Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le Serpent et le Renard (Aoyuki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
MessageSujet: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyVen 26 Juil - 0:30
Campagne Ikhyldienne –  29 Augustus de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

Ikhyld... il était déjà passé, mais assez peu souvent. Son théâtre principal, après tout, se trouvait dans les Duchés, et parfois dans sa terre de naissance, dont les hommes disaient aujourd'hui qu'elle faisait partie d'Akkaton, bien que son cœur froid n'accepte guère cette idée. Il y avait d'autres agents qui opéraient ici, mais ce n'était pas son domaine principal. Néanmoins, ce n'était pas pour raisons professionnelles qu'il était là, mais plus personnelle, si l'on pouvait dire. Pour être exact, cela venait principalement de son épée, la lame elfique qu'il avait découvert au début de l'année dans des ruines eïlynsteriennes. Il savait que des pouvoirs y étaient scellés, et avait déjà pu en débloquer une bonne partie, mais un érudit d'Eïlynster lui avait expliqué qu'il fallait probablement qu'elle réagisse à certaines ruines qui, d'une manière ou d'une autre y étaient liés.

Malheureusement, personne n'avait pu lui en dire plus, et s'il était parfois tombé sur certains indices et ruines à l'occasion, difficile de boucler la boucle. Une occasion s'était toutefois présentée récemment, quand était venu l'écho d'un problème à Ikhyld, où l'exploration d'une ruine elfique avait mal tournée. En effet, en approchant d'un autel, les explorateurs avaient libéré un puissant élémentaire de lumière, qui depuis gênait forcément toute nouvelle exploration. L'Empire, qui avait d'autres problèmes à gérer également en ce moment, avait donc émis une récompense pour régler le problème. Mais c'était surtout l'autel qui avait intéressé Uahbra, et la description qui accompagnait l'histoire, puisqu'il s'y trouvait un motif qui se retrouvait aussi sur sa lame lorsque son pouvoir la faisait s'illuminer.

C'était peu de chose, mais il avait décidé de prendre la balle au bond. Après tout si le lien était confirmé, il y avait une chance que les érudits ikhyldiens qui étudiaient les ruines, celles-là et d'autres, puissent lui donner plus d'informations, qui le mènerait peut être à d'autres éléments encore. En tous cas, cela valait la peine de tenter la chose, et au pire cela lui ferait une occasion de « poser le pied », même si dans son cas c'était une expression bien inapproprié, dans les îles ikhyldiennes. Pour agir efficacement, il avait fait joué une relation qu'il avait nouée très peu de temps au part avant : Xin, le maître des espions ikhyldiens. Il se méfiait de lui, et il lui semblait que c'était réciproque, mais d'un autre côté la mission confiée par l'Arcane avait été parfaitement exécutée, et celui ci avait donc accepté de favoriser sa venue et de lui fournir « une aide appropriée » pour que le problème d'élémentaire soit réglé.

Voilà donc comment il était arrivé sur l'île principale, dans la campagne, non loin d'un groupe de fermes, sur la colline au cerisier solitaire où l'elfe invocateur avait fixé le rendez-vous avec son renfort. Le Naga n'avait pas été dérangé pendant son attente, et vit finalement approcher un Kitsune... aux cheveux bleus, ce qui le fit tiquer intérieurement, sans qu'il l'affiche. Son visage serpentin était bien peu expressif, comme quasiment toujours, quand le Kitsune fut finalement proche et que le guerrier-serpent s'inclina légèrement.

« Salutation... je suis Uahbra. Êtes-vous le renfort que Xin Nahalëm m'avait promis ? Je ne pensais pas qu'il enverrait quelqu'un de cet envergure... ni qu'un Arcane pouvait choisir d'en envoyer un autre, ajouta-t-il, ayant visiblement compris à qui il avait affaire. Il fallait dire qu'un Kitsune à la fourrure bleue, ce n'était guère courant...
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyVen 26 Juil - 20:32
Encore une demande de renforts pour le Grand, le seul et l'unique, le plus Beau et Puissant Arcane de l'Eau... Non ! Que dis-je ? Le plus fort de TOUS les Arcanes de tous les Temps, j'ai nommé... MOI ! Le Kitsune de Saphir ! Mouhahahaha ! Quoi ? Pfff. Si on ne peut même plus se faire mousser un peu ? M'enfin, allons-y pour cette journée particulière... Asseyez-vous et écoutez bien silencieusement, nous allons parlé d'une alliance improbable entre un serpent et un renard, un spécialiste du corps à corps  et un spécialiste du combat à distance, deux êtres que tout opposait à prime abord, mais qui vont devoir s'unir pour... "pacifier", oui... on va dire, pacifier, un élémentaire de lumière.

Il fallait dire que j'étais heureux ces derniers jours. Mon moral était au beau fixe et mon optimisme, au top. Il y avait diverses raisons à cela mais l'une d'entre elles, pour ne pas vous en citer trop, c'était que j'avais fêté mes 226 ans, cinq jours auparavant.  J'avais passé un bon moment, de bons moments pour être précis et les gens que j'aimais, autant que d'autres Ikhyldiens, citoyens de tous horizons,  m'avaient comblé de joie. Toutefois, c'est là une autre histoire qui vous sera comptée à un autre moment.

Pour l'heure, je me dirigeais vers mon point de rendez-vous. Xin, encore et presque toujours lui, m'avait placé sur une nouvelle mission. Pourquoi lui ? Il n'est plus mon supérieur ? Oui, je sais... Et je peux tout aussi refuser mais non ! De un, je le considérais toujours comme mon supérieur, d'une manière ou d'une autre. Il était un mentor. Il me connaissait depuis l'enfance et j'avais autant de respect que d'admiration pour lui. Il était mon aîné et tout ceci, vous pouviez l'appliquer à Saeki et Valéria. Après, au même titre que tous les arcanes, c'était un collègue estimé et respecté. Ma famille étendue. J'avais pour habitude de toujours faire mon possible afin de les aider lorsqu'ils sollicitaient mon soutien. Ensuite, pour finir, il était un Ikhyldien et en ce sens, ayant pour principe d'aider mes citoyens dans le besoin, il pouvait aussi me demander quelque chose donc... Me voilà encore en mission. Etant le genre qui ne tenait pas en place, même pour un kitsune, j'avais vraiment hâte de vivre une nouvelle aventure extérieure plutpot qu'une dans mon bureau.

Il faisait beau, chaud, trop chaud à mon goût, c'était l'été. Alors que je rejoignais le lieu de la mission, je me repassais en tête les directives de Xin. Il m'avait simplement adjoint d'apporter mon soutien à un Naga et de garder un œil discret sur lui.  Il m'avait parlé d'un élémentaire et d'un possible combat mais ne m'avait pas donné plus amples informations. C'était une habitude. Il savait qu'en m'en disant le moins possible, il susciterait ma curiosité et qu'à ce titre, je ne négocierait presque pas, bien trop occupé à alimenter mon imaginaire. Quant à moi, il m'avait juste dit d'être moi-même, d'aviser comme je le sentais. J'avais donc carte blanche tant que le tout était mené à bien. Parfait !!! Mais non ! C'était à cause de ce détail que je me torturais alors que le soleil m'éprouvait, me harassait. Arcane froid et serieux ? Stupide ? Allier ? Ennemi ? Espion ? Je ne savais pas quelle attitude adopter, ni même quel point de vue adopter sur l'inconnue. Uahbra si je me souvenais bien...

J'étais désormais à proximité des ruines. Dans mon champ de vision, autant que dans le sien, un Naga. Il n'y avait pas de doute possible, ce ne pouvait être que mon hom... mon serpent ! Un frisson m'avait parcouru la colonne vertébrale. Je n'étais pas raciste, pas le moins du monde. C'était juste que les serpents, ce n'était pas mon fort. Je n'en avais pas peur, toujours loin de là. Disons simplement qu'ils me mettaient mal à l'aise et leur beauté... Elle échappait à mon concept de la chose. Elle était à part. Pas moches, non, juste... A part.

*Pair ou impair
Aoyuki est pair
Pair ou impair,
Shin étant impair.
Pair, impair,
Ce sera la clé du mystère,
Pair ou impair,
Le renard est un expert,
Pair, impair,
De son visage sera fier
Pair ou impair,
Lequel des deux frères ?
Pair ou impair,
Le choix à la vipère !*


Je me chantonnais ces mots en boucle, dans la tête, m'en amusant et en rigolant tout aussi intérieurement.  Il avait parlé après m'avoir accueilli avec politesse. Je la lui rendis tout en entamant  le décompte.

« 34 hein ? » C'était le nombre de mots qu'il avait prononcé. « Pair donc... Salutations à toi Noble Uahbra. Tu ne le sais pas mais tu as fait appel à mon humble personnalité, la plus gentille de toute. Je suis Aoyuki, juste Aoyuki. Arcane de l'Eau, tout ça, mais on s'en fiche, aujourd'hui, je suis ton ami ! »

C'était donc un Aoyuki comme celui que vous aimez-tant qui faisait face au Naga. Non pas que je ne le prenais pas au sérieux, c'était le but du jeu. Pair ou Impair.J'avais défini les règles il avait lancé les dés, le choix était fait. Le reste ne dépendrait que de lui et de notre adversaire potentiel du jour mais pour l'heure, j'abordait le tout sous l'aspect du jeu.
Approchant donc de lui, accompagnant mes dernière paroles, un grand sourire aux lèvres, je m'étais mis à ses côtés et de ma main droite, je lui administrais une petite tape amicale dans le dos.Le geste se soldait donc par ma main posée sur son bouclier y trônait.

« Je peux te considérer comme mon ami hein ? Dit ? Je suis le plus gentil des Arcanes, tu ne trouves pas, hein ?  »

Mon doigt avait été humidifié par ma magie, je me demandais juste s'il me laisserait suffisamment de temps pour apposer ma petite rune ou s'il se dégagerait prestement. Le renard est fourbe, oui, calculateur mais je n'étais pas vil. Le but n'était autre que d'y apposer un petit qui pourrait le protéger, toutefois, je n'avais pas envie de le lui dire ou de le lui demander gentiment. J'étais dans le jeu et l'idée de la surprise pourrait avoir son effet. Je m'amusais, jubilant au fond de moi en l'observant.


Compléments de RP ::
 

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 27 Juil - 15:39
Le Kitsune à la toison bleu semblait pour le moins de bonne humeur en s'approchant, ce qui n'était pas forcément mauvais signe, même si pas forcément très bon quand l'occupation vers laquelle on se dirigeait était une chasse à l'élémentaire. Mais enfin, Uahbra avait l'habitude de voir toutes sortes d’hurluberlus, et parfois de composer voir travailler avec eux, et il attendit donc de voir... pour avoir rapidement la confirmation qu'il avait en effet affaire à un drôle de personnage, lui lançant un regard pour le moins méfiant. Bon bien sûr il se méfiait toujours de tout le monde, mais quand le personnage qu'il voyait arrivé agissait comme s'il avait un grain, cela semblait très mal augurer, du moins aux yeux du guerrier-serpent.

Forcément, quand le Kitsune bleu fit le choix encore après cela de poser sa main dans son dos tout en se proclamant son ami, dans une attitude qui, si elle était peut être sincère, semblait pour le moins suspecte aux yeux désabusés et cyniques du Naga. De fait alors que la main avançait vers son dos, la main droite du guerrier-serpent pivota dans une étrange position, et le temps que l'Arcane repose sa question stupide – du point de vue d'Uabrah, entendons nous bien – sur l'amitié, la posture s'expliquait : une épée s'y était matérialisée dans un léger mouvement d'air, une épée maintenant pointée en direction de la gorge du Renard, à quelques centimètres seulement de celle-ci. Une lame à l'air elfique et qui semblait aussi pour le coup plus que bien aiguisée.

« Tu n'es en rien mon ami, l'Ikhyldien, et je te conseil de retirer ta main de là sur le champ si tu ne veux pas que je te la coupe... »

La voix du Naga était particulièrement froide, et de fait il se dégagea de toute façon de cette position, reculant de l'équivalent de quelques pas, ce qui lui évitait aussi la tentation de plonger pour de bon sa lame dans le corps de cet homme étrange, ce qui aurait été diplomatiquement gênant. Il n'avait pas perçu le geste de l'Arcane, ce qui valait sans doute mieux, mais sa très grande rapidité l'avait fait se dégager avant que la rune ne puisse être achevée... ce qui valait mieux aussi, sans doute, vu sa probable réaction s'il l'avait vue plus tard. Il resta ainsi à un mètre environs du Kitsune au pelage d'azur, la lame légèrement abaissée mais pointant toujours sur lui.

« L'amitié n'est pas une fabriole qui se proclame avec la légèreté d'un poème, mais un bien précieux qui se gagne par la confiance... du moins dans les contrées civilisées. Je croyais jusqu'ici qu'Ikhyld pouvait s'y compter. »

Pour être honnête, son respect envers la terre de magie qu'était Ikhyld venait de faire un plongeon vertigineux du haut d'une falaise d'incrédulité en voyant l'attitude d'un de leur ministre, mais bon, cela il se garda de le dire aussi explicitement, ayant tout de même un sens minimum de la diplomatie, ou de la simple prudence. Il poursuivit donc en revenant à un vouvoiement plus polit, qu'il avait perdu tout à l'heure sous la surprise.

« Enfin bref, je suis venu ici débarrasser vos chercheurs d'un élémentaire, et votre collègue Nahalëm m'a promis un renfort vu l'intérêt de cette quête pour les ikhyldiens... êtes vous ce renfort, ou devrais-je finalement m'en charger seul ? »
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 27 Juil - 17:27
Une lame ? Sous ma gorge ? Il était plutôt rapide et prompt à l'engagement ce petit Naga. En soi, aussi vif qu'un serpent.Ca m'agaçait au plus haut point, mais ça m'amusait également.Ne le provoquais-je pas après tout ? Rien n'était hasardeux, jamais. Tout aussi idiot que je pouvais le laisser transparaître, ma nature profonde n'en restait pas en reste. Il m'avait empêché de mener à bien mon petit projet mais ce n'était pas pour me déplaire, bien au contraire. D'un côté comme de l'autre, j'y trouvais mon compte. A ce jeu là, il n'y avait pas de perdant. Pour le coup, il venait de gagner mon respect.

« Haha, ça dépasse le cadre de mon rôle et de mes directives mais... Je vous aime bien monsieur le Naga. Vous avez gagné mon respect. Pour être franc, j'essayais de vous placer une rune sur le bouclier afin qu'elle se déclenche contre l'élémentaire lors du combat. Ce n'était pas méchant, juste un double test. On peut dire que vous perdez une protection mais vous avez vraiment mon respect et mon admiration. Vous avez-l'air d'un combattant de premier plan et il ne fait aucun doute que je ne tiendrai pas la mesure au corps à corps. »

Je lui adressais alors un petit sourire espiègle.

« Je vous présente mes excuses si ce geste a pu vous offenser. Croyez-le, elle sont sincères pour une fois. Toutefois... n'allez pas généraliser mon cas à ma patrie et veiller à ne pas non insulter mon peuple je vous prie, je suis un individu à part entière et je suis très sensible lorsqu'on parle des mon cher et précieux peuple. Et pour finir... »

Je ne souriais plus le moins du monde. Le visage dénué d'émotions, un regard tout aussi vide et une intonation toute aussi glaciale, je finissais ma tirade.

« Je suis d'accord avec votre concept de l'amitié, nous ne le sommes pas encore et ne le serons peut jamais après mon entrée en matière. Je vous prierai juste de ne plus pointer votre arme sur moi pour la journée. Je suis ici pour vous aider et non pas pour me battre avec vous. Si j'avais dû le faire, je vous aurais attaqué à distance. Vous pouvez douter de moi autant que vous voulez mais évitez de le faire arme au poing. Si vous voulez me parlez de civisme, faites-le avec des mots et pas votre sabre. Si vous savez qui je suis, vous devez aussi savoir que ce geste pourrait porter à confusion. Alors oublions-tout ceci et repartons sur des bases plus saines. »

Je le dépassais alors, fixant les ruines que je me mis à examiner.

« Oh ! Et au passage, joli jouet, ouvrage elfique ancien si je ne m'abuse ? On s'y met ? »

Le tanuki jovial et enjoué était de retour. Lui adressant un large sourire, je m'inclinais en l'invitant à prendre les devants. Il était l'expert du combat rapproché après tout, mais c'était aussi et tout simplement un attitude courtoise.

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 27 Juil - 19:48
Guère bavard lui-même, Uahbra fixa d'un regard froid le Kitsune aux poils bleus qui ne faisait à son avis que bavasser en sortant autant de paroles. Il lui aurait volontiers tourné le dos pour partir seul, mais il avait plus de civisme que cela, et puis l'homme n'était pas assez fiable à ses yeux pour qu'il lui tourne le dos sans méfiance. Il prit note toutefois de ne plus demander d'aide aux services secrets ikhyldiens à l'avenir – à moins que Nahalëm n'ait envoyé un personnage pénible pour l'éprouver, ou à cause des soupçons qu'il lui inspirait peut-être ? – mais puisqu'il avait cet énergumène sur les bras il n'avait guère d'autre choix que le subir. Il fini toutefois par pousser un sifflement agacé.

« Vous avez essayer de lancer un sort sur moi en traître et vous vous offusquez que je tire l'épée... tsssss... »

Un paysan humain aurait peut être dit que c'était « fort de café », ou autre expression pittoresque expression, mais Uahbra préféra laisser sa phrase mourir dans un sifflement. Il se mit finalement en route mais en gardant l'épée à la main... purement pour signifier son manque de confiance. Après tout il pouvait invoquer cette lame instantanément, comme il l'avait déjà démontré, mais il ne voulait pas laisser croire à ce bellâtre sans trop de cervelle qu'il lui faisait confiance ou quoi que ce soit du même genre. De fait, si c'était là le genre de personnage que les ikhyldiens plaçaient aux plus hautes fonctions de l'état, la sélection par le talent magique avait peut être de bien plus graves écueils qu'il ne le pensait jusque là. Cette idée ramena une phrase que l'autre avait dite à son esprit, et il lança quelques mots, sans se retourner.

« Quant à votre statut, si vous l'utilisez comme bouclier c'est que vous en êtes bien peu digne. Je croyais pourtant les mages ikhyldiens au service du peuple, non du genre à se croire dotés de privilèges parce qu'ils ont un fort talent magique... »

Ce furent les seules paroles auxquelles le guerrier-serpent répondit, laissant les autres se perdre dans le vent. Il n'aimait guère déblatérer pour rien de toute façon, et il n'était pas venu pour ça. Il avait une ruine à explorer, et même si cet acolyte était un peu pénible, au moins était il en effet normalement un bon mage, ce qui était toujours utile contre un ennemi magique. Peut être était ce pour ça qu'on lui avait envoyé, allez savoir... en tous cas, il n'allait certainement pas le laisser le dévier de son objectif. Il était venu de bien trop loin pour cela, après tout, et il avait déjà croisé inconséquents et parfois même incompétents dans divers gouvernements duchéens, en s'en remettant très bien par ailleurs...
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyDim 28 Juil - 0:42
Je tiquais. J'avais à présent retrouver ma posture droite, le fixant droit dans les yeux puis je m'étais mis en mouvement. Diverses choses m'agaçaient tout autant qu'elles m'amusaient et j'avais mille et une choses à rétorquer ou simplement dire. J'ouvris la bouche mais la refermais, me ravisant. Il m'avait mouché ? Non, pas du tout, bien au contraire. Si j'avais ouvert la bouche, c'était pour répliquer mais je m'étais ravisé. La voix de Saeki venait de résonner dans ma tête. Je n'avais pas non plus envie de m'éterniser en ces lieux et quelque chose d'important requerrait ma présence ailleurs. Plus vite on en finirait, mieux ce serait. Tout ceci traînait un peu trop en longueur et il semblerait que nous tournerions en rond. C'était un guerrier vive et redoutable à ce que j'en avais perçu, mais pour moi, ça s'arrêtait là. Je pris une profonde inspiration, effaçant se sourire en coin que j'avais, un sourire à des années lumière de la moquerie.

Sans avoir pris la parole, je me détournais de lui. Quelque chose avait attiré mon regard Une lumière, vive, comme un reflet sur une paroi lisse et réfléchissante. C'était un petit point qui scintilla à deux reprises avant de s'arrêter. Encore une fois. Je me centrais alors de nouveau sur le Naga. J'étais tout à fait impassible et mon regard n'affichait aucune émotion ni à son égard, ni en reflet aux miennes. Je le déchiffrais, le passant entièrement au crible. Il m'avait vraiment l'air taillé pour le corps-à-corps mais était-ce tout ? Son épée, il l'avait invoquée. Était-ce un invocateur ? Si tel était le cas, cela pouvait bien avoir son importance.


« Une fois de plus, je vous présente mes excuses. J'ai vraiment mal agi et mon humour était du plus mauvais goût. Si c'est à l'Arcane que vous désirez avoir affaire, qu'il en soit ainsi. Pourriez-vous donc accepter ces excuses sincères que nous puissions nous concentrer sur la tâche qui nous réunit ici ?  Nos temps semblent être précieux donc si vous pouviez me mettre au fait de votre situation, je vous en serai reconnaissant.»

La lueur attira de nouveau mes orbes bleues sur elle.  Je soupirais une fois de plus.

« Je conçois aisément que mon côté fantasque vous perturbe et induise ce genre de pensées en vous. C'est le but recherché et somme toute assez volontaire de ma part. Toutefois, sachez que même lorsque je m'amuse à faire l'idiot, rien n'est laissé au hasard donc... Une fois de plus, je vais vous demander, s'il vous plait, si vous seriez assez aimable pour ranger votre arme afin de vérifier quelque chose. Si vous doutez du bien fondé de ma demande, je vous prie de vous retourner et de regarder par vous même. » Je pointais alors la source lumineuse du doigt, un peu plus loin au travers des ruines. « Il semblerait que cela suive les mouvements de votre lame et ça a commencé au moment ou vous l'avez invoquée. »

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyJeu 1 Aoû - 13:40
Uahbra ne s'attendait à rien de particulier de la part de son compagnon de route, sinon peut être son soutient magique quand ils arriveraient aux ruines... après tout c'était bien pour ça qu'il l'accompagnait, à l'origine ! Pourtant il entendit des excuses, ce qui lui fit légèrement tourner la tête pour étudier l'expression du Kitsune, avant de revenir en avant une fois certain qu'il n'était pas en train de faire quelque blague stupide, mais l'écoutant tout de même, bien entendu. Il continua bien entendu sa route pendant ce temps, car il n'était pas venu ici pour se perdre en heures de palabres non plus, après tout, et il pouvait bien avancer et écouter tout en même temps, sinon il ne serait pas le pseudo-mercenaire et l'officier espion qu'il était, c'était bien le cas de le dire ! Il devait même, en vérité, être capable d'écouter à tout moment, autant que possible.

Il écouta donc une fois encore, et même s'il trouva étrange certaines des paroles de l'Arcane – à qui, justement, aurait-il pu vouloir affaire alors qu'il venait vers lui, sinon à lui, justement ? – sa supposition sur la lumière au loin semblait digne d'intérêt. Le Naga porta son regard plus attentivement vers cette lumière captée du coin de l’œil et qu'il avait attribué à quelque manifestation de l'élémentaire qu'ils étaient venus traqués, vu qu'elle semblait proche des ruines, et déplaça brusquement sa lame de gauche à droite dans des mouvements qui, tous improvisés qu'ils soient, semblaient quand même dangereux à voir, avec cette lame-là entre ces mains-là. Il laissa ensuite échapper un léger sifflement.

« C'est bien vu, en effet. Et ce n'est pas aussi étonnant que cela. Ceci dit je ne rengainerai pas cette épée, ça ne changerait pas grand chose je pense, si elle réagis à sa présence ce n'est pas un simple fourreau de cuir qui changera ça. Et je ne peux pas la renvoyer d'où elle est venue. »

D'où elle était venue, c'était à dire de son bureau, en Eïlynster – bien qu'il prétendrait que ce soit d'une cache dans les Duchés s'il devait en parler, ce qui pouvait aussi être vrai certaines fois. Et en effet le fourreau assez simple, en cuir, qui était placé dans le dos du Naga, sous son bouclier, et semblait le seul endroit de sa personne où l'on pouvait imaginer voir se rengainer l'épée – et de fait il était bel et bien fait pour ça – semblait bien incapable de contenir son pouvoir d'une quelconque manière. À valeur d'exemple, il la ramena dans le fourreau, mais la lumière ne fit que bouger en réponse à ce nouveau mouvement, si bien qu'il la rappela aussitôt dans sa main.

« Oh et ce n'est pas moi qui l'invoque, c'est elle qui vient dans ma main. Du coup je ne peux la renvoyer, alors autant être prêt à combattre avec. Quant à vos excuses je les accepte bien entendu, notre but est de battre cet élémentaire, pas d'entretenir des rancœurs... d'ailleurs si cette lumière nous guide vers lui, ou l'appel vers nous, cela ne fera qu'accélérer les choses, aussi ne m'en plaindrais-je pas. »

Et il continua d'avancer – comme il n'avait pas cessé de le faire en parlant – vers les ruines, impatient visiblement de découvrir cette créature gardienne et les ruines elles-mêmes. Il pouvait facilement être deviné à ce stade, ceci dit, vu son manque de surprise notamment, qu'il savait l'épée liée aux ruines et que c'était même sans doute pour cela qu'il était venu jusqu'ici...
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyVen 2 Aoû - 3:59
Alors que le naga manipulait son arme, je ne pus retenir mon admiration non feinte pour sa dextérité. J'avais lâché un sifflement, accompagnant du regard, sans la quitter un instant des yeux, sa lame elfique, mortellement envoûtante. De la moquerie ? Non pas le moins du monde. Il était vraiment impressionnant et si vous l'aviez vu par vous-même, vous n'oseriez jamais poser ce genre de question. Même le plus stupide et téméraire des kitsune en perdrait son envie de farce. Ces mouvement étaient simples mais ne laissaient pas planer l'ombre d'un doute sur la qualité de la main qui la faisait ainsi danser. Un combattant de premier ordre, je vous le dit. Le genre de soldat sur lequel, en tant que stratège, je pourrais volontiers m'appuyer pour prendre un pari bien plus osé et risqué qu'à l'habituel.  Il était évident qu'il me trancherait comme une motte de beurre si nous étions ennemis. Au corps à corps, je n'avais aucune chance. Telle était ma certitude. De toute manière, le corps à corps n'avait jamais été mon fort. Nous n'étions pas ennemis pour le moment et cela m'allait tout aussi bien. Il me fallait juste donc prendre en compte tout ceci afin de tirer un maximum parti de son agilité dans le combat à venir. Si tant était que notre ami élémentaire soit assez joueur pour se laisser trancher par une lame.

Alors que je le suivais, je ne perdais pas ma concentration, écoutant ses mots d'une oreille légère, plongé dans une méditation profonde mais somme toute légère en apparence extérieure. Il n'y avait nul doute pour moi que cette arme était liée à ces ruines. Des ruines elfiques, une lame elfique, un élémentaire qui s’agite à partir du moment où celle-ci est apparue, tout se tenait. Restait à savoir le nature de tout ceci. Quel effet pouvait-elle avoir sur cette créature. Et pourquoi et comment avait-il pu   avoir pris possession de cette arme ? Ce dernier point n'était que simple curiosité.

« Ma foi, je ne vois pas pourquoi je douterai de la parole d'un allier. Après tout, c'est ce que nous sommes aujourd'hui. Je ne suis ni arcane, ni ministre en ce jour, simplement Aoyuki, prenant sur son temps personnel afin de rendre service en devenant votre compagnon de route donc jugez moi en ma qualité d'être simple. J'en ferai autant avec vous donc pour vous répondre en toute franchise... »

A ce sujet, je ne mentais pas. J'avais pu négocier quelques jours de pseudo repos, afin de mener une mission un peu plus personnelle. Mon départ était prévu pour ce jour-même et c'était là, aussi  bien par amitié, que par curiosité que je venais ici, accomplir cette tâche. La Magie, les ruines, tout ceci était une partie intégrante de ma vie, autant que de ma fonction.

« M'était juste avis qu'en la rangeant, nous aurions pu voir s'il nous perdait de vue et ainsi tenter une approche plus furtive afin d'en apprendre un peu plus sur ce qui nous attend. Toutefois, avec une aussi fine lame que vous, je n'ai aucun doute que s'il s'approche, il ne fera pas long feu et quand on parle du loup... »

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 3 Aoû - 3:55
*Intervention pnj*

*L'esprit de lumière*


Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Ob_cb0f12_001p053z3pr

Le Kitsune de Saphir semblait avoir vu juste : l'épée semblait bien attirer cette lumière. Le Naga aussi était dans le vrai, cela dit, en supposant que la lumière était liée à l'élémentaire qu'ils étaient venus traqué là. Et en effet, quand ils arrivèrent dans les ruines, ils eurent à peine le temps, tout en parlant, de faire quelques pas, qu'une créature immense surgit de derrière un bâtiment.

Il faisait une fois et demi la taille d'un Orc, soit trois mètres environs, et avait une silhouette assez classique : un humanoïde ailé, semblable à un hybride entre un Azurien et un bipède. Il était fait entièrement de lumière pure et vivante, avec deux ailes dorées de lumière pure, et un semblant de vêtement l'habillant de diverses couleurs. Il tenait d'une main une lame faite de lumière elle aussi, et son regard brillait d'un éclat blanc perçant qui était ce que les aventuriers avaient pu percevoir en arrivant de loin.

L'élémentaire ne parla pas, bien que les esprits de la lumière soient généralement intelligents et globalement bienveillant, et la lumière de son regard sembla se teinter d'hostilité quand ledit regard tomba sur eux. Il leva sa main vide et un rayon de lumière pure s'y format qui partit directement sur Uahbra, sans doute parce qu'il portai l'épée...

Jets de dés et précisions:
 
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 296
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 3 Aoû - 4:16
Uahbra écouta les réponses du Kitsune alors qu'ils continuaient à avancer. Il n'était pas sur de tout comprendre ou de tout approuver – pour lui, on ne pouvait déposer pour un jour le fardeau des responsabilités, et un roi ne pouvait poser sa couronne sinon pour devenir à jamais roturier – mais il n'allait pas se lancer dans un débat philosophique ici, et moins encore en cette compagnie. Il hocha par contre légèrement la tête quand son compagnon de route au pelage bleu invoqua la question d'une éventuelle approche discrète, avant, de toute façon, de hausser légèrement ses épaules écailleuses.

« Malheureusement, je ne puis la renvoyée, je vous l'ai dit. Nous aurions pu essayer de la planter dans un arbre et de nous approcher seul... mais je crains que ce soit trop tard même si nous voulions essayer. »

Et en effet alors qu'ils pénétraient à peine dans les ruines, l'élémentaire se dressa en face d'eux, visiblement bel et bien attiré par l'épée. Il était conforme aux rares êtres élémentaires de lumière qu'Uahbra avait déjà pu voir : ailé et lumineux. Il faisait aussi trois mètres, mais c'était prévu. Ce que le Naga n'avait visiblement pas assez prévu, c'était sa promptitude à attaquer : si tôt qu'il les vit, à quelques mètres d'eux, il projeta un rayon de lumière que le guerrier-serpent fut trop lent pour esquiver et qui vint le frapper à l'épaule droite. Heureusement l'attaque n'était pas chargée, et l'armure en cuir magique et enchanté, combinée à ses écailles gorgées d'énergie solaire, suffirent à arrêter le plus gros des dégâts. Il recula l'épaule avec un grognement et une belle brûlure dans son armure, mais ce n'était pas ça qui allait suffire pour l'arrêter.

« J'engage le contact, attaquez à distance ! Si vous pouvez le maintenir au sol ce serait parfais, sinon tant pis ! »

Ce furent les seuls instructions qu'il adressa au Kitsune au pelage bleu avant de foncer sur le monstre d'un autre plan avec toute la vitesse qui était la sienne, à savoir une vitesse assez prodigieuse. L'épée elfique était déjà dans sa main droite, et le temps qu'il arrive sur son ennemi il avait mit la main sur la lame qui se trouvait à sa hanche gauche. La lame antique frappe la première la créature à la cuisse, et juste après le Croc d'Ombre surgit, environné de ténèbres, pour frapper le flanc gauche de la créature, un peu plus haut. Si Aoyuki parvenait à le maintenir au sol il voulait l'handicaper et la faire "saigner", si l'expression pouvait s'appliquer, mais surtout c'étaient les zones les plus commodes où blesser l'élémentaire lors d'un premier assaut, s'il arrivait bien entendu à porter ses coups, plutôt réussis par ailleurs...
Jet de dés:
 
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 3 Aoû - 5:39
*~FFUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIUUUUUUUUUUUUU !!!~*

Un sifflement long et admiratif.  C'était bien ce que c'était.  Un belle bête que nous avions là ou plutôt, un sacré morceau d'élémentaire. Pas loin de 3 mètres et sans exagération. Il était impressionnant autant pas sa taille que par son allure. Alors que je sifflait et le passant en revue des pieds à la tête, alors que j'arrivais à mi chemin de la phase de retour, mes yeux avaient suivis sa main et le rayon vif qui venait de s'en échapper. Un rayon de lumière, net, précis, si tant était qu'il avait bien visé cette partie, venait de frapper de plein fouet le naga qui était à côté moi. Pile au niveau de l'épaule droite. Pou le coup, il m'avait vraiment coupé le sifflet. C'était un avatar de magie et à ce titre, j'aimais éviter autant que ce pouvait de les affronter mais là, celui-ci, il était évident qu'il n'était pas de fibre diplomatique. Taper, ensuite parler ? Non... Taper, ensuite tuer ! Voilà ce que son regard signifiait.  

Je n'avais pas eu le temps de faire quoique ce soit que le serpentoïde s'était déjà élancé, non, rué sur l'élémentaire de lumières, faisant étalage de son expertise au sabre. Bien entendu, il avait énoncé ses directives juste avant. Je n'avais même pas eu le temps de pouvoir lui apporter un soin d'urgence afin de lui soulager sa douleur ou de soigner son épaule.

*Pffff ! Voilà pourquoi je dis que ce sont des barbares. Tous les mêmes quand ils ont des jouets coupants, ou contendant dans les mains, ils foncent. Touts des barbares...  Aucun raffinement... La Magie mes enfants, la magie aqueuse, ca c'est de l'art, ça c'est raffiné ! M'enfin, vu sa façon de bouger, il doit s'en accommoder plutôt bien, il est résistant.*

« Bien, bien... A nous deux mon grand, si tu n'as pas envie de parler alors il n'y a pas trente-six solutions, il va falloir te corriger un peu.  » j'avais alors serré la main gauche comme si j'empoignais un javelot et prenant l'élan qui allait avec, je l'avais lancé. Oui, ma main gauche, il était hors de question que je prenne le risque d'empaler mon allié de dos. S'en suivirent trois javelots de glace qui volèrent droit sur l'aile du droite de colosse de lumière. « Que penses-tu de ça , hein ? Côté droit pour côté droit.  » Tout en suivant mes projectiles du regard, je me mis à l'observer et l'étudier. Entrer dans sa tête et tenter d'anticiper. Ce n'était pas gagné mais baisser les bras n'était pas envisageable.



Compléments du RP:
 

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 3 Aoû - 20:37
*Intervention pnj*

*L'esprit de lumière*


Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Ob_cb0f12_001p053z3pr

La créature avait réussi son attaque initiale, mais vu très vite le guerrier-serpent se ruer sur elle avec l'épée qui l'attirait tellement. Malheureusement pour elle, cette épée était également très dangereuse, et elle ne tarda pas à lui entailler la cuisse, lui faisant pousser un grognement de douleur... pâle à côté du hurlement de rage qu'il poussa, un cri étrange à entendre raisonner dans la dimension physique, différent de tout ce qu'une gorge mortelle aurait pu émettre, mais où on entendait bien la colère née de la douleur et de l'aiguillon des ténèbres contre sa chaire de lumière vivante, quand l'autre lame le toucha à son tour.

Alors qu'il reculait pour se soustraire à ce contact, l'autre mortel, qu'il avait à peine remarqué au début, concentré sur l'épée, usa de l'élément aquatique pour tirer des lances de glace sur lui. Même s'il fut plutôt vif à réagir cette fois, c'était encore trop lent pour contrer le sortillège parfaitement exécuté du Kitsune de Saphir, et son aile droite fut largement touchée, se retrouvant lardée de trois entailles de grandes tailles qui l'empêchait de s'envoler efficacement dans l'air du monde physique.

La créature élémentaire n'était pas habituée à une pareille résistance, et sa colère grondait avec force. Elle saisit ainsi sa lame à deux mains et porta un coup de haut en bas terrible sur le Naga devant elle, avec l'intention visible de se venger de ces assauts.

Jets de dés et précisions:
 
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 296
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 3 Aoû - 20:48
La blessure légère infligée par l'élémentaire fut durement payée, et les lames d'Uahbra s'enfoncèrent dans cette lumière vivante qui était sa chaire, si l'on pouvait dire. Des épées ordinaires auraient été bien en peine de lui causer des dégâts, mais la lame elfique qu'il maniait, illuminée de symboles antiques, était loin d'être ordinaire. Quant à la seconde... il eut confirmation au bruit étrange mais plein de rage qu'émit la créature, et qu'on aurait pu par association d'idée appeler un cri, que la magie des ténèbres était toujours plus qu'efficace pour causer des dégâts aux êtres de lumière, même quand elle résidait sur un simple enchantement sur une lame d'argent sombre. En tous les cas, elle était blessée, et ce qu'on pouvait blesser pouvait toujours être vaincu, comme il l'avait compris depuis longtemps.

Du reste l'Arcane se montra à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre d'un mage de son niveau, et un sort de glace vint mutilé l'une des ailes de l'élémentaire. Malgré les paroles du Kitsune bleu, c'était bien plus qu'une simple rétribution, puisque non seulement il était improbable que la créature magique régénère aussi vite que lui, mais surtout frapper là permettrait d'éviter qu'elle ne s'échapper ou les attaque du ciel. Si Aoyuki clouait l'être de lumière au sol, le forçant à rester au corps-à-corps avec Uahbra, celui-ci considérerait que le renfort aurait fait toute son utilité... même si bien entendu il était conscient qu'un magicien de ce calibre pouvait sans doute bien plus encore, cela allait de soit.

« Bien joué ! Continuez comme ça si... »

Le Naga fut forcé de s'interrompre un moment pour bouger vivement sur le côté tout en s'abaissant, et ainsi esquiver le prodigieux coup de taille de l'élémentaire. Si sa rapidité naturelle allait être un gros atout, il se disait qu'il avait intérêt à bien l'exploiter, car il ne résisterait pas à la force de l'impact de ce coup très longtemps...

« ... si le voulez bien, si on le cloue au sol on peut le détruire ! »

Uahbra avait fini sa phrase après ce battement, et avant de contre-attaquer encore une fois. Profitant de l'ouverture relative dans la garde de l'élémentaire du fait de son attaque ratée, il passa du côté gauche, où son flanc était le plus exposé, et tenta de frapper de ses deux lames pour trancher à l'arrière de sa jambe et ainsi détruire son appuis, même s'il ignorait si une telle créature avait des tendons à sectionner... du fait de son mouvement ses attaques n'avaient pas été les plus efficaces possibles, mais s'il réussissait il aurait bon espoir de définitivement saper ses appuis ce qui, avec son impossibilité de s'envoler, le forcerait à s'abaisser et à être plus à portée de coups autrement plus fatals...
Jet de dés:
 
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 3 Aoû - 22:08
Mon tir triple tir avait fait mouche, toutefois, pas de quoi s'extasier. Le combat ne faisait que commencer mais je n'avais pas non plus envie qu'il s’éternise. Que ce soit niveau mana pour moi, niveau vitalité pour Uahbra, tout avait une limite et pour ce qui était de l'élémentaire, mystère. Je savais qu'épuiser sa magie était suffisant pour lui faire perdre sa pseudo consistance et ainsi le vaincre mais le problème était que je n'avais aucune idée de la quantité de mana dont il pouvait bénéficier. Je ne pouvais pas me reposer sur mes lauriers. De plus, il était fortement possible qu'il se mette à se régénérer. Continuer avec de petits javelots ? L'approcher et le geler ? Poser une rune pour le piéger et l'attirant à proximité puis le geler au contact et laissant Uahbra le tailler en puisse ou profiter de cet effet pour conjuguer mes attaques avec lui et ainsi assurer une grosse attaque dévastatrice ?

*Le détruire hein ?*

Les mots de l'expert en maniement de sabre étaient parvenu à mes oreilles alors que je le voyais esquiver avec une grâce et une rapidité déconcertante.  Vraiment pas un ennemi que j'aimerais affronter si on m'en laissait le choix... Croyez moi c'était le genre d’individu que l'on préférait avoir dans son cercle proche d'alliés.

J'avais eu alors une idée. Un pari un peu risqué mais il me fallait la tenter. Je l'avais analysé et avais intégrer sa façon de se mouvoir à mes paramètres, son aile trouée en plus. Main gauche tendue, paume ouverte, je visais l'élémentaire. Tête ? Trop facile à esquiver mais radical. Assurer le coup ou miser tout sur la chance ?  Il était du genre vif mine de rien. S'il attaquait à nouveau....

« Avec les compliments de la maison ! » avais-je lâché entre les dents. J'avais un sourire carnassiers, mes canines de renard pleinement apparentes.  Un jet d'eau à haute pression fusait à présent sur lui, bien assez haut pour ne pas toucher Uahbra  mais la créature de lumière pouvait encore l'esquiver. Je gardais les yeux ouverts, ces derniers s’écarquillant de plus en plus à mesure que le projectile s'approchait de la cible. S'il se prenait cette attaque, le combat serait notre.



Compléments du RP:
 

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptySam 3 Aoû - 23:18
*Intervention pnj*

*L'esprit de lumière*


Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Ob_cb0f12_001p053z3pr

Le guerrier-serpent était trop vif pour l'élémentaire, et il réussi à esquiver sa puissante épée lumineuse, avant de se glisser sous sa garde et frapper sa jambe de ses deux lames, lui faisant à nouveau pousser un cri d'outre-monde plein de rage. Il essayant tant bien que mal de se maintenir debout, et ne vit pas assez tôt l'attaque puissante du Kitsune.

La lance d'eau à haute pression le frappa ainsi sur le côté de la tête alors qu'il avait bien trop le temps de l'esquiver, et causa de lourds dommages. Un humain, même deux fois plus grand, serait mort sur le coup, mais c'était un élémentaire, ce qui signifiait une grande résistance à la magie et aussi que sa forme humanoïde n'était en soit qu'une forme. Ainsi, bien que sérieusement blessé, il n'était pas encore abattu.

Incapable de sa maintenir debout sous la douleur et sa blessure, il tomba lourdement à genoux et lâcha sa lame, formant une boule de lumière crépitante de belle taille dans sa main qu'il lança par-dessus Uahbra, droit sur le Kitsune, qui causerait une lourde explosion de lumière à l'impact avec lui, le sol ou toute autre chose qu'il heurterait.

Jets de dés et précisions:
 
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 296
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyDim 4 Aoû - 0:00
Les deux attaques d'Uahbra réussirent une fois encore, et vinrent frapper lourdement l'arrière de la jambe de l'élémentaire, ce qui le déstabilisa lourdement tout en lui faisant à nouveau émettre son étrange cri. Les choses se déroulaient donc plutôt bien, et le Naga avait bon espoir que le combat avance vite surtout si l'Arcane parvenait à définitivement le bloquer au sol par exemple en touchant l'autre aile... mais Aoyuki le surpris en se montant plus audacieux que cela, et en profitant de l'attention fixée sur le guerrier-serpent pour tenter une attaque plus risquée, et frapper directement le monstre de lumière à la tête avec ce qui semblait être une attaque d'eau surpuissante, et qu'en tous cas, à l'aspect quand elle fila au-dessus de lui, il n'aurait certainement pas voulu avoir à encaisser de front !

L'élémentaire n'apprécia pas vraiment non plus, apparemment, puisqu'il tomba lourdement en avant, Uahbra n'ayant que le temps de s'écarter avant qu'il ne tombe à genoux. Assurément ses propres dégâts avaient fragilisé lourdement ses appuis, mais c'est celle du Kitsune bleu qui l'avait mis dans un état aussi critique. L'élémentaire ne sembla d'ailleurs pas s'y tromper puisque, son unique œil brillant de rage, il créa une puissante attaque de lumière qu'il lança derrière le Naga, sans doute en direction de son assaillant. C'était inquiétant, mais d'un autre côté c'était un Arcane qui avait à gérer cet assaut, et Uahbra considéra tout simplement que celui-ci était de taille à se défendre, et que l'ouverture qu'il avait créer en affaiblissant autant le monstre devait être exploité de toute urgence.

Il avança donc à nouveau et glissa sur le côté pour frapper la zone déjà largement blessée de la tête du monstre avec ses deux épées. La lame elfique s'illumina de ses nombreux symboles mystiques, et, grâce à l'habilité d'Uahbra mais aussi sa connaissance particulière des monstres que l'on pouvait croisé dans une vie mouvementée de mercenaire, elle vint se planter dans un point faible de l'élémentaire, transperçant ce qui aurait correspondu au cerveau d'un être de chaire, son centre vitale largement exposé par l'attaque du Kitsune bleu, alors que l'épée d'ombre elle frappait un peu plus loin. Mais, avec la force terrible du Naga, une lame fut largement suffisante et s'enfonça dans ce centre vital, laissant expirer l'élémentaire.

En retirant sa lame, Uahbra regarda alors en arrière vers Aoyuki pour voir ce qu'il était arrivé de lui par rapport à l'attaque de leur terrible ennemi, lui qui pour le coup avait largement fait sa part dans ce combat c'était le cas de le dire !
Jet de dés:
 
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyDim 4 Aoû - 0:00
*Intervention pnj spéciale*

*L'esprit de lumière*


Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Ob_cb0f12_001p053z3pr

Largement affaiblit par le coup, l'élémentaire voit son point vital transpercé et s'abat au sol. Alors que la Naga se tourne vers son partenaire, le corps de la créature élémentaire se délite rapidement en une myriade de particules de lumière qui se dispersent et disparaissent rapidement, ne laissant rien derrière lui... mort ou retourné dans le plan élémentaire ? Difficile à dire, mais son invocation est rompue en tous cas et il ne hantera plus le plan physique.

Jets de dés et précisions:
 
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 296
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyDim 4 Aoû - 17:06
Alors que mon trait avait fait mouche, le Naga n'avait pas été en reste. Nos attaques combinées l'avaient grandement affaibli et blessé par les morsures des lames dansantes du mercenaire, l'être de lumière s'était retrouvé à genoux.  J'avais fait appel à une grande quantité d’énergie magique et si je n'en laissais rien transparaître, c'était tout de même assez éprouvant. Peu importe que la réserve soit grande, cramer une pareille dose, ça se sent, se ressent.

« Il est à vous, c'est notre chan... »

*~WAOUWWWOOOOOOOOAHWWW !~*

Ce bruit ? C'était ma virilité comme riraient certains malappris. Oui, aussi aiguë fusse-t'il, je l'avais poussé et l'assumait. C'était un glapissement de surprise, un glapissement de renard tout bonnement. Ririez-vous d'un renard qui glapit devant vous ? Ou d'un grand renard kitsune ? J'avais glapis et dans votre langage si peux châtié, cela correspondrait à un "Et merde !" ou plus joliment, à un "Fichtre" ou un "Diantre !". Et pour cause. L'élémentaire avait eu le coup de foudre pour moi et semblait vouloir me conter fleurette. Je n'étais pas contre ce genre de choses mais je n'aimais pas trop celles qui brillaient plus que moi, ni celles qui m'étaient imposées de manière aussi virulentes.  Il reproduisait la même attaque que moi et ce, sans aucun temps mort. Je n'avais même pas eu le temps de finir ma phrase ou de cligner plus de deux fois des yeux que la boule qu'il formait se tendit pour venir m'embrasser. Ni une ni deux, j'avais adopter mon apparence de grand renard et avais tenté de l'esquiver, jouant de mon agilité accrue sous cette forme.

La lumière c'était rapide, bien trop et pour le coup, il m'avait pris au dépourvu. L'effet de surprise avait été sien. Je ne m'étais pas attendu à ce qu'il soit si prompt à réagir et mon temps de réaction s'en était retrouvé marqué. D'un prodigieux bon réflexe, je m'étais élancé dans les airs, reculant. Malheureusement, mes queues de renard étaient un peu à la traîne sous moi et le projectile les heurta. Loin d'être douloureux, c'était plus le choc de voir mes précieuses queues se faire toucher qui m'avait fait ouvrir des yeux ronds et un flash lumineux vint me décoller les rétines. J'avais alors atterri avec un certain panache, restant immobile une seconde ou deux.

Magnifique renard géant aux cinq queues, bête au pelage azuré fourni  et soyeux, j'étais là, comme une statue à la gloire de la beauté kitsunéenne, mon pelage semblant irradier de magie bien plus encore que sous ma forme humanoïde. Si on pouvait vraiment parler de ma beauté, c'était sous cette forme. Celle dont j'était vraiment fier, blagues à part, c'était celle-ci. Un Kitsune Mizuko. Toutefois... Les secondes qui suivirent brisèrent cette image mais je voulais la partager un peu avec vous, la faire durer un peu plus qu'elle ne l'avait fait dans la réalité car comme je disais, s'en étaient suivis des yeux clos, pincés et des pas maladroits. Je zigzaguais sur quelques mètres, titubant comme une humanoïde ivre ou une bête désorienté avant de m'écrouler au sol. Plus de peur que de mal. L'instant d'après, je m'étais redressé et plissant les yeux, j'avançais vers le serpent humanoïde, aussi vite que je pouvais me le permettre. Arrivé à ses côté, il n'y avait plus nulle trace de la créature. Après un bref examen de mes queues, je pris la parole.

« Ce malotru a osé s'en prendre à la fierté du kitsune que je suis, mes précieuses queues... Une chance pour lui que ce ne soit pas irrécupérable. Enfin, passons. Beau travaille Messire. Vous êtes une fine lame vous gagnez à être connu et reconnu. Il ne fait pas de doute que votre nom sonnera dans dans le futur, dans diverses comptines ou légendes, si ce n'est pas déjà le cas. Toutefois, je sens que tout ceci n'est pas fini. L'autel doit être votre réel but et nous ne sommes jamais trop prudent. Si vous voulez me trancher, faîtes-le mais pour ma part, j'agirai selon ma conscience. N'ayez donc aucune crainte, ce ne sera pas long, l'affaire de quelques secondes tout au plus vu la légèreté de non blessures...»

J'avais alors incanté et une sphère aqueuse nous avait englober tout les deux, irradiant de magie bienveillante. Il pouvait y respirer et était libre de mouvements. Ce n'était point une prison. Relâchant alors le sort, nous en ressortions secs, comme si de rien n'avait été, soignés.

« Fort bien Messire ! Désolé pour ce contretemps mais la prudence est toujours de mise, on ne sait jamais ce qui pourrait nous attendre. Je veux bien avoir la réputation d'un idiot tant qu'à faire. Je me plais à jouer ce rôle pour duper et tester mes interlocuteurs mais jamais je ne souffrirai de celle d'un kitsune qui laisse ses alliés  en fâcheuse posture. Tant que se peut, personne ne meurt sous ma tutelle, c'est un principe... En route, votre temps est d'or. »

Grand Renard, je cheminais alors devant lui, d'un pas léger mais sûr, rapide mais alerte, jusqu'à atteindre une certaine proximité de l'autel. Là je m'arrêtais, le laissant ainsi me dépasser. Ce moment était sien, pour ma part, je resterais en retrait, observateur alerte.




Compléments du RP:
 

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyLun 5 Aoû - 20:25
L'élémentaire avait bel et bien été vaincu, partant en poussière de lumière, avec armes et bagages, si l'on pouvait dire. Difficile de dire s'il était mort ou bannis, mais à dire vrai Uahbra ne s'en souciait que peu : le soucis était réglé, et il pouvait accéder aux ruines, en plus potentiellement d'avoir gagner une clef pour ouvrir de nombreuses portes à Ikhyld et ainsi gagner plus d'informations sur d'autres ruines ainsi que sur le fonctionnement potentiel de son épée. C'était donc plutôt un bon point, mais restait à voir ce qu'il en était du Kitsune bleu. Le temps de se retourner, le Naga vit celui-ci s'approcher, ayant visiblement subit un choc, après avoir prit, visiblement, sa forme de renard... ce qui l'avait sans doute aidé à encaisser l'impact. Le guerrier-serpent n'en fut pas particulièrement surpris, car en vérité ceux de sa race avaient souvent recours à cette seconde forme, plus puissante que leur forme naturelle, il le savait bien.

En revanche, s'il avait eut affaire à quelqu'un d'autre il aurait probablement jugé que son compagnon de route avait dû prendre dans le choc un coup sur la tête vu la quantité des paroles qu'il débita ensuite et la teneur de celles-ci – comme si quiconque allait vous trancher en deux parce que vous proposiez de le soigner... un barbare teïderien peut être, vexé qu'on le prive de la douleur qu'il pensait être le lien avec son dieu fou, et encore ! – mais bon, venant de lui, c'était presque normal. De fait, Uahbra jugea plus sage de la laisser lancer son sort et de patienter quelques temps dans la sphère curative que d'essayer de lui faire remarquer l'évidence, à savoir qu'il avait déjà guérit de la blessure légère infligée, son corps gorgé de magie ne mettant pas plus que quelques dizaines de seconde pour guérir ce genre de plaie bénigne. Après tout, cela ne coûtait pas grand chose de patienter poliment, en échange de la considérable aide apportée.

Pas certain de pouvoir parler dans l'eau librement, il garda en effet le silence, mais dans une attitude polie, rengainant même ses lames – l'une à son flanc, l'autre dans le fourreau moins pratique de son dos, mais bon, il ne la dégainait jamais alors ce n'était pas bien grave qu'elle soit moins facilement accessible – et ce ne fut qu'une fois remis en route, le Kitsune bleuté prenant la tête, qu'il fini par répondre d'une voix calme mais où la froideur avait disparue.

« Merci pour ces compliments, et pour l'aide apportée. J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que vous abattiez si vite cette créature, la mettant à portée d'être achevée, mais je suppose que tel est la puissance des Arcanes ikhyldiens. »

Uahbra n'était pas du genre extensif, mais le compliment n'en était pas moins sincère... peut être ne l'était-il que plus, en fait, vu sa tendance à ne pas parler pour rien. Quoiqu'il en soit il avança à la suite de son compagnon, sans relever que celui-ci avait deviné son objectif... l'avait-il fait de lui-même, ou les ikhyldiens avaient-ils considéré ses raisons de plus prêt avant d'accepter son aide ? Difficile à dire, mais de toute façon ce n'était guère important, comme il le confirma en voyant Aoyuki s'arrêter non loin de l'autel pour se laisser dépasser, lâchant quelques mots en arrivant à sa hauteur.

« Il n'y a là rien de secret vous savez, vous pouvez jeter un œil si vous voulez... non qu'il y ait grand chose à voir, en fait. »

Et d'entrer dans le grand temple sur ces mots, pour aller jusqu'à l'autel et son piédestal. Il n'aimait pas cette notion de temple, bien qu'il su que les anciens Elfes n'aient pas eut vraiment de dieux – aurait-il fallu qu'ils soient fous pour en avoir, pouvant voir aux portes de leur empire l'esclavage que représentait la religion déiste ! – mais il n'avait guère le choix. Il appela l'épée dans sa main et la déposa sur le piédestal. Les motifs de l'arme s'illuminèrent, et ce qui aurait pu être un éclair lumineux passa le long de la lame, puis elle redevint inerte, et Uahbra la rengaina avant de ressortir calmenent.

« Rien de passionnant, je vous le disais... je pense que nous pouvons aller dire aux braves savants qui exploraient ces lieux qu'ils peuvent revenir en paix, à présent, fit-il en ressortant, que le Kitsune bleu ait marché avec lui dans le temple, où qu'il l'ait attendu à l'entrée de celui-ci.
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) EmptyLun 5 Aoû - 21:35
Le Naga avait dit vrai. Non pas que j'avais douté de sa parole mais plutôt que j'en restais un peu sur ma faim. En ma qualité de Ministre de la Magie, j'avais à traiter bon nombres de cas dont certains avaient des rapports directs avec d'antiques artefacts. Je n'étais pas la sommité dans la matière mais je pouvais au moins me targuer d'avoir de solides bases. Aussi lointains que remontaient mes souvenirs, les grimoires et ouvrages anciens avaient été mes premiers camarades de jeu en dehors de mon jumeau tant aimé. J'avais toujours été fasciné par la magie, sous toutes ses formes et même si je ne l'avouais pas à voix haute, fut un temps où je souhaitais toutes les maîtriser et les faire évoluer. Les artefacts avaient eu une grande place également. Mère en parlait énormément, ayant souvent de longues conversations  à ce sujet avec ses collègues arcanes dont Xin, Saeki et Valéria. Ministre de la Magie de mère en fils, j'en eus un petit sourire d'âme alors que l'arme fut rengainée par le maître d'armes.

Cette lame était attirante, pour je ne savais quelle raison. Peut être avais-je espéré qu'elle en soit un, d'artefact. Possiblement. J'étais curieux de l'examiner mais je n'en avais pas le temps ni l'envie actuellement. Mon esprit et mon cœur étaient déjà loin, baignant dans la chaleur désertique que m'apportait maison, ma joyeuse famille. L'ayant écouté, j'avais hésité un instant avant de prendre la parole.

« Mercenaire hmmm ? » Je le scrutais, le fixais, le passant au crible de mon regard perçant, comme si je mettais son âme à nue, comme si je pouvais la voir. « J'ai le sentiment d'avoir déjà entendu parler de vous mais je ne sais plus.. C'était il y a longtemps et même si je n'en ai pas l'air, je me fais vieux. Mais passons. Je ne suis pas là pour vous paraître soupçonneux, tel n'est pas mon but et je ne vous arrête pas pour ça. »

J'avais alors bondi devant lui, sans aucune animosité. Je regardais devant moi, lui tournant le dos. je tournais alors la tête vers lui, mes queues ondulant comme portées par le vent.

« Comme je vous l'ai dit, aujourd'hui, je ne suis ni arcane, ni ministre, simplement un kitsune bleu qui va recevoir sa famille d'adoption venant de Nephtys alors j'espère que vous ne me tiendrai point rigueur de vous faussez compagnie si tôt mais Dame Sahar ne saurait souffrir de mon inhospitalière absence et je n'ai aucunement envie de subir ses brimades, aussi amicales soient-elles. Je m'en vais donc de ce pas profiter de ce moment qui m'est offert et rattraper ces deux années perdues. Ce fût un réel plaisir de vous avoir rencontré et j'espère que nous pourrons collaborer à nouveau à l'avenir. Je gage d'effacer à tout jamais cette première mauvais impression. En attendant, je vous souhaite bon vent Messire. Oh ! Et... Si jamais vous avez le temps, n'hésitez pas à faire un détour par chez moi avant de partir, j'ai une petite collection d'ouvrages intéressant, qui sait, vous pourriez peut être y trouver votre bonheur. Sur ce... Au plaisir ! »

Véritable moulin à paroles, excité à l'idée de revoir cette famille d'adoption qui me faisait oublier mon statut d’orphelin et que je n'avais plus vue depuis plus de deux années, j'avais parlé tel un ruisseau qui se déverserait dans une vallée, bondissant comme un enfant excité puis avec les derniers mots, j'avais bondi en avant, profitant de ce que m'offrait cette forme. Mon cœur était déjà ailleurs, mon esprit le suivait, mon corps les pistait.

_________________

Ma transformation en Grand Renard:
 

Le Kistune peut changer de pelage mais sa nature profonde restera toujours inchangée.
adage Kitsune

Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin11Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Aoshin10
Aoyuki O. Ishizuki

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Le Serpent et le Renard (Aoyuki) Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le Serpent et le Renard (Aoyuki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La horde du serpent
» Entre fouine et serpent [PV]
» Le Serpent Ivre [Pv: Eiji]
» [Thème 5] Quand un Poussin devient Serpent (Mis)
» LA FEMME-RENARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: