers Akkatoniens : Jet numéro 4

Taux de réussite à 65 ou moins
Anton supervise l'ensemble +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de tir de la pièce d'artillerie Akkatonienne : Jet numéro 5

Taux de réussite à 65 ou moins
Anton supervise l'ensemble +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat des nains : Jet numéro 6

Taux de réussite à 80 ou moins
Fatigue -10
Le taux de réussite est donc plafonné à 70 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat des nains : Jet numéro 7

Taux de réussite à 80 ou moins
Fatigue -10
Le taux de réussite est donc plafonné à 70 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat des créatures : Jet numéro 8

Condition mystère

Test de combat des créatures : Jet numéro 9

Condition mystère
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mar 8 Mai - 19:08
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :
               

--------------------------------

#2 'Unité' :
               

Jet numéro 1 (57) : Le sort de Shalia fonctionne parfaitement, lui, ainsi que son charisme naturel font que ses alliés bénéficient d'un bonus de +10 à tous leurs jets pendant ce tour.
Jet numéro 2 (61) + Jet numéro 3 (69) : Les salves de flèches des archers Ikhyldiens sont efficaces, elles ont vraiment du mal à causer beaucoup de morts ou à démoraliser plus que modérément les hommes mantes, mais elles en tuent au moins une bonne centaine avant et après que le contact se soit fait.
Jet numéro 4 (69) : Les carreaux des arbalétriers Akkatoniens ne font pas forcément mieux, ne causant pour leur part que quelques dizaines de morts, ce qui est efficace et suffisant néanmoins pour compter, mais pas pour démoraliser ne serait-ce qu'un peu l'ennemi.
Jet numéro 5 (33) : Les quelques fusées tirées par la pièces d'artillerie de l'empire cause des dizaines de morts parmi les ennemis de la forteresse et choquent une partie de ces derniers, ce qui rendra le contact moins violent.
Jet numéro 6 (99) + Jet numéro 7 (39) : Si une bonne partie des défenseurs nains tiennent vaillamment et ne subissent que quelques pertes face à l'ennemi, il semblerait qu'une autre bonne partie d'entre-eux avaient sous estimés leur fatigue et se font rapidement débordés. S'ils arrivent à repousser leurs ennemis au bout de quelques minutes, cela aura été au prix de dizaines de vies naines...
Jet numéro 8 (20) : La charge des créatures est violente, causant des morts par dizaines dans les rangs des défenseurs nains, mais sans doute que cela aurait été pire sans l'assistance des alliés de ces derniers, mais aussi mieux si beaucoup de nains n'étaient pas épuisés. Loin de charger avec brutalité et primitivement, les monstres profitent de leurs capacités pour attaquer par les murs, le plafond et pour tenter d'isoler leurs ennemis en usant du nombre contre-eux.
Jet numéro 9 (82) : Néanmoins ce n'était que temporaire, car rapidement les hommes insectes sont repoussés avec efficacité par les forces alliées, ce qui suffit à les convaincre de fuir après que la moitié des leurs aient été fauchés, sans doute pour repartir à l'assaut plus tard.

L'assaut qui était composé d'un millier d'assaillants est rapidement repoussé, les hommes mantes qui ont subit beaucoup de pertes finissent par fuir sans demander leurs restes, au prix néanmoins de pertes désagréables pour les guerriers nains. Quoiqu'il en soit, l'heure de la reconquête des profondeurs est enfin arrivée.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1521
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Dim 13 Mai - 18:53
La seule et unique force de Shalia était la magie et la diplomatie de tous les styles, elle n’avait rien d’autres, alors il était normal de la voie l’utiliser. Cependant, elle était consciente qu’une fois arrivée au lac, elle referait le plein d’énergie magique d’une manière drastique. L’assaut était violent, et si la plus part des armes restaient assez classiques, elle était ennuyée de voir les roquettes. Cela lui semblait très étrange, trop étrange à son gout. Elle n’aimait pas du tout cela, mais l’esprit de l’eau n’en dit rien.

Son sortilège avait parfaitement fonctionné, Shalia semblait être comme un étendard visible de tous, telle une héroïne qui brillait par sa présence et sa fougue. Les pluies de flèches et de carreaux tombaient contre la horde d’insectes, mais cela ne semblait pas tellement efficace. Cela devait être dû à la carapace que recouvraient ses menthes humanoïdes. Les roquettes en faible nombre ne toucha que partiellement l’armée, mais eut un effet de surprise qui dérouta l’armée ennemie. La première charge fut alors repoussée avec brio, malgré quelques pertes, mais c’était la guerre. La pseudo elfe se doutait que pendant des batailles, il y avait des morts et ce malgré sa puissance, elle ne pourrait changer cet état de fait. Elle regarda alors l’état d’épuisement des nains, il fallait les remplacer au front pour qu’ils soufflent un minimum de temps. Ils étaient bien trop fière pour dire quoi que ce soit et encore moins le montrer, mais c’était un fait. Elle ne dit rien alors en se frayant un chemin à travers le mur de bouclier nain en hochant la tête simplement comme pour les remercier, elle une simple mage en apparence.

Si le premier tunnel fut alors occupé par le groupe d’allié, rapidement ils furent s’éparer en trois groupes. Les tunnels étaient vraiment très large, cela ne serait pas facile de ne pas se faire déborder par l’ennemi, mais il fallait bien faire avec. Le groupe qui l’accompagnait se trouvait être composé en majorité de troupes Ikhyldiennes et duchéennes, avec quelques nains. Le chemin prit par son groupe était censé mener à la rivière souterraine utilisée par la cité. Il était probable également que les insectes avaient besoin d’eau, mais ils ne manqueraient pas sans doute d’en rencontrer. Cependant, il fallait faire vite pour retrouver les autres groupes une fois le contact avec l’eau effectué. La taille des tunnels l’arrangerait lorsqu’elle serait transformée, c’était une évidence. Elle plissa les yeux en entendant les crissements typiques des hommes mantes, l’affrontement allait recommencer. Elle n’allait pas se contenter de faire de la figuration cette fois-ci. Sa fée aquatique était toujours liée à sa personne, ce qui la renforçait dans ses actions. Ils allaient être entourés rapidement, mais cela, elle s’en doutait bien que cela allait arriver. Cela n’allait pas être un combat contre des ennemis classiques.

« Formez les rangs ! Concentrez-vous sur les ennemis en face de vous ! »

Shalia commença alors à se placer de plus en plus en arrière de sa troupe en les laissant s’occuper des créatures de devant, tandis qu’elle espérait bien pouvoir geler un maximum derrière. Cela serait plus efficace de se focaliser dans une seule direction. Les troupes alliés continuerait d’avancer droit devant soi et serait plus difficile à prendre en tenaille. Elle comptait bien sur sa magie qu’elle allait utilisée au maximum de ses capacités. Il était temps de montrer ses talents en magie. Elle se retrouva alors totalement à l’arrière, tandis qu’elle souffla dans ses mains longuement comme pour charger sa magie, puis elle écarta les mains en essayant de frapper d’une terrible tempête de glace les insectes qui peineraient à les rattraper en arrière, tandis que ses alliés avançaient en avant. Cela forcerait les insectes à se rapprocher les uns des autres, ce qui l’avantageait évidemment. Elle avait donné des ordres pour avoir une grande réserve de cristaux de mana, car si jamais ce sortilège était déjà d’un haut niveau, elle ferait sans doute bien pire plus tard.


Sort :
Tempête de glace : 500 points de mana
Crée une mini tempête de glace de 3 mètres de diamètre qui sera projetée lentement sur une distance de 30 mètres et causera des dégâts de froid importants à tout ce qui se trouvera sur sa trajectoire.
Geste clé : Souffler dans ses mains puis lever celles-ci en l'air et projeter la tempête dans la direction voulue.

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 85
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Ven 25 Mai - 0:02
Le premier assaut enfin repoussé, les trois groupes se forment et partent à la reconquête des profondeurs. Miyako et son groupe, constitué d'Ikhyldiens, de Duchéens et de quelques nains, a pour mission d'escorter Shalia jusqu'au lac souterrain. En chemin, Miyako repense à l'assaut des hommes mantes, la salve de flèches n'a pas été des plus efficace et elle espère que ce n'était qu'un manque de chance, sinon cela voudrait dire qu'une partie des forces Ikhyldiennes seraient peu utiles, mais il y avait autre chose qui préoccupait Miyako, c'était l'état des nains, dans le dernier affrontement, on avait pu clairement voir qu'ils étaient à bout de forces, il fallait les laissés se reposer et se servir de leur expérience contre les hommes mantes.

Miyako est sortie de ses pensées par le bruit caractéristique des hommes mantes, elle et les autres officiers donnes leur ordres, Shalia leur dit de se concentrer sur ce qu'il se passe devant, néanmoins, Miyako et les officiers Ikhyldiens décidèrent de tout de même placer des troupes pour aider Shalia en cas de besoin. Les Piquiers (Yari, etc) devaient former un mur de pique pour stopper la charge des hommes mantes, les archers devaient tirer les hommes mantes qui passeraient sur les murs en priorité et sur ceux qui les chargeraient, quant aux mages, ceux-ci devraient utiliser pour affaiblir les rangs des hommes mantes (mais avec modérations) et en cas de besoins, aider les troupes qui seraient au contact. Une fois que le choc entre les hommes mantes et le mur de pique aurai lieu, Miyako et les autres troupes lanceraient une contre charge contre les hommes mantes avec le soutient des archets et des mages.

Miyako se préparait à s'élancer dans la mêlé, le sabre de Jade en main, elle comptait bien montrer de quoi elle était capable.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 09/01/2018
Localisation : Province Ikhyldienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Dim 27 Mai - 22:40
Il était temps de se battre dans les profondeurs de la forteresse, et c'est ainsi que les braves qui se préparaient à affronter les multiples périls y résidant s'enfoncèrent d'un pas discipliné dans celles-ci, un pas qui les mena à travers des tunnels certes larges, mais dans lesquels seuls des nains ou des êtres vivants dans les souterrains pouvaient vraiment se sentir à l'aise.

Pour sa part Anton espérait bien qu'il n'y aurait aucun accident de tir malheureux avec l'artillerie pendant leur séjour dans ces tunnels, car si cela arrivait au mauvais endroit, disons que ça pourrait donner lieu à divers éboulements et autres joyeusetés qu'il fallait toujours vivement redouter sur un tel champ de bataille. Et non, il n'était pas du genre à se consoler en se disant que les Duchéens ou Ikhyldiens devaient encore moins êtres habitués que lui et donc moins à l'aise à l'idée de se battre par ici, car en plus d'être mesquin, ce serait idiot étant donné qu'il valait mieux que des alliés se portent bien lors d'une bataille que l'inverse.

Dans tous les cas lorsque les troupes durent se séparer plus loin, c'est avec une certaine appréhension qu'il vit une grosse partie des Ikhyldiens et Duchéens prendrent un autre chemin. Bon, il devait donc assuré pensa t-il, car en dehors du roi des nains, il était le plus haut officier en charge des deux groupes qui entreprirent en attendant de s'enfoncer d'autant plus profondément dans les mines.

Et leurs ennemis insectoïdes ne tardèrent pas d'ailleurs à sa manifester alors qu'ils se préparaient à passer à travers un pont qui permettrait de hâter le passage vers les profondeurs. Il réfléchit alors à toute vitesse en voyant cela, que faire ? Traverser le pont ? L'autre choix serait de faire un détour bien plus ou bien de démolir le pont, deux choix inacceptables car le premier impliquerait que le troisième groupe aussi devrait trouver son chemin et le deuxième aurait les mêmes conséquences. Ludwig ordonna donc une charge pour que la moitié des troupes passent au plus vite de l'autres côtés du pont. Pour ainsi sécuriser peu à peu l'avancée pour que le reste puisse en reculant face aux ennemis les rejoindre. Cela serait-il couronne de succès ? Difficile à dire, en tout cas il espérait qu'en attirant ainsi l'attention sur le premier groupe qu'il dirigeait personellement, le deuxième dirigé par le roi des nains aurait moins de mal à les rejoindre quand il aurait établit une certaine avancée.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 295
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête] Mar 29 Mai - 18:18
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de magie Shalia : Jet numéro 1

Mage d'eau niveau Légende : Réussite de base à 94 ou moins
Bonus dû à la fusion avec le familier +5, convertit en +3 en réussite critique
Bonus de +5 à la réussite critique grâce au talent "puissance magique"
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 12 ou moins

Test de défense de Shalia : Jet numéro 2

Agilité niveau prodige : Réussite de base à 85 ou moins
Bonus dû au talent (beauté surnaturelle) + réflexes aiguisés + acrobatie de combat (Pour un total de +20 convertit en +10 et +5 de réussite critique)
Le taux de réussite est donc plafonné à 94 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat de Miyako : Jet numéro 3

Armes de tailles niveau Virtuose : Réussite de base à 85 ou moins.
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 85 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de défense de Miyako : Jet numéro 4
Vivacité niveau Virtuose : Réussite de base à 85 ou moins.
Bonus dû au talent Danse martiale + Acrobatie de combat + Réflexes aiguisés (Pour un total de + 20 transformé en +10 et +5 de réussite critique)
Bonus de +5 dû à l'amélioration magique grâce du kitsune, convertit en +3 en réussite critique
Échec critique plafonné à 97 ou plus grâce au talent "arme de maîtrise"
Le taux de réussite est donc plafonné à 94 ou moins
Échec critique = 97 ou plus
Réussite critique = 12 ou moins

Test de combat du troisième groupe : Jet numéro 5

Taux de réussite à 65 ou moins
Présence de Shalia et Miyako +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat des insectoïdes attaquant le troisième groupe : Jet numéro 6

Condition mystère

Test de combat d'Anton : Jet numéro 7

Arme d'hasts niveau prodige : Réussite de base à 75 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de défense d'Anton : Jet numéro 8

Art de la défense niveau prodige : Réussite de base à 75 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat du premier et deuxième groupe : Jet numéro 9

Taux de réussite à 65 ou moins
Présence d'Anton et du roi nain +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat insectoïdes les affrontant : Jet numéro 10

Condition mystère
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le fléau d'Akram Radrïm [Quête]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le fléau d'Akram Radrïm [Quête]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Joyeux Noel la Rose !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes-
Sauter vers: