Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Une amertume partagée (Pv Mehenyt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Royaume de Teïder :: Marais, et routes
MessageSujet: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMar 19 Fév - 17:56
30 Septembre de l'An 2000 de l'Âge d'Acier, suite à l'intrigue « l'avènement du seigneur »

Maintenant que le seigneur était venu en ce monde, Sigismond se retrouvait à devoir escorter jusqu'à la frontière les maudits hérétiques qui avaient tentés d'empêcher tout cela et ce avec l'ordre de ne pas les amocher. La chose évidemment n'était pas à son goût, mais comme c'était nul autre que son dieu qui l'avait exigé, il allait évidemment obéir et ce sans faille. Après tout il était intolérable de remettre en doute la parole divine ou de désobéir à cette dernière, la volonté du seigneur était après tout bien au-delà de la compréhension d'un simple mortel comme lui.

Et puis, d'une certaine manière il pouvait être satisfait d'une chose, les hérétiques n'étaient pas davantage appréciateurs de la chose que lui, probablement même encore moins. Ils vivaient encore et ne seraient pas torturés à mort, mais ils n'avaient pu empêcher le rituel, qu'ils profitent bien de leur liberté tant qu'elle durerait pensa l'inquisiteur, après tout elle connaîtrait assez vite une fin bien méritée, mais en attendant cela leur laissera évidemment l’occasion de peser pleinement et progressivement leur déchéance future et certaine.

Par contre la chose qu'il appréciait moins, c'était cette maudite naga, il ne savait pas pourquoi mais il était troublé à son égard et du coup évitait comme la peste de se retrouver à côté d'elle ou même de lui adresser la parole si possible, pourtant ça n'aurait pas été l'envie de la morigéner qui lui aurait manqué en temps normal, après tout c'était à la fois une femme, une humaine et une étrangère, un être inférieur à lui sous de multiples aspects donc à ses yeux…

« J'espère bien que vous êtes reconnaissants envers le seigneur pour la générosité dont il a fait preuve en votre égard en vous épargnant maudits chiens, quoique la gratitude n'est pas quelque chose que connaisse les impies je suppose. » Ne manqua pas en tout cas de dire l'un des soldats qui accompagnait Sigismond pour les escorter, visiblement un des sergents de l'escouade qui avait la forme d'un peloton. Un sergent qui ne cachait pas très bien son mépris à leur égard, mais bon l'inquisiteur allait laisser passer cela, après tout il n'avait point envie de venir en aide à des abominations...
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMer 27 Fév - 0:55
« J'espère bien que vous êtes reconnaissants envers le seigneur pour la générosité dont il a fait preuve en votre égard en vous épargnant maudits chiens, quoique la gratitude n'est pas quelque chose que connaisse les impies je suppose. »

Mehenyt ne releva même pas la tête. Elle aurait bien cherché un moyen de rendre à ces tordus la monnaie de leur pièce, mais son groupe et le groupe d'Ikhyld étaient encore faibles et à elle seule, elle ne pourrait pas se débarrasser de tout ce régiment. Pas par la force physique en tout cas.

Quelques gouttes de poison ce soir, par contre... Réfléchissons, de quoi aurait-elle besoin pour se débarrasser de cette escorte humiliante ? Il faudrait une potion bien sur inodore et qui ne laisse aucun goût pour ne pas éveiller les soupçons, ce qui écartait bon nombre de composants puissants. Et quelque chose qui mette un temps à agir, pour que tout le monde ait le temps de se repaître avant d'être alerté par la situation des autres. Avec ce qu'elle avait sur elle, ça s'annonçait mal...

A la rigueur, avec une fleur de Lalicorys et une noix de Sanca... La Lalicorys était très répandue à Teïder, donc c'était faisable (encore fallait-il qu'elle puisse s'éloigner du groupe sans attirer les soupçons). En revanche, l'arbre de Sanca, quoique natif de la région (mais plus proche de la frontière d'Eïlynster au Nord), était beaucoup plus rare.

Un coup dans le dos la tira brusquement de ses pensées et elle s'étala par terre.

- Hé l'animal, tu pourrais réagir quand on t'cause !" Vociféra un soldat de Teïder. Qu'est-ce qu'ils lui voulaient celui-là, elle n'aimait pas ce ton, ni même se retrouver derrière une arme en étant elle-même désarmée (tout son groupe avait du déposer armes et bagages transportés par des hommes à l'arrière de la file).

- Tout le monde se souvient de toi ici. T'as pas mal manqué de respect au seigneur ! Tu sais ce que ça mérite ?"

La naga se retint de justesse de ne pas asséner une pique en réponse et se contenta de se redresse et de fixer résolument des yeux le sol, coupée à toute conversation.

- Elle est beaucoup moins bavarde tout à coup, la vipère."

- Le seigneur nous a ordonnés de les garder en vie, arrête ça."

- J'ai pas parlé de tuer, je me suis simplement dit qu'on pourrait peut-être lui ouvrir les yeux à travers la voie de la souffrance, jusqu'à ce qu'elle implore le seigneur... Il ne s'y opposerait sans doute pas."

Ugh, une fois en position de force, voilà qu'ils arrivaient avec leurs pratiques tordues. Typique de Teïder.

Le soldat fit un pas, et un éclat de glace vint se dresser entre eux, le forçant à reculer.

- J'ai pas d'armes, mais je suis pas sans défense." En réalité, elle était loin d'avoir récupéré assez de magie pour mener un combat, mais le plus important, c'était la dissuasion. Heureusement qu'elle avait affaire à des gens Teïder, qui ne savaient pas reconnaitre les signes de fatigues chez les êtres moins humanoïdes.
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMer 27 Fév - 12:47
Le seigneur de la souffrance était venu en ce monde et bien des promesses de destruction ont été faites. Les ennemis du dieu ont été grâciés et les voilà escortés par l'inquisiteur lui même, ainsi que d'autres soldats Teïderiens.

La moniale suivait l'escorte en restant un peu en retrait, sans pour autant être trop loin pour provoquer les soldats ou même être ennuyée par leur présence. Elle marchait silencieusement, bâton à la main et capuche sur la tête. Ça pouvait lui donner des airs de marcheuse solitaire mystérieuse, ou bien éveiller la crainte chez certains, mais la réelle raison concernait sa mauvaise affinité avec le soleil. Elle préférait rester sous sa capuche que de supporter la désagréable sensation de chaleur sur sa peau.

Quoi qu'il en soit, elle restait pensive un long moment, marchant sans réellement savoir où elle allait, méditant intérieurement durant une bonne partie de la marche. Elle observait de temps en temps ses accompagnateurs. Cette courageuse et fière Nagate qui avait tenu tête à l'inquisiteur et bien d'autres ennemis avant de tomber sous la puissance certaine des Teïderiens. C'était une combattante respectable aux yeux de Vittoria, bien qu'un petit peu trop fourbe et traîtresse à son goût, mais dans le combat, tous les coups sont permis.

Par ailleurs, en pensant à la Nagate, la moniale releva le nez en avisant cette dernière se faire bousculer par un soldat un petit peu trop audacieux. Ses paroles étaient assez morbides et menaçantes, mais la Nagate au tempérament sauvage ne se laissa pas impressionner, usant de magie pour chercher à dissuader le soldat. La moniale, quant à elle, s'approcha du lieu de l'interaction d'un pas calme et non alarmé. Elle observa du regard la guerrière au sol, avisant au passage le pic de glace avant de fixer le jeune soldat téméraire, et cela dans le silence du plus total.

La vampire pris la parole d'un ton posé et dénué d'émotions négatives, bien qu'avec un petit fond froid.

Vous devriez réfléchir à vos actes et ne pas vous mesurer inutilement à une guerrière de cette trempe là, jeune homme. Ou sinon votre témérité vous perdra.

Elle restait droite en gardant son bâton dans sa main, dans son habituelle position d'assurance et de forte confiance, ne laissant pas au jeune soldat l'occasion de déceler le moindre signe de faiblesse chez elle. Par ailleurs, son visage de marbre ne laisse transparaître aucune émotion, si ce n'est son regard perçant qui semble analyser la moindre parcelle du mental de l'homme.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
Vittoria Benedetti

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyVen 1 Mar - 19:19
L'un des soldats se montra un peu trop zélé, ce malheureusement une des rares fois qu'on pouvait dire que quelqu'un était trop zélé, mais dans le mauvais sens... Sigismond n'allait pas lui vouloir en soit de ne pas apprécier les hérétiques et le montrer, mais ça risquait de partir trop aisément en combat probablement à mort si on provoquait trop des entêtés comme les Eïlynsteriens pensa t-il. Et la mort de ces derniers ne serait pas ce que voulait le seigneur, donc foncièrement à éviter…

« Que tout le monde se calme ou je fais crucifier tous les responsables une fois sortis des frontières. » Finit par dire finalement Sigismond d'un ton cassant et dur à l'égard d'à peu près tout le monde, mais en regardant surtout la soit disant moniale et le soldat trop zélé, non la nagate car il se sentait étrangement gêné à l'idée de dire cela en la regardant en face. Il ajouta d'ailleurs non sans agacement. « Vous êtes stupide soldat ? Les Eïlynsteriens sont des entêtés sans cervelles préférant cent fois mourir que de subir la moindre humiliation. En temps normal ça ne poserait pas problème, mais là nous sommes censés ne pas les tuer. Contentez vous de la noire satisfaction qu'est celle d'avoir vaincu cette fois contre-eux et ce pour une bataille décisive, pour ma part je l'apprécie à sa juste valeur. » Et face à son regard dur, l'autre n'osa pas protester, même si ce dit regard émanait d'à travers un masque.

Puis il regarda la moniale et non la nagate et ajouta mordant et moqueur, mais surtout plein de mépris.

« Et il faut croire que passer son temps à méditer ou vivre des siècles n'aide pas vraiment à être doté de la moindre jugeote ou le sens de la diplomatie que vous aimeriez avoir, ce n'est pas parce que vous aimez vous donner des airs de statues que vous êtes aussi inflexible que vous aimeriez le faire penser, on dirait plutôt que vous essayez de cacher vos probables faiblesses derrière une attitude réservée mais que vous n'y arrivez pas aussi bien que vous l'aimeriez. Ironique. » Et sans parler à la nagate face à face, il dit alors en accélérant le pas pour pousser tout le monde à continuer à avancer.

« Pour la peine, j'ordonne que personne ne mange ce soir, aussi bien fidèles qu'infidèles. Et si vous voulez reprochez cela à quelqu'un mes frères fidèles, reprochez le à celui qui agit sans m'en faire part avant. » Qui avait dit qu'une punition devait être juste après tout ? Des fois l'injustice avait sa propre force de dissuasion après tout… Quoique, il y avait moyen d'être plus mordant pensa t-il en se retournant soudainement en ajoutant alors gravement. « Hum, à bien y réfléchir non, trois seront autorisés à manger ce soir en dehors de moi, les trois qui ont fautés, les autres vous jeûneraient tous à cause d'eux. » Encore plus cruel, après tout dans le cas où tout le monde était privé de nourriture ils auraient pu au pire avoir un petit sentiment que la faute venait de lui, alors que si ces trois là pouvaient manger… Ils auraient le droit aux reproches de tous...
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyJeu 7 Mar - 20:23
Deux personnes vinrent prendre sa défense. La première étant la vampire de l'escouade d'Ikhyld qui avait été la dernière à rester debout de toute leur équipe, ayant ainsi gagné le respect teinté d'une once de jalousie de la naga. Mais du respect quand même.

La deuxième -et c'était bien là le plus humiliant- le Teïderien patibulaire en personne fut celui qui recadra l'énergumène et mis fin à l'altercation. La honte d'être sauvée par une tête de nœud pareille ! Cependant, elle ne put s'empêcher de remarquer une chose. L'homme s'obstinait à éviter son regard. Intéressant... Le charme devait donc avoir particulièrement fonctionné. Il fallait qu'elle en profite maintenant avant que les effets ne s'estompent.

L'homme continua de sermonner sa troupe, jusqu'à finir par leur interdire le repas, excepté pour les trois à avoir participer à l'altercation.

Mehenyt leva le pouce en direction de la vampire pour lui signifier qu'elle avait apprécié son geste de secours, mais sans montrer aucune expression. Elle l'avait complimenté sur ses talents au combat et s'était bien battue, par conséquent elle l'appréciait, même si c'était toujours dur pour elle de le montrer. Elle n'avait même pas retenu son nom... Il faudra qu'elle le lui redemande, sinon elle allait encore se retrouver dans une situation délicate : le nombre de personnes dont elle n'avait jamais retenu le nom et qu'elle voyait encore aujourd'hui...

En repensant à ses terres natales, Mehenyt ne put s'empêcher de se demander une fois de plus ce qu'attendaient les Teïderiens. Souhaitaient-ils être témoins de leur humiliation face à leur supérieurs ? Ajouter la honte de la pitié à la honte de la défaite ? Ugh...

Elle se concentra à nouveau sur le présent. Elle ne pouvait plus utiliser le repas pour tous les empoisonner maintenant, c'est malin. Il devait bien y avoir un autre moyen de s'en sortir ! En attendant, il était sage de ne pas négliger son nouvel allié potentiel. Elle se rapprocha de lui et lui glissa d'une petite voix presque murmurée :

- Merci de l'avoir réprimandé. Et merci pour le repas.

Elle ne s'attendait pas à une réponse chaleureuse, mais il fallait quand même aborder quelque chose.
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyLun 11 Mar - 22:12
A l’intervention du grand inquisiteur, Vittoria ne dit plus un mot. Non pas parce qu’elle était un minimum intimidée par le personnage, mais bien parce qu’elle n’avait plus rien à dire à ce sujet et qu’elle laissait le chef des lieux réprimander ses hommes. Elle garda son bâton le long de son corps en dirigeant ensuite son regard vers la Nagate qui lui leva le pouce. Vittoria leva discrètement l’index et le majeur en réponse, ayant bien reçu son message, et la remerciant en retour. C’est alors que l’inquisiteur lui fit face pour l’accuser avec mépris et l’agresser verbalement.

Evidemment, la moniale n’en fit rien. Elle se contenta de fixer la position supposée du regard de l’homme, sans transmettre la moindre émotion. Qu’il parle, dire quelque chose serait purement inutile et provoquerait bien des marées, tandis qu’il ne lui suffit qu’à supporter le courant de la rivière. Il était vrai dans ce cas ; vouloir mieux était synonyme de provoquer pire. Car même si elle tentait de se justifier ou répondre à ces accusations vaines et fausses, elle ne ferait qu’attiser la haine du Teïderien. Elle se contenta donc de l’écouter, sans mot dire. Elle ne bougea pas d’un poil, fixe et stoïque comme cette statue qu’il s’amuse tant à décrire.

C’est alors que l’inquisiteur se retira. Vittoria se retourna alors pour reprendre sa route silencieusement, se contentant d’observer la Nagate approcher de l’inquisiteur. Tout en marchant, elle subissait le regard noir de certain sans même le relever, comme si personne n’était près à la faire payer pour cette injuste punition, et elle s’en fichait royalement. Le relever n’était que ce que voulait ces jaloux, et elle ne répondrait en aucun cas à leur provocation.

C’est donc après que la Nagate eut parlé à l’inquisiteur qu’elle se permit de lui murmurer à l’oreille tout en étant à cinq mètres d’elle, pourtant, quelques mots grâce à sa magie.

J’ai encore votre philtre. Si vous voulez le réutiliser immédiatement, grattez vous la joue. Si vous préférez que je le garde en attendant le moment propice, grattez vous le coude.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
Vittoria Benedetti

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMar 12 Mar - 19:57
La marche continua et il faudrait sans doute bientôt prendre une pause, mais avant cela la nagate vint l'aborder. Qu'est-ce qu'il pouvait bien répondre à cela ? En temps normal la maudire et lui cracher dessus son mépris le plus flagrant aurait convenu parfaitement, mais là il arriva tout juste à tirer quelque chose qui était assez neutre pour triompher du trouble qui était en lui, il l'ignora tout simplement et continua à avancer avec la troupe.

Quelques minutes passèrent alors et constatant qu'une pause ne serait pas plus mal, que ce soit pour manger ou établir un campement dans les marais, du moins dans une partie sèche de ces derniers car il avait aperçu les ruines d'un ancien fort, assez endommagées pour voir clairement qu rien ne s'y terrait, mais en assez bon état pour servir tout de même de refuge pratique… Il dit alors à voix haute.

« Nous allons établir le campement ici, visiblement il n'y a rien de vivant qui en a fait son repère. » Ceci dit, ils s'attelèrent donc à installer là-dedans et à établir le campement de façon sobre et efficace. Reléguant les prisonniers dans une partie facilement surveillée de celui-ci et surtout qui n'était pas trop centrale… Quant au repas qui allait devoir être servit, comme évidemment il ne serait pas général, Sigismond ordonna au soldat qui avait dû subir le regard noir de ses camarades de l'apporter aux deux prisonnières. En quoi constituait-il ? Un bol de gruau, du pain assez dur et de l'eau mélangé à du vin pour désinfecter rien de plus. Lui-même ça lui suffirait pleinement, après tout il n'avait pas besoin de beaucoup de luxe pour sa part.

De plus il préférait déléguer le fait d'apporter le repas à une autre personne que lui, déjà parce que ce serait indigne de sa personne et ensuite car au moins il n'aurait pas à recroiser ces créatures répugnantes. Qu'elles restent entres-elles et ne viennent pas l'enquiquiner ce soir lui irait parfaitement...

D'ailleurs en attendant que les prisonniers aient mangés pour le peu qui y étaient autorisés et que l'heure de dormir soit arrivée, il fallait aussi instaurer des tours de gardes, il alla donc se concerter avec les sous officiers des environs… Il fallait bien après tout se préparer et êtres prêts à se défendre, les marais de Teïder, surtout aussi éloignés des villes n'étaient guère dénués de danger. Comme le prouvait d'ailleurs des bruits et monstrueux inquiétants qui pouvaient se faire entendre dans les environs, prouvant bien que la nuit arrivant, l'heure de partir en chasse pour certains créatures s'imposait elle aussi.
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMer 10 Avr - 22:26
Mehenyt se retrouva donc seule avec Vittoria une pauvre bouillie entre les mains. Qu'elles aient le droit de manger était déjà une bonne chose, surtout qu'elles étaient prisonnières, mais tout de même...

Jetant un oeil à ses camarades assis à l'écart, privés de nourriture avec le reste, elle remarqua qu'au fond, c'était tant mieux que la bouillie ne lui paraisse pas appétissante, elle pourrait aller leur donner.

Mais à peine avait-elle fait un pas pour se lever qu'un sifflement l'averti. Elle se retourna pour finalement remarquer un garde Teïderiens avec elles, qui les surveillait.

- J'ai pas faim.

- Tiens donc, la princesse fait la fine bouche, alors qu'elle est responsable du jeûne de ses camarades.

- Du vôtre aussi. Mes camarades doivent être ravis.

Comme à son habitude, elle ne souriait pas, mais la remarque n'en était pas moins très insolente. L'homme fit claquer sa langue, se retenant de répondre à la provocation. Sigismond les avait suffisamment réprimandés pour ce soir.

Pour en rajouter une couche, Mehenyt renversa la bouillie d'un simple mouvement de poignet, en le fixant dans les yeux. Il lui rendit son regard, qu'elle soutint un instant, avant de le dédaigner et de retourner s'asseoir près de la vampire en silence. Elle ne comptait pas la déranger, et de toute façon, le garde ne leur laisserait pas taper la discut' aussi ouvertement. Il faudrait trouver un autre moyen de communiquer.

Tout ce qu'elle voulait c'était se jeter la tête la première dans une bibliothèque et faire des recherches sur cette mystérieuse magie, capable de repousser ce stupide ectoplasme. Laver la honte, progresser, mettre au point des recettes encore plus meurtrières pour exorciser la rage qui couvait en elle. Rester là à se tourner les pouces sans avancer dans sa quête, c'était une torture. Il fallait qu'elle trouve le moyen de se faire la malle. Mais elles seraient probablement gardées toute la nuit, et au matin encore : les Teïderiens, malgré tous leurs travers, excellaient en discipline, et la guerrière qu'elle était devait bien l'admettre, on ne se sortait pas si facilement de leurs griffes.

Elle tenta d'écrire quelque chose dans la terre à leurs pieds pour tenter de communiquer avec sa partenaire de cantine, malheureusement, son appât au bout de sa queue ne lui facilitait pas la tâche. Alors, discrètement, elle attira le reste de sa potée qu'elle avait renversée grâce à l'eau contenue dans le plat, et l'agita au sol entre elles. Elle resta immobile et les yeux baissés tout du long pour ne pas attirer l'attention, puis se concentra. Il fallait utiliser le moins de mot possibles pour que la magie reste la plus invisible possible, pour aller le plus vite et dépenser le moins d'énergie. Une chance, elle était passée pro dans cet art.

R E G A R D E

D I S C R E T

G A R D E

P A S  R E M A R Q U E R

F A U T  S ' E C H A P P E R


P O T I O N ♥️ ?
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptySam 13 Avr - 10:27
La moniale resta silencieuse, s’installant sans un bruit une fois le camp installé. Elle ne mangea pas, totalement désintéressée du bol qui lui fut servi, tandis qu’elle s’était isolée de quelques mètres par rapport au groupe total. Elle ne fit pas attention une seule fois aux regards haineux qui pouvaient lui être adressés, se contentant simplement de se recueillir dans son silence. A l’approche de la Nagate, elle leva le regard pour croiser le sien avant de l’observer en silence. Elle observa alors son petit tour de passe passe pour tenter de communiquer, alors qu’elle resta en position droite, assise en tailleur, mains sur les genoux.

Une fois le message compris, elle remua à peine des lèvres, murmurant une chose incompréhensible et totalement inaudible pour quiconque se place à plus de vingt centimètres de la moniale. Et pourtant, grâce à sa magie du vent, ces paroles vinrent très clairement à l’oreille de la Nagate.

N’ayez aucun soucis. Je peux vous parler sans que quiconque ne m’entende. Par ailleurs, je peux les voir sans les regarder et connaître la position et le déplacement de chacun, qui que ce soit. J’ai en effet votre philtre, dites moi en quoi il pourrait vous être utile. Pour vous économiser de la magie, là où vous pouvez répondre oui ou non, levez l’index pour oui et fermez distinctement le poing pour non. Vous comptez partir et laisser vos alliés au mains des ennemis ?

Elle lui laissa le temps de répondre, avant d’ajouter.

Je ne sais pas si fuir serait une bonne idée, d’autant plus que nous sommes escortés jusqu’à la frontière. Cependant, profiter de la présence de l’inquisiteur serait une bonne chose pour commencer à endiguer l’armée Teïderienne ? J’ai vu ce que vous avez fait avec votre philtre, la première fois. Peut-être que c’est une piste à suivre.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
Vittoria Benedetti

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMer 17 Avr - 21:07
Certains gardes portaient sur eux des sortes de pendentif brouillant la magie, une chose habituelle quand on devait gérer avec des mages du vent avérés. Cela n'empêchait pas d'user de la magie, le problème c'est que pour savoir cela, il fallait donc se rendre compte qu'il y avait plus de gardes dans les environs que la magie ne l'indiquait, ce qui ne serait pas pour tout de suite… Quoiqu'il en soit la garde se maintenait et Sigismond pour sa part méditait dans sa tente, attendant sans doute un peu avant de prier pour ensuite aller dormir.

Néanmoins, alors que l'heure pour aller dormir approchait en effet pour lui. Il commença à entendre un son qui n'était guère agréable. Un râle peu agréable et saccadé qui était celui de zombis, mais d'infectés fongiques. Maudites créatures pensa t-il, des êtres vivants qui avaient été infectés par le spore d'un champignon particulier propre au royaume de Teïder et ses immenses marais.

Cela ne voulait pas dire qu'il y avait une attaque, du moins pas tout de suite, mais les râles signalaient que de telles créatures approchaient et surtout qu'elles avaient peut-être repérées leur présence ici ? En même temps, il est difficile de dissimuler autant de monde. Et si en général cela n'aurait pas été un problème contre des créatures tenant à leur propre survie, contre de telles engeances sans conscience, c'était différent…

« Préparez-vous à vous battre ! Ils arrivent ! » Ordonna donc Sigismond froidement en sortant de la tente, les quelques hommes qui ne s'étaient mis en tête de se battre s'occupèrent alors de se préparer.  Bon, que fait des prisonniers ? Pensa t-il, il faudrait bien les surveiller après tout et se battre en même temps ne serait pas forcément pratique. Quoique, le fait qu'ils soient désarmés minimisait au moins le menace qu'ils pourraient représenter après coup.

Il décida donc de se pencher sur leur cas plus tard, il alla d'abord chercher son arme et se prépara à combattre aux côtés des soldats qui s'amoncelaient sur les remparts de la ruine. Avec de la chance il n'y aurait pas beaucoup de créatures à détruire, sinon… Ils devraient se battre avec fermeté, car cela voudrait dire qu'ils étaient prêts d'un nid d'infection, une possibilité qui ne lui plaisait guère, mais un problème à régler plus tard aussi.
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMer 8 Mai - 0:12
Voilà donc que l'inconnue la traitait de lâche de s'enfuir en laissant ses camarades ? Bien au contraire, ils étaient escortés à la frontière : c'est à dire qu'on les ramenait chez eux, et c'était là le problème. Ce maudit dieu Teïderiens était toujours en liberté, et visiblement personne ne savait comment l'arrêter : le temps leur était compté. Et bien qu'elle aimât sa nation, la serpente savait qu'elle ne trouverait pas les plus grands maître du continent là-bas. Elle avait déjà arpenté la bibliothèque de la forteresse maintes fois, elle savait ce qu'elle renfermait. Et elle ne renfermait que peu d'informations utiles à la situation présente.

En revanche, elle se souvenait avoir lu quelques vers sur des guerres antiques menées contre des dieux oubliés. Elle y avait appris que les nagas étaient aujourd'hui encore les derniers gardiens de ces secrets. Le choix le plus évident s'imposait alors à elle : faire route pour la citadelle de Nephtys le plus tôt possible. De toute façon le peuple naga -et ce n'était pas pour se vanter- était un peuple réputé pour ses connaissances, particulièrement magiques : Mehenyt n'avait jamais vraiment vécu parmi les siens, mais elle savait qu'elle aurait beaucoup à apprendre d'eux. Enfin, dans tous les cas, Mehenyt savait par expérience que le meilleur endroit pour apprendre et étudier, c'était l'empire. Quand bien même elle ne trouverait pas de réponses dans le désert, elle pourrait migrer vers la capitale.

Le seul soucis, bien sûr, c'est que Akkaton et Eïlynster étaient loin, et que si elle retournait à la frontière, elle perdait des semaines, des mois peut-être. Qui sait quels dégâts le dieu pourrait-il causer. Il pourrait même détruire la citadelle d'ici-là ! Elle ne pouvait se tourner les pouces, et elle savait que ses alliés la comprendraient.

D O I T P A R T I R
A K K A T O N
T R O U V E R

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase, déconcentrée par une soudaine agitation, tandis qu'une odeur nauséabonde commençait à lui monter au nez. Comme de la viande avariée, ça ne venait tout de même pas du potage ?

Echangeant un regard avec sa comparse, elles se rapprochèrent de la provenance des cris des soldats pour mieux voir. Etaient-ils attaqués ? Par quoi ? Un commando d'Eîlynster ou d'Ikhyld avait-il était dépêché ?

Quoiqu'il en soit... L'occasion était rêvée. Les gardes étant occupée ailleurs, et le bruit ambiant couvrant leur discussion, Mehenyt se mit à chuchoter.

- Tu as le philtre. Si tu peux humilier l'inquisiteur ou un autre Teïderien, ça me ferait plaisir. Sinon...

Elle fouilla dans ses poches et en sorti un sac. Elle l'ouvrit pour révéler un escargot avant de refermer le sac.

- Sa bave peut paralyser n'importe qui au moindre contact cutané. Je l'ai trouvé ce midi. C'est pas évident à utiliser comme ça, je voulais en faire une potion. Mais il pourra t'aider s'ils tu as des ennuis.

Elle ? Faire un cadeau ? Elle n'en revenait pas elle-même.

- Je dois trouver de quoi la... "chose" a parlé, quand elle parlait d'un moyen de la vaincre. Dans le desert.
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyJeu 9 Mai - 17:10
Vittoria se contenta de lire ce qu’eut écrit la Nagate au sol. Elle voulait visiblement rejoindre Akkaton, et c’est à cela que la vampire se permit un temps de réflexion. Cependant, des cris provenèrent du groupe, ce à quoi les deux femmes y prêtèrent attention. Vittoria observa les environs, se rendant compte de la situation, avant de finalement écouter ce que la Nagate eut à dire. Elle s’empara du présent qui lui fut donné et enferma l’escargot dans une fiole vide avant de répondre sur le même ton que sa partenaire.

Merci. Pour ma part, je vais préférer m’en aller aux Duchés du Sud, j’ai reçu un message des mages d’Ikhyld requérant ma présence. Cependant, je vous soutien dans votre démarche de rejoindre l’Empire pour trouver réponse à ces questions, j’évoluerais pour endiguer cette menace de mon côté. J’espère pouvoir vous revoir dans d’autres circonstances, et tâcherais de vous tenir au courant de mes avancées.

Par ailleurs, acceptez vous que je place une marque d’ombre sur vous afin que je sache où vous trouver au besoin ? Je comprendrais que vous le refusiez. Auquel cas, n’hésitez pas à me contacter par voie épistolaire, magique ou physique, en mon nom. Envoyez votre message au service des postes Ikhyldiennes qui se chargeront de me le transmettre personnellement, où que je sois. Vous souhaitez partir maintenant ? Je pourrais détourner l’attention pendant ce temps.


La femme gardait un sérieux professionnel et une rationalité d’esprit juste, et digne. Chaque détail est pesé et traité afin de ne pas commettre l’erreur de dire une idiotie, et de trouver la meilleure solution quoi qu’il arrive. C’est par la suite que la moniale se tiendra prête à répondre aux attentes de la Nagate, se montrant comme amicale et de bonne volonté, malgré son visage impassible, ne souhaitant qu'aider ceux qu'elle estime.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
Vittoria Benedetti

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptySam 11 Mai - 19:27
Des zombis en effet pensa l'inquisiteur avec agacement en voyant ces derniers approcher et ils étaient plutôt nombreux, il soupçonnait qu'il y ait une zone d'infection fongique proche, un endroit qui devrait être traité au plus vite et dont il se jurerait de faire rapport à son ordre. Quoiqu'il en soit, il devaient être une bonne trentaines à approcher de leur position et ce à bon rythme.

Pas le rythme d'un zombi mort vivant en somme, mais celui d'une créature vivante qui avait du mal à évoluer dans la fange des marais, mais faisait de son mieux. Quoiqu'il en soit Sigismond, ordonna rapidement aux archers de l'unité de tirer, ce qui fut efficace car au moins quelques-uns de leurs traits touchèrent, et allèrent même jusqu'à abattre quelques cibles.

Mais, la menace finit par arriver assez proche pour être agaçante pensa t-il en descendant en bas de la muraille avec les troupes de combat pour les réceptionner. Et le premier choc fut, habituel pour lui et rude pour les soldats sous ses ordres.

Il ne craignait pas vraiment d'être possiblement infecté par ces créatures en vérité car il savait être doté d'une constitution extrêmement solide et une résistance aux maladies rare… C'est pour cela d'ailleurs qu'il se mit en première ligne et commença à aider au massacre en abattant non pas son fléau, arme peu pratique dans une telle circonstance, mais des coups de masse, une masse qui avait été offerte par le cardinal noir à sa personne pour le féliciter de sa promotion.

L'arme du prophète, la sainte masse avec laquelle il s'était battu en plus de sa magie nécromantique pour unifier le peuple Teïderien et faire naître le saint royaume, en ce jour elle goûtait à nouveau au sang des impurs que Sigismond frappaient avec une fureur fanatique.

Tellement qu'il n voyait pas les pertes qui commençaient à être infligés du côté des troupes sous ses ordres, même si au moins il est vrai que la situation commençait plus à être à l'avantage des Teïderiens que l'inverse, bien assez en tout cas pour qu'ils n'aient pas de problème de sous nombre ensuite avec leurs prisonniers, même si là gérer le problème allait prendre encore quelques minutes, surtout qu'une ou deux bêtes étaient arrivés à passer sous leur nez et qu'ils devaient les poursuivre dans le camp...
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyDim 12 Mai - 21:37
Merci. Pour ma part, je vais préférer m’en aller aux Duchés du Sud, j’ai reçu un message des mages d’Ikhyld requérant ma présence. Cependant, je vous soutien dans votre démarche de rejoindre l’Empire pour trouver réponse à ces questions, j’évoluerais pour endiguer cette menace de mon côté. J’espère pouvoir vous revoir dans d’autres circonstances, et tâcherais de vous tenir au courant de mes avancées.

La jeune femme comptait donc aller dans les duchés pour sa part... Etant donné leur localisation, ce n'était pas le même chemin. De toute façon, Mehenyt comptait utiliser les sentiers nagas, pour passer le moins de temps possible sur ce territoire méprisable. Voyager seul était aussi plus discret.

Quelque part, cela était rassurant de voir qu'à Ikhyld aussi, les mages se retrouvaient pour discuter de la situation, et qu'il y ait quelqu'un pour aller dans les duchés à sa place. Mehenyt n'aimait pas vraiment cet endroit...

Par ailleurs, acceptez vous que je place une marque d’ombre sur vous afin que je sache où vous trouver au besoin ? Je comprendrais que vous le refusiez. Auquel cas, n’hésitez pas à me contacter par voie épistolaire, magique ou physique, en mon nom. Envoyez votre message au service des postes Ikhyldiennes qui se chargeront de me le transmettre personnellement, où que je sois. Vous souhaitez partir maintenant ? Je pourrais détourner l’attention pendant ce temps.

La naga réfléchit un instant, puis hocha la tête.

- J'accepte. Pour la marque d'ombre.

Pour quelqu'un d'aussi solitaire, c'était assez surprenant de la voir accepter. Mais se battre contre un ennemi à ce point supérieur à eux (bien que ça lui peine de l'avouer) la poussait à jouer la carte de la prudence. Sans compter qu'elle allait traverser Teïder seule... Même en restant discret et en empruntant les sentiers, on n'était jamais trop sûrs, et ensuite, qui sait ce que l'avenir lui reservait...

Au pire, garder contact, même si les choses s'amélioraient d'elles-même, ça lui ferait toujours une future cliente potentielle, pour passer à la forteresse.

Pendant que Vittoria appliquait le sortilège, Mehenyt scruta à travers la porte, les soldats qui se préparaient à l'assaut et beuglaient des ordres. Elle comprit donc qu'ils étaient face à des hordes de zombies. Toujours un risque, à Teïder. Elle avait bien appris les bases de la zombification, comme beaucoup de nécromanciens, mais s'était ensuite aperçue qu'aider à éradiquer ce fléau rendrait service à Teïder, elle avait donc changé de domaine. Mais elle restait quand même dans son élément, dans une situation pareille.

- Je connais un sortilège. Ca rend beaucoup plus résistant. Ca peux te servir.
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMer 15 Mai - 10:25
La moniale hocha légèrement à l’approbation de sa comparse. Ce à quoi elle s’empressa, dans le calme et la mesure, de lui appliquer la marque à l’endroit désigné par la Nagate. Une fois fait, Vittoria repris sa posture droite pour lui faire face et continuer la discussion.

Merci de votre confiance. Je tiens à vous assurer que je n’en ferais pas un usage malintentionné.

Elle tourna ensuite le nez vers la porte, tendant l’oreille à ce qu’il se passe à l’extérieur. Elle revint à la femme, saisissant son bâton à deux mains en y reposant l’extrémité au sol.

Eh bien, j’accepte votre don. Comment cela fonctionne-t-il ? Il me sera bien utile pour éviter de succomber trop aisément sous les coups.

Une fois fait, la moniale laissa la Nagate donner à son tour son présent, si elle le fait. C’était là un échange équitable, et en toute amitié. Une chose intéressante, car même si la vampire était solitaire de nature, elle savait apprécier certaines personnes et tenter de maintenir une relation vis-à-vis de cela.

Quoi qu’il en soit, les zombies à l’extérieur faisaient office de diversion, mais aussi d’une difficulté supplémentaire pour fuir. Car se retrouver avec une horde aux trousses, même si on peut les semer aisément, ce n’était pas le plus recommandé. Elle avisa son interlocutrice du coin de l’oeil avec un air interrogateur.

Que proposez vous pour la suite ? Comptez vous vous en aller de si peu ?

Il fallait bien élaborer un plan, et Vittoria ne comptais en aucun cas s’enfuir sans se mettre d’accord avec l’alchimiste. En effet, ce serait contraire à ses principes, et c’aurait probablement entraîné une maladresse ou un imprévu. Il fallait s’entendre, et échanger ses propositions avant d’agir. C’est donc suite à cela que la moniale écouta attentivement sa partenaire, la laissant proposer ce qu’il lui semblait être juste.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
Vittoria Benedetti

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyVen 17 Mai - 16:26
Maudits infectés fongiques pensa t-il, car ce n'était guère de vrais zombis comme les autres, ils n'étaient pas morts vivants ou lents se fit-il la réflexion en laissant les hommes gérer les derniers infectés qui tentaient d'entrer pendant qu'il s'intéressait aux quelques-uns étant arrivés à passer et qui risquaient de se rendre jusqu'aux prisonniers éventuellement. Pas qu'il comptait spécialement protéger la vie de ces derniers pensa l'inquisiteur, après tout leur vie n'avait à vrai dire aucune valeur à ses yeux, mais comme c'était lui qui était censé avoir leur garde, il devait s'assurer qu'au moins ils soient reconduits jusqu'à la frontière, cela et puis s'ils étaient infectés eux aussi, ça risquait d'être compliqué à gérer...

Quoiqu'il en soit, Vittoria et Mehenyt virent soudainement surgir une sorte de créature abominable tout à coup, enfin à moitié, une petite salamandre de la taille d'un gros chien, dont pas si dangereuse que cela, mais infectée. Loin d'être aussi lente qu'un zombi, elle était surtout blindée comme n'importe quelle salamandre même si petite… Et visiblement elle ne savait pas cracher du feu, mais quoiqu'il en soit elle surgit donc d'un coin du campement, puis se dirigea vers elles les crocs dévoilés et visiblement avides de chair fraîche alors que ses écailles étaient visiblement recouvertes de spores…

C'est alors qu'un coup de botte sur un flanc de la bête arriva et jeta celle-ci sur un bon mètre, c'était Sigismond qui le lui avait adressé et qui s'approcha d'un pas mesuré de la créature qui se releva péniblement avant de rugir, mais ne l'écoutant pas l'inquisiteur qui s'approchait lentement d'elle, accueillit la riposte de la petite salamandre ensuite avec sa masse…

Une masse qui vint l'accueillir en plein crâne et qui au bout de quelques coups, semblait être arrivée à mettre fin aux gigotements de la créature…

« Tenez vous à carreau, ce n'est qu'un contre-temps temporaire, ne vous avisez pas d'en profiter... » Finit quoiqu'il en soit par dire l'inquisiteur froid et hostiles aux deux femmes, à travers son masque, y compris la nagate, il était clair visiblement que l'effet de la potion était terminé, sur ce, entendant encore quelques bruits suspects dans les environs, il commença à repartir de son pas mesuré habituel… Sans donner pour le moment plus d'attention aux deux femmes, sauf si elles lui donnaient des raisons de le faire...
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyDim 16 Juin - 19:17
Eh bien, j’accepte votre don. Comment cela fonctionne-t-il ? Il me sera bien utile pour éviter de succomber trop aisément sous les coups.

- C'est passif. Lorsque l'adrénaline de la bataille redescend, l'effet s'estompe"

La magicienne prit le temps nécessaire pour appliquer le sortilège, et le lança sur elle ensuite La vampire lui demanda pendant ce temps si elle avait un plan pour s'enfuir sans danger.

A dire vrai, non. Mehenyt connaissait certes beaucoup de choses, mais elle n'était pas très bonne pour la planification. Du coup, elle se retrouvait souvent à improviser, et c'est à peu près tout ce qu'elle savait faire. Dommage que ces liches ne soient pas mortes, elle aurait pu retourner cette armée contre leurs geôliers et libérer toute son équipe... Mais il fallait faire avec les circonstances données, pour l'instant le plus important c'était de s'enfuir et de s'éloigner suffisamment des lieux pour rejoindre Akkaton en toute sécurité.

Mais au moment où elle allait répondre, une salamandre contaminée fit irruption dans la pièce en rugissant. Bon, la discussion allait devoir être reportée, par réflexe Mehenyt fit jaillir des piques de glace du sol sous la bête, qui esquiva promptement. La sorcière en profita cependant pour en briser une extrémité et s'en faire une dague improvisée. Cela ne serait que d'un maigre renfort contre la carapace du monstre, mais elle se sentait toujours plus en sécurité en combat avec quelque chose entre les mains. Et puis, ça pourrait toujours lui servir, il ne faisait pas très chaud à Teïder et Mehenyt elle-même étant de sang froid, la dague allait donc lui tenir quelques heures.

Les deux femmes n'eurent pas à faire beaucoup de cabrioles cependant, que l'Inquisiteur en personne se permit se les sauver. Bleh, elle eut un petit renvoi dans sa bouche à cette idée, mais eut tout le même le bon réflexe de dissimuler sa dague improvisée dans la manche de sa robe.

« Tenez vous à carreau, ce n'est qu'un contre-temps temporaire, ne vous avisez pas d'en profiter... »

Bon eh bien maintenant, elle n'avait plus le choix, c'était une question d'honneur : il fallait qu'elle s'enfuie. Ne serait-ce que pour la joie de faire passer ce Teïderien pour un incapable auprès du monstre qu'il adorait. Et puis, le simple fait qu'il juge nécessaire de s'arrêter pour les en dissuader impliquait que oui, elles avaient bien une chance... Il n'y avait pas de temps à perdre. Cela lui peinait de l'admettre, mais les Teïderiens étaient efficaces et en terrain connu, nul doute que l'invasion serait repoussée en temps et en heure.

A peine l'inquisiteur avait tourné les talons, qu'elle fit naître un geyser sous le pan opposé de la tente pour ramollir et déblayer un peu la terre silencieusement, juste assez pour passer dessous. Les gardes étaient encore à leur poste devant, mais ils étaient trop occupés pour surveiller ce qu'elles faisaient à l'intérieur.

Mehenyt se retourna vers Vittoria pour lui indiquer la sortie qu'elle venait de créer, avant de se faufiler dessous sans un bruit. Comme on pouvait s'y attendre, le camp commençait à sombrer dans le chaos. Il y avait encore relativement peu d'infectés, mais leur nombre augmentait à vue d'oeil, et tout le monde était passé en branle-bas de combat. L'apothicaire rabattit la capuche de sa robe, espérant se fondre un peu plus dans la nuit grâce à la couleur du tissu, la dague toujours dissimulée dans sa manche. Elle se fit toute petite contre la tente, attendant une ouverture entre les soldats.
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyDim 30 Juin - 13:54
Durant leur conversation, les deux femmes furent interrompues. Une sale bête infectée s’approchant d’elles et sacrément menaçante ! Mais à peine la vampire leva son bâton pour se défendre que l’inquisiteur s’attela à abattre le danger sans autre forme de procès. Il faut dire, quel gentleman ! Si ça n’avait été un inquisiteur, il aurait été possible que Vittoria se permette de lui faire quelques avances… Mais il n’était pas l’heure des flatteries, et cet homme était de toutes manières contre son idéologie et celle de sa comparse Nagate.

C’est donc suite à son avertissement qu’il imposait de suit son autorité, et avait au préalable deviné qu’elle et sa compagne iraient s’enfuir au moindre instant. Il n’avait pas tord, et était certainement très prévoyant concernant ses prisonnières, mais il leur fallait fuir quoi qu’il en coûte. Par ailleurs, la moniale esquissa une légère courbette aux dires de l’inquisiteur, sans réelle raison.

La vampire tourna le nez vers sa comparse Nagate en l’avisant user de sa magie. Elle étira un léger sourire, comme flattée par la détermination et le toupet que peux avoir cette Eïlynsterienne qui s’offre le luxe d’offrir une porte de sortie juste sous les yeux de ses ennemis. Il faut dire, elle ne manquait pas de fougue et d’énergie, la rendant particulièrement intéressante aux yeux de la vampire qui l’eut marquée un peu plus tôt.

Une fois que cette dernière eut finit son action, la moniale s’enquit de la suivre sans un mot, si ce n’est lui glisser une parole à l’oreille de par son murmure porté par les vents ;

Vous êtes décidément digne de votre patrie, j’apprécie votre bravoure et votre détermination.

C’est sur ces mots qu’elle s’engouffra dans le tunnel improvisé en jetant un oeil par derrière pour surveiller la présence d’ennemis ou non. Quoi qu’il en soit, elle usera sûrement d’un mirage pour donner l’illusion d’une tente vide et sans issue.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
Vittoria Benedetti

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptyMar 2 Juil - 16:23
Heureusement, fort heureusement que personne n'avait eut l'idée saugrenue de complimenter l'intervention de Sigismond, nul doute qu'il l'aurait assez mal pris, après tout il n'était pas vraiment d'humeur à ce qu'on imagine qu'il avait la moindre forme de compassion pour ces créatures, en temps normal il les auraient bien tuées après tout, juste que le seigneur lui avait confié une tâche, alors autant la respecter.

Sigismond se débarrassa sinon avec un zèle somme toute religieux des abominations infectées qui rôdaient dans les alentours à l'aide des soldats l'accompagnant. Cela prit du temps, mais au moins avec un peu de discipline et surtout beaucoup de coups impitoyables, au final ils finissaient par triompher de cette menace fongique.

Il n'aimait pas que de telles aberrations rôdent dans les marais, mais malheureusement c'était souvent le cas même si heureusement dans des coins reculés, il était certains courant après des rumeurs disant qu'il y avait quelques nids de spores dans les égouts de la capitale, mais à ses yeux c'était évidemment plus des racontars qu'autre chose.

Quoiqu'il en soit ceci fait, Sigismond alla vérifier que les prisonniers se portaient bien et très vite il remarque que les deux enquiquineuses manquaient… Où étaient passées ces chiennes ? Difficile à dire, mais rapidement il en conclut qu'elles devaient avoir usées d'un quelconque stratagème magique en leur absence, ça lui apprendrai à ne pas les menotter avec des des contraintes spécialement conçues pour empêcher d'user de la magie.

Après, il se dit qu'il n'allait pas prendre la peine de faire une battue, il trouverait bien une excuse pour expliquer la disparition de ces deux là et faire en sorte que les hommes se taisent à ce sujet, mais en attendant il se promit que la prochaine fois qu'il les verrait, il leur réserverait le sort dur et mortel habituel réservé aux hérétiques, car cette fois-ci son dieu n'aurait rien contre leur trépas…





[Hrp : Je pense que ce sera la conclusion pour moi, à voir de votre côté^^.]
Sigismond Bonnenfant

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 585
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) EmptySam 6 Juil - 0:16
"Vous êtes décidément digne de votre patrie, j’apprécie votre bravoure et votre détermination."

Mehenyt se figea sur place quelques secondes, bien heureuse d'avoir déjà rabattue sa capuche. En dessous, elle ne put s'empêcher de sourire bêtement, cela dit. Encore heureux que sa peau ne pouvait pas rougir ! Le compliment spontané, assorti d'une remarque positive sur sa glorieuse nation, elle n'y résistait jamais, peu importe la situation dans laquelle elle pouvait se trouver.

Et la situation actuelle en effet ne s'y prêtait pas. En un grand fracas, une créature infectée s'écrasa brusquement près de la naga, qui se serait sans doute faite écraser s'il avait atterrit quelques mètres plus à droite. Bon. L'heure n'était décidément pas à la réception de fleurs, tout aussi plaisante fût cette activité. Les soldats approchaient déjà pour achever la bête, il ne fallait pas traîner davantage.

- ... Fais attention à toi."

Se contenta-t-elle de dire pour tout au revoir, et, honnêtement, venant d'elle, c'était assez extraordinaire qu'elle prononce ce genre de phrase. En fait, c'était déjà hors du commun qu'elle dise au revoir à quelqu'un. La plupart de ses rencontres se terminaient par la naga s'en allant vagabonder sans prévenir en plein milieu d'une discussion...

Elle fila à ce moment-là sans demander son reste, en espérant que Vittoria aussi aurait eu la présence d'esprit de s'enfuir ou de se cacher avant l'arrivée des soldats Teïderiens. Bien qu'elle appréciât la jeune femme, c'était maintenant chacun pour soi, et chacun de son côté, pour ne pas éveiller les soupçons. Il fallait d'abord songer à sauver sa peau.

Rapide comme une naga, et heureusement assez concentrée pour ne pas faire de bourdes, elle parvint à profiter de la cohue de la bataille avec suffisamment de brio pour ne pas se faire repérer. Enfin si, par un soldat. Elle avait du le réduire au silence, pauvre homme. Ha! Comme si un Teïderien pouvait être qualifié de "pauvre homme". Bon débarras surtout, ça leur ferait un homme de moins. Malheureusement pour elle et son ego, ils allaient probablement penser qu'il était tombé sous les coups d'un infecté... Quelle tristesse.

Enfin, mieux valait passer pour une innocente que de se faire repérer, il lui fallait s'éloigner du camp au plus vite maintenant. Heureusement, elle connaissait un sentier pas très loin de là, et à l'écart de ceux praticables par les humains. Elle distancerait vite tout poursuivant sur ce terrain.

Mehenyt se prit un instant à repenser à la vampire. Elle ne l'avait effectivement pas recroisée depuis qu'elles s'étaient séparées. S'en était-elle sortie ? Ugh, ça ne lui allait vraiment pas de s'en faire pour autrui ! Ça allait durer encore longtemps comme ça... ?
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 58
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Une amertume partagée (Pv Mehenyt) Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Une amertume partagée (Pv Mehenyt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Potage aux chicons à la bel'che
» Un léger goût amer ... [PV]
» Au sujet de cet été... inquiétude partagée (pv) TERMINE
» A secrets partagés, amours dévoilés
» Jardin partagé à Brasparts (Message de Olivier Bodilis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Royaume de Teïder :: Marais, et routes-
Sauter vers: