Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes
MessageSujet: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Sam 4 Aoû - 20:33
Ouest des Duchés du Sud – milieu Aprilis de l'an 2000 de l'Âge d'Acier.

C'était après qu'il ait rencontré le dirigeant qu'il était venu voir dans les Duchés, mais avant qu'il ne rencontre le rôdeur si curieux et la gracieuse dryade qui lui servait d'épouse. Il avait quitté le lieu de sa rencontre diplomatique depuis peu de temps, et volait tranquillement en direction de la Cité d'Airain, qu'il avait largement le temps de rejoindre de la vitesse de ses puissantes ailes d'Azurien, surtout qu'il était plutôt endurant, dans son genre. Il avait déjà fait toutes sortes de rencontre durant ce voyage, mais ne se doutait pas que les plus étranges étaient peut-être encore à venir...

Quoiqu'il en soit, sa journée était jusqu'ici plutôt tranquille, et les vents plutôt favorables au vol. Il fallait bien dire que si cela avait été une région fondamentalement défavorable, ce n'aurait certainement pas été le lieu de prédilection des Azuriens, ni non plus leur lieu de naissance, probablement. Il avait fait halte pour midi dans une petite auberge, sans histoire cette fois-ci contrairement à celle qu'il avait croisé sur sa route avant sa visite diplomatique, et était reparti depuis peu, profitant simplement du voyage, les sens et la curiosité toujours en éveils.

Alors qu'il observait les vastes paysages des Duchés, son regard perçant fut capté non loin de là par la présence d'une marchande azurienne. Ce n'était bien évidemment pas la première fois qu'il croisait quelqu'un de sa race, cela aurait été difficile, mais la première fois qu'il croisait une marchande ailée en pleine campagne. Un peu curieux, et largement dans les temps pour son voyage, il décida de se porter jusqu'à son niveau. Qui sait, peut-être aurait-elle des articles intéressants, ou vendrait-elle des collations agréables pour la suite de son voyage... ou peut-être simplement aurait-elle une conversation intéressante.

Sans être discret, le bruit de son vol donc bien audible pour ne pas risquer de l'effrayer, il la rejoignit ainsi assez rapidement en quelques coups d'ailes, souriant comme pouvaient sourire les Azuriens, et l'air assez ouvert.

« Bien le bonjour, gente damoiselle. C'est un plaisir que de croiser une marchande en pleine campagne, aussi loin de la ville... que vendez-vous donc, ne tarda-t-il pas à demander, curieux comme il pouvait souvent l'être.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Lun 13 Aoû - 11:20
Il y avait bien longtemps que I'sslan n'avait pas pris la forme d'un Azurien. Très longtemps au point de se sentir un peu maladroite quand elle prit cette forme d'être à plumes. C'était un peu bizarre de sentir que ses bras et ses ailes étaient couverts de plumes, alors que d'ordinaire, c'était de la peau ou encore des écailles. Sentit quelque chose vous envelopper et qui est doux et léger était un peu déconcertant, mais heureusement, elle sut vite retrouver les sensations et endosser un rôle qu'elle n'avait plus utilisé depuis bien longtemps : celui d'une marchande azurienne. Enfin marchande…. elle ne pouvait pas vraiment se qualifier de marchande vu que son personnage récoltait les herbes et les vendait. Mais pour ses possibles clients et personnes qu'elle aurait à croiser, c'était l'idéal. Puis, elle entreprit de se mettre en quête de ses produits, tout en gardant sa nouvelle forme. Après tout, elle devait passer pour une Azurienne, le temps de s'occuper de ce qu'elle avait à faire.

Donc, c'était bien une petite marchande que le nouveau venu put apercevoir de loin, qui farfouillant dans quelques petites sacoches disposées correctement sur le sol. Elle paraissait affairée et quand il se posa, elle était loin en effet d'être prise au dépourvu. Elle l'avait entendu venir de loin et intérieurement, était ravie de voir un véritable Azurien se pointer. Qui sait ce qu'elle pourrait apprendre, car c'était une espèce qu'elle côtoyait peu d'ordinaire. Quand l'inconnu s'approcha vers elle, lui adressant les salutations d'usage, elle lui "sourit" en retour et répondit sur un ton des plus décontractée.

''Bien le bonjour Gente damoiseau. Je ne m'attendais pas à croiser un visiteur dans ces parages là et encore moins qui serait d'office intéressé par ce que je vends. Je vends des herbes, quelques potions de bases, des lotions… Je n'ai plus grand chose en stock et c'est donc pour cela que je suis par ici, pour renouveler ma marchandise et de quoi faire mes préparations. Mais si vous le désirez, j'ai encore à vendre, de la menthe poivrée, de la lavande officinale ; très pratique pour faire voir les mouches et certains parasites qui grattent sous les plumes, ou encore pour traiter les rougeurs et petites piqûres. De la citronnelle aussi, autant pour l'haleine que pour faire fuir les moustiques. Peut être que votre douce appréciera une saveur citronnée durant vos conversation….''

Elle ne s'empêcher d'avoir un regard éclatant de malice. Il comprendrait rapidement l'allusion, comme il était Azurien.

''Après, j'ai une sorte de breuvage à base de plante, que j'avais un peu oublié au fond de mon sac… je redoute qu'il soit devenu un peu fort d'alcool, mais si vous avez soif, je peux vous le faire goûter. Et cela, gratuitement. Et qu'est ce qu'un client comme vous fait dans les parages ? ''

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Non concernée
Rang social: Noblesse d'une communauté
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 145
Date d'inscription : 05/01/2018
Localisation : Désert Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Jeu 16 Aoû - 0:21
Comme il s'y attendait, la marchande ne fut guère surprise par son arrivée, et se révéla rapidement avoir l'âme tout à fait commerciale. Avec un bagou digne d'un vendeur de vaisseau enchanté, elle entrepris de lui répondre par le menu, tout en profitant visiblement de l'occasion pour placer ses différents produits au passage avec un certain talent, il fallait l'avouer. Cela fit légèrement sourire le diplomate, qui l'écouta avec attention jusqu'au bout, notant au passage qu'il pourrait être intéressant de lui prendre une chose ou l'autre.

Finalement, la plaisante damoiselle, qui était également assez jolie, il fallait l'avouer, fini par une proposition quelque peu surprenante, ainsi qu'en lui renvoyant la question... en profitant de l'occasion pour le proclamer déjà comme un client avant qu'il n'ait rien répondu, ce qui le fit sourire encore une fois et le laissa donc de bonne humeur pour répondre.

« Hé bien on peut dire que votre présentation donne envie d'en devenir un, de client. Je n'ai pour ma part rien de si brillant à vous répondre, je le crains. Je ne suis qu'un diplomate de passage. Je viens d'Ikhyld, que j'ai l'honneur de représenter, et après une rencontre diplomatique dans vos Duchés je me dirige vers Akkaton pour y rencontrer leur dirigeant. J'étais simplement de passage, et vous voir seule ici m'a un peu intrigué, raison pour laquelle je suis descendu voir ce qu'il en était. »

Hansing n'avait peut-être pas le même bagou, mais il s'exprimait avec un calme et une politesse qui semblaient lui être caractéristiques. Sans doute ses mœurs différaient-elles légèrement des Azuriens Duchéens, mais il n'était pas si fondamentalement différent, pourtant.

« Pour ce qui est de la clientèle, donc, je vous prendrais peut-être bien un peu de lavande... on ne sait jamais sur quoi on peut tomber en voyage et je me vois mal me présenter devant un empereur, même étranger, avec les plumes qui grattent. »

Il eut un léger rire à cette idée, s'imaginant devant l'empereur akkatonien – qu'il pensait encore, à ce stade, bien plus formel qu'il ne le serait en réalité – en tentant de se gratter discrètement les plumes... assurément une honte qu'il préférait éviter, et mieux valait prévenir que guérir.

« Mais ceci dit je m'étonne, proposez-vous des dégustations gratuites à tous vos clients ? Cela a de quoi étonner, même si je ne serai pas contre l'idée de goûter à ce mystérieux breuvage, ne fut-ce que par amour de la curiosité ! »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Jeu 16 Aoû - 20:48
En même temps, quand on demandait ce qu'une marchande avait à vendre, on ne devait pas s'étonner à ce que la dite marchande réagisse en... marchande, devant un potentiel client. Même en se trouvant au milieu de nulle part, un bon commerçant se devait de profiter de la moindre occasion pour faire des affaires, même si cela ne rapporterait que quelques pièces. Chose certaine était que la dragonne devenue Azurienne était ravie : sa couverture fonctionnait à merveille. Elle n'avait pas tant perdue la main que cela après tout.

Elle ne manqua pas alors de lâcher un léger rire timide, à défaut de pas pouvoir rougir comme le faisaient si bien les humains.

''Oh, vous êtes trop modeste. Vous dites ne pas avoir d'éloquence pour répondre à mes simples présentations de produits et pourtant, vous vous dites diplomate. Je vous crois, car il faut savoir placer la franchise dans les discours. Mais c'est presque de la flatterie que vous tenez de faire à mon égard. ''

Elle avait incliné légèrement la tête, faisant une mimique de clin d'oeil

''Ah moins que ce soit pour chercher déjà à négocier alors que je n'ai pas encore annoncer la couleur des prix. Allons, je plaisante. Ainsi donc, vous vous envolez vers Akkaton, voir l'Empereur en personne. La mission doit être d'importance. Enfin... il faut bien entretenir les liens entre les espèces, surtout avec les humains. Quand à moi, c'est gentil de vous être inquiété pour ma personne. Il est vrai que d'être seule peut apporter pas mal d'interrogation. Mais comme vous le voyez, je me porte à merveille et au pire, je sais me défendre ''

Elle ne manqua pas par la suite de sourire quand son ''client'' se tâta à lui demander de la lavande. Elle en profita en même temps pour sortir, en plus de sa fiole d'huile de lavande, une bouteille en bois d'olivier, avec un solide bouchon.

''Ce serait un peu déconcertant de vous voir vous gratter devant leur souverain en effet. Tenez, prenez cette fiole. Quand à la dégustation, non, j'avoue. Je le fais pour les clients que je sens intéressants et gentils. ''

Elle lui tendit par la suite la bouteille de bois. On sentait fortement l'alcool de plante.

''Goûtez et vous m'en direz des nouvelles. C'est bon par là où ça passe.

[HRP : c'est l'équivalent de la chartreuse :p)
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Non concernée
Rang social: Noblesse d'une communauté
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 145
Date d'inscription : 05/01/2018
Localisation : Désert Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Lun 20 Aoû - 14:29
Visiblement, le courant passait plutôt bien entre les deux Azuriens, mais il fallait dire que cela n'avait rien d'étonnant en soit : entre un diplomate, habitué forcément à la diplomatie et donc aux bonnes relations, et une marchande, forcément menée elle aussi à se montrer sympathique pour espérer vendre ses produits, il aurait été bien étrange que les choses commencent mal... restait à voir si la discussion pourrait aller plus loin dans la sympathie qu'un simple premier contact amical, ce qui pour le coup irait au-delà de la simple bonne combinaisons d'habitudes professionnelles de sympathie.

Quoiqu'il en soit, la marchande ne tarda pas à répondre au diplomate, rivalisant encore une fois aisément d'éloquence avec lui. Elle lui tendit ensuite l'article qu'il demandait, en convenant qu'il serait assez déconcertant de le voir se gratter en réception officielle, ce qui le fit légèrement rire, puis lui tendit la fameuse boisson proposée plus tôt, non sans glisser une réponse plutôt laudative à propos du magicien, d'ailleurs.

« Hé bien ma foi je vous remercie du compliment, je ferai de mon mieux pour être à la hauteur en terme d'intéressement... pour la gentillesse, je peux déjà vous la confirmer, bien entendu. Il est d'ailleurs bien difficile de ne pas être aimable devant un si bon accueil. »

Il prit la bouteille qu'on lui tendait, l'ouvrit et en but donc une gorgée généreuse, sans non plus vider la moitié de la bouteille. Il eut un léger hoquet de surprise en ouvrant grands les yeux quand l'alcool passa dans son gosier, car le moins qu'on puisse dire c'est qu'il tirait sec ! Cela rappelait au jeune homme une soirée fortement alcoolisé avec un groupe d'orcs, quelques temps plus tôt... heureusement contrairement à cette fois-là, il comptait bien se contenter d'une gorgée, et reboucha la bouteille en secouant légèrement la tête pour s'éclaircir les idées.

« Oulà... on peut dire que... que c'est bon en effet, mais c'est bel et bien plutôt fort, on dirait qu'il a fermenté un bon moment. En tous cas à mon avis vous pouvez vous en servir pour redonner un coup de fouet à d'éventuels patients. »

Avec un petit rire, il lui rendit la bouteille, peut-être légèrement grisé par l'alcool tout de même en dépit de son unique gorgée. Il n'y prit toutefois pas garde, étant de toute façon d'un naturel assez joyeux et optimiste, même sobre.

« Merci pour cette dégustation ! Mais dites-moi, que vous dois-je pour la lavande, qui devra m'éviter de me gratter devant l'empereur d'Akkaton ? Je suppose que vous ne pouvez pas laisser tous vos produits gratuitement, après tout ! »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Mar 21 Aoû - 8:36
L'Azurienne transformée ne put s'empêcher de mettre encore une nouvelle fois la tête de côté, comme pour remplacer un rougissement. Elle rajouta à cet effet un petit geste de sa main.

''Flatteur... Heureusement que je ne suis pas une humaine, j'aurai eu des joues de peau toutes écarlates. A force, je vais tomber en pâmoison. ''

Elle eut un petit rire enjoué. Elle l'aimait bien cet Azurien finalement. En même temps, cette espèce avait toujours une façon bien à elle de causer. Les humains devraient sérieusement prendre exemple sur eux, cela les rendrait un peu moins rigides, frigides et plus agréables à dialoguer avec eux. Mais ce n'était qu'un vain désir, n'est ce pas ? Puis, il prit la bouteille avec grand plaisir.

I'sslan ne fut pas étonnée de le voir écarquiller les yeux devant la force du goût et surtout, du niveau d'alcool dans la gorgée ingérée. Elle reprit la bouteille, riant à sa suite.

''Oh, mais c'est déjà le cas. Peu s'attendent à ce qu'un alcool à base de plantes soit aussi... revigorant. Comme diraient les humains, cela réchauffe le gosier, n'est ce pas ? ''

Elle déboucha sa propriété et se permit de prendre une petite gorgée, une petite seulement, car après tout, elle était une Azurienne, pas un mercenaire humain. Son geste était élégant, quand elle porta délicatement le goulot à son bec. Elle ne prit qu'une petite gorgée et claqua la langue devant la saveur très forte de son propre breuvage. Elle paraissait moins surprise de la force de la boisson, preuve qu'elle se plaisait à en boire de temps en temps. En réalité, il en fallait plus que cela pour déconcerter la dragonne. Et l'Azurien avait raison de dire qu'il avait fermenté longtemps. I'sslan ne pouvait transformer les affaires qu'elle avait avec elle; Donc il fallait bien les planquer et donc.... comme il y avait un bon moment qu'elle n'avait pas endossé la marchande Azurienne, l'alcool avait très bien fermenté

*Je me demande si je devrais pas faire cela sur une plus grande échelle, cela pourrait être vendable à un prix intéressant...*

''Mais de rien, c'est toujours un plaisir d'apporter de la satisfaction. Pour la lavande, il ne voudra pas en mettre beaucoup pour s'assurer de son efficacité. Si vous avez une piqûre, vous mettez une goutte dessus et vous massez. Si c'est pour prévenir les parasites, rien de plus facile. Vous mettez une goutte sous les plumes, à intervalle régulier. Outre de sentir bon la nature fleur, vous inviterez vos locataires enquiquineurs d'aller voir ailleurs. ''

Puis elle s'était permis un petit rire

''et non, malheureusement, même pour vous, je ne pourrai pas tout vous faire gratuitement. Il faut bien que je trouve rémunération dans mes efforts. ''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Non concernée
Rang social: Noblesse d'une communauté
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 145
Date d'inscription : 05/01/2018
Localisation : Désert Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Dim 26 Aoû - 16:01
L'Azurien était plus franc que flatteur, même si, en partie par caractère personnel assez positif, en partie par déformation professionnelle, il présentait peut-être ce qu'il pensait de façon plus plaisante que le quidam moyen. En tous cas, les réactions de la damoiselle ailée était charmantes, et ce fut donc dans un cadre assez positif que la discussion se poursuivit vers le test de la « boisson aux plantes fermentées » de la marchande qui était en effet plutôt forte, comme Hansing ne tarda pas à l'expérimenter, et à en témoigner.

La damoiselle en bu aussi de son côté, de façon beaucoup plus maîtrisée et avec des réactions moins accentuée, ce qui était après tout logique, puisque c'était sa bouteille, et qu'elle devait donc en avoir déjà bu au par avant. Après cette double dégustation, on en revint à la question de la lavande, la marchande lui expliquant comment utiliser son produit, avant de confirmer qu'en effet il faudrait la payer, formulant cela d'une manière qui fit sourire le diplomate.

« Je n'imaginais assurément pas laisser vos efforts se perdre sans être récompensés à leur juste valeur. Alors dites-moi, que vous dois-je comme juste prix de votre labeur et de vos bons conseils, qui sauveront ma dignité devant la personne impériale akkatonienne ? »

Le ton de l'Ikhyldien était malicieux, mais bien entendu sa question était sincère, car il n'était après tout par le genre de personne à essayer de rouler les marchands itinérants... après tout, cela aurait été assez peu crédible pour sa dignité de diplomate, comme comportement !

« En tous cas je dois dire que cette rencontre est tout à fait plaisante... même si on dit que ce pays est la patrie de naissance des Azuriens, j'en avais encore croisés assez peu, et il est agréable de voir que cette terre ancestrale compte de si aimables et charmantes représentantes de notre espèce. »

Si dans la bouche de certains cette phrase aurait pu sonner comme un compliment vide, dans celle d'Hansing, elle semblait tout simplement sincère, car il ne disait pas cela avec flatterie mais plutôt avec une certaine joie naturelle, réellement heureux de cette rencontre. Cette capacité à communiquer la franchise qu'il ressentait était d'ailleurs ce qui faisait de lui un bon diplomate.

« Mais dites-moi, je présuppose que vous êtes des Duchés, mais est-ce bien le cas ? Ou vos errances marchandes vous portent-elles sur tout le continent ? Je dois dire que dans les deux cas je suis curieux de discuter un peu plus avec vous, si bien entendu la discussion vous intéresse également. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Sam 8 Sep - 19:29
La fausse Azurienne eut le regard pétillant ; celui d'une marchande qui allait conclure une affaire. En même temps, il n'y avait pas de petits profits quand on se retrouvait loin de tout lieu de commerce. Mais de cet éclat, ce n'était point l'appel du gain, mais réellement celui d'une bonne affaire conclue, en bon et dûe forme, entre un honnête marchand et un plaisant client. N'était-il pas plaisant cet Azurien ? Mais bien sûr que si. C'était une des raisons pour laquelle I'sslan ne rencontrait jamais guère de soucis avec cette espèce là. Elle était même bien plus conciliante que les humains. Les Hommes devraient en prendre de la graine en plus.

''Vous m'en voyez ravie. Je savais que vous ne me laisseriez pas sans le sou. ''

Elle émit un petit rire avec un léger claquement de bec.

''Les bons conseils sont gratuits. Après tout, un bon marchand est celui qui connait sa marchandise et qui prescrit l'utilisation de ses produits vendus. Sinon, à quoi bon vendre si le client n'a pas le mode d'emploi ? C'est un bon moyen aussi d'assurer une certaine fidélité de la clientèle, mais je pense que pour vous, y en aura pas besoin. ''

Elle gloussa à nouveau et émit le prix : un prix en dessous des prix normaux qu'on trouvait sur le marché. Après tout, elle pouvait largement se le permettre et en plus, c'était SES prix.

''Je vous renvoie la pareille. Voir un congénère met toujours du baume à mon petit coeur. Plus encore alors que je suis toujours en vadrouille ici et là. Et pour répondre à votre curiosité amusante, je ne suis pas vraiment des Duchés. Pour moi, la seule patrie véritable est le ciel. Il n'y a que là que je me sens vivre. ''

Azurien et dragon pourraient comprendre ce sentiment.

''La conversation m'intéresse bien entendu. C'est un bon moyen de discuter de tout et de rien et de me tenir au courant des dernières nouvelles. Quand on est toujours en voyage, on n'entend pas forcément les nouvelles de l'autre bout du continent... Enfin presque tout le continent. Je vais dans les domaines où on accepte les Azuriens sans rechigner... Vous voyez ce que je veux dire par là. ''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Non concernée
Rang social: Noblesse d'une communauté
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 145
Date d'inscription : 05/01/2018
Localisation : Désert Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan] Sam 15 Sep - 18:28
La vente fut donc finalement conclue entre les deux Azuriens qui semblaient décidément bien s'entendre. Il fallait bien dire qu'il n'était pas bien difficile de bien s'entendre avec Hansing, pour peu qu'on y mette un tout petit peu de bonne volonté, ou simplement qu'on évite d'y mettre de la mauvaise volonté. Le diplomate avait un côté naturellement positif qui faisait de lui, justement, un bon émissaire pour l'Empire, et quelqu'un de généralement plaisant. La marchande lui semblant elle aussi de plus plaisante, il n'était donc guère étonnant que les choses semblent bien se passer entre eux, du coup.

Quoiqu'il en soit, il paya sans rechigner ce que demandait la damoiselle et qui, s'il n'était pas expert en baumes, lui semblait tout du moins être un prix tout à fait raisonnable. La conversation se poursuivit donc, la jeune femme révélant qu'elle n'avait pas véritablement d'attache fixe, et qu'elle voyageait presque partout en Orzian, ce qui fit sourire Hansing comme pouvaient sourire ceux de leur race.

« Ma foi... ce doit être plaisant d'avoir le ciel pour seul patrie. De mon côté, je crains que mes serres ne soient trop profondément plantées dans le sol de l'Empire pour que je puisse revendiquer une telle patrie, mais je trouve l'idée pour le moins plaisante. Vous devez avoir une vie des plus intéressantes, à voyager ainsi librement ! »

Le diplomate était en effet bien trop le fruit du pays qu'il représentait à présent pour pouvoir si romanesquement revendiquer le ciel pour seul nation, mais une partie de lui était rêveuse à cette idée, ce qui se voyait dans son regard. Il était profondément curieux de ce monde, et aimait voyager... nul doute que si le destin l'avait fait naître dans d'autres conditions, il aurait pu se reconnaître dans un tel postulat.

« J'avoue que je vous envie un peu cette absolue liberté, de mon côté je vais là où me porte le vent de mon devoir envers Ikhyld... néanmoins ce métier me permet déjà de beaucoup voyager, et j'avoue que c'est une des choses qui m'y plaisent le plus. Je n'ai encore que peu arpenter le ciel d'Orzian, mais je suis curieux d'en découvrir plus ! »

Bien entendu, il était plus novice encore qu'il n'aurait pu le penser devant la Dragonne qu'il ignorait se trouver sous le masque de l'Azurienne, mais dans tous les cas il semblait avoir soif de découvertes, ce n'était pas difficile à deviner.

« Mais dites moi, en quels lieux refuse-t-on donc l'accès à une si charmante commerçante ? Je croyais pourtant que les Azuriens étaient bienvenus à peu près partout... il est vrai que cette bienvenue est un peu conditionnelle à Teïder, néanmoins de ce que je sais nous pouvons nous y aventurer sans risque... bien que je comprend qu'on puisse ne pas aimer être si froidement accueillie. Est-ce de cela dont vous parliez ? J'avoue être curieux de vos expériences, moi qui commence seulement à découvrir de mes yeux notre vaste continent. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
On ne juge pas un oiseau à son plumage... [I'sslan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rendons à l'oiseau son somptueux plumage [PV Elbert Arryn]
» Un oiseau qui chante....
» Un juge américain accuse six Haïtiens
» Reflexions d'un juge sur le systeme judiciaire haitien
» M. Georges Moise: Un juge qui juge le système judiciaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Plaines, et routes-
Sauter vers: