Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le voile apparaît [Intrigue : 2ème groupe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes
MessageSujet: Le voile apparaît [Intrigue : 2ème groupe] Ven 8 Juin - 19:57
Date de déroulement : 20 Juillet de l'An 2000 de l'Âge d'Acier

Contexte de l'intrigue :

Une grande nouvelle s'est répandue il y a à peine deux semaines dans les Duchés du Sud et un peu partout dans le reste du continent, le tombeau du légendaire Ilfrido a été découvert ! D'où est née cette rumeur ? Personne ne le sait vraiment, mais maintenant sa localisation précise semble être connue, le grand Ilfrido s'est fait enterré sur l'une des nombreuses îles désertes située à l'Ouest du duché d'Esperanzia et nul besoin de dire que son tombeau doit littéralement débordé de richesses pour ceux qui seraient désireux de le piller.

Il semblerait donc qu'il faille se presser, car le tombeau va être très prochainement pillé sans aucune doute, ou du moins exploré et placé sous une quelconque forme de protection ! Autant dire que c'est une véritable ruée qui va avoir lieu le concernant et que vous faîtes parti des premiers chanceux y arrivant.

Mais ce que ne savent pas la plupart, du moins en dehors des opposants au régime Teïderien éventuellement, des Teïderiens eux-mêmes et des Eïlynsteriens, c'est que le tombeau d'Ilfrido cache un bien plus précieux que tous les trésors qui y sont dissimulés. Car ce n'est pas moins que la clé qui permet d'ouvrir la tombe où est cachée Cesario l'empereur éternel qui s'y trouve et autant dire que si les teïderiens veulent mettre la main dessus, aucun rebelle ou Eïlynsterien ne le tolérerait.

Description des lieux :

Il peut être étonnant de constater que l'île sur laquelle s'est fait enterrer Ilfrido le conquérant n'est pas si immense que cela, grande elle l'est, d'environ 3 kilomètres carrés et en grande partie recouverte par la jungle tropicale en dehors de ses plages de sable blanc, mais pas d'une grandeur exceptionelle non plus. Dans les faits il sera sans doute extrêmement compliqué de trouver l'entrée du tombeau dans les environs, du moins il le serait si nos voyageurs n'avaient pas tous des indices concernant où pourrait se trouver cette dernière...

Etant arrivé un peu tard pour diverses raisons, les explorateurs et pilleurs potentiels de ce groupe ont sinon la mauvaise surprise de constater qu'il y a déjà du monde sur l'île...

Tour de jeu :

Considérez ce rp comme « prioritaire » sur tous les autres.

Sachez que cette intrigue sera partagée entre deux groupes, l'un arrivant quelques heures avant l'autre, ici nous avons donc le deuxième groupe qui arrive au plus tard.

-Fortuna
-Maria
-Peddyr

Je me réserve le droit de changer l'ordre à tout moment.

Rappel : Chaque joueur aura un délai maximum de 4 jours pour poster après avoir reçu ses directives (évidemment répondre plus tôt sera apprécié) ! Mais un 5ème jour peut être accordé exceptionnellement si bonne excuse. Si vous ne respectez pas ce délai pour répondre, le mj sera dans l'obligation d'imposer une conséquence négative pour votre personnage, sauf si vous le prévenez (tôt de préférence) après avoir reçu les directives que vous serez dans l'impossibilité de poster. Si vous récidivez une deuxième fois, votre personnage sera sauf excellente excuse, sortit de l'intrigue, une troisième fois vous serez obligatoirement sortit de l'intrigue.

De plus, le contrôle des pnjs est réservé au mj, sauf avec son autorisation pour ce rp.

Sur ce, bon jeu à vous !
avatar
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 2ème groupe] Mar 12 Juin - 13:44
Par tous les dieux, mais quel voyage interminable ! Un temps d'arrivée des informations précises interminable, des préparatifs interminables et un allé vers les lieux de l'affaire interminable. Interminable ! Interminable ! Interminable... Ou du moins cela l'était il y eu encore quelques instants. Mais tout de même quel aventure... Il ne fallut qu'une poignée de jours, si ce n'est d'heure pour que les rumeurs embrasent l'ensemble des duchés, puis les contrés avoisinantes, puis le monde. Le tombeau du légendaire Unificateur avait été découvert ou tout du moins l'on supposait désormais sa position dans une dite zone, Ilfrido aux milles noms, seigneurs des brigands par ci, boucher du sud par là, glorieux conquérant dans ce duché, absurde opportuniste dans celui là. Chacun pouvait le qualifier de tous les noms de volatile qui puissent exister, chacun pouvait le railler, le glorifier ou bien le dénigrer... Mais surtout, tous se devaient de reconnaître que ses actes avaient marqués l'histoire et changés la face du monde à un moment donné. Ou du moins cela aurait-il pu advenir si tout ne s'était pas écroulé après une mort prématurée. Ses actes ainsi ne marquèrent que les duchés, toutefois, de son héritage ne devait point demeurer que des contes et des manies suite à son passage, il y avait des choses bien plus matérielles. Mais celle ci disparurent avec lui au grand dam de tous les seigneurs du sud.

Inutile de dire qu'une fois les premières rumeurs passés, les informations plus précises et sensés révélant là où il faudrait prospecter suivirent, et dans les duchés d'ordinaires si prompt à la prudence et au pragmatisme favorisant les intérêts personnels avant tout, une soudaine et spectaculaire animation embrasa la contrée entière. Une véritable ruée vers l'or si l'on puis dire. Archéologues passionnés, chasseurs de trésors audacieux, marchands peu scrupuleux, avares mercenaires, il y en avait pour tous les goûts. Jamais l'on eu pu assister à autant de Comédie Humaine et non humaine qu'à ce moment là.

Bien évidemment, une fois les bonnes gens lancés dans cette formidable quête dans toute la hâte et la précipitation qui les caractérisait, ce furent les plus avisés et les plus puissant qui suivirent. Toutefois, eux c'étaient mieux préparés à la situation. Le Duc de Fortuna était de ceux ci. Au lieu de se précipiter dès les premières heures, il prit un temps raisonnable afin de faire ce qu'il avait a faire pour ne point se retrouver dépourvu face à l'adversité, la concurrence et autres éventuels détails perturbateur une fois sur place. Aussi, ce fut l'un des meilleurs navires de la flotte Fortunienne qui pris le large avec à son bord, sa Grâce le Duc armé de son fidèle masque, une poignée de lettrés que l'on disait fort avisés qui seraient d'une grande assistance afin d'identifier les objets de valeurs et en particulier ceux qui furent dérobés il y a fort longtemps par Ilfrido le Brigand à Fortuna. Bien évidemment seraient là les marins qui permettaient au bâtiment de se mouvoir, mais surtout... Surtout... Deux groupes, des illustre représentants de la compagnie de Mercenaire du Poing écarlate, adeptes du maniement de la hallebarde et de l'épée longue et encastrés dans des semi-cuirasses en bon aciers servant Fortuna de génération en génération avec ferveur et dévouement (Ce qui allait de sois au vue de leur paye), mais aussi d'obscurs êtres dissimulés derrières des masques d'autant plus quelconques que leurs tenues étaient variables et multicolores. Un seul nom serait prononcé par les connaisseurs, la Loge des Arlequins, l'ordre d'assassins, d'hommes de mains et autres nettoyeurs privés ne recevant leurs ordres que de sa Grâce seule. Un beau monde qui était sans nul doute ce que Fortuna pouvait offrir de meilleur en cette occasion. Mais taisons nous donc et tendons l'oreille à ces êtres singuliers qui débarquent afin d'assister à ce triste spectacle qu'était cet amas de la plèbe dans une mer de tentes...


-

"Federico" Di Fortuna (Duc) - Ambrosio Luponco (Lettré) - "L'homme de Paille" (Premier Arlequin) - Alexis Christophoros (Commandant du Poing écarlate")

-

"Par tous les diables ! Mais en voilà du beau monde ? Qu'est-ce donc que ce ci ? Une foire ? Un camp de siège ? A-t-on donc oublié de me prévenir qu'une guerre se préparait ici ? Si j'avais su, j'aurais ardemment milité afin que nous faisions notre entrée avec une armée convenable..." Clama ironiquement le mercenaire tout en contemplant le ramassis d'aventuriers qui avait pris ses aises.

"La chose était à prévoir. Seul un simple d'esprit ne pouvait se douter que la nouvelle n'attirerait pas une foule d'ambitieux. Des amateurs, des vétérans, des pillards, des chercheurs. Il y en a pour tous les goûts. Des gêneurs de toutes catégories. Tous après la même chose, les richesses de la tombe. Contemplez donc, les bas fonds de l'âme." Ajouta d'un air des plus méprisant le premier Arlequin, toisant la marée plébéienne avec le plus grand des mépris.

"Malgré tout, il ne faut pas jeter aux ordures la totalité de la plèbe présente... Il y a quand même des gens honnêtes partout, même dans une tel... Situation. Et dans tous les cas, il y a toujours parti à tirer que ce soit dans la meilleure des situations ou la pire." Termina l'un des Lettré balayant les lieux d'un regard inquisiteur.

"Vous avez raison en ce point très cher Ambrosio. La misère du monde peut faire notre affaire !" Surenchérit le Duc d'un air enjoué.

"Allons bon, ce serait là un miracle de trouver une utilité à ces gens là. Ne serait-il pas bien plus simple pour nous de chercher à les faire déguerpir ? Car vous devez en être conscient, ils deviendront une gêne, c'est inévitable et à la moindre occasion chacun cherchera à s'accaparer une part du Butin."


"Alexis... Alexis... Alexis... Vous avez raison, mais vous avez aussi tord à la fois. Bien évidemment, ils deviendront gênant dans un futur plus ou moins proche, mais il serait contre productif de nous évertuer à les faire déguerpir. Pour plusieurs raisons... D'une part car il y a avant toute chose des informations à tirer d'eux. Tendons l'oreille, faisons des rencontres, ils sont arrivés avant nous et ont très certainement des choses à nous apprendre. Soyons attentifs mes amis. Mais aussi, dites vous bien une chose Alexis, la tombe est la dernière demeure de plus illustre personnage au sein des Duchés. Sa fortune n'a pas été retrouvé totalement après son trépas et il y a de très fortes chances qu'elle se trouve avec son propriétaire... Toutefois, ceux qui ont creusés ce mausolée et y ont dissimulés toutes ces richesses, ont sans doutes pensés à les protéger. Il ne serait pas très sage de foncer la tête baissée dans l'inconnu alors que nous pouvons laisser cet honneur à d'autres pour peu que nous les pilotions habilement. Il faut toujours tirer parti de ce que le destin nous offre..."

"Il est plaisant de constater que sa Grâce a parfaitement compris ma pensée..."
Compléta alors le lettré, tout à fait satisfait.

"Votre grâce a un avis sage. Toutefois, le temps est une ressource précieuse aussi, si l'on veut établir une stratégie efficace au plus tôt, il nous faut agir immédiatement. Moi et mes hommes pouvons nous déployer immédiatement ça et là afin de tendre l'oreille et de glaner des renseignements aux langues trop pendues."


"Faites donc cher Homme de Paille. Messire Ambrosio, je suis certains que dans cette foule se trouve quelques uns de vos illustres homologues. Je suis certains que vous n'aurez aucun mal à engager une conversation respectable et pleine de sagesse... Allez y donc. Quand à vous Messire Alexis ainsi que vos hommes, restez donc avec moi, nous allons jeter un oeil par ici."

Dans les minutes qui suivirent les paroles du Duc, cette masse mettant à peine pied à terre se dispersa prestement, s'appliquant à leurs tâches respective. Aussi, tandis que les mystérieux arlequins se plaçaient à des endroits stratégiques et furetaient ça et là, les lettrés s'en allèrent à la recherche de leurs pairs. Enfin, Federico et son escorte menait une complexe exploration à travers la jungle de tentes, assez monotone jusqu'à ce qu'un visage connu soit repéré au détour d'une "ruelle" improvisé.

"Mais... Qu'avons nous là ? Eh, ça alors ! Francesco Espada ! Vieille canaille que tu es ! J'aurais dû me douter que je te trouverais ici ! Le plus grand Archéologue de Fortuna ! Notre joyaux dans les études de ce qui fut. Mais c'est tu m'a tout l'air de te porter à merveille qui plus est. Je suppose que c'est dû à l'excitation d'être si proche de la dernière demeure d'Ilfrido... Ah... Et je te comprends... L'architecture de la chose doit être digne de son occupant. Et ses possessions, si raffinés et précieuses seraient d'un meilleur goût exposé aux yeux de tous plutôt que plusieurs mètres sous terres. Dit moi donc mon ami, pourquoi ne pas partager quelques contes avec ton mécène et t'associer à lui afin de toucher le gros lot ?"


Souriant derrière son masque, le Duc s'approchait désormais du dit archéologue à grand pas... Les dés en étaient jetés.

Ambrosio Luponco:
 

Alexis Christophoros:
 
L'Homme de Paille:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 2ème groupe] Lun 18 Juin - 23:23
Cela faisait quelques jours qu'un air frustré saccageait le jolie visage de la duchesse de Vinche. Elle avait appris une nouvelle qui aurait dû l'enchanter mais le contexte la rendait plutôt désagréable. En effet, on lui avait appris la découverte du lieu de la tombe de son fameux ancêtre et pendant quelques instants, une joie immense s'empara de la belle jeune femme. Cependant, c'était sans compter le temps de retard pour obtenir cette information. Tout le monde ou presque semblait déjà au courant de cela. Si elle réussit à résister à l'envie de se défouler sur son informateur, elle dut bien déverser sa colère quelque part. La duchesse n'était pas connu pour sa force physique exceptionnelle et quelques coups dans un coussin suffire amplement à la vider physiquement. Mais, la colère ne la quittait pas.

Elle avait dû préparer à la hâte une équipe de choc afin d'être efficace sur l'île. Bien évidemment son garde du corps, Sven Sensvalbarde, était de la partie. Il y avait également Nico Armellia plus connu sous son surnom de L'ombre. Il était son meilleur informateur, le plus connu et inconnu homme qu'elle avait jamais rencontré. Son expédition valant de l'or, au sens propre comme figuré du terme, elle n'avait pas eu besoin de beaucoup d'arguments pour le convaincre de la suivre. De plus, il était fort à parier qu'avec le temps qui s'était écoulé, des curieux et des avides avaient déjà envahi l'île. Cet homme avait tant de connaissances dans les Duchés qu'il saurait l'aider d'une manière ou d'une autre. Avec cette déduction, elle devait s'assurer de ressortir en vie de cette expédition: la duchesse de Vinche n'était pas la plus appréciée des personnalités des Duchés, surtout lorsqu'elle se trouvait en dehors du sien, et; le tombeau de son ancêtre ne devait pas être un simple chemin en forêt, les pièges devaient s'y trouver à foison. Elle avait donc demandé à un homme qui servait pour l'armée de Vinche depuis plus d'une dizaine d'année. Quelqu'un sur qui elle pouvait compter et se reposer. Si Sven paraissait déjà imposant à ses côtés, D'anill impressionnait encore plus de sa carrure, sa taille, sa face, bref; son être tout entier. C'était un orc à la peau foncée dont on pouvait facilement deviner la passion pour les armes lourdes ou tranchantes mais toujours à une taille raisonnable; enfin dans les mains d'un orc évidemment. A contre coeur ou presque, elle avait fait appel à l'un des seuls hommes dans lequel elle n'avait pas une entièrement confiance. Cela s'approchait plus de la méfiance en fait. Pietro Mancinni était un voleur, un pilleur, un homme de la nuit, et par cela elle sous-entendait un vampire solitaire, un homme qui lui en devait une. Il lui rendait un service pour effacer une dette, ce qui n'était pas gage de confiance, surtout avec lui. Elle s'était donc assurée qu'on le surveille discrètement dans le cas où il souhaiterait fuir avec des trésors ou même changer de camp. Et ainsi, malgré son comportement arrogant, charismatique mais égoïste, elle ne pouvait réfuter qu'il était doué, très doué dans ce qu'il faisait.

C'est ainsi qu'elle débarqua sur une île du Duché d'Esperanzia, accompagnée en plus d'une quinzaine de mercenaires qu'elle avait régulièrement embauché pour des affaires officielles mais aussi officieuses. Le groupe était hétérogène; composé de gros bras comme des plus discrets, mélangeant armes blanches, armes de tir et même un peu de magie. Bien évidemment, elle ne put que faire une entrée remarquée. Etait-ce parce qu'elle était encadrée par Sven et D'anill ou tout simplement par son charisme naturel, son décolleté ou juste ses habits. Pourtant, elle avait fait simple, comme d'habitude. Un pantalon noir qui épousait parfaitement ses courbes, un haut de la même couleur qui laissait son ventre apparaître à quelques occasions. Mais aussi, ses épaulières dorées ainsi que ses boucles d'or, azur à sa gauche et son poignard attaché à la cuisse droite, bien en évidence. On lui avait attaché les cheveux en hauteur, tout en les tressant afin qu'il ne la dérange pas lorsqu'elle devrait se battre. Elle ne manquait pas d'allure, c'était certain. De toute façon, elle avait abandonné l'idée d'être discrète dès le plus jeune âge.

Deux minutes après son débarquement, L'ombre et quelques autres mercenaires avaient disparu dans la foule. En effet, si elle s'était imaginée qu'on s'était empressés de venir sur l'île, elle ne pensait pas qu'ils seraient aussi nombreux. Ça en était presque étouffant et elle comptait bien faire un peu de ménage. En plus de cela, elle était certaine de croiser des têtes familières parmi la populace qu'elle avait sous les yeux. Peut-être que certains viendraient proposer d'eux-mêmes une alliance avec la duchesse. Tout était possible ici. Pour sa part, elle attendait qu'on lui amène les informations sur la situation, ce qui ne devrait pas prendre trop de temps. Elle avait été claire là dessus, une humiliation mais pas deux. Ses hommes savaient à quoi s'attendre en cas d'échec. Il ne fallut pas bien longtemps avant qu'on s'avance vers elle mais elle n'avait pas prévu que ça serait cet homme là qui viendrait la saluer...

Personnages:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : Vinche, Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 2ème groupe] Aujourd'hui à 8:25
Qu'il était étrange de reposer le pied dans une des îles du Duché d'Esperanzia... Un homme encapuchonné, qui avait les allures d'un mercenaire au vue de sa tenue et du port de sa bonne vieille lame, avait débarqué comme d'autres sur cette île, après avoir appris une des nouvelles les plus sensationnelles, voir extraordinaires depuis des années. On aurait retrouvé la tombe d'Ilfrido ! Une telle découverte avait de quoi enthousiasmer bien du monde... Mais pas que du bon monde. En dehors des archéologues, des passionnés d'histoires, des adorateurs même de cet homme de légendes, il y avait des personnes qui avaient fait le déplacement pour des raisons bien plus avares. Et tous ces espèces d'individus, en ayant appris la nouvelle, n'avaient pas perdu de temps pour se rendre en ces lieux, là où était arrivé le vieux mercenaire encapuchonné.

Il était seul, mais n'attirait guère l'attention. Indirectement, il était presque morose à l'idée de voir autant de monde. S'il avait appris la nouvelle plus tôt... peut être qu'il aurait pu entamer des recherches bien plus précises pour agir. Mais comme bon nombre de personnes qui débarquaient encore, il avait appris la nouvelle que bien après. Il devra faire avec. A peine était-il présent qu'il évaluait du regard les personnes présentes, du peu qu'il voyait, au fur et à mesure qu'il se déplaçait, réfléchissant à quoi faire pour le moment : il y avait beaucoup de groupes de mercenaires. Il en serrait les dents. Et dire que la majorité ne venait que pour la gloire et la fortune. Et lui ? S'il n'avait pas fini par accepter qui il était vraiment, aurait-il rejoint ces mercenaires là, pour l'argent ? La question était difficile à répondre. Il avait une certaine réputation qui faisait qu'on aurait sans doute chercher à le recruter. Mais vue qu'il s'était quelque peu retiré du marché du mercenariat ces derniers mois...Il ne fut guère surpris de croiser quelques regards intrigués ou surpris quand certains de ses anciens "confrères" réussirent à le reconnaître sous l'ombre de sa capuche.

Il arriva aux abords du campement, étudiant encore les personnes présentes. Son regard se fixa sur un groupe qui se tenait au centre de l'immense campement. Le Duc de Fortuna était donc présent lui aussi. A se demander pourquoi il était là... Mais il était très bien entouré et cela fit un peu grimacer le vieux mercenaire. Les choses n'allaient pas être facile, surtout qu'il était pour le moment seul. Puis, il reprit son observation des gens présents et il sourcilla sur un groupe qui se tenait cette fois plus à l'écart. La Duchesse de Vinche ici ? Il sourcilla. La dernière fois qu'il avait rencontré l'impétueuse Duchesse, c'était pour une mission qui avait manqué de virer au drame pour tous les deux. A se demander quels problèmes allaient lui tomber dessus avec elle. Mais peut-être que c'était là une présence sur laquelle compter dans ce qu'il comptait entreprendre. Bien des mois s'étaient écoulées depuis leur dernière rencontre.

Il se dirigea donc vers elle. Forcément, un mercenaire encapuchonné n'avait rien d'exceptionnel, sauf quand les regards des deux futurs interlocuteurs se croisent et que la dame visée finissait par reconnaître les traits de l'homme qui se rapprochait d'elle.

Une fois face à elle, il la salua comme on saluait une Duchesse digne du rang de Maria Galante. Et ses gestes étaient aussi rôdés qu'un Duc poli et habitué à l'étiquette de ce genre.

''Duchesse Galante, c'est un grand plaisir de vous revoir. ''

Elle serait en droit de se demander ce qu'un vieux guerrier comme lui venait faire ici. S'il y avait bien une chose qui ne s'était pas encore réellement répandue, c'était sa possession de l'épée d'Ilfrido même. Bien entendu, il ne la portait pas sur lui, vu qu'il était capable de l'invoquer. Cela n'aurait été guère discret de la porter à la ceinture, à la vue de tous. Surtout que lui n'était pas venu pour piller la tombe de l'ancêtre de la Duchesse de Vinche. Quand il avait appris qu'on aurait retrouvé la tombe d'Ilfrido, il s'était empressé de venir, pour un seul but : protéger la tombe de cet homme illustre.

''Je crois comprendre pourquoi vous êtes venue ici... ''

Il baissa le ton de sa voix. Autant évoquer la suite avec plus de discrétion.

''Si vous le désirez, je viens vous prêter main forte quand à la protection de la tombe de votre ancêtre. Si je suis venu en ces lieux est dans le but d'empêcher son pillage... ''


avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 138
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 2ème groupe]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le voile apparaît [Intrigue : 2ème groupe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Intrigue 1 : Groupe 1
» Intrigue 1 : Groupe 3
» [INTRIGUE DE GROUPE 1] Le Bal des Peurs.
» Intrigue 1 : Groupe 6
» Intrigue 1 : Groupe 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes-
Sauter vers: