Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

La Belle et le clochard [PV Osami]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: La Belle et le clochard [PV Osami] Mer 8 Aoû - 19:06
Fin juin de l'an 2.000 de l'âge d'Acier.

Mi-avril, notre homme attendait de pouvoir rencontrer cette Osami Nakajima depuis Mi-avril. S'il n'avait pas rencontré les di Fortuna avant, Arkos commencerait à douter de la fiabilité d'Anton quant à l'envoi des lettres de recommandation qu'il avait promis de faire. Quoiqu'il en soit, la nouvelle était tombée et un rendez-vous fixé pour s'entretenir avec la duchesse au sujet de Fort Bastel avait été arrêté pour la fin de ce mois-ci. C'était un véritable branle-bas de combat qui se préparait ce matin-là dans la forêt quand la réponse écrite du fameux duché fut reçu par notre duo habituel. Les préparatifs allaient bon train et les prévisions suivaient leur cours. Après tout, il ne fallait pas prendre cette duchesse à la légère. Tandis qu'Arkos s'attelait aux préparatifs du voyage, Achroma qui faisait parti du voyage avec notre Rôdeur et sans la Dryade, faisait le tour de ce qu'il savait sur le sujet de la personne avec qui il allait s'entretenir.

Nous savions, après tout, que nous avons affaire à une Kitsune Transformiste d'un niveau légendaire. Elle n'est pas non plus sans défenses à en juger par les histoires enveloppant ses capacités de combat à mains nues. Le souci avec les légendes, c'est qu'il faut en démêler le vrai du faux, mais cela est quelque chose qui ne saurait être vérifié qu'une fois sur place. Parmi les faits avérés en revanche, notre groupe savait que cette Osami est arrivée en tête de son duché par un coup d'état et l'assassinat de l'ancien Duc en place à ce moment-là. Une meneuse d'homme dure en caractère, mais qui semble attachée au peuple qu'elle dirige au vu de ses efforts pour calmer la guerre civile. La proximité avec Teider n'aidant certainement pas à ce sujet.

Elle avait, cependant l'estime du groupe qui venait de lui demander audience. En effet, une ancienne mercenaire non-originaire des duchés du Sud, elle avait bien plus en commun avec Arkos et Achroma qu'on aurait s'en doute de prime abords. La corde sensible pourra être jouée là-dessus sans doute, mais il va également falloir faire attention à pas mal de points. C'est une duchesse aux goûts et au comportement simples mais raffinés. Le manque d'étiquette du Rôdeur risque d'être mal perçu, d'autant plus qu'elle est encore jeune en tant que duchesse et tout les actes en sa présence seront analysés et jugés pour définir de sa qualité de souveraine.

Le serpent fut sorti de son analyse de sa future interlocutrice par un Rôdeur prêt à partir. Le transporteur n'allait pas tarder à partir et le choix du navire pour rejoindre Inveis et une route en caravane avaient été choisis et organisés avec minutie ce coup-ci. Il valait mieux éviter de s'épuiser ou de se salir sur la route et ils n'avaient pas autant de jours de marche à pied à travers Teider à perdre. Ce fut ainsi que après légèrement plus de treize jours de voyages en Navire et presque un jour en entier dans une diligeance, notre équipée avait put rejoindre le duché des Sarrassi, au nord de la cité d'Inveis et cela sans encombres particulièrement notables pour notre duo embarqué. Les seules surprises qu'il y avait eut étaient de voir un Naga en tenu d'apparat se diriger vers le duché de la Kitsune.

Ce duché était pour le moins magnifique, mais l'endroit de l'audience, le palais, était de loin l'endroit le plus luxueux et le plus impressionnant. Ce fut ainsi que l'on put voir un Naga avançant noblement en direction du lieu de l'audience accompagné d'un Rôdeur baillant aux corneilles et regardant autour de lui comme le ferait un touriste découvrant la cité. Ce fut rapidement que notre duo facilement reconnaissable fut guidé à travers cette grande bâtisse jusqu'à la salle ou la fameuse Osami Nakajima présidait du haut de son trône. Une créature qui risquait de fortement attirer l'attention du Rôdeur et le naga croisait les doigts pour qu'il n'en fasse pas un impair. C'est qu'il est curieux après tout, l'humain en infériorité numérique dans la salle.

C'était une grande kitsune faisait face à notre duo. Deux mètres de haut environs et une allure forte comme le veut sa réputation de combattante à mains nues. Habillé curieusement de parures traditionnelles de l'empire Ikhyldien, il n'est pas dur de deviner ses origines à son accent chantant étant typique de cet empire non plus. Cela dit, c'est un point sur lequel le Naga compte bien jouer, utilisant l'Azurien diplomate fraîchement allié comme références ainsi que leur petit coté "mage" commun bien que la Nécromancie soit de loin très éloignée du Transformisme.

Achroma craignait l'impair d'Arkos à cause des origines kitsunes tout à fait apparentes chez la duchesse, que ce soit par ses oreilles de renards et ses quatre queues de renards apparentes aussi, il se dépêcha de prendre la parole une fois notre duo face à la duchesse. L'étiquette voulait qu'on plie le genou en s'adressant à une noble, mais, en étant dépourvu de manière plus qu'évidente, ce point sera facilement pardonné au serpent.

Achroma : Dame Nakajima. C'est un honneur de vous rencontrer. Je penssse que le Haut-Juge Anton vous a déjà exsspliqué de par sa missssive la raison de notre presenssse à mon ami et moi-même.

Oui, pas facile de parler sans rouler des s quand on a une langue de serpent. Mais certains n'hésiteront pas à dire qu'il s'agit de la une des choses qui font le charme de ce sympathiques nécromancien pour le moins reptilienne après tout. Beaucoup de choses sont à dire et le serpent ainsi que la renarde s'en donneront sans doute à cœur joie à ce sujet tandis que le Rôdeur regarde avec des yeux ronds la duchesse. Le serpent craignait qu'il ne pose une question désobligeante sur l'espèce de la renarde, après tout il lui à bien demandé s'il pondait des œufs le jour de leur première rencontre. Achroma ignorait cependant qu'Arkos avait déjà rencontré un Kitsune peu de temps avant en la personne de shiroi et que celui-ci avait déjà répondu aux questions gênantes. Ce qui démangeait le Rôdeur était justement de dire que "Han, t'a vu ? Osami, elle est de la même espèce que Shiroï !". La formulation serait sans doute familière sans être vulgaire, mais le fond de la question serait, en réalité, plus drôle qu'irréverancieuses au final.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Ven 10 Aoû - 21:11
Osami devait recevoir aujourd'hui des visiteurs qui avaient été recommandés à elle par un certain haut juge Akkatonien et donc avec qui elle avait prit rendez-vous. Évidemment, elle se doutait que ce serait sans doute pour lui demander des faveurs au vu de la lettre qu'elle avait lut et bien entendu elle pourrait aider. Le souci étant qu'ils n'avaient pas vraiment choisis le meilleur moment pour demander de l'assistance en vérité étant donné qu'elle considérait que Teïder allait prochainement se faire menaçant… Néanmoins, elle pouvait bien dépêcher quelques dizaines d'hommes au moins pour reprendre un fort comme celui-ci pensa t-elle, il faudrait juste voir si elle allait déployer plus, aider autrement ou si ses visiteurs prochains se contenteraient de ce minimum syndical en quelque sorte…

C'est ainsi qu'elle recevait dans la salle du trône ducal un humain et un naga de ce qu'elle pouvait voir et qui étaient vêtus de manière assez acceptable pour l’occasion. Hum, intéressant pensa t-elle, ce avant de se dire malicieusement que le jeu allait pouvoir commencer... Après tout on était dans les Duchés du Sud et gentille ou pas… Osami restait une duchesse et elle se devait donc de gagner tout ce qu'elle pouvait lors des négociations pour consolider et assurer son pouvoir quand elle le pouvait. C'est ainsi qu'elle répondit poliment et aimable au naga qui prit la parole. Non pas dans un style duchéen, mais dans celui montagnard, mais raffiné de Sarrasi...

« Bienvenu à vous sire Achroma, j'espère que le séjour dans mes terres et le voyage qui vous y a mené aura été agréable ? Et en effet cela m'a été expliqué, néanmoins je suppose que vous comprendrez que malgré ceci j'apprécierai d'entendre la chose dîtes avec vos propres mots maintenant que vous êtes ici. Je vous inviterai donc à le faire si cela ne vous dérange pas trop. » Elle regarda d'ailleurs un instant l'humain qui accompagnait le naga alors que ce dernier réfléchissait sans doute à ce qu'il allait dire, puis demanda juste après avec réflexion.

« Cela et n'hésitez pas évidemment à vous présenter chacun votre tour, j'apprécie de savoir précisément à qui je m'adresse. Cela et puis vous me semblez être des personnes intéressantes si je puis dire. » Ceci dit aussi d'un air sympathique, même si dans les faits ça soulignait surtout son côté Ikhyldien chez-elle, il pouvait après tout être prit comme impoli dans l'empire de ne pas se présenter quand on savait qui était la personne en face de soit. Bon, il n'avaient rien fais d'impolis aux yeux d'un Ikhyldien lambda étant donné que la conversation venait à peine de débuter, mais disons qu'il ne valait mieux pas oublier en règle général si votre interlocuteur ne prend même pas la peine de vous démarcher pour cela. Une question de réciprocité disons et qui était souvent moins réglementée et surveillée dans d'autres pays, mais pas forcément inexistante en dehors d'Ikhyld en général.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Sam 11 Aoû - 12:12
Il semblerait que la Duchesse Osami soit relativement attentionnée envers le serpent pendant que le Rôdeur regarde autour de lui, contemplant la décoration de la salle du trône comme un touriste. Pas vraiment impressionné, mais plutôt admiratif. Quant à lui, Achroma prit la parole pour commencer à expliquer ce pourquoi, il était venu. Le Noble Jeu allait pouvoir commencer et les arguments déballés un par un. Il valait mieux y gagner petit à petit plutôt que de tout déballer d'un coup et écraser la discussion sous cette masse d'arguments. Commençons donc par son altruiste et son passé de cheffe attentionnée de ses mercenaires.

Achroma : Merssi pour votre Ssolisssitude, Duchesssse Nakajima. Le Voyage jusssqu' à votre duché a été ssans encombres. Nous sssommes, en effet, venu vous demandez votre aide pour reprendre Fort Fastel. Il ss'agit d'un fort appartenant autrefois à la pressstigieuse compagnie du Stolenmark et ssservant d'abris à des pillards depuis peu. Je sssuis sur qu'une duchèsssse de votre ssstature aura à cœur d'aider les survivants de sssette compagnie dans notre démarche avant que le problème ne devienne trop ssserieux et dangereux pour le peuple duchéens.

Une phrase avec moins de S aurait été plus judicieux sans doute, mais bon, il parait que ça lui ajoute du charme. Et puis les langues de cobras ne sont pas fait pour prononcer les S aussi. Un constricteur n'aurait sans doute pas ce genre de problèmes, mais passons. La Kitsune semblait s'intéresser soudainement au Rôdeur qui, lui, penchait la tête à la manière d'un animal curieux en la regardant, ou plutôt en regardant ses queues ondulant derrière sa personne. Le regard remontant doucement vers les yeux de la Kitsune au fur et à mesure que sa phrase se déroulait, notre curieux décida de répondre à sa question de son air naturel habituel et sans ambages particuliers. Arkos reportait ses questions à plus tard, après tout, il fallait être sérieux actuellement pour le bien du Stolenmark.

Arkos : Ben... Merci ! Lui, c'est Achroma. Il était le bras droit de notre chef au sein du Stolenmark et sera sans doute celui qui reprendra le flambeau quand la compagnie sera de nouveau réuni. Moi, c'est Arkos. Je suis Eïlynsterien et j'étais aussi membre de cette compagnie de mercenaires. Je ne sais pas si vous les avez connues ? Sinon, je peux vous en parler plus en détail.


Beaucoup moins formel que le serpent, il est vrai. Mais ce n'était pas vraiment irrespectueux pour autant. La formulation était juste un peu plus familière sans être pour autant vulgaire. Le seul détail perturbant était sans doute le col de travers que le Rôdeur arborait et que le Naga venait de remarquer. Nous avons tous nos défauts et Achroma ne saurait pas être parfait, même s'il attire la sympathie habituellement. Notre Naga avait cette tendance maniaque qui le poussait à remettre droit les tableaux de travers sur son chemin et ce col mal positionné avait tendance à le faire tiquer pendant que le Rôdeur s'exprimait.

Ce fut ainsi qu'une main reptilienne vint le saisir pour le remettre droit pendant que le Rôdeur, imperturbable, finissait sa phrase. Arkos était habitué au coté maniaque de son compagnon, sans aucun doutes. La situation avait ce petit coté humoristique, bien que cela n'enlevait rien au coté sérieux de la question. Elle démontrait plutôt d'un comportement complice, familiale entre les membres de la compagnie venu demander aide aux différents duchés.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Dim 12 Aoû - 20:38
Il y avait de quoi être admiratif en effet dans la salle du trône d'un duc des Duchés du Sud, car en dehors de celles des dirigeants des grandes nations elles-mêmes, aucune ne pouvait vraiment prétendre égaler ou surpasser un tel niveau de faste ou de prestige. Si le style architectural de Sarrasi chez les bourgepos était certes moins prétentieux que certains autres Duchés d'ailleurs, il restait tout de même sublime et surtout élégant, mélangeant la sculpture, le travail du bois, la taille de pierres et l'incrustation de joyaux et pierres précieuses de toutes sortes...

« Dangereux pour le peuple duchéen ? » Finit en tout cas par demander la kitsune amusée aux paroles du naga quand il prétendit que les bandits qui avaient envahit la forteresse du stolenmark serait une gêne pour elle soit disant, on pouvait sentir que la kitsune pensait et ce probablement à raison qu'il exagérait un tantinet et ce à dessein en affirmant que c'était vraiment un problème notable pour autre chose que le comté ou éventuellement partiellement le duché accueillant ce fort et encore… Des bandits situés dans un fort appartenant à une ancienne compagnie de mercenaire n'avaient en somme pas de quoi l'inquiéter grandement elle ou ses collègues en dehors de celui chez qui ils vivaient peut-être, ils voyaient bien pire et ce assez fréquemment, que ce soit avec leurs propres problèmes, ceux posés par leur voisin ou Teïder éventuellement… Il était évident donc pour elle que c'était un argument commercial comme un autre qu'ils lui présentaient.

« En effet je ne serais pas contre de vous aider, mais voyez-vous, pour le moment une seule motivation m’assaille vraiment pour cela je vais être franche. Celle de rendre service au haut juge, car dans les faits je ne connais pas encore votre compagnie, du moins je n'ai pas eu ce plaisir et ensuite j'avouerai que pour quelqu'un comme moi, ces bandits occupant un simple fort en ruine dans un autre duché, ça ne mérite même pas la qualification de problème... Peut-être gênent-ils deux trois routes commerciales qu'empruntent des fois certains marchands venant de Sarrasi, mais il y en a bien d'autres et au final ça ne diffère pas tant que cela du problème de banditisme en général qui n'est pas rare en ces terres malheureusement. » Elle était duchesse après tout, elle n'allait pas dire que pour elle c'était vraiment un problème alors qu'elle était à un autre niveau de problématiques. Disons qu'après avoir dû gérer une guerre civile, et quand on a des problèmes frontaliers avec Teïder, mais aussi des montagnes assez infestées de bandits… On a en a vu des vertes et des pas mûres.

« Parlez moi en plus en détail si vous le désirez, cela me permettra sans doute de mieux savoir à qui je dois porter assistance. » Se contenta t-elle sinon de répondre avec un léger sourire à l'humain qui lui proposait de parler de sa compagnie ce mercenaire, ce avant de reprendre sinon tout de même avant qu'il ne s'y mette, ce à l'égard d'Achroma.

« Pour encore être honnête avec vous, j'ai de nombreux problèmes à gérer de mon côtés et mes troupes sont loin d'êtres oisives ou disponibles pour aider n'importe quel projet pour lesquels ont vient me les solliciter, surtout si elles doivent aider de manière désintéressée. En dehors du minimum d'homme que je vais vous envoyez par pure politesse envers le haut juge, je ne vois donc pas vraiment pourquoi je consacrerai activement plus d'efforts à vous aider. Voyez cela comme vous le désirez, mais je ne fais pas dans la charité, surtout quand les soldats de Teïder guettent aux frontières les moindres faiblesses dans mes terres... » Ceci dit, la bourgeoisie conclut donc avec un certain sérieux, mais pas celui de la manipulatrice, celle de la dirigeante qui faisait des choix réfléchit et n'allait sûrement pas gaspiller les troupes de son duché pour quelque chose qui ne lui rapporterait rien.

« Je vous laisse donc me convaincre de faire plus si vous vous en pensez capable. » Sinon ils auraient au mieux 40 soldats, guère plus et ce serait déjà très bien en soit. Évidemment elle leur laissait ainsi l'initiative quant au négociation, mais faisait aussi comprendre sa position, après tout elle n'avait aucune raison de faire preuve de charité excessive, surtout que c'était la vie de ses sujets qu'elle mettait en péril dans cette histoire. Et ainsi elle écartait d'un revers de main toute tentative de croire ou d'essayer de la convaincre de faire ça purement de bon cœur. Car si elle voulait avoir bon cœur, ses propres mercenaires assermentés seraient bien mieux lotis dans leurs garnisons et auprès de leur famille qu'à aller aider une compagnie de mercenaire qui n'était pas leur allié juste parce que la duchesse voulait montrer ses respects à un haut juge de l'empire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Sam 18 Aoû - 13:59
Le serpent fut quelque peu surprit de voir à quel point cette duchéene si fortement recommandé les prenait de haut. Elle minimisait leurs problèmes et faisait fit des avantages qu'elle gagnerait à les aider. Avantages que Achroma en était certain, la duchesse envisageait parfaitement. Mais c'était la le noble jeu après tout. Achroma dut répondre à la duchéenne avant qu'Arkos ne se mette à parler du Stolenmark. Il fallait reprendre ses propres arguments et y répondre, en ajoutant progressivement toutes les raisons pour laquelle ne pas les aider serait une erreur stratégique s'ils venaient à libérer Fort Bastel sans son soutien.

Et bien qui parle de charité ? Et oui, ils sont dangereux pour le peuple Duchéen. En temps normal, ils n'auraient jamais pu occuper une place aussi forte de Fort Bastel. Ils ont saisi une opportunité et peuvent devenir un vrai problème chose que la Kitsune se refusait de considérer comme tel. Il fallait donc lui expliquer.

Achroma : Oui, dangereux pour le peuple Duchéen. Ces malfrats ont eut la chanssse de pouvoir prendre un Fort temporairement inoccupé. Mais ssse Fort n'est pas ssssans défenssses ni fassile à attaquer. Ce genre de bandit n'aurait jamais put en approcher sssi nous avions nos defenssses en place à ssse moment-là. Ils ont sssaisit une opportunitée en or et en profitent pour sss'ameliorer. Si nous laissssons ces bandits reconssstruire le fort, sss'organiser, grossssir et mettre en place les defenssses de celui-ci. Ceux-sssi deviendront très dangereux pour le duché ou ssse trouve le fort car très diffisssilement délogeables. Ils ssseront également dangereux pour le ressste des duchéens passsant commercer dans le coin. Vous sssavez comme nous tousss que le commerssse est le nerfs de la guerre et une fois confortablement inssstallé dans une zone, les brigands ne vont pas ssse contenter d'y ressster pour ne parasiter qu'un ssseul trajet commersssial. Ils vont grosssir et tenter d'avoir la main mise sur les terres avoisinantes. Après tout sss'est comme sssa que née une mafia. Autant sss'en occuper avant que ça ne sssoit un réel problème pour les duchéens au point d'en ruiner un duché et d'en impacter le commerssse des autres.

Sans compter la perspective d'aider un duché voisin ce qui aura pour effet d'aider à l'entente entre ces deux duchés, cela va de soi. Entente ouvrant bien des portes commerciale, cela va de soi également. Et puis le Stolenmark sera leurs débiteurs, un moyen de sécuriser cette zone et ces convois sans débourser un sous. Autrement dit, des routes sécurisés pour un commerce fructueux et renforcé pour pas un sou dans cette zone plutôt qu'un commerce quasi-inexistant dans une zone pleine de pillards. Il y a aussi la question du prestige et de la réputation dont les ducs sont très friands. La duchesse héroïne aidant à reprendre un fort pour une compagnie de combattants, ceci est une pub positive qui serait fortement appréciable surtout pour une ancienne cheffe d'une compagnie comme la duchesse Osami. Cette publicité gratuite serait beaucoup plus appréciable que la duchesse qui tourne le dos à des combattants qui ont beaucoup en commun avec son passif alors qu'Akkaton et Ikhyld leur apporte leur soutient. Du moins, il y a fort à penser que cela sera vu ainsi par tout duc des duchés. Achroma mentionna le tout simplement à la duchesse, voulant que celle-ci prenne en compte cette opportunité.

Achroma : Libérer le Fort maintenant que l'effort est minime est une opportunité commersssiale également pour votre duché. Aider le duché voisin du fort, les Fortuna, permettrait d'y avoir des routes gratuitement sssécurisées par les sssoldats du fort en quessstion et une entente avec le duché en quessstion qui pourrait ssse traduire par de beaux accords commersssiaux sur lesdites routes sssécurisés. Vous conviendrez que cette perssspective est nettement plus intéresssante que quelques rares marchands sur des routes tenues par des bandits. De plus, Akkaton, Eylïnster et Ikhyld nous envoient un sssoutient non-offisssiel en la personne du Haut-Juge, d'Arkosss et d'un diplomate de la cours de jade, un noble Ikhyldien sss'appelant Hansssing. Votre aide pour ssse problème au sssein d'un duché sssera pour nous tousss un gage de la sssincérité de toutes les parties, agisssant par sssympathie pour une cause jussste, et non pour des intérêts étrangers sssans compter que le Stolenmark sssera votre éternel débiteur.

Achroma, tout comme Arkos, sont sensible à la situation géopolitique de ce duché proche de la frontière avec Teïder. Après tout ils sont tout deux d'Eylïnster, le problème Teïder est omniprésent chez eux et ils ne peuvent que comprendre. Eylinster est la terre d'accueil du Stolenmark actuellement. Nos hommes ne demandent pas des dépeuplé le front au nord, mais de les aider. En tant qu'Eylïnsteriens, ils pourraient également les aider en retour contre Teïder. Après tout un Eylïnsterien serait ravit d'aider contre Teïder. Et cela leur assurerait un allié intéressant à terme, pouvoir prendre Teïder sur deux fronts opposés et en même temps est une perspective soudainement plus envisageable.

Achroma : ssSi nous pouvons ajouter une chose. Nous sssommes d'Eylinster. Arkos de naissssance et moi, ainsi que le reste du Stolenmark, y avons trouvé refuge après notre chute. Je ne peux que comprendre le sssouci de vos frontières et nous ssserions ravit de vous y aider en retour, à la fois en temps que membres du Stolenmark et qu'Eylinsteriens. Avoir des alliées qui tiennent depuis aussssi longtemps la frontière de l'autre coté de Teïder pourrait être un avantage pour le moins consssidérable pour sssoulager les asssauts de vos frontières.

Achroma conclut finalement, faisant une révérence envers la Kitsune et laissant Arkos prendre la parole à son tour pour lui parler plus avant du Stolenmark, histoire que la duchesse sache qu'elle ne va pas aider des mercenaires qui seront pire que la gangrène qu'ils veulent chasser de leur fort.

Achroma : SSS'est pourquoi nous essspérons que vous nous prêterez un peu d'aide pour que la compagnie du Stolenmark puissse reprendre le fort et y tenir les mêmes activités honnêtes que jadisss. Non ssseulement ce fort ne vous poserait alors plus de problèmes futurs et vous y offrira des avantages, mais c'est ausssi l'occasion d'aider maintenant, alors que l'effort ne sssera pas sssi grand, du fait que le fort est encore en partie en ruine et que la compagnie a déjà rassssemblé des forces de poids pour aider à sssa reconquête. Nous ne nous sssommes pas adressssés à vous par hasard. Vous faites partit des Ducs de ce monde avec qui nous aimerions avoir une dette. Les ssseuls autres étant notre voisin, les Fortuna.

Tandis qu'Achroma reculait doucement, continuant sa révérence, ce fut au Rôdeur de reprendre la parole, parlant du Stolenmark comme l'avait demandé la duchesse. Le ton était moins noble et les mots moins bien choisis. Cela dit l'intonation indiquait clairement que le Rôdeur était honnête et passionné par la compagnie qu'il aidait. Cela dit, à la seconde ou les yeux se posaient sur lui, le Rôdeur avait la tête baissée sur le côté et le regard d'un chiot curieux, regardant les queues ondulantes de la Kitsune trônant devant lui. Un instant de vide, de blancs silencieux, et notre Rôdeur leva les yeux, découvrant qu'il était observait et que son tour arrivait enfin.

Arkos : Ahh... heu... Fort Bastel était, avant-tout, le Quartier Général de la compagnie du Stolenmark. C'est une compagnie de mercenaires bien particulière que j'ai intégrée, il y a des années. Peut-importe ton histoire, ta nature ou ton origine, peu importe ton passé et tes erreurs, tu y es la bienvenue. Nous y sommes tous frères et sœurs, que l'on soit Naga, kitsune, humain ou n'importe quoi d'autre. Nous y sommes frères et nous nous protégeons et nous soutenons les uns des autres. C'est comme ça que notre regretté chef avait vu cette compagnie. Un groupe soudé d'un amour fraternel puissant. Mais nous n'étions pas que ça, nous étions des mercenaires sous conditions. Pas seulement une lame à loué, mais aussi des hommes de morale refusant les contrats qui n'allaient pas dans le sens de nos convictions. Nos tarifs variaient aussi en fonction du client et connaissant Greil, je sais que le tarif variait en fonction de ce que pouvait payer le client dont la cause était juste et le besoin réel. Parfois, ce tarif n'était qu'un service demandé dont nous n'avions pas réellement besoin. Par exemple, la mission préférée de Ghorlorz était simplement une petite fille de même pas six ans qui l'avait payé avec une petite couronne de fleurs pour avoir sauvé son père d'un trio d'imbéciles. En plus, la couronne était tellement petite qu'elle ne lui couvrait même pas la moitié de la tête, mais il l'avait séchée et conservé dans ses quartiers de la citadelle en souvenir malgré tout. Bref nous ne sommes pas des mercenaires sans foi ni loi. Nous sommes là pour aider la veuve et l'orphelin, là pour faire ce qui est juste. Et je ne pense pas qu'on soit en désaccord si je te dis que dans les duchés, ce n'est pas le boulot qui manque sur ce plan-là.


Oui bon, le tutoiement ne se fait pas vraiment quand un lieutenant Eïlynsterien parle à une duchesse du sud. Mais Arkos, reste Arkos et son habitude à traiter tout le monde de manière absolument égale fait qu'il a clairement glissé sans même le réaliser. Il faut dire que cette Osami avait tendance à lui rappeler ce Shiroï qu'il avait croisé quelque temps auparavant. Achroma reprit la parole une dernière fois, concentrant leur public sur le fond des paroles d'Arkos et non sur leur forme.

Achroma : SSSe que dit mon frère d'armes doit vous sssembler sans doute exagéré, votre altesssse. Cependant, je me dois d'ajouter qu'il est en réalité, bien en deçà de la réalité. Notre chef, Greil, avait bel et bien tenu notre compagnie de sssette manière depuis qu'il l'avait fondé. C'est une des nombreuses raisons pour laquelle les mersssenaires du Stolenmark étaient fidèles à leur chef peut importer ce qui arrive et ont put devenir, avec le temps, une troupe d'élites. Je suis sssertain que sss'est une compagnie que vous auriez aimer rencontrer du temps ou vous dirigiez la vôtre.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Mer 22 Aoû - 23:05
Osami sourit de manière amusée, mais pas irrespectueuse aux propos du naga, ah le noble jeu, elle se doutait en vérité qu'ils s'amusaient à exagérer les faits pour tirer plus d'avantages de cette négociation avec elle, mais soit. Tel était le jeu entre personnes importantes des Duchés, importantes ou non d'ailleurs dès qu'un duc était impliqué. Ainsi, elle allait jouer.

« Un fort ? Vous parlez d'un fort qui était occupé par une compagnie de mercenaire indépendante comme il y en a tant d'autres ? Un fort comme il en existe sans doute beaucoup dans les terres des Duchés ? Dois-je vous expliquer dans quelle nation vous vivez ? Les troubles civils ne sont pas rares par ici, les mercenaires et les bandits encore moins. Vous êtes dans un océan de choses dans ce genre, votre problème de fort occupé par des bandits n'est pas un problème pour les duchés en général. Pour le comté local oui, pour le duché à la locale à la limite aussi même s'ils seront plus dérangeant que dangereux je pense. Les convois de marchands qui se font attaquer par des bandits ne sont guère rares non plus et tous quasiment sont escortés pour peu qu'ils en aient les moyens. Si vos bandits sont un minimum malin, ils s'amuseront davantage à en profiter pour imposer une taxe de passage que toujours attaquer pour piller en ayant le culot d'être sédentaires, car c'est là que les problèmes commenceraient pour eux. Quant à ruiner un duché et se développer de manière aussi certaine ? Vous allez vite en besogne, car les possibilités que cela arrive sont infimes et ils finiront forcément par se heurter à un mur, que ce soit par la concurrence féroce qu'ils auront dans ces domaines ou parce qu'ils resteront ce qu'ils sauront sauf s'ils oublient le banditisme pour vraiment s'installer et finir par mettre à leur tête une sorte de comte en quelque sorte par exemple. » Autant dire qu'elle n'allait pas vraiment dans leur optique à ce sujet, surtout que soyons sincères, ce n'est pas vraiment comme si les autres ducs allait s'émouvoir d'un refus de sa part, ils étaient bien trop intéressés par les ressources rares de Sarrasi pour qu'elle se sente obligée de chercher la reconnaissance de qui que ce soit, elle pourrait s'en laver les mains que ça n'impacterait guère ses affaires, elle ne manqua pas alors d'ajouter sérieuse.

« Éventuellement, si le duc de Fortuna aimerait avoir mon aide après, je ne serais guère contre de la lui offrir évidemment, quant à l'aide que je vais vous offrir, si j'ai précisé tout cela c'est bien parce que j'aime que les choses soient mises aux clairs, si je vous aide, n'allez pas dire que c'était parce que j'en avais besoin et donc normal, c'est de la charité de ma part et surtout un acte important pour vous accomplit par me soldats. Je ne tiens pas après tout à ce que les efforts faits par eux soient minimisés même si vous enrobez vos propos de miel. » Elle précisa alors calmement. « Fortuna n'est pas mon voisin direct, c'est un Duché assez lointain même, mais je comprend ce que vous voulez dire par route commerciale, ma foi cela a ses intérêts aussi même si j’avouerai minimes pour moi étant donné que mes marchands ne passent pas par là… Mais soit, nous allons dire par gentillesse que cela me sera bénéfique. » Puis elle reprit avec réflexion au sujet du fait qu'elle avait affaire à deux Eïlynsteriens.

« Là vous parlez un langage qui m'intéresse. Des Eïlynsteriens ? Soit, je connais la qualité des guerriers de l'Est, votre aide serait le bienvenu en cas d'invasion de Teïder. Bien, bien, bien... »
Elle sembla tout à coup en effet assez réceptive aux paroles des deux étrangers, elle ne manqua pas alors de commenter avec amabilité, mais humeur aussi aux paroles de l'humain.

« Je vois, vous savez c'est le genre de discours que je tenais notamment aux miens quand j'étais générale mercenaire. Nous étions des frères et sœurs, ce que nous sommes toujours d'ailleurs et pour ma part en quelque sorte une mère pour eux, le genre qui veille à ses petits avec férocité. Même si j'avouerai que sans non plus être immoraux, nous étions plus proches au niveau du choix des contrats des mercenaires honnêtes lambdas. Mais soit, vous êtes donc en quelque sorte une compagnie de mercenaire qui se voient comme altruistes et bons ? Intéressant. » Sans doute que ça n'avait pas dû les aider à s'enrichir ou se développer pensa t-elle sans se permettre de le dire pour ne pas être insultante, après tout à faire la fine bouche quand il y a de la concurrence, celle-ci prenait le travail à votre place… Même si évidemment soyons sincère, dans une terre comme les Duchés du Sud, il ne manquait presque jamais de travail. Dans tous les cas elle reprit alors avec réflexion quant à leurs dernières paroles. Et non elle ne semblait pas vexée de la manière dont il l'avait tutoyé.

« Sans doute que j'aurais aimé rencontrer votre compagnie par le passé en effet, comme j'aimerai éviter à l'avenir de me retrouver dans la ligne de mire des arbalétriers de la brigade Fridio pour des raisons que vous devinerez sans doute. Quoiqu'il en soit, parlons concrètement, qu'est-ce que vous voulez comme aide et comment serais-je sûre que vous ne me faîtes pas un beau numéro de théâtre en vous décrivant comme des quasis chevaliers servants sauvant la veuve et l'orphelin et respectant toujours leurs promesse ? Ce n'est pas que je ne suis pas portée à vous croire, mais si j'accepte cela sans insister, je vais passer pour une naïve ou bien une personne facile en affaire. » On était dans les Duchés après tout, pas dans une monarchie féodale entre nobles. Ici c'était le règne des bourgeois et de l'argent, elle était déjà bien gentille sans doute de ne pas les pressuriser davantage, car d'autres ne s'en seraient pas privés pour tirer tout les bénéfices possibles d'un arrangement avec eux. Sans même oublier qu'ils auraient même été capables sans doute de tenter de les escroquer d'une manière ou d'une autre, mais passons… Ce n'est pas des arguments comme le prestige, l'honneur ou la considération qui intéressaient tant les ducs et doges que cela, mais les réparties financières et les intérêts commerciaux. Osami évidemment semblait moins extrême que cela et c'était le cas, mais nos deux amis feraient mieux de ne pas l'oublier.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Jeu 23 Aoû - 13:51
Arkos regardait Achroma d'un air surpris, air que le Naga rendait à son compagnon humain. Soit la Duchesse les sous-estimait carrément, soit elle était bien trop empêtrée dans son noble jeu pour réaliser à quel point elle était insultante envers eux en cet instant. Il ne faut pas oublier qu'elle parle à des Eïlynsteriens et que pour eux, le noble jeu, c'est comme la volonté de s'enrichir. Ça leur passe carrément au-dessus de la tête tellement ça ne les intéresse pas. Eïlynster redistribue les richesses et tout le monde travail pour l'état après tout, alors cette volonté de devenir trop riche pour dépenser son argent est une notion quelque peu abstraite et ridicule pour eux. De plus pour que des Eïlynsteriens viennent demander des renforts, c'est qu'il y a besoin de renforts. Donc se faire traiter à demi-mot de menteurs pour avoir plus que nécessaire est un Noble Jeu qui échauffe les oreilles du Rôdeur actuellement.

La mention de la duchesse envers les Fortuna fit lever un sourcil au Rôdeur. Vient-elle réellement de dire, dans une seule et même phrase, que cet acte serait altruiste de sa part, car elle n'y gagnerait rien et qu'elle aurait un avantage à avoir un accord avec les Fortuna ? La seconde allocution fut sur le Stolenmark que la duchesse venait de comparer à sa propre compagnie qu'elle voit comme une compagnie honnête lambda. Visiblement, celle-ci avait enregistré que le Stolenmark triait ses contrats n'hésitant pas à les refuser si un doute persistait, mais sa manière de le dire fit penser qu'elle en doutait. Sa question finie de lever le doute quant au fait que la duchesse ai un doute à ce sujet. Arkos et Achroma se regardaient tous les deux, quelque peu désemparé par ce comportement que le Rôdeur voyait déjà comme vénal et faussement altruiste. Peut-être est-ce une incompréhension ou un malentendu à dissiper, mais quoi qu'il en soit ce n'est pas avec les ronds de jambe de l'étiquette que ça allait être démêlé. Ce qu'il faut actuellement, c'est de la franchise et de l'honnêteté bien lourde à poser sur la table. Il faut parler clairement et sans sous-entendu. Tant pis pour les apparences, le Noble Jeu et tout ces simagrées que notre humain n'apprécie guère. Achroma fit signe au Rôdeur d'avancer avant de se mettre un peu en retrait pour pouvoir voir la scène dans son intégralité tandis qu'Arkos avançait.

Arkos : S'il n'a pas été détruit, le registre des missions est toujours enfermé dans la salle des archives du fort. Ce sera facile de se faire une idée nettement plus précise en le consultant. En attendant, le Stolemark avait effectué des missions dans un peu tout les Duchés du Sud, un minimum de recherche de la part de n'importe quel service de renseignements pourra confirmer mes dires très facilement.


Bon, la première allocution aurait put être dite par Achroma, elle n'a pas strictement rien contre l'étiquette même si le geste actuel du Rôdeur laissait présager qu'il n'avait pas fini de parler et que la suite n'allait pas être du même accabit. Arkos se frottait les tempes un moment, les yeux fermés avant de les ouvrir et de s'exprimer sur le sujet.

Arkos : Désolé pour l'étiquette, le noble-jeu et tout le toutim mais ce n'est pas vraiment mon truc. Aussi, je vous propose de continuer cette discussion sans ambage, sans tenter d'enjoliver ou diminuer les choses et surtout sans sous-entendu. Clair, direct, précis. Fort-Bastel n'est pas le fort lambda mal foutu qu'on croise au coin de la rue. Il est bien conçu, très bien situé et bien défendu pour qui sait l'utiliser et si on laisse à ses occupants actuel le temps d'apprendre à l'utiliser et le réparer alors ce sera un problème pour le peuple duchéen, car, oui, le duché impacté fait encore parti du peuple duchéen. Je ne vais pas m'aventurer à dire que les habitants de l'Inébranlables ne font pas parti d'Eïlynster pour minimiser leur problème s'ils en ont un.


Un instant d'arrêt ou le Rôdeur reprend son souffle, espérant que la duchesse ne remette pas sur le tapis que le problème du fort n'est pas un problème pour faire étalage de ce que le Rôdeur voit comme de la mauvaise foi. Après tout notre homme est Eïlynsteirien, comme déjà dit, et il voyait mal la partie gauche du pays dire à la moitié droite de se démerder avec leur bombe, car c'est un pétard mouillé qui ne les concerne pas. Arkos allait reprendre de plus belle concernant son avis sur cette prétendue charité.

Arkos : Nous ne minimisons l'implication de personnes et n'occultons personnes non plus. C'est comme le miel, ce n'est pas le genre de la maison. De plus, vous semblez vous méprendre. Nous ne sommes pas venus mendier, mais demander de l'aide. Nous vous avons proposé tout ce que le Stolenmark peut offrir, et même une possibilité d'entraide avec notre patrie en contrepartie. Nous ne demandons pas la charité, nous vous proposons une alliance tout comme nous l'avons fait avec les Fortuna.

Ce n'est pas vraiment dit d'une manière qui sied à une salle du trône et à une duchesse, mais au moins les choses sont claires actuellement. Arkos avait mis les points sur les i et dissipé les malentendus qu'il y avait même si la forme et son enrobage n'y sont pas, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose. Achroma regardait la scène, prêt à intervenir si la duchesse le trouvait un peu trop outrancier, mais, au moins, personne ne doutera de son honnêteté.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Dim 26 Aoû - 22:49
« Sans doute, ce que je ne manquerai pas de faire évidemment. » Répondit la duchesse calme et neutre au sujet du fait qu'il suffirait de faire un peu de recherches sur le stolenmark pour en apprendre plus sur lui, évidemment. C'était le cas en général pour les compagnies de mercenaires qui travaillaient un peu partout dans les Duchés du Sud après tout, car on pouvait aisément en apprendre plus sur elles quand on avait intérêt à se renseigner dessus du moins. Quant au reste des paroles suivantes du rôdeur, elle devait avouer qu'elle ne savait pas comment les prendre car à ses yeux il était légèrement prétentieux, elle se contenta donc de répondre avec franchise sans se vexer.

« Je n'ai pas dis que la plupart des forts que l'on croise en ces terres sont mal conçus, n'allez pas déformer mes propos, mais passons, cela ne sert à rien de se chicaner à ce sujet. Par contre quant au fait que c'est un problème pour le peuple duchéen, votre logique se mord la queue car dans ce cas il est loin de n'y avoir que cela comme problème pour le peuple duchéen et ce n'est sans doute pas l'un des plus graves et de loin, je ferais mieux alors de consacrer mes efforts à régler ceux plus graves si je suis votre raisonnement, voilà une logique que vous comprendrez je suppose. » Oui, il suffisait à ses yeux d'y réfléchir un peu pour le constater, les Duchés n'étaient ni une terre stable politiquement, ni très sécurisée… Sur ce elle reprit franche à l'égard des mercenaires.

« Tout dépend de la manière dont vous décrivez la chose, mendier est un terme très péjoratif pour ce que vous décrivez et qui impliquerait que vous soyez désespérés, je vois plutôt votre manœuvre comme l'équivalent de la demande d'un prêt bancaire si vous me permettez la comparaison, permettant d'établir et faire prospérer votre entreprise et que vous rembourserez avec le temps. C'est le principe même d'un échange de faveur quand l'un des partis remboursera plus tard l'autre, ce quel que soit la l'apparence que vous voulez lui faire prendre et la dose de bienveillant plus ou moins hypocrite dont on veut l'enjoliver. » Elle ajouta alors directement et d'un air parfaitement calme, signe qu'elle ni prit la chose mal, ni bien. Au final elle devait se dire que ça ne valait pas le coup qu'elle s'énerve au pire.

« Bon, passons aux choses sérieuses maintenant, quel genre de troupe aimeriez vous avoir et quelle aide désireriez vous en dehors de cela ? » Qu'ils le lui disent directement, qu'elle estime ainsi pour savoir ce qu'elle demanderait en retour, ce serait plus rapide et comme c'était elle la duchesse, elle n'avait pas à prendre en compte ou non les risques potentiels en dehors de ceux pour la vie de ses hommes étant donné que dans le pire des cas si elle participait et qu'on tentait de la rouler, il y avait toujours un moyen de quand même finir gagnante en se débrouillant bien...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Mar 28 Aoû - 12:45
La discussion au sein du duché des Sarrassi se poursuivait sur un champ lexical bien diffèrent. Il semblerait que l'étiquette eût été temporairement mise de coter pour une discussion plus simple et sans ambages. La duchesse répondait au Rôdeur sur le même ton et expliquait son point de vue à elle, définitivement très penché commerce. Arkos haussa les épaules et fini par répliquer à la duchesse concernant son point sur les problèmes et leur ordre de gravité.

Arkos : Je n'ai pas dit ça non plus. Et en effet, il serait bien que quelqu'un s'en occupe et c'est ce que nous essayions de faire avant de nous faire déloger de chez nous. Seulement, sans notre Quartier Général, on ne risque plus de faire grand chose. Cela dit, il serait bien aussi que certains ducs mettent la main à la patte maintenant que vous le soulignez.


Bah oui. Bien sûr qu'il y a plus grave à gérer et il faut que ceux qui ont les moyens de le gérer aillent le gérer aussi. Une duchesse ne sera pas de trop en plus des forces du Stolenmark pour ça après tout. Et si nous pouvions compter plusieurs ducs au grand cœur qui aideraient à redresser les duchés, cela serait un véritable rêve.

Cela dit, Arkos lève un sourcil sur la comparaison de son offre avec un ... Prêt bancaire ? Voilà quelque chose que le Rôdeur ne connaissait pas et celui-ci se tourne vers son ami naga pour le regarder d'un air interrogatif. Achroma lui répondit d'un simple signe de tête et de la main. Il faisait un signe indiquant qu'il doit passer à autre chose. L'image est correcte, mais notre homme n'a juste pas la référence pour celle-ci. Vous avez déjà vu des Eïlynsteriens faire des prêts vous ? C'est l'état qui gère l'aspect finance après tout et Arkos est loin de se soucier du fonctionnement de ce genre de choses au sein des duchés. Mais voilà que finalement la duchesse finie par entrer dans le vif du sujet face au Rôdeur. Elle venait de leur demander tout simplement quels était leurs besoins. Arkos réfléchit un moment et fini par clamer simplement.

Arkos : Et bien au grand max quarante soldats suffisamment blindé pour résister à l'assaut frontal qu'on va mener. Ils vont devoir tenir jusqu'à ce que les troupes arrières aient raison des forces sur les remparts. Ensuite, on va avoir besoin de quelques béliers pour enfoncer la porte principale.... Ah et si vous avez un homme de confiance dans vos troupes qui puisse les diriger sur le terrain, ce serait un grand plus pour tous.


Notre Rôdeur attendait toujours, calmement, le retour de la duchesse sur ce point. Une fois qu'elle aura donné sa réponse et si celle-ci est affirmative, notre homme viendra lui demander ce que cela allait leur coûter réellement.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Mar 4 Sep - 21:24
Osami se demandait décidément si elle avait affaire à des naïfs… Sans doute, soit, ce n'était pas son problème tant que personne ne tentait de la doubler dans l'affaire, mais décidément elle espérait que celui qui commanderait cette compagnie de mercenaire aurait une vision assez réaliste de ce que sont les duchés, du moins pour eux.

Même si concernant l'autre, elle ne devait sans doute pas s'attendre à ce qu'un Eïlynsterien soit forcément habitué à la manière de faire de ces terres qui n'était pas du tout orientée sur le même axe moral que celle d'Eïlynster. De ce qu'elle avait entendu la grande nation de l'Est était un pays où l'honneur était une valeur à l'importance capitale et où l'argent et l'égoïsme individuel n'étaient pas des choses forcément bien vues. Oui, un autre monde en somme, heureusement qu'il en existait pensa t-elle d'ailleurs… Car même si elle aimait les Duchés, elle n'allait pas pour autant s'amuser à dire qu'elle appréciait tout les aspects de la mentalité duchéenne typique.

« Un homme de confiance ? » Dit-elle donc pensive quand ils abordèrent ce sujet là après avoir parlé de leurs besoins… Osami en avait bien un en tête, elle se contenta donc d'y répondre avec sérieux. « En effet j'en ai un, il n'est pas des plus sociables, mais droit et efficace. Un excellent ami à moi. » Sur ce, elle fit donc signe à un de ses gardes d'aller le chercher, le garde ayant deviné de qui elle voulait parler, puis elle reprit avec franchise.

« Quarante soldats ? Je peux vous trouver ça, lourdement armurés aussi même si ce n'est pas la spécialité locale étant donné qu'il vaut mieux ne pas porter de lourdes armures dans les montagnes. Si cela peut vous paraître mieux, je peux par contre affirmer que mon duché produit d'excellents archers et arbalétriers, mais aussi cavaliers volants. Pour les béliers, je peux vous en confier oui. » Elle calcula dans sa tête ce que ça allait leur coûtait théoriquement, se rendant compte assez vite que ça allait se résumer à pas grand-chose étant donné que ce n'était une petite proportion de ses troupes… Et elle se contenta donc de dire pensive.

« Nous allons dire que vous me devrez une faveur si vous arrivez à reprendre le fort. » Elle ne mentionna pas ce qu'ils lui devraient si ils n'y arrivaient pas par contre, comme si elle sous entendait qu'elle s'attendait à une réussite, de quoi les motiver en somme, ou bien leur faire se dire qu'elle réservait les discussion sur cela s'ils rentraient bredouille, quoique bredouille signifierait probablement morts, autant dire qu'on ne pouvait pas demander à des morts de rembourser leur dette.

« Une faveur que vous risquez rapidement de rembourser, si mes craintes concernant Teïder se confirment. Je suppose que cela vous semble être un marché honorable, n'est-ce pas ? » Elle ne pouvait de toute manière pas leur demander décemment plus au vu de l'effort investit, mais soit, ce n'était guère grave, au contraire, cela ferait toujours ça de pris contre ces fanatiques du Nord. Osami était déjà agacée après tout par l'idée de devoir faire face probablement à une invasion prochainement alors que cela ne faisait même pas deux ans qu'elle avait achevée de stabiliser la situation de son duché.

Sur ce, Shiroi ne devrait pas tarder à arriver pensa t-elle, elle s'était arrangée après tout pour qu'il soit dans les parages. Allez savoir pourquoi, elle avait de l’intuition...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Mer 5 Sep - 19:01
Le Rôdeur regardait la kistune parler de son homme de confiance. Un ami a elle, peu sociable, mais droit et efficace. Quelqu'un qui saura représenter ses troupes et garder la tête froide en somme. Si la kistune ne ment pas, ceci sera un gage d'honneur et de confiance qu'elle fait au Stolenmark en lui confiant un ami proche. Nos deux compagnons auront tout le loisir de juger de ses capacités une fois que l'ami proche en question sera arrivé. En attendant, le Rôdeur observait la kistune qui semblait être en train de réfléchir pour finalement déclarer sur les soldats.

Il semblerait qu'elle puisse proposer ce dont notre Rôdeur a besoin, et même un peu plus. Réfléchissant un moment, notre homme pensait à la stratégie à adopter en fonction de ceux qui leur ont déjà promis leur aide. Des archers et arbalétriers seraient inutiles face aux remparts, mais pourraient être relativement utile dans la seconde partie de l'assaut, une fois le pont-levis et la porte franchie. Et encore cela prendrait trop de temps de les faire se placer à des endroits sécurisés puis de se préparer à tirer là ou une infanterie lourde serait paradoxalement plus rapide. Non, c'étaient définitivement les troupes ailées qui allaient leur être utiles. Bien négociés et dissimulés, ils pourraient prendre par surprise les remparts et les vider des archers se trouvant dessus si la stratégie était bien menée.

Arkos : Les archers et arbalétriers sont ce qu'il y a de mieux pour défendre un fort, caché derrière leurs meurtrière ou au-dessus des remparts. Malheureusement, en tant que troupe au sol essayant de prendre un fort, ils risquent de se faire surtout massacrer là ou des armures lourdes protégeraient les vies des soldats. Cependant les troupes aériennes, c'est une autre histoire. Je connais assez bien la région pour savoir ou les faire passer pour qu'ils prennent le fort par surprise. Ils devraient même pouvoir nettoyer les remparts assez facilement vu que tout le dispositif anti-aérien du fort est détruit. Si vous pouvez nous en prêter quelques-uns parmi ces quarante soldats, ils nous seraient fort utiles.


La Kistune reprenait son allocution, disant enfin son prix. Une faveur, d'accord, mais laquelle ? Arkos et Achroma sont on ne peut plus partant pour l'aider, mais de quelle faveur celle-ci parle. À en juger par sa dernière phrase, la Kistune avait déjà une idée bien précise pour cette "faveur" qu'elle compte leur demander. Achroma, voulant arrondir les angles et chercher à en savoir plus, posa la question à la Kitsune.

Achroma : En effet nous vous devrons une faveur, duchesssse Nakajima. Cependant, nous ne doutons pas que ssse ssssoit un marché honorable, mais il nous faut aussssi ssssavoir de quoi il en retourne. Je ne doute pas que vous ayez déjà votre idée consssernant sssette faveur au vu de votre mensssion de Teïder.

Pragmatique et lucide, notre Naga posait la question sans détours, mais aussi sans impolitesses. Après tout, s'ils ont ce que certains appelleraient un échange de bons procédés autant en savoir plus sur ces bons procédés d'un côté comme de l'autre. Ce fut à ce moment-là que "l'homme de confiance" de la duchesse Osami fit irruption dans la salle. Grande surprise pour le Rôdeur, cet homme de confiance qui venait de faire irruption ne lui était pas du tout inconnu.

Arkos regardait Shiroï approcher et glissa un petit mot très peu discrètement, et même un brin agité envers Achroma qui ne chercha même pas à paraître discret au vu de la non-discrétion du Rôdeur.

Arkos : Hey ! C'est lui le renard dont je t'ai parlé !

Achroma : SSssselui de l'hissstoire de la baronnie ?
Arkos : Ouaip, il est cool ! Hey Shiroi ! J'ai compté quatre queues, ça veut dire qu'elle a deux cents ans, c'est ça ?


Le serpent venait de porter la main sur sa tête en un magnifique Facepalm bien bruyant. Il n'était sans doute pas le seul d'ailleurs à avoir eu ce genre de réaction devant la phrase du Rôdeur sur l'âge de la duchesse devant leur audience actuelle. Coté étiquette, on aura décidément vu mieux. Mais coté humour, je suis sûr que la situation en ferait rire plus d'un. Pas forcement d'un rire à gorge déployée, mais au moins d'un petit ricanement discret devant un homme aussi direct et aussi peu à cheval sur l'étiquette.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Jeu 6 Sep - 17:01

La belle et le clochard
OSAMI & ARKOS & SHIROI

Après un retour au duché afin de venir rapporter la fin de mission pour laquelle Osami m’avait envoyé un peu plus tôt dans le mois. J’avais profité de quelque temps pour réfléchir aux objectifs que je voulais me fixer dans les futurs mois à venir. J’avais dans l’optique de partir bientôt pour Ikhyld me souvenant de la première demande que m’avait faite la renarde à propos de sa sœur. La mémoire de ma femme me tenait à cœur aussi, retourner la voir me trottais dans la tête depuis un moment maintenant.

Dans mon bain, à me detendre, je vis l’arriver d’un des garde de la duchesse qui venais me solicité. Je n’étais pas vraiment venue voir Osami depuis mon rapport et je traînais dans sa demeure ou dans les environs. L’homme ne dit pas grand chose et se contentait de m’interpeller sans développer ce pourquoi, il m’avait fait sortir de mon bain. Suite à ses mots, je refilais la question à la dame concerné l’interpellant physiquement d’un léger geste de la main.

Je passais la porte d’un aire stoïque comme à mon habitude puis je vit Arkos accompagné d’un Naga. Me demandant un instant, quesqu’il pouvait bien faire ici, celui-ci m’interpellais déjà sans grande discrétion ni grand respect pour la dame à qui il parlais. Encore, celui-ci ne me surprenait guère tant la mission que nous avions déjà passer tout les deux m’avait permis de l’appréhender. D’un petit signe de tête, je lui renvoyais tout de même son salut.

Je faisais partie de ceux dans cette salle qui à ma manière, je faisais ce facepalm, levant les yeux au ciel tant il manquait de délicatesse. Suite à ses mots, je refilais la question à la dame concerné l’interpellant physiquement d’un léger geste de la main.

“Madame la Duchesse, je te laisse répondre à cette affirmation de la part de ton invité.”

Je n’était pas venue là pour ça et malgré le fait qu’au fond j’était tout de même content de revoir Arkos qui allait visiblement toujours aussi bien, je ne m’étalais pas en gentillesse.

“Tu voulais me voir ?”

_________________

Informations:
 

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344
Date d'inscription : 23/06/2018
Localisation : Sur les routes en quête d'aventure
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Ven 7 Sep - 18:12
« Je vous prêterai quelques cavaliers volants dans ce cas, je dois bien pouvoir vous détacher 1 monteur de griffon et quelques cavaliers pégases après tout. » Le genre de troupe qui reviendrait rapidement au duché en plus en cas d'urgence, donc ce n'était pas un problème de les leur confier pensa la duchesse en disant cela. Pragmatisme duchéen quand tu nous tiens… Quant à la faveur.

« Ah ? Désolé je n'ai pas été assez clair dans ce cas. La faveur que vous me rendrez sera de combattre aux côtés des miens contre les troupes Teïderiennes si celles-ci viennent à envahir les Duchés. Ce que vous auriez fait sans doute comme tout bon duchéen en cas d'invasion de ces fanatiques, mais je parle de guerroyer au plus près du front avec les sarassiens au plus tôt, non d'attendre que la coalition se mette en place. »
Ce qui augurait plus de pertes potentielles et un combat plus difficile, mais il fallait bien cela pour affaiblir l'envahisseur, voilà donc la faveur qu'elle leur demanderait…

Quant à quand Shiroi arriva, Osami regarda légèrement amusée la réaction du rôdeur par rapport à l'arrivée de son ami qu'il semblait connaître. Un amusement qui se dissipa très vite néanmoins, après tout ils étaient dans une réunion officielle.

Les gardes montagnards pour la plupart restèrent par contre stoïque par rapport à la réaction du rôdeur, sans doute qu'ils ne devaient pas tous avoir énormément le sens de l'humour, du moins ce sens de l'humour là, il y en a bien quelques uns dans la salle qui semblèrent amusés notamment parmi les serviteurs sinon, mais bien d'autres qui par contre détournèrent instinctivement les yeux de la scène de manière gênée. Hum, tiens pensa Osami, c'était souvent ceux ayant beaucoup d'empathie qui avaient ce genre de réaction là, au moins elle pouvait mieux cerner ainsi certains de ses domestiques, ce qui évidemment n'était pas plus mal...

« Pas exactement, cela veut dire que j'ai plus de 150 ans et moins de 200, les kitsunes naissent après tout avec une queue et en gagne une tous les 50 ans. » Répondit-elle sinon simplement sans y accorder d'importance quand Shiroi lui laissa la responsabilité de répondre à la question étrange de l'humain, puis plus sérieusement elle reprit à l'égard de son ami quand celui-ci voulut savoir pourquoi il était convoqué.

« Je pensais t'offrir le commandement de 40 mercenaires au service de Sarrasi pour une mission en collaboration avec tes amis Eïlynsteriens. Ils veulent reprendre un fort qui appartenait auparavant à leur compagnie de mercenaire, je te fais évidemment confiance pour arriver à les aider au mieux et revenir avec le plus possibles de nos soldats en vie. Cela te convient-il comme mission mon ami ? Si ce n'est pas le cas ne te sens pas obligé d'accepter, je trouverais quelqu'un d'autre. Sinon, je te fais confiance pour évaluer au mieux la situation objectivement et prendre les bonnes décisions. » En somme elle ne lui imposait rien, restait donc à voir si il accepterait ou non. De plus elle trouvait que ce serait une bonne mission pour lui, après tout ça lui ferait la main en prévision d'une invasion futur de Teïder par exemple.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Sam 8 Sep - 0:09
Le Rôdeur regardait son ami renard lui rendre son salut d'un hochement de tête et approcher calmement de la duchesse. Le renard venait de lui répliquer d'une manière fort sympathique, mais aussi familière tout en assortissant sa réponse d'un simple touché envers la duchesse. En effet, leur comportement indique deux amis proches et non pas deux étrangers. Il semblerait qu'il y ait un rapport assez simplifié entre ces deux énergumènes pour qu'ils agissent librement, familièrement entre eux. Ce n'est pas le genre de liens qui ressemble à celui qu'on peut attendre entre une duchesse et son vassal. Arkos était plutôt curieux de savoir quel lien les unissait autre que cette vassalité évidente. Elle l'avait qualifié d'excellent ami. Cela doit augurer toute une histoire avec un point de départ et un déroulement qui pourraient être intéressant à connaître.

Cependant la duchesse kistune répondit à la question maladroite du Rôdeur, corrigeant le tir, mais soulevant une autre question. Entre 150 et 200 ans donc et ils naissent avec une queue. Curieusement Shiroï ne semblait pas en être pourvu et cela avait induit notre Rôdeur en erreur qui pensait que la première arrivait à 50 ans pour le coup. Cela dit une nouvelle question arrivait naturellement de la bouche d'Arkos. Notre homme se penchait alors vers Shiroï pour lui glisser discrètement cette fameuse question.

Arkos : Mais pourquoi t'en a pas toi, de queues ?


Dans le même temps ou Arkos posait sa question au jeune kistune combattant, c'est à dire exactement après que la duchesse Osami ait exposé ses intentions et sa proposition à Shiroï. Achroma se chargeait de discuter avec la Duchesse, loin de la maladresse du Rôdeur.

Achroma : Consssernant sssette faveur, il va de sssoit que nous l'honoreront Votre Altessse. Que ssse sssoit en temps qu'Eïlynsssteriens ou ssssecond du Stolenmark, nous ssserions heureux d'aider les duchés contre la menassse que représente Teïder. Sssoyez sssûre que vos cavaliers volants et votre griffon ssseront utilisés à bon essscient.

Des mots de remerciement venaient d'être prononcé de la part du Naga, poliment et sincèrement. Pour l'heure, ils ne sont que six à être engagé par cette promesse, mais s'ils réussissent à reprendre le fort alors la duchesse Osami aura bien plus que six soldats, mais bien toute une troupe de combattants efficaces et équipés pour l'aider à défendre ses terres.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Lun 10 Sep - 10:35

La belle et le clochard
OSAMI & ARKOS & SHIROI

Arkos avait presque visé juste et Osami l’avait corrigé sans trop faire attention à ce genre de détail. Elle avait enchaîné la discutions sérieusement, mais avec sa sympathie habituelle me proposant de gérer tout un groupe de combattant de Sarrasi afin d’aller prendre un fort pour la compagnie de mercenaire d’où provenais de Arkos. Je n’avais jamais eu des hommes à mes ordres, de plus, ceux-ci allaient être sous mon entière responsabilité. Soit, ce n’était pas mon problème si ceux-ci risquaient de mourir, c’est le métier qui veut cela. De plus, celle-ci les considéra comme mes amis, hors pour le moment, il s'agissait de simple connaissance suite à la mission pour laquelle, elle m’avais envoyer.

“Cela m’a l’aire bien, mais je n’ai jamais eu de subordonnés surtout pour me battre. Cela me ferait de nouvel expérience, je dirais donc pourquoi pas. Qu'est que je gagne à y aller ?”

Tout était question de prix même si en l'occurrence même si je ne gagnais rien de plus que mon salaire j’allais tout de même y aller. Arkos n’est pas un mauvais bougre bien au contraire et malgré ses questionnement incessant il restait tout de même un bon gars. Par ailleurs, celui-ci m’interrogea de nouveau, mais cette fois-ci par rapport à ma queue.

“Si jamais tu trouves la réponse à cette question, tu seras gentil de m’en informer ?”

Ce sous-entendu démontrait bien à Arkos que je n’en savais clairement pas plus que lui sur ma condition de Kitsune sans queue, mais avec des oreilles. Le fait que je ne pouvais me transformer aussi était source de questionnement. Pour l’instant, il ne le savait pas encore et ne connaissait pas assez bien notre espèce pour savoir que tous sans exception était doter de pouvoir. De plus tous normalement possédais la magie transformiste afin d’atteindre la forme de grand renard.



_________________

Informations:
 

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344
Date d'inscription : 23/06/2018
Localisation : Sur les routes en quête d'aventure
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Mar 11 Sep - 22:08
Osami eut la gentillesse d'ignorer le fait que le rôdeur posait des questions assez indiscrètes mine de rien alors que ce n'était pas vraiment le moment pour. Pas que ça la dérangeait, mais ils auraient pu faire cela autour d'un verre dans une taverne, pas au milieu de la riche salle d'audience d'une puissante duchesse...

« Bien, je suppose donc que nous avons un accord. » Se contenta sinon d’acquiescer la kitsune poliment au sujet de l'aide qu'ils allaient avoir et de ce qu'ils feront en retour pour lui rendre la faveur. Ce serait toujours utile, après tout c'était en accumulant les faveurs comme celles-ci ou en engageant de plus en plus de compagnie qu'on renforçait sérieusement et efficacement les effectifs. Si elle ne se trompait pas, elle devait avoir environ 10 000 hommes en service actif en temps de paix, que ce soit ses troupes personnelles ou celles de ses vassaux, un chiffre qui pouvait aisément être multiplié en temps de guerre, elle ne s'amusait pas après tout à engager bien plus que nécessaire quand il n'y en avait pas besoin… Avoir donc de l'aide sans avoir à payé en retour en échange d'une faveur, ne serait donc pas plus mal car elle pourrait dépenser l'argent ainsi économisé ailleurs.

Par contre, elle regarda son ami avec une légère perplexité quand ce dernier lui demanda ce qu'il gagnait à y aller, ce avant de glisser avec réflexion.

« Il y aura une prime, en plus de ton salaire évidemment. Une prime qui dépendra du nombre de mes hommes qui reviennent vivants de tout ceci et de la réussite ou non de l'opération. » Elle n'insista pas sur le fait de négocier vu qu'il était déjà à son service, sans doute que cela lui conviendrait comme récompense, mais il est vrai qu'elle pourrait lui répondre que normalement elle le paye pour cela et qu'il n'avait donc pas vraiment à réclamer une récompense à chaque fois qu'elle l'envoyait quelque part. Néanmoins, l'idée de la prime sur le fait que ses soldats lui revenaient en vie lui semblait bonne, surtout qu'elle estimait qu'un bon chef devait faire attention à la vie de ses hommes, réflexe qu'elle espérait que Shiroi aurait. Sur ce elle ne manqua pas ensuite d'ajouter avec franchise après que Shiroi ait à nouveau répondu à une question du rôdeur.

« Si tout est bon pour chaque partie, et que nous avons bien un accord, je vous propose si vous le désirez de poursuivre cette discussion en privé, ce n'est pas vraiment le meilleur endroit après tout pour ce qui n'est pas de nature officiel, ceci et puis vous allez finir par trouver la position debout inconfortable à force. » Cela, elle l'avait dit aimablement à eux trois, pour arranger aussi bien leurs 4 petites personnes que toutes celles se trouvant dans la salle d'audience, qui pour certains aimeraient sans doute retourner à leurs affaires. Alors autant troquer ceci pour un cadre plus privé et confortable sans doute, même si pour sa part elle n'allait pas forcément pouvoir leur consacrer beaucoup de temps dans l'immédiat à cause des responsabilités qu'elle devait honorer aujourd'hui.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Mer 12 Sep - 14:52
La réponse du kistune avait ce petit coté amusant dans ses mots encore que l'intonation n'indiquait pas vraiment s'il plaisantait ou non. Cela dit le Rôdeur ne prit pas celle-ci au sérieux et répondit au kitsune d'un air et d'un ton de voix assez amusé.

Arkos : J'y manquerais pas !

Peut-être que le renard s'en savait réellement rien après tout. Il serait peut-être également intéressant de poser la question à la renarde qui semblait plus caler que lui sur le sujet. La renarde n'était pas en reste justement. Approuvant simplement le retour du serpent et scellant ainsi leur accord. Après un rapide échange avec leur ami commun ou l'idée de la kistune sur la prime n'échappa ni au Rôdeur ni au Serpent, celle-ci les invita à continuer dans un endroit plus privé. L'idée de primer en fonction du nombre de survivants était une bonne idée qui obligerait à utiliser un maximum de prudences. Une bonne idée en soit si on ne compte pas les potentiels déserteurs, car le plus prudent est encore de ne pas y aller. Cependant, le serpent répondit à l'affirmative à la requête de la kistune, ajoutant son long d'informations à venir.

Achroma : Ssse sssera volontiers votre majesssté. Sssi vous avez une carte des duchés à disssposisssion, nous pouvons ausssi en profiter pour vous exposer notre ssstratégie en détail. Vous aurez ainsssi une meilleure idée de ssse que vos troupes auront à faire et des resssoursses dont nous disssposons actuellement.

L'entrevue touchait visiblement à sa fin dans cette pièce et notre duo attendait que Shiroi et Osami finissent leur discussion et les guide vers cet endroit un peu plus intime qu'une salle d'audience.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Jeu 13 Sep - 9:30

La belle et le clochard
OSAMI & ARKOS & SHIROI

Arkos était enjoué à l’idée de marcher dans notre petit accord personnel. Car en effet, il n’y avait pas réellement de raison pour que j’ais une queue ou non. À ma connaissance, cela tenait particulièrement du hasard. Tout comme le fait que je sois le seul à ne pas avoir de magie parmi les Kitsune qui devraient en être normalement doté dès la naissance.

La duchesse reprit ma question me regardant avec perplexité. Cependant, je pouvais le comprendre, je suis déjà payé mensuellement pour travailler pour elle sans négociation. La question était plutôt si j’étais payé par leur groupe pour service rendu, car Arkos devait s’en douter que j’étais le genre de gars sympathique, mais qui n’aimait pas pour autant faire le travail si je n’avais pas à y gagner. En sachant que mon salaire tomberais que je me rende là-bas ou non, je voulais savoir si leur assembler comptait sympathiquement m’inviter dans leur fort. Mais il était évident que la communication et moi faisions bien deux et en cela les personnes me fréquentent plus régulièrement devrais sans doute s’en apercevoir.

Cependant, la réponse de la duchesse me réjouit. Il est évident qu’à ce stade la, c’est vraiment la confiance qui l'anime, car avec une proposition pareille n’importe quel mec un peu de mauvaise fois, et dans les duchés ce n’est pas ce qui manque, aurait eu tendance à laisser les hommes à la taverne et aider à sa manière pour la réussite de Fort Bastel. Ainsi, la meilleure prime serait touchée. Cependant, Osami savait pertinemment que j’étais quelqu’un de fiable et que ce genre de prime n’était qu’une motivation supplémentaire pour bien faire. Dans un sens, elle avait raison de procéder ainsi. Je n’avais jamais dirigé d’homme et je ne comptais pas me soucier d’eux plus que cela. En instaurant cette règle de prime elle me poussait à prendre garde à ce que je ne perde pas des vie bêtement, me rappelant qu’ils allaient être sous ma responsabilité.

“Très bien, comptez sur moi alors.”

La duchesse proposait alors à notre petite assemblée de mettre fin à cette réunion officielle afin de se rendre dans un lieu un peu plus décontracté. Pour ma part, je venais de rejoindre l'entrevue et n’avais aucunement penser au fait que cela puisse durer un moment. En regardant les gardes de la salle en effet, certain changeait de pied pour être plus endurant et d’autre s'appuyait directement sur leur lance tel des grand-père incapable d’être endurant. Cela me fit penser qu’il allait falloir les entraîner, un peut, car il manquait clairement de sérieux et d'abnégation envers la duchesse qui comptait sur eux pour aigre en cas de besoin. À moins que cela soit depuis mon entrée ou ceux-ci pensais que j’allais pouvoir me charger de la défendre. Ou qu’ils on peut encore remarquer que arkos et son acolyte était loins d’être les plus agressif.

Le Naga accompagnant alors Arkos, dont j’ignorais encore le nom, relançait alors la discussion dont je faisais désormais part. Pour autant, il s’agissait là d’une partie qui allait me concerner et qui allait être d’une certaine importance. J’attendais la réponse de Osami quant au lieu ou elle contait nous envoyer. Je notais cependant qu’il allait me falloir poser quelques questions à Akos et son collègue à propos de notre objectif tant je n’avais connaissance de rien et que pour le coup, il allait m’être nécessaire de ne pas foncer dans le tas. Tendant mes oreilles à l’avant signe d’une certaine concentration sur les mots des personnes présentes avec moi, il me fallait suivre la discussion de près afin de récupérer les informations dont j’allais devoir disposer, sans m'efforcer de devoir les demander.


_________________

Informations:
 

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344
Date d'inscription : 23/06/2018
Localisation : Sur les routes en quête d'aventure
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Sam 15 Sep - 21:13
Ils se réunirent donc dans une autre salle qui ressemblait à une petite salle à manger privée et dont le seul garde s'y trouvant était Shiroi en dehors de deux sentinelles à l'extérieur, en somme un cadre moins officiel en effet pour une duchesse.

On pouvait y apercevoir une table pour y manger même si il n'y avait rien dessus et des chaises autour, ainsi que des meubles de toutes sortes dans la salle qui supportaient de très belles sculptures montagnardes, vases et quelques autres œuvres d'arts faîtes dans un sublime style Sarrasien. On leur avait sinon apportés à défaut d'un repas, des confiseries qui avaient étaient déposées dans plusieurs bols argentés sur une table basse se trouvant au milieu de plusieurs fauteuils confortables et très luxueux sans faire pour autant ostentatoires. Disons que le style esthétique de ce duché n'était pas forcément des plus démonstrateur en effet, mais restait très beau et raffiné en soit. Les Sarrasiens étaient totalement duchéens il ne fallait pas en douter, mais étaient aussi des gens simples dans leur manière d'êtres duchéens. Probablement plus pragmatiques que d'autres sans doute, sans forcément êtres moins cupides pour beaucoup.

L'autre meuble notable était sinon une petite table où se trouvait une carte assez précise des duchés et des innombrables villes et encore plus innombrables villages qu'il contenait. Osami pointa alors du doigt l'emplacement où se trouvait fort bastel au sein du Duché de Fortuna, ce avant d'ajouter avec réflexion tout en laissant les autres regarder la carte.

« Je vous écoute donc me faire part de votre stratégie, peut-être aurais-je quelques conseils à donner après tout, cela ou Shiroi, si vous aviez une carte détaillée des environs de votre fort après ce serait bien, au pire je peux vous fournir du papier et de quoi écrire. » Dit-elle alors en sortant le tout d'une armoire, du papier d'excellente qualité et des feutres/stylos plumes à la manière duchéenne, laissant ensuite les mercenaires faire part de leur plan dorénavant, mais aussi tracer un plan du fort s'ils le désiraient, ils avaient tout leur temps pour après tout, du moins s'ils ne prenaient pas plusieurs heures pour le faire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Dim 16 Sep - 8:45
Le Rôdeur suivit du Naga ombre entrèrent sans discutailler dans la salle guidée par la duchesse kitsune. Shiroï semblait fermer la marche en bon garde du corps et seulement deux sentinelles semblaient garder celle-ci. Et encore les deux soldats semblaient être tenus en extérieur de la salle en question, pratique en soit pour avoir un peu d'intimité. La salle en elle-même était luxueuse sans pour autant être provoquante, du moins selon les standards duchéens. Ornée d'une grande table en bois sombre et de quelques chaises faisant son tour, la salle disposait également plusieurs œuvres d'art et d'un petit salon avec table basse et collation sucrée assortie. Cependant, tandis que l'assemblée se posait où ils le souhaitaient, le Rôdeur fut plus attiré par le dernier meuble, à savoir une table plus petite ou se trouvait la carte des Duchés du Sud avec les villes et villages y résidant.

La kitsune pointe du doigt Fort-Bastel, endroit que le Rôdeur et le Naga avaient déjà localisé depuis un moment, force à l'habitude, mais que le renard sans queue ne connaissait peut-être pas encore. Au nord du duché des Fortuna, le Fort était proche de la mer. Il se situe plus précisément entre Forte Occidente et Castello Forenza, un peu plus au nord de ceux-ci à la frontière du duché. Le Rôdeur écoute poliment la Kistune lui demandant sa stratégie militaire, le serpent restant en retrait pour le moment sur ce sujet. La kistune lui propose papier et de quoi écrire, chose indispensable pour exposer sa stratégie, mais il lui faudra aussi du calque et des ficelles sans doute. Peu importe, le Rôdeur fera avec ce qu'il aura sous la main.

Toujours silencieux et les sourcils froncé, réfléchissant à ce qu'il allait faire, Arkos s'approche de la carte, réfléchit de nouveau une seconde en regardant l'emplacement de Fort-Bastel avant de se diriger vers la pile de papiers et les crayons et fusains de différentes couleurs et qualités. Le Rôdeur reste silencieux tandis qu'il dessine et croque plusieurs schémas rapidement. Il faut de la concentration actuellement et ce fut après plusieurs minutes que l'on pouvait voir ce qu'Arkos préparait.

Le premier schéma est une version "zoomée" de la route principale menant à Fort-Bastel, mais également le chemin secret a travers les montagnes menant sous le fort, le tout impeccablement vu de dessus avec une échelle pour le moins respectable. Il ne s'agissait guerre plus qu'un chemin petit de chèvres, mais suffisant pour appliquer leur stratégie essentielle. Ce premier croquis "zoomé" était suffisamment précis pour montrer les routes d'accès au fort, mais pas assez pour l'assaut du fort lui-même.

Le second schéma est une vue de dessus de Fort-Bastel. Cette fois-ci, il s'agit d'une vue détaillée tel qu'il était sensé être avant sa chute. C'est-à-dire au plus haut de son art et avec son armement anti-aérien et tout le reste opérationnel qui indiquerait largement une prise difficile de celui-ci s'il était toujours en parfait état. D'une autre couleur que le noir indélébile utilisé, les modifications sur son état actuel sont apportés. Le rouge était idéal pour montrer celles-ci. Nous pouvions voir ainsi que le fort avait souffert ces dernières années. Les douves et le pont-levis sont encore en place, mais pas la porte fermant la muraille elle-même, représentée par une croix rouge. La tour extérieure est en ruine, ainsi qu'une des deux tours d'archer à moitié effondrée sur les dispositifs anti-aériens devenus inutilisables, adieux canons et scorpions fixes en haut des tours. Les ennemis seront à l'arc ou l'arbalète.

L'intérieur du fort n'est pas en reste avec plusieurs bâtiments détruits et une citadelle amochée, mais utilisable. Apparemment, ceux qui ont repris les lieux ont commencé à déblayer le rempart et la forteresse, et ces parties habitée sont entourées en rouge par le Rôdeur. Du côté du mausolée détruit, le chemin est grossièrement bouché par les débits et cette ligne de remparts de fortune dans le Fort est représentée en rouge sur le plan. Ce schéma serait donc l'idéal pour montrer et étudier l'assaut de front.

Le dernier schéma, finissant en calque, indiquait ou allait déboucher le fameux chemin de chèvre. Montrant tout son chemin à travers la montagne et finissant en souterrain, le chemin de chèvre finissait sa course sur la partie calque pile sous le mausolée, du mauvais coté du rempart de fortune à l'intérieur du fort, indiquant qu'il allait falloir le forcer ou le détruire pour prendre d'assaut à revers les troupes de bandits dans la forteresse.

Le Rôdeur ayant fini ses schémas, il prit quelques pièces de différentes tailles et couleurs, des jetons, bref un peu de tout ce qu'il pouvait avoir sous la main et pouvant représenter les différentes troupes et les différencier facilement. Allant sur la grande carte globale, Arkos commença à mettre un jeton rouge sur le duché de Fortuna et un jeton violet sur les troupes du duché de Sarrasi. Un jeton violet était placé proche de Fort-Bastel, représentant les troupes du Stolenmark et les alliés recrutés pour l'occasion. S'aidant des ficelles qu'il peut trouver, le Rôdeur montre le chemin à suivre pour les troupes des deux duchés et le point de rencontre qui se trouve au niveau du point violet.

Arkos : C'est là que nous nous rencontrerons et nous équiperons pour l'assaut de la forteresse. C'est là qu'il faudra mettre les armures lourdes et se diviser en deux groupes distincts. Nous sommes suffisamment loin du fort pour ne pas nous faire repérer. Les troupes du duché de Fortuna et de votre duché iront à l'Ouest pour prendre d'assaut de front la forteresse sous le commandement de Shiroi, le haut-juge Anton, le Duc Fédérica de Fortuna et pour finir Achroma. Le diplomate Hansing sera également de la partie en support Aérien, idéal pour aider et guider vos troupes volantes et celles des Fortuna s'ils en ont. Vous devriez être environ quatre-vingts contre quarante à cinquante bandits à déloger.

Spoiler:
 

Le rôdeur se dirigeait du coup vers son premier Schéma montrant le fort sans les détails avec sa route principale et le petit chemin de chèvre, montrant du doigt le chemin qu'ils allaient avoir à faire avec le gros des troupes. Arkos reprit de plus belle son explication stratégique.

Arkos : Par chance la tour de guet extérieure est détruite, n'offrant pas de visibilité sur le flanc d'où vous allez arriver. Vous pourrez ainsi attaquer le fort par surprise de son coté aveugle. De mon côté, je vais suivre le chemin de chèvre avec un petit contingent des unités les plus discrètes que je puisse trouver. Le but étant de prendre leur commandement à revers, par surprise. Nous ne ferons sauter le rempart interne qu'une fois que l'assaut sur la forteresse sera lancée.

Notre stratège militaire se dirigeait maintenant vers le plan détaillé du fort, avec la sortie du chemin de chèvre en son sein avant de continuer son exposé sur sa stratégie pour reprendre le fort, montrant chaque point sensible du côté du front principal au fur et à mesure de son explication.

Arkos : Le premier point difficile sera d'empêcher le pont-levis de remonter et la herse de descendre. Nous pouvons bloquer son mécanisme, détruire les chaînes ou pousser un poids très lourd à son extrémité, voir les trois. Ça va prendre du temps et c'est pour cela qu'il faut que les premières lignes soient lourdement blindées. Elles vont essuyer les premiers assauts depuis les remparts et cet endroit est un véritable goulot d'étranglement ou nos troupes seront des cibles faciles. C'est à ce moment la, une fois que les troupes au sol auront attirer l'attention que les troupes aériennes pourront venir détruire les troupes ennemies sur les remparts par surprise, par-derrière. Le fort n'ayant plus de systèmes anti-aériens, ils ne devraient pas trop faire long feu de cette manière. Ensuite, nous allons investir la cours interne, normalement il n'y a plus de scorpions dans celle-ci, mais je m'en méfie tout de même. Passer ce goulot d'étranglement sera le plus risqué et il faudra être rapide, mais une fois dans la cours, nous serons à notre avantage pour combattre le gros des troupes.

Arkos reprit son souffle et se plaça de l'autre coté du schéma, du côté du chemin de chèvre et de sa sortie débouchant de l'autre coté du rempart. Reprenant, il exposait ce qu'il allait faire pendant l'assaut de front.

Arkos : Le groupe d'infiltration que je dirigerais passera par ici et prendra le commandement ennemi à revers. Malheureusement, le rempart de fortune au milieu va nous bloquer et nous allons devoir attendre que l'assaut de front soit suffisamment entamée pour faire sauter ce rempart. Je pense faire cela pendant l'attaque aérienne du fort. Nous allons donc les prendre par surprise, à revers pendant qu'ils s'organisent pour faire front à l'attaque de l'autre coté. Nous pourrons ainsi supprimer les donneurs d'ordre et mettre fin à l'assaut rapidement. Il ne nous restera plus qu'a vider la citadelle de son contenu ensemble ensuite. L'objectif étant d'avoir le moins de pertes possibles avec une ambition utopique de zéro perte qui n'est pas si impossible.

Arkos attendait le retour de la duchesse et de Shiroï sur sa stratégie. On pouvait voir que le Rôdeur s'était appliqué dans quelque chose dans laquelle il excellait : la stratégie militaire. Sous ses airs d'innocent trop curieux, il ne faut pas oublier qu'Arkos reste malgré tout une personne bien plus doué que la moyenne en ce qui concerne l'intelligence et sa perception est tout simplement hors normes, lui permettant de revoir ses plans à la volée si besoin en fonction de l'évolution du champ de bataille.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Jeu 20 Sep - 11:50

La belle et le clochard
OSAMI & ARKOS & SHIROI

Chacun d’entre nous entrait dans la salle, je fermais ainsi la marche et la porte. Les gardes avaient pris une certaine habitude à me confier la protection de la duchesse lorsque je me rendais compte qu’aucun d’antre eu n’était venus dans la salle privative offerte par la duchesse. Ce n’était donc pas la une impression, mais belle et bien la réalité. Je m’installais contre un meuble d’où je pouvais voir le grand plan des duchés observant alors le doigt de mon amie se poser sur la carte et invitant alors les invités à développer leurs idées et fournir de plus amples informations sur les lieux.

Le rôdeur s'emparait d’un nécessaire à dessins puis se mit à l’œuvre afin de concocter plusieurs plans du fort qui était visé par Osami et sur lequel nous allions devoir porter attaque. Celui-ci décrivait avec précision plus ou moins proche de les lieux qui allaient devoir être assailli avec une attention particulière. Plaçant alors mes marqueurs afin de représenter chacune des partis de notre future équipé, Arkos pris le temps de nous réaliser un ouvrage de qualité.

J’écoutais avec attention les dire de notre rôdeur en chef qui développait alors la situation. Pointant un endroit sur la carte, il expliquait alors qui serait présent. Le duché de Fortuna et celui de Sarrasi pour prendre l’ouest. Les commandements de face seront constitués du duc de Fortuna lui-même qui visiblement avait pris part à la bataille bien plus que Osami. Le haut-Juge Akkatonien, Anton, que je connaissais aussi de nom, serait donc sur le l’assaut frontal du fort ainsi que Achroma, un nom qui pour le coup ne me parlait pas tant que cela. Hansing un diplomate visiblement Ikhyldien lui aussi, que je ne connaissais pas non plus mènerais une attaque aérienne.

J’était tout de même surpris de voir le nombre de personne qui s'était dépêché pour aider Arkos et son groupe de mercenaire. Il poursuivait parlant alors de la seconde partie de son plan avec brièveté expliquant alors le deuxième assaut d’un groupe discret dont il ferait partie. Une question me vint alors à l’esprit et je me permets donc de la poser à la fin de sa phrase.

“Tu entres seul avec quelques hommes ou tu as des personne de confiance pour t’accompagner à l’intérieur ? Les groupes me semblent déséquilibrés et il y a de nombreuses grandes têtes pour atteindre l’entré du fort, mais beaucoup moins pour les prendre à révère de ce que tu insinues.”

Arkos poursuivait alors la description plus précise de son plan qui me paraissait être des plus intéressants. Je n’avais clairement pas des facultés de stratège ou du moins, je n’avais jamais vraiment eu besoin de les développer étant souvent seul et lors d’attaque de groupe, il y avait toujours quelqu’un de plus approprié pour le faire. Dans le cas présent, il s'agissait bien de Arkos. Osami, quant à elle, aurait certainement de grand avis sur la question, fin stratège qu’elle était aussi. Un tel plan me permettrait de suivre les instructions sans doute d’un problème dans la réalisation. Cependant, je soutiens l’idée déjà énoncé que j’aurais certainement plus d'intérêt d’agir en amont avec Arkos que de me retrouver de front avec les troupes déjà présentes.



_________________

Informations:
 

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344
Date d'inscription : 23/06/2018
Localisation : Sur les routes en quête d'aventure
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Ven 21 Sep - 23:53
Osami regarda les croquis et sembla comprendre la chose, il y avait un dessin du fort à l'époque où celui-ci se portait bien et aurait pu tenir tête à une armée plus grosse que celle des défenseurs honorablement, admirable en somme pour un fort de mercenaire sans doute et un autre pour les temps actuels où il était bien plus délabré. On était loin évidemment des grandes forteresses des nations, de la puissance défensive des capitales ou grandes cités, mais bon en même temps on ne parlait pas de la même échelle. Si elle était encore générale elle n'aurait guère cracher dessus par exemple, même si aujourd'hui elle n'échangerait pas spécialement la cité état de Sarrasi pour ceci. Sans pour autant dédaigner la possibilité d'avoir un fort comme celui-ci si elle l'avait eut dans son domaine, ça aurait été un ajout défensif agréable aux autres présents dans le duché frontalier avec teïder, ainsi qu'aux forteresses naines indépendantes après tout.

Évidemment la solution simple pour prendre une place forte aussi endommagée aurait été de faire venir de l'artillerie… Mais ce n'était point désirable de tout démolir, n'est-ce pas ? Car même si l'artillerie duchéenne n'était pas aussi comment dire… Une machine de mort que celle Akkatonienne, il est vrai que ça avait de quoi coûter cher en réparations. De toute manière ce n'est pas comme si Sarassi était spécialisé là-dedans, alors oublions pensa t-elle. Par contre elle écouta attentivement la stratégie présentée par l'Eïlynsterien et dû avouer que certains points la turlupinait… Et ? Le duc de Fortuna commandait lui-même ses troupes ? Fichtre, elle n'avait pas entendu dire que c'était vraiment un grand guerrier, même s'il était sans doute un stratège doué. Néanmoins, cela se voyait qu'il n'avait pas de problème direct avec les Teïderiens lui pour se permettre cela à l'heure actuelle… Tant mieux pour lui, pour sa part malheureusement elle ne pouvait pas abandonner son duché aussi aisément.

« L'attaque se fera de nuit je suppose ? Cela gênera leurs archers après tout de devoir se battre à une heure aussi tardive, cela sans oublier le fait que nous pourrions les prendre par surprise à l'heure où ils sont fatigués et où ils devront se réveiller et équiper en urgence en attaquant ainsi. Cela aidera de plus à la discrétion. » Elle continua à réfléchir un instant, puis ajouta.

« Si vous attaquez de nuit, vous pourriez aussi profiter de la diversion donnée par l'assaut pour tenter de déposer quelques soldats par la voie des airs dans la château ou pour user d'équipements comme des grappins, nul besoin d'attendre dans un tel cas. Et sinon Shiroi, je ne pense pas que ce déséquilibre est forcément grave, disons qu'en général plus l'on es nombreux à s'infiltrer quelque part, moins l'on est discret. Le mieux pour être discret étant évidemment d'y aller seul, mais dans cas il est difficile d'être assez dangereux en peu de temps pour que ça suffise. » Elle conclut alors avec calme et concentration.

« Quoiqu'il en soit, avez vous des mages dans l'équipe d'infiltration qui seront capables de détecter ou neutraliser d'éventuels pièges magiques ? »
Après tout ce n'était pas forcément des choses évidentes à gérer quand l'on était pas mage et ça pouvait en plus ruiner une opération. Elle estimait donc que la question pouvait se poser, à voir donc ce qu'ils pensaient de ces premières propositions.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Sam 22 Sep - 15:58




La Belle et le clochard.


Feat Osami & Shiroï



La duchesse fut la première à prendre la parole suite aux expositions stratégiques du Rôdeur. Posant des questions sur le déroulement de l'opération pour reprendre Fort-Bastel. Chose à laquelle le Rôdeur allait essayer de répondre le plus précisément possible pour que la duchesse sache à quoi s'en tenir. Cela dit elle avait également des idées concernant l'assaut qu'elle avait suggérer et dont il faudrait sans doute discuter.

Arkos : Bien sûr que l'assaut sera de nuit. Et torche éteinte également, cela va de soi. Par contre pour ce qui est de déposer des troupes dans la citadelle, cela serait surtout un risque inutile pour qui les transporte puisqu'ils devront survoler le champ de bataille pour les déposer. S'ils les déposent avant l'assaut, c'est aussi le meilleur moyen de se faire repérer. De plus, on ne sait pas s'ils n'ont pas d'artillerie légère dans la cours du Fort. C'est trop dangereux pour l'avantage que ça apporterait.

Montrant de nouveau le plan du Fort , Arkos pointe le doigt et les regards vers deux éléments importants de sa configuration avant de reprendre son discours. Le premier étant les montagnes et le second les douves.

Arkos : N'oubliez pas que Fort-Bastel est dans les montagnes sur deux flans et qu'elles sont trop hautes pour être survolées sans avoir le temps de se faire largement repérer. Nous faisons l'assaut sur les deux autres fronts donc la discrétion des troupes ailées ne pourra se faire que pendant la bataille et sur une courte portée pour ne pas les mettre en danger.

Le souci des troupes aériennes qui se heurtent à la montagne expliquée, il fallait maintenant parler de l'idée des grappins et autres équipements similaires. Il semblerait en effet qu'un petit point ait été occulté.

Arkos : Il y a des douves autour du Fort, d'où le pont-levis. Nous pourrions mettre une espèce de radeau sur ceux-ci pour qu'ils puissent lancer les grappins et escalader les murs, mais pendant qu'ils mettront ceci en place, ils seront a découvert et risquent de se faire flécher à vue. Les pertes seront lourdes et c'est ce qu'on cherche à éviter. Qu'ils restent à l'abri derrière leurs boucliers pendant qu'ils enfoncent la porte du pont-levis et que les troupes aériennes, ainsi que les troupes armée que les troupes aériennes transporteront, vident les remparts pour éviter qu'ils ne se fassent attaquer. Nous avons un mage du vent qui va grandement aider sur ce point.

Ces deux points expliqués, voici que le renard s'enquière sur les membres prenant le fort à revers en infiltration, proposant son concours pour cette tache. Il est vrai que, pour le moment, il est seul avec Earwen à entreprendre cette tache, mais Arkos comptait recruter quelques mercenaires qualifiés pour cette tache, a moins qu'Osami ou Fédérica n'ai dans leurs rangs des personnes faisant l'affaire sur des fonctions bien précises. Cependant, Osami vint à lui répondre avant que le Rôdeur ne le fasse. Il semblerait qu'elle ne soit pas pour le fait qu'il fasse partie de l'équipe d'infiltration. Cependant, Arkos répondit à l'opposé d'Osami sur ce plan, préférant laisser les troupes a ceux qui savent et la furtivité aux experts dans ce domaine plutôt que de céder au code politique de qui doit faire quoi, car il appartient à telle ou telle faction. Après tout cette opération est essentielle pour reprendre le fort et limiter au maximum les pertes chez ceux faisant partie des troupes d'assaut.

Arkos : Pour ma part, Shiroi, je pense qu'il y a assez de maîtres de guerre sachant diriger des troupes sur le coté assaut pour que tu puisses te permettre de venir en infiltration avec nous. Tu es nettement plus compétent dans ce domaine que dans celui de la stratégie militaire. Nous serons donc toi, moi et Earwen. Je vais essayer de recruter quelques personnes qualifiées pour cette mission, que l'on soit environ cinq en infiltration.

Il fallait répondre à la question du mage désormais. Arkos allait devoir recruter, c'est évident, mais pas seulement un mage, à moins qu'Osami veuille lui prêter ce dont il a besoin. Arkos finit par répondre simplement, concernant ce sujet.

Arkos : Et bien, non je n'ai pas encore trouvé de mages pouvant remplir cette fonction. Mais je compte bien recruter un ou deux mercenaires pour cette mission, à moins que vous puissiez m'en prêter un qui ai l'instinct de survie et la discrétion nécessaire pour accomplir cette tâche sans se faire repérer. Il me faut encore un mage et un Artificier pour l'équipe d'infiltration. Je vais avoir besoin de quelqu'un sachant manier les explosifs pour faire sauter la barricade de fortune se tenant dans le fort après-tout.

La stratégie militaire est un art bien subtil qui demande des années de pratique et il est rare que deux stratèges tombent en accord du premier coup. Cependant, celle-ci avançait bien vers le plan le plus parfait qu'il soit même si le plan absolument parfait n'existe pas.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Ven 28 Sep - 10:27

La belle et le clochard
OSAMI & ARKOS & SHIROI

Les deux fin stratège établissais alors un plan qui en plaine élaboration développais un potentiel sans faille. En effet, je n’avais clairement pas la capacité d’obtenir seul un tel plan d’attaque, mais visiblement le fait d’être deux stratèges leur permettait à eu aussi d’évoluer leurs techniques personnelles afin d’obtenir une manœuvre la plus fiable possible et qui laissera le moins de compagnon sur le terrain de l’échec. En cela, je faisais preuve d’écoute et de patiente et surtout, même si j’avais émis un avis, je prendrais au sérieux les missions confier peut importe si cela devait s’en tenir au plan initial d’ Arkos, ce qui avait l’aire de bien plus convenir à la duchesse.

Un simple bras droit, sous ordre direct de la renarde n’aurais certainement pas oser discuter plus la demande de la duchesse qui contestait mon avis de vouloir intégrer le groupe d’infiltration. Mais nous n’étions plus à ce stade et nous ne l’avions même jamais été et donné mon avis ne posais pas le moindre problème vis-à-vis de Osami avec qui la relation amicale s’avérait bien plus importante. De plus Arkos avait donné lui aussi sont point de vue et deux hommes de terrain et de confiance pour établir la mission d’infiltration qui apportait un grand point fort à la stratégie paraissait bien plus lui plaire que d'être seul avec des hommes , certes peut être qualifié particulièrement pour ce genre de mission, mais qui en soit n’était pas connue personnellement par le rôdeur.

Celui-ci évoquait par ailleurs le fait qu’il soit accompagner par une certaine Earwen, certainement une elfe en qui il avait toute confiance et surtout connaissance pour pouvoir la nommer directement par son prénom.

“Cinq ce n’est pas suffisant pour que l’on nous repère, mais suffisant pour faire suffisamment de grabuge à l'intérieur pour prendre un certain avantage. Qu’en pense tu Osami ?”

Nous allions donc être accompagner par des mage et un artificier car le but principal étant de percer les ligne interne du fort à revers afin de les déstabiliser et pouvoir les abbatres sur plusieurs front en même temps pour diviser leurs troupes. Ils nous fallait avoir une forte puissance de frappe, mais aussi des personne agile et forte pour pouvoir mener le combats une fois à l’intérieur. J’approchais alors de la carte et montrais le tronçon par lequel nous allions nous infiltrer et la zone que nous allions devoir couvrir et évoluer.

“Il faut pouvoir intervenir dans toute cette zone pour couvrir l’artificier et éviter autant que possible que les personnes que l’on va croiser ne puisse envoyer un signe de cette zone. Tu as pu évaluer combien de personne font des rondes par ici ou pas encore ? Ça serait un grand plus.”

En effet plus nous avions d’information et plus la facilité d’acces à la baricade interne allais nous etre facilité. Ce que je trouvais étrange, c’est qu’il n’y est pas plus de personne que ca qui garde la faille par laquelle nous allions nous introduire et cela rendais certes le plan facile, mais j’avais tendance à penser trop facile. Chacun sait que c’est toujours dans ses moments-là que le pire peut arriver.



_________________

Informations:
 

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 344
Date d'inscription : 23/06/2018
Localisation : Sur les routes en quête d'aventure
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami] Ven 5 Oct - 23:07
Vraiment ? Pensa t-elle un peu étonnée en entendant le mercenaire expliquer certains détails. Il était vraiment persuadé qu'il était peu avisé de faire cela avec des cavaliers volants ? Elle croyait plutôt comprendre qu'il n'avait jamais eu sous la main des troupes comme celles de Sarassi au contraire habituées à cela. Mais, est-ce qu'elle allait faire comme si elle s'en fichait et le laisser un peu mijoter dans l'avis qu'il s'était fait du coup ? Hum, non, elle préférait tout de même parler au mieux au nom de ses soldats. C'était sa responsabilité après tout de leur faire honneur.

« Les troupes de Sarassi sont plus qu'habituées à combattre en environnement montagneux croyez-moi, de plus, de ce que je vois ça ne diffère pas spécialement de certains théâtres d'opérations que j'ai moi-même gérée à plus grosses échelles et je peux vous dire que les résultats étaient bien présents. Après, à vous d'estimer si mes troupes en seront capables ou non, mais je pense que l'avis d'une montagnarde à ce sujet est assez valable pour amener à y réfléchir. Surtout que je pense que ce qui paraît être un problème rendant la chose peu astucieuse est gérable avec un peu d'astuce ou de magie. » Il existait beaucoup de moyens en effet pour faire en sorte de transporter des troupes par la voie des airs plus discrètement que ce soit par astuce ou magie. Mais bon, elle avait juste donnée son avis, même si on apprenait pas après tout à une duchesse gérant un domaine montagneux et ayant menée pendant 10 ans des guerres dans ce dit domaine pour pacifier son duché à se battre dans un tel environnement, mais bon, cela elle n'avait pas besoin de le préciser.

« Le problème étant que si toutes les troupes adoptent votre approche, face à ces bandits dans l'hypothèse où ces derniers auraient des mages ou bien une surprise désagréable à vous réserver comme des explosifs, les pertes seront inévitables lors de l'assaut, même avec des boucliers et du blindage. Les deux approches misent donc sur un pari, je proposai surtout la mienne pour profiter d'une distraction pour faciliter l'avancée du détachement principal dans l'optique ou les bandits seraient peut-être mieux armés que ce qui est prévu, ils ont peut-être trouver des armes après tout dans l'arsenal du fort. Après, cela peut être contré avec les bon préparatifs de notre côté. » Avança t-elle sinon pensif, confirmant un fait assez indéniable il est vrai, cela et puis leur approche semblait très prudente, mais la prudence n'était pas toujours le meilleur moyen d'éviter des morts, un peu d'audace aussi pouvait aider.

Quant au fait que Shiroi serait dans l'équipe d'infiltration. Osami y répondit pensive. « Soit, je pensai que ce serait une bonne occasion pour toi pour t'essayer à la stratégie militaire sur le terrain, mais si tu préfères l'autre approche, je ne vois pas de raison de le refuser spécialement, tu auras d'autres occasions après tout. » De toute manière ça ne manquerait pas à l'avenir. Quoiqu'il en soit elle ne manqua pas sinon d'ajouter concernant l'artificier et le mage.

« Hum, j'en ai sans doute, mais le problème c'est qu'ils sont tous assez occupés. Voyez vous je suis pleinement maîtresse de ce duché depuis seulement peu de temps en plus de devoir m'inquiéter des Teïderiens à l'avenir, mes soldats travaillent donc en flux tendu ces derniers temps. Sauf si vous avez quelques mois de délai à m'offrir éventuellement. » En somme c'était déjà un certain effort pour elle de fournir des troupes, sans parler du fait que contrairement au duc de Fortuna elle ne pouvait pas se permettre d'aller en personne là-bas, disons qu'elle n'avait pas une situation aussi calme à gérer que lui après tout.

« Quoiqu'il en soit, envisagez l'option du repli concernant l'infiltration si cela tourne mal, il faut prévoir après tout le pire. D'ailleurs en parlant de cela étant donné qu'il est important en effet d'espérer le meilleur, mais de se préparer au pire. » Elle se pencha sur le plan et ajouta.

« Au fait quand j'y pense, n'avez vous pas un peu peur que l'intervention d'un général Akkatonien, même à titre privé fasse un peu jaser ? Je ne dis pas spécialement cela pour vous le reprocher, de toute manière ça ne me concerne pas directement, mais disons qu'Anton Ludwig est un commandant de légion, il commande plusieurs dizaines des milliers de soldats, de quoi surclasser sans doute même les plus grandes compagnies de mercenaires duchéennes. » Disons que les 200 000 soldats des troupes Akkatoniennes situées dans leur province étant censées êtres capables de tenir tête à celles de chacune des autres nations sans distinction. On pouvait donc dire qu'un haut juge qui commandait plusieurs dizaines de milliers d'homme avait de quoi faire s'inquiéter en effet. C'était un très gros poisson en somme, les seuls plus gros au niveau militaire était soit l'empereur d'Akkaton ou un seigneur juge qui lui avait assez de troupes à disposition pour tenter d'envahir militairement Eïlynster ou Teïder. C'est dire...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Belle et le clochard [PV Osami]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La Belle et le clochard [PV Osami]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages-
Sauter vers: