Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

L’orgueil des mercenaires (Gozara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
MessageSujet: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyVen 3 Mai - 12:44
Petit village des Duchés du Sud – Mi-Februarius de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

Tout juste remis du combat d'arène qu'il avait livré quelques temps plus tôt, Uahbra avait repris la route, et s'était arrêté pour la soirée dans un petit village duchéen comme il y en avait beaucoup, lesquels avaient généralement différentes sortes d'arrangement soit avec les mercenaires soit avec les brigands pour subsister sans se faire raser toutes les deux semaines. Celui-ci prospérait, si l'on pouvait dire, en servant principalement de halte aux mercenaires, ou d'ailleurs à tous les groupes armés qui n'étaient pas explicitement recherchés dans la région. Cela avait l'avantage de maintenir généralement une présence armée sur place, et aussi de laisser envisager à ceux qui auraient l'idée d'attaquer que même si on tombait sur un moment où personne ne s'y trouvait, il y avait toujours la possibilité que quelqu'un prenne ombrage du fait qu'on ait attaqué un endroit où il avait l'habitude de s'arrêter et où il avait des amis et des relations... un type de protection comme un autre.

Ce soir-là, une compagnie de mercenaires occupait déjà les lieux et ses établissements de logements, mais Uahbra connaissait assez bien le patron d'une des auberges pour qu'il lui trouve une chambre, et il était habitué à la compagnie de ses « semblables » mercenaires, même s'il n'en était pas vraiment un. Il avait donc prit un peu de repos, puis était descendu boire un verre dans la salle, où cohabitaient des membres de ladite compagnie, des villageois et divers voyageurs plus solitaires qui, comme le Naga, profitaient de cette halte sûre pour se reposer tranquillement. Malheureusement pour Uahbra, sa récente incursion dans le monde du combat d'arène lui avait valu d'être reconnu par un des voyageurs qui avait vanté son talent à l'épée, ce qu'il avait écarté de quelques sifflements dédaigneux, mais qui avait échauffé les oreilles de certains des autres mercenaires présents, qui clamaient qu'il ne pouvait pas être si fort que ça !

Il avait tenté de calmer le jeu, mais les têtes brûlés, déjà bien éméchés, clamèrent qu'il devaient être bien moins fort que leur redoutable capitaine, et braillèrent tant et si bien, et tant et si fort, que certains d'entre eux partirent chercher ladite capitaine avant que le Naga n'ait pu mettre bon ordre à toute cette affaire. Avec un sifflement de dépit, et sachant qu'il ne pouvait quitter les lieux sans passer pour un couard et tenir durablement la réputation qu'il s'efforçait toujours d'entretenir pour garder une crédibilité à sa couverture de mercenaire, Uahbra vit ainsi quelques instants plus tard deux de ces trublions traînent une Orc massive et visiblement amusée par la situation dans la taverne, en jurant leurs grands dieux que « ce Naga au fond » avait fanfaronné en se disant plus fort qu'elle. Ce à quoi ledit Naga ne pu que répondre avec un sifflement de dépit, quand elle fut finalement devant lui, sans grand espoir d'apaiser les choses, mais sans se montrer ni impressionné ni craintif, d'ailleurs.

« ... Capitaine. Je ne puis que vous assurer que vos hommes ont largement exagéré la situation... »
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyLun 3 Juin - 18:12
La vie d'un mercenaire était faites d'une infinité de haltes, autant, sinon plus, que de combat... enfin, sauf pour ceux des mercenaires qui appréciaient de rester en garnison des années, n'ayant plus guère, au final, de réelle différence avec des soldats ordinaires, du moins de l'avis, certes peut-être un peu partial de Gozara. Du coup, forcément, pour de « vrais » mercenaires – de son point de vue – qui devaient voler d'un contrat à un autre, voir qui voyageaient pendant leurs combats, les haltes ne manquaient jamais ! Et comme les autres mercenaires, eux aussi, voyageaient tout autant, il arrivait souvent que l'on rencontre des gens divers et variés lors de ces haltes. Comme la plupart des mercenaires un tant soit peu rôdé avaient assez de bon sens pour ne pas chercher la bagarre à tous propos, ou du moins sans réel gain derrière le combat en question, ces croisements se faisaient souvent paisiblement, même si on n'était jamais à l'abri d'une mauvaise surprise, bien entendu, mais un bon mercenaire était toujours sur ses gardes, justement !

C'était d'autant plus vrai quand on faisait halte, comme la guerrière et sa compagnie l'avaient fait aujourd'hui, dans un de ces villages qui achetaient leur tranquillité relative, si l'on pouvait dire, en fournissant un havre aux mercenaires. Après tout, si on s'amusait à ravager ce genre d'endroit, alors qu'ils étaient justement là pour être paisibles et protégés, on risquait fort de gagner une mauvaise réputation, en plus de risquer de subir les foudres de certaines compagnies habituées à y résider. Et puis, allez savoir, les gens étaient souvent moins enclins à combattre dans le confort pour lequel ils avaient payé qu'en rase campagne ! Pourtant, cela n'empêchait pas de voir parfois des frictions et des affrontements, bien entendu, les mercenaires, surtout les plus jeunes, ayant souvent le sang chaud, mais cela se limitait généralement au duel, et rarement à mort.

Toutefois, être capitaine cela voulait aussi parfois dire supporter le sang chaud de ses hommes, au lieu de seulement le sien, et c'est ainsi que Gozara, qui occupait quasiment une auberge entière avec ses lieutenants et le gros de sa troupe, fut « tirée » dans une autre taverne par certaines de ses jeunes recrues au sang chaud, qui avaient visiblement voulu défendre son honneur face à un inconnu. Elle était déjà modérément amusée quand elle arriva, mais lorsqu'elle arriva devant le guerrier proprement dit, qui lâcha quelques mots avant qu'elle entre dans la lumière, elle éclata de rire.

Ahahahahah je n'en doute pas ! Si tu pouvais tu rentrerais volontiers dans les ombres pour te cacher chaque soir et éviter d'être dérangé ahah ! Mais pas de chance on dirait que mes petits jeunes te sont tombés dessus quand même !

En effet, Gozara et Uahbra étaient de vieilles connaissances, ayant déjà combattu ensemble, mais également l'un contre l'autre au cours de certains contrats. Sans doute ne l'avait-il pas reconnue dans la foule et la pénombre, mais elle ne lui laissa pas le temps de préciser sa pensée, faisant un grand geste pour l'inviter à le suivre.

Allez, debout, ça fait longtemps qu'on a pas essayé de se confronter, et si tu es vraiment devenu une sommité du duel je veux voir ce que tu vaux !

Le Naga devait bien savoir qu'il ne servait à rien de discuter, surtout avec de jeunes gens si enthousiastes autour d'eux, et elle sortit donc jusqu'à la place du village, alors qu'on lui amenait ses armes et d'une troupe mêlée de ses hommes, d'autres mercenaires et d'habitants s'assemblaient pour voir le combat, ce qui rendait d'autant plus difficile de reculer pour le mercenaire solitaire, bien entendu. Une fois qu'il fut là, elle eut un sourire diabolique en se mettant en garde.

Allez, c'est l'heure de combattre, montre moi à quel point tu es devenu un dueliste légendaire, bwahahah !

Et, avec un rire féroce, elle passa à l'attaque, profitant de la situation pour frapper la première, pour une fois, en assainant un coup de hache en direction de la tête du Naga.
Gozara Ragarig

Feuille de personnage
Peuple: Orc
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 148
Date d'inscription : 27/12/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyDim 9 Juin - 2:39
Lorsque la Capitaine mystère se fit entendre puis entra dans la lumière, Uahbra eut la surprise d'identifier assez rapidement quelqu'un qu'il connaissait déjà ! Contrairement à ce que la situation lui avait d'abord fait pensé, il ne s'agissait donc pas d'une compagnie inconnue, mais plutôt d'une compagnie connue dont il avait eut la malchance de croiser des membres récents, ce qui par ailleurs expliquait aussi leur sang chaud. Mais en comprenant de qui il s'agissait, il comprit également qu'il n'avait aucune chance d'esquiver le combat, malheureusement. Il aurait pu imaginer réussir à fléchir un capitaine inconnu qui, qui sait, aurait pu être du genre raisonnable, mais à ce stade il ne faisait guère de doute que Gozara ne lui laisserait pas d'autre choix que de se plier à l'envie de duel lancé par ses recrues... il la connaissait trop bien, justement, pour croire sérieusement à toute autre possibilité !

De fait, ce fut sans réelle surprise que le Naga se retrouva forcé de gagner la place du petit village pour faire face à la Capitaine orc. Un bel attroupement se formait déjà pour assister au combat, ce dont il n'aurait pas dû s'étonner... après tous les mercenaires et ceux qui gravitaient autour de leur monde ne se privaient généralement pas pour faire connaître leur amour du combat, justement ! Il semblait de plus en plus improbable qu'il puisse échapper à ce combat, et Uahbra en prit donc son parti, d'autant qu'il était lui aussi quelque peu curieux de voir comment le rapport de force entre lui et Gozara avait ou non évolué... après tout, elle était une rivale de taille, mais elle devait largement se concentrer sur sa compagnie, alors que lui-même n'avait que ses propres capacités à affûté – même si, certes, les informations qu'il rassemblait l'occupaient aussi utilement.

« Soit, puisqu'il n'y a pas moyen de faire autrement, montre moi ce que tu sais faire ! »

De fait, la guerrière ne se fit pas prier et ouvrit le bal comme il l'y invitait si tôt qu'il se fut mis en garde, sortant son bouclier tout en invoquant dans sa main droite sa lame de guerre elfique. Mais si le Naga était quelque chose, c'était rapide, et il évita le coup de hache pourtant puissant sans le moindre effort d'un léger mouvement sur le côté alors qu'il se portait en même temps vers l'avant. Comme souvent, il choisi de commencer par frapper vers le bas, sa lame volant vers le genou gauche de la Capitaine, dans le but de, s'il parvenait à la toucher, réduire directement sa mobilité et éviter ainsi qu'elle ne pose problème ensuite. Il frappa ensuite vers le haut en redressant son bras, mais hélas passa à côté du buste de la guerrière qu'il visait cette fois, dans la vivacité du mouvement, et se remit donc en garde en ayant porté un seul coup effectif, la vitesse et la puissance qu'il y avait mis montrant bien, toutefois, qu'il prenait largement le duel au sérieux...
Jet de dés:
 
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyMer 19 Juin - 20:35
Le Naga avait accepté de se battre à son corps défendant, mais Gozara le connaissait assez pour savoir que ce n'était pas pour autant qu'il allait combattre à moitié, que du contraire. Ainsi, elle ne se retint pas non plus, ce qui ne voulait pas dire qu'elle frappait pour tuer, bien entendu – ce n'était pas l'idée dans un tel endroit, et encore moins avec quelqu'un de plutôt amical – mais disons qu'elle ne retenait pas ses coups non plus... tout était une question de comment on frappait et d'où on visait, du coup ! Enfin, quoiqu'il en soit, même si elle attaqua pour de bon, ce ne fut pas vraiment un obstacle pour le mercenaire à la vitesse qu'on aurait pu qualifié de démoniaque : il esquiva son coup avec une fluidité incroyable, et ne perdit pas de temps pour contre-attaquer avec son épée à la lame qui semblait particulièrement affûtée.

Et de fait, elle l'était, comme Gozara ne tarda pas à le constater quand elle échoua largement – on aurait même pu dire misérablement, même si elle ne l'aurait certainement pas fait elle-même – à parer son attaque bien trop rapide, et qu'il frappa au genoux avec une force qui, si elle n'égalait pas tout à fait celle de la capitaine, était, comme elle le sentit, plus que retoutabe. De fait, si son armure encaissa le plus gros du coup, il avait frappé à une articulartion du bas du corps, sans doute à dessein, et la lame pénétra sa chaire, faisant pousser un cri de rage et de douleur à la guerrière. Heureusement pour elle, l'autre coup du Naga ne porta pas, et elle pu souffler un instant comme il se remettait en garde, le sang coulant sur sa jambe qui heureusement était solide... il n'empêchait qu'elle n'avait pas intérêt à faire porter son poids sur elle, ni à trop se déplacer... heureusement qu'elle était dotée de large capacités de régénérations !

Je ne pensais pas que ça te mettrait si en colère de devoir combattre...

La guerrière eut un grognement de douleur en disant cela, mais ne prit pas le temps de faire beaucoup plus d'esprit ! En lieu et place, elle canalysa la douleur dans son attaque suivante et se porta sur sa jambe saine tout en profitant de ce mouvement et de l'élan qui allait avec pour frapper, levant haut le bras pour l'abaisser avec violence en avançant, frappant de haut en bas vers l'épaule droite du Naga, dans le but d'asséner un coup puissant... sur un humain sans armure cela lui aurait probablement tranché – au moins – le bras, mais elle avait affaire à un Naga aux écailles enchantées et en armure, alors elle pouvait se le permettre à priori...

Jet de dés:
 
Gozara Ragarig

Feuille de personnage
Peuple: Orc
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 148
Date d'inscription : 27/12/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyJeu 20 Juin - 13:04
Uahbra versa le premier sang du duel en venant entailler le genoux de son adversaire, traversant le cuir pourtant résistant grâce à sa force de frappe... malheureusement, le revers de cela, et il le savait bien, c'était que s'il prenait un coup direct de Gozara il risquerait fort lui aussi d'être blessé malgré son armure et même potentiellement ses écailles, car elle frappait plus durement encore que lui ! Quoiqu'il en soit, la Capitaine guerrière eut une remarque plus ou moins spirituelle, ce qui lui ressemblait bien, même au cours d'un duel, bien qu'elle accuse le coup par un grognement de douleur. Visiblement, elle n'était pas à bout de ressources, malgré la douleur, mais il fallait bien dire que si cela avait été le cas elle n'aurait probablement pas été capitaine, justement !

Choisissant de contre-attaquer en force, la guerrière Orc revint à l'assaut en se portant à l'avant, levant haut sa hache pour frapper de haut en bas en direction de l'épaule du Naga. Le coup était à la fois rapide et puissant, grâce à son élan, et Uahbra ne réussi à esquiver que de peu, bougeant de côté au dernier moment. La lame de la hache ne le manqua pas totalement, d'ailleurs, mais, largement évité, vint rebondir sans mal sur l'épaulière de cuir de monstre de l'armure du faux mercenaire. Celui-ci accusa le coup sans trop de mal et profita de la position pour contre-attaquer, frappant d'estoc sous l'épaule de la Capitaine, profitant de sa position pour tenter de passer sous l'articulation du bras pour handicaper durablement son adversaire dans le combat.

C'était la façon habituelle d'Uahbra d'opérer contre un adversaire sérieux : frapper vite et fort sur les points sensibles, soit pour tuer rapidement – en frappant à la gorge par exemple – soit pour handicaper l'adversaire et le mettre hors combat, typiquement en frappant aux bras et aux jambes, plutôt que de tenter de leur transperser le cœur, ce qui était certes romanesques mais avait le désavantage que le cœur, lui, était souvent bien protégé. Il tenta d'ailleurs d'en profiter pour frapper vers le bas et toucher l'Orc également au flanc, mais sans succès, la position qu'ils avaient adopté laissant la lame glisser légèrement trop loin, et revenant vers le bas en prévision du prochain assaut, dans ce corps-à-corps désormais très proche...
Jet de dés:
 
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyVen 5 Juil - 2:55
Gozara avait déjà affronté le Naga par le passé, et s'il était plus vif qu'elle, ils avaient toujours rivalisé sur le plan technique, rendant les combats relativement équilibrés. Cette fois-ci, néanmoins, il semblait clair que la réputation de duelliste de son ami n'était pas née de nulle part, et qu'il avait fait de réels progrès à l'épée... tout en restant toujours aussi diablement rapide ! Ainsi, même son attaque la plus rapide et la mieux placée ne réussi qu'à le toucher légèrement, frappant seulement légèrement son armure sans lui faire de mal tant le coup avait été largement esquivé. Déjà blessée, la guerrière orc fut ainsi également déstabilisée, mais elle ne se laissa pas déborder pour autant et tenta de parer le coup suivant en le déviant d'un coup de bouclier sur la lame. Cela aurait pu marcher, si encore une fois la vitesse diabolique d'Uahbra ne l'avait pas servit, surpassant la maîtrise technique de la Capitaine.

La lame elfique trouva ainsi une fois encore le défaut de toute armure, à l'articulation, et bien que le cuir draconique émousse largement le coup, Gozara se retrouva blessée sous l'épaule, avec un cri de rage. Le Naga tenta une autre attaque, qui échoua cette fois, mais plutôt que de tenter d'en profiter, la mercenaire recula sur sa bonne jambe, le temps de souffler un peu. Elle sentait la douleur, bien sûr, mais la blessure était surtout extrêmement gênante, puisqu'elle ne pouvait plus balancer son bras d'arme efficacement dans ces conditions, pas sans risquer d'agrandir la blessure et accepter son tribu de douleur, en tous cas. Même si le duel était amical – le Naga aurait pu aussi bien viser sa gorge et elle le savait – elle sentit l'excitation autant que la colère bouillir dans ses veines, et elle rejeta son bouclier de son bras valide pour empoigner sa courte hache à deux mains.

Raaaaaaaaaaah !

Avec un rugissement de colère bestial, Gozara transcanda sa douleur et sa rage en un coup puissant vers l'avant, frappant de taille horizontalement de sa hache à deux mains. Un coup qui aurait pu trancher en deux un humain sans protection, ou au moins bien l'entamer, mais une fois encore elle le plaçait parce qu'elle savait qu'il n'y avait pas ce genre de risque avec Uahbra. Elle y mit toute son énergie, mais hélas ses blessures l'handicapaient et elle manquait sans doute un peu de technique, produisant donc une attaque puissante mais sans doute pas la plus difficile à esquiver pour le Naga... mais enfin, à ce stade elle n'avait guère d'autre espoir d'équilibrer le duel, et si elle devait échouer, du moins le ferait-elle avec panache !

Jet de dés:
 
Gozara Ragarig

Feuille de personnage
Peuple: Orc
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 148
Date d'inscription : 27/12/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyMer 10 Juil - 4:30
Même si Gozara combattait vaillemment, il ne faisait pas de doute qu'Uahbre dominait le duel, à la propre surprise de celui-ci, d'ailleurs. Autrefois, ils faisaient si pas jeu égal du moins des performances proches, mais il était vrai que ces derniers temps son propre chemin l'avait conduit à affiner de plus en plus ses talents de combattants, alors que la Capitaine Orc, de son côté, devait répartir ses efforts entre sa compagnie et ses capacités de dresseuses, au-delà de ses propres talents en tant que combattante et plus spécifiquement encore en tant que duelliste. Mais même si cela devenait de plus en plus sensible de part et d'autres, Gozara n'était pas du genre à renoncer, comme Uahbra s'en doutait du reste, et comme elle ne manqua pas de le prouver une fois encore au cours de ce duel, comme de bien entendu.

En effet, en dépit de la nouvelle blessure que lui infligea le Naga, blessure qui la handicaperait pour la suite même de ses assauts, ne manqua pas de passer une nouvelle fois à l'attaque plutôt que de s'avouer si facilement vaincue. Elle choisi de rejeter son bouclier, qui jusqu'ici ne l'avait guère servie, il fallait bien le reconnaître, et d'empoigner son arme à deux mains, lui permettant en quelques sortes de passer outre ce handicap, puisque son bras de garde pouvait soutenir son bras d'arme blessé. Elle y mit du reste visiblement toute sa force, consciente sans doute que si l'assaut ne portait pas elle n'aurait guère de chances de poursuivre le duel plus loin. De fait, le coup était plus que dangereux, et Uahbra ne manqua pas de l'esquiver en se déportant sur le côté au dernier moment... sans cela, même avec son armure et la résistance augmentée magiquement de ses écailles il l'aurait sans doute sentit passé.

Mais en l'état elle avait échoué, et au passage Gozara avait largement ouvert sa garde pour frapper, surtout en délaissant son bouclier en même temps. Il en profita donc pour contre-attaquer dans la même mouvement et frappa rapidement de sa lame elfique vers le genoux de l'Orc. La lame frappa avec précision et force, et non seulement infligea une vive blessure à la guerrière, mais encore parvint à la mettre à terre, entre la force du choc et le prolongement de son mouvement d'attaque ainsi rompu par l'assaut. Alors qu'elle s'effondrait au sol, Uahbra se tourna vers lui, restant en garde mais d'une façon légèrement plus relâchée.

« Tu t'es bien battu mais je pense que l'on peut dire que ce duel est terminé, non ? Ou alors difficile de continuer à le qualifier d'amical... »

En effet, dans un duel amical, même quand on ne stoppait pas le duel au premier sang, quand l'un des deux s'effondrait percé de multiples blessures, on avait généralement coutume d'y mettre un terme. Bien entendu, la guerrière Orc aurait sans doute pu continuer de combattre si cela avait été un combat à mort, ou même un contrat, mais aucune raison dans ce contexte-ci de risquer une blessure plus durable et de s'infliger plus de douleur, bien entendu.
Jet de dés:
 
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyDim 21 Juil - 23:04
Indéniablement, Gozara était dépassée par son adversaire, malgré toute la force qu'elle mit dans son dernier coup. Le guerrier-serpent était tout simplement trop rapide par rapport à elle, et c'est ainsi qu'il pu non seulement esquiver ce coup ultime avec fluidité, mais encore contre-attaquer, frappant à la jambe de la Capitaine et lui tirant du sang en plus de l'envoyer au sol où, emportée par son élan, elle alla s'étaler dans la poussière. Aussi durement que cela touche son orgueuil, il semblait bel et bien indéniable que son vieil ami avait totalement dépassé ses compétences en tant que guerrière au corps-à-corps, d'une façon telle qu'il ne laissait guère de place pour le moindre espoir de l'égaler de quelque façon que ce soit. Elle pu s'en apercevoir alors qu'elle gisait ainsi au sol, sa hache lui ayant échappé des mains au passage.

De ce fait, quand Uahbra se tourna finalement vers elle, et lui demanda de confirmer que le duel était terminé, Gozara poussa tout d'abord un juron, mais elle ne pouvait guère le contredire. Elle aurait bien voulu le faire pourtant, et combattre plus longuement, mais force était de constater et d'admettre qu'en ces quelques échanges le guerrier-serpent avait bel et bien démontré totalement et sans guère de contestation possible sa supériorité sur elle dans ce genre de combats.

Rah ouai, bien sûr que t'as gagné, ça va, pas besoin de souligner l'évidence !

Elle fut rapidement remise sur pied pas deux de ses jeunes recrues et on banda ses blessures. Il n'était pas nécessaire de le faire bien sérieusement, car elle avait de solides capacités de régénération, et supportait plutôt bien la douleur... à dire vrai sur le moment c'était plutôt son égo qui souffrait le plus, après avoir été vaincu de façon si magistrale par le Naga !

En tous cas t'as pas volé ta nouvelle réputation ! Mais pour te faire pardonner de m'avoir roulé dessus faut me payer un verre !

Cette fois il se fit moins prié que pour le duel, et, après que Gozara ait récupéré armes et boucliers, et en s'appuyant sur un des imbéciles qui l'avait amené dans ce duel, elle gagna une des tavernes avec le mercenaire à écailles, qui accepta sans trop de difficulté de lui payer un verre. La taverne bruissait de leur combat et commentait aussi d'autres exploits du Naga, ce qui fit sourire la guerrière Orc. Elle avait déjà presque oublié ses blessures, déjà en bonnes voies de cicatrisation avec le temps qui avait passé pour arriver là et être servis, vu ses capacités de régénération, et un duel amical ne la mettait jamais longtemps en rogne, même en cas de défaite, et surtout quand on lui payait un verre ensuite ! Ce fut donc avec le sourire qu'elle s'adressa à son vainqueur.

On dirait en tous cas que ta réputation enfle encore plus que ce que je croyais... et ce soir ne va sûrement pas arranger les choses bwahahah ! Après tous les mercenaires ne sont pas connus pour garder discrètes ce genre d'occasions ! Alors ça fait quoi de devenir célèbre pour ton talent à trancher les gens ? Tu prends pas trop la grosse tête ?
Gozara Ragarig

Feuille de personnage
Peuple: Orc
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 148
Date d'inscription : 27/12/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyMer 24 Juil - 1:02
Comme il s'y attendait, même une Capitaine Mercenaire à la tête dure, et une Orc qui plus est, savait quand reconnaître la défaite était inévitable. D'un autre côté, si elle n'en avait pas été capable elle ne serait sans doute pas restée capitaine longtemps, ou alors sa compagnie serait vite passée de vie à trépas ! Gozara accepta donc de se rendre, et le guerrier-serpent pu rengainer ses armes, alors que ses hommes venaient l'aider à se relever. Il nota au passage ses bandages simples, signes probablement de quelque capacité de régénération magiquement augmentée, ce qui n'était pas si rare que cela, après tout, parmi les élites des mercenaires. Lui-même possédait une version très puissante d'une telle capacité et était bien entendu loin de s'en plaindre, vu combien elle pouvait se révéler utile.

Quoiqu'il en soit, une fois remise sur pied la capitaine l'enrôla de force pour aller boire un verre et même pour lui en payer un, ce que le guerrier-serpent accepta sans réelles protestations. Il fallait bien dire que cette victoire écrasante sur une officière réputée allait être tout à fait rentable pour lui, notamment au niveau de la réputation ! Et puis malgré ou peut être à cause de son caractère très différent du sien, il appréciait Gozara, au final. Il se retrouva donc à nouveau à la taverne, où il était le centre de beaucoup de conversations, commentant sa victoire présente mais aussi ses combats passés... bien sûr, il avait cette fois combattu avec avantage, puisque Gozara n'avait pas utilisé ses compagnons animaux, mais il était peu probable que les rumeurs qui naîtraient de cet affrontement soulignent un tel point de détail...

Quoiqu'il en soit, la combattante Orc ne manqua pas de relever et de taquiner Uahbra à ce sujet. Le Naga ne se dérida guère, mais il était de toute façon très rare qu'il le fasse, mais il répondit de sa voix calme et froide, que Gozara connaissait assez bien, toutefois, pour ne pas croire que la froideur était à interpréter au sens d'une quelconque défiance.

« C'est vrai que j'ai acquis une certaine réputation, mais que veux-tu, c'est bon pour les affaires... il faut bien savoir se vendre quand on est un mercenaire solitaire comme moi. »

C'était bien entendu vrai de tous les mercenaires, mais le cas de ceux qui choisissaient de ne pas lier leur épée à une compagnie était un peu particulier, puisqu'ils ne pouvaient compter sur le poids du nombre pour convaincre, et ne pouvaient donc pas se charger de toutes les missions. Il fallait avant tout établir et imposer l'idée de ses performances personnelles, et c'était bien là une excellente raison pour tout faire pour asseoir cette idée, y compris, par exemple, en se taillant une réputation de duelliste plus que redoutable.

« Mais je ne risque pas de prendre la grosse tête, ne t'inquiète pas. Il me suffit de me rappeler que certains me surpassent largement dans bien des domaines. Je ne peux par exemple qu'envier ta force. Je crois que ton dernier coup aurait pu me couper en deux, malgré toute ma solidité. J'aimerais assurément avoir une telle puissance de frappe ! »

Tout cela servait bien entendu en bonne partie à réparer les éventuelles blessures ouvertes par sa lame dans l'ego de Gozara, mais il allait bientôt découvrir qu'on ne faisait pas en vain de telles déclarations devant une capitaine orc enthousiaste et qui avait déjà eut l'occasion d'ingurgitée deux bons verres bien corsés pour « se remettre », ce qui ne suffisait pas à la saouler, bien entendu, mais certainement à la rendre plus échauffée encore qu'au naturel.
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyDim 4 Aoû - 0:23
Tout en parlant, et en écoutant le Naga, Gozara avait commencé à boire consciencieusement, ce qui, à son humble avis, était certainement la plus efficace des médecines, ou pas loin ! Bien entendu c'était loin de suffire à la rendre ivre, car elle avait une solide constitution – et quoiqu'elle ne tienne pas aussi bien l'alcool que certains Orcs qu'elle avait jadis connu, soit dit en passant – mais assez pour la détendre et aider à oublier la blessure infligée à son ego par la défaite implacable que lui avait infligé le guerrier-serpent ! Cela expliquait aussi certainement son grand enthousiasme, et sa façon de réagir très rapidement quand son ami à écailles évoqua sa faiblesse physique face à elle, ayant un éclat de rire amusé.

Ahahahah, pour avoir encaissé tes coups, je peux dire que si tu tapes moins fort que moi ce n'est pas de beaucoup, bwahahaha ! Tu tapes dur pour un foutu serpent, d'une façon presque digne d'un Orc ! D'ailleurs si tu veux améliorer ça je peux te montrer comment faire pour t'entraîner et devenir plus fort, histoire que tu deviennes encore meilleur en combat... après tout le seul moyen que ce soit pas trop déshonorant que tu m'ais battu comme ça c'est en se disant que tu vas éclater tous les autres gens que tu croiseras après bwahahahah !

L'idée était lancée un peu en l'air, mais Gozara pu lire comme une lueur d'intérêt dans le regard du Naga, et elle ne démordit pas avant de lui faire accepter cette idée... une fois encore quand elle avait une idée en tête elle ne l'avait pas ailleurs ! Ses blessures avaient largement eut le temps de se refermer totalement grâce à la magie qui courait dans son corps, et ce fut donc revenu en forme qu'elle traîna plus ou moins Uahbra à nouveau dehors, dans un champ, pour un petit cours musclé de son cru, avec un enthousiasme qui à défaut d'autre chose faisait plaisir à voir.

Allez, bwahahahahah ! Commençons cet entraînement pour te donner la force qui te manque pour finir de devenir invincible ahahah ! Comme ça ça deviendra normal de perdre contre toi, tout bénéf pour nous deux mwahahah !

Riant beaucoup, Gozara n'en entama pas moins sa leçon avec un certain sérieux, pour le profit de Naga ainsi que des quelques jeunes membres de sa compagnie qui l'avaient suivit autant pour la soutenir que pour profiter de certains de ses conseils.
Gozara Ragarig

Feuille de personnage
Peuple: Orc
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 148
Date d'inscription : 27/12/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyDim 4 Aoû - 2:01
Pour le coup, Uahbra ne s'attendait vraiment pas à ce que sa remarque déclencha. Si l'ego de Gozara semblait en effet avoir pu largement être apaisé, celle-ci ne tarda pas à enchaîner en lui proposant joyeusement de l'entraîner pour l'amener à son niveau de force, ou en tous cas lui donner les clefs pour, avec de l'effort, développer ainsi ce qui était après tout également une qualité importante pour un combattant digne de ce nom, puisque la puissance des coups pouvait permettre de rompre la garde adverse, sans parler de l'augmentation des dégâts lorsque l'on touchait l'adversaire, bien entendu ! Combiner force et rapidité était donc une idée généralement très bonne et même très souvent gagnante, mais bien entendu cela demandait d'importants efforts, même si la force actuelle du Naga était, pour être honnête, en partie due à la magie.

Pour autant, il était bien sûr intéressé, mais aurait certainement décliné... si la guerrière Orc lui en avait laissé le choix ! Mais on ne pouvait pas vraiment dire que cela ait été le cas, puisque tout au contraire elle insista lourdement et réfuta sans se laisser démonter tous ces contres-arguments, tant et si bien que finalement le Naga n'eut d'autre choix, encore une fois, que d'accepter... cela arrivait du reste souvent avec la Capitaine, qui pour être Orc n'en était pas moins aussi butée qu'un vieux Nain ! Aussi, quand on ne souhaitait pas simplement s'en aller ou repousser de force une idée, on avait généralement plus vite fait, au final, de l'accepter et d'en tirer le meilleur parti. Et puis il fallait bien avouer que dans ce cas précis Uahbra n'était pas réellement mécontent de la chose, puisque c'était en effet une occasion de s'améliorer, et toute occasion de devenir un meilleur combattant devait être saisie... après tout cela pouvait faire la différence entre la vie et la mort, dans le futur.

Les deux mercenaires finirent donc par gagner un champ en friche à l'extérieur du village où, sous le regard de certains des membres de la compagnie de Gozara, l'entraînement pu enfin commencer. Il y eut beaucoup de prises de forces, qui permirent également à la Capitaine de décrocher quelques victoires, des exercices, et divers éléments qu'elle lui montra pour s'améliorer. Bien entendu, il ne pouvait espérer gagner autant en force en une nuit d'entraînement, mais dégrisant peu à peu, la guerrière lui montra certains exercices pour s'entraîner ensuite, des exercices qu'ils réalisèrent bien entendu en bonne partie un certain nombre de fois ce soir-là. Quand ils finirent, bien tard, par aller se reposer, Uahbra se dit que s'il avait sans doute perdu une bonne partie de la journée du lendemain, il avait gagné, outre une victoire, de solides bases pour s'entraîner ensuite.
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) EmptyDim 4 Aoû - 3:54
Il avait certes fallu insisté – plus qu'il n'aurait dû être nécessaire pour convaincre un ami d'accepter qu'on lui rendre service, à son avis, d'ailleurs ! – mais finalement Uahbra avait accepté, et l'entraînement avait pu commencer ! Bien sûr le guerrier-serpent avait déjà une solide force, et Gozara ne serait sûrement pas partie des mêmes bases avec quelqu'un de plus faible physiquement, mais après tout c'était bien parce qu'il était déjà fort que cela valait la peine pour lui de tenter d'atteindre les sommets, justement ! Son enseignement se concentrait principalement sur lui, donc, et si certains de ses hommes étaient venus assister à l'ensemble, et pouvaient éventuellement profiter de certains éléments, de-ci, de-là, il était entendu que c'était avant tout le Naga qui devait trouver de quoi s'améliorer.

Bien entendu il y eut certaines difficultés, comme par exemple le fait que, justement, c'était un Naga, donc un être différent morphologiquement des Orcs et même de la plupart des races conscientes qu'elle avait pu entraîner par le passé. Impossible bien évidemment qu'il réalise de la même façon que les autres les exercices qui auraient normalement demandé de s'appuyer sur les jambes étaient quelques peu compromis ! Mais le temps passant et l'air nocturne aidant à dégriser une grande partie des effets de l'alcool, la Capitaine mercenaire trouva des façons de passer outre ces différences, avec aussi quelques expérimentations de la part du guerrier-serpent, qui se montrait, maintenant qu'il était convaincu et lancé, un élève des plus appliqué, sa patience et sa concentration étant largement mise à profit dans cet exercices.

Bien sûr, il n'allait pas devenir plus fort du jour au lendemain, mais Gozara fut confiante, quand vint le moment d'arrêter leur entraînement, tard dans la nuit, de lui avoir donné les bases parfaites pour finir de développer une force qu'une longue pratique du combat et de l'entraînement à celui-ci avait déjà bien assise, assurément. Elle alla donc s'endormir plutôt satisfaite, et au fond ce ne fut pas bien grave si elle se réveilla bien plus tard que d'ordinaire le lendemain... ceux de ses hommes qui, d'ordinaire, avaient coutume de considérer qu'ils étaient réveillés bien trop tôt les lendemains des soirées les plus animées, et les plus alcoolisées également, durent certainement se dire du reste que cela ne leur faisait pas de mal ! Quant à Gozara elle-même, ce fut en pleine forme et finalement plutôt satisfaite, en dépit de sa défaite, qu'elle pu se remettre en route à la tête de sa troupe, tard dans la journée du lendemain.
Gozara Ragarig

Feuille de personnage
Peuple: Orc
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 148
Date d'inscription : 27/12/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L’orgueil des mercenaires (Gozara) L’orgueil des mercenaires (Gozara) Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L’orgueil des mercenaires (Gozara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les triplés [Mercenaires]
» Aventure des mercenaires du sable
» Orgueil, poison de l'amitié [Guillaume]
» Orgueil: péché mortel à Arda.
» « Le Diable a deux cornes, l’orgueil et le mensonge » [1945]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: