Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

L'auberge du chien noir [Uahabra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages
MessageSujet: L'auberge du chien noir [Uahabra] L'auberge du chien noir [Uahabra] EmptyLun 27 Aoû - 17:30

Depuis qu’il avait déclaré aux autorité la fin du débourrage du monstre sur lequel il avait travaillé pendant huit mois. Il avait été remis sur des missions de surveillance hors commando, cela faisait près d’un an que cela ne lui était pas arrivé. Comme quoi l’âge n’est pas si grave lorsqu’on arrive à se mettre à jour.
Avec une semaine à rester ici, Josef s’était fait un planning d’activité afin d’être le plus « discret » possible et pouvoir surveiller sa cible. Enfin, meilleur comédien que ninja, sa discrétion consistait à ressembler à un bon mercenaire de passage, que tout le monde connait à la taverne où il s’est installé ; mais de ce fait relativement insoupçonnable. Arrivé en ville dans l’après-midi, il était revenu prendre un verre dans l’auberge.  

Actuellement, il hésitait entre s’effondrer à gauche ou à droite du petit banc où il finissait de siroter un excellent bombay et profitait de chaleur qui emplissait ses sens pour sembler plus ivre qu’il ne l’était. Les petites habitudes et détails qu’on ne remarque pas vraiment pouvaient faire une différence à la fin. Quoique, à l’exception de la vodka, il ne résistait pas à l’alcool bien longtemps. Il se retourna en sentant une main sur son épaule. Une femme était, vraiment très près de lui : « Eh bien toi t’es marrant, t’es sourd comme un pot. » S’exclama-t-elle, elle devait l’avoir appellé plusieurs fois déjà, mais du côté de la mauvaise oreille. Il se réinstalla confortablement sur son banc et s’appuya au dossier pour mettre et tendis son autre oreille a la femme.
«Ah mais voilà, y a un mode d'emploi pour t'adresser la parole. Jme disais bien qu'un mercenaire sourd était improbable. Je demandais ton nom.
- Avraham et toi?
- Avraham, ça me plait. Tu viens du Sud du pays non ?
- Comment as-tu deviné ? Questionna-t-il pour avoir un retour sur son déguisement.
- Ton accent et tes fringues, il n’y a que dans le sud qu’on a ce genre de boutons de chemise.
- J’admire ta perspicacité. Dis moi, tu es autorisée à travailler ici ?
- Que ferais tu si je ne le suis pas ?
Il changea de place pour se mettre en face d’elle.
« Je le suis. » Le rassura-telle avec un sourire  « Alors, je te plais ? »
- Oui, beaucoup. » lui répondit-il avec douceur mais sans grand intérêt.

« Mais qu’est ce qu’il fou a notre place tu ne connais pas les convenances sociales ? S’exclama-un homme qui venait d’entrer dans la salle avec deux autres types.
- Je n’ai pas fait gaffe, je me décale. Laissa-t-il tomber en retournant à sa table.
- Plus loin lopette, c’est ma table aussi celle là. Encore plus loin!
- Lâche-moi. Je reste là une semaine, tu ne vas pas me casser les noix pour une semaine.
- Me chercherais tu par hasard ?
- Ecris ton nom sur ta chaise et tu n’m’y verras plus. »

Le dresseur se fait saisir par le col et le mercenaire le hissa brusquement contre la table de derrière. La table en bois grinça légèrement et il senti qu’il poussa quelque-chose avec son dos. Un bruit d’éclat de verre qui heurtait le sol lui fit jeter un coup d’œil à la ronde, même pas le tavernier n’arrêta ses activités, apparemment leur petite échafourrée ne dérangeait personne. Bloqué par la table et basculé en arrière, Josef fit mine de réajuster ses gants lestés tout en prenant une posture peu agressive en dégonflant le torse, se montrant ainsi prêt à se battre sans être vindicatif. L’homme le fixa quelques instants avant de conclure.
« T’as de la chance, que je sois de bonne humeur. » Il souleva sa prise afin de l’étrangler un peu en le remettant debout et le lâcha avant de retourner s’installer à sa place. Josef siffla d’agacement en remettant sa chemise puis avisa la personne qu’ils importunaient depuis tout à l’heure et dont il avait brisé le verre en se faisant pousser sur la table.

« Qu’aviez-vous pris ? Je vous amène un autre. » Proposa-t-il en détaillant le naga du regard, race dont le facies qui l’étonnait toujours un peu.
Josef Kislov

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'auberge du chien noir [Uahabra] L'auberge du chien noir [Uahabra] EmptyMar 28 Aoû - 15:44
Une fois encore, Uahbra était sur une mission, cette fois dans les Duchés du Sud. C'était un terrain qu'il avait souvent fréquenté, lui qui, après tout, avait fait la majorité de sa couverture en tant que mercenaire. Il était même assez connu dans cette région du monde, ce qui renforçait encore l'idée qu'il était bien un mercenaire comme tant d'autres, peut-être un peu plus solitaire que la moyenne, mais en tous cas certainement pas un espion. Cela lui laissait donc une certaine latitude pour agir sans être soupçonné le moins du monde par la plupart des locaux.

Il se trouvait depuis deux jours là l'Auberge du Chien Noir, où il avait déjà résidé plusieurs fois par le passé, y compris au cours de vrais missions de mercenaires, ce qui permettait de rajouter une patine supplémentaire à la couverture générale. Il devait y rester encore quelques temps pour surveiller ses cibles, mais cela n'avait rien d'inhabituel pour un mercenaire entre deux contrats. Il était relativement connu, et on le laissait aussi relativement tranquille, les habitués sachant que mieux valait ne pas se frotter au Naga taciturne aux armes frappés des soleils de son clan.

Ledit Naga était en train de boire un verre en surveillant tranquillement la salle d'un œil qui pouvait paraître distrait, même s'il n'en était rien, quand une dispute éclata tout prêt de lui. Il y porta son attention, mais sans intervenir. Dans les Duchés, les affaires de chacun ne regardaient que lui, tant qu'il ne venait pas y mêler les autres d'une façon ou d'une autre... ou qu'il ne payait pas pour qu'on s'en mêle à sa place, bien entendu. La seule réaction du Naga fut de se redressé de façon irritée quand son verre fut balayé, sifflant légèrement comme pour dire qu'il vaudrait mieux que ça en reste là le concernant.

De fait, cela en resta là pour tout le monde, et le « projeté » fini par s'approcher de lui pour lui proposer de remplacer son verre. Le Naga lui adressa un long regard reptilien sans guère d'émotions, puis fini par laisser échapper un léger sifflement.

« C'était du vin Fortunien. J'accepte volontiers le dédommagement. »

Le vin était une boisson répandue dans les Duchés, surtout venant du sud de ceux-ci, puisqu'ils profitaient du meilleur climat et du meilleur ensoleillement.

« C'est rare de voir quelqu'un qui se fait projeter proposer de payer les dégâts occasionnés, mais j'apprécie l'attention. »

C'était sans doute ce qu'il y avait de mieux à attendre en matière chaleureux de la part du Naga, qui était, hé bien... chaleureux comme un Naga. Avec son armure en cuir de monstre teïderien, ses sabres duchéens décorés, ses lances typiques du désert et les symboles solaires qui frappait la plupart de son équipement, il ressemblait tout à fait à un mercenaire itinérant qui aurait vu du pays, tout en gardant son identification aux tribus du désert. Engager la conversation serait sans doute possible mais, comme la plupart des Nagas, il ne semblait pas faire d'efforts particuliers pour l'initier.
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'auberge du chien noir [Uahabra] L'auberge du chien noir [Uahabra] EmptyVen 31 Aoû - 15:39
Le naga le dévisagea de son drôle d’air, mettant un peu de temps à répondre. Josef en profita pour le détailler de son côté, l’ayant à peine remarqué tout à l’heure tant il était occupé à faire connaissance avec les autres voyageurs. Enfin, le supposait-il, le groupe qui avait investi sa place ne comportait pas beaucoup de membres, ils auraient été plus de trois s’ils avaient été du coin.
Le naga fut étonnamment aimable pour un membre de son espèce, sans doute le vin coûtait-il un peu de sous. Ou juste peut que Josef s’attendait à ne même pas avoir de réponse.
“Hmm, c’est que je suis un projeté qui sait se tenir. Comme on dit en Akkaton, un “gentleman”.” répondit-il sans sourire mais le regard pétillant de satisfaction. Il avait prononcé le dernier mot avec un accent Akkatonien approximatif modulé par les douces notes caractéristiques du Sud du pays.

Jetant un petit coup d’œil circulaire, le dresseur avisa son rival : installé à sa table, la prostituée se blottissant contre lui. La femme prit le verre que Josef avait laissé là-bas et le porta à ses lèvres. C’en était trop, le mercenaire allait lui devoir des comptes et restituer un des trois éléments sus-dis : sa place, la dame ou son verre. Le dresseur se rendit au bar pour commander un vin Akkatonien et repassa par son ancienne table, arrivant dans le dos de son rival et de sa compagne. Les deux compères du mercenaire se raidirent, le fusillant du regard, mais il était déjà sur sa cible et, ayant furtivement sorti sa lame et effleura discrètement le dos du mercenaire, à la hauteur des reins de son adversaire, sans vouloir le blesser et si possible ne pas lui faire mal. Déjà bien attaqué par l’alcool, en plus de ne pas sentir la griffure de l’arme de pugilat,ce dernier serait sans doute très sensible à l’enchantement état de grâce. Espérant que les membres de la table n’aient pas remarqué le début de la manœuvre, il termina ce mouvement en saisissant délicatement le verre de la dame. Son adversaire, en effet touché par l’enchantement le regarda sans l’en empêcher.
« Désolé très chère, j’ai oublié ceci. Je vous en paierais un autre à l’occasion. » Les deux autres fixèrent leur chef qui restait très calme et Josef parti rejoindre le naga, un verre dans chaque main. Il posa le vin fortunéen devant l’individu serpentin, essuya le contour du sien et se remit à le siroter.
La lame ayant a peine touché l’adversaire, l’enchantement etat de grace se dissipa vite et le mercenaire se mit à fulminer. Il regarda cependant un certain temps le naga en face duquel était installé Josef et finit par abandonner l’idée de revenir à la charge.

« A votre tête particulièrement dissuasive ! » s’amusa le dresseur en levant son verre devant lui.
Un élément le fit arrêter de rire, ce fut de voir passer sa cible à côté de lui. Il avait quitté sa chambre plus tôt que prévu et quittait l’auberge. Malheureusement, partir maintenant manquerait terriblement de discrétion, mais en même temps, il ne devait pas laisser échapper sa cible.

objet utilisés:
 
Josef Kislov

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'auberge du chien noir [Uahabra] L'auberge du chien noir [Uahabra] EmptyMar 11 Sep - 0:39
Ce n'était pas parce que les Nagas étaient globalement peu loquaces qu'ils n'allaient pas saisir une occasion de se voir rembourser un verre perdu, malgré tout. C'était particulièrement vrai pour ceux qui exerçaient le métier de mercenaire dans les Duchés, et qui de fait pouvaient avoir été contaminés par la tendance locale à ne jamais cracher sur le moindre sous, y compris ceux investis dans une boisson perdue à la faveur d'une bagarre de bar, à plus forte raison une bagarre de bar où ils n'étaient même pas impliqués directement, et où leur verre avait été sacrifié sur l'autel de la querelle entre deux humains au sujet d'une fille, d'un verre et d'une place assise, ce qui n'était pas si rare que ça comme événement de ce côté du monde.

Quoiqu'il en soit, Uahbra ne refusa donc bien entendu pas le verre offert, et l'inconnu alla chercher la commande, avec une étrange étincelle de satisfaction dans le regard. Cela semblait bizarre pour qui allait rechercher un verre, et l'espion nota cette étrangeté, sans plus de formalité. Pour sa part, il n'avait pas de couverture à travailler, ou plutôt, il travaillait une unique couverture depuis des années maintenant, qui n'avait pas besoin de se renouveler et de se ciseler de milles détails... pouvant potentiellement être trahis. Au contraire, son personnage lui allait comme une seconde peau, et évitait tout faux pas.

Le Naga surveilla d'un oeil distrait les péripéties du mercenaire à travers la taverne, le notant déjà comme bien cabotin, mais se garda bien d'intervenir. Même quand le mercenaire revint vers lui et que les yeux de ses « adversaires », si l'on pouvait dire, se posèrent sur l'homme-serpent pour l'examiner, celui-ci se contenta d'être indifférent, offrant le froid visage écailleux de ceux de sa race. Cela sembla néanmoins impressionner quand même les étrangers, puisqu'ils en restèrent là, attirant un toast fantasque de l'inconnu.

« Hm. Merci pour le verre. »

L'espion se contenta de cette seule phrase, en buvant une gorgée de ce nouveau verre, plein cette fois. De son côté, son interlocuteur sembla brusquement cesser son humeur cabotine en voyant quelqu'un passer à côté de lui, détail que l'espion nota à nouveau, sans marquer plus de réaction visible encore une fois. Il reprit toutefois la parole, d'une voix relativement indifférente.

« Alors, à qui dois-je ce nouveau verre ? Vous semblez... bien léger pour un mercenaire. »

C'était une entrée en matière déjà assez ouverte, du moins, selon les critères des Nagas. Il fallait dire que le comportement de l'inconnu avait de quoi intriguer, même si ce n'était pas forcément ce qui intéressait réellement le Naga dans ce cas ci, quoiqu'il n'en montre rien.
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'auberge du chien noir [Uahabra] L'auberge du chien noir [Uahabra] EmptyLun 24 Sep - 20:55
Josef conclut qu’il devrait se dépêcher de finir la conversation rapidement. Ou mieux, pousser le naga à partir afin de retrouver vite le serviteur de l’état en affaires ici qu’il était en charge de protéger, ce qui sous entendait surveiller. Prenant son mal en patience, l’humain se reconcentra sur la conversation. Il eut un petit geste aimable au remerciement du naga, puis la seconde phrase de son interlocuteur fit ses yeux bleus se fendre d’amusement.

« On m’a qualifié de bien des choses mais rarement de léger. Quoique, c’est possible et j’aurai oublié cela ? » Questionna-t-il pour le faire tourner en bourrique. « J’étais sensé accueillir un client mais il m’a fait parvenir un message m’informant qu’il serait en retard. Je suis payé quand même mais l’ennui, l’ennui est le pire ennemi de l’homme. Peut être me suis je un peu laissé emporter par la recherche d’une occupation amusante. Mais, j’ai des circonstances atténuantes, j’étais sur le point de la trouver lorsqu’une montagne de muscle bien trop alcoolisé me l’a ôtée. » Exprima le dresseur. Il n’appréciait pas parler pour ne rien dire, mais osait espérer que son flot d’inepties finirait par faire fuir son interlocuteur. Si tout à l’heure, il était d’humeur loquace, tout son esprit aspirait désormais à se focaliser sur sa cible. Désireux de laisser une occasion en or au naga pour fuir sa compagnie il se leva « je reviens ».

Et il se dirigea vers les lieux d’aisance. Josef aurait souhaité se rendre dans la chambre du Teïderien mais savait qu’il ne pourrait se permettre de le faire alors qu’il avait attiré l’attention de quelqu’un. Attendant quelques instants avant de reparaitre, il réfléchissait, l’homme n’était pas sensé quitté l’auberge avant deux heures. En aucun cas il ne serait parti « prendre l’air », les secrétaires d’état ne faisaient pas ce genre de chose, de plus, il lui aurait laissé le temps de le suivre s’il avait eut à faire pour Teïder. Il attendrait environ un quart d’heure, puis tâcherait de remonter sa piste. Revenant dans la salle principal, il scruta l’emplacement de sa table, se demandant si le mercenaire reptilien avait quitté les lieux.
Josef Kislov

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'auberge du chien noir [Uahabra] L'auberge du chien noir [Uahabra] EmptyLun 8 Oct - 21:46
L'espion Naga n'avait pas bronché outre mesure quand sa cible s'était éloigné, car il savait bien de toute façon qu'il ne pouvait guère espérer le suivre directement partout sans trêve. Cela aurait très vite été suspect, de toute façon. Il fallait bien évidemment qu'il prenne garde à ce que le teïderien allait faire en sortant à cette heure de l'auberge, mais il y avait heureusement d'autres moyens de le faire que de lui filer au train continuellement, sinon la vie d'un espion aurait été bien compliquée. Il était confiant dans sa capacité à découvrir ce que le fonctionnaire ennemi venait bien faire par ici, même sans attirer l'attention générale en se levant pour le suivre dans l'instant, surtout après que l'attention ait ainsi été quelque peu fixée sur lui par le volubile mercenaire.

Celui-ci, justement, ne tarda pas à lui répondre, de manière en effet quelque peu expansive. Le faux mercenaire, de son côté, l'écouta d'une oreille qui semblait peu attentive, même si en fait l'espion ne relâchait jamais totalement son attention : le moindre élément lâché au hasard dans une discussion pouvait toujours se révéler intéressant par la suite, d'une manière ou d'une autre. Les gens « ordinaires » colportaient souvent sans le savoir une myriade de petits détails qui pouvaient être intéressants pour quelqu'un dans son genre, surtout les mercenaires, qui avaient souvent l'occasion de voyager beaucoup et de fréquenter toutes sortes de personnes. Même si, en l'occurrence, ce ne fut hélas guère le cas, il fallait bien l'avouer.

De fait, quand le mercenaire s'éclipsa finalement, le fait de s'éclipser ne surprendrait plus personne, surtout de la part d'un Naga taciturne. Uahbra vida donc son verre rapidement et se redressa pour se retirer, sans un mot, échangeant simplement un signe de tête au passage avec certains mercenaires qu'il connaissait. Une fois dehors, il se mit en quête d'un de ses contacts à qui il avait demandé de surveiller l'auberge, histoire d'essayer de voir de quel côté était parti le teïderien. Une fois que ce serait fait, il aurait tout le temps de voir s'il était pertinent de le retrouver tout de suite ou pas. Dans tous les cas, cet homme semblait bel et bien avoir quelques petites choses à cacher lors de ce voyage. Soit il préparait quelque chose pour Teïder, et il valait la peine de découvrir ce qu'il en était pour prévenir un mauvais coup de cet éternel ennemi, soit il faisait quelque chose pour lui-même, et découvrir quoi pourrait peut-être donner un moyen de pression sur lui... Quoiqu'il en soit, le Naga comptait bien découvrir de quoi il retournait. Après tout, il était là pour ça...
Uahbra Ameniritis

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'auberge du chien noir [Uahabra] L'auberge du chien noir [Uahabra] Empty
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'auberge du chien noir [Uahabra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» BOX 44 GRIFFON NOIR MALE 2 ANS REFUGE DANS LE 62
» La révolte au Beau Noir!
» Charly-croisé caniche 4 ans (60) ADOPTE
» Croisé Griffon très emmélé (caniche..?) à Béthune - ADOPTE
» Croisé Caniche très très emmélé noir à Béthune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages-
Sauter vers: