Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages
MessageSujet: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Sam 4 Aoû - 0:14

Ruine de Fort Bastel - mi-avril 2000 age d'acier.

Arkos était songeur concernant les propos d'Anton. Les conseils du haut-juge étaient avisés et parlaient sans doute d'expérience dans le domaine et notre aventurier allait devoir les appliquer. En effet, inutile de marcher sur le fort s'ils ne savent pas quoi faire une fois sur place ou si un évènement fâcheux comme l'effondrement d'une tourelle empêchait la mise en exécution de la stratégie d'assaut mise au point d'après ses seuls souvenirs. Non-bien sûr, il lui fallait des données à jours évidemment et pour cela une topographie plus précise des lieux et toutes les données techniques actuels possibles ne serait pas un luxe. Après tout les souvenirs de notre homme concernant cet endroit remontent maintenant à plusieurs années. Aussi, Arkos quitta la cité de Vinche et le Haut-juge Anton pour se mettre en route vers Fort Bastel.

Le voyage était sans histoire, c'est le moins que l'on pouvait dire. Le Rôdeur faisait route avec sa Dryade et avait, pour ainsi dire, suivit les routes du duché des Fortunas, juste au sud de Fort Bastel. Notre homme avait pris ce qu'il lui fallait à Vinche, des feuilles, des mines pour écrire et esquisser ce qu'il verrait et il ne restait désormais plus qu'a arriver à ce fort si riche en souvenirs pour attaquer la besogne et retourner à Eïlynster pour y étudier la stratégie la plus efficace à adopter. En parlant de stratégie, notre homme parlait de l'assaut destiné à reprendre Fort Bastel bien sûr, mais aussi de l'organisation pour monter toute cette fine équipe ce qui sera la tache la plus difficile pour lui et de loin.

Ce fut sur ses pensées divagantes que notre duo avançaient calmement le long des routes, croisant parfois des voyageurs ou des marchands et faisant parfois une portion de route commune avec notre flûtiste de pan novice. Un peu de compagnie dans ce voyage quelque peu solitaire peut aider à briser la monotonie. Bientôt, la pointe de la plus haute tour du Fort pointera le bout de sa pointe et nos amis étaient maintenant assez proches de leur point de chute. Ayant vécu dans cette région du duché, Arkos reconnaissait les lieux rapidement et dévia de la route tracée et sécurisée pour prendre les petits chemins de terre qui allaient le mener à bon Fort.

Ce fut justement lorsqu'ils quittèrent l'axe principal pour prendre les chemins secondaires que notre homme fit une rencontre qu'il n'espérait point faire. Notre heureux chanceux venait de voir, marchant devant lui et lui tournant le dos, une créature d'un genre qu'il n'avait jamais rencontré avant. Tout de plumes vêtu, ou presque tout du moins, car des vêtements en tissu le recouvraient également, notre nouveau protagoniste avait une apparence pour le moins particulière. Un plumage sur les tons bruns en un dégradé foncé du sommet et s'éclaircissant au fur et à mesure que les regards descendent. Cet être état également légèrement plus grand que notre homme, de pas-grand-chose vraiment. Quelques centimètres tout au plus ! Il avait également l'attirail de l'aigle, à savoir bec et serres assorties, mais il avait également une prestance pour le moins humanoïde. Ces vêtements de tissu ainsi que leur manière d'être porté indiquaient aussi une certaine civilisation, une certaine prestance et surtout une certaine noblesse. Ce dernier point n'échappa à la Dryade observatrice, mais le Rôdeur ne s'en était guère préoccupé. Notre homme s'était arrêté à "oiseau -bipede" et voilà que sa curiosité d'enfant avait pris le dessus.

La curiosité infantile est une chose unique, parfois attendrissante, parfois énervante, mais toujours pleines de surprises qu'elles soient positives ou négatives. Pour notre Rôdeur, cela était encore plus vrai d'autant plus que la surprise allait être partagé. Notre homme avançait à pas de chat en direction de l'oiseau repéré. Il faut dire qu'il voulait l'approcher discrètement, furtivement, pour l'observer avant de l'accoste. Et la encore, la manière d'accoster du Rôdeur est assez unique sur le sujet... Ou plutôt sur les différents sujets victimes de sa curiosité. Ce fut ainsi que notre homme approchait à pas feutrés pour essayer d'approcher au maximum sans se faire repérer notre avia fraîchement rencontré. L'objectif de cette approche furtive ? Une plume bien sûre ! Il ne va pas lui arracher, car cela pourrait être douloureux, non. Il veut simplement la toucher, simple curiosité infantile sur une nouvelle espèce que notre homme vient de découvrir.

Ce fut une fois notre homme furtif quasiment au niveau de l'Avia qu'il venait de rencontrer qu'un bruit vint le trahir au moment où il allait lever le bras pour toucher le plumage à portée de main devant lui. Un bruit tout simple, celui de la voix d'une dryade aux sourcils froncés devant l'attitude du forestier pas vraiment au top du comportement social le plus adapté lors d'une rencontre fortuite avec un étranger tout aussi plumé soit-il. Elle venait de le rappeler, il valait mieux ça qu'un coup de bec sur la tête en réponse à sa curiosité après tout.

Lilith : Arkos !
Arkos : Mais ! ** se retournant vers l'inconnu avia *** Quel beau plumage, on peut toucher ? Mais... t'es quoi au juste ?
Lilith : Excusez-le. Il est juste très curieux et vous êtes le premier Azurien qu'il rencontre.

Oui, Arkos est curieux, à n'en point douter. Il n'a aussi jamais pris la peine de chercher à apprendre l'étiquette non plus, préférant une vie simple et sans prises de tête. Un homme simple remplit d'une curiosité soudaine envers le premier azurien qu'il est amené à croisé depuis toujours. Reste à connaître la réaction de cet Azurien devant ces deux phénomènes pour le moins aussi curieux qu'il ne l'est.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Sam 4 Aoû - 2:32
Pour cette tournée diplomatique qui devait le mener jusqu'en Akkaton, devant l'Empereur lui-même, Hansing avait commencé ses efforts par l'un des dirigeants des Duchés, qu'il devait toujours se retenir d'appeler « noble », vu les titres qu'ils portaient. Dans les Duchés toutefois le pouvoir ne se liait pas à la noblesse, mais seulement à l'argent, comme presque toute chose ici. La rencontre avait été globalement positive, et l'Azurien se dirigeait donc maintenant vers l'empire Akkatonien, à la vitesse de ses propres ailes, c'est à dire plus vite que la plupart des moyens de locomotion disponibles ici. Les cristaux enchantés n'étaient en effet pas aussi courant en-dehors de l'Empire... mais de toute façon, le jeune homme ne s'en plaignait pas. Il était plaisant de voler en ces terres, ce qui n'était sans doute guère étonnant, sachant que c'était la patrie de sa race.

Quoiqu'il en soit, le voyage avait été sans encombre. Un Azurien solitaire était une chose si banale ici qu'aucun brigand n'avait eut l'idée de tenter de le descendre à coup de flèche, et il approchait déjà de l'extrême-ouest du Duché quand il décida de faire une dernière pose à l'intérieur de celui-ci. Ne prêtant pas spécialement attention au fort aperçu depuis le ciel à quelque distance de là, pas plus qu'il n'avait fait attention à toutes les fortifications, villages et autres qu'il avait pu voir durant son voyage, sauf ceux qui présentaient déjà avant de les apercevoir un intérêt pour lui, bien entendu, il se posa dans une clairière qui lui semblait tranquille, bien qu'il reste sur le qui-vive, sans percevoir de danger. Il faisait en cela confiance à ses sens extrêmement affûtés, même si, hors de l'Empire, il se tenait toujours légèrement sur ses gardes.

Et justement, il lui sembla détecter dans la clairière comme une odeur déplaisante, presque menaçante, qu'il ne connaissait pas, mais qui lui fit dire, en haussant les épaules, que mieux valait ne pas tenter le diable. Il quitta donc l'endroit assez rapidement, et pris un chemin des bois pour rejoindre une autre clairière vue un peu plus loin d'en haut. Il aurait pu certes s'envoler pour la rejoindre, mais il ne dédaignait pas de marcher un peu de temps à autres... après tout s'il avait des ailes il avait aussi des jambes, et autant les dégourdir aussi parfois, même si on allait considérablement moins vite comme cela ! De toute façon, il avait encore largement le temps nécessaire pour rallier la capitale Akkatonienne avant la période prévue pour sa rencontre avec le souverain étranger.

Mais alors qu'il marchait, il perçu de légers bruits derrière lui, et en se concentrant, une odeur humaine. Curieux, il se tint sur ses gardes, mais ne percevant pas de danger imminent il ne réagit pas, curieux de voir qui approchait ainsi, et prêt à déployer un sort rapide en quelques instants si besoin. Néanmoins, avant tout contact vint un cri féminin de reproche, et durant le dialogue qui s'en suivit, l'Azurien stoppa et se tourna vers la source de celles-ci, une femme à l'apparence sylvestre qui marchait un peu derrière lui, et un rôdeur pour le coup beaucoup plus proche. Il écouta leur bref échange avec une légère surprise, avant... de simplement éclater de rire.

« Ahah on fait décidément toutes sortes de rencontre au sein de ces Duchés. C'est la première fois qu'un homme adulte me demande une telle chose d'une telle façon. »

En effet, on aurait plutôt attendu un enfant et une mère dans les rôles des deux jeunes gens qui l'avaient rejoint sur le sentier forestier, un enfant venu de la campagne reculée, peut-être. Néanmoins, l'Azurien ne semblait ni en colère ni méprisant, simplement amusé, et il eut un sourire, bien que ce n'était pas facile à voir quand on ne connaissait pas du tout ceux de son peuple. Il s'inclina légèrement vers les deux inconnus, saluant à la manière d'Ikhyld.

« Je suis enchanté de vous rencontrer, même de manière si inattendue, messire, gente dame sylvestre. Je suis surpris ceci dit que vous n'ayez jamais croisé d'Azurien en ces terres, car nous sommes plus nombreux ici que dans ma propre patrie, mais je satisferai volontiers à votre curiosité. »

Toujours amusé, l'homme-oiseau tendit l'une de ses ailes vers l'avant, la déployant en direction du curieux, alors qu'il gardait l'autre plié. Au cas où, il était toujours légèrement sur ses gardes, et jeta d'ailleurs un regard d'avertissement au rôdeur.

« Touchez seulement, si cela vous fait plaisir. Mais prenez en note qu'aucun Azurien n'aime à se faire plumer... »

C'est que, après une expérience malheureuse avec un enfant humain un peu trop... entreprenant, il préférait toujours poser les choses clairement. Même si ici, en théorie, il avait affaire à un adulte, mais bon, on ne savait jamais...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Sam 4 Aoû - 13:32
Visiblement l'Azurien n'était pas trop à cheval sur les principes ce qui aurait été ironique pour quelqu'un pouvant voler. De plus, il semble être de bonne compagnie au vu de son rire franc quand il avait vu et entendu le duo qui venait de l'accoster cet Azurien venait de répondre à la positive à la question pour le moins inquisitrice du Rôdeur, non sans lui tirer une révérence fort polie et avoir exprimé une certaine surprise cela dit.

Le rôdeur, curieux comme un enfant, avait des étoiles dans les yeux devant l'aile dépliée que l'Azurien venait de tendre en sa direction. Ce fut timidement cependant que l'homme tendit la main pour entrer en contact avec le doux plumage qui lui était présenté. Devant l'avertissement de celui-ci, notre homme répliqua d'un ton naturel, comme-ci sa requête était logique. Certes, elle est logique et prudente pour qui ne connaît pas la nature profonde de notre homme et celui-ci n'allait pas tarder à la lui expliquer. Cela dit la Dryade se rapprochant ne pouvait s'empêcher d'observer avec curiosité, mais aussi de discuter avec cet Avia sans doute pour assouvir la curiosité qu'il avait révélé.

Arkos : Je ne ferais pas ça, voyons. Ça doit faire aussi mal que se faire arracher les cheveux.

Lilith : Nous ne sommes pas des natifs des duchés du Sud mais simplement des voyageurs Eïlynsteriens revenant d'une mission pour l'un des nôtres. Vous devez vous en douter que, par-delà le mur, votre espèce se fait plus rare ce qui explique pourquoi il n'en avait jamais vu. Je me nomme Lilith, mon mari s'appelle Arkos. Et vous vous nommez ? Au vu du parler et des habits, vous avez sans doute un titre, je suppose ?
-

Lilith s'occupait actuellement du côté social de la chose tandis que le Rôdeur satisfaisait sa curiosité sur les Avias, plus précisément les Accipitridés au vu du pelage et des serres. Ce fut ainsi, rapidement que le Rôdeur montrait certaines plumes du doigt avant de relever la tête et poser les questions à un rythme un poil trop rapide pour y répondre.

Arkos : - C'est ça qu'on appelle les rémiges primaires ? C'est ça les secondaires ? C'est lesquelles les tectrices ? Elles fonctionnent comment ? C'est quoi, son rôle à celle-ci ?

Rapidement, le Rôdeur fini par arrêter de s'intéresser à l'aile de celui-ci et commence à questionner l'intégralité de son être en tant qu'espèce. Le fait qu'il soit noble et un diplomate important passe au-dessus du Rôdeur, il est en train de parler à un oiseau qui parle ! Finalement l'armada de questions sans queue ni têtes continue sur le même ton curieux de notre curieux chanceux.

Arkos : Mais, ça mange quoi un Azurien ? C'est comme les aigles ? Ça pond des œufs ? Tu ponds des œufs ? Vous pouvez tourner la tête dans tous les sens comme les hiboux ?

Oui, les questions fusent, c'est le moins qu'on pouvait dire. Le Rôdeur est curieux là ou la Dryade est prudente. Mais cet homme ne semble ni agressif ni offusqué par les manières de notre homme qui a un comportement pour le moins naturel avec tout ce qu'il croise.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Sam 4 Aoû - 18:02
L'Azurien restait toujours sur ses gardes un minimum, mais les deux voyageurs ne semblaient pas hostiles, et le rôdeur touche bien « sagement » son aile, le faisant frissonner légèrement. Alors que le jeune homme lui assurait qu'il ne lui viendrait pas à l'idée de lui arracher une ou des plumes, la fille de la forêt s'approcha, visiblement également curieuse, même si moins farouchement que son compagnon, et prit le temps de les présenter plus concrètement que « les toucheurs de plumes ». L'homme-oiseau écouta avec attention et s'inclina légèrement en réponse, saluant à la manière de son pays.

« Vous êtes ma foi fort observatrice, dame Lilith. Je me nomme Hansing Liuxian, et en effet je suis membre de la Cour de Jade. »

Pour tout dire, il était assez étonné qu'elle l'ait reconnu si facilement comme noble dans ses habits de voyage, mais n'eut pas le temps de creuser la question que les interrogations du rôdeur arrivaient à leur tour... plus nombreuses et sans doute plus ingénues que celles de sa compagne, puisqu'ils étaient visiblement un couple, mais néanmoins précises, comme le prouva la première série de questions, assez inhabituelle, au point d'ailleurs qu'il ne répondit pas tout de suite, clignant des yeux et battant légèrement des ailes, en signe de surprise.

Cela n'empêcha pas le dénommé Arkos de continuer d'ailleurs, n'attendant visiblement pas les réponses, posant une nouvelle série de question. Hansing le regarda cette fois longuement, sans ciller, avant de finalement éclater de rire à nouveau.

« J'aurais espéré être naturellement assez clair à ce sujet, mais je suis un mâle. Donc je ne ponds bien évidemment pas d’œuf. »

La réponse laissait sous-entendre que les femelles, elles, en pondaient, du coup. C'était probablement cette idée, que lui, un mâle, se retrouve à pondre, qui l'avait finalement fait rire au milieu de toutes ces questions.

« Pour le reste hé bien nous mangeons la même chose que tout le monde, je le crains. Donc ni la viande crue des aigles ni les verres de terre des poules... en même temps ce serait difficile si chaque type d'Azurien avait son propre régime alimentaire... »

Le diplomate sembla se perdre quelques instants dans cette conjoncture, puis se secoua légèrement, semblant presque confus de perdre le fil de la discussion ainsi.

« Et heu... quoi d'autres ? Ah oui les rémiges ? Elles fonctionnent comme pour un aigle, enfin, je crois, je ne suis pas expert de l'anatomie des aigles. Ni de l'anatomie azurienne en fait. Vous savez le nom et la fonction de chacun de vos orteils vous ? »

Hansing semblait mi-amusé, mi-perplexe, et avait visiblement un peu de mal à garder entièrement le fil avec son esprit mobilisé sur tant de questions à la fois. Secouant légèrement la tête tout en rabattant ses ailes au repos, il fini par poser à son tour une question, plus modestement toutefois.

« Si je puis me permettre une question en retour, que font donc deux Eïlynsteriens si loin du mur ? En dehors du fait de partir à la chasse aux Azuriens, bien sûr ? »

Il aurait bien ajouté « du moins, si ce n'est pas trop indiscret » mais il considérait que la discussion avait déjà laissé tombé toute trace d'indiscrétion...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Dim 5 Aoû - 8:03
Ainsi cet azurien s'appelait Hansing, d'après sa première réponse. Lilith avait vu juste à son sujet même si elle n'avait pas poussé sa réflexion plus loin qu'un titre éventuel au vu de l'apparence qu'il donnait. Ainsi, il était de noble lignage et également un membre de la cours de Jade bien loin de chez lui actuellement. Les duchés du Sud doivent également abriter une raison qui le pousse à voyager aussi loin de sa patrie sans doute. Elle le questionnera à ce sujet plus tard, car pour le moment celui-ci est encore aux prises avec les questions du Rôdeur qui sont nettement plus surprenantes, mais qui semblaient l'amuser malgré tout.

Le Rôdeur écoutait les paroles tout en continuant son observation de l'être se tenant debout devant eux. Bien que l'information sur sa masculinité semblait évidente au moins le Rôdeur était renseigné sur la nature de cette espèce visiblement ovipare et au régime alimentaire aussi varié que celui des humains. Cependant, une réponse associée à une réponse de l'aigle anthropomorphe vint tirer un regard pour le moins surpris au Rôdeur curieux associé à une réponse lancée instantanément et par instinct sur un ton extrêmement naturel. En effet, il venait de lui dire qu'il ne savait pas lui-même comment fonctionnait ses plumes et avait demandé au Rôdeur comment fonctionnait ses orteils.

Arkos : Bah oui, pourquoi ? Pas vous ? Comment pourrais-je chasser si je ne connais pas leur rôle d'appuis et d'équilibre avec le talon ? Encore que seul l'hallux, le secundus et le centrus servent réellement.

La réponse fit quelque peu glousser la Dryade qui s'y attendait. Forcément, demander à un chasseur expérimenté à quoi servent les appendices musculaires et osseux qui lui servent à se déplacer silencieusement ne pouvait avoir qu'une réponse de cet acabit. Néanmoins, le Rôdeur avait répondu avec naturel et surprise, pensant que tout le monde connaissait ce genre d'informations. Cependant, l'Azurien, dont le Rôdeur ne savait pas dire s'il était perplexe ou amusé, posait une question qui semblait pour la moins curieuse bien que légitime également. Il faut dire que, quand on ne connaît pas une espèce, lire les expressions et les traits de visages de celle-ci est une tache pour le moins complexe. Notre homme voulait simplement savoir ce que ces deux individus faisaient ici, aussi loin de leur patrie.

Arkos : Nous étions en mission pour un ami par ici. Il s'agissait de retrouver un ouvrage sur la Nécromancie qu'il avait écrit et laissé dans le fort ou notre ancienne compagnie de mercenaires vivait. Et toi donc, tu fais quoi par ici ? T'es loin de la cours de Jade aussi.

Lilith réfléchissait à tout ceci en regardant l'azurien et pensait de plus en plus qu'il pourrait être un atout pour la tâche qu'ils avaient prévu d'accomplir avant de regagner leur patrie. Après tout, s'il sait voler, il devrait grandement les aider à déterminer l'état de Fort Bastel et un représentant de la cours de jade pourrait aussi aider à sa reprise peut-être s'il arrive à y trouver un intérêt. Finalement, la Dryade posa directement la question à l'intéressé sur la première partie de son projet du moins.

Lilith : Il se trouve que nous allions justement au fort en question pour juger de son état et voir s'il est toujours occupé par des bandits ou les éléments dangereux de la faune locale. Nous envisageons de le reprendre des griffes de ceux-ci pour le remettre en activité et y faire renaître cette compagnie de mercenaire, le Stolenmark. Vous pourriez peu-etre nous aider à récupérer les données tactiques et topographiques qui nous manquent ?
-

Une simple question qui devrait apporter son lot de réponses sur l'Azurien, notamment sur sa fonction et son altruisme également. Il ne semble pas un mauvais bougre, bien au contraire et une vue du ciel du fort et de ses environs seraient pour le moins des données d'une utilité primordiale, stratégiquement parlant.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Dim 5 Aoû - 19:37
Bon apparemment l'humain connaissait par cœur ses orteils... d'accord. Cela semblait singulièrement bizarre à l'Azurien, mais il n'en dit rien, ne souhaitant pas forcément poursuivre une conversation sur la podologie humaine. La conversation se poursuivit donc, et la perplexité de l'homme-oiseau augmenta quelque peu. Ainsi donc, ces Eïlynsteriens avaient été mercenaires... voilà qui n'était pas courant. Il ne lui vint toutefois pas à l'esprit de réfuter la véracité de leurs paroles toutefois, même s'il trouvait, une fois encore, cela des plus bizarres.

« Ma foi vous devez beaucoup tenir à votre ami pour entreprendre un si long voyage pour un simple ouvrage. Pour ma part, je me rend présentement à la cour de l'empereur d'Akkaton. »

Le diplomate, sans rentrer dans les détails de sa charge, n'avait pas vu de raison spécifique de son voyage, mais ne voyais guère de raison d'en cacher la destination. Quoiqu'il en soit, la femme sylvestre reprit ensuite la main dans la conversation, espérant visiblement le mobiliser pour la reconnaissance aérienne du fort dont ils parlaient, et qui devait certainement être celui qu'il avait aperçu depuis les airs avant de se poser ici. Pour le coup, il se montra à nouveau surpris.

« Hé bien... faites-vous souvent ce genre de demande à de parfais étrangers ? C'est là une pratique plutôt... originale. »

Malgré les surprises successives, Hansing semblait toutefois encore plus amusé qu'autre chose, alors qu'il considérait la question. Un petit tour de reconnaissance ne lui coûterait pas grand chose, et pour peu qu'il soit sur ses gardes même un fort bien armé ne pourrait guère le descendre pour un simple passage rapide, mais il restait à voir la raison d'une telle démarche.

« Toutefois, pardonnez ma franchise, mais je ne sais rien de votre cause, ou de celle des personnes qui peuvent actuellement occuper ce fort... je sais que vous êtes curieux et passionnés par vos orteils, mais c'est un peu mince. »

Il avait lancé un léger trait d'humour, ne souhaitant pas tendre l'atmosphère, mais son voyage dans les Duchés lui avait déjà appris à se méfier des apparences au sujet des différents camps en présence dans une même affaire.

« Pourquoi voulez-vous récupérer ce fort, en chasser ses occupants, et restaurer une compagnie ? N'avez-vous pas vos propres responsabilités de l'autre côté du Mur ? Je vous avoue que j'aimerais comprendre avant de prêter mon concours... »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Lun 6 Aoû - 16:12
Il semblerait que cet Azurien nommé Hansing nourrisse encore quelques méfiances envers le Rôdeur aux questions pour le moins incongrues. Du moins, au visu de sa réponse concernant la requête de la Dryade pour observer Fort Bastel vue du ciel. Et bien s'il lui faut toute l'histoire, et bien le Rôdeur se fera un plaisir de lui raconter celle-ci. Arkos prit une inspiration avant de commencer sa réponse dans une première phrase simple et légitime avant de détailler plus avant le pourquoi d'une telle situation.

Arkos : Et bien je dirais parce qu'il est à nous, pour commencer. Je faisais parti du Stolenmark, la compagnie de mercenaire qui a bâtie ce fort il y a de cela bien longtemps. Fort Bastel était notre quartier général. Pendant que nous ayons subi un assaut d'une bande d'esclavagistes, lors d'une mission en dehors de nos murs. Une compagnie de mercenaires à la morale douteuse à profiter du fait que le fort soit quasiment vide pour le prendre d'assaut. La compagnie ennemie en question a péri dans nos murs ainsi que notre chef et presque tous ceux du Stolenmark resté au Fort. Trop blessé, j'ai du retourner à Eïlynster pour y être soigné. Quatre de mes amis de notre compagnie sont venu avec moi et le reste du Stolenmark c'est dissous. Tiens, d'ailleurs le nécromancien dont je devais récupérer un livre fait parti de ces quatre personnes.

Un instant de pause de la part du Rôdeur. D'une part, pour que l'oiseau assimile l'histoire, en espérant que l'aigle ne soit pas une cervelle d'oiseau et d'autre part pour que le Rôdeur reprenne son souffle histoire de continuer son discours. Cet instant passé et cet ange passé, notre homme reprend de plus belle, expliquant la fin de l'histoire après cet évènement tragique.

Arkos : Bref. Le Stolenmark décimé et la compagnie ayant voulu nous envahir rayée de la carte, Fort Bastel est resté un temps à l'abandon, envahit par la faune agressive locale, chose sans doute toujours d'actualité pour ses bas-fonds. Depuis peu, il semblerait qu'il soit occupé également par des brigands, pilleurs de bas-étages qui terrorisent, pille et tuent les locaux des comtés baronnies environnants. Voilà, tu connais toute l'histoire, et pour le bien de ces gens et pour faire renaître Stolenmark, nous voulons reprendre Fort Bastel.

Arkos laissait Hansing à sa réflexion. Peut-être avait-il entendu parlé de cette companie de mercenaires dit d'élites et dont les critères de selections des contracts étaient toujours en rapport avec la moralité de ceux-ci, refusant ouvertement de travailler pour autre chose que la justice. Lilith, cependant, répondit à la question de l'aigle qui trouvait la requête pour le moins incongru.

Lilith : Non, je ne fais même jamais ce genre de demandes. D'autre part, j'ai rarement besoin de survoler une zone et je ne tombe jamais par hasard sur quelqu'un capable de le faire à deux pas de la zone en question. On va dire que des circonstances exceptionnelles entraînent des requêtes exceptionnelles.

Simple et concis. La dame Sylve n'était pas spécialement agréable contrairement au Rôdeur, mais pour le moins réaliste et doté d'un certain sens pratique. Certes la requête aurait été impolie venant d'une dame connaissant l'étiquette, mais il faut reconnaître que les occasions regroupant tout ses paramètres sont rares, voir inexistantes. Cela dit et avant que l'aigle ne donne sa réponse, notre Rôdeur vint apporter une dernière pièce à l'édifice. Après tout notre aigle se demandait pourquoi des Eïlynsteriens s'intéressaient de la chose.


Arkos : concernant nos fonctions au-delà du mur, il n'est pas rare chez Eïlynster d'envoyer ses hommes en terre étrangère pour s'y entraîner et le fait que je participe à la restauration du Stolenmark ne sera pas mal perçu. Après tout Eïlynster a accueilli les survivants de la compagnie à bras ouverts et cela pourrait être le début d'une entraide entre Eïlynster et les duchés du Sud malgré la présence de Teïder au milieu.

L'oiseau avait maintenant toutes les informations en main pour prendre sa décision. S'il refusait, ce qu'il était libre de faire, personne ne lui en tiendrait rigueur. Cela dit avoir un diplomate et un azurien dans leur rang serait un avantage stratégique considérable, aussi bien pour négocier avec les deux duchés que pour la collecte d'infos nécessaires à l'élaboration d'une stratégie militaire. Notre duo attendait donc la réponse de l'avia anthropomorphe suite à leur tirade et à son analyse herméneutique.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Lun 6 Aoû - 16:17
En soit, l'Azurien n'était pas hostile, mais il voulait simplement en savoir plus avant de s'engager, comme il se devait. Après tout, il représentait l'Empire, à sa modeste échelle, et ne pouvait pas se lancer aveuglement dans tout et n'importe quoi. Les deux jeunes gens semblèrent comprendre cette envie d'en savoir plus avant de s'engager, heureusement, et, sans véritable surprise, ce fut le rôdeur qui commença à parler et se montra rapidement le plus volubile. On ne pouvait pas dire que le diplomate ne s'y attendait pas, pour le coup !

Quoiqu'il en soit, il lui raconta donc l'histoire du fort et de la compagnie qui l'avait occupé, et dont visiblement il avait fait partie avant de rejoindre l'armée. S'il fallait en croire ses paroles, les actuels occupants du fort étaient non seulement illégitimes dans cette occupation mais également dangereux, puisqu'ils pillaient les terres environnantes. Bien sûr, cet homme pouvait mentir, mais en soit s'il allait reconnaître les lieux par les airs, il verrait rapidement si sa description du fort était valide ou non. Il allait hocher la tête pour donner son accord, mais d'autres précisions vinrent. Visiblement, la dame sylvestre avait été un peu vexée par sa répartie, et se sentit le besoin de se justifier, ce qu'il lui laissa faire sans discuter, avant que le rôdeur ne lui explique pourquoi ils se consacraient à cela en dépit de leur allégeance à l'armée d'Eïlynster.

« Je vous remercie pour toutes ces précisions, et j'espère que vous pardonnerez ma légère méfiance. Je préfère toujours prendre parti avec prudence, mais vous m'avez convaincu. »

L'Azurien s'inclina légèrement, à la mode Ikhyldienne, en espérant qu'ils ne seraient pas durablement offensés, même s'il pensait peu probable que ce soit le cas. Tout en se redressant, il repassait rapidement en revue les informations données par le couple, enfin, surtout par le rôdeur.

« Votre cause me semble juste, et c'est avec plaisir que j'y apporterai mon concours, ne fut-ce que pour une reconnaissance aérienne... même si je ne sais si favoriser un rapprochement entre les Duchés et Eïlynster est une bonne chose, ahah ! Enfin je suppose que tout ce qui peut servir à tenir tranquille Teïder est par définition positif. »

Il avait eut un léger rire, bien que le propos soit sérieux. Il ne voulait néanmoins pas tendre l'atmosphère plus encore, aussi la légèreté lui semblait-elle de bon aloi, surtout qu'elle cadrait bien de toute façon avec son caractère.

« Ceci étant dit, je dois encore vous questionner, hélas car je ne suis guère un militaire... de quelles informations exactement avez-vous besoin lors de cette reconnaissance ? Il me semble meilleur de vous le demander que de ne vous rapporter que des éléments inutiles ! »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Lun 6 Aoû - 17:33
Finalement, l'Azurien répondit à la requête porté par la Dame de la Forêt. La réponse fut d'ailleurs une surprise pour la moins positive pour qu'il y répondît à l'affirmative. Cependant, il ne semblait pas motivé uniquement par la reconnaissance aérienne. Peut-être pourrait-il porter son concours pour d'avantages ? S'il connaît un des deux ducs que notre duo doit rencontrer, il aurait peut-être des informations cruciales à apporter pour la future négociation. Cela dit, il est peut-être encore prématuré de parler protocoles ou d'informations concernant une future négociation à un azurien fraîchement rencontré. Il est vrai, après tout, que notre couple le connaît à peine et ce petit vol au-dessus du fort pourrait bien servir de point indicateur sur la fiabilité de cet oiseau-là.

Souriant comme à son habitude, notre homme allait répondre à la requête de l'oiseau noble. Il lui fallait les informations sur ce qu'il devait rapporter comme... informations. Soit Arkos lui fera une description complète de ce qui va lui falloir.

Arkos : Et bien, il va me falloir l'état de la forteresse, de la muraille. Savoir si les tours sont encore debout, si la porte et le pont existent toujours, si les douves sont asséchées. Il pourrait y avoir un trou dans le mur ou bien la forteresse ou la chapelle à moitié détruite. Voilà, il me faut ce genre de choses en fait. Ah oui, le fort est collé à flan de montagne, mais de haut, tu devrais voir un chemin étroit mais existant. Savoir s'il n'est pas bouché aussi.

Un instant de réflexion et notre Rôdeur ajoute finalement, toujours sur le même ton simple qu'il avait envers l'oiseau.

Arkos : ... et je crois que j'ai fait le tour. Je vais te montrer ou il est.

Hansing savait ou était Fort Bastel, mais notre duo n'en savait rien du coup Arkos avait proposé cela naturellement. Se remettant en route, notre Rôdeur regardait si la Dryade et l'oiseau suivaient le mouvement..
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Lun 6 Aoû - 20:19
Une fois que l'Azurien eut accepté de les aider, le rôdeur ne perdit pas plus de temps et lui communiqua précisément ce qu'il souhaitait savoir. S'il n'était pas stratège, Hansing était néanmoins long d'être bête, et il hocha la tête pour signifier qu'il avait compris.

« Très bien, je vais aller voir ça et je vous dirai ce qu'il en est. Je sais déjà où est le fort, ne vous en faites pas, je l'ai aperçu en venant. »

L'Azurien prit rapidement son envol de quelques battements d'aile puissants, et se dirigea rapidement dans la direction du fort, qu'il avait en effet déjà repéré plus tôt. Il avait une vue perçante, et donc pas le besoin de s'approcher trop dangereusement, mais au cas où il préparait déjà son énergie pour lancer un bouclier si besoin était. Après tout, on ne pouvait pas savoir ce que les nouveaux occupants du fort avaient prévu, mais son sortilège était assez puissant, à son niveau, pour dévier même un tir d'artillerie, alors il ne se faisait pas trop de soucis tout de même. Difficile de l'abattre lors d'un simple vol de reconnaissance.

Néanmoins, le bouclier ne fut pas nécessaire, ni contre une pièce d'artillerie, ni même contre un arc. Le fort semblait en triste état, mais des signes montraient que certaines parties étaient occupées et qu'on tentait de les aménager au mieux. Il enregistra autant de choses qu'il le pouvait, puis revint à l'endroit où il avait laissé le couple. Il descendit lentement sur un courant d'air, et fini par se poser sur le chemin, où il avait à peine la place de faire une telle chose. Il replia ses ailes, et revint vers les deux tourtereaux.

« Hmmm on voit que ce fort a souffert, et a dû être le théâtre d'une rude bataille. Les douves et le pont-levis sont encore en place, mais pas la porte fermant la muraille elle-même, qui a visiblement été détruite... l'une des tours est également salement amochée, avec tout le haut détruit. Clairement, quelque chose de puissant à dû se déchaîner lors de l'assaut dont vous me parliez tout à l'heure.

À l'intérieur, plusieurs bâtiments sont totalement détruits... difficile de dire ce que c'était mais j'aurais dit une chapelle et peut-être une forge ? Il y a aussi une forteresse intérieure en mauvais état, avec des trous dans les fortifications, mais encore debout, de même pour ce que vous désigniez comme le mausolée, si j'ai bien compris.

Apparemment, ceux qui ont repris les lieux ont commencé à déblayer le rempart et la forteresse, et ces parties semblent habitée. Du côté du mausolée, le chemin est grossièrement bouché, et j'ai vu et sentit des traces de monstres dans le passage au-delà... c'est sûrement pour ça qu'ils ont bouché le passage comme ils ont pu. »
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Mar 7 Aoû - 15:17
Il semblerait que l'Azurien ait déjà aperçu le fort depuis les hauteurs célestes avant de croiser par inadvertance notre duo parti en reconnaissance à cette même destination. Pratique en soit puisqu'ils n'auront pas à l'accompagner aux abords du Fort et peuvent donc attendre notre Azurien dans un endroit moins exposé. Observant l'Azurien serviable prendre son envol, chose toujours intéressante à voir pour les êtres vivant et apprenants d'eux la plupart du temps. Les battements d'ailes pour prendre son envol sont puissants visiblement. L'azurien s'envole avec l'élan, la grâce et la manière des rapaces et le Rôdeur le regarde monter dans le ciel avec curiosité. Une fois l'aigle haut dans le ciel et commençant son repérage, notre duo allaient se poser non loin de la route et de leur point de rencontre, sous un arbre pour s'y reposer et y discuter calmement. Après tout, ils n'avaient plus qu'à attendre le retour de cet allié potentiel et pour le moins serviable.

Allongé sous l'arbre, le Rôdeur regardait le ciel et l'oiseau voler en cercle. Visiblement, celui-ci n'est pas repéré par les occupants illégitimes du Fort à en juger par l'absence de flèches ou de tirs. Tant mieux, notre homme avait cette appréhension et ne voulait surtout pas que notre Azurien volant manque de prudence. Visiblement, il s'occupait du repérage tandis que le Rôdeur et la Dryade profitaient de l'ombre d'un arbre, attendant son retour auprès d'eux. Un diplomate Ikhyldiens et un haut-juge d'Akkaton semblaient prêter leur concours pour le fort dans une mesure plus ou moins importante. La Dryade, plus préoccupée par les relations diplomatiques que le Rôdeur, se demandait si cela n'aurait pas une incidence sur les relations entre Ikhyld et Akkaton vers les duchés du Sud, voir entre ces deux nations et Eïlynster.

Ce fut ainsi, l'esprit perdu dans les pensées et les yeux perdu dans l'Azur que notre couple attendait le retour du diplomate volant au-dessus d'eux. La descente des cieux d'un Azurien est similaire à celle d'un rapace également d'après ce qu'en voyait le Rôdeur. Usant des courants d'air pour se diriger et baisser progressivement son altitude jusqu’à pouvoir atterrir au sol, l'Azurien avait une certaine précisions dans ce genre de manœuvres au point de pouvoir atterrir sur le chemin de terre a peine plus large que le voyageur Ikhyldiens venant d’atterrir dessus. Notre Rôdeur reprit une position assise en voyant l'oiseau se diriger vers lui, ailes repliées et en marchant normalement. Après tout, pour le Rôdeur, il n'était pas donné tous les jours de pouvoir voir comment fonctionnent les mécanismes particuliers à certaines espèces.

Finalement à leur niveau, Hansing finit par dire à nos compagnons ce qu'il avait vu depuis le ciel. Les nouvelles étaient mauvaises visiblement, car, à en écouter le messager ailé, Fort Bastel avait beaucoup souffert ces quelques années. Les douves et le pont-levis sont encore en place, mais la lourde double porte en bois massif n'existe visiblement plus. Une tour aussi est détruite, dommage, elle offrait une si jolie vue... Oghren risque de grimacer en sachant ce qu'est devenue sa forge, mais Achroma sera sans doute content de savoir que son mausolée tiens debout. Malheureusement, le passage derrière le mausolée et le chemin de chèvres permettant de rentrer furtivement dans la forteresse sont bouchés par une barricade de fortune pour protéger les habitants du fort des monstres des sous-sols.

Le Rôdeur était quelque peu attristé de savoir ce qu'est devenu le fort dans lequel il avait tant de bons souvenirs. Cela dit, cette tristesse ne faisait qu'amplifier son envie de reprendre Fort Bastel et de lui redonner sa gloire d'antan. Il lui fallait donc l'aide des duchés pour le reprendre et une stratégie à mettre en place pour obtenir l'aide des duchés. Cet être s'était présenté comme membre de la cours de Jade et ayant le sang bleu visiblement. Il valait peut-être le coup de lui demander quelques renseignements.

Arkos : Merci beaucoup pour toutes ses infos. Dommage que le Fort soit aussi abîmé, mais ça me permettra d'établir une stratégie d'assaut. Sinon tu disais être membre de la cours de Jade ? Ça consiste en quoi comme travail ? Tu connais les Haut-juges d'akkaton ? On a croisé Anton à vinche. Anton qui nous aide beaucoup concernant ce fort d'ailleurs. On va devoir aller discuter avec quelques ducs assez haut placés du coup.

Une information jetée naturellement, comme une pierre dans un lac aux eaux calmes. Forcement ça allait faire quelques remous, mais rien de bien violents. Il reste à voir si ces quelques ondes oscillantes concernant les relations du rôdeur avec un Ikhyldiens allaient provoquer une aide ou une fuite de notre allié dont le Rôdeur ne saisit toujours pas exactement le métier.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Mar 7 Aoû - 17:47
Visiblement, les deux jeunes gens n'avaient guère bougé depuis le départ de l'Azurien, qui les retrouva à la même place sans soucis. Il leur rapporta donc ce qu'il avait vu, ce qui était en soit une bien maigre contribution à leur éventuel succès, mais après tout tout aide était sans doute bonne à prendre dans leur cas. Quoiqu'il en soit, le rôdeur, après l'avoir remercié, ne tarda pas à se lancer dans une nouvelle rafale de question, ce qui aurait presque fait rire l'homme-oiseau, une fois encore, si son interlocuteur n'avait pas fini par une note des plus surprenante.

« Hmmm... un Haut-Juge Akkatonien, vraiment ? Un de leurs généraux va venir vous aider à reconquérir ce fort ? Ne craignez vous pas que ce soit perçu comme hmmm... hé bien une invasion, en fait ? Surtout s'il amène des troupes avec lui. »

Après tout, le fort était prêt de la frontière ouest des Duchés, et au-delà de la frontière ouest il y avait... Akkaton, justement. C'était bien pour ça que l'Azurien lui-même se retrouvait là, le long de sa route le conduisant à Akkaton ! Que l'empire occidental décide d'attaquer un fort tout proche de sa frontière pouvait avoir des interprétations loin d'être plaisantes, et Hansing lui-même était légèrement sur ses gardes pour le coup. Ce genre « d'incident » frontalier pourrait bien mettre à rude épreuve sa tâche de protéger la paix, mais toutefois il ne voulait pas tirer de conclusions hâtives.

« Pour vous répondre, je ne connais pas cet Anton, ni à vrai dire aucun des hauts officiers d'Akkaton. Pour tout vous avouer, je me rend présentement à ma première visite officielle dans la cité d'Airain, aussi cette réalité aura-t-elle peut-être changé dans quelques jours. »

En tous cas, il se promis de faire en sorte d'en savoir plus sur cet Anton le temps qu'il serait là-bas. Si d'aventure Akkaton se préparait à un quelconque incident frontalier, il fallait que l'Empereur en soit prévenu, et qu'Ikhyld puisse prendre ses dispositions pour se positionner en réponse. Oubliant pour le coup un peu les questions n'ayant pas trait à cette préoccupante donnée, il repris.

« Mais dites-moi, comment un Haut-Juge Akkatonien s'est-il retrouvé à faire partie de vos... troupes ? Pour reprendre ce fort. Croyez bien que je ne souhaite pas vous presser de questions malheureuses mais comprenez que cette idée ait quelque chose de... préoccupant. Un général akkatonien envahissant un fort duchéen pourrait être le déclencheur d'une vaste guerre. Mais je présume sans doute trop de ce que vous m'avez dit... pourriez-vous éclairer plus précisément ma lanterne, et rassurer un pauvre Azurien inquiet ? »

Il avait gardé une voix calme tout du long, et son intonation s'était faite plus douce et amicale sur cette dernière question. Ces gens lui étaient sympathique, et il n'avait guère envie de croire qu'ils trempaient dans une affaire pouvant embraser le continent entier.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Mar 7 Aoû - 18:53
Il semblerait que notre diplomate emplumé ait peur que le Rôdeur ne déclenche par erreur un incident diplomatique. Une invasion d'Akkaton pour reprendre un fort, c'est ce que Lilith craignait et elle avait été rassurée quand Anton avait dit venir seul et en son nom personnel plutôt qu'en tant que haut-Juge. Cependant, Arkos ne savait pas vraiment ce qu'était un haut-juge pour un moment, pour lui, Anton était du niveau d'un capitaine eïlynsterien tout au plus.

Finalement, l'oiseau continua sur sa lancée et dévoila qu'il ne connaissait pas Anton. En fait, c'était sa première visite à Akkaton et ne connaissait personne. Ceci fit sourire Arkos qui se disait qu'il pourrait être bien plus surprit de voir les curiosités d'Akkaton pour la première fois si l'oiseau était curieux comme le Rôdeur l'est actuellement. Cependant, l'oiseau semblait plus inquiet par la nouvelle d'Anton que curieux par l'idée de découvrir les hautes sphères d'Akkaton. Aussi, Arkos répondit à la positive à la requête de l'oiseau apeuré et s'en alla rassurer cet Azurien inquiet tandis que la Dryade écoutait d'une oreille distraite, connaissant déjà l'issu de cette discussion.

Arkos : Ah non mais il ne vient pas avec une armée Akkatonnienne ni même en tant que Haut-Juge d'Akkaton, quoique ça puisse être. Il vient en son nom et pour l'armée, il m'a conseillé de voir deux Duchés pour leur en demander une. Les Di Fortuna et les Sarrassi, si j'ai bonne mémoire. Di Fortuna sont voisin du Fort Bastel et les Sarrassi semblent le connaître. Non, c'est une histoire de Duchéens, même si ça conduit a une discussion simplifiée entre les nations. Même moi, je n'y vais pas en tant qu'Eïlynsterien, mais en tant que membre du Stolenmark.

Un instant de calme ou le Rôdeur se voulant rassurant reprend son souffle une seconde après ce petit monologue. Il espérait c'être montré suffisamment rassurant pour l'aigle en ce qui concerne les enjeux politiques qu'il ne goûte point, mais que son interlocuteur avia semblait comprendre et manier avec précision. Finalement, Arkos reprit pour repondre à la question d'Hansing sur comment Arkos avait "recruté" Anton dans sa petite "organisation" personnelle. D'un ton plus amusé en y repensant, notre homme expliquait à l'oiseau.

Arkos : Et bien... Nous étions à Vinche en train de chercher la personne détenant le livre d'un ami. Livre que nous devions rapporter. Anton y faisait du tourisme à priori et nous avons discuter puis sympathiser. Je lui ai parlé du Fort et il a proposé de m'aider à le récupérer tout simplement. C'est un chic type en fait, bien qu'un brin métallisé, mais je pense que c'est normal pour un Akkatonnien.

Akors espérait que l'oiseau était rassuré après cette explication. Après tout, notre homme ne voyait vraiment pas de quoi se méfier. Il faut dire qu'Arkos et politique sont plutôt antinomique comme mots. Cela dit notre homme ne perdait pas le nord pour autant et posa une question à l'oiseau dont la dryade, toujours allongée dans l'herbe sous son arbre, allait attentivement écouter la réponse.

Arkos : Sinon pour les Ducs dont j'ai parlé. T'as des conseils sur comment, je pourrais leur présenter tout ce bousin ? Tu les connais peut-être ? On sait jamais si tu as déjà eut des missions diplomatiques avec.

La première chose serait sans doute d'éviter de parler de bousins quand on parle de monter une armée pour reprendre un fort, mais pour ça, notre Rôdeur est resté particulièrement simple même s'il est loin d'être stupide.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Mar 7 Aoû - 20:44
Les explications du rôdeur ne rassurèrent qu'à moitié l'Azurien. Le militaire d'Akkaton était peut-être « un chic type », mais l'aide désintéressée semblait tout de même quelque peu étrange, surtout aussi prêt de sa frontière. Il se promis de garder un œil sur la question, car il comptait bien faire tout son possible pour éviter une guerre qui se déclencherait autour de cette question. La situation en Orzian était bien précaire, et n'importe quelle étincelle pouvait déclencher une véritable conflagration généralisée.

« Je vous remercie pour vos explications, même si je me demande si vous seriez aussi serein en voyant un Connétable Teïderien lancer une opération militaire à la frontière d'Eïlynster fut-ce « à titre personnel ». Néanmoins, je crois en votre bonne foi, et je veux croire en celle de ce Haut-Juge d'Akkaton, mais je vous conseil néanmoins la prudence. »

Ce n'était pas parce que eux considéraient la chose avec bienveillance que cela allait forcément être le cas de tous les autres, ni même des bourgeois qu'ils ambitionnaient d'aller voir. Après tout, les appétits territoriaux d'Akkaton étaient bien connus. Toutefois, il choisi de chasser momentanément la question de son esprit, et repris.

« Je ne les connais pas personnellement, mais je connais bien de réputation Osami Nakajima, qui règne sur Sarrasi. C'est une noble dame, mais vous devrez avant tout les convaincre qu'un endroit aussi lointain que ce fort est vraiment un problème dont elle a à se soucier, je dirais. Géopolitiquement, elle est très proche de la frontière de Teïder, et ne devrait donc pas être encline à affaiblir sa garnison si elle ne voit pas une bonne raison de s'occuper du problème... mais je pense que vous comprenez cette aspiration.

Pour le reste, je dirais que globalement c'est là la clef. Les bourgeois des Duchés bougent généralement pour peu de choses : gagner plus de richesse, asseoir leur réputation ou leur pouvoir, ou préserver leurs terres et les richesses qui y sont associées. Mettez en avant le prestige qui résulterait de l'action, ou bien les risques que les bandits font courir à leurs terres, leurs bénéfices ou à d'éventuelles routes commerciales importantes pour eux, ce genre de choses... enfin à moins qu'il y ait une pile d'or cachée dans le fort auquel cas la mentionner suffira. »


Le diplomate eut un léger rire sur cette dernière précision, qui était bien sûr un trait d'humour. Quoique, cela aurait sûrement marché s'il y avait eut un tas d'or en fait, mais il y avait tout de même peu de chances.

« Hmmm quoi d'autres... ah oui, vous pouvez aussi souligné au près de chaque bourgeois qu'il y a une chance pour qu'un de ses rivaux s'empare du fort et s'en serve pour étendre son influence à ses dépends, ou bloquer les routes commerciales passant par ici, alors qu'au contraire votre compagnie de mercenaires sera un acteur neutre, qui, s'ils vous aident, leur sera redevable, et donc peu encline à marcher contre eux.

Je vous dirais bien aussi de leur faire entendre la crainte qu'Akkaton profite du chaos pour s'emparer du fort et avancer en territoire Duchéen, mais vu la compagnie que vous m'avez annoncé, je ne sais pas si c'est bien avisé... par contre si vous arrivez à avoir des alliés d'autres nations, idéalement d'Ikhyld, vous pourriez mettre en avant que des gens de toutes nations viennent régler le problème, et que si eux, les nobles duchéens proches, refusent leur aide, cela signerait leur faiblesse et possiblement des risques d'enhardissement des raids et des pillages, par exemple. »


L'Azurien avait réfléchit à chaque point posément et répondu avec sincérité, sans même songer qu'en énonçant le dernier il pouvait être virtuellement considéré comme un potentiel candidat...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Mer 8 Aoû - 19:12
L'exemple de l'oiseau avait fait lever un sourcil à notre aventurier sous le coup de la curiosité. Il faut dire qu'il savait choisir ses exemples en parlant de Teïderiens à un eïlynsterien. Ce fut ainsi que d'un ton naturel notre Rôdeur répondit ce qui est connu comme étant une vérité immuable de l'autre coté du mur.

Arkos : Je doute fort qu'un Teïderien, surtout un Connétable, soit capable d'altruisme ou autres sentiments positifs. Cela dit, je prends en compte ton conseil.

Bah oui, Eïlynster et Teïder sont en conflit depuis des millénaires, on ne va pas demander à un Eïlynsterien pur souche d'avoir un à priori positif envers un connétable Teïderien en prime. On a beau être en plein dans les duchés du Sud, Arkos n'en devient pas Duchéen pour autant. Pour la suite de son monologue, l'oiseau semblait ne pas connaître personnellement ces deux dirigeant des duchés, mais connaissait la renarde Osami de réputation et précisa sous forme de conseils, quels arguments adopter devant les duchés. Arkos en prit bonne note, répétant même ceux-ci pour les mémoriser. On sait jamais, ça peut être beaucoup plus utile qu'il n'y parait.

Le dernier argument de l'Ikhyldiens fit relever la tête et aussi un sourcil de surprise de nouveau au Rôdeur qui regardait le drôle d'oiseau devant lui. Il leur faudrait un allié provenant d'ailleurs que des duchés et d'Akkaton. Idéalement Ikhyld, patrie de l'oiseau qui est justement un diplomate. La liste des compétences qui manque parmi les alliés du Stolenmark est assez grande et la diplomatie noble et officielle en fait partie. Achroma à beau être gentil, il n'est pas un diplomate expert, ni dans l'âme, ni dans sa formation de nécromancien.

Finalement le Rôdeur sourie de toutes ses dents et fini par formuler sa requête à l'oiseau de si bon conseil se tenant devant eux. Une réponse logique comprenant une requête logique qui fit pouffer légèrement la dryade devant cette information, car elle en voyait venir cette fameuse question à des kilomètres à la ronde. Tomber par hasard sur un haut-juge d'Akkaton et un diplomate noble l'Ikhyldiens par pur hasard est une chance, et arriver a les recruter au passage tiens du miracle. Il n'y a pas à dire, Arkos mérite vraiment son surnom d'heureux chanceux.

Akors: Tu es Ikhyldiens et doué en diplomatie si j'ai bien compris. Tu pourrais légitimiser cet argument et la présence d'Anton à toi tout seul devant tout les duchés en fait. Tu voudras bien nous aider pour aller les voir ? S'il te plaît, c'est vraiment important.


L'Eïlynsterien avait même collé ses mains ensemble en signe de prière en formulant sa requête. La manière de faire était gentille, sincère et familière. C'est le genre de service qu'on formule devant un ami, mais pas devant un Duc pour lui demander une fortune en argent et en troupe, sans parler de l'équipement pour lesdites troupes. Il faut dire que l'aigle est le candidat parfait pour cette tache si on suivait ses propres conseils.

_________________

Achroma & Méhényt.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Jeu 9 Aoû - 0:35
L'Azurien hocha la tête sans protester pour souligner le point sur l'éventuel Connétable altruiste. Même sans être Eïlynsterien, il n'avait guère d'a priori positif en la matière lui-même. Il souhaitait surtout, par cet exemple, faire comprendre au rôdeur l'importance militaire du « renfort » qu'il avait trouvé si naturellement, et l'impact potentiel que sa venue pourrait avoir pour des frontaliers de l'empire d'Akkaton. L'exemple le plus parlant à prendre était donc forcément celui d'un grade que le jeune homme connaissait et pouvait situer en terme d'importance.

Quoiqu'il en soit, la discussion de poursuivit, et Hansing fit de son mieux pour conseiller honorablement le rôdeur sur la façon d'aborder éventuellement les différents bourgeois des Duchés, et particulièrement la Duchesse Osami, qu'il connaissait mieux de réputation. Son interlocuteur sembla très attentif, à son grand plaisir, mais fini par en tirer ses propres conclusions et faire une demande qui, pour le coup, surpris l'Azurien.

« Moi ? Je heu... moi ? Je... je n'y avais pas pensé. »

Pour le coup, l'homme-oiseau en était presque comique, ressemblant un peu à un volatile prit par surprise dans le faisceau d'un projecteur akkatonien. Néanmoins il se repris rapidement, et ce petit moment de surprise ne dura en soit que quelques brefs instants.

« Heu... hum... vous m'avez quelque peu pris par surprise, excusez-moi. Il est vrai que ma présence pourrait quelque peu équilibrer la donne au près des nobles duchéens en montrant que ce n'est pas une entreprise en sous-main d'Akkaton... »

Hansing n'était pas contre l'idée d'aider ces jeunes gens intrinsèquement. Plus pragmatiquement, c'était aussi le genre d'entreprise qui pouvait l'aider à bâtir une bonne réputation dans les Duchés, comme l'entreprise acceptée quelques temps plus tôt au près d'une autre compagnie de mercenaires...

« Mon premier devoir va à l'Empire et aux missions qu'il me confie, mais je serai heureux de vous apporter mon aide dans cette entreprise chaque fois que cela sera possible... et de vous aider à reprendre le fort, tant qu'on y sera, si cela vous intéresse. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Jeu 9 Aoû - 5:15
L'azurien semblait surpris de voir que le Rôdeur mettait en application les conseils qu'il venait lui-même de lui donner en lui proposant de venir s'associer à lui. Après tout cet Ikhyldiens était un candidat parfait selon ses propres critères aussi bien point de vu nationalité, espèce ou d'un point de vue professionnelle sur ses compétences diplomatiques. Cependant, notre oiseau ne répondait pas à la négative. Hansing était plutôt prudent dans ses propos, rappelant que son allégeance va avant tout à l'empire d'Ikhyld avant d'aller au Stolenmark.

Cela dit, après avoir précisé ce point, notre Avia venait de répondre à la positive à la requête de notre homme. La fin de celle-ci apportait une autre pièce à l'édifice à laquelle notre homme ne s'attendait pas. Arkos lui répondit simplement, posant la question à l'oiseau désormais allié.

Arkos : Merci infiniment pour ton aide ! Mais pour ce qui est de reprendre le fort, tu sais te battre ? Un siège sur un fort, ça tire dans tous les sens, c'est bruyant et c'est particulièrement dangereux. Encore qu'on va essayer de minimiser au maximum ce dernier point. Sinon, en dehors du siège, tu nous aiderais à convaincre les Di Fortuna ? Enfin, quand tu auras le temps et qu'on aura pris rendez-vous avec eux bien sûr. Par contre, on se contacte comment si nous en avons besoin ?

Un diplomate de l'empire d'Ikhyld constamment sur les routes et un Rôdeur Eïlynsterien qui ne voyage pas moins que son comparse. Inutile de dire qu'il va être dur de les faire communiquer ensemble s'ils ne s'y prévoient pas un minimum à l'avance. Arkos aurait bien proposé à Hansing de lui laisser un message à Fort Bastel, mais le fort semble quelque peu indisposé actuellement. Le Rôdeur regardait l'Azurien avec insistance pendant un petit moment puis fini par lâcher, sans aucun contexte et sans aucun lien avec Fort Bastel.

Arkos : Et sinon... Tous les Azuriens sont des rapaces ou vous avez aussi des membres de votre espèce affiliées à d'autres oiseaux ? Puis comment ça se coiffe les plumes ? Ça se perd ? Ça repousse ? Il y a des Azurien chauves ?

Bah, oui, notre humain n'avait pas fini de poser ses questions presque indiscrètes à notre Azurien après tout. Il ne connaît pas encore très bien cette espèce et on va dire et les questions vont encore aller bon train sous le regard amusé d'une Dryade qui avait eut droit à son armada de questions par le passé, elle aussi.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Jeu 9 Aoû - 6:10
Certes, le raisonnement de l'Azurien pouvait mener logiquement jusqu'à lui, mais il n'y avait pour tout dire pas pensé un seul instant, d'où sa surprise. Mais bon, il pouvait difficilement remettre en cause un raisonnement qui était avant tout le sien, et pouvait voir l'intérêt de l'entreprise, raison pour laquelle il n'avait guère hésité avant d'accepter malgré tout, ce qui fut rapidement salué par le rôdeur.

« J'ai quelques compétences martiales, oui, mais je suis surtout un mage accomplis, ce qui ne sera pas de trop, je pense, pour reprendre ce fort. La magie est toujours une arme puissante, pour qui sait en user judicieusement. »

En effet, même s'il tendait à être modeste sur ses talents comparés à ceux des plus grands mages de l'Empire, à tord ou à raison, il était assez réaliste pour savoir qu'un mage de son niveau pouvait faire officie de véritable pièce d'artillerie mobile, dans la limite de ses réserves de mana.

« Pour ce qui est de vous assister dans une démarche diplomatique, ce sera avec plaisir, tant que cela peut se faire sans gêner mes missions diplomatiques officielles, bien entendu... vous pouvez me contacter en faisant parvenir un message à la Cité de Jade sans problème, je vous confirmerai si je peux vous aider dès que j'aurai le message. »

C'était le mieux qu'il pouvait faire, mais du moins, par magie, pourrait-il répondre rapidement au rôdeur. Quoiqu'il en soit, celui-ci ne tarda pas à revenir sur la question... des questions farfelues, ce qui fit rire l'Azurien.

« Aha je vois que vous avez de la suite dans les idées ! Il existe toutes sortes d'Azuriens en effet, même si nous faisons tous partie d'une seule et même espèce. Quant aux plumes hé bien... comme les oiseaux, elle se renouvellent par mue, et non, il n'y a pas d'Azurien chauve, pas plus que d'oiseau chauve... »

En fait au fil des réponses on pouvait facilement discerner que les Azuriens étaient bien plus proches des oiseaux que de toute autre créature, au fond, même si le lien ne venait pas spécialement à l'esprit du mage lui-même.

« Et on les laves hé bien heu... avec de l'eau. Avec quoi d'autres voulez-vous les laver ? »  
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Jeu 9 Aoû - 12:32
Apparemment, l'Azurien prétendait savoir se battre, mais aussi manier la magie. Le Rôdeur va devoir lui demander en quoi, car si c'est de la nécromancie, ça va faire un doublon, mais s'il est doué en discrétion, on pourra avoir le luxe d'avoir un mage dans le groupe d'infiltration. Hansing continue son discours pour prendre en compte la démarche diplomatique. La citée d'Airain devrait pouvoir lui acheminer un message sans soucis et il aidera volontiers notre hurluberlu dans ces démarches. Parfait, Arkos à déjà l'idée de quoi lui faire faire en tête. Les Di Fortuna et leur proximité seront l'idéal pour la négociation avec notre Azurien, mais ces éléments arriveront à la fin de la conversation.

Un rire. Notre Azurien semble apprécier les questions tordues que notre humain lui pose. Il se paie même le luxe d'y répondre avec humour ce qui amusait le Rôdeur qui, décidément, appréciait bien ce drôle d'oiseau. Finalement, Arkos reprit, commençant par les questions étranges avant de finir par des questions plus sérieuses.

Arkos : Ah ! J'avais raison ! Il y a des hiboux qui peuvent bouger leur tête dans tous les sens ! Il y a des hiboux qui peuvent bouger leur tête dans tous les sens ? Pourquoi avec que de l'eau et pas de savons ? Ça enlève les couleurs des plumes ? Il y a plusieurs couleurs de plumes ? Les vieux Azuriens se teignent les plumes comme certains de nos vieux se teignent les cheveux ? Ça doit gratter en plus.

Oui, des questions pour le moins déplacé ont été posées, mais cela n'a rien d'étonnant au vu de qui les pose. Arkos toussota un instant, mettant sa main devant la bouche avant de reprendre un peu plus sérieusement. Non pas qu'il ne soit pas intéressé par la réponse à ces questions-là, mais il fallait qu'il obtienne des réponses à un sujet plus important que sa curiosité personnelle.

Arkos : Ahem... Pour en revenir au sujet de Fort Bastel. Tu connais la magie selon quelle école ? Achroma est un nécromant de talent, mais n'en manipule aucune autre. Sinon, coté diplomatie, je souhaiterais que tu nous accompagnes chez les Di Fortuna en premier, ce sont ceux que je connais le mieux. Tu penses que ce sera possible vis-à-vis de tes fonctions dans ton empire ?

Arkos préparait déjà un semblant de stratégie dans sa tête. Il fallait qu'il mette le tout à plat lors de son conseil de guerre et chaque information pourraient s'avérer cruciales. Il est dangereux de surestimer ses capacités, mais aussi stupide et coûteux en vie allier de ne pas utiliser un avantage considérable parce que l'état-major n'en avait pas connaissance. Arkos regardait l'oiseau, croisant les doigts pour avoir plus d'informations pour mettre en place une stratégie qui, à défaut d'être parfaite, sera au moins très avantageuse pour leur camp.

_________________

Achroma & Méhényt.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Jeu 9 Aoû - 16:19
Encore une fois, le rôdeur se lança dans une longue tirade de questions incongrues en retour, et Hansing le regarda fixement, avec un air profondément las dans ses yeux d'aigles. Même chez les enfants des plus provinciaux des ikhyldiens, il avait rarement vu un tel déferlement, sans doute parce que les enfants avaient les parents pour les encadrer, chose que la dryade semblait avoir renoncé à faire depuis longtemps avec son compagnon. Il semblait hésiter entre lui répondre, l'ignorer et lui donner un bon coup de bec, mais finalement le rôdeur continua sur un sujet plus sérieux.

Le diplomate l'écouta donc poursuivre et revenir sur ce qui était, après tout, le sujet principal de la discussion. Il garda encore quelques instants le silence, laissant un léger blanc, puis hocha la tête pour lui répondre, choisissant d'ignorer purement et simplement ses questions loufoques, de crainte d'entretenir un cycle perpétuel dans ce sens, qui deviendrait de pire en pire, et il voyait déjà difficilement comment faire pire que ça...

« Hmmm... je suis un mage accomplis dans la maîtrise de l'air et du feu, et si je n'égale bien entendu pas les plus grands mages d'Ikhyld, qui sont les élus de la magie, je peux disons déployer une puissance de feu appréciable. »

C'était le moins de le dire, mais il ne fallait pas compter sur lui pour dire qu'en portant les deux magies au niveau qu'il avait atteint il se plaçait comme l'un des meilleurs mages d'Ikhyld, tout simplement parce qu'il ne se voyait pas comme ça lui-même, en fait.

« Pour ce qui est des Di Fortuna, tout dépend de la date en fait. Si cela se place à un moment où je suis libre d'une obligation impériale, cela sera avec plaisir. »

En effet, il n'était guère imaginable de négliger ses devoirs pour deux presque étrangers, même s'il était sincèrement désireux de les aider. L'Empire passait toujours en premier lieu, comme il se devait, même si cette aventure servirait aussi son établissement comme diplomate.

« Ceci dit vous avez mentionné un nécromancien... quel genre de compagnies menez-vous donc au combat, dites-moi ? »

Non pas qu'il ait des préjugés spéciaux sur la nécromancie, qui, bien utilisée, avait sa place dans les magies impériales, mais cela pouvait être l'indice d'une compagnie de mercenaires plutôt originale, après tout.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Ven 10 Aoû - 11:41
Il semblerait que l'oiseau commence à bouder les questions sur son espèce. Tant pis, il ne doit pas être du genre patient finalement même s'il semble assez gentil. De ce côté, nous sommes loin du niveau d'Anton qui semblait fortement s'amuser au jeu des questions étranges. Tant pis, le Rôdeur ira assouvir sa curiosité sur les Azuriens dans une des bibliothèques Eïlynsterienne quand il rentrera chez lui. Et dire qu'Arkos comptait ensuite poser des questions sur la patrie d'origine de l'oiseau, dommage pour sa curiosité.

Mais pour le moment Arkos et Hansing avaient une discussion axée sur leur projet professionnel, véritable nerf de cette discussion. L'oiseau avait donc des capacités "appréciables" sur l'air et le feu. Reste à savoir ce que cet ' appréciable' veut dire, cela dit le Rôdeur n'allait pas lui poser la question maintenant. Ce genre de chose pourra être vu dans ce qu'ils auront défini comme leur quartier général lorsqu'ils définiront ensemble les stratégies d'assaut du Fort. Rapidement, vint la question des Di Fortuna et Arkos répondit simplement à l'oiseau d'un ton naturel, confirmant ce qu'il savait déjà.

Arkos : Et bien dès qu'on aura une date, je t'enverrais une copie du retour du duché à la cours de Jade. Tu nous diras si ça te convient par retour de courrier du coup. Et si ça ne te conviens pas, pense a nous donner tes disponibilités alors. Mais on va en avoir pour un bon moment, sont pas rapide pour ça dans les duchés.

Viens également sur la table la question du nécromancien. Le Rôdeur ne savait pas si l'oiseau avait des à priori sur la nécromancie ou sur les Nagas et celui-ci s'interrogeait sur le Stolenmark. Arkos décida de rassurer l'oiseau sur la nature de la compagnie qu'il voulait faire renaître, restant très proche du discours qu'il avait tenu à Anton plus tôt, a Vinche.

Arkos : C'est une compagnie de mercenaires bien particulière que j'ai intégrée, il y a des années. Peu-importe ton histoire, ta nature ou ton origine, peu importe ton passé et tes erreurs, tu y es le bienvenu. Nous y sommes tous frères, que l'on soit Naga, elfe, humain ou n'importe quoi d'autre. Nous y sommes frères et nous nous protégeons et nous soutenons les uns des autres. C'est comme ça que Greil, notre chef, avait vu cette compagnie. Un groupe soudé d'un amour fraternel puissant. Mais nous n'étions pas que ça, nous étions des mercenaires sous conditions. Pas seulement une lame à loué, mais aussi des hommes de morale refusant les contrats qui n'allaient pas dans le sens de nos convictions. Nos tarifs variaient aussi en fonction du client et connaissant Greil, je sais que le tarif variait en fonction de ce que pouvait payer le client dont la cause était juste et le besoin réel. Parfois, ce tarif n'était qu'un service demandé dont nous n'avions pas réellement besoin si nous avions envie d'aide de pauvres infortunés victimes d'injustices ou d'esclavagisme.
Reprennant son souffle une seconde, Arkos fini par reprendre d'une simple phrase, plus spécifique à la nécromancie au sein du Stolenmark. Notre homme espérait rassurer l'oiseau sur la présence d'Achroma, notre serpent nécromancien pour le moins amical.

Arkos : Pour en revenir à la Nécromancie, Achroma est un Naga tenant du cobra et un nécromancien de génie. C'est également une des figures de front du Stolenmark, surtout depuis la mort de Greil dont il était le conseiller principal. Il a l'air impressionnant, mais c'est vraiment le gars gentil avec le cœur sur la main si on prend le temps de faire connaissance.

Serpent et nécromancien, de quoi faire flipper un oiseau mage élémentaire s'il ne connaît pas le fond de notre cher reptile et le Rôdeur espérait avoir rassuré Hansing sur la compagnie du Stolenmark et sur la nature d'Achroma.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Sam 11 Aoû - 12:40
Visiblement, le rôdeur semblait avoir renoncé à ses questions poussées et étrangers sur les détails de l'anatomie azurienne, ce qui n'était pas pour déplaire au jeune diplomate. Il se concentra donc plutôt sur les réponses et les interrogations de Hansing, qui écouta donc ses propres réponses avec attention, notant que cette compagnie avait une image bien idéale... du moins aux yeux de l'humain. Restait à voir si elle avait été à la hauteur de son souvenir, ou si, plus probablement, elle avait été quelque peu idéalisée par le temps qui passait et son propre point de vue. Dans tous les cas, il eut droit à une présentation générale, puis à une seconde, plus détaillée, du nécromancien qui se révéla être un Naga.

Pour tout dire en fait, il n'avait de préjugés ni sur les Nagas, cette race ancienne et éminemment magique, ni sur la nécromancie, qui si elle avait sa part d'ombre, comme toutes les magies, avait également ses bienfaits. Il hocha donc tout simplement la tête.

« Je vois, hé bien à vous écouter c'est assurément une compagnie qui mériterait de revivre dans toute sa grandeur passée... je suis curieux d'en rencontrer les différents membres, enfin, dans ceux qui en font encore partie. »

Il ne croyait peut-être pas entièrement au pitch très idéalisé qui lui avait été servit, mais du moins voyait-il quel genre de personnage était son interlocuteur, et il pouvait croire que la compagnie ait eut globalement une image positive.

« Sinon ne vous en faites pas, ce n'était qu'une petite curiosité, histoire de savoir au près de quel genre de mage j'allais sans doute combattre. Il n'y a pas de préjugé négatif sur la nécromancie en Ikhyld comme ce peut être le cas ailleurs : bien sûr, il existe des nécromanciens maléfiques, mais je vous assure qu'un invocateur maléfique ou même un mage élémentaire maléfique serait également une rencontre peu agréable. »

Après tout, toutes les magies ouvraient potentiellement la voie à toutes sortes d'horreur, même si la nécromancie était celle qui frappait le plus facilement l'imagination, avec, peut-être, la magie ténébreuse...

« Sachez qu'en Ikhyld un conseil de neuf mages gouverne le pays, et élisent en leur propre sein le meilleur d'entre eux pour devenir l'Empereur... neuf mages pour les neuf magies, ce qui signifie que l'un des membres de ce conseil est toujours un nécromancien. Nous savons donc très bien que cet art peut aussi être manié par des gens de bien, à des fins bénéfiques, puisque nous en avons toujours en permanence un dans notre gouvernement... il peut même arriver que le meilleur mage du conseil soit le nécromancien, et qu'il devienne Empereur, ce n'est pas en soit un problème. Je n'aurai donc aucun a priori sur votre ami Naga, rassurez-vous. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 336
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos] Dim 12 Aoû - 13:54
l'Azurien semblait curieux du Stolenmark et semblait également curieux d'en rencontrer les survivants, chose qui arrivera bien assez tôt d'après le Rôdeur. Après tout, s'il participe à l'effort de guerre, il sera amené à les côtoyer de prêt. Une réponse du Rôdeur fut apportée à l'oiseau en ce sens.

Arkos : Si tu nous aides comme tu nous l'as indiqué", tu seras amené à tous les côtoyer de très près, mon ami. L'intégralité des survivants du Stolenmark va participer à la reprise du Fort."

L'oiseau avait enchaîné sur un petit discours de son cru sur la nature de sa question. Visiblement, Achroma n'allait pas avoir de soucis avec ce drôle d'oiseau qui semble plutôt neutre sur la question de la nécromancie. Il en suivit même un petit cours d'histoire expliquant le fonctionnement du gouvernement de son pays, Ikhyld. Il semblerait que celui-ci soit géré par neufs mages qui ont des rapports égaux entre eux et chapeauté par un seul chef quelle que soit leur école, y comprit la nécromancie. C'était une bonne chose assurant la neutralité d'un art qui n'avait pas pour objectif d'être bon ou mauvais, comme les huit autres écoles de magies. Arkos répondit simplement à l'oiseau de son ton naturel et habituel.

Arkos : J'en prend bonne note. Il faudra que je visite Ikhyld un jour décidément, ça m'a l'air intéressant comme pays.

Regardant le soleil pour se faire une idée, de l'heure actuelle qui était beaucoup plus avancée que prévue. Notre homme fini par prendre les devants et dire à l'oiseau d'un air amical.

Arkos : Merci pour ton aide, mon ami. Mais nous allons devoir y aller, la route jusqu'à chez nous est très longue et on ne voudrait pas rater le bateau pour le retour. Je ne manquerais pas de te prévenir pour te dire ce qu'il en est pour les Di Fortuna. À bientôt !

Notre duo se leva et reprit la route en direction du port d'attache le plus près. Une longue route en bateau attendait et un peu de repos et d'organisation serait les bienvenues au vu de l'aventure qui s'annonce.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Petit officier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Date d'inscription : 01/07/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Un inconnu à Fort Bastel - [PV Hansing - Arkos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages-
Sauter vers: