Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 26 Juil - 12:15

Quand son binôme avait sauté dans le vide, elle l’avait simplement suivi. L’espion masqué ne lui avait pas jetté un regard seul d’appréhension comme s’il n’avait pas eu peur. Mora avait noté que les autres membres de l’équipe avaient opté pour marcher au même rythme et sentir le moment où ils devraient se laisser tomber dans le vide, celui ne fonctionnaient pas comme les autres. Alors qu’elle faisait abstraction sa chute vertigineuse pour essayer d’attraper le bras de son voisin de gauche, la naine a vite cessé de se débattre en sentant une puissance magique arrêter sa chute.
Quarante mètres plus bas l’équipe se releva sans le moindre mal. Avisant aisément une sortie ils descendirent par un trou faiblement éclairé au fond du gouffre. Mora caressa la paroi, ils étaient profondément sous terre désormais.

Espionne : Tu crois que les autres se débrouillent ?
Sybellius, Mestre d'arme : Mais ouais.
Espionne : Je ne m’inquiète pas pour eux, ils seraient juste plus utiles ici.
Sybellius : On a pas besoin d’être vingt pour sauter dans un trou. Si ?
Espionne : Plus y en a, mieux c’est. Lui dit elle avec un regard de défi.
Mora, qui s’était éloignée en longeant le mur tomba sur un cercueil reposé sur celui-ci. Elle s’en éloigna prudemment de quelques pas et posa sa deuxième main sur sa hache.

Chef espion : qu’est-ce que tu fous ? Qui nous a collé un nain qui recule dans les pattes.
Sybellius, Mestre d’arme : L’éleveur de monstre de Brasov. Il ne produit pas trop de la qualité ces temps ci.
Mora : Non mais…
Espionne : Arrêtez d’emmerder notre couverture.
Sybellius : Quoi !
Espion : De un, c’est notre couverture, de deux...
Espionne : Non! Un, elle se marre à nos blagues.
Espion : Ex aequo, elle est une bonne couverture et elle a de l’humour.
Le couvercle des cercueils vacilla. Des goules en armure et armées en sortirent.
Chef Espion : J’ai quelque-chose qui…
Mora, furieuse qu’on ait remit son courage en cause brandit sa hache et chargea.
Sybellius : Méthode envisageable votre honneur ?
Les deux espions : Ouiiii !
Les deux espions filèrent rejoindre Mora, le jeune homme s’agenouilla, les mains au re du sol, la jeune femme s’appuya sur sa main et il l’aida a bondir par-dessus les bouclier de la première lignes, elle tira dans la nuque des deux entre lesquels elle étaient arrivée, esquiva un coup de lance et battu en retraite, jeta l’arme vide à son camarade qui lui en lança une pleine avant de lui refaire la courte. Le mestre d’arme, le sapeur, et deux autres soldats avaient rejoint Mora et avaient formé un arc de cercle pour éviter que des soldats morts vivants se mettent dans leur dos. Un dernier groupe composé du chef espion et d’un dernier soldat avançait de son côté.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 139
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Lun 30 Juil - 11:16

¤ Agacement ¤

Ischüdien faisait à présent face à une gargouille et il n’avait malheureusement pas l’objet requis pour s’en débarrasser. Ce petit jeu l’agaçait, quel en était l’intérêt si on ne pouvait pas gagner ? Oh si le dragon allait vaincre, mais pas de la façon dont les créateurs du tombeau l’avaient envisagé.  Face à la créature de pierre, l’archimage usa de sa magie et parvint à en venir à bout. La bête s’acharna sur ses invocations de l’ombre tandis que lui draina son énergie vitale. Le transformiste parvient à faire fonctionner son stratagème jusqu’à la fin, l’ennemi tomba en ruine après deux minutes. Malheureusement, le dragon n’était pas parvenu à récupérer toute son énergie sacrifiée. Ce n’était pas un problème, il se sentait déjà revigorer, comme si cette blessure grave était devenue moyenne. Il lui suffirait de retrouver ses effets personnels pour pouvoir soigner ça une bonne fois pour toutes. En attendant, la suite de l’épreuve allait arriver. Cette fois-ci, ce fut au tour de la dague de s’avancer. Les invocations de l’ombre d’Ischüdien demeuraient  auprès de lui, l’entourant, il se préparait à leur ordonner de se jeter une nouvelle fois à l’assaut pour occuper l’ennemi. Quelle forme allait prendre cette énigme ? La dague prit une apparence humanoïde obscure.

« Réponds à cette question intrus et je te laisserais passer. Ilfrido le Grand a eu beaucoup d'amantes et concubines au cours de son existence, mais laquelle possédait véritablement son cœur au final ? »

Le dragon fronça des sourcils. Encore une question sans réponse. La dague devait comporter un indice pour y répondre, soit il y avait le nom requis sur la lame, soit il aurait fallu la planter dans le cœur de la créature face à lui. Malheureusement, il n’avait pas pris cette dernière. Le livre ne lui servirait à rien dans l’immédiat. Chaque objet devait correspondre à une énigme et rien de plus. Le nécromant ferma les yeux quelques instants, réfléchissant. Il ordonna à ses ombres de se placer entre lui et l’apparition.

« Je suis un dragon, ancien arcane de feu d’Ikhyld et ministre des armées. Si ce petit jeu continu de m’agacer, alors je m’en passerais et irais directement protéger la dépouille de celui qui sommeille ici des Teïderiens. Celle qui possédait véritablement le cœur d’Ilfrido était également présente il y a trois siècles quand son corps fut transporté à l’intérieur de ce tombeau : La duchesse d'Esperanza Valerya Spaventosa. »

Ischüdien se tint prêt à combattre à nouveau.


Sortilège en cour:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 31 Juil - 15:56
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de combat de Mora : Jet numéro 1

Armes lourdes niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 65 ou moins
Échec critique = 65 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de défense de Mora : Jet numéro 2

Art de la défense niveau Confirmé : Réussite de base à 45 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 45 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat des agents d'élites Teïderiens : Jet numéro 3

Combat niveau prodige : Réussite de base à 75 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat des morts vivants : Jet numéro 4

Combat niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 65 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de magie de Valandir : Jet numéro 5

Magie de lumière niveau prodige : Réussite de base à 75 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 55 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test d'intimidation de Valandir : Jet numéro 6

Charisme niveau Maître : Réussite de base à 65 ou moins
Bonus de +10 si sort réussit
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 31 Juil - 15:56
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :
         

--------------------------------

#2 'Unité' :
         

Jet numéro 1 (10) : Mora arrive en s'acharnant à détruire deux squelettes à l'aide de sa hache et grâce à sa grande habileté guerrière, mais guère plus malheureusement.
Jet numéro 2 (96) : Néanmoins, un des morts vivants profite d'une faille dans la défense de la naine pour la blesser gravement, d'un violent coup de lance dans le ventre. La coup n'est pas mortel, mais la blessure est handicapante, très douloureuse et saigne. Heureusement la résistance physique supérieur de l'hybride fait qu'elle se porte sans doute un peu mieux qu'un humain se porterait suite à une telle attaque (-5 aux actions tant qu'elle n'est pas guérit, inconsciente dans 3 tours si elle ne prend pas le temps de traiter la blessure).
Jet numéro 3 (55) + 4 (64) : Le combat contre les morts vivants finit sur une victoire sans conteste des Teïderiens, néanmoins deux entre eux finissent sérieusement blessés et les autres écopent de blessures légères. Rien d'handicapant ou mortel, mais cela leur fait comprendre sans doute qu'ils ne sont pas invincibles face aux dangers que recèlent ce tombeau...
Jet numéro 5 (60) : C'est avec efficacité que Valandir arrive à lancer son sort de lumière qui le rend ainsi d'autant plus intimidant pour les Teïderiens.
Jet numéro 6 (42) : Et c'est des informations intéressantes que le mage arrive à obtenir au bout d'un interrogatoire assez long des deux Teïderiens... (Elles seront dans ses directives prochaines)
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Sam 4 Aoû - 14:55
Le regard bleuté du nécromancien se darda sur les deux prisonniers tandis que ses pensées se bousculaient dans son esprit. Certes, ce tombeau recelait de nombreux secrets et trésors et celui-ci s’attendait à devoir affronter d’autres aventuriers mais que pouvait-il abriter de si important pour que Teider vienne fourrer son nez là-dedans ? En tout cas, la présence de Teideriens changeait la donne du problème et lui et ses sbires devraient se montrer très prudents à l’avenir. Mais pour l’heure, l’important était de parvenir à soutirer aux captifs des informations cruciales sur la raison de leur présence en ces lieux et sur l’objectif de Teider.

- Vous êtes des soldats Teideriens, ce qui veut dire que Teider est impliqué dans cette opération. Pouvez-vous me donner des informations à ce sujet ?

Alek : Ne m'approche pas avec ta sale magie d'hérétique!
Marcus: et merde
Valandir fronça les sourcils et poursuivit d’une voix glaciale: Je vous ordonne de me répondre sinon ça ira très mal pour vous deux. Ne m'obligez pas à vous faire du mal.
Marcus : Parce que vous comptez nous laisser partir?
Alek : C'est pas nous qu'il fallait chopper, nous on sait rien.

L'elfe eut un sourire mauvais et leur lança un regard énigmatique: votre sort dépendra de votre utilité et sachez qu'il existe des choses pires que la mort en elle-même.

Vous n'avez pas le choix répondez et dites-moi tout ce que vous savez.

Marcus : Comme d'habitude, soupira le fusilier. Mais je préfère encore passer deux trois nuits en geole avec toi qu'avec le mec qui a poussé Alek dans ton piège, question de priorités fit il avec un demi sourire défiant. Alek : Ouais! T'as vu comment il m'a balancé pour pas se faire chopper! C'est lui le boss, si y en a un qui sait des trucs, c'est lui.

L'elfe jeta un regard glacé sur Marcus et lui dis d'un ton impérieux:

-  Parle ! si tu veux vivre plus longtemps car je n'hésiterais pas réanimer ton cadavre pour avoir les informations après t'avoir fait atrocement torturé par mes sbires. Disant cela, il accentua l'effet de son sort d'intimidation.

Marcus le fixa, en pleine réflexion: Je suis désolé, je ne peux pas te donner ce que tu veux. Alek : Et on ne va rien dire à une saleté d'elfe!

Valandir se tourna vers ses sbires: tuez-les et j'interrogerais leurs cadavres une fois réanimés.
Alek : QUOI!
-Navré, vous ne me laissez pas le choix.
Alek : C'est quoi cette magie de dingue, m'approchez pas! le jeune commence à trembler ta magie ne me touchera pas.
Marcus : Allez, un peu de courage gamin. Alek, si tu savais combien tu paierais pour une mort rapide si jamais tu parles.

Valandir afficha un sourire sardonique:

-  c'est de la nécromancie et je vous assure que je vous ferez vivre un enfer une fois que vous serez devenu mes esclaves cadavériques. Puis sa voix se fit plus doucereuse; à moins que vous ne retrouviez la mémoire, je vous laisse y réfléchir mais prenez garde ma patience a des limites.

Marcus : Tu perdrais ton temps, c'est vrai qu'on ne sait rien. Seul le meneur d’expédition sait réellement le but de notre mission, pour éviter justement ce genre de problèmes. Pour ma part, je devais seulement garder l'entrée du tombeau et Alek aider la brigade de soin. Pourquoi on nous aurait informé de quoique ce soit de plus?

- Pourquoi Teider est venu fourrer son sale nez dans ce tombeau ?

Alek : Mais je ne sais pas!

- hmm, je suppose que ce tombeau abrite quelque chose qui l'intéresse, sans quoi vous n'auriez pas été dépêché ici. Si vous êtes tenus au secret, j'imagine que le but de cette mission est crucial et le meneur qui est-il ?

Alek : Il est déjà dedans, depuis, longtemps
Marcus le fusillia du regard
Marcus : Après tout, il n'est pas très difficile de trouver qui il est, il a la gueule de l'emploi.

- Je vois et pourriez-vous m'en faire une description et me dire son nom histoire que je salue de votre part après que nous en aurons terminé.

Marcus : Oui. Le mestre d'arme Sybellius, il ressemble à tout Teïderien qui se respecte, avec les yeux bleus très pâles les cheveux blancs et pas mal de cicatrices. Je suppose que c'est plutôt lui qui vous saluera.

Les sbires de Valandir éclatèrent de rire et Valandir répondit: dans ce cas nous échangerons moult politesses comme gens courtois et civilisés que nous sommes

Alek ne pu s'empêcher de reprendre un peu d'air, il avait arrêté de respirer depuis longtemps déjà. Si le fusilier avait donné le vrai nom de leur chef, c'est que ce dernier lui même ne devait pas savoir ce qu'ils cherchaient, c'était encore quelqu'un d'autre, à l'intérieur du tombeau qui était au courant. Peut être bien le gars masqué ou encore un autre, sans doute que Marcus ne le savait lui même pas. Le jeune homme sursauta quand les sbires éclatèrent de rire, c'était le vampire qui lui plaisait le moins. Qu'est ce qui te fais rire sale succube?! feula-t-il

La vampiresse darda sur lui ses mires à l'éclat adamantin et dévoila ses crocs acérés: tu feras moins le fier une fois que je me serais gorgé de ton sang misérable.
Je suis sûr que tu vas la lâcher sur nous dès qu'on aura parlé! Marcus: ça ne sert à rien d'essayer de gagner du temps Alek, si les autres ne sont pas déjà venus nous libérer, c'est qu'ils ne comptent pas venir. Mentit-il d'un air sombre.
Alek : Je n'ai pas peur d'un mort! Tu brûleras en enfer bien longtemps que moi. - menaça-t-il, la haine surpassant la peur.
Tue-le ! ordonna Valandir à la vampiresse qui aussitôt planta ses crocs dans la gorge du malheureux et avala des gorgées de son sang.

Puis l'elfe se tourna vers son comparse.

- Préfères-tu une mort rapide et douce ou violente et lente ?


Marcus fixa le vampire tuer son camarade en enfonçant son ongle au travers de sa chemise sur son avant-bras et lissant les cicatrices en forme de barrettes qui y avait été apposées au fer rouge. Il aurait bien pu hurler, mais cette scène commençait à lui être un peu trop familière pour que l'horreur s'exprime aussi instinctivement. Cependant, la mort le rendit plus humble, il était déçu d'avoir survécut si longtemps pour mourir comme ça. "Y a-t-il une option où je ne meurs pas?" questionna-t-il en se demandant pourquoi les autres n'arrivaient pas.

Valandir le fixa et répondit: ton sort dépend de ton utilité, tant que tu m'es utile je n'ai pas d'intérêt à te tuer. Donc à toi de voir.

- Je pourrais venir avec vous dans le tombeau. Evidemment, j'essayerai de m'enfuir, mais si vous arrivez à m'en empêcher je serai bien obligé de vous dire si je croise mes alliés. Inutile de préciser que vous ne les reconnaîtrez pas facilement sinon.

Voyant que le jeune perdait conscience il eut une tentative de le sauver :" Ce n'est qu'un gosse un peu stupide, vous allez vraiment le tuer?"

Valandir le regarda froidement et lui dis: je pourrai l’épargner mais il me faut une bonne raison pour cela autre que celle de sa jeunesse. Il a choisi son sort, à moins que tu ne sois capable de me donner quelque chose en échange de sa misérable existence.

Il est des pièges mortels à l'entrée du tombeau.  Peut-être pourrais-je les désactiver quand nous passerons devant.

-  Marcus hocha la tête de reconnaissance malgré son dégoût. Je saurais ce que mon peuple est venu chercher dans ce maudit tombeau quand on le verra, je suppose que c'est très important." conclut-il.

- J'imagine que oui si Teider a monté toute une expédition et l'entoure d'autant de secret, dit l'elfe d'un ton pensif.

Une fois que le captif fut solidement ligoté pour éviter qu'il ne tente de fuir et entouré des sbires de Valandir, l'elfe ordonna qu'ils se mettent tous en route et poursuivent leur quête.

Ils empruntèrent le chemin de la puissance et dès après que ceux-ci aient pénétré à l’intérieur, le passage se referma derrière eux, leur barrant toute retraite. Désormais, les compagnons d’aventure n’avaient plus guère d’autre choix que d’avancer à travers le long couloir qui les menait vers les profondeurs du tombeau d’Ilfrido le conquérant.
Après avoir traversé le couloir, le groupe parvint dans une vaste salle d’environ 30 mètres de long et 10 mètres de large, entièrement faite de marbre blanc. Elle était entièrement vide à l’exception d’une gigantesque statue représentant un dragon symbolisant la puissance du conquérant. Valandir remarqua la présence d’une plaque noire située à l’entrée de la pièce et sur laquelle étaient gravées ces paroles sibyllines.
« Le fort doit triompher, l'humble faire preuve d'humilité. Humilité, fierté ? Choisissez la voie vous correspondant le mieux. Défiez-le ou agenouillez-vous alors devant le dragon qui représente la puissance du conquérant. Mais sachez une chose, la mauvaise attitude de votre part face à lui sera sanctionnée. »

- Je vois. Décidément ce tombeau regorge de piège et d’énigmes, dit l’elfe d’un ton pensif.
Ce dernier se mit à réfléchir un bref instant avant de poursuivre.

- Nous avons emprunté le chemin de la puissance, donc selon toute logique nous devrions défier ce dragon et tenter d’en triompher, du moins si nous raisonnons de manière classique. Toutefois, il se peut que cette énigme soit un défi à notre intelligence ainsi qu’à notre capacité de réflexion et que la véritable puissance ne réside pas dans la force brute mais dans l’humilité.

Valandir se tourna vers ses sbires et leur dis d’un ton autoritaire :
- Tenez-vous sur vos gardes et prêts à combattre s’il se passe quelque chose. Puis il ordonna au prisonnier Teiderien.

- Agenouille-toi face à cette statue.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 10 Aoû - 2:37

Quand ses mouvements furent entravés, il lui fallu une seconde, peut être un peu moins pour réaliser ce qui se passa. Elle hurla de à pleins poumons en sentant la pointe lui trancher les chairs ; la force de ses ennemis était supérieure, ce qu’elle considérait comme une vulgaire lance avait traversé son plastron de mithrill. La naine aurait dû se méfier bien d’avantage. Elle eut le réflexe de tenir la lance pour que le squelette ne puisse l’ôter, le cou de ce dernier explosa deux secondes plus tard d’une balle à bout portant. Les vertèbres à nues ne le portant plus, la tête roula au sol. La naine tomba à genoux, ayant atrocement chaud tout à coup et ne pouvant plus reprendre de l’air qui lui-même était brûlant. La jeune fille gémit lorsqu’elle fut traînée contre un des murs. Deux humains furent placés près d’elle et ils furent laissés là, on les avait traînés hors du combat mais cela ne se passait pas extrêmement bien. Un des humains glissa contre elle, elle voulu le repousser mais la douleur lui irradiait tout le ventre, lui envoyait des décharges dans le reste du corps, la moindre tentative pour reprendre son souffle relevait de la torture. Mora ne comprenait pas pourquoi elle souffrait autant : en entrainement à Androk Kram, elle avait déjà eu pire blessure, cela lui était même déjà arrivé de continuer à se battre dans ce genre de conditions. En quoi était-ce différent, elle siffla du sang, en ce jour ? Celui qui s’était effondré sur elle réagissait plus calmement : maîtrisant sa respiration, il manipulait une petite croix qu’il passait et repassait entre ses doigts, la mouillant de rouge. Comme il l’agitait à quelques centimètres de sa propre main, la naine en attrapa le bas de la chaîne, prêt de l’arceau du pendentif. Le Teiderien n’essaya pas de lui ôter et continuer de la frotter entre ses doigts. La douleur, qui avait été moins déchirante pendant cet instant, reprit de plus belle, la faisant grogner. La croix réagit au bout de ses doigts, l’humain avait tiré dessus doucement dans un apparent geste d’empathie, Mora rouvrit les yeux. La blessure au ventre du soldat était impressionnante, mais elle ‘aperçut qu’il était assis dans une flaque de sang, une plaie discrète à l’intérieure de la cuisse saignait beaucoup. La naine vint à songer qu’elle avait presque de la chance d’avoir encore la lance dans le fond du ventre et fit pression du plat de la main sur la jambe du soldat, sa main s’imbiba de sang aussitôt :
« Il a besoin d’aide, il se vide !!! » siffla-t-elle sans finir la phrase. Personne ne vint sur le coup, la bataille faisait rage et il manquait la moitié de leur groupe ce qui devait fort les handicaper. Le sapeur, vraisemblablement blessé au bras et à la hanche les rejoignis, fit avaler une potion du soin au blessé le plus grave avant de repartir. Ce dernier se leva quelques secondes après sans essayer de récupérer la croix dont Mora tenait fermement la chaîne, il vérifia brièvement l’étendue des blessures des deux individus et fila se battre de nouveau.
Les bruits de luttes finirent par cesser. Mora entendit parler u dessus d’elle mais n’ouvrit pas les yeux pour savoir qui c’était.
« Otto, t’as utilisé toute la potion ?
- Hémorragie radicale répondit-il."
Le soldat qu’il avait soigné ouvrit son sac et tendit une potion à Otto, le sapeur l’empocha sans un mot.
Soldat : La moitié ? proposa-t-il en regardant le soldat du nom de Nikolas et Mora suffoquer contre le mur.
Sybellius : Non c’est trop.
Espionne : Nikolas ça ira, mais la naine va mourir. On a bossé la couverture en sachant qu’elle serait là, ça va pas marcher si elle n’est pas là.
Sybellius : Improvise. On a déjà utilisé une potion puissante pour de stupides morts-vivants, on a besoin de tout pour quand on progressera.
Espion : Je suis d’accord, on n’est pas près d’en avoir fini avec cette affaire, nous n’avons même pas encore croisé d’autres personnes. »
Parfois, lors des rudes combats, ils avaient besoin de prendre plusieurs potions d’affilées. Ils ôtèrent la lance de Mora, lui donnèrent quelques centilitres de potions et bandèrent son abdomen, ils firent de même avec le dernier soldat blessé. Le groupe avança dans le couloir, précisant qu’ils reviendraient les chercher quand ils auraient « nettoyé » le passage. Mora ne les crus pas, ils comptaient les laisser ici et attendre que l’équipe de soin les rejoignent. Sauf qu’elle ne voyait pas comment les dresseurs, le soldat et le médecin qui la composaient pourraient faire des allers-retours entre ce tombeau et l’extérieur, ce qui était prévu au départ.

Quelques minutes plus tard, ils revinrent, l’air furieux et donnèrent une potion à Mora avant de l’entraîner avec eux. Ils s’arrêtèrent sur le cas de l’autre soldat :
« Qu’est ce que fou l’équipe de soin ? grogna l'espion.
-Ils sont sans doute occupés avec l’extérieur et de toute manière, ils seront partis bien après nous dans le tombeau si jamais ils y sont, ils sont pas près d’arriver. Ils donnèrent la fin de la potion de Mora au soldat et se retrouvèrent face à la prochaine plaque de marbre où était simplement écrit son nom à elle : « Mora Sovyan. »
C’était marqué que c’était toi qui avait besoin le plus d’éprouver ton courage et que tu devais y aller. »
Ainsi, c’est pour cela qu’ils étaient revenus, Mora respira un bon coup et entra dans la salle. Elle vit une femme inconnue qui lui apprit qu’elle était un soi-disant hybride kitsune et que son vrai nom était Ikhyldien. Après quelques secondes de stupéfaction, elle reconnut le nom de famille cité, du moins, lui disait-il quelque-chose. C’était le même que dans la grotte qu’elle avait découverte à Asphodèle avec l’inquisiteur Sigismond Bonenfant. Ce n’était en fait qu’une illusion qui devait provenir du même genre de grimoire magique de contes qu’ils avaient découvert là-bas. Certainement qu’il en existait plusieurs et qu’ils écrivaient tous les mêmes histoires, ou alors
« N’importe quoi ! Je sais ce que tu es ! Donne-moi le livre ! Je vais te libérer de cette stupide histoire et arracher la page correspondante ! » ordonna-t-elle à l’illusion.

*A l’extérieur du tombeau*
La douleur fut moins fulgurante que ce qu’Alek se l’était imaginée. Elle était presque exutoire, il avait tant l’habitude de soulager ses pêchés par la souffrance qu’il n’eut pas vraiment peur. Tout ce qui arrivait était de sa faute, il l’avait parfaitement mérité. Puis, il fut progressivement transi de dégoût en entendant les bruits de succions provenant de sa gorge qui se mua partiellement en effroi. Le jeune tenta d’hurler la puissante mâchoire de son bourreau lui écrasait la trachée et il manquait d’air, émettait un son si faible que lui-même ne fit que le deviner. Les racines qui étaient sorties de terres et qui avaient eut raison de lui le relâchèrent, mais c’était en fait la seule chose qui le maintenait debout le garçon tomba dans les bras de la vampirella. Des paillette blanches arrivèrent devant ses yeux comme lorsqu’on regarde la neige tombée la tête renversée, tout devint blanc puis il perdit connaissance.
Un cri à réveiller les morts directement dans son tympan le ramena à lui. Une main s’enfonça dans les traces de crocs et il se senti redresser contre un flan poilu à la respiration haletante, un animal, du moins l’espérait-il. L’idée ignoble qui lui avait traversé l’esprit lui donna l’énergie pour ouvrir des yeux effarés, comme s’il sortait d’un cauchemar.
« Bouge pas petit. » le soldat se senti repartir mais lutta pour rester éveillé. C’était juste son supérieur qui l’avait retrouvé, dire qu’il avait demandé à rejoindre l’équipe de soin expressément pour se rendre utile et qu’il avérait simplement être un poids. Il aurait voulu dire quelque-chose, mais ne savait pas comment il pouvait se faire pardonner d’un acte si grave. Il eut un petit cri aigu lorsqu’il senti les mouvement secs et fluides de son « soignant » glisser un objet chaud sous sa chemise. C’était une croix, au vu la situation , il s'agissait sans doute d'une relique sacrée révélant la nature des choses:
« Elle ne m’a pas contaminée ! se défendit-il faiblement.
-Si elle l’a fait, c’est à moi que tu dois le dire Alekseï, maintenant. Intima-t-il sévèrement.
Alors ça jamais, ce type, Josef Kislov, avait mauvaise réputation et Alek ne dirait rien d’important à quelqu’un de bizarre, même si c’est un supérieur de mission. Qui sait ce qu’il pourrait lui faire ; il avait cherché des traces de contaminations avant même de commencer à le soigner.
« Ils voulaient me tuer mais sont partis précipitamment en emmenant Marcus. » expliqua-t-il en tentant de désigner la bonne porte.
L’homme retira sa croix et se mit à bander délicatement ses plaies.
Soulagé de l’évolution dans le comportement de son chef, Alek se radoucit et lui serra le bras « Tu avais raison, les pires, ce sont les vampires. » chuchota-t-il en se remémorant la conversation qu’ils avaient eut pendant le voyage qui les menaient à cet endroit maudit.
Il senti une main lui frotter gentiment les cheveux, rassuré, le jeune homme se laissa repartir.

Vivement, Josef attrapa la gueule de sa guline pour l’empêcher d’hurler de nouveau. Bien que le cri strident de ces animaux lui soit fort utile pour réveiller les comateux, ils étaient difficilement dressables et avaient un très grand libre arbitre. Si l’animal avait comprit son rôle dans l’affaire, elle n’attendait absolument pas les ordres de son maître pour le remplir et voulait réveiller la victime qui se ré-évanouissait malgré son magistral cri de tout à l’heure. Ayant finit de bander la plaie à la gorge du soldat, il ordonna aux chupacabras qui l’accompagnaient de l’amener au médecin de l’équipe, dissimulé à l’extérieur du tombeau. Ceci fait, il essaya d’ouvrir la porte par où venait de partir le groupe : scellée. Les deux autres l’étaient aussi. Sur ses gardes, il ressorti du tombeau afin de faire son rapport à ses collègues.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 139
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mar 14 Aoû - 21:02

¤ La dernière épreuve ¤

Ischüdien s’exprima auprès de l’apparition ténébreuse. Le nécromant parla peu et parla bien. Assez rapidement les effets de ses paroles firent apparition. Le transformiste avait donné la bonne réponse, car les ombres se dissipèrent. Deux statuent venaient d’être défaite, il ne restait maintenant plus que la troisième, celle du livre. Le seul objet qu’il avait pris allait enfin lui être utile. Le blond plissa un peu les yeux, se préparant à la nouvelle énigme, espérant qu’elle soit la dernière. Ischüdien ne pouvait pas se permettre de perdre plus de temps ici, les Teïderien étaient là et il ne devait pas leur permettre de souiller le corps du duchéen. La dernière statue se mit à bouger, venant prendre la forme d’une sphère parfaite. Elle était d’un noir profond. Quel matériau pouvait bien la composer ? Cela lui rappelait les tablettes en marbre noir sur lesquelles avaient été écrites les énigmes et autres indications jusqu’ici. Encore une fois, une voix sortie de nulle part s’éleva, venant annoncer la nouvelle épreuve.

« Si tu désires te faciliter les choses ô profanateur, offre moi l'ouvrage et ainsi opte pour le choix de la lâcheté, sinon entends ce que j'ai à dire et réponds-moi. Prouve-moi que tu es digne de pénétrer dans le tombeau du conquérant. »

Le moustachu arqua un sourcil. Lui, un profanateur ? Lui, un lâche ? Cette sphère se montrait bien insultante, alors qu’il pouvait la réduire en morceaux d’un simple coup s’il le désirait. Lui confier l’ouvrage pouvait paraître être la solution de facilité, mais était-ce pour autant la bonne solution ? Ischüdien n’en était pas sûr. Le blond ne dit mot et ne bougea pas, se contentant de fixer la sphère, attendant la suite.

« En quoi tes buts sont-ils constructeurs et non destructeurs ? En quoi es-tu digne de la gloire et du prestige d'Ilfrido le Grand ? En quoi crois-tu que tes ambitions sont véritablement bénéfiques pour ce monde ? »

Le nécromant ricana. Ce qui le menait ici était purement intellectuel, et peut-être même sentimental. Il ne voulait pas voir ce tombeau être profané par des individus plus que douteux. Aussi son but ici n’était ni constructeur ni destructeur. Il était seulement venu ici pour préserver, rien de plus. Cette excursion archéologique n’avait rien à voir avec ses projets personnels. Que devait-il faire alors ? Le transformiste réfléchit un instant, son regard se baissant en direction du livre. Peut-être était-il venu l’heure de s’en servir. Peut-être était-il venu le temps de l’ouvrir. Délicatement, le dragon vint ouvrir le bouquin pour remarquer avec surprise que celui-ci était … vide.

Les pages étaient parfaitement blanches, toutes sans la moindre exception. Le livre était vierge. Un soupir s’échappa d’Ischüdien. Le voilà bien avancé. Que devait-il faire à présent. Le blond ferma les yeux un instant, se plongeant dans ses pensées. Après quelques secondes, le moustachu rouvrit ses paupières. Levant un doigt il vint concentrer sa magie au bout de ce dernier avant de l’apposer sur les pages du livre. Avec application, il vint commencer à graver magiquement quelque chose. N’ayant pas de plumes et d’encre, il ferait avec les moyens du bord.

« Mon nom est Ischüdien Schtemwölech, mes intentions ne sont ni constructrices ni destructrices. Je ne suis pas un duchéen. Si je suis ici aujourd’hui dans ce temple que je profane, c’est bien parce que je m’y vois contraint. Le tombeau d’Ilfrido a été découvert, le monde entier va se diriger vers lui pour le piller. Je suis donc venu ici avec un but de conservation. Malheureusement, je ne suis pas le premier arrivé. L’ennemi des duchés du sud, les Teïderien, est déjà dans ces murs. J’ai déjà empêché l’exécution de l’un de leurs plans, je vais recommencer aujourd’hui. »

Le dragon passa à la page suivante et continua.

« Mon nom est Ischüdien Schtemwölech, je suis un dragon venue d’Ikhyld en quête d’un moyen d’abattre l’ennemi de mon royaume. Je suis en quête d’un moyen de vaincre ce que l’on nomme la technologie. Je suis en quête d’un moyen de faire prédominer la magie. Car la magie seule est naturelle. Car la magie seule peut apporter l’équilibre, paix et ordre dans ce monde. »

Le nécromant cessa de faire irriguer la magie jusqu’à son doigt et observa son œuvre. Lentement, il finit par s’approche, ouvrant bien le livre là où il avait écrit, avant de venir plaquer les pages contre la sphère.



Sortilège en cour:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Sam 18 Aoû - 19:32
Valandir ordonna au prisonnier Teiderien de s’agenouiller face à la statue du dragon conformément aux termes de l’énigme. Dès après, des flammes bleues entourèrent le corps du malheureux, qui effrayé par ce feu étrange qui l’entourait était sur le point de se relever, mais de son regard de glace l’elfe aux cheveux vaporeux lui intima de ne rien en faire. En effet, ce dernier avait remarqué que ces flammes bleutées pour impressionnantes qu’elles soient ne causaient aucune brûlure à leur captif. Il s’agissait probablement d’un test visant à évaluer le degré de servitude et d’humilité de ceux qui désiraient braver le tombeau d’Ilfrido le conquérant. Décidément ce duc légendaire ne faisait pas les choses à moitié lorsqu’il s’agissait de s’assurer de la valeur des profanateurs de sa dernière demeure.

Dès après l’apparition du feu mystérieux, une voix éthérée résonna, prononçant des paroles sibyllines :
« Si le porteur du feu bleu trépasse, votre quête échouera ô profanateurs. »

Le nécromancien darda à nouveau ses mires adamantines sur le Teiderien qui se tenait face à la statue, figé dans une posture d’humilité, et dont l’angoisse se lisait sur les traits.  

- Il vaudrait mieux pour toi que tu restes agenouillé en signe d’humilité face à ce dragon car j’ignore si ce feu bleu est dangereux, mais pour l’instant tu es encore en vie. Rien ne prouve que ça sera encore le cas si tu as la bêtise de tenter de fuir.

Soudain, un bruit sourd résonna et en tournant la tête dans cette direction, le groupe d’aventuriers aperçut un passage qui venait de s’ouvrir à leur droite.

- Je n’aime pas ça mais je suppose que nous n’avons guère d’autre choix que d’emprunter ce passage car il n’y a pas d’autre issue.

Ensuite, Valandir et ses acolytes pénétrèrent à l’intérieur de ce passage qui mena jusqu’à une nouvelle salle et en la traversant ils parvinrent jusqu’à un portail enchanté qui une fois franchi dévoila un long couloir.  En voyant l’intérieur de celui-ci, ils comprirent que le propriétaire du tombeau leur réservait encore l’un de ses jeux pervers dont il semblait avoir le secret. A croire que le duc défunt était doté d’un esprit sadique. Toutefois, il en fallait bien plus que cela pour impressionner ou faire reculer le leader de l’Ordre des Immortels et celui-ci comptait venir à bout de ces pièges. Au contraire, ce petit jeu pouvait même se révéler excitant.

Les prunelles céruléennes de l’elfe admirèrent l’ingénierie complexe de ce lieu et les divers pièges aussi bien physique que magiques qui en barraient le passage. Afin de traverser le couloir et poursuivre leur quête, il leur faudrait affronter tour à tour des lames en forme de pendules, des statues en forme de tête dragon crachant du feu par intermittence ou des piliers munis de lames tournant dans un mouvement rotatif intermittent, ainsi que des runes magiques situées à certains endroits.

- Je vois, nous ne sommes pas au bout de nos surprises et je constate qu’Ilfrido n’a pas lésiné sur les pièges pour se débarrasser des pilleurs de tombes. A moins que ce dernier en raison de son arrogance et de son complexe de supériorité ne désire voir sa tombe pillée que par les individus les plus valeureux à ses yeux. Qu’à cela ne tienne, nous allons relever son défi. Puisque les paroles énigmatiques disaient que l’humble doit faire preuve d’humilité et le fort doit triompher, je suppose qu’il ne nous reste qu’à nous montrer suffisamment puissant pour triompher de ces pièges.

Puis, ce dernier se tourna en direction de ses sbires et leur dis que s’ils désiraient traverser ce couloir ils allaient devoir faire preuve de la plus grande prudence ainsi qu’unir leurs forces. De plus, la magie leur serait certainement d’une grande utilité afin de déjouer certains de ces pièges. Peut-être même existait-il un mécanisme permettant de désactiver certains d’entre eux car oser s’aventurer à l’intérieur de ce couloir, même prudemment pouvait se révéler très risqué.

C’est alors que la Kitsune proposa de se transformer en oiseau afin d’inspecter la pièce et de vérifier s’il n’y avait pas quelque part un mécanisme pour désactiver les pièges et leur permettre de franchir le couloir en sécurité.

Citation :
Métamorphose : 100 points de mana toutes les 2 heures
Permet de prendre la forme d'un animal de taille petite à moyenne.
Geste clé : Visualiser l'effet (instantané).

Gareth le nain, quant à lui fit apparaitre une muraille de pierre afin de les protéger et proposa de commencer à avancer dans le couloir mais prudemment.

Citation :
Muraille de pierre : 250 points de mana
Le mage invoque une muraille de pierre de 5 mètres de long et 3 mètres de haut devant lui, idéale pour encaisser les projectiles, même lourds.
Geste clé : Taper dans ses mains et poser les deux mains au sol à plat.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 24 Aoû - 15:04
L’esprit de lui répondit pas, leva la tête mais baissa les yeux pour continuer d’avoir son regard plongé dans celui de la jeune fille. Sans crier gare, elle lui fondit dessus et plongea Mora dans le noir. Quand elle rouvrit les yeux, le flot lumineux était éblouissant. Le scruta les bâtiments dont l’architecture lui était particulièrement inconnue et son regard s’arrêta finalement sur l’individu qui était assis à côté d’elle. Ce dernier lui posa la main sur le ventre, elle voulut hurler se défendre, mais le corps qu’elle vit en baissant les yeux n’était pas le sien et elle ne pu le déplacer en dépit de ses efforts.

« Hey.» Mora ne comprit pas sur le coup. Elle détailla l’individu, c’était un kitsune comprit-elle comme une évidence. La naine aurait voulu sortir de cette vision, mais elle avait déjà vécu une semblable au fond de la vallée d’Asphodèle. Ses pupilles s’étrécirent de stupeur, les souvenirs de l’illusion lui revenait avec une précision nouvelle, l’inquisiteur qui mettait le feu au bois du bûcher.
« Ainsi le seigneur jugera Shintao Tamashimoru ». C’était ce type là, le même que dans la vision à Teïder, elle recroisait exactement le même genre d'entité que là bas.
- Quoi.
- C’est beau le lever du jour.
- Pourquoi deviens-tu romantique quand je pars ?
- Je ne parle pas à toi, je parle à ma fille.
- On ne sait pas le sexe nigaud, il vaudrait mieux que ce soit un garçon.
- Je suis sûr que ça va être une fille. »
Il y eut un nouveau blanc très long. La queue du renard s’enroula alors autour de la taille de la mère de Mora et donc de la naine, qui voyait au travers de ses yeux. Se surprenant elle-même, la jeune fille apprécia le contact, elle ressenti une chaleur et une paix rare peut être ne l’avait-elle jamais ressenti. Ce n’est pas vraiment un comportement de nain et sa relation avait beau être très forte avec celui qu’elle pensait être son père, cela était différent de tout ce qu’ils avaient vécus ensembles.
« Je sais que ce n’est pas vrai, je crois que je commence à comprendre comment tu fonctionnes petit esprit magique. Tu lis dans le souvenir et le cœur des gens et tu leur proposes de leur donner ce qu’ils veulent. Comme mon père m’a un peu laissée de côté ces derniers temps, tu crois que je veux le remplacer. Mais je n’ai pas besoin de ça, je suis fière de mon sang et du Clan des Marteaux de Givre. Je préfère ne jamais revoir mon père plutôt que d’être un infâme hybride. Mais je te remercie pour cette apaisante vision. » Dit Mora à voix haute.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 139
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Dim 26 Aoû - 12:38

¤ Sombre présage ¤

La dernière épreuve faisait face au dragon nécromancien. Lentement le moustachu s’était saisi du livre afin de venir graver à l’intérieur à l’aide de sa magie des lettres. Une fois qu’il eut fini son petit manège, le métamorphosé posa l’ouvrage, tout ouvert, contre la sphère. Cette dernière absorba le livre sans attendre et vint lui répondre. Bien, sa tactique avait fonctionné, il allait ainsi pouvoir gagner du temps. La sphère parla et parla juste. Il n’avait pas à se faire juger ici, et d’ailleurs il s’en moquait bien. C’est bien l’histoire qui jugerait ses actes, quand ses os deviendraient poussières, si un jour ils le devenaient. À nouveau la magie s’enclencha, le blond s’attendait à l’ouverture d’une porte menant à la suite, mais il n’en fut rien. La pièce changea, les murs s’enfoncèrent dans le sol, afin de s’agrandir pour former un large cercle. On aurait dit à nouveau une sorte d’arène. Allait-il devoir combattre une fois de plus ? Voilà une perte de temps considérable. Regardant autour de lui, en faisant un tour sur lui-même, toujours gardé par ses invocations d’ombre, Ischüdien remarqua la présence de cercueils. Qu’est-ce que c’était que ça encore ? Allait-il devoir jouer aux devinettes en trouvant lequel appartenait à Ilfrido ? Ou peut-être allait-il devoir combattre les morts-vivants ? Cette dernière hypothèse le faisait doucement rire, lui qui était un nécromancien. Finissant son tour d’horizon, le dragon remarqua la présence d’un homme. Ce dernier se tenait debout. L’ancien arcane devina très rapidement qu’il s’agissait d’un mort-vivant. Par réflexe, il se prépara à agir pour le soumettre ou mettre fin à sa non-mort. Mais il n’en fit rien quand ce dernier commença à lui parler.

Ischüdien écouta l’ancêtre avec attention, arquant un sourcil quand ce dernier mentionna le nom honni du plus terrible des nécromanciens. Schtemwölech avait bien entendu parler de l’empereur éternel, celui que l’on nommait Cesario. Il avait appris l’histoire de ce dernier lors de sa formation, lorsque son feu l’ayant abandonné il s’était tourné vers l’art obscur de la nécromancie. Juger si son retour était une bonne ou mauvaise chose pourrait durer des heures. Connaitre ce puissant nécromancien pourrait être fort intéressant, surtout s’il pouvait apprendre de lui ou mieux encore le combattre et le vaincre. Malheureusement, cela aurait des conséquences fâcheuses pour Ikhyld, à moins qu’il ne parvienne à en faire un allier pour vaincre Akkaton. Le dragon ferma les yeux quelques instants, prenant une inspiration, tout en réfléchissant. Il disait que le but des Teïderien était de réveiller ce sombre roi. Était-ce pour cela qu’il avait attaqué Inveïs lors de la nomination du nouvel empereur. Leur volonté de faire couler du sang, leur volonté de commettre un massacre, de tuer. Et si cela avait pour objectif de lever une armée de morts au sein même de la cité en vue d’une attaque surprise. Intéressante et effrayante hypothèse. Les Teïderien n’étaient peut-être pas si stupides que ça finalement.

« Serviteur d’Ilfrido, si votre hypothèse est vraie, alors les Teïderien sont déjà en train de mettre en place les préparatifs en vue du retour de ce dernier. Je suis moi-même un nécromancien et je connais le pouvoir de la mort. S’ils parvenaient à mettre en exécution ce supposé plan. Alors la situation serait effectivement catastrophique. Et en tant que serviteur d’Ikhyld, je ne peux permettra ça. J’ai mon propre ennemi à vaincre, aussi je ne laisserais pas un quelconque tiers me mettre des bâtons dans les roues et me détourner de mon objectif. »

Le dragon transformé fit un pas en avant, sûr de lui.

« Vous voulez que je les empêche. Très bien, je peux accepter cette requête. Mais pour cela vous devez m’aider. Je dois accéder à la dépouille d’Ilfrido afin de les empêcher de la profaner. Et si vous le désirez, je peux détruire tous les corps de cet endroit afin que Cesario ne s’empare pas de vous. Certes je pourrais tenter de prendre le contrôle et vous et de vos frères, mais se serais prendre le risque qu’un jour celui qu’on nomme l’empereur éternel ne me le retire et s’empare de vous. Peut-être le repos éternel auquel vous avez le droit est préférable. »

Ischüdien tendit sa main en direction du mort-vivant, toujours à bonne distance de lui.

« Qu’en dites-vous ? Acceptez-vous de m’aider à vous aider ? »


Sortilège en cour:
 

Amélioration corporelle magique:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Mer 29 Aoû - 16:40
Pressentant que ce qui allait se passer ne lui plairait absolument pas, Mora cria de rage en sentant tous ses muscles s’emplirent d’une désagréable magie. Ce qu’elle remarqua vraiment, ce qu’elle remarqua en premier, était un changement sur ses dents, elle inspira profondément en sentant des pointes sur sa langue. La naine se mit à crier quand elle passa cette langue sur les pointes, bien trop longue. La jeune fille tomba à genoux et vit tous ses membres se transformer. Elle décida de rester calme : ce n’était qu’une illusion. Enfin, le pensait-elle.

°quelle horreur° se révulsa-t-elle en voyant son corps se couvrir d’une épaisse fourrure. Son odorat se décupla, elle senti soudain de centaines d’informations, d’infimes parfum, son corps avait une odeur spécifique, elle y sentait aussi d’autres fûmés, d’instinct elle identifia le présence d’odeur d’autres espèces, majoritairement masculines et partout des effluves de magies et de sang. Tous ceci le provoquaient d’étranges sensations, c’était comme une seconde conscience qui apparaissait dans un coin de sa tête. D’a genoux, elle se retrouva assise au sol. Le fantôme lui donnait l’impression d’être une sorte de chien, ou quelque-chose de semblable. Les quatre murs se troublèrent, prenant des teintes grises unies puis argentée, ils reflétèrent le reflet de Mora. Elle n’avait pas été changé en chien comme elle l’avait cru mais en petit renard, chaque reflet reflettant celui d’en face, il y avait des dizaines de renard entourant la naine : la fourrure hérissé, les oreilles en arrière et étrangement, pas de queue.
« Il est nul ton renard ! Où est ma queue?! » fanfaronna la naine, qui continuait de ne pas croire ce qu’il lui arrivait. « Manque de chance ! Je viens de Teïder, je connais tous les retords de votre magie ! » Aboya-t-elle en cherchant des yeux le spectre.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 139
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 31 Aoû - 17:57
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de charisme d'Ischüden : Jet numéro 1

Charisme niveau champion : Réussite de base à 55 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 55 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test d'intelligence de Valandir : Jet numéro 2

Intelligence niveau prodige : Réussite de base à 75 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de commandement de Valandir : Jet numéro 3

Charisme niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Pas de bonus ou malus situationnel
Le taux de réussite est donc plafonné à 65 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 31 Aoû - 17:57
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Lun 3 Sep - 11:47
Le couloir rempli de pièges semblait être la seule issue pour leur permettre d’atteindre l’autre côté ; dès lors, le groupe d’aventuriers n’avait guère d’autre choix que de tenter de le franchir, en usant de prudence et en s’aidant de la magie. Valandir lança l’ordre à ses sbires et ils commencèrent leur progression, à petits pas et aider d’une barrière de protection magique. Hélas, malgré leurs efforts, l’un des pièges manquant de les atteindre, occasionnant une blessure moyenne à deux membres de la bande, le combattant Naga et la guerrière Teiderienne, ce qui fit serrer les dents au leader du groupuscule religieux.

- Du nerf ! Tenez bon, nous sommes presque parvenus de l’autre côté !

Tout d’un coup, Midori la kitsune qui s’était métamorphosée en oiseau afin d’explorer les lieux à la recherche d’un éventuel mécanisme pour désactiver les pièges revint toute affolée.

- Maitre ! Une chose terrible vient de se produire dans la salle où se trouve la statue du dragon et le prisonnier Teiderien.

Valandir l’interrogea du regard, lui intimant d’un air sévère de révéler ce qui s’était passé sans plus attendre.

-  L’homme à qui vous avez ordonné de s’agenouiller devant le dragon en signe d’humilité vient d’être lacéré par une lame et souffre d’une grave hémorragie ! Je crains qu’il ne succombe si rien n’est fait pour le sauver, ce qui signifierait l’échec de notre quête !

Le nécromancien poussa un profond soupir et son visage aux traits délicats arbora une expression de contrariété :

- Il ne manquait plus que ça. Décidément, nous jouissons de malchance. Il faut absolument retourner dans la salle où il se trouve pour l’en extirper et essayer d’arrêter l’hémorragie. Midori j’aurais sûrement besoin de ton aide si nous devons le sortir de là. Retourne là-bas sous ta forme d’oiseau et une fois que tu seras près de lui, utilise un sort pour le rétrécir jusqu’à la taille d’une souris et rapporte le moi afin que je puisse utiliser un sort de soin pour arrêter l’hémorragie.  Nous allons continuer jusqu’à l’autre côté et nous attendrons ton retour là-bas.

Après cela, l’elfe aux cheveux couleur de nacre et ses comparses poursuivirent leur progression à travers le couloir piégé jusqu’à l’autre côté pendant que la Kitsune métamorphosée en aigle retournait dans la vaste salle. Elle se posa jusqu’à côté du corps inanimé de leur captif, reprit sa forme habituelle et s’approcha de l’homme qui saignait abondamment. La renarde se concentra et employa son sort de rétrécissement jusqu’à ce que le Teiderien devienne minuscule, à peine plus grand qu’une souris. Une fois, cette tâche effectuée, elle se changea en aigle et le prit délicatement dans ses serres avant de s’envoler pour rejoindre ses compagnons.

Ceux-ci l’attendaient de l’autre côté du couloir et Midori déposa le petit Teiderien aux pieds du nécromancien et ce dernier effectua le geste clé d’un sort de soin, priant intérieurement pour que celui-ci fonctionne et que leur captif ne succombe pas à ses blessures.
Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Ven 7 Sep - 12:09

¤ Mission ¤

Le nécromant venait de finir les épreuves et se tenait maintenant face à un cadavre ambulant avec qui il conversait, tentant de lui faire entendre raison l’amener à s’allier. La moindre information pouvait lui être utile, la moindre aide pouvait lui être utile. Et si en retour il pouvait s’acquitter de protéger la dépouille d’Ilfrido, octroyer aux morts le repos et mettre des bâtons dans les roues d’un certain roi des morts, alors il le ferait avec plaisir. Les yeux safran du dragon métamorphosé pesaient sur la liche, attendant la réponse de celui-ci. Après de courtes secondes de réflexion, le moustachu sentit qu’il avait réussi à convaincre l’ancien, ils aillaient pouvoir collaborer. Celui-ci refusa néanmoins sa proposition de lui accorder le repos éternel, l’homme avait juré de protéger le tombeau de son roi, aussi voulait-il accomplir cette mission jusqu’à la fin. Ischüdien opina légèrement du chef, il n’avait rien à ajouter, c’était tout à son honneur. Le garde d’outre-tombe ouvrit un passage et l’invita à le suivre, indiquant que les indésirables étaient proches de la chambre funéraire. Il ne fallait pas perdre de temps et le blond lui emboita le pas.

L’homme lui rendit cependant les affaires dont il l’avait dépossédé plus tôt, et lui annonça que s’il avait un plan, une requête d’information ou toute autre chose à lui demander, c’était le moment. Le mort et le nécromant mettraient quelques minutes avant d’arriver aux autres groupes. Le dragon opina du chef. Aussitôt il se saisit de ses affaires pour en tirer une potion de soin modéré. Il avait dû s’infliger une blessure grave précédemment afin de récupérer de l’énergie, celle-ci avait été réduite quand il avait absorbé la vitalité de la gargouille, mais elle n’avait pas été totalement soignée. Par la suite il révoqua les spectres qu'il avait invoqué précédemment.

« Je pense avoir un quelques idées de plan, mais pour cela je vais avoir besoin d’informations, mais aussi de mana. J’ai beaucoup puisé dans mes ressources pour arriver jusqu’ici. Et si vous me dites qu’en face il y a à la fois des magiciens et des guerriers, je vais en avoir besoin. Dans cet espace aussi petit, je ne peux malheureusement pas reprendre ma forme de dragon pour me battre physiquement. »

Le mort accéda à ses demandes et commença à lui décrire le tombeau du conquérant. Après l’entrée il y a une première salle avec trois chemins. Chacun de ces chemins comporte une multitude d’épreuves. Les trois chemins menant à la chambre funéraire d’Ilfrido. Enfin, un ultime chemin mène à une ultime salle derrière la chambre funéraire. Malheureusement à l’intérieur se trouveraient, d’après le garde, un bon nombre de morts-vivants corrompu par l’influence de Cesario. Voilà qui était intéressant à savoir. Mais ce qui l’était encore plus c’était que la chambre funéraire était dotée de générateurs de portails menant à l’entrée principale. Ainsi il était possible de prendre la fuite.

« Je vois. Je vais vous exposer mon plan. Il m’est d’avis que le plus important est de protéger la dépouille d’Ilfrido. Ce tombeau n’est plus un endroit sûr pour lui. Il y a des pilleurs de tombes à l’avant et des cadavres corrompus à l’arrière. Sa demeure est compromise. La meilleure solution qui m’apparaît est de l’exfiltrer. On sort le corps d’Ilfrido de là. Après, soit on lui trouve un autre endroit, soit on fait le ménage ici pour pouvoir le replacer. Malheureusement cette deuxième hypothèse m’apparaît la moins efficace. Les Teïderien et moi-même ne sommes pas les seuls à avoir entendu parler de ce lieu. D’autres vont venir. Nous n’avons pas beaucoup de choix. Nous devons faire une diversion, quelque chose qui occuperait nos ennemis suffisamment longtemps afin de nous permettre de prendre la dépouille, ouvrir un portail et partir.»

Ischüdien marqua une courte pause avant de reprendre.

« Si par malheureux cette stratégie ne fonctionne pas, alors nous devrons combattre et tuer les intrus. Cependant, je préfère être honnête avec vous. Si la bataille tourne en notre défaveur, j’envisagerais très sérieusement de détruire le corps du conquérant. Je préfère le voir disparaitre plutôt que de le voir tomber entre les mains de Teïder. Je pense que vous pouvez concevoir cela, même si cela ne plait ni à vous ni à moi. »

Après un regard entendu avec le mort, le dragon vint l’interroger sur ses capacités, il devait savoir de quoi il était capable. Ce dernier lui annonça qu’il était un puissant invocateur. Voilà qui pouvait s’avérer être fort utile. Le plan de la diversion ce m’était déjà en place dans la tête du nécromant.

« Bon voilà ce que nous pouvons faire. Je vais utiliser le sort nécromantique me permettant d’invoquer une abomination spectrale, cela devrait pouvoir les occuper un bon moment. Cependant il y a moyen d’améliorer cela. Peut-être avez-vous possibilité d’user du sort de fantasme. Ce n’est peut-être qu’une illusion, mais coupler à mon abomination spectrale, peu d’individus devraient être en mesure d’y résister. On devrait être en mesure d’obtenir le temps nécessaire pour sortir le conquérant de cet endroit. »

Une fois que le gardien des lieux approuva le plan du nécromancien, Ischüdien commença son incantation. Il fallait du temps pour invoquer aussi mieux valait-il profiter du calme avant la tempête pour le faire. Le mage devrait avoir fini l’incantation de son sort une fois arrivée dans la chambre mortuaire. Une fois arrivé là-bas, s’il y avait des ennemis, son comparse devrait lancer son sort. Avec un peu de chance l’addition de ses deux sorts devrait semer suffisamment de peur de zizanie dans les rangs adverses. Et quand bien même cela n’aurait pas l’effet escompté. Son abomination devrait pouvoir s’occuper de tout ce beau monde suffisamment longtemps en les combattants. Ischüdien ordonnerait bien sûr à sa créature d’occuper l’ennemi suffisamment longtemps, de les tuer s’il fallait. Et dans l’éventualité d’un échec, d’attaquer le corps d’Ilfrido pour le détruire.

Pour l’apparence de l’abomination, Ischüdien pensa à un lion à plumes et écailles bicéphale nimbé de ténèbres.



Sortilège en cour:
 

Objets utilisés:
 

Amélioration corporelle:
 

Sort utilisé:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 13 Sep - 0:54
L’esprit lui apprit alors que seul le temps la convaincra. La jeune fille retint son souffle, et si ce qu’avait signé l’inquisiteur dans la grotte de la vallée d’Asphodèle à Teïder avait modifié d’une quelquonque manière son destin. Cette promesse d’avenir l’angoissa bien plus que de se voir changer en créature. Si la naine pouvait lutter contre le présent et ne se sentant que peu impressionnée, le futur, lui était incontrôlable, ingérable et menaçant.
Le sort, l’illusion qu’en savait-elle tomba d’un coup, Mora reprit progressivement forme naine, elle se redressa, tremblante. Un instant, elle perdit l’équilibre, son corps ne sachant plus pour quoi opter entre la bipédie et la quadrupédie. Les murs de la pièce dans laquelle elle avait pénétré disparurent et elle comprit que c’était fini. Oubliant fort vite sa petite inquiétude, la naine se dressa fièrement face à ses équipiers, attendant des honneurs pour avoir fait disparaître à elle seule cette épreuve. Tous se ruèrent vers elle, pour la dépasser sans lui adresser le moindre signe. Se retournant, elle s’aperçut que s’élevait dans son dos ce qui ne pouvait être que le tombeau. Sublimement taillé dans la pierre, il se présentait comme une immense pièce ovale d’un blanc luminescent. Alors qu’elle allait s’avancer vers ce qui lui sembla être des trésors l’espionne l’arrêta par la manche. Les deux autres espions étaient à ses côtés.
« tu ne peux pas t’avancer. Tu ne dois pas voir ce qu’on est venu chercher.
- Vous vous moquez de moi ?! Après tout ce que j’ai fait pour vous ?! » Fulmina-t-elle en voyant les hommes fouiller chaque recoin de la pièce.
- Tu n’es pas des notres.
- Vous faites quoi vous ?! Vous n’avez pas le droit de voir non plus ?! Pourquoi à votre avis car vous êtes une femme !
- Critiquerais tu la société du père de la souffrance ?
- Jamais » se rattrapa-t-elle du mieux qu’elle pu « mais que faites vous à ne pas chercher ?
- Si on nous attrape, nous n’aurons rien à avouer. Expliqua avec un rictus méprisant l’espionne. Elle ne broncha pas lorsque les cris de victoire des membres du commando retentirent dans leur dos. La jeune femme n’essaya pas de voir et n’eu pas le moindre signe de félicitations. Mora la fixa avec le même méprit, ravie de ne pas « être des leurs. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Teïderienne
Rang social: Noblesse naine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 139
Date d'inscription : 13/05/2018
Localisation : Androk Kram
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Jeu 13 Sep - 19:38
*Intervention pnj*

Aube, la lame sanctifiée


« Non, au contraire, permettez le lui. Permettez lui de contempler cet instant décisif et solennel pour les fidèles que nous sommes. » Finit soudainement par dire Akkar d'une voix étrange, plus fluide et douce tout en restant impitoyable, comment avait-il pu entendre ce qui se disait entre Mora et la Teïderienne ? Quoiqu'il en soit il avait autorisé la naine ainsi à entrer dans la salle, ce pendant qu'il finissait d'ouvrir le sarcophage d'Ilfrido avec l'aide de ses hommes… Ceci fait, il trouva le coutelas qu'il cherchait et le prit en main sans s'attarder sur la dépouille, alors il se retourna et son apparence changea, révélant sans doute qu'il s'était drapé d'une illusion pour cacher qui il était vraiment.

Les Teïderiens en voyant cela s'exclamèrent de surprises, certains de ravissement. L'ancien Akkar dit alors d'une voix magnifique, mais d'un air sévère.

« Je me présente à vous fidèle serviteur du seigneur qui me connaissez sans doute, je suis Aube la lame sanctifiée, grand champion de l'église et du seigneur de la peine. En ce jour vous avez concourus à l’œuvre du seigneur sur cette terre et sachez que vous avez même apportés l'une des dernières pierres nécessaires à son règne... » Il leva alors le coutelas en l'air et dit d'un air solennel.

« Voilà la clé qui ouvre le tombeau de Cesario le soit disant empereur éternel, cet arrogant qui pense pouvoir devenir un dieu et qui n'attend que de se réveiller, mais cette créature pitoyable n'en auras pas l’occasion, car mes frères… Il ne fera pas le poids face au seul et véritable dieu. » Le champion conclut alors exalté.

« Car notre dieu va venir en ce monde, voilà votre récompense fidèles, le privilège de savoir cela et d'avoir aidé à son avènement, le grand rituel qui lui permettra de venir parmi nous va bientôt être achevé et n'a plus à être un secret, et lorsqu'il sera parmi nous, doté de cette clé il ira anéantir ce soit disant empereur de pacotille et alors, alors Teïder connaîtra sa véritable gloire ! Orzian connaître la lumière et ce monde la pureté immaculé du seul dieu, époux de la seule déesse. Nos ennemis ploieront et les impurs périront, soyez ravis, car ce grand jour est pour bientôt. »
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe] Lun 17 Sep - 14:02
Après être passé à travers un couloir lourdement piégé, Valandir et ses acolytes se retrouvèrent de l’autre côté. Et comble de chance, grâce au pouvoir curatif de la magie de la lumière, le nécromancien parvint à sauver la vie de son captif Teiderien, ce qui signifiait qu’ils allaient pouvoir poursuivre leur quête. Tandis que le groupe d’aventuriers s’apprêtaient à reprendre leur périple à travers le dédale du tombeau, ils entendirent le son d’une voix dont l’écho se répercutait autour d’eux, et qui semblait venir de partout et de nulle part à la fois. Valandir fronça les sourcils se demandant d’où provenait cet étrange phénomène et s’il s’agissait d’un nouveau piège magique ou d’une illusion auditive. Quelle pouvait bien en être la signification ?

La mystérieuse voix continua à résonner et les paroles qu’elle formulait devenaient peu à peu de plus distinctives aux oreilles des sbires de Valandir.  Celle-ci se présentait comme Aube la lame sanctifiée et qui prétendait donner la clé ouvrant le tombeau de Césario l’Empereur Eternel et le ramener à l’aide d’un rituel.

En entendant ces mots, le jeune elfe sentit un frisson lui parcourir l’échine. Césario était un grand maitre des armées, dévoré par l’ambition et dont la découverte d’une puissante armure plongea l’esprit dans la folie et corrompit l’âme. Ce nécromancien espérait acquérir l’immortalité par le biais de cette armure maléfique dont l’une des propriétés était également de développer de manière prodigieuse la magie nécromancienne. Surnommé l’empereur éternel en raison de son désir d’immortalité, celui-ci leva une armée de morts-vivants et seule une épée forgé en fer noir permit de le neutraliser en le plongeant dans un sommeil sans fin. Ainsi, voilà qu’une clé permettant d’ouvrir son tombeau et de réveiller ce dernier était apparue, menaçant de plonger Orzian dans le chaos le plus total…

Tout en marchant, ils arrivèrent à l’intérieur du couloir et remarquèrent  à l’autre bout une magnifique porte en bois massif incrustée de pierreries et entourée d’une puissante aura magique.

- Arrêtons-nous ! Nous allons réfléchir à une stratégie d’attaque avant de poursuivre en direction de cette porte, ordonna l’elfe d’un ton impérieux. Ce tombeau est rempli de dangers et nous allons bientôt avoir de la compagnie. Je crois qu’il vaut mieux nous préparer avant de poursuivre.

Valandir se tourna vers ses deux comparses qui avaient écopé de blessures moyennes lors du passage du couloir piégé et utilisa un sort curatif pour soigner leurs plaies car ils allaient probablement devoir combattre.
Toutefois, avant cela il décida d’interroger Marcus, le prisonnier Teiderien qu’il venait de sauver afin de savoir si celui-ci possédait des informations susceptibles de les aider.

- Nous allons mettre en place une stratégie d’attaque visant à les prendre par surprise. Gareth, il vaudrait mieux que tu utilises l’un des sorts de magie de la terre pour les entraver à l’aide de lianes, dit-il à l’attention du nain. Je lancerais ensuite une boule de lumière pour les affaiblir en profitant de leurs liens.  Quant à toi Midori, tu peux utiliser ta magie transformiste pour te changer en renard géant capable de combattre s’ils cherchaient à nous attaquer au corps à corps.

Les lèvres de la vampiresse s’étirèrent en un sourire sardonique car elle leur préparait un sort de magie des ténèbres bien fourbe dont leurs adversaires se souviendraient longtemps. Elle disposa un piège de rune des ténèbres dissimulé à proximité de la porte.

Le guerrier naga et l’humaine Teiderienne se préparèrent également, fourbissant leurs armes, prêts à utiliser leurs compétences martiales qui n’avaient pas encore beaucoup servi depuis le début de cette aventure et qui semblaient surexcités à l’aider de combattre.  

Ils attendaient patiemment prêts à décocher leurs sorts et à assaillir leurs adversaires :

Valandir : sort 1
Spoiler:
 
Sort 2
Spoiler:
 
Gareth, le nain : sort de magie de la terre

Spoiler:
 

Midori la Kitsune : sort de magie transformiste

Spoiler:
 

La vampiresse : sort de magie des ténèbres

Spoiler:
 


avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le voile apparaît [Intrigue : 1er groupe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Intrigue 1 : Groupe 1
» Intrigue 1 : Groupe 3
» [INTRIGUE DE GROUPE 1] Le Bal des Peurs.
» Intrigue 1 : Groupe 6
» Intrigue 1 : Groupe 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes-
Sauter vers: