Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le bienveillant (Pv Melkos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: République d'Eïrn :: Forêts, et plaines
MessageSujet: Le bienveillant (Pv Melkos) Mar 4 Sep - 22:26
Fin Juin

Slenlodwiin avait tendance malgré le fait qu'il aimait voyager, à vivre des fois un certain temps aux alentours d'une certaine clairière se trouvant au centre du territoire d'Eïrn, celle-ci avait bien des noms, notamment auprès de la petite ville d'Assana se trouvant non loin, mais la plupart la nommait le jardin du dragon. Plusieurs hectares de terrain à l'origine bien peu fertiles entourés par la forêt dans lesquels notre dragon bleuté pratiquait depuis déjà fort longtemps l'agriculture, à son échelle. Il arrivait d'ailleurs des fois aux enfants d'Assana ou au curieux de venir observer le dragon à l’œuvre et disons que cela avait évidemment de quoi fasciner. Il était curieux après tout d'observer un tel être sans outils s'occuper de la terre et de plantes qu'il comptait faire pousser, des plantes qu'au cours de siècles d'expérimentation et à l'aide de beaucoup de magie il avait pu d'une certaine manière hybrider pour qu'elles soient beaucoup plus grosses… Cela demandait évidemment d'autant plus de soins, surtout qu'il n'avait pas encore découvert comment faire en sorte que ces légumes et fruits énormes ne soient pas dépendants de sa magie pour pouvoir naître, mais il avait bon espoir à l'avenir de faire naître des sous espèces stables qui pourraient être cultivées par d'autres personnes que lui, même si soyons sincère ça n'était pas forcément plus pratique que les fruits communs étant donné à quel point cela était exigeant pour la terre où s'était planté, mais ça le serait pour des races de grandes tailles comme la sienne qui ne pouvaient que difficilement sous forme naturelle manger des plantes plus petites.

Et c'était alors qu'il labourait la terre avec ses griffes que notre sublime dragon bleuté finit par remarquer qu'il n'était pas exactement seul dans la clairière, du moins si on ne comptait pas les animaux sauvages et les insectes qui rôdaient toujours en nombre dans les environs.

« C'est toujours agréable d'avoir des visiteurs, approchez, ne soyez pas timides. Je crois n'avoir jamais eu le plaisir de vous rencontrer mon enfant, comment vous nommez-vous ? » Dit-il donc aimable et rassurant à l'humain qu'il avait finit par apercevoir au bout d'un certain temps, probablement parce que ce dernier ne faisait pas de son mieux pour être discret. Le dragon qui ainsi se voulait rassurant et ouvert dans sa manière d'être, se détacha donc de son labeur, et s'essayant gracieusement, de manière pourrait-on dire majestueuse, il conclut alors avec douceur à l'égard de l'homme.

« Que puis-je faire pour vous ? » En observant ce dernier de son calme et serein regard, ne donnant pas spécialement l'impression d'un grand prédateur en le voyant par sa posture et manière d'être, mais plutôt l'équivalent pour certaines tribus sauvages d'une divinité bienveillante et protectrice.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Eïrn
Rang social: Noblesse des communautés indépendantes
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 02/09/2018
Localisation : République d'Eïrn
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le bienveillant (Pv Melkos) Dim 9 Sep - 2:46
Un sac sur l’épaule, alors que ses pas le sortaient enfin de son petit monde, si habituel, si connu à son goût, il ne regrettait pas le moins du monde que d’avoir un jour pris la main sur cet orphelinat dont il s’occupait, mais par moments, il rendait les rênes à Rowen et ainsi, il partait à nouveau découvrir des personnes dont il n’avait jamais pu croire l’existence jusqu’à ce jour. Aujourd’hui, son trajet l’amenait dans une contrée lointaine dont il n’avait que peu de connaissances, Eïrn, république connue du monde, dont il n’avait que peu de connaissances finalement, mis à part le fait que la capitale n’était d’accès qu’à une seule possibilité, ce qu’il était avant de devenir un vampire, un simple être humain. Mais aujourd’hui, son trajet ne se voulait pas être à la capitale, n’y ayant rien trouvé de foncièrement intéressant à faire, non, il avait entendu parler d’un homme ou plutôt d’une entité qui se présentait comme le « bienveillant ». Il était donc de son intérêt que de se diriger là bas et découvrir le fin mot de l’histoire.

C’est ainsi avec un livre qu’il essayait de comprendre les nuances de langage Arcanien, n’y ayant finalement jamais réellement réfléchi, l’envie de voyager ayant été plus forte que la préparation, mais c’était avec peu d’aisance qu’il regardait le livre que Rowen lui avait laissé, espérant peu à peu que cette personne n’était un adepte de cette langue. Ou auquel cas, que cet homme puisse venir à lui apporter la connaissance qu’il n’avait pas au sujet de cette langue, lui permettant ainsi de découvrir avec plus d’aisance des choses auxquelles il n’aurait jamais pensé, dû à cette langue qu’il ne connaissait définitivement pas. Ainsi après un long voyage en calèche, son chemin en la petite ville d’Assana se termina, venant à découvrir bien vite que la personne ne se trouvait pas au sein même de la ville, mais dans une petite clairière, les enfants se targuant étonnement du gigantisme de l’être.

Penchant donc la tête, sa curiosité se décuplant inexorablement à l’idée de rencontrer une telle personne, ses pas vinrent donc à se diriger vers cette petite clairière, non armé finalement, son regard se posait dans cet immense lieu, découvrant un paysage luxuriant et accueillant finalement, le trouvant étonnement rafraîchissant. Mais quelque chose de plus important l’interpella, cet être qu’il pensait être un simple humain, ou une simple humaine finalement, se démontra être un… dragon ? Quelle surprise pu se lire sur son visage, alors que la voix du dragon retentit pour se loger dans ses tympans, faisant résonner sa voix dans sa tête, écoutant attentivement le discours qu’il pouvait tenir. Laissant donc le dragon agir, il laissait sa tête se secouer lentement, ses cheveux fouettant ses joues avec le mouvement, comme pour le sortir de sa stupeur qui semblait s’être immiscée avec force dans son esprit.

D’un léger rictus, appuyé sur son visage, une sorte de sourire, ses bras s’ouvrirent, se pliant au coude sur les côtés, son buste se baissant humblement dans une salutation qui se voulait purement Ikhyldienne, alors que sa tête et son buste se relevait lentement. « Enchanté de vous rencontrer Sir Dragon, j’étais à la recherche de l’homme que l’on m’a cité comme étant le Bienveillant, je ne me serais jamais douté d’une telle surprise et j’en suis comblé. Mais excusez moi mon outrecuidance, je ne me suis présenté, Melkos Winguard, c’est un plaisir que d’avoir en face de moi, quelque chose dont je ne peux pas me targuer d’avoir déjà rencontré. » Son discours s’était montré clair et concis, son rictus se transformant lentement en un sourire, alors que son regard se montrait finalement assez calme, assez posé malgré la différence de taille, certainement grâce à l’aura que le dragon pouvait dégager, sa posture ne démontrant finalement pas d’un souhait d’attaquer à vue.

« Je ne saurais vous dire avec précision ce que vous pouvez pour moi, je ne suis finalement qu’un simple voyageur itinérant, qui a pour souhait de découvrir le monde dans son ensemble. Si bien sûr, cela n’est point trop indiscret, pourrais je moi même, m’enquérir de votre appellation ? Et si bien sûr, cela ne vous dérange aucunement, j’apprécierais avoir une discussion, en apprendre plus sur la république de Eïrn, cela n’est que pour me permettre finalement d’atteindre mon souhait, d’en apprendre toujours plus sur le monde ! » Cela avait été dit avec un certain entrain finalement, même si le ton se voulait calme, son regard démontrait d’un réel souhait que de discuter avec une personne qu’il semblait considérer comme très intéressante.

Relevant lentement la main droite, comme pour l’appuyer sur ses lèvres, il laissait donc sa tête se baisser humblement, se relevant lentement pour le regarder à nouveau, ses yeux toujours lumineux, mais le visage plus détendu. « Je m’excuse de mon entrain soudain, apprendre tant de choses, c’est une sorte de rêve pour moi. Et si je peux me permettre, je trouve cela fascinant que de voir de telles plantes en ces lieux… si je ne m’abuse, ceci sont des Camélia ? Ils sont habituellement, plus petits et poussent en Ikhyld, cela est fascinant que d’en voir de cette taille là. » D’un regard très observateur, ses mains vinrent rejoindre à nouveau le long de son corps, laissant aimablement un rictus s’instaurer à nouveau sur son visage, laissant alors le dragon reprendre la parole après son élan d’entrain trop soudain. La journée allait être longue et fructueuse.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Date d'inscription : 07/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le bienveillant (Pv Melkos) Dim 9 Sep - 22:10
Un enfant d'Ikhyld, voilà ce que le dragon déduit en voyant la manière dont l'humain s'inclina face à lui. Bien, c'était une population très polie et raffinée ce qu'il savait, le genre qui avait son charme et avec laquelle il appréciait traiter, même si évidemment il se garderait bien d'une grande préférence pour ces derniers. Disons juste que c'était toujours plus agréable qu'avoir la visite d'un inquisiteur Teïderien vindicatif.

« Nommez moi Slenlodwiin si vous le désirez sieur Melkos, vous venez de loin je devine enfant d'Ikhyld, j'espère que si c'est pour venir me voir que vous avez fait ce voyage, que vous pourrez vous considérez comme satisfait à la fin de cette entrevue, du moins tel sera mon but au cours de celle-ci. » Répondit donc le dragon avec bonne humeur et douceur à l'humain, une douceur presque paternelle pourrait-on dire, le dragon ne manqua pas en tout cas d'ajouter ensuite avec une calme bonne humeur.

« Vous désirez donc en apprendre plus sur la République d'Eïrn ? Je ne vois aucune raison de refuser cela, par contre ceci étant un sujet très vaste, vous comprendrez que j'aurais de la peine à savoir par où commencer, je vous serais donc gré de m'orienter un peu sur ce qui vous intéresserait d'apprendre précisément à son sujet. Ce n'est pas que discuter avec vous pendant des heures me gênera, juste que cela prendrais des mois pour vous dire tout ce qu'il y à dire sur ces vastes terres où je suis né. » Simple pragmatisme en somme, et désir aussi de ne pas raconter à son interlocuteur ce dont ce dernier se fichait par exemple, après tout Slenlodwiin pouvait vraiment parler de tout et de rien au sujet d'Eïrn, restait juste à savoir quel était la partie de ce tout dont se fichait son visiteur…

« Ne vous excusez pas quoiqu'il en soit de votre entrain, cela fait même plaisir à voir. Quant aux Camélia en effet ça en est bien, c'est une sous espèce que j'essaye d'hybrider actuellement pour les rendre environ 10 fois plus gros que la normale, j'hésite encore à augmenter leurs tailles, mais cela coûte cher en énergie magique et le problème est que j'en suis encore aux expérimentations pour faire en sorte qu'ils puissent pousser sans vraiment être dépendants d'une mage de l'élément de la terre comme moi. Vous comprendrez après tout que ça n'est pratique que pour un dragon comme moi des fruits et légumes aussi gros étant donné que je ne mange pas de viande. » Ce qui était un régime très très inhabituel pour un membre de la race dragonique, mais il l'assumait, quoiqu'il en soit il ajouta alors après avoir glissé aimablement à son vis à vis. « Si vous désirez en prendre un n'hésitez pas, même s'ils sont un peu lourds je suppose. » Ce donc pour finir par dire ensuite alors qu'il abaissait un peu le cou pour que son interlocuteur n'ait pas trop à lever la tête.

« Ainsi ce n'est pas fréquent vous de venir ici ? Je gage que la république d'Eïrn doit vous paraître être un territoire assez sauvage et peu centralisé étant donné que l'autorité de la capitale est bien lointaine et abstraite, j'espère d'ailleurs que vous n'avez eut aucun aucun problème avec les monstres sauvages au cours de votre voyage jusqu'ici ? » C'est que Eïrn n'en manquait pas, même si évidemment c'était plus un problème pour les bipèdes que pour lui au vu de son honorable taille et âge pour un dragon.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Eïrn
Rang social: Noblesse des communautés indépendantes
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 02/09/2018
Localisation : République d'Eïrn
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le bienveillant (Pv Melkos) Dim 14 Oct - 20:41
Voilà donc qui était cet « homme » dont on lui avait parlé ? Il comprenait réellement mieux comment Rowen avait pu discuter avec un tel individu, une personne qui semblait d’un intérêt tout particulier, il fallait avouer qu’avoir une telle entité en face de lui était un honneur et une différence tout à fait flagrante entre personnes pouvant disposer d’un tant soit peu de charisme. Souriant simplement aux mots que le dragon pouvait avoir, il ne semblait pas être en manque d’histoires à raconter au vampire qui se trouvait en face de lui, chose qui donnait énormément envie à Melkos de rester discuter aux côtés du dragon pour de longues heures si il pouvait se le permettre. Mais la chose qui le surprenait le plus était la phrase qu’il avait dit au milieu de tout le flot d’informations qu’il avait pu donner, faisant même arquer un sourcil au vampire, surpris de cette information qui n’était pas chose aisée à comprendre à proprement parlé. Un dragon qui ne mangeait point de viandes et pouvait se permettre d’uniquement manger des denrées végétales ? Quelle grande surprise !

Restant alors assez humble à l’égard du dragon, il laissait donc aimablement sa main s’étendre pour venir chercher dans son sac de voyage, cherchant pour un bocal qu’il avait mis dans ce dit sac avant son départ, venant à sortir quelques feuilles de thé séché, un léger sourire sur le visage, le déposant aimablement devant son interlocuteur. « Tenez donc Sir Slenlodwiin. Je me suis permis de vous apporter de quoi possiblement boire une tasse de thé si vous venez à faire infuser toutes ces feuilles dans un récipient en eau suffisamment grand. Peut être même pourriez vous en faire des choses tout comme les Camélia qui se trouvent à vos côtés, cela serait une chose pouvant intéresser de nombreuses personnes sachant déguster une tasse de thé. » Un léger sourire s’étendait sur son visage alors qu’il venait faire quelque chose d’étonnement respectueux, venant à plier humblement les genoux, pour s’asseoir comme si il était en Ikhyld en face de lui, ainsi assis sur ses genoux, le regardant donc de sa taille, son sourire ne faiblissant pas, semblant même étonnement relaxé pour une rencontre telle que celle là.

« Je vous avouerais que dans ma courte vie, cela est la première fois que je foule du pied votre nation Sir Slenlodwiin, cela ne m’était jamais venu à l’idée même que de venir en ces lieux, n’ayant jamais trouvé quelconque intérêt de découverte envers ce pays, mais cela était simplement une bêtise de ma part, une erreur de jeunesse comme on pourrait aimablement la nommer. » S’appuyant simplement sur ses talons, il laissait donc son regard se posait sur la tête du dragon, penchant donc humblement la tête, il regardait simplement ce qu’il y avait autour du dragon, semblant étonné par une telle qualité de magie, par un tel niveau en magie de la terre à vrai dire. « Vous savez, je ne suis qu’un être humain parmi tant d’autres, mais j’aime à découvrir l’histoire des personnes qui se trouvent en face de moi, je n’apprécie point entendre l’histoire comme nommer des événements qui sont bêtement couchés en tâches d’encre sur un papier, non pour ma part, j’apprécie entendre l’histoire d’un individu, entendre son émotion, entendre son histoire décrite telle qu’elle s’est passée. »

S’inclinant alors humblement, il laissait à nouveau son corps se redresser, ainsi assis, pour le regard dans les yeux, en guise de remerciement pour cette magnifique fleur qu’il pouvait lui proposer et qui ferait plaisir aux enfants. « Je me ferais pour ma part, un plaisir que de vous raconter mon récit en guise de remerciement pour votre récit si vous l’acceptez mais surtout pour vous remercier de votre amabilité à mon égard. Je récupérerais avec plaisir cette fleur et je vous remercie, je n’ai eu aucuns problèmes sur la route, les monstres sauvages ne se sont aucunement montrés affamés à mon égard, espérons humblement que cela ne dure que plus longtemps pour d’autres voyageurs insouciants tel que moi, ne pensez vous pas ? » Son sourire s’étendait à nouveau sur son visage alors qu’il regardait en face de lui, regardant le museau du dragon, attendant simplement de savoir si il lui ferait l’honneur de raconter son récit ou si il préférerait garder son secret. « Qui plus est… peut être pourrais je ainsi découvrir, à quel moment vous avez pu décider de cesser votre consommation de viandes pour vous sustenter de produits purement végétaux ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Date d'inscription : 07/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le bienveillant (Pv Melkos) Lun 15 Oct - 19:02
« Merci à vous mon enfant, c'est fort aimable de votre part. C'est un très beau cadeau en soit et je ne manquerai pas donc d'essayer ce thé, même s'il va falloir que je me trouve le bon récipient en effet. » Dit Slenlodwiin respectueusement et sincère quand son invité lui offrit de quoi faire du thé, ce avant de glisser aimablement. « Je verrais en effet si je peux éventuellement cultiver cela, quoiqu'il en soit sachez que je considère cela comme un cadeau fait d'ami à ami, non comme un paiement ou quoique ce soit du genre, après tout je n'offre pas mon aide pour avoir des récompenses en retour. » Il se considérait disons comme au dessus de cela, ça et puis il n'en avait pas besoin contrairement aux autres. Il appréciait donc d'une certaine manière qu'on lui offre quelque chose sans qu'il le demande, mais ne se vexerait pas si on ne le faisait pas, surtout si c'était quelqu'un ayant trop besoin de ce qu'il avait pour pouvoir se séparer de quoique ce soit. Sur ce il reprit donc de sa douce voix paternelle.

« Le monde est rempli de merveilles et de toute manière il n'est jamais trop tard pour se rendre compte à mon avis des erreurs qu'on l'a fait ou pour les rattraper, sauf évidemment quand on approche de la fin naturelle de sa vie, mais bon on ne peut rien contre le temps passant après tout, du moins pour la plupart des êtres. Quoiqu'il en soit je suis ravi de voir que vous avez changé vos impressions concernant Eïrn, sinon nous ne nous serions jamais rencontrés après tout... » Ce avant d'ajouter avec un amusement un peu paternel.

« Vous désirez donc entendre mon histoire mon enfant ? Soit je vous la raconterai et je serai évidemment intéressé d'entendre la votre en retour, même si je ne prétendrai évidemment pas que la mienne est vraiment la plus intéressante qui soit. Car certes si je n'ai pas à me plaindre de mon existence, je ne la considère pas non plus comme celles enjolivées que content les bardes dans les auberges. » Il glissa alors avant de commencer son récit. « J'espère en effet que les monstres sauvages resteront calmes au moins sur la route que vous empruntés pendant un certain temps. Eïrn est beau pays, mais ils sont une véritable plaie par ici pour les voyageurs, quant à comment je suis devenu végétarien. Je ne saurais vous le dire quand exactement, disons que ça a été un long processus progressif s'étalent sur des siècles et plus fruit d'une quelconque réflexion intérieure que d'un vrai chamboulement dans ma vie. » Il fit alors le geste de tousser comme le ferait un humain, sauf que disons chez un dragon comme lui ça avait disons sa noblesse, pour sous entendre qu'il allait commencer son récit, puis il fit celui-ci d'une voix lyrique et grâcieuse.

« Cela fait plus de 1750 ans que je foule ces terres, enfant de mes sages parents qui m'ont bien élevé là où d'autres abandonnent leur progéniture à la naissance, j'ai été élevé avec mes frères et sœurs comme un ami et non un rival de ces derniers. Très vite je rêvé de parcourir le monde et les cieux qui sont le domaine des êtres volants comme moi. Je le fis donc quand je devint un jeune adulte, je pus contempler le grand désert de l'Ouest avant que l'empire d'Akkaton qui s'étendait sur d'autres continents pendant ce temps, ne vienne en Orzian, j'ai pu apprécier la beauté sauvage et indomptée des terres sauvages du Nord, les fourmilières agitées et pleines d'activités des Duchés. J'ai pu aussi parcourir Teïder même si ce ne fut pas sans péril et les terres où Ikhyld s'est établit aujourd'hui qui à l'époque étaient plus divisées et séparées entre des royaumes barbares mineurs et d'autres qui sont les restent de l'ancien empire elfique par exemple. La seule contrée que je n'ai pas pu visiter en Orzian est sans doute Eïlynster, au cours de mes voyages j'ai beaucoup appris d'ailleurs, découvert sur le monde et fait des rencontres de toutes sortes enrichissantes. C'est peu après ce grand voyage sinon que j'ai décidé d'organiser ma vie autour de deux axes, la sagesse de la paix et l'altruisme. Je ne désirais pas me mêler aux guerres et aux affrontements sanglants, ni à la géopolitique à haut niveau, je voulais aider ceux en ayant besoin de manière plus personnelle et moins abstraite. Que ce soit ceux venant me voir ou bien en parcourant le continent à nouveau pour les trouver. Je pense que c'est là une manière comme une autre disons d'améliorer les choses et puis, il y aura toujours des être ayant besoin d'aide. Et c'est ce que je fais donc aujourd'hui encore. Voilà mon histoire, et vous ? » Au final il était conscient que son histoire n'avait peut-être rien d'impressionant ou épique, mais cela lui convenait visiblement. Il n'était pas après tout de ces êtres ayant besoin de la guerre pour mettre du piquant à sa vie.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Eïrn
Rang social: Noblesse des communautés indépendantes
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 02/09/2018
Localisation : République d'Eïrn
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le bienveillant (Pv Melkos)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le bienveillant (Pv Melkos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Akuma - Le Démon Bienveillant
» C'est un au revoir qui n'est pas amère, mais bienveillant ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: République d'Eïrn :: Forêts, et plaines-
Sauter vers: