Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade
MessageSujet: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Jeu 4 Oct - 22:24
Mi Avril de l'An 2000 de l'Âge d'Acier au sein des alentours de la Cité de Jade

Xin devait aller rendre visite à quelqu'un aujourd'hui, ce qui ne risquait sans doute que d'être une simple formalité en vérité étant donné qu'il ne s'inquiétait pas vraiment à ce sujet le moins du monde. Disons que son ami Araki fréquentait depuis certain temps de ce qu'il savait, une dame venu de loin et qui ne semblait pas être d'origine spécialement haute ou quoi que ce soit de plus que notable. Oh évidemment ça ne l'étonnait pas que son ami kitsune se fasse des amis de tout horizon et pour sa part Xin n'était pas spécialement du genre à s'attarder sur les origines ou le niveau social des amis de celui-ci.

Néanmoins, ça méritait quand même qu'il s'y penche un peu et le fait qu'il n'aurait pas affaire à une politicienne aurait au moins le mérite de grandement simplifier les choses pour lui et ce dans tout les sens du terme. Surtout que son objectif serait simplement de cerner un peu cette personne, histoire au moins de savoir où en être concernant celle-ci, cela éviterait disons les mauvaises surprises à l'avenir, notamment sous la forme d'un nouveau déguisement d'Araki qui voudrait s'amuser à le berner avec.

Il s'était donc rendu à la demeure familiale de son ami alors que ce dernier ne s'y trouvait pas, remarquant d'ailleurs la présence de la personne recherchée qui visiblement était en train de s'entraîner dans la jardin, Xin se campa alors non loin d'elle, mais pas trop près non plus le temps qu'elle le remarque. En profitant en attendant bien entendu pour observer un peu sa gestuelle qui n'était pas sans lui faire penser à celles de certains moines martiaux… Intéressant, mais quoiqu'il en soit il pouvait bien attendre un peu, après tout un elfe respectable comme lui doublé d'un ministre et triplé d'un ami d'Araki était évidemment doté d'une grande patience.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Sam 6 Oct - 16:08
Vive. Rapide. C’était là les deux mots d’ordres du moment de Vittoria. Il faisait bon en cette journée et c’était le temps idéal pour s’entraîner. Une délicieuse brise rafraîchissante venait accompagner la rosée du matin pour fournir un climat agréable et frais. Du moins, pour des personnes encore vivantes. Vittoria avait froid, et cette température fraîche, à l’inverse, la réchauffait. Ce n’était pas spécialement désagréable pour elle et s’en contenta, ces conditions lui convenant parfaitement. Bien-sûr, le jour drainait sa force physique comme chaque jour depuis des centaines d’années, et le contact direct avec le soleil serait désagréable pour elle qui est si sensible de par sa condition. C’est dans ce cas là que le jardin à l’ombre d’Araki en ce bon matin lui était bénéfique. Il lui fallait en profiter avant que le soleil soit assez haut dans le ciel pour parcourir le terrain de ses rayons.

Elle profitait donc de quelques jours de repos à la demeure Yukinaga, bien que réticente à l’origine d’user de leur hospitalité, aussi respectueuse qu’elle est. Mais soit, elle y était et était du genre à vivre du présent. Elle avait posé son long manteau sobre au long col plié élégant sur une chaise du jardin tandis qu’elle s’était emparée de son bâton. Il était normal qu’elle en profite pour s’entraîner dans un lieu assez large le lui permettant, et ce avec l’autorisation des propriétaires.

Elle répétait des gestes et mouvements méticuleusement selon des codes visiblement bien définis. Un coup, elle esquiva de côté d’un simple mouvement. Puis, elle assena un coup sec dans le vide tout en levant la jambe pour attraper un second appui au sol afin d’amortir sa lancée. Elle recula en tournoyant son arme de par et d’autre de son corps avant de croiser son arme avec celle de son adversaire imaginaire. Aussitôt, elle la repoussa afin de rapidement raccourcir la distance qui la séparait de son adversaire.


Tout ceci se déroulait dans des mouvements souples et mesurés. Aussitôt secs, aussitôt lents, où chaque distance, chaque point de force était calculé. La main de la femme glissait sur le bois quand elle l’eut décidé, presque par automatisme, quand cela était nécessaire. Elle mêlait à cela des coups stratégiques et des déplacements fluides. Elle ne faisait pas que donner un coup avec ses mains, non. Elle puisait la force du sol, et pour quelqu’un ayant un minimum d’expérience dans le domaine ou d’imagination, cela se sentait. Avant chaque coup, elle prit appui sur le sol, son pied s’écrasant sous son poids avant d’agir tel un ressort, petit moment de force transmis dans son mollet qui ne fut que démultiplié par le muscle ainsi sollicité par cette première impulsion, Force qui traversa les muscles constituant la cuisse, d’autant plus puissants et démultiplicateurs. Cette force émanant de la terre grimpa le long de son échine pour ensuite être interceptée par ses biceps, comme s’ils rattrapaient une balle pour la lancer sans interrompre son vol, avant de la transmettre aux avants bras et aux poignets qui, d’une petite impulsion, ne firent que pousser vers l’avant la puissance de son coup, transmise par le bâton.

C’était ainsi qu’elle assénait ses coups. En armant, elle se baissa. En attaquant, elle se leva. Ainsi marqué tel le parcours d’une sinusoïde qui n’était pas si ridicule qu’on pouvait le penser, simplement optimisé et multiplié. La moine finit par reposer pied à terre en effectuant une dernière pirouette à son bâton avant qu’il ne rejoigne le sol. Elle semblait respirer rapidement de son effort en laissant la pression retomber lentement, reprenant tranquillement son calme physique. Elle avisa l’homme sans une réelle expression, s’essuyant le front comme pour se l’éponger d’une sueur probablement présente. Elle capta son regard, impartiale, avant d’entamer la discussion.

Bonjour. Vous êtes un invité ?

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Jeu 11 Oct - 19:29
La dame avait en effet un style de combat qui faisait de loin penser à certains moines déduit Xin. Qui même s'il n'était pas un grand combattant au bâton, s'y connaissait disons assez par de fréquentes observations pour déduire la chose. Il serait sans doute intéressant de voir quel style de combat elle avait sinon à mains nues ou à l'arc, des domaines souvent maîtrisés eux aussi par certains moines martiaux, mais tout d'abord elle semblait l'avoir remarquée et lui demandait s'il était un invité. Il répondit donc sobrement et poliment.

« Juste un ami d'Araki et un collègue de ce dernier et vous ? C'est la première fois que je vous vois ici après tout, pourtant cela fait longtemps que je fréquente notre je suppose ami commun. » Il sembla alors pensif, puis finit par demander tout simplement et avec franchise.

« Vous êtes une moine guerrière ? De quel monastère venez-vous ? » Une question naturelle et normale à poser sans doute, mais dont la réponse lui permettrait évidemment de se renseigner en amont de celle-ci, ce qui ne serait évidemment pas plus mal. Sauf si son interlocutrice était du genre cachottière en général. Quoiqu'il en soit il s'approcha alors d'elle avec calme et en regardant un instant son bâton, puis finit par dire.

« Maîtriseriez-vous par hasard la magie ? Ou bien l'art du combat à mains nues et celui estimable du yumi ? » Pourquoi demandait-il tout cela ? Autant sans doute par réel intérêt visible pour la chose que parce qu'en vérité son expérience en politique faisait qu'il savait que des fois pour libérer davantage la parole de quelqu'un, il suffisait aussi de sympathiser ou aborder des sujets qui plaisaient à cette personne ou dans lesquels elle était versée. C'était souvent d'ailleurs des techniques qui étaient plus efficaces que n'importe quel pot de vin pour avoir certaines informations, comme quoi les mots pouvaient être bels et bien la plus puissante des armes… Restait donc à voir où est-ce que tout cela les mèneraient évidemment.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Jeu 11 Oct - 22:29
La femme au teint pâle fixa l’homme qui s’adressait à elle longuement durant ses paroles. Elle le fixait avec intérêt, sans avoir des airs de psychopathe ou de personne qui pourrait lui sauter à tout moments dessus. Simplement qu’elle détaillait les traits du visage de l’elfe dressé devant elle, démontrant dans son comportement une droiture et une force d’esprit présente. Elle se tenait droite, comme inébranlable. Elle ne se montrait pas forte, elle était forte. De plus, son regard fixe et son visage neutre et impartial pouvait très fortement dénoter d’un esprit analytique ne loupant pas le moindre détail sous son regard. Elle écouta attentivement la moindre des paroles de l’elfe avant de répondre d’une voix calme et posée, une voix de femme qui ne porte pas nécessairement, mais qui ne s’éteint pas pour autant.

Eh bien, si vous êtes ici c’est que vous êtes le bienvenu. Enchantée de faire votre connaissance, ami et collègue de Araki.

Elle marqua un petit temps avant de reprendre, arborant un léger sourire tout de même, bien que gardant une certaine maîtrise de soi et une bonne contenance dans sa neutralité, peut-être même un peu de prestance.

Araki est un ami, oui. Je ne peux vous cacher que j’héberge ici, mais pour quelques jours seulement. Bien qu’Araki ne soit pas au courant de ma présence, c’est sa soeur qui m’y a invitée. Mais soit, je viens bel et bien d’un monastère, mais il a été détruit il y a quelques années. Abandonné à cause d’un terrain peu hospitalier au bout de quarante ans d’existence.

Pour la suite des paroles de son interlocuteur, la femme de fit qu’un simple mouvement de la main. Elle redressa deux doigts en direction de ce dernier en effectuant un geste en direction de l’homme. Peu après, une fine brise vint lui effleurer le visage, douce et agréable, ce qui pourrait même remuer légèrement quelques cheveux non attachés. La femme resta néanmoins neutre et calme, répondant par la suite.

Je veux bien répondre à votre question sur la magie, mais vous me paraissez néanmoins bien curieux quant à mon sujet. Je préfèrerait que vous suscitiez l’intérêt que vous pouvez provoquer chez ma personne en m’en disant davantage sur vous, je vous prie.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Ven 12 Oct - 18:50
Il était tombé sur quelqu'un de nature calme comme lui déduit-il rapidement, soit, ce n'était pas plus mal après tout et pas étonnant de la part d'une moniale, si elle combinait cela avec une grande patience, cela leur ferait un point commun disons, par contre elle marquait peut-être un peu trop de distance dans sa manière de parler pour qu'il prenne ce qu'elle disait pour des paroles amicales dénuées disons de scepticisme, mais soit de toute manière ce n'était guère étonnant après tout vu qu'ils venaient à peine de se rencontrer, même s'il ne manqua pas de préciser poliment.

« Vous savez, au sein de l'empire l'on est censé faire preuve d'une certaine déférence, voir humilité face à quelqu'un de plus haut rang que soit, surtout un arcane comme moi. Cela implique notamment de ne pas renvoyer une question que je vous ais posé avant de m'avoir donné la réponse, ou bien de ne pas me parler comme si je devais remplir un marché pour obtenir quelque chose de votre part. Mais bon, pour ma part je ne vais pas me vexer de cette maladresse, mais d'autres le feront je précise et vous pourriez passer pour une rustre impolie s'il y avait eut des témoins à notre conversation, je préfère donc le préciser pour vous éviter cette déconvenue à l'avenir. » Il disait cela évidemment pour qu'elle évite de sérieuses déconvenues dans l'empire, car si à Ikhyld on était loin de punir lourdement les gens pour de tels égards, sauf si vraiment graves et insultants et encore les peines n'étaient pas excessives, disons qu'il valait mieux maîtriser un peu le protocole pour briller en société. Et en effet il était disons techniquement au dessus d'elle et elle lui paraissait tout à fait Ikhyldienne même si probablement à peine sortie de son monastère pour avoir fait une erreur un peu basique, ou bien c'était une sorte de familiarité qu'elle avait développée avec Araki qui n'avait pas aidée. Quoiqu'il en soit, il ne s'en était pas vexé et reprit donc cordialement envers la dame qui avait démontrée une certaine maîtrise de la magie du vent.

« Je suis Xin Nahalëm, ministre des renseignements impériaux et arcane de l'invocation. Je n'ai pas eu l'honneur d'être moine, mais j'ai été pendant une bonne partie de ma vie diplomate avant d'intégrer en tant qu'administratif et superviseur le service des renseignements pour ensuite monter en grade au sein de celui-ci. Je maîtrise aussi un peu la magie de lumière et suis un archer très honorable. Que puis-je dire d'autre ? J'aime bien faire de la musique, notamment du shamisen et suis plutôt de bon tempérament. J'ai pu aussi voyager dans un peu tout Orzian d'ailleurs, même si je ne suis pas disons le genre d'elfe à courir à l'aventure non plus car j'aime aussi le calme et la tranquillité. » Ceci dit, il attendit donc que la dame en fasse de même pour elle étant donné qu'il avait accepté visiblement alors qu'il aurait tout à fait pu refuser le marché qu'elle lui avait proposée, démontrant par là même qu'en effet il était plutôt arrangeant ou surtout capable de ne pas être raide sur le protocole quand il considérait que ce n'était pas nécessaire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Lun 15 Oct - 20:59
La femme resta dans sa posture droite et fière en maintenant son regard sur l’homme. Elle resta parfaitement impartiale et neutre, bien qu’un minimum avenante dans son faciès. A part ça, elle ne bougea pas d’un centimètre, comme si elle contrôlait la moindre parcelle de son corps. Elle écouta attentivement les paroles de l’homme dressé face à elle alors qu’un léger sourcil se haussa sur le visage de la vampire. Elle replaça l’extrémité de son bâton au sol avant de prendre la parole à nouveau, inclinant légèrement la tête vers l’avant.

Veuillez pardonnez ma rudesse, il est vrai que je peux paraître rustre dans mes manières. Sachez que ce n’était pas mon but, et que j’ignorais jusqu’à lors votre rang. Bien que l’idée de se mettre aux pieds de quelqu’un pour simplement le saluer me sois incongrue et non réellement plaisante pour ma personne, mais je pense que nous pourrions trouver un terrain d’entente là dessus. Enfin, je ne voudrais nullement aggraver la situation, et simplement mieux me faire comprendre pour que vous n’en paraissiez atteint, disons que les chocs de culture ont toujours été difficiles à cheminer.

La moniale était sincère dans son ton, bien que sans émotions sur son visage. Réellement, elle ne voulait pas s’attirer les foudres d’un Arcane, et encore moins de tout Ikhyld. Mais forcément, c’était un sujet glissant que de parler de coutumes à quelqu’un qui ne les a pas adoptées, et vice versa. Quoi qu’il en soit, elle tentait de paraître agréable et un minimum avenante. Suite à cela, elle fit quelques pas pour atteindre une distance normale de discussion avec son interlocuteur, signe certain de geste amical et de bonne entente.

Eh bien, Enchantée, Xin. Je ne pensais pas retrouver un ministre dans la demeure d’Araki, du moins le rencontrer. Votre parcours reste intéressant, et je vous remercie de m’en faire part. Pour ma personne, je suis née dans un monastère afin de faire parti de la communauté dans laquelle je suis née. Devenir moniale. Sachez que j’y suis parvenue, et ce avec succès. J’ai acquis la capacité de me battre efficacement tout en maîtrisant mon esprit et mon corps. Pour répondre à votre question, je pratique l’art martial à mains nues, mais suis davantage à l’aise au bâton, une arme rapide et efficace quand on sait l’utiliser, qui peut mettre rapidement un adversaire au sol sans lui octroyer la mort. J’ai fini par quitter mon monastère alors que ce dernier devenait instable, un glissement de terrain l’ayant fendu en deux. Entre deux je voyageais aux alentours, et depuis que je l’ai quitté j’ai parcouru les terres d’Orzian à pied. Ce qui nous fait un intérêt commun.

La moniale se tenait donc devant lui en restant calme et forte dans ses propos, parlant avec calme et fluidité.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Ven 19 Oct - 8:36
« En effet vous ne pouviez pas savoir qui j'étais, mais vous pouviez déduire que j'étais noble je pense, après il ne faut pas voir forcément les choses comme un rapport d'inférieur à supérieur, c'est juste qu'il faut éviter l'extrême inverse. Si vous êtes une étrangère en ces terres il faut de base êtres respectueux et demander poliment si vous pouvez retourner la question si vous désirez le faire ou bien partir du principe que si quelqu'un vous demande quelque chose, vous avez automatiquement le droit de le lui demander la même chose après. Les Ikhyldiens sont après tout très polis, ils peuvent comprendre que vous n'êtes pas aptes à tous les codes de politesses de notre empire, mais il ne faut jamais se dire qu'ils ne prendront pas la peine de renvoyer une faveur qu'ils vous font. Ou vous comporter d'une manière qui laisse à supposer que vous pourriez le penser, ils peuvent prendre cela pour une insulte. Pas que je l'ai pris pour une insulte, mais je le précise pour que vous évitiez de refaire l'erreur à l'avenir. » Ce petit exposé fait et qui serait sans doute utile à son interlocutrice, il reprit sinon toujours aimablement.

« Ah, cela vous étonne ? Il est ministre lui aussi après tout, ce qui implique donc qu'il ait quelques relations hauts placées. Qui sait ? Vous auriez peut-être même pu croiser le dirigeant actuel de notre nation si tel avait été son désir. Quoiqu'il en soit, vous êtes donc une voyageuse en quelque sorte comme je l'avais déduis. Une bonne chose, vous devez après tout avoir découvert une partie du monde depuis le temps, je suppose que vous êtes d'origine Ikhyldienne quoiqu'il en soit ? Disons que votre style correspond aux mœurs martiales de notre empire. Et du coup ? Qu'avez vous à dire au sujet d'Orzian dans sa globalité ? Vous avez dû faire beaucoup de découvertes et rencontres intéressantes après tout. » L'arcane parut alors réfléchir, puis ajouta.

« Pour ma part j'ai surtout fréquenté des cadres officiels et diplomatiques, on peut dire donc que mes voyages n'ont quasiment jamais été très mouvementés. Ce dont je ne me plains pas. Je suis disons un elfe aimant la politique et tout ce qui tourne autour, mais ce n'est pas pour autant que je n'estime pas les aventuriers et les braves de toutes sortes, juste que ce n'est pas pour moi même si évidemment à vos yeux mon existence ne doit pas forcément être des plus stimulantes. » Même si elle l'était à ses yeux, mais disons qu'il fallait pour cela aimer la politique et tout ce qui avait trait à l'administration et aux renseignements en général, donc pas forcément ce qui plaisait à ceux en manque d'aventure périlleuse ou glorieuses.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria) Aujourd'hui à 19:07
En effet, vous avez raison. Je tâcherais de ne pas répéter l’erreur à l’avenir et je trouve qu’il est bien mieux d’en apprendre de ces dernières. Merci de m’offrir ces clefs afin de mieux m’adapter à cette nation qui est la vôtre.

Sur ces mots, Vittoria hocha lentement avec gravité, semblant prendre en compte le moindre mot de l’Elfe comme une recommandation importante à ne jamais oublié ; ce qui était le cas aux yeux de la vampire. Ensuite, elle redressa la tête, toujours aussi droite et forte dans sa posture, malgré sa sobriété des plus fortes.

Oui, je suppose en effet qu’Araki ai des liens hauts-placés, et il est vrai que j’aurais pu rencontrer le dirigeant actuel. Mais je sais me faire discrète, et je ne voudrais en aucun cas empiéter sur la vie professionnelle de mon ami en côtoyant malgré moi des têtes que je ne voudrais froisser par mégarde. Ne le prenez pas contre vous, mais je préfère rester distante afin de ne pas mettre Araki dans l’embarras, vous me comprenez.

La vampire préférait être honnête sur ce point et faire part au ministre de ses intentions Plus ou moins implicites. Sur ces mots elle ramena son bâton face à elle pour y déposer sa seconde main au dessus de la première. Elle maintenait toujours le regard dans celui de l’Elfe alors que ses traits peuvent se faire plus faciles à deviner. Sa peau pâle dénotait sur ses lèvres délicatement roses. Les seules choses que l’on ne peut pas avouer du point de vue de son interlocuteur sont ses canines acérées pour le moment bien cachées, la froideur de sa peau, son âge avancé et sa faiblesse en ce jour.

Je suis originaire d’Ikhyld, oui. C’est bel et bien en ces terres que j’ai appris tout ce que j’ai appris auprès de mon monastère, bien que, vous avez pu le remarquer, je ne sois pas encore familière avec les us et coutumes de bienséance ici. Mais il est vrai que j’ai voyagé des années durant. J’ai parcouru les terres d’Ikhyld pour commencer, puis d’Akkaton. J’ai été à Teïder durant un court séjour afin d’éviter tous problèmes de conséquence et ai foulé quelques mètres de la forêt Eïrnaise. Quoi qu’il en soit, j’ai fait un petit tour de chaque pays et il ne me reste qu’à approfondir mes découvertes sur les lieux qui m’intéressent. Car, qu’on se le dise, il me faudrait une éternité pour pouvoir visiter l’intégralité d’Orzian. Autant s’axer sur l’essentiel et ce qui me convient le mieux.

Bien-sûr, avec le temps elle avait appris à jouer le jeu. Malgré sa pâleur criarde, elle savait recopier un minimum de mimiques et de paroles qui pouvaient mettre en doute plus d’un, ou même ne rien laisser paraître. Par ailleurs, elle resta totalement neutre dans sa phrase, même en abordant le thème de l’immortalité. Pas un seul sourire ni clin d’oeil qui aurait pu apparaître pour révéler ce détail masqué.

Vos intérêts me paraissent néanmoins tout à fait louables, et vous semblez être parfaitement taillé pour ce métier. Et j’aurais tendance à me demander ce qu’il pourrait exister de mieux que d’exercer deux de ses intérêts à la fois sans contraintes. C’est une bonne chose d’apprécier le voyage, car je sais que bon nombre de gens détestent voyager malgré leurs obligations professionnelles. Quant à moi, je ne fais que voyager. Je ne trouve rien qui ne m’attire davantage que de parcourir le monde et pourquoi pas mettre mes capacités au service de causes louables. Mais c’est ici un tout autre sujet, je ne voudrais pas vous ennuyer avec cela.

_________________

Chara design:
 


Crédits:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Aucune
Rang social: Vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 28/09/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'ancienneté et la jeunesse (Pv Vittoria)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Le Ministère haïtien à la jeunesse et aux sports condamne l'affront des autorité
» A la jeunesse de mon pays
» Igor le chat, roman jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade-
Sauter vers: