Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

De grands enfants (Pv Melkos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade
MessageSujet: De grands enfants (Pv Melkos) Lun 27 Aoû - 21:22
Mi Février de l'An 2000 de l'Âge d'Acier

Anton profitait souvent du temps libre qu'il arrivait à avoir pour visiter plus ou moins activement la cité de Jade dans laquelle il se trouvait indirectement pour des raisons diplomatiques. Et dans les faits, beaucoup de choses accrochaient sa curiosité dans celle-ci, après tout c'était tout un univers de magie et d'enchantements qui s'offrait à lui, Akkatonien purement technologistes et dotés mêmes d'implants qui étaient assez réticents à fonctionner parfaitement d'ailleurs dans les environs, mais pas au point que ce soit invivable heureusement…

Et parmi tout ces édifices qui attirèrent sa curiosité, il y avait cet orphelinat qui lui rappelait vaguement ceux qu'il avait vu dans l'empire même s'ils étaient dans un style assez indifférent de celui-ci et que disons le système d'Ikhyld était différent étant donné qu'à Akkaton c'était l'état qui finançait les orphelinats et à Ikhyld la noblesse car telle était son devoir. Allez savoir pourquoi, mais la curiosité que lui suscita la vue des orphelins qui se trouvait dans la cour de celui-ci le poussa à ouvrir le portail permettant d'y pénétrer pour s'y avancer légèrement et pas trop avant de contempler les alentours du regard.

Se rendant vite compte qu'il était observé, pour se donner des allures moins intimidantes car il portait sa lourde armure sur lui, il entreprit rapidement de retirer son casque, puis… Continua à observer les alentours en se disant que mine de rien c'était une population assez hétéroclite qui était rassemblée dans les alentours… Curieux, il approcha donc de quelques enfants et demanda avec un ton qui se voulait aimable et assez bonhomme, même si avouons le un colosse de 2 mètres 20 de haut avait de quoi un peu intimider.

« Bonjour ! Dîtes-moi, comment se nomme la personne qui gère cet établissement ? » Cela l'intéressait après tout de converser avec quelqu'un qui semblait bien faire son travail concernant le traitement des orphelins, mais qui devait aussi avoir rassemblé une telle population. Sans doute qu'il y avait là de quoi avoir une conversation assez agréable et marquante, du moins s'il avait l’occasion de pouvoir la débuter et l'entretenir...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 430
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De grands enfants (Pv Melkos) Jeu 30 Aoû - 1:09
Belle journée qui retentissait aux yeux du vampire, son regard ne faisait que transpercer les carrés qui formaient la fenêtre qu’il y avait dans son bureau, regardant le monde, regardant les enfants qui s’amusaient avec un intérêt tout particulier, voyant bien que certains avaient du mal à rentrer en relation avec d’autres enfants, alors que d’autres n’avaient le moindre mal. Se frottant mollement la joue, comme en pleine réflexion, il essayait simplement de mémoriser avec le plus grand intérêt tous les noms, ainsi que tous les enfants qui semblaient avoir des difficultés à se sociabiliser, il fallait bien qu’il essaye de discuter avec certains d’entre eux.

Laissant simplement ses jambes venir se déposer à nouveau sur sa grande chaise, il laissait ses doigts venir rechercher quelques papiers dans son bureau, reprenant avec une certaine déception ce travail qu’il n’appréciait que guère, n’aimant pas s’occuper simplement de papiers. Même si on ne dirait pas, l’homme aimerait faire comme Rowen le faisait sans le moindre mal, chercher avec un grand intérêt les enfants qui avaient le plus grand besoin, réalisant quelques besognes comme il aimait à le dire pour récupérer des enfants dans le besoin. Pour lui, cela n’était pas des besognes mais des actions qui se devaient d’être faîtes, mais toute la difficulté était là, un combat entre un vampire encore trop humain et un vieux vampire parfois manquant d’humanité. C’était amusant que de voir que ces deux hommes étaient en charge de ce grand orphelinat, sans qu’aucuns enfants ne soient au courant de leurs côtés vampiriques.

Mais ceci était ce qu’il passait pour lui, quand à l’histoire de Anton, elle fut beaucoup moins difficile, les deux enfants envers qui il s’était tourné étaient deux enfants bien différents, une naine d’environ une dizaine d’années, ainsi qu’un orc quand à lui plus âgé d’environ quatorze ans. Entendant la voix provenant de cet homme particulièrement impressionnant pour eux deux, surtout l’une d’entre elle, le sourire de la naine vint à se montrer sincère, même si l’orc se montrait toujours sur ses gardes, semblant la protéger ou le surveiller. Venant donc à se lever de sa position actuelle, la jeune naine vint donc lui faire un grand sourire à nouveau, même si une certaine crainte pouvait se lire, hochant donc la tête.

« Le monsieur qui gère l’établi… L’orphelinat ? C’est Monsieur Winguard, il est dans son bureau, je vais allé le chercher ! Au fait ! Je m’appelle Rosa et mon ami ici, c’est Nzgul, enchantés de vous rencontrer Monsieur ! »

Alors que ses propos étaient dits avec un grand respect, l’orc ne semblait pas se détendre pour autant, laissant simplement la jeune fille partir en flèche, aussi vite qu’une jeune naine pouvait allé, sautillant par moments, semblant tout à fait heureuse de se trouver ici. Laissant donc le spectateur changé à nouveau de cadre, une petite main vint donc à toquer à la porte, attendant la permission qui venait donc à arriver avec vitesse, alors que le regard du directeur semblait se faire plus joyeux, non pas à sauter au plafond mais il comprit bien vite que cela n’était pas pour simplement lui parler, mais demander de la suivre. C’est donc en se levant calmement, qu’il se rapprochait de la porte pour la fermer derrière eux, se penchant un petit peu pour lui tendre la main, partant donc avec un léger sourire, accompagné de cette petite boule d’énergie.

C’est ainsi que l’orc continuait de le surveiller, comme si c’était un garde du corps de l’orphelinat, le vampire finissait donc par arriver, ainsi accompagnée de la jeune femme, commençant donc à lâcher peu à peu sa main, qu’il regardait ce grand individu, toujours très surprenant que de voir un homme plus grand que lui. Remettant donc humblement ce veston qu’il avait sur lui, il arrivait donc à une distance tout à fait raisonnable de cet homme, laissant son regard se perdre sur lui, ne remarquant pas encore de particularités qui le laissaient réellement avoir un mouvement de recul ou de surprise, l’homme encore dans une armure, semblant parfaitement Akkatonienne. C’est donc toujours les mains le long du corps, qu’il attendait légèrement pour venir à lentement se courber, de façon très polie, dans les normes Ikhyldiennes.

« Je suis honoré de vous rencontrer Monsieur, vous sembliez curieux de me rencontrer selon les dires de Rosa, je me présente donc, je suis le directeur de cet orphelinat, Melkos Winguard. »

Se redressant calmement, il continuait de regarder son visage, quelques détails qui pouvaient laisser transparaître du moindre signe d’agressivité, du moindre signe qui montrerait qu’il a besoin d’être calmé dans ses agissements, mais ça ne semblait pas être le cas au vu de son visage, mais l’habit ne fait pas le moine. C’est donc en réfléchissant simplement, qu’il tournait la tête sur le côté, venant poser sa main sur la tête du jeune orc, avec un léger rictus sur le visage, tapotant légèrement cette petite tête, comme pour lui montrer que tout allait bien, qu’il n’y avait pas le moindre besoin d’être sur ses gardes. Reprenant donc le sens de ses yeux, il laissait ses yeux se heurter aux siens, dans un regard honnête et posé, les bras le long du corps, comme pour montrer qu’il n’était pas sur la défensive.

« Pourrais je m’acquérir de votre prénom, ainsi que votre nom ? Et si vous me permettez de vous demander, quelle est la raison de votre venue dans cette orphelinat, Monsieur ? Le souhait d’adopter l’un de ces chérubins ? Ou la curiosité vous a t’elle amené à franchir ces grilles pour découvrir ce monde qui peut surprendre bien des gens ? Bien sûr, si vous avez des questions concernant l’orphelinat, n’hésitez point, je saurais répondre à votre curiosité, si elle ne me semble bien sûr, pas déplacée. »

C’est donc en étendant ses bras sur le côté, qu’il laissait un nouveau rictus apparaître sur son visage, un léger sourire, très peu marqué sur son visage bien malgré lui. Non pas qu’il avait envie d’avoir un visage fermé, mais il n’était pas le genre à avoir un sourire marqué sur son visage, ne faisant finalement que répondre avec des émotions particulièrement tempérées. C’est donc avec une pointe de curiosité, qu’il attendait d’avoir des réponses à ses questions, comme si il voulait en découvrir sur ce géant qui le dépassait d’au moins trente bons centimètres. Espérons que ce Goliath, ait lui aussi le cœur sur la main.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Date d'inscription : 07/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De grands enfants (Pv Melkos) Sam 1 Sep - 20:19
« Enchanté de vous rencontrer les enfants. » Répondit le haut juge avec amusement en voyant la réaction des deux jeunes âmes à sa venue. Que ce soit la jeune fille qui fut assez enthousiaste et le garçon qui donnait l'impression d'avoir des sentiments pour elle au vu de la manière dont il se montra protecteur à son égard sans trop en faire.

Quoiqu'il en soit, peu après le directeur de l'orphelinat arriva et fut disons très poli envers le haut juge qui tenta de lui renvoyer son geste du mieux qu'il put malgré le fait qu'avec son armure il faisait un bruit de casserole assez notable, ce tout en disant poliment.

« Et c'est un honneur pour moi aussi. Nommez moi Anton Ludwig Illuminès. » Il n'avait pas précisé son métier car il trouvait que cela aurait fait pompeux, par contre il avait bien été obligé de donner son deuxième nom de famille pour ne pas mentir. Un nom de famille que le vampire n'avait pas manqué de reconnaître sans doute, car appartenant à l'une des 5 familles royales méritocratiques de l'empire Akkatonien. Des familles qui ne transmettaient pas leur nom par le sang, mais purement par le mérite des membres honorables de la société Akkatonienne. Qui par la même ne devenaient pas du tout supérieur aux autres hommes, mais accédaient à certains droits politiques bien particuliers, dont celui de pouvoir devenir empereur ou sénateur en se présentant à des élections.

En somme, sans faire à coup sûr d'Anton un personnage important, disons que cela montrait qu'il avait dû accomplir de grandes choses ou avoir un grand mérite pour appartenir à l'une de ces familles, ce sans doute en faveur du domaine de la recherche et de la technologie car c'était nul autre que la famille des technologistes que celle des Illuminès.

Cela, il l'avait évidemment fait après que l'homme ait demandé s'il pouvait s'encquérir de certains détails sur son identité. Quant à la raison qui avait mené à sa venue par ici, il se contenta de répondre aimablement et franc.

« La curiosité je dirais, ce n'est pas que je serais contre d'adopter un enfant, mais mes nombreuses responsabilités sont si prenantes que je ne prétendrais pas pouvoir être un bon père ou lui consacrer l'attention qu'il mérite. Et quand l'on est pas sûr de pouvoir honorer son devoir de tuteur au mieux, autant éviter de devenir père, n'est-ce pas ? » Il regarda alors les alentours, puis ajouta pensivement.

« Disons qu'en effet je ne serais pas contre de vous poser certains questions, voyez-vous le système des orphelinats en Akkaton est assez différent, car c'est en général soit l'état impérial, soit un gouvernement de province, de région ou de localité qui finance lui-même les orphelinats. Évidemment je ne vais guère m'avancer sur la qualité d'un système ou de l'autre, mais disons que du coup je suppose que c'est vous qui avez fait construire et financez celui-ci ? Dîtes-moi, dans quel but l'avez vous fait ? Ne voyez aucun sous entendu dans ma question, disons juste que l'on voit que vous avez très bien fait votre travail et que ces jeunes âmes semblent bien se porter, je suppose donc que vous êtes vraiment soucieux de leur sort et bien être. Pas que les nobles voulant se faire bien voir traitent forcément mal leur pupille, ils tiennent à leur image et ne sont pas tous mauvais, mais j'ai l'impression que ce n'est pas qu'une affaire d'image pour vous. » On voyait bien qu'il précisait pour éviter les malentendus, ça devait sans doute être le genre d'homme à détester ça. Quoiqu'il en soit, suite à ces premiers questionnements, il laissa à loisir son vis à vis lui répondre, curieux qu'il était évidemment de connaître la réponse de ce dernier à tout cela.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 430
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De grands enfants (Pv Melkos) Sam 8 Sep - 21:48
Tiens donc, voilà quelque chose de surprenant qui venait à faire la rencontre avec le vampire, un homme particulièrement impressionnant et qui semblait être beaucoup plus apte à une discussion dans un langage assez courtois, chose qui était finalement assez rare pour lui. Laissant ses oreilles s’ouvrir à toutes les choses que Anton pouvait venir à dire, il laissait simplement son esprit se diriger dans de plus vastes contrées, les contrées de ses souvenirs, pour essayer de se souvenir avec certitude de tous les éléments qu’il pourrait venir à demander si la curiosité venait à réellement être son pêché mignon. Même si l’homme le dépassait de deux bonnes têtes, le vampire vint à simplement garder les mains non loin de ses poches, ne laissant que ses pouces s’y glisser pour prendre une position étonnement plus détendue, beaucoup plus calme dans cette situation, laissant son regard se perdre sur tous les petits détails qu’il pouvait obtenir en écoutant son récit.

Quelle surprise que d’obtenir la visite de personnes aussi prestigieuses qu’une personne comme celle là, même si le vampire n’était pas Akkatonien, il s’était intéressé à beaucoup de choses durant les centaines d’années qu’il avait passé sur Orzian et avait découvert par moments quelques éléments plutôt convenables pour sa curiosité. Et même si sa connaissance en technologie pouvait même être risible, il ne s’y désintéressait pas pour autant, voulant simplement chercher à découvrir le plus de choses en ce bas monde, l’éternité lui ouvrait les bras et découvrir encore plus les choses avec plus d’insistance l’intéressait énormément. Quelle chance en tout cas, de pouvoir avoir devant lui, l’un des membres de la famille Illuminès, une haute instance de la société, même si cette personne ne semblait pas pédante pour le moins du monde, à aucuns instants cette personne n’avait pu le laisser croire en cela en tout cas.

« Je ne suis point la personne qui a financé l’orphelinat, bien malheureusement, la personne à avoir fait ça est Rowen Winguard, noble Ikhyldien. Et je suis en accord avec votre point de vue, il n’est que plus malvenu d’avoir un enfant et de ne pas pouvoir s’en occuper, il faut les chérir, leur donner l’attention dont ils ont besoin. » Son regard se faisait étonnement plus appuyé, comme si ce qu’il venait de dire le touchait réellement, chose qui était vrai mais qu’il ne criait pas sur tous les toits pour autant. Sa véritable famille s’occupait de lui avec perfection, ses parents faisant tout ce qu’ils pouvaient pour lui apporter un réel avenir en ces terres, mais il en avait vu de nombreuses familles, ne pas s’occuper d’enfants, les laissant devenir décadents, sombrant simplement dans les plus bas vices de la terre, pour ne pas avoir à s’occuper de quoi que cela.

« Une raison me demandez vous ? Quelle meilleure raison que de voir ces petits esprits devenir grands grâce à un soutien ? Devenir de véritables espoirs pour la suite des choses, nous ne serons éternellement en ces lieux, nous ne serons pas l’avenir du monde, vous savez ? » Venant à le regarder calmement, il se rapprochait lentement des deux enfants encore présents, s’abaissant à leurs niveaux, en pliant les genoux pour apposer ses deux mains sur leurs têtes, caressant ces deux petites têtes de ses mains. Se relevant alors lentement, il laissait sa tête se pencher comme une légère réflexion, tournant alors les talons pour se retourner vers lui, un nouveau rictus se dessinant sur son visage assez simplement. « Mon image ? Pour tout vous avouer, je m’en moque éperdument, l’intérêt de mes actions n’est pas que je sois bien vu à l’avenir ou quoi que cela. Non j’ai envie de voir ces enfants évoluer, apprendre, construire leurs vies comme ils le souhaitent, ainsi je n’aurais aucuns regrets à venir. »

Venant à relever les bras, les croisant lentement à son torse, il laissait simplement son regard se heurter à celui de Anton, avec le même ton très calme, très posé dans toutes les actions qu’il venait à faire. D’un geste assez léger, comme pour désigner aux enfants qu’ils pouvaient continuer leurs actions comme si de rien était, comme si ils n’avaient à se soucier de telles choses, son rictus vint lentement à se transformer en un sourire, penchant à nouveau la tête assez mollement. « Vous savez… Ikhyld est ma nation, tout comme Akkaton est la votre sir Illuminès, mais si ces jeunes âmes ont le souhait de partir, de se diriger vers un avenir qui pourra selon eux, être le meilleur pallier à franchir, je ne saurais les stopper, car cela est leur avenir, non le mien. »

Sa tête se redressant, son sourire restant légèrement calé sur son visage, il laissait alors sa main quitter ce croisement qui s’était formé sur son torse, comme pour l’indiquer, mais sans le pointer pour autant du doigt. « Et vous ? Permettez moi de vous demander, je ne suis que guère spécialiste dans la technologie, cela me fascine, mais je ne suis pas dans une grande connaissance, si mes souvenirs sont bons, il y a déjà des années, votre famille était déjà une des plus grandes spécialiste dans le domaine de la Technologie, est ce toujours le cas ? Et si encore une fois, vous me le permettez, que venez vous faire en notre belle cité de Jade ? Bien sûr, vous avez la possibilité de ne pas y répondre, si ma curiosité vous porte peine ! » Cela était dit de la même façon que Anton, comme pour éviter tout malentendu, s’adaptant humblement à sa façon de faire, analysant un peu la personne qu’il trouvait fascinant en face de lui.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Date d'inscription : 07/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De grands enfants (Pv Melkos) Dim 9 Sep - 21:51
Cela ne l'étonnait pas que l'homme ait une conception assez haute de la manière dont il fallait éduquer les enfants et prendre soin d'eux, le contraire aurait été triste après tout. Lui qui avait bien bénéficié d'une enfance heureuse par exemple, ne pouvait que souhaiter cela aux autres, c'était normal après tout, mais surtout ce n'était pas avec une enfance malheureuse ou traumatisante qu'on formait à coup sûr les meilleures adultes responsables pour l'avenir, l'éducation n'était pas après tout l'une des choses les plus importantes qui soit pour bien former la jeunesse à l'avenir ? Pour lui si, pour cela d'ailleurs qu'il était d'avis que tout le monde quel que soit sa race et son niveau de vie ait le droit de bénéficier d'une très bonne éducation scolaire, le savoir offrait après tout le pouvoir de changer l'avenir et améliorer les choses.

« Oui évidemment, quoique les vampires par chez moi peuvent estimer avoir encore plusieurs bon siècles devant eux je suppose. » Glissa t-il avec amusement devant les explications de son hôte, ce avant de reprendre plus sérieusement. « Et évidemment je comprend vos raisons et y adhère totalement, de toute manière ne dit-on pas que ce qui compte c'est avant tout de faire le bien et pas forcement les raisons qui nous poussent à le faire tant qu'elles ne sont pas malfaisantes ? Après tout c'est facile sinon de voir de l'intérêt partout et de rendre cynique ce qui ne l'est pas. » Ce avant d'ajouter approbateur au sujet du fait que son vis à vis se fichait bien de son image tant que l'avenir de ses jeunes pupilles était assuré.

« C'est bien en tout cas de voir des hommes comme vous qui savent que le plus important ce n'est pas forcément leur petite personne, mais ce qu'ils laissent à ce monde et qu'ils apportent à leur congénère. Oh, évidemment je ne dis pas que des fois il ne faut pas penser à soi, mais disons que je suis un idéaliste moi aussi, même si j'ai sans doute pris une voie un peu différente. » On pouvait sentir une certaine passion dans sa voix alors qu'il disait cela, comme si les idéaux qu'il défendait même s'il n'en parlait pas explicitement là lui tenaient particulièrement à cœur. Oui, le haut juge était sans conteste possible un homme d'idéal, le genre qui trouverait sans doute sa vie morne s'il n'avait pas quelque chose à défendre à tout prix.

« En effet c'est leur avenir, ils sont libres comme vous et moi lorsque le jour viendra de faire leurs propres choix, d'assumer les conséquences de ceux-ci, mais aussi d'apprécier leurs mérites. La liberté n'est-elle pas après tout l'une des plus douces choses qui soit ? Même si elle paraît pourtant être un concept si abstrait ? » Il avait presque du mal à imaginer comment on pouvait ne pas vivre libre… Quoiqu'il en soit il ne manqua pas sinon d'ajouter quand on parla de lui.

« La famille Illuminès ? Oh, cette famille politique doit exister depuis déjà plus de deux millénaires de cela je crois, vous savez les bases des institutions Akkatoniennes sont très vieilles, même si ces dernières sont en permanente évolution. Les Illuminès à la base regroupaient surtout des philosophes et des érudits anciens comme on en voyaient dans l'aube des civilisations humaines, le genre qui se demandaient comment le monde fonctionnait sans malheureusement avoir encore les moyens technologiques ou magiques de le vérifier. Puis avec le temps et alors que l'empire naissait, se rendait cosmopolite et accueillait de tout en son sein, des membres de toutes races sont entrés dans cette famille, faisant profiter de leur savoir et aidaient aux innovations. Au final, quand Akkaton est devenu un empire technologiste à un point inédit, se sont les Illuminès qui se faisaient apôtre de ce progrès ci et qui le sont encore. Évidemment ils sont loin de détenir le monopole car il y a des inventeurs privés ou d'autres sources de progrès technologique, mais disons qu'ils participent beaucoup à la marche du progrès et ne sont jamais en retard. Quoiqu'il en soit, c'est un idéal auquel j'adhère, celui de vouloir améliorer les choses par le progrès et de rêver à de meilleurs lendemains apportés par celui-ci. » Sur ces bonnes paroles, il ajouta sinon concernant la cité de Jade.

« Je devais à l'origine escorter des diplomates jusqu'à la capitale de province de l'empire Ikhyldien, mais aussi représenter un peu militairement l'assemblée du peuple impériale que je sers en tant que haut juge. Un devoir évidemment sacré pour moi que de servir le peuple de l'empire à travers l'organe politique le représentant le mieux. » Encore une teinte de passion s'écoulait dans sa voix et alors il reprit sinon aimable.

« Vous m'aviez dit sinon être curieux concernant la technologie ? Que penseriez-vous si je vous disais que plus de la moitié de mon corps n'est plus fait de chair, mais d'acier et engrenages ? » Voilà une question à laquelle une réponse l'intéresserait. Surtout qu'avouons-le, bien plus de monde envisageait sereinement de considérer toutes les races comme égales même en dehors d'Akkaton, que d'accepter sans inquiétude le fait qu'on puisse volontairement remplacer une grande partie de son corps organique par des prothèses mécaniques comme Anton le faisait.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 430
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De grands enfants (Pv Melkos) Dim 14 Oct - 20:13
Un homme comme lui, c’était une chose que Melkos n’avait pas eu la chance de rencontrer à de nombreux moments, il fallait avouer que ce n’était pas un orateur de génie, mais il disposait de quelque chose qui le poussait à l’écouter attentivement, c’était la passion, chose de plus en plus rare chez les personnes qui côtoyaient ces terres. D'ores et déjà, cela faisait des centaines d’années que beaucoup de gens avaient perdus la passion, vivre durant des centaines d’années, cela effaçait beaucoup de choses, aussi bien les sentiments que la pensée que les gens pouvaient avoir, cette passion qui pouvait faire vibrer un auditoire, cette passion qui pouvait réveiller en chacun d’entre nous un sentiment de courage. Non pour beaucoup, seul le charisme était une variante importante, non pour lui et Melkos, les choses n’étaient pas aussi aisées, même si ils semblaient si différents à proprement parler, ils avaient des points communs appuyés, une passion, une vision de la vie peut être trop idéaliste, mais c’était ainsi que les choses pouvaient être faîtes, avec une pensée qui divergeaient mais de la même couleur, celle de notre propre motivation.

Étirant simplement ses lèvres dans un léger sourire, son regard se perdait dans le vide alors qu’il écoutait avec attention toute la discussion que l’homme pouvait avoir à son égard, toute la discussion qu’il pouvait avoir était une vérité, une pensée si profonde se cachait derrière tout cela, finalement il n’était pas tombé juste un homme curieux, non loin de là. Il était un haut juge dans ce cas là ? Ce n’était pas rien, finalement il représentait quelque chose qu’il n’avait encore jamais réussi à ce jour, celui de représenter sa nation dans une optique de se déplacer à travers le monde, arborant fièrement les couleurs qui pouvaient représenter son empire, non il n’avait pas eu cette chance et se cantonnait encore aujourd’hui à cet orphelinat sans regrets. Réfléchissant l’espace d’un instant à ses propos, un nouveau sourire vint à apparaître sur ses lèvres, ce n’était pas de la joie, mais plus un contentement que le vampire pouvait avoir alors qu’il laissait ses yeux se fermer au contact du soleil désagréable à sa vision.

« La liberté est une valeur que nos ancêtres et bien d’autres personnes ont guerroyés à obtenir, de grandes difficultés se faisant pour eux, nous n’avons aucunes difficultés à admettre notre liberté mais bien d’autres pays n’en possèdent aucunes. Je ne citerais aucunement mon humble avis, mais certains individus n’ont point la chance dont nous disposons, c’est pour cela que je me bat, pour permettre à certains enfants de ces dits pays de disposer d’un droit, qui n’est point immuable à leur égard. » Son ton était empreint d’une certaine pensée et sagesse, ne dénotant pas d’un changement de ton finalement, il ne faisait que dire le fond de sa pensée alors que son regard venait finalement rejoindre l’armure de sir Anton, il était donc si différent que cela alors que son visage ne démontrait finalement aucunement d’un tel changement ? Cela était encore tant de surprises que le vampire pouvait découvrir à travers le monde, encore tant de choses qu’il pourrait faire dès lors qu’il déciderait de léguer à son tour cet orphelinat à son prochain.

« Dîtes moi donc, je vous avouerais être de plus en plus curieux à votre égard, je vous avouerais que cela n’est point quelque chose que j’ai encore découvert malgré mes voyages, mais cela remonte à tant d’années, je ne peux point ne pas me souvenir d’une telle chose. Vous me dîtes donc être en partie technologique ? Que votre chair est devenue en grande partie une sorte d’engrenage, telle une horloge ? Qu’est ce qui vous a poussé à faire cela ? Votre désir de voir le monde s’améliorer, le monde progresser et ainsi continuer sur la vague que serait le progrès dans l’océan qui représente la vie ? Et en soit… cela revient à notre conversation précédente Sir Anton, cela est de votre désir, je vous comprendrais tout autant que certaines personnes vouant leurs vies à la magie, la liberté est quelque chose qui nous permet de tels choix, il est donc tout à fait compréhensible que vous veniez à faire cela. » Croisant simplement les bras sur son torse, il laissait simplement son regard faire un passage assez lent de son visage à ses pieds, cherchant à voir un élément qui aurait pu lui donner un signe d’un tel changement, ne voyant pas grand-chose qui pourrait le démontrer aussi aisément.

Réfléchissant alors, il venait donc à retrousser aimablement sa lèvre supérieure pour montrer cette canine aiguisée qui était signe de son appartenance aux vampires, venant à simplement remettre convenablement sa lèvre à la suite de cela, le regardant donc avec un léger sourire. « Vous savez, nous avons tous une liberté différente…. Comme je vous l’ai démontré, j’appartiens à la race des vampires et suis pourtant implanté dans la Cité de Jade depuis bientôt des centaines d’années, pour autant certains individus ne sont point au courant de mon appartenance. Il en va de même pour vous Sir Anton, vous êtes un individu disposant d’engrenages et d’éléments mécaniques, pour autant, rien ne m’aurait donné signe d’une telle chose, tout comme mes traits vampiriques ne se voient aucunement à première vue, il y a tant de choses à travers ce monde à découvrir, tant de personnes intéressantes, je pense pour ma part que vous en faîtes parti Sir Illuminès. » Son ton avait cette fois ci changé, pour montrer d’un réel intérêt à son égard, montrant bien que l’homme en face de lui avait quelque chose qui l’intéressait, une vision peut être différente mais tant d’informations intéressantes possiblement à découvrir. Une possible façon de découvrir quelques coutumes Akkatoniennes sans avoir à fouler de nouveau le sol de cet Empire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Date d'inscription : 07/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De grands enfants (Pv Melkos) Lun 15 Oct - 18:55
« C'est louable de votre part, après tout il y a bien ceux qui tentent d'accomplir des choses à haut niveau largement, mais ce ne sera jamais convenable ou parfait sans ceux qui vont plus dans le détail. De plus, j'ai envie de dire, c'est de détails que l'on fait les grandes choses, votre œuvre n'en doutait pas et même si elle ne le paraît pas, aura sans doute des conséquences bien plus larges que la simple existence ou les simples actions de ceux que vous élevez ici. Le monde est comme on m'avait dit à l'école, une sorte de toile où les vibrations provoquées par les agissements de chacun même si elles paraissent imperceptibles à l'autre bout de la toile, affectent quand même toute celle-ci. » Cela ne lui arrivait pas souvent disons de parler en métaphore comme cela, mais il trouvait l'image très bonne et puis. Franchement ce serait idiot en effet de se dire que seuls les empereurs ou rois pouvaient vraiment changer le monde, tout le monde le pouvait en vérité. Certes pas de la même manière ou avec la même aisance souvent, mais c'était toujours possible. Après tout chacun faisait partie de ce monde et selon Anton même si on avait tous ses propres prédispositions, rien n'empêchait avec ambition et détermination d'accomplir de grandes choses.

« Eh bien, je suppose que vous me laisserez retirer mon armure pour vous le montrer, et enlever juste ce qu'il faut de vêtements, pas question après tout de trop en faire. Disons qu'un exemple visuel sera probablement plus parlant pour appuyer mes propos. » Ceci dit et sauf si son interlocuteur refusait, Anton entreprit donc de retirer son armure avec des gestes sommaires, puis dévoila en effet deux choses, son bras qui était une prothèses de métal et sa jambe, de plus il porta un doigt à son œil droit et dit calmement.

« L’œil aussi est artificiel, même si je vous avouerai que c'est dur sauf si on le regarde en détail de s'en rendre compte, enfin voilà. Ce sont des prothèses en effet que je porte et pourquoi je le fais ? Car… Je désire surpasser ma nature, aller plus loin que ce à quoi mon corps de chair et de sang me limite. Oui je désire dépasser les limites humains comme les mages aiment dépasser les limites de leurs races des fois, sauf que moi j'essaye de le faire par la technologie. J'ai conscience que c'est un peu extrême et radical, mais je vois aussi cela comme une manière de pouvoir mieux faire mon devoir et aussi de pouvoir garder la forme malgré l'âge. Car même si je ne peux pas remplacer le cerveau qui lui vieillit toujours, tout le reste du corps peut l'être et autant vous dire que même si j'atteignais les 100 ans. Si mon corps est entièrement d'acier et d'engrenages, il ne sera pas aussi affaiblit par le temps que celui d'un être humain totalement de chair et de sang... » Il sourit alors aimablement, puis reprit pensif à l'égard de son interlocuteur s'était révélé être un vampire précédemment.

« Vous aussi êtes intéressant mon ami, quoiqu'il en soit je suppose que c'est mon armure qui doit faire que ce n'est pas trop visible. » Glissa t-il donc avec amusement, ce avant de reprendre plus sérieusement. « Vous savez, il y en a qui trouvent le fait de se mettre des prothèses contre-nature, peut-être est-ce vrai, mais bon il y en aussi pour trouver la technologie en général ainsi, ou bien la magie, les vampires et j'en passe… Au final, il vaut mieux se faire sa propre opinion je suppose, mais dîtes moi... » Il regarda alors l'autre avec une fascination légèrement enfantine.

« C'est comment de se dire que l'on ne mourra jamais de vieillesse ? Que l'on a finalement beaucoup de temps pour accomplir ce que l'on désire accomplir ? Et surtout d'avoir été un témoin du passé, je suppose après tout que devez être assez âgé si ce n'est pas indiscret de vous le demander... »
Il semblait en effet plus curieux à l'égard du vampire que méfiant ou quoique ce soit d'autre, témoignant sans doute qu'il devait en avoir déjà croisé ou bien qu'il acceptait leur présence aussi normalement que s'il était face à un autre humain. Était-ce étonnant de la part d'un Akkatonien ? Après tout c'était l'empire désirant en quelque sorte dominer ce monde, mais de manière cosmopolite et cela incluait évidemment d'accepter tout un chacun et de leur ménager une place dans la vision du monde que s'était bâtit l'état Akkatonien.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 430
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De grands enfants (Pv Melkos)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
De grands enfants (Pv Melkos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [EVENT] - Gala de Charité pour les Orphelins et les Grands Enfants...
» Une bouteille de vodka, deux grands enfants et trois étoiles
» LES GRANDS ENFANTS
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade-
Sauter vers: