Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes
MessageSujet: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 8 Juin - 19:55
Date de déroulement : 20 Juillet de l'An 2000 de l'Âge d'Acier

Contexte de l'intrigue :

Une grande nouvelle s'est répandue il y a à peine deux semaines dans les Duchés du Sud et un peu partout dans le reste du continent, le tombeau du légendaire Ilfrido a été découvert ! D'où est née cette rumeur ? Personne ne le sait vraiment, mais maintenant sa localisation précise semble être connue, le grand Ilfrido s'est fait enterré sur l'une des nombreuses îles désertes située à l'Ouest du duché d'Esperanzia et nul besoin de dire que son tombeau doit littéralement débordé de richesses pour ceux qui seraient désireux de le piller.

Il semblerait donc qu'il faille se presser, car le tombeau va être très prochainement pillé sans aucune doute, ou du moins exploré et placé sous une quelconque forme de protection ! Autant dire que c'est une véritable ruée qui va avoir lieu le concernant et que vous faîtes parti des premiers chanceux y arrivant.

Mais ce que ne savent pas la plupart, du moins en dehors des opposants au régime Teïderien éventuellement, des Teïderiens eux-mêmes et des Eïlynsteriens, c'est que le tombeau d'Ilfrido cache un bien plus précieux que tous les trésors qui y sont dissimulés. Car ce n'est pas moins que la clé qui permet d'ouvrir la tombe où est cachée Cesario l'empereur éternel qui s'y trouve et autant dire que si les teïderiens veulent mettre la main dessus, aucun rebelle ou Eïlynsterien ne le tolérerait.

Description des lieux :

Il peut être étonnant de constater que l'île sur laquelle s'est fait enterrer Ilfrido le conquérant n'est pas si immense que cela, grande elle l'est, d'environ 3 kilomètres carrés et en grande partie recouverte par la jungle tropicale en dehors de ses plages de sable blanc, mais pas d'une grandeur exceptionelle non plus. Dans les faits il sera sans doute extrêmement compliqué de trouver l'entrée du tombeau dans les environs, du moins il le serait si nos voyageurs n'avaient pas pour certains des indices concernant où pourrait se trouver cette dernière...

Etant arrivé plus tôt que les autres, les explorateurs ou pilleurs de ce groupe ont la bonne surprise de constater qu'il n'y a pour l'instant personne ou presque sur l'île. En somme, ils sont les premiers arrivés sur les lieux.

Tour de jeu :

Considérez ce rp comme « prioritaire » sur tous les autres.

Sachez que cette intrigue sera partagée entre deux groupes, l'un arrivant quelques heures avant l'autre, ici nous avons donc le premier groupe qui arrive au plus tôt.

-Mora
-Ischüden
-Nasan
-Valandir

Je me réserve le droit de changer l'ordre à tout moment.

Rappel : Chaque joueur aura un délai maximum de 4 jours pour poster après avoir reçu ses directives (évidemment répondre plus tôt sera apprécié) ! Mais un 5ème jour peut être accordé exceptionnellement si bonne excuse. Si vous ne respectez pas ce délai pour répondre, le mj sera dans l'obligation d'imposer une conséquence négative pour votre personnage, sauf si vous le prévenez (tôt de préférence) après avoir reçu les directives que vous serez dans l'impossibilité de poster. Si vous récidivez une deuxième fois, votre personnage sera sauf excellente excuse, sortit de l'intrigue, une troisième fois vous serez obligatoirement sortit de l'intrigue.

De plus, le contrôle des pnjs est réservé au mj, sauf avec son autorisation pour ce rp.

Sur ce, bon jeu à vous !
avatar
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Lun 11 Juin - 21:22

Quelques jours plus tôt – Teïder – autres villes et villages de Teïder
Mora reçu par un messager qu’elle ne connaissait pas une lettre pour son employeur où était indiqué « urgent » en Teïderien. Comme elle avait déjà été ouverte par les services de renseignements, la jeune femme se permis de la lire elle aussi.

Très cher Jo,

Très vite, j’aurai la grande joie de te retrouver sur le terrain. Tu as l’immense honneur de me rejoindre pour une 2.5 di x heures à l’ombre. Cette lettre précédant de peu ton ordre de mission, tu devras activer ton collier dès maintenant.

Autorisation d’emmener le conscrit 09786 Unité grise ou le conscrit 873456 de la blanche pour te protéger car je sais que tu deviens vieux. Evite peut être d’en choisir un trop précieux. Prends aussi avec toi l’erreur de la nature nanesque que tu as embauchée à ce qu’il paraît. Briffe-la pour le déroulement d’une 2.5 uniquement.

Personne ne m’en voudra de te prévenir qu’il faudra que tu nous prouve ta loyauté après ce que tu as fait. Je crains que tu ne puisses pas refuser cette mission, nous sommes pressés de voir si tu maîtrises tous tes monstres. J’espère du plus profond du cœur que ce sera le cas.

Au plaisir de te revoir,
Ton vieil ami Sybelius

S. MC – Mestre d’arme de l Aile Grise.



Mora jeta un coup d’œil à ses collègues, se sentant subitement et étrangement cernée. Apparemment un certain nombre d’entre eux avais faits au moins leur service militaire dans les renseignements. Pas très impressionnée par la menace à peine voilée, Mora si agitée à l’idée de partir faire une mission secrète, elle en oublia l’insulte de la lettre et couru préparer ses affaires.

Aujourd’hui - Autre villes et villages des vastes duchés du Sud
Au signe du Mestre d’arme, le groupe de cavaliers Teïderiens se posa au sol. Ils avaient fait route appart et s’étaient rejoints sur l’île, il y a près d’une demi-heure. Ils volaient depuis ce temps en rasant le sol, ce qui n’était pas exercice facile pour les moins bons en équitation et Mora n’en pouvait plus. Elle bondit au sol avant que son hypogriffe ait eu le temps de se poser et s’étira. Le reste du groupe atterrit sans bruit et s’organisèrent discrètement. On entendit seulement quelques éclats de voix du côté de l’employeur de Mora et du Mestre d’arme qui semblaient contents de se retrouver.

« Bon, fit un homme encagoulé, nous pouvons commencer à chercher. » Le mentor de Mora lui avait expliqué plusieurs fois le but de la mission et son rôle dedans : accompagner l’escouade d’infiltration. Ces derniers se feront passer pour des Ikhyldiens accompagnés de leur esclave (elle-même). Le fait qu’elle soit un nain les rendra assez insoupçonnables sur leur véritable origine. Jusque-là, elle était d’accord, cela lui semblait logique. Ils étaient tous vêtus de kimono, très bien, ça faisait terriblement lavette. Ils étaient même allés jusqu’à lui attacher un collier magique d’ Ikhyld autour du cou, ce qui était particulièrement humiliant, mais que la ramenait de force aux pieds de son « maître » du jour : le résultat était assez impressionnant. Les costumes semblaient parfaits. Cependant elle ne comprenait pas pourquoi un des espions portaient une cagoule, c’était tout sauf discret.

« Fouillez chaque recoin de cette maudite île » continua le jeune homme dissimulé « Méfiez-vous des pièges et des illusions. Ils ont certainement usé de cette magie d’hérétique pour dissimuler l’entrée du tombeau. » siffla l’espion.

La recherche du tombeau
Présents -


Chef espion « Akkar »– Sybelius « le maître chevalier » (Mestre d’arme) Josef « Jo l’Aventure » (Dresseur de Monstre)Ikoo "le conscrit 09786" (dresseur de monstre) Marcus « la main invisible » (Fusilier)- Mora (Dresseur de monstres)

Sybelius  (Mestre d’arme) : Allez les mecs nous on va par là.
Dit-il aux gens qui l’entouraient, étonnement, le patron de Mora le suivit sans broncher, alors elle leur emboîta le pas. L’espion masqué, un des snipers et un type qu’elle n’avait pas encore vu les suivirent aussi. D’autres personnes eurent le réflexe de s’approcher, mais se détournèrent en s’apercevant qu’ils étaient trop nombreux. Au bout de vingt minutes de fouissage vain dans les fourrés, alors qu’elle débouchait sur un grand lac, elle reconnut la voix de son mentor qui annonçait à la Cantonnade :

Josef (Dresseur de monstre) : Attention à qui vous croisez, il y a sans doute une Kelpie dans le lac.
Sybelius  : Quoi ?! T’as peur de finir en pti déj ? s’exclama-t-il en éclatant d’un rire franc, il passa à la hauteur de son vieil ami, lui assena une violente claque sur le postérieur. Comme on pouvait s’y attendre, le dresseur se retourna instantanément, d’humeur potache, le soldat utilisa la vitesse de rotation de sa victime pour le pousser à l’eau en même temps qu’il lui fauchait les jambes.
Josef (dresseur) : Ah le con !
Le dresseur eut à peine le temps de jeter son arme à feu à l’abri qu’il s’enfonçait avec fracas dans les flots. Il mit une ou deux secondes à remonter à la surface et se releva calmement, le regard songeur en vue d’une future vengeance.
Marcus (Fusilier) : Ils ont fait leur service militaire ensembles, ils rajeunissent de trente ans quand ils se retrouvent.
Tenta d’expliquer le sniper à l’espion qui contemplait d’un air affligé les quinquagénaires chahuter comme de jeunes conscrits. Mora, pour sa part, était médusée de voir que l’homme jovial qui taquinait l’éleveur de monstre était le même que celui qui lui avait envoyé la lettre la veille.
Chef espion « Akkar » : Là je vous arrête. C’est ce même homme qui m’a conduit ici, je l’ai subi tout le trajet, n’essayez pas de me faire croire que c’est juste l’autre type qui le met dans cet état. En deux heures, il s’est tu trois minutes et encore, c’était pour se concentrer car il me montrait à quel point son griffon réalisait bien les loopings. Comment a-t-il pu devenir Mestre d’arme ? Questionna le jeune homme en plissant le nez.
Marcus (Fusilier)  : Ses résultats sont tout bonnement excellents, bien que fatiguant, c’est un meneur dont le talent frise le génie. Vous voyez bien, vous l’avez suivi alors que les groupes d’explorations étaient libres et qu’il vous a gonflé tout le trajet.
Expliqua le soldat avec aimable sourire. Il avait lui-même été surpris par le caractère particulièrement gai de son chef mais avait fini par l’apprécier. Quand on passait deux semaines derrière les lignes ennemies, dans une planque creusée sous terre à peine éclairée à la bougie, un peu d’humour était salvateur.
Ikoo (Dresseur de monstres) : HE HOO ! Quoi qu’il en soit je crois que Josef a raison. Il doit y avoir une créature magique dans l’eau, elle est bizarre. Enfin, c’est de l’eau, mais ce que je veux dire, c’est que les reflets n’ondoient pas exactement en même temps que la surface. C’est l’impression que ça me fait. Après le fait pas tout le temps. Se rattrapa-t-il en sentant le regard scrutateur et dubitatif du Mestre d’Arme par-dessus son épaule.
Sybelius: C’est bon les chéris, vous ferez vos courses en monstres plus tard, activez-vous pour retrouver le tombeau !

Alors que les membres de la petite équipe commençaient à s’éloigner, ils entendirent des incantations dans leur dos. Lorsque Mora se retourna, l’espion, une croix dorée dans la main récitait quelque-chose. Tout à coup, le lac disparut.
Josef : Nous avons trouvé. Constat a-t-il, en sentant ses vêtements à nouveau secs contre sa peau.

Le meneur prévint les autres unités et le tour du lac fut bientôt une véritable fourmilière. Les sapeurs s’assurèrent qu’ils pouvaient déverrouiller la porte du tombeau. Elle était posée à même le sol à l’horizontale et venait d’être découverte par la disparition de l’illusion.
Lorsqu’ils l’ouvrirent, ils furent surpris de voir un immense escalier taillé dans le marbre qui s’enfonçait vers les profondeurs de la terre.


Le piège de l’entrée du tombeau :  


Présents : Presque tout le monde –
Parlent : Toboé, le maître sapeur – Sybellius, le Mestre d’armeUlrich, le sergent d’arme Le chef espion surnommé Akkar.
Un tunnel de leurre sera creusé dans le sol à quelques mètres du tombeau. Il a les mêmes dimensions que l’entrée du tombeau. La porte menant vraiment au tombeau sera rapidement camouflée et il est simple de la trouver à condition de savoir qu’il faut la chercher, aussi on aura plus facilement tendance à aller dans le tunnel piégé, seul trou béant visible une fois que vous aurez fait disparaitre le lac. Il y a trois tunnels d’exfiltration pour sortir du tunnel creusé par les Teïderiens : deux de la taille d’un homme qui seront bien dissimulés un et troisième, de la taille d’un monstre taille 6 par lequel il est facile de sortir si on survit à l’embuscade. Ils menent tous à une dizaine de mètres du tunnel, sous le couvert des arbres.


Maintenant que le tombeau était ouvert et que l’entrée était sécuriséz :

Toboé (maître sapeur) : Bon ba on ne peut pas la déplacer. Déclara-t-il après avoir testé la porte pendant 5minutes.
Sybelius : Trop dommage, je t’aurai demandé de l’utiliser pour remplacer la porte de mon bureau.
Toboé fit un signe et les autres sapeurs commencèrent des forages.
Sybelius: Combien de leurres de fausses entrées peut-on faire ?
Toboé : Deux grand maximum, trois tunnels d’exfiltrations qui peuvent aller jusque là bas. Dit-il en désignant un bosquet à quelques mètres de là.
Sybelius  : Tout le monde s’arrête, et vous aidez les sapeurs à faire les tunnels d’exfiltration. Commencez à creuser à 10mètre d’ici, derrière ces arbres.
Ulrich (sergent d’arme) : 2 avec moi pour dissimuler la porte !
Sybelius : Si t’as une une grosse pierre de 3 tonnes sous la main fait toi plaisir, sinon creuse.
Ulrich : Si une difficulté en plus peut perdre une personne de plus, ça vaut le coup. Ce sera bref.
Sybelius  : Très bien recouvre la porte.
Toboé : Je ne fais qu’un seul faux tunnel alors ? Si j’en fais deux ça va être louche alors que si on voit pas la porte et qu’un seul trou, on se dit que c’est forcément ça et on va dedans. La preuve, c’est ce qu’on a fait il y a 5minutes. Hey dis voir Akkar !
Chef Espion « Akkar »: Pardon ?!
Toboé : Vous pourriez pas créer une porte géante qui brille ? Questionna-t-il en repassant au vouvoiement, saisi par le ton glacial de ce meneur qu’il ne connaissait pas encore mais qui semblait bien jeune être si hautain.
Chef Espion « Akkar » : Non ! Je ne peux pas !
Toboé : Faire briller notre tunnel alors?
Chef Espion « Akkar » : Non !
Toboé : Vous auriez pu le dire plus tôt ! Ah les nouveaux je vous jure ! Bon ba on laisse le trou béant alors, faites une entrée un peu classe s’il vous plaît.

Le piège du lac -


Le lac : Espion, Josef, Marcus(Un sort sera jetté pour compléter l’illusion du lac, les personnages tombant dans l’eau perdront leurs repères et ne sauront plus où est le fond et la surface. Des étoiles métalliques empoisonnées sont sur le sol, aussi si des personnages se mettent à nager vers le fond (donc seront à plat ventre sur le sol hors illusion) ils seront blessés et empoisonnés.)

Chef Espion « Akkar » : Dite un peu, l’eau où vous avez séjourné, elle était clair ou trouble ?
Josef (dresseur) :Trouble et parfaitement malsaine.
Chef Espion « Akkar » : Voilà une excellente nouvelle. Vos singeries de toute à l’heure m’ont données une idée.
Josef : Voyez-vous ça.
Chef Espion « Akkar » : L’espion avala sa salive, prenant sur lui la réponse donnée sur un ton auquel il n’était pas habitué. Il excusa l’importun en se disant que ce dernier ne le connaissait pas encore : Je vais influer sur la polarité des courants magnétiques terrestre sur cette zone. Dit-il en désignant l’ancien emplacement du lac. Nous perdrons tous nos repères et notre équilibre, nous allons avoir du mal à marcher dessus. Cependant, comme le sol est bien plat, on pourra accéder assez facilement quand même. Par contre les gens qui tombent dans l’eau.. hum hum. Les gens qui se retrouvent dans l’eau ne sauront par où est la surface du fond de l’eau, il se dirigeront vers le fond en essayant de remonter.
Josef : Mais c’est une illusion, ils pourront tout de même se noyer ?
Chef Espion « Akkar » : Ils auront quand même l’impression que l’eau rentre dans leur gorge. Vous mettez vous à respirer quand vous pensez être dans l’eau ? Ils retiendront leur respiration et s’asphyxieront tous seuls, j’ose espérer que certain perdront connaissance en ne pouvant pas remonter.
Josef : On a des étoiles métalliques empoisonnées à revendre, on va les déposer un peu partout par terre. Ceux qui penseront tomber dans l’eau et se retrouveront à plat ventre au sol en tentant de nager auront de grande chance de se blesser avec. Le poison est assez… fulgurant. Faudrait faire des trous avec des pieux aussi.
Marcus (fusilier) – au loin : C’est nous qui les avons les pieux ! T’inquiète l’artiste, tu ne seras pas déçu !  Cria-t-il du fond du trou alors qu’il s’occupait avec son équipe de piéger le bas de l’escalier.

Le piège de l’escalier

Tous les fusiliers - (L'escalier de marbre est recouvert d'huile glissante, des pieus vont être installés en bas de l'escalier, un petit griffon se tient dans l'ombre de l'entrée et va pousser les nouveaux arrivants sur les pieus dès qu'il le pourra. Son dresseur sera lui en bas de l'escalier et tirera sur les gens tombant dans l'escalier. Ce dernier fuira se cacher dans le tombeau après un ou deux coup de feu.)

Après s’être assurés que les griffons de l’équipe de soin passaient dans le tunnel avec quelqu’un sans avoir à marcher sur l’escalier, les fusiliers recouvrirent les marches de marbre par de l’huile. Ils soudèrent ensuite une dizaine de pieux métalliques. Ils hésitèrent avant de les empoisonner mais évitèrent car c’était par ici que l’équipe de soin remonterait les blessés. Dans le feu de l’action, ils risquaient de se râper un peu dessus.

Fins des préparatifs
Une heure plus tard, tout était prêt. Chacun pris son poste et ils pénétrèrent dans le tombeau.

HRP:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 12 Juin - 11:52
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de perception magique d'Ischüden : Jet numéro 1

Moyenne Perception/Magie : Réussite de base à 65 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 65 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception pour les pièges : Jet numéro 2

Perception niveau adepte : Réussite de base à 35 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 35 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception pour la fausse porte : Jet numéro 3

Perception niveau adepte : Réussite de base à 35 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 35 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception pour les Teïderiens cachés : Jet numéro 4

Perception niveau adepte : Réussite de base à 35 ou moins
Malus, agents d'élites du royaume de Teïder, taux de réussite divisé par 2.
Le taux de réussite est donc plafonné à 18 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
avatar
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 12 Juin - 11:52
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1525
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mer 13 Juin - 10:30

¤ Archéologue ou pilleurs de tombes? Tel est la question! ¤

Certains individus s’avèrent fascinants, pour plus ou moins de raison et à plus ou moins de points de vue. Si l’histoire était un ciel nocturne, alors ces individus en seraient des étoiles l’illuminants. Si l’histoire était une peinture, alors chacun de ces individus serait un coup de pinceau précis et une couleur précise. Et le résultat de ces combinaisons donnait un tableau unique pour chaque personne. Par exemple, pour Ischüdien on y trouverait l’empereur de jade, le grand archimage, Balthazar aussi décrié soit-il. Cependant, on n’y trouvait pas uniquement d’illustres personnages issus du royaume d’Ikhyld. Bien au contraire, le dragon savait apprécier les personnalités ayant marqué l’histoire en provenance d’autres contrées. Chez les Duchéens il y avait Ilfrido. Cet individu avait particulièrement éveillé l’intérêt du nécromant. Après tout pour un nationaliste comme lui, ne pouvait que respecter un homme étant parvenu à réunir son peuple déchirer et diviser pour le faire un et indivisible. Le mage aurait sans nul doute grandement apprécié de parler avec cet individu, peut-être même l’aider si cela n’était pas allez à l’encontre des intérêts de sa propre partie. Oh bien sûr, à de nombreuses reprises il a envisagé d’user de ses pouvoirs pour le ramener et avoir cette conversation, mais il n’en avait rien fait. Peut-être le ferait-il un jour, lorsque cela serait réellement nécessaire.

Le nécromant avait passé une bonne centaine d’années dans cette contrée que l’on nomme les Duchés du sud. Il avait appris à connaitre son peuple, son histoire, tentant de trouver un moyen de l’exploiter pour servir la cause d’Ikhyld et défaire Akkaton. Il avait trouvé des pistes, des indices, des éléments … mais il lui en manquait encore quelques-uns avant d’agir pleinement. Et aujourd’hui un nouveau fragment avait son apparition, peut-être permettrait-il au dragon vert d’avancer, de faire un pas supplémentaire en direction de la suprématie d’Ikhyld et de la destruction d’Akkaton. Cet élément n’était nul autre qu’une annonce. Celle de la découverte du tombeau d’Ilfrido.

L’archimage de l’esprit adorait ces moments-là, quand l’utile s’alliait à l’agréable. Faire un pas vers son objectif et contenter sa curiosité, voilà qui avait de quoi le réjouir. Malheureusement, cette nouvelle était aussi bonne que mauvaise. En effet, elle risquait d’attirer nombre de convoitise. Nombre d’individus allaient assurément s’y rendre et si la rumeur s’avérait fondée alors … alors ce serait tout bonnement terrible. Il fallait arriver sur place en premier pour profiter tout ce qui trouvait avant que des hordes de barbares ne s’en approche pour le piller, le détruire ou pire encore. Aussi, quand le dragon eut pris connaissance du lieu précis ou la dernière demeure de cet illustre personnage devait se trouver, il n’attendit pas une seconde et mit fin à son sort de transformation pour prendre son apparence originelle. S’élevant dans les cieux il vola jusqu’à l’une des îles de l’ouest du Duché. Il vrai, cet endroit ferait une bonne cachette. Au vu du nombre d’îles, il fallait un bon bout de temps pour tout les fouiller et ainsi tomber sur la bonne. Et c’est ce qui s’était produit, du moins en théorie. Ischüdien devrait encore voir le tombeau pour le croire. Car jusqu’ici il ne s’agissait que d’une simple rumeur et rien de plus. Pour autant, il avait appris à ne pas sous-estimer les rumeurs.

Le dragon-mage prit la décision de faire de tour de l’île en volant, gardant une certaine hauteur, afin de repérer les lieux, il ne vit personne et décida par la suite d’atterrir. Il se posa au niveau de la plage et là usa d’un sort de transformation pour prendre forme humaine. Après s’être équipé, il se mit en marche. Ilfrido était un mortel, et des mortels l’avaient enterré, alors il serait plus aisé pour lui d’en dénicher l’entrée s’il se mettait dans la peau d’un mortel.

Le transformiste marcha … encore … et encore … et encore. Au final, il fit chou blanc. Il ne remarqua rien de particulier sur cette île. Ses sens magiques n’avaient rien remarqué d’inhabituel. Oh certes, il y avait bien quelque chose qui semblait provenir du lac, mais il n’en était pas sûr. À mesure qu’il avançait et réfléchissait, le nécromant s’approchait de la conclusion que s’il n’y avait aucune trace magique, c’est parce que la magie n’avait pas été utilisée pour bâtir le tombeau d’Ilfrido. En effet, la magie laisse des traces et si on trouve ses traces on arrive jusqu’au tombeau et si on arrive jusqu’au tombeau … bah on le pille tout simplement. Les constructeurs de l’époque ont sans doute voulu éviter de faciliter la tâche des pilleurs de tombes. Qu’à cela ne tienne ! Ischüdien n’était pas dragon à baisser les bras si facilement. Si ce tombeau se trouvait là, alors il le trouverait !

Schtemwölech attrapa le chapeau qu’il avait acheté il y a quelques jours. Assez simple, sans fioritures, certains diront même rudimentaire, pourtant il y avait décelé un je-ne-sais-quoi. Peut-être parce que cela lui donnait un petit air d’aventurier. Au final, ce couvre-chef était parfait pour ce genre d’expédition, découvrir un tombeau l’explorer. Ah l’aventure, l’aventure !

Le nécromant s’en retourna au niveau du lac il avait senti quelque chose. Non, il ne pouvait même pas dire ça. Il n’avait pas senti quelque chose de magique à proprement parler. C’était plus … une intuition ? Oui, il s’agissait sans doute de cela. Quoi qu’il en soit, le dragon n’avait pas de temps à perdre. Il devait agir et vite, il devait trouver ce tombeau. Aussi pour y parvenir le blond n’y alla pas par quatre chemins.

« En ce jour, nous sommes en l’an deux mille … d’après les textes, Ilfrido est mort en mille sept cent vingt-cinq. Combien de temps aura-t-il fallu pour amener sa dépouille jusqu’ici, à supposer que son tombeau se trouve bien ici ? Je dois prendre en compte les rituels, préparations, cortèges, éventuels conflits qui ont pu ralentir le convoi. Mh … »

Avec le pouce et l’index de sa main droite, le mage se saisit le bout du menton, plongeant dans une profonde réflexion et de nombreux calculs alors qu’il commençait à mettre de la distance et lui et le lac. Il trouva un endroit à proximité, un endroit tranquille, à l’ombre d’un rocher qui le dissimulerait le temps qu’il fasse ce qu’il avait à faire.

« Cela va me coûter cher en magie, mais ça reste encore la solution la plus efficace. Je pourrais utiliser des morts pour m’assister dans ma recherche, mais qui sait combien de temps cela prendra … Soit, faisons cela, je m’économiserais par la suite. »

Attrapa un bâton, le dragon-mage vint tracer des cercles au sol ainsi que des symboles avant de s’installer au centre en tailleur. Prenant une profonde inspiration il commença à concentrer sa magie avant de finalement poser ses deux mains au sol.

« Oh terre, révèle-moi ton passé. Si en ton sein tu accueilles la dernière demeure d’Ilfrido, montre-m’en la porte ! »

Le nécromant relâcha sa puissante magie avant d’entrer en transe.




Sortilège:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 14 Juin - 14:28
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de magie d'Ischüden : Jet numéro 1

Nécromancien niveau légende : Réussite de base à 94 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 94 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception magique de Nasan : Jet numéro 2

Moyenne Perception/Magie : Réussite de base à 80 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 80 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception pour les pièges : Jet numéro 3

Perception niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 65 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception pour les Teïderiens cachés : Jet numéro 4

Perception niveau Maître : Réussite de base à 65 ou moins
Malus, agents d'élites du royaume de Teïder, taux de réussite divisé par 2.
Le taux de réussite est donc plafonné à 33 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
avatar
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 14 Juin - 14:28
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1525
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 19 Juin - 12:37
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de perception magique de Valandir : Jet numéro 1

Moyenne Perception/Magie : Réussite de base à 70 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 70 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception pour les pièges : Jet numéro 2

Perception niveau confirmé : Réussite de base à 45 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 45 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception pour les Teïderiens cachés : Jet numéro 3

Perception niveau Confirmé : Réussite de base à 45 ou moins
Malus, agents d'élites du royaume de Teïder, taux de réussite divisé par 2.
Le taux de réussite est donc plafonné à 23 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1525
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 19 Juin - 12:37
Le membre 'Otmar Ehrlich Deffarès' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1525
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Sam 23 Juin - 21:54
L’obscurité nocturne recouvrait l’ile déserte où se trouvait le tombeau d’Ilfrido le conquérant, cet être d’exception qui avait inscrit son nom en lettres de feu au sein des mémoires collectives. Comme tant d’autres, Valandir Arandan connaissait l’histoire de cet homme, entré dans la légende pour être le seul à être parvenu à unifier temporairement les Duchés du Sud, un exploit jamais plus récidivé depuis. Mais qui connaissait l’avenir, peut-être qu’un un autre y parviendrait ?

Les lèvres de l’elfe s’ourlèrent d’un léger sourire tandis qu’il descendait de l’embarcation qui l’avait mené jusqu’à l’ile et se glissait jusqu’au tombeau, en compagnie de ses acolytes, cinq très précisément, choisis parmi ses plus loyaux adeptes. En effet, le nécromancien aux cheveux lactescents n’était autre que le dirigeant d’un Ordre religieux principalement implanté dans les Duchés du Sud mais dont les ramifications s’étendaient à d’autres contrées.

L’objectif de ce mouvement occulte était de parvenir à découvrir le secret de l’immortalité et de la jeunesse éternelle et de réunir le maximum d’adeptes ou de sympathisants à leurs idées. Et pour cela, leur charismatique leader était prêt à consentir à tous les sacrifices, y compris ceux qui violaient toute loi moral ; mais qu’importe, celui qui voulait réussir se devait d’en payer le prix, y compris vendre son âme si nécessaire. Et en parlant d’âme, une l’intéressait particulièrement : celle d’Ilfrido le conquérant.

De son vivant, cet homme était connu pour être un véritable génie, excellant dans de nombreux domaines recouvrant la stratégie militaire, les sciences, la philosophie, l’art et même la cuisine. Celui-ci avait même la réputation d’être indestructible et n’eut été sa mort tragique, assassiné dans baignoire, Ilfrido aurait continué à prodiguer ses bienfaits intellectuels au monde entier et nul ne sait où se serait arrêté sa fulgurante ascension.

Valandir déplorait qu’un si brillant esprit ne soit plus de ce monde, ce qui a ses yeux constituait une perte inestimable et qu’il comptait bien réparer. Si son plan marchait comme prévu, Ilfrido le conquérant, individu fier, tyrannique et terriblement arrogant lui appartiendrait. Contrairement à tant d’autres qui n’étaient animés que par l’appât du gain et incapable d’appréhender que la véritable valeur que recelait ce tombeau se situait au-delà des biens matériels, le nécromancien savait que reconnaitre leur importance intellectuelle et spirituelle. Ce dernier désirait piller le tombeau pour en dérober les objets mais aussi parvenir à mettre la main sur des ossements ou des reliques ayant appartenus à Ilfrido pour l’aider dans le rituel très compliqué destiné à invoquer son âme. Et une fois cela accompli, l’elfe aux cheveux blancs tenterait de l’asservir et de le soumettre à sa volonté afin de l’obliger à mettre son brillant intellect au service de sa cause. Un jour, l’Ordre des Immortels et les nécromanciens domineraient le monde à l’aide de leur puissante magie et prodiguerait l’immortalité et la jeunesse éternelle à ceux qui le méritaient.

Celui que ses détracteurs surnommaient l’Hérétique était déterminé à parvenir à son but et outre les ossements d’Ilfrido, ce tombeau comportait certainement maintes objets précieux susceptibles de satisfaire son avidité intellectuelle et il comptait bien les piller jusqu’au dernier. L’elfe se tourna vers les sbires qui l’accompagnaient pour cette mission car celui-ci était suffisamment lucide pour savoir qu’un tel trésor attirerait maintes convoitises. Ils n’étaient certainement pas les seuls à s’être lancer dans une telle aventure et seuls les mieux armés ou les plus astucieux voire les deux parviendraient à atteindre leur but. Son groupe d’acolytes se composait de cinq membres issus de son groupe religieux:

Liandra Sombrevoile :




Une vampiresse aussi belle que cruelle, capable d’user à sa guise de la magie des ténèbres et l’une de ses plus ferventes partisane. Valandir l’avait emmenée dans cette expédition, estimant que celle-ci serait d’une grande utilité car il ignorait ce qui se trouvait tapi dans l’ombre de ce tombeau. Sans compter qu’ils ne seraient probablement pas les seuls à y pénétrer afin d’en violer les secrets.

Jaharis Draja :



un guerrier naga, préférant l’art du maniement des armes à celui des sortilèges et utilisant principalement une longue lance. Taciturne et réservé, ce dernier ne prenait la parole que lorsque cela s’avérait nécessaire, c’est-à-dire rarement. Nul ne connait la raison pour laquelle celui-ci a rejoint l’Ordre des Immortels et Jaharis ne semble pas prêt à livrer son secret, pas même au leader de mouvement. Mais tant que le naga le sert fidèlement, Valandir s’en moque. Après tout, chacun possédait le droit d’avoir son jardin secret, lui-même était un être plein de mystère.

Midori Tanaka :



Rieuse et espiègle, cette Kitsune a hérité du tempérament facétieux de son peuple et possède un pouvoir de transformiste. Dotée d’un tempérament fort, elle suit le chef de ce mouvement religieux comme son ombre et lui est particulièrement loyale. Certains prétendent qu’ils sont ou ont été amants mais personne n’en est vraiment sûr.

Naria Harden :




Cette humaine guerrière est originaire de Teider et déteste sa patrie natale qu’elle a trahie. Elle rêve de devenir immortelle et de pouvoir se venger des inquisiteurs Teideriens.

Gareth Jurdah :




Un nain un tantinet bourru, terriblement têtu et doté d'un caractère de fer mais qui possède des connaissances en magie de la terre.

Les compagnons d’aventure se mirent en route et cherchèrent l’entrée du tombeau d’Ilfrido le Conquérant. Tout d’un coup, ils stoppèrent net car à travers la pénombre se profilait l’ombre d’un dragon. Bientôt celui-ci prit forme humaine et à juger par son comportement, lui aussi était à la recherche d'un moyen 'entrer à l'intérieur du tombeau.

Le nécromancien aux cheveux de nacre songea que ce dragon ne brillait pas par sa discrétion, au contraire, mais qu’importe cela arrangerait probablement ses futurs plans. Valandir se tourna rapidement en direction de ses sbires et leur chuchota :

- Comme je l’imaginais nous ne sommes pas les seuls à vouloir nous introduire et piller le tombeau. Désormais c’est une course contre la montre qui vient de s’enclencher et nous devons nous montrer astucieux et rusés si nous désirons prendre le dessus sur nos adversaires. Suivons discrètement cet imbécile sans nous faire remarquer et s’il y a des pièges, il servira à les désactiver en nous laissant le passage libre. Par la suite nous pourrons nous en débarrasser s’il devient gênant, à moins qu’il serve à quelque chose. Mais à voir la manière dont cet incapable s’y prend j’en doute. En tout cas, il porte un chapeau ridicule !

Afin de mieux se fondre dans les ombres, le nécromancien avait revêtu une longue cape sombre dont la capuche masquait en partie son visage. Tout d’un coup, Valandir ressentit une impression profondément désagréable comme si cette ile était nimbée d'une mystérieuse magie et qu'une présence invisible les épiait ; pourtant, celui-ci avait beau regarder autour de lui, il ne remarquait rien. Bizarre, songea-t-il. Toutefois, mieux valait ne pas s’attarder et entrer dans le tombeau le plus rapidement possible. Sans compter que ses prunelles céruléennes discernèrent dans le lointain des lumières qui semblaient provenir de barques de nouveaux arrivants. Le chef de l’ordre des immortels poussa un soupir :

- On dirait bien que la cavalerie arrive. Allons-y, suivons le dragon à distance et pas un bruit à part de maintenant, ordonna-t-il à ses complices avant de se glisser à la suite du transformiste à pas feutrés afin de ne pas se faire repérer.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mer 27 Juin - 18:03

Cela faisait un certain temps qu’ils avaient descendu le grand escalier et avaient aidé ce qui posaient les pièges en bas. Quand tout fut près, les équipes de l’extérieure fermèrent la porte. La porte se referma et ils entendirent des bruits de terre et de pelle : on enterrait l'entrée du tombeau.

Une grande pièce carrée s’étendait devant eux. A la lueur de sa flamme, Mora entre-aperçut une surface plus lisse que les autres. Elle s’avança, c’était une plaque de marbre noire que le Mestre d’Arme, l’ayant rejointe, lue à voix haute :
« Voici le chemin du courage, celui qui voudra le traverser devra faire preuve de la témérité et de l'audace du conquérant en toute chose. »
Un des espions, qui en avait trouvé une seconde, lu à son tour : « Voici le chemin de la puissance, celle de la force et de l'esprit dont a fait preuve Ilfrido pour triompher de toutes les épreuves s'étant dressées devant lui.
Une troisième personne lu la dernière plaque :
Voici le chemin de l'histoire, celle qu'Ilfrido a marqué de sa vie, en prenant ce chemin, les mêmes épreuves que lui vous traverserez. »

Principaux : Mora,  Le chef espion "Akkar", Sybellius le Mestre d'Arme, L'Espionne, L'Espion, un des sapeurs.

Mora : Bon ba on va à gauche. Supposa-t-elle, elle avait récemment eu un « cours » sur les mœurs Teïderiennes : en somme, la moindre idée de souffrir les agitait tous et ils ne résistaient pas longtemps à l’occasion d’éprouver leur résistance mentale.
Akkar : Qui t’as permis de parler, éloigne toi ! Il tendit le bras vers la porte quand le mestre d’arme interrompit son geste.
Sybellius : Non, il n’y a certainement qu’un chemin de juste, il faut trouver le bon.
Espionne : Alors, c’est l’histoire d’Ilfrido qu’il faut suivre.
Espion : C’est trop évident voyons !
Espionne : L’évidence est souvent clairvoyance.
Sybellius : On va aller tout droit ! Décida le meneur.
Sapeur : je suis d’accord, j’aurai mis la vraie entrée au milieu.
La petite équipe désignée comme étant l’équipe des éclaireurs se décida à prendre l’entrée du milieu. Les autres attendirent quelques minutes. L’équipe était sensé explorer cinq minute, puis revenir. Les Teïderiens les appelèrent au bout de six minutes. Sans réponse, ils tentèrent d’ouvrir la porte : fermée.
Espion: Ce n’était pas la bonne porte.
Sybellius : Pas forcément, elle est sans doute bloquée le temps que l’épreuve soit terminée.
Sapeur : Très bien ! Séparons-nous, il faut bloquer les trois portes alors !
Akkar, chef espion :Non, nous devons préserver nos forces lors de cette épreuve et rester ensemble.
Sybellius : On ne sait pas combien de temps on a avant que des intrus nous rejoignent, nous devons aller au plus vite.
Sapeur : Soit.
Espionne :Par où allons nous alors ?
Akkar, chef espion : A gauche.
Espion : Si l’on part du principe qu’une seule porte mène au tombeau, il faut aller à droite. On a songé qu’il fallait partir à gauche au départ et il s’avère que la porte du milieu n’est pas la bonne. Ça semble impossible comme ça, mais mathématiquement parlant, on a 2/3 de chances que la porte de droite soit la bonne contre 1/3 de chance que la première choisie soit la bonne. C’est statistique.
Espionne : Il a passé quatre ans à l’université de sciences d’Akkaton, il sait. Même si ça semble stupide, les mathématiciens Akkatonien ont vraiment fait ce test, empiriquement je veux dire et ça marche. Le professeur qui a trouvé ça s’appelle Monty Hall.
Espion : Nom pourri d’ailleurs.
Espionne : Absolument.
Les deux : C’est Akkatonien !
Sybellius : Qui vous a mis tous les deux dans mon équipe ? Les interrompit-il, crispé.
Akkar, chef espion : Nous irons à gauche, nous devons suivre notre instinct et la voie que nous indique le seigneur.
Mora grogna, horripilée, s’il l’avait écoutée ça ferait dix minutes qu’ils seraient partis et ils n’auraient pas égaré en route trois hommes. L’espion masqué ouvrit la porte de gauche, celle où l’on avait lu les mots :

« Voici le chemin du courage, celui qui voudra le traverser devra faire preuve de la témérité et de l'audace du conquérant en toute chose. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 28 Juin - 9:26
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de Valandir pour se dissimuler d'Ischüden : Jet numéro 1

Discrétion niveau champion : Réussite de base à 55 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 55 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception opposé d'Ischüden : Jet numéro 2

Perception niveau adepte : Réussite de base à 35 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 35 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
avatar
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 28 Juin - 9:26
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1525
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 29 Juin - 10:48

¤ Au coeur du tombeau ¤

Quelque chose en ce lieu devait troubler la perception d’Ischüdien. Il ne ressentait que peu de choses, que peu de bruit, que peu de magie. Si le tombeau d’Ilfrido se trouvait là, il devait y avoir des sortilèges mis en place afin de brouiller les sens et d’autres afin de couvrir les traces magiques laissées par ces derniers. Oui, c’était une explication plus que plausible. Malheureusement pour eux, préparation ou pas préparation, cela ne servait à rien face au nécromant. Usant de sa puissance l’ancien arcane du feu d’Ikhyld se mit à observer le passé. Rien ne pouvait échapper à la vision d’un nécromancien, pas même le temps. Puisant profondément dans ses ressources magiques, le dragon remonta loin, très loin dans le passé, finissant par arrivée au jour où l’ancien conquérant avait été inhumé. Son corps était transporté par une impressionnante procession. Les plus fidèles mercenaires du duchéen transportaient sa dépouille jusqu’à l’intérieur du tombeau, tandis que les espanranziens c’étaient positionner en bordure, formant une allée, pleurant la mort à chaudes larmes la mort de leur héros. La duchesse d'Esperanza était là elle aussi, elle observait en silence le corps de son époux être transporté vers le lieu de son dernier repos. La tristesse se lisait sur son visage. Lentement, la vision du passé s’étiola et l’archimage de l’esprit revint à lui. Doucement il rouvrit ses paupières en reprenant sa respiration. Il était parti loin. Le nombre de fois où il était parti aussi loin se comptait sur les doigts d’une main. Cela l’avait passablement fatigué. Il lui restait encore au moins la moitié de ses ressources, mais il devrait rester prudent à l’avenir.

Ischüdien se releva tranquillement, venant s’épousseter avant de s’étirer. Bon, il était temps d’y aller maintenant. Il ne savait pas combien de temps il lui restait avant l’arrivée de nouveaux visiteurs. Le transformiste vint se placer devant le lac. L’entrée se trouvait là, il s’en saurait douter, il y avait quelque chose de louche avec ce lac. Le dragon balaya l’air devant lui à l’aide de sa main et dissipa l’illusion avec une grande facilité. Un petit cratère en forme d’hémicycle et creusé par la main de l’homme se trouvait là. Contre la paroi de terre se trouvait une entrée. Le moustachu fronça un peu de ses sourcils. Tiens, elle ne se trouva pas à l’endroit indiquée par sa vision, normalement, elle devrait être plus à droite. Lentement, Schtemwölech se mit à descendre, se dirigeant vers la paroi, l’inspectant. Quelque chose clochait avec l’entrée qu’il voyait, ça ne pouvait pas être la bonne. Aussi se dirigea-t-il là où l’entrée devait initialement se trouver. Le nécromant remarqua alors que la terre ici avait été retournée. Mh, la véritable entrée avait été dissimulée. L’autre était sans nul doute une fausse, un piège même pour tromper les pilleurs de tombes. Malheureusement pour les constructeurs de ce tombeau, il ne se ferait pas avoir aussi facilement. Et puis, il n’était pas un pilleur de tombes.

Encore une fois, le dragon-mage balaya sa main devant lui et poussa magiquement l’obstacle face à lui. L’entrée était à présent ouverte. Avec silence et précaution, il entra à l’intérieur avant de se retourner et envoyer une impulsion magique en direction du plafond de l’entrée afin de refermer l’entrée à l’aide d’un éboulement. Cela retarderait surement les prochains visiteurs et il gagnerait ainsi un peu d’avance. Ischüdien progressa dans le tombeau d’Ilfrido avec vigilance. L’endroit était assurément piégé. Après un petit couloir, le blond finit par tomber sur un escalier, lentement il se mit à la descendre, mais manqua de glisser à la première marche. Celui-ci était huileux. Qu’est-ce que c’était que ça ? Avant de descendre plus loin, le mage se pencha pour analyser la chose. Mh, non ce n’était pas de l’huile de torche, mais une sorte de lubrifiant. Cela signifiait que quelqu’un voulait qu’on se casse la gueule dans les escaliers. Une chute dans les escaliers ? Un peu banal comme piège. Ça tuerait un vieillard, mais par un pilleur de tombes. Il devait y avoir autre chose, s’agir là que du premier élément d’un piège.

Redoublant de prudence, le transformiste descendit les escaliers, mais finit par s’arrêter au milieu. Mh. C’était trop rudimentaire comme piège. La chose pouvait être améliorée. Le dragon regarda derrière lui et se pencha avant de tracer une rude des ténèbres au sol. Voilà, c’était bien mieux comme ça. Et puis ça aurait le mérite de ralentir d’éventuels poursuivants. Trop occuper à ne pas glisser, ils ne verront pas la rune. Puis lorsque la rune s’activera, trop occuper avec les hallucinations, ils ne penseront plus à l’huile et glisseront pour se briser le coup en contrebas. Fier de son travail, le nécromant reprit sa route jusqu’à arriver en bas des escaliers. Il finit néanmoins par s’immobiliser une fois en bas. Des pieux se trouvaient à la fin de l’escalier. Il aurait dû s’en douter. Le choix était certes extrêmement simpliste, mais ce type de piège avait prouvé son efficacité plus d’une fois. C’était une valeur sûre. Et puis cela faisait une bonne entrée en matière. Précautionneusement Ischüdien sauta par-dessus les pieux afin de les éviter et continua son chemin. Il finit par arriver très rapidement dans une grande salle. Depuis le début le tombeau était baigné une faible et douce lumière magique ce qui permettait à l’intrus de voir suffisamment clair. Il avait, bien sûr, au préalable prévu une torche, mais ne semblait pas en avoir besoin pour le moment. Peut-être plus tard.

Silencieusement, Ischüdien prit le temps d’observer la salle avant d’entrer. Elle était entièrement faite de marbre blanc, en son centre se trouvait quatre piliers, sans doute soutenaient-ils la structure et il crut remarquer quelques taches noires sur les murs. Prudemment il s’approcha pour confirmer cela. Devant, à gauche et à droite se trouvaient trois tablettes de marbre noir, dans lesquelles étaient taillées des inscriptions. De sa position, il put aisément les lire.

¤ Voici le chemin du courage, celui qui voudra le traverser devra faire preuve de la témérité et de l'audace du conquérant en toute chose … Voici le chemin de la puissance, celle de la force et de l'esprit dont a fait preuve Ilfrido pour triompher de toutes les épreuves s'étant dressées devant lui … Voici le chemin de l'histoire, celle qu'Ilfrido a marquée de sa vie, en prenant ce chemin, les mêmes épreuves que lui vous traverserez. ¤

Le dragon-mage les lu dans sa tête, il devait s’agir d’une énigme, d’une épreuve, ou peut-être tout simplement d’un leurre. Une entrée se trouvait à côté de chacune des tablettes. Il allait devoir une choisir une … mais pas tout de suite. Un imprévu se dressait sur sa route. Du bruit se fit entendre et cette fois-ci il le perçut. C’était un bruit de métal, un bruit d’armure. Deux hommes apparurent bientôt, armés, de derrière les piliers.

« Tu vas mourir chien hérétique. »

Ischüdien arqua un sourcil. Surpris ? Oui, en quelque sorte. Il pensait être le premier sur les lieux, mais apparemment non, certains avaient été plus rapides que lui, mais surtout avaient magnifiquement masqué leurs traces. Ainsi, la deuxième entrée n’était peut-être pas l’œuvre de constructeur, mais de ces individus. Individus d’ailleurs qui lui firent arquer un deuxième sourcil. Ses armoiries sur leurs armures, il les reconnaissait pour les avoir vus assez récemment. Des Teïderien. Un large sourire vint orner les lèvres du transformiste, révélant ses dents. Lentement il leva une main pour la poser sur son chapeau, le remplaçant.

« C’est redondant. Les vôtres lors de l’attaque Inveïs m’ont dit la même chose. Pourtant je suis encore là. »

Le nécromant sauta en arrière tout en venant placer son bouclier devant lui avant d’inspirer profondément. Une sombre aura de mort se dégagea de Schtemwölech alors qu’il se mit à expirer un brouillard de sa bouche. Il n’avait pas besoin d’eux vivant pour les faire parler. Le dragon-mage allait remplir toute la pièce et bien plus encore. Cela aurait le mérite de s’occuper de ces deux-là et de considérablement ralentir les prochains qui passeront par là.



Objet:
 

Sortilège en cour:
 

Sortilège utilisé:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mer 4 Juil - 13:54
Dissimulé dans les ténèbres nocturnes et talonné de près par sa bande de sbires, Valandir observait discrètement le dragon transformiste, occupé à effectuer un étrange rituel magique qui le plongea rapidement dans une profonde méditation. L’elfe aux cheveux blanchâtres devina sans peine que celui-ci utilisait un sort destiné à voir dans le passé, sans doute afin d’identifier l’entrée du tombeau.

Grâce à ce sortilège le lac illusoire disparut, laissant place au tombeau d’Ilfrido le Conquérant. Après une brève inspection, le dragon découvrit une deuxième entrée dissimulée par de la terre et Arandan sourit en voyant cette découverte. De toute évidence, il s’agissait de la véritable voie d’accès au mausolée et l’autre entrée n’était probablement qu’un leurre destiné à duper les pilleurs de tombes et à les attirer à l’intérieur d’un piège. La véritable entrée, finement ouvragée, laissait entrevoir un grand escalier de marbre noir ; bientôt, le mystérieux explorateur chapeauté pénétra à l’intérieur du tombeau et tenta de faire s’ébouler l’entrée qui  résista mystérieusement. Peut-être que le lieu était protégé par une puissante magie….

Par ailleurs, le dragon ne semblait pas conscient de la présence de Valandir et de ses acolytes, ce qui arrangeait les affaires du nécromancien qui se mit à le suivre à pas feutrés.

Soudain, une chose étrange se passa et le nain qui accompagnait l’elfe aux cheveux blancs s’écria « Qu’est-ce que c’est que ça ? » de sa voix aux accents rocailleux. Valandir fronça les sourcils en voyant le sol parsemé d’étoiles métalliques, probablement disposées de façon à contrer l’action des pilleurs de tombes. Le nain commença à tituber un peu, ce qui indiqua au chef des fanatiques religieux que les étoiles métalliques devaient contenir du poison.

- Nous ferions mieux d’être très prudents, ce lieu est truffé de pièges et nous risquons de tomber dedans au moindre mouvement inconsidéré.

L’elfe venait à peine d’achever sa phrase qu’il entendit le bruit sifflant de tirs de projectiles résonner autour d’eux. Hélas, l’obscurité quasi opaque qui les entourait l’empêchait de discerner quoique ce soit et d’identifier le danger qui les menaçait. Toutefois, le son semblait venir de l’ouest de la forêt tropicale. Qu’est-ce que ça pouvait être ? D’autres aventuriers convoitant les innombrables merveilles que recelait le tombeau du duc légendaire ? Des gardiens chargés de le protéger de l’action d’éventuels pilleurs de tombes ? A ce stade Valandir n’en savait et peu lui importait car quiconque tentait de l’empêcher de pénétrer à l’intérieur du tombeau devenait son ennemi et il ne comptait pas demeurer les bras croisés et se laisser mettre en échec si facilement. Tout d’un coup, un cri strident retentit et Valandir reconnut sans peine le hurlement d’un griffon et devina que la créature se trouvait au-dessus d’eux, les survolant, bien que sa silhouette massive soit dissimulée par la frondaison des arbres. Le leader de l’expédition se tourna vers ses subordonnés et leur dis :

- On dirait bien que nous avons de la compagnie ! Combattre ici serait difficile à cause de l’obscurité et des pièges qui nous entourent. Par ailleurs, nous ne connaissons ni leur nombre ni leur puissance et je ne suis pas prêt à courir le risque de me retrouver face à un nombre trop important d’opposants. Rien que le fait qu’un griffon se trouve parmi eux est un mauvais signe…Sans compter que d’autres risquent d’arriver en renfort. Je crois que la solution la plus sage pour nous serait de nous replier à l’intérieur du tombeau même si nous devrons redoubler de prudence car celui-ci est probablement truffé de pièges ! Mais au moins cela pourrait ralentir ou compliquer l’attaque de nos ennemis car le griffon en raison de sa taille ne pourra pas pénétrer à l’intérieur.

Après cela, le nécromancien demanda au nain d’utiliser un sort de magie de la terre nommé repérage terrestre pour les aider à éviter les étoiles de métal empoisonnées qui parsemaient le sol et se dirigea à la hâte en compagnie de ses comparses vers l’entrée du tombeau. Une fois l’entrée dépassée, celui-ci s’arrêta et décida rapidement de la marge à suivre pour la suite des opérations :

- Maintenant que nous sommes dans le tombeau, nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers en imaginant que nous sommes au bout de nos peines ! Au contraire le plus dur reste à faire et nous devons progresser, tout en désamorçant les pièges. Gareth, je te charge du repérage des pièges qui se trouve sur le sol grâce à ta magie de la magie de terre. Quant à moi, je vais éclairer l’intérieur du tombeau car il y règne une certaine pénombre et il est difficile de discerner ce qui se trouve autour de nous.

Le nain acquiesça en poussant un grommellement et se concentra afin d’activer son sort.

Spoiler:
 
Valandir quant à lui, utilisa un sortilège de magie de la lumière dans le but de dissiper les ténèbres et d’identifier plus facilement les pièges physiques qui se trouvaient autour d’eux. Sans compter que son immense potentiel de magicien pourrait l’aider à percevoir les pièges magiques.

Spoiler:
 

Ensuite, la petite troupe commença à avancer prudemment à l’intérieur du tombeau, tout en montrant très vigilante et les sens à affût du moindre danger, observant attentivement les alentours.
Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 5 Juil - 20:34

Personnages principaux :Sybellius le Mestre d'Arme, un des sapeurs, L'Espionne, L'Espion,  Mora,  Le chef espion "Akkar"
Spoiler:
 
Le groupe des Teïderiens avança pendant un certain temps dans un long couloir, la porte se ferma dans un son étouffé derrière eux. Au bout de quelques minutes, ils aperçurent une lumière au bout du couloir. "Ahh !" Contempla l’espion, qui avait pris les devants avec le Mestre d’Armes. Ce dernier d’ailleurs émit un petit sifflement particulièrement juste, exactement a la même fréquence que le crissement d’une grosse lame rutilante qui se balançait de part et d’autre de la pièce.
Des cristaux au plafond éclairaient une grande plateforme suspendue au-dessus du vide. Lames battantes, pieux dressés, poison, runes ; Le chemin était semé de pièges mortels. Mora s’avança pour chercher des yeux le fond du gouffre : elle ne le trouva pas, redressant la tête elle pu lire une plaque de marbre où était gravé :

« L'audacieux rit du danger,
les yeux fermés et le pas tranquille il fait confiance à sa chance et son destin
et triomphe
des coups du sort. »


Le Mestre d’arme s’allongea au sol pour regarder sous la plateforme. Se redressant, il tappa du tranchant des doigts le bras de l’homme qui était à sa droite " Va voir si on peut passer en dessous, peu de pièges descendent jusque là." Ordonna-t-il.
Le sapeur commença par apposer une sorte de ventouse sur le sol lisse et tira dessus de toutes ses forces sans pouvoir l’ôter par son simple poids. Satisfait de son test, il désactiva la ventouse et il sorti précautionneusement un système de rappel avec corde, baudrier et poulies ainsi que des bracelets magnétiques reliés à trois autres ventouses qui, selon tout vraisemblance, lui permettraient de rester collé sur la paroi. Après s’être harnaché de son baudrier et avoir solidement attaché sa corde, il s’assit sur le sol « c’est étrange on dirait que ça vibre là-dedans.
- J'ai senti aussi, reste pas assis dessus ! »
Le soldat, concentré, l’ignora et colla une de ses ventouses sous la plate forme. Après avoir tiré plusieurs fois dessus, il se fit glisser dans le vide d’un mouvement de hanche et colla son autre ventouse sous la plateforme qui était maintenant au-dessus de sa tête.
"Alors ?
Je sais pas." Grogna-t-il en hissant lentement ses jambes au dessus de son centre de gravité afin de les coller aussi sous de la plateforme. Mora, s’approcha du système de poulie qui semblait trop immobile par rapport aux mouvements du soldat, le type qui tenait la corde de l’autre côté de ce système la fusilla du regard. Ce que les Teïderiens pouvaient être farouches.
«-  Ahh !! cria l’éclaireur, la corde se mit à descendre à toute vitesse et la poulie explosa, Mora sauta sur la corde à l’emplacement de la poulie.
- OTTO ! » s’exclamèrent les autres en se précipitant en avant, trois hommes réussirent à retenir la corde et hissèrent leur camarade sur la plateforme.

Otto, le sappeur : La magie de la plateforme a repoussé les ventouses ! constata le sapeur en respirant profondément pour essayer de se remettre de son saut de l’ange.
Espionne : Et elle a fait exploser la poulie.
Sybellius, Mestre d’Arme : Ça veut dire que notre magie est annulée et notre technologie détruite.
Espion : On a pas le choix alors, il faut avancer  comme c’est marqué sur l’écriteau.
Espionne : Trop dangereux. Je suis d’accord qu’il faudrait suivre les règles de la plaque, mais je ne m’y fierai pas.
Sybellius : Nous allons faire des équipes de deux, avec un qui marchera devant les yeux fermés et l’autre qui restera en arrière et couvrira ses arrières. Oui voilà attachez vous par binôme confirma-t-il, satisfait de l'initiative de son équipe qui sortait des cordes. Seigneur Dieu ! Al, c’est quoi ton nœud de chaise là ! C’est pas une corde qui se tranche facilement, faut faire le bon nœud, ll va jamais se défaire celui-là sombre idiot !
Espion « Al »: Ba c'est un nœud de chaise quoi, si on tire là ça ressere et si on tire sur cette extrémité ça lâche.
Sybellius : Jvais te pendre avec on va voir si tu te détaches !
Les autres : Bon, vous êtes prêts ?!
Mora était attachée depuis longtemps au chef espion qui ne lui avait pas trop laissé le choix : a ses dire, il ne lui faisait pas confiance et ne voulait pas la lâcher des yeux.  L’autre espionne était avec Otto, le sapeur volant et d’autres qu’elle n’avait pas encore différenciés finnissaient juste de s’attacher. En somme, chacun avait un partenaire sauf les deux gus qui tergiversaient à propos de leurs problèmes de nœuds.

Chef espion « Akkar »: On est parti, on y va les premiers. Allez, passe devant. Lui fit il sèchement signe le jeune homme masqué
Espionne : On en a besoin pour notre couverture, elle est pas entrainée elle a aucune chance de s'en sortir.
L’homme masqué lui fit signe de se taire et désigna le parcours à Mora. La naine jetta un coup d’œil aux autres, ils étaient tous par deux, l’un à l’avant et un autre à l’arrière, chaque binôme était attaché avec une corde indépendante. Les cordes devaient faire un peu moins d’une dizaine de mètres au total. Ceux qui étaient derrière la tenait enroulée et légèrement tendue dans le dos de celui de devant, sans doute pour le tirer en arrière en cas de risque et avec un peu de chance éviter une chute dans l’abîme qui les entouraient.

Chef Espion « Akkar » : Bon tu avances, je te guiderai avec ma voix en cas d’urgence, ne fais rien tant que je ne t’ai pas dit de le faire.
Sybellius : Regardez il y a des zones qui ont l’air d’être moins piégées. On s’arrête là pour faire avancer l’autre membre du binôme.
Chef Espion « Akkar » : Je ne sais pas si on peut prendre le risque d’ouvrir les yeux pour guider à notre tour celui de derrière quand il va tâcher de nous rejoindre.
Sybellius : Il faut tenter, on a pas assez long de corde pour faire toute la pièce d'un coup, les binômes vont devoir se regrouper régulièrement.
Chef Espion « Akkar » : D’accord, vas y la demi-portion. Ferme les yeux et marche.
Mora ferma les yeux et s’avança lentement vers les pièges.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 6 Juil - 15:42
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de magie d'Ischüden : Jet numéro 1

Nécromancie niveau légende : Réussite de base à 94 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 94 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de défense d'Ischûden : Jet numéro 2

Agilité niveau Confirmé : Réussite de base à 45 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 45 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat des agents d'élites Teïderiens : Jet numéro 3

Armes de lancer niveau champion : Réussite de base à 55 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 55 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de défense des agents d'élites Teïderiens : Jet numéro 4

Agilité niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 65 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de tir des tireurs Teïderiens embusqués : Jet numéro 5

Armes à feu niveau prodige : Réussite de base à 75 ou moins
Bonus de surprise de +10
Le taux de réussite est donc plafonné à 85 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de défense des alliés de Valandir : Jet numéro 6

Réussite de base à 65 ou moins
Surpris = -10
Le taux de réussite est donc plafonné à 55 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de défense de Valandir : Jet numéro 7

Agilité niveau prodige : Réussite de base à 75 ou moins
Armes à feu : -30
Surprise : -10
Le taux de réussite est donc plafonné à 45 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de perception magique du groupe de Valandir : Jet numéro 8

Conditions mystères, réussite de base à 85 ou moins.

Pour les sorts de Valandir et du mage nain : Réussite automatique, l'utilisation de ces sorts permet à ces derniers de détecter les pièges physiques au sol et de les contourner automatiquement.

Pour le groupe de Mora : Réussite automatique, les Teïderiens constatent qu'étrangement les pièges semblent comme ne pas atteindre ceux qui avancent les yeux fermés et d'un pas mesuré. Il arrive un moment où l'un des Teïderiens manque de se prendre une lame qui se balance par exemple, mais celle-ci lui passe à travers comme s'il n'existait pas, par contre un autre qui avait ouvert les yeux par accident s’est fait salement coupé à un autre moment, mais rien de grave. Le groupe des Teïderiens passe donc l'épreuve sans heurt à part quelques blessures légères dû à des nerfs qui n'ont pas été assez solides jusqu'au bout pour certains.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1525
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 6 Juil - 15:42
Le membre 'Otmar Ehrlich Deffarès' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :
             

--------------------------------

#2 'Unité' :
             

Jet numéro 1 (15) :
+ Jet numéro 4 (17) : le souffle de mort du dragon oblige les Teïderiens à se replier en arrière et les empêchent d'attaquer le dragon au corps à corps. Le souffle n'arrive malheureusement pas à les tuer car ils s'en extraient avant, mais il gêne maintenant grandement leur vue et maintient une certaine distance entre eux et Ischüden, laissant un temps de répit à celui-ci.
Jet numéro 2 (83) : + Jet numéro 3 (10) : Les deux Teïderiens lancent dans la précipitation des dagues de lancers et touchent au but car l'une d'entre-elle atteint le nécromancien au bras droit, lui provoquant une blessure moyenne en y creusant une profonde coupure et une autre fait de même à la jambe gauche.
Jet numéro 5 (25) : Les tireurs Teïderiens sont précis et arrivent à viser correctement leurs cibles, les balles qui sont projetées par leurs armes toucheront à coup sûr si les cibles n'arrivent pas à s'en prémunir et feront sans doute beaucoup de dégâts.
Jet numéro 6 (31) : Le groupe de magie arrive à bien s'en tirer au final en dehors de quelques blessures légères par ci par là dû à des balles les ayant frôler et deux moyennes réparties au sein du groupe, dans les faits leur magie leur a permit de se préserver du pire.
Jet numéro 7 (41) : Valandir arrive à se préserver des tirs d'armes à feu qui ainsi ne l'abîment pas.
Jet numéro 8 (18) : Le groupe détecte aussi les pièges magiques qu'il arrive à neutraliser, cela ralentit leur avancée de plusieurs minutes, mais se fait sans heurts.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1525
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 6 Juil - 20:36

¤ Le chemin de l’histoire ¤

Un deuxième obstacle se dressait désormais sur la route du nécromant. Deux soldats de Teïder. Décidément la vermine était bien difficile à enlever de la semelle. Ces cafards étaient partout ces derniers temps. Malheureusement, l’archimage de l’esprit n’était pas connu pour prendre des gants dans ce genre de situation. Ce genre d’individu ne valait pas la peine qu’il gaspille sa salive en discussion, aussi décida-t-il d’en finir au plus en crachant son souffle. Le dragon qui autrefois était connu comme étant l’arcane du feu de du royaume d’Ikhyld n’était plus depuis longtemps en mesure de cracher un souffle aussi ardent et superbe que le soleil. Akkaton lui avait enlevé cette fierté en le blessant sévèrement à la gorge, manquant presque de le décapiter. Maudit chien impur. Toutefois, le transformiste avait su combler se vide. Son souffle avait changé et n’avait pas à envier son feu destructeur de jadis. Le brouillard qu’il expulsait était semblable au temps, il dévorait tout sur son passage de façon implacable.

Les Teïderien firent preuve d’une intelligence au moins équivalente à celle d’un animal, car ils s’empressèrent de fuir la pièce face à la magie du mal. Seuls un fou ou un idiot n’auraient pas décelé l’effroyable aura de mort qui s’en dégageait. Cependant, ces vers avaient eu le temps de jeter une dague en sa direction et de le blesser. Pure futilité, ce n’est pas ça qui allait l’arrêter. D’ailleurs, ce n’est pas les Teïderien qui l’arrêteraient également. Il était parvenu à faire décamper les fanatiques, il n’y avait plus rien qui se dressait sur son passage. Ischüdien ne prit même pas la peine de leur adresser un regard, les ignorants d’un superbe mépris. Il ne prit même pas la peine de retirer les dagues qui vinrent de désagréger d’elle-même, tombant en poussière sous l’effet de son souffle.

Le dragon put remarquer que l’une des portes était fermée, il y avait donc déjà des individus en train de progresser dans le tombeau, sans doute des Teïderien. Il devait progresser. Mais par où aller. Droite ou gauche ? Devait-il prendre le chemin de la puissance, de la force et de l’esprit ? Où celle de l’histoire ? Le nécromant se sentait assez confiant pour arpenter les deux, mais il ne pouvait en choisir qu’une. Aussi l’archimage décida-t-il de prendre le chemin de l’histoire. Aussitôt eut-il franchi la porte de ce dernier que le chemin se referma derrière lui. Il n’avait pas possibilité de faire demi-tour.

Ischüdien avança jusqu’à se retrouver dans une nouvelle pièce. Celle-ci était intégralement blanche à l’exception d’une nouvelle plaque de marbre noir qui lui offrit une énigme.

« C'est en suivant sa propre voie qu'Ilfrido le conquérant a brillé jusqu'au firmament, c'est en suivant sa propre voie qu'il a accompli un exploit qu'aucun homme jusqu'à ce jour n'a égalé. Celui qui veut aller plus loin devra donc se munir de ce qui a permis au conquérant d'aller aussi loin. »

Trois piédestaux se trouvaient au centre de la pièce. Sur le premier se trouvait un poignard. Sur le deuxième se trouvait une masse. Enfin sur le troisième se trouvait un livre. Il devait se munir de l’un de ses objets, ou peut-être de plusieurs, afin de pouvoir continuer. Une porte s’ouvrirait surement à s’il donnait la bonne réponse. Un piège s’enclencherait surement s’il donnait la mauvaise réponse. Le dragon ferma les yeux un instant avant de glisser une main jusqu’à l’une de ses poches, venant en sortir un petit porte-clefs. Sur ce dernier se trouvait une multitude de ventouses. Le bout de certaines était vide, tandis que d’autres retenaient un objet. Lentement vint saisir l’une des ventouses au bout de laquelle se trouvait une sorte de flacon miniature. La transformiste tira dessus, brisant le lien entre la ventouse et l’objet. Aussitôt l’objet se mit à grandir, retrouvant sa forme d’origine. Ischüdien dévissa le bouchon de la fiole avant de la porter à ses lèvres, venant avaler le breuvage qu’elle contenait. Aussitôt, les blessures qu’il avait pu subir se mirent à se refermer. Cette gêne étant dissipée, il allait pouvoir réfléchir convenablement. Puisqu’il était seul, il allait pouvoir réfléchir à voie haute.

« Qu’avons-nous là. Un poignard, une masse et un livre. Si je veux aller plus loin, je vais devoir me munir de l’un de ses objets. Ou peut-être de plusieurs ? Mais comment choisir ? Réfléchissons un instant. En suivant sa propre voie Ilfrido à briller jusqu’au firmament. En suivant sa propre voie, il a pu accomplir un exploit qu’aucun homme n’a encore égalé. Quel est l’objet qui a pu permettre à Ilfrido de briller jusqu’au firmament ? Le firmament est la voute céleste, si on suppose que ce mot a été utilisé pour faire une métaphore en rapport avec la mort. Alors il s’agirait du poignard. Toutefois, ce n’est pas un poignard qui a tué Ilfrido, mais une dague. En tant qu’ancien ministre des armées de terre d’Ikhyld, je sais qu’il s’agit de deux armes différentes. Ce serait donc un piège pour nous induire en erreur. Aussi cet objet est donc à éliminer. »

Le nécromant posa son regard sur la masse.

« Il faudrait donc nous intéresser à la deuxième partie de la première phrase. L’exploit qu’aucun homme n’a encore jamais égalé. Ilfrido est parvenu à unifier, pendant un temps, les duchés du sud. La guerre fut l’une des méthodes qu’il a employées. Aussi, la masse ferait-elle référence à cette méthode ? Pourtant, je ne me souviens écrit nulle part que la masse était l’arme de prédilection du bonhomme. De même que le poignard. Néanmoins, le poignard est peut-être ici pour symboliser l’une des autres méthodes par lesquelles il a unifié les duchés, c’est-à-dire l’assassinat de ses opposants. C’est bien trop réducteur. Mh … non, le doute persiste bien trop. Les énigmes sont là pour empêcher certaines personnes d’entrer, pas toute, elle doit donc pouvoir être résolue. Aussi la réponse doit être certaine et ne pas laisser de place au doute. Je doute qu’il s’agisse de l’un ou l’autre de ses objets. »

Ischüdien passa ensuite au livre.

« Ilfrido était connu pour son génie. Cependant, si les individus naissent avec des capacités et facilités, ils n’ont jamais la connaissance infuse. Aussi le génie se doit être entretenu, et rien de tel pour l’entretenir que les livres. Car c’est dans les livres que l’on trouve le savoir. Ilfrido était connu pour être un grand lecteur ayant lu des milliers d’ouvrages. Aussi, s’il doit y avoir un point de départ à triomphe d’Ilfrido, c’est lorsque ses mains ont pour la première saisi un livre. Aussi, dans l’immédiat, le livre me semble être l’objet le plus approprié. »

Le transformiste tendit lentement la main jusqu’au livre avant de s’arrêter au dernier moment.

« Toutefois ce raisonnement ne fonctionne que si on part du principe qu’il ne faut prendre qu’un seul objet. Cependant rien ne me garantit que je dois en prendre qu’un seul. L’énigme stipule que je dois me munir de ce qui a permis au conquérant d’aller aussi loin. De ce point de vue-là, il me faudrait donc prendre les trois objets. Le livre pour la connaissance, la masse pour la guerre, le poignard pour l’assassinat. Mais c’est bien trop simple ainsi. »

L’ancien arcane vint saisir son chapeau d’une main, qu’il retira, avant de passer sa main dans sa chevelure pour se recoiffer. Il garda le silence un instant, venant épousseter son couvre-chef avant de le replacer au sommet de son crâne.

« Le livre symbolise la connaissance, la connaissance de tous les moyens dont Ilfrido a dû avoir besoin pour accomplir ce qu’il a fait. Prendre simplement le livre suffit donc. Science, philosophie, civilité, guerre, stratégie, création, invention, arme de siège, navigation, assassinat, politique et j’en passe. Toutes les réponses aux questions se trouvent dans les livres. Tout le savoir se trouve dans les livres. Il ne doit s’agir là que de la première énigme et si je veux pouvoir aller plus loin, le livre me sera nécessaire. »

Ischüdien se décida finalement à saisir le livre, se préparant à reprendre sa forme originelle si jamais il enclenchait un piège. Peu importe si cela devait conduire à la destruction entière du tombeau.


Sortilège en cour:
 

Objet:
 

Améliorations corporelles magiques:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 10 Juil - 17:36
Alors que Valandir et son groupe d’aventuriers suivaient discrètement le transformiste moustachu qui arborait un couvre-chef ridicule et après que ce dernier eut découvert, à l’aide d’un sort, la véritable entrée du tombeau d’Ilfrido le conquérant ; ils furent attaqués par surprise par une menace inconnue en provenance de l’ouest de la forêt tropicale.  Des bruits de projectiles sifflaient autour d’eux et ils entendirent au-dessus de leur tête le cri d’un griffon, dissimulé par la canopée des arbres. L’elfe aux cheveux de nacre estima que la meilleure stratégie était de se replier au sein de la tombe du duc légendaire, même s’ils courraient le risque d’y rester piégés, car ils n’étaient sans doute pas de taille à combattre de nombreux assaillants et un griffon. Lui et ses comparses se glissèrent à l’intérieur, prenant garde de ne pas activer l’un des pièges et une fois là-bas ils décidèrent d’une tactique à adopter. Par chance, les membres de l’expédition n’avaient eu que des blessures légères et ils allaient pouvoir continuer à se frayer un chemin jusqu’à l’objet de leur quête. Or pour y parvenir, les explorateurs improvisés allaient devoir déjouer toute une série de pièges mais fort heureusement ils maîtrisaient la magie et celle-ci leur serait d’une aide précieuse afin de s’acquitter de cette tâche.

Valandir décida d’utiliser un sort de lumière afin d’éclairait les lieux et mieux détecter les éventuels dangers. Quant au nain Gareth, sa capacité d’utiliser la magie de la terre lui permettait un repérage de ce qui se trouvait sur le sol.

- Allons-y, le temps presse, dit-il au reste de sa troupe avant de pénétrer dans un petit couloir. Ils marchèrent prudemment, tous les sens aux aguets et parvinrent devant un escalier. Alors que Midori la Kitsune s’apprêtait à poser le pied sur la première marche Gareth l’arrêta de sa voix rauque :

- Stop ! On ne bouge plus ! La terre m’indique quelque chose ! Et ça sent mauvais !

Il se pencha pour examiner le sol et l’escalier et au bout d’un bref instant le nain dit d’un ton bourru :

- L’escalier est recouvert d’huile ! Mieux vaut faire gaffe si vous ne voulez pas vous casser une jambe !

Avec la plus grande prudence et l’aide de la magie, ils parvinrent à contourner cet obstacle et parvinrent à l’intérieur d’une vaste salle de marbre blanc de forme carrée d’une dizaine de mètres de large. Les prunelles bleutées de l’elfe nécromant balayèrent l’endroit du regard et aperçurent entre les quatre piliers centraux un passage de l’autre côté de la salle. Toutefois, une chose insolite attira son attention, la présence d’une mystérieuse, qui semblait se dissiper peu à peu, mais très lentement.

- Qu’est-ce que c’est que cette brume ? dit l’elfe aux cheveux laiteux à l’attention de ses acolytes. Je n’aime pas ça du tout, essayons de ne pas la respirer et de sortir d’ici le plus rapidement possible.

Tout d’un coup, ils aperçurent des personnes qui les attendaient en bas de l’escalier en pointant sur eux leurs arbalètes. « Encore des gêneurs ! Décidément on ne peut plus piller un tombeau tranquillement de nos jours ! », Pensa-t-il avec amertume.

- Je vais faire diversion en utilisant un sortilège de magie de la lumière pour les aveugler et les empêcher de nous tirer dessus, dit-il à ses sbires. Midori quant à toi, tu te transformeras en gros éventail pour que nous tentions de dissiper cette maudite brume. Et toi Gareth, utilise ton sort de lianes contraignantes pour les immobiliser !

- Bien maître ! C'est comme si c'était fait ! s'écria la petite femme-renarde de sa voix flûtée.

Valandir se concentra et utilisa son sort sur les arbalétriers afin de les aveugler. Obéissant à l'ordre de son leader, Gareth lança son sort de lianes afin d'immobiliser les deux énergumènes qui se tenaient devant l'escalier et les empêcher de fuir ou de tenter quoique ce soit.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Pendant ce temps-là, la Kitsune transformiste se métamorphosa en un très gros éventail et les autres membres du groupe d’aventuriers se mirent à l’agiter dans l’espoir de dissiper l'étrange brume qui emplissait la pièce.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Sam 14 Juil - 11:40

« Montre ta blessure. ça va, on continue. » Fit leur meneur après une brève vérification de l’état d’un des blessés.

Ils arrivèrent dans lieu de l’épreuve suivante. Apparemment, il fallait suivre au pied de la lettre les consignes de l’écriteau. Celle ci, vu le lieu où ils se trouvaient, était particulièrement claire.
« Le brave par son audace défie même l'impossible pour triompher. »
Elle aimait bien quand il ne fallait pas trop réfléchir et agir vite. Ils s‘avancèrent jusqu’au bord du trou. La plateforme était suspendue au milieu du vide, et la seule échappatoire semblait être en bas. Ils regardèrent tous en contrebas en silence, l’espion prit la main de l’espionne. Après une trentaine de seconde de silence à contempler les parois parfaitement lisses et le trou sans fond, le mestre d’arme demanda :

Sybellius, Mestre d’Arme : Qui a des vêtements enchantés pour les chutes de 20m ?
Les trois espions et le sapeur se manifestèrent. Ils se répartirent ensuite au milieu des autres.
Espionne : On va sauter, tous ensembles ?
Akkar, chef espion : nous détachons nous ?
Ils étaient en effet encore attachés par binômes depuis l’épreuve précédente.
Sybellius : Non, il vaut mieux rester attachés par deux. On va sauter essayant de se tenir tous ensemble. Comme ça, s’il y a des endroits où l’on peut s’accrocher et d’autres où on ne peut pas on pourra rattraper les autres.
Espion : Je ne vois pas comment faire ça sans magie ni technologie… Mais on va essayer.
Espionne : C’est l’attention qui compte.
Espion : Comme disait monsieur Volta.
Le mestre d’arme :  Faut sauter les gars ! L’atmosphère devient électrique !
Espionne : Dépêchons, avant de pêter les plombs.
Akkar, chef espion : … C’est messire Sybellius qui vous a formés ? siffla-t-il, affligé par le triple humour détonnant.
Les Espions : Pire que ça !
Espion : Mais oui, il nous a formés.
Espionne : C’est un peu notre… maître à penser.
Otto, sapeur : J’ai honte mais j’ai pas compris.
Mora : L’attention qui compte : La tension qui compte. C’est technologique.
Les espions : Elle est des nôtres !
Sybellius : La tension électrique, découverte par Alessandro Volta. Allez, à l’air. Dit-il en poussant le sapeur dans le vide et se laissant entraîner dans sa chute. L'espionne, attachée au sapeur et l'espion, qui l'était au Mestre d'Arme les suivirent. Tous les autres sautèrent à leur suite, se tenant par les bras, fermant les yeux pour certains.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Intrigue 1 : Groupe 1
» Intrigue 1 : Groupe 3
» [INTRIGUE DE GROUPE 1] Le Bal des Peurs.
» Intrigue 1 : Groupe 6
» Intrigue 1 : Groupe 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes-
Sauter vers: