Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Pour l'amour des livres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Pour l'amour des livres Pour l'amour des livres - Page 2 EmptyDim 7 Juil - 19:18
Otmar regarda avec étonnement la mage parler de la souris comme un sujet d'étude, puis à la question sur le laboratoire, il finit par dire légèrement attristé pour tout cela.

« Malheureusement pas le genre de laboratoire que vous pourriez employer, nous sommes des technologistes par ici, vous êtes une mage de très haut niveau, nous utilisons des appareils technologiques très perfectionnées donc là où vous êtes sans doute plus habituées à des méthodes plus arcaniques pour étudier, vous ne pourriez donc pas user des outils de notre laboratoire à cause des habituels problèmes de compatibilité entre technologie et magie… »

Mais bon c'était là l'évidence, par contre il ne se préoccupa pas sinon spécialement notons-le du destin futur de la souris, en même temps… L'empire Akkatonien devait être assez familier avec les test sur les animaux ou autres bêtises du genre actuellement, quoiqu'il en soit de toute manière mieux ne valait pas heurter les coutumes d'une étrangère n'est-ce pas ? Du moins dans la limite du raisonnable, après tout il n'aurait pas eut les mêmes réserves concernant le sacrifice humain par exemple, chose qu’heureusement Eïlynster ne pratiquait pas aux dernières nouvelles.

« Quoiqu'il en soit sinon, je vous sens préoccupée par certaines choses et pour ma part je ne vais sans doute pas m'attarder, sinon la garde impériale va se poser des questions. Que diriez-vous donc que nous prenions congé ici madame ? Peut-être nous reverrons nous une prochaine fois, quoiqu'il en soit ça aura été plaisir. » Finit-il sinon par dire aimablement et poliment en finissant alors par tendre la main de façon franche et aimable à l'Eïlynsterienne, une façon de saluer et présenter ses respectes purement égalitaire et très à la mode dans l'empire Akkatonien. Quoiqu'il en effet, si elle était assez excentrique notons-le, ça ne lui avait en effet pas déplut du tout de la rencontrer !
Otmar Ehrlich Deffarès
Otmar Ehrlich Deffarès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
http://orzian.forumactif.com
Messages : 3072
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour l'amour des livres Pour l'amour des livres - Page 2 EmptyMer 18 Mar - 22:35
Mehenyt haussa un sourcil, confuse.

- Appareils... Technologiques?

A la place d'arcanes ? Certes, la technologie d'Akkaton était assez développée, mais soyons sérieux, aucun scientifique de renom n'utiliserait des machines, aussi "perfectionnée" (la naga était tentée d'en rire) soient-elles, plutôt que de la magie ! A quoi bon ? Était-ce un défi personnel ? Une nouvelle mode ? Un test ? A quoi bon s'infliger un tel handicap, ils ne trouveraient rien ! Cette contrée était voué au désastre, pauvres hommes.

- Pas sûre de vouloir travailler dans votre petit hangar, de toute façon. Ce qui m'intéresse, c'est d'apprendre des choses. Pas d'essayer de forcer une machine à faire ce que le plus petit sortilège peut déjà accomplir." Fit elle avait dédain en balayant d'un revers de la main, soudainement désintéressée par la question.

Alors qu'elle crut voir leur troisième ami rosir farouchement et ouvrir la bouche, un doigt déjà dressé comme s'il s'apprêtait à la sermonner (pourquoi ? Qu'avait-elle donc dit, si ce n'est la vérité), l'empereur fut plus rapide que lui.

« Quoiqu'il en soit sinon, je vous sens préoccupée par certaines choses et pour ma part je ne vais sans doute pas m'attarder, sinon la garde impériale va se poser des questions. Que diriez-vous donc que nous prenions congé ici madame ? Peut-être nous reverrons nous une prochaine fois, quoiqu'il en soit ça aura été plaisir. »

- Je dois vite rentrer." Mehenyt acquiesça, ayant apparemment tout oublié de son voyage, espérons-le pas pour trop longtemps. "Expérience. Souris. Vite." Eut-elle seulement le temps de rajouter. Peut-être pourrait-elle faire un saut à la bibliothèque une fois de plus pour dégoter un bestiaire et des études sur cette espèce...? A ce sujet, son compagnon n'avait-il pas proposé... ?

- La librairie ! Je veux voir la librairie !" Se rappela t-elle soudainement.
Mehenyt de Gemehtoues
Mehenyt de Gemehtoues

Feuille de personnage
Peuple: Hybride
Nationalité: Eïlynsterienne
Rang social: Soldat
Messages : 63
Date d'inscription : 12/09/2018
Localisation : Royaume d'Eïlynster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour l'amour des livres Pour l'amour des livres - Page 2 EmptyVen 20 Mar - 13:54
L’elfe se contenta finalement de secouer la tête d’un air légèrement dépité plutôt que de sermonner alors qu’il faillit le faire, sans doute que la légendaire patience elfique semblait refaire surface chez lui. Enfin, ça ou les technologistes les plus extrémistes ou fervents étaient rarement des elfes, même si évidemment en Akkaton beaucoup d’elfes étaient plus ou moins pratiquants ou affiliés à cette dernière. Que ce soit pour suivre la tendance nationale, car la culture Akkatonienne finissait par les y pousser subtilement ou car ils finissaient aux aussi par y trouver leur intérêt. Après tout au fur et à mesure des siècles, voir millénaires, même les peuples à longue vie finissaient par êtres influencés plus ou moins par la culture impériale qui englobait leur territoire de vie sur les autres continents appartenant à l’empire Occidental.

Quant à Otmar il se contenta de sourire de façon un peu amusée sans rien ajouter au commentaire un peu condescendant sur la technologie de la jeune femme, à vrai dire il sentait un peu de mauvaise foi dedans, mais supposa que c’était plus du dédain un peu immature que du vrai mépris.

Par contre quand après avoir annoncé son départ, l’hybride finit par lui rappeler une promesse qu’il avait fait. Otmar se dit que c’était à peu près sur le chemin donc il pouvait se le permettre. Il reprit donc avec sympathie et politesse...

« Soit, mes excuses pour ce petit oubli quoiqu’il en soit. Sur ce, je suppose que vous n’avez qu’à me suivre ? C’est sur le chemin vers le palais d’Airain. » Ce à quoi il obtint sans doute une réponse affirmative, sinon quel intérêt de faire la demande qu’elle venait de faire ? Et ils purent alors se rendre jusque là-bas et une fois ceci fait prendre congé. L’empereur espérant au passage que cette voyageuse trouve ce qu’elle désire dans la librairie, même si évidemment il n’avait que peu de doutes à ce sujet...
Otmar Ehrlich Deffarès
Otmar Ehrlich Deffarès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
http://orzian.forumactif.com
Messages : 3072
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pour l'amour des livres Pour l'amour des livres - Page 2 Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Pour l'amour des livres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain-
Sauter vers: