Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Une discussion entre deux cosses.[PV Arkos-Melkos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade
MessageSujet: Une discussion entre deux cosses.[PV Arkos-Melkos] Lun 10 Sep 2018 - 0:56
Début mars 2000 de l'âge d'acier - La cité de Jade.

Ikhyld, les terres gouvernées par cet empire sont tenues avec soin et sont visiblement un endroit qui semble fort plaisant à visiter en toutes saisons. Mais actuellement, nous sommes au début du printemps, la saison du renouveau et des bourgeons en fleurs. Le printemps avait cet effet paradisiaque sur la nature ou les nouvelles senteurs s'éveillaient dans la forêt après le long endormissement hivernal des plantes environnantes. Les habits blancs et froid de la neige laissaient peu à peu place à un habit composé tout en nuance de verts se mélangeant à mille couleurs de fleurs nouvellement écloses. La nature s'éveillait de son hibernation forcée et le temps des promenades champêtres reprenait ses droits contre le froid casanier hivernal.

Ce fut justement dans cette période et après avoir organisé avec minutie ses quelques jours de vacances durement gagnée que notre Rôdeur avait dut faire route vers la Forteresse Inébranlable. Le but y était fort simple, notre protagoniste voulait embarquer dans un navire composite actuellement accosté au port proche de la forteresse. Un navire de loisir pour de simples voyageurs et ayant pour destination le port le plus proche de la cité de Jade. Aujourd'hui, notre Rôdeur n'est pas un Rôdeur, mais un touriste venu visiter la belle capitale provinciale d'Ikhild. Pour cela, il allait devoir s'affranchir d'une bonne semaine de bateau avec ceux qui l'accompagnait.

Arkos n'allait certainement pas voyager et encore moins partir en vacances tout seul. Ce fut accompagné de Lilith sa légitime épouse ayant, elle aussi, envie de découvrir cette cité, mais aussi de sa toute jeune panthère noire. Ce petit bout de chou de couleur ténèbres d'à peine cinq mois sortait à peine de l'enfance pour entrer dans l'adolescence et était encore bien joueur et bien agité, attaquant doucement son maître par surprise pour jouer ou essayant de tendre quelques embuscades encore fort peu discrètes pendant le chemin vers le fameux navire. Ce fut ainsi qu'un Rôdeur en vêtements de voyage, une dryade dissimulée sous une longue cape à capuche et une panthère noire agitée se présentaient devant le quai des embarquements.

La traversée fut longue d'une semaine et relativement sans histoires. Le relativement ? Et bien, ce fut la première en bateau pour la panthère qui semblait avoir bien peur les deux premiers jours et refusait de sortir de la cabine, mais ce fut également une première pour la Dryade qui avait toujours effectué ses déplacements par voie terrestre jusqu'a présent et avait découvert un élément important quand le bateau avait atteint le grand large. Visiblement, le mal de mer n'était pas l'apanage des être humains, mais les Dryades pouvaient aussi y être sensibles et notre chère Dryade y était particulièrement sensible.

Ce fut donc une semaine sans accroc qui se déroulait si on faisait abstraction de la Dryade bien plus blanche que verte et ne quittant pas la cabine ainsi que de la panthère apeurée retrouvée dans des endroits divers et variés du bateau qui avaient tous le mérite d'être pour les moins originaux ce qui avait pour le moins surpris et égaillé ces cinq derniers jours de voyages auprès des matelots et des autres passagers. Notre homme se trouvait à l'extrémité de la proue, jouant de sa flûte de pan dans l'océan quand la destination finale de ce voyage se profilait à l'horizon lors du dernier jour de voyage. Une bonne nouvelle en perspective, car cela signifiait la fin de l'état nauséeux de sa compagne et la fin de l'état affolé de la petite boule de poil les accompagnant.

Ce fut après un débarquement qui semblait sans fin que notre trio put enfin marcher sur le territoire d'Ykhyld et fouler le sol de la cité de jade, Odélia. Cette cité était telle qu'on l'avait décrit au Rôdeur. Une magnifique citée aussi immense en longueur qu'en hauteur. Des places soignées à perte de vue et e grand quartiers dédiés à la culture, mais aussi au commerce. Au combien de places magnifiques et de monuments historiques à visiter en perspective... Une fois que la Dyade aura récupéré du voyage. La première destination de notre trio fut donc l'hébergement qu'ils avaient loués pour cette période. Une petite habitation en rez-de-chaussée, modeste, mais voisine d'un parc fortement arboré.

Ce fut pendant que lilith tenait le lit dans leur logement dans la cité, reprenant des couleurs plus proches de son vert naturel, que notre touriste jouait avec son compagnon félin dans le parc voisin. Un magnifique parc, spacieux et arboré, qui semblait pour le moins plutôt visité. Il est curieux de voir la mentalité en ces lieux concernant Bagheera. Le jeune félin ne semblait pas effrayé ou gêné la populace. Au contraire, l'aspect mignon de cette petite boule de poils agités semblait plaire aux passants qui n'hésitaient pas à l'approcher pour tenter de toucher le pelage de ce gros félins fuyant vers son humain.

Ainsi, Arkos jouait calmement avec sa panthère et quelques balles de mousses et ficelles prises pour l'occasion. Bagheera pouvait se dégourdir les pattes et Arkos pouvait doucement continuer son dressage. La petite panthère était encore très joueuse et l'exercice du jour consistait à lui faire rapporter certains de ces jouets. La bête est joueuse et rapporte, mais ne lâche pas, narguant son maître avec le jouet dans la gueule. Si son humain veut cette balle de mousse, il faudra d'abord qu'il attrape la panthère pour ça. Rapidement, le Rôdeur et le félin découvrirent qu'ils avaient maintenant un petit public. Public fort jeune qui tentait par moment de faire courir la panthère en lui lançant un de ses jouets. Les quelques enfants ne dérangeaient pas vraiment notre duo et voulaient visiblement juste jouer, mais le fait qu'ils ne semblaient pas accompagnés dérangeait quelque peu Arkos. Jouant avec une cosse trouvée au sol,Notre rôdeur cherchait l'adulte responsable de ce petit trio d'enfants. Ce fut quand ses yeux balayèrent les environs qu'Arkos réalisa d'où venaient de ses petites têtes blondes. Notre duo était devant un orphelinat et ces petits êtres étaient sûrement trois de leurs pensionnaires.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une discussion entre deux cosses.[PV Arkos-Melkos] Mar 16 Oct 2018 - 20:13
Une journée calme se levait sur la cité alors que les rideaux de son bureau se tiraient à son tour pour dévoiler un soleil qui vint à l’aveugler l’espace de quelques secondes, plissant simplement les yeux pour essayer de regarder le monde autour de lui sans être trop déboussolé, il se laissait simplement aller à regarder le monde assez simplement. Mais quelque chose lui passait en tête depuis quelques temps, il avait envie de quelque chose, envie de retrouver cette liberté qui lui était propre, celle qui l’avait poussé à devenir un vampire et à chercher à découvrir les secrets de ce monde, il était devenu un homme de la nuit pour pouvoir profiter de cette éternité pour découvrir le monde qui était offert à lui, pour découvrir tout ce qui se passait à travers les nations. Mais encore aujourd’hui, il avait parfois quelques remords que de se réveiller et voir ce bureau dès le matin, comme si des chaînes entouraient ses poignets, comme si on lui avait ôté toute sa liberté en l’amenant ici, il n’avait pas de regrets que de s’occuper de ces enfants, loin de là, mais il avait des regrets que de ne pas pouvoir profiter de son état vampirique.

Mais bien vite, la journée allait s’emballer alors que tous les enfants se réveillaient petit à petit, pour une journée de repos qui leur était proposé, alors que le parc commençait à trouver de plus en plus de fervents défenseurs, alors que le parc se remplissait peu à peu. Il avait prévu cette position pour éviter que les enfants ne viennent à sortir sans être accompagnés d’un des adultes de l’orphelinat, mais vous connaissez les enfants, à ne jamais écouter un seul mot de ce qu’on pouvait leur dire quand l’occasion de faire une bêtise était aussi grande, c’était donc assez vite que des bruits de pas vinrent à se faire entendre derrière la porte, avant que la porte ne s’ouvre brusquement. Se tournant alors, il comprenait bien qu’il allait devoir chercher un peu de courage et que même si il n’avait pas foncièrement envie de se déplacer, il allait devoir se diriger vers le parc dans la plus grande hâte pour éviter tout problème.

C’est donc aussi bien habillé qu’à l’accoutumé, qu’il laissait ses pas retentir sur le parquet de la battisse, avant de finalement ouvrir les grandes portes, commençant à marcher sur le chemin dallé qui séparait la battisse du portail, il commençait donc à se diriger vers le parc sans pour autant trop se presser, ne faisant que saluer les individus qui passaient non loin de lui d’un léger sourire, ainsi que d’un aimable signe de la tête. Mais c’est bien vite que le vampire eu à se dépêcher, venant à simplement remarquer un peu plus d’activité plus loin, ils n’étaient pas trop jeunes mais ils pouvaient peut être avoir des problèmes, chose qu’il n’espérait pas le moins du monde, mais il espérait surtout qu’ils évitent de déranger qui que ce soit, la fougue de la jeunesse et l’envie de s’amuser étant parfois bien trop grande.

A sa grande chance, il pu enfin les voir, alors que son regard se déposait sur l’animal, interloqué par ce qu’il pouvait voir, il fallait avouer que c’est ce qu’il aimait chez les gens, alors qu’il détaillait le bel animal, une panthère de ce qu’il pouvait voir, il n’était pas un spécialiste des animaux, mais il pouvait reconnaître une panthère tout de même. C’est donc en arrivant derrière eux, qu’il laissait ses genoux se plier pour les apposer à même le sol, avant de laisser ses mains venir tendrement s’apposer sur leurs petits crânes, se voulant plus réconfortant qu’inquiétant malgré tout. « Ellios, Rams, Julia, je sais que vous avez envie de voir le monde autour de vous, mais demandez moi et je vous aurais accompagné… qui plus est, je suis sûr que vous n’avez pas embêté le Monsieur ici présent, mais si vous voulez jouer avec sa Panthère, demandez lui gentiment, il vous répondra, j’en suis sûr. » Leur souriant alors, il dépliait à nouveau les genoux pour se retrouver à nouveau à sa taille originale, venant à le regarder calmement, ses mains se joignant dans son dos, très calme et le regard posé sur lui.

« Veuillez m’excuser pour le dérangement, vous avez un bien bel animal à vos côtés, je me doute qu’ils ne vous ont pas ennuyé, mais peut être auriez vous préféré être en paix pour apprendre quelques tours à votre panthère ? » Lui souriant simplement, il prenait un peu d’avance sur les enfants, alors que sa main se tendait vers l’animal, il pliait à nouveau les genoux pour se trouver à terre, son regard se posant dans le regard de l’animal, un regard assez joyeux, finalement assez curieux finalement de la part du vampire. « Qui plus est, je m’excuse de ne pas m’être présenté auparavant, je me prénomme Melkos Winguard, je vous présente Ellios, Rams, Julia. Je suis le directeur de l’orphelinat qui se trouve à quelques mètres d’ici. Je suis ravi de vous rencontrer et souhaite encore une fois vous remercier de vous être occupé de l’état de ces chérubins, je ne comptais pas les laisser ainsi mais ils ont été rapides à partir à l’aventure. »

C’est donc simplement dans cette position, finalement assez basse, qu’il regardait la panthère, ne lui faisant aucuns signes, pour éviter de l’exciter plus que de raison, la laissant s’approcher peu à peu alors que son sourire s’agrandissait. « Pourrais je me permettre de vous demander le nom de ce magnifique animal ? Ainsi que le votre si je peux bien sûr m’en enquérir ? Et si vous le souhaitez, nous pouvons vous laisser un peu en paix, pour éviter d’exciter plus que de raison votre panthère et ainsi la rendre toute fofolle si vous me permettez bien sûr le terme, au vu de sa jeunesse... » Même si on ne le dirait pas, il semblait avoir été assez observateur pour analyser un peu l’animal, restant ainsi en attendant une réponse de son interlocuteur.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Date d'inscription : 07/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une discussion entre deux cosses.[PV Arkos-Melkos] Jeu 18 Oct 2018 - 23:27




Une discussion entre deux cosses.


Feat Akors & Melkos



Un homme approche doucement dans le dos du jeune trio d'enfants. Curieux homme que voici, particulièrement grand bien plus qu'Arkos d'au moins dix à quinze centimètres pour un poids similaire. Il était un peu moins musclé que notre homme malgré sa taille plus grande. L'individu portait une tenue sombre bien qu'élégante et qui pouvait facilement être rattachée à la noblesse ou au moins à une fortune assez aisée. Visiblement plus fin et peu taillé pour le combat, cet homme ne paraissait pas agressif tandis qu'il approchait les enfants dans leur dos d'une manière assez discrète pour ne pas qu'ils le repèrent, mais un soupçon trop évident pour échapper aux sens du Rôdeur. Ce fut une fois à leur niveau que l'homme plia le genou au sol et posa une main visiblement amicale sur le sommet du crâne de deux des trois enfants. Ce fut à cet instant que le Rôdeur put remarquer d'autres détails sont l'homme, notamment son visage qu'il put voir de plus prêt. Les traits fins, blancs comme le serait un vampire, un kitsune sans queue ou encore un Rôdeur ayant eut quelques misères avec la nécromancie lors d'une petite mort. L'homme prit la parole tandis que le Rôdeur le dévisageait, cherchant encore à quel genre d'homme il avait affaire. La réponse lui fit rapidement apporter quand il entendit l'homme dire à haute voix le prénom des enfants devant lui. Un sermon sur la bienséance que ferait un père à ses enfants, mais le manque radical de ressemblance héréditaire rendait Arkos encore quelque peu septique, plus que méfiant. Cet homme était trop bien habillé pour être un employé de l'orphelinat et trop amical pour ne pas connaître ces enfants. Un futur père adoptif ou un haut placé de cet orphelinat ? La réponse fut apportée quand l'homme se redressa et s'adressa directement au Rôdeur. Poli, droit et particulièrement sociable. Cet homme venait de s'excuser pour les enfants et venait également de poser aussi, et de manière assez habile, une question sur la nature du lien entre le Rôdeur et l'animal. Chose à laquelle Arkos répondit bien volontiers tandis que l'homme s'avançait et s'accroupis en souriant et en tendant la main vers l'animal. Bagheera approchait sa truffe de la main inconnue, à la manière des chats et senti celle-ci à distance, méfiante. Prudente au moindre geste brusque, la panthère analysait l'odeur de la main qui lui était présentée avant de voir que l'homme la regardait droit dans les yeux.

Arkos : Il n'y a pas de problème, les enfants ne me dérangeaient pas. Par contre, évitez de la fixer trop longtemps dans les yeux s'il vous plaît. C'est un chat, pas un chien. Les chiens adorent ça, mais chez les félins, c'est vu comme de la provocation. Non pas qu'elle risque de vous faire du mal, mais elle n'aime pas.

L'homme se présenta et indiqua s'appeler Melkos Winguard. Ce Melkos répéta également le nom des trois enfants et éclaircit sa fonction au sein de l'orphelinat. Le Rôdeur avait partiellement vu juste. Cet homme n'est pas un homme haut placé dans l'orphelinat, mais bien au plus haut possible puisqu'il en est le directeur. La petite phrase qu'il lança en conclusion fit sourire le Rôdeur, le renvoyant à sa propre enfance, répondant souriant et d'un air amusé. Ces enfants sont de petites graines d'aventuriers en herbe donc.

Arkos : Ah ça... Je ne pourrais pas leur en vouloir, vu que j'étais pire qu'eux à leur âge. Plus souvent a errer en pleine forêt ou chez les Satyres qu'avec mes parents. Après, je ne sais pas comment sont les forêts ici, mais à Eylinster, c'est... Assez calme.

Finalement, la panthère continuait sa douce approche, tendant un peu plus le cou et sentant les doigts de l'homme accroupi devant eux. Une odeur sembla capter l'attention du félidrae entre deux doigts de celui s'étant présenté comme s'appelant Melkos tandis qu'il posait ses questions sans trop bouger le bras présenté à Bagheera. Un jeune félin de six mois semblait avoir découvert une odeur inconnue et c'est la truffe collée sur un des doigts qu'elle respirait celle-ci avant de la faire passer dans son organe de Jacobson, faisant ainsi une moue assez amusante avec l'air perdu et les babines pendantes comme si l'animal était dans les vapes. En réalité, Bagheera "goûtait" simplement la nouvelle odeur pour l'apprendre comme le font tous les félins et certains serpents. Pendant ce temps, le Rôdeur s'attelait à répondre aux questions de "l'homme" nommé Melkos, ayant remarqué quelque chose de significatif dans le grand sourire que le félin lui avait provoqué.

Arkos : Elle s'appelle Bagheera. Je me nomme Arkos Minhem et il n'y a pas de danger. Je l'avais emmené ici pour qu'elle se dépense, sachant qu'elle n'est pas du tout agressive. Au contraire, jouer un peu devrait l'aider à devenir une meilleure pisteuse et puis... C'est bon pour le moral. Cela dit, vous êtes donc le directeur d'un orphelinat Ikhyldien ? Je me suis toujours demandé comment ces choses fonctionnent. À Eylinster, l'éducation, la formation et l'entretiens des enfants perdu sont à charge de la société, par contre dans les duchés du Sud... Ce n'est pas trop la joie pour eux. Vous n'accueillez que des orphelins d'Ikhyld où c'est international ? Et vous trouvez votre financement comment ?

Le Rôdeur avait mis le doigt sur la nature de son interlocuteur, expliquant ainsi son teint blafard, mais ne souhaitant pas le doigt dessus ouvertement à moins que le vampire ne souhaite directement évoquer le sujet. Après tout, Arkos n'en est pas à son premier vampire et Elincia s'était déjà montré bien plus humaine que bien des humains alors qu'elle est une elfe devenue vampire.

_________________

Achroma & Méhényt.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une discussion entre deux cosses.[PV Arkos-Melkos]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Une discussion entre deux cosses.[PV Arkos-Melkos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...
» Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade-
Sauter vers: