Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Dans la gueule du serpent (Sigsimond)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Royaume de Teïder :: Marais, et routes
MessageSujet: Dans la gueule du serpent (Sigsimond) Ven 10 Aoû - 15:36
Marais de l'est de Teïder – début Aprilis de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

Il pleuvait. Cela semblait le temps approprié pour les marais aux bords desquels le Naga avait tendu son embuscade, même si aucune pluie ne pourrait jamais laver ce pays sombre et poisseux qu'était Teïder. Les marais n'étaient rien en eux-mêmes : si on les avait débarrassé de ceux qui y vivaient et des sombres horreurs qu'ils traînaient dans leurs sillages, ils auraient même pu faire des lieux de vie plaisant. Hélas, c'était là un objectif bien impossible à atteindre pour un guerrier serpentin, ou même d'ailleurs pour toute la nation d'Eïlynster ! Mais du moins pouvaient-ils lutter pour que cette fange humaine n'entre pas, et même n'entre jamais, dans le pays ceints de hautes murailles dont Uahbra avait fait sa seconde patrie.

Ce jour-là, la façon de mener la lutte serait un peu originale, puisqu'il s'agissait de capturer un dignitaire de Teïder. Que voulaient en faire exactement ses supérieurs ? Il l'ignorait. La résistance à la douleur des teïderiens étaient proverbiale, puisque leur religion perverse mettait celle-ci au rang de délice divin, et celui dont il était question aujourd'hui avait aussi une résistance magique connue comme exceptionnelle. Il ignorait comment la hiérarchie comptait profiter de sa capture, peut-être pour tenter d'organiser un échange de prisonnier, ou pour lui tirer des informations de quelque manière inédite. Dans tous les cas, il avait reçu ses ordres, et avait appris avec les années à obéir sans poser de questions.

Un de ses contacts lui avait appris de façon fiable que sa cible passerait par cette partie du royaume ennemi, assez à l'est de celui-ci, qui avait l'avantage de permettre de le ramener rapidement jusqu'au Mur une fois la capture réussie. Elle devait être seule, en route pour sa propre mission. Le plan était simple, car la simplicité était souvent le meilleur gage d'efficacité. Le Naga avait choisi un endroit où l'unique route à peu prêt en dure tout du long de la région passait prêt d'un affleurement de roches. Il avait creusée et soigneusement dissimulée une fosse qui, n'étaient les pieux manquant au fond, ressemblait à une de celle qu'il pouvait utiliser à la chasse. Qu'il passe dessus à pied ou à cheval, et sa cible volerait au fond du trou.

Bien sûr cela ne suffirait pas à le mettre hors jeu, et il était même possible qu'il voit le piège, mais dans tous les cas il devrait au minimum s'arrêter. De là le Naga, soigneusement dissimulé dans les roches, bondirait sur lui avec la vivacité prodigieuse que seul un serpent frappant sa proie pouvait exprimer, pour l'assaillir avec l'effet de surprise, soit dans la fosse, soit sur la route, et le mordrait de ses crocs venimeux, avant d'engager le combat dans le but de rapidement le mettre hors jeu...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 15
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans la gueule du serpent (Sigsimond) Ven 10 Aoû - 21:19
Sigismond était silencieusement en rage ces temps-ci, que d'échecs dernièrement qui se mêlaient certes à de nombreuses victoires, mais qui faisaient que ses accomplissements au nom du seigneur n'étaient pas aussi parfait qu'ils le désirait. Oui, pour apporter le règne du seul véritable dieu en ce monde, il importait grandement de devenir puissant et parfait, du moins assez pour que les ennemis de celui-ci meurent tous devant sa gloire...

Sigismond en tout cas devait ronger son frein aujourd'hui, car sa mission n'était pas d'aller purifier les impies ou apporter la mort et la douleur aux ennemis de son dieu, mais se rendre à un temple pour discuter avec un saint père et se confesser. Pas que cela l'embêtait évidemment, mais ce jour serait donc synonyme de paix pour lui, surtout que le saint père qui s'occupait de cela était un ami de longue date de l'inquisiteur et que les deux hommes s'entendaient sur beaucoup de choses, notamment sur leur foi et la meilleure manière de servir le seigneur.

Ce temple se situait à l'Est du royaume de Teïder, au sein d'une petite ville fortifiée qui gouvernait les alentours proches… Et pour le rejoindre il fallait passer par une route, l'une des rares bien entretenue de ces environs qu'il connaissait fort bien depuis le temps qu'il l'empruntait. D'une certaine manière c'était presque comme une sorte de petit pèlerinage pour lui… Ce avant une confession faîte de douleur et de repentir…

Néanmoins, cette fois-ci ce ne fut pas comme les autres fois. L'inquisiteur qui malgré sa grande vigilance, ne repéra le piège qui lui était tendu, mais arriva heureusement à ne pas tomber dedans par pure prudence. Les marais de Teîder étaient dangereux par nature après tout, néanmoins il n'eut pas vraiment le temps de se demander si tout cela était juste un fossé creusé par des chasseurs maladroits et stupides ou un piège tendu à son intention que la deuxième hypothèse se confirma...

Car un naga bondit sur lui avant qu'il ne puisse l'en empêcher, néanmoins alors que la bête s'était ainsi approchée de lui et entreprenait quelque chose, l'inquisiteur qui était féroce comme un tigre se débattit alors avec une telle vigueur qu'il repoussa la bête avant qu'elle n’accomplisse son sombre projet, ce en faisant preuve d'une rage démente propre à un fanatique comme lui… Il ne blessa sans doute pas gravement la bête, mais elle dû un peu le sentir passer… Ainsi, débarrassé de la proximité de ce serpent, le serviteur du seigneur dit alors au naga avec aigreur en prenant en main son fléau lourd.

« Prépare toi à mourir hérétique... »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans la gueule du serpent (Sigsimond) Sam 11 Aoû - 21:47
Malheureusement, l'embuscade fut un échec. Non seulement l'inquisiteur su voir le trou et éviter de tomber dedans, mais encore il réussit à se défaire de la prise du guerrier serpentin, le rejetant en arrière avant qu'il ne puisse le mordre, et se dégageant ainsi rapidement de son étreinte. Le Naga savait bien, hélas, que s'il ne parvenait pas à l'empoisonner directement il ne pourrait pas le retenir physiquement bien longtemps, hélas, il n'était pas assez fort pour cela sur le long terme, et dû donc céder, rejeté en arrière en sifflant, ayant reçu une légère bourrade heureusement guère sensible à travers son armure et la protection naturelle de ses écailles.

Autant pour une éventuelle facilité : il allait falloir le mettre à terre et le frapper sans doute très durement pour espérer le mettre hors jeu. Il avait espérer que ce maudit fanatique tombe dans ce foutu trou, et surtout qu'il parviendrait à l'empoisonner en le prenant par surprise. Mais l'autre s'était débattu presque comme un dément, et le plan était hélas tombé à l'eau. Cela arrivait, hélas, il ne fallait pas se laisser démonter, mais hélas cela allait être plus que compliqué de le vaincre sans le tuer... Alors que l'inquisiteur proférait une menace d'une voix sombre, le capitaine chassa néanmoins toute pensée de ce genre de son esprit et se prépara à combattre.

L’inquisiteur était résistant, mais l'espion, lui, était rapide. En un éclair, il avait dégainé son Croc des Ombres et il frappa le premier, faisant preuve d'une vitesse qui faisait penser à celle d'un cobra frappant brusquement, tant il était rapide. Sa lame fila à grande vitesse... vers la jambe droite du guerrier de Teïder, en un coup d'estoc visant à frapper si possible son genoux, là où une éventuelle protection portée sous sa robe serait plus vulnérable, là aussi où, s'il réussissait à frapper, il aurait une chance de commencer à incapacité son adversaire. Qu'il réussisse ou non, il lança un deuxième assaut dans le prolongement, profitant toujours de sa vitesse, portant un rapide coup de taille vers l'autre jambe, moins précis mais qui ferait peut-être quelques dégâts.

Alors que l'assaut commençait, le Naga ne s'était pas fendu d'une parole, lâchant juste d'inquiétant sifflements serpentins en guise de sifflement. Et, pour peu qu'elle ait teinté contre le métal, sa lame allait elle aussi se mettre à siffler furieusement pour rythmer ce combat sinistre dans cette froide journée de printemps au milieu des putrides marais teïderiens...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 15
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans la gueule du serpent (Sigsimond) Dim 12 Aoû - 19:17
Le combat débuta bien vite après les paroles de Sigismond, car le naga maudit repassa rapidement à l'attaque et ce avec une rapidité impressionnante. L'inquisiteur qui savait qu'il ne pourrait rivaliser avec une telle vitesse évidemment, se doutait par contre qu'il aurait un autre avantage dans le domaine d'expertise qu'était le sien. Celui de la résistance à la douleur aussi grave soit-elle, mais surtout sa colère fanatique qui à ses yeux pouvaient lui permettre de triompher te tous les adversaires s'il y mettait assez de zèle et détermination. Et du zèle et de la détermination, Bonnenfant n'en manquait point…

Son adversaire étant extrêmement rapide et fort, Sigismond se doutait qu'esquiver ou parer les attaques de celui-ci serait très compliqué sinon, il opta donc pour une stratégie bien plus sinistre… Lorsque le naga repassa à l'attaque. sachant que Sigismond ne portait dans les faits aucune armure, cela le naga put bien le sentir lors de son attaque, par contre sa résistance à la douleur et sa constitution étaient hors normes, mais surtout sa peau était plus solide que celle d'un humain normale. Le coup lui fit donc bien des dégâts, mais cela n'empêcha guère le fanatique d'attaquer sans se soucier de se défendre et ainsi de larder d'un coup de fléau le naga qui le sentirait sans doute passer s'il touchait… Et cela Sigismond y comptait bien, après tout il ne s'était pas presque laissé faire en ne se défendant pas, mais attaquant pour ne pas prendre par surprise son adversaire… La deuxième attaque du naga toucha aussi l'inquisiteur dans les faits, mais visiblement ce dernier était encore loin d'être mit hors combat suite à tout ceci. Du sang coula néanmoins, mais le constat était là, ça allait être un combat long...

Ainsi la lame du serpent n'avait rencontré aucun métal, simplement de la chair qu'il avait lardé au point d'infliger en tout une blessure notable à l'inquisiteur, sans doute qu'il aurait infligé plus face à un autre adversaire aussi peu protégé, mais bien moins robuste. Mais… Était-ce vraiment tant une bonne chose que cela qu'il l'ait blessé ? Car au lieu de sembler s'affaiblir pour le moment, l'inquisiteur sembla au contraire se ragaillardir comme il le prouva bien en passant cette fois-ci à l'attaque, mais à la manière d'un fous furieux désirant déchaîner une tempêtes de coups certes peu rapides, mais brutaux et impitoyables sur son ennemi… Non pas celle d'un guerrier entraîné qui avait vraiment une logique qui entrait en jeu par rapport à sa manière de faire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans la gueule du serpent (Sigsimond) Ven 17 Aoû - 19:37
Non seulement l'inquisiteur ne tenta ni de parer ni d'esquiver, mais il ne portait même pas d'armure sous ses robes inquisitoriales ! La lame trancha donc à travers le tissu et la chaire, mais sembla rencontrer une résistance bien inhabituelle pour un humain. Sa chaire était plus difficile à trancher, même si le sang coula bel et bien. Visiblement, il allait être difficile à incapaciter, mais ce n'était pas un adversaire résistant qui faisait peur au Naga... après tout sa propre race possédait une armure d'écaille naturelle, l'idée d'un ennemi naturellement résistant n'était donc pas déstabilisante... même s'il était particulièrement déplaisant d'en rencontrer un dans le contexte.

Au lieu de parer, donc, le séide de Teïder frappa de sa masse d'arme, et le Naga n'eut que le temps de bouger à demi, l'arme frappant sur son bras défensif, au-dessus de son bouclier, lui faisant pousser un sifflement de douleur. Heureusement, son armure et ses écailles lui offraient une bonne protection, même si la masse d'arme était sans doute une excellente arme pour attaquer celle-ci. Son second coup frappa aussi, mais il était évident qu'en dépit des dégâts portés il en faudrait beaucoup plus pour mettre hors-jeu le guerrier humain. Néanmoins, il n'avait pas d'autre choix d'action, puisqu'il devait le ramener vivant... hors de question donc de tenter de frapper à la gorge à répétition pour en finir plus vite, malheureusement...

Après ce coup rapide, l'inquisiteur contre-attaqua avec force, visiblement en transe guerrière, et le Naga recula légèrement en sifflant, se concentrant sur la parade. Il para le coup suivant de son bouclier, le métal raisonnant durement contre le métal, tout en analysant son adversaire. Il semblait moins fort et beaucoup moins rapide que lui, mais il aussi incroyablement résistant. S'il avait manié une rapière ou une dague, voir même une quelconque épée, le Naga aurait été confiant, mais avec cette lourde masse, il pouvait lui faire du dégât dans la durée : même quand il parait les coups, cela faisait remonter un choc puissant le long de son bras.

Toutefois, il n'avait pas le choix et, après avoir dévié un autre coup de son bouclier, frappa avec force alors que le bras de son adversaire était encore tendu... directement sur ledit bras, visant le poignet, puis porta à nouveau un second coup en profitant de sa vitesse après avoir frappé, tentant une estoc en direction du visage, autant pour voir si son adversaire esquiverait quand même ce genre de coup que pour espérer le blesser légèrement. Il ne pouvait maîtriser son adversaire, et ne pouvait que tenter de l'handicaper petit à petit : frapper aux jambes, aux bras, le faire saigner au visage pour handicaper sa vision... avec un adversaire aussi résistant et aussi furieux, ce n'était pas sans risque, car ce serait à qui céderait le premier, mais il n'avait pas d'autre voie, hélas...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Naga
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Officier d'Eïlynster
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 15
Date d'inscription : 08/08/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans la gueule du serpent (Sigsimond) Sam 18 Aoû - 19:38
Sigismond était en transe, mais ce n'est pas pour autant qu'il abandonnait forcément toute défense, cette fois-ci au lieu d'encaisser à nouveau les coups, il fit donc instinctivement l'effort de tenter d'esquiver les attaques que voulut lui porter son ennemi dans une tentative probable de commencer à saigner l'inquisiteur pour que celui-ci s’affaiblisse. Et en vérité, ce fut de peu que Sigismond arriva à esquiver les attaques du naga qui était incroyablement vives, du moins la première en arrivant à retirer ses bras de la trajectoire à temps, la deuxième par contre lui entailla la partie du visage non recouverte par son masque. Maudit infidèle pensa le croyant ! Il allait périr et souffrir…

L'inquisiteur qui grognait avec hostilité et haine jeta alors soudainement son lourd fléau sur le côté, puis prit en main une hachette qu'il avait sur lui et se jeta sur le naga. Son plan ? Sans doute de tenter le combat à une distance très proche contre cette créature pour déstabiliser celle-ci qui ne devait pas être habituée à ce que ce soit un humain qui se jette sur elle et surtout car une hachette même si elle était petite, restait une arme lourde qui pouvait faire très mal si on frappait avec comme le dernier des déments…

Autant dire que dès maintenant le combattant avait absolument toutes les conditions requises pour rapidement dégénérer en une sorte de mêlée confuse et sans doute plus ou moins chaotique selon la hargne qu'allaient mettre les deux combattants à s'affronter à très courte distance… Sauf si évidemment le naga se disait qu'il préférait évitait et entreprenait de briser le contact ou repousser l'inquisiteur… Le même inquisiteur qui visiblement ne désirait pas du tout le moins du monde fuir, mais tuer la chose abominable qui lui faisait face… Et ce dans une orgie de haine et colère comme en on voyait jamais chez quelqu'un de vraiment saint d'esprit...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Teïderien
Rang social: Serviteur de l'état
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 10/12/2017
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans la gueule du serpent (Sigsimond)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Dans la gueule du serpent (Sigsimond)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Dans les machoire du serpent (en cours
» Wu et le plat de pâtes : le cul bordé de nouilles ou le plat dans la gueule ?
» Sebastian Lacrymosa
» [FB] Un invité surprise;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Royaume de Teïder :: Marais, et routes-
Sauter vers: