Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
MessageSujet: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Dim 11 Mar - 9:28
J'avais apprit l’existence d'un monastère réservé aux femme dans les duchées du sud et l'histoire avec les bandits m'avait refroidit sur l'idée de la garder, c'était strictement impossible, pour sa santé mentale et physique. Voir de tels magie était juste illogique a son âge, je souhaitais, pour elle le plus grand bien. Une vie dans la neutralité, la paix et l'harmonie. Ce monastère était niché sur le sommet d'une montagne très hostile, je ne crois pas avoir la force de l'escalader sans paine, Mais a l'aide d'un troll, la monté serait assez aisé, très fort, rare, mais pas introuvable. De plus, sa fait très peur, donc j'aurais la paix sur la route et personne pour parler de mon odeur. Le chemin serait aussi vite fait.


Une foi le jour J, je retrouva mon corps de troll, les incantation habituel puis la créature s'anima sous mes yeux. J'ordonna au troll de me prendre sur son épaule, délicatement et sans brusquer ma fille, une foi assis sur une surface assez plate, le troll commença a bouger, de grand pas long et non-chalant . Le paysage était fabuleux, l'un des plus beau que j,ai vue dans ma vie, la hauteur était spectaculaire et les obstacle ne semblait pas trop nuire a mon chère amis. Ma fille encore endormie, je créait une frousse indescriptible aux yeux des rare passant qui se cachait simplement a apercevoir un troll qui se baladait sur la route vers le monastère. Le plus drôle est de constater qu'ils reprenaient leur souffle une foi la menace écarter.

Une foi au monastère, les femme se cacha en hurlant de terreur, de un, je n'étais pas supposer d'être hostile, bien que je ne le soit pas, venir dans un temple pacifique a dos de troll était bien... inattendue on peu dire. Je décendit du troll avec son aide en me rapprochant du temple sans me préoccuper de ceux qui semblait me trouver un aire hostile, j'aurais pu lui demander de balancé un rocher sur le monastère et d'y causer de lourd dégât, mais j'étais la pour leur demander quelque chose, alors non. Bref, j'étais pas hostile. Le troll tomba au sol dans un fracas immanence, son temps d'animation était expirer, il avait fait son travail, mais je suis pas sur de pouvoir laisser ce truc ici. Je frappa a la porte du temple sans me cacher, en attendant une réponse. Je dit a travers la porte sans attendre de réponse:

-Je ne suis pas ici dans le but de causer des ennuis, mais pour une demande particulière, si quelqu'un veu bien venir, il serait bon de venir parler, le troll est... mort, voila!
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Aucune
Rang social: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 07/03/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Mer 14 Mar - 8:26

Le monastère de Shalia la voix des étoiles se dressait tout en haut de cette montée depuis des millénaires. Officiellement, c'était apparemment toujours la même personne la responsable de ce lieu, était-ce une tromperie pour impressionner les incrédules ? Quoi qu'il en soit, le lieu de paix pour les femmes était toujours là depuis longtemps et il avait résisté au temps. On venait de partout pour y entrer et parfois y rester. La montagne offrait une rude monté à pied, difficile, comme si c'était déjà la première épreuve à affronter avant d'accéder au lieu désiré. Il y faisait froid, le vent et la neige lacerait le visage. Il était dit que dans l'histoire du monastère, très peu de groupe de personnes ont osé attaquer, mais jamais il tomba.

Alors que le nécromancien monté sur un troll commençait à grimper le chemin escarpé, un homme de surcroît, l'esprit de l'eau fit fermer les portes du monastère, mais en se tenant devant seule. Ceux qui osaient affronter la montagne s'écartait, voir rebrousser chemin devant cette manifestation horrible et forcément mauvaise à leurs yeux.

Lorsque le nécromancien fit face au monastère, une femme, une elfe visiblement, très belle dans sa robe légère et vaporeuse se tenait tout en haut des marches en tenant un bâton taillé dans du cristal. Un typhon tournoyait tout en haut à une grande vitesse, et alors que cet homme approchait, cette femme ne faisait qu'observer avec calme sans prononcer un mot. Le grand lac qui entourait le monastère était calme lui aussi, ce qui était une bonne chose pour le visiteur inattendu, seul le vent dessinait à sa surface. Le style de construction du monastère semblait extrêmement ancien et en parfait état. Attaquer d'une manière ou d'une autre ce lieu était une folie, surtout en présence de celle qui en était la gardienne. Elle regarda alors le troll tombé mort peu de temps après l'arrivée de cet homme. De la nécromancie, mais ce n'était pas pour cela qu'elle semblait réagir d'aucune façon pour le moment, à part regarder dans les yeux cet homme. Elle remarqua la présence d'un bébé solidement emmitouflé, et cela devait être la raison de sa présence ici. Qui serait assez fou d'amener un enfant si jeune dans un endroit pareil ?


L'homme approchait avec ce bébé dans les bras, L'apparente elfe se tenait toujours droit avec une petite fée d'eau, qui tournait autour d'elle.



« Va prévenir Irina, que l'on amène des fourrures et de quoi manger pour celle fille. »



Sans autre commentaire, la petite fée d'eau pénétra alors dans le monastère, tandis que les portes s'ouvrirent lentement à nouveau.

« Je serais votre interlocuteur, que voulez-vous exactement ? »



Dit alors d'une voix neutre, qui portait naturellement, la femme sans quitter son regard, alors que peu de temps après, une femme dans un vêtement assez simple dit son apparition se tenant à bonne distance. Cependant, elle semblait avoir une entière confiance en l'elfe, qui faisait comme barrage.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 79
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Ven 16 Mar - 7:37
J'étais là, devant la porte du monastère maintenant ouverte, je ne pouvais plus simplement reculer comme un idiot, je regardais la petite de 3 ans qui dormait dans mes bras, le trajet avait été rapide et c'était supposé représenter, pour certain une lourde épreuve que j'avait bafoué a l'aide de ce troll, mais ca m'étais égale, a ce que je pouvais voir, une très jolie dame ainsi qu'une fée. Je resta devant eux, sans aire hostile apparent, je mis alors la petite de l'avent, toujours sans parler, en sanglot très subtile, floué par la lumière de mon capuchon. Je ne savais pas comment leur dire... ce n'était pas un abandon par choix, mais par devoir, je ne pouvais plus m'occupé d'elle dans cette circonstance. Je recula même d'un pas frêle sur le sol gelé de cette montagne. Oui, je pleurais un peu, quoi de normal pour un père qui est sur le point de laisser la dernière chose qui le rattache à son passé. Je fini par baissé la tête de honte, je voyais tout ceci comme un échec, mais c'était pour lui offrir un avenir meilleur, un avenir dans le quels je ne serais plus qu'un vague souvenir, elle me détestera surement plus tard de l'avoir abandonné, mais j'ose imaginer un jours m'expliqué avec elle lorsqu'elle sera en âge de comprendre. Je commença donc a répondre à sa question.

-C'est pas moi que vous pouvez aider... c'est elle. Je peux pas lui offrir ce dont elle aura besoin pour un avenir sein et une vie harmonieuse. J'ai mené quelque recherches et votre monastère... Pourra faire mon rôle de parent beaucoup mieux que moi.

Je leurs tendit l,enfants que j'avais très bien habiller avant la monté avec une énorme hésitation très apparente malgré mon contrôle de moi habituel. Il y a juste certaine chose qui peuvent surpassé toute légende en toute circonstance. Je devais faire quoi maintenant? Je n'avait pas fait plus attention a leurs pratique. Je posa un genou sur le sol, en guise de respect, après, j'étais en train de demander un énorme service et ravalé ma fierté de sommité de la magie était le minimum que je pouvais faire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Aucune
Rang social: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 07/03/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Ven 16 Mar - 10:47

Shalia observait de haut en bas cet homme avec calme et fermeté, alors que l'autre femme se tenait en retrait avec des fourrures. L'enfant semblait avoir tout de même un certain âge, ce n'était pas qu'un simple bébé. Plus l'âge serait important, plus elle risquait d'en souffrir plus tard, surtout qu'elle n'allait pas lui cacher quoi que ce soit sur la situation. Elle ne savait pas qui s'était, mais il devait avoir une certaine souffrance pour venir abandonner son enfant, du moins, si c'était le siens. Elle pouvait voir en lui une certaine souffrance évidente, ce n'était pas anodin pour lui de faire cela, mais elle continuait à ne rien dire afin de voir quel approche il allait faire. Elle observait le tourmenté se torturer lui-même dans son choix, son unique possibilité à ses yeux, laisser ici cet enfant.

« Nous allons devoir parler, et relevez donc cette tête. »

Cecsue pouvait accepter l'esprit de l'eau à des femmes, elle ne pouvait le faire pour un homme. Elle voyait bien qu'il avait honte, mais il allait devoir assumer ses choix là fuite n'était pas permise. Elle n'allait pas être la seule à prendre ses responsabilités.

« Vous dites que ce n'est pas vous que je peux aider, pourtant c'est vous qui venez déposer cet enfant sur le pas de ma porte n'est-ce pas ? Commencez par me dire où se trouve sa mère. Par la suite, vous allez devoir me dire pourquoi vous ne pouvez lui offrir une bonne vie à cet enfant. »

Dit alors Shalia en laissant la fée s'amuser avec son bâton, car elle se pencha alors vers l'enfant pour la regarder.

« Comment s'appelle t'elle ? »

Demanda l'elfe en relevant lentement ses yeux dans ceux de cet homme.

« Ce monastère est un refuge pour toutes les femmes, je les protège si nécessaire, mais elles sont libres. Pourquoi ne pourriez-vous pas jouer le rôle de parent ? Car il sera impossible pour tout le monde de le jouer sauf vous, nous serons au mieux des tutrices, mais rien ne saura vous remplacer. »

Shalia prit tout de même l'enfant avec un bras, alors que de l'autre elle créa sans aucun effort une petite bulle d'eau afin de la distraire. La femme derrière s'empressa de l'enmitoufler des fourrures, il faisait bien froid dans ses montagnes. La bulle semblait flotter et l'enfant pouvait jouer avec sans se mouiller d'ailleurs. Lorsque l'on maîtrisait parfaitement un élément, c'était aisé. Elle observa cet homme se mettre un genou au sol, et l'esprit de l'eau soupira.

« Vous semblez avoir des moyens, alors pourquoi ne pas modifier votre situation afin de pouvoir élever vous même votre enfant ? Votre... Petite vie est plus importante que la sienne ? Quoi qu'il en soit, si jamais j'accepte de la prendre ici, elle saura tout sans aucune limite et vous serez obligé de venir au moins une fois par an tant qu'elle n'aura pas dix huit ans. Sachez que si vous ne venez pas, je vous retrouverai, et vu que je vis depuis que le monde est monde, mon réseau est assez étendu. Même si je dois venir vous chercher à la cour d'un roi, cela ne me dérangera pas. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 79
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Ven 16 Mar - 16:56
Elle me posa tout un tas de questions, bien que j,ai des moyen phénoménal en terme de magie et que je ne sois pas a plaindre financièrement, ce que je voulais pour elle était la sécurité et une vie normal, chose que je ne pouvais pas lui offrir, j'étais réputer a Teïder pour avoir buté un assassin royale de la pire façon qui soit et de plus, avec une magie interdite, je m'étais évader deux fois de prison. Bref, ils allaient pouvoir me retrouvé si ils voulaient me traqué jusqu'au confins de cette univers et les duchée du sud était remplis de malfrat en tout genre, or ce n'était guerre plus sécuritaire. J'aurais pu la garder et commencer a tuer tout ce qui s'approchait d'elle, mais le destin nous auraient rattraper tôt ou tard. Et vue mon moyen de transport, j'étais assez surpris par ce genre de question, mais son commentaire était valable: c'était moi qui venait porter un enfant au pas de leur porte. Je pris un moment et releva la tête enfin pour la regarder. Elle me parla de sa mère... Une longue histoire dont je préférais éviter de raconter a haute voix, comme ça. Je répondis a cette question avec la plus grande franchise:

-Je... Je préfère éviter le sujet de sa mère, rien contre vous, mais c'est un sujet trop sensible...

Je soupira et me releva en regardant la petite s'amuser avec des bulles, un léger sourire aux lèvre, depuis si longtemps qu'elle n'a pas pu s'amuser ainsi sans se soucier des problèmes qui me tombais dessus. Je répondis ensuite a une autre question: Pourquoi je ne pouvais pas jouer mon rôle de père. Je la regardais puis répondis:

-Je suis classé comme Nécromancien illégal a Teïder, je me suis évader de prison deux foi, la première foi, j'étais tout petit et c'est un autre nécromancien qui a tuer tout ceux qui était entre nous et la liberté et la seconde foi, c'est une Abomination spectral qui a rendu mes geôlier complètement fou, j'ai alors pu les tuer sans trop de mal et sortir. Bref, tout ceci c'est passé avant sa naissance, j'étais prêt a tourné le dos a la Nécromancie et a la magie noir jusqu'a...

Je m'arrêta là, ce que je venais de dire était bien suffisent pour lui faire comprendre le pourquoi du comment et la suite concernait directement ce que je voulais éviter de raconter: la première utilisation de la Nécrose en situation réel sous forme de la plus horrible des tortures magique possible. Ensuite je répondit aux reste de ses questions.

-Elle s'appel Kat et c'est justement a cause de l’impotence qu'elle a à mes yeux que je désire la laisser ici, je ne veux pas d'une vie en cavale pour elle ni qu'elle me voit causé des épidémies de pestes qui permettra de décimer des populations qui n'on rien demandé. De plus, ce n'est pas les finance qui me manque, bien que pour moi, ceci n'a aucune valeur. Bref, elle n'a rien demandé elle non-plus, elle mérite pas de vivre sur les sens aux alertes, ni cette affiche qui resteras si je la garde: La fille d'un monstre. Ma vie? Plus d’importance? Je me suiciderais pour elle, mais on en reviendrais aux même problème: Mon absence et cette foi permanente. Je ferais du mieux que je peux pour les visites, mais j'aimerais devenir un vague souvenir, pour son bien, elle a déjà traversés des épreuve difficile pour en arrivé ici.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Aucune
Rang social: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 07/03/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Lun 19 Mar - 8:39

L'elfe qu'avait face à lui le nécromancien ne semblait guère être étonnée ou intimidée d'une manière ou d'une autre du moyen de transport ou de la manière d'être de cet homme.

« J'imagine que sa mère est morte alors, ou dois-je la faire rechercher ? »

Dit alors dans hésitation Shalia en continuant de regarder cet homme dans les yeux lorsqu'il ne préférait pas parler de la mère. Un enfant humain avait besoin de jouer, et cela lui faisait plaisir d'apporter du bonheur à cette jeune pouce.

« Pour le nécromancien, ça c'était facile de deviner, mais en ne pourrait empêcher un être de s'empêcher d'élever sa fille. Vous avez fait de la prison, oui je vois, mais l'espace vitale est grand, il y a une multitude de pays avec des lois différentes. »

Dit alors l'esprit de l'eau peu émue de cette histoire, malgré les excellente excuses que se cherchaient cet homme. Elle pencha la tête sur le côté en essayant de lire dans ses yeux la suite, mais quelque chose semblait m'avoir décider à poursuivre sa magie à la place de se battre.

« Kat... Je vois oui, vous préférez massacrer la population sans un témoin gênant, que vous ne pouvez tuer. Sachez tout de même que si vous menacez la vie, vous me trouverez sur votre chemin, alors je vous conseils de rester très discret. »

Répondit alors très clairement Shalia à cet homme, c'était une menace claire et directe sans aucune hésitation. Elle n'avait vraiment pas peur de lui, et elle lui pointa un doigt dans sa direction.

« Débrouillez vous, vous viendrez quoi qu'il arrive une fois par an, ce n'est pas grand chose tout de même. L'argent n'est pas un problème, cette communauté est parfaitement autonome et je ne demande rien à ce sujet. Cependant, non, vous êtes le seul lien qu'à cet enfant avec ce monde, alors vous devez être au contraire très présent. Quand Kat demandera des informations sur sa famille, sur son père, je lui donnerai. Vous êtes décidément très égoïste de penser de la sorte, car un jour, elle partira à votre recherche qui use vous soyez ou puissiez être. Un jour cet enfant décidera de partir d'ici, et je ne la retiendrai pas. Elle sera libre de faire comme elle l'entend. »

Shalia soupira légèrement et elle fit signe à la femme d'y aller, alors qu'elle laissa uniquement son père la voir partir une dernière fois. Elle croisa les bras ensuite, pendant que la fée s'amusait à faire occiler le bâton de mage.

« Ici, personne n'ose venir me déranger, car ils savent ce qu'il en coûte. Les dernières armées qui sont venus ne sont pas réparties, alors n'ayez crainte pour votre fille. Cette montagne est un sanctuaire et vous ne craignez rien nin plus à gravir ces marches à la force de vos pieds pour la prochaine fois, car pour le moment, c'est plutôt à ce pauvre troll que je devrais honorer de ma visite. »

La mage de l'eau pressa l'arête de son nez un bref instant.

« Bien, j'accepte votre fille, mais vous ne devez pas être étonné si vous avez déjà étudié ce lieu, mais avez vous quelque chose à dire ou comme exigence à signifier ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 79
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Dim 1 Avr - 9:37
Bon, elle tournait le couteau dans la plaie, oui elle était morte... Je me détourna pour éviter son regard, quelques larme que je tentais de retenir coulait le long de mon visage. Il me semblait avoir été claire: je ne veux pas en parler! Bref, au vue de cette réaction, elle serait totalement bête de commencer les recherches.

Elle continuais d'insister, cette dame avait un problème mental pas possible: Non, je ne peux pas l'élever dans une condition aussi malsaine, Je ne faisais cela ni pour la magie, ni pour le massacre, mais bien pour lui offrir un avenir plus prometteuse que la mienne. Bien-sur que si Les Teïdèrien venait m’agacer, je les tueraient sans la moindre hésitation. MOn second objectif serait de me trouver une cause, un endroit ou vivre avec des condition normal. Oui, si je trouves, je reviendrais chercher la petite, je ne veux pas l'abandonner et ne plus jamais la revoir, aillant pas eu les parents les plus présent du monde, je comprend l'importance d'en avoir un présent. À l’inverse, pour la sécurité et la paix, j'aurais préférer être abandonné. Je hurla a son commentaire sur les massacre, je n'avais jamais rien fait de tels, je cherchais réellement une situation plus propice pour elle. Jamais je n'avais éliminer une vie innocente, j'avais même, toujours fait attention a cela, j'attachait une importance a la vie d'autruie.

-Jamais je n'ai tué un innocent ou même un guerrier qui ne m'avait rien fait, j'ai toujours accordé une importance capital a la vie, cessez vous ineptie a mon égare. Sachez que bien que je sois "Nécromancien" Je suis aussi pacifiste. les seules vie que j'enlèverais sont celle des Teïdèrien qui élimine des gens sans se poser la moindre question, c'est a cause d'eux que je cache ma fille ici. Je me calma pour ensuite reprendre sur mon discours : Si jamais dans un future proche ou lointain, que je puisse la reprendre, je le ferais, mais enlevez vous de la tête que je fais ça pour enlever des vies. Pour la condition, je reviendrais et si j'ai pas envie de gravir ses marches a pied, je prendrai une autre bestiole, rien a faire des rites. De plus, si vous avez envie de discuter avec un troll des cavernes mort-vivent pour l’honorer de votre présence, rien ne vous y retiens, je ne garanties pas de répondant de sa part. Et non, rien a redire a se sujet. Dites lui ce que vous voulez a mon sujet, même si j'insisterais, cela ne changerai pas grand chose.

Des armée avait échouer a envahir ce monastère... très surprenant, des chemin escarper et épuisant a franchir. Ce n'était simplement pas la bonne stratégie, bien que peu de seigneur de guerre serait prêt a retenter l’expérience, le monastère n'était pas non plus imprenable, mais je ne suis pas la pour donner des cours a un entité aussi dépassé en terme de façon de pensée, elle était déjà gentille de s'occuper de ma fille a ma place et j'en avait déjà dit beaucoup et probablement que leurs rites ne me donnait pas le droit de faire cette épreuve comme je le voulais. Je répondis simplement:

-Oui, je vous fais confiance, bref pour le troll, on verra si j'ai hâte de la revoir ou si j'ai du temps a perdre a escalader ceci moi-même, je me suis laisser emporter, mes excuses.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Aucune
Rang social: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 07/03/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Lun 2 Avr - 10:53
Shalia observait alors à cet réellement souffrir malgré qu’il manipulait les morts. Ainsi, il aimait vraiment la mère de son enfant, mais ce n’était pas pour cela que l’esprit de l’eau allait montrer la moindre sensiblerie à ce propos. Elle restait droite, ferme et noble à juger cet homme dans cet instant si difficile pour lui, mais surtout pour cet enfant innocent de tout crime. Elle jugeait que les choses devaient être dites, sans ombrage. Cet homme abandonnait son enfant avec peu d’espoir de pouvoir un jour jouer le rôle de père comme il devrait. Cela semblait encore très douloureux, mais elle était habituée à entendre de sombres histoires.

« Qui a tué la mère de cet enfant et pourquoi ? Si justice doit être fait au nom d’une de mes protégées, alors je m’en occuperais moi-même soyez en certain. Que vous parliez ou non, j’apprendrais ce qu’il me faut de toute manière. »  

Shalia avait beau ne pas avoir eu d’enfant malgré ses millénaires de vie, elle comprenait parfaitement le devoir et les ressentiments qu’un parent pouvait avoir. Elle ne pouvait imaginer un père abandonné son enfant, c’était impossible. Si elle avait un enfant, elle pourrait tout abandonner et tout sacrifier pour pouvoir l’élever dans de bonnes conditions. Alors en effet, elle était insistante afin d’entendre les excuses de cet homme. Rien ne pouvait être plus important que prendre soin de son propre enfant, rien.

« Tuez n’est pas une solution, cela n’apporte que plus de morts. Vous vous enfoncez petit à petit dans des limbes qui un jour seront plus fort que vous. Ainsi et ce même si votre cause aura été noble, les autres ne verront que le sang sur vos mains. Je n’ai aucun jugement sur le fait d’user de la nécromancie, cela m’est égal l’outil tant que cela ne sert que la vie, le bien et la construction. Si vous êtes ici, vous savez que ces terres sont neutres et que je n’ai pas peur de rencontrer n’importe quelle forme de vie, que ce soit un humble paysan, un noble roi ou empereur, et encore le pire des criminelles. Cela ne m’importe peu, car je suis seule juge en mon royaume. Les lois des autres royaumes n’ont pas cours ici. »  

Commença par dire alors l’elfe en glissant doucement ses doigts le long de la joue de l’enfant.

« Ainsi vous êtes l’ennemi de Teïder, très bien, alors allez le plus loin possible avec votre fille. Installez-vous dans un endroit où personne n’a entendu parler de vous, mais j’imagine que vous avez d’autres idées en tête n’est-ce pas ? Tout n’est qu’une question de choix. »  

L’esprit de l’eau soupira légèrement. Elle ne préféra même pas demander ce qu’il avait en tête, mais elle était sûre que ce n’était pas très noble. Elle glissa ses mains contre son ventre en observant le nécromancien.

«  Dans un future proche ou lointain vous reviendrez reprendre votre fille ? Il faudra pour cela qu’elle le veuille bien … Comme chaque femme ici, elle sera libre de ses choix et je défendrais cette liberté contre tout et quiconque. Je vous conseils ainsi de venir le plus possible pour qu’elle ne voit pas en vous un simple étranger. »  

C’était un autre conseil, après tout l’on venait de très loin pour venir prendre des conseils auprès d’elle, et ce même si ce n’était pas agréable à entendre.

« La tradition est présente pour une bonne raison, cela me permet d’évaluer le respect, la noblesse d’âme d’une personne, la force de ses convictions et bien d’autres choses. Pour le moment, j’ai une piètre vision de vous.   »  

Dit alors la haute prêtresse de ce temple sans avoir la langue dans sa poche.

« Alors maintenant, si vous avez une dernière chose à dire, faites le donc.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 79
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Ven 6 Avr - 22:35
Elle voulait faire justice a ma fille, pourquoi pas, mais justice avait déjà été faite et cela ne m'avait rien apporter de plus a part une étrange satisfaction, je me remémore encore les souvenirs de cette homme se tordant dans une douleur inimaginable dans des cris inhumains alors que la mort ne voulait pas de lui. Si elle croyais que je n'avais pas eu le cran de rendre justice a mon épouse, elle avait bien tord, je ne m'étais pas contenter de la regarder mourir, vengeance avait été accomplie en même temps que son geste odieux. Je répondis presque instantanément:

-Je n'est pas chercher qu'a fuir, il a connu le centuple de la souffrance que ma femme a subis ce jours là avant sa mort. La Nécrose a dévorer son corps aussi lentement que possible, ne vous déplacez pas pour une dépouille.

Oui, je suis encore assez honnête pour dire la vérité. Il en a été de mon rôle de père de famille, c'était personnel entre moi et cet assassin royal. Elle me faisait encore des leçon de morale, elle pèse dix tonnes celle-là... Je ferais ce que je veux de ma magie, sans dire, j'en ai plus rien a faire de ce que les gens penses de moi et mes actions, au vue de mon passé, j'en suis venu relativement peu soucieux. Déjà, elle était ouverte d'esprit au sujet de ma magie, on était pas si loin l'un de l'autre si l'on pouvait dire ça ainsi. J'essayerais d'agir dans l'intérêt du plus grand nombre, mais si ce nombre devait ce retourner contre moi, je n'hésiterais pas a attaquer pour qu'on me laisse tranquille, je n'ai pas porter allégeance envers personne et ce n'était pas pour rien. Elle me fis alors un avertissement qui installa un froid, son message était simple: Si ma fille ne voullait plus me voir, elle se dresserait contre moi pour la défendre. Si jamais cette jeune femme venait à tenter quoi que se soit pour m'empêcher de reprendre ma fille... c'est en bain de sang que se terminerait l'histoire de ce temple. Je répondis sur une voix sec a ce commentaire:

-Je repasserais, J'ai déjà dis que je le ferais, lâchez moi avec ça.

Un dernier mots maintenant. Rien de spécial, j'envoya la main a Kat en lui disant:

-Je t'aime ma puce, je reviendrais.

Je tourna le dos a ce temple affin de repartir, laissant ici ce défunt troll.

(Fin du RP pour moi)
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Aucune
Rang social: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 07/03/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1) Lun 9 Avr - 12:27
« Je vois, alors j’imagine que … une forme de justice a été effectuée pour votre femme, même si je ne suis pas adepte de la torture. »

Dit alors froidement l’esprit de l’eau avec calme. Elle n’était pas impressionnée pour si peu. Elle était cependant très ferme sur le cas de bien ou pas d’utiliser sa magie. Elle l’affronterait directement sans prévenir si jamais il allait trop loin. Elle l’avait prévenu déjà deux fois, et il n’y aurait pas de troisième ou d’excuse. Elle était assez insistante, car il pratiquait une magie très mal vue, à cause de jouer avec des cadavres. C’était normalement le travail de personnes maudites, ou très mal vu dans la société, alors faire de la magie à partir de corps, c’était de la profanation pour bon nombre de culture de ce plan. C’était sans doute son appartenance à un autre monde, son âge et tout ce qu’elle avait vécu qui lui permettait de réagir si ouvertement à sa manière de faire de la magie. La nécromancie était souvent associée à la magie noire et ses défenseurs.

Maintenant que cet homme lui avait confié son enfant pleinement de son plein gré, cette fille faisait partie de ses protégées. Quelque part, il avait perdu quelques droits, et l’esprit de l’eau en avait gagné. Elle avait fait exprès de bien tout lui expliquer avant, car ses règles étaient immuables. Elle n’avait absolument pas peur d’affronter un nécromancien, surtout dans sa position de mage de la lumière. Elle laissa alors cet homme faire un dernier salut à sa fille, mais les hommes n’étaient pas très expansifs dans l’expression de leur sentiment. Toujours d’une voix aussi calme, mais ferme, Shalia répondit alors en le voyant partir tournant les talons.

« Je vous souhaites une bonne route quel que soit votre chemin, qu’il puisse être plus constructif que destructeur. Je crois que vous avez oublié ça ! »

Shalia provoqua une lame d’eau provenant du lac, qui envoya le cadavre du troll mort par-dessus le ravin de la montagne à une grande distance sans aucun effort. Un simple mouvement de bras fut nécessaire, et vu son niveau de magie, ce n’était pas un problème d’envoyer le cadavre très loin de son domaine. Elle caressa doucement alors le bébé au niveau de sa joue en indiquant à la mère de substitution ce qu’elle désirait pour l’enfant dans un premier temps. Sans doute devrait-elle prendre en considération de s’occuper d’une partie de son éducation elle-même, ce qui ne la dérangeait pas.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 79
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'abandon de ma raison de vivre (PV: L'esprit de l'eau) (trois jours aprèsle rp 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La haine donne une raison de vivre [Jessy]
» Rhapsody ☥ « La haine donne une raison de vivre. »
» kyran | un jour, j'irai vivre en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien.
» Tu as été, tu es, tu seras ma raison de vivre (invités)
» C'était un monde étrange, mais j'ai appris une chose...Penser que la vie humaine ne peut être régie que par la raison, c’est nier la possibilité même de la vivre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: