Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Kherndal Gunter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Fiches d'évolutions des personnages
MessageSujet: Kherndal Gunter Kherndal Gunter EmptySam 20 Avr - 21:28

Kherndal Gunter : Chef de clan


Kherndal Gunter 2a66Kherndal Gunter Bscp
Identité


Nationalité : Duchés du Sud
Race : Orc
Nom : Kherndal
Prénom : Gunter
Surnom : Gunt' / La Hache Hurlante
Sexe : Masculin

Date de naissance : 20 juin 1955
Age : 45 ans
Lieu de naissance : Au sein de la tribu des Crânes-Brisés dans les Duchés du Sud
Lieu de vie lors de votre entrée en jeu : Nomade

Rang social : Chef d'un petit clan de mercenaire
Métier/Position dans la société : Capitaine Mercenaire
Titre : Légèrement connu :
Gunter est connu à Akkaton et à Eïrn où lui et son clan ont exécuté par mal de contrat pour différentes personnes de la population. Ils ne sont pas connus de tous mais en tout cas de ceux qui les ont engagés et de leurs proches. Il commence également à être connu de quelques petites tribus orc dans les duchés du sud.


Armes et équipement :


Armure et armes en votre possession lors de votre entrée en jeu :


ARMES

-Hache de guerre :
C’est une hache à une main. La favorite de Gunter qu’il a symboliquement appelée Hurlevent à la façon dont elle fait siffler l'air quand il l'abat sur un ennemi. A l’échelle d’un homme elle sera lourde et massive mais pour un orc c’est une arme légère et facile à manier. Le manche a été sculpté dans un bois solide et son extrémité a été plongée dans l’acier pour en faire une poignée. Décorées par différents signes tribaux, la poignée s’accorde parfaitement avec la lame.

---> Améliorations
- Tranchant parfait :
Il est difficile de faire lame plus aiguisée, les meilleurs procédés technologiques ont été utilisés pour rendre le tranchant de votre arme si aiguisé qu'il augmente notablement tous les dégâts que vous infligez en taille ou en estoc avec.




-Marteau de guerre :
Un marteau à une main, dont la partie en acier est lourde et imposante. Les mouvements sont ralentis avec cette arme mais les coups sont mortels pour la plupart des adversaires. C’est une arme solide et robuste que Gunter utilise souvent sur les champs de bataille.



ARMURES

-Bouclier :
Il s’agit du bouclier assorti à Hurlevent. Un bouclier solide qui porte la marque des combats. Il est massif et épais, solidifier par de l’acier dans tout son contour. Le bouclier est composé d’une imposante corne de bois en son centre ce qui permet de blesser l’ennemi.

--->Améliorations
- Bouclier liquide :
Grâce à la magie, si le bouclier venait à être abîmé, celui-ci se réparerait en régénérant à vue d’œil.
- Vent contraire :
Le bouclier contre un peu d'énergie physique peut générer une bourrasque de vent pouvant déséquilibrer un adversaire.




-Epaulière de cuire
Gunter porte à son épaule gauche une large épaulière en cuire dans laquelle a été cousu les crocs et défenses de ses différents adversaires vaincus au combat.

--->Améliorations
- Carcan mental :
L'armure est enchantée pour offrir une meilleure résistance aux sorts et enchantements visant l'esprit de son propriétaire. (+5 à tous les jets pour résister à de tels sorts/effets)




-Brassards et protège-tibias
Ils sont faits de cuirs et sont assortis à toutes les pièces d’armures que porte Gunter.



Autres équipements


ACCESSOIRES

-Ceinture
Ceinture en cuire qui lui permet d’accrocher divers éléments (bourses, gourde, armes). Il a également accroché le crâne de la jeune salamandre qu’il a tué à sa première chasse alors qu’il était âgé de 14 ans.

-Collier
Gunter porte fièrement les dents des créatures qu’il a affronté pendant différentes chasses autour du cou. Le crâne au centre du collier est celui d’un bébé salamandre, deuxième souvenirs de sa première chasse.

-Pierre du corbeau
C’est une petite pierre noire de la taille d’un point humain sur laquelle a été sculpté un corbeau. Sur commande la pierre se transforme en un corbeau noir et ainsi il peut être envoyé comme éclaireur ou porteur de message. Il ne peut pas parler mais peut répondre à des questions simples pour indiquer ce qu’il a vu (croassant une fois pour « oui » et deux fois pour « non »). Le corbeau peut rester animé pendant 5 heures d’affilées maximum (ou être utilisé pas segment d’1 heure). Chaque heure d’utilisation nécessite 2 heures de recharge.





Caractéristiques :



Magie :

Gunter ne maîtrise aucune magie.

Mental :

La volonté : Maître
Contrôle de soi : Confirmé
L'intelligence : Champion
La perception : Maître
Le charisme : Champion
Technologie : Inapte


Physique :

Force physique : Maître
Agilité : Adepte  
Vivacité : Champion
Résistance physique : Prodige
Résistance magique : Confirmé
Vitalité : Champion
Beauté : Confirmé
Discrétion : Confirmé


Martial :

Armes de tailles : Inapte
Armes lourdes : Légende
Armes d'hast : Inapte
Faux : Inapte
Art de la défense : Virtuose
Armes de lancer/fouet : Inapte
Arc/arbalète : Inapte
Mains nue/Arts martiaux : Confirmé
Armes à feu : Inconnu  
Equitation : Adepte
Domptage : Confirmé
Conduite : Inapte  


Description de votre personnage :


Description physique :

La carrure massive et râblée, Gunter s’impose parmi les grands mâles de son espèce du haut de ses 2 mètres 57. Sa musculature et son apparence bestiale correspondent aux attributs typiques des Orcs et cette allure de colosse peut impressionner les individus des autres peuples. Sa peau verte est marquée de son passé sur les champs de bataille par de nombreuses cicatrices, notamment dans son dos et le long de ses bras. Il les expose d’ailleurs fièrement, prouvant ainsi sa valeur au combat.

A première vue, Gunter paraît hostile de par son air féroce et sa démarche lourde et assurée. Impression qui est accentuée par son visage carré, ses traits durs et son expression fermée. Gunter n’est pas le genre d’individu qu’on aborde avec aisance. Toutes ces années de guerres et de combats l’ont rendu peu expressif et le voir sourire est chose rare. Il a des arcades sourcilières proéminentes qui renforce son aspect sauvage et a des oreilles pointues décorées par différents anneaux en acier et petits os. En guise de bijoux, il porte également un anneau au septum et un petit os sur son arcade gauche. En revanche, Gunter n’a pas de crocs démesurés mais plutôt des petites canines en comparaison avec ses congénères. Chez les mâles de sa tribu, les crocs imposants sont une caractéristique type et le fait que cela ne soit pas le cas pour Gunter lui a valu d’être pris pour cible au sein de sa tribu avant d’être finalement rejeté.

Sa gestuelle lente et assurée au quotidien devient rapidement brutale et précipitée en combat. Sa voix est rauque et grave. Lorsqu’il parle, c’est généralement pour aller à l’essentiel et il est rare qu’il s’attarde dans de long discours.
 


Description mentale :

Gunter se définit par deux personnalités bien distinctes.

La première, sa personnalité dominante, reflète la partie sanguinaire et primitif du caractère qu'on attribue aux orcs. C’est un être impulsif et imprévisible qui ne jure que par le sang et la fièvre du combat. Animé par un besoin constant de prouver sa valeur, il a développé un caractère de meneur et ne se laisse pas facilement impressionner. Têtu et bourru, il ne connait pas l’art de la délicatesse des mots ou des gestes. Pour lui, l’appel des combats compte plus que tout ce qui le rend d’autant plus sanguinaire et insensible aux autres, excepté si cela concerne son clan ou « sa famille adoptive ». Concernant tout autre individu qu’il côtoie, ceux-ci n’ont de valeur à ses yeux que si leur bourse est bien remplie et qu’ils sont prêt à payer cher les services de l’orc et de ses mercenaires. Gunter peut très bien se montrer violent et impulsif pendant un combat, autant il peut faire preuve de calme et de stratégie pour planifier une attaque. Bien qu’il soit devenu un guerrier redoutable sans aucun attrait pour la diplomatie, il n’en reste pas moins un individu reconnut pour son honnêteté et sa franchise parfois tranchantes.

Sa seconde personnalité s’oppose beaucoup à ses instincts. Ayant été persécuté puis rejeté par sa tribu à cause de ses crocs miniatures, Gunter a été recueilli puis « élevé » par un couple d’humain jusqu’à ses 14 ans, l’âge adulte pour les orcs. En grandissant, il est devenu rebelle et méfiant, surtout envers ceux de son espèce. Il ne reconnaît plus aucune tribu comme étant sa famille et rejettent bien souvent la compagnie des siens, en dehors des orcs faisant partis de son petit clan de mercenaire.

Par l’éducation qu’il a reçue de ses « parents adoptifs », Gunter a développé des comportements et sentiments humains qu’il se refuse de reconnaitre. Ainsi, sous ses airs de grosse bête sauvage, Gunter peut se révéler être un individu doux et paisible. Il ressent même de l’affection pour les deux paysans. Même s’il ne sait pas être délicat dans les gestes et la parole, il a connaissance des us et coutumes de différentes nations qu’il a été amené à côtoyer dans sa jeunesse, ce qui lui a souvent rendu service.

Sa tribu natale étant beaucoup plus barbare et sanguinaire ne faisait pas dans les sentiments. Ainsi, ils considéraient que tous sentiments d’affection ou d’amour rendaient faible et impuissant. Peu ouvert aux autres peuples, à leurs yeux, un orc qui s’applique à connaitre et pratiquer les mœurs et coutumes d’autre nation est traité comme un traitre. Même si les années passées dans sa tribu son loin derrière lui, les principes qui lui avaient été enseigné ont encore beaucoup d’emprise sur Gunter. Ainsi, il s’était convaincu que ce côté de sa personnalité était une faiblesse. Préférant nier cet aspect de lui, il s’applique à refouler ses sentiments au plus profond de lui-même.

Parmi ses passe-temps favori, on compte la chasse aux bêtes et créatures sauvages, la guerre, les combats, et secrètement, il est fasciné par tous les êtres liés à la nature, tels que les dryades.
 


Convictions :

Né dans la tribu des Crânes-Brisés dans les Duchés du Sud, Gunter ne se considère pourtant pas comme faisant partie du « grand peuple orc » et ne reconnait aucune tribu comme étant sa famille ou un allié. Il a connaissance des rites et coutumes des Crânes-Brisés bien qu’il ne les appliques pas. Il connaît bien l’empire Akkatonien puisque c’est dans cette région du monde qu’il a vécu auprès de « sa famille adoptive ». A ces 15 ans, il intègre l’armée Akkatonienne et évolue en tant que soldat pendant 5 ans. Au final il décide de quitter l’armée pour mener ses propres ambitions.

Depuis son départ d’Akkaton, il a visité différentes régions sans élire domicile dans aucune d’entre elles, préférant sa liberté et sa vie de nomade. Ce mode de vie le laissant libre de choisir ses combats et ses guerres contre une bonne rémunération. Il est globalement neutre et lève sa hache pour qui payera le mieux. Bien qu’il ait conscience de la haine portée par les orcs contre les elfes et les nains, Gunter est totalement indifférent, ne se sentant pas concerné par ces conflits de longue date. Il n’ira pas forcément s’allié avec l’un de ses peuples, mais il ne se jettera pas non plus sur le premier qu’il croise pour le tuer.
 


Passé de votre personnage :


Histoire :

Gunter est le troisième fils d’un chef d’une petite tribu dans les Duchés du Sud. Durant sa petite enfance, l’ironie a voulu que Gunter soit plutôt petit à l’aspect d’un gringalet maigrichon, ce qui faisait de lui une honte pour ses parents. Il n’avait rien à voir avec ses frères ni même avec les autres enfants orc de la tribu. En grandissant, il fut pris pour cible par ses parents, ses frères et le reste du clan. Il était différent et faible. Même s’il était encore jeune, il s’acharna plus que les autres pour développer sa musculature et ses capacités aux combats. Cela aida un peu, Gunter commençait à prendre en masse et même s’il se révéla être plutôt bon au combat, ce n’était pas suffisant pour faire le poids face aux autres. Pour ne rien arranger à sa situation, ses crocs ne se développaient pas. Pour sa tribu, les crocs représentaient le symbole même du mâle orc et chez Gunter, cette caractéristique ne se manifestait pas. Il fut d’autant plus maltraité par son peuple. Quand il eut atteint l’âge de neuf ans, son père ne supporta plus la honte que Gunter représentait pour sa famille et la tribu. Ainsi, son père le banni avec pour dernières paroles à son fils « Tu ressembles à une femme ! Vas-t-en ! ».

Désormais seul, sans famille, ni tribu, Gunter devint un vagabond. Il marcha longtemps, très longtemps sans savoir où il allait. Jeune et sans repère, il dépérissait à vue d’œil. Dans sa faiblesse et maladresse, il n’arrivait pas toujours à chasser et restait de longues journées sans boire ou manger. Au bout de plusieurs mois, le courage lui manqua et il s’écroula, la chaleur du désert ayant eu raison de lui. Lorsqu’il reprit ses esprits, il se trouvait dans un lit, confortablement installé et bien au chaud. Ses blessures avaient été nettoyées et pensées. Gunter ne sut jamais vraiment pourquoi le paysan l’avait embarqué dans sa charrette. De la pitié ? De la compassion ? Néanmoins, le paysan et sa femme, vivant dans une petite ferme à Akkaton, prirent soin de lui jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge adulte orc, quatorze ans. En contrepartie, il les aidait volontiers dans les travaux de la ferme tout en prenant le temps de s’entrainer au combat pour veiller à son développement. Son objectif étant de donner tort à son père. A l’âge de douze ans, l’orc avait déjà triplé de taille et de volume. C’était devenu un jeune adolescent d’une taille respectable. Deux ans plus tard, il avait atteint sa taille adulte. Il n’était pas encore aussi colossal qu’aujourd’hui mais il ressemblait enfin à un vrai orc. Il s’en réjouissait et il commençait à s’assumer en tant qu’orc. il décida d’intégrer l’armée akkatonienne à l’aube de ses quinze ans.

:  Pendant cinq ans, loin du refuge qu’était devenue la ferme des paysans, il fit face à la réalité du champ de bataille. Il ignorait si cela venait du côté barbare de sa tribu natale, mais il se sentait vivant à courir sur un champ de bataille, la hache à la main hurlant à plein poumon. Au bout de cinq année, devenu plus fort et meilleur guerrier, il décida de quitter l’armée pour prendre la route pour mener ses propres ambitions et découvrir de nouvelles régions, de nouveaux adversaires.

Désormais solitaire, il parcouru différentes régions, mettant sa hache au service de ceux qui le payait. Au cours de ses différents voyages il rencontra Orok, un orc abandonné par sa tribu sur un champ de bataille. Laissé pour mort, il agonisait au milieu d’un village décimé. Gunter, qui passait là par hasard, fut pris de compassion, se revoyant lui-même rejeté par son peuple. Ecoutant sa personnalité empathique, il soigna les blessures d’Orok et lui sauva ainsi la vie. Reconnaissant, ce dernier se senti avoir une dette envers Gunter. Aussi, il décida de le suivre et lui jura fidélité. Quelques années plus tard, le duo de mercenaire s’attaqua à un clan d’orcs rebelles pour piller leur butin. Ce jour-là, Gunter découvrit pour la première fois de sa vie un orc hybride. Enfermé et enchainé dans une cage, il était couvert de cicatrice et s’agitait dans tous les sens. Les yeux fous, une sorte de muselière attaché au visage, il était sale et semblait ne rien avoir mangé depuis des jours. Agressif et incontrôlable, Gunter compris que l’hybride avait dû être traité en animal toute sa vie. Incapable de parler, il s’exprimait par des grognements et des gestes, telle une bête sauvage. Il fallut plusieurs jours pour qu’il comprenne que Gunter et Orok ne lui ferait aucun mal, et quelques jours de plus pour que les deux mercenaires comprennent son penchant pour la viande fraîche et le cannibalisme. Ne sachant pas son nom, Gunter le nomma Boga, le Chien Fou. Formant désormais un trio, les deux orcs et l’hybride continuèrent de voyager dans différentes régions, notamment en Eïrn et même dans les Duchés du Sud tout en évitant soigneusement d’approcher la tribu natale de Gunter.

Pendant une dizaine d’années plus tard, le trio brilla dans les différents contrats pour lesquels ils étaient engagés. Au fil du temps, ils commencèrent alors à se faire une petite réputation sous le nom des Lames-d’Acier. Nom donné en rapport avec les différentes armes d’acier utilisées : La Hache pour Gunter, l’épée deux main d’Orok et la mâchoire et crocs en acier de Boga.

Un jour, une jeune orc à peine adulte se présenta au trio. Elle souhaitait intégrer le clan des Lames-d’Acier. Gunter refusa catégoriquement. Obstinée, la dénommée Arkayari se mit à les suivre pendant plusieurs semaines, prête à tout pour prouver sa valeur et ses compétences. Lors d’un raide, Gunter et son clan se retrouvèrent en mauvaise posture et Arkayari en profita pour leur prêter main forte. Son intervention les conduisant à la réussite de leur mission, Gunter dû reconnaître les compétences de la jeune orc, alors âgée de seize ans et accepta qu’elle intègre le clan. Il apprit plus tard que sa tribu et ses parents avaient été massacrés par une tribu ennemie ; la tribu des Crânes-Brisés, qui n’était autre que la tribu natale de Gunter. Dès ce jour, il fut pris d’affection pour Arkayari, bien qu’il ne l’avoua jamais. Il la considéra et la traita comme sa fille dès lors.

Dix ans plus tard, Gunter et son clan sont toujours en activité. Ils voyagent beaucoup et ont réuni beaucoup de richesse grâce aux nombreux contrats qu’ils obtiennent. A 45 ans, Gunter est devenu un orc respecté de ceux qui le connaisse. Il s’impose tant par sa taille et sa carrure que par sa réputation.
 



Liens :

LE CLANS DES LAMES-D’ACIERS

Orok, dit le bourreau (60 ans) :
C’est le bras droit de Gunter et le premier orc à l’avoir suivi dans ses différents voyages et différentes missions. Plus âgé que Gunter, il fait preuve de plus de sagesse et conseil régulièrement son chef de clan dans chaque décision importante. Guerrier efficace, il excelle dans le maniement des épées massives à deux main. Ami loyal et fidèle, il est prêt à donner sa vie pour son chef de clan.




Boga, dit le Chien Fou (âge inconnu) :
Cet hybride tient plus de l’animal que de la personne. Muet et ne réagissant qu’à ces instincts, il obéit au doigt et à l’œil de son maître, Gunter, qu’il l’a sorti de l’enfer dans lequel il était. Même s’il respecte les ordres de son maître, il peut être incontrôlable et s’attaquer à n’importe qui, raison pour laquelle il porte toujours une muselière. Son esprit, trop profondément marqué par les tortures qu’il a subies, ne pourra jamais guérir et fait qu’il est totalement dépendant du clan pour survivre. Dans les tortures qu’il a subies, ses bourreaux lui ont cassé la mâchoire et arraché les crocs. Gunter et Orok se sont alors affairés pour lui en fabriquer en acier.




Arkayari, dit la Farouche (26 ans) :
Seule femme orc du clan, elle a su s’imposer part sa furtivité, ses compétences en combat et sa maîtrise des armes de hast. Si Gunter la traite comme sa fille, elle le respect comme son père. Obstinée et combative, lorsqu’elle a une idée en tête personne ne peut l’en dissuader. Patiente et assidue, elle continue d’apprendre chaque jour aux côtés des membres du clan pour perfectionner sa stratégie et méthode de combat.
 


LA FAMILLE DE GUNTER

La tribu des Crânes-Brisés :
Tribu dans laquelle Gunter est né. Son père, Durgash, en était le chef à l’époque. Aujourd’hui, il est mort sous la lame de son fils Kurdan qui a repris son rôle de chef de tribu.
Gunter a deux frères qu’il déteste : Kurdan, qui est donc le chef actuel de la tribu des Crânes-Brisés et Atulg qui sert loyalement Kurdan.
Sa mère, Urzul, est morte de vieillesse alors qu’elle était âgée de 102 ans.



Les paysans – Parents adoptifs de Gunter
Archibald et Geneviève sont les deux paysans qui ont recueilli Gunter alors qu’il était encore un jeune orc. Ils vivent toujours dans leur petite ferme à Akkaton et il arrive, parfois, que Gunter s’absente secrètement pour leur rendre visite.
 




Qui êtes vous ?


Petite présentation de votre personne :

Bonjour à tous !
Me concernant, je m’appelle Aurélie et j’ai commencé à faire du RP écrit à l’âge de 15 ans et pendant plusieurs années. Ca doit faire environ 5-6 ans que je n’avais plus fait de RP par manque de temps et d’imagination et depuis quelques mois me voilà repartie :-) ! Ca m’avait bien manqué !
 

Rythme rp et particularités :

Je suis très disponible en ce moment et jusqu’à fin mai (je peux être présente au moins une fois par jour en semaine). Après je serai un peu moins dispo car bébé arrive donc je risque d’être absente 2-3 semaines après la naissance mais je compte bien reprendre les rp après (je ferai un petit message pour avertir de mon absence en temps voulu).  

Comment avez vous découvert le forum :

Via un top site.  

Des ambitions pour votre personnage ? Quelle évolution aimeriez vous lui donner à court ? Moyen ? Long terme ?
J’aimerais faire évoluer le clan de mon personnage et le faire côtoyez d’autres races. Je n’ai pas prévu d’autre chose pour l’instant.

Avez vous prévu quelque chose ou êtes vous adepte du "laisser le jeu faire" et voir ce que ça donnera ?
Pas d’idée précise pour l’instant mais ça viendra. J’aime bien aussi laisser faire le jeu et l’imagination des autres joueurs.  

Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
Kherndal Gunter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Fiches d'évolutions des personnages-
Sauter vers: