Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Les peuples des terres sauvages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: Informations facultatives
MessageSujet: Les peuples des terres sauvages Les peuples des terres sauvages EmptyVen 5 Avr - 21:23
Vous trouverez ici le descriptif de certaines des nombreuses peuplades pouvant se trouvant dans les terres sauvages du nord, évidemment cette liste n'est pas exhaustive, après tout c'est un vaste territoire comptant de nombreuses populations différentes vivants en son sein, même si moins peuplé que les territoires plus civilisés du Sud.

Les terres sauvages :

Les terres sauvages à proprement parlées qui représentent le pan sudiste des terres sauvages du Nord, sont surtout parcourues par des peuplades nomades qui ainsi arpentent des terres peu civilisées et peu marquées par la civilisation, mais surtout périlleuses. Évidemment un mode de vie aussi dur et physique n'a pas manqué de marquer ces nomades d'une manière ou d'une autre, mais ce ne sont pas pour autant les plus invivables par rapport aux peuples se trouvant tout au nord du territoire.

-Les heïngs :

Les heïngs sont une peuplade rude et souvent agressive d'éleveurs nomades et de cavaliers archers redoutables. Ils fonctionnent en petites tribus indépendantes les unes des autres, mais liées par une mince solidarité commune, qui néanmoins n'empêche pas les conflits entre ces tribus. Ils ont tendance à piller les voyageurs qu'ils rencontrent même s'ils ne les tuent pas toujours, par contre ils respectent toujours la loi de l'hospitalité si on vient les voir de soi-même et apprécient qu'on s'intéresse à leur peuplade. Leurs mœurs sont souvent assez brutales sinon, mais raffinées sur certains points, il faut juste se faire à leur excentricité.

-Les Naäris :

Un peuple d'éleveurs et nomades elfiques qui sont bien moins agressifs que les heïngs même si de nature très prudente. Assez commerçants sur les bords, ils ne sont pas par contre aussi ouverts au fait que des étrangers viennent vivre chez eux un temps, mais en général ne les agressent pas pour les piller. Ils ont sinon des manières assez raffinées et douces au style elfique, par contre ce sont des cavaliers archers redoutables eux aussi, ils ne fait donc pas bon de les provoquer.

-Les Nozris :

Encore une peuplade nomade, mais surtout composée d'orcs qui pour leurs sont éleveurs eux aussi, mais pas cavaliers ou très peu, plus des guerriers communs même si un peu sauvage et très muscles. Peu ouverts au commerce et très farouches, ils ne sont pas spécialement belliqueux envers les étrangers par contre tant que ces derniers leurs fichent la paix. Toujours en conflit avec les heïngs néanmoins, on leur connaît aussi quelques tendances esclavagistes avec leurs prisonniers de guerre.

-Les Zhäms :

Une peuplade pacifique et assez multiculturelle disposant de nombreuses petites villes au sein des terres sauvages, une peuplade de commerçants dont les villes vendent de nombreux services aux nomades qui vont de temps en temps commercer dans celles-ci ou y passer du bon temps. Ce sont plus des petits villes auto-gérées en soit que des cités-états et pas forcément des plus développées, néanmoins c'est un lieu de vie supportable pour ceux inadaptés au mode de vie dur des nomades des steppes.

L'Atzaräm :

Une peuplade de thérianthropes agencés en petites tribus pacifistes ne pratiquant ni le commerce, ni le pillage, mais vivant plus souvent sous forme non animale que l'inverse. Leur tribus fonctionnant de façon démocratique n'ont pas de chefs. Ils vivent de la chasse, mais aussi de ce que la nature a à leur offrir, ils ne sont pas contre après de servir de guide aux étrangers dans le besoin contre paiement.

Le nord glacé :

Le nord glacé étant une terre impitoyable, il a forgé des populations plus ou moins impitoyables elles aussi, du moins assez rudes. Le climat dur de ces terres n'étant pas adéquat par contre à une vie très nomade, ces populations sont souvent plus ou moins sédentaires, même si rassemblées en petites communautés. Quoiqu'il en soit, elles n'aiment pas trop sinon la concurrence concernant les rares ressources que leur offre leur lieu de vie...

-Les Drös :

Ce sont de véritables sauvages des fois humains, mais pas toujours particulièrement sanguinaires. Aimant le meurtre et le le pillage, ce sont des féroces guerriers ne rechignant pas au cannibalisme et pratiquant des rituels comme le sacrifice humains au nom de leurs ancêtres carnassiers. Leur culture basée sur le culte de la force, misogyne et peu amoureuse de la vie est à l'image de ces guerriers féroces habitués à se battre pour survivre. Si vous les rencontrez, préparez vous à un combat à mort.

-Les Kthams :

Ce sont les peuplades naines vivant dans le nord glacé au sein des montagnes se trouvant au sein de celui-ci, elles ne diffèrent pas spécialement des nains vivant ailleurs sur le continent en dehors de quelques spécificités culturelles, surtout que les tunnels ferroviaires souterrains qui les relient à la province Akkatonienne leur permettent de ne pas être totalement isolés du monde extérieur.

-L'Oshrüm :

Une peuplade orc organisée en tribus indépendantes tout à fait impitoyable et féroce. Ils ne tuent pas forcément à vue ce qu'ils voient qui sont étrangers, mais ce n'est pas rare non plus qu'ils pillent et tuent les voyageurs malchanceux. Ils sont donc un véritable dangers pour les aventuriers désirant se rendre dans le grand nord, et assez cannibale d'ailleurs...

-Les Ziphins :

Ces peuplades elfiques vivants en petits communautés et villages sont particulièrement farouches et hostiles aux étrangers. Pas qu'elles les agressent activement, mais elles ne les supportent guère longtemps sur leurs terres et les en chassent assez rapidement, souvent par peur que ces derniers leurs nuisent d'une façon ou d'une autre, ce qui n'est pas forcément une prudence injustifiée en ces terres hostiles… Elles ont sinon des manières sinon assez raffinées, même si assez rudes aussi pour les standards elfiques.

-Les Ortrösnir :

Une peuplade organisée en petits villages ni spécialement pacifistes, ni spécialement belliqueux vivants sur les côtes du nord glacé mais ne les monopolisant pas. Elle entretient de rares contacts marchands avec le reste d'Orzian, mais en dehors de cela mélange pillage et chasse pour prospérer. Si cette peuplade n'est pas particulièrement avancée, il y a moyen d'être bien accueillit en leur demande l'hospitalité.
Otmar Ehrlich Deffarès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2449
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
Les peuples des terres sauvages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La langue des Hommes Sauvages
» Mes orks sauvages à 1500points premier jet...
» Peuples au Sud de l'Ithilien et à l'Est de la Mer de Rhûn
» [UPTOBOX] Les Oies sauvages [DVDRiP]
» Hommes sauvages du pays de Dun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: Informations facultatives-
Sauter vers: