Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade
MessageSujet: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Lun 12 Mar - 21:36
Il y a longtemps de cela au sein de la cité de Jade

C'était l'un des rares jours où Xin n'avait comme qui dirait rien d'important à faire. Chose bien peu courante en effet quand on était ministre des renseignements comme lui, il serait donc évidemment une bonne idée d'en profiter. Et comment comptait-il le faire ? En allant rendre visite à son neveu qui lui aussi pour une fois ne devait pas être trop occupé. Xin espérait en tout cas constater que celui-ci se portait bien, après tout la tâche de juge quand l"on était aussi jeune pouvait des fois être un peu stressante, même s'il avait évidemment toute confiance en Valandir pour supporter la chose.

C'est ainsi qu'il s'était rendu non loin d'un parc où son jeune pupille pratiquait de temps en temps un peu de musique, ce en ayant pour sa part un violon en main. Que comptait-il faire avec ? Et bien cela semblait évident, il fallait juste que l'elfe à la chevelure lunaire accepte l'intrusion amicale de son oncle disons. Celui-ci tâcha donc d'arriver sans interrompre la mélodie que jouait Valandir, puis il ajusta son violon et commença à user de ce dernier pour ajouter la mélodie de son instrument à celle de son neveu tout en s'approchant calmement de celui-ci.

Celui-ci l'avait-il remarqué ? Peut-être ou peut-être pas, en tout cas la mélodie se poursuivit et Xin s'installa donc de manière fluide non loin de son partenaire musical improvisé du jour tout en enrichissant pour sa part cette prestation par sa participation. Le ministre des renseignements n'était point un mauvais musicien après tout, bien au contraire même. Certes ce n'était pas un génie des arts où un artiste d'un niveau exceptionnel, chose requise pour être connu et reconnu dans l'empire d'Ikhyld qui avait de haut critères à ce sujet, mais il était un très bon musicien qui pratiquait beaucoup et cela se voyait, mais surtout s'entendait. Il espérait ainsi honnêtement ne pas faire honte à son neveu, mais au contraire que son intervention soit la bienvenue et même appréciée pour ajouter à cet harmonieux ensemble musical.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Sam 24 Mar - 20:28
Valandir résidait dans la cité de Jade depuis plusieurs années ; pourtant il n’avait jamais pu s’accoutumer à cette ville tentaculaire, aux multiples avenues et aux édifices gigantesques. Odelia était la capitale provinciale et représentait l'un des joyaux architecturaux de l'empire dédié à la magie. Partout où se posaient les regards, on ne pouvait qu’être émerveillé par la splendeur des riches demeures, le marbre des fontaines et la magnificence des jardins. Cependant Valandir demeurait indifférent à cette débauche d’ornements dont la cité de Jade se parait, semblable à une courtisane trop apprêtée.

Non point que celui-ci soit insensible à l’Art, que du contraire, ou à la beauté esthétique de cette ville au charme incontestable. Simplement, son esprit était accaparé par d’autres préoccupations, très éloignées de l’existence mondaine que menait la plupart des jeunes gens de son âge.

Grâce à ses talents de mage, à ses connaissances juridiques, ainsi que les conseils avisés de son oncle maternel Xin Nahalem, Valandir avait pu obtenir un poste convoité au sein de la magistrature et devenir un juge de l’empire en dépit de son jeune âge. Assurément, il s’agissait d’une éminente fonction et celle-ci accaparait une grande partie de son temps et de son énergie. Aussi l’elfe aux cheveux neigeux avait-il pris pour habitude de se rendre dans ce parc afin d’y jouir d’un peu de quiétude et se ressourcer. Entouré de ce magnifique écrin végétal, ce dernier se laissait aller à jouer l’un de ses instruments et aujourd’hui il avait opté pour le violon, faisant naître du pincement des cordes des notes douces et mélancoliques. Tandis que le blanc était entièrement absorbé par sa musique, fermant ses paupières ourlées de cils immaculés, le son d’un autre instrument se joignit au sien, apportant un accompagnement à sa mélodie. Bien que ses yeux demeurent clos, Valandir reconnut sans peine l’auteur de ces notes à sa manière de jouer, et celui-ci n’était autre que son oncle. Ses lèvres de rose et de nacre esquissèrent un sourire et il continua à jouer, comme s’il n’avait guère remarqué sa présence, et ce n’est qu’à l’instant où la dernière note s’éteignit que l’elfe souleva ses paupières, dévoilant ses magnifiques prunelles d’azur.

- Bonjour mon oncle, c'est un plaisir de vous rencontrer, dit-il d’un ton empli d’aménité. Je ne pensais pas vous rencontrer aujourd’hui et de manière si imprévue, car je sais à quel point vous êtes accaparé par vos multiples obligations en tant qu’arcane et par le ministère dont vous avez la charge.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Dim 25 Mar - 21:10
Xin ne manqua pas de sourire quand après que leur petit numéro musical fut terminé, Valandir entama la conversation sans manquer d'aménité et de la manière polie et respectueuse dont on parlait souvent à ses aînés dans l'empire.

« Tu sais quelle est la différence entre un chef qui fait bien son travail et un chef qui le fait moyennement ? » Il laissa son neveu y réfléchir un temps, puis il ajouta avec amusement. « Un chef moyen a beaucoup de tâches à exécuter en permanence et n'a pas de temps pour lui. Un chef qui fait bien son travail, sait que déléguer est important, mais surtout sait déléguer à des gens de confiance et compétents, à tel point qu'il finit comme moi par avoir facilement de temps en temps du temps à consacrer aussi bien à lui-même qu'à ses proches. » Il laissa Valandir y réfléchir, puis conclut à ce sujet avec aménité.

« Je tâche toujours d'être le meilleur ministre possible pour les services de renseignements et je sais bien que je ne peux pas tout faire moi-même, mais surtout qu'il n'est pas bon de n'avoir que le travail dans sa vie au risque de se surmener. Après tout, c'est apaisé, l'esprit clair et en pleine possession de mes moyens que je peux prendre les meilleurs décisions possibles, mais bon... Excuse moi de cette digression, ce n'était pas l'objet de ma venue après tout. » Il prit un air plus sérieux, même si assez amical et reprit avec curiosité.

« Alors ? Comment trouves tu la dure, mais satisfaisante tâche de juge Valandir ? Je suppose que cela doit faire une bonne charge de travail à exécuter pour toi aussi, mais l'avantage c'est que tu sais en quoi tu es utile. C'est souvent plus difficile après tout quand comme moi on a pas mal gravité autour de l'administration pure et dure, des parchemins n'étant pas forcément après tout une bonne indication des conséquences de notre travail qu'il soit bien fait ou non... » Ne manqua t-il pas de commenter sinon avec un calme humour, en effet on pouvait dire que Xin était un administrateur dans l'âme. Dans tous les cas il ne manqua pas d'ajouter sinon avec une pointe de fierté.

« Et sinon, comment se porte ta maîtrise de la magie lumineuse ? C'est une bonne idée ta part d'avoir voulu emprunter cette voie en parallèle… Une voie qui je t'avouerais me tenterait moi aussi, mais j'imagine que ce serait assez étrange de la part d'un oncle de demander à son neveu des conseils à ce sujet parce que celui-ci est un maître dans ce domaine alors que lui-même n'est qu'un novice. » Conclut-il avec humour, mais il n'était pas gêné en effet d'avouer qu'il n'était pas forcément meilleur mage que son neveu, au contraire sans doute. C'était ironique, mais Xin était probablement le moins bon mage des arcanes pour tout dire, quelque chose qu'il comptait bien corriger à l'avenir car c'était étrange, mais ça soulignait évidemment qu'il était arrivé à se hisser à cette position pour d'autres raisons… Enfin, en somme il était bel et bien intéressé par la maîtrise de la magie lumineuse lui aussi, ce en parallèle de la magie d'invocation qu'il maîtrisait si bien, même si pas encore au pinacle de cet art...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Ven 27 Avr - 21:38
La magnifique symphonie s’était tue, laissant place à la paix et à la quiétude du silence. Valandir éprouvait souvent un léger pincement au cœur lorsque la dernière note mourrait, s’éteignait et disparaissait, laissant place au vide de l’absence.

L’Elfe aux cheveux opalescents écouta la question de son oncle avec attention et l’analysa en pensée, sans que les pétales de ses lèvres ne se descellent. Cependant Xin y répondit de lui-même, et lui donna son opinion, somme toute subjective, à ce sujet.

Le jeune juge réfléchit un bref instant et répondit à son tour d’une voix douce :

- Sans doute mon oncle, c’est une bonne chose que vous ayez quelque fois du temps à consacrer à vous-même et à vos proches. Si tel n’était pas le cas vous ne pourriez pas m’honorer de votre présence aujourd’hui. Dès lors, je suppose qu’il faut en déduire que vous incluez dans votre définition d’un bon chef.

Par la suite, l’arcane expliqua qu’il œuvrait dans le but d’être le meilleur ministre possible, en délégant des tâches à ses subalternes, et que seul un esprit apaisé pouvait lui permettre de prendre les meilleures décisions possibles, tout en s’excusant de cette digression.

- J’en suis bien aise mon oncle. Vous semblez de fort humeur et vous êtes bavard comme un pinson
, répondit Valandir avec un léger sourire et non sans humour.

Après que son oncle l’ait interrogé sur son travail de juge, et souligner l’importante charge de travail occasionnée, le jeune pupille répondit calmement:

- En soi, le travail ne m’effraie pas. Tant que la passion est présente il me semble possible d’abattre des montagnes. Un vieux sage avait coutume de dire choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie.

Les réflexions suivantes du ministre des renseignements firent naître des lueurs amusées dans les prunelles céladon du nécromancien :

- En effet, c’est une voie passionnante. Je ne saurais qu’appuyer votre envie de l’emprunter, bien que je ne sois pas objectif à ce sujet étant moi-même un fervent adepte de cette discipline. Je ne vois pas d’étrangeté au fait que vous me demandiez des conseils à ce sujet, mais je vous préviens d’avance étant un maître rigoureux je ne vous accorderez aucun traitement de faveur en raison du fait que vous êtes mon oncle.

Le ton de sa voix s’était fait espiègle en dépit du sérieux de ses paroles et l’elfe à la chevelure neigeuse gardait ses yeux rivés sur son mentor.

- D’ailleurs si vous le souhaitez nous pouvons déjà débuter votre apprentissage. Avez-vous des questions à propos de la magie des lumières ?
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Dim 29 Avr - 10:23
« Bien entendu. » Répondit Xin avec amusement au fait qu'il s'incluait dans la définition d'un bon chef, autant l'avouer après tout, même si cela pouvait paraître arrogant. De toute manière, s'il ne se considérait pas comme bon, à quoi bon continuer dans ce qu'il faisait ? Il était important de ne pas se surestimer dans la vie, mais il fallait aussi connaître sa propre valeur et se dire bon ne voulait pas pour autant dire qu'on se pensait être le meilleur et n'avoir rien à apprendre, du moins selon lui.

« En même temps ce n'est pas comme si je pouvais longuement discuter de tout et de rien quand je passe mes journées à exécuter ma tâche de ministre ou à donner des ordres à des subalternes. » Ajouta t-il sinon lui aussi avec humour concernant le fait qu'il était de bonne humeur et bavard comme un pinson en cet instant. En effet, disons que ce n'est pas comme s'il pouvait vraiment faire tout ce qu'il voulait quand son devoir le retenait au palais…

« Des paroles très avisées, dommage que de tels sages ne soient plus parmi nous. » Dit-il sinon avec une calme approbation concernant le fait que si l'on faisait un travail qui nous passionnait, ce n'est pas comme si l'on travaillait vraiment. En effet, même si des sages citation comme celle-ci n'importe quel Ikhyldien pourrait en citer une bonne centaine, la réelle difficulté étant non pas de connaître ces sages enseignements, mais d'essayer réellement de les appliquer…

« Nous dirons que c'est de bonne guerre... » Répondit sinon l'oncle du nécromancien avec un mélange d'amusement et de sérieux concernant le fait que son neveu ne lui accorderait aucun traitement de faveur. Sur ce Xin ajouta avec plus de sérieux. « Des questions ? Pas encore, peut-être quand je découvrirais davantage la pratique, car la théorie n'est que la théorie après tout Valandir, on peut très bien penser savoir tout ce qu'il y a à savoir en théorie, seule la pratique peut vraiment déterminer si on l'en sait vraiment autant que l'on pense ou non. » Sur ces belles paroles il s'inclina légèrement face à son neveu, puis conclut avec une teinte d'amusement devant le fait qu'il était en train littéralement d'attendre de recevoir un cours de la part de son neveu.

« Je suis tout ouïe à vos sages enseignements maître Valandir. » Une manière à la fois de le taquiner, mais aussi de lui dire qu'il était prêt, restait juste à voir ce que son neveu désirerait en effet lui enseigner et comment...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Sam 12 Mai - 17:06
En entendant son oncle s’exprimer de la sorte, Valandir ne put s’empêcher de sourire et répondit de sa voix suave :

- Votre franchise vous honore mon cher oncle, vous auriez pu vous confondre en fausse-modestie ou en justifications qui auraient sonné comme des notes dissonantes à mes oreilles mais au lieu de cela vous l’avouez sans ambages.

En effet, le jeune juge préférait que son oncle joue franc jeu en admettant faire preuve d’assurance et de confiance en soi, qu’elle soit justifiée ou non, plutôt que de tenter de le duper en jouant la carte de la fausseté et en prétendant autre chose que ce qu’il pensait réellement et c’était cette sincérité qu’Arandan appréciait chez l’arcane de l’invocation.

En dépit de son tempérament introverti et de l’aura de mystère qui le nimbait, l’elfe aux cheveux argentés détestait qu’on use de mensonges ainsi que d’hypocrisie envers lui, d’une part car ce dernier finissait toujours par s’en apercevoir et d’autre part car il n’aimait guère être pris pour un imbécile.

A présent que leur concerto improvisé venait de s’achever, le calme régnait à nouveau en maitre sur l’écrin de verdure du parc et seuls résonnaient les pépiements des oiseaux et le chant du vent dans le feuillage des arbres. Valandir lui-même savourait la béatitude de cet instant et le verbiage insouciant de Xin ne le dérangeait pas outre mesure, ou contraire il le distrayait et l’arrachait à sa solitude.

- En vérité, j’apprécie de vous entendre bavarder, en particulier lorsque vous employez ce ton empreint de gaieté. A dire vrai, pour ma part, à votre instar, je n’ai pas souvent l’opportunité de converser avec mes subalternes. Que du contraire, mes journées se déroulent le nez plongé au sein d’ouvrages juridiques, à présider des procès ou à rendre des jugements. Dès lors, en discutant de la sorte avec tant de légèreté nous nous rendons mutuellement service en oubliant la pesanteur du quotidien et notre dur labeur. Sans compter que je garde à l’esprit que vous êtes mon seul parent présent dans cette cité.



Ensuite, l'elfe aux cheveux laiteux acquiesça doucement de la tête aux paroles de son oncle et répondit dans un murmure :

- Il est vrai que certains préceptes sont intemporels et traversent les âges sans perdre de leur sagesse. Mais je nourri l’espoir que notre époque saura elle aussi engendrer des grands esprits qui n’aurons rien à envier à ceux des siècles passés.

Après que le juge eut demandé à son vis-à-vis si celui-ci désirait lui poser quelques questions concernant la magie de la lumière ; l’arcane préféra s’en remettre à l’expérience de son jeune maître. Valandir ne put s’empêcher de s’en amuser et ses prunelles d’un bleu aussi sombre que les profondeurs marines s’éclairèrent d’une lueur malicieuse.

- Fort bien, dans ce cas je vais vous faire une démonstration en vous montrant l’un de ces sortilèges afin que vous puissiez juger de ma maîtrise par vous-même.

Arandan réfléchit un bref instant et effectua le geste de dessiner un mur avec le doigt et la seconde d’après un mur de cristal ressemblant à un carré de trois mètres apparut et les entoura. L’elfe à la chevelure diaphane eut un petit rire et dit :

- N’ayez crainte mon oncle ce mur disparaîtra par la suite et ne nous retiendra pas captifs bien longtemps. Il s’agit d’un sort nommé mur de cristal et ce n’est qu’un petit aperçu des innombrables possibilités offertes par cette magie. Ce sortilège se veut avant tout défensif et a pour but de protéger des attaques. Qu’en pensez-vous ?
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Lun 14 Mai - 23:06
Xin n'était pas un elfe de faux semblant, du moins envers ses proches, cela et puis franchement, si quelqu'un prétendait l'aimer que ce soit en tant qu'ami, amante ou bien membre de sa famille, il était censé l'accepter pour ce qu'il était et inversemment. Cela ne voulait pas dire qu'on devait approuver tout ce que faisait quelqu'un qu'on apprécie, ni son comportement en général, mais qu'on devait l'apprécier malgré cela. Personne n'est parfait après tout et heureusement d'ailleurs qu'il existait diverses divergences entre les êtres, car un monde où tout le monde se ressemblerait finirait par être ennuyeux et monotone, mais surtout ne serait animé d'aucun changement un minimum positif. Certes, on pouvait presque dire qu'en tant qu'Ikhyldien Xin était assez conservateur, mais ce n'était pas un conservateur contre le progrès, plutôt un conservateur qui appréciait la politique actuelle de l'empire. Il détesterait par exemple qu'Ikhyld se rapproche au niveau des idéaux de l'empire Akkatonien en affichant un militarisme croissant, après tout quel intérêt de faire ce genre de chose si c'était pour sacrifier ce qu'ils étaient ? C'est pour cela sans doute qu'il s'opposerait sans doute aux adeptes du militarisme revanchards.

« Et pourtant, pourtant je suis sûr que tu serais capable de trouver épouse avant moi malgré le fait que nous semblons décidément tous deux passer une grande partie de notre temps à travailler et à prioriser cela. » Mais cela il le dit avec humour sinon, en réponse aux paroles de son neveu, en effet Xin était toujours célibataire, mais cela ne le dérangeait pas outre mesure à vrai dire, après tout il pensait avoir encore tout son temps à ce sujet. Cela et puis… Dans le pire des cas il pourrait toujours laisser un autre héritage à ce monde que sous la forme de descendants disons, du moins c'était là quelque chose qu'il pouvait espérer en tant qu'arcane d'Ikhyld...

« Peut-être ferons nous partie de ces grands esprits dans ce cas ? Pour ma part j'aimerai bien, même si cela implique que dans quelques siècles on idéaliserait sans doute beaucoup ma personne et mes accomplissements au cours de mon existence par rapport à la réalité. » Ne manqua t-il pas sinon de glisser avec réflexion et humour, il est vrai que l'on avait tendance disons à idéaliser les figures du passé. Était-ce un mal ? Pas forcément, après tout tout le monde avait besoin d'un modèle et des fois il valait mieux disons parfaire ces dits modèles pour qu'ils soient plus honorables et dignes d'être pris en exemple, après tout comme Xin le pensait, la vérité était souvent plus ce en quoi l'on croyait et que l'on faisait vérité que ce qui s'est réellement passé.

Quant à l'enthousiasme visible et éloquent de son neveu quant au fait d'apprendre certaines choses à Xin, cela ne pouvait qu'amuser celui-ci, même si évidemment cela faisait fort longtemps qu'il n'avait pas été l'élève de qui que ce soit, mais disons qu'au fond ce ne serait pas plus mal.

Et le sort qu'employa son neveu était plutôt… Appréciable jugea Xin, en tout cas ce serait le genre qui pourait lui être fort utile en combat, même si évidemment atteindre une expertise dans le domaine de la magie lumineuse rivalisant avec celle de son neveu serait long et difficile.

« Je vois, un sort fort pratique pour quelqu'un comme moi en somme, n'ait pas peur de m'inquiéter en tout cas Valandir, je ne suis pas un apprenti mage impressionable pour un rien. » Il toucha distraitement l'un des murs qui était tout à fait solide, puis reprit avec appréciation.

« Dommage que je sois loin du niveau nécessaire pour lancer un tel sortilège. Je suppose donc que je devrais me contenter de plus modeste en attendant, même si évidemment je serais satisfais véritablement seulement le jour où mon niveau se rapprochera du tiens. » Sur ce il reprit avec amabilité.

« Et concernant les sorts bien plus modestes qu'un mage comme moi pourrait lancer ? Que voudrais tu m'apprendre ? » Après tout autant ne pas brûler les étapes, ne serait-ce que parce qu'il serait incapable de lancer un mur de cristal pour sa part, même si évidemment le sort était fort séduisant en soit.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Mer 23 Mai - 22:37
Valandir gardait ses mires d’eau et d’argent rivées sur Xin, comme s’il cherchait à sonder les moindres replis de son âme, et son intuition lui permis de deviner que nul faux-semblant ou fourberie ne se dissimulait derrière ce masque aux traits angéliques. En politique, rares étaient ceux qui ne cédaient pas aux chimères de la flagornerie ou de la manipulation afin d’assurer leur emprise sur les esprits et gravir les échelons de la hiérarchie sociale. Que le ministre ait su conserver une telle intégrité morale en dépit des inévitables jeux de pouvoir faisait presque preuve d’exploit aux yeux du nécromancien. Lui-même avait à cœur de lutter pour défendre ses convictions, quelque en soit le prix à payer. Dès lors, celui-ci pouvait se révéler capable de mentir par omission, sciemment ou de manipuler certains de ses proches pour parvenir à ses fins. Toutefois, l’elfe éthéré n’y prenait aucun plaisir, que du contraire, il s’affligeait de devoir user de tels stratagèmes le cas échéant.

Par ailleurs, en dépit d’une certaine réserve dont il peinait à se départir, le juge appréciait ces moments d’intimité, loin des regards indiscrets, où tous deux se dévoilaient mutuellement leurs pensées. Du moins celles qui étaient avouables car le nécromancien préférait taire certaines de ses obsessions, par crainte d’inquiéter son oncle. Depuis son arrivée en ville quelques années auparavant, Arandan dont le tempérament était naturellement solitaire, n’avait cessé de se renfermer sur lui-même, se murant dans une indifférence dédaigneuse vis-à-vis des plaisirs faciles dont raffolait la jeunesse Elfique. L’elfe à la chevelure opalescente n’éprouvait qu’un intérêt limité pour les soirées où l’alcool coulait à foison et où le luxe et la débauche régnaient en maitre, préférant se consacrer à l’étude et à son travail. Cependant, ce dernier n’en était pas pour autant un moralisateur et laissait chacun libre de ses choix, même s’il les désapprouvait.

Les paroles suivantes de l’arcane ne manquèrent pas de le faire rire et il répondit en arborant une expression facétieuse :

- Me trouver une épouse ? Allons donc que ferais-je d’une épouse ? Je peine déjà à m’occuper de moi-même alors comment pourrais-je veiller sur un autre être ? De plus, quelle femme accepterais de s’unir à quelqu’un aussi accaparé par son travail et sa quête du savoir. En vérité, j’ai le sentiment que l’infortunée qui accepterait de m’épouser serait bien malheureuse…Je ne suis pas quelqu’un dont on s’éprend impunément.

Valandir pensait chacun des mots qu’il venait de prononcer avec une sincérité candide. Malgré sa grande beauté, son esprit aiguisé et le charme fascinant que lui conférait son aura de mystère ce dernier peinait à trouver l’âme-sœur. Pire, il semblait presque insensible à quiconque et nombre de ceux ou celles qui tentaient de le séduire en ressortaient le cœur brisé. Parfois, le jeune juge cédait et passait la nuit avec l’un ou l’autre de ses courtisans, mais ses aventures, purement charnelles, demeuraient somme très éphémères. Non point que ce dernier soit fermé à l’idée d’éprouver tout sentiment romantique mais il n’en avait jamais eu l’occasion jusqu’à présent et l’Amour se résumait pour lui aux rêveries issues de lectures romanesques.

- Et vous mon oncle avez-vous déjà songé à vous marier ? Après tout, vous êtes un homme influent, fort bien de votre personne, charismatique et intègre. Il existe probablement de nombreuses jeunes femmes qui rêveraient que vous leur passiez la bague au doigt.


Arandan s’interrompit un bref instant et s’enhardit à demander :

- Etes-vous déjà tombé amoureux ?

La question pouvait sembler abrupte et un tantinet indiscrète mais le jeune juge brûlait d’en connaitre la réponse.
La suite de ses propos et leur teneur philosophique intéressa également son neveu qui crut bon de mentionner son avis sur la question :

- Je l’ignore mon oncle. Et je crois que seul le temps détermine lesquels des esprits ont suffisamment marqué la mémoire collective pour que leur pensée survive à travers les siècles et qu’ils accèdent à une forme d’immortalité.

Ces dernières paroles faisaient profondément écho dans l’âme du nécromancien car plus que tout au monde, celui-ci désirait vaincre la mort et devenir un immortel. Toutefois, il préféra garder cette quête secrète et continua avec un doux sourire:

- Je pense pouvoir comprendre votre envie de marquer l’Histoire, même si cela implique une idéalisation de votre personne. Mais à bien y songer, nombres d’esprits remarquables sont restés dans l’ombre en dépit de leur talent ou de leurs accomplissements. Il suffit de songer aux nombreuses épouses qui jouent parfois un rôle majeur dans la carrière ou la réalisation de leur époux et dont le nom s’est perdu dans les dédales de l’Histoire.

Le dernier évoqué par Xin ne manqua pas de faire légèrement rosir les joues diaphanes de Valandir :

- Veuillez m’excuser, je suis si accoutumé à utiliser des sorts de haut-niveau que je n’ai pas pensé que celui-ci serait un peu inapproprié pour une première leçon. Mais ma foi, cela vous donne un avant-goût de ce que cette magie permet d’accomplir et j’espère que désormais vous aurez l’envie d’apprendre et l’ambition de vous hisser à un tel sommet. Je vais à présent vous montrer un sortilège plus adapté à votre niveau et qui serait l’idéal pour un débutant.

L’elfe-magicien se concentra et ferma le poing, faisant apparaître une petite boule de lumière dans la paume de sa main. Celle-ci s’éleva dans les airs, éclairant les alentours et Arandan se tourna alors vers l'arcane de l'invocation :

- Ce sort est assez simple et me semble parfait pour débuter, je ne nourris nul doute que vous soyez capable d’en faire autant.

Après cela, ce dernier se tut et attendit que Xin réalise à son tour le sortilège en question.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Sam 26 Mai - 22:48
Xin ne manqua pas de glisser avec une certaine complicité à son neveu par rapport au fait que ce dernier estimait qu'il aurait bien du mal à trouver une épouse.

« Qui te dis que ce sera une épouse qui aurait besoin que tu t'occupes d'elle ? Si ça se trouve ce pourrait être l'inverse, quoiqu'il en soit la vie est telle qu'elle est, des fois l'on trouve l'amour tout à fait par hasard je suppose. Je ne suis pas le genre à croire au coup de foudre, mais tu es encore bien jeune après tout, tu as toute la vie devant toi. Assez aussi bien pour entreprendre un temps de te consacrer surtout à ton travail, puis qui sait ? D'avoir de temps en temps d'autres priorités à l'avenir. »

Mais bon, lui même n'était pas disons un bon exemple à ce sujet, après tout il consacrait en grande partie de son existence à son devoir et c'était peut-être pour cela en effet qu'il n'était-lui même pas marié alors que son âge commençait à se faire respectable. Disons qu'en comparaison s'il avait été humain, il aurait sans doute la soixantaine ou la cinquantaine. Mais bon, comme tout elfe il paraissait jeune jusqu'à atteindre vraiment un grand âge et là encore il ne perdrait pas vraiment beaucoup en beauté… Au point qu'il avait d'une certaine manière pitié pour les vieillards humains dirons nous, après tout le temps n'était guère tendre avec eux alors qu'ils ne le méritaient pas forcément.

« Qui te dit que j'aime les femmes ? » Ne manqua pas en tout cas de répondre Xin avec esprit quand son neveu lui renvoya la question de pourquoi il ne se mariait pas. Puis plus sérieusement il reprit pensif.

« En vérité c'est probablement parce que je suis trop exigant, ou bien parce que j'aimerai une épouse comme moi en quelque sorte. Pas parfaitement identique je veux dire, mais qui serait mon égale en bien des points. » En somme, autant dire qu'il faudrait une femme d'un genre bien particulier, le genre qui cherchait sans doute autant que lui à trouver quelqu'un de très habile. Autant dire que ça ne faciliterait pas les choses en ce sens.

« Je suppose que toi comme moi aimerions faire parti de ces grands esprits qui survivraient d'une certaine manière à travers les mémoires par la manière dont ils ont marqués le monde n'est-ce pas ? » Ne manqua t-il pas sinon de demander avec complicité à son neveu à ce sujet. Pour sa part il ne doutait pas qu'ils y arriveraient, que ce soit lui qui était bien partit ou son lumineux neveu qui avait beaucoup de potentiel et encore toute la vie devant lui. Si ce dernier devenait un arcane un jour, ça n'étonnerait même pas le ministre pour tout avouer.

« Dans de tels cas, est-ce que ces personnes qui sont restées dans l'ombre ne survivent-elles pas tout de même par l'influence qu'elles ont eut sur le monde ? Il est vrai que tout le monde ne peut pas compter sur la postérité posthume, mais tout nos actes ont des conséquences dans les faits et on ne pourra pas retirer que les leurs en aient eut beaucoup qui nous affectent sans doute encore aujourd'hui, peut-être est-ce là en vérité le plus précieux des héritages, encore plus qu'une simple gloire posthume. » Mais bien entendu c'était une manière de voir les choses assez romantique dirons nous, mais qui lui plaisait bien tout de même.

« En effet Valandir, rien de mieux pour motiver quelqu'un que de lui montrer les sommets qu'il pourrait atteindre avec des efforts et de la détermination, je pense qu'en pratiquant un peu tu pourrais devenir un excellent professeur à terme, du moins si l'envie d’enseigner la magie à d'autres personnes que moi te taraudait. » Ce qui n'était sans doute pas le cas, du moins actuellement. Dans tous les cas Xin fit donc comme Valandir le dit et se concentra longuement pour finir lui aussi par invoquer une boule de lumière dans ses mains…

« En effet, ça n'est pas bien dur, même si j'ai sans doute mit bien plus de temps qu'il ne l'est désirable. » Commenta donc l'arcane qui se concentra pour faire disparaître la boule, mais par accident il fit l'inverse et celle-ci éclata dans un flash lumineux soudain qui n'eut rien de dangereux, mais qui fut bien gênant disons…

« Rassure moi, toi aussi tu faisais de telles erreurs au début ? » Finit d'ailleurs par demander l'arcane suite à cela avec humour, puis il reprit d'un air amusé.

« Essayons quelque chose de plus complexe, je pense que je vais avoir du mal, mais je me sens en confiance malgré tout. » Peut-être brûlait-il les étapes, mais… Qui ne tente rien n'a rien après tout. Surtout qu'il imaginait qu'il y avait bien des sorts que Valandir n'employait pas tous les jours qu'il serait ravi de ressortir en cet instant, alors autant ne pas le priver de ce petit plaisir.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Mer 13 Juin - 19:47
Valandir sourit à la remarque de son oncle, qui n’était finalement pas dénuée de vérité car si certaines femmes attendait de leur époux qu’il veille entièrement à leur bien-être, les traitant telles des divinités vivantes, d’autres se montraient au contraire maternantes, tandis que certaines recherchaient une totale égalité au sein de leur couple.

- Il est vrai que la vie réserve bien des surprises et que le mieux à faire c’est de prendre les évènements tels qu’ils sont en s’y adaptant et en gardant une certaine capacité d’émerveillement. Pour l’instant, je ne songe guère au mariage, mais je changerais peut-être un jour d’idée car je ne suis pas fermé d’esprit au point d’exclure totalement cette possibilité. Quant au foudre, peut-être l’avenir vous fera mentir, dit-il d’un ton malicieux. J’ignore s’il existe des individus prédisposés au coup de foudre mais j’ai oui dire que certains qui rejetaient l’idée ont changé d’opinion après que cela leur soit arrivé. Peut-être avons-nous tort de croire que nous pouvons tout contrôler, y compris nos sentiments et notre manière d’aimer.

Arandan ne put s’empêcher de s’esclaffer à la remarque de Xin sur le fait qu’il n’aimait peut-être pas les femmes et il rajouta à brûle-pourpoint en susurrant d’un ton complice :

- Et qui vous dis que moi aussi je les aime ? Pourtant c’est ce que vous sous-entendiez en me disant que je prendrais une épouse avant vous. Mais il est vrai qu’étant sensible à la beauté des deux sexes, il se peut que je m’eprenne d’un homme plutôt que d’une femme et que là aussi la vie me réservera sans doute une part de mystère.

Les prunelles céruléennes du jeune mage se dardèrent sur son oncle tandis que ce dernier écoutait avec attention ses propos:

- Il est intéressant de constater que vous désirez une femme qui vous égale et non pas l’une que vous pourriez traitée comme une subalterne. Certains hommes craignent qu’une femme puisse les égaler ou les surpasser en intelligence ou en pouvoir mais peut-être manquent-ils de confiance en eux ou désirent-t-ils conserver une forme de pouvoir. Et comme vous êtes un homme doté de multiples talents votre tâche n’est guère facilitée. Cependant j’imagine que vous avez certainement l’occasion de rencontrer des femmes à la fois belles et talentueuses grâce à votre fonction d’Arcane. Aimeriez-vous une épouse qui occupe également une haute fonction politique et qui partage vos valeurs et vos idéaux ?

La suite des paroles de l’arcane de l’invocation laissa le nécromancien songeur et il répondit avec douceur :

- Je crois que les êtres conscients de leur finitude recherchent tous une forme d’immortalité, peu importe le moyen de l’obtenir. Certains le font à travers leur descendance, d’autres à travers des œuvres artistiques, en changeant le monde ou en laissant leur empreinte dans l’Histoire et enfin…

Valandir s’interrompit, balbutiant, il n’allait tout de même pas confier à son oncle qu’il convoitait non pas l’immortalité au figuré mais au sens propre et cherchait à acquérir la jeunesse éternelle en terrassant la mort, la maladie et le vieillissement.

En révélant une telle chose, il craignait que le ministre ne le prenne pour un dément car ce secret semblait inavouable à quiconque et les études que le jeune elfe menait à ce sujet demeurait un grand secret. Aussi se mordant les lèvres et faisant un sourire forcé, il changea rapidement de sujet :

- Oubliez mon oncle, je m’apprêtais à dire une bêtise et j’en rougis de honte à la seule pensée. Et en souriant il poursuivit :

- Je crois que tous les maillons ont leur utilité dans la grande chaine de la vie, qu’un simple gain de riz peut faire pencher la balance et que le battement d’aile d’un papillon, aussi insignifiant semble-t-il peut provoquer des tempêtes à l’autre bout de la planète. Peut-être que le désir de nous couvrir de gloire relève-t-elle d’une forme de vanité, bien que légitime, mais que chaque être qui existe demeure dans une sorte de mémoire universelle, qu’aucune vie n’a été vécu en vain même si elle disparait. Mais ces considérations doivent vous paraître bien mystiques j’imagine.

Son oncle s’essaya ensuite à faire apparaitre une boule de lumière, ce qui dégénéra bien vite et heureusement celui-ci loin de se décourager prit la chose avec humour et Valandir aussi éclata d’un rire cristallin :

- Vous vous débrouillez très bien mon oncle. Et contrairement à l’opinion populaire, les erreurs sont souvent nécessaires au processus d’apprentissage et permette de progresser car on apprend souvent plus de ses erreurs que de ses réussites. Dès lors il ne faut pas craindre l’échec mais plutôt le voir comme une opportunité de progression. Quant aux erreurs mon oncle, il m’arrive encore d’en faire même après des années pour la simple et bonne raison que malgré certaines aptitudes et mon expérience je demeure un être perfectible.

Après cela il demanda à son neveu quelque chose d’un peu plus complexe et le jeune juge réfléchit à trouver un sort à la fois suffisamment complexe pour que son oncle y trouve de l’intérêt mais assez simple pour qu’il ne se décourage pas afin d’opérer une progression étape par étape et équilibrée.

- Nous avons vu en premier lieu un sort défensif et en deuxième lieu un offensif, à présent je vais vous montrer un sort qui affecte le mental.

L’elfe éthéré ferma les yeux et se concentra brièvement pour effectuer son sort :
-Légitime autorité : 250 points de mana
Le mage irradie d'une telle présence autoritaire et radieuse qu'il obtient un bonus de 10 pour ses tests d'intimidation pendant 3 minutes.
Geste clé : Bander sa volonté et visualiser l'effet du sort (instantané).
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Ven 15 Juin - 21:36
« C'est là un sujet sur lequel je n'ai pas vraiment de réponses je t'avouerais, même si j'ai le sentiment qu'il vaut mieux un coup de foudre sincère dans ce cas qu'un dû à un quelconque artifice magique. » Commenta t-il sinon avec humour à ce sujet, il existait après tout certains charmes pouvant aider à gagner le cœur de quelqu'un plus ou moins temporairement disons. Ce que Xin trouvait… Atterrant en soit, après tout quel intérêt de débuter une romance si c'était en sachant parfaitement que l'on n'y serait pas arrivé sans un petit coup de pouce de la magie ? Oh bien entendu la magie était pour lui comme pour beaucoup d'elfes et d'Ikhyldiens un art sacré qui devait être estimé et vénéré, mais il ne devait de ce fait pas être utilisé de manière libérale et peu responsable. Ce serait à la fois insulter la magie en elle-même et le rôle qu'étant censé assuré ceux qui étaient bénit d'un puissant potentiel.

« J'ai envie de dire, que ce soit un homme ou une femme dont tu t'éprennes mon neveu, pense à me présenter cette personne, je suis très curieux de voir après tout quel genre d'être serait arrivé à s'arroger à ce point ton affection. » Taquina t-il sinon avec un brin d'amusement, sans doute que la personne qui séduirait Xin d'ailleurs serait elle aussi très intéressante à sa manière. Après tous il n'était pas le genre d'elfe à éprouver de grand sentiment pour n'importe qui, coup de foudre ou non...

« Je ne pense pas qu'une femme qui partage entièrement mes valeurs et idéaux serait forcément celle que je voudrais. Bien entendu je ne désire pas non plus l'inverse, après tout il faut que nous puissions quand même nous entendre même si nous aurions ainsi de quoi débattre et longuement discuter de façon intéressante. Une épouse à haute responsabilité ? Sans doute, même si ce ne serait pas ce qui compte le plus. Dans les faits je veux aimer quelqu'un de tout à fait indépendant, je trouverais cela à la fois plus beau et sincère car elle ne serait pas avec moi car dépendant de moi, mais aussi car ça éviterait que l'union se détériore à terme car l'un dominerait l'autre. » Mais bon c'était là ses goûts, puis quand ils parlèrent du sujet de l'immortalité subjective. Xin se contenta de sourire et de glisser à Valandir qui lui disait d'oublier car il avait faillit dire une bêtise.

« Ne t'inquiète pas Valandir, et je peux comprendre qu'en effet beaucoup désirent devenir immortels d'une manière ou d'une autre. Même parmi les nôtres, alors que notre race à une longue vie. Je suppose donc qu'un tel besoin est d'autant plus criant chez celles ayant bien moins de chances que nous comme les humains. » Ce en quoi il les plaignait d'une certaine manière, même si ça semblait les doter dans les faits d'une énergie et activité rare parmi les races ayant une plus grande espérance de vie. Après tout ils devaient sans doute faire les choses avec plus de hâte comme ils avaient moins de temps devant eux.

« Mystique peut-être, mais c'est la manière dont tu perçois ces considération qui est mystique dans ce cas, pas forcément celles-ci. Pour te donner un exemple, un Akkatonien pourrait dire la même chose avec des arguments purement basés sur la rationalité, mon point de vue là-dessus n'est pas forcément moins mystique que le tiens d'ailleurs. Au final je suis donc assez d'accord avec toi mon neveu à ce sujet, même si notre point de vue n'est pas forcément exactement le même sur la chose. » Il sourit doucement, puis quand l'entraînement vint, il resta assez détendu, même si plus sérieux aussi. Ce qui était tout à fait normal, surtout qu'il s'entraînait à l'usage d'une magie encore nouvelle pour lui, comme en témoignait le rire cristallin de Valandir devant sa première maladresse…

« Ne serais tu pas par hasard indulgent envers-moi parce que je suis ton oncle ? »
Ne manqua pas sinon de demander le ministre avec amusement à Valandir qui précisa qu'il n'était pas mal en soit de faire des erreurs, ce avant de reprendre plus sérieusement. « Tu as raison, il vaut mieux de toute manière faire des erreurs en un tel moment qu'en une situation plus grave ou périlleuse pour moi. » Après tout c'était l'intérêt de s'entraîner en soit, pour être mieux préparé à une situation réelle. C'est ce qui différenciait d'ailleurs une armée composée de miliciens levées à la hâte d'une armée constituées de soldats entraînés même si encore peu aguerrit au combat en situation mortelle.

« Hum eh bien. » Ne manqua pas sinon de dire Xin fasciné en voyant l'effet du nouveau sort qu'avait lancé son neveu. Ce dernier paraissait tout à coup bien plus imposant dirons-nous.

« Un sort très utile quand tu émet un jugement je suppose. » Commenta t-il donc avec amusement, puis tentant de lancer le sort, il se concentra alors et fit de son mieux… Sentant que sa magie commençait à s'écouler de son corps avec abondance, il finit par demander.

« Cela te paraît-il satisfaisant ? Je ne crois pas rivaliser en tout cas avec la radiance qu'a gagné ta présence grâce à ce sort pour l'instant. » Observa t-il sinon, en effet, disons que Valandir semblait tout à coup aussi radieux qu'un soleil fait elfe.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Jeu 5 Juil - 18:16
Valandir eut un petit rire lorsque son oncle l’informa que peu importe la personne dont son neveu s’éprendrait, il serait désireux de la connaitre afin que découvrir celui ou celle qui aurait ravi son cœur. En effet, le juge semblait parfois tellement inaccessible et insensible aux jeux amoureux qui faisaient la joie des elfes de son âge que la curiosité de Xin pouvait se comprendre. Pourtant ce n’était pas faute de succès auprès de la gente féminine voire masculine que Valandir demeurait célibataire, mais simplement car nul n’avait été capable de susciter en lui le vif désir de contracter une union. Par ailleurs, ce dernier prenait l’engagement très au sérieux et s’il se sentait capable de n’aimer que rarement dans sa vie, il pressentait que ses élans se révéleraient intenses à défaut d’être fréquents.

- Le jour où je rencontrerais l’âme-sœur je ne manquerais pas de vous en faire part et je crois même que vous serez le premier informé,
termina-t-il avec un sourire énigmatique.

Peut-être que Xin risquait de devoir patienter un long moment, mais l’elfe aux cheveux opalescents n’était pas opposé à l’idée de lui présenter sa ou son bien-aimé le jour où cela arriverait. Après tout, l’arcane de l’invocation était l’un des rares membres de sa famille encore en vie et le frère de sa mère décédé. C’est alors que le nécromancien songea avec tristesse qu’il n’avait jamais connu cette dernière car elle était morte à sa naissance et son pouvoir magique lui permettant de communiquer avec les âmes disparues ne lui permettait pas de la ramener auprès de lui. Au moins son oncle maternel avait continu l’infini bonheur de pouvoir passer des années à ses côtés quand elle était encore en vie et Valandir ne put s’empêcher d’éprouver une pointe de jalousie.

- En effet, il est intéressant d’avoir une complémentarité à l’intérieur d’un couple afin que vous puissiez échanger vos idées ou aborder différents thèmes en ayant chacun votre sensibilité propre et en enrichissant mutuellement le débat grâce à des points de vues divergents. Quant au reste, sans doute prônez-vous une vision égalitaire du couple, laissant à chacun une grande part d’autonomie ce qui diffère d’un schéma traditionnel et dissymétrique où l’un dominerait l’autre. Pour ma part, je n’ai pas d’avis sur la question en ce qui concerne un éventuel couple, je crois que je suis assez ouvert pour m’adapter à différents schémas de couple tout en ayant mes limites bien entendu et en souhaitant que mes envies soient respectées.


Les paroles suivantes du ministre sur le désir d’immortalité et la courte espérance de vie des humains firent réfléchir le juge et il répondit :

- Je crois que c’est la raison pour laquelle les humains sont si attachants. Ils sont à la fois si fragiles, si éphémères et semblent posséder moins d’atouts que les autres races, du moins ils peinent plus à exceller dans certains domaines contrairement aux races plus spécialisées néanmoins peut-être est-ce paradoxalement ce côté mortel et perfectible qui les rend si intéressants. Qu’en pensez-vous ?

La suite de la conversation prenait une connotation philosophique des plus intéressantes et le juge reconnut l’esprit aiguisé de son oncle.

- En effet, tout est affaire de perception. Mes considérations ne sont pas mystiques en tant que telles mais subjectivement je les perçois ainsi car il est difficile d’appréhender la véritable nature des choses et que nous analysons le monde à travers le prime de notre subjectivité qui est en grande partie lié à notre vécu et à nos expériences.

Ensuite, le nécromancien montra d’autres sorts de magie de lumière à son oncle et celui-ci semblait se débrouiller très honorablement pour un débutant.

- Félicitations mon oncle. Je vois que vous vous débrouillez très bien et je ne doute pas que vous arriverez à maitriser la magie de la lumière. Par ailleurs, vous savez utiliser la magie des invocations. Est-ce que vous pourriez me faire des démonstrations d’un ou de plusieurs de ses sorts ? Je suis curieux et j’aimerais bien voir ce que vous êtes capable d’invoquer.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Ven 6 Juil - 22:50
« Peut-être que c'est aussi parce que tu es encore trop jeune pour savoir ce que tu veux exactement à ce sujet, probablement aussi parce que tu ne t'y es pas encore beaucoup penché si je dois en croire notre discussion. Ma foi, de toute manière ce n'est pas comme si tu manquais de temps pour cela mon neveu, ton existence n'en est qu'à ses débuts après tout. » Conclut Xin avec réflexion et amusement à ce sujet, ce avant de reprendre concernant les humains.

« Les humains ne vivent pas longtemps et ça les pousse à vivre leur vie à un rythme effréné pouvant paraître épuisant pour les autres races. Quant au fait qu'ils soient moins perfectibles, je dirais surtout qu'ils ne sont pas contrairement à beaucoup d'autres races prédestinés à certaines choses par leur nature. Cela leur permet aisément de faire ce qu'ils veulent au final, mais il est vrai qu'ils auront plus de mal à égaler un membre d'une race avantagé dans un domaine dans celui-ci, au final la nature leur a doté d'autres atouts on va dire, sinon je suppose que leur race se serait éteinte depuis longtemps. Après je crois que leur force vient surtout de leur entêtement dans les faits. Un philosophe de notre peuple un peu cruel avait dit un jour que les humains sont trop stupides pour renoncer vraiment à un projet de manière définitive, quand ils échouent ils continuent à persévérer sans cesse quel que soit l'entreprise et ce jusqu'à réussir finalement, quel qu'en soit le coût. » C'était à réfléchir, mais pour sa part Xin trouvait cette idée amusante, quand à l'histoire des perceptions...

« Je ne vais pas te faire subir les théories philosophiques à ce sujet, mais j'avais entendu parler des expériences de certains sages qui clamaient qu'en vérité nous ne voyons pas le monde à travers nos yeux et nos sens, mais que nous ne faisions que l’interpréter d'une certaine manière. Qu'au final celui-ci ne pouvait pas vraiment être appréhendé dans sa globalité car il faudrait pour cela doter de perceptions universelles. »

Puis quand son neveu le félicita sur l'usage de la magie lumineux, Xin sourit légèrement, avant d'arborer un air amusé quand Valandir lui demanda une petite démonstration de la magie d'invocation.

« Bien entendu Valandir, laisse moi juste le temps de réfléchir à quel sort je vais lancer devant toi. » Ce qui ne prit que quelques secondes, ceci fait il incanta une trentaine de secondes et tout à coup…

Une armée entière, d'un millier de soldats sembla se matérialiser autour d'eux, des soldats d'Ikhyld que ce soit des samouraïs ou des chevaliers d'Ikhyld ainsi que des mages et autres guerriers qui semblaient les regarder calmement. Xin arriva même à les faire se mouvoir un peu et grogner certains et dit alors avec amusement.

« Ils ont l'air aussi convaincants que des vrais n'est-ce pas ? C'est un sort assez coûteux à lancer, mais crois moi ça peut faire son petit effet quand bien utilisé. » Il dissipa alors l'illusion et entreprit de lancer un sort plus léger, il invoqua alors un shamisen dans ses mains, puis le tendit à son neveu avant de dire avec complicité.

« Vas-y, tente d'en jouer un peu, je te promets qu'il est tout à fait fonctionnel même si évidemment ça ne vaut pas un Shamisen fabriqué par un véritable maître artisan. » Mais bon, si c'était aussi facile d'invoquer de véritables œuvres d'arts, disons qu'à un moment donné ce genre de professions auraient disparues, donc heureusement pour elles qu'elles n'étaient pas aussi facilement rendues obsolètes.







Sorts utilisés :

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Sam 1 Sep - 18:20
Valandir baissa doucement ses paupières ourlées de cils blanchâtres et ses lèvres s’étirèrent d’amusement en entendant les paroles de son oncle concernant sa jeunesse et le fait que son existence n’en était qu’à ses débuts. C’était sans doute vrai, en dépit du fait que le jeune elfe éprouvait parfois l’indicible sentiment que son âge psychologique et son âge physique ne coïncidaient pas. Se sentait-il plus vieux qu’il ne l’était réellement ? Parfois, tandis qu’à d’autres moments ce dernier éprouvait l’impression inverse.

- Certes mon oncle, pour un elfe je suis encore jeune et notre race est censée apprendre moins rapidement que les humains, du moins si on en croit les généralités car j’imagine qu’il existe toujours des exceptions à la règle. Pourtant, mentalement j’ai parfois le sentiment d’être bien plus âgé que ne le laisse deviner mon apparence et d’autres fois c’est l’opposé, au point que je me sentirais presque comme un enfant-elfe. Je crois que pour certaines personnes il existe un décalage entre leur âge réel et leur âge ressenti. Et vous mon oncle est-ce qu’il vous arrive de vous sentir plus vieux ou plus jeune dans votre esprit que ne le laisse supposer votre âge ? Mais vous avez raison, si la vie m’en laisse l’occasion je pourrais certainement découvrir ce que je veux.

La suite de leur discussion s’orienta rapidement sur les humains et la manière dont ces derniers vivaient leur existence éphémère, sans doute en redoublant d’ardeur, telle une chandelle brûlant plus rapidement mais également plus intensément. Quant au secret de leur réussite, selon Xin celui-ci résidait dans leur persévérance et leur détermination à toute épreuve, peut-être pour compenser leur nature plus perfectible que celle d’autres races. Au fond, leur combat pour transcender leur faiblesse et surpasser leurs limitations avait quelque chose d’héroïque et d’émouvant à la fois.

- J’imagine que c’est ce qui rend les humains si attendrissants, ce combat incessant qu’ils mènent à la fois contre la faiblesse de leur propre nature et la Nature au sens large qu’ils tentent de dominer. Certains vont même jusqu’à chercher à rallonger leur existence et à dépasser leur condition de mortel, s’entêtant malgré les difficultés. Je me rappelle la très belle citation d’un sage qui disait « ils ne savaient pas que c’était impossible donc ils l’ont fait ». Peut-être est-ce une manière habile de nous rappeler que les véritables limitations sont moins celles qui viennent du monde extérieur que celles que nous nous imposons mentalement, dans une certaine mesure bien entendu.

Valandir écouta avec attention les paroles de son oncle concernant le caractère limitée de leurs perceptions et donc de leurs représentations et acquiesça d’un hochement de la tête.

- Je me souviens d’un mythe qui parlait d’hommes attachés au fond d’une caverne où brûlait un grand feu et qui ne voyait du monde que les ombres projetés sur les parois de cette grotte. Au fond, peut-être sommes-nous comme eux, prisonniers de notre esprit et qui ne voyons de l’univers que des reflets déformés que nous prenons pour la totale réalité.

Leur conversation philosophie s’avérait très prenante et fit naitre une lueur rêveuse dans les prunelles céladon du nécromancien. Il était toujours plaisant de discuter avec une personne aussi cultivée et ouverte d’esprit que le ministre des arcanes et le nécromancien pourrait certainement enrichir son savoir à son contact.
Dès après, Xin exécuta une démonstration de sa magie en faisant apparaitre devant les yeux ébahis de son neveu une armée entière de soldats. Bien sûr ce n’était qu’une illusion mais le résultat se révélait plutôt convainquant et impressionnant. L’elfe aux cheveux d’argent éclata de rire après que son oncle eut fait disparaitre les soldats illusoires.

- Je dois avouer que cette armée fictive était très réaliste et pour qui se fie à ses seuls sens, il est facile de se laisser berner. Merci de m’avoir montré les possibilités de cette magie somme très intéressante. A bien y réfléchir toutes les magies possèdent leurs atouts, à tel point qu’on pourrait presque déplorer d’être limité à l’apprentissage de deux d’entre elles. De la même façon que devant une immense bibliothèque pleine à craquer de livres on peut éprouver des regrets à l’idée qu’une vie entière ne suffirait pas à tous les lire.

Ensuite, le ministre fit apparaitre un shamisen et tendit l’instrument de musique à Valandir en lui proposant d’essayer. Ce dernier esquissa un sourire et le prit avant d’en pincer les cordes délicatement et de tenter quelques gammes.

- Ma foi, il n’est pas si mal et j’en tire des notes mélodieuses. Peut-être ne vaut-il pas un vrai shamisen mais le résultat me semble tout à fait acceptable. Est-ce que cet instrument va finir par disparaitre comme par enchantement ou puis-je le conserver pour un temps indéterminé ?
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Lun 3 Sep - 20:56
« En effet, mais je pense que cela vient du fait Valandir que nous n'avons pas forcément le même degré de maturité pour toute chose. Quelqu'un qui peut être très mature en tant qu'ami ou amant peut ne pas l'être par exemple au sujet de son travail ou bien concernant sa relation avec certaines personnes, notamment qu'ils n'aiment pas. Au final, il faut plus voir la maturité comme une variable en quelque sorte, qui dépend de la situation à laquelle l'on est confronté, qu'un tout uni et égal pour toute chose. »

Ce avant de hocher simplement la tête au sujet des humains, mais sans insister à ce sujet, après tout il y avait à débattre sur chaque race, et il estimait que tout avait été dit, par contre quand à la manière différente que pouvait avoir tout un chacun pour percevoir ce monde…

« En effet, de toute manière je suppose que notre vision du monde malgré tout les efforts que nous faisons sera toujours teintée d'une certaine subjectivité. Après, il est vrai que nous entrons là dans un débat philosophique pur, mais je trouve tout de même intéressant de réfléchir à cela, ça met après tout en perspective certaines choses que l'on croit pour acquis, ce qui est utile notamment quand l'on veut aborder de nouveaux domaines de connaissances ou approfondir ceux existant. » Ce avant d'ajouter satisfait par rapport à sa petite démonstration, mais aussi apaisant.

« Vois cela plutôt comme le fait que comme nous ne pouvons pas être les meilleurs en tout, nous avons toujours besoin de notre prochain et de talents qu'il a pour accomplir de grands projets ou faire ce que l'on ne peut faire. Telle est la société, chacun a son utilité et dépend des autres, c'est en partie ce qui crée des liens entre nous tous, après tout en quoi serait-il nécessaire de s'intéresser tant que cela à notre prochain si nous nous suffisions à nous-même ? » Puis sur ces paroles réfléchit, il reprit avec amusement concernant l'instrument qu'il venait de faire apparaître.

« Tu peux le conserver indéfiniment évidemment, même si je ne pourrais jamais faire apparaître ainsi des outils très précieux ou d'une qualité exceptionnelle, c'est un sort pratique certes, mais il ne faut pas s'attendre à des merveilles. Quoiqu'il en soit... »
L'arcane parut réfléchir alors et proposa avec amusement.

« Que dirais-tu sinon de me faire une démonstration de ta magie et moi de la mienne au cours d'un petit combat magique amical ? Cela m'a l'air d'une idée intéressante et stimulante, reste à voir si cela te convient ou non. » Et quand il parlait de combat magique, il sous entendait qu'ils n'utiliseraient que la magie évidemment, ce qui faisait que Xin ne partait pas vraiment avantagé, mais étant donné que c'était lui qui avait fait la proposition, il assumerait cela. De plus c'était un combat amical entre oncle et neveu, alors autant ne pas en faire une montagne.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Dim 9 Sep - 11:34
Aux paroles de l’arcane concernant la variabilité des degrés de maturité d’une personne selon le domaine concerné, Valandir acquiesça d’un geste de la tête et crût bon d’ajouter d’un ton calme :

- Certes, nous sommes des êtes complexes et multi-facettes et notre évolution n’est pas linéaire ni notre développement homogène. Par ailleurs, je pense que nous ne connaissons pas uniquement des phases d’évolution mais aussi des phases de stagnation voire de régression. Les choses ne sont pas acquises de manière définitive et même la sagesse et la vivacité d’esprit peuvent régression si on cesse de les entretenir ou de s’enrichir à l’aide de nouveautés ou au contraire connaitre un développement fulgurant durant certaines périodes. Je pense que la vie est faite de cycles, de mouvement mais aussi de stabilité et de consolidation. Au fond tout ne serait question que d’équilibre.

La suite de leur conversation tournait autour d’un débat philosophique concernant la subjectivité des perceptions et l’inaccessibilité de la véritable nature du monde en raison de la limite imposée par les sens des êtres vivants. L’elfe aux cheveux vaporeux s’était souvent questionné à ce sujet car depuis son enfance ce dernier se posait maintes questions existentielles sur la réalité du monde environnant, l’origine de la vie, le fonctionnement de la conscience et bien entendu le plus taraudant de tous, la Mort. Ce dernier était hanté par ce terrible constat que chaque être vivant devrait un jour mourir et son désir de combattre cette cruelle réalité à l’aide de ses connaissances et de la magie. Apprendre, se questionner et accroitre son savoir constituaient donc une nécessité pour le jeune nécromancien qui n’hésitait pas à explorer d’autres domaines que le sien car il était avide de nouvelles découvertes.

- En effet, je partage votre idée quant au fait que notre interprétation du monde est teintée de subjectivité, ce qui nous rend la réalité dans sa totalité inaccessible. Néanmoins, certains sages pensent qu’à l’aide de méditation et de longs entraînements nous pouvons atteindre un état de pleine conscience qui nous permet de nous débarrasser des illusions de l’Ego et de percevoir le monde tel qu’il est. Et certains philosophes considèrent que pour le sujet pensant il n’existe pas d’autre réalité acquise avec certitude que lui-même. Mais ce point de vue est un peu radical selon moi et même si nous l’interprétons imparfaitement il existe une réalité tangible en dehors de notre esprit et la science nous aide à l’explorer.


Après cela, Xin ajouta quelques précisions à son point de vue concernant la faiblesse des humains et leur faiblesse, somme toute relative finalement.

- Il est vrai que le monde dans lequel nous évoluons semble bâti sur l’interdépendance des êtres, ce qui favorise les relations symbiotiques. Personne ne possède l’omniscience ou l’omnipotence, à moins d’être une divinité transcendante et c’est sans doute sur cela que repose l’équilibre et la complémentarité.

Les mots de l’arcane de l’invocation firent naitre un léger sourire sur les lippes de son neveu.

- Ce que vous dites sur l’impossibilité des individus à se suffirent à eux même et que c’est ce fait qui leur impulse l’énergie et la motivation à tisser des liens avec autrui, me rappelle une très belle légende que m’avait raconté un sage oriental. Autrefois, les humains ne formaient qu’un seul être androgyne, doté de deux têtes et de quatre bras et jambes. Jugés trop puissants par les dieux, ils furent coupés en deux moitiés distinctes qui donnèrent naissance à l’homme et à la femme. Et notre quête de notre moitié perdue vise à combler ce manque car le féminin et le masculin sont complémentaires et ne peuvent se suffire à eux même. La reproduction sexuée repose sur ce principe sinon nous serions des hermaphrodites, comme certaines plantes ou animaux.

Une lueur de joie s’alluma dans les mires bleutées du jeune elfe tandis qu’il contemplait le shamisen apparu comme par enchantement.

- Si je peux le garder indéfiniment alors le pouvoir de la magie de l’invocation est plus grand que je ne l’aurais imaginé de prime abord. Il est toujours intéressant de découvrir de nouvelles choses et de s’ouvrir à de nouveau domaines, grâce à vous je peux en apprendre plus à ce sujet. Je conserverais ce shamisen qui je le pense me sera utile pour faire quelques gammes et m’habituer à l’usage de cet instrument exotique. Et si par la suite, je le désire rien ne m’empêche de m’en procurer un de meilleure qualité et de garder celui-ci en souvenir de cette journée.

Après cela, le visage arbora une expression pensive et il lui proposa d’un ton amusé de faire un duel de magie amical afin de faire démonstration de leurs pouvoirs magique :

- C’est une excellente idée. Qui plus est, cela nous servira d’entrainement et nous permettra de progresser de manière ludique en joignant l’utile à l’agréable.

Puis Valandir se mit à réfléchir, quelle magie allait-il utiliser lors de ce combat amical ? Beaucoup de sortilèges de Nécromancie étaient illégaux et ce dernier ne voulait pas choquer son oncle en réanimant des cadavres putréfiés ou en invoquant des créatures d’outre-tombe. Sans doute, serait-il préférable que celui-ci use de la magie de la lumière, qui en dépit des apparences était finalement une magie très puissante, si utilisée à bon escient.

- Très bien alors faisons ce petit combat amical. Quelles sont les règles de ce duel de magie et qui donnera le coup d’envoi ?

En effet, si le nécromancien attaquait en premier, il risquait de partir avec un avantage non-négligeable et mieux valait déterminer les conditions de déroulement de ce combat afin que celui-ci se déroule sous les meilleurs auspices et que tous deux partent avec un même pied d’égalité.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Lun 10 Sep - 21:46
« Un équilibre qui dépend de chacun un tel cas. » Se contenta de répondre Xin avec approbation au sujet de la maturité et sagesse dont pouvait faire preuve chacun, ce avant d'ajouter avec amusement concernant la manière dont chacun interprétait le monde.

« Il faut je suppose aussi prendre en compte notre subjectivité qui peut nous faire voir certaines choses et faire abstractions d'autres. Car elle est aussi évidemment un obstacle à une compréhension parfaite et objective de tout ce qui nous entoure. » Ce qu'il ne savait évidemment que trop bien en tant ministre des renseignements.

« Il faut croire que beaucoup de monde aime faire passer des enseignements par des légendes ou histoires de toutes sortes, j'aimerai savoir qui est celui ou celle qui a eut en premier cette idée parmi les races elfiques ou naines, si ce n'est naga, nous sommes après tout parmi les plus anciennes races qui soient, néanmoins je suppose que c'est peine perdue quand ça remonte à aussi longtemps. » Ou alors le genre de quête qui demanderait toute une vie de recherche, autant dire qu'il ne pouvait pas du tout s'y consacrer évidemment avec les responsabilités qui étaient siennes…

« Tu me montreras ce que tu vaux dans ce cas quand tu te seras amélioré Valandir, après tout s'il y a bien un talent autant estimé dans notre glorieux empire que celui pour les arts magiques, c'est celui pour ceux purement artistiques. » Oui, un noble domaine dans lequel s'améliorer en somme et sur ce… Ainsi son neveu acceptait son idée de combat amical et lui laissait donc l'initiative ?

Bien, Xin décida donc de commencer en douceur. Il prit le temps d'incanter pendant 3 bonnes minutes étant donné que Valandir lui laissait le temps et que pour des elfes comme eux trois minutes ce n'était pas grand chose, un sort qui normalement devrait être lancé bien avant un combat et pas au début. Ainsi il fit apparaître un golem de sable faisant la taille d'un petit troll… Et ceci fait, ordonna à ce dernier de saisir Valandir avant de lui-même se mettre sur ses gardes pour voir comment son neveu comptait réagir à cela et allait riposter aussi bien envers-lui que le golem. Après tout il venait de débuter en fort en usant de la magie invocatrice ainsi, mais en même temps c'était tout là l'intérêt de cette dernière… Celle de ne pas avoir à combattre directement soi-même en théorie.





Sorts utilisés :

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Mer 12 Sep - 20:25
Xin commenta les réponses du jeune elfe et celui-ci demeura silencieux, se contentant de hocher la tête en signe d’acquiescement. Après tout, l’essentiel avait été dit et se lancer dans un débat philosophique et métaphysique prenait des heures. Mais approfondir et débattre de tels sujets pouvait constituer un agréable prétexte à des rencontres ultérieures. En raison de leurs responsabilités et de leur emploi du temps chargé, tous deux n’avaient hélas pas souvent l’occasion de se voir.

- Je pense que là où règne l’ignorance, inventer des histoires permet de combler un manque, de répondre aux inévitables questions existentielles que la plupart des gens se posent. Toutes les civilisations possèdent leurs mythes fondateurs et leurs explications concernant l’origine. J’ignore les légendes des nagas, naines et draconiques mais je suppose qu’elles sont certainement plaisantes à entendre et très imagées. Quant à remonter à l’origine des premières races et découvrir de quelle manière elles sont apparues, c’est un véritable défi et beaucoup doutent que cela puisse un jour arriver même si cela n’empêche pas la science et certains érudits d’essayer.

Valandir songea que même ses grands talents de nécromancien et sa capacité d’interroger les voix de l’au-delà ainsi que de connaitre certains évènements du passé ne lui permettrait jamais de remonter si loin.

Les lèvres du jeune juge s’ourlèrent d’un sourire quand son oncle lui proposa de lui montrer, par la suite, ses progrès dans l’art du shamisen.

- En effet, Ikhyld en plus de sa magie possède une grande richesse culturelle et artistique. Et c’est aussi une forme de puissance, au moins équivalente à celle des valeurs de l’empire d’Akkaton. Au fond, il existe bien des pouvoirs et des armes, le savoir en est une, même si à priori celui-ci semble moins fort qu’une épée.


Après cela tout deux débutèrent leur duel de magie et Xin prit l’initiative de lancer son premier sort, commençant, en douceur, par invoquer un petit golem, de la taille d’un troll, auquel il ordonna de saisir l’elfe aux cheveux de lait, tout en se mettant sur ses gardes. Sans doute pour parer à une éventuelle riposte.  Afin de contrer ce premier sortilège, le nécromancien allait devoir réfléchir rapidement et trouver un sort adapté. S’il combattait le golem, son oncle aurait le champ libre pour l’attaquer et mieux valait le cibler lui plutôt que son invocation qui agissait comme une sorte de leurre.

Avant que le golem ne l’atteigne, Valandir brandit son bâton de mage et lui lança une boule de lumière.

Spoiler:
 


Tout de suite après, ce dernier  exécuta un sort lui permettant d’atteindre Xin à coup sûr. et bondit avec grâce et rapidité dans sa direction.

-
Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Duchéen
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan) Dim 16 Sep - 20:11
Xin ne s'attendait pas à ce que sa stratégie simple et grossière évidemment suffise à mettre rapidement fin au combat, c'était juste une manière de commencer celui-ci franchement, mais aussi de pouvoir contempler avec réflexion et vigilance ce qu'allait faire son adversaire en réaction. L'analyse des techniques et stratégies d'un combattant était après tout aisément une étape primordiale à l'obtention d'une victoire lors d'un combat un minimum sérieux.

Et ce que fit Valandir en réponse, fut tout à fait malin et astucieux, car au lieu de s'enfermer dans une réaction et stratégie défensive ou bien de concentrer son attention sur le golem qui pouvait paraître être une menace prioritaire, il opta pour l'offensive à l'attention de son oncle qui évidemment en magicien invocateur expérimenté savait très bien que la mage invocateur lui-même était toujours la cible prioritaire des adversaires l'affrontant lui et les êtres qu'il avait invoqué. Après tout sans mage invocateur en état de se battre, pas d'invocations à devoir affronter…

Ainsi Valandir opta d'abord pour le fait d'envoyer un projectile lumineux sur Xin que celui-ci arriva néanmoins à esquiver sans trop de mal, ce avant d’ensuite user d'un sort qui lui permit de se projeter en direction dans son oncle à toute vitesse, ce qui fut évidemment un assaut bien plus difficile à éviter. Tellement que l'arcane ne l'évita pas vraiment, par contre il sut quoi entamer comme riposte en réaction à cela. Les poings fermés, il ouvrit donc un peu étourdit soudainement ces derniers en direction de Valandir tout en se concentrant, invoquant ainsi des colombes dans l'optique de déstabiliser son adversaire ou le distraire, ce avant de reculer d'un bond et de tendre la main paume ouverte en direction du sol et ainsi invoquer des chaînes qui surgiraient en dessous de Valandir, tout cela évidemment en espérant au moins un peu gêné ce dernier avec ceci. Ceci fait, il débuta immédiatement l'incantation d'un nouveau sort, en espérant évidemment que cette incantation lui laisserait le temps d'achever ce qu'il a planifié, mais aussi au golem d'agir.






Sorts utilisés :

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Oncle et neveu (Pv Valandir Arandan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (m) Patricien ₪ frère, cousin, neveu, mais avant tout un Claudii
» Balthazar Scrooge McDuck. "Juste un pauvre vieux qui ne se souvient que des vieilles ruses"
» Une mauvaise chute vaut mieux qu'une fin insignifiante
» Sigrid, la fille de Bard [fiche validée]
» Un neveu désobéissant. [ft Kili]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade-
Sauter vers: