Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le retour d'un disparu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyLun 29 Oct - 20:12
Date de déroulement : 30 Septembre de l'An 2000 de l'Âge d'Acier

Contexte de l'intrigue :

Peddyr Thelrand a décidé après avoir obtenu une certaine aide militaire et quelques alliés de tenter de reprendre son ancien duché et ce peut-être pour à l'avenir pouvoir prétendre à de plus grandes ambitions. Il rassemble donc ceux-ci pour le grand jour et une fois cela fait, c'est le futur d'un ancien et peut-être bientôt nouveau duc parmi les ducs et grands des Duchés du Sud qui va se jouer… Autant dire un potentiel nouvel acteur dans l'échiquier politique Duchéen, donc autant un potentiel nouvel allié qu'ennemi pour beaucoup s'il réussit.

Description des lieux :

Le duché d'Ardnath est un duché de modeste taille, mais pas pour autant dénué de richesses ou d'intérêts. Doté de plusieurs villages en son sein, il est surtout dominé par une grande ville fortifiée située au centre des terres, le cœur du Duché qu'il va falloir attaquer et prendre au plus vite, ce avant que les alliés éventuels du duc possédant ces terres ne réagissent éventuellement. Mais pour décrire en détail cette cité et ses alentours, rien de mieux évidemment que le maître passé des lieux pour cela.

Tour de jeu :

Considérez ce rp comme « prioritaire » sur tous les autres.

-Peddyr
-Federica
-Araki
-Greil

Je me réserve le droit de changer l'ordre à tout moment.

Rappel : Chaque joueur aura un délai maximum de 4 jours pour poster après avoir reçu ses directives (évidemment répondre plus tôt sera apprécié) ! Mais un 5ème jour peut être accordé exceptionnellement si bonne excuse. Si vous ne respectez pas ce délai pour répondre, le mj sera dans l'obligation d'imposer une conséquence négative pour votre personnage, sauf si vous le prévenez (tôt de préférence) après avoir reçu les directives que vous serez dans l'impossibilité de poster. Si vous récidivez une deuxième fois, votre personnage sera sauf excellente excuse, sortit de l'intrigue, une troisième fois vous serez obligatoirement sortit de l'intrigue.

De plus, le contrôle des pnjs propres à l'intrigue est réservé au mj, sauf avec son autorisation pour ce rp.

Sur ce, bon jeu à vous !
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 298
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyMer 31 Oct - 17:52
Qu'il était presque étrange et effrayant de se savoir à peine à la lisière de son ancien domaine, alors qu'il avait cherché durant si longtemps à le fuir... étrange, limite angoissant. Et ce qui était d'autant plus effrayant était qu'il attaquait les terres qui étaient siennes autrefois. Son domaine, son duché... Qui avait été sien et qui, il l'espérait, le redeviendrait.
En réclamer la légitimité par la voie administrative était chose impossible et de toute façon guère usitée dans les Duchés du Sud. Si on voulait quelque chose comme revendiquer un Duché, la voie des armes était la seule solution. Et pour le moment, l'actuel propriétaire ne devait pas encore savoir qui l'attaquait. Mais il le saura bien assez tôt.

Le camp militaire avait donc été monté, il y avait à peine une heure, à la frontière de son ancien fief. Le temps jouait déjà contre les forces attaquantes. C'était pour cela que Peddyr n'avait pas perdu de temps à réunir ses quelques alliés. On y comptait Spaventosa -du moins ses troupes-, qu'il avait réussi à convaincre. On retrouvait également le Duc Federico, qui avait participé, tout comme lui, à la visite intérieure de la tombe d'Ilfrido. Visite d'un lieu mortuaire qui avait révélé bien des secrets inattendus et obscurs pour l'avenir d'ailleurs. Mais sur ces faits qui s'étaient révélés à eux, Peddyr en prenait compte, mais il devait d'abord récupérer son Duché. Puis on retrouvait Greil et Araki, deux autres connaissances de l'ancien mercenaire, qui étaient entrés dans l'existence du vieil épéiste. Peddyr avait fait appel à eux, car se fiant à leurs connaissances et à la valeur qu'ils possédaient en chacun d'eux. A cela se rajoutait des groupes de mercenaires que Peddyr avait pu ''engager'' grâce aux revenus substantielles d'une mine en argent acquise en rendant service à l'Empire Akkatonien.


Tous se retrouvaient sous la tente de commandement, pour préparer la stratégie de l'assaut. Qui sait ce que l'imposteur au commandes du fief d'Ardnath savait de leurs forces en présence et s'il n'avait pas envoyé des messagers pour quérir de l'aide auprès de ses alliés.

L'attaque devait être efficace et devait réussir. Peddyr ne se voyait pas faire un long siège pour affaiblir l'ennemi. C'était aussi courir le risque de rameuter d'anciens ennemis qui se rappelleront à son bon souvenir pour le tuer une bonne fois pour toutes. Quand on savait les ambitions de l'ancien Ashan, forcément, ce n'était pas pour plaire. L'idée d'unir les Duchés sous une même bannière n'était pas nouvelle. Mais Peddyr n'oubliait pas les conseils précédents de Federico, à savoir de ce que lui désirait. Mais avant, le Duché d'Ardnath devait être repris.

Peddyr était devant une table où s'étalait une carte de la région. Fort de ses troupes de 6000 têtes, il savait que les forces cloîtrées de la forteresse s'élevaient à 2000 têtes. Leur nature n'était pas précisée. De ce qu'il avait pu apprendre et voir avant de réunir ses forces et de se lancer à l'attaque de sa bâtisse d'autan était que les lieux avaient été rénovés dans l'état après son prétendu décès.

"Avant de commencer, je vous remercie à tous d'avoir répondu à mon appel. Certains d'entre vous me connaissent sous le nom Peddyr Thelrand. J'étais autrefois le Duc Ashan Teros. Et le Duché que nous envahissons m'appartient de droit. ''

Puis, les présentations faites entre chacun, Peddyr fit un topo des lieux. La forteresse d'Ardnath était située au cœur du Duché, dans une plaine légèrement vallonnée. Au nord ouest se dressait une forêt plus ou moins dense, et clairsemée par endroit. Trois grandes hauteurs rocheuses se retrouvent bien plus à proximité du château, se dressant au Nord, à l'Est et à L'ouest. Une rivière navigable se retrouvait au sud

Spoiler:
 

Peddyr décrivit ensuite la forteresse, expliquant l'emplacement de ses quelques points faibles. Le principal de ces poitns se trouvait par le Nord, car là où se dressait les pointes rocheuses, le terrain était assez irrégulier et caillouteux, ce qui n'était pas idéal pour monter des engins de siège. Mais comme Peddyr n'était pas dans l'idée de mener un long siège.  Maintenant, il était temps d'expliquer sa stratégie. Comme il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas combattu de cette façon là, il était fort possible que ses alliés aient d'autres suggestions.

"Nous savons qu'il y a 2000 hommes à l'intérieur de l'enceinte. De leur nature, nous n'avons pour le moment aucune idée. "

Ils étaient forts de 6000 hommes en comparaison, mais l'ennemi avait l'avantage de la protection des murs de pierres.

"Des forces qui m'ont accompagné, beaucoup sont liés à la Duchesse Esperanza, qui a accepté de former une alliance. Parmi ces troupes, beaucoup sont aguerries à du combat de terrain. Je prévois d'envoyer de petits groupes fouiller les environs, autant pour espionner l'arrivée éventuelle de renforts contre nos ennemis que pour mener des escarmouches des éventuelles forces isolées de ceux-là. J'ai pu trouvé 150 mercenaires spécialisés dans les assauts rapides. Parmi eux, il y a des canonniers, pour manier dix mini-canons. Il y a aussi une bonne vingtaine de guerriers mages. Ils ne sont pas très puissants, mais le peu de magie qu'ils savent utiliser servira. Car pour assaillir la forteresse, je propose ceci... "

Il montra l'emplacement éventuel des mini-canons, pointés droit sur la massive porte qui servait d'entrée principale à la forteresse. Puis il expliqua qu'il tenait à faire croire à l'adversaire que le front se fera justement là. Faire croire à un assaut classique n'aurait rien de déroutant et bon nombre de Ducs se complaisaient à rester dans des stratégies classiques. Puis il pointa la zone nord, le point faible principal des enceintes. Là, il exposa son plan de faire monter ses mercenaires via des échelles pour prendre d'assaut le sommet des murs, partant de l'idée qu'il aura attirer l'attention des ennemis sur la porte principale. Au point une partie des guerriers-mages couvriront la montée d'assaut, avec des projectiles magiques, genre boule de feu et de glace.

"Il y a aussi un ancien passage secret, qui normalement sert à évacuer les lieux en cas d'invasion... Je suis dans l'idée d'investir l'intérieur en emprunter cette voie. Son entrée est dissimulée non loin de la rivière. Peu de gens le connaissaient. Après, je ne doute pas qu'il ait pu être découvert depuis et qu'il ait été  piégé ou adapté en conséquence. S'y aller implique d'emmener peu de forces avec soi, mais si on y arrive, l'effet de surprise sera de taille...''

Il garda un bref moment le silence.

"Je ne peux pas vous cacher qu'il y a bien longtemps que je n'ai pas mené un assaut contre un point fortifié d'importance, et que... je suis peut être un peu rouillé. Je suis ouvert à toute suggestion"
Peddyr Thelrand

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 252
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyLun 5 Nov - 23:43
Quel épopée dites moi ! Cela faisait bien longtemps que l'on avait pas assisté dans la région à tel expédition. Près de 6000 têtes pour l'occasion. Pas mal, pas mal du tout. Et il y avait du monde, des forbans d'Esperanza, des compagnies de mercenaires plus ou moins célèbres trouvés ça et là. Mais surtout, des Fortunéens, en soit, la moitié de l'ost. 3000 âmes qui avaient pu parvenir au point de rassemblement sans encombres et ce presque sans éveiller les soupçons. En effet, quand Fortuna lève des troupes, ses voisins arquent leurs sourcils, car il faut le dire, ce n'est jamais bon signe lorsque les masques partent en vadrouille. Dans un soucis de conserver la surprise et afin que personne n'aille trop se poser de question, l'on fit dès lors appel à une vieille ruse consistant à répandre des rumeurs comme quoi les barons, les comtes et quelques autres seigneurs locaux s'étaient au cours d'une soirée un peu trop arrosée tant fâché entre eux qu'ils avaient décidés d'aller s'affronter sur les champs d'honneurs en mettant en jeu une certaine somme d'or chacun. Dans les faits, il s'agissait juste de lever des troupes ça et là en utilisant les vassaux comme intermédiaires, si c'était uniquement la capitale marbrée qui s'employait à rassembler des hommes, ce serait bien trop voyant.

Au final, l'on fit savoir que l'affrontement pour l'honneur et surtout pour l'or entres les grands de Fortuna se trouverait à tel endroit, choisit plus ou moins au hasard et afin de détourner l'attention. Et tandis que les éventuels curieux et benêts accouraient ça et là afin de vérifier la chose, chaque sire trouva son propre chemin afin de se rendre à une destination convenue à l'avance qui était nul autre que le camp de fortune à la frontière de l'ancien duché du Revenant. Oui, le Revenant. C'était le surnom que s'amusait certains Fortunéens quelques peu farceurs afin de nommer le dénommé Peddyr Thelrand. Inutile de préciser pourquoi. Mais fis de ces considération. L'ensemble de ces 3000 âmes était assez polyvalent. Sur deux tiers, l'on trouvait arbalétriers, hallebardiers, fantassins à épée longues, quelques ingénieurs assez talentueux pour construire et manoeuvrer des engins de siège et encore plus de piétaille aux diverses armes. Sur le tiers restant, 800 cavaliers, à peu près 200 arbalètes et 600 lances et lames. Notons toutefois que ceux ci pouvaient tout aussi bien si la situation l'exigeait, descendre de leur monture et rentrer dans les rangs. Enfin, deux groupes distincts composés de ce que le Duché avait de meilleur à offrir. Tout d'abord, la compagnie des Exécuteurs, comme on les nommait. Les gens, les braves, l'élite du comte de Forenza. Composés de membres recrutés sur certains critères très... Précis. Une Grande taille, une carrure imposante, et une force remarquable en soit. Encastrés dans des armures imposantes et terriblement résistantes, ils manient des hallebardes d'une taille absurde. De manière générale, lorsqu'on les voyait sur un champ de bataille, c'était pour les laisser enfoncer les lignes et formations adverses avec une efficacité remarquable. Ou bien dans certains cas, ils se contentaient de servir de rempart inflexible afin d'arrêter quelques manoeuvres adverses.

L'autre groupe de 100 âmes quand à lui venait servir directement sur ordre du Duc. Les Arlequins, virtuose de l'espionnage, de l'assassinat et de diverses activités subversives étaient en effet très appréciable afin de s'introduire dans les repaires ennemis, saboter leurs défenses et leur logistique, ou bien en plein chaos évincer le commandement et les officiers sur le terrain.

Maintenant que nous avons exposé une vue d'ensemble de la participation Fortunéenne à la campagne, revenons en au conseil tactique. Le Duc Fédérico avait écouté attentivement l'exposition du Revenant et allait donc désormais clamer à son tour à coup de monologues dont seul lui à le secret.

"Des suggestion ! Ah mais vous allez être servit ma foi. Bien le bonjour, Sires et Dames. Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis le Duc Fédérico de Fortuna, mais ce sont là des détails. Entrons dans le vif du sujet directement, et parlons tactiques et idées. Tout d'abord, Prudence étant mère de sureté, étant donné que visiblement l'on ne peut déterminer si et quand d'éventuels invités surprises se présenteraient aux frontières. Je vous recommande de déployer en plus des groupes de troupiers quelques uns de mes cavaliers sur les sentiers et les plaines. Les espaces étant larges et dégagés, il convient d'avoir une certaine vitesse pour les couvrir efficacement."

Il laissa quelques instants à d'éventuels réactions sur ce point et commença à pointer du doigt l'avant de la forteresse sur la carte.

"Si nous voulons jouer à des jeux d'esprit et faire croire aux occupants de la place-forte que nous sommes des imbéciles cherchant uniquement à enfoncer leur porte sans plus réfléchir, il va falloir faire ça de manière grandiose pour simuler un manque de considération pour la tactique apparente. Ainsi donc, nous avons deux solutions. Soit nous déployons un certains nombre de troupes en conséquences de manière à paraître réaliste. Soit nous déguisons notre nombre. Vu la position sur laquelle ils sont perchés, je suis sur qu'ils auront une superbe vue sur le contrebas pour nous voir arriver. Mais dites moi, vous savez ce qui est merveilleux avec des terres plates et et vides en contrebas des places fortes ? La poussière. Lorsque de grands groupes de cavaliers se déplacent, en général, ils martèlent tant et si bien le sol que des nuages se soulèvent parfois. Avec un peu de magie, l'on peut très certainement faire grossir tel chose, et simuler l'arrivée massive de forces. Plus le nuage est imposant après tout, plus de monde il y a. Dès lors, toute leur attention fixée, il y aura tout loisir d'expédier des troupes sur les flancs. Mais afin de parfaire la mise en scène, il va falloir faire croire d'une part que le siège va durer, pour leur donner l'espoir d'être secouru et les conforter dans leur "supériorité" et leur espoir d'employer le marteau et l'enclume, un adversaire arrogant est en effet beaucoup moins vigilent et suspicieux... Aussi, monter un large camp juste sous leur nez devrait suffire. Un camp à la taille de notre ost. Maintenons l'illusion de l'ensemble de l'armée rassemblée en un point. Inutile de parfaire les détails, ce n'est que de la mise en scène bien sur... Mais dans un même temps... Cela servira aussi à déployer la machinerie nécessaire afin de mener un siège en règle. Une batterie de canon seul ne servira à rien dans tel mascarade. Et en plus, s'ils sont une cible unique... Eh... Non. Une bonne mascarade se fait avec une touche convenable de réalisme. Aussi, échelles frontales, chats et mantelets sont requis, afin de protéger nos hommes et feindre de monter à l'assaut par l'avant. Quelques béliers ne seraient pas de trop qui plus est... Et si l'on pouvait avoir quelques scorpions afin de mener des frappes directement sur les remparts, ce serait idéal. Mais j'en demande un peu trop peut être."

Puis, il entama un autre monologue quand à la répartition des troupes.

"Pour ce qui est du détail de la disposition des troupes, je recommande le Comte Forenza et ses Exécuteurs sur la montée vers la place-forte. D'une part car je les sais endurant et résistant... Et seront tout à fait à même de protéger les plus exposés si nécessaires. Mais surtout, leur formation serait incroyablement efficace si jamais l'ennemi se décidait à faire une sortie. Après tout l'on n'est jamais trop prudent. En revanche, pour ce qui est de vos infiltration, sur les points faibles des remparts et par les tunnels, je vous recommande mes Masques. Ils sont très doués lorsqu'il s'agit de se faufiler afin d'aller suriner les cibles prioritaires et lancer des opérations portes-ouvertes. Car oui, si jamais vous arrivez à pénétrer sur les lieux, il est primordial d'ouvrir les portes à ce moment là. Afin que les forces de diversions se déversent elles aussi sur place. Enfin, enfin... Ce ne sont là que des idées. Je ne suis qu'un acteur après tout. Si d'autres ont quelques commentaires à faire... Allez y"


Arlequins:
 
Exécuteurs:
 
Federica Di Fortuna

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyJeu 15 Nov - 19:10
La duchesse de Sarassi avait décidée de se mêler à toutes ces histoires dont elle avait entendue parler. Comment ça ? Disons qu'elle n'était pas une ennemi d'Esperanzia et puis aussi que la visite d'une certaine chasseuse avait eut de quoi la pousser à réfléchir au sujet d'un certain mercenaire qui avait décidé soudainement de reprendre ce qui lui était dû auparavant. Du moins d'après ce qu'elle avait pu apprendre il y a peu.

Elle n'avait donc pas vraiment pu organiser une levée de troupes très importante, surtout qu'elle n'était pas vraiment ou du moins pas encore une alliée de cet homme, mais… Disons que selon elle son duché devait un jouer un rôle lui aussi dans l'avenir de ces terres et puis que... Cela pourrait être profitable et estimable après tout.

Elle s'était donc rendue ici accompagné de cavaliers volants, surtout des chevaucheurs de griffons des montagnes de Sarrasi, une troupe peu nombreuses car ayant surtout pour effectifs une vingtaine/trentaine de cavaliers griffons, mais qui pouvait avoir une certaine efficacité et force de frappe. Autant dire aussi que leur arrivée à l'entrée du camp avait eut son petit effet et qu'elle n'eut pas trop de mal ensuite à être escortée jusqu'à la tente de commandement…

« Salutations mes amis, je sais que j'arrive un peu brusquement et que vous ne vous attendiez pas vraiment à ma venue, mais je suppose que vous n'allez pas cracher sur possibilité d'avoir mon assistance et celle de mes chevaucheurs de griffons. » Dit-elle donc avec amusement et amabilité en entrant dans la tente avant d'ajouter pensive.

« Je viens avec plusieurs dizaines de cavaliers griffon plus précisément, j'espère qu'ils sauront être utiles à la conquête de la cité. Quoiqu'il en soit sachez que j'espère que ce jour sera le premier d'une amitié de longue date entre moi et notre futur duc ici présent. » Elle lui sourit avec franchise même s'il se doutait qu'elle ne faisait pas vraiment ça pour ses beaux yeux uniquement, puis demanda poliment.

« Permettriez-vous du coup que je participe à la discussion stratégique ? Même si je ne doute pas que beaucoup de points intéressants ont déjà été soulevés... » Après tout autant être polie et surtout montrer qu'elle était là pour venir offrir son aide, positions ans doute d'autant plus estimable pour le prestige que ce ne serait pas vraiment elle la future maîtresse de la cité qu'ils allaient attaquer. Du moins s'ils triomphaient en ce jour, ce qu'elle espérait évidemment.
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 847
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyLun 19 Nov - 18:48
Comme venait de l'énoncer, le Duc Federico ne perdit pas de temps pour brièvement se présenter et rentrer donc dans le vif du sujet. enfin, rentrer dans le vif du sujet chez le Duc, ce n'était pas rien. Le Maître des Masques se plut à faire un long monologue, mais qui était richement fourni de détails, de conseils et de comment lui suggérait d'agir. Peddyr regardait en même temps la carte, se grattant pensivement sa barbe correctement taillée (pour une fois). Il ne put s'empêcher d'avoir un étrange sourire une fois le monologue de guerre du Duc Federico terminée. Ce n'était pas si inintéressant ce qu'il venait d'évoquer et de proposer. C'était même très productif comme proposition, quitte à en mettre plein la vue à ses adversaires pour faire diversion.

Il allait énoncer une réponse quand une personne fit son entrée de manière impromptue, escortée par quelques soldats qui étaient sous les ordres du vieux mercenaire. Peddyr ne put s'empêcher de sourciller et de regarder froidement le chef du petit détachement improvisé. Il aurait aimé être prévenu avant de subir la présence d'une inconnu, qui ne tarda d'ailleurs pas à se présenter comme étant la Duchesse de Sarassi. Le vieux mercenaire en avait entendu parler, mais son arrivée lui apporta un léger doute quand à son envie de réellement l'aider. Mais toute aide était la bienvenue dans son entreprise et ce ne serait guère le moment de se mettre une possible alliée à dos. Pas maintenant en tout cas. Après tout, elle amenait une troupe de combat ailée avec ses griffons, qui ne sera pas négligeable dans le conflit. Néanmoins, il ne fallait pas oublier qu'il y avait des ''protocoles" à respecter.

Il s'était incliné donc devant la jeune femme, une fois qu'elle eut terminé d'expliquer les raisons de sa venue ; enfin, une possible raison.

"Ma Dame, vous nous prenez un peu par surprise en venant de la sorte. Mais comme nous sommes en conflit, nous ne pouvons tout prévoir n'est ce pas ? Vous arrivez à point nommé pour ce qui est de parler stratégique. Le Duc Federica venait de faire part d'un magnifique complément de stratégie... ''

Il s'était tournée vers ce dernier.

''... qui possède un indéniable talent pour la mise en scène, à savoir d'époustoufler l'adversaire pour lui donner le change. Duc Federica, faisons comme vous venez de le suggérer. Mettons leur plein les yeux. Je ne doute pas un seul instant que votre plan les impressionnera ! Je vous laisse le soin de préparer cela avec les hommes et le matériel que je suggérais d'utiliser pour donner le change. Je confie à votre Comte la charge de partir à l'assaut des remparts. Usez des mercenaires que j'ai acquis pour monter ce qu'il vous faut ainsi que du matériel de siège dont vous avez besoin. Donnez à nos adversaire un merveilleux spectacle qu'ils n'oublieront pas de votre vie. Les autres hommes d'Esperenza se placeront comme prévu, pour prévenir out renfort de l'ennemi.  "

Il regarda la Duchesse Osami.

''Coordonnez vous avec le Duc Federico, pour votre unité de griffons. ''

Il avait encore des doutes envers la jeune femme, mais ce n'était pas le moment de réfléchir plus à son sujet. C'était prendre un sérieux risque, mais à la guerre, il y avait toujours des risques.

Il regarda aussi le représentant de la Duchesse des pirates, pour qu'une grande partie de ses forces se coordonnent avec les divers assauts qui allaient se mettre en place.

''Quand à moi, je me charge de l'infiltration. Je prendrai donc avec moi quelques uns de vos Masques, mon cher Duc, et j'y joindrai quelques mercenaires de la Duchesse pirate. La variété sera utile. Et si tout se passe bien, les accès seront ouverts quand nous pénétrerons à l'intérieur. ''

Il n'allait pas rester en arrière ligne. L'assaut de la forteresse lui incombait après tout, puisque que c'était ses terres, à lui !

''Bien... Si vous n'avez pas d'autres interrogations ou suggestion, je pense que nous sommes d'accord sur le plan... qu'il ne faut pas pas tarder à lancer pour ne pas laisser l'ennemi prendre le temps de se préparer...''
Peddyr Thelrand

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 252
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptySam 24 Nov - 21:06
Le Sire de Fortuna venait à peine d'achever son plaidoyer avec conviction quand tout à coup, voilà qu'un invité surprise se joignait à la réunion. Mais qu'est-ce à dire que ceci ? Voilà donc qu'on venait lui voler la vedette ? Qui donc osait se plaçait sous la lumière des projecteurs à sa place ? La duchesse de Sarrasi. Pour une surprise... De toutes les personnes que l'on aurait pu voir apparaître ? Sincèrement, c'était une des dernières... Enfin, tant qu'il y avait une certaine logique à tel venue. Il n'était pas difficile de supposer la raison d'une tel entrée. Si Fortuna avait été des plus discrets quand à sa participation à l'entreprise, cette dernière dans son ensemble n'avait pas réellement été des plus discrètes. L'on pouvait même dire que la moitié de la région était au courant des intentions du prétendant désormais avec un tel amas de troupes. Et évidemment, chacun choisissait désormais son camp dans l'espoir d'obtenir une part du gâteau de la victoire. Quel HASARD... Quoi que, peut être pouvait-il s'agir d'une taupe. Allez savoir. En tout cas, question intéressante, à quel point l'information de l'invasion était connue ? Eh, autant donner le change et accepter ceci de bon grès pour l'heure.

"Tiens donc... Voilà qui n'était pas dans le script. Mais tout de même, une agréable surprise pour une invitée surprise. Mais tout de même, cela me laisse à penser, Dame, mes salutations et une question à votre attention, à quel degrés d'informations avez vous été initiée afin de savoir exactement où nous trouver et quels étaient les intentions de ce regroupement ? Car concrètement, je commence à me demander combient de personnes exactement pourraient êtres au courant de l'affaire et avoir décidé le cas échéant de partir en avance sans attendre d'appel à l'aide afin de marcher contre nous."


A vue de nez, il était fort probable qu'au moins la moitié de la région aient étés avertis et nul doutes que quelques zélés avaient dû prendre les devants dès l'annonce de la nouvelle. Ce qui évidement allait changer quelques détails. Et surtout la réponse allait permettre d'évaluer quel degrés de visibilité l'on offrait déjà à l'adversaire. Plus on se faisait voir quelque part, mieux c'était.

Cependant, ce détail ci passa bien vite à la trappe alors que le Sire Thelrand approuvait largement la stratégie Fortunéenne. Ah, magnifique, on ne perdrait point trop de temps en palabres inutiles au moins. Le Duc Fédérico applaudit des deux mains à cette annonce.

"Ah parfait, parfait, parfait... Je vais leur donner une pièce qu'ils ne sont pas prêt d'oublier. Ils n'auront d'yeux que pour le front central. Et... Et... Ajouter quelques danses aériennes et frappes en piquées stratégiques devrait encore plus attirer leur attention. Et accessoirement offrir l'occasion de saboter les éventuelles machineries montés sur des tours et les remparts. Enfin, ce sont là des détails que nous verront sur place. Pour ma part je n'ai plus rien à dire et si personne ne souhaite intervenir, je vais m'éclipser afin de m'entretenir avec sa Grâce de Sarrasi, le Comte Forenza, les commandants et autres capitaines des modalités du déplacement vers le site du siège."

Tout était dit, les dés en étaient jetés.
Federica Di Fortuna

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyMer 28 Nov - 7:42
L'un des charmes inhérents à la notion de surprise, pour peu que l'on se laisse charmer par de telles choses, c'était qu'on ne pouvait jamais vraiment savoir jusqu'où ladite surprise pourrait aller. Bien entendu, d'autres esprits plus chagrins auraient pu dire qu'il s'agissait justement là d'une des choses qui les faisait grincer des dents dans les surprises, mais ce n'était pas le genre de personne dont notre renard se souciaient vraiment... mais au fait, comment ledit renard s'était-il retrouvé sous cette tente, en compagnie d'un vieux loup sur le retour, d'un acteur masqué et d'une renarde bien plus jolie, entre autres personnes ? Hé bien il était fort commodément venu à dos de griffon, bien entendu !

Pour être plus précis, la Duchesse de Sarassi n'était bien entendu pas entré sous la tente sans un ou deux de ses hommes pour lui servir d'escorte... après tout, s'était une duchesse. Et s'est ainsi qu'un chevalier griffon à l'air très ordinaire s'était retrouvé, avec d'autres gardes divers, à la périphérie de la discussion des grands duchéens, actuels ou en devenir, le genre d'assistance qui se trouvait dans toute réunion du même genre et qui généralement faisait simplement partie du décors, gardes assez fidèles et loyaux pour qu'on parle devant eux, mais assez peu stratèges pour que leurs maîtres n'aillent pas leur demander conseil au beau milieu de l'établissement d'une stratégie... en même temps s'ils avaient été stratèges et loyaux en même temps, ils ne seraient probablement pas restés de simples gardes, il faut dire.

Celui-ci était un Kitsune, mais après tout il escortait une Duchesse de cette même race, et il n'avait pas grand chose à voir avec Araki quand il entra sous la tente. Plutôt petit, les cheveux bruns, l'air renfrogné, en tenue militaire, il avait juste l'air d'un professionnel concentré sur la sécurité de sa maîtresse, et les oreilles inhumaines qu'il abordait n'était qu'un détail mineur assez peu remarquable dans un territoire aussi diversifié que les Duchés. Et pourtant... comme de bien entendu, ce garde fini par s'avancer de quelques pas, et alors qu'il retirait son casque en s'approchant de la table, ses vêtements comme son apparence semblèrent glisser de lui comme un manteau, si bien qu'alors qu'il arrivait à la hauteur des Ducaux intervenants, c'était Araki lui-même, en tenue Ikhyldienne, qui lançait un sourire tout à fait normal aux intervenants.

« J'espère que vous ne m'en voudrez pas d'intervenir à mon tour, mais puisque Vos Grâces semblent aimer les surprises... je me suis dis que je pourrais peut être dissiper certaines tensions que j'ai pu noter sur le visage de notre ami le futur Duc, à défaut de mieux. »

L'Arcane ne prit pas la peine de se présenter. Après tout, il était venu avec Osami, Peddyr le connaissait, comme il venait de le laisser sous-entendre, et il ne pensait pas pouvoir être un personnage inconnu aux yeux du Duc Fédérico. Il se tourna vers celui qu'il avait connu comme simple mercenaire et s'inclina légèrement, mi-sérieux, mi-malicieux, comme toujours même dans un tel moment.

« Ta Grâce, ça fait longtemps ! Je réponds personnellement des bonnes intentions de la charmante Duchesse ici présente, si cela peut retirer une ombre de ton déjà bien ombrageux visage. Et j'aimerais t'apporter mon concours également, si tu le permet... au sens strict d'ailleurs, puisque je pense être plus utile en infiltration que comme stratège militaire, car, las, je ne suis qu'un humble professeur... et espion, oui, aussi ! C'est toujours un plaisir après tout que de voir un ami retrouver sa couronne, n'est-ce pas ! Bien sûr, à titre personnel, et toutes autres précautions diplomatiques de rigueur. »

Traduisons : encore une fois, l'imprévisible Arcane avait agit sans l'approbation concertée et officielle de ses pairs, et marchait donc en son nom propre, non en celui d'Ikhyld. De quoi rassurer le Duc Masqué sur une armée d'Ikhyldiens en maraude, peut-être... mais en parlant du Duc, d'ailleurs, Araki fini en se tournant vers lui.

« Pour vous répondre par ailleurs, car, excusez-moi, mais le fieffé coquin que je suis n'a pu manquer de saisir toute votre conversation, j'ai moi-même eut écho de tout ceci par les réseaux ikhyldiens... je crains que la nouvelle du rassemblement de cet ost ne soit guère la plus discrète qui soit, hélas ou bien heureusement, selon le point de vue que l'on voudrait adopter... »

Oui, le renard s'était quelque peu imposé dans la discussion autant que dans l'action, mais comme il connaissait préalablement Peddyr et avait eut l'occasion de travailler fructueusement avec lui par le passé, il avait espoir que celui-ci ne s'en offusquerait point... et sache, de toute façon, qu'on ne pouvait guère espérer mieux de la part du facétieux Arcane, qui était par ailleurs de toute façon toujours un allié de poids...
Araki Yukinaga

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 703
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyMer 28 Nov - 18:11
Osami renvoya son salut au futur nouveau duc, du moins avec un peu de chance et répondit aimablement quand celui-ci lui annonça que la stratégie générale avait déjà était pleinement étudiée et discutée, soit, après tout c'était la conquête de son duché et elle ne commanderait qu'un détachement de griffons, s'il avait confiance en la stratégie discutée avec le duc de Fortuna, autant en profiter...

« Hum, une diversion et du spectaculaire ? Stratégie classique, mais efficace, je coordonnerai donc mes troupes avec celle du duc de Fortuna, après tout un soutien aérien vous sera sans doute utile. » Quant au fait que Peddyr Thelrand pour sa part avait un plan d'infiltration en tête, Osami se dit qu'une personne vraiment douée en discrétion pourrait sans doute être idéale pour accompagner le futur nouveau duc en plus des hommes de celui-ci… Et sinon, elle avait bien des choses à dire, mais disons que plusieurs personnes se manifestèrent avant et elle se contenta donc de sagement les écouter pour voir comment réagir à ceci. Quoique, avant elle se permit de répondre au duc Federico.

« Disons que je surveille Peddyr Thelrand depuis déjà quelques mois de cela, notamment car la nièce à fort caractère de celui-ci m'a donnée envie de m'intéresser à lui, autant dire que j'ai pu apprendre un peu tout cela grâce à cette idée que j'ai eu. Je gage donc que mon intérêt à son égard vient d'un facteur précis et non forcément de fuites indiscrètes diverses, ainsi les informations que j'ai eu sont surtout dû à ma vigilance à ce sujet, donc je pense que pas grand monde ne se doute de tout cela sauf depuis qu'ils viennent de voir votre armée se rassembler ici. Nous devrions donc prendre en partie par surprise l'ennemi. Bon évidemment, le royaume de Teïder lui doit parfaitement savoir ce que nous faisons étant donné qu'il a des taupes un peu partout, mais ces histoires ne le concernant pas ce n'est guère grave pour le moment. » Oui, ne parlons pas d'évidence après tout.

« Quoiqu'il en soit en effet ne manquons pas de discuter de quelques modalités stratégiques ensemble mon ami. » Dit-elle sinon avec amusement et réflexion au duc de Fortuna vu qu'ils devraient se coordonner, ça devrait être rapide en vérité vu qu'elle n'allait gérer qu'une seule unité et qu'elle ne tenait pas vraiment à en commander plus vu qu'elle se déchaînerait autrement… Néanmoins, ça resterait intéressant sans doute. Surtout si elle pouvait mettre la main sur un stock de cristaux magiques. Après tout la magie transformiste offrait beaucoup de possibilités…

Et en parlant de possibilités, c'est ce moment que choisit Araki pour se manifester, ce qui fit sourire Osami qui se disait que cela tombait en effet à pique, surtout qu'en plus il proposait d'accompagner Peddyr dans l'infiltration, Peddyr qu'il semblait connaître personnellement d'ailleurs à son étonnement léger, mais léger seulement, après tout lui aussi était un grand voyageur aux dernières nouvelles... Sinon, notons qu'il apporta certains éclairages sur ceux qui étaient au courant de tout ceci avait de quoi faire réfléchir, mais comme comme les services de renseignements Ikhyldiens étaient juste derrière ceux de Teïder au niveau de la qualité, ce n'était pas non plus si étonnant que cela… Ce serait déjà plus inquiétant si même l'empire Akkatonien était au courant.

« Mon ami Araki saura vous être d'une grande aide, je n'en doute pas pour ma part, alors n'hésitez pas à tirer parti de ses qualités, quant à vous duc Federico, que diriez-vous que nous prenions tout de même quelques minutes pour discuter stratégie, mais autour d'une tasse de thé ? Après tout le temps que nos troupes soient pleinement prêtes nous pouvons bien faire cela. » Même si en vérité elle ne comptait pas révéler ce qu'elle avait vraiment en tête comme aide à offrir à son niveau personnel avant le moment crucial, après tout ce serait d'autant plus une surprise pour l'ennemi ainsi...
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 847
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyDim 2 Déc - 16:29
A croire que le destin voulait étirer le temps des discussions militaires pour faire perdre du temps quand à la préparation de cette attaque. A peine Peddyr avait-il terminé de converser qu'un nouvel acteur entra en scène. A l'intervention de ce nouvel individu, le vieux mercenaire sourcilla et serra les dents. Il aura une forte discussion avec les gardes toute à l'heure, à laisser entrer n'importe qui comme cela. Ce seront deux hommes qui iront en première ligne, histoire de se défouler un peu (pour la peine). Mais de toute façon, ce n'était pas le moment de penser à ces bons à rien et de s'occuper de la nouvelle prise de parole.

Peddyr croisa le regard de l'interlocuteur qui prit donc la parole et manqua de grommeler dans sa barbe en assistant à la transformation. Décidément, quelle sera la prochaine surprise ? Un homme qui prendrait la forme d'un Naga pour l'assassiner ? Il réussit à prendre sur lui en reconnaissant le Kitsune. Bon nombre de souvenirs lui revenaient sur le coup, balayant un peu ses lourdes pensées quand à la tactique qu'il était en train de songer. Décidément, beaucoup de personnes de son entourage de vie de mercenaire s'intéressait à l’événement. Il devra se montrer prudent par la suite, une fois l'attaque lancée et gagnée ; si elle se remportait dans la victoire.  Car l'empire Ikhyldien avait beau être un empire en paix actuellement, il surveillait toujours ce qui se tramait hors de ses frontières, même le moindre choc diplomatique de seconde zone l'intéressait. Mais chose certaine était que c'était un allié de plus qui se présentait sur l'instant et qui n'était pas à négliger

Il rendit donc le salut à ce renard un peu espiègle dans son attitude du moment. Ne l'avait-il pas été depuis qu'il avait eu l'occasion de travailler avec lui à de nombreuses reprises ?

''Soit. Vos connaissances ne seront pas de trop dans la mission que j'entreprendrai personnellement. Quand à des oreilles indiscrètes, je ne doute pas que cela se soit su... Quand on sait où écouter.''

Le ton était neutre et il préférait ne pas s'étaler sur l'origine des fuites de son plan d'attaque. De toute façon, il n'avait préparé que cet assaut, pas apporter les détails de comment il allait être mené. Puis, le vieil homme porta son regard sur le Duc Federico, qui avait été très enthousiaste quand à l'idée de se retrouver maître dans les prises de décision du pla, d'action proposé par Peddyr. Peddyr ne doutait pas de sa capacité à faire un véritable spectacle et de coiffer tout le monde au poteau avec ses actions.

Puis il était temps pour lui de préparer sa mission bien à lui, avec les hommes et Araki. Il s'était rappelé des capacités d'Araki. Clairement, il allait lui être utile durant la mission d'infiltration.

''Très bien. Je vous laisse peaufiner les plans avec le Duc Federico, Duchesse. Duc Federico ? ''

Il le regarda avec sérieux et confiance.

''Bonne chance et je sais que vous y mettrez tout votre création pour que cela soit un merveilleux et éclatant combat

Il fut temps pour lui de faire le premier pas dans sa mission d'infiltration

*****

Il n'avait pas fallu beaucoup de temps pour préparer l'équipe d'infiltration, dirigé par Peddyr en personne. Celui qui le seconderait, même ce dernier s'était présenté au dernier moment, était Araki. Peddyr avait brièvement exposé la situation du tunnel, pour rejoindre l'intérieur de son ancienne forteresse. Ce tunnel était constituée en partie d'une cavité naturelle creusée par une rivière souterraine, suivi d'une anfractuosité plus ou moins large. En somme, il s'agissait d'une cavité naturelle que Peddyr avait mis à profit il y avait bien des années, l'élargissant et la renforçant pour en faire une sortie secrète. Il y avait bien eu d'autres tunnels, plus petit, que Peddyr avait fait murer. La rivière souterraine n'était pas forte et un petit caniveau avait été construit par endroit pour la canaliser.

Une fois à l'intérieur, Peddyr enverra Araki reconnaître le début de ce souterrain, puisqu'il était transformiste.
Peddyr Thelrand

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 252
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyDim 9 Déc - 16:23
Sa grâce Fédérico leva les mains vers le ciel, feintant un râle de dépit et d'incompréhension une fois les deux interventions concernant sa remarque sur le degrés de divulgation de la nouvelle. Dame Fortune toute puissante, l'on ne pouvait avoir plus indécis. Voilà que l'un soutenait que le nouvel intervenant et pas des moindres soutenait que la nouvelle n'était pas très discrète, et la seconde tout aussi illustre proclamait l'inverse, un intérêt précis... Voilà qui n'était nullement clair et précis.

"Eh, les uns sont informés, les autres moins. Cela n'est guère concluant. Enfin, détails, détails... Passons"

Le Duc frappa ensuite de ses mains rapidement, laissant un serviteur s'approcher et lui commanda d'aller prévenir le Comte Forenza, ainsi que les capitaines et commandants de mettre en oeuvre les préparatifs afin de se mettre en route au plus vite. Au moins préparer chariots, cavaliers, piétaille et matériel. Pour ce qui était de l'équipement de siège, la plupart serait construit rapidement et prestement directement sur place. Car après tout, on ne se promène point dans toute la région avec béliers, chats et autres machineries. Puis, il fit signe à un autre serviteur et alla lui commander d'aller préparer du thé, et une fois ceci fait, fit une brève révérence au Thelrand et à ses collègues infiltrés.

"Bonne chance à vous Sire Theros ainsi qu'à vos homologues infiltrés, si je puis me permettre une dernière recommandation, ne vous pressez pas trop afin de gagner l'entrée des tunnels, nous allons avoir besoin d'un peu de temps afin d'orchestrer les préparatifs. Ne serait-ce que pour nous en aller devant la forteresse, mais aussi et surtout pour installer les éléments du décors."

Et il se retourna ensuite vers la duchesse de Sarassi, invitant cette dernière à prendre place sur des sièges disposés autour d'une nouvelle table circulaire apportée pour l'occasion par d'autres laquais appelés en renfort par celui parti préparer le thé.

"En attendant que le breuvage arrive que tout ce qui doit l'être soit prêt pour le départ, précisons donc s'il y a besoin la stratégie."


Enchaîna-t-il, faisant une brève pause tout en prenant place avant de reprendre.

"L'assaut frontal, soyons clair n'est qu'une diversion et dans l'idéal doit le rester. Pourquoi donc ? Car les murs de la cible, au delà d'être solide sont situés... Non... L'ensemble de la place forte est située à un endroit stratégique remarquable. De tel manière que donner l'assaut sur celui ci est complexe et soumis à des contraintes. En particulier, la limite indécente d'espace afin de gagner les murs. Ce faisant, seul le front principal direct offre un tant sois peu de terrain optimal afin d'installer la machinerie. Les côtés sont accessible mais dans une moindre mesure uniquement, échelles, et à la limite bombardement à distance et pas forcément très précis sont des les seuls options pour ceci. D'où l'intérêt tout particulier de monopoliser l'attention par devant vous en conviendrez. Comme je l'ai déjà dit, l'idéal serait de faire en sortes de faire croire à une armée massive, que la totalité de l'ost passe par l'avant, en réalité, je comptais confier à quelques commandants de confiance et adepte des attaque surprises la tâche de flanquer l'enceinte. D'ailleurs, ils bifurqueront à un certains lieu sur l'aller et prendront quelques temps de retard sur nous. De tel manière qu'une fois que nous sauront toutes les lumières braqués sur nous, ils puissent avoir le champ libre. De la même manière, nous aurons nos gens passant par les tunnels. Tant qu'ils ne regardent point ailleurs qu'à l'avant, tout ira pour le mieux. C'est pour cela que nous allons feindre l'assaut général et stupide sans pour autant y aller franchement. Sinon nous nous exposerions à des pertes désastreuses."

Il marqua une pause tandis que les serviteurs revenait avec le saint breuvage finalement prêt à la dégustation.

"Cela va de soit que si nous en avons l'occasion nous allons essayer d'abattre la porte principale, bien que concrètement je n'y crois pas vraiment. Mais l'important n'est pas de réussir après tout, seulement de maintenir les apparences. Les chats et mantelets protégeront nos troupes pendant qu'elles s'approcheront ainsi que nos positions de tireurs. L'artillerie dont nous disposons ne pourra être d'aucun secours contre les forces adverses sur les murs, aussi c'est pour cela que nous allons essayer de la positionner dans des sortes de redoutes afin de viser la porte. En revanche, j'ai bien l'intention de ne pas laisser à la piétaille sur les murs l'occasion d'avoir tout le répit nécessaire afin de faire un carnage en bas. D'où les scorpions que nous allons emporter. Ceux ci, correctement disposés nous permettront de faire des frappes chirurgicales. Et comme je l'ai dis, un corps d'infanterie fort sur la montée préviendra d'éventuelles sortie. Ce qui m'inquiète en revanche, ce sont d'éventuelles poternes qui auraient pu être ajoutés. C'est pour cela d'ailleurs qu'une partie des cavaliers demeurera en selle en retrait afin de manoeuvrer rapidement au cas, où des fourbes malandrins tenteraient leur chance. Hormis cela, une seconde crainte et c'est sans doute celle qui m'ennuie le plus, celle que d'éventuels machineries puisse siéger sur les tours de la place forte. Ce serait ennuyeux qu'elles puissent donner de la voix bien longtemps. Et je pense que vos chevaucheurs de griffons auraient un rôle à jouer éventuellement afin de mener des assauts rapides et efficaces si il y en a. Enfin, si vous avez des suggestion n'hésitez pas."
Federica Di Fortuna

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyVen 14 Déc - 10:09
Les discussions s'étaient donc closes, même si à l'incompréhension partielle du Duc de Fortuna – sur laquelle Araki ne pouvait pas grand-chose, ayant simplement fait part des informations qui lui étaient revenues, et ne pouvant présumer du degré d'information des Duchéens entre eux – et tout le monde s'était mis en route. Leurs deux Grâces déjà légitimées pour s'entendre sur la meilleure façon de mener l'assaut frontal qui devrait capter l'attention des défenseurs, le futur Duc et l'Arcane pour s'introduire par une voie discrète et, profitant justement de cette distraction, parvenir à ouvrir les portes, permettant ainsi à tout ce beau monde de mener l'assaut. Le groupe où se trouvait Araki emmenait ainsi une troupe de soldats puisés dans les spécialistes de l'infiltration fortunéens et dans les mercenaires venus du sud que Peddyr avait amené avec lui. Le Kitsune lui-même n'apportait que ses propres compétences, mais celles-ci pourraient certainement faire la différence dans cette tâche particulière.

Il fut d'ailleurs envoyé en éclaireur, chose qu'il ne contesta guère, puisqu'il excellait en effet dans ce rôle. Il réduit instinctivement légèrement sa taille, utilisant sa capacité naturelle de maître transformiste à maîtriser totalement son corps, et repéra les lieux avec prudences. Certes, le passage était sensé être secret, mais rien ne disait que les nouveaux occupants n'en avaient pas découvert l'existence et qu'ils n'avaient pas pris des mesures... plus il s'enfonçait dans le tunnel, plus il avait d'ailleurs une mauvaise impression, qui le poussa à la prudence... avec succès d'ailleurs puisqu'en approchant prudemment il vit un petit poste de garde tenu par quatre hommes, deux archers et deux lanciers, apparemment. Un assaut frontal risquait fort non seulement de leur causer des pertes, mais encore de permettre à un ou plusieurs guerriers de s'enfuir, donner l'assaut... et ruiner ainsi totalement leur plan général.

Araki revint donc en arrière pour conférer avec le Duc et les autres. Il leur proposa un plan simple, qu'ils acceptèrent rapidement, la vitesse étant essentielle : plus ils s'attarderaient, plus ils courraient le risque d'être entendus et repérés par les gardes. Le plan était en effet fort simple : l'Arcane prenait la forme d'un petit animal, passait sans se faire repérer derrière les gardes, puis changeait à nouveau de forme pour prendre celle d'un monstre assez grand pour empêcher leur fuite. Non seulement il pourrait leur infliger des dégâts en attaquant par surprise, mais une fois qu'ils se seraient retournés vers lui pour gérer la menace, Peddyr et les autres pourraient les attaquer dans le dos à leur tour et ainsi, normalement, remporter assez vite la partie. Cela permettrait de minimiser les pertes de leur côté, mais également, si tout allait bien, d'éviter de donner l'alerte.

Le maître transformiste pris ainsi la forme d'un rat semblable à ceux qu'ils avaient déjà croisé dans le tunnel depuis leur arrivée, et se glissa sur le sol sans attirer l'attention des gardes qui, ennuyés, ne firent pas vraiment attention à une bestiole de plus. Il traversa ainsi leur camp sans mal puis, une fois de l'autre côté, à quelques pas à peine derrière eux de sorte à les mettre directement à portée une fois qu'il aurait pris son autre forme, le Kitsune repris son calme en une profonde respiration – enfin, une profonde respiration de rat, hein, ce qui au final ne brassait pas beaucoup d'air – et enclencha le sort suivant, fermant les yeux et visualisant une créature élémentaire, un Esprit de la Terre de grande taille. Il l'imagina sous une forme bestiale rappelant celle du renard, faites de pierre et de terre sableuse, avec de pesantes griffes de pierres notamment, qui pourraient lui permettre de faire les dégâts voulus.

Une fois la forme bien fixée dans son esprit, il ouvrit les yeux en relâchant la magie, et en une petite vingtaine de seconde, là où s'était trouvé un rat se situait à présent l'esprit de la terre qu'il avait visualisé. Sans prévenir, sans faire de bruit particulier, et sans d'ailleurs savoir si la transformation très rapide dans leur dos avait ou non déjà alerté les gardes, il ne perdit pas de temps et attaqua soudain, donnant un puissant coup de patte en direction de la tête de l'archer qui se trouvait le plus à l'arrière, dans le but de le mettre rapidement hors combat grâce à ses puissantes et pesantes griffes de pierre. Sous cette forme bestio-élémentaire proche du renard, il connaissait assez bien le corps qu'il devait mouvoir, ce qui lui permettrait, si tout se passait bien, de tirer pleinement profit de la puissance de cet être de pierre. Restait à espérer que tout fonctionne correctement, et aussi que Peddyr prenne rapidement les gardes à revers, même si, dans cette situation, il n'allait pas être évident pour eux de contourner une créature aussi massive que celle qu'il était devenue...
Spoiler:
 
Araki Yukinaga

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 703
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptySam 15 Déc - 15:52
Osami avait à dire à propos de ce que le duc avança dans une forme de monologue qu'il semblait apprécier. Elle se contenta donc d'abord de glisser calmement.

« Tout d'abord je précise que ce que je vais dire ne sont que des suggestions ou bien des précisions de ma part, à vous de considérer comment agir en fonction, après tout c'est vous qui allez principalement commander les troupes qui font faire la diversion et l'assaut, sauf si vous désirez éventuellement me déléguer des responsabilités supplémentaires malgré le fait que je viens tout juste d'arriver. » Ceci dit elle dit donc avec réflexion.

« Alors je n'ai rien à redire à votre stratégie en général, je vais juste soulever des points précis qui pourraient poser problème s'ils ne sont pas pris en compte. Il va falloir prendre en compte les éventuelles protections magiques que pourrait avoir la ville par exemple, je ne parle pas tant de murailles renforcées par magie que d'éventuelles champ de force magiques appliqués à des points précis ou des pièges de toutes sortes, du moins si ce ne sont pas des ensembles mécaniques plus complexes. Donc que nous ne tentions pas vraiment de forcer le passage sans connaître vraiment d'éventuelles surprises de ce genre n'est pas plus mal. Par contre, il va falloir aussi prendre en compte l'artillerie ennemi, que ce soit le fait qu'elle sera sans doute en hauteur, qu'il y aura probablement des canons, voir peut-être un mage ou deux de très hauts niveaux selon les mercenaires en garnison… »

« Il faudrait donc disposer des moyens solides ou magiques de protéger nos troupes si nous arrivons à portée de tir de l'artillerie ennemie qui aura sans doute elle-même une portée de tir supérieure à la notre grâce à l'avantage de la hauteur. Surtout concernant les scorpions qui j'espère seront enchantés ou très bien conçus, mais surtout protégés car un boule de canon risque sinon très vite de les abattre et de laisser ainsi les arbalétriers et fusiliers ennemis éventuels tout le confort nécessaire pour tirer depuis la protection de leurs murailles sans problème. Enfin, de toute manière mes troupes et moi allons essayer de nuire à leur artillerie, surtout celle montée sur les tours, mais la prudence veut que même si nous faisons cela dans le cadre de la diversion, ça risque d'être long et difficile car ils vont sans doute tenter de nous abattre dans le processus. Il sera donc nécessaire que je saisisse une occasion propice vous comprendrez, sinon je risque plus d'envoyer mes hommes à la mort qu'autre chose. Par contre, l'idée de faire attention à une poterne éventuelle ne semble pas bête, car vu la taille de la cité il est probables qu'ils n'ont pas qu'une seule entrée même si nous allons attaquer la principale… Quoiqu'il en soit voilà mes remarques, espérons quoiqu'il en soit que nos alliés arriveront comme convenu à nous ouvrir le passage, sinon nous allons devoir improviser. » Ce qui évidemment, ne serait ni agréable, ni économie en vie sans doute, surtout s'ils devaient venir en aide à leur allié coincé au milieu d'une cité hostile, rien de souhaitable en somme.
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 847
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyDim 16 Déc - 19:24
*Intervention pnj*

*Le duc Drake*

Le retour d'un disparu Bsf6

On disait qu'il avait du sang de dragon dans les veines, mais le duc Drake se fichait bien de ses origines mi dragoniques en vérité, le seul avantage qu'il en avait véritablement tiré au cours de sa longue existence était de pouvoir vivre des siècles, des siècles de mercenariat qu'il avait concrétisé en devenant duc de ces terres, et évidemment il espérait que ce n'était là qu'un début, même si en vérité il espérait actuellement surtout pouvoir vendre ce territoire au plus offrant possiblement et pouvoir réintégrer la vie de mercenaire par la suite, mais ce en ayant si possible assez d'argent pour pouvoir fonder une compagnie qui deviendrait à terme légendaire…

Mais en attendant qu'il puisse le faire, il devait gérer ces terres et bien si possible pour en tirer quelque chose et qu'est-ce qu'il avait appris il y a seulement quelques heures ? Qu'une force d'invasion venait attaquer sa cité ? Autant dire qu'il avait convoqué les deux généraux mercenaires sous ses ordres pour qu'ils se mobilisent correctement…

Aldemar de Griveron, un général humain qui était un véritable tyran envers ses hommes, mais qui avait su gagner lors de sa carrière victoires sur victoires, la discipline qu'il imposait à ses troupes, mais aussi la peur qu'il suscitait par ses harangues et démonstrations violentes étaient telles que même si ses soldats le détestaient, ils lui étaient dévoués corps et âmes en sachant que la richesse et la gloire qui était leur venait en grande partie de ses compétences. Avec un officier comme lui aux ordres des troupes d'infanterie, les soldats tiendraient la ligne jusqu'à la mort espérait le duc.

Le retour d'un disparu 1n3e


Et Aranïm d'Estaria, une chevalière elfique, une grand commandante de cavalerie, une brave certes orgueilleuse et têtue, mais qui était connue pour son héroïsme et pour posséder un honneur bien rare pour une duchéenne. Les cavaliers lourds sous ses ordres lui étaient eux aussi dévoués corps et âmes, mais pas pour les mêmes raisons. Ils voyaient aussi bien en elle un exemple qu'une mère, autant dire que même si elle ne commanderait pas beaucoup de troupes, elle resterait un atout pour le duc drake…

Le retour d'un disparu P8j8

« Aldemar et Aranïm. » Dit alors le duc qui accueillait les deux généraux à l'entrée du palais ducal dont il sortait en présence de son escorte lourdement équipée… Il regardait alors les deux généraux qui semblaient d'humeur combattive et leur dit simplement.

« Je compte sur vous en ce jour, pourfendez ces chiens et gloire et richesses seront votre. Aldemar comme je te l'ais promis je te nommerai enfin comte et toi Aranïm tu te couvriras d'honneur en ce jour par ton héroïsme, sur ce je vous laisse gérer votre stratégie chacun de votre côté, pour ma part je vais me préparer aussi à faire bon accueil à nos ennemis si jamais ils venaient à arriver au niveau du palais... » Et sur ces paroles les deux généraux silencieux prirent congés, mais sans doute pas pour longtemps, car les tambours de la guerre allaient bientôt se faire entendre, ainsi que le fracas des lames et les râles d'agonies...
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 298
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyLun 17 Déc - 11:29
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de magie de combat d'Araki : Jet numéro 1
Arts martiaux niveau virtuose : Réussite de base à 85 ou moins
Puissance de la forme prise +10
La réussite est donc fixée à 94 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test d'esquive de l'archer : Jet numéro 2
Vivacité niveau champion : Réussite de base à 55 ou moins
Surprise -10 en réussite normale, +5 en échec critique
La réussite est donc plafonnée à 45 ou moins
Échec critique = 90 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 298
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyLun 17 Déc - 11:29
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :
Le retour d'un disparu 1010  Le retour d'un disparu 1010

--------------------------------

#2 'Unité' :
Le retour d'un disparu 312  Le retour d'un disparu 312

Conséquences du résultat :

La griffe de pierre du kitsune transformé s'abat sur le crâne d'un pauvre archer prit par surprise et seulement protégé par une cagoule de maille, celui-ci s'effondre alors au sol lourdement et il est probable qu'il n'ait pas survécu à l'attaque... Ne laissant plus que 3 soldats ennemis dans l'avant posté improvisé.
Otmar Ehrlich Deffarès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2627
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyJeu 20 Déc - 17:03
Peddyr avait acquiescé à la remarque du Duc Masqué. Il était vrai que s'il s'engageait trop vite dans les tunnels, il risquerait de se retrouver sans soutien extérieur, c'est à dire que les troupes adverses tomberont sur lui et ses alliées pour les massacrer. Pour le peu que le vieux combattant s'en rappelait, les souterrains n'étaient pas courts non plus, et pour peu qu'il n'y ait pas d'adversaires, tout devrait être dans la synchronisation des opérations. Mais pour Federico, c'était surtout pour pas qu'on ne gâche l'instant théâtral qu'on lui permettait d'organiser. Peddyr lui devait largement cela. Donc, il devra veiller à ne pas arriver trop en avance.

Et donc, une fois arrivés à l'entrée du souterrain, et comme cela avait été convenu, Araki prit les devants pour user de ses compétences de transformistes pour aller reconnaître l'avant du souterrain,qui était d'office sombre ; au plus loin que pouvait se porter le regard humain sans torche. Araki passa alors à l'action, en commençant par prendre une taille plus petite et partit en aval. Et le groupe n'eut pas longtemps à attendre pour voir le mage revenir et faire son rapport. Savoir que plus loin se trouvait un genre d'avant-poste ne surprit guère le Duc en revenir. Même si leur nombre n'était pas impressionnant, il suffirait d'un seul pour lancer l'alerte.

Araki proposa un plan simple : on devait vite remédier à la situation de ses hommes, car plus le temps passerait et plus leur tentative de surprise se perdrait. . Bien qu'il y avait deux hommes en armures intermédiaires et deux archers, il n'y avait aucune raison de prendre des gants avec eux. Ils obéissaient à celui ou ceux qui avait pris d'assaut sa cité il y a deux décennies, il n'y aura pas de clémence pour eux...Peddyr murmura ses ordres aux hommes qui le suivaient, pendant qu'Araki repartit devant, pour passer en premier à l'action. On usera des épées, car même si le souterrain n'était pas bien large, il ne voulait pas courir le risque de toucher Araki avec des projectiles. Et doué comme il était, au pire des cas, il saura rattraper tout fuyard tentant de fuir l'avant poste. Aucun ennemi ne devait survivre dans tous les cas.

Peddyr et ses hommes approchèrent en demeurant dans l'ombre et dans le silence, jusqu'à entrevoir les adversaires, qui réagirent à l'attaque surprise de l'Arcane. Ce dernier s'attaquait déjà à un archer. Et Peddyr partit en premier à l'offensive. Bien qu'il était en tête de ligne pour toute l'attaque générale, il ne tenait pas à demeurer en simple spectateur. Après tout, ses alliés étaient venus l'aider à reconquérir son Duché. Il estimait avoir sa part à apporter dans le conflit qu'il avait ''instillé''. Et puis, il était mercenaire, il avait toujours combattu. Maintenant qu'il était redevenu le Duc Théros, il ne perdait pas ses vieilles habitudes.

Peddyr Thelrand

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 252
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyJeu 27 Déc - 19:00
Tout était dit, les précisions, suggestions et ajustements de dernières minutes avaient étés mis en place, et bien vite, l'on pu se mettre en marche. Et quel marche ma foi ! L'un des centre d'intérêt de tout stratège lorsqu'il s'en va en guerre se trouve être ironiquement la capacité à inspirer la terreur chez ses adversaire. Cela peut se faire via divers moyens et procédés, que ce soit simplement avec les on-dit et la réputation, des actes tout à faits innommables accomplis par des individus précis, ou bien même par la mise en place d'une situation impliquant un rapport de force très désavantageux. Une façon très simple d'illustrer ceci consiste généralement à démontrer un cas de surnombre important. C'est là tout l'intérêt d'adversaires terrés dans une position défensive surélevée. Du haut de leur perchoir, ceux ci peuvent voir ce qui arrive et se trame à des lieux à la ronde, et c'est encore plus vrai lorsque le contrebas est une vaste plaine. Lorsqu'il fallut pénétrer dans celle ci, ce fut conformément à ce qui avait été planifié les 3/4 qui se dirigèrent vers la position où l'on allait établir le camp de siège. En effet, le quart restant était demeuré en retrait, à l'abri des regards grâce à quelques collines et positions rocheuses obstruant la vue des défenseurs, ceux ci aurait dès lors la tâche de flanquer les fortifications adverses une fois toute l'attention sur eux. Car après tout, attendre simplement que l'on se faufile à l'intérieur pour ouvrir la porte n'était pas acceptable, aussi même à l'extérieur il fallait être un tant sois peu sérieux et frapper aux endroits les plus faibles, où l'attention était relâché.

Mais laissons ceci de côté pour l'instant et revenons en à la force principale, celle ci pénétra en faisant grand bruit, un vaste nuage de poussière s'élevait sur son passage, cavaliers, et chariots en grand nombre menaient l'ensemble, tandis que quelques colonnes d'Infanterie ne pouvant pas prendre place au sein des "véhicules" suivaient. Ajoutons à cela que quelques mages s'amusaient à amplifier ce nuage de manière indécente, et l'on pouvait croire à merveille qu'il y avait bien plus de monde que dans les faits. Et pour ne point rester sur ceci, l'ost commença à installer son camp de siège autour d'une Tour dominant le carrefour en bas de la montée vers la place forte, de tel manière, en occupant celle ci ils pourraient eux aussi guetter les alentours, et garder un oeil sur les éléments anormaux éventuels des lieux, en plus d'avoir déployé plusieurs groupes de Cavaliers ça et là et de gens d'Esperanza afin de ratisser la région et s'assurer qu'aucun invité surprise ne viendrait s'essayer au métier de forgeron en utilisant les murs de la citée comme enclume. D'autre part, avec la rivière dans le dos des assiégeant, tout ceux qui voudraient éventuellement s'inviter aux festivités auraient toutes les peines du monde à lancer un assaut correct, le pont adjacent au carrefour étant le seul moyen de la traverser à de lieux à la ronde. Bientôt, une mer de tente commença à s'étendre, les divisions logistiques qui suivaient sans cesse les armées avaient installés quelques ateliers de campagnes et s'affairaient à monter l'arsenal de siège tandis que quelques officiers inspectaient leurs compagnies ça et là afin de s'assurer que chacun soit prêt pour le début des hostilités. Enfin, quelques autres s'affairaient à ériger des palissades ça et là, d'autres tours de fortunes et divers autres terrassements, tant et si bien que les lieux en fin de compte furent bien plus grand que nécessaire, bien évidemment ceci était un effet voulu, accessoirement, l'on avait même installé des leurres, des mannequins de bois et de paille sur lesquels l'on avait mis casques dépassant par endroits et affublés de lances. Comme dirait le Duc de Fortuna par ailleurs, quand on fait une mascarade, on la fait sérieusement et jusqu'au bout. Même les gonfalons flottant fièrement au grès du vent et les divers blasons que l'on pouvait contempler afin de savoir qui se trouvait sur place avaient étés "gonflés en terme d'effectifs". Des compagnies mercenaires par ci, quelques barons et comtes par là. Tout était fait afin de tromper les forces retranchés.

Voilà qui conclue cette légère introduction. Venons en désormais au moment que chacun attends. Le début de la grande diversion !
Comme cela a déjà été répété plus d'une fois, il s'agissait là de l'assaut frontal qui devait toutefois paraître un tant sois peu sérieux afin de focaliser l'attention sur celui ci. C'est pour cela que des béliers, renforcés avec divers matériaux se voyaient poussés par quelques troupes d'infanterie, tandis qu'à leurs côtés, mantelets et chat progressaient en harmonie afin d'éviter les fourberies des tireurs, sous et derrière ceux ci, les forces allié pourraient s'abriter et éviter les pertes inutiles. Par ailleurs, ceux ayant la charge de s'occuper de la première ligne n'étaient point dépourvues de moyens afin de survivre, que ce soit par leur constitution, leur force de manière générale mais aussi leurs armures assez résistantes ainsi que des boucliers. Et au cas où l'artillerie adverse donnerait de la voix, l'on avait même dépêchés quelques mages spécialisés dans le domaine de la terre afin qu'il puisse sculpter des défenses pour intercepter les boulets de cannons et autres projectiles de taille conséquentes, ce sur les suggestions de la duchesse de Sarrasi concernant la magie. Ainsi était la première vague. La seconde qui devait suivre, s'élançant une foi une certaine distance parcouru par la première, comportait cette fois ci les tireurs, ainsi que l'artillerie assiégeante elle même accompagnée des corps du génie, la logistique, qui avait pour tâche d'installer l'équipement et de rendre celui ci fonctionnel au plus vite grâce à leur talent dans le domaine ainsi qu'à leurs connaissances, nous parlons là entre autres des cannons (Ceux mentionné par Peddyr principalement) ainsi que des scorpions qui en eux même étaient plus facile à transporter et déployer que des catapultes voir des trébuchets et toute autre machinerie qu'elle qu'elle soit. Ceux ci auraient d'ailleurs tout loisir de frapper de manière efficace la soldatesque sur les remparts voir même de viser les ouvertures sur ceux ci ainsi que sur les tours afin avec un peu de chance de faire taire l'équipement adverse dissimulé à l'intérieur.  Enfin, venait le Comte de Forenza et ses exécuteurs, ceux ci, encastrés dans leur lourdes armure n'avaient pas grands chose à craindre venant de la plupart des tireurs ennemis, bien que quelques tirs bien placés leurs feraient assurément du tord. Leur tâche à eux consistait à se déployer en plusieurs formations afin d'une part de maintenir la ligne de front en prévenant les sorties éventuelles de la porte principale, d'autres ensuite se trouvaient sur les flancs dans le cas où des poternes laisseraient émerger des troupes, et les autres demeuraient non loin des armes de sièges alliés, sait-on jamais au cas où quelques malandrins arriveraient à les atteindre. Quelques corps d'infanterie, des piquiers notamment demeuraient encore en bas de la montée, et ouvraient l'oeil de tel façon à se mettre en mouvement en cas de sortie de cavalerie par là encore d'éventuelles poternes, non loin, des cavaliers eux aussi n'ayant pas mis pied à terre afin de participer à l'assaut par la montée demeuraient en retrait, en cas d'imprévu là encore disait le duc Federico...

Mais concluons donc la description de ce qui allait devenir un chaos généralisé en mentionnant la troisième vague, cette fois ci, c'était les portes-échelles qui avanceraient, afin d'offrir un moyen au plus braves de s'illustrer et de tenter de causer du tord aux forces sur les remparts à grands coups d'épées. Et surtout pour paraître sérieux dans la volonté de prendre cette ville. Les autres corps d'infanterie sans affiliations qui attendaient en bon ordre en bas, passeraient ainsi tour à tour sur la montée afin sois de gagner les échelles, sois de remplacer les forces tombés plus haut. L'idée était ainsi de maintenir un flux constant et régulier et donc une pression sur les défenseurs, tout en limitant les pertes d'une certaine manière. Vous l'aurez compris. Et le duc de Fortuna ? Eh, il supervisait le tout depuis le bas de la montée, trônant sur un superbe palefroi albâtre entre deux formations de piquiers, longue vue en main et contemplant en temps et en heure ce qui se tramait, donnant quelques instructions de temps à autres afin d'assister ses commandants.


Légères précisions afin de se rendre compte de quelques paramètres:
 
Légende:
 

Musique de Circonstante:
 
Federica Di Fortuna

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 30/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyVen 28 Déc - 20:13
Les lois de la physique étaient parfois cruels avec les pauvres mortels soumis à ses caprices, et même si l'archer sembla réagir remarquablement rapidement pour un homme dans sa position, il était tristement vrai pour lui qu'un bon réflexe et une cagoule de maille ne peuvent vous sauver d'une gigantesque griffe de pierre vous arrivant dans le crâne. L'attaque d'Araki fut aussi soudaine que mortelle, et le pauvre archer s'effondra rapidement au sol. Dans le même temps, alors que les alliés de l'Arcane de l' Éducation – bien loin de son domaine éducatif, il était vrai – chargeaient sans tarder, le reste des gardes devait se remettre en un instant de sa surprise de voir leur morne veille rompue par une attaque surprise... venue de leur dos, c'est à dire de l'endroit qu'ils n'étaient justement pas sensé surveiller. Bien des hommes de peu d'expérience auraient alors pu paniquer ou rester sur place. D'autres, dans ces contrées où les épées se louaient et où la fidélité s'achetait, auraient pu être tentés de se rendre.

Mais visiblement les soldats postés ici étaient de qualités, et pas du genre à paniquer facilement, assez expérimentés pour ne pas paniquer, et assez lucide, ou cynique, question de point de vue, pour ne pas tenter de se rendre face à un ennemi qui n'avait pas manifesté l'intention de les faire prisonnier très clairement, il était vrai. Ils choisirent donc de tourner le dos à ceux qui tentaient d'envahir le tunnel et leur poste de garde pour plutôt se tourner vers la menace apparemment magique qui venait de surgir derrière eux. Ainsi, courageusement – ou stupidement, selon le point de vue de chacun – les deux guerriers tentant de s'engager contre lui alors que l'archer survivant, lui, essayait de se faufiler entre ses pattes pour tenter de s'enfuir.

En un éclair, Araki choisi de plutôt se préoccuper de celui qui pourrait donner l'alerte que des deux autres, et de prioriser le fait de l'éliminer. Profitant donc que l'archer ne soit pas en garde, mais bien en train de tenter de fuir le combat, le Kitsune transformé en monstre géant de pierre donna un nouveau puissant coup de griffe sur sa cible, espérant ainsi profiter de l'opportunité pour régler le problème d'une fuite éventuelle et, donc, d'une mise en alerte des forces de défense de la cité. Il ne tenta rien contre les deux guerriers qui chargeaient, sinon une parade de ses griffes de pierre peut-être, s'il en avait le temps en plus de l'assaut sur l'archer, comptant sur le fait qu'ils n'auraient probablement rien en stock permettant de vraiment blesser un monstre élémentaire comme celui qu'il était devenu, et comptant sur les autres membres du groupe pour ensuite finir ces guerriers qui, en plus, n'étaient même pas focalisés vers eux.
Araki Yukinaga

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 703
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptySam 29 Déc - 20:16
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

Test de de combat d'Araki : Jet numéro 1
Arts martiaux niveau virtuose : Réussite de base à 85 ou moins
Puissance de la forme prise +10
La réussite est donc fixée à 94 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test d'esquive de l'archer : Jet numéro 2
Vivacité niveau champion : Réussite de base à 55 ou moins
Difficulté à esquiver une attaque quand on rampe, -20 en réussite normale, +5 en échec critique
La réussite est donc plafonnée à 35 ou moins
Échec critique = 90 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test d'attaque des guerriers : Jet numéro 3
Combat niveau champion : Réussite de base à 55 ou moins
Grosse taille de la cible +10
-15 grâce aux talents d'Araki
La réussite est donc fixée à 50 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test d'art de la défense d'Araki : Jet numéro 4
Art de la défense niveau adepte : Réussite de base à 35 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 298
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptySam 29 Déc - 20:16
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :
Le retour d'un disparu 5010  Le retour d'un disparu 9010  Le retour d'un disparu 5010  Le retour d'un disparu 6010

--------------------------------

#2 'Unité' :
Le retour d'un disparu 012  Le retour d'un disparu 612  Le retour d'un disparu 112  Le retour d'un disparu 612

Conséquences des résultats :

En tentant d'esquiver le coup de griffe, l'archer malheureusement pour lui met sa gorge sur la trajectoire du coup, l'attaque lui tranche alors la carotide, mais au moins le tue assez vite pour qu'il ne ressente presque pas de douleur.

Les guerriers quant à eux ne sont certes pas dotés d'armes enchantées, mais ont des armes secondaires utiles contre les adversaires en armure, des marteaux de guerre à une main qu'ils dégainent... Mais, probablement à cause de la pression et du stress, n'arrivent pas à en user efficacement.

Malheureusement, cela ne leur suffit pas pour dégager le passage et s'échapper, ils sont donc vite encerclés par les troupes de Peddyr faisant enclume avec Araki et pourfendus...
Otmar Ehrlich Deffarès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2627
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyLun 31 Déc - 22:11
*Intervention pnj*

*Le duc Drake*

Le retour d'un disparu Bsf6

Le problème quand comme les assaillants l'on prend autant de temps pour préparer les choses, c'est que les défenseurs aussi ont du temps, beaucoup de temps pour en faire de même. Par exemple outil pratique pour un duc, des mages transformistes capables en se transformant en oiseau ou créatures discrètes tels des insectes de faire une reconnaissance rapide, ainsi il n'ignorait absolument rien des troupes qui tentaient de le flanquer, il ne savait pas après quel était le nombre exact des assaillants, mais il savait qu'il faudrait accueillir un ost de taille moindre qui tenterait de les prendre en traître et donc avait fait part de l'information à ses officiers. Restait donc maintenant à leur faire bon accueil…

Mais pour le reste, il laissait ses officiers faire, ils étaient compétents après tout et en avaient vu d'autres, lui qui observait les choses depuis les hauteurs du palais n'interviendrait donc personnellement que s'il s'avérait que leurs adversaires passaient les murailles. Après tout, ces idiots oubliaient une chose pour ainsi attaquer témérairement sa cité, un duc qui avait prit le pouvoir par la force n'était guère un officier de peu de valeur. Qu'ils soient bien plus nombreux qu'eux ou non ne l'intimidait pas, il voulait entrer dans la légende après tout. Et si pour cela il fallait défendre son acquisition temporaire de façon farouche et sanglante, c'était tout à fait acceptable. Mais en attendant… Il verrait bien si ces idiots méritaient qu'il daigne les recevoir lui-même, après tout ses subordonnés aussi n'étaient point incompétents.

*Le terrible*

Le retour d'un disparu 1n3e

« De quoi avez vous peur bande de pleutres ? Ils sont plus nombreux que nous et alors ? Vous voulez votre paye ? Quoique vous vouliez, s'il y a une chose que vous ne désirez pas, c'est ma colère et subir mon ire ! Nos ennemis ne sont rien par rapport à moi ! Tant que je serais debout, la victoire est notre, et surtout, il n'y a que moi qui doit vous terrifier par ici ! Est-ce compris ? » Invectivait Aldemar avec son ton le plus intimidant et fervent aux troupes proches et sur les remparts. Et celle-ci en l'entendant, le trouvaient très convainquant, il y avait disons quelque chose en lui… Qui faisait qu'on avait pas envie de le contrarier, encore plus qu'on avait pas envie d'affronter un duel un chef de guerre orc maniant une lourde hache. Il avait ce regard devant lequel on ne pouvait que baisser les yeux sauf si l'on avait pas une volonté immense et une voix qui faisait plus trembler que la foudre.

Oui, les soldats qui allaient défendre la cité avaient bien plus peur de lui au final que de tout ce que le monde pourrait leur envoyer… Ils tiendraient bon et ne flancheraient pas tant qu'il serait là, car sous son regard accusateur et sévère ils n'oseraient pas faire preuve de faiblesse.

Et quand ils ne le craignaient pas, ils le respectaient au moins, comme les terribles taureaux dorés, ces orcs lourdement armurés, ils n'étaient certes que quelques dizaines, mais nul doute qu'ils mèneraient la vie dure à tout les assaillaient qui attaqueraient les remparts, mais seraient aussi de véritables plaies à tuer. Ou aussi, les yeux d'aigles, cette terrible compagnie d'arquebusiers, certes ils n'étaient qu'une cinquantaine donc qu'une fraction des forces défensives, mais ils avaient les meilleurs armes à poudre que les Duchés peuvent offrir, certaines plus terribles que les arquebuses et qui n'étaient surpassées que par celles Akkatoniennes. Ils sauraient faire parler le plomb et tuer à distance les assaillants si nécessaires.

Mais quoiqu'il en soit, lui était là, non par sur les remparts car il restait un homme prudent même si effrayant, mais assez proche pour qu'ils sentent tous sa présence… Et que la peur, celle qu'il leur inspirait, soit la meilleure des motivations… De plus, il avait concocté un petit plan avec Aranïm qui sans doute perturberait bien leurs ennemis pensa t-il en voyant les mercenaires azuriens s'envoler et des petites catapultes envoyer les bombes de fumées par dessus le rempart…

*La glorieuse*

Le retour d'un disparu P8j8

Aranïm avait donc décidée de tenter une sortie malgré tout, le plan étant étrangement de le faire au moment où cela paraissait le plus risqué et pourtant... Avec les bonnes astuces aussi bien techniques que magiques, mais aussi des azuriens qui lâcheraient des bombes en plein vol rapidement avant de s'enfuir juste après, il y avait probablement moyen de faire passer ses cavaliers lourds et ses arbalétriers montés avant qu'il ne soit trop tard. L'objectif était donc simple, profiter de la diversion non pas pour charger les troupes ennemis, mais pour passer. Ensuite, ils seraient une épine plantée dans le dos ces derniers qui seraient obligés de leur consacrer des ressources pour se protéger de leurs assauts. C'est ainsi que les portes principales s'ouvrirent soudainement et que sans attendre les cavaliers surgirent, ce alors que la fumée générée par les bombes gênerait les assaillants qui auraient été là pour les intercepter normalement. L'objectif ? Infliger quelques pertes si possible, mais surtout s'extraire du siège pour pouvoir par la suite harceler les troupes ennemis par l'arrière ou s'en prendre aux détachements qu'elles avaient mis en patrouille dans les environs.
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 298
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyMar 1 Jan - 20:01
Intervention MJ :

Jets de dé :

Lisez les lancers de gauche à droite, les chiffres du haut sont les dizaines, ceux du bas les unités.

(Notez que les détails comme les actions des personnages joueurs, des pnjs antagonistes et des troupes précises d'élites, ainsi que les actions précises qu'elles commettent peuvent apporter des bonus ou malus. Sachez aussi que les stratégies employées par les pnjs ennemis et leurs variations selon la situation seront décidées avant le début de chaque tour et révélées seulement à la fin de ces derniers, ce par souci d'équité. Sachez aussi que certains jets peuvent s'influencer entre-eux)

(Notez sinon que ce n'est pas un confrontation classique, considérez que l'important n'est pas forcément de faire toujours mieux que l'adversaire pour gagner, mais de briser celui-ci plus rapidement qu'il ne vous brise par vos réussites. Les défenseurs devant faire fatalement plus de dégâts aux attaquants pour cela, mais ayant donc aisément plus de bonus à leurs jets.)

Test de charisme de Fortuna : Jet numéro 1 (83)

Charisme niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test d'intimidation d'Aldemar : Jet numéro 2 (07)

Charisme niveau légende : Réussite de base à 94 ou moins
Infériorité numérique -10
+10 en réussite et +5 en réussite critique grâce aux talents
Échec critique = 97 ou plus
Réussite critique = 9 ou moins

Test de combat de l'infanterie défendant les murs : Jet numéro 3 (94)

Combat moyen niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
+10 car en défense sur les murs
La réussite est donc plafonnée à 75 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat de l'infanterie attaquant les murs : Jet numéro 4 (83)

Combat moyen niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
-20 car attaque des murs avec des échelles
Surnombre +10
La réussite est donc plafonnée à 55 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de tir des tireurs sur les murs : Jet numéro 5 (19)

Archerie moyenne niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
+10 grâce aux troupes d'élites
+10 car en hauteur
La réussite est donc plafonnée à 85 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat des tireurs attaquants : Jet numéro 6 (30)

Archerie moyenne niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
+10 grâce aux troupes d'élites
-20 car ennemis retranchés derrière des murs
Surnombre +10
La réussite est donc plafonnée à 65 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat de l'artillerie des défenseurs : Jet numéro 7 (63)

Logistique niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
La réussite est donc plafonnée à 65 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat de l'artillerie des attaquants : Jet numéro 8 (18)

Logistique niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Ennemis retranchés derrière des murs -20
Surnombre +10
La réussite est donc plafonnée à 55 ou moins
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat de la cavalerie des défenseurs : Jet numéro 9 (28)

Équitation moyenne niveau prodige: Réussite de base à 75 ou moins
Bonus et malus dépendants de l'action des azuriens et de la réussite de l'artillerie des défenseurs à son jet, ainsi qu'en partie celle des tireurs
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de harcèlement des Azuriens : Jet numéro 10 (55)

Agilité moyenne niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
L'action est influencée par la réussite ou non des tirs des tireurs attaquant, mais aussi de la réussite ou non des tirs des tireurs défenseurs et de l'artillerie des défenseurs
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat de l'infanterie censée repousser la cavalerie : Jet numéro 11 (42)

Combat moyen niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Troupes d'élites partielles + surnombre partiel = +10
Prévoyance +20
Malus dépendants de l'action des azuriens et de la réussite de l'artillerie des défenseurs à son jet, ainsi qu'en partie celle des tireurs
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat de la cavalerie volante des attaquants : Jet numéro 12 (78)

Équitation moyenne niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Prudence + 10 (mais réduction des conséquences d'une réussite)
Défenses ennemis en bon état -10
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat des mages défenseurs : Jet numéro 13 (47)

Magie moyenne niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins

Test de combat des mages attaquants : Jet numéro 14 (27)

Magie moyenne niveau maître : Réussite de base à 65 ou moins
Aucun bonus ou malus situationnel
Échec critique = 95 ou plus
Réussite critique = 4 ou moins
La Main du Destin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 298
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyMar 1 Jan - 20:01
Le membre 'La Main du Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :
Le retour d'un disparu 8010  Le retour d'un disparu 013  Le retour d'un disparu 9010  Le retour d'un disparu 8010  Le retour d'un disparu 1010  Le retour d'un disparu 3010  Le retour d'un disparu 6010  Le retour d'un disparu 1010  Le retour d'un disparu 2010  Le retour d'un disparu 5010  Le retour d'un disparu 4010  Le retour d'un disparu 7010  Le retour d'un disparu 4010  Le retour d'un disparu 2010

--------------------------------

#2 'Unité' :
Le retour d'un disparu 312  Le retour d'un disparu 712  Le retour d'un disparu 412  Le retour d'un disparu 312  Le retour d'un disparu 912  Le retour d'un disparu 012  Le retour d'un disparu 312  Le retour d'un disparu 812  Le retour d'un disparu 812  Le retour d'un disparu 512  Le retour d'un disparu 212  Le retour d'un disparu 812  Le retour d'un disparu 712  Le retour d'un disparu 712

Conséquences des résultats :

-Alors que Fortuna n'inspire pas forcément beaucoup plus ses troupes que d'habitude pour une raison ou une autre, il n'en est pas du tout de même pour Aldemar. Ce dernier a à peine finit d'haranguer ses troupes que celles-ci hurlent en chœur d'enthousiasme guerrier avant de répéter à voix haute et à tue tête pendant une trentaine de secondes "Aldemar, Aldemar, Aldemar !". Et suite à cela, elles reprennent l'affrontement avec un enthousiasme terrible... (Le résultat de leurs jets est ainsi réduit de 10 grâce à la réussite critique et le résultat nécessaire pour réussir augmenté de 10.)

-Il semblerait par contre que les mages des deux armées se montrent assez efficace, même si ceux de l'armée attaquante un peu plus que ceux de l'armée des défenseurs, autant pour réduire les pertes par des sorts que pour en infliger du côté ennemi. (Une quinzaine de morts chez les défenseurs, 12 chez les assaillants, le tout parmi les tireurs)

-C'est ainsi que la bataille débute et que les tireurs aussi bien défenseurs qu'attaquants s'appliquent à tuer le plus possible d'ennemis, malheureusement là où les tirs des attaquants arrivent à infliger honorablement une dizaine de morts environ (9-10 ennemis mis hors combats, surtout des tireurs et 1 soldat d'infanterie), ceux des défenseurs sont plus prolifiques. Nombre ainsi de troupes, même quelques unes blindées parmi l'armée attaquante périssent sous leurs tirs, la progression des béliers est même assez gênée. (une quarantaine de morts, dont 3 parmi les troupes blindées).

-La bataille qui a lieu sur les murs ensuite est heureusement plus égale, dans le sens que seulement quelques pertes sont infligées de chaque côté car la bataille semble s'y transformer en une sorte de bourbier. Les attaquants ont du mal à monter sur les murs, mais les rares montant dessus arrivent à tenir en faisant preuve de beaucoup de prudence, ce qui fait que seulement une douzaine de morts sont infligés dans le rang des attaquants lors de l'assaut par l'échelle et quelques uns chez les défenseurs.

-Par contre du côté de l'artillerie, celle des défenseurs a du mal à bien faire porter sa voix, elle ralentit en effet la progression des béliers et tue environ quelques troupes ennemies en plus d'envoyer des fumigènes devant les portes ce qui aidera les cavaliers, mais les tirs bien synchronisés des artilleurs de l'armée ennemie la gêne assez pour qu'elle ne soit pas plus efficace, tuant une dizaine de soldats sur les remparts et infligeant plusieurs pertes parmi les cavaliers lourds lors de la sortie.

-Les azuriens d'ailleurs certes n'arrivent à lancer que quelques fumigènes avant de devoir se replier pour ne pas subir trop de pertes face aux tirs des soldats de Fortuna, mais cela suffit finalement à la cavalerie pour faire ce qu'elle désire faire. Certes elle subit ainsi des pertes notables même si pas graves non plus (8 cavaliers hors combat au total sur une cinquantaine) mais celle-ci en plus d'infliger plus d'une vingtaine de pertes parmi l'infanterie aux ordres de Fortuna, arrive à passer et ainsi à s'extirper su siège, ce qui évidemment risque d'être désagréable par la suite pour l'armée attaquante...

-De même malheureusement, la cavalerie lourde de Sarrasi après avoir perdue un griffon et son cavalier suite à une tentative trop audacieuse au début de la bataille, se montre très prudente et n'arrive donc pas à saisir d'opportunité pour nuire à l'artillerie ennemi.
Otmar Ehrlich Deffarès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2627
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyMer 2 Jan - 19:28
La bataille débutait sous des auspices inquiétants. On était loin de la défaite ou de la victoire pensa Osami, mais les pertes risquaient d'êtres lourdes s'ils l'emportaient, très lourdes même, du moins s'ils étaient obligés de prendre la cité ainsi et que leurs alliés n'arrivaient pas à leur ouvrir le passage. Pour sa part en tout cas elle voulait économiser la vie de ses hommes en voyant que les défenses ennemis étaient en bien trop en bon état pour pouvoir se permettre de tenter de s'en prendre directement à l'artillerie, mais heureusement elle eut une idée qu'elle savait risquée.

Elle dit donc évidemment aux troupes sous ses ordres de se préparer à tenter un nouvel assaut. Elle avait une idée qui pourrait disons les aider dans leur prochaine tentative, elle incanta donc rapidement pour se transformer en un élémentaire de lumière de grande taille. Pourquoi ? Évidemment pas pour aller attaquer l'ennemi sous cette forme, elle se doutait sinon qu'elle serait une cible parfaite et très vulnérable… Mais plutôt pour faire office de second soleil en quelque sorte, un second soleil bien situé en hauteur qui tâcherait de gêner la vue des défenseurs qui voudraient tirer vers le haut…

En somme, elle désirait gêner la vue des tireurs ennemis en se tenant assez proche pour qu'ils ne puissent viser efficacement les cavaliers griffons qui en profiteraient pour mener une nouvelle attaque, mais aussi en se tenant assez loin pour ne pas être elle-même trop facile à toucher. Certes il fallait des armes particulières ou de la magie pour s'en prendre à un élémentaire de lumière et il serait plus difficile de la viser vu qu'elle tenterait de les éblouir et serait en hauteur, mais elle se tenait tout de même prête à esquiver toute attaque qui la viserait. Le seul souci par contre du stratagème c'est que les archers et tireurs qui abandonneraient l'idée de viser les griffons se concentreraient sur les troupes au sol, mais si l'artillerie des défenseurs venait à être davantage détruite, ce serait de tout manière pour le mieux... Et ensuite, elle aviserait quoi faire, mais pour l'instant, elle essayait donc surtout de s'économiser, après tout la bataille ne faisait que débuter et surtout pour elle ça ne restait qu'une diversion, il serait donc temps de vraiment entrer en scène de manière fracassante après...






Sort utilisé :

Spoiler:
 
Osami Nakajima

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 847
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu EmptyMar 8 Jan - 17:52
Les gardes de l'avant poste souterrain furent rapidement occis et ils ne restaient plus d'eux que des corps refroidissant déjà sur le sol rocher du couloir. Peddyr leur jeta à peine un regard, essuyant sa lame sur l'un des cadavres pour en retirer le sang. Ces hommes avaient choisi leurs camps, ils n'avaient subi que le jeu du Destin. En même temps, Peddyr n'avait pas laissé d'alternative, ne leur proposant pas une seule fois la reddition. Dans ce combat, retrouver ses terres était trop important pour jouer de pitié à l'égard de l'ennemi. Et dans un conflit ducal, les traîtrises étaient toujours présentes, quand on laissait des duchéens servant l'ennemi en vie. Hors, là, Peddyr s'était entouré de puissants alliés et tenait donc à réussir l'entreprise menée grâce à eux.

Le groupe reprit donc sa marche en direction de la sortie du couloir. Il fut ravi de rencontrer aucune résistance. Il avait envoyé bien entendu le mage transformisme en reconnaissance, mais ses retours énonçaient une voie totalement libre.

Durant le parcours, Peddyr se surprenait à poser sa main gantée sur le mur lissé par des milliers de passages au cours des années occupées par ses prédécesseurs, dont beaucoup étaient de sa lignée. Il ne se rappelait pas s'être intéressé avec passion au passé de sa famille, mais chose qui était certaine était qu'il revoyait certains souvenirs de la visite de ces galeries secrètes pour fuir en cas d'attaque, qu'il avait observé et vu de ses propres yeux pour évaluer les degrés de réparations à faire à une certaine époque... quand il était encore Duc. Et il sera de nouveau Duc !

Puis, une fois approchant de ce qui servait d'entrée, les lieux paraissaient calme. Le passage d'entrée était dégagé, donc il n'y aurait pas de porte dérobée à pousser ou de mur à démolir pour revenir à l'air libre. S'il se rappelait bien les détails, le couloir débutera non loin de ce qui servait de Cour, pour les réceptions ou les doléances.... Pas une grande pièce au contraire des grandes demeures impériales, mais amplement suffisante pour être respectable pour un Duc de province. Et en plus, le passage n'était pas loin de l'entrée principale... Donc, avec de la chance, Peddyr, ses alliées et ses hommes pourront prendre par surprise les adversaires et suivre le plan comme il était prévu. D'ailleurs, il espérait que la bataille sera en leur faveur... car plus on se rapprochait, plus on entendait le bruit étouffée d'une bataille proche et intense

''Le temps va jouer contre nous. Ser Araki, je pourrais vous envoyer en reconnaissance pour voir comment se positionnent les troupes adversaires, mais si nous n'avons rien eu hormis un simple groupes de garde, c'est que l'adversaire ne s'attend pas à ce qu'on arrive par ici. Il nous faut prendre le contrôle des portes, pour permettre l'entrée de nous forces. Araki, est ce que par votre puissance magie, vous arriveriez à faire diversion, en devenant une créature assez impressionnante pour nous permettre, à mes forces et à moi de rejoindre les portes ? Si elle ne sont pas encore ouvertes, nous abattrons les ennemis par nos armes, à coup de lame ou de flèches. Si elles sont ouvertes, nous les garderons ouvertes. ''

Peddyr Thelrand

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 252
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le retour d'un disparu Le retour d'un disparu Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le retour d'un disparu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» 3000 personnes manifestent pour le retour d'Aristide
» RETOUR DE JMB 11?
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» Retour inattendu de Kenshin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: