Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Deux hommes bien différents. (Pv Gareel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyDim 9 Déc - 16:47
« Il y a toujours pire que soit, à savoir si cela est rassurant ou non, cela dépends des gens. Toutefois, j'estime que Teïder a un certain charme, après tout dans ce monde où toutes les espèces sont acceptés sous certaine condition... Les duchés par exemple, qui accepte tout le monde tant qu'ils ont l'argent pour s'acheter le respect. Eux, non, les Teïderiens crient haut et fort leur propos et leur haine avant de tout faire brûler. On peut dire qu'ils sont originaux, bien que l'originalité ici se trouve être de faire brûler des personnes pour le simple fait qu'ils ne sont pas comme nous. »

Mes propos semblaient aberrants, mais mon ton de voix et mes légers rires démontraient d'une façon très visible que tout cela était fait avec une certaine dérision et un humour dès plus peu commun. Le royaume de Teïder était loin d'avoir le droit à une quelconque compassion et compréhension de ma part, certes l'inconnu nous fait peur... mais bon il y avait tout de même des limites, étant moi-même une personne voulant à tout éviter le spécisme ou tout autre forme de jugement, je ne pouvais leur concéder aucun point.

« J'ai envie de vous répondre que c'est sûrement parce que les bars sont l'endroit où tout être s'y attelant peut se détendre, même un noble dès plus – pardonnez mon langage – coincé pourra après quelques pintes se mêlait à l'ambiance festive de ces lieux. L'alcool et la musique accompagné d'une bonne nourriture rapproche facilement les gens, faudrait d'ailleurs peut-être en parler à Teïder, inviter des Teïderiens avec des espèces en qui ils vouent une haine. Après les premières tentatives de meurtre, l'alcool finira sûrement par les rapprocher eux aussi ! »

Il était vrai que les bars possédaient une ambiance bien particulière, même les bagarres se finissaient par une nouvelle tournée d'alcool et d'amusement sans compter que toute personne ayant de l'alcool dans le sang ne pouvait continuer à rester de marbre. Cela était peut-être la raison qui me poussait à dormir dans des lieux comme les auberges ayant un bar servant de quoi s'alcooliser et se nourrir.

« Pour le moment, mon cher. »

Petite précision, car nous allions à nouveau rencontrer le soûlard et sa bande, enfin je l'avais supposé et arrivé dans le lieu-dit, il était bien entendu là. Je ne pouvais que le reconnaître à son odeur et sa voix difficilement oubliable, il ne devait pas se laver souvent d'après l'estimation de puanteur caché sous l'odeur d'alcool. Je ne voulais aucunement causer le conflit et préférais aller dans la direction du tavernier qui saurait sûrement où pouvait se trouver la maison de cette alcool qui passait la plupart de son temps ici.

Je me mettais donc au comptoir et saluais le tavernier me connaissant un peu et se souvenant de mon précédent passage, il me salua et je lui demandais alors des informations sur l'homme ivre mort qui se nommait Jack quelque chose. De son côté, il vit directement de qui je parlais et alors qu'il allait me donner une quelconque information, il se stoppa tandis que je baissais ma tête en vitesse afin d'esquiver une pinte de bière. J'en profitais du mouvement raté de l'homme pour lui coller un coup de paume dans le nez, le faisant reculer et lâcher sa pinte, je l'avais senti venir et ses mouvements d'alcoolique à moitié conscient étaient faciles à esquiver. Jack Quelquechose n'était pas content et baragouinait des choses incompréhensibles avant de tenter de m'envoyer un coup de poing. Dommage pour lui, l'alcool ne l'aidait pas et un simple glissement de mon pied contre le sien suffit à lui faire perdre l'équilibre, en tombant il se claqua la tête contre une table, un K.O mais pas une mort au vu de sa forte respiration.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyJeu 13 Déc - 19:01
Anton manqua de rire à la marque d'humour de l'autre comme le désigna le fait qu'il pouffa un peu malgré lui, mais il se retînt pour disons ne pas perdre non plus trop son sérieux. En effet les Teïderiens étaient originaux, on ne pouvait pas le nier. Bon tout Orzian n'était pas non plus un temple de tolérance et de bonté, mais eux étaient souvent tout l'inverse, c'est dire…

« Oh j'avais pourtant entendu dire que les Teïderiens sans êtres tous des ivrognes aimaient beaucoup l'alcool, quoique je suppose que ça doit être utile pour supporter le train train de la vie quotidien quand on a une religion tournant autour du concept de peine et de souffrance et pas tant de libertés que cela. Je suppose aussi que ça doit être la vodka qui n'est pas toujours l'alcool de l'amitié par nature dirons-nous... » Commenta t-il ensuite avec un peu d'humour avant qu'ils n'arrivent au bar et alors…

Disons que les choses se gérèrent à la fois rapidement et de façon pitoyable, Anton approcha alors en regardant la scène avec une lassitude qui heureusement ne se voyait pas à travers son casque et dit simplement aux rares personnes les écoutant dans les alentours proches.

« Au moins ça a été géré rapidement, espérons qu'il ne va pas s'étouffer dans son vomi maintenant, bon, on peut avoir nos informations concernant où il réside ? Car ce n'est pas tout, mais je crois qu'il n'est plus trop en état de répondre à nos questions... » Finit en tout cas par dire Anton du haut de ses 2 mètres 20 en poussant l'autre du pied pour qu'il soit couché sur le ventre, ça lui évitera au moins de s'étouffer avec sa langue disons… Il ne manqua pas d'ailleurs de conclure à l'égard du vieil homme. « Du coup, vous avez déjà obtenu ces informations ? J'avouerai que c'était dur de suivre ce que vous disiez avec le brouhahaha de la salle... » D'ailleurs de ce qu'il voyait, une bagarre commençait à éclater autour d'eux, sans doute dû à l'excitation de croire avoir vu quelqu'un se faire cogner fort… Magnifique.
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyMer 19 Déc - 20:50
« Hum... Après le Père de la Souffrance, l'Alcool, Mère de la Liberté ? Ah ah, ils aiment les divinités assez uniques dans ce charmant pays habité par une population axé sur la haine et ne trouvant que des monstres pour ami ! disais-je en riant. Vous pouvez dire cela, mais il fut longtemps un rebelle Teïderien aillant décidé de travailler dans les duchés m'avait fait part d'un petit rituel où l'on buvait un verre de vodka ensemble afin de sceller une amitié durable. »

Après avoir mis l'homme au tapis et vérifié que ce dernier était encore vivant, je fus accosté par le colosse qui me demanda si j'avais réussi à obtenir une quelconque information après avoir retourné l'alcoolique afin qu'il ne s'étouffe pas. Le combat avait été rapide, mais cela ne m'empêchait pas d'avoir toujours aucune information sur le logement de la femme et la fille de l'autre alcoolique notoire que j'avais envoyé en K.O. forcé.

« Non, je n'ai pas eu le temps avant que l'autre alcoolique vienne s'en prendre à moi, comme quoi, il doit apprécier les coups pour être toujours là à servir de punching-ball. disais-je avec une légère amertume »

Après cela je retournais vers le gérant du bar tandis qu'un bagarre éclatait et captait toute l'attention de ce dernier sans qu'il m'accorde son attention malgré ma question, je sortais alors plusieurs pièces de ma poche et en inspirant profondément, je criais : « Tournée générale ! » ce qui eut l'effet escompté en calmement les esprits. Plusieurs cris et mots de joies furent scandés tandis que le barman fut quant à lui attiré par l'idée d'une certaine somme d'argent, il fut tout de même étonné que le compte y soit malgré ma cécité. Calculer le nombre de personne dans la pièce sans compter le barman, l'alcoolique assommé, le colosse et moi n'était pas des plus difficiles quand on savait que je pouvais entendre une personne dégainait une lame à plusieurs dizaines de mètres de moi. Après cela, l'homme me donna les informations demandaient et tandis que je prenais deux bières hors de la tournée afin d'emporter ces dernières sous forme de flasque avant de partir vers la demeure de Jack. Je me permettais d'entamer la mienne en partant vers la porte tout en donnant celle d'Anton à ce dernier, je n'avais toutefois pas touché à la bourse de l'autre homme et avais puisé dans ma propre bourse pour une raison : l'argent volé serait rendu à son véritable propriétaire : la femme de Jack.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyJeu 20 Déc - 18:09
Hum, c'était fâcheux pensa Anton s'ils n'avaient pas déjà pu apprendre ce qu'ils voulaient savoir, quoique cette taverne devait sans doute être pleine de connaissances de l'autre et pas forcément qui l'appréciaient particulièrement et… Bon ce serait assez empli de préjugé de penser cela, mais le haut juge se dit que contre de l'argent il y avait sans doute moyen de convaincre l'un des duchéens ici présent de parler, n'est-ce pas ? Alors autant réfléchir à cette possibilité évidemment…

Quoiqu'il en soit, au moins il n'y eut pas de bagarre générale par la suite car une solution fut vite trouvée, même si à vrai dire Anton regarda avec une légère suspicion la bière qu'on lui servit, puis se disant qu'il n'allait pas faire le difficile il but celle-ci d'une traite. Bon, ce n'était pas non plus de la pisse d'âne, mais il sentait que son mode de vie actuel faisait qu'il buvait des breuvages de meilleure qualité en général, ça se sentait, quoiqu'il en soit ils finirent par avoir leurs informations finalement. Le haut juge glissa donc à l'autre.

« Bon, je suppose qu'il vaudrait mieux y aller avant que l'autre se réveille, quoique je doute qu'il représente un réel danger dans son état actuel, du moins je suppose. Mais par contre, je viens de penser à quelque chose, il n'a aucun lien avec une quelconque mafia duchéenne par hasard ? Pas que j'ai quoique ce soit à craindre de celles-ci, mais disons que ça pourrait vous attirer des problèmes, vous en êtes conscients ? » Cela il l'avait demandé à voix basse pendant que tout le monde était trop occupé à picoler pour les écouter, car il est vrai qu'en vérité Anton ne savait même pas si toutes ces histoires avaient un lien ou non avec une quelconque organisation criminelle comme on pouvait en trouver en ces terres…

Même s'il supposait quoiqu'il en soit, qu'il ne leur restait qu'à aller retrouver la pauvre femme et les gosses de l'autre idiot...
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptySam 22 Déc - 14:54
Le Haut-Juge vint me dire qu'il serait temps de partir de ce lieu n'ayant plus aucune raison d'y être maintenant que les informations sur la demeure de la femme et de l'enfant nous avaient été transmises. Je comptais bien entendu faire cela et m'étais même commencer à me diriger vers la sortie afin d'accéder au domicile de ces dernières pour leur offrir une nouvelle vie, chose bien différente de mes actions habituelles. À défaut d'ôter la vie, j'en sauvais cette fois-ci, un acte bien rare par les temps qui couraient n'ayant aucune personne à aider quand je n'avais aucun contrat à m'occuper. Toutefois les paroles qui suivirent son conseil bien avisé me semblait bien moins avisé pour le coup, l'Akkatonien pensait que l'homme qui gisait sur le sol tellement saoule que sa respiration pouvait te faire devenir ivre appartenait à une mafia.

Son idée n'était pas complètement dénuée de sens à dire vrai, mais sérieusement... en y réfléchissant deux minutes, cet homme serait membre de cette mafia ? Je plains la mafia d'avoir une chair à canon si minable sans compter que s'il appartient bien à une mafia, la mafia en elle-même ne devait clairement pas être terrible. Étant un assassin indépendant, je ne traitais que rarement avec les mafias ayant habituellement leurs propres assassins – sauf les mafias encore jeunes qui faisaient appel à moi par moment -. Toutefois, il arrivait que l'on m'engage afin de ne pas pouvoir lier l'assassin et la mafia qui l'avait engagé, chose plutôt courante dans des guerres de territoire se voulant plutôt discrète. Ainsi, j'avais pu évaluer plusieurs mafias au cours de mes années de travail en tant que fine lame de l'ombre et même dans ces mafias-ci les spécimens comme ce Jack se trouvait quasiment inexistant par le fait qu'ils étaient loin d'être productif.

« La mafia pourrait me poser problème hein... quand je vois les personnes qu'ils ont potentiellement engagé, j'ai presque pitié d'eux. Ne vous en faites pas pour moi, les problèmes qui m'accaparent mes journées sont nombreux et une mafia de cette envergure ne serait qu'un grain de sable dans mon désert de problème. »

Après avoir mis au clair la situation, nous commençâmes à avancer dans la direction de la demeure de la famille de Jack, une demeure encore plus plongé dans les méfaits de la cité duchéenne étant encore plus loin du palais que là où nous étions.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyDim 23 Déc - 16:33
Ils plongèrent quoiqu'il en soit plus profondément au sein de la cité duchéenne, enfin plutôt vers l'extérieur de celle-ci, après tout étrangement les beaux quartiers étaient plus vers le palais que loin de celui-ci, enfin étrangement n'était pas le bon terme évidemment. Quoiqu'il en soit, il était visible qu'ils débouchèrent dans un lieu moins bien famé, bon on ne parlait pas non plus de taudis à perte de vue, mais on sentait que les mercenaires de la duchesse devaient moins patrouiller dans les environs, mais aussi que l'hygiène publique y était moins présente et le prix du logement bien plus bas.

Mais bon, c'était ça souvent les villes duchéennes, en vérité quand on était pauvre il valait mieux vivre à la campagne, c'était un fait, mais beaucoup espéraient quand même s'enrichir en restant en ville ou ne connaissaient rien d'autres quand ils n'avaient pas un mépris aigus des campagnes. Et pourtant, Anton se disait qu'ils n'auraient pas forcément à y perdre à aller vivre l'aventure du mercenariat ou de la paysannerie, certes ce n'était pas toujours des plus glorieux et sécurisé, mais des fois il n'y avait pas d'autres solutions à ce genre de misère supposa t-il.

Quoiqu'il en soit, ils arrivèrent visiblement en face de la demeure qu'ils cherchaient, en voyant cela Anton dit alors.

« Ils risquent de prendre peur s'ils voient un colosse en armure lourde entrer chez eux ou bien s'enfuir en croyant que je viens me venger de problèmes causer par l'autre ivrogne peut-être, je vous laisse donc entrer le premier et les rassurer un peu, vous me ferez signe ensuite de venir quand ce sera bon, d'accord ? » Après tout un vieil homme à l’apparence visiblement inoffensive avait tendance à moins faire peur qu'un colosse de plus de 2 mètres de haut qui devait avoir assez de force dans les biceps pour éclater un crâne à main nue, n'est-ce pas ?
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyLun 31 Déc - 13:54
Arrivé à la demeure, le colosse me proposa une idée pas si bête consistant à me laisser entrer en premier afin d'éviter un arrêt cardiaque ou pire aux deux pauvres demoiselles en voyant l'homme, bien que je ne savais pas si il était si effrayant. Sa présence était imposante, mais ne me semblait loin d'être effrayante, mais tout le métal qu'il portait au vu de sa grande taille ne devait pas lui donner la meilleur des apparences. J'acceptais donc la proposition en pensant que tout se passerait bien, après tout je n'étais qu'un vieil homme, aveugle de surcroît qui ne semblait aucunement dangereux – bien que je possédais deux lames à ma ceinture, elles étaient assez bien cachés par la cape -.

Mon erreur fut là, penser que deux femmes ayant subis de nombreuses maltraitances par leur mari/père pourrait prendre calmement l'entrée d'un homme chez eux, même un vieil homme leur semblait sûrement dangereux. Entre les hommes envoyaient par son mari pour récupérer de l'argent, les hommes envoyaient par ses créanciers pour récupérer l'argent des dettes, etc... ces femmes avaient tant subis que quiconque entrer chez eux ne pouvait qu'être un ennemi. De mon côté, j'avais tout d'abord tapé à la porte sans succès et avais décidé d'entrer chez eux, une maison plongée dans le noir d'après mes sens.

J'avais avancé pendant plusieurs minutes en appelant ces dernières tout en étant prêt à me défendre si un adversaire était entré chez elles, toutefois je ne m'étais pas préparé à ce que soit elles qui m'attaquent. Je m'étais d'abord rendu compte de l'attaque et me préparais à trancher avant d'être toucher quand je me rendis compte qu'il s'agissait d'une femme, avant de pouvoir parler, il me fallait esquiver l'attaque. L'esquive fut soldé par un échec lorsque la douleur a mon flanc et mon cœur se mêlèrent, ainsi une casserole ou une poêle – en tout cas pas un marteau – s'écrasa sur ma tête et me fit chuter la tête la première sur le sol.

J'essayais de comprendre ce qui se passait tandis que ma tête tournait, j'entendais des voix venant de loin, l'une demandant de chercher si j'étais armé tandis que l'autre s'exécutait et me prenait mes lames. J'essayais de l'empêcher, mais mes forces s'étaient en allait et alors que je faisais cela, un second coup me fut infligé tandis que ce dernier m'envoya directement au pays des rêves.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyMar 1 Jan - 17:56
Anton entra en trombe par la porte d'entrée quand il entendit ce qui se passa à l'intérieur, ce qui suivit fut assez… Disons qu'il surprit les deux femmes en plein forfaits alors que celles-ci en voyant qu'il était de nature bien plus, armuré, n'était probablement pas assomable… Que firent-elles ? Elles ne fuirent pas, probablement parce qu'elles se dirent qu'il n'y avait nul part où aller de toute manière et que s'ils étaient là pour leur nuire elles ne pourraient pas leur échapper et donc que fuir ne servirait à rien…

Quoiqu'il en soit, Gareel se réveilla plus tard… Comment ? Installé sur un lit alors que les deux jeunes femmes étaient assis non loin de celui-ci et qu'Anton attendait debout non loin. Pourquoi n'étaient-ils pas partis d'ici plutôt que de l'attendre ? Par sécurité disons, après tout Anton ne se sentait pas trop de devoir gérer 3 personnes très vulnérables à la fois pour les amener d'un quartier louche jusqu'à l'ambassade, ça aurait été compliqué. En attendant, il avait bien essayé de s'expliquer aux deux jeunes femmes, mais celles-ci semblaient tellement terrifiées qu'elles n'avaient compris que le fait qu'il leur avait demandés de transporter Gareel jusqu'ici et d'attendre qu'il se réveille. Anton sachant très bien que de toute manière il faisait trop peur aux femmes pour qu'elles le croient ou bien qu'elles ne pensent pas qu'ils étaient là pour les kidnapper, attendit donc le réveil du vieil homme et quand celui-ci arriva… Anton finit alors par dire après avoir vérifié que l'autre allait à peu près bien.

« Bon, voyez le bon côté des choses, on les as trouvées… Par contre, elle ne me croient pas et pensent sans doute qu'on est là pour les kidnapper… En somme, il semblerait que la situation soit complexe, je suis bien tenté de leur demander de nous suivre jusqu'à l'ambassade tout de même, mais bon, si elles ne nous croient pas ça va être compliqué. Et elles sont évidemment trop terrifiées pour écouter ce qu'on leur dit. » En somme, situation difficile, qui pourrait se compliquer davantage d'ailleurs si quelqu'un venait les déranger ici pensa t-il...
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyMar 1 Jan - 21:07
Ma tête me faisait un mal de chien tandis que je reprenais peu à peu mes esprits, je sentais un matelas sous moi ainsi qu'un oreiller et une légère poche de glace se trouvait être sur l'énorme bosse que je pouvais sentir battre à l'endroit où j'avais reçu deux coups. Cette situation ne semblait pas être celle d'un homme prisonnier, mais toutefois je faisais encore semblant d'être inconscient afin d'évaluer la situation lorsque je sentis l'odeur d'Anton. Je montrais alors clairement que j'étais revenu à moi et j'évaluais la situation autour de nous, les deux femmes dans un coin semblaient complètement terrifiées au vu des claquements de dents de la petite fille et de la profonde sudation.

De son côté, Anton m'expliqua sa façon de pensée quant à la situation entre le fait que l'on avait finalement trouvé les demoiselles, mais aussi quant à leur position concernant les raisons de notre venue chez elles. Le temps n'était pas en notre faveur, il fallait dire, l'homme que j'avais mis au tapis dans ce bar était le mari et le père de ces dernières et l'enfer que ce dernier leur faisait vivre les poussait loin de l'espoir. La possibilité que ce dernier se trouve être dans une mafia était en réalité une possibilité plutôt élevé au vu de son emplacement dans les duchés, un quartier malfamé, mafia il y avait. Son caractère lui donnait le parfait état d'esprit pour rejoindre une mafia d'une envergure tout du moins peu élevé vu ses capacités combatives et de son fort penchant pour l'alcool, mais une mafia restait une mafia.

« Le bon côté des choses, hein. Le mauvais côté se trouve être l'énorme bosse qu'elles font faites c'est ça ? »

Les blessures étaient communes dans les batailles, mais une bosse reçu d'un coup de poêle ou autre par une jeune femme effrayée... c'était vraiment pas quelque chose qu'un homme pourrait se vanter de porter. Je me trouvais être agacé par ce comportement, bien que je le comprenais, sans oublier qu'en plus de m'avoir assommer, elles se méfiaient suffisamment de nous pour penser que nous soyons entrain de les kidnapper. L'agacement, la blessure qui me faisait tout de même mal, mon honneur bafoué, les possibles problèmes qui suivront, tout cela commençait à faire beaucoup pour cette situation censée être positive. Je me relevais difficilement et m'étirais légèrement avant de dire à Anton :

« Par moment, le plus pur des gestes peut-être vu comme une chose bien mauvaise lorsque notre cœur est dévoré par les ténèbres. Ces femmes sont dans ce cas-ci et la gentillesse ne les sauvera pas. Tout ce qui compte, c'est de les amener sain et sauf à l'endroit convenu et le temps est contre nous si ce Jack est un membre d'un mafia. »

Après ses paroles, je m'avança vers elles et tout en fixant droit dans les yeux la mère, je dis :

« Que vous pensiez que je suis là pour vous sauver ou vous capturez n'a aucune importance. La fin justifie les moyens, j'ai décidé que je vous sauverai de votre mari, avec ou sans votre autorisation. Le temps nous presse alors je vais vous proposer ce choix. Je sortais Shinrei de son fourreau et lui mettais dans les mains tout en la regardant toujours dans les yeux. Tuez-moi là tout de suite ou taisez-vous et suivez-nous pour qu'un avenir meilleur soit proposé à vous et votre fille. »

La jeune femme approcha la lame de ma gorge tout en tremblant jusqu'à la toucher, il ne lui restait plus qu'un geste à effectué et ma vie serait finie, mon regard toujours plongé dans le sien ne pouvait aucunement percevoir son visage. Pourtant, je pouvais deviner que la peur se mêlait à de l'incompréhension et tentait de faire taire l'espoir qui essayait de naître en elle-même et j'attendais que le combat se finisse. Heureusement pour moi, la femme lâcha Shinrei et le laissa tomber au sol avant de baisser la tête et de tomber à genoux en relâchant toute la pression accumulé par ses actes, de mon côté, je me contentais de dire « Bien, votre choix est fait. » avant de récupérer Shinrei.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyJeu 3 Jan - 18:01
« Entres autres. » Dit Anton en haussant les épaules concernant la bosse sur la tête du vieil homme, ce avant d'écouter calmement les paroles de Gareel et de dire simplement. « Vous avez sans doute raison, mais j'ai disons peur qu'elles s'enfuient et soient impossibles à retrouver sur le chemin si on les obliges à nous suivre. » Ce qui peut se comprendre, après tout si elles craignent pour leur vie, il serait stupide de leur part de se laisser faire sans tenter au moins de prendre leurs distances avec eux.

Néanmoins, visiblement le vieil homme voulut se montrer audacieux et se fut payant. Anton se prépara bien à le féliciter et à leur dire de se préparer à partir, mais il entendit soudainement des bruits à l'entrée de la demeure, le genre faits par plusieurs hommes qui entraient, dont un, mais pas le mari au vu de la voix qui appelait les deux jeunes femmes. Bon sang pensa le haut juge, ce dernier maugréa alors à l'égard des trois autres. « Attendez moi ici, je vais aller leur apprendre la vie, par contre préparez vous à partir immédiatement après cela, car je n'ai pas spécialement envie d'attendre que des renforts viennent, surtout que si on commence à exciter les locaux, autant se rendre dans un quartier mieux famé assez vite... » Sur ces bonnes paroles il prit en main sa lance et son bouclier et sortit de la pièce. Peu après Gareel et les deux femmes purent entendre des bruits de bagarres et de bouclier qui cogne fort sur des personnes, Anton revint peu après et dit calmement.

« Quelques uns se sont enfuis et les autres sont assommés ou trop étourdis pour êtres menaçants. Allez, on va pas s'attarder ici, suivez moi dès que vous êtes prêts, nous allons aller directement vers l'ambassade... » Bon, le plus dur serait évidemment de traverser ce quartier mal famé, mais Anton avait confiance et puis au pire, qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Restait juste que les autres soient prêts au plus vite et surtout le suivent sans poser trop de problèmes, surtout les deux femmes… Qui pourraient disons leur poser pas mal de problèmes selon leur état émotionnel et selon comme ce dernier fluctuerait en chemin.
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyJeu 17 Jan - 18:26
Un problème était réglé, mais comme à son habitude, il était souvent suivi d'un autre qui arriva assez rapidement et se caractérisait par un groupe d'individu venant tenter de récupérer les demoiselles que l'on devait extrader à l'ambassade d'Akkaton. Toutefois, il semblait que cette fois-ci ce n'était pas à moi de régler le problème, mais plutôt à mon compère qui nous demanda d'attendre ici le temps qu'il s'en occupe. Franchement, je venais de me réveiller après avoir été inconscient parce qu'on m'a assommé, alors mon corps demandait encore plusieurs minutes avant d'être totalement en forme, alors j'acceptais de passer mon tour.

Pendant notre attente, je complimentais la mère sur sa capacité à choisir des hommes possédant une véritable âme aussi lumineuse que le soleil, un sarcasme qu'elle ne semblait pas apprécier, mais ne réfuter pas non plus que son choix n'était pas le meilleur. La jeune fille semblait toute tremblotante face à la situation et exprimer une certaine peur envers la futur colère de son père en apprenant qu'elles avaient décidés de lui tenir tête. Tandis que les sons de bataille m'indiquaient un combat à sens unique, je me décidais d'agir de façon à protéger cette famille de l'ombre de la peur que représenter cet homme. J'offrais ainsi une statuette en bois d'un petit oiseau plutôt réussi avec une certaine marque étrange de sculpter au niveau de l'aile gauche et lui promettais que cette statuette possédait un pouvoir particulier qui la protégerait toujours de son père.

Le Colosse revint nous chercher par la suite et la suite du voyage se déclencha tandis que je me tenais à l'arrière afin d'assurer une protection contre toute attaque venant de derrière, mais aussi afin de fermer la marche. Je connaissais le chemin de l'ambassade, mais ce n'était pas un lieu que je fréquentais particulièrement et laisser une des femmes seule à l'arrière n'amènerait rien de bon, alors ce rôle me convenait et me permettrait de trancher quelques opposants sournois. Le trajet se déclencha alors que je signalais aux demoiselles d'avancer et que j'étais la pour les protéger tout comme le géant, bien qu'une remarque de la mère quant à ma capacité à me défendre moi-même fut envoyée, elle avança. Sa fille avait plus confiance qu'elle et mon honneur avait été entaché par une casserole et une femme au foyer, une chose que je ne pouvais véritablement tolérer et précisais à l'Akkatonien que je m'occuperais des prochaines vermines. Bien que mon ton et tout ce qui se dégageait de moi démontrait une certaine animosité démontrant un futur carnage sanguin, je comptais me maintenir soft pour la jeune fille. Mes yeux étaient clos, mais pas les siens et je me refusais de lui montrer plus de noirceur qu'elle en avait déjà vu.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptySam 19 Jan - 20:43
Ils avancèrent donc dans les ruelles de ce quartier malfamé et ce à une allure disons acceptable. Ni trop rapide pour éviter disons d'avancer à l'aveugle, ni trop lente pour l'inverse. Et en vérité, ils auraient pu croire pendant un certain temps qu'ils n'auraient aucun problème, quand soudainement alors qu'ils allaient arriver au niveau de la muraille intérieur qui séparait les quartier mieux famés de celui-ci… Derrière eux, ou plutôt à une dizaine de mètre derrière eux surgirent une demi douzaine d'hommes armés, certes sommairement mais quelques-uns d'arbalètes tout de même et qui leurs dires.

« Vous là ! Vous feriez mieux de partir d'ici, mais de laisser les femmes derrières, à ce que je sache elles ne sont pas à vous de un et de deux des étrangers n'ont pas à se mêler de ce qui ne les regardent pas. » Celui qui parlait semblait être le chef du groupe, un peu plus costaud que les autres, il devait faire quasiment deux mètres, musclé comme quelqu'un qui s'était sans doute bagarré toute sa vie et devait sans doute servir dans les basses besognes de la pègre qui nécessitaient plus ou moins de muscles…

Anton se dit alors que ce serait compliqué, car si sans doute ils ne voulaient pas des ennuis en s'en prenant vraiment à un haut juge, ils n'auraient aucun remords à s'en prendre aux autres… Comment devait-il négocier la situation pensa t-il ? Sans doute pas par le menace… Hum, il décida de laisser un temps au vieil homme pour voir comment faire conclut-il alors en regardant en silence et de façon visiblement menaçante les autres… Oui, après tout Gareel avait demandé cela, il allait donc lui laisser un peu de temps pour trouver un plan ou une idée, sinon il agirait et sans doute qu'à défaut de trouver une option diplomatique il opterait pour quelque chose d'audacieux et courageux… Surtout que bon, ces crapules ne s'attendaient sans doute pas à ce qu'ils cèdent tout de suite, alors les faire mariner un peu n'était pas un problème...
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptySam 26 Jan - 19:11
La situation s'était déroulée par la suite d'une manière plutôt chanceuse tandis que nous trouvions personne sur notre route pour gêner notre avancée, les jeunes femmes étaient quant à elles plutôt anxieuses et regardées partout. Je me faisais un peu de soucis quant à la jeune fille, mais elle semblait moins enclin au stress que sa mère et tenait toujours la statuette entre ses mains, toutefois je ne pouvais intervenir. Le stress de la mère était compréhensible et même logique, moi-même je me trouvais très concentré et prêt à réagir lorsque la situation évoluerait à notre désavantage, ce qui finirait par arriver. Les mafias ne sont pas puissante par la force, mais par l'emprise et le respect qu'elles représentent, ainsi perdre ces deux femmes entraînerait une perte cruciale de puissance et ferait d'eux une mafia faible.

Les autres mafias verraient donc un magnifique moment pour entrer en guerre et récupérer le marché et le territoire de ces derniers afin de s'étendre, une chose plutôt importante dans les duchés qui se trouvent être recouvert de mafias divers. Créer son nid, le défendre, l'étendre sont des actes du quotidien et sont effectués par bon nombre de personnes étant donnés qu'il y a de nombreuses mafias. Chaque jour de nouvelles tentent de naître tandis que d'autres se font détruire ou avaler par de plus grandes et plus puissantes, par chance celle-ci n'était pas des plus grandes et la guerre future se ferait sûrement même pas remarquer par les beaux quartiers. Toutefois la mafia ne semblait pas prête à abandonner et six hommes arrivèrent de derrière nous, donc à l'endroit où je me trouvais – protégeant nos arrières – et exigèrent que nous leur rendions les femmes.

« Étranger, vous croyez ? Les duchés entiers sont mon domaine, je ne suis pas plus étranger que vous compétents. Connaissez-vous l'assassin dénommé Le Démon ? Vous l'avez devant vous, alors soit vous partez, soit cela finira dans un bain de sang, car ces filles sont sous ma protection. Disais-je avec un sérieux et une présence des plus intimidantes ».

Nous n'avions pas le temps pour les bavardages gentillets, rien ne nous disait que attendre ici ne faisait pas parti d'un plus grand plan afin que d'autres hommes les rejoignent, ainsi il fallait attaquer, massacrer et partir rapidement. Tout le monde ne me connaissait pas, mais j'étais suffisamment connu pour que certains des hommes réagirent et énoncèrent quelques faits en précisément l'existence de rumeurs concernant l'apparence du Démon, un vieillard aveugle. Cela créa une certaine panique quant aux nombreux cas d'assassinat effectués par ce dernier, l'un des hommes n'hésita pas une seconde et s'enfuit tandis que le chef restait impassible et démontrait un manque de connaissance à mon égard. La plupart semblait perturbé et la fuite d'un des hommes n'aida pas tandis que l'un des arbalétriers tira sous le coup de la pression et de la gâchette bien trop sensible, sans viser, il ne toucha tout de même pas grand chose et attira les regards.

« Petite, ferme les yeux. »

Une arbalète mettait du temps à recharger et l'attention mettait du temps à se recentrer, ainsi je fonçais en un instant sur l'autre arbalétrier et en un instant je dégainais Shinrei avant de lui trancher la gorge d'un coup net. Pour éviter que le second arbalétrier récupère, je lui envoyais l'un des couteaux de lancer dessus et ce dernier fit mouche en plein dans l'un des yeux de l'homme, le faisant hurler de douleur et l'empêchant de recharger. Un homme profita de mon manque de mouvement pour me foncer dessus et tenter de m'infliger un coup avec sa lame, bien trop de mouvements inutiles me permirent d'esquiver simplement et d’enchaîner à mon tour. De mon côté, la pratique et la maîtrise de mon sabre me permirent d'attaquer rapidement et simplement l'homme tout en suivant comme toujours ma pratique du iaïdo, il tenta d'esquiver, en vain, la mort le terrassa.

La fatigue commençait à se faire ressentir et mon souffle s’accélérait ainsi que mon rythme cardiaque à une vitesse hallucinante, les combats durant plus de quelques secondes semblaient un territoire de plus en plus inatteignable pour moi. Toutefois, je ne pouvais m'arrêter là et fonçais en direction de l'arbalétrier à l’œil crevé, un mouvement directe et je lui transperçais le cœur en un instant, l'empêchant de souffrir plus longtemps. Soudainement une douleur me prit dans la poitrine, mon cœur faisait à nouveau des siennes et je sentis mon corps se paralysait tandis que mon souffle se bloquait. L'un des hommes en profita pour m'attaquer, mais la pénombre le fit me rater de lui-même, frôlant tout de même ma chair tandis que je répliquais difficilement, mais suffisamment bien pour que l'homme ne put esquiver et fut alors blessé par ma lame.

Comme un démon sortant des enfers, le chef de la bande qui s'était comporté comme un fantôme jusqu'à maintenant saisi l'opportunité parfaite pour me foncer dessus et m'envoyer un coup de pied directement au niveau de l'estomac. La puissance du coup fit levé mon corps entier et le projeta plus loin avant de s'écraser au sol, j'allais presque vomir et ma respiration était d'autant plus fragile tandis que j'essayais d'évaluer la situation. Deux hommes, un blessé et l'autre en parfait état et dangereux tandis que mon corps criait pour s'arrêter là, la vieillesse et la maladie réduisait ma fierté à néant.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyDim 27 Jan - 19:03
Anton se disait qu'il bluffait plutôt bien pour un vieil homme tiens, à ainsi se revêtir d'une identité qui n'était pas la sienne, mais qui parlait à ces mafieux pour les effrayer... Par contre, il ne s'était pas attendu à ce que celui-ci fasse preuve ensuite d'une telle violence et pas vraiment proprement en plus.

Fichtre, il avait vraiment envie de retourner dans l'empire rien qu'en voyant cela, m'enfin sans doute qu'au lieu de se demander à quel point tout ceci était plus ou moins barbare il ferait plutôt bien de venir en l'aide à l'autre ? Après tout ce dernier venait de voler après un coup de pied douloureux, non sans avoir avant causé pas mal de dégâts…

Anton ne se fit donc pas prier et au lieu de jouer au spectateur se porta à la rencontre des malfrats donc… Le reste des larbins ne tarda pas à fuir en le voyant débouler vu la masse de muscles et de métal qu'il représentait, par contre le chef des brigands lui ne s'en laissa pas démonter et le percuta, s'ensuivit alors une sorte de joute où les deux hommes tentèrent de jeter l'autre au sol, serrée… Mais Anton finit par triompher au bout de quelques instants et projeta l'autre au sol avec violence, mais avant qu'il ne puisse l’assommer et le maîtriser, ou plutôt alors qu'il s'en chargeait, ils entendirent tous une voix chargée de colère dire…

« Je savais que j'aurais dû me débarrasser de cette catin depuis longtemps ! Pas un geste ou je m'assure que le problème sera définitivement réglé... » Disait alors le mari de l'une des deux pauvres femmes qui tenait celle-ci par le bras alors qu'il le menaçait de son pistolet…

Anton qui n'eut pas besoin de plus de quelques secondes pour réfléchir à la complication que cela représentait et sachant que il ne pouvait pas compter sur le vieil homme ou alors ce serait imprudent, il dit en tendant l'un de ses bras en direction de l'autre dans un geste d'apaisement..

« Attendez, baissez votre arme et on pourra régler cela pacifiquement. » Mais voyant que l'autre refusait, Anton soupira et décida en urgence de régler la chose de façon radicale plutôt que de sacrifier deux innocentes. Il tira avec le fusil dissimulé dans son bras prothèse et une balle alla se loger dans la tête du mari… Nul besoin de dire qu'un peu tout le monde fut sous le choc suite à cela, sauf le chef des bandits qui profita de l'attention d'Anton pour se dégager et commencer à se replier ensuite en reculant… Donc en tâchant de les surveiller au passage. Mais bon, le haut juge ne se sentait pas d'humeur à le poursuivre, surtout qu'ils étaient proches de la sortie du quartier maintenant, alors à quoi bon insister pour faire plus de morts que nécessaire ?
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyLun 4 Fév - 22:59
Je tentais de reprendre mon souffle et de me relevais tandis que le colosse a qui j'avais précisé que je m'occuperais des opposants qui se montreraient devant nous décida d'agir face aux deux personnes restantes. Une seconde attaque quant à ma possible fierté, mais je ne pouvais qu'accepter cette aide quant au colosse adverse qui venait déjà de me faire louper quelques battements de cœur et qui ne comptait pas me laisser tranquille. Une bataille se déroula donc entre les deux géants tandis que je me relevais difficilement et reprenais mon souffle qui se trouvait être bien perturbé par  mon offensive trop importante par rapport à mon endurance faiblarde.

Au final, le combat s'arrêta de lui-même tandis que le fameux Jack se présenta encore une fois devant nous et cela accentua mon envie de régler définitivement le problème de cet homme par un simple mouvement horizontale de ma lame au niveau de sa gorge. Toutefois, la situation n'était aucunement favorable à cette idée tandis qu'il pointait une arme sur la jeune femme, cela sous le regard apeuré de leur petite fille. Les enfants étaient une population que je me refusais de blesser, même dans mon travail plutôt sombre, leur bien-être et leur protection faisait partie de mes attentions toute particulière. Ainsi une frustration s'empara de moi tandis que je ne pouvais rien faire et ce n'était aucunement mon domaine de compétence de pouvoir calmer un homme, encore moins dans son genre.

Toutefois, le colosse d'Akkaton, fin diplomate qui savait plutôt bien utilisé sa langue dans le domaine des mots décida de s'occuper de cela en demandant à l'homme d'agir de manière plus pacifique... Les mots du colosse me firent éprouvé une certaine méprise à son encontre, envers lui et son insupportable habitude de régler cela sans faire couler le sang. Je n'étais aucunement un monstre sanguinaire, mais il y avait des situations où seul la mort d'une personne pouvait régler la situation. Ce raisonnement sembla d'ailleurs plutôt vérifié au moment où l'homme fut abattu par le bras mécanique d'Anton et sa balle qui atterrie en plein dans le visage de Jack et le fit tomber sur le dos tout en lâchant l'arme par la même occasion.

La femme sembla perdue puis soulagée de la situation tandis que sa fille, qui était donc aussi la fille de Jack, réussit à calmer ses pleurs en voyant que sa mère n'était plus en danger et ne semblait éprouvée aucune tristesse dans son comportement à l'encontre de la mort de son père. Comme quoi, les liens du sang avaient eux aussi leur limite en ce monde. Je me permis de faire la remarque à l'Akkatonien qu'au final, comme je lui avais précédemment dit, c'était lui qui avait fini par s'occuper de l'alcoolique, de la meilleure manière qui soit.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyMar 5 Fév - 19:08
Anton n'était pas vraiment content d'avoir tué quelqu'un, mais des fois ce n'est pas forcément que c'était la seule chose à faire ou la bonne chose à faire, mais que les autres approches étaient tellement risquées pour la vie d'innocents qu'il n'était pas possible de faire autrement… Quoiqu'il en soit il se contenta d'ignorer assez simplement les remarques du vieil homme à ce sujet qui n'étaient pas forcément de bon goût, mais d'observer en même temps pour se donner une excuse la jeune femme épleurée et sa fille. Oui, comme cela l'autre pourrait se dire qu'il était trop concentré sur les deux femmes pour avoir pu faire attention à ses propos et qu'Anton n'avait pas fais ainsi exprès de l'ignorer quelques instants, mieux pour la fierté n'est-ce pas ?

Quoiqu'il en soit il ne manqua pas rapidement de leur rappeler qu'il valait mieux ne pas s'attarder ici trop longtemps, surtout qu'un coup de feu ça résonnait et qu'il ne faudrait pas s'étonner si des renforts ennemis arrivaient prochainement, ainsi ils passèrent par la grande porte du quartier sans mal grâce à Anton et…

L’ambassade fut rapidement en vue, ce dans une partie plus lointaine d'un quartier assez sûr pour qu'on puisse considérer qu'aucun danger ne pouvait guetter par ici… Et, évidemment ils arrivèrent enfin à l'entrée de la fameuse ambassade ou toute une escouade de soldats Akkatoniens assuraient la sécurité. Négocier l'entrée dans celle-ci et la prise en charge des deux femmes ne fut alors guère difficile, la sergente de l'escouade qui était visiblement une elfe lui assura alors que l'ambassadeur actuel s'occuperait de leur situation sans tarder, ce qui voulait dire évidemment que se rendre dans l'empire pour elles ne serait qu'une question de jour…

Quoiqu'il en soit quand cela fut réglé et alors que les jeunes femmes furent poliment menées à l'intérieur du grand et impressionnant bâtiment, Anton dit avec esprit à Gareel.

« Des fois il y a des esclaves en fuite qui se présentent ici, généralement ils n'ont pas trop de mal à entrer et alors, autant vous dire qu'une fois arrivée en sol Akkatonien en entrant dans l'ambassade, ils ont tendance à se rendre dans l'empire eux aussi par la suite et profiter d'une liberté soudainement offerte... » Puis plus sérieusement il ajouta.

« Bon, c'est une bonne chose de faîte quoiqu'il en soit, je suppose qu'on va se séparer ici sinon ? Après tout le devoir va très prochainement m’appeler sans doute. Bonne continuation à vous quoiqu'il en soit et continuez à travailler vos dons de comédiens, vous tenez quelque chose. » Il lui tendit alors la main aimablement, est-ce que le vieil homme la serrerait ? Ils verraient bien...
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 EmptyVen 8 Mar - 22:46
Le colosse fit semblant de ne pas entendre ma remarque quant à son implication dans la fin précoce de Jack, une implication précédemment prévu verbalement par mes soins à l'encontre de l'homme, un comportement plutôt compréhensible. En effet, l'homme qu'était Anton possédait de nombreuses qualités, or sa moral le poussait à refuser le plus possible l'acte de mort – sauf lorsqu'il s'agissait d'un champ de bataille, sûrement -. Ainsi, avoir une remarque quant à un acte qu'il semble plutôt mal jugé ne lui faisait sûrement pas plaisir et l'envie d'y réagir ne possédait aucune positivité le poussant à le faire.

Cela ne m'empêcha pas d'apprécier son geste et d'être assez satisfait de son comportement, loin de moi l'idée de le pousser à renier ses croyances et principes, mais son comportement me dérangeait tout de même. Nous combattions une mafia, ce qui n'était pas une organisation religieuse prêchant la paix, alors limiter son comportement à une inconscience sonnait comme un mauvais choix face à la possibilité d'un réveil en nombre. Voir qu'il était capable d'agir d'une manière logique et pragmatique par moment avait suffit à me satisfaire surtout que je ne m'y attendais pas et savoir l'affaire régler d'une balle résonnait comme une victoire.

Toutefois, rien n'était fini et il fallait encore arrivé jusqu'à l'ambassade tandis que nous venions de pointer un drapeau immense sur notre emplacement à travers l'effroyable et bruyant résonnement du coup de feu entre les ruelles. Il nous fallait presser le pas tout en faisant toujours attention aux possibles ennemis pouvant sortir de nul part tandis que nous agissions pour quatre. Étonnamment, le coup de feu sembla aussi sonner la fin des combats vu que personne ne vint combattre pour récupérer les deux femmes avant que nous furent en vue de l'ambassade.

Une légère attente se fit devant le bâtiment tandis que Anton discutait avec ce qui semblait être la responsable de la sécurité, je me permettais de rajouter quelques pièces d'or de ma bourse personnelle dans celle précédemment volée à Jack – lors de notre première rencontre -. Lorsque cela fut fait, je me permis de l'offrir aux deux dames en leur disant que cet argent leur revenait de droit et qu'elles en auraient sûrement besoin à l'avenir. Après cela, elles furent prises par les soldats tandis que nous restâmes devant l'ambassade, seul à seul, moi et Anton et le silence aurait presque pu s'installer si il n'avait pas ouvert la bouche.

L'homme m'assura qu'elles seraient en sécurité à l'avenir, ce à quoi je ne pus que répondre que c'était tant mieux pour elles tandis qu'il continua en signalant qu'il serait temps de se séparer avec une pointe d'humour envers mes fins talents de comédien.

« Vous avez raison, il serait temps de se quitter avant qu'un nouveau vol ait lieu. Disais-je avec une sourire. Bonne continuation à vous aussi, Haut-Juge Anton, je tacherais de parfaire mes talents de comédien pour notre prochaine rencontre de mon côté. »

L'homme me présenta sa main, mais au lieu de lui serrer sa main, je lui serrais l'avant-bras comme nous le faisions dans le temps que j'étais mercenaire, entre frères d'armes, je lui stipulais qu'une poignée de mains était bien trop distant après le périple que nous avions passés ensemble. Après cela je quittais l'homme afin d'effectuer une mission d'assassinat plutôt particulière avec une connotation personnelle à l'encontre du Chef de la Mafia nous ayant attaqué. Qu'il est bon d'être un assassin, tout homme a une prime sur sa tête et le tuer vous apportera de l'or, même quand l'envie elle-même pourrait suffire.
Gareel Krenliwën

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Duchéen
Rang social: Vagabond
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 531
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) Deux hommes bien différents. (Pv Gareel) - Page 2 Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Deux hommes bien différents. (Pv Gareel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» « Deux hommes regardent à travers les mêmes barreaux. L'un voit la boue, l'autre les étoiles. » - Dio ♠
» Les différents styles vestimentaires ☆
» dean ∞ nos vies sont bien différents à présent.
» Les Nazgûl
» Quand deux hommes différent affronte le danger ! [ Pv Goren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: