Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Les secrets du passé [Informations facultatives]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives d'Orzian :: Annonces des membres et du staff :: Quêtes, intrigues et events
MessageSujet: Les secrets du passé [Informations facultatives] Les secrets du passé [Informations facultatives] EmptySam 30 Mar - 20:49
Avec le retour des anciens dieux nagas et aussi la décision des nagas de commencer à réemployer la magie des âmes, mais aussi de l'apprendre peu à peu à ceux dignes n'étant pas de leurs peuples. Certains des secrets anciens d'Orzian commencent peu à peu à refaire surface alors même que tout le monde ou presque les avait oublié. Ce topic a donc un but, lister ces dits secrets à mesure qu'ils sont découverts, les expliquer et parler de leurs conséquences immédiates sur le continent et peut-être futures.

La magie des âmes :

La magie des âmes était une magie fortement pratiquée dans l'ancien empire de bronze naga, ce n'était pas la seule évidemment, mais dit-on que c'est celle que les naga apprirent de leurs anciens dieux et une magie spécifique à leur empire qui leur fut longtemps très utile. Autant pour se battre que pour gérer leur civilisation ou construire certaines des merveilles de leurs cités, par exemple en infusant l'âme de volontaires dans de puissants golems ou monuments pour donner des propriétés particulières à ces derniers. Ayant cessés de l'employer suite à la chute de leurs anciens maîtres par peur que ça ne réveille ces derniers, maintenant qu'ils se réveillent justement ils ne voient plus trop de raison de ne plus en user. Et… Si possible d'apprendre cette magie à de précieux volontaires et possibles alliés de leur peuple qui les aideront contre leurs anciens maîtres. Et si aujourd'hui les pratiquants non nagas de cette magie ne sont encore qu'une poignée et en apprentissage, nul doute que l'arrivée soudaine d'une nouvelle magie aussi utile et puissante sur le continent risque d'avoir son lot de conséquences...

Le tombeau d'Akkator et pourquoi les nagas ont laissés les Akkatoniens s'installer en leurs terres :

Il y a fort longtemps de cela, bien plus de 3000 ans environ, Akkator le roi mythique du peuple barbare humain des Akkats qui a donné naissance à la cité état d'Akkaton qui engendra plus tard l'empire Akkatonien, vint en Orzian. Âgé, ce dernier était encore un redoutable guerrier, il voyagea alors dans le grand désert à l'Ouest d'Orzian et devint rapidement ami des nagas. C'est pour cela qu'il se battit au côté de certains de leurs héros pour renvoyer dans son sommeil un de leur ancien dieu qui menaça de se réveiller, Athänon l'ancien dieu de la guerre naga. Il vainquit lui et ses deux alliés, Azneg la grand archère et Iffrïs le maître des sables, mais périt au passage. Suite à cela les nagas décidèrent de lui rendre hommage et d'enterrer leurs corps dans l'une de leurs anciennes grande cité.

Sa venue pour les anciens du peuple naga, ce au moment propice a résonné comme un présage, ses héritiers un jour viendront en ces terres et seront alors les alliés du peuple naga contre les anciens dieux. Ces héritiers symboliques sont les Akkatoniens et c'est pour cela que le peuple naga a laissé ces derniers s'installer dans le grand désert sans s'y opposer. Ainsi les Akkatoniens seront les alliés des nagas dans cette future bataille et... Surtout n'auront pas le choix, car maintenant ils ont affirmés leur présence sur le désert, il est trop tard pour faire machine arrière quand les anciens dieux reviendront.

Tout cela, les anciens du peuple naga le savaient, maintenant les Akkatoniens le savent suite à une récente expédition archéologie qui a eut lieu dans l'intrigue "L'héritage d'Akkator" et les plus jeunes nagas en sont informés en même temps, mais peu à peu aussi le reste d'Orzian, ce qui évidemment n'est pas sans conséquence actuellement. Même si dans toute sa fierté, l'empire Akkatonien ne va sûrement pas se montrer lâche dans cette potentielle future épreuve... Épreuve qui pourrait sans doute prouver une chose au monde s'il la surmonte, Akkaton n'a rien à craindre, même de soit disant dieux.

Les miracles de souffrance :

Personne ne sait encore comment ça a pu être possible, mais il est déjà sut qu'en créant certains catalyseurs très puissant à travers tout le royaume de Teider à l'aide de nombreux mages et artefacts anciens, des catalyseurs prenant diverses formes, du bâtiment, au grand arbre, au rassemblement de reliques. Le seigneur de la souffrance Teiderien a créé une sorte de pseudo magie loin de la puissance véritable des magies existantes, mais qui permet en remplissant le critère de la foi envers-lui, de canaliser avec la puissance de sa convictions religieuse l'énergie magique pour lancer des « miracles ». Nul doute que cela fait en tout cas un nouvel atout dans les mains Teideriennes pour faire face au reste du monde, même si la nature de cet exploit rend sceptique de nombreux mages à travers le continent qui se demandent s'il n'y a pas un risque de « défaillance » gravissime à terme à ainsi manipuler la magie en masse de façon aussi radicale.

Le culte du grand phénix :

Sans conteste une des plus anciennes religions organisées du monde, le culte du grand phénix est aujourd'hui disparu, ou du moins très peu pratiqué en Orzian, même s'il l'est davantage dans d'autres parties du monde où il a sut se populariser dans les trois derniers millénaires, notamment auprès d'autres races. Il a toujours été ambigu de savoir s'il avait été réellement pratiqué par le passé dans l'ancien empire elfique, du moins plus que minoritairement, au vu de l'omniprésence des cultes elfiques plus traditionnels pendant la plus grande partie de l'existence de l'empire. Néanmoins, des découvertes récentes, notamment au sein de l'ancienne cité elfique ayant resurgit du passé en excellent état, permettent de statuer qu'en effet il y a été pratiqué de façon massive, même si seulement pendant l'avant dernier siècle d'existence de l'empire avant de reculer face aux cultes plus traditionnels. Tout cela avant que l'importance qu'il a eu temporairement ne soit oubliée après la chute de l'empire.

En quoi consiste t-il plus exactement ? Eh bien étant une religion assez proche de ce qui peut se voir dans certaines autres nations elficisées du monde, même si sous une forme plus ancienne, il reste des détails propres à l'ancien empire elfique à ce sujet à découvrir, en tout cas il est donc soupçonné que la structure générale est la même que pour ces autres nations. La vénération de la figure du grand phénix solaire, considéré comme guide des âmes, leur permettant de renaître après leur mort en ce monde, tel le phénix renaissant de ses cendres. Mais aussi comme symbole de renaissance, de majestés et de puissance, incarnation vivante de l'empire et plus grand des seigneurs élémentaires du feu. Difficile de dire si en vérité il existe vraiment, mais il est certain qu'autour de sa vénération tout un clergé était organisé dans l'ancien empire des elfes, des jours de vénération et de cultes à son égard instauré et tout un mouvement d'hommage artistique. Certains soupçonnent même qu'un des derniers empereur qu'a connu l'ancien empire, se disait incarnation vivante du grand phénix.

L'ancien panthéon naga :

Avec la mort d'une ancienne déesse naga et des découvertes archéologiques supplémentaires, il a put être mit au jour plus clairement une partie du panthéon naga, du moins trois divinités, l'ancienne divinité naga ayant périt et deux autres. Si ceux-ci ont des "noms", ils étaient connus et nommés sous le surnom qu'employaient les nagas pour les louer.

-Celle qui rêve : Sainte mère des rêves, des songes, elle est aussi associée aux ténèbres et à l'au delà qui était considéré dans l'ancienne religion naga comme un grand rêve dans lequel ils étaient destinés à être immergés éternellement sous le patronage bienveillants de leurs dieux.
-L'impérissable : Frère de celle qui rêve, c'est le dieu naga patronnant les guerriers et braves voulant plaire à leurs dieux par des exploits martiaux. C'est lui-même le plus grand des duellistes, celui qui n'a besoin de ne frapper qu'une fois pour vaincre chaque ennemi...
-L'éternelle : Sœur de celle qui rêve, c'était la déesse naga qui devaient juger les nagas ayant périt et devant décider s'ils étaient dignes d'accéder au grand rêve ou si leur âme devait servir l'empire d'une autre manière pour se racheter. Elle commandait naturellement à beaucoup de golems nagas infusés avec des âmes mortelles.
Sigismond Bonnenfant
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Messages : 685
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
Les secrets du passé [Informations facultatives]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Village Hentaï
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Archives d'Orzian :: Annonces des membres et du staff :: Quêtes, intrigues et events-
Sauter vers: