Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Sam 4 Aoû - 18:14
21 Mars

Aujourd'hui était une journée calme pour l'arcane, calme car les devoirs qu'il devait honorer en ce jour ne nécessitaient pas forcément une attention et pression constante comme les autres responsabilités quotidiennes qu'il doit souvent honorer.

L'une d'entre-elle consistait notamment à s'intéresser au cas d'un diplomate prometteur récemment nommé à sa fonction qui était aussi connu pour être un grand mage et un tout aussi talentueux artiste, en somme quelqu'un d'évidemment très respecté dans un empire de magie et enchanteur comme Ikhyld, du moins qui avait les moyens de l'être.

Et d'être un atout potentiel, si ce n'est allié pour un elfe comme Xin Nahalëm, l'arcane de l'invocation. Oui, l'empire avait besoin de tels éléments prometteurs, surtout s'il espérait pouvoir prendre l'avantage en Orzian et tenir tête à l'empire Akkatonien, mais aussi arriver à défendre et conserver ses valeurs d'harmonie et de paix malgré cette lutte invisible contre l'empire rival de technologie et d'acier…

C'est ainsi que Xin avait décidé de venir voir cette jeune âme azurienne lorsque celle-ci avait un peu de temps libre, dans le domaine que possédait la famille de cette dernière à l'extérieur de la Cité de Jade. Un petit domaine agricole comme il y en avait tant et qui permettait de pouvoir se retirer des affaires de la cour si besoin et ce pendant un temps plus ou moins loin, ce évidemment pour profiter d'un repos mental plus ou moins réparateur.

Évidemment, l'arcane n'étant pas impolie, une fois arrivée à l'entrée du domaine, au lieu de pénétrer dans celui-ci immédiatement, même si techniquement personne ne l'en empêcherait… Il demanda à l'un des serviteur de la famille noble d'aller prévenir ces derniers que l'arcane de l'invocation désirait s'entretenir avec Hansing-san. Bien entendu, il ne doutait pas que cela serait fait vite et promptement, mais aussi que sa visite représenterait une surprise pour eux tous. Agréable ? Cela ils le verraient bien assez vite...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Sam 4 Aoû - 20:04
Le domaine Liuxian avait été fondé, tout comme le clan noble du même nom, par Chowang Liuxian, artiste génial qui avait par ses talents gagné non seulement sa place à la Cour Impériale, mais encore une fortune confortable. C'était malgré tout un domaine bien modeste, ni le plus vaste ni le plus resplendissant des abords de la Cité de Jade, mais il avait l'élégance d'un endroit construit par une âme artistique et profondément éprise de beauté. Le mur qui entourait la propriété, blanc à l'origine, et couronné de tuiles rouges, avait été peint de motifs floraux qui semblaient annoncer la bienvenue.

Cette charmante enceinte entourait un aimable domaine, où l'herbe verte cédait en maintes endroits la place aux fleurs, où le sentier menant à la demeure proprement dites profitait de l'ombre d'arbres fruitiers et où coulait même un doux ruisseau, que le chemin enjambait par un léger pont de bois. De tous ces charmes très communs dans l'Empire se distinguait les structures aménagées au sommet de la plupart des arbres, et permettant à un Azurien de se poser, même quand il n'était encore qu'un adolescent découvrant le vol en s'élançant d'un arbre à l'autre, où ayant besoin d'un point d'arrêt pratique après avoir été peut-être un peu trop prompt à s'élancer du toit de la demeure principale.

Ladite demeure était à plusieurs étages, dans le style Ikhyldien traditionnel, si ce n'était, vu de l'extérieur, que ses fenêtres étaient particulièrement grande, et que son toit comprenait une vaste plateforme de bois. L'endroit tout entier semblait inviter à la détente et à la création, et ici ou là une sculpture parsemait le jardin, œuvre de l'actuel maître des lieux. En somme, en dépit de quelques petites particularité, une demeure noble assez modeste, comme il en existait de nombreuses autres certainement dans le voisinage.

C'était pourtant là qu'avait choisi de venir un Arcane, rien de moins, et sans se faire annoncer. Quand il se présenta au portail de bois sculpté et peint de diverses représentations d'oiseaux, et qui, comme le mur, était plus symbolique et décoratif que dissuasif, c'est peu de dire que le serviteur en poste à l'entrée ne fut pas surpris. Il s'inclina néanmoins bien bas et s'en alla chercher le jeune homme... qui arriva rapidement, et sans lui, par la voie des airs. Une des grandes fenêtres s'ouvrit, et l'Azurien en décolla, pour venir rapidement se poser devant celui qui était l'un des mages les plus puissants de l'Empire, ainsi que l'un des dirigeants de ceux-ci.

Le jeune homme portait une tenue ordinaire, de bonne qualité mais loin de l'ostentation de celles qu'il pouvait porter à la Cour de Jade, et avait l'air surpris en se posant, mais il commença bien entendu par replier ses ailes et par s'incliner.

« C'est un honneur inattendu que celui de votre visite, noble Arcane. Le domaine Liuxian s'honore et se réjouit de votre visite. »

La formule était toute faites, certes, mais la voix semblait sincère, et surtout cela semblait laisser le temps à l'homme-oiseau de se remettre de sa surprise. Il ne s'attendait pas à cette visite, mais il avait un grand respect pour les Arcanes, les élus de la Magie, et s'il pouvait légèrement paniqué à l'intérieure, il ne lui serait jamais venu à l'idée de mal prendre cette surprise, au contraire.

« Je... hm... je vous propose d'entrer dans notre modeste domaine, si vous le voulez bien ? Nos serviteurs sont déjà en train de préparer une légère collation, et vous serez certainement mieux installé à l'intérieur pour me communiquer la raison de votre venue. Heu... enfin... sauf bien sûr si c'est une urgence et que vous n'avez pas le temps de telles choses heu bien entendu. »

Il se tut avec une légère grimace, conscient que la surprise et l'impréparation l'avaient fait légèrement hésité par moment sur la fin...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Dim 5 Aoû - 20:00
Finalement, on vint le chercher rapidement en effet et ce ne fut nul autre que l'azurien avec lequel il désirait s'entretenir qui vint l'accueillir après un léger vol et qui évidemment lui fit part des salutations d'usages en gestes que Xin lui renvoya et de l'habituelle formule de politesse, faîte non sans une sincérité incontestable de sa part à lui aussi.

« Et c'est un honneur pour moi d'être accueillis dans votre honorable domaine Hansing-san. » Ce avant de reprendre poliment, d'un ton gracieux et fluide, presque chantant suite aux paroles suivantes de l'azurien et à l'invitation de celui-ci d'entrer dans sa demeure.

« J'accepte avec joie votre invitation mon jeune ami. Et ne vous inquiétez pas, ce n'est pas spécialement une urgence, je pense même que ce dont je vous parlerais le moment venu devrait vous réjouir et ce à plus d'un titre. Mais avant, permettez moi de vous faire patienter un peu à ce sujet, après tout la patience est une grande vertu pour un diplomate... » Conclut-il alors avec un amusement légèrement taquin. Comme s'il désirait disons faire marcher l'imagination de l'azurien et légèrement donner envie à celui-ci d'apprendre assez vite ce que lui voulait le ministre…

Sur ce, ce dernier entra donc dans la demeure du jeune diplomate et alors qu'il s'installa quand son hôte l'y invita, il reprit avec une parfaite politesse.

« J'ai entendu le plus grand bien de vos talents de mage quand j'y pense, mais aussi d'artiste, seriez-vous donc disposé à me faire profiter de ces derniers Hansing-san ? Du moins si cela ne vous dérange pas, il m'est toujours plaisant après tout de pouvoir écouter les mélodies d'un grand musicien, surtout descendant d'une lignée s'étant démarquée par les œuvres qu'elle a conçut. » Sur cette demande polit, Xin remercia sinon une servante qui lui avait apportée du thé et laissa l'azurien gérer disons la situation qui devait lui sembler un peu irréelle. Dans tous les cas, tout cela amusa l'elfe qui se demanda bien comment le jeune diplomate allait prendre tout ceci et s'il serait serein en présence d'une arcane ou un peu intimidé.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Lun 6 Aoû - 0:47
Dire que l'Azurien était toujours surpris par la présence de l'Arcane au porte de son domaine aurait été faible, mais il avait reçu une excellente éducation, et à défaut d'autre chose celle-ci pouvait toujours le soutenir pour réagir presque automatiquement dans un cas même aussi inattendu. Le puissant mage le rassura sur le caractère de sa visite, qui visiblement n'avait pas pour but de trancher un problème urgent et dangereux, ce qui bien entendu le soulagea, avant de lui annoncer que sa venue avait une motivation réjouissante, mais qu'il ne la dévoilerait pas tout de suite.

Quelque peu intrigué, le diplomate se contenta toutefois de hocher la tête pour enregistrer cette proclamation, n'ayant pas vraiment la tête à harceler son noble visiteur de questions dans tous les sens. Il acceptait simplement son affirmation, même s'il ne voyait pas vraiment quelle nouvelle exactement pouvait porter le haut-responsable. Le désir qu'il avait poursuivit ces derniers temps était accomplis, puisqu'il avait réussi à décrocher la charge de diplomate impérial, qui lui permettrait tout à la fois de découvrir le monde, de servir l'Empire et, avec de la chance, d'aider à maintenir la paix sur le continent.

Quoiqu'il en soit, ils arrivèrent rapidement dans la demeure proprement dites, par la large entrée. L'intérieur était typique de la culture impériale, avec de nombreuses œuvres d'arts soit en elle-mêmes, soit peintes sur les diverses parois. Les deux nobles purent ainsi s'installer dans un petit salon aux couleurs joyeuses, dotée d'une large fenêtre donnant sur les jardins, et « meublés » de confortables cousins à la mode Ikhyldienne. Il fallait dire qu'ici de toute façon, de par les caractéristiques même des maîtres des lieux, les chaises et les fauteuils n'étaient pas forcément les meubles les plus pratiques qui soient.

Alors que l'Arcane poursuivait, toutefois, pendant qu'on leur apportait du thé, il fit une proposition qui sembla quelque peu éclaircir le trouble de l'Azurien, qui sourit à la manière de ceux de sa race à la demande du chef du renseignement.

« Bien entendu, noble Arcane, je serai plus qu'honoré de jouer pour vous, même si j'implore d'avance l'indulgence sur mes talents de musiciens, qui pâlissent devant ceux de l'illustre grand-père que vous avez invoqué, tout comme mes talents de magie pâlissent devant ceux des élus dirigeant notre Empire. »

Modeste, comme souvent, l'Azurien fit un geste envers un serviteur pour qu'on aille lui chercher son instrument, visiblement déjà rasséréné par la seule perspective de la musique. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre l'importance que cet art pouvait avoir pour lui.

« Je me réjouis, poursuivit-il en attendant que l'instrument arrive, de savoir que votre visite n'implique rien de néfaste pour l'Empire, et j'attendrai avec patience que sois venu le temps de m'exposer ce qui vous amène, bien entendu. »

Alors qu'il parlait, un serviteur vint, avec respect, présenter son luth décoré de nacre et d'or, cadeau de son père à un enfant dont le don naissant pour la musique était encore le seul talent, et, avec un nouveau sourire et une inclinaison de tête respectueuse, commença à jour lentement, ses serres tranchantes étonnement délicates alors qu'elles effleuraient seulement les cordes. Un humain maladroit se contentait de tirer une fausse note, mais un Azurien maladroit pouvait facilement trancher une corde de son instrument s'il ne faisait pas attention.

Mais Hansing n'était pas maladroit : c'était un maître de son art. Il n'avait pas le brio virtuose ou le génie créatif de son aïeul, mais il n'en restait pas moins un musicien de grand talent. Pour le plaisir des oreilles de l'Arcane, il tissa devant lui une mélodie complexe et légèrement mélancolique, qui évoquait le lent battement de la pluie, les feuilles tombant dans le vent d'automne, et toutes les couleurs fanées qui ne reviendraient plus. C'était une composition de son grand-père, et il la joua avec brio, tissant pour son invité de marque toutes les émotions que son ascendant avait voulu y placer.

Alors qu'il jouait, la surprise et l'anxiété avaient été bannies, comme si l'art chassait la préoccupation que pouvait lui apporter la présence imprévue d'un si puissant personnage, et quand, la dernière note passée, il reposa doucement le luth sur ses genoux, ce fut avec un regard paisible en direction de l'Arcane, contenant simplement une attente polie, et une grande paix.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Lun 6 Aoû - 19:21
« Ne soyez pas aussi modeste mon jeune ami, rien ne sert de se comparer à outrance, l'important c'est de parfaire ses talents plus que de forcément vouloir égaler ceux de ses aînés à tout prix au risque de les copier sinon. Après tout dans le domaine de l'art, il est dur vraiment de juger si un style est meilleure qu'un autre, car bien travaillé chaque manière de jouer de la musique peut avoir ses propres vertues. » Répondit l'arcane avec amusement à l'azurien modeste, ce avant d'ajouter après que ce dernier ait obtenu son instrument.

« Ne vous inquiétez pas au sujet des affaires graves, vous aurez à en gérer le moment venu. Rien ne sert après tout de s'inquiéter de ce qui n'arrive pas encore. » Oui, il ne fallait pas se faire d'illusion après tout, quand l'on parlait de géopolitique, il finissait toujours par se passer quelque chose de grave ou important à un moment ou l'autre… Donc il serait inévitable évidemment que Hansing-san y soit confronté, mais cela viendrait bien assez vite en effet…

Et dans les faits, Xin se concentra rapidement et ce pleinement sur la musique qui fit jouée devant lui et qu'il apprécia grandement. Voilà un style musical digne d'un grand artiste d'Ikhyld pensa le ministre avec une pointe de fierté pour sa grande nation. Oui, un pays aussi enchanteur et sachant aussi bien séduire le monde par sa beauté et ses trésors méritait bien qu'on dédie sa vie à lui et à faire prospérer ses bienfaits…

Et quand le musicien eut terminé, Xin n'applaudit pas après avoir laissé un long instant de silence s'écouler, non il remercia l'artiste en s'inclinant légèrement, une manière polie et bien Ikhyld, même si pas la seule de le faire, ce avant de reprendre avec fluidité et amusement.

« J'hésite presque à vous demander des conseils je vous avouerai mon jeune ami dans ce domaine. Moi-même suis musicien à mes heures perdues, mais rien n'égalant votre talent je dois avouer en toute humilité. Je suppose que vous avez pu bénéficier soit des meilleurs maîtres pour développer une telle maîtrise, soit êtes très débrouillard. » Ceci dit, il conclut alors avec amusement en faisant apparaître par magie un instrument équivalent à celui de son vis à vis dans ses mains...

« Quoique, pourquoi hésiter ? Ce n'est pas souvent qu'une jeune âme peut me donner quelques conseils après tout... Allons, ne soyez pas timide, faîtes comme si je n'étais pas une arcane mais un élève comme un autre. » Ceci dit en prenant alors un ait attentif et sympathique en attendant aussi bien que l'azurien se remette de la possible surprise, mais aussi commence à lui dispenser quelques enseignements...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Lun 6 Aoû - 21:09
L'Arcane ne semblait pas vouloir accepter la modestie de l'Azurien, qui ne le contredit pas, mais n'en pensait pas moins. Il trouvait cette modestie justifiée, mais le mettre en avant n'aurait guère été utile. Au lieu de cela, il s'absorba rapidement dans la musique créée par son grand-père et qu'il retissait une nouvelle fois au profit de son auditoire, fut-il d'une personne. Il aurait joué avec la même grâce musicale exquise devant une parterre de rois, ou devant un seul mendiant, car la musique était pour lui une chose toujours précieuse.

Dans tous les cas, celui qui était loin d'être un mendiant sembla apprécié sa performance, et Hansing lui rendit légèrement son salut pour le remercier. L'elfe ajouta à ce geste quelques mots plus que laudatifs, puisqu'il se demandait si lui-même pourrait profiter du savoir-faire du diplomate. Heureusement, le jeune Azurien était toujours plus calme et plus posé lorsque l'on parlait de musique, et il était encore envahis par la sérénité de la mélodie.

« Ce sera un grand honneur pour moi, noble Arcane, et j'espère que mes modestes conseils pourront vous aider, même si je ne sais si j'ai grand chose à vous apprendre. »

En effet, il était connu que l'elfe était plutôt un artiste doué, mais Hansing essaya malgré tout de voir s'il pouvait lui apprendre quelque chose. Il lui livra ainsi quelques-unes des clefs de l'art musical qu'il avait découvert au fil des ans, montrant au besoin ce qu'il voulait dire par le renfort de son instrument ou de sa voix mélodieuse. Quand ce fut fait finalement, il reposa à nouveau son instrument avec un sourire.

« J'espère, en toute humilité, que mes conseils pourront vous aider, noble Arcane... et d'ailleurs je l'avais presque oubliée, mais pour répondre à votre question j'ai bien entendu eut d'excellents professeurs. Mon père voulait que je sois un noble digne de la cour impériale, et ne pouvant guère prévoir si la magie m'accorderait quelques dons, il a veillé à cultiver dès très jeune mon talent pour la musique, ce dont je lui serai à jamais reconnaissant. »

En effet, si le talent faisait sans doute beaucoup tout de même, tout le monde ne pouvant pas arriver au même niveau à travail égal, l'investissement jadis de son père ne semblait pas perdu, d'autant que l'amour du l'Azurien pour l'art était certainement des plus sincères. Pour l'heure, il avait presque oublié la raison secrète de la venue de son hôte, et se détendait relativement en sa compagnie, comme toujours lorsqu'il jouait et parlait de la musique avec un visiteur...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Mar 7 Aoû - 20:48
« Cela m'aura été d'une grande aide, je peux vous l'assurer mon jeune ami et je vous remercie pour vos sages conseils, sur ce je suppose que je vous ais probablement fait assez attendre concernant la raison de ma venue... » Répondit l'arcane aimablement après une leçon qui fut en effet très instructive et qu'il tâcha de suivre avec implication et sérieux. Satisfait de ce qu'il avait apprit grâce à celle-ci, mais aussi de son comportement en tant qu'élève, il était dans de très bonnes dispositions dorénavant pour aborder quelque chose de plus sérieux, mais surtout arrêter sans doute de faire poireauter le diplomate à ce sujet, même si en effet il aurait pu attendre davantage...

« Sur ce, si vous êtes d'accord, je vous propose que nous abordions le sujet de ma venue Hansing-san et qui je ne vous le cacherai pas, relève d'une certaine importance pour vous, mais d'une manière plutôt positive. L'empereur d'Akkaton s'est montré disposé à rencontrer le nouveau diplomate que vous êtes, ce pendant un entretien privé. » Il ne tournait ainsi pas autour du pot en disant cela littéralement, il ne manqua pas alors de préciser les points positifs de la chose avec un calme enthousiasme.

« Évidemment, si vous faîtes bonne impression à l'empereur d'Akkaton, vous pourriez devenir un diplomate assez en vogue pour des services dans l'empire Akkatonien. C'est à la fois une tâche importante que celle de nos ambassadeurs traitant avec les Akkatoniens, mais aussi offrant une certaine stabilité et sécurité. Vous n'aurez pas forcément ainsi à vous inquiéter de complots diverses ou de possibles tentatives d'assassinats, de plus ça vous fera les griffes je suppose à ce niveau. » Dit-il presque avec humour, ce avant de conclure avec sérieux.

« Je suppose évidemment que vous devez avoir beaucoup de question à poser dorénavant, si c'est le cas n'hésitez point, c'est aussi pour y répondre après tout que je suis là. » Sinon il aurait tout aussi bien pu se contenter d'envoyer une lettre ou un message magique...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Mar 7 Aoû - 23:30
La discussion artistique se passa plutôt bien, et l'Arcane se déclara finalement satisfait de celle-ci, ce qui ne pu que ravir l'Azurien. Néanmoins, une fois cela fait, l'Elfe en vint à la question principale qui l'avait amené ici, mobilisant toute l'attention du jeune diplomate, même si son supérieur annonçait un élément plutôt positif. Il supposait que si un personnage aussi important se déplaçait en personne pour annoncer la chose, c'est qu'il s'agissait d'un élément d'importance, peut-être une clef de son début de carrière.

Cette impression fut vite confirmée, puisque l'invocateur ne tarda pas à lui expliquer ce qu'il en était : l'Empereur d'Akkaton lui-même demandait à le rencontrer, pour une entrevue en tête à tête. La chose surpris bien entendu le jeune diplomate, mais il se contenta de cligner légèrement des yeux en écoutant la suite. Après tout, il s'attendait bien à rencontrer d'importants personnages étrangers, même s'il ne pensait certainement pas que cela se ferait aussi vite et aussi directement.

« C'est un immense honneur de pouvoir si rapidement représenter l'Empire dans une telle discussion, noble Arcane, et bien entendu je ferai de mon mieux pour le représenter le plus dignement possible. »

La formule pouvait paraître convenue, mais était pourtant parfaitement sincère. Après tout, c'était bien pour servir l'Empire et faciliter la paix qu'il avait souhaité devenir diplomate, et cette première occasion semblait tout à fait prometteuse.

« Pour ce qui est des questions hé bien... y a-t-il des points particuliers qu'il nous faut faire avancer diplomatiquement en ce moment vis-à-vis d'Akkaton ? Une direction diplomatique que vous voudriez me voir donner à cette rencontre ? Ou est-ce tout bonnement hm... une prise de contact ? »

Le regard de l'Azurien était concentré alors qu'il examinait les possibilités, une éventuelle nervosité pour l'heure occultée par le froid usage de son intelligence pour essayer de comprendre comment il pourrait au mieux servir l'Empire.

« Par ailleurs... vous êtes certainement l'homme le mieux informé de l'Empire, noble Arcane. Avez-vous des conseils sur comment aborder l'empereur d'Akkaton ? Quel genre d'homme est-ce, quelle genre d'approche attend-il, si je peux me permettre de vous le demander ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Mer 8 Aoû - 21:55
« Je n'en doutespoint mon jeune ami. » Répondit l'arcane avec amusement aux paroles certes prévisibles, mais sincères de l'azurien qui clamait être honoré de la mission qui lui était attribuée et qu'il ferait de son mieux pour servir l'empire d'Ikhyld. Ce dont Xin ne doutait pas en vérité, sinon il ne se serait pas embêté à vrai dire à négocier cette possible entrevue. Il savait après tout entrapercevoir quand quelqu'un semblait prometteur et c'était le cas décidément de ce jeune azurien, alors autant donner d'ors et déjà une occasion à celui-ci de briller pour pouvoir pleinement révéler son potentiel...

« C'est tout bonnement une prise de contact, mais surtout nous voulons voir si l'empereur d'Akkaton va vous apprécier et si c'est le genre d'interlocuteur avec lequel vous saurez être habile. En somme, nous voulons vous tester comme vous devez maintenant vous en douter, quant à l'empereur d'Akkaton s'il a accepté, c'est probablement car nous lui avons promis que cette entrevue serait informelle... » En somme rien de spécialement impressionnant comme une réunion à l'ambassade en grande pompe, mais quelque chose se privé et probablement un peu plus intimiste. La diplomatie ce n'était pas après tout que le faste et les entrevues en grandes pompes.

« Quant à comment l'aborder ? Je vous conseille d'être naturel, après tout c'est un homme assez doué pour lire dans les gens et sinon… Sachez que c'est un humain d'origines moyennes, l'équivalent d'un petit bourgeois par chez nous, mais qu'il est tout à fait capable de parler notre langue et d'appliquer nos coutumes et formules de politesses à la perfection. En dehors de cela, il est réputé être sympathique et ouvert, en somme il n'est pas forte tête qui cherche le conflit. Pour le reste, je vous laisserai le découvrir vous-mêmes par contre, après tout cela pourrait paraître un peu artificiel si vous savez déjà tout sur votre hôte avant de l'avoir rencontré... » Sur ce, Xin conclut alors avec un petit sourire.

« Dîtes moi sinon, ce sera la première fois pour vous que vous vous rendez dans l'empire Akkatonien n'est-ce pas ? Évidemment si vous avez des questions à ce sujet aussi n'hésitez pas. Je vous fournirai évidemment tout ce qu'il faut pour vous informer à son sujet suite à cette entrevue, mais je suppose évidemment que mon avis personnel ainsi que mon expérience vous intéressera... » Ce dont il ne doutait point, après tout l'empire Akkatonien était un tout autre monde par rapport à celui Ikhyldien...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Jeu 9 Aoû - 2:13
Bien entendu, l'Azurien écouta avec grand attention les informations livrées par son supérieur, ne fut-ce que parce qu'il était son supérieur, ou parce qu'il les avait après tout demandées, ces informations, mais aussi parce qu'elles pouvaient être décisives pour la réussite, ou non, de sa future mission, qui elle-même pourrait être une étape-clef pour forger l'image diplomatique qui lui permettrait au mieux de servir l'Empire et de pouvoir promouvoir la paix avec ce vaste rival qu'était Akkaton.

Le portrait que lui fit l'Arcane ne ressemblait pas vraiment à ce que l'on pouvait attendre du souverain d'une si vaste nation, d'ailleurs, mais Hansing l'accepta pour vraie malgré tout, n'imaginant pas après tout pourquoi le grand invocateur irait lui mentir sur le sujet, et faisant intrinsèquement confiance à la parole des élus de la magie qui dirigeaient Ikhyld. Il hocha la tête quand le noble elfe décida de ne pas lui en révéler trop, comprenant parfaitement le soucis de ne pas rendre ses réactions trop artificielles devant l'empereur d'Akkaton, avant d'écouter la fin de sa prise de parole en hochant la tête à nouveau.

« Je vous remercie pour vos lumières, noble Arcane. Ces informations suffisent déjà à me faire une idée générale du personnage... je dois dire que ce n'est pas plus mal, car sans cela je n'aurais pas imaginé rencontrer un tel personnage en allant voir l'empereur d'Akkaton. Néanmoins, ce sera assurément plus plaisant que de rencontrer un despote. »

Assurément, si le dirigeant de l'autre grand empire semblait quelque peu original sur cette fonction, c'était d'une manière qui semblait appréciable, et c'était toujours mieux que l'excès inverse, on ne pouvait guère le nier.

« Ce sera en effet ma première visite en Akkaton, et j'avoue que je suis curieux de découvrir ce pays... je n'ai pas de questions précises à son sujet, je crois que j'en connais les lignes générales, mais je serais curieux de connaître votre avis sur ce pays et vos impressions de manières générales. Ce pays où la technologie règne et où l'art de la magie est sans cesse en recul doit être particulièrement... singulier. »

Singulier, pour ne pas dire étrange ou bizarre. Hansing ne savait pas au juste comment il pourrait réagir à cette singularité toute particulière, mais avec un peu de chance les impressions du Grand Invocateur pourraient lui fournir une certaine idée préalable.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Jeu 9 Aoû - 19:43
Xin accueillit avec un sourire aimable le fait que l'azurien avait eut assez d'informations à son goût heureusement sur l'empereur d'Akkaton, mais aussi quand celui-ci avoua être curieux de connaître son avis. L'arcane de l'invocation ne se fit donc pas spécialement prier et le donna avec fluidité et une certaine réflexion.

« Akkaton est une grande civilisation comme la notre, ayant des accomplissements bien différents des nôtres et des idéaux bien à elle. Cet empire est à la fois un partenaire cordial pour nous en temps de paix, un égal que nous pouvons estimer, mais aussi une menace qu nous devons empêcher de grandir sans cesse au risque qu'un jour il nous engloutisse. Je ne vois pas l'empire d'Akkaton comme le mal absolu malgré le fait qu'il se soit bien éloigné de la voie de la magie et qu'il est impérialiste, mais plutôt comme un problème devant être géré, de préférence domestiqué et non pas détruit. » Voilà son avis, un avis exposé avec sincérité et qui avait évidemment l'avantage d'être tout à fait honnête et clair. Sur ce, le ministre ne manqua pas d'ajouter en posant quelques questions à l'azurien.

« Dîtes moi mon jeune ami, que pensez-vous sinon de la perspective d'une probable et potentielle guerre avec l'empire d'Akkaton à l'avenir si nous n'arrivons pas à y échapper ? Pensez vous comme certains passionnés que ce serait une bonne chose pour qu'Ikhyld prenne sa revanche en quelque sorte sur l'affront de la croisade et commence à contrer l'avancée de la technologie sur le monde ? Ou bien que cela ne pourrait qu'être mauvais pour les deux empires et le monde en général ? »
Car oui, il y avait des Ikhyldiens qui désiraient activement la guerre même s'ils étaient minoritaires, pensant que la voie des armes serait plus utile que celle de la plume et diplomatie. Pour sa part Xin trouvait qu'il serait dommage de gâcher ses valeurs pour espérer l'emporter contre l'ogre Akkatonien, mais on ne pouvait pas en faire en sorte décemment que tout le monde pense comme soi sans passer pour un tyran à terme...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Jeu 9 Aoû - 23:08
Une fois encore, le jeune diplomate écouta avec attention son aîné, curieux de connaître son avis. Il hocha d'ailleurs la tête devant celui-ci, reconnaissant la justesse des vues de l'Arcane. Celui-ci ne se contenta pas d'exposer sa vision, toutefois, puisqu'il vint rapidement demander son avis à l'Azurien, qui répondit sans la moindre hésitation, dénotant sans nul doute, plus encore que l'habitude, une réelle sincérité, sur laquelle on aurait d'ailleurs guère eut de chance de se méprendre, tant son ton était vibrant, presque passionné.

« Je pense qu'une telle guerre serait une folie néfaste, que nous devons tout faire pour éviter ! Une guerre maintenant entre nos deux empires reléguerait la croisade, ou toutes les guerres passées, presque au rang d'escarmouche. Elle dévasterait la région qui servirait de champ de bataille, soit très probablement Orzian. Cette fois aucun des deux empires ne serait surpris, ou en difficulté. Nous risquerions une conflagration de nos deux armées qui lâcherait toute leur puissance technologique et magique, donnant des ravages... sans précédents. »

Toute trace d'hésitation effacée, le jeune homme avait parlé avec conviction, dans ce qui semblait être un véritable cri du cœur, et ne tarda guère à poursuivre.

« Je pense que c'est une folie de souhaiter une telle guerre. Non seulement ses dégâts seraient immenses, non seulement nous ne serions pas assurés de gagner, car les akkatoniens disposent d'une armée plus vaste que la notre, et que leur technologie leur permet de lutter contre notre magie, mais en plus... qu'apporterait-elle ? Nos deux empires sont trop vastes pour que l'on puisse imaginer la conquête rapide de l'un par l'autre, quelque soit le vainqueur du conflit qui dégénérerait ici.

Non, on aurait soit une guerre vaine, qui ravagerait Orzian et permettrait, au mieux, de faire reculer l'autre empire de ce continent, en lui laissant un goût de revanche brûlant, au pire un conflit qui se prolongerait des décennies, voir des siècles, pour conquérir l'autre. Il est possible que même s'il y a un vainqueur à une telle guerre, les efforts soient si immenses que la civilisation du vainqueur n'y survive pas ou soit obligée de se transformer de manière radicale... non, ce serait une horreur, et tous ceux qui pourraient souhaiter une telle chose sont soit fous soit inconscients !

Je vous le déclare, je ferai tout mon possible, en tant que diplomate et aussi à titre personnel, pour prévenir un conflit direct entre Akkaton et Ikhyld, car se serait soit un gâchis inutile, soit une guerre si longue et horrible que mon esprit se refuse même à accepter sa possibilité ! »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Ven 10 Aoû - 23:25
« Je suis content de voir que nous partageons ce point de vue mon jeune ami, même si évidemment il n'y a rien de vil à avoir des avis divergents de ceux d'autrui. Du moins tant qu'on ne tente pas de les imposer par le sang et le meurtre comme un certain tyran qui a marqué de son règne sanglant notre patrie. » Glissa l'elfe avec une pointe d'humour à l'égard de l'azurien quand celui-ci eut expliqué et détaillé son avis. L'arcane sur ce reprit avec calme et réflexion.

« Que diriez-vous donc si je vous affirmais que nous sommes plus proches que jamais d'une guerre et que le calme actuel que semble vivre le continent est plus que trompeur ? Que c'est celui de différentes nations attendant le début des hostilités et s'y préparant de leur mieux, mais surtout se demandant qui ouvrira le bal... » Un sinistre constat qu'il soulignait ainsi, mais un constat qu'il prit ensuite la peine d'expliquer sans paraître spécialement attristé ou stressé, comme s'il réfléchissait plutôt à un moyen de résoudre le problème que de vraiment s'en inquiéter.

« L'empire Akkatonien consolide ses positions dans le grand désert de l'Ouest depuis déjà un peu plus de 200 ans et il en est quasiment de même pour notre belle nation. Ainsi Akkaton comme Ikhyld sont en quelques sortes déjà solidement implantés sur le continent, on peut même dire que nous faisons en quelque sorte partie du décor. Malheureusement, si aucun conflit majeur n'a encore éclaté, il est évident que l'empire Akkatonien se prépare à ces derniers. Que ce soit par désir de les déclarer, contre qui et pourquoi ? Difficile à dire, ou bien pour se défendre contre ceux qui voudraient le chasser du continent. Quant aux autres nations, évidemment celles-ci prudentes, peut-être craintives, mais surtout farouches se tiennent prêtes elles aussi, à lutter et résister et ce pour garder leur indépendance indépendance si nécessaire. »

Le ministre sembla alors réfléchir avec une certaine intensité, puis finit par dire avec un air au final très grave et très sérieux, qui témoignait bien dans les faits que la situation ne l'était sans doute pas moins...

« Et c'est à nous d'empêcher l'escalade du conflit, et si ce n'est pas possible, de faire en sorte qu'elle ne dégénère pas trop en notre défaveur ou en celle de la paix. Ne voyez pas forcément les Akkatoniens comme des ennemis, ce qui est déjà le cas je pense et qui est une bonne habitude à avoir de votre part pour ne pas alimenter les tensions inutilement, mais ce n'est pas tout… Il faudra aussi que nous fassions attentions aux autres nations, tous. Dîtes-moi, que pensez vous du royaume de Teïder et de son influence plus ou moins néfaste sur le reste du continent ? » Une question intéressante en soi, mais qui soulignait aussi quelque chose, Teïder aussi pouvait être une menace pour la paix et peut-être encore pire que l'ogre Akkatonien s'ils ne faisaient pas attention. N'était-ce pas après tout le royaume doté du meilleur service de renseignements au monde et d'une réputation excécrable auprès des autres pays ?
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Sam 11 Aoû - 18:16
L'Arcane sembla approuver l'avis du jeune diplomate, avant de développer le sien beaucoup plus loin, parlant de l'ensemble du continent. Hansing l'écouta avec attention, hochant doucement la tête à plusieurs moments de son discours. Il n'avait pas encore autant d'expérience du terrain que son supérieur, certainement, ni autant d'expérience de vie – ce ne serait d'ailleurs jamais le cas – mais il avait un réel amour de la paix, et il avait beaucoup étudié le continent, fut-ce théoriquement, dans les livres et par les paroles des autres, avant de devenir diplomate. Logique, on aurait pas envoyé n'importe qui à cette tâche, du moins il ne lui serait jamais venu à l'idée d'essayer d'obtenir ce poste sans y être dignement préparé.

« Hmmm il est certain que Teïder a des valeurs... hmm... bien au-delà du discutable. Et que leur influence est réelle. Avant l'arrivée de nos deux empires en Orzian, c'est Teïder qui a façonné quasiment tout le paysage géopolitique du continent. Eïlynster s'est solidifié comme nation en se défendant contre Teïder, et toute leur identité nationale vient de là. Pareil pour les Duchés du Sud, qui tirent leur relative unité et leur identité de leur occupation puis de leur révolte vis-à-vis de Teïder... et sans ce royaume, l'autorité de la République ne serait sans doute pas aussi ancrée sur son territoire.

De façon purement géopolitique, on peut dire que Teïder est un empire en formation qui a échoué. Si les choses avaient tournées un peu différemment, s'ils avaient fait d'autres choix après leur annexion des Duchés peut-être, ou si la Source des Âmes n'avait pas été découverte, ils auraient pu former un empire continental unifié aussi vaste qu'Ikhyld, avant même que notre civilisation ne pose le pied sur ce continent. Mais ils ont échoués, et il en reste un royaume vaste, avec des regrets et toujours les mêmes ambitions d'hégémonies et de conquête de ses voisins.

Je dirais ainsi qu'actuellement Teïder est la plus grosse menace à la paix du continent. Certes, Akkaton se prépare à la guerre, et une partie de sa classe dirigeante a sûrement des visées hégémonistes, mais je ne pense pas qu'ils se lanceraient dans une guerre d'agression gratuite, sauf peut-être contre Teïder... mais plus probablement, le risque est que Teïder les force eux, ou éventuellement nous, à contre-attaquer suite à une de leur action. Il y a cette forteresse naine dans le nord de Teïder, alliée à Akkaton... ou même une invasion des Duchés, ou quelque autre acte du genre.

Au-delà des valeurs de Teïder, qui tournent autour d'un fanatisme religieux qui me semble avoir... dégénéré en quelque chose de sombre et condamnable, en plus de prôner une supériorité raciale malsaine, je pense que ses ambitions pourraient se heurter frontalement à Akkaton, ou à notre désir de paix... et provoquer une guerre. »


Le jeune homme marqua une pause, ayant encore une fois parlé avec passion, car il s'inquiétait réellement du maintient de la paix en Orzian.

« Hélas, il semble difficile de prévenir une telle guerre absolument... si demain Teïder marche contre les nains alliés d'Akkaton, nous pourrons difficilement y faire quoi que ce soit, par exemple. Mais je pense tout de même que nous pouvons et devons œuvrer à résoudre de telles difficultés, ou du moins à faire en sorte que si elles surviennent elles ne déclenchent pas un conflit apocalyptique comme je l'évoquais tout à l'heure. Dans ce contexte, comme vous l'avez souligné, garder à l'esprit qu'Akkaton ne sera pas forcément dans le camp de nos ennemis me semble en effet une donnée importante... »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Dim 12 Aoû - 19:10
Bien, le jeune azurien percevait clairement la situation du continent au sujet de le menace que pouvait représenter Teïder pensa Xin, surtout que même si ce royaume très vaste était en quelque sorte un empire balbutiant plus qu'un véritable, il n'était pas à sous estimer, comme il tâcha évidemment de le préciser pensivement...

« Le royaume de Teïder est de plus doté assumons-le, même si pour ma part j'apprécierai qu'il en soit autrement, du meilleur service de renseignements au monde. Ils ont des espions presque partout et il est vraiment difficile dans les faits de les berner à ce niveau là. Cela et ils sont dotés évidemment d'une certaine capacité de sabotage et d'assassinat si nécessaire envers des cibles sensibles. C'est un évitable danger auquel il faut être préparé aussi bien en temps de paix qu'en tant de guerre. Je ne saurais que vous conseiller de faire attention si jamais à l'avenir vous vous attirez les foudres de ce pays de fanatique. » C'était évidemment là une donnée ayant son importance dans le jeu géopolitique perdurant entre les nations, même si évidemment les renseignements Ikhyldiens n'étaient pas non plus minables en comparaison, ils arrivaient juste après en quelques sortes et surtout ne s’adonnaient pas vraiment autant à l'assassinat...

« Abordons donc un autre problème posé par Teïder quand j'y pense. » Ne manqua pas sinon de dire l'arcane avec gravité, ce avant de reprendre avec un complet sérieux. « C'est leur régime dictatorial, obscurantiste et intolérant au point de dépasser largement les bornes de l'immonde et l'inacceptable. Il serait évidemment de l'intérêt de toutes les autres nations que celui-ci à terme finisse par s'adoucir et peut-être même s'ouvrir au reste du monde ou aux autres races… Mais comment ? Évidemment nous soutenons grandement de nombreux mouvements de rébellion qui perdurent contre ce régime oppressif, mais il en est de même des autres nations, notamment Akkaton. Et les mouvements qu'ils soutiennent n'ont pas forcément les mêmes visées que les nôtres même s'ils ne sont guères ennemis. Notre intérêt serait qu'un régime monarchique tempérée arrive au pouvoir, un régime favorable à la magie de préférence. Néanmoins, il ne suffirait pas dans un tel cas de renverser ce régime pour améliorer les choses, il faudra aussi s'occuper de l'église du seigneur de la souffrance qui a stabilisée son influence dans ce royaume depuis déjà plus de 2000 ans de cela… Ainsi que de l'emprise que cela a eut sur les mentalités de cette population. En somme un travail long à accomplir, l'avantage étant que l'annexion d'un tel territoire par l'empire Akkatonien si ça devait arriver serait d'autant plus difficile. » Conclut-il néanmoins avec une touche d'humour, ce avant de finir sur quelques paroles énoncées d'un ton pensif.

« Et sinon, que pensez-vous par hasard des Duchés du Sud ? L'autre nation Orzanienne qui est au centre des intérêts des deux empires actuellement... » Après tout ce serait sans doute un cadre de mission qui serait amené à devenir courant pour l'azurien aussi étant donné que c'était là bas qu'une certaine guerre diplomatique avec Akkaton était menée depuis déjà fort longtemps. Une guerre dont les duchéens eux-mêmes essayait de profiter et qui consistait évidemment à grappiller le plus de miettes de pouvoir et influence possible pour chaque empire… Une guerre qui était encore loin d'être remportée par l'un des deux camps actuellement, même si évidemment Ikhyld savait comme toujours avoir un coup d'avance dans ce domaine...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Jeu 16 Aoû - 0:06
La discussion bondissait d'un sujet difficile et sensible à l'autre, mais fleurissait de nombreuses questions palpitantes, préfigurant ainsi, sans que l'Azurien ne s'en doute, une partie de ce que serait son impériale rencontre future. Comme dans cette occasion à venir, il oubliait peu à peu l'identité et le rang de son interlocuteur, pour répondre de son mieux à des questions qui mobilisaient toute son intelligence et ses connaissances. À ceci prêt que cette discussion-ci, loin d'être juste théorique, portait sur ce qui serait l'essence même de son travail dans les temps à venir.

« Il est certain que la modification des mentalités de Teïder se fera très difficilement, que ce soit par conquête, par changement de régime ou par lente conversion de celui-ci. On ne change pas en une année ce qui a été gravé dans l'identité culturelle d'un peuple durant des millénaires, après tout. Même si on en vient à un affrontement militaire entre Teïder et nous, ou entre Teïder et Akkaton, et que le royaume soit vaincu, ce ne sera que la première étape si l'on veut espérer guérir ce fanatisme religieux et ce racisme malsain.

Je pense que dans tous les cas un changement de régime sera nécessaire, qu'il passe par la conquête ou par une révolution interne. Tant que leur église restera aussi proche du pouvoir, tout changement sera difficile. Mais tout aussi évidemment, la force ne suffira pas. Que ce soit une conquête ou une révolution, si un nouveau pouvoir se base uniquement sur la force, il finira par rencontrer la résistance d'une population qui sera restée accrocher à ses croyances, et finira par céder.

Une province akkatonienne conquise dans ce scénario rencontrerait des révoltes fréquentes, jusqu'à une possible prise d'indépendance... un régime instauré sur cette base se ferait renversé aussi après quelques décennies, selon toutes vraisemblance. Non, si nous voulons changer Teïder il faut changer ses mentalités, et cela sera un travail de longue haleine, je le crains. Il sera nécessaire de changer les mentalités pour changer durablement de régime, et de changer de régime pour changer durablement les mentalités.

De ce côté, le rayonnement culture d'Ikhyld est probablement la meilleure arme qui soit. L'histoire nous enseigne que l'on ne peut espérer faire muter les croyances d'un peuple qu'en leur présentant une alternative culturelle qui leur semblera meilleure et pourra peu à peu leur permettre d'installer un autre système de croyances... mais reste à savoir si nous aurons le temps d'opérer une lente transition de ce genre ou si elle devra se faire sur un pays conquis... »


Hansing eut un léger soupir à cette idée, car il aurait bien entendu préférer la première solution : une lente transformation culturelle de Teïder jusqu'à donner un modèle nouveau et meilleur. Hélas, la géopolitique lui faisait douté qu'ils en aient le temps, ou même le loisir, avec un régime aussi violent et qui excluait autant tout ce qui était différent de lui-même... après, qui pouvait savoir, rien n'était jamais impossible !

« Pour ce qui est des Duchés hé bien... ils sont un facteur d'instabilité aussi à leur façon, c'est certain. Une guerre interne, ou avec Teïder, fait partie des scénarios de début de conflit les plus probables, tant l'Empire comme Akkaton ont noués des liens dans la région. Je pense que de ce côté l'esprit de fort indépendance duchéen est la meilleure sauvegarde d'Orzian, sinon on pourrait risquer de voir deux Duchés, alliés chacun à un empire, s'affronter et nous entraîner dans le combat. Mais ils sont heureusement, je pense, trop indépendants pour nous mêler volontiers à leurs guerres.

Sinon, je pense que pour le coup l'assimilation des Duchés ne se fera que par la voie la plus douce, ou alors au prix d'énormément de sang. Ils ont l'indépendance dans la peau, et l'ont prouvé en s'affranchissant jadis de Teïder, puis en se défendant toujours farouchement de toute conquête, interne comme externe. Si un empire veut assimiler les Duchés, il faudra qu'il leur fasse intégrer ses valeurs petit à petit, je pense. Les Duchéens ne pourront devenir les citoyens d'un empire ou d'un royaume qu'une fois qu'ils auront l'envie de le devenir : alors leur liberté s'exercera en faveur de celui-ci, et non plus contre sa domination. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Sam 18 Aoû - 21:08
Ils était d'accord au moins sur ce fait, Teïder ne serait guère un problème facile à gérer, même dans le cas d'une annexion ou le fait que le régime oppressif qui s'y était placé au sommet du pouvoir venait à y être déchu. Mais bon, était-ce vraiment étonnant ou inhabituel ? Après tout Ikhyld était un empire qui était habitué à gérer les choses sur le long terme au final…

Cela et aussi le fait qu'une installation au pouvoir par la force en Teïder serait problématique, par contre il ne partageait pas les dires de l'azurien quant au fait que les akkatoniens n'arriveraient pas à terme à absorber Teïder si on les laissait faire. Après tout Xin connaissait assez l'histoire de l'empire rival pour savoir que celui-ci avait déjà eu affaire  des gros morceaux difficilement digérable pour lui, cela et puis il était aussi capable d'être subtils quand ils le pouvaient et de faire une conquête morceau par morceau…

« Il ne faut pas sous estimer les Akkatoniens, car si nous les laissons faire, il faudra parier qu'à terme Teïder deviendra une province comme une autre pour leur empire… Et si nécessaire, ils organiseront la chose sur des décennies ou des siècles s'il le faut. Il ne faudra donc pas compter sur le fait qu'il perdent aisément le territoire qu'ils auront conquis quand ils annexeront des terres. La seule chose certaine à ce sujet est surtout qu'ils mettront du temps à annexer Teïder et vraiment l'assimiler dans leur empire, un temps qu'il ne vaut mieux pas leur laisser en se tournant les pouces. » Après tout c'était précisément pour éviter l'expansion continuelle d'Akkaton qu'Ikhyld était sur Orzian, du moins à l'origine. Après tout l'empire de magie avait su lui aussi avec le temps trouver des intérêts à ces terres, même si évidemment la menace Akkatonienne restait prioritaire à gérer.

Sur ce ils abordèrent sinon le sujet des Duchés, Xin donna alors son avis d'un air pensif après avoir entendu celui raisonnable et compréhensif du jeune diplomate avec qui il entretenait décidément une conversation assez intéressante.

« Encore ene fois, malheureusement il ne faut pas compter sur le fait que l'ogre Akkatonien n'arrivera pas de lui-même à absorber les Duchés si un jour il venait à les conquérir par la force. Néanmoins, heureusement nous sommes là pour l'en empêcher et surtout notre influence en ces terres est plus présente que celle Akkatonienne. Reste sinon un autre cas particulier qui sinon nous pose problème à tous. Eïrn, cette nation à la fois isolée politiquement du monde et qui pourtant en fait bien partie. » Xin sembla moins satisfait, puis ajouta.

« Même si évidemment comme Akkaton nous arrivons à lier des contacts et relations avec les nombreuses communautés et petites nations indépendantes y perdurant, la capitale elle est moins ouverte au dialogue… Elle reste retranchée sur elle-même et semble bien dédaigneuse du reste du monde tant que leur cité état perdure et que leur source des âmes continue à les protéger… Source des âmes qui évidemment attire notre curiosité, car si nous pouvions l'étudier de près, nous pourrions sans doute en savoir bien plus sur l'origine des pouvoirs puissants qu'on lui attribue... » Le ministre sembla alors réfléchir, puis conclut pensivement en demandant à l'Azurien.

« Dîtes moi, évidemment vous êtes pratiquement comme nous tous envers le culte de la magie mon jeune ami, mais êtes vous croyant ? Envers ce culte ou un autre ? » Cela il le demandait sans juger ou gravité, après tout à la différence d'une religion comme celle de Teïder, ce qui comptait surtout avec celle Ikhyldienne était la pratique… Dans tous les cas, la réponse à cette question intéressait véritablement Xin et comme l'azurien pouvait s'en douter, avait sans doute un lien avec le sujet de discussion précédent...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Lun 20 Aoû - 14:55
La réponse de l'Arcane semblait articulé autour d'une idée principale : ne pas sous-estimer Akkaton. Ce n'était bien entendu pas ce qu'avait voulu sous-entendre Hansing – qu'il fallait les sous-estimer – mais il ne jugea pas bon de répondre sur ce sujet, ne voyant pas de raison de se disputer pour une question de formulation, surtout avec son supérieur. Si celui-ci pouvait trouver un contentement à lui répéter cela, alors qu'il avait juste avant souligné les atouts d'Akkaton, cela ne dérangeait pas outre mesure l'Azurien, qui laissa donc passer sans répondre particulièrement, se contentant de hocher légèrement la tête de temps à autre.

L'Elfe aborda ensuite deux autres éléments : le statut de la République d'Eïrn, isolée autour de sa Source des Âmes et... les convictions religieuses du diplomate. Comme ces deux questions étaient très différentes, il choisi tout simplement d'y répondre l'une après l'autre avec méthode, estimant que cela serait plus clair pour son supérieur.

« Concernant Eïrn, hé bien... on peut difficilement leur en vouloir d'être aussi secrets, justement parce que les grandes puissances, et l'Empire au premier rang de celles-ci, ne seraient que trop heureuses de pouvoir étudier leur Source des Âmes pour, qui sait, en utiliser les pouvoirs. Peut-être les Akkatoniens seraient-ils moins intéressés, car c'est après tout une source magique, mais cela n'est pas certain non plus. Comme toute leur vie ainsi que toute leur religion sont articulées autour de cette Source, on peut comprendre qu'ils veuillent la protéger soigneusement...

Après, ils ne posent pas réellement un soucis urgent comme peut le faire Teïder, je dirais. Dans toute son histoire, la République n'a jamais été agressive, au contraire, elle est surtout une puissance défensive. Il semble improbable qu'elle porte le conflit à l'extérieur, et si Teïder ou même Akkaton envahissent son territoire, l'isolation même de la République fait qu'il y a moins de chance que cette guerre dégénère comme un conflit dans les Duchés ou à Teïder pourrait le faire, je dirais. Même, l'armée qui l'envahirait serait certainement mise à mal, et par ailleurs ce genre d'agression nous laisserait tout loisir d'intervenir...

Je dirais même qu'à première vue, la République, qui ne semble désirer que la paix, pourrait être un allié objectif sur le long terme. Bien sûr, l'idéal serait de pouvoir en apprendre plus sur leur Source des Âmes, et ainsi mieux comprendre leurs motivations, mais hélas je pense justement qu'à moins d'une conquête de la cité, cet accès à leur Source ne sera jamais possible. On touche là au même soucis qu'à Teïder, bien qu'avec d'autres conséquences : des siècles et des siècles de traditions religieuses ont ancrés la relation des citoyens de la République avec leur Source, et ils ne laisseront jamais, je pense, des étrangers s'en approcher volontairement... à nous donc, je dirais, de nous accorder de la situation au mieux. »


Peut-être Eïrn avait-elle des motivations cachées derrière ses actions à priori assez positives, mais Hansing ne pouvait le vérifier, et en attendant d'en savoir plus, la nation relativement pacifiste lui semblait toujours meilleure à prendre qu'un autre royaume belliciste en plus en Orzian... faisant une légère pause, il prit le temps de rassembler ses idées sur la question suivante, puis repris.

« Pour vous répondre au sujet de mes convictions religieuses, je n'ai rien de très original à vous apporter... je crois profondément en la magie, et non dans les divers dieux que peuvent vénérer les différents cultes du continent, même si je respecte la croyance de chacun. En tant que mage, je suis profondément convaincu que la magie est le lien qui unis tous les êtres vivants, et que nous qui sommes favorisés de ces dons devons nous en montrer digne, et rendre à notre communauté, à l'Empire, les bienfaits que notre potentiel magique nous apporte.

C'est pour cette raison, entre autres, que j'ai résolut de servir l'Empire en tant que diplomate, car je suis convaincu qu'il est de mon devoir naturel de me mettre au service de la société, vu les nombreux bienfaits dont la magie m'a gratifiée, de même que je suis convaincu qu'il est de mon devoir d'aider ceux qui n'ont pas reçu les mêmes bienfaits... je pense donc être comme beaucoup d'Ikhyldiens, je vois la magie comme l'énergie fondamentale du monde... après tout, quelle force peut influer sur l'âme et la vie des êtres, sinon la magie ? N'est-ce pas la preuve que c'est elle qui unis toute vie ?

Enfin, je digresse, je crois avoir répondu à votre question... et vous, Noble Arcane, si vous me permettez de vous retourner la question... en quoi crois un élu de la magie tel que vous ? »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Mer 22 Aoû - 21:43
Xin ne se complaisait pas spécialement dans le fait de répéter certaines choses, disons plutôt qu'on sentait que c'était une manière pour lui dans les faits de garder certaines choses importantes en mémoire qu'on pouvait sinon être tenté d'oublier par moment, ce qui évidemment ne pouvait qu'être une erreur préjudiciable dans un domaine aussi important que la géopolitique ou la moindre mauvaise décision pouvait des fois avoir de très lourdes conséquences...

Comme les décisions qu'ils pourraient prendre concernant la République d'Eïrn qui restait un sujet de plus très obscur car au final on ne savait malheureusement pas tant que ça au sujet de la capitale qui gouvernait cette dernière de manière assez distante tout de même, ce qui expliquait d'ailleurs que cette nation comme les Duchés du Sud soit le foyer de tant de domaines aussi indépendants les uns des autres et d'un quelconque pouvoir supérieur, même si évidemment contrairement aux duchés il y avait plus de problèmes avec la faune locale qu'entre les communautés et royaumes indépendants eux-mêmes…

« Pour ma part je suis assez d'accord avec ce que vous dîtes mon jeune ami, il reste juste qu'un détail ne cesse de me préoccuper concernant Eïrn. Le voile de secrets dont la capitale s'entoure et le fait que cela représente un inconnu qui pourrait être d'une importance cruciale si ça se trouve sans qu'on le sache jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour s'y préparer à l'avenir… Je parais peut-être un peu paranoïaque à dire cela, mais en général quand on maintient aussi fermement un tel secret pendant si longtemps, c'est qu'il n'est pas du tout trivial ou léger… Mais quoiqu'il en soit, en effet ils paraissent et sont probablement préférables comme voisins à d'autres puissances bellicistes ou impérialistes... » Dans tous les cas, il ne manquerait évidemment pas d'être très prudent à ce sujet, après tout en géopolitique chaque détail pouvait compter, surtout ceux qu'on mettait autant de soin à cacher que ceux de la capitale de la République. Un pays qui décidément n'avait pas finit de le turlupiner avec les mystères qu'il recelait… Quant au sujet de ses propres croyances, il prit un temps pour y réfléchir avant d'ajouter à l'égard de l'azurien.

« Je crois en la magie moi aussi, je vois en elle une énergie sacrée qui s'écoule en toute chose, ce même à un niveau infinitésimal, je vois donc moi aussi quelque chose de divin en elle, je ne dis pas qu'il y a des dieux, mais s'il y a bien quelque chose qui se rapproche le plus du concept de divin selon moi, c'est bien la magie... Ce bienfait qui permet d'influer sur le monde qui nous entoure par la force de notre volonté et notre capacité à le maîtriser. Cette énergie bienfaisante que certains maîtrisent mieux que d'autres et qui leur permet d'accomplir de grandes choses pour changer le monde qui les entourent. Par son existence la magie rend ce monde plus beau, mais surtout nous rapproche en partie du concept de divin, nous permettant d'accomplir ce qui serait impossible sans elle. Elle est en quelque sorte l'essence de la création, une essence accessible pleinement à quelques élus et qui doit être utilisée avec sagesse et raison. » Il fut alors un instant silencieux, plongé dans ses pensées, puis demanda avec gravité.

« Et que pensez-vous par hasard des conséquences de la grande croisade qu'avait menée l'empire Akkatonien contre notre empire, mais surtout le tyran Balthazar il y des siècles de cela ? Évidemment ce fut une difficile période pour notre empire qui a été lourdement humilié, mais moi-même je pense que cela a au final eut plus de bon à long terme que de mauvais car aujourd'hui nous sommes plus fort que jamais, mais surtout conscient de  nos erreurs passées. Mais évidemment, ce n'est là que mon avis, et comme vous vous en doutez il est loin d'être partagé par tous nos concitoyens... » Il existait après tout des nostalgiques de l'ancien ordre ou des revanchards tels qu'ils pensaient davantage aux conséquences néfastes de la croisade qu'ils avaient subit qu'aux bonnes. Même si évidemment, ceux qui partageaient plus ou moins l'avis du ministre n'était pas rare, ne serait-ce notamment ceux qui ne voulaient pas un nouveau tyran et qui appréciaient le concept de conseil des arcanes...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Dim 26 Aoû - 15:18
Visiblement, si l'Arcane était assez méfiant sur la question de la République d'Eïrn, son analyse rejoignait globalement celle du diplomate, tout comme d'ailleurs ils se rejoignaient, au sens large, sur la question de la foi. Ce second point toutefois n'était guère étonnant : après tout ils étaient deux mages de haut rang, pur produits de la culture Ikhyldienne, émergés dans la question de la magie depuis des années. Il était donc assez logique qu'ils aient le même genre de point de vue, au final, même si l'Azurien ne s'attardait guère, fut-ce mentalement, sur ce genre d'analyse.

Quoiqu'il en soit, l'elfe porta finalement la discussion sur un sujet plutôt sensible pour pas mal de gens, celui de la croisade qu'Akkaton avait jadis mené comme Ikhyld, et qui restait dans l'histoire comme la seule défaite majeure de l'Empire. Beaucoup de gens voyaient cela encore aujourd'hui comme une humiliation, mais d'autres avaient des points de vue plus nuancés, et c'était visiblement le cas de l'Arcane, qui demandait justement son avis à Hansing. Celui-ci pris quelques instants pour y réfléchir, avant de répondre avec une certaine prudence.

« Hmmm ma foi c'est un sujet à aborder avec prudence... je pense que les retombées de la croisade furent globalement positives, car elles permirent à Ikhyld de forger une nouvelle identité plus équilibrée, que ce soit socialement ou politiquement parlant. L'esclavage a pris une forme raisonnée, et la politique impériale est plus équilibrée, à l'abri d'un nouveau risque de tyrannie. Plusieurs siècles plus tard, on peut ainsi difficilement nié qu'au final, le choc de la croisade a fait évoluer positivement notre société dans son ensemble.

Néanmoins, c'est vrai aussi que cela reste un souvenir traumatique pour beaucoup de gens, surtout les plus fiers et les plus belliqueux, qui n'apprécient guère que soit ramené sur le tapis la question de la seule grande défaite majeure de notre nation. Personnellement, et j'espère sans vous offenser, Noble Arcane, je préfère travailler à ce que ce genre d'affrontement civilisationnel ne surgisse jamais plus, plutôt que de ressasser le passé à ce sujet. Je suis assez certain que cette question ne peut guère qu'attiser haines et tensions au sein même de l'Empire. »


Hansing faisait preuve d'une certaine prudence, car c'était là un sujet sensible. Après tout, il ne connaissait pas si bien que cela son interlocuteur, et même s'il le respectait, il préférait ne pas s'enfoncer sur ce genre de sujet fondamentalement clivant au sein d'Ikhyld.

« Je ne pense de toute façon pas qu'il soit bien judicieux d'aborder la question au cours de ma mission, autant pour ne pas rappeler les haines passées que pour ne pas risquer de devoir prendre position officiellement ce qui aurait, quelque soit la position prise, des retombées bien négatives, je suis certain que vous en conviendrez. »

Après tout, condamner cette action passée tendrait les Akkatoniens, alors que reconnaître publiquement ses bienfaits mettrait en rogne nombre d'Ikhyldiens. Hansing préférait donc largement laissé le sujet de côté, cela lui semblait la plus élémentaire prudence diplomatique... et de ce fait, ne voyait pas de raison de se confier d'avantage sur ledit sujet, puisqu'il ne comptait certainement pas l'aborder jamais officiellement dans le cadre de ses fonctions.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Lun 27 Aoû - 20:39
« Pour ma part je pense que si ça n'avait pas été la croisade qui nous avait forcés à changer, il y aurait eut une cassure sous une autre forme pas forcément plus désirable, celle d'une révolte de masse ou de prises d'indépendances qui auraient même pu aboutir à une fragmentation de l'empire par exemple… L'empire Akkatonien en déclarant cette dernière a donc selon moi forcer des changements radicaux tout en obligeant l'empire à rester uni pour lui faire face et se relever ensuite. C'est triste à dire, mais c'est je pense en effet cette défaite nous as rendus plus forts, mais il faut évidemment avoir la sagesse de reconnaître qu'on ne s'améliore pas que dans la victoire. » Ce qui n'était pas le cas de tout le monde, il ne manqua pas alors d'ajouter calmement.

« Vous avez raison de ne pas vouloir ressasser le passé, ce n'est pas spécialement mon but, mais il est intéressant d'analyser celui-ci souvent pour mieux comprendre la situation actuelle, mais surtout ne pas commettre les erreurs de nos ancêtres. Même si évidemment c'est plus facile à dire qu'à faire. » Mais au moins ne pas manquer de bonne volonté en ce sens était déjà un début. Xin était après tout du genre à croire que rien n'était vraiment impossible à accomplir, juste qu'il fallait la volonté nécessaire pour et beaucoup, beaucoup de patience. Ce n'est pas après tout en baissant les bras sans même essayer que l'on accomplissait quoique ce soit d'estimable ou qui importait…

« Évidemment, et je ne peux que vous inciter à éviter ce sujet bien entendu, mais aussi espérer pour vous qu'aucune personne avec qui cela serait sensible d'en parler ne s'amuserait à le faire à votre place. » Il sembla réfléchir alors, puis reprit pensif après avoir finit son thé. Pensif et sérieux.

« Sinon, j'aurais une question à vous poser qui va sans doute vous paraître abrupte et un peu gênante, mais ça va être une problématique que vous risquez de devoir prendre en compte étant donné que toutes les nations ne sont pas autant de bonne volonté qu'Ikhyld et Akkaton concernant le traitement des diplomates, mais aussi que certains pays sont du genre à organiser de fausses tragédies uniquement pour provoquer des troubles entre deux pays… Vous êtes vous préparé mentalement à la possibilité que votre vie soit mise en danger, mais surtout que l'on y attente activement de manière... Détournée ? Que ce soit le cas ou non, je peux évidemment vous donner des conseils à ce sujet. » C'était assez direct de sa part d'aborder un tel sujet, mais en effet ça allait avoir son importance, il y avait après tout déjà quelques diplomates Ikhyldiens ou Akkatoniens qui avaient disons payés de leurs vies les bon soins d'assassins, notamment Teïderiens… La prudence à ce sujet ne faisait donc pas de mal.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Jeu 30 Aoû - 12:32
Hansing écouta respectueusement la réponse de son supérieur, et fini en hochant doucement la tête pour approuver son propos final, mais ne souhaita pas pour autant reprendre sur cette question. Bien entendu, la question pouvait toujours venir dans une discussion diplomatique, mais ce serait alors à lui de contourner le problème... dans tous les cas, il ne comptait pas y répondre franchement en portant son manteau de diplomate, pour les raisons qu'il avait souligné plus tôt. Il était des questions qui n'avaient pas de bonnes réponses, et le mieux était encore de ne pas s'y attarder avec un supérieur que l'on connaissait encore relativement peu et qu'on pouvait risquer de heurter au détour d'une phrase.

Quoiqu'il en soit, le Grand Invocateur fini par mettre cette question de côté et aborda un autre sujet délicat, celui des risques pour sa vie que prenait Hansing, tout en pointant, à mots voilés, le risque d'empoisonnement et d'autres problématiques du même genre. C'était peut-être délicat aussi, mais d'une autre manière, et l'Azurien sembla se détendre légèrement en répondant.

« Ma foi, je suis bien conscient qu'il y a de toute façon un risque pour ma vie en acceptant de représenter l'Empire. Il y aura tout ceux qui voudront faire échouer une négociation, provoquer des tensions et autres buts utilitaires, et puis il y aura tous ceux qui pourraient être susceptibles de vouloir me tuer simplement parce que je représenterai l'Empire, justement, par haine de celui-ci, ou pour nous envoyer un message. Hélas, il y a toujours un risque quand on accepte de servir ses concitoyens dans ce genre de fonctions. »

Le magicien ailé semblait conscient des risques, et les avoir accepter. Après tout, il était loin d'être le seul à risquer sa vie pour l'Empire, et il n'était même certainement pas celui qui prenait le plus de risque.

« Je dirais donc que j'y suis préparé mentalement... pour ce qui est de la préparation tout court, je fais toujours extrêmement attention lorsque je suis confronté à un nouveau lieu, ou un nouveau plat. J'ai la chance d'avoir des sens assez aiguisés pour repérer facilement le poison, ce qui est déjà un atout. Mais bien sûr je serai heureux d'entendre vos conseils, car mes considérations sur le sujet sont encore, hélas, toutes théoriques. Je ne doute pas que votre sagesse m'éclaire... et augmente mes chances de survie, tant qu'à faire ! »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Sam 1 Sep - 20:35
« Vous avez été bien formé et éduqué avec sagesse de ce que je vois, mes compliments à votre famille et vos éventuels tuteurs. » Glissa Xin avec une pointe de satisfaction et une grande sincérité à l'égard du diplomate ailé après que celui-ci ait démontré qu'il avait tout à fait considérer la possibilité que sa vie serait menacée, mais qu'il ferait avec et surtout que ça n'entraverait pas son devoir et sa fidélité envers Ikhyld. En effet, l'éducation était sans doute l'un des détails qui déterminait le plus ce que deviendrait quelqu'un qui en aurait profité. C'était là un savoir su depuis les débuts de la civilisation et même bien avant et Xin se doutait évidemment qu'éduquer les générations futures serait toujours important pour assurer un avenir stable et prospère.

« Hum, que pourrais-je vous conseiller ? » Dit alors Xin pensif quand l'azurien finit par dire qu'il ne serait guère contre qu'il lui fasse profiter de sa sagesse. L'elfe réfléchit donc à ce qu'il pourrait bien faire part comme conseil et dans les faits il eut rapidement quelques idées de ce qu'il pourrait dire. Il reprit alors pensif.

« Tout d'abord, si vous ne portez pas d'armure en soit et ce n'est pas grave, je ne peux que vous conseiller d'investir dans des protections magiques diverses, notamment qui pourraient réduire la gravité de blessures qui vous seraient infligées, et même si l'influence de cela est mineure sur ces dîtes blessures, sachez que c'est des fois de peu qu'une vie peut être sauvée ou détruite. Ensuite, assurez vous toujours si possible d'être accompagné d'un allié qu'il soit animal ou non, ou du moins que quelqu'un puisant vous venir en aide se trouve non loin de préférence. C'est là ce que la prudence dicterait, car des fois l'on finit dans un bien trop grave état pour pouvoir se débrouiller sans aide ou bien survivre seul, avoir quelqu’un sur qui compter dans un tel cas n'est pas un luxe, mais une nécessité. Et enfin, et c'est là que je peux être utile, mais pas que moi. Essayez toujours de vous informer le plus possible concernant les endroits où vous vous rendez et les personnes que vous vous rencontrez. C'est un faux conseil parce qu'en vérité vous le faîtes déjà je suppose, mais ne négligez pas toute source de renseignement pouvant s'offrir à vous pour aider à cela, du moins tant que votre sens de la moral le tolère. » Il n'était évidemment pas nécessaire de faire les choses à contrecœur sinon difficile d'instaurer une telle habitude… Quoiqu'il en soit, sur ce il finit par dire calmement.

« Et détail très important, si jamais un jour vous êtes fortement tracassé par ce que vous avez dû faire pour rester en vie, notamment en prendre une autre… Il vaut mieux trouver des personnes de confiance au plus vite pour en parler et prendre du repos, y compris si cela nécessite que vous mettiez fin à une mission en cours tant qu'il est possible de vous remplacer, d'accord ? »
Il serait inconvenant et dangereux après tout qu'un diplomate tourmenté parce qu'il avait dû faire continue sa mission comme si de rien était au risque que cela déteigne fortement sur son travail. C'était après tout une profession où il fallait si possible être avenant, diplomate, mais surtout en pleine possession de tout ses moyens mentaux.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Mer 12 Sep - 14:47
L'Azurien s'inclina à partir de la taille, dans un geste de respect et de reconnaissance, devant le compliment de l'Arcane sur son éducation. Il ne manquerait bien entendu pas de répéter ces paroles à son père, et savait déjà la fierté que celui-ci aurait. Simple fils d'un artiste exceptionnellement doué, noble de deuxième génération, son père avait une immense reconnaissance pour cet Empire qui semblait lui avoir tant donné, d'où le sens de l'attachement à Ikhyld et au devoir dû en échange à celui-ci qu'il avait transmis à son fils. Assurément, il serait ravis de voir cet héritage reconnu par un si illustre personnage.

Se redressant, Hansing écouta ensuite avec attention les conseils du Grand Invocateur, sachant bien qu'en soit l'un de ces conseils pourrait à un moment ou à un autre lui valoir la survie là où sans cela il aurait pu être promis à la ruine. Il y avait en effet un certain nombre de choses que le diplomate faisait déjà, mais il y avait aussi quelques éléments intéressant, et pour le reste cela ne faisait jamais de mal de voir un supérieur respecté, surtout œuvrant dans un domaine aussi approprié à donner des conseils en la matière que celui-là, responsable de la diplomatie.

Quand Xin vint à la fin de sa liste de conseil, l'Azurien hocha légèrement la tête pour montrer sa compréhension, avant de répondre après un court instant de silence et de réflexion.

« Ma foi, vos conseils semblent assurément pleins de sagesse, Noble Arcane, et je les garderai soigneusement à l'esprit. J'avoue que je n'avais pas pensé à me munir ne fut-ce que d'un compagnon animal pour prévenir de ma détresse, j'y verrai si je le puis lorsque l'occasion se présentera. »

Hansing n'était certes pas un dresseur, mais il était de ces Azuriens qui avaient une affinité naturelle avec les oiseaux sauvages, de sorte qu'il ne devrait normalement pas être trop difficile pour lui de s'attacher les services d'un tel compagnon pour quelque chose d'aussi simple que d'aller chercher de l'aide, surtout s'il en achetait un déjà dressé.

« Et ne vous en faites pas, je suis conscient que parfois vouloir terminer à tous prix la mission soit-même, ce peut être la compromette, si l'on est plus en état ou que l'on est mis en difficulté sur un certain terrain. Je ne manquerai pas, comme vous m'y inviter, d'en tenir compte autant que je le pourrai. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing) Jeu 13 Sep - 21:16
« Au pire, nous pourrons toujours vous fournir une escorte si besoin quand vous aurez fait vos preuves, il serait inconvenant après tout de ne pas fournir à un représentant estimé d'Ikhyld de quoi assurer sa propre sécurité et de pouvoir travailler l'esprit tranquille au bien être de notre nation. » Se contenta de glisser Xin avec sérieux quant à ce fait, ce avant de reprendre quand l'azurien s'était montré compréhensif du bien fondé des paroles de l'arcane.

« Bien, sur ce je pense que je vous ais dis tout ce qu'il importait de vous dire actuellement mon jeune ami. Néanmoins, il serait impoli de ma part de prendre congé sans rester un peu plus longtemps ici, n'est-ce pas ? Partez donc du principe dorénavant que je suis un invité comme un autre et vous, ainsi que votre honorable famille mes hôtes pour encore quelques heures, il serait inconvenant après tout que je ne reste pas jusqu'au prochain repas. Donc si vous désirez me faire visiter votre domaine ou m'instruire de votre conversation ou que sait-je, me présenter votre famille, n'hésitez pas. Je suis point fermé à ces possibilités. »
Précisa t-il pour que l'azurien n'hésite pas sur la démarche à suivre ou ne se demande pas s'il devait se comporter spécialement avec lui par rapport à un autre invité de la noblesse.

De plus, il préférait en effet rester quelques heures ici comme le voudrait les règles de l'hospitalité, plutôt que de prendre congé brusquement sans réelle raison importante, c'était à la fois poli et puis Xin tenait tout de même à garder une relation très cordiale avec une famille noble comme celle-ci qui pourrait potentiellement être une alliée personnelle pour lui, qui sait ? Et des alliés, le ministre en avait besoin, aussi bien pour le bien d'Ikhyld, que pour s'assurer le bien du conseil des arcanes à l'avenir aussi, après tout même si tout allait pour le mieux actuellement, qui sait quels dangers pourrait menacer ce dernier à l'avenir ? Quoiqu'il en soit, il attendit donc que son hôte lui propose quelque chose ou débute une nouvelle conversation s'il le désirait, ce en finissant son thé de manière gracieuse et fluide.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 221
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La grâce aérienne et la grâce sylvestre (Pv Hansing)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Match amical sénior pour le 28/11
» terrain de jeu de gorbag
» Prérequis en voie de l'armée
» WTF? – Serpentard
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade-
Sauter vers: