Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
MessageSujet: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Lun 20 Aoû - 15:08
Bibliothèque Impériale – milieu Maïa de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

Hansing se trouvait ce jour-là dans une vaste bibliothèque impériale, située non loin du Palais de Jade. Dans une civilisation aussi cultivée qu'Ikhyld, qui accordait une grande place à la magie et à la recherche de la connaissance, de tels lieux étaient pour ainsi dire inévitables, au grand plaisir d'ailleurs de l'Azurien, qui avait mené des études acharnées pour devenir le mage qu'il était dans le temps de la jeunesse d'un membre de sa race, soit le même temps qu'une jeunesse humaine, et en avait gardé un profond amour pour la culture et la connaissance.

Il était dans la Cité de Jade pour encore quelques jours, après être revenu faire son rapport au terme du voyage diplomatique effectué dans les Duchés et en Akkaton, et avant de repartir pour les Duchés où il devait mener plusieurs affaires plus guerrières, avec l'autorisation de sa supérieure, dans le but d'y consolider une certaine réputation. En attendant, il profitait de la capitale régionale, et notamment de ses possibilités culturelles. Pourtant, cette fois-ci, il n'était pas venu pour se cultiver sans but, mais pour retrouver une connaissance qui lui avait demandé quelques conseils pour un prochain voyage. Ils s'étaient donc donnés rendez-vous à la section traitant des autres nations.

L'Azurien trouva ainsi son rendez-vous du jour à une table au milieu de la section des nations étrangères. Ce n'était pas n'importe qui, puisqu'il s'agissait de rien de moins qu'un Dragon, mais un Dragon qui tenait sans se transformer dans l'espace de la bibliothèque. C'était un Dragon nain, ou pour être plus précis encore une Dragonne naine, maudite jadis et bloquée dans une forme qui, certes, la rendait moins forte physiquement, mais qui, l'air de rien, lui offrait des avantages, comme de passer entre les rayons de la bibliothèque ! En tous cas, Hansing s'avança en souriant à la manière des Azuriens.

« Bonjour, Ilith. J'espère ne pas t'avoir trop fait attendre. »

Le diplomate avait parlé d'une voix basse – ils étaient dans une bibliothèque après tout – mais chaleureuse, tout en prenant place non loin de la Dragonne. Ils avaient fait connaissance pendant les années de formation d'Hansing à la magie du vent, et même si depuis il avait dépassé la saurienne miniature en maîtrise, il avait toujours un grand respect pour elle. Il s'entendait aussi bien avec elle, comme le témoignait le tutoiement, qu'il n'accordait pas si facilement que cela.

« Alors dis-moi, ce voyage ? Tes ailes te démangeraient-elles de voir de nouveaux horizons ? Je peux comprendre cette envie, cela fait du bien de voyager parfois ! »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Lun 20 Aoû - 20:46
Bibliothèque Impériale – milieu Maïa de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

On peut dire plein de choses sur Ikhyld, mais une chose était sûre, c’était que c’était un lieu où la connaissance et l’enrichissement culturel prenaient une place importante. On pouvait être sûr que les bibliothèques qui exposaient les livres en possédaient un certain nombre intéressant, surtout pour une dragonne qui aimait en apprendre toujours plus. Comme chaque jour lorsqu’elle était en ville, la dragonne enseignait à l’université. Elle avait de la chance, ses étudiants étaient des jeunes gens disciplinés. Enfin, ici, ce n’était pas étonnant, en soi. Ilith se trouvait actuellement toujours dans sa classe à ranger ses affaires. Elle avait certes l’habitude, mais la dragonne galérait toujours autant… C’était loin d’être pratique d’avoir des griffes, mine de rien, pour prendre les choses, sans faire de trous… Nombres de feuilles qui se retrouvaient percées si elle ne faisait pas assez attention. Honnêtement, c’était une particularité qui avait tendance à l’agacer profondément. Heureusement, aujourd’hui, elle n’était pas assez distraite pour faire ce genre de bêtise grossière. Rangeant ses affaires dans son sac. Il était bien pratique ce sac, mine de rien, et ne regrettait pas de l’avoir.  

Cette dernière vola sans trop se presser vers la bibliothèque impériale, saluant par un mouvement de la gueule, les quelques élèves qui croissait sa route et qui la saluait. Les échanges s’arrêtaient bien souvent là, la dragonne étant peu enclin à communiquer davantage avec des bipèdes, cependant il lui arrivait parfois de s’arrêter lorsqu’un étudiant venait la voir pour lui parler de son cours et finissait par débattre sur ce qu’il avait ou non compris. Mais aujourd’hui, elle n’avait guère le temps pour ça, elle devait absolument arriver rapidement à la bibliothèque ayant des choses à voir avant l’arrivée de son rendez-vous. Aussi rapidement que ses petites ailes lui permettaient, elle vola vers le lieu qu’elle convoitait, se retrouvant ainsi devant les portes de ladite bibliothèque et y entrant. Elle salua d’un mouvement de la gueule la bibliothécaire et se dirigea vers les rayons qui l’intéressaient, les rayons qui parlaient du reste des régions d’Orzian. Attrapant le premier volume qui l’interpellait et se dirigea vers la première table de libre. Comme a son habitude, elle s’assit à même la table, la queue balançant dans le vide, le livre ouvert devant elle. Ainsi que du matériel pour annoter ce qu’elle avait trouvé dans les livres qu’elle trouverait.

Le nez dans le livre, alors qu’à côté, elle notait des choses, son rendez-vous arriva finalement. Ilith ne s’était pas rendu compte que le temps était passé si vite. Bah, quand on ne s’ennuie pas, c’était tout à fait normal et on devait bien l’avouer, la dragonne ne s’ennuyait jamais lorsqu’il s’agissait d’enrichir ses connaissant sur l’histoire de ce monde. Elle prit son temps pour répondre à l’Azurien. Oui, son rendez-vous était un piaf parlant, après, c’était une connaissance à elle, de… longues dates ? Longue, c’était une donnée assez bancale quand on connaissait son âge.

« Tu serais aussi pu arrivé plus tard. »

Toujours aussi franche, cette dragonne. Mais en soi, elle ne s’était même pas rendu compte que l’heure de son rendez-vous était arrivée et il aurait pu arriver plus tard qu’elle ne se serait pas rendu forcément compte. Il n’y avait aucune méchanceté pure dans ce qu’elle venait de dire, même si on pouvait facilement penser le contraire quand on ne la connaissait pas suffisamment pour savoir ce genre de détail subtil. Elle décida finalement de porter son attention sur le diplomate, arrêtant sa lecture et ses annotations.

« Ce n’est pas vraiment pour voyager, en soit, mais plus l’envie d’étudier de nouvelle ruine, bien que m’éloigner un peu de la cité de Jade ne serait pas un mal non plus. »

Il est vrai, que c’était agréable de vivre ici, mais s’en éloigner de temps en temps faisait qu’on appréciait que mieux ce coin quand on revenait d’un long voyage éreintant et de camping sauvage. Elle se replaça correctement, sa queue tapait contre le pied de la table et sa l’emmerdait.

« Merci, d’être venu. »

Malgré l’aspect chaleureux de l’Azurien, la dragonne restait neutre. Bon, elle le connaissait, mais il n’avait pas non plus élevé ensemble les cochons de mamie Jorgette !
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Jeu 23 Aoû - 17:13
L'accueil de la dragonne miniature ne fut pas des plus chaleureux, mais Hansing était plus ou moins habitué, à ce stade, et ne s'en formalisa guère. Il trouvait pour sa part qu'elle tendait un peu trop à se donner un genre, mais il savait dépasser ce genre de petits défauts chez autrui, surtout quand il avait pu se réunir par le passé avec eux sur un sujet aussi plaisant que celui de la magie. Il était donc passé outre les défauts de la damoiselle à écailles à l'époque, et, dans le prolongement naturel de la chose, faisait de même aujourd'hui.

Quoiqu'il en soit, Ilith ne tarda pas à répondre à son interrogation en reposant le cadre : elle ne partait pas pour le plaisir, mais pour le travail, à la découverte de nouvelles ruines, ce qui fit légèrement hausser les épaules à Hansing : après tout, l'un n'empêchait pas l'autre, l'Azurien en était lui-même une sorte de preuve vivante, quand on y réfléchissait un minimum ! Quoiqu'il en soit, elle fini en le remerciant, ce qui le fit sourire à la manière de ceux de sa race.

« C'est tout naturel, ne t'en fais pas ! Après tout, ça ne coûte rien de se rendre service, quand on voyage aussi loin des frontières. J'espère pouvoir t'être utile dans la préparation de ton voyage, en tous cas ! »

L'Azurien semblait plutôt de bonne humeur, en partie dû au fait que sa dernière mission c'était très bien passé, et que ses projets suivants avaient été approuvés par sa supérieure. Il allait pouvoir repartir vers de nouvelles missions, qui s'annonçaient pour le moins mouvementées mais qui, si elles étaient fructueuses, devraient lui permettre de renforcer sa position diplomatique dans les Duchés. Il poursuivit d'ailleurs en lien avec cela.

« Mais tu sais, ce n'est pas parce qu'un voyage a un but précis, sérieux et professionnel qu'on ne peut pas en profiter, que ce soit pour changer d'air ou pour le plaisir de la découverte ! Je n'ai pas de mal à concilier les deux pour l'instant, en tous cas. »

Ce n'était rien de plus qu'un conseil amical, même s'il se doutait que la petite dragonne devait bien avoir l'envie elle aussi d'explorer le monde un minimum, sinon elle aurait certainement choisi un autre métier, après tout. Un peu plus sérieux, il repris.

« Alors dis-moi, où va te mener ta prochaine expédition ? Et en quoi puis-je t'être utile dans la préparation de celle-ci ? Tu veux des nouvelles de l'état du monde extérieur ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Mer 29 Aoû - 15:25
Bibliothèque Impériale – milieu Maïa de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

Ilith n’était pas connu pour être la dragonne la plus chaleureuse qui soit, même si elle considérait une personne comme étant quelqu’un de digne de confiance, comme pour l’oiseau qui était apparu dans la bibliothèque. Seulement, la dragonne n’était pas habituée à être amicale vis-à-vis des autres. Peut-être était ce dû à son passé ? Mais ça durait d’une cinq centaines d’années après. Elle aurait dû passer au-dessus de ça. Mais la dragonne avait malgré tout du mal à digérer ce qui s’était passé. Mais comment oublier un moment précis du passé alors que tu devais vivre avec les conséquences de tes actes durant toutes ta vie ? C’était impossible d’oublier dans la condition qu’elle était ni d’oublier sa méfiance des bipèdes.

Là n’était pas la question, la question était pourquoi avait-elle demandé à l’Azurien de venir à la bibliothèque. C’est simple, elle avait besoin des connaissances d’Hansing sur les divers pays qu’elle allait possiblement passer. Certes, elle avait voyagé par le passé, mais elle n’était peut-être pas à jour dans ses connaissances. Le Poulet, ici présent, avait voyagé récemment, donc c’était le mieux ici pour la conseiller correctement.    En soit, elle aurait très bien pu partir sans ce genre d’information, mais cette dernière n’aimait pas faire les choses à moitié, de ce fait, elle aimait préparer ses voyages quitte à aller dans l’excès d’information. Après tout, on n’est jamais trop préparé ! Surtout que le voyage en question allait être long et possiblement fastidieux à bien des manières.

« Au pire, si tu ne l’es pas, utile, je pourrais toujours te dire de partir ! »

Elle n’était pas sérieuse dans ce qu’elle venait de dire, loin de là. Quoi, même Ilith sait faire de l’humour, bon, de l’humour à la mode dragonne miniature, mais de l’humour quand même. Elle agita un peu ses ailes dans un mouvement qui se voulait automatique. Une sorte de tic nerveux.

« Oh, tu sais, mon travail est ma passion, donc, j’en profite tout autant, en faisant mes fouilles. Et c’est des découvertes, donc bon. Bref, je vais dans les terres du nord, il y a pas mal de ruine là-bas qui mériterait d’être visité. Partir quelques mois, histoire de faire une fouille approfondie d’une des ruines. »

Pour une fois, la dragonne n’avait pas été avare dans les mots en soi, si ça concernait son amour pour l’histoire, il était facile de la faire parler. Comme pour beaucoup, quand ça concerne la passion, cette même passion qui nous fait parler pendant des heures de ce que l’on aime, avec les points positifs et tout ce qui s’en suit.

« Eh bien, tu as voyagé, récemment, je me trompe ? Tu dois bien être au courant des coins dangereux, des endroits qu’il ne faut pas à tout prix traverser. Je sais que Teïder et Eïlynster sont quelque peu… Risqué, mais, j’avoue hésiter à traverser Teïder, c’est le chemin le plus rapide vers les terres du nord… qu’en pense-tu ? »

C’était des questions qui la taraudaient. Elle avait préparé plusieurs itinéraires de voyage différent, avec les jours de vol, temps de repos, risque encouru.  Un qui passait à Teïder et un autre par Akkaton et Eïrn. Puis un autre qui traversait les Duchés du sud. Mais le dernier trajet ainsi que le deuxième la titillait un peu. Elle doit bien l’avouer, Ilith avait toujours une petite dent contre les Akkatonniens. Bon, d’accord, ils n’y étaient pour rien dans sa condition de dragonne naine, mais quand même, c’était un Akkatonnien, l’abruti qui l’avait miniaturisé…

« J’ai fait plusieurs itinéraires possibles, en soi, avec le temps de trajet, les risques, les pauses que je ferais. En soi, je sais que c’est de bon trajet, mais un œil neutre n’est jamais de trop et je ne connais pas beaucoup de voyageurs, ici, à la cité de Jade ! »

En sachant qu’elle n’avait pas vu Gwendal, son ami dragon qui était un vagabond né, depuis… Bah depuis son arrivée à Orzian. La dragonne ne savait pas ce qu’il devait, ou il était, mais il était quelques parts, surement à jouer des charmes dans une taverne… L’idiot aimait prendre sa forme de bipède et dragué les… comment il les appelle déjà… Les minettes.  C’était Gwendal quoi…

« Exactement, j’ai besoin de tes connaissances sur le monde extérieur. Avouons-le, je suis loin d’être quelqu’un de très social et la plupart de mes connaissances, sont soit morte et enterré, soit à vogué au loin. Et t’es le seul de mes connaissances à être présent. »

Elle n’avouera pas non plus qu’une des connaissances a fini dévorée par ses soins. Mais peut-on considérer cette… Ordure… Comme une connaissance… Ça, c’est une autre histoire. Le dragon fit doucement glisser les trois itinéraires qu’elle avait préparés au préalable vers l’homme-oiseau pour qu’il puisse les analyser.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Jeu 30 Aoû - 14:42
Hansing pouvait difficilement imaginer une rancœur et une méfiance s'étalant sur une durée plus longue que les années qu'il ne vivrait jamais en ce monde. Néanmoins, il avait simplement accepté le caractère de la dragonne tel qu'il était... après tout une fois qu'on y était habitué ce n'était pas bien terrible, et il avait largement eut le temps de s'y habituer... peut-être d'ailleurs la dragonne n'aurait-elle pas qualifié cette échelle de temps comme « large », mais là était la différence de perception entre des êtres aux espérances de vie aussi dissemblables.

Quoiqu'il en soit, la dragonne miniature ne tarda pas à lui explique ce dont il retournait : comme annoncé, elle comptait partir en voyage, et elle voulait son avis sur les itinéraires. Son objectif était déjà en soit assez risqué, mais il ne doutait pas qu'elle s'était préparé aux rigueurs et aux dangers des terres nordiques. Ce sur quoi elle voulait son avis, c'était principalement son itinéraire. Visiblement, elle avait brossé toutes les possibilités, et semblait avoir une préférence pour la plus dangereuse, ce qui fit considéré la question quelques instants avant de répondre.

« Hmmm c'est bien volontiers que je t'apporterai mes modestes lumières, bien entendu. Il n'y a pas vraiment de nouvelles majeures ces temps-ci sur les routes : les choses sont tranquilles, pas de conflit à éviter sur le chemin ou de recrudescence particulière de banditisme... c'est un peu agité dans certains coins des Duchés, mais c'est habituel. »

Tout en parlant, l'Azurien se pencha sur la carte, considérant les différents chemins possibles envisagés par la dragonne, et les évaluant rapidement.

« Par contre, en tous temps, il est extrêmement dangereux pour un Dragon de traverser Teïder. Tu n'obtiendras jamais l'autorisation pour cela, et si d'aventure tu t'y risques sans elle ce sera... hé bien risqué, justement. Ils ont une excellente défense aérienne, et tu risques de tomber très vite sur un os un peu trop gros pour toi, si je peux me permettre. Personnellement, je te déconseille vivement de passer par là. »

Si lui-même aurait pu s'aventurer en Teïder, il n'était pas dans les races tuées à vues... contrairement à elle. Il revérifia rapidement la carte du regard avant de signifier les différentes alternatives plus sûres, du moins à son avis.

« Tu pourrais prendre la route la plus sûre, par les Duchés, Akkaton, puis Eïrn. C'est légèrement plus long, mais pas tant que cela pour un être volant comme nous, et puis tes ruines ne vont pas s'envoler pour une semaine ou deux de plus, non ? Sinon, tu peux obtenir les autorisations pour survoler Eïlynster, cela devrait déjà être plus réalisable que pour Teïder, ou encore contourner par le grand nord, même si ça implique un long vol océanique... en résumé, beaucoup de possibilités moins risquées, que je ne peux te conseiller, finit-il, même si connaissant l'obstination de la dragonne miniature, il n'était pas certain de parvenir à lui faire changer d'avis.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Sam 8 Sep - 17:56
Bibliothèque Impériale – milieu Maïa de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

Pouvait-on dire qu’Ilith ressentait de la rancœur vis-à-vis des races à deux jambes ? En soi, la dragonne criait à qui voulait l’entendre qu’elle détestait les bipèdes, mais au fond, était-ce seulement vrai ? Non, en vérité, elle se mentait à elle-même, cela faisait longtemps que sa rancœur s’était tarie. Certes la méfiance était restée, mais au fond, il fallait rester méfiant, surtout quand on était dans une position de faiblesse, car il fallait l’avouer, Ilith pour beaucoup était une proie facile de par sa taille. Mais la dragonne s’en accommodait bien malgré tout. En 500 ans, elle avait réussi à se faire à cette taille et avait tout mis en œuvre pour fuir facilement en cas de problème, rien qu’avec sa vitesse augmentée avec l’amélioration dans laquelle elle avait investi, il y a quelque temps de ça. Ça et sa capacité à maitriser le vent pouvaient l’aider à avoir une rapidité accentuée. Il était certes peu glorieux pour un dragon d’être aussi lâche, mais sa survie comptait beaucoup plus qu’une témérité suicidaire.

Ilith avait placé entre elle et le diplomate divers tracés pour divers trajets. Elle ne l’avouerait pas, mais elle préférait le trajet traversant Teïder, même s’il était dangereux pour elle de faire ça, mais c’était le trajet le plus rapide pour aller à sa destination finale. Et elle devait bien l’avouer, elle était pressée d’atteindre les ruines et de les déchiffrer, mais aussi de rentrer afin de s’occuper d’autre ruine, mais qui l’attendait ce coup à Ikhyld et qui pouvait, en soit, se faire en parallèle de ses cours, du moins, elle aurait à s’absenter moins longtemps que pour ces autres fouilles et elle devait l’avouer sa l’intéressait fortement. Et puis, elle avait une autre motivation là-dedans. L’arcane de l'invocation lui avait fait part de quelques choses qui rendaient la dragonne plus fébrile qu’à l’accoutumée… On pouvait le dire, ce politicien savait vendre du rêve, mais Ilith était malgré tout tiraillé entre deux soucis qu’avait posés cette proposition.

En déplaçant ses documents, la dragonne se déplaça sur le côté afin de faire de la place pour les dits feuillets. Cependant, à force de se déplacé sur le côté, Ilith n’était pas fait attention que la fin de la table arrivait et ce qui devait arrivé, arriva. La Dragonne se ramassa sur le sol. On pouvait la voir, sur le dos, les pattes repliées contre son corps et les ailes étalées sur le sol. Elle resta un moment comme ça en maudissant le ciel et cette table. Un grognement se fit alors entendre. On peut dire que là, la dragonne était tombée bien bas. Se remettant sur ses pattes puis remontant sur la table après s’être secoué. Elle regarda l’homme-oiseau, un long moment.

« Aucun commentaire ! Tu oublies ce que tu viens de voir… S’il te plaît ! »

Elle se mit à toussoter avant de reprendre comme si de rien n’était son étude sur les documents, répondant, comme si de rien n’était à Hansing.

« Teïder est dangereux, comme le pays qui le borde, mais ça reste la route le plus rapide qui soit pour atteindre les terres du nord. C’est embêtant qu’ils soient si renfermés sur eux même, ces types ! Comment peut on être si fermé sur soi même, c’est à n’y rien comprendre ! »

Dit-elle celle qui a du mal à se mélanger aux bipèdes ?

« Il est vrai qu’Akkaton et les Duchés sont un chemin plus rapide, mais je me demande si le chemin maritime qui sépare le continent et Ikhyld ne sera pas un peu trop long… Je fatigue plus vite que toi et les autres êtres volants… »

Elle montra alors les petits ilots plus au-dessus de l’ile principale d’Ikhyld de sa griffe.

« Je pensais sérieusement passer par là, je me disais que je pourrais m’arrêter une fois ou deux pour me reposer.  Après, ça me fera arrivé à Teïder et c’est là que ça coince. Et j’avoue ne pas avoir la patience d’attendre une autorisation que je n’obtiendrais jamais de par ma condition de dragonne ! Espèce de raciste va ! »

Oui, la dragonne venait de se lâcher, mais elle avait clairement du mal à digérer le royaume de Teïder et son dirigeant. Peut-être parce que c’était un despote, comme Balthazar à l’époque ? C’était possiblement pour ça qu’elle détestait le coin !
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Sam 15 Sep - 18:12
Alors qu'ils parlaient, la Dragonne se déplaçait peu à peu sur le côté, tant et si bien qu'elle fini par... tomber au sol, se renversant sur le côté et tombant par-delà la table. Il y eut un long silence, puis un grommellement, alors que l'Azurien s'efforçait de garder son calme. Connaissant le caractère de la petite damoiselle à écailles, il savait qu'un rire serait particulièrement mal accueillit, mais que d'un autre côté, lui proposer son aide pour se redresser pourrait aussi lui valoir de voir être mordue la patte qu'il tendrait pour cela. Il préféra donc se concentrer à rester digne, et retenir son éclat de rire, en laissant calmement l'archéologue se redresser.

Tout en se disant que s'il était parvenu à réprimer cet éclat de rire, il devrait vraisemblablement pouvoir garder son calme dans beaucoup de situations diplomatiques délicates dans le futur, Hansing regarda donc son interlocutrice se remettre en place, et le prévenir qu'elle n'attendait aucun commentaire de sa part, ce qu'il accepta d'un hochement de tête, ayant soigneusement gommé, alors même qu'elle se redressait, le sourire qui originellement avait fleurit sur son visage alors qu'elle était à terre, un sourire à l'Azurienne qu'il avait néanmoins pris soin de ne pas lui laisser voir, car à l'Azurienne ou non il doutait qu'elle le prenne très bien.

Quoiqu'il en soit, la Dragonne fini par reprendre le fil de la conversation, proclamant un point de vue qui pouvait se résumer ainsi : elle n'aimait décidément pas les Teïderiens – et qui aurait pu sincèrement lui reprocher ? mais comptait tout de même traverser leur territoire. Cela fit pousser un léger soupir à Hansing, alors qu'il secouait la tête devant son ultime question.

« Il est certain que les Teïderiens sont racistes à l'extrême... le résultat d'une histoire de conquêtes déçues, de boucs émissaires à désigner... et bien sûr de millénaires de dictature et de tyrannie religieuse qui ont peu à peu formater un pays entier à la haine de tout ce qui est différent. Alors une Dragonne en modèle réduit, je pense en effet que cela a peu de chance de passer. »

Si Hansing s'était fait quelque peu philosophique sur le début de sa réponse, ce fut presque avec malice qu'il ajouta cette dernière phrase à l'attention de l'archéologue ailée, tout en jetant un coup d’œil à la carte.

« Tu sais, arrivé à la côte tu aurais presque aussi vite fait de demander les autorisations pour passer en Eïlynster... ils sont renfermés sur leur propre sécurité, mais n'ont pas les préjugés des Teïderiens et pourraient voir d'un bon œil l'étude de ruines ancestrales, vu leur culte des ancêtres... mais bon, te connaissant un peu, je devine que tu as arrêté définitivement une idée, et que tu ne me demandes mon avis que pour la forme, non ? »

L'Azurien eut un sourire malicieux et légèrement affectueux à l'attention d'Ilith. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle gardait une certaine méfiance que de son côté il cela l'empêchait de voir certains de ses traits de caractères avec un coup d’œil affectueux.

« Enfin, si tu tiens absolument à risquer ta vie pour gagner quelques semaines... les dangers à Teïder sont toujours les mêmes : ces malades mentaux de l'Inquisition, les dresseurs qui pourraient vouloir faire de toi une cible d'entraînement pour Drakes, les tyrans de l'entourage royal... et bien sûr n'importe quel paysan qui s'il comprend que tu es un dragon et pas une sorte de petit drake à plume essayera de te descendre au nom de leur dieu tordu et de la haine de tout ce qui est différent d'eux ! ».
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith) Sam 13 Oct - 23:01
Bibliothèque Impériale – milieu Maïa de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.


On pouvait dire bien des choses sur la dragonne, mais une chose était sûre, c’était que cette dernière était très fière. Et se retrouver dans cette situation plus qu’embarrassante d’elle faisant un câlin un peu trop passionné au sol… Bien que ce ne soit pas désiré en foutait un coup à la fierté un peu trop présente, de la dragonne. C’est pour ça qu’elle s’était relevée bien rapidement et remonté sur la table, comme si de rien n’était.  Une fois sur la table, elle se secoua avant de demander de ne faire aucun commentaire ce qui venait de se passer. Heureusement pour elle, l’azurien était assez bien éduquer pour ne pas rire ou même de faire le moindre commentaire. Ilith se serait surement vexé et aurait possiblement grogner avant de rembarrer l’oiseau bipède, mais ce qu’elle appréciait chez se dernier, il avait le respect de garder certaine chose pour lui, comme le fait qu’elle soit plus petite que les autres de son espèce. Elle se ne vantait jamais qu’elle n’avait été maudite, alors a chaque fois qu’on lui posait la question, elle l’esquivait. Hansing ne dérogeait pas à la règle et elle ne lui avait pas parlé de sa malédiction. De toute façon, elle ne voyait pas pourquoi elle lui en parlait. Mais ce dernier ressemblait le plus à un ami pour, peut-être devrait-elle penser à lui en parler un jour. Peut-être aujourd’hui qui sait. Mais en soi, ça serait une grande preuve de confiance de la part d’Ilith et ça, elle doutait encore un peu.

Elle regardait ses cartes, faisant ses petits commentaires bien sentis par rapport à Teïder. Oui, la dragonne n’aimait en rien ce pays. Si elle, elle n’aimait pas les bipèdes, bien qu’il y ait une raison, elle n’allait pas jusqu’à les chasser. Elle ne comprenait pas pourquoi ce pays allait dans de pareilles extrémités, c’était impensable pour elle d’être aussi fermé à d’autre culture. Si on reste aussi fermé, la culture auquel on est lié n’évoluait pas et stagnait et la stagnation n’avait rien de bon pour tout un peuple. Du moins, c’était son avis. Même si elle était sure, qu’il y avait possiblement des ruines fortement intéressantes dans ce pays et ça l’énervait à un tel point de n’avoir pas le droit de les visiter sous prétexte qu’elle était un dragon ! Au contraire, elle était la mieux placée pour visiter les ruines, elle avait vécu bien plus longtemps que beaucoup d’autre Archéologue et historien. Mais non, c’était une dragonne et elle ne pouvait qu’en rêver.  Elle grogna a cette pensée injuste… Elle grogna aussi au commentaire de l’homme oiseau…

« Je t’en foutrais du modèle réduit. Elle peut toujours mordre durement le modèle réduit. Tu restes un poulet et j’aime beaucoup la viande de poulet ».

Dit-elle en plissant les yeux, mais elle n’avait décidément rien de menaçant dans sa façon d’elle et le pire, c’est qu’elle le savait parfaitement et ça avait le don de l’agacer que plus.

« Ceci dit, tu n’as pas tout à fait tort. Ma petite taille est pas mal handicapante, ça et mon incapacité à prendre d’autre forme, enfin, dans mon état actuel, je ressemblerais plus à un mini-nain qu’a un humain… »

Elle soupira, la voilà blasée face à ce constat déprimant… Ilith commençait à en avoir marre de cette situation intenable. Être petite avait des avantages, comme pouvoir enseigné, chose qu’elle adorait faire, réellement et elle devait avouer que si on lui proposait de reprendre sa taille normale, elle hésiterait fortement. Ah, mais c’est le cas ! Quand l’arcane Nahalem lui avait proposé, elle avait réussi à hésiter lorsqu’il avait émis l’idée. Après tout, elle aimait ça enseigné et avec sa taille originaire, ça ne serait pas possible, sauf avec d’autres solutions. Solution déjà trouvée, mais elle hésitait encore maintenant. Elle n’aimait pas les bipèdes, alors prendre la forme bipède, une fois sa taille normale retrouvée ?

« Tu as raison, malgré tout, je pense que je vais passer par Teïder, je vais profiter de ma taille diminuer pour me faire discrète, avec un peu de chance… Ca et si jamais y a des soucis, j’ai toujours ma capacité à maitriser le vent et l’investissement que j’ai fait pour l’amélioration corporelle pour voler plus vite… Enfin, tu vois ce que je veux dire. J’ai oublié le nom de ce truc… »

Elle se redressa et fit quelque pas sur les feuilles étalé, cherchant un papier sous la montagne d’autre papier. C’était un double de la demande d’autorisation de passage.

« J’ai envoyé une demande d’autorisation… Il y a 2 mois de ça. Aucune réponse, ce n’est pas étonnant. Et ce que tu me dis ne m’étonne pas plus que ça. Ils sont toujours restés aussi fermés qu’avant, apparemment. Mais je n’ai pas envie de trainer non plus, pour l’allez. Pour le retour, ça ne me dérange pas de faire un grand détour, mais l’aller… »

Elle lâcha un lourd soupir.

« Oui, je sais, je ne suis pas patiente… »

Elle marmonna finalement.

« Je devrais peut-être attendre encore un an pour faire ce voyage, ça serait peut-être plus sécuritaire pour moi d’attendre la fin de ce malheur…»
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand le mini dragon veut partir en exploration (Ilith)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» REG&LYL ► "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» Comprendre la lune
» On est toujours dérangé quand on ne le veut pas! [Valentin]
» Dragons (2010) DreamWorks
» Quand l'élève veut dépasser le maître (Kibo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: