Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages
MessageSujet: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyDim 28 Juil - 18:34
17 Juillet de l'An 2000 de l'âge d'Acier

Aujourd'hui Osami avait rendez-vous avec une dame qu'elle connaissait de réputation et peut-être légèrement de vue aussi. Une amie d'un ami qui se chargeait notamment en bonne partie de la diplomatie Ikhyldienne, autant en tant qu'arcane que ministre des l'art et de la culture Ikhyldienne. Sans doute que la rencontre serait agréable pensa t-elle, autant parce qu'elle aurait une réelle utilité diplomatique que parce qu'ainsi elle connaîtrait sans doute mieux une personne proche d'Araki ce qui ne serait pas plus mal, notamment si elle décidait de se rapprocher d'Ikhyld diplomatiquement sans pour autant bouder l'empire voisin au niveau territoire de son duché, mais aussi si elle désirait à terme revenir au pays un temps, après tout ça faisait bien longtemps qu'elle était restée dans les Duchés du Sud, notamment depuis qu'elle était devenue duchesse du sien, alors autant ne pas faire tarder les choses plus que nécessaire.

Elles devaient se rencontrer à l'entrée du palais ducal, un palais sans doute un peu modeste par rapport à celui de Jade, mais qui restait impressionnant et splendide. Quant à la cité Duchéenne autour, perchée au sommet d'une montagne, ce n'était sans doute pas du raffinement purement Ikhyldien qui y régnait, mais ces montagnards n'avaient pas des manières de rustres même si la population de la capitale du duché était surtout composée d'artisans et de soldats.

Et c'est de bon matin par un temps clair que la rencontre eut lieu, la duchesse se présentant accompagnée de quelques gardes plus là pour décorer que la protéger devant la dame qui était escortée ou non par les siens selon ce qu'elle désirait. Osami salua alors l'arcane à la façon Ikhyldienne et poliment, témoignant autant de ses origines Ikhyldiennes justement que d'une attitude cordiale qu'elle voulait avoir, ce avant de dire avec amabilité.

« Salutations à vous dame Lyrasleya. J'ai entendu beaucoup de bien de vous de diverses sources, notamment un ami commun à nous, quoiqu'il en soit j'espère que ce petit séjour à Sarassi saura vous être agréable et que les relations entre mon duché et la grande nation Ikhyldienne ne pourrons que prospérer davantage suite à cela. » Les salutations de coutumes en somme, mais pas dénuées de sincérité. Qui était celui ou celles ayant décidées qu'une conversation diplomatique polie devait commencer ainsi et non par des menaces aux injures ? Difficile à dire, mais il avait sans doute du bon sens.

« Et même si je crains que cela vous paraîtra peut-être légèrement fade par rapport au palais de Jade ou d'Ikhyld, seriez-vous intéressée par une petite visite de mon palais et de son jardin pendant que nous discutons ? Ce sera plus intéressant que d'attendre ici qu'il pleuve je suppose. » Proposa t-elle sinon amicalement puis avec une pointe d'humour légère, peut-être un peu plus modeste ou flatteuse que l'exigerait une rencontre typique entre une arcane Ikhyldienne et duchesse duchéenne, mais bon l'elfe se doutait qu'Osami étant originaire d'Ikhyld, ça devait jouer un peu concernant le respect qu'on était censé présenter verbalement à une arcane à ses yeux.
Osami Nakajima
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Messages : 1130
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyLun 19 Aoû - 4:06
Généralement Lyraselaya ne se déplaçait pas elle-même en tournée diplomatique, mais envoyait plutôt les diplomates qu'elle avait sous ses ordres et dont c'était justement le métier. Mais il lui arrivait parfois de se déplacer elle-même, pour diverses raisons, que ce soit à cause de l'importance de la rencontre, pour renforcer les liens avec un partenaire en se fendant de sa propre visite, c'est à dire celle d'un invité de marque, ou bien pour d'autres raisons encore. En l'occurrence, un autre élément avait joué dans sa décision de venir en personne dans les Duchés, à savoir la vitesse que son pégase avait acquis depuis sa transformation en être au moins aussi lié à la Lumière que sa propre maîtresse ! Il était à présent capable de voler à de très grandes vitesses, ce qui forcément était pratique pour une tournée diplomatique !

Elle n'en avait pas moins connu quelques péripéties sur le chemin, mais toutefois cela ne l'avait réellement mise en retard pour la rencontre qui avait motivé avant tout ce voyage, à savoir celle avec la Duchesse Osami, laquelle, comme son nom le laissait d'ailleurs à penser, était d'origine ikhyldienne, et faisait même partie de la noblesse de leur pays – comme, d'ailleurs, la damoiselle qu'elle avait croisé sur sa route, ce qui était en soit une drôle de coïncidence. En l'occurrence, Lyraselaya savait à qui elle avait affaire, puisque c'était une amie de son collègue Araki, qui lui avait déjà parlé d'elle plus d'une fois – ce qui avait également influencé sa décision de venir en personne. Après avoir confié avec confiance sa monture aux palefreniers de son hôtesse, elle fut donc conduite devant celle-ci, qui la salua de façon plutôt ouverte et agréable, amenant d'ailleurs un sourire doux et chaleureux chez Lyraselaya.

Salutations à vous Dame Osami... c'est un plaisir de vous rencontrer, et ma foi je peux en dire autant à votre service. J'espère donc que nous pourrons renforcer les liens entre nos deux nations, en effet.

Bien entendu factuellement Ikhyld était une nation d'une toute autre importance qu'un modeste Duché, mais il n'était guère du genre de la princesse elfique de le faire sentir... sans compter que cela n'aurait guère été pertinent diplomatiquement parlant, après tout. Du reste au-delà des liens de la Duchesse avec Ikhyld – et particulièrement avec un certain membre de son groupe de dirigeants – il fallait bien dire qu'autant par ses richesses que par sa situation géographique, le Duché lui-même avait largement de quoi intéresser la diplomatie ikhyldienne, c'était le moins que l'on pouvait dire.

Je serai bien entendu ravie de visiter votre palais... je ne doute pas qu'il soit ma foi plus qu'agréable, du reste, et il est vrai qu'il est plus plaisant de découvrir ce genre de charmant endroit plutôt que de rester debout devant l'entrée, en effet !
Lyraselaya Gwynnestri
Lyraselaya Gwynnestri

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Messages : 164
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyJeu 22 Aoû - 15:35
Osami s’inclina poliment aux paroles de la noble arcane, à l’aise d’être en bonne compagnie, pas forcément parce qu’elles étaient nobles toutes les deux, que de caractère et éducation agréables, cela la changeait de ses conseillers qui n’étaient pas des rustres, mais qu’elle devait surveiller pour éviter les petites magouilles. Puis, elle invita celle-ci poliment à entrer avec elle dans le palais, elles purent alors contempler une décoration intérieure somme toute assez noble. Le peuple de Sarassi était un peuple de montagnards quel que soit leur race, grandement constitué de nains, d’azuriens et d’orcs, mais pas que et de pas mal d’humains aussi, comme toujours presque, mais assez raffiné aussi.

La part belle était faîte aux sculptures, notamment faîtes de pierre noble ou de bois, des meubles et autres décorations murales taillés ou sculptées et serties de joyaux et autres pierres précieuses, ce même si on pouvait trouver par ci et par là quelques peintures qui n’étaient pas toutes d’origines locales sans doute et autres décorations classiques. En somme, la part belle décorative était fournie par l’artisanat local qui produisait et taillait beaucoup de bois, pierre et gemmes de toutes sortes. Même si ce n’était pas non plus une orgie visuelle en soit, clairement on sentait que le palais ducal était plus conçu pour plaire aux locaux et son détenteur ainsi que quelque visiteur que pour être un apanage permanent d’un pouvoir éclatant, certainement car la Sarassi montagnarde n’était pas aussi facile d’accès qu’une Vinche portuaire notamment.

Un très honorable palais donc et qui dévoilait la grande aisance de sa propriétaire qui poursuivit alors la conversation en ayant laissé un temps à l’arcane pour contempler silencieusement les choses.

« S’il y a bien une chose qui règne en maître dans les Duchés, en dehors du mercenariat et de la politique intrigante, c’est le commerce, et pour une terre qui n’est pas une plaque tournante de celui-ci comme la mienne, il vaut mieux produire et vendre justement aux duchés commerçants ou à l’étranger. Les montagnes sont un milieu difficile à vivre sur certains aspects et rude pour y faire pousser à manger, mais elles regorgent de richesses de toutes sortes. Mais aussi de trésors, dont j’apprécie de partager la beauté avec ceux et celles y étant réceptifs. » Ils déambulaient alors un temps dans le palais, pour arriver dans une salle où étaient exposés sur divers présentoirs de belles œuvres artisanales précieuses. Par ci des colliers et autres bijoux faîtes avec des gemmes des montagnes, magnifiquement ciselées, par là des armes et outils, mais aussi armures stylisés, mais aussi des biens plus excentrique comme une cape faîte de plumes de griffons. Osami reprit alors aimablement, et avec un peu d’humour.

« Je suppose que l’intention est évidente de ma part en proposant cela, mais j’aimerai vous offrir un petit cadeau de bienvenu en ces terres noble arcane, celui de votre choix dans cette salle, en gage de l’amitié entre nos contrées, mais aussi pour démontrer un point commun que nous avons, l’amour de la beauté. » Le nous pouvant vaguement l’inclure seulement elle et l’arcane que leur peuple. Quoiqu’il en soit, la proposition n’était pas diplomatiquement inédite, mais aimable et symbolique sans doute.
Osami Nakajima
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Messages : 1130
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyJeu 23 Jan - 14:05
Les deux nobles damoiselles s'avancèrent donc vers le palais de la Duchéenne, Lyraselaya se coulant sans efforts dans le rôle de la visiteuse polie et curieuse devant les beautés qu'on étalait devant ses yeux. Un rôle facile à jouer en partie parce qu'il n'était pas un rôle : certes, c'était ce qu'on attendait d'elle diplomatiquement parlant, mais dans le même temps elle était également du genre à apprécier l'art et la beauté qu'on lui offrait à découvrir... ce qui était sans doute logique vu le poste qu'elle occupait, après tout. Son sourire était donc sincère en découvrant les beautés et les merveilles que la belle Kitsune déroulait modestement devant ses yeux, elle dont le parcours la rendait naturellement plus ouverte à la découverte, peut-être, que certains des Ikhyldiens issus de vielles familles plus concervatrices.

Les beautés que le Duché montagnard avait à présenter étaient certes différentes de celles d'Ikhyld, mais il semblait néanmoins à Saeki qu'on sentait dans le goût de la beauté de la maîtresse des lieux une certaine « patte » ikhyldienne, témoignage de son ascendance et de son éducation. Dans tous les cas, Lyraselaya ne pu que hocher la tête aux propos de la Kitsune, reconnaissant volontiers la nécessité pour une terre montagneuse et loin des grandes routes commerciales de générer ses propres richesses pour pouvoir les échanger avec le reste du monde, et ainsi prospérer. Après tout, elle-même avait bien connu la situation d'une petite nation isolée dans sa jeunesse, même si Osami avait la chance pour son Duché de bénéficier de routes commerciales plus sûres et de certains partenaires plus civilisés à ses frontières... même si elle devait aussi composé avec cette grande « malchance » pour tout le continent que l'on appelait le Royaume de Teïder !

Elles arrivèrent en tous cas finalement dans une salle pleine de « trésors », si l'on pouvait dire, pas forcément d'argent et d'or – quoique certains le soient – mais avant tout de beauté, ce qui était une manifestation assez criante des savoirs-faires du Duché. Cependant, la belle Kitsune poussa la manœuvre plus loin, en offrant l'un des objets à Lyraselaya, à son libre choix, une offre qui amena un doux sourire sur le visage de l'elfique damoiselle.

Hé bien, que de générosité et de difficulté à la fois... générosité d'offrir tant de beautée à mes yeux, difficulté de choisir une seule d'entre elles ! Mais si transparente que vous jugiez votre propre manœuvre, je ne peux pour ma part que m'en réjouir.

En effet, malgré les années passées à occuper sa charge d'Arcane, et son propre rang de naissance, la mage de Lumière savait encore apprécier les cadeaux, surtout ceux qui étaient faits avec chaleur, ce qu'elle croyait du moins percevoir ici. Elle s'avança donc dans la pièce et passa un moment à examiner les objets proposés, se fendant de temps à autre d'un compliment sur l'un ou sur l'autre, semblant réellement peser son choix. Il fallait dire que dans sa propre culture de naissance, les cadeaux, même diplomatiques, étaient toujours précieux et investits de sens, ce qui influançait peut être sa façon de voir. En tous cas, elle fini pas s'arrêter devant le sublime manteau en plume de griffons et le saisi délicatement pour en entourer ses frêles épaules et se tourner vers son hôtesse avec un sourire à la fois content et légèrement malicieux.

Qu'en dites-vous, dame Osami ? Ce cadeau met-il assez en valeur ma beauté pour risquer de lancer une nouvelle mode dans la Cité de Jade ?
Lyraselaya Gwynnestri
Lyraselaya Gwynnestri

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Messages : 164
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyLun 27 Jan - 18:50
Les duchés avaient une tendance à un certain raffinement au fond, surtout pour les riches, du moins quand on oubliait pas que dans la pratique les duchéens sauf ceux dans le cas d’Osami, n’avaient pas forcément une éducation portant tant sur la beauté que le faste ou le prestige politique. Si à Ikhyld par exemple on pouvait créer une œuvre sublime sans forcément qu’elle soit orientée politiquement et trouver mécène et prestige pour cela. Beaucoup de bourgeois duchéens, surtout parmi les plus riches préféraient financer des œuvres d’arts à leur gloire. Cela ne voulait évidemment pas dire que c’était de qualité moindre, mais du coup on pouvait rarement détacher beaucoup d’œuvres d’arts duchéennes de ceux les ayant commandés quand il y avait mécenat.

Mais visiblement Osami soit ne s’était pas encore mise à cette pratique, soit ne l’estimait pas nécessaire, du moins pour le moment. Après tout il n’y avait pas beaucoup d’œuvres d’arts purement à sa gloire dans le palais pour le moment. Ou bien qui vanteraient son statut de femme de culture et juste dirigeante. Après peut-être serait-elle poussée politiquement à cela à terme, après tout les duchés obligeaient souvent à un certain pragmatisme. Surtout que quelqu’un étant venu au pouvoir par un coup d’état militaire en général, devait d’autant plus prouver qu’il n’était pas un tyran en général.

« L’on peut se demander à quoi sert la richesse de toute façon si l’on ne peut pas se permettre de temps en temps de faire preuve de générosité. » Glissa t-elle quoiqu’il en soit avec un peu d’amusement à ce sujet. En effet être duc en ces terres permettait souvent d’être très riche, presque de façon obscène à vrai dire. En vérité, elle ne prenait pas totalement cela pour acquis car elle savait à quel point elle avait dû travailler pour l’obtenir, cela et aussi que sa position n’était jamais pleinement garantie, que ce soit à cause de ses voisins, de potentiels voisins comploteurs ou autres problèmes duchéens typiques pouvant se manifester.

Quant au cadeau que choisit l’elfe, Osami ne put que glisser avec appréciation à ce sujet.

« Ce n’est pas la femme d’affaires que je suis qui serait contre qu’une telle mode se lance, quoiqu’il en soit cela vous va à ravir, mais je ne sais pas à vrai dire s’il existe beaucoup d’habillements que vous ne sauriez pas mettre en valeur. » Un compliment sans doute sincère, après tout il aurait fallut être aveugle en soit pour ne pas remarquer la grande beauté de la dame, qui était hors norme même selon des standards elfiques. Sur ce elle reprit avec bonne humeur et un peu de malice.

« Sinon, Araki-kun ne vous fait pas trop tourner en bourrique ces derniers temps ? Je suppose que vous savez parfaitement que nous sommes assez proches tous les deux. J’espère d’ailleurs que ce n’est pas lui qui a pris votre forme pour me faire une farce. » Termina t-elle, mais on sentait dans son ton que ce n’était qu’une boutade et qu’elle savait bien que ce n’était pas le cas. Sur ce un domestique humain aux airs de vieil homme sec, mais digne et à l’habillement légèrement bourgeois arriva avec un plateau et demanda poliment.

« Désireriez-vous un rafraîchissement mesdames ? » Visiblement il avait avec lui une bouteille de vin, probablement un crû local et deux verres, le genre conçus pour boire du vin mais pas en quantité folle, sans doute car le but n’était pas de s’enivrer, juste de faire profiter à l’invitée si elle le désirait, d’un de ces fameux crûs duchéens qui se vendaient à haut prix à l’étranger.

Petit détail amusant à noter d’ailleurs, si Lyrasleya connaissait les pratiques duchéennes, elle devait se douter que ce vin avait dû être goûté plusieurs fois avant d’être servit à une invitée, par prudence. Il était donc totalement sûr, disons que c’était une pratique courante en ces terres de s’assurer pour la haute bourgeoisie que ce qu’elle consommait n’était pas empoisonné… Même si concernant Osami vu que celle-ci était immunisée au poison, elle n’avait pas forcément besoin de s’inquiéter concernant sa propre personne.
Osami Nakajima
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Messages : 1130
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyJeu 9 Avr - 16:14
Le moins que l'on puisse dire c'était que pour l'instant la discussion était tout à fait agréable, autant pour l'échange lui-même que pour l'offre de cadeau... encore une fois, c'était peut être, sans doute même, une manœuvre à la fois très classique et plus que transparente, mais cela n'empêchait guère pourtant Lyraselaya d'y être sensible. Après tout, même quand un acte était clairement identifié comme diplomatique ce n'était pas forcément cela qui devait empêcher d'en apprécier les conséquences positives, ni l'attention. Ce n'était pas un présent, si charmant soit-il, qui allait suffire à incliner les aspirations politiques d'une négociatrice consommée comme Lyraselaya, mais d'un autre côté cela n'était pas sans effet sur son appréciation personnelle, du moins quand c'était fait à la fois avec goût et sincérité, ce qui semblait bel et bien être le cas aujourd'hui, du moins autant que la belle Elfe pouvait en juger.

Quoiqu'il en soit, elle choisi donc son manteau de plume, et demanda, non sans une pointe de malice, l'avis de celle qui le lui offrait ainsi si librement. Il aurait été bien maladroit, du reste, de se fendre d'un commentaire négatif en cette occasion, comme les deux damoiselles le savaient d'ailleurs, mais la réponse de la Kitsune sembla sincère, faisant doucement sourire la magicienne lumineuse.

Voilà un compliment bien joliment tourné, surtout venant d'une telle experte sur les questions de la beauté...

Après tout, si Lyraselaya s'était depuis longtemps habituée à l'aura que dégageait sa propre beauté, celle de la Dame-Renarde n'avait pas grand chose à lui enviée, bien que dans un ton sans doute un peu différent. Bien entendu, c'était quelque chose de tout aussi fréquent pour les Kitsunes que pour les Elfes, mais même pour sa race Osami, elle aussi semblait particulièrement belle... bien qu'un de ses amis lui aurait sans doute rappelé malicieusement, s'il avait été là, qu'avec les maîtres du transformisme il ne fallait guère s'étonner de la beauté qu'ils pouvaient dégager ! Et justement, son hôtesse porta la conversation sur l'ami en question, faisant monter un tendre sourire sur les lèvres de l'Arcane, un sourire doux et affectueux qui sembla faire rayonner un peu plus sa beauté naturelle.

Ahah, non, je ne suis pas Araki-Kun vous faisant une farce, je vous rassure... quoique, c'est probablement ce qu'il dirait si c'était bien le cas.

Le doux rire argentin qui raisonna ensuite semblait une indication supplémentaire de l'affection malicieuse que Lyraselaya avait pour son collègue, qui faisait presque partie de sa famille au sens large, depuis les années et les événements traversés.

Je savais que vous étiez proches, bien entendu, d'ailleurs il m'avait déjà parlé de vous... et pour vous répondre hé bien, je dirais qu'il n'est pas plus difficile à gérer que d'habitude, ma foi ! Ce qui n'est pas forcément rassurant avec lui, certes.

Et de sourire à nouveau, légèrement amusée par les éléments que la question avaient fait remonté à sa mémoire – même si elle n'avait pas forcément été d'humeur à rire sur le moment pour chacun d'entre eux. Sur ces entrefaites, on vint leur proposer à boire, mais Lyraselaya déclina d'un mouvement polit de la tête. Elle n'était pas du genre à boire énormément, et certainement jamais avant ou pendant une négociation, même pour simplement savourer le vin. C'était une chose que l'on pouvait faire en d'autres temps mais pas, à ses yeux, quant on traitait des affaires de l'Empire, si léger que soit du reste l'enivrement.
Lyraselaya Gwynnestri
Lyraselaya Gwynnestri

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Messages : 164
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyJeu 16 Avr - 20:57
« Je n’ai aucun mérite, peut-être que mes dons transformistes m’aident un peu trop après tout dans ce domaine. » Glissa t-elle avec une modestie malicieuse à ce sujet quant au fait qu’elle était très belle oui. Ce qu’elle savait parfaitement après, mais il est vrai que la chose était plus aisée quand on maîtrisait l’art magique permettant de changer de forme presque à volonté. On pouvait même se dire que les transformistes devaient avoir du mal à se représenter à force ce qu’était le fait d’être enfermé dans un seul type de corps pour toute sa vie, mais bon telles étaient les merveilles et excentricités permises par la magie après tout.

Quoiqu’il en soit, bien entendu elle ne doutait pas vraiment que la dame elfique ne soit pas Araki, après tout ça aurait été un peu exagéré pour Araki de faire ce genre de blague pendant une réunion diplomatique officielle, mais cela n’empêchait pas de pouvoir faire un peu d’humour à ce sujet. De toute façon, qui de mieux pour reconnaître un archimage transformiste qu’un autre archimage transformiste ? Peut-être un inquisiteur Teïderien avec du bon matériel, mais bon autant ne pas penser à ces tristes sieurs.

« De toute façon si j’avais vraiment des soupçons, je vous aurais demandé de faire un petit tour magique lumineux, je doute après tout qu’il puisse aussi imiter vos dons magiques. » Glissa t-elle quoiqu’il en soit amusée, ce avant d’ajouter un peu plus sérieuse sans doute. « Au moins certaines choses ne changent jamais ou peu, c’est rassurant d’une certaine façon. » Ce achevé avec un doux sourire, puis elle refusa à son tour à boire par politesse envers son invité avant de reprendre plus posément au sujet des affaires de Sarassi.

« Je ne vous cacherai pas que la position de mon duché à l’extrémité Nord des Duchés et à la frontière aussi bien avec Akkaton que Teïder est assez, délicate. Akkaton nous est amicale certes, mais ça reste les Akkatoniens, si leur amitié n’est pas fausse, elle n’aura pour finalité que le statut futur de protectorat et l’annexion diplomatique. Les Teïdeirens quant à eux, cela se passe de description et pour les autres duchés... Ce sont à la fois des partenaires de confiances et rivaux éternels, même si peu s’amuseraient à déstabiliser la première ligne de défense contre Teïder que représente Sarassi. » Oui, après tout s’il y a bien une chose que redoutaient les duchéens, encore plus les non humains des duchés, c’était une annexion future par ce royaume fanatique. Surtout depuis le tour autoritariste du régime du royaume central. Sur celle elle reprit avec cordialité.

« Je tiens évidemment à maintenir de bonnes relations avec les autres duchés et Akkaton, autant pour le bien du commerce, que parce que ça me rend la vie plus aisée, mais je ne cacherai pas qu’entretenir en plus des liens avec Ikhyld, en plus de l’amour que j’ai pour ma patrie natale, contrebalancera évidemment un peu la pression Akkatonienne sur mon territoire. » Elle conclut donc avec complicité.

« Dans ce sens là, montrer aux locaux les avantages d’une amitié avec Ikhyld pourrait être intéressant, que ce soit du point de vue artistique ou magique entre autres. Hors de question évidemment de rendre mon territoire dépendant envers quique ce soit, mais Ikhyld je suppose aurait beaucoup à gagner de développer sa présence dans un territoire duchéen où il était encore assez peu présent. Du moins, avant que je n’y vive. Qu’en pensez-vous ? » Après tout elle avait conscience qu’Ikhyld comptait beaucoup sur son influence culturelle et diplomatique entre autre pour appuyer son pouvoir. D’une certaine façon Osami en faisant cela cherchait donc à maintenir le statut quo, mais c’était normal pour tout seigneur duchéen. Encore plus quand Akkaton était voisin.
Osami Nakajima
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Messages : 1130
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyDim 12 Juil - 12:12
Lyraselaya eut un doux sourire à l'évocation un peu plus détaillée des frasques d'Araki. En effet, il n'était pas difficile de percevoir que son interlocutrice était proche du Kitsune Ikhyldien, quand bien même l'elfique damoiselle l'aurait-elle ignoré. Et il était toujours agréable de parler ainsi d'un ami commun, sans compter que c'était aussi une bonne façon d'installer une ambiance plus amicale. Quoiqu'il en soit, l'Arcane reprit une mine plus sérieuse quand la Duchesse aborda des sujets un peu plus sérieux, et un peu plus personnel, en venant détailler de plus prêt la position de son Duché ainsi que ce qu'elle attendait de leur présente rencontre. Le doux regard de la princesse elfique se fit plus acéré et plus concentré alors qu'elle écoutait attentivement les propos d'Osami, notant mentalement comment elle percevait son territoire et la place de celui-ci vis-à-vis de ses divers voisins plus ou moins proches et plus ou moins amicaux.

De fait, le tableau qu'elle voyait se dessiner, pour sa part, était celui d'une nation stable, mais dont la stabilité tenait, en partie, à l'équilibre des forces qui l'entouraient. Et il était vrai qu'on pouvait se dire qu'il manquait quelque chose pour réellement équilibrer la présence et l'influence teïderienne sur Sarassi... ce qui expliquait plus que bien leur rencontre. De fait, ce fut avec un nouveau sourire, doux et rayonnant, bien que léger, que Lyraselaya reprit la parole après l'ultime question d'Osami.

Je pense que ma foi vous connaissez fort bien la réponse à cette dernière question... après tout, vous avez appris l'histoire d'Ikhyld en votre temps, j'en suis sûre. Vous savez certainement que l'Empire ne refuse jamais une occasion de développer son influence et de rayonner dans de nouveaux lieux. Et qu'en Orzian, il ne manque jamais non plus d'occasion de faire pièce pour empêcher l'influence akkatonienne de devenir prégnante sur de nouvelles zones.

Il n'y avait aucun intérêt à cacher cette froide réalité : non seulement car c'était en soit de notoriété publique, mais encore parce que, comme elle venait encore de le souligner, son interlocutrice était d'origine ikhyldienne, et devait parfaitement connaître l'histoire de l'Empire et comment il avait peu à peu étendu son influence diplomatique puis politique. Ce qui ne l'empêchait pas de considérer qu'elle pourrait utiliser celle-ci pour stabiliser son Duché entre les multiples influences, apparemment, mais ce serait là une autre question que seul le temps pourrait trancher.

Nous sommes bien entendu toujours ravis de pouvoir développer ce genre de partenariat, oui, pour répondre donc plus concrètement à votre question. Reste à voir quelle forme pourrait prendre ici cette collaboration... je suppose puisque j'ai entendu dire qu'une rencontre avec ma collègue du commerce était prévue plus tard dans ce mois, vous souhaitiez surtout avec moi vous centrer vraiment sur les questions diplomatiques, culturelles et éventuellement magiques ?

Les Arcanes communiquaient bien entendu entre eux, et des fonctionnaires faisaient les liens entre tout l'ensemble impérial, ce qui expliquait que Lyraselaya savait très bien quel périmètre elle devait défricher aujourd'hui, ce qui lui allait bien évidemment très bien.

Dans ce genre de cas on développe généralement des ambassades, on promeut la culture, on met en place des expositions ou encore des collaborations entre artistes, par exemple... mais je suppose que en m'invitant ici vous aviez certaines idées en tête, non ?
Lyraselaya Gwynnestri
Lyraselaya Gwynnestri

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Messages : 164
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) EmptyMer 15 Juil - 15:00
« En effet, je sais aussi que c’est la raison principale qui explique la présence d’Ikhyld en Orzian, même si évidemment l’empire a sut aussi y trouver d’autres intérêts. » Ajouta t-elle avec réflexion à ce sujet. La raison ? qu’Akkaton ne s’étende pas sur un continent voisin de celui d’Ikhyld car même si l’expansion totale sur celui-ci lui prendrait plusieurs siècles, à terme ce serait le continent d’Ikhyld qui pourrait être menacé. Cela ou l’impérialisme d’un empire de trois continents était bien moins gérable que celle d’un empire de deux continents…

Quoiqu’il en soit elle savait fort bien qu’Ikhyld avait beaucoup gagné de cette nouvelle province, pas forcément tant en ressources, quoique, qu’en population, liens commerciaux, culturels. De plus, Osami se doutait qu’Ikhyld même si c’était une nation bien plus pacifiste et diplomatique qu'Akkaton, n’allait pas refuser de s’étendre ainsi et peut-être davantage à l’avenir. Même si soyons sincère, la situation Orzanienne lui semblait assez bloquée pour les deux empires, sauf mouvement téméraire de l’un des deux. Mais dans ce cas, lequel perdrait patience le premier ? En vérité, elle ne préférait pas penser à cette possibilité.

Et de toute façon ce n’était pas vraiment dans les problématiques actuelles de son duché. Après tout, il fallait gérer les choses à son niveau et elle était déjà amplement satisfaite d’être duchesse d’une telle terre qu’elle avait dû gagner de haute volée. Après tout en ces terres, obtenir le pouvoir était disons une autre sorte de défi que dans d’autres pays, notamment car il n’y avait que rarement une autorité pour décider de vous l’accorder simplement au mérite…

« En effet, ce sont après tous les domaines dans lesquels vous êtes spécialisée, même si je vous avouerai ne jamais avoir été arcane donc je ne suis pas non plus totalement au fait de toutes les subtilités de votre rôle. » Ajouta t-elle sinon aimablement à la question de Lyrasleya par rapport à ce dont elles devaient traiter. En tout cas ça lui avait semblé plus logique d’inviter l’arcane de la culture pour parler de tout ça que de la guerre. En dehors du fait que celle de la guerre était l’impératrice et que ça aurait été une autre sorte d’évènement que de recevoir l’impératrice d’Ikhyld ici. Même si recevoir une arcane représentait déjà beaucoup…

Quand aux idées, qu’elle avait en tête, elle glissa à l’égard de Lyrasleya.

« Comment dire ? C’est aussi de l’ordre privé, même si avec mon statut que vous comprendrez que même les affaires sentimentales ne peuvent pas êtres totalement détachées de l’ordre politique malheureusement. J’aimerai disons vos conseils et votre aide pour une certaine affaire qui concernerait Ikhyld et mon duché. Cela va demander beaucoup de subtilité... »

Ceci dit elle reprit avec un doux sourire.

« Vous savez qu’Araki et moi sommes proches n’est-ce pas ? Je réfléchis depuis peu à la longue amitié que j’ai avec lui et me dis que j’aimerai aller plus loin, que nous soyons plus que des amis. Un mariage sans doute à la clé. Je le connais, je sais qu’il dira oui et n’a rien contre, la question n’est donc pas que ça arrive, la question est, comment le gérer en tant que duchesse... » En somme la situation serait plus simple si elle était noble Ikhyldienne tout simplement et pas bourgeoisie duchéenne avec une terre, elle reprit alors pensive.

« J’ai déjà quelques idées, mais en somme si je me marie avec Araki il va y avoir évidemment un rapprochement avec Ikhyld même si Sarassi reste indépendante, ce qui ne me dérange point, mais d’un autre côté vous comprendrez que les autres ducs et mes vassaux vont être vigilants à ce sujet. Imaginez les soucis que cela pourrait passer à vos efforts diplomatiques en ces terres, aussi bien qu’à mon duché s’ils pensent, à tort, qu’Ikhyld fait de Sarassi une sorte de vassal officieux. Les duchéens sont de farouches indépendantistes comme vous le savez et ils pourraient décider pour certains de se rapprocher d’Akkaton par exemple s’ils pensent ainsi, tandis que je pourrais perdre en respectabilité s’ils me prennent pour une vassale. J’aimerai donc que vous m’aidiez autant à équilibrer à leurs yeux la balance, que maintenir les apparences, ce sera au bénéfice de nos deux pays et n’empêchera point le rapprochement et les avantages que nous en tirerons. » Après tout il fallait faire preuve de subtilité et il vrai que si un tel mariage serait un très bon événement pour les relations entre Ikhyld et Sarassi il fallait être subtil car les duchéens étaient connus pour leur méfiance compulsive. Ainsi avec un peu de tact politique, tout devrait aller au mieux et Ikhyld gagnera en influence. Elle se permit sinon de glisser avec une pointe de complicité.

« Ah et gardez tout ceci pour vous sinon, le principal intéressé ne connaît pas mon intention à son égard… Cela et je ne sais pas encore comment prendre l’initiative à ce sujet, je verrais bien en temps voulu je suppose... » Après tout ce serait une belle surprise pour Araki, n’est-ce pas ?
Osami Nakajima
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Messages : 1130
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya) Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Deux nationalités différentes, même origine (Pv Lyrasleya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages-
Sauter vers: