Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Les dangers du désert [Pv Josef]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: Routes, et désert
MessageSujet: Les dangers du désert [Pv Josef] Sam 25 Aoû - 20:20

     

Dans les vastes étendu du désert Akkatonien, et fin Juin de l'an 2ooo
Josef & Sefseth
     

     

Les dangers du désert

     
Les services secrets que j’avais envoyés un peut partout et surtout dans le désert était venue un beau matin me prevenir de l'arrivée d’un Teiderien dans les vastes étendus sablé. Il ne leur fallut que quelques heures afin d’obtenir plus d’information à propos de cet homme qui visiblement venait pour acquérir quelques monstres. Une belle occasion qui se présentait alors pour la cité de Nephtys qui devrait améliorer encore et toujours sont confort pour les habitants et voyageurs qui y passerais. Ce monsieur vêtus comme il était, était d’origine Teiderienne et cela ne faisait aucun doute.

J’envoyais donc un de mes hommes afin de livrer ce message et partir à la rencontre de ce dresseur afin de lui faire une proposition qu’il ne devrait pas refuser tant elle pourrait être bénéfique en lui faisant gagner du temps. Un homme lézard, thérianthrope venue parmi le peuple du désert, était donc partit chercher le dompteur afin de lui apporter la fameuse missive.

Herman Dinguer, d’un ton familier et fort sympathique s'adressait alors à l’homme tout en s’approchant de lui.

  • “Bien le bonjour, je vous cherchais justement !”

Le lézard avait l’air enjoué et amuser de cette rencontre, certainement heureux d’avoir enfin trouvé le destinataire de la lettre qu’il devait distribuer.

  • “Jm’appelle Herman, je suis un messager et comme mon métier l’indique, je suis venue vous apporter un message ! N’est-ce pas surprenant ?!”

Il sortit alors le papier de sa pochette en cuire qui pendait sur ses hanches pour le tendre à l’homme.

  • “Tenez ! Spour vous ! Vous n’avez pas trop chaud par ici ? Vous voulez un peu d’eau ?”

Amicalement et sans gène, Herman avait sorti sa gourde pour prendre une lampée d’eau pour s'essuyer vulgairement la bouche puis tendre l’eau au destinataire.

La lettre:
 

     
(c) crackle bones

     


Herman:
 

Texte de la lettre:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 18/08/2018
Localisation : Nephtys, Citadelle du désert
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Dim 26 Aoû - 15:41

Josef planta sa tente pour créer une zone d’ombre. Il venait de finir de poser des pièges et n’avait désormais plus qu’à attendre. Pour plus d’efficacité, lui et ses hommes avaient formé un cercle d’une trentaine de km carré. Ils poseraient des pièges et des leurres aux extremités de la zone et se rapprocheraient progressivement les uns des autres jusqu’à trouver les meilleurs monstres du désert, il avait besoin de renouveler le sang de l’élevage.

Le principe était d’avoir une lignée, une femelle et une lignée mâle. Pour une lignée, il fallait capturer des monstres dans le désert, les faire se reproduire en générant ainsi deux ou trois petits de parents différents. Obtenir deux générations avec ceux-là. Arrivé à la 3eme génération Josef gardait le meilleur produit et partait rechercher des reproducteurs. Pour obtenir les monstres les plus puissants, il fallait qu’ils aient été domestiqués sur le moins de générations possibles que les parents aient été finement sélectionnés sur la morphologie, le courage, la loyauté et le combat.
Aussi, la lignée de femelle était ancienne sur l’élevage, mais la lignée de mâle était sans cesse renouvelée. Aujourd’hui, ils cherchaient une puissante manticore mâle pour une quatrième génération de lignée mâle et une salamandre crachant du feu.

Vitali, la vouivre de Josef, poussa un rugissement furieux de la cage magique où il avait été contingenté pour la journée, lui indiquant qu’il était pressé d’être libéré. Le dresseur glissa ses doigts au travers des barreaux pour le gratouiller, mais il ne pouvait le lâcher tout de suite, son volume le rendait tout sauf discret et le dresseur étant seul sans allié avant 10km à la ronde, il n’avait pas trop envie d’attirer l’attention.
Cela dit, c’était trop tard, un serpent humanoïde se dirigeait droit vers lui, assez grand mais l’air plutôt jovial. Le Teïderien remonta le voile qui le protégeait du soleil sur son nez, ne découvrant plus que ses yeux et mit ses doigts à la hauteur de son arme.

“Bien le bonjour, je vous cherchais justement !”
Josef ôta son bras de sa tunique, éloignant prudemment la main de son brombas. « Bonjour » répondit-il en Akkatonien sans accent prononcé.
°Je vous l’accorde. ° songea-t-il, mais ne préférant pas trop parler à un inconnu il se contenta d’hocher la tête.

“Tenez ! Pour vous ! Vous n’avez pas trop chaud par ici ? Vous voulez un peu d’eau ?

-Je vous remercie. » répondit l’humain en faisant signe qu’il ne comptait pas boire. Il lu ensuite la missive du messager. Il leva un regard soupçonneux, se demandant qui l’avait repéré dans le désert. Quoiqu’il en soit, la lettre le laissa circonspect. L’optique de la récompense était intéressante, développer un lien avec la citadelle de Nephtys l’était aussi assurément. Il ne lui coûtait pas grand-chose de voir en quoi il était susceptible d’intéresser une des plus grandes entités politiques de cette zone du désert. Etrangement, cela ne semblait pas être pour lui soutirer des informations sur Teïder mais le concerner plus personnellement. Il ramassa ses affaires mais laissa sa tente, écrivit un mot à l'adresse de son second "Jonas, parti en reconnaissance, je reviens" et le glissa dans la doublure de la tente. Ensuite, il, accepta de suivre le thérianthrope.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Mar 28 Aoû - 23:39

     

Dans les vastes étendu du désert Akkatonien, et fin Juin de l'an 2ooo
Josef & Sefseth
     

     

Les dangers du désert

     
L’homme se préparait et sans un mot sans vraiment acquiescer, il suivit le grand lézard. Celui-ci un peu déçus que Josef n’accepte pas de prendre un peu d’eau se remit vite pour parler de nouveau avec notre homme qui ne devait pas être très bavard visiblement, à moins que ce ne soit le thérianthrope qui est la langue trop pendu ?

  • Bon et bien vous cherchez quoi de beau du coup dans le désert, moi, je vous admire, je suis incapable de capturer des bestioles, elle sont beaucoup trop vicieuse. De toutes façons, je pense que je n’aurais pas la patience ! Et puis il faut quand même des compétences, je ne les ai pas de toutes façons. Je vous respecte, vous savez ! En plus, vous n’êtes pas né du désert, la chaleur doit être insupportable ! Je vous plain d’un côté quand même… Les monstres que vous trouvez chez vous ne vous suffisent pas ? Vous devez avoir envie de changer, un peut, peut-être ? Vous venez d’où en fait ? J’aurais peut-être dû lire la lettre que je vous ai donnée ! Elle disait quoi la lettre ? [...]


De mon côté, je commençais à m’installer dans le campement loin d’être de fortune. J’avais pris soin d’avoir ce qu’il faut pour accueillir notre hôte avec confort. Malgré tout, je suis une personne simple et je n’en avait pas non plus fait trop. Dans une tante, installer assit confortablement dans un coussin au bord d’une table, des petite lanterne éclairais la nuit de manière très cosy qui apportait un air tamiser tout à fait relaxant. La tempête n’est pas prévue pour ce soir et il est donc prévu une bonne soirée à venir.

Je pouvais entendre au loin l’homme que j’avais envoyé chercher mon invité. Il n’avait pas changé, gentils, mais très bavard et se fut la première chose que je me permis d’aborder.

  • [...]Ha voilà nous sommes arrivé, hooo le référant nous à prévus une belle tente ! Je suis certain que de la bonne nourriture nous attend ! Bonsoir référant ! Nous voilà arrivés !


  • BonSssoir Herman, veuillez vous désaltérer après votre route, et reSsster SssilenSssieux je vous pris. Je penSsse que notre invité Sssouhaiterais du repos après cette traverSssée. N’es-Ssse pas ?


J’invitais, d’un geste de la main cordial, notre invité à s’asseoir à la table avec suffisamment de nourriture pour les nourrir tout deux ainsi qu’une grande quantité que Herman se régalerais de finir. Il était certainement de bon ton de ne pas agresser plus que le nécessaire l’homme installé à la table depuis peu enfin dans le silence.

  • Je me prénomme Shesmetet Ouadjit DeffarèSss, Sssefkhet Sssethshai, mais vous pouvez m’appeler Sssimplement SssefSsseth. Je Sssuis la perSssonne qui gère la Sssitadelle non loin de notre campement. Je Sssuis diSssposé à répondre à vos queSsstions lorSssque vous le Sssouhaiterez. Je ne voudrais pas vous embêter après une Sssi dure journée.


Je tournais les yeux en direction de Herman qui compris tout de suite la ou je voulais en venir. Le thérianthrope n’était pas méchant, bien au contraire, il pensait bien faire. Pour autant, il avait pleinement conscience qu’il pouvait être lourd et que certain n’osait pas s’interposer. Pour autant, il me fit un grand sourire puis baissait la tête avec approbation. Ce jeune était serviable et ne manquait pas d’être dévoué.

     
(c) crackle bones

     


Herman:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 18/08/2018
Localisation : Nephtys, Citadelle du désert
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Sam 1 Sep - 15:17

Josef se concentrait pour repérer son chemin en suivant l’infatigable thérianthrope. A la première question, il prit un instant pour réfléchir à une réponse mais s’aperçut plutôt rapidement que l’effort n’était pas nécessaire, Hermann bondissant d’une question à l’autre sans attendre de réponse. Ce qu’il y avait de bien c’est qu’il devait faire fuir tout potentiel monstre à un kilomètre à la ronde avec son flux discontinu, il y avait de quoi se sentir en sécurité. Il siffla doucement pour calmer Vitali, fort énervé. Cela ne sembla pas vraiment susciter l’intérêt du serpent, tant mieux.

Le dresseur desserra le voile qui lui protégeait la tête en voyant qu’ils s'approchent d’un camp.
Ha voilà nous sommes arrivé, hooo le référant nous à prévus une belle tente ! Je suis certain que de la bonne nourriture nous attend ! Bonsoir référant ! Nous voilà arrivés !
Je n’en doute pas.” répondit-il, peu contrariant.
Le naga siffla aimablement au thériantrope de se reposer et de reposer leurs tympans, cela fonctionna bien et Josef se demanda si ça ne fonctionnait que quand c’était le chef qui le lui demandait où s’il pouvait aspirer à demander une telle paix pour le chemin du retour. Le meneur l’incita ensuite à manger, le dresseur s’installa à genoux devant la table en bois précieux.

Le référant naga se présenta et cita la citadelle, Josef acquiesça, connaissant de nom la citadelle du désert proche de son territoire de chasse aux monstres de prédilection. Il parlait le Teïderien en sifflant particulièrement, il était un peu difficile à cerner car la prononciation des mots dans cette langue pouvait totalement changer le sens de la phrase. Josef partit du principe que son interlocuteur n’était pas agressif malgré sa façon d’appuyer sur certains mots.

C’est un honneur référant, je m’appelle Ippolit Dimitriov, maître monstre.” mentit-il aimablement. “Mais s’il vous plaît, dites moi dès maintenant ce qui vous a fait m’inviter ici, je ne peux me permettre de rester longtemps. Mon employeur va se demander ce que je fabrique si je mets trop de temps à revenir en Teïder. Quoiqu’il ne soit pas de nature à beaucoup s’inquiéter, mais cela ferait un sacré trou dans mon salaire.” ajouta-t-il d’un air égal.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Sam 1 Sep - 21:57

     

Dans les vastes étendu du désert Akkatonien, et fin Juin de l'an 2ooo
Josef & Sefseth
     

     

Les dangers du désert

     
L’homme s'installa en face de moi à table visiblement soulagé du silence d’Herman qui devait lui avoir usé les oreilles tout au long du trajet. Celui-ci entamait directement la discussion, ainsi, je pouvais être assuré de ne pas nuire à notre invité d’est la première rencontre. Ipollit Dimitriov, voici donc le nom que portait mon interlocuteur. Il s'était présenté et avait l’aire pressé d’en finir pour savoir si son déplacement avait valu le coup ou non. Un autre détaille me fit tiquer. Ses supérieurs ? D'après les informations que m'avaient délivrées mes hommes, il paraissait être un des plus haut dans la troupe ayant pénétré le désert. Sont supérieures devait être resté à Teider cela ne faisait aucun doute.


  • Pardonner moi de vous avoir dérangé dans vos activités. La proposition que je tenais à vous faire est la Sssuivante : j’ai besoin de manticore, qu’elle Sssoit capturée ainSssi que dreSsser, au Sssein de ma Sssitadelle. Il est évident que je ne Ssserais venus vous voir Sssi vous ne pouviez pas m’aider. En échange, je vous propose Sssimplement de profiter de la Sssitadelle ainSssi que de repartir avec quelque manticore.


Je sifflais un peut du Rosé Rubis de Nephtys, puis ajoutez une dernière phrase à cette proposition.


  • J’ajouterais même un peut d’argent, pour Ssservice rendus.


Je laissais le temps à notre invité d’ajouter ce dont il voulait avant que Herman ajoute à la discussion sont petit grain de sel qu’il ne savait pas retenir. En effet, silencieux depuis quelques minutes, il lui était dur de ne pas apporter ses informations personnelles sur la mission en question. Il avait un air sérieux bien moins frivole qu’à son arrivée.


  • Les manticore ne sont pas loin, leur nid est à quelques mètres d’ici, elle son terrer actuellement et le meilleur moment pour les choper reste le matin. Elles partent chasser tôt et veulent de la viande fraiche. Elle n’aime pas les proies déjà morte une peut comme pour nous avec les poissons, un poisson mort ce n’est jamais très frais et est signe de mauvaise digestions… Je m’égare. Elles savent que nous somme ici et voudrons nous chasser. Dehors nous avons des chameaux, j’aurais aimé que cela soit pour me déplacer mais il est évident que non et le référant n’en à pas besoin[...]


Herman était lancé pour expliquer la technique capable de capturer des manticore et de les trouver, mais tout cela n’était pas des plus avantageux, si notre homme refusait de nous aider, il repartirait avec de très bonne information pour l’avenir.


  • Ssse que Herman eSssaie de dire Sss’est que nous avons la technique mais pas les bras pour le faire. Quelqu’un de compétent est néSsseSssaire lorSssqu’il Sss'agit de repérer le bon moment pour les capturer et l’agilité pour ne pas Ssse faire piquer.


Herman poussait un soupir, lui que l’on finissait toujours par ne plus écouter. Ce qui était bien triste tant ce qu’il avait à dire pouvait être intéressant selon le sujet qui était lancé. Il avait beaucoup de connaissance et jeunes il eu beaucoup plus d’oreille que de langue. C’est aussi en cela que Herman a su se rendre utile dans la cité de Nephtys.


  • En pluSss de toutes Ssses récompenses, vous obtiendrez un laisser paSsser dans la Sssité, des appartements privatifs et des connaiSssanSsses Sssur Ssse qui peuples le désert, en tout cas Ssseux qui Ssserait intéreSssant à connaître pour votre travail. Sssela vous convient il ?


     
(c) crackle bones

     


Herman:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 18/08/2018
Localisation : Nephtys, Citadelle du désert
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Dim 23 Sep - 18:36
L’humain dévisagea avec intérêt le naga. En quoi la citadelle avait elle besoin de manticore ? Le fait qu’ils n’aient personne ayant les capacités de maîtriser les animaux était un fait rassurant d’un point de vue de Teïderien. Ensuite, ils n’apprendraient pas à dresser les manticores en seulement quelques jours, peut être acquerraient-ils des techniques, mais pas assez pour avoir des manticores aisément. Quoiqu'il en soit, il était très intéressant de se rapprocher un peu de la cité et d’en fréquenter les dirigeants. D’autant plus que le naga s’était présenté comme un Deffares et faisant donc partie de la famille politique au pouvoir en Akkaton.

Souffrant de la chaleur, Josef imita avec soulagement le naga lorsqu’il bu l’alcool froid. Le breuvage était rose aux reflets plus sombres, presque pourpres.
Le référent lui proposa en plus un peu d’argent, ce qui ne gâchait rien. Josef acquieça l’air pensif, signifiant qu’il considérait la proposition. Le thériantrope reprit la parole, le dresseur plissa brièvement les yeux, ses tympans n’avaient pas eu le temps de se remettre du flot incessant de paroles de l’allez, qu’il avait déjà le droit à un retour. Mais cette fois ci, il lui révéla quelque-chose de fort intéressante : ils savaient l’emplacement de nids de manticores et avaient déjà sans doute sélectionné le nids comportant les plus beaux individus de la zone. Le serpent le coupa rapidement avant qu’il n’en dise et résuma les paroles de son collègue par le fait qu’ils avaient besoin de lui. L’humain jetta néanmoins un regard compatissant à Hermann, amusé par son air déçu qu’on l’ait coupé dans son élan. Le naga proposa trois derniers éléments qui l’intéressèrent beaucoup : un laissé passé dans la cité, si précieux pour un espion, des appartements privatifs et finalement des connaissances du désert. Il en avait déjà acquit un certain nombre au cours de ses voyages mais sa curiosité n’était en rien entachée et, si le laissé passé le convint d’accepter, c’est cette dernière optique qui lui offrit le plus de satisfactions.

« Cela me convient, Référant. »
répondit-il d’un air concentré.
Il n’avait pas exactement les mêmes méthodes de capture, pour leur part, ils attendaient environ 10heures du matin ou encore la fin de journée, à un moment où toutes les manticores étaient rentrées et dormaient. A ce moment, ils envoyait des fumigènes dans le nid et leur tiraient dessus dès qu’ils fuyaient. Après tout, la technique des nagas était sans doute moins traumatisante pour les animaux et peut être seraient-ils plus facilement domptables. Les Teïderiens ne s’inquiétaient pas trop de ces problèmes car ils gardaient rarement longtemps les manticores sauvages qu’ils capturaient et ne s’en servait que pour la reproduction.

« Nous pourrions poser un premier appât dès maintenant. Une proie qui s’arrêterait non loin de leur tanière, peut être que ça les attirerait. Sans compter qu’ils ne vaut sans doute mieux pas pour moi qu’elles soient dans un créneau où elles ont l’habitude de chasser, se retrouvant ainsi toutes de sorties, coordonnées et affamées. » Prudent, l’humain préférait limiter les risques dans un premier temps. Si jamais il s’avérait que les individus capturés n’étaient pas satisfaisant, il serait toujours possible de se servir des manticores comme appât et d’attendre que le reste du groupe essaye de les sauver pour choisir les animaux à emmener à Nephtys.
« De quel matériel disposez vous ? Des filets ? Arbalètes, lances, auriez vous des lance filets par hasard ?» s’enquit ensuite Josef, il n’avait de son côté, que très peu de matériel sur lui et ne préférait pas dire que pour sa part, il usait principalement de sa vouivre contre les manticores. C’était d’ailleurs la présence de cette dernière qui lui permettait de rester seul en plein désert sans courir trop de risques. Réfléchissant à la meilleure stratégie il questionna également : « Voulez vous conserver leur dard ? »

« Nous pourrons certainement les attirer dans un piège grâce à vos chameaux, ça ne me dérange pas d’en monter un. » exprima-t-il, ses vêtements lui permettant de se changer en pierre, il serait en mesure de se protéger si jamais c’était lui qui se retrouvait acculé et non leurs proies.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Lun 1 Oct - 15:15

     

Dans les vastes étendu du désert Akkatonien, et fin Juin de l'an 2ooo
Josef & Sefseth
     

     

Les dangers du désert

     
Le Teiderien avait un air ravi au visage, car les propositions que je venais de lui faire était bien plus qu'alléchante. Je n'étais pas fou, Teider savait très bien se faire des ennemis et un pied en Akkaton était quelque chose de bien pratique. Pour autant, si celui-ci pensait que ça allait être pratique afin d’obtenir diverses informations sur ce qui se passait à la capitale, il se mettait tout de même bien le doigt dans l’œil. Le contact entre la capitale et la cité était principalement commercial et tout ce qui avait un certain but politique, j’effectuais des déplacement directement auprès des dirigeants afin de sécuriser au maximum la discussion hasardeuse qui pourrait mettre à mal l’empire Akkatonien. Si l’envie lui disait de s'intéresser aux discutions politique de la cité, grand bien lui face, je n’avait rien à caché.

L’homme avait analysé les dires du lézard et estimait bien mieux d’agir à l’instant, certainement pour un gain de temps, mais aussi pour éviter d’être confronté totalement au groupe de manticore.

  • Et bien, Ssse n’est pas une mauvaise idée, mais je ne Sssouhaitais pas vous importuner juSsste après Ssse bon repas et une rude journée chaude dont vous n’avez Sssertainement pas l’habitude. Mais Sssi Sss’est Ssse que vous Sssouhaitez, je ne vois la aucun problème.


La question du chasseur réclamait alors de savoir ce dont il pourrait disposer.

  • Nous avons des lanSsses filet enduit d’une huile qui aurait la particularité de les rendre moins agreSssifs. ConnaiSssez vous quelque chose nommé couramment l’herbe à chat ? Et bien, il Sss'agit là de l'équivalent découvert pour les manticore. Comprenez que Sssi le but est de les élevers et les dreSsser afin qu’il soit utile et Sssurtout en communion avec la Sssité, il ne faut pas user de capture et de comportement brutaux envers Ssses animaux. Le but étant donc de rendre Ssse filet moins streSssant pour l’animal puis par la suite pouvoir l’introduire dans une cage et rendre Sssont transport à NephtySss bien plus Sssimple.


Il est évident que la question était légitime, sans leurs dards, les manticore était un bien plus faible risque pour les personnes qui les côtoyais, mais celle-ci n’allait pas rester enfermer à la cité.

  • Pour les dards, je penSsse que le mieux Ssserait peut-être de leur laisSsser. SSssuite à ce que je vous disais, Sssela pourrait leurs paraître comme une mutilation. Ssse n’est pas la raison principale, Ssses manticore devrons traverSssser couramment le désert et diverSsses zone peut fréquentable. Je penSssse que si elle diSsssposait de quoi Sssse défendre et défendre par la même occasion les perSsssonnes qui l’accompagnent Sssserais un grand plus. Qu’en penSsssez vous ?


L’homme avait donc l’air partant et annonçait son envie de se lancer dans la capture des fameuse manticore.

  • SSssavez-vous que les chameaux ont des pas équivalent à une Sssertaine distanSsse bien préSssise ? Sssi vous en monter un, il vous Ssssuffira de vous avanSsser dans une direction et de compter le juste nombre de pas pour arriver à la deSssstinaSssion de manière exacte. Je vous conseille Sssependant Ssssi vous prenez le lanSsse filet déjà prêt, de vous éloigner un peut du chameaux afin que la ou les manticore ne vous prennent pas pour Sssible.


  • Je peut vous accompagner si vous voulez bien ? J’aimerais en savoir plus ! J’adore apprendre ! Cela me permettra de développer mes connaissances et d’admirer vos capacités ! Ce n’est pas tout les jours que nous croisons un chasseur Teiderien !? Alors ??


     
(c) crackle bones

     


Herman:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 18/08/2018
Localisation : Nephtys, Citadelle du désert
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Mer 24 Oct - 13:43
Le référent naga annonça de son accent sifflant qu’il était prêt à partir lorsque le dresseur le souhaiterait, lui ayant proposé de se reposer sans doute pour le ménager. L’humain acquiesça d’un air pensif, attendant d’avoir le reste des informations pour proposer la solution la plus simple. Prudent et ayant la chance d’être peu pressé par le temps, il ne gardait que rarement des monstres sauvages dans son élevage, les relâchant après les périodes de reproduction. Encore, ceux qui devenaient proche de l’homme était ceux qu’il avait sauvé, tels que la vouivre et non ceux qu’il avait capturé de force. Bien qu’au fond pour le cas du saurien il avait un peu fait les deux : un des plus puissant drake qu’il avait aidé à dresser, avait acculé et mortellement blessé la vouivre. Son maître et Josef l’avait empêché de finir son œuvre, le jeune Drake à l’époque devant apprendre la frustration causée par un ordre.
Appart l’entité draconique qui lui était fidèle depuis une quinzaine d’années, quelques autres monstres étaient restés à ses côtés mais n’étaient pas forcément fiables, surtout pour des touristes. Il songeait donc à ce qu’il devait capturer exactement. Pour l’instant, il ne savait pas encore exactement les besoins du maître de la cité.

De l’herbe à Chat… il acquiesça, il avait déjà tenté d’en user sur des manticores, sans succès phénoménal. Parfait s’ils en connaissaient des plus efficaces, cela serait alors plus facile.
« Cela les apaises ou les endort ? » questionna-t-il avec intérêt, peut-être le moins traumatisant serait qu’elles ne s’aperçoivent même pas qu’elles se font emmener.

« D’accord. Je pense que peut-être faudra-t-il au moins leur drainer leur poison, certains paralysants sont vraiment foudroyants et à votre place, je n’aurai pas confiance en un animal né sauvage. Mais, pour ma part je veillerai à ne pas les blesser et vous aurez par la suite tout le temps de choisir ce que vous ferez. »

« Très bien, merci du conseil. » répondit le dresseur.
- Je peux vous accompagner si vous voulez bien ? J’aimerais en savoir plus ! J’adore apprendre ! Cela me permettra de développer mes connaissances et d’admirer vos capacités ! Ce n’est pas tout les jours que nous croisons un chasseur Teiderien !? Alors ??
- Non. » répondit-il sans s’encombrer de politesse avant de s’éloigner pour aller chercher son sac.

Après quelques instants à en inspecter le contenu il en tira un vêtement. « Pas avant que vous ayez passé ceci. » Il fit une pause, le dévisageant de ses yeux bleus pâles. « Je doute que vous rentriez dedans ; nous n’avons pas… exactement la même taille, mais tant qu’il est en contact avec votre peau le sortilège fera effet." Le dresseur lui tendit la chemise du bout des doigts et, ayant un vêtement pareillement enchanté sur lui, se pétrifia pour lui faire la démonstration. Son corps était désormais semblable à une statue de pierres gris sombre et lisse, presque noire. La surface était encore chaude mais ne le resterait pas et il n’en dégageait ni pouls ni respiration, seul sa conscience restait en alerte. L’humain se dépétrifia. « Les manticores n’ont pas la force d’entailler ou de briser la pierre et ne le pourront pas à moins de faire preuve d’une intelligence peu commune. » Expliqua-t-il, questionnant implicitement sur les capacités des animaux qu’ils allaient battre. A ce niveau, les manticores étaient assez inégales, certaines pouvaient être excessivement malignes et redoutables quand d’autre, pouvait rester à l’affut derrière une cachette discrètement quittée par leur proie une demi-heure auparavant. « Essayez donc. » proposa-t-il d’un ton appréciateur.
Parlant cette fois aux deux individus il reprit :
« Je pense que nous devrions aussi nous dissimuler un maximum, couvrir totalement notre odeur et cacher notre apparence le plus possible. Si vous destinez les animaux capturés à vous servir à la cité, il ne vaut mieux pas qu’ils comprennent que ce sont des bipèdes qui les ont capturés. J’ai ceci pour notre odeur » montra-t-il en sortant une petite fiole. « Quand à l’apparence, j’aurai ceci, mais ce n’est pas optimal, car je n’ai pas besoin de garder les monstres sauvages plus de quelques mois. » Proposa-t-il en sortant des vêtements qui, bien assemblés, modifieraient leur silhouette. « A moins que vous ayez plus efficace sur vous ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 23/08/2018
Localisation : Royaume de Teïder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef] Sam 24 Nov - 15:51

     

Dans les vastes étendu du désert Akkatonien, et fin Juin de l'an 2ooo
Josef & Sefseth
     

     

Les dangers du désert

     
En réalité, l’herbe à chat avait des particularité que visiblement notre invité de marque ne connaissais pas. Il n’utilisait certainement pas les mêmes plantes que lui, ou alors l’herbe à chat en Teider n’avais pas les mêmes capacités neuronales sur les félins.
  • Elle ne fait ni l’un ni l’autre, en réalité elle ont des particularité aphrodisiaque qui certes les apaises, mais aussi les séduits. L'effet qu’apporte la plante au cerveau de l’animal sont semblable aux hormones créées par le cerveau suite à un plaisir… De reproduction.


La réflexion de l’homme n’était pas fausse, un animal sauvage ayant toujours été libre n’aurait aucun intérêt d’accepter d'être enfermé et mis à la disposition du peuple. Leur danger est peut-être même un peu trop élevé et le risque de les avoirs proche de nous, trop grand. Le dresseur pris note de tout mes conseil puis suite à la demande d’Herman, il répondit sèchement avant de ce lever chercher ses affaires entreposé proche de l’entrée. Le visage béha dû à la surprise, Herman n'ajoutas aucun mot et respectait la décision du dresseur, qui peut de temps après, tendais une chemise visiblement enchantée à notre ami lézard.

La situation était amusante et j’arborais un sourire satisfait de la gentillesse de l’homme envers Herman qui lui avait pourtant bien casser les oreilles. L’homme-Lézard passa la chemise sur ses épaules qui s'efforçait de serrer sur lui-même afin d’être plus fin et ne pas abîmer le vêtement que l’on venait de lui prêter. Pendant ce temps Ippolit, nous faisait une démonstration tout en expliquant l’enchantement apposer sur ses vêtements. Invitant notre bavard à essayer d'activer l’enchantement, monsieur Dimitriov repris.

En effet tout comme l’explication en rapport avec les dards et venin des bêtes à capturée, il suggéra que l’on masque autant que possible notre odeur et notre physique. Même si je ne m’y connaissais pas, ses démarches étaient logiques, mais ne prenaient pas en compte le mode de dressage et de vie que nous comptions appliquer pour ses manticores.
  • J’ai des propositions… L’herbe don, je vous parlais fonctionne comme une drogue et peut rendre accro ses manticores qui n’ont pas la possibilité de s’en fournir dans le désert. En effet, elles sont développées dans les serres de Nephtys et deviennent donc un grand avantage à elle seul. De plus si nous laisser ses manticores en liberté proche de la citadelle, mais pour autant du côté protéger par les remparts, les habitants ne risque rien, les manticores reste proche de nous pour cette drogue, mais aussi pour la nourriture que nous leur fournirons. Finalement, nous pouvons les rendre dépendantes. Si nous faisions cela avec un couple, nous pourrions apprivoiser leurs petits et garder leur venin à ceux-ci… Du coup, votre conseil, pour supprimer le venin de ses bêtes serais encore la meilleure idée…


Je pris quelque minutes pour réfléchir me rendant compte que j’avais détourné de la question puis je repris
  • Ceci, nous auront tout le temps d’en parler après… Pour ce qui est de l’odeur, cela évitera de l’associer à nous personnellement, surtout Herman qui vous accompagneras et vous qui les côtoierez le temps de votre service pour le dressage. Pour ce qui est physique cela marche pour la même raison. Pas pour les bipèdes, étant principalement des Nagas… Mais par contre pour notre apparence personnelle, cela est valable…
  • Vous pourriez nous transformer ! Génial, je vais changer d’apparence ! Je peux être un Naga ? Je peux être comme vous ? Ou un humain ! Rhann que choisir… Et vous ? en se tournant vers Ipollite Vous voulez quoi ?! Haha, c’est amusant !


Je sifflais de la langue pour faire taire Herman toujours beaucoup trop excité. J’attendais tout de même la réponse de notre invité, savoir quelle apparence, il voudrait et transformait dors et déjà Herman qui revêtait le physique d’un homme aux cheveux bleu et à la peau mate plutôt musclée qui allais lui permettre de garder ses capacités de combat à la lance qu’il savait si bien manier.

     
(c) crackle bones

     


Herman:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 18/08/2018
Localisation : Nephtys, Citadelle du désert
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les dangers du désert [Pv Josef]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Les dangers du désert [Pv Josef]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert
» Le désert de Mojave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: Routes, et désert-
Sauter vers: