Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Saeki Katsuragi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Fiches d'évolutions des personnages
MessageSujet: Saeki Katsuragi Saeki Katsuragi EmptyDim 21 Juil - 19:59

Saeki Katsuragi : Impératrice d'Ikhyld

Saeki Katsuragi 2a66Saeki Katsuragi Bscp
Identité


Nationalité : Ikhyldienne
Race : Demi-Elfe, Demi-Dragonne
Nom : Katsuragi
Prénom : Saeki
Surnom : L'Impératrice-Phénix
Sexe : Féminin
Date de naissance : 29 Maïa de l'an 1413
Âge : 587 ans
Lieu de naissance : Domaine Katsuragi sur le continent ikhyldien
Lieu de vie lors de votre entrée en jeu : Cité d'Ikhyld et Cité de Jade
Rang social : Haute Noblesse Ikhyldienne
Métier/Position dans la société : Impératrice d'Ikhyld, Arcane du Feu, Ministre de l'Armée de Terre
Titre : Impératrice-Phénix, Fameuse à Ikhyld, Connue à Akkaton


Armes et équipement :


Armure et armes en votre possession lors de votre entrée en jeu :

*Armure Impériale du Dragon : Une cotte de mailles faîtes avec des écailles de Dragon. Légère tout en étant aussi solide que l'acier trempé, celle-ci est bien entendu faites d'écailles de Dragons en ayant fait don à l'Impératrice. Ces écailles sont dorées, et l'armure est accompagnée d'une cape rouge portant le Phénix d'Or de sa famille.
Endurance de la terre :
L'armure ainsi enchantée, augmente la résistance physique de son propriétaire. (+1 en résistance physique)


*Bâton de l'Archimage de Feu : Un bâton de mage qu'elle a commandé pour marquer son accession au rang d'Arcane, il est dans un solide bois noir, gravé de runes dorées, et porte à son bout un gros rubis rouge sang qui proclame sans possibilité de se tromper la magie de prédilection de la belle.
Sort choisi (Boule de Plasma) :
Un sort choisit par le mage au moment de l'implantation de l'enchantement, coûtera deux fois moins de mana pour être lancé si le sorcier utilise le bâton comme catalyseur au moment du lancement du sort.


*Chimère : Une puissante monture que l'Impératrice a adopté assez récemment dans son apprentissage de l'équitation. C'est une créature proche de la manticore, mais à l'hybridation différente capable de cracher de la foudre par sa gueule de lion et du poison par sa queue de serpent. Elle sait aussi voler, ce qui compense sans doute le fait qu'elle n'est pas très imposante.

Autres équipements

*Tenue Impériale :
Une magnifique tenue qui est effet un Habit du Dragon, créé comme son armure avec des écailles offertes volontairement à Saeki, il est bien entendu associé au Feu, élément gravé dans sa nature profonde. Il est également magnifique, dans les tons rouges et ors, tout en étant assez confortable pour être porté souvent, et bien sûr d'une excellente coupe.

*Anneau de l'Archimage de Feu : Anneau forgé sur commande de sa mère quand sa fille eut pleinement réalisé son apprentissage, il est en platine orné d'un rubis qui porte en filigrane le phénix familial. Avec le temps, deux petits éclats d'ambre presque purs ont été rajoutés sur commande de Saeki pour ne pas déséquilibré le bijoux.

*Collier du Phénix : Un collier présent dans la famille de l'Impératrice depuis des siècles ou plus encore, il est en platine fin, portant un pendentif d'or en forme de Phénix dont les yeux sont deux minuscules rubis, une exquise et antique pièce d'art elfique.

*Masque de parade Ikhyldien :
Certainement un des plus beaux masques que l'on peut trouver à travers le monde tant il a été modifié grâce à toute une série de colorations, d'ornements et autres accessoires décoratifs et aussi quelques enchantements magnifiant le tout afin de laisser une impression de Charisme amplifié de la part du porteur. (+5 au test de charisme à la première interaction sociale lors d'une rencontre)

*Potion de charme :
Une potion vous rendant plus charmant pendant une heure (+1 en charisme)

Catalyseur vivant :
Votre corps devient une sorte de catalyseur vivant capable de plus aisément stocker et interagir avec le magie. Concrètement cela augmente de 20 pourcent votre stock de mana.

(Dragon uniquement) Runes magiques :
Cet ensemble de runes empreintes de magie gravées sur les écailles d'un dragon permet à celui absorber une partie de l'énergie magique de chaque sort qui est utilisé à son égard (30 pourcent des points de mana de chaque sort).



Caractéristiques :




Magie : (Description ici.)

Potentiel : Immense

Feu : Légende
Eau : Inapte
Vent : Inapte
Terre : Inapte
Lumière : Inapte
Ténèbres : Inapte
Invocation : Prodige
Nécromancienne : Inapte
Transformiste : Inapte
Âme : Inapte

Mental : (Description ici.)

La volonté : Maître
Contrôle de soi : Confirmé
L'intelligence : Virtuose
La perception : Confirmé
Le charisme : Maître
Technologie :  Inapte

Physique : (Description ici.)

Force physique : Adepte
Agilité : Adepte
Vivacité : Confirmé
Résistance physique : Adepte
Résistance magique : Maître
Vitalité : Confirmé
Beauté : Maître
Discrétion : Inconnu

Martial : (Description ici.)

Armes de tailles : Inapte
Armes lourdes : Inapte
Armes d'hast : Inapte
Faux : Inapte
Art de la défense : Débutant
Armes de lancer/fouet : Inapte
Arc/arbalète : Inapte
Mains nue/Arts martiaux : Débutant
Armes à feu : Inapte
Équitation : Prodige  
Domptage : Inapte
Conduite : Inapte


Description de votre personnage :


Description physique :

Saeki a l'apparence d'une belle jeune femme, même s'il est de plus grandes beautés autour de la table de son Conseil. Elle n'en reste pas moins belle, avec sa peau claire, qui met en valeur ses traits fins, avec un air assurément aristocratique. Ses yeux sont d'une magnifique nuance de bleue, couleur de ciel d'été ou d'océan aux teintes fondamentales, et s'ils sont beaux ils sont aussi terribles, car ils savent se faire aussi bien la porte de sa résolution brûlante que la fenêtre par laquelle semble passer un regard porteur d'une intelligence acérée qui porte prestement sur toutes les choses qui se pressent devant elle. Pour compléter ce charmant tableau, parlons de ces longs cheveux rouges, d'une teinte profonde qu'on ne trouve guère chez les humains, qu'elle porte long et qui cascadent de chaque côté de son visage, cachant le plus souvent en partie des oreilles qui, sans être vraiment pointues, sont plus effilées que celles d'une humaine.

C'est là le signe le plus évident de sa part elfique, mais ce tableau a jusqu'ici  également occulté l'autre part importante de son héritage, celle qui lui vient de son Dragon de père. En effet, elle dispose de deux grandes ailes écailleuses, de belles écailles dorées, dans le dos, qui la portent dans les cieux, quoique avec moins d'aisances qu'un Azurien. De même, des ailles d'or courent sur une bonne partie de son corps – qui pour le reste est celui d'une femme, bien entendu, avec des courbes gracieuse et une certaine beauté là aussi – notamment les bras et les jambes, et ses jambes se terminent d'ailleurs par des pattes griffues. Elle est également pourvue d'une queue draconique qui prolonge sa colonne vertébrale. Enfin, dans la description de son visage, il ne fut pas oublier deux cornes de dragon qui surgissent de sa belle chevelure de flammes pour surmonter sa tête.

Si elle est dotée de muscles fins et développées, cette musculature est dans la moyenne, et surtout tournée vers la tonicité et la vivacité, où elle n'est pourtant pas exceptionnelle, plus que vers la force brute. Elle ne porte pas de tatouage, mais a des runes draconiques gravées sur l'épaule et qui renvoient la lumière de légers éclats argentés, l'un des signes de la magie qui, comme toute bonne Impératrice d'Ikhyld, court dans son corps.

Description mentale :

Assurément celle qui est aujourd'hui Impératrice d'Ikhyld a été profondément marquée par la période sombre qui suivit sa prime jeunesse. Cela lui a donné une gravité, une profondeur, qui n'étaient alors pas de son âge, et qui n'ont pas varié jusqu'à aujourd'hui. Avec les années, la lumière est revenue dans son cœur et dans son beau regard d'azur, et c'est d'ailleurs au quotidien une personne plutôt positive, qui sait généralement entraîner son entourage par la force de sa bonne humeur autant que par l'aura de respect qu'elle suscite en Ikhyld. Mais sa légèreté peut retomber à tout instant dans les bonnes circonstances, et laisser place à un masque grave. De plus, ceux qui la connaissent depuis longtemps peuvent percevoir cette étincelle d'obscurité, cette parcelle perpétuelle de circonspection, qui reste toujours au fond de son regard clair.

Prudente, même si elle sait parfois prendre des initiatives brusques, que ce soit pour les choses plus importantes ou au contraire pour retourner une situation, Saeki est également intelligente, et c'est cela qui fait d'elle une bonne dirigeante avant tout. Profonde et capable également de réflexion rapide, elle est quelqu'un qui peut être difficile de suivre en conversation, du moins quand son esprit s'emballe, ainsi qu'une redoutable stratège au combat, que ce soit seule ou à la tête d'immenses armées. Elle a aussi appris avec les années à manœuvrer admirablement en politique, et connaît la cour ikhyldienne dans la plupart de ses recoins.

C'est aussi une personne sincère la plupart du temps, fidèle à la parole donnée, et fidèle aussi en amitié, qui a une affection sincère pour son peuple et pour Ikhyld. Elle a également une bonne dose de fierté, héritée de son père autant que de son passé militaire – mêlée profondément à la loyauté – mais elle sait la mettre de côté quand il le faut, notamment quand cela sert l'intérêt impérial. Elle est devenue Impératrice un peu par fierté, mais avant tout pour servir son pays au mieux, et elle s'y emploie chaque jour, laissant parfois ne pas deviner certains pans de sa personnalité, cachés qu'ils sont sous le manteau impérial...

Convictions :

Bien entendu, Saeki, Impératrice-Phénix d'Ikhyld, est totalement acquise à la cause de son Empire. Pour elle, Ikhyld est la première nation de ce monde, une nation à la fois grande et capable de reposer avant tout sur la paix, la diplomatie et l'art pour rayonner, tout en étant capable de sortir le glaive de la guerre quand nécessaire. Elle a toujours été prête à se battre quand nécessaire pour l'améliorer, mais également pour la défendre, et c'est bien entendu plus que jamais le cas maintenant qu'elle est à la tête du pays.

Sans surprise non plus, elle est entièrement acquise à la Magie. Pétrie d'éducation ikhyldienne, née de races profondément magiques, elle baigne dans la Magie depuis toujours. Pour elle, il est impensable de priver les hommes et les femmes de ce monde de ce bienfait fondamental, quelques soient les avantages promis en échange. Elle balaye du revers de la main les accusations d'inégalité intrinsèque de la Magie, arguant que chacun peut user d'objets magiques sans problème, et que par ailleurs ceux qui sont doté du don de mage doivent justement aider et protéger les autres, créant ainsi une société équilibrée et solidaire, selon la vision ikhyldienne des choses.

Son point de vue sur Akkaton est peut être le plus complexe et le plus nuancé. Elle n'a pas de tendresse spéciale pour le grand Empire occidental, et elle n'a pas oublié les ravages de la Croisade ou la mort de son père. Pour autant, elle leur reconnaît des points positifs, notamment civilisationnels, et a d'ailleurs jadis œuvré de concert avec eux pour faire chuter le pire des tyrans. Il n'empêche qu'elle voudrait voir un Akkaton bien moins expansionniste et interventionniste, et qu'elle garde toujours une méfiance prudente envers eux, même si elle favorise le commerce qui lui même favorise la paix... et avec de la chance aidera à ce que l'influence culturelle ikhyldienne finisse de les civiliser. Bien entendu, elle considère également qu'ils se fourvoient dans leur voie technologique, et est persuadé que cela s'imposera à eux tôt ou tard.

En ce qui concerne les nations orzaniennes, elle les voit en partie comme des pièces dans la partie d'échec entre Ikhyld et Akkaton, mais cela ne l'empêche pas de considérer chacune d'elle spécifiquement. Elle se méfie ainsi autant de Teïder que d'Akkaton, mais pour d'autres raisons : leur fanatisme, leur racisme, leur haine de la différence. Elle est consciente que jamais le continent ne pourra trouver la paix tant que cette poche de poison n'aura pas été purgée, et même si elle aimerait régler la chose par la diplomatie et civiliser peu à peu ces barbares, elle est consciente que la force sera sans doute nécessaire, surtout avec la pression akkatonienne sur le continent.

Elle respecte la rigueur martiale d'Eïlynster, et comprend leur désir de se protéger du poison akkatonien, mais estime que si l'Empire fini par réussir à rompre leur isolationnisme pour instaurer commerce puis diplomatie, ils pourraient peu à peu se civiliser en un état tout à fait fréquentable, surtout une fois Teïder neutralisé d'une façon ou d'une autre. Elle est d'avis de continuer les efforts dans ce sens, d'autant qu'ils pourraient aussi être des alliés, plus loin dans la marche du temps, pour contrecarrer une éventuelle tentative akkatonienne d'instaurer une hégémonie sur Orzian.

Saeki ne voit pas les Duchés comme un vrai état, mais plus comme un très lâche regroupement de ceux-ci, de fait elle considère chacun de façon plus ou moins favorable, en fonction de qui les dirige, comment, de quelles sont les lois et ainsi de suite. Au niveau globale, elle est convaincue qu'il sera nécessaire de les gagner à la cause ikhyldienne, et voudrait dans l'idéal les fédérer un jour contre les menaces à la liberté globale que sont d'abord Teïder, ensuite Akkaton, même si elle est conscience que cette démarche sera longue.

C'est un peu la même chose envers les états d'Eïrn, sinon qu'ils sont plus lointains et plus difficiles à influencer. S'y rajoute bien sûr la République, envers laquelle l'Impératrice-Phénix a une immense méfiance. Elle trouve profondément louche l'attitude de cette cité renfermée, et aimerait en percer les secrets. Néanmoins, pour l'heure ce n'est pas une priorité : au moins bloqueront-ils ou gêneront-ils grandement les akkatoniens s'ils tentent de s'étendre vers le nord, loin de la zone où Ikhyld pourrait facilement intervenir, ce qui est déjà un point positif à ses yeux.

Concernant les races, enfin, elle a vu trop de choses sombres, notamment à la guerre, pour croire qu'aucune race est bonne par essence, et donc inversement qu'aucune est mauvaise ou méprisable dans son ensemble. En souveraine clairvoyante, elle avise de chacun selon ses mérites, même si à plus grande échelle elle sera peut être plus méfiante envers une tribu d'orcs qu'une peuplade d'elfes rencontrés en cours de route... mais plus que de dire que dans chaque cas elle accueillerait chacun à bras ouvert, disons que dans chacun elle se montrerait amicale d'apparence tout en ne relâchant jamais sa méfiance. Elle préfère se fier à son jugement qu'à des à priori, avant tout pour ne pas se laisser berner par un à priori positif.


Passé de votre personnage :


Histoire :

Saeki est née dans une famille noble du continent Ikhyldien, dans le vieux château familial des  Katsuragi, le clan de sa mère. Elle se prénommait Muraoka, et c'était une belle et talentueuse magicienne, l'une des plus versée du pays dans les arcanes de l'Invocation, capable d'amener moultes créatures depuis d'autres plans jusque dans le monde physique. Elle s'était unie à un dragon du nom d'Ohashi, que l'on surnommait « Forge-Gueule », mais qui ne s’embarrassait pas de subtilités comme des noms de familles, ce qui explique que ce fut sans contestation qu'elle devint elle-même une Katsuragi. Son père aussi était mage, bien entendu, maîtrisant les bases du transformisme – sans quoi elle n'aurait sans doute pas été conçu – mais également également puissant dans la magie du feu comme tous ceux de sa lignée, une force dont, à défaut d'un nom de famille, Saeki allait pouvoir hériter.

Son enfance fut relativement joyeuse et insouciante, car elle ne manquait de rien bien entendu. Ses parents ne vivaient pas ensemble au sens propre, son père voyageant souvent sur tout le continent, mais n'en formaient pas moins un couple unis, qui veillèrent au bonheur et à l'éducation de leur fille. Le temps venu, elle fit ses premiers pas dans le domaine de la magie, et montra aussi très jeune un esprit particulièrement vif, capable de saisir des concepts qui échappaient à bien des enfants de son âge, premiers signes d'une intelligence qui devait se développer en grandissant. De fait alors que son corps grandissait jusqu'à son état adulte, même s'il faudrait du temps encore pour qu'elle soit pleinement considérée comme telle par les membres des deux races qui se mêlaient en elle, elle avait non seulement acquis les bases de la magie et tous les savoirs dignes d'une jeune noble de son temps, mais avait aussi engrangé beaucoup d'autres connaissances qui n'auraient pu venir que bien plus tard.

Néanmoins, il n'était jamais trop tôt pour être préparée à la vie, comme le destin devait le leur apprendre. Alors qu'elle avait environs cinquante-sept ans, un nouvel Empereur vint au pouvoir, et celui-ci se révéla rapidement être un véritable tyran, qui abusait du pouvoir divin placé entre les mains de l'Empereur, l'Élu de la Magie. Saeki mûrit ainsi grandement avant l'heure à cause de cela aussi – car elle était encore toute jeune, même aux yeux des Elfes, sans parler des Dragons – et ne tarda pas à s'impliquer dans le mouvement de résistance que sa mère, avec l'aide notamment de son père, mais d'autres aussi, ne tarda pas à mettre en place. Peu à peu, ils tentèrent de contre-carrer les actions de Balthazar dans l'ombre, puis quand il devint évident qu'il ne pouvait être contenu commencèrent à préparer ce qui aurait dû être impensable en temps normal : une rébellion contre ce néfaste tyran.

Malheureusement, ils n'étaient pas les seuls à avoir pris ombrage de ses activités et, poussés par ses raids esclavagistes, d'autres déclarèrent la guerre à son régime, et donc à Ikhyld : les Akkatoniens. Maîtres d'un vaste empire, ils leur déclarèrent la guerre quinze ans après l'arrivée au pouvoir du tyran, et Saeki vit alors ses parents se déchirés. Muraoka était partisane d'utiliser cette attaque extérieur servant les mêmes fins pour manœuvrer, mais Ohashi, lui, mettait l'indépendance d'Ikhyld avant le sort du tyran. Il fit partie de ceux qui même en étant contre Balthazar, son règne et sa folie, choisirent de se joindre aux forces régulières pour combattre l'envahisseur, convaincu qu'Ikhyld devait s'unir face à cet ennemi extérieur.

De fait, ces dix ans de guerre furent sombres pour Saeki, qui était restée aux côtés de sa mère. Les rebelles qui avaient le même point de vue qu'elles ne collaborèrent pas exactement avec les akkatoniens contre leurs frères, mais prirent des contacts et en certaines occasions manœuvrèrent au mieux pour faire reculer le régime et préserver le maximum de vies civiles ikhyldiennes tout à la fois. La demi-dragonne connu en ce temps ces premiers combats, que ce soit contre des troupes loyalistes ikhyldiennes ou contre des éléments avancés akkatoniens en certaines occasions – car dans une telle invasion, toutes les troupes n'étaient pas parfaitement disciplinées, et certaines se livraient à des actions que les rebelles firent tout pour réprimer – et ce sanglant conflit si tôt dans sa vie marqua son âme d'une flamme rouge de sang.

Alors que le régime de Balthazar faiblissait, un autre coup fut porté à son cœur, quand sa mère lui annonça avec un lourd chagrin dans la voix que son père était mort, tué lors d'une bataille contre Akkaton, ayant refusé jusqu'au bout le risque que ces expansionnistes étrangers profitent de leur juste cause proclamée pour asservir Ikhyld ou créer des têtes de pont sur le continent. Mais malgré la douleur, malgré la perte, elles durent continuer, la mère et la fille s'épaulant mutuellement, comme face à toutes les autres pertes. Elle ne fut guère que cela pendant ce conflit, l'aide de sa mère, au propre comme au figuré, lui servant d'aide de camp dans sa tâche d'être l'un des généraux de l'ombre des rebelles ikhyldiens, mais elle appris beaucoup sur le combat et sur la stratégie au cours de ce conflit.

Mais finalement, le tyran fut vaincu, le régime sombre renversé et, non sans avoir imposé des conditions strictes, comme tout vainqueur n'hésitait jamais à le faire, Akkaton se retira bel et bien, malgré les craintes de feu son père. Du reste les conditions n'étaient pas folles, puisqu'elles dictaient simplement que plus jamais un akkatonien ne pourrait être esclave en Ikhyld, mais il n'empêchait que la guerre laissa l'Empire à genoux. Un état plus faible aurait pu se désagréger, mais heureusement cela n'avait jamais été, sauf peut être pendant la trentaine d'années du règle de Balthazar, la force et la terreur qui avaient tenu en une pièce l'Empire d'Ikhyld, mais bien une culture commune, solide et rayonnante, qui pouvait survivre même à la défaite.

Au lieu de se désagréger, Ikhyld s'employa à se rebâtir, et bien sûr les rebelles, qui avaient triomphé, étaient en bonne place pour faire valoir leurs idées, même si d'autres pesèrent également, notamment ceux qui avaient survécus dans la noblesse et les hauts mages. Cinq ans après la défaite, le Conseil des Arcanes était fondé, cimentant de nouveaux principes pour le futur de l'Empire, tandis qu'une série de lois étaient revues. Saeki s'était impliquée, encore une fois aux côtés de sa mère, dans la reconstruction, et son cœur fut gonflé de fierté lorsque  Muraoka Katsuragi fut nommée Arcane de l'Invocation, première à prendre ce poste autant pour ses talents reconnus de tous que pour son rôle dans la chute du tyran.

Ce fut alors, à l'époque où sa mère fut prise par ses nouvelles responsabilités, et alors qu'elle allait doucement vers la fin de son premier siècle d’existence – elle avait nonante deux ans – que Saeki devint vraiment adulte, détachée de l'ombre directe de sa génitrice. Elle choisi de s'impliquer dans la reconstruction, mais aussi d'affiner sa maîtrise de la magie du feu, en mémoire de son père. Elle fut l'élève du nouvel Arcane de cet élément, et poussa bien haut ses talents avec le temps. Après quelques années, elle s'engagea également dans l'armée, non pour ses compétences martiales mais directement en tant qu'officière pour ses dons de stratégie, qui avaient été démontrés par ses actions au cours de la guerre, en ces occasions où sa mère l'avait détachée à la tête d'une troupe pour mener l'une ou l'autre mission guerrière.

Elle avait été grandement modifiée par cette guerre, qui avait définitivement marqué la fin de son innocence, et elle s'employa aussi, au cours des années, à devenir la meilleure en magie et en stratégie pour pouvoir défendre son pays si une autre guerre arrivait. Elle avait des sentiments mitigés envers Akkaton : elle avait collaboré de loin avec certains officiers, elle leur était reconnaissante en théorie de l'aide apportée pour faire tomber le tyran, mais elle se rappelait aussi les soldats moins disciplinés, les innombrables morts, et la blessure profonde de la mort de son père. Une part d'elle estimait qu'ils auraient pu faire chuter eux-mêmes le tyran, avec plus de temps, peut être, mais peut être aussi avec bien moins de morts. Sans être hostile, donc, elle restait méfiante envers ce lointain rival si brusquement intervenu une fois déjà dans leurs affaires.

Saeki était très sombre dans ces années-là, mais elle reprit goût à la lumière avec les années. Les cicatrices profondes ne disparaîtraient jamais, mais elle se fit moins noire, appris à voir à nouveau le beau et le bien, même s'il fallu plus d'un siècle pour que la transformation s'opère totalement. Elle était fière de ce qu'elle faisait dans l'armée, toutefois, et elle y resta pour protéger et garder les ikhyldiens, sans que cela ne l'empêche de vivre sa vie également à côté, toutefois. Sa mère ne fut pas pour rien dans tout cela, en lui enseignant peu à peu sa magie, autant pour le temps passé avec elle que les autres résultats. En effet, la première invocation de Kohei, son Phénix familier, marqua également un grand pas dans son retour vers des sentiments plus joyeux, tant la petite créature lui faisait du bien.

Alors que les années passaient, sa mère vieillissait, car elle l'avait déjà eut tardivement, et que même une vie aussi longue que celle d'une Elfe pouvait finir par aller vers sa fin. Quelques décennies avant celle-ci, Saeki fit plus ample connaissance avec Xin, un ancien diplomate qu'elle avait déjà croisé quelques fois, bien qu'elle ne fut pas d'accord avec toutes ses vues, quand sa mère commença à le prendre sous son aile. Elle connaissait assez sa génitrice pour savoir qu'elle le préparait à prendre sa place, même s'il n'était pas le premier de tous les mages dans son domaine... sans doute l'estimait-elle préférable pour l'Empire, pour une raison quelconque, et depuis toujours elle avait fait confiance au jugement de sa mère. Elle ne le remit donc pas en question, et de fait en apprenant à le connaître en vint à apprécier l'Invocateur.

Avec les années, la demi-elfe avait trouvé sa place dans la société ikhyldienne. Ses mérites autant que ses relations l'avaient hissé très haut dans la hiérarchie militaire, et le nouveau Ministre de l'Armée de Terre s'appuyait beaucoup sur elle. Elle était bien sûr noble, autant par sa magie que par les services rendus à son pays, et ce même si ses dons artistiques sans être inexistants étaient modestes. De fait, elle était souvent admise à la cour et avait l'oreille de l'Empereur et de certains Arcanes pour certaines matières, pas seulement à cause de l'aura maternelle mais avant tout pour ses propres mérites, sa grande intelligence et l'expérience déjà relativement vaste qu'elle avait de sa vie.

Et enfin, malheureusement, la vie de sa mère s'acheva, alors que sa fille était à son chevet. Elle eut droit à de nobles funérailles, elle qui avait servit Ikhyld dans ses heures les plus sombres et été une grande actrice de sa reconstruction. Fille unique, Saeki hérita du domaine familial, ce qui fini de la mettre à l'abri du besoin, quoique ce ne fut pas vraiment nécessaire. Son existence était devenue plus riche depuis les années, et elle avait amis, famille plus lointaine et de nombreuses personnes qui la respectaient. De fait, même après la mort de son dernier parent en vie, elle avait bâtie une vie assez stable avec le temps, assez épanouissante, pour continuer à vivre heureuse, autant que possible, dans les années qui suivirent.

Les choses allaient donc bien quand, il y a deux siècles, Akkaton revint sur le devant de la scène en prenant pied sur Orzian, un continent proche d'Ikhyld. Saeki fut parmi les voix à la cour qui s'élevèrent avec le plus de force pour que l'Empire ne reste pas sans rien faire et avance en retour, pour ne pas laisser croire aux akkatoniens qu'ils allaient leur laisser la possibilité d'avancer jusqu'à leurs frontières, pour qui sait les violer une fois encore et cette fois ne plus repartir ! De fait, cette idée s'imposa finalement et, à la fois parce qu'il lui faisait une grande confiance, parce que, humain, il se faisait vieillissant, et parce qu'elle avait justement pris ces positions, l'Arcane en charge de l'Armée de Terre, proche d'elle car praticien du Feu lui aussi, lui confia le commandement des armées qui débarquèrent des flottes ikhyldiennes pour conquérir les îles situées à l'est du continent orzanien.

La conquête n'était pas le mode d'expression habituel d'Ikhyld, mais dans ce cas précis ils n'avaient pas le choix, et Saeki l'exécuta sans hésiter. Ils conquirent d'abord l'île la plus vaste, en débarquant sur le territoire d'une principauté elfique ouverte à l'assimilation à Ikhyld, Aelieyeeva, dont les armées guidèrent les leurs. D'ailleurs, il fut toujours proposé aux différents territoires d'intégrer pacifiquement l'Empire, mais de nombreuses tribus barbares, surtout celles qui étaient composées d'Orcs et d'Humains, refusèrent ces offres, ce qui conduisit à de nombreuses batailles. Mais celle que l'on surnomma la Générale-Phénix, pour l'oiseau de feu claquant sur sa cape et sur sa bannière, savait ce qu'elle faisait, et inexorablement l'île fut conquise. L'aide de Xin, qui dirigeait maintenant les services de renseignement de l'Empire, fut d'ailleurs plus que précieuse dans cette tâche qu'on ne pouvait que qualifier d'envergure.

Après cette île, qui fut le plus gros morceau, suivirent les autres, la seconde plus grande, au nord, et toutes les autres, à l'ouest, bien que pour celles-ci la collaboration avec la Marine fut d'importance. Finalement, tout ce qu'on connaît aujourd'hui sous le nom de Province Ikhyldienne en Orzian fut unifiée sous la bannière impériale, et Saeki reçu les félicitations impériales. Elle reçu même plus que cela puisque quand, quelques années plus tard, le vieil Arcane aux cheveux blancs choisi de se retirer, il la recommanda pour lui succéder et ne fut guère contesté dans le Conseil d'alors, où elle pouvait compter sur l’appui de son fidèle ami Xin. Le peuple fut bien sûr ravi de voir celle qui c'était glorieusement illustrée dans la conquête, dont on se souvenait aussi du rôle dans la guerre trois siècles plus tôt – en partie magnifié par la distance temporelle – et qui semblait en effet la plus compétente pour assumer la charge de l'Armée de Terre, en plus d'être plus que qualifiée pour sa maîtrise de l'élément du Feu.

Il ne lui fallu que quelques mois pour trouver ses marques, et de là elle assuma pleinement son rôle, stabilisant la nouvelle conquête, bien sûr, mais veillant aussi au maintient de l'ordre sur tout le continent ikhyldien. Au Conseil, sa position n'avait pas varié : une prudence méfiante envers Akkaton, éviter la guerre autant que possible mais sans non plus leur laisser la latitude de faire tout et n'importe quoi. Prendre garde aux nations indigènes aussi, et agir à l'ikhyldienne pour ramener plus d'ordre sur le continent et peu à peu se gagner les nations locales, en commençant par les moins cohérentes, en n'utilisant la force que représentait son propre ministère qu'en dernier recours, et de préférence pour appuyer ou défendre, non pour conquérir brutalement.

Alors que l'Empire se consolidait sur Orzian, l'Empereur, lui, vint à mourir il y a de cela un peu plus d'un siècle et demi. Saeki était loin d'être la plus ancienne des Arcanes, mais elle ne s'en pensait pas moins digne d'endosser le manteau impérial, et elle réussi à l'obtenir après une longue série de duels contre ses confrères, non par soif de pouvoir, mais pour servir au mieux Ikhyld et son peuple... ainsi que parce que sa fierté ne lui aurait pas permis de baisser les armes sans se donner à fond lors de ces duels ! Il y avait des Arcanes plus solides qu'elle physiquement, et parfois aussi voir plus versés en magie, mais son sens tactique ainsi que ses propres capacités lui permirent finalement de coiffer le trône. Elle fut couronnée en 1841 dans la Cité Impériale, et assuma à partir de là la fonction d'Impératrice, son ancien surnom s'adaptant alors qu'elle devenait l'Impératrice-Phénix.

Et les années passèrent depuis, investie en partie à consolider le pouvoir ikhyldien sur la Province, consolidant par l'art, la culture, la diplomatie, ce qu'elle avait acquis à l'Empire par l'épée et la magie. Sur le plan diplomatique, elle en vint à se méfier de Teïder autant que d'Akkaton, même si pas pour les mêmes raisons, alors que la diplomatie ikhyldienne s'efforçait de se gagner les duchés et royaumes du Sud et d'Eïrn, tout en pénétrant la carapace d'isolationnisme d'Eïlynster. Sur un plan plus personnel elle commença à perfectionner ses talents de cavalière, convaincue par une quasi-défaite lors des duels pour la couronne qu'elle avait besoin d'un solide auxiliaire de combat sur lequel se reposer en cas de besoin.

Avec le temps, le Conseil se renouvela pour sa plus large partie, ne laissant guère que Xin de ceux qui avaient combattu contre elle pour le trône, et elle appris à connaître les nouveaux venus, et parfois ceux qui vinrent encore après. Certains étaient issus de vieilles familles ikhyldiennes, d'autres des terres conquises, mais dans tous les cas elle veilla toujours à ce que prévale leur loyauté à Ikhyld avant toute autre chose, ainsi qu'un relatif attachement à la paix. En effet pour elle la guerre n'était à faire qu'en dernier recours, même si elle était celle qui maniait le glaive guerrier de l'Empire quand c'était nécessaire. Elle vit se succéder les Empereurs d'Akkaton, et maintint une bonne entente avec chacun d'eux.

Et aujourd'hui, elle peut voir comme chacun les lignes de force commencer à glisser, alors qu'Ikhyld et Akkaton ont eut le temps de s'ancrer au continent, et que certaines puissances indigènes bougent. En tous cas, Saeki est plus que jamais déterminée à une chose, protéger l'Empire et le peuple dont elle a la charge, comme elle s'en est fixé le but bien avant d'accepter la charge impériale elle-même...

Liens :

*Muraoka Katsuragi : Sa mère, elle fut son modèle en de nombreuses choses, bien que leurs voies ne soient pas exactement identiques. Elle resta longtemps dans son ombre avant de prendre son envol, et elles se soutinrent l'une l'autre pendant les pires heures de leurs vies, ce qui souda encore plus leur relation. Elle fut profondément peinée lors de sa mort, et encore aujourd'hui se demande parfois comment elle aurait agit avant de prendre une décision, tant elle la respectait profondément.

*Ohashi « Forge-Gueule » : Son père, plus insouciant que sa mère il n'en était pas moins un père aimant et un patriote. C'est ce qui conduisit à sa mort d'une main akkatonienne, il y a bien longtemps, et fini d'achever l'innocence de Saeki. Elle garde un tendre souvenir de lui au fond de son âme, encore aujourd'hui.

*Kohei : Son familier, il prend la forme d'un Phénix miniature, comme un petit oiseau domestique de feu. Sagace et parfois malicieux, il semble être là pour compenser les humeurs les plus sombres de Saeki, mais sait se faire ou rester sérieux quand il le faut. Il peut prendre un objet entre ses serres sans le brûler.

*Xin Nahalëm : Son Arcane de l'Invocation et Ministre des Renseignements, c'est aussi un de ses plus vieux amis, et le seul de son Conseil à siéger depuis plus longtemps qu'elle. Ils se sont connus il y a longtemps, quand sa mère le pris sous son aile alors qu'elle se faisait vieillissante, et ont noué une solide amitié depuis cette époque. Bien entendu, ils sont différents sur un certain nombre de points, mais unis par leur dévouement envers Ikhyld, et la confiance qu'ils peuvent se porter l'un à l'autre. L'invasion de la Province, entre autres occasions, a prouvé leur habilité à travailler ensemble, et elle se repose beaucoup sur Xin quand elle en a le besoin.

*Lyraselaya Gwynnestri : Son Arcane de la Lumière et Ministre des Arts et de la Culture, responsable de sa diplomatie. C'est dans son pays que Saeki a débarqué pour conquérir la Province, et c'est là qu'elle a rencontré la damoiselle elfique, avant que celle-ci ne parte à la Cour. Depuis cette époque, les deux femmes s'entendent plutôt bien, partageant un idéal de paix tout en étant prêtes à agir pour la défendre. Le poste de Lyraselaya est bien entendu de première importance dans le rayonnement ikhyldien, mais la belle a gagné avec le temps l'estime de Saeki, dans ce domaine comme dans ceux des arts et de la magie.

*Araki Yukinaga : Son Arcane de la Transformation et Ministre de l'Éducation, c'est un homme complexe, à la fois terriblement sérieux quand il s'attelle à un travail, et n'hésitant pas à taquiner ses proches – et moins proches – à loisir. Heureusement, Saeki avait déjà eut de l'entraînement avant qu'il entre dans sa vie, et elle sait répondre à ses diverses piques et taquinerie avec fluidité. Malgré ses facéties, elle apprécie l'ancien espion, sachant qu'on peut toujours compter sur lui pour les tâches importantes, même si parfois elle aimerait le voir prendre moins d'initiatives intempestives.

*Gwinria Naervan : Son Arcane de la Terre et Ministre de l'Industrie et du Commerce, c'est également une Naine, chose pour le moins original au Conseil. Néanmoins, Saeki fut de ceux qui votèrent pour lui donner sa chance, en partie par realpolitik, certes, pour aider à intégrer les Nains de la nouvelle Province, mais aussi largement pour ses compétences. Depuis, Gwinria ne l'a pas déçue, et Saeki se repose en grande partie sur elle pour évaluer et gérer les relations commerciales de l'Empire, tout en comptant toujours sur elle pour aider à rallier les différentes communautés encore en partie mécontentes de la conquête ikhyldienne.

*Aoyuki O. Ishizuki : Son Arcane de l'Eau et Ministre de la Magie, elle le connaît quasiment depuis sa naissance, car leurs mères étaient collègues et amies. Elle connaît ses blessures les plus profondes, ce qui explique en partie sa tolérance à son égard dans certains domaines. Mais surtout, elle le considère comme un ami et lui fait confiance, une confiance qu'elle n'accorde pas si facilement, même aux membres de son Conseil. Par ailleurs habituée à lui, elle n'hésite pas à répondre à ses taquineries, parfois en puisant dans leur passé commun, connaissant bien aussi toutes ses petites faiblesses, même s'il ne lui viendrait jamais à l'idée d'appuyer sur de véritables blessures.

*Valéria Matsutani : Son Arcane des Ténèbres et Ministre de la Marine, elle la connaît bien puisqu'elle a pu collaborer avec elle lors de la conquête d'Orzian, alors qu'elle était jeune recrue sur un vaisseau où Saeki transitait pendant la traversée jusqu'à la future Province. Elle avait eut une très bonne impression et depuis elle a gardé un œil sur elle, proposant elle-même son nom lorsqu'il fallu chercher un nouvel Arcane des Ténèbres. Depuis, Valéria ne l'a pas déçue, et Saeki apprécie toujours son professionnalisme, ses compétences ainsi que sa compagnie.


Qui êtes vous ?


Petite présentation de votre personne : Voir Hansing.

Rythme rp et particularités : Voir Hansing.

Comment avez vous découvert le forum : Voir Hansing.

Des ambitions pour votre personnage ? Quelle évolution aimeriez vous lui donner à court ? Moyen ? Long terme ?
Avez vous prévu quelque chose ou êtes vous adepte du "laisser le jeu faire" et voir ce que ça donnera ?
Pas d'ambition particulière, elle est avant tout là pour stabiliser Ikhyld. Après pas mal de caractéristiques à évoluer par contre !


Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saeki Katsuragi Saeki Katsuragi EmptyMar 23 Juil - 1:40

Caractéristiques

Magie :  

Potentiel : Immense

Feu : Légende
Eau : Inapte
Vent : Inapte
Terre : Inapte
Lumière : Inapte
Ténèbres : Inapte
Invocation : Prodige
Nécromancienne : Inapte
Transformiste : Inapte
Âme : Inapte

Mental :

La volonté : Maître
Contrôle de soi : Confirmé
L'intelligence : Légende (Virtuose +1)
La perception : Confirmé
Le charisme : Prodige (Maître +1)
Technologie :  Inapte

Physique :
 

Force physique : Adepte
Agilité : Confirmé (Adepte +1)
Vivacité : Confirmé
Résistance physique : Adepte (Débutant contre la technologie)
Résistance magique : Virtuose (Maître +2)
Vitalité : Adepte (Confirmé -1)
Beauté : Virtuose (Maître +2)
Discrétion : Inconnu

Martial :

Armes de tailles : Inapte
Armes lourdes : Inapte
Armes d'hast : Inapte
Faux : Inapte
Art de la défense : Débutant
Armes de lancer/fouet : Inapte
Arc/arbalète : Inapte
Mains nue/Arts martiaux : Débutant
Armes à feu : Inapte
Équitation : Virtuose (Prodige +1)
Domptage : Inapte
Conduite : Inapte


(c) Cruelly pour Never Utopia.
Saeki Katsuragi

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Elfe/Dragon)
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 329
Date d'inscription : 20/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saeki Katsuragi Saeki Katsuragi EmptyMar 23 Juil - 1:45

Talents


Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Magie - Légende
Talent choisit (description complète) : -Catalyseur magique : La magie passe naturellement à travers vous, faisant de votre personnage un bon catalyseur.
Novice : Le coût de tous les sorts est réduit de 5 pourcent pour vous.
Adepte : Vous absorbez 5 pourcent de la magie de tous les sorts utilisés sur vous, sauf ceux de masse.
Maître : Vous pouvez tenter d'absorber une partie de la magie environnante contre un test de volonté très difficile et ainsi reconstituer en partie vos réserves de mana, attention cela à tendance à épuiser rapidement physiquement parlant.
Expert : Vous pouvez tenter un contre sort contre un mage ennemi si vous maîtrisez la même magie que lui, si tel est le cas, en réussissant un test de magie opposé vous lui renvoyez son sort.

Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Magie - Légende
Talent choisit (description complète) : -Puissance magique : Vous déchaînez votre magie comme un ouragan difficile à contenir.
Novice : Vos sorts sont tous légèrement plus puissants et leurs effets plus efficaces.
Adepte : Vos réussites critiques quand vous lancez vos sorts sont plus puissantes.
Maître : Le taux d'échec critique de vos cibles pour résister à vos sorts augmente de 5 pourcent.
Expert : Votre taux réussite critique à vos test pour lancer des sorts virtuoses ou légendaires augmente de 5 pourcent.

Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Magie - Légende
Talent choisit (description complète) : -Incantation rapide : Vous êtes un expert quand il s'agit de lancer des sorts plus rapidement.
Novice : Vous mettez 10 pourcent de temps en moins pour lancer un sort en incantant.
Adepte : Vous mettez 20 pourcent de temps en moins pour lancer un sort qui n'a pas besoin d'incantation.
Maître : Vous pouvez remplacer une incantation par des gestes clés et inversemment.
Expert : Vous pouvez lancer un sort deux fois plus vite en acceptant de dépenser 1,5 fois plus de mana.

Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Intelligence - Légende
Talent choisit (description complète) : -Stratégie militaire : L'art de faire la guerre en commandant les troupes.
Novice : Vous pouvez aussi bien diriger des batailles terrestres que navales, en défense et en attaque sans être trop gêné par les grosses différences entre ces multiples théâtres d'opérations.
Adepte : Vous avez une certaine facilité à percevoir les forces et faiblesses des troupes ennemis.
Maître : Avec un peu de temps, vous n'avez aucun mal à en savoir davantage sur un général ou un commandant ennemi pour peu que vous preniez le temps de vous en informer, surtout quand il s'agit d'avoir une bonne idée du type de stratège qu'il est.
Expert : Choisissez un domaine stratégique précis dans lequel vous excellerez.

Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Intelligence - Légende
Talent choisit (description complète) : -Anticipation : En combat il est facile pour vous d'anticiper ce que fera votre adversaire.
Novice : Vous pouvez tenter d'analyser sommairement en deux tours de jeu la technique de combat de votre adversaire, suite à cela vous bénéficierez d'un bonus de +5 à tous jets en combat contre lui.
Adepte : L'analyse ne prendra qu'un tour.
Maître : Si vous affrontez souvent le même adversaire, vous bénéficiez de +5 à tous vos jets en combat contre lui sans avoir besoin de l'analyser.
Expert : Un adversaire que vous avez analyser ne peut vous prendre par surprise, sauf en faisant quelque chose qu'il ne ferait normalement jamais.

Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Beauté - Prodige
Talent choisit (description complète) : -Beauté surnaturelle : Votre beauté est telle qu'elle ne paraît point naturelle et ce à bien des égards.
Novice : Vous attirez aisément l'attention, ce qui ajoute un bonus de +5 à vos tests de charisme et un malus de 5  à vos test de discrétion.
Adepte: Si quelqu'un ne vous haït pas spécialement, il aura plus de mal à s'en prendre à vous physiquement parlant car un peu réticent à vous « âbimer ».
Maître : Aux combats vos adversaires subissent un malus de -5 pour vous toucher à leurs attaques et éviter ou parer les votres car ils sont troublés inconsciemment par votre magnificence.
Expert : Tous ceux vous croisant ou vous rencontrant doivent subir un test de volonté avec un malus de 20, s'ils échouent ils sont bien plus aisément influençables par votre personnage.

Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Résistance Magie - Prodige
Talent choisit (description complète) : -Absorbeur de magie : Votre corps absorbe naturellement la magie.
Novice : Vous mettez 20 heure et non pas 24 heure à récupérer naturellement toute votre mana.
Adepte : Vous pouvez méditer pour récupérer deux fois plus vite de la mana.
Maître : 10 pourcent de la mana de chaque sort employé directement contre vous (non pas celle d'un sort de masse) est absorbée par votre corps, dans le cas d'un mage pour récupérer de la mana, dans le cas d'un non mage pour récupérer de la fatigue.
Expert : Augmenter votre réserve totale de mana de 500 points

Domaine concerné et votre niveau dans celui-ci : Équitation - Prodige
Talent choisit (description complète) : -Guerrier équestre : Lorsque vous vous battez vous ne faîtes qu'un avec votre monture. Non combinable avec seigneur des chevaux.
Novice : Vos attaques portées à dos de monture infligent légèrement plus de dégâts.
Adepte : Les attaques de votre monture bénéficient d'un bonus de +5 pour toucher.
Maître : Les attaques de votre monture font modérément plus de dégâts.
Expert : Si vous êtes mis hors combat, votre monture bénéficiera pendant 2 tours d'un bonus de +10 à ses tests d'attaques et de +5 réussite critique pour ces mêmes tests.


(c) Cruelly pour Never Utopia.
Saeki Katsuragi

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Elfe/Dragon)
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 329
Date d'inscription : 20/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saeki Katsuragi Saeki Katsuragi EmptyMar 23 Juil - 1:47

Equipement utilisé activement

Armement


Bâton de l'Archimage de Feu : Un bâton de mage qu'elle a commandé pour marquer son accession au rang d'Arcane, il est dans un solide bois noir, gravé de runes dorées, et porte à son bout un gros rubis rouge sang qui proclame sans possibilité de se tromper la magie de prédilection de la belle.
Sort choisi (Boule de plasma) :
Un sort choisit par le mage au moment de l'implantation de l'enchantement, coûtera deux fois moins de mana pour être lancé si le sorcier utilise le bâton comme catalyseur au moment du lancement du sort.



Protections


Armure Impériale du Dragon : Une cotte de mailles faîtes avec des écailles de Dragon. Légère tout en étant aussi solide que l'acier trempé, celle-ci est bien entendu faites d'écailles de Dragons en ayant fait don à l'Impératrice. Ces écailles sont dorées, et l'armure est accompagnée d'une cape rouge portant le Phénix d'Or de sa famille.
Endurance de la terre :
L'armure ainsi enchantée, augmente la résistance physique de son propriétaire. (+1 en résistance physique)




Monture


L'empereur des cieux :
Les légendes disent que ce noble phénix fut dans un passé lointain, la monture personnelle et favorite d'une impératrice elfique de l'ancien empire d'or, une monture toujours totalement dévouée à celles ou celui qu'elle sert et surtout, l'un des plus puissants et nobles phénix n'ayant jamais existé, faisant presque un au niveau élémentaire avec chacun des mages ou non mages l'ayant eu à son service, elle a aidé nombre d'entre-eux à accomplir leurs grandes ambitions, même si souvent nobles au vu de ses exigences.
-Par un lien télépathique qu'il entretient avec son élue, le phénix est capable de permettre à celle-ci de lui donner des ordres avec une facilité déconcertante, presque à la vitesse de la pensée (+1 en équitation le concernant) et il confère à sa liée une sorte d'aura charismatique ardente qui ne manquera pas d'aider cette dernière à mieux rayonner (+1 en charisme)
-Véritable phénix : Lorsqu'il périt, l'empereur des cieux explose violemment dans une déflagration de flammes qui ne meurtrira que ses ennemis (du moins si cela n'est pas trop dangereux pour sa cavalière), il peut ainsi infliger de grave brûlures et sonner au mieux ceux se trouvant à seulement quelques mètres de lui et blesser sans doute au moins moyennement ceux se trouvant à une quinzaine de mètre en plus de potentiellement les jeter à terre. Ceci fait, qu'il explose ou non, lorsqu'il meurt il deviendra un petit tas de cendres à partir duquel le phénix renaîtra le lendemain matin dans une fulgurante explosion, le rendant proprement impossible à tuer pour de bon. (Il est possible de déplacer les dîtes cendres, mais pas de les détruire)

-Accomplir 4 exploits martiaux à travers Orzian à l'aide de l'empereur des cieux.
-Devenir connu dans les 4 grandes nations Orzaniennes en rapport avec avec majesté/noblesse/puissance, ou bien fameux dans une et connu dans 2 autres.

-Attaque : Prodige
-Défense : Confirmé
-Constitution : Maître
-Malignité : Virtuose
-Taille : Virtuose



Bijoux


Anneau de l'Archimage de Feu : Anneau forgé sur commande de sa mère quand sa fille eut pleinement réalisé son apprentissage, il est en platine orné d'un rubis qui porte en filigrane le phénix familial. Avec le temps, deux petits éclats d'ambre presque purs ont été rajoutés sur commande de Saeki pour ne pas déséquilibré le bijoux.

Collier du Phénix : Un collier présent dans la famille de l'Impératrice depuis des siècles ou plus encore, il est en platine fin, portant un pendentif d'or en forme de Phénix dont les yeux sont deux minuscules rubis, une exquise et antique pièce d'art elfique.

Masque de parade Ikhyldien :
Certainement un des plus beaux masques que l'on peut trouver à travers le monde tant il a été modifié grâce à toute une série de colorations, d'ornements et autres accessoires décoratifs et aussi quelques enchantements magnifiant le tout afin de laisser une impression de Charisme amplifié de la part du porteur. (+5 au test de charisme à la première interaction sociale lors d'une rencontre)




Vêtements


Tenue Impériale :
Une magnifique tenue qui est effet un Habit du Dragon, créé comme son armure avec des écailles offertes volontairement à Saeki, il est bien entendu associé au Feu, élément gravé dans sa nature profonde. Il est également magnifique, dans les tons rouges et ors, tout en étant assez confortable pour être porté souvent, et bien sûr d'une excellente coupe.
(Feu : Le feu et la chaleur peuvent êtres convertis en énergie physique pou ainsi fatiguer moins vite. Ne protège pas de cet élément par contre.)




Divers



Potion de charme :
Une potion vous rendant plus charmant pendant une heure (+1 en charisme)
Saeki Katsuragi

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Elfe/Dragon)
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 329
Date d'inscription : 20/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saeki Katsuragi Saeki Katsuragi EmptyMar 23 Juil - 2:08

Améliorations magiques


Runes magiques
Cet ensemble de runes empreintes de magie gravées sur les écailles d'un dragon permet à celui absorber une partie de l'énergie magique de chaque sort qui est utilisé à son égard (30 pourcent des points de mana de chaque sort).

Catalyseur vivant
Votre corps devient une sorte de catalyseur vivant capable de plus aisément stocker et interagir avec la magie. Concrètement cela augmente de 20 pourcent votre stock de mana.

Beauté parfaite :
Votre corps est totalement altéré par la magie pour parfaire la beauté qui est vôtre, vous permettant de littéralement subjuguer les autres par celle-ci. Cette amélioration corporelle vous permet d'effectuer un test de beauté une fois par jour opposé à un test de volonté pour déstabiliser quelqu'un pendant quelques instants ou le rendre plus influençable par vous pendant une bonne heure.

Soutien de l'esprit :

La magie insufflée dans votre corps offre un soutien à votre esprit, aidant ce dernier à rester concentrer plus aisément, même dans les situations délicates, critiques et stressantes. Idéal pour arriver quand même à réaliser des actions complexes ou user de magie.

Grâce hypnotisante :
La grâce naturelle de l'elfe est aiguisée par la magie instillée en lui. Rendant sa démarche et sa manière d'être hypnotisante. Lui permettant ainsi aussi bien de pouvoir déstabiliser un adversaire que de se rendre plus persuasif. (Bonus de +5 pour les test de persuasion, malus de -5 pour toucher l'elfe avec une attaque.)

Héraut de la magie :
Permet à un Ikhyldien de faire en sorte que la magie de ses sorts ou enchantements soit modérément moins vulnérable à l'influence de la technologie.

Voix mélodieuse :
La magie rend votre voix plus mélodieuse et douce à l'oreille.

Ouïe aiguisée :
L'ouïe de l'elfe devient plus aiguisée et exercée. (bonus de +5 aux tests de perception/vigilance)

Résistance élémentaire : (Eau)
La résistance du mage à un élément est légèrement augmentée. Diminuant un peu les dégâts et effets sorts et enchantements se basant sur cet élément qui l'atteindraient. (l'élément concerné doit être indiqué lors de l’achat de l'amélioration)

Voir l'Invisible :
Cette amélioration permet d’augmenter les chances de percevoir la présence d'êtres normalement indétectables, de spectres, de mages cachés dans l’ombre (sorts de ténèbres) ou de dissiper les illusions optiques.

Protection immunitaire :
La magie renforce votre système immunitaire vous rendant modérément plus résistant aux maladies et légèrement plus résistant aux poisons de tout type.

Regain :
La magie permet à votre corps de récupérer un peu plus rapidement votre vigueur suite à un effort qui vous a fatigué.

*********

Couronne du Phénix :
Il s'agit d'un ancien enchantement de l'Empire d'Or, destiné à un puissant dignitaire ou à un dirigeant ayant un lien avec l'élément du feu. Reconstitué par les érudits ikhyldiens, il nécessite d'être d'ascendance noble, de sang elfique et de posséder une maîtrise du feu parfaite pour pouvoir être infusé dans le corps et l'esprit d'un hôte. Cet enchantement est prévu pour renforcer l'aura de celui que l'utilise et pour augmenter encore son lien avec l'élément du feu, au travers des pouvoirs des antiques phénix.
-L'enchantement renforce l'aura de beauté de l’utilisateur (beauté +1) et, en renforçant son lien à la magie, augmente sa capacité à y résister (résistance magique +1).
-La magie fait muter le mage et lui permet de transformer son corps pour prendre la forme d'un élémentaire de feu, et ce en une dizaine de secondes, pendant lesquelles il conserve sa liberté de mouvements. Il prend la forme d'un être élémentaire lié aux phénix, doté d'ailes de flammes rouges et or semblables à celles d'un phénix.

-Méditer au sein des 4 endroits proches de l'élément du feu dans 4 grandes contrées différentes, par exemple aux abords d'un volcan, au sommet d'un monticule rocheux en plein désert, au sein du plan élémentaire du feu, etc, pour se rapprocher de l'essence de cet élément un peu plus.
-Affronter un puissant adversaire en rapport à chacune des 6 grandes nations à l'aide de la magie du feu.

Saeki Katsuragi

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Elfe/Dragon)
Nationalité: Ikhyldienne
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 329
Date d'inscription : 20/07/2019
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saeki Katsuragi Saeki Katsuragi Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Saeki Katsuragi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Fiches d'évolutions des personnages-
Sauter vers: