Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

N'allumez pas la lumière (Xin et Josef)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade
MessageSujet: N'allumez pas la lumière (Xin et Josef) Mar 25 Sep - 10:49
Le dresseur était câlé dans la zone la plus fraîche de sa chambre, un linge trempé d’eau anciennement fraîche plaqué sur le crâne qui lui tombait sur les yeux. L’antidote contre le venin de thérianthrope donné précédemment était actuellement au maximum de son potentiel d’action et, à son avis, faisait n’importe quoi dans son corps pour détruire chaque parcelle de la toxine, lui provoquant une désagréable fièvre.
Il ne broncha pas lorsqu’on frappa à sa porte, ne souhaitant décidément pas être dérangé. Trois minutes plus tard, il ôta cependant précautionneusement le drap qui lui couvrait le visage en entendant que ce n’était pas à la porte de sa chambre que l’on frappait, mais celle de la salle de bain. « J’arrive » grogna l’humain en se relevant. Il vérifia son apparence face au miroir, remit un peu de maquillage pour colorer sa peau, la première couche ayant été diluée par l’eau. Puis il remit des gouttes dans ses yeux, dans le but d’en changer leur couleur, il en renversa à la hâte, ses iris prirent une teinte bleue marine. Josef finit par ouvrir la porte

« Ouh là, vous avez été attaqué ou quoi ?
- Tout va bien, que se passe t il ?
- Quelqu’un veut vous voir, je ne peux vous en dire plus mais vous feriez mieux de l’accueillir.
- Soit. Concéda le dresseur, ne voulant pas avoir de comportement suspect. Il se douta qu’il avait été vu se battre contre le petit zéta, le jeune devait être recherché à l’heure qu’il est. Laissez moi juste le temps de changer de tenue. Demanda t il en levant une main. Il s’était couché directement en rentrant sans ôter ses vêtements déchirés, il s’était contenté de dissimuler le problème en mettant une veste par dessus mais le sang avant un peu traversé, faisant des tâches suspectes sans être accusatrices.
- Oh, c’est trois fois rien, le maître d’hôtel tendit la main et répara le tissu.
- Je vous remercie, mais ça n’empêche que ce n’est pas très propre.
- Ça c’est dans votre tête. Prendre soin des affaires des clients, c ‘est mon métier je vous rappelle. »
Saisissant l’allusion Josef alla chercher deux pièces d’argent dans ses affaires et lui tendit. Satisfait, le kitsune les prit et lui donna une petite tape amicale sur l’épaule, utilisant un sort de séchage au passage. Les longs cheveux sombres du dresseur, trempés par le linge mouillé, reprirent en un instant du volume et lui tombèrent tous devant les yeux.
« Vous n’avez presque plus l’air d’avoir eu un accident » s’amusa le renard et il alla chercher Xin Nahalem. « Désolé pour l’attente monsieur, il était très occupé ! » gloussa le patron d’hôtel, mutin.

Josef avait ouvert la porte et était entrain de chercher le service à thé, nécessaire en Ikhyld tout comme les chambres un minimum évoluées était munies de petites fontaine magiques qui avaient toujours de l’eau chaude à disposition. L’humain fini par en dégoter un, particulièrement horrible à son goût, couvert fleurs de lotus rose délavées avec les tasses assorties. Il les posa sur la petite table de bambou qui était prêt de la fenêtre, se disant qu’il n’avait vraiment pas envie de prendre le thé à genoux pendant des heures alors qu’il n’aspirait qu’à retourner se coucher au frais. Un elfe apparut dans l’embrasure de la porte, le dresseur nota la grande délicatesse de ses traits et le soin extrême de sa tenue, se sentant totalement débraillé à côté de lui, il passa brièvement les doigts dans ses cheveux ébouriffés par son hôte pour les dégager de son visage.
« Bonjour monsieur, je vous en prie entrez. Puis-je vous offrir quelque-chose à boire ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: N'allumez pas la lumière (Xin et Josef) Jeu 27 Sep - 19:13
Xin avait aujourd'hui décidé de se concentrer sur des affaires un peu mineures pour disons se reposer un peu l'esprit sans pour autant ne rien faire, il s'était ainsi prévu en partie ce qu'il pourrait faire hier soir et quelque chose avait particulièrement attiré son attention.

Un Teïderien, ce n'était pas forcément inexistant par ici, notamment les réfugiés politiques ou mercenaires ayant quittés ce pays pour vivre ailleurs, avait eut des problèmes récemment de la part d'un thérianthrope zêta de ce qu'on lui avait rapporté. Un thérianthrope donc Xin ne connaissait pas encore la véritable identité, ce qui évidemment était très problématique... Après tout il serait malheureux que quelqu'un d'innocent ou n'ayant rien demandé à l'avenir devienne thérianthrope sans le vouloir. Ce n'est pas qu'en soit c'était une condition inférieure à celle humaine, mais bon si on ne le désirait pas l'avoir… Autant ne pas se la faire imposer, comme le fait de devenir vampire d'ailleurs.

C'est ainsi qu'il s'était rendu à l’hôtel où se trouvait la victime de l'agression et évidemment c'est avec diligence et respect qu'on mena l'arcane qu'il était jusqu'à l'objet de son enquête du matin. Quel était le but de celle-ci d'ailleurs ? Eh bien, l'humain auquel on le présenta après un temps d'attente que l'elfe perçut à peine le saurait bien assez vite.

Et dans les faits, Xin qui voyait que la chambre était décorée avec goût, remarqua aussi que l'humain était disons dans un état plutôt rustre ou précaire. Hum, soit, l'elfe n'allait pas spécialement s'attarder là-dessus pensa t-il, même si beaucoup de nobles Ikhyldiens auraient trouvés à y redire et ce à raison.

« Mes salutations, en effet je ne serais point contre quelque chose à boire, surtout que cette entrevue je vais être sincère, ne sera pas courte. » Autant dire cela dès le début pour éviter que l'homme se fasse de faux espoir, sur ce alors qu'il s'installait en face d'une table de bambou peu après et qu'il remarquait que sans êtres ignobles, loin de là, les tasses de thé n'étaient pas spécialement du style de celles qu'il préférait, il reprit avec un grand calme et une certaine patience.

« Vous vous doutez je suppose que je suis là au sujet de l'agression que vous venez de subir il y a peu de temps de cela. N'est-ce pas ? Seriez-vous donc d'accord pour répondre que je viens vous poser ? Permettez moi de me présenter d'ailleurs, Xin Nahalëm, ministre des renseignements de l'empire. » Acheva t-il avec sympathie et honnêteté, tout en ne manquant pas alors de scruter son interlocuteur autant pour lire l'éventuelle surprise dans ses traits que tout tout possible de stress ou d'angoisse. On ne savait jamais après tout...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 236
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: N'allumez pas la lumière (Xin et Josef) Mar 16 Oct - 19:31
« Mes salutations, en effet je ne serais point contre quelque chose à boire, surtout que cette entrevue je vais être sincère, ne sera pas courte. » Le dresseur lui lança un regard las et luisant de fièvre. Manipulant doucement la théière pour la remplir d’eau sans trembler, l’objet magique chauffa entre ses doigts, lui transmettant péniblement une nouvelle bouffée de chaleur. Il eut un mouvement pour tirer le col de sa chemise dégager ses longs cheveux de son cou mais les relâcha rapidement, peu confiant. Il ne pouvait la voir, mais supposait que son filleul lui avait apposé une marque des ténèbres quelque part entre la gorge et la nuque à droite car les monstres affiliés à cet élément l’attaquaient toujours de ce côté. Sachant que les mages des ténèbres et de lumière pouvaient la voir sans efforts, il ne préféra pas attirer l’attention de son visiteur, magicien assurément, mais de quelle magie, et que faisait-il là ? Quelles étaient ses intentions à son égard ? Il invita son visiteur à s’installer à la table basse, le laissait choisir sa place et pris avec soulagement celle dos à la fenêtre qu’il entre-ouvrit avant de s’assoir à genoux.

« Vous vous doutez je suppose que je suis là au sujet de l'agression que vous venez de subir il y a peu de temps de cela. N'est-ce pas ? Seriez-vous donc d'accord pour répondre que je viens vous poser ? » L’humain acquiesça du regard sans l’interrompre.
« Permettez-moi de me présenter d'ailleurs, Xin Nahalëm, ministre des renseignements de l'empire. » Un doux sourire pouvant passer pour admiratif apparut furtivement sur les lèvres du dresseur : ce coup du sort était relativement remarquable et il en admira d’avantage l’improbabilité que s’en inquiéta. Après tout, il était déjà trop tard pour s’angoisser.

Toutes les informations qu’il avait sur cet homme remontèrent du fond de sa mémoire à la surface de son esprit, prêtes à lui fournir un dossier aussi complet que son rang dans les renseignements Teïderiens le lui permettait, mais il opta délibérément pour le choix de ne pas les explorer. De préserver des souvenirs lointain et flou afin de pouvoir jouer plus aisément la surprise par la suite.

« Un arcane en personne, pour moi ? » répondit-il avec un air un peu gêné mais ravi de voir « un vrai ministre », comme le serait une certaine partie de la population en Ikhyld. Il se passa une main dans les cheveux, vraisemblablement gêné de sa mise.
« Dois-je vous appeler Sama ? »questionna-t-il, bien que connaissant l’étiquette Ikhyldienne, il trouvait plus élégant de laisser son interlocuteur la lui rappeler. De plus, cela permettait d’éviter un maximum d’erreur, bien que formé pour ce genre de situation, il demeurait et sera toujours un étranger. D’ailleurs, il n’essayait même pas d’avoir l’air d’un résident Ikhyldien et parlait en tintant certaines notes avec l’accent qu’il maîtrisait parfaitement, celui typique d’un des duchés du Sud-Est des Duchés du Sud.
L’eau était chaude désormais et il servit le thé. L’humain étouffait de chaud mais il lui semblait à la fois que ses os se gelaient sur place, il attrapa sa tasse pour profiter de la chaleur dans ses articulations.
« J’ai peur de n’avoir rien de très intéressant à dire. Une personne très proche de moi était un loup garou. Quand je suis passé devant le zeta, j’ai reconnu un grognement..." sa voix se détimbra un peu "caractéristique, je me suis alors retourné et il a pris cela pour un défi. » Résuma Josef en alternant entre les yeux de son interlocuteur et sa tasse de thé. Après un instant de silence, il reprit :’ Je m’excuse par avance de ma mauvaise compagnie, mais je n’ose pas prendre quelque-chose pour faire tomber la fièvre, je préfère être sûr que ce venin-là soit détruit. ». Lui dit-il sans préciser les autres bénéfices qu'il voyait à la fièvre en ce moment précis, alors qu'il allait devoir dissimuler au ministres des renseignements ennemi en personne le fait qu'il avait quelque-chose à cacher.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: N'allumez pas la lumière (Xin et Josef) Ven 19 Oct - 8:37
« En effet, nommez moi sama et ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous obliger en dehors de cela à suivre à la lettre tout le protocole nécessaire en compagnie d'un arcane. » Glissa Xin avec un mélange de sérieux et amusement à l'humain qui visiblement était gêné et pas que par la fièvre qu'il semblait avoir. Quoiqu'il en soit l'elfe le remercia quand il eut finit de lui servir le thé, mais attendant que celui-ci refroidisse légèrement, il en profita pour réagir aux paroles de son interlocuteur actuel.

« Vous savez, au pire si vous n'avez pas les moyens, il est possible de compter sur la générosité d'un noble pour vous offrir des soins magiques, ce juste contre une dette à satisfaire à l'avenir. Ne craignez pas d'ailleurs d'abus à ce sujet, c'est courant, mais régulé et puis vous vous en sortirez bien si vous recevez les soins d'un mage de lumière ou d'eau. Du moins si vous préférez vous passer de la fièvre. » Il précisait car évidemment dans les Duchés du Sud, il fallait souvent éviter à tout prix d'avoir des dettes, surtout lourdes ou longtemps au risque sinon de devoir les payer autrement ou de finir esclave. Évidemment en Ikhyld il y avait l'esclavage aussi, mais disons que ce n'était pas le même que celui des Duchés. Bon, Xin n'allait pas faire un cour théorique là-dessus ou défendre ce modèle qui certes lui convenait, mais ça pourrait paraître comique disons parce que c'est les Akkatoniens qui leur avaient imposés, donc il se contenta de dire simplement.

« Ainsi vous avez des connaissances thérianthropes ? Vous devez être un grand voyageur je suppose ou bien avoir des liens avec le monde de l'arène ou du mercenariat assez étoffés, disons que sans êtres inexistants dans les Duchés, les thérianthropes peuvent y finir aisément esclaves s'ils ne font pas attention, donc sauf si l'un d'entre-eux vous as fait le privilège de vous révéler sa véritable nature… Soit c'est qu'il y a été forcé, soit qu'en effet il a fait preuve envers vous d'une très grande confiance. » Cela il le disait d'un air curieux, ce avant d'ajouter pensif. « En plus vous semblez être doté de bonnes connaissances au sujet de ce peuple, j'avouerai donc que cela me rend assez songeur, après tout ce n'est pas souvent que je crois quelqu'un doté d'un tel savoir, accepteriez-vous donc de m'en faire en partie part ? » Une bonne manière d'accrocher une conversation et aussi de justifier un certain intérêt à son égard sans se montrer trop insistant ou inquiétant après tout...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 236
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: N'allumez pas la lumière (Xin et Josef) Sam 17 Nov - 15:02
Le dresseur baissa rapidement les paupières en signe d’assentiment. Son regard se perdit un instant dans le reflet doré qui glissait sur la surface du thé, la lumière chaude provenait des lanternes magiques qui pendait le long des murs de la chambre. Les Ikhyldiens usaient de magie pour toute chose, au moins, ces flammes-là ne dégageaient pas de chaleur. Cette brève pause lui permettaient aussi de se concentrer pleinement sur le rôle de parfait innocent qu’il avait à jouer. Il releva ses yeux bleus vers l’elfe, leur iris à la teinte changée par les gouttes qu'il y avait déposées s'éclaircissaient imperceptiblement, la couleur stabilisée s'apparenteraient à celle du saphir pour quelques heures.

La formulation de son interlocuteur l’amusa.« Ne craignez pas d’ailleurs d’abus à ce sujet, c’est courant, mais régulé.
- Sont-ce la contraction de dettes ou les abus qui sont courants mais régulés ? » questionna-t-il, une lueur malicieuse au fond des pupilles. « Je crains d’avantage le venin de thériantrope que la fièvre en vérité. J’y ai été de nombreuses fois confrontés plus jeune et me suis terriblement mal soigné. J’aime autant passer ce moment pénible mais être rassuré à propos de la destruction des toxines dans mon organisme. Je ne suis pour autant pas sourd à votre conseil, si songerai si la fièvre ne tombe pas, même si je préférerai éviter de contracter de nouvelles dettes, surtout auprès de noble inconnus.
Le teïderien répondit à la question suivante : « J’en ai Nahalem Sama et… le mal que j’ai pu leur faire était indépendant de ma volonté. » Il était plus facile de commencer par des vérités avant de passer au mensonge, cela donnait le ton. De plus, l'humain trouvait important d’honorer la mémoire de Susana Kislov.
« Je ne suis pas un esclavagiste de thériantrope mais vous n’êtes pas tombé très loin. Oui si vous voulez, désirez-vous savoir quelque-chose en particulier ? Je vais vous montrer... un avant goût. » il se leva vers une cage magique et fit un signe, paume de main vers le bas. La cage fut assez petite lorsqu’elle reprit sa forme et un bébé guépard en sorti. « Poursuite » ordonna-t-il en Akkatonien, tous les ordres étaient appris dans cette langue, il serait trop idiot que ses origines soient découvertes car un jeune monstre obéit à un ordre en Teïderien. Les créatures apprécient cette langue et ont tendance à le montrer, cela représente déjà un handicap, alors si en plus elles y réagissent, il ne ferait pas long-feu avant que sa couverture ne tombe.

L’éleveur marcha jusqu’à la table où ils prenaient le thé, le jeune félin à la démarche encore pataude sur ses talons. Encorde debout, il frappa dans ses mains avent de les poser sur ses cuisses. Il s’agissait là de l’un des entrainements de base de tous les bébés monstres et animaux : atterrir sur ordre sur quelqu’un sans lui faire mal. Cela les éduquait à ne pas sauter sur les gens n’importe quand et ensuite à maitriser leur force. Le guépard bondit laborieusement en l’air, arriva doucement sur les jambes du dresseur mais s’accrocha à son bras lorsque ce dernier le réceptionna d’un geste délicat mais vif. « Doucement » l’animal siffla un instant mais finit par rentrer ses griffes, regardant partout autour de lui.
« Elle et sa sœur, qui est encore dans la cage, viennent d’un élevage de Fortuna. Au vu de leur qualité, peut-être que mon acheteur acceptera de me soigner en prime, elle est superbe n’est-ce pas ? » glissa-t-il avec un demi sourire. La personne qui l’avait commandé était un serviteur de l’état teïderien et ne recevrait pas ses guépards avant trois mois, mais ça, l’elfe n’avait pas à le savoir. Josef avait emmené avec lui tout d'abord pour les habituer aux transports et situations inconnues, ensuite car elles s’avéraient être un parfait alibi. Le prix d’un seul de ces petits justifiait largement qu’il ait fait le potentiel trajet de Fortuna jusqu’ici. Josef n’était pas spécialisé en élevage de grand félin, mais possédait tout de même une à deux femelles de chaque race pour les commandes spéciales qu’il recevait plutôt régulièrement de ses pairs.
Il attrapa ensuite la petite féline avec le bras qu’elle n’avait pas esquinté, lui saisissant le thorax de la main, reposant son ventre sur l’avant-bras et calant son arrière train dans le creux de son coude. Il la souleva et la tendit à l’arcane. « Vous pouvez tendre la main vers elle si vous voulez. Elle est dressée à défendre son maître donc elle sera dans un premier temps reservée, mais descendra sur vos genoux quand elle sentira que vous ne représentez pas de danger pour moi. » expliqua-t-il d’un ton précautionneux en pressant doucement les doigts sur le thorax du petit animal pour le rassurer.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: N'allumez pas la lumière (Xin et Josef) Dim 18 Nov - 21:20
« La contraction de dettes évidemment. » Répondit-il amusé à l'humain qui lui avait renvoyé une question taquine par rapport à ses propos, ce avant de reprendre pensif par rapport aux paroles suivantes de l'homme…

« Sage manière de penser, je peux comprendre en tout cas votre désir de ne pas devenir un thérianthrope, pas que j'estime que c'est une mauvaise condition, mais elle n'est pas appréciée partout et il faut un temps pour s'adapter, surtout que vous venez des Duchés je suppose ? »
Oui, il semblait assez duchéen, mais en effet être un thérianthrope là-bas n'augurait pas que de la joie et des opportunités d'existence agréable, l'esclavage faisait aussi partie du lot quotidien de certains membres de ce peuple là-bas après tout, notamment dans les arènes de combat.

« Il arrive des fois de faire du mal aux autres sans le vouloir, ce qui importe alors est d'apprendre à ne pas le refaire, mais surtout ne pas faire comme si de rien n'était. Ce que trop de monde a tendance à faire. » Dit-il sinon pensif à ce sujet, avant d'écouter amusé l'humain lui répondre qu'il n'était pas un esclavagiste, mais quelque chose de pas très loin…

Et Xin se rendit vite compte qu'il devait avoir affaire à un dresseur d'animaux exotiques sans doute quand celui-ci libéra un jeune grand félin en sa présence, visiblement bien dressé. Xin était-il craintif en voyant cela ? Pas vraiment, il n'y avait pas de raison après tout, cela et puis de toute manière si l'autre allait jusqu'à lui faire une petite démonstration, c'est qu'il était confiant quant à ses capacités… Et comme il n'avait pas l'air d'un idiot patenté, autant lui faire confiance à ce sujet après tout…

« Vous élevez donc des animaux exotiques ? Je dois avouer qu'en effet cela m'a l'air prometteur et fort intéressant… Je suppose que vous ne vendez pas que des félins ? Qui sait, peut-être que vous commander des animaux exotiques pourrait m'intéresser, du moins si la qualité est présente... Ce n'est pas qu'on manque de dresseurs de qualités, loin de là dans l'empire, mais quand on veut obtenir des créatures à parenté ou de races plus occidentales, il est mieux des fois de se tourner vers l'étranger et inversement. » Oui, après tout c'était aussi des histoires de traditions et de pratiques, même si avec le fait que voyager un peu partout dans le monde devenait avec le temps de moins en moins difficiles, les mélanges avaient tendance à se faire eux aussi avec le temps…

Quoiqu'il en soit lorsque l'humain lui proposa de tendre la main vers l'animal, il fit donc ainsi calmement et sans crainte et comme le dit l'homme, l'animal fut rapidement assez obéissant et docile, Xin en voyant cela et amusé par la vision dit alors en gratouillant un peu le félin.

« Je suppose que vous ne faîtes pas cela purement pour l'argent, n'est-ce pas ? Même si c'est là une préoccupation commune à beaucoup de duchéens sans vouloir paraître empli de préjugés… Je peux le comprendre, après tous les animaux ont peut-être un côté moins imprévisibles, plus simples à appréhender que nos congénères civilisés. » Commenta t-il alors avec amusement, en tout cas c'était l'excuse de beaucoup d'éleveurs ou amoureux de la nature et solitaires en herbe. Quoiqu'il en soit, ceci dit il ajouta amusé.

« Alors, comment trouvez vous donc l'empire d'Orient ? Celui d'Ikhyld ? J'ai entendu les étrangers et visiteurs dirent beaucoup de choses à son sujet, certaines négatives, certaines positives, mais j'en ai entendu tellement avec le temps que plus grand ne me surprend comme avis, peut-être le votre me surprendra t-il ? » Conclut-il donc le regard légèrement perçant, mais toujours amical et aimable.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 236
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: N'allumez pas la lumière (Xin et Josef)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
N'allumez pas la lumière (Xin et Josef)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Porteuse de lumière]Akari
» Lumière vacillante : seul face aux glaces !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade-
Sauter vers: