Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Le projet éclipse [Intrigue]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Le projet éclipse [Intrigue] Ven 8 Juin - 19:47
Date de déroulement : 10 Août de l'An 2000 de l'Âge d'Acier

Contexte de l'intrigue :

L'empire Akkatonien a fait une grande annonce il y a à peine un mois de cela à sa population et au reste d'Orzian à travers toutes ses ambassades situées dans les pays étrangers. L’officialisation d'un grand projet, le projet éclipse va être faîte publiquement le soir du 15 Juillet et des invités venant d'un peu partout plus ou moins triés sur le volet pour leur fiabilité seront priés d'y assister pour êtres les premiers à profiter de ce levé de rideau avant que la nature même du projet soit connue pleinement du reste du continent. L'empire promet qu'ils seront alors témoin de la naissance d'une nouvelle ère pour l'empire et donc d'un grand moment de l'histoire. Evidemment, cette annonce a fait grand bruit et tout le monde attend avec impatience de voir ce que ça va donner et ce pour des raisons diverses...

Description des lieux :

Tous ceux venant d'horizons multiples qui ont été invités par l'empire à ce grand évènement se retrouvent dans un grand musée au sein de la cité d'Airain, celui du « progrès », financé en grande partie par la famille royale des Illuminès, ce simple choix témoigne d'une chose, à la fois de la portée symbolique du projet qui va être révélé, mais aussi quelle est la famille royale derrière ceci, celle des technologistes de l'empire.

Les invités sont tous rassemblée dans l'entrée et la salle principale de ce musée en forme de triangle équilatéral et située au Sud de celui-ci. Cette immense salle en forme de carré large de 200 mètres a pour thème « l'avancée technologique dans l'histoire de l'empire » et retrace en partant de la gauche de l'entrée du musée pour faire le tour de la salle ensuite en longeant les murs, l'histoire technologique de l'empire en effet, ce avec des croquis, photos ou représentations dessinées des différentes inventions technologiques successives, de leur âge/provenance et leur importance dans la construction de l'empire. Plus au centre de la salle se trouve dispersées de multiples grandes vitrines contenant de nombreuses inventions que ce soit les plus simples et anciennes et les plus avancées. Tout au centre de la salle se trouve une grand estrade fait de marches successives de marbres qui est dans les faits plus une sorte d'élévation du sol grâce à une escalier en carré que de vraie estrade. La totalité de la salle est pour sa part recouvert d'un tapis de velours rouge et le musée en lui-même est dans un pur style Akkatonien d'Akkat (Victorien), avec un plafond situé à une cinquantaine de mètres au dessus de la tête des invités.

L'aile Est du musée est nommée « Le progrès et son influence sur le mode de vie de la population. L'aile Nord du musée elle se nomme « Le progrès et la guerre », ces deux ailes sont fermées pour le moment car les invités sont inventés à rester dans la salle principale, quant à l'aile Ouest… Elle est encore en travaux et se nomme mystérieusement « Le projet éclipse » et est évidemment d'autant plus inaccessible au public.

Les invitées pour leur part sont déjà presque tous rassemblés dans la salle et il ne fait aucun doute que bientôt la raison de la venue de la plupart d'entre-eux ici, le projet éclipse va être annoncée… Mais en attendant, libre à eux de faire connaissance entre politiciens et ambassadeurs.

Tour de jeu :

Considérez ce rp comme « prioritaire » sur tous les autres.

-Lucius
-Valerya
-Miki
-Farrel

Je me réserve le droit de changer l'ordre à tout moment.

Rappel : Chaque joueur aura un délai maximum de 4 jours pour poster après avoir reçu ses directives (évidemment répondre plus tôt sera apprécié) ! Mais un 5ème jour peut être accordé exceptionnellement si bonne excuse. Si vous ne respectez pas ce délai pour répondre, le mj sera dans l'obligation d'imposer une conséquence négative pour votre personnage, sauf si vous le prévenez (tôt de préférence) après avoir reçu les directives que vous serez dans l'impossibilité de poster. Si vous récidivez une deuxième fois, votre personnage sera sauf excellente excuse, sortit de l'intrigue, une troisième fois vous serez obligatoirement sortit de l'intrigue.

De plus, le contrôle des pnjs est réservé au mj, sauf avec son autorisation pour ce rp.

Sur ce, bon jeu à vous !
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mar 12 Juin - 23:08
Le jour tant attendu était finalement arrivé ! Le vampire, et ce, depuis le jour où il avait entendu l'annonce du fameux projet, s'était montré plus qu'impatient de découvrir de quoi il en retournait, et lorsqu'il avait reçu une invitation pour assister à l'évènement, son impatience avait alors grandis davantage, et il avait même réussi à convaincre ses compagnons.
Il était venu habiller de son plus beau costume, à savoir un ensemble de couleur sombre accompagné d'un gilet et d'une cravate d'un rouge intense, il avait également sa canne avec lui, il ne s'en séparé jamais après-tout, ainsi que les étuis contenants ses fameuses griffes, car malgré l'important dispositif de sécurité, il existait tout de même un risque que certaines personnes tentent de gâcher l’évènement...

Et l'une de ces personnes se trouvait aux côtés de Lucius, car ce dernier était venu accompagner de ses trois lieutenants...
Alrik Hache-Folle, son ingénieur en chef et l'un des nains les plus irascibles que l'artiste vampirique n'est jamais connu, raison pour laquelle le vampire voulait s'assurer que le nain ne resterait pas seul au risque que les choses ne dégénèrent , Brannor Delhem, le pilote demi-orc, doté d'un tempérament bien plus calme que le nain, mais tout aussi redoutable que ce dernier avec une chope à la main, et enfin, son garde du corps auto-proclamé, Selenya Valanyel, une elfe d'un naturel plutôt froid même si cela ne l'empêchait de bien s'entendre avec les autres membres de l'équipage, et la seule personne capable de faire peur à l'aristocrate de la nuit, du moins à sa connaissance...
Le nain et le demi-orc avaient tous deux optés pour des costumes de couleur sombre tandis que l'elfe avait préférée une robe d'un verre éclatant, à dire vrai, elle était sûrement la personne la plus voyante du groupe.

Le groupe avait observé avec un grand intérêt les différentes photographies ainsi que les différents schémas affichés sur les murs, avant de se tourner vers l'intérieur de la grande salle et d'observer les vitrines remplies d'inventions diverses, inventions qui ne manquèrent pas d'intéresser le nain du groupe. Par la suite, les compagnons se divisèrent, Brannor et Alrik continuèrent de regarder les différentes inventions tandis que Selenya disparut sans laisser de traces, comme à son habitude...
Le vampire et l'elfe avaient beau avoir travaillé ensemble, il n'avait jamais compris comment faisait-elle pour disparaître aussi vite, surtout qu'elle portait une tenue voyante cette fois !

Au final, Lucius décida d'abandonner ses deux acolytes restants et de partir à la rencontre des différentes personnalités présentes dans la salle, tout en se disant qu'il n'y avait rien à craindre vis-à-vis de l'ingénieur en chef vu qu'il ne resterait pas seul...

Et pendant ce temps le nombre de personnes présentes dans la salle continuait de croître, au même titre que l'impatience continuée de grandir.
Le moment de la révélation quant au projet "Eclipse" approchait à grand pas, l'être de la nuit pouvait le sentir, tandis qu'il se dirigeait vers un autre groupe d'invités, au rythme des coups de sa canne sur le sol.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mer 13 Juin - 13:12
Valerya rasait les murs dans sa robe d’apparat rouge et noire de coupe duchéenne, une mode délicieusement exotico-antique pour les dandys akkatoniens. Parée de bijoux, maquillée et bien coiffée, elle avait eu du mal à se reconnaître dans le miroir. En fait, elle détestait cette version d’elle-même. Elle haïssait cette robe et ce corset qui restreignaient ses mouvements, ces froufrous et dentelles, cet éventail qui pendait à son poignet qu’elle ouvrait et fermait d’un geste sec pour calmer son stress. Bref pour une fois elle ressemblait à une charmante jeune femme de la noblesse et elle n’aimait absolument pas ça. Elle aurait préféré arpenter le pont d’un navire, la longue-vue à l’œil pour apercevoir un galion à dépouiller.

Cette malheureuse histoire avait commencé quelques mois auparavant. Elle avait reçu un papier officiel l’invitant à une soirée sur le continent avec un ton très diplomatique et protocolaire. Tout ce qui pouvait provenir de l’empire avait tendance à l’échauder. Les autres ducs avaient-ils été conviés ou était-ce parce que les Akkatoniens n’ignoraient pas Turbina et ses ateliers de contrefaçon ? Elle avait choisi d’ignorer l’invitation, roulé le papier en boule puis elle le jeta à son chat qui s’amusa avec et le mâchonna un peu. Malheureusement Sigrid Porte-Flingue, sa Commodore qui adorait tous les gadgets usinés dans l’empire déplia la lettre et déchiffra le message. Elle enfonça illico la porte du bureau de la duchesse pour lui faire un discours enthousiaste à propos des nouveautés akkatoniennes puis pour lui expliquer en long, large et travers à quel point il était important de s’intéresser aux technologies et de se renseigner si une guerre entre les deux empires était à l’ordre du jour. A force de se faire rebattre les oreilles par la naine pugnace, Valerya avait cédé. Les arguments de sa Commodore étaient valide ; la duchesse ne voulait pas s’y rendre pour raison personnelle. Hélas la raison d’État et le simple bon sens l’obligeaient à se rendre sur place pour évaluer les forces et les faiblesses de l’empire.

Elle avait préféré laisser Il Sanguinrio au port d'Esperanza pour voyager avec le tas de métal flottant de sa Commodore qui était elle aussi du voyage. Leur arrivée fut discrète et Valerya fut heureuse de ne pas subir un dispositif diplomatique trop lourd. Elle avait eu le temps de visiter la ville en recueillant quelques regards de travers à cause de son accoutrement et de faire quelques emplettes avant la grande cérémonie au musée. Elle n’y avait pas emmené de cavalier, de toute manière elle n’avait pas sous la main de pirate de sexe masculin qui ait assez de classe pour bien se comporter lors d’une telle réunion huppée. Elle-même ne s’y sentait pas à sa place. Sigrid avait trépigné comme une enfant pour assister à la cérémonie et la duchesse avait encore une fois cédé devant ses jérémiades. Il ne fallait pas que ça devienne une habitude… La naine était finalement comme un poisson dans l’eau parmi les Akkatoniens ; habillée de façon bien plus moderne que Valerya, elle avait rapidement trouvé des compagnons pour discuter avec un groupe à propos des performances des derniers moteurs à combustion.

Valerya se fichait comme d’une guigne de ces détails techniques et s’éclipsa rapidement du groupe. Elle déambulait dans le musée en regardant les objets et photographies pour tuer le temps et ne pas se retrouver au milieu de la foule qui attendait que le spectacle commence. Aux rares personnes qui l’abordaient, elle offrait un sourire crispé et féral qui les faisait fuir illico. Elle avait beau avoir l’air d’une provinciale dans sa robe, elle n’en n’était pas moins la Duchessa Sanguinaria.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96
Date d'inscription : 09/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mar 19 Juin - 0:00

Clap clip clap, le son de la légère pluie, trop rare en ces contrées, ce soir réconforte la jeune diplomate Ikhyldiènne, il va faire plus frais durant toute la soirée, créant une issue de réconfort en cas de climat étouffant lors de cet évènement.

Miki prit un instant pour faire un état de ses derniers jours:
Tout d’abord il y eut cette annonce, de la part du grand enchanteur Xin, ma première mission pour l’Empire. Je n’ai pas pu contenir ma joie en recevant les papiers officiels pour représenter officiellement l’Empereur lors d’une grande annonce de nos voisins, Akkaton.
Je n’arrête pas d’être impressionné par la puissance d’intrigue de mon mentor, une chance de l’avoir de mon côté…
Ce n’est que de temps après, 5 jours, que je pris le chemin, ou plutôt la mer pour rejoindre l’empire technologique.
Ma délégation et mon escorte me furent présentées à ce moment-là. Divers servants et servantes pour les petites mains, bien entendu des hommes et des femmes prêts à donner leur vie pour me protéger, des conseillers pour … me tenir la main j’ai supposé, leur courbette et leurs paroles mielleuses me faisait perdre du temps lorsque je voulais avoir un avis franc et rapide et pour terminer, une demande personnelle, un artiste de l’illusion. Un homme plutôt âgé dont le mécénat de ma mère me permit d’engager ses services. Je me suis toujours dit qu’il fallait un magicien pour passer le temps, ou en sauver.

Le voyage sur ce magnifique navire, bien que pas foncièrement des plus grand, me permit de connaître tout ce beau monde qui allait être mes amis d’aventure en territoire étranger.
On aurait pu croire, dans la liste des clichés, que tout le monde aurait pu être parano, mais je fus rassuré de voir que la majorité voyait nos hôtes, bien qu’en opposition sur la vision du monde, comme civilisé et qu’il ne risquerait rien, du moins officiellement.
Bien entendu, beaucoup ne purent se tenir à leur rôle et prirent le plaisir d’essayer d’en apprendre plus qu’il ne le fallait sur moi. Ce fut lassant, mais facile de retourner la situation pour qu’il puisse se protéger d’eux même.

Contourner les duchés du sud prit un certain temps, je pris des libertés quant aux occupations histoires que tout le monde puisse supporter cette rallonge, et enfin, le soulagement d’avoir en vue notre arrivé en terre aride.

Pour arriver en ce capital, nous hume le droit a bien des escortes et accueilles. La réalité et la théorie sont des soeurs des plus capricieuses.
Je pris une claque en voyant tout le protocole déployé pour la représentante que je suis en ce pays. Quelques doutes m’avaient assailli et aussitôt effacé en me regardant dans un petit miroir. C’est simple, je suis ici, car je suis LE visage, LE corps et l’âme de tout un peuple. Et puis entre nous, si je devais peindre la beauté d’Ikhylde, je me choisirais comme modèle.
En y repensant, j’aurais peut-être dû prendre aussi un dessinateur talentueux pour reproduire et retranscrire les lieux uniques de notre voyage en ces lieux comme les moments de vie de ses habitants. Cela dit, ma curiosité et la nouveauté me permirent de ne pas voir la distance et le temps pour arriver à notre but, voir ce qu’Akkton nous propose comme évolution pour son Empire.


C’est sur cette pensée de découverte et d'espionnage mondain, que la porte de la voiture s’ouvrit, permettant à la petite foule devant le musée de découvrir: Miki Shyael Aimidanala, Ambassadrice et Diplomate de l’empire d’Ikhylde !

A moi de jouer.

C'est ainsi qu'Akkaton pu découvrir Miki, l'éclat d'émeraude.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Lun 25 Juin - 0:12
Il était des réceptions où le caractère mondain imposait à la « jeune » gouverneur le port d’une tenue d’apparat liée au thème des soirées où elle était conviée. D’ordinaire, elle rechignait à s’y rendre. Rencontrer des individus dans le seul but de s’attirer leurs faveurs n’était pas une chose qu’elle qualifierait de qualité. Graisser des pattes, brosser dans le sens du poil… Non, ce genre de tactiques devaient être exclusivement réservées au mercenariat. Leur travail obéissait à un code strict. Et dans ce code existait une règle tacite, commune à chaque compagnie. La conscience n’avait pas son mot à dire avec le boulot.
Concernant la politique et les affaires étrangères, il fallait demeurer fidèle à ses principes et, donc, à sa conscience. Comment garder une ligne de conduite droite et exemplaire sans cela ?

Farrell avait suivi les toutes premières annonces du projet Eclipse avec un intérêt des plus marqué. Depuis peu, l’Empire se prenait d’affection pour tous les progrès techniques réalisés sur ses terres. Il délaissait l’expansion diplomatique agressive pour des trophées technologiques importants. Il campait sur ses positions et assurait la sécurité de ses nouvelles possessions.
Pour le simple quidam, cette politique pourrait sembler positive. La paix, la prospérité, le calme. Tout durerait éternellement. Pour la gouverneur de Lersach, ce que recelait le projet Eclipse pourrait bien démarrer une nouvelle guerre. Peut-être pas dès la fin de la soirée, mais dans les années qui suivraient. Et c’est pour s’assurer de ce risque, certes moyen, qu’elle s’était rendue à cette réception. Son invitation n’avait pas tardé sitôt les annonces réalisées. Certaine de pouvoir, et devoir, s’y rendre, Farrell s’était préparée.

Présente dès les premières minutes suivant l’ouverture, Farrell s’était faite accompagnée par deux individus. Deux être humains, à première vue. En réalité, l’un des deux était un mercenaire. Ami de longue date de la gouverneur, le mercenaire nommé Waxen avait la particularité de n’être non pas un humain mais un thérianthrope. Grand, corpulent et le devant principalement à sa musculature, il gagnait en muscles apparents ce qu’il perdait en finesse. Contraste conséquent avec la gouverneure. Il donnait l’air de jouer les gros bras mais il rivalisait d’intelligence avec l’élue de Lersach.
Le second individu, quant à lui, était aussi fin et athlétique que la jeune femme. Si le mercenaire était vêtu à la manière de tout guerrier sur le pied de guerre, le blondinet Hernest Fletcher s’était habillé comme l’aurait exigé le protocole des accompagnants des invités. À ceci près qu’il s’était vêtu de manière plutôt sobre. À l’instar de sa patronne, en l’occurence.
Farrell avait tenu à se rendre au muséum dans sa tenue de mercenaire. Celle qui alliait l’élégance et la finesse à la sobriété et le charme du simple. Cette soirée comportant trop d’enjeux, elle s’était aussi armée d’une de ses lames cachées. Elle n’aurait probablement pas à s’en servir mais sa présence la rassurait.

Parmi les premiers arrivées, Farrell s’était brièvement entretenu avec ses deux subordonnés.

« Hernest, vous savez ce que vous avez à faire. Venez me rendre des comptes toutes les demi-heures. Quant à vous, Waxen, suivez-moi. Je ne tiens pas à ce que l’on reproduise l’incident des duchés. »

Elle faisait mention d’une bévue commise par Waxen, bien des décennies auparavant. Où, se faisant passer pour des invités, le manque d’étiquette du mercenaire les avait conduits au-devant de grands ennuis. Si Farrell ne craignait pas d’être mise aux fers comme ce fut le cas par le passé, elle souhaitait surtout éviter à Waxen de lui faire honte. S’il se fichait de sa propre réputation dans les hautes sphères d’Akkaton, il se faisait plus de soucis pour celle de sa patronne, amie et collègue.

Elle s’était rendu parmi un groupe d’invités, qui ne manquerait pas de se remplir à mesure qu’ils arriveraient. Les discussions allaient bon train mais Farrell ne se mêla à aucune d’entre elle. En réalité, elle affichait un masque fermé que même son protecteur devinait. Pour la dérider, il lui glissa un coup de coude amical dans les côtes et lui sourit. Farrell lui répondit par un autre, toutefois curieuse de savoir ce qui lui valait cette attention.

« Détendez-vous, Sofia. Vous êtes si tendue que tout le monde peut le voir. »

La gouverneure suivit sa suggestion, inspirant puis expirant lentement. Jusque-là, tout se passait très bien. Même si elle ne rejoignait aucun groupe de discussion, il était vrai. Mais les événements se déroulaient sans heurts, dans le plus relatif des calmes.

« Vous avez raison, Waxen. Excusez-moi. J’espère simplement qu’Hernest ne perdra pas son temps. »

Ce à quoi, Waxen répondit avec son habituel ton sarcastique quand il s’agissait de son opposé.

« Si je puis me permettre, Sofia. Votre séide ne vous aidera en rien, ici. Vous savez très bien comment est la sécurité quand il est question d’un secret d’État. Même les hommes que vous avez formés n’arriveraient à percer ces secrets avant l’heure. »

La lueur amusée dans le regard de la thérianthrope fit soudainement douter Waxen. Il avait l’habitude de voir Hernest agir pour le compte de Farrell, dans des missions d’espionnage pour le compte d’Akkaton. Se pouvait-il qu’il eût pu se méprendre, pour une fois ?
La thérianthrope laissa planer le doute un moment avant de lui répondre, moqueuse.

« Vous vous faîtes des idées, Waxen ! Je tiens simplement à savoir qui est à la réception. Et qui fait quoi. Les secrets du pays nous seront bientôt dévoilés. Quelques minutes de plus ou de moins ne me tueront pas, je peux bien patienter. Faîtes donc comme moi et attendez. »

Et sur cette boutade, Farrell revint à ses réflexions sur la liste des invités, tâchant de deviner qui serait ou ne serait pas de la partie. Tandis que Waxen, ayant cru enfin percer à jour son employeur, affichait une mine qui exprimait autant sa déconvenue que son impatience vis-à-vis du projet.
La soirée promettait d’être palpitante.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Thérianthrope
Nationalité: Akkatonienne
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 14/04/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mer 27 Juin - 0:38
*Intervention pnj*

*L'ingénieur*


L'ingénieur était un terme employé vaguement pour surnommer l'une des têtes pensantes estimables de la famille Illuminès dans l'empire, une scientifique respectée qui évidemment avait une honorable influence aussi bien politique qu'innovatrice sur les projets de sa famille politique. C'était elle qui avait demandée et obtenue le fait d'être ambassadeur à cette soirée du projet éclipse et des promesses de ce dernier. Et c'est elle qui lorsque le temps fut venu, vint entourée de deux automates et de plusieurs gardes sénatoriaux au centre de la salle et monta sur l'estrade de marbre, ce pour dire quand les bruits de conversations autour d'elles retombèrent et qu'une certaine attention lui était accordée.

« Enfants d'Akkaton et des autres nations de ce vaste monde, l'empire vous avez fait une promesse mes amis et aujourd'hui il compte honorer celle-ci, celle de ne dévoiler rien d'autre que son futur. »

Ceci fait, grande oratrice elle finit par reprendre d'une voix haute et fluide. Douce et grave à la fois.

« Le projet éclipse comme vous devez vous en doutez est un projet concernant la création et découvertes de nouvelles technologies, ce autour d'une découverte prometteuse de l'empire qui ne cesse de dévoiler son potentiel depuis que nous l'étudions, l'or vert. »

Elle fit signe de la main à un garde sénatorial qui ouvrit un coffret qu'il tenait dans ses mains et qui dévoila ainsi un grand bocal contenant une sorte de gaz vert et légèrement brumeux qui semblait onduler entre différentes teintes de verts à chaque instant.

« L'or vert, ce métal ô combien particulier en permanence sous forme gazeuse a des propriétés fascinantes et riches en promesses. Des propriétés qui vont permettre à l'empire de rendre possible une partie de ce que tous jugez impossible jusque là. » Elle fit alors signe au garde de refermer le coffret, puis reprit avec fluidité.

« Néanmoins j'ai conscience que pour le moment ce ne sont que des mots et promesses que je vous dévoile mes amis, mais sachez que je n'ai pas que cela à vous présenter aujourd'hui, non ! Aujourd'hui nous allons dévoiler quelques prototypes parmi les nombreux en cours de conceptions du projet. Des prototypes qui j'espère, vous paraîtront très parlant par leur simple existence. »

Elle laissa un instant de silence peser, puis reprit avec un aimable sourire.

« Mais avant de faire une telle chose, je vous propose de débattre un peu, après tout ne dit-on pas que science sans conscience est ruine de l'âme ? Cela et que c'est la confrontation d'idées différentes qui fait naître le progrès, mais permet aussi de l'orienter dans la bonne direction ? » Sur ce bonnes paroles elle conclut donc à l'égard de tous.

« Je vous invite tous, du moins ce qui pensent avoir un avis à donner à faire part du votre. Que pensez vous du progrès technologique ? Quel devrait être son but et qu'est-ce qu'il peut apporter ? Quel est votre avis sur la technologie en général et aussi, si nous partons du principe que le progrès technologique est inévitable, sur quoi devrait-il se concentrer surtout ? Quels sont les devoirs des scientifiques et savants envers la société ? » Après tout avec toutes ces personnes de bonnes fréquentations et faisant parti sans doute possible de l'élite du continent, il y avait sans doute de quoi avoir un débat intéressant et valable.
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Lun 2 Juil - 0:38
Le vampire allait de groupes d'invités en groupes d'invités afin d'entendre ce qu'il se racontait sur le projet Éclipse, et également afin de pouvoir discuter sur différents sujets pour tuer le temps... Et il n'avait pas été déçu !

L'artiste vampirique avait en effet rencontré un Elfe nommé Lyrian Ellael, qui était lui un artiste, un artiste en provenance d'Ikhyld par ailleurs, avec lequel il avait échangé durant un bon moment, que ce soit sur le projet Eclipse ou sur ce que chacun des deux compères avait créer au cours des dernières années, mais malheureusement, leur conversation fut interrompue...
Le vampire sentit quelqu'un lui toucher l'épaule, et lorsqu'il se retourna, il tomba nez à nez avec Selenya, qu'il n'avait même pas senti arriver, qui lui fit un signe de tête afin de lui faire comprendre que ce dernier devait la suivre. L'être nocturne se retourna alors vers son interlocuteur afin de s'excuser avant de suivre l'Elfe vers un endroit plus calme.

Les deux immortels s'arrêtèrent au final vers une vitrine où se trouvait certaines des plus vieilles inventions d'Akkaton, avant que la garde du corps attitrée de l'aristocrate de la nuit ne lui explique la raison de cette interruption...

- Donc, qu'y a t-il ? As-tu repéré quelque chose ou quelqu'un de suspect ? Car ce n'est pas tous les jours que je tombe sur un artiste d'Ikhlyd, et nous avions une discussion plus qu'intéressante...

Dit alors Lucius, et en entendant ça, l'Elfe ne put que lever les yeux au ciel avant lui faire son rapport

- J'ai repéré une personne suspecte, ou plutôt, l'une des personnes que TU suspectes, enfin tout du moins, l'une des personnes que tu m'as déjà envoyé surveiller... Il s'agit d'un comte duchéen, le genre arrogant, beau garçon et sûr de lui. Également le genre à préférer Ikhyld à Akkaton. C'est l'une des personnes que tu penses être membre, ou tout du moins être assez proche, du groupe de l'Engrenage...

- Je vois, en ce qui concerne la partie arrogante et sûr de lui, la grande majorité des duchéens sont comme ça, pour le reste... Je me doutais qu'au moins l'un d'entre eux se montrerait ce soir, mais je ne pensais pas qu'il se ferait repérer aussi facilement...

Le vampire se mit alors à jouer avec sa canne tout en réfléchissant, et alors qu'il pensait à la suite des événements, une personne monta sur l'estrade, accompagnée de son escorte d'automates et de gardes, avant de faire un petit discours.
Il s'agissait de l'une des têtes pensantes de la famille Illuminès, elle était par ailleurs surnommée "L'Ingénieur", un titre qui en disait long sur ses compétences...
Après son discours, l'Ingénieur invita tous ceux qui le souhaitait à débattre vis-à-vis du progrès technique, que ce soi à propos de son but, ce qu'il pourrait apporter, ou d'autres choses du genre.

En entendant ça, Lucius ne put que sourire, car cela s'annonçait intéressant... Il se tourna alors vers Selenya afin de lui faire part de sa décision.

- Surveilles discrètement cet homme, évite d'engager la conversation avec lui pour le moment et préviens Alrik et Bran... Quoique non, connaissant Alrik, il vaut mieux éviter de lui dire qu'un possible membre de l'engrenage se trouve ici, contente toi de leur dire qu'ils doivent rester sur leurs gardes.

L'immortelle à la robe de couleur émeraude acquiesça avant de partir à la recherche des deux autres lieutenants de Lucius, quant à ce dernier, il se dirigea vers l'estrade afin de pouvoir participer au débat.


L'artiste écarlate leva sa canne afin de signaler sa présence avant de dire d'une voix forte...
- Personnellement, je dirai que le progrès technique est quelque chose de positif pour la société, car après tout, cela montre l'évolution de cette dernière, du moins en partie.
Son but devrait être l'amélioration des conditions de vie du peuple, il devrait permettre de simplifier certaines tâches difficiles ou d'en éviter certaines qui pourraient se montrer dangereuses.
En ce qui concerna la technologie en générale, je considère qu'il s'agit de quelque chose d'important, bien que cela puisse également s'avérer être quelque chose de dangereux, après-tout, beaucoup de personnes n'apprécient pas la technologie à cause de ce qu'elle peut faire, tandis que d'autres l'apprécient tout particulièrement à cause de ce qu'elle peut engendrer...


Le vampire faisait bien entendu allusion à tous ceux qui détestaient la technologie, comme certains groupuscules terroristes, mais également à ceux qui ne juraient que par la technologie, et qui détestaient la magie, car pour Lucius, la magie et la technologie n'étaient que les deux faces d'une même pièce...

- Je pense également que le progrès technique devrait se concentrer sur l'amélioration du niveau de vie, ainsi que sur le développement de nouveaux outils et moyens de protection, et pour finir, je dirais que le devoir des scientifiques et savants envers la société est de faire tout ce qu'ils peuvent afin d'aider cette dernière au maximum, sans pour autant tomber dans l'excès contraire...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mar 3 Juil - 1:16
La soirée s’annonçait calme et affreusement ennuyeuse. Entourée de personnalités qui faisaient toutes partie du gratin de l’Empire, Valerya se sentait de plus en plus seule. La naine avait disparu et la vampire musait entre les photographies. Elle ne savait pas toujours qu’elle contemplait d’un œil morne puisque certaines machines exposées n’existant pas à Esperanza, pourtant à la pointe de la technologie dans les Duchés. Elle préférait observer silencieusement plutôt que de passer pour l’idiote du village auprès des Akkatoniens en leur demandant des précisions. Dépliant puis repliant son éventail d’un air agacé, elle commençait réellement à se demander ce qu’elle faisait là. Si elle pouvait prendre la poudre d’escampette pour faire une virée en ville… Mais c’est pile à ce moment qu’une femme entourée de deux humanoïdes de métal monta sur l’estrade de pierre au centre de la pièce. Comme beaucoup d’invités, Valerya afflua vers l’oratrice.

Il était question d’or, ce mot fut doux à l’oreille de la pirate. Puis elle se rendit compte que l’on parlait d’un gaz, elle fronça le nez de dédain. Quoi, tout ça pour une capsule ? Quant aux promesses akkatoniennes, la duchesse avait la singulière impression qu’elles auraient le bruit de pas des automates ou de bottes des soldats. L’Empire était un ogre qui avait faim de nouveaux territoires et un jour ou l’autre il tenterait d’avaler tout Orzian.

Valerya roula des yeux lorsque l’oratrice proposa un débat. Encore du bla-bla inutile… Quand est-ce qu’on lèverait le rideau pour découvrir le je-ne-sais-quoi pour lequel elle avait traversé la moitié du continent ? Elle tourna la tête pour apercevoir le premier homme à donner son avis et ce qu’elle vit non loin de lui la cloua sur place. Elle n’entendit pas le discours formaté de l’apport de la technologie pour le bien public. Elle se concentra sur le profil qu’elle avait tant haï depuis cinq siècles. Comme elle le craignait, Il était là et Il semblait apprécier la soirée, écoutant l'inconnue sur l'estrade entouré d'amis. Valerya ne put articuler un juron de surprise car il lui semblait qu’une boule âcre de rancœur lui nouait la trachée. La simple vision de son vieil ennemi lui donnait des envies de meurtre. Elle serra les poings à s’enfoncer les feuilles de son éventail replié dans la paume de sa main.  

Elle avait été très contrariée d’apprendre qu’Il avait survécu à leur dernière rencontre. Depuis, elle avait soigneusement évité le territoire de l’Empire… Sauf ses eaux, mais Il n’était pas navigateur. Il n’avait jamais pris contact avec elle ou un quelconque acteur du duché à sa connaissance. Mas Il avait dû suivre son parcours à distance, par le biais d’espions. Elle ne se leurrait pas : Il était un animal politique, prêt à tout pour connaître les forces et les faiblesses de ses amis comme de ses adversaires.

Dans un moment de doute, elle scruta la foule pour reconnaître un Duchéen : mis à part la Commodore elle ne reconnut pas le verbe fort, le teint souvent hâlé et une mise moins conventionnelle, souvent haute en couleurs qui aurait trahi l’un de ses compatriotes. Elle assuma qu’elle était la seule représentante Duchéenne dans la salle ; d’ailleurs n’importe quel plénipotentiaire des Duchés aurait eu la grâce de lui présenter ses hommages.

Une logique froide, toute aussi déterminée que sa colère, s’insinua dans ses pensées. Elle ne pouvait pas le débiter en morceaux devant toute cette assemblée. C’était sûrement pour cela qu’Il lui avait envoyé ce carton d’invitation pour cette soirée assommante ; dans la foule il ne risquait rien à l'approcher. Par ailleurs son rang lui assurant une certaine protection. Quel couard… Après tous ces siècles Il n’avait pas changé. Il avait peur d’elle et il avait raison. Elle se fichait bien du pourquoi de cette entrevue. Elle n’allait pas lui faire le plaisir de se ridiculiser en public en le houspillant ou de hisser le drapeau blanc pour discuter. Elle décida de ne pas lui faciliter les choses. Et elle se résolut de n'écouter que d'une oreille ce qu'il aurait à lui dire.

Imitant les duchesses venimeuses qu’elle avait eu le déplaisir de croiser, elle se redressa et s’éventa discrètement. Mais son regard froid et haineux était attiré comme un aimant par le profil hautain d’Alexander-Cecil Deffarès.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96
Date d'inscription : 09/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Dim 8 Juil - 2:26
Échanges discrets, débats planants, messes basses et manigances, le début de la soirée était comme ses peu d'expérience lui avaient confirmées: Tout le monde retrouve tout le monde et il suffirait d’une mèche pour que tout partent aux quatre coins de la pièce.
Miki avait pris soin se positionner au milieu arrière de la salle. Être en face de la scène était indispensable pour pouvoir intervenir et consolider son dialogue. Et pourquoi l’arrière ? Pour se laisser une marge de progression vous répondra t-elles ?

La délégation d’Ikhyld s'était répartie dans la salle, certains avaient rendez-vous, d’autres souhaitaient retrouver des connaissances et les derniers voulaient tout simplement découvrir ce que ce musée avait à offrir. Seuls 2 Samouraïs et une silhouette, assez recouverte pour ne pas trop attirer l’attention, restèrent au prêt de la diplomate.
Le duo d’épée était des frères jumeaux Kitsune. Équipé d’armure légère, de quoi se mouvoir dans une foule peu importe la situation, réagir avec rapidité en cas de menace et pouvoir tout de même protéger l’envoyée de l’empire, la paire se tenait aussi bien à droite qu'à gauche de la jeune fille. Leur allure et carrure élancées ne démontraient pas une force ou une résistance physique surdéveloppée, mais bien un mystère quant à savoir leurs bottes secrètes ou bien leurs habilitées de combats. Plus grand que la moyenne, d’un pelage blanc et affichant des yeux bleus, les plus observateurs remarquons que l’un porte son fourreau à droite et l’autre à gauche.
La jeune émissaire fut impressionnée de voir une démonstration de leurs talents ainsi que leurs divers moyens de renforcement d'arsenal, permettant une certaine flexibilité.
En arrière de Miki, et cela arranger ladite personne, se trouvait, sous différentes couches pour se dissimuler, une humaine, dans la cinquantaine, n'arrêtant pas de scruter discrètement la salle, de fureter. Elle semble vouloir dissimuler différents tatouages blancs lui parcourant le corps et seules certaines de ses extrémités laissent échapper une vision de ses dessins.

C’est après quelques dizaines de minutes que le début des hostilités commença, une femme venue avec deux automates, qui étais sommes toutefois resplendissant et annonçant la supériorité de l’empire en matière de technologies, pour un discours assez classique sur le fait d’avoir dernièrement découvert ce pourquoi le monde va être révolutionné.
La manœuvre suivante de la part du comité d'accueil fut la création d’un débat.
Malgré les réponses de certains, pertinentes au passage, et l’importance d’un débat au sein même d’un projet, pour pouvoir confronté et réfléchir à sa suite, il y avait un problème, le futur...

Une fois le silence revenu après la dernière intervention:

Et cela est d’autant plus agréable que de voir nos avis converger vers une solution d’aide aux citoyens.

Mesdames, Messieurs, inestimables hôtes et invitées, ce soir, plus qu’un autre soir, le débat n’a pas lieu d’être. Et je vous arrête de suite ! (Miki commence une très légère coloration flambante le long de ses cheveux).

Un débat est tout ce qu’il y a de plus noble, de plus beau et de plus intelligent. Devoir réfléchir au divers besoins soumis, répondre aux interrogations de chacun (Miki balaye la foule de ses mains, d’un geste gracieux), pouvoir faire avancer l’idée, le projet, dans une direction commune et mature.

Cependant, même si cela pouvait animer une bonne partie de la soirée, la conclusion en serait inutile. ( Elle commence a prendre un ton plus chaleureux et autoritaire, pour, non pas se montrer vindicative, mais éviter toute interruption avant la fin de sa participation).

Ce genre d’exercice nous permet de déterminer une suite, le chemin, l’utilité, la direction que l’on souhaite prendre.
Hors ce soir, nous ne sommes pas réunis, conviés et invités, pour choisir ce chemin, car ce genre de soirée et d’annonces a laquelle nous participons, nous met devant la décision, le choix qu’a entrepris l’hôte, en l'occurrence, l’empire d’Akkaton. Un projet et une annonce d'une telle ampleur sont le fruit de nombreuses heures de recherches et de réflexions déjà établis.
La décision quand à leur futur souhaité est déjà prise. (Miki commence à se tourner vers l'ingénieur en plongeant son regard dans le sien, pour y poser la vraie question de la soirée).

Ainsi, je me pose la question suivante, au-delà de la direction que devrait prendre la technologie, quelle direction à choisie l’Empire avec ce projet ?


Miki laisse retomber l’atmosphère et le silence, soulignant la fin de son intervention, mais surtout, l’attente d’une réponse, de la part de l’ingénieur comme du public.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Jeu 12 Juil - 23:52
L’attente se solda par une arrivée en grandes pompes d’une dignitaire des services de recherches de l’Empire. La cérémonie pouvait enfin commencer, et c’est ce qu’il se produisit alors. Toutefois, alors que chacun se pressait légèrement vers l’estrade pour écouter et, indirectement, participer aux échanges, Farrell préféra soigneusement se placer en retrait. Elle ne manqua pas de remarquer quelques personnes opérant le même repli. La plupart de citoyenneté étrangère. À croire que, même invités, ces dignitaires des nations voisines n’éprouvaient qu’une méfiance toute relative à l’encontre d’Akkaton. Ce n’était guère surprenant pour Farrell qui voyait là plus de pondération que de peur. L’Empire s’était emparé de terres, les avait rendu fertile à sa façon et avait imposé au continent une présence considérablement menaçante. Même si Otmar privilégiait la paix, Farrell doutait de l’influence du vieil homme sur ses fonctionnaires. Les ambitions finiraient par naître.

Le minerai dévoilé ne rassurait guère l’élue de Lersach qui voyait là une chose aussi bénéfique que néfaste si elle devait être mal employée. Elle était tenue par ses engagements à suivre l’Empire dans ses démarches mais son humanisme la poussait à considérer les choses sous un autre angle. Il ne faisait aucun doute que des procédés militaires découleraient de toutes les découvertes réalisées sur ce gaz étrange. La gouverneure se nota pour elle-même qu’elle devrait s’en procurer un échantillon pour l’étudier elle-même. Et par « l’étudier elle-même », c’était financer quelque agent de confiance afin de certifier que ses propriétés étaient telles qu’on les disait.

Hernest revint finalement pour toucher deux à sa supérieure. La gouverneure fit la moue en l’entendant parler d’un adversaire politique. Voilà qui n’était pas vraiment prévu au programme initial. Elle savait Durance, un nain qui avait fait campagne et constitué le parti de l’opposition contre elle, tenace et revanchard mais pas au point de la suivre jusqu’ici. La famille royale qu’il avait intégrée achevait de justifier les craintes de la politicienne. Si un militariste se trouvait ici, ça ne pouvait signifier qu’une seule chose.

« Hernest, tâchez de me l’éloigner quelques instants. J’aimerais mieux m’exprimer sans être interrompue. »

Son opérateur acquiesça avec emphase, plus qu’heureux d’avoir autre chose à faire que de surveiller des individus puis disparut hors du champ de vision de la gouverneure. Celle-ci pouvait dès lors se concentrer sur sa tâche principale. Ecouter les propos de chacun et en déduire les positions de ces derniers.

« Allez-vous vraiment vous exprimer, Sofia ? Je croyais que vous préfériez demeurer dans l’ombre, d’ordinaire. »

« Quelques fois, Waxen, il faut savoir retrousser ses manches et plonger les mains dans le cambouis. Si j’ose dire. »

À l’instar de la naine, Farrell sentait bien que le sens du débat était creux. On ne pouvait pas orienter le sens final du projet une fois qu’il était censément achevé. La question était naturellement de faire fléchir l’Empire sur sa façon d’utiliser les ressources qu’il avait à disposition. Et cela, les pays voisins en étaient conscients. Il suffisait qu’Akkaton se décide à intégrer le continent entier pour qu’il y mette tous les moyens.

La thérianthrope songeait surtout aux issues offertes par la diplomate étrangère qui avait pris la parole. Quel sens donner aux projets de l’Empire ? Il s’agissait peut-être là du moyen, pour eux tous, d’influer sur la politique générale d’Akkaton. Si les émissaires étrangers faisaient part de leur désir de paix, que penseraient-ils de la réponse d’une élue impériale qui partageait cette volonté de favoriser les échanges pacifiques ? Que du bien, avec un peu de chance. Pas naïve pour autant, il était plus que probable qu’ils y soient sourds. Ou perplexes.
Ce n’était pas comme si, en Akkaton, la dissension politique faisait d’ores et déjà rage.

La jeune femme s’avança vers l’estrade pour s’exprimer au plus haut de son ton d’oratrice, afin qu’on l’écoute et, l’espérera-t-on, qu’on ne la coupe pas.

« Il est vrai que le débat proposé n’a guère de mérite, puisque son principal sujet est d’ores et déjà achevé. Mais je crois que, par l’entremise de l’éminente scientifique ici présente, l’Empire nous invite… Vous invite, émissaires étrangers, à émettre vos souhaits quant aux politiques de notre glorieuse nation.

Ici sont rassemblés des esprits, sinon brillants, au moins suffisamment ouverts aux problèmes de ce monde pour pouvoir trouver des solutions à ces troubles qui nous menacent. Qu’il puisse s’agir de quelques pratiques de la course contre des lignes commerciales, d’incidents frontaliers ou d’attentats ratés sur des émissaires de deux pays. Je vois surtout dans cette réception la proposition d’Akkaton de vous offrir la vue sur ce qu’il chérit. Le progrès.

Et là encore, il nous faudrait prendre garde. Le progrès technologique n’est pas notion absolument positive. Le progrès ne peut exister que s’il est conduit autant par son côté technologique que par son côté culturel. Si l’on devait favoriser l’un au détriment de l’autre, ce serait toute notre civilisation qui s’effondrerait. Si notre culture devait prendre le pas sur la science, nous stagnerions puis nous nous écroulerions. Et à l’inverse, si notre progression scientifique devait faire des bonds de plusieurs décennies, cela ne nous amènerait qu’à oublier les fondements de nos croyances.

Si le danger pour Akkaton est permanent, puisqu’il conduit ses recherches en tout temps, il est également présent pour ses voisins. Si les nations voisines, avides de s’approprier ce qu’elles ne comprennent pas encore, succombent à cet appât du gain, je n’ose imaginer quels terribles événements cela pourrait produire.

Le projet Eclipse est achevé, oui. Mais l’avenir de tout le continent se construit jour après jour par nos décision. Si la question du débat est de savoir ce qu’il serait préférable de faire de ce fameux projet, il mérite au moins que nous nous posions la question. Servira-t-il le bien commun, ou le bien d’Akkaton uniquement ? Je crains l’imminence d’une guerre. Et je ne tiens pas à ce que l’Empire conçoive une autre de ses armes.

Quoi qu’il puisse s’agir, l’Empire saurait en faire quelque chose servant ses intérêts militaires. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Thérianthrope
Nationalité: Akkatonienne
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 14/04/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Ven 13 Juil - 22:08
*Intervention pnj*

*L'ingénieur*


L'ingénieur écouta silencieusement les paroles énoncées par tout ce beau monde, notamment trois personnes s'étant démarquées, deux enfants d'Akkaton et une d'Ikhyld. Et elle ne manqua pas ensuite de commenter avec amusement à l'égard du sire vampire.

« Un discours très optimiste et humaniste à sa manière sur ce que devrait représenter le progrès technologique pour la société sire Finz, j'ai un vieil ami qui pensait en partie comme vous je dois dire et d'une certaine manière il a été au centre de certaines parties du projet, du moins quand il était de ce monde. » Cela elle acheva de le dire avec un soupçon de nostalgie, ce avant d'ajouter pensive. « J'espère que l’œuvre dont il est le plus fier saura attiré votre intérêt, à vous, ainsi qu'à d'autres, l’œuvre de sa vie. » Ce avant de reprendre après un temps de réflexion à l'égard de l'envoyé d'Ikhyld, mais aussi une touche d'amabilité.

« Ce n'est pas parce que le projet est avancé, je ne dirais pas terminé car il est loin de l'être soyez-en rassurée mon amie, au contraire il ne fait quasiment que débuter, qu'il n'y a aucune raison de débattre pour autant de sujets aussi général que le progrès et ce qu'il peut représenter de bon et néfaste pour la société. Dans les faits et je ne le cacherai pas, l'empire lui-même n'a pas encore totalement décidé de quelle manière il va orienter ce projet à l'avenir, cela n'est pas encore passé après tout en procédure de vote auprès de l'assemblée du peuple, du sénat et de l'empereur Otmar. Tout ce qui est sûr c'est que le projet se fera et que l'or vert est riche en promesses et possibilité pour le futur, mais les conséquences de sa découverte et exploitation pour les années à venir sont encore pleinement à déterminer. Les quelques rares découvertes déjà concrétisée elles serviront de démonstration surtout. Ainsi ce débat n'est pas totalement stérile sachez le, après tout l'avis d'invités étranger pourrait intéresser l'assemblée du peuple, donc ne vous privez pas de donner le votre pour peu qu'il soit construit, après tout c'est le peuple, plus que toute autre chose qui gouverne l'empire. » Sur ces bonnes paroles elle se tourna alors vers la gouverneure Deffarès et ajouta de fil en aiguille.

« Vous avez raison néanmoins concernant une bonne partie de ce que vous avancez donc dame Deffarès. Quant à une autre bonne partie, elle est comme beaucoup de choses soumis à débat, par contre j'aimerai souligner une chose qui je pense est souvent injustement oublié et ce pour nos amis des autres nations. » Elle dit alors avec clarté.

« L'empire est à la pointe du progrès technologique oui, mais le progrès n'est pas que technologique, il peut aussi être magique par exemple et les autres nations aussi ont leurs atouts dans les faits. Au final chacun a prit sa voie, l'empire a juste choisit celle du progrès technique avant tout, mais je suppose sans doute qu'Ikhyld aussi mène ses propres avancées dans celui magique. Ais-je tort ? » Évidemment que non, sur ce elle précisa avec amabilité. « Quant au fait que l'empire prévoit de concevoir une arme à l'aide de l'or vert, je ne peux pas vous promettre qu'à l'avenir une telle possibilité n'émerge pas, comme je ne peux pas vous promettre que les autres nations ne feront pas de même de leur côté soyons honnêtes concernant leurs éventuels projets, mais ce que je peux vous garantir c'est que pour le moment nous avions une toute autre ambition bien plus exceptionnelle et hors du commun. » Elle sembla alors plus enthousiaste disons et ajouta avec un grand sourire.

« Car aujourd'hui, je tiens à prouver une chose au monde, que l’œuvre d'une vie, celle d'un ami à moi, un homme estimé par la famille Illuminès n'a pas été vaine. Alfred Alric Illuminès est arrivé à concevoir ce que la technologie n'a jamais conçu jusque là pour ainsi repousser un impossible… Ce grâce à l'aide de l'or vert. » Ménageant un temps d'attente, la dame conclut alors à voix forte et avec conviction. « Il a donné la vie à de l'acier froid et des engrenages, mes amis ! Même si ce n'est encore qu'un nom temporaire. Je vous présente... » Elle se retourna et tendit la main pour désigner l'aile éclipse du musée où sortait plusieurs formes mécaniques. « Les automatons ! Les premiers automates dotés d'une conscience et intelligence rivalisant avec celles des races civilisées. »

*Les automatons*


« Nos amis ici présents comme je l'ai dis sont dotés d'une vraie conscience et sensibilité qui a été engendrée à l'aide de l'or vert, cette partie du projet a prit de longues, très longues années pour arriver à ce résultat et ce pour engendrer uniquement trois automatons. Chacun d'entre-eux est déjà d'ailleurs considéré comme un citoyen de l'empire Akkatonien à part entière et possède sa propre personnalité, certes établie selon un schéma et certaines règles qu'ils ne peuvent outrepasser comme celle de ne pas attenter à la vie de qui que ce soit, mais ils n'en sont pas moins capables d'émettre des réflexions propres et d'être dotés d'une forme de libre arbitre. Ils ont même choisis eux même comme ils s’appelleraient. » Elle présenta alors les 3 automates qui s'étaient avancés et avaient rejoint sur l'estrade l'ingénieur avant de se mettre en ligne de gauche à droite devant la foule, elle commença ddonc par celui de gauche.

« Boisero est un automate ingénieur capable d'aussi bonnes performances dans ce domaine et d'autant d'initiative qu'un organique. Il a de grandes connaissances scientifiques et aime évidemment aussi bien les débats techniques que plus ou moins philosophiques. Et... » L'automate l'interrompit alors pour dire d'une voix mécanique aux teintes amusées.

« Les fleurs, j'aime les fleurs, les arbres et la nature en générale, et surtout les œuvres d'arts basées sur ces matériaux. Il y a quelque chose de vivant dans le bois qui me fascine, je me demande d'ailleurs si le bois dans lequel je suis fait me donne d'autant plus un aspect vivant pour vous tous, quoiqu'il en soit je suis heureux de vous rencontrer. » L'ingénieur amusée n'eut même pas à poursuivre que la dame automaton se présenta alors.

« Nommez moi Anasthasia mes amis, j'ai l'honneur d'être la première automaton érudite et diplomate à avoir vu le jour. Et sans doute la seule pendant un bon moment étant donné les ressources que cela a coûté pour me fabriquer. » Commenta t-elle visiblement avec une pointe d'humour, ce avant de poursuivre avec fluidité. « Notre père a été un homme bon avec nous et j'aimerai que sa mémoire soit honorée et respectée. Dès qu'il a commencé à concrétisé son projet, il est arrivé à obtenir que nous soyons tous les trois reconnus citoyens de l'empire de naissance et en attente de droits et devoirs adaptés à notre condition. Je me doute que ma personne doit vous sembler étrange, troublante, voir horrifiante, mais j'ai bon espoir si vous m'offrez cette chance de vous prouver que c'est tout le contraire, mais surtout que l'empire et la famille Illuminès nous as conçus pour faire de nous de vrais citoyens à part entière et non des esclaves robotiques dotés d'intelligence. » Elle s'inclina alors avec une certaine grâce pour saluer la foule, puis ce fut le tour du troisième automaton, celui de droite. Qui lui aussi entreprit de se présenter par lui-même.

« Nommez moi Altar, je suis un automaton détaché aux travaux manuels nécessitant force, mais surtout une certaine résistance et endurance physique. Ce qui pour un humain normal est un travail pénible, est pour moins d'une facilité et aisance certaine, après tout je ne ressens ni l'inconfort ou la fatigue. » Il conclut alors en désignant de la pince Lucius et ce avec un soudain enthousiasme mécanique...

« J'avouerai être un admirateur de vos œuvres quand j'y pense sire Klauss, accepteriez-vous donc de m'offrir à l'avenir une entrevue en privé ? J'ai toujours rêvé de vous rencontrer en personne, même si j'avouerai que je vous imaginai plus grand, quoique tout le monde ou presque est plutôt petit par rapport à moi je suppose... » Disait l'automaton qui faisait dans les 2 mètres 20.

Ceci fait et maintenant que les trois s'étaient présentés, l'ingénieur attendit un temps que tout cela soit digéré par les convives, puis reprit à voix haute à l'égard tous et ce d'un ton convivial.

« Auriez-vous donc des questions à poser ? Que ce soit à moi ou de préférences à nos trois amis ici présents ? N'hésitez pas surtout, ils sont sans doute moins dangereux et plus maîtres d'eux-mêmes que bien des êtres vivants. »
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mer 18 Juil - 22:38
Le vampire écouta les autres personnes participant au débat avec attention, et il en fit de même lorsque l'ingénieur reprit la parole afin de répondre à tous ceux qui avaient pris part au débat avant de conclure tout en amenant un autre sujet...

En effet, le membre de la famille Illuminès expliqua alors que l'un de ses amis, un homme répondant au nom de Alfred Alric Illuminès, avait réussi l'impossible... Il avait donné vie à quelque chose d'inanimé !
La femme continua en expliquant qu'il s'agissait des premiers automates doués d'une conscience et d'une intelligence comparable à celle des autres races, et tandis qu'elle expliquait cela, trois formes mécaniques sortirent de l'aile "Eclipse" du musée...

Lucius avait mis un petit moment à réaliser ce que la femme avait dit, après tout, donné la vie à un automate, le doté d'une conscience, c'était ce qu'il avait déjà entendu quelquefois de la bouche de certaines personnes ayant trop abusé de l'alcool, même s'ils ne l'avaient jamais dit avec ces mots, et lorsque son regard se posa sur les trois êtres mécaniques et tout en les écoutants parler, il ne put s'empêcher d'afficher un sourire confus avant de finalement manquer d'éclater de rire, rire qu'il retint grâce à de gros efforts de sa part, alors comme ça Akkaton avait donné naissance à une nouvelle race intelligente ? Il trouvait ça un peu orgueilleux, mais d'un autre côté, il était fasciné par une telle nouveauté !

L'artiste de la nuit leva bien haut sa canne en entendant l'Ingénieur demander aux invités s'ils avaient des questions à poser, que ce soit à elle ou aux "automatons" pour les nommer selon le nom que les Illuminès leur avait donné.

- Hé bien, j'aurais une question à poser à nos nouveaux concitoyens, que pensez-vous de l'empire Akkatonien en général ?

Demanda alors le vampire sur un ton amical, il était curieux de savoir comment les automatons considéraient l'empire qui leur avait donné naissance, avant de se tourner vers l'automaton nommé Altar pour ajouter...

- Quant à vous, mon cher Altar, je suis ravi de vous compter parmi mes admirateurs et serai plus qu'honoré de vous rencontrer en privé dans le futur...

L'être nocturne allait ajouter quelque chose lorsqu'il sentit une pression sur son épaule, lorsqu'il tourna la tête pour voir de quoi il pouvait bien s'agir, il vit une Selenya affichant une mine grave lui faisant signe de le suivre, l'aristocrate de la nuit se contenta de hocher la tête avant de se retourner vers l'estrade afin de dire une dernière chose...

- Ah, j'ai failli oublier ! En tant que citoyen de l'empire d'Akkaton, je vous souhaite la bienvenue parmi nous !
Ajouta alors le vampire avant de s'excuser...

- Veuillez m'excuser mes chers amis, cette gente dame a besoin de moi, mais n'ayez crainte, je reviendrai.
Dit alors l'être nocturne avant de disparaître dans la foule, suivant son lieutenant jusque dans un coin un peu plus tranquille, vers des vitrines exposants diverses inventions, et où les attendaient Brann et Alrik, le premier affichant une expression calme, comme à son habitude, et le second ayant les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte, toujours sous le choc de la révélation de l'Ingénieur...

Selenya se retourna alors pour faire face à Lucius avant de se pencher vers ce dernier pour lui murmurer...

- Nous avons possiblement un problème, notre ami duchéen a eu une petite discussion avec l'un des gardes en armure akkatonniens supposé assurer la sécurité, je n'ai pas réussi à entendre ce qu'ils se disaient, mais elle n'a pas duré longtemps...

L'espace d'un instant, l'expression joyeuse de Lucius fut remplacé par un air sérieux et un sourire en coin, le genre de sourire qu'il ne sort que lorsqu'il s'apprête à "jouer un mauvais tour" comme il aime le dire, Brann, et même Alrik qui avait retrouvé ses esprits, le remarquèrent aussitôt, Selenya leur avait juste dit d'attendre sans rien leur dire, mais apparemment, quelque chose de grave se profilait à l'horizon.
L'artiste écarlate se retourna alors vers ses deux autres lieutenants avant de leur faire signe d'approcher, affichant de nouveau son sourire habituel tout en espérant que personne mis-à-part ses lieutenants n'avait remarqué son changement d'expression.


- Je pense qu'il faudrait surveiller ce garde en plus du Duchéen, et faire attention à ne pas le confondre avec d'autres gardes en armure...

Le vampire acquiesça avant de se tourner vers ses deux autres lieutenants...

- Nous avons possiblement un problème, mais je n'ai pas le temps de tout vous expliquer, alors tous les deux vous aller surveiller discrètement, et j'insiste sur le discrètement, un invité venu tout droit des Duchées, Selenya vous montrera de qui il s'agit...

L’intéressée acquiesça alors silencieusement, en vérité, même si leur employeur aurait pu expliquer à Brann de quoi il en retournait, elle craignait la réaction du nain en entendant le nom de l'engrenage, mieux valait qu'il n'en sache rien.

-Tandis qu'elle surveillera le garde avec qui notre ami duchéen est entré en contact, en ce qui me concerne, je vais retourner vers l'estrade pour surveiller un peu les lieux.

- Et surtout pour entendre la réponse à la question que tu as posé aux trois "automatons", non ? Ou pour avoir une chance de discuter d'art avec ton nouvel admirateur mécanique ?
Lui sortit alors une elfe arborant le même sourire en coin que l'artiste écarlate arborait quelques instants plus tôt, ce à quoi le vampire se contenta pour toute réponse de tousser avant de se détourner d'eux pour disparaître dans la foule en direction de l'estrade, bientôt imité par ses trois lieutenants.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Jeu 19 Juil - 23:47
Alexander-Cecil lui avait rendu son regard. Pire, un petit sourire narquois avait ourlé ses lèvres. Valerya fulminait. Jamais elle n’aurait dû venir dans ce traquenard. A côté d’elle la Commodore béate admirait l’ingénieur de ses grands yeux globuleux. La duchesse avait furieusement envie de lui coller un coup d’éventail derrière la tête afin d’évacuer un peu de tension tout en grondant la naine pour afficher un air aussi niais en grande compagnie.

En tout cas la discussion avait rapidement atteint son terme, quelqu’un à l’accent étranger avait eu le bon sens de faire remarquer que cette soirée n’avait pas pour thème la philosophie des sciences. Mais peut-être aurait-il été plus judicieux de débattre à propos d’éthique, car ce qui suivit laissa Valerya abasourdie. La commodore courte sur pattes poussa un petit cri de surprise, les étoiles plein les yeux. Elle était apparemment ravie de ce saisissant spectacle. Valerya ne partagea pas son enthousiasme.

Trois créatures pacifiques soit disant dotées de conscience s’étaient présentées : une diplomate érudite, un ingénieur botaniste amateur et une machine à tout faire artiste à ses heures. Il ne manquait plus qu’un lâcher de colombes pour parfaire cette communication idyllique. Des créatures créées dans un soucis de paix ? Mais biensûr ! L’invasion d’Ikhyld par Akkaton était sensé apporter la paix… Valerya se souvenait encore des vies perdues et du champ de bataille. Cette fois Akkaton allait se doter d’une armée dont les soldats mécaniques ne connaîtront pas la douleur et seront capables d’établir des stratégies élaborées sur le terrain alors que, jusqu’à aujourd’hui, leurs troupes étaient secondées par des machines avec un degré de compréhension très basique. Instinctivement elle tourna la tête vers son ancien chef de troupes qui avait l’air aussi surpris qu’elle. Mais le masque du politicien reprit vite sa place et il retrouva son flegme charmant en un rien de temps.

« Chic ! Chic ! Chic ! C’est chouette, non ? »
s'extasia à mi-voix la naine surexcitée. Le regard condescendant et glacial que lui renvoya la vampire la figea dans une grimace terrorisée. « Oh oui, c’est assurément formidable. » murmura Valerya, la voix calme et sourde, pleine de cynisme.

Dès que le dandy à côté d’elles se fut excusé d’écourter son entretien avec les automachins, il y eut un moment de flottement. Beaucoup étaient encore sous le choc de cette nouvelle mais Valerya, en vieille briscarde habituée à faire feu de tout bois en toute bonne occasion, profita du silence de quelques secondes pour s’adresser à ces créatures et à l’ingénieur. Elle frappa lentement quatre à cinq fois dans ses mains en un applaudissement lent et et peu enthousiaste. A l’instar d’Alexander-Cecil, elle s’était composé un visage aimable, presque souriant.

« Je me dois de féliciter Akkaton de cette réussite. J’espère rencontrer prochainement vos futurs… Citoyens… Quoique je n’aimerais pas me trouver face à face avec un artilleur ambulant et couturier à ses heures. » dit la duchesse d’un ton léger et pince-sans-rire.  « Mes questions seront d’ordre technique. D’où provient ce gaz ? Vos explications sur ce point sont assez nébuleuses. Mon ingénieur en chef souhaiterait également savoir, dans les grandes lignes biensûr, comment une substance peut procurer une conscience. Serait-ce de la magie ? L’empire aurait-il réussi à dépasser la grande dualité ? A moins qu’ un autre procédé innovant ait été découvert. »

Sigrid Porte-Flingue bomba le torse de fierté lorsqu’elle entendit la duchesse la qualifier d’ingénieur en chef. Sa poitrine opulemment agressive menaçait de faire craquer son corset. Elle se donnait des airs supérieurs avec tant de véhémence qu’il serait impossible pour beaucoup d’invités dans le public de ne pas sourire. De toute manière presque personne ne prenait les Espéranziens au sérieux. C’était souvent une erreur.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 96
Date d'inscription : 09/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Jeu 26 Juil - 23:37
Message MJ

Tour de Miki sauté pour raison de dépassement de délai injustifié, au prochain dépassement de délai injustifié du joueur au cours de l'intrigue, celui-ci en sera sortit avec des conséquences pour son personnage.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Lun 30 Juil - 16:12
Le dévoilement du projet avait eu cela d’être accueilli à des échelons tous plus différents les uns que les autres. Mais, dans l’idée générale, le projet n’accueillait pas que des critiques positives. Farrell elle-même, pourtant si généreuse d’accorder le pardon ou l’humanité à ses voisins, absorbait la nouvelle création scientifique comme un jeu qui ne lui plaisait absolument pas. S’il en fut qui croyait en des dieux, ils n’auraient pas manqué d’accuser Akkaton de se prendre pour un divin.

Elle ne pouvait pas réfuter la grande ingéniosité qu’il avait fallu produire ces automates. Effectivement, c’était une prouesse que l’on applaudirait certainement dans certaines sphères. Surtout chez ceux de la caste scientifique. Mais d’autres partis ne verraient pas cette conception du même œil. Les machines intelligentes, du moins le disait-on d’elles, étaient désormais citoyennes d’Akkaton ? La mémoire de Farrell n’avait pas travaillé longtemps pour lui rappeler un détail essentiel de cette formalité. Il n’y avait qu’une personne à pouvoir ainsi dispenser la citoyenneté aussi gratuitement. Leur suzerain élu avait-il vraiment approuvé ces… choses ?

L’esprit de Farrel était des plus ouverts mais il y avait des limites à ce que sa logique pouvait décemment supporter. Si d’une nouvelle espèce il était question, comment devait-on les nommer ? Machines ? Automates ? Etaient-elles vraiment conscientes ? Pensaient-elles comme Farrell pensait ? Il n’y avait pour elle pas plus grand inconfort que celui de voir une chose imitant un être humain essayer de se faire passer pour tel. La citoyenneté ? Et puis quoi, encore ? Leur accorder une place au sein des politiques internes ? Avec un tel manque de considération, on en viendrait à élire des machines pour le mandat d’Empereur. Oh, c’était à douter, bien sûr. Mais l’idée de leur accorder la nationalité akkatonienne menait irrémédiablement à cette conclusion extrême. On leur accordait une importance de choix.

Qu’en serait-il pour les citoyens ? Les soldats ? Il n’était plus impossible, désormais, de croire que les plus bellicistes du pays chercheraient à s’en servir comme de chair à canon. Ou d’artefacts de destruction massive. Quand bien même espérait-on qu’ils ne soient pas de simples outils au service des habitants, l’histoire de leur condition ne faisait guère d’émule chez Farrell. Ils demandaient beaucoup à peine sortis du berceau. Waxen se secoua, la présence de ces êtres mécaniques l’indisposaient.

« Je doute qu’ils soient reconnus tel qu’ils l’espèrent, Sofia. »

L’aparté du mercenaire reçut l’assentiment de son employeur. Elle n’y croyait pas non plus. Il était certes encore trop tôt pour se prononcer sur leur avenir. Mais la thérianthrope ne l’annonçait pas clairement radieux.

« J’aurais peut-être dû essayer de m’immiscer dans les coulisses du projet Eclipse. Il y a des questions que j’aurais pu poser à cette diplomate automate. En privé, toutefois. »

La gouverneure de Lersach n’appréciait pas l’idée d’échanger certaines idées, même parfaitement anodines, en présence d’une foule pareille. Durance était présent, notamment. Il n’aurait pas manqué de faire du zèle et de rebondir sur chaque question ou chaque remarque de Sofia. Farrell avait d’ailleurs été étonnée de ne pas entendre le nain rétorquer quelques remarques désagréables. Finalement, Hernest avait fait du bon boulot pour évincer son adversaire politique le temps de son bref plaidoyer.

Certains autres émissaires, politiciens ou artistes d’Akkaton, ou d’ailleurs, avaient déjà posé les questions qu’elle se posait elle-même. Elle ne crut pas nécessaire d’intervenir plus en amont. En vérité, gardant les bras croisés, Farrell se contenta d’observer la foule pour analyser sa réaction. Et de pouvoir rebondir plus tard, par la même occasion, sur les réponses que l’on apporterait aux interrogations des invités.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Thérianthrope
Nationalité: Akkatonienne
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 14/04/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mar 31 Juil - 21:35
*Intervention pnj*

*Les automatons*


Chacun des automatons répondit tour à tour à la question du vampire concernant ce qu'ils pensaient de l'empire Akkatonien. Tout d'abord l'ingénieur automaton.

« L'empire est une terre de progrès et pleine de promesses, le futur n'y est pas vu avec incertitude, mais avec espoir et aussi optimisme. Un futur regorgeant de possibilités pour tous. Une terre évidemment idéale pour quelqu'un comme moi qui désire aider à construire ce futur. Je n'ai pas encore parfaitement connaissance des autres nations, mais je suppose qu'elles aussi louent le progrès d'une certaine manière, même si différemment. » Puis la diplomate.

« Akkaton est un empire fier et donc orgueilleux, sûr de ses valeurs, mais qui a tendance à s'en enorgueillir d'autant plus. Il a beaucoup de qualités et beaucoup de défauts comme chaque nation de ce monde car au final la perfection n'existe pas. Sachez que j'aime l'empire, mais l'on ne m'a pas caché ses défauts, rien en ce monde n'est parfait certes, mais j'espère pouvoir faire en sorte ou du moins aider à ce que les autres nations voient plutôt les bons côtés de l'empire et à ce que ces derniers ne soient jamais dépassés par les mauvais. » Et enfin Altar

« Merci de l'honneur que vous me faîtes d'abord monsieur Lucius et ensuite… Ce que je pense de l'empire ? Je ne me suis jamais vraiment posé la questions j'avouerai. J'ai envie de dire que je préfère laisser mon avis en suspens le temps de pleinement pouvoir vivre ma condition d'automaton. »

Quoiqu'il en soit suite à cela ou pendant cela selon le temps que mit Lucius à prendre congé, tous les automatons remercièrent le vampire de leur souhaiter la bienvenu en tant que nouveaux citoyens de l'empire et l'excusèrent sans mal de prendre congé. Visiblement ils étaient parfaitement polis et agréables tous à leur manière. Était-ce parce que la situation était officielle et qu'ils voulaient se mettre en valeur comme certains êtres vivants qui étaient souriants un jour ou pas l'autre ou est-ce qu'ils avaient été conçus pour l’être sans mal ?

Quoiqu'il en soit, quand la dame pirate prit la parole, ce fut à l'ingénieur de répondre à celle-ci.

*L'ingénieur*


Et c'est sans spécialement sourire de façon moqueuse à l'excentricité de la naine et avec un sérieux polit et aimable qu'elle répondit à la vampire.

« Je ne vais pas vous mentir, vous le sous entendez fort bien, mais oui les automatons ne seront pas forcément exclus des carrières militaires ou de l'armée. Néanmoins, je vais vous rassurer, quoique personne ici ne va me croire sans doute, mais ils ne font pas forcément des soldats meilleurs que les organiques, du moins pas des officiers meilleurs. Pourquoi cela ? » Elle toussa alors et ajouta. « Je ne vais évidemment pas vous dévoiler toutes leurs qualités et leurs défauts, mais le plus évident est que même s'ils sont conscients et intelligents, ils ne sont pas comme nous et sont très logiques par nature au niveau de la pensée et n'ont donc pas une disposition pour avoir aisément des idées tordues ou étranges comme certains stratèges d'excellence. Ils font de très bons conseillers dans bien des domaines, mais de très bons officiers, nous n'en sommes pas encore sûrs, sans vouloir vous vexer bien entendu mes amis. » Dit-elle aux automates qui ne semblèrent pas le prendre spécialement mal, du moins difficile de le voir étant donné que ce n'étaient pas des créatures expressives comme des êtres de chair et de sang… Sur ce l'ingénieur reprit plus enthousiaste.

« Quant à l'or vert ? Ce n'est un secret pour personne, nous en trouvons surtout dans le plan élémentaire de l'air étrangement, pourtant ce gaz n'a absolument rien de magique. Nous n'avons pas de réelle idée concrète quant à comment il a pu y apparaître, même si nous avons quelques pistes naissantes qui commencent à émerger. Quant à l'exploiter, ça a été une réelle gageure pour nous. » Elle reprit alors calmement. « Ce gaz est comment dire… Il est presque vivant d'une certaine manière, ou du moins mime la vie, comme une forme de presque vie primitive et singulière qui n'attend que de se développer. Le processus est encore extrêmement coûteux et tenu secret, mais en somme nous avons trouvés comment stimuler l'or vert pour qu'une conscience y naisse quand il est utilisé pour concevoir un automaton grâce à certains procédés innovants, cette conscience dispose alors d'un corps mécanique pour se mouvoir. Elle est aussi comme page blanche qui doit se définir aussi bien au niveau de sa personnalité que de sa manière d'appréhender le monde. Et en vérité, ce ne sont pas des consciences comme les nôtres, surtout ainsi enfermées dans un corps mécaniques, ce sont des machines pensantes je vais être sincère, mais des machines réellement pensantes car leur conscience vient totalement de l'or vert et non des systèmes mécaniques des automates primitifs. »

Puis souriant de manière amusée, l'ingénieur reprit avec néanmoins une pointe de réflexion.

« Au final non, nous n'avons pas dépassés la grande dualité et je doute en vérité que ce soit possible un jour, cette même dualité qui a poussé l'empire à faire des sacrifices pour devenir ce qu'il est aujourd'hui et qui empêche les autres nations de faire de même si elles refusent ces sacrifices. Ou bien qui a exigée les sacrifices qu'a fait Ikhyld pour devenir la nation enchanteresse qu'elle est, mais en faisant le choix inverse. Je ne vais pas être arrogante et dire qu'Akkaton est plus développé que le reste du monde car ce n'est pas vrai, surtout que le progrès n'est pas que technologique, mais nous avons emprunté une voie et si quelqu'un veut accomplir les mêmes prouesses que nous, il devra emprunter la même et payer le même prix, il n'y a pas de secret. » Était-ce un message au reste du monde ? Peut-être, comme pour leur dire que s'ils jalousaient l'empire au niveau de la technologie ils n'avaient qu'à faire comme lui, sacrifier la magie au point que celle-ci ne soit plus que très faiblement présente dans leur nation, développer lourdement les industries et surtout subir les changements sociaux et politiques radicaux associés à de tels faits… Évidemment rien qui ne plairaient aux mages de ces pays où à ceux qui appréciaient la magie, mais ce n'est pas comme si on pouvait réellement outrepasser la dualité. Sur ce l'ingénieur conclut alors pensive.

« En ce jour, l'empire vous donne probablement l'impression de vouloir prouver sa supériorité, mais en vérité nous désirons surtout montrer au reste du monde que la voie que nous avons prise est autant valable que les autres. Akkaton est la seule nation ayant fait ce choix, celui de la technologie avant tout et cela a ses défauts, mais aussi ses forces. La magie permet des choses que la technologie ne peut faire, mais l'inverse est tout aussi vrai. Réfléchissez-y donc, pesez le et peut-être le monde entier se rendra t-il compte que la voie que nous avons prise est aussi honorable que les autres et tout aussi légitime. Ainsi peut-être l'empire se montrera t-il aussi moins farouche s'il n'a pas l'impression de devoir défendre son mode de vie contre ceux voulant l'anéantir. » Une démonstration d'orgueil ? Ou un désir de compréhension du reste du monde ? L'empire avait en effet fait un choix qu'aucune autre nation n'avait fait et était sans doute assez méprisé ou moqué pour cela quand il n'était pas admiré ou craint pour les mêmes raisons. Cela et peut-être aussi la peur de son peuple, celle que son mode de vie soit détruit à terme car la magie finirait par prendre le pas et la technologie n'avoir été au final qu'un vague rêve idéaliste ou dérisoire d'une nation ambitieuse qui avait l'impression d'être seule contre le monde ? Peut-être… Peut-être cela concourrait-il parmi tant d'autres raisons à l'impérialisme d'Akkaton. Une autre question pouvait se poser, pourquoi l'empire voulait aborder cela ici, ou du moins la famille Illuminès ?
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Dim 5 Aoû - 23:35
Lucius, après être retourné auprès de l'estrade, écouta attentivement la réponse des automatons, et fut ravi d'entendre différentes réponses à sa question de la part des automatons, et de voir qu'ils avaient bien tous leurs propres avis...
Il aurait été dommage qu'ils répondent tous la même chose ! Et de plus, ils semblaient bien plus polis que certains êtres de chair et de sang que le vampire avait rencontré par le passé.

Par la suite, une jeune femme prit la parole afin de questionner l'Ingénieur sur différents points, notamment sur la provenance du gaz ou si l'empire d'Akkaton avait finalement réussi à dépasser la grande dualité ?
Cette jeune femme portait une robe rouge et noire possédant une coupe plutôt familière à l'aristocrate de la nuit, ce dernier n'était pas un expert dans le domaine de la mode, et de ce fait, il n'était pas vraiment sûr de la provenance de cette robe, mais il se souvenait avoir déjà vu certains vêtements ressemblant à ladite robe dans les Duchées du sud, même si rien n'était moins sûr.
Mais de toute manière, l'attention de l'artiste se reporta bien vite sur le membre de la famille Illuminès tandis que cette dernière répondait aux questions de la jeune femme...

Ce gaz, "l'or vert" venait donc du plan élémentaire de l'air ? Le vampire ne connaissait rien ou presque concernant les différents plans élémentaires, après tout, il ne s'y était jamais vraiment intéressé, mais peut-être que cela changera avec le temps ?
Après avoir parlé d'une possible carrière militaire et de la provenance du gaz, l'Ingénieur expliqua que non, l'empire d'Akkaton n'avait pas dépassé la grande dualité, et que cela ne serai peut-être jamais possible, ce qui ne manqua pas d'amuser le vampire, il était sûr qu'il était possible de la dépasser, car après tout, pour lui la technologie et la magi n'était que les deux faces d'une même pièce alors il devait bien y avoir un moyen ou un autre, même s'il ne devait pas être évident à trouver ...

Néanmoins, Lucius trouva étrange que la femme de la famille Illuminès parle de justifier les choix d'Akkaton vis-à-vis de la voie que l'empire avait choisit, en quoi fallait-il justifier le choix de la technologie par rapport à la magie ? D'autres avaient bien fait le choix inverse !

Le vampire ne rajouta rien à ce que venait de dire l'Ingénieur, à la place, il préféra réfléchir à la suite possible des événements pour le reste de la soirée, ce dernier repensa notamment aux soupçons que Selenya et lui-même avaient vis-à-vis du Duchéen et de l'un des gardes, si le Duchéen était bien dans le camp de l'engrenage, ne risquait-il pas de tenter quelque chose contre les automatons ou contre l'ingénieur ? Mais l'être nocturne se rassura bien vite, si quoi que ce soit arrivé, ses lieutenants viendraient le prévenir, et de toute façon, il avait sa canne à la main, prête à servir en cas de besoin...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Sam 11 Aoû - 17:28
Décidément, il semblait ne pas devoir y avoir de visite banale à la Cité d'Airain pour le diplomate ailé... et encore le visite personnelle à un empereur semblait-elle finalement peu de chose comparé à ce qui avait été dévoilé ce jour-là. Il était venu avec d'autres diplomates représenter l'Empire pour ce « grand événement » du projet éclipse, redoutant comme beaucoup la présentation d'une arme qui enclencherait un nouveau cycle de guerre, mais gardant espoir aussi, qui sait, dans une résolution plus bénéfique de tout cela.

Finalement, toutefois, l'annonce avait été tout à fait inattendue, à une éternité de ce qu'il avait pu imaginer, et le mage de l'air et du feu avait préféré dans un premier temps ne rien dire, préférant laisser sa consœur plus expérimentée réagir au nom d'Ikhyld. Néanmoins, il se sentit rapidement profondément insatisfait des questions posées autant que de la façon dont elles étaient posées. Quelques traits philosophiques, quelques questions sur un matériaux dont l'Azurien connaissait déjà parfaitement la provenance, bien qu'il n'ait pas pensé qu'il puisse avoir de telles propriétés, surtout de telles propriétés visiblement naturelles et non magiques.

Ceci dit, ce fut la dernière intervention de l'ingénieur qui le fit sortir de son silence, alors qu'il avait eut le temps de digérer le choc initial qu'avait été l'idée d'une vie totalement mécanique, une vie coupée de tout accès à la magie, à ce qui était, dans la vision du monde du jeune diplomate, le lien même de toute vie, qui participait de l'âme et de l'esprit de toute création. Il se secoua mentalement et s'avança, dans ses habits de cours, vers les premiers rangs de l'assistance pour reprendre directement sur les propos de l'ingénieur, et ce alors que les précédents intervenants semblaient, bien mystérieusement à ces yeux, se contenter de ces quelques explications techniques.

« Est-ce donc là votre raison, votre motivation ? Vous n'avez créé la vie que pour prouver au reste du monde que vous étiez capable de merveilles inimaginables ? Pardonnez-moi si je trouve cela bien léger pour un acte aussi... fondamental. Créer de la conscience à partir de rien, créer une nouvelle espèce, tout ça simplement... par orgueil ? Pardonnez-moi si j'ai du mal à accepter une telle idée aussi simplement que mes confrères semblent le faire.

On vous a poser bien des questions, mais celle à laquelle je voudrais le plus une réponse est pourtant celle-là : pourquoi ? Pourquoi une telle quête ? L'Empire d'Akkaton ressent-il à ce point le besoin de puissance que ses ingénieurs se retrouvent avec comme seule quête celle de se prendre pour des Dieux ? Je ne peux croire que vous, ou votre collègue dont vous disiez qu'il a consacré sa vie à ce projet, vous êtes lancé dans quelque chose d'aussi fondamental juste pour affirmer la puissance de votre nation !

Si demain un ingénieur akkatonien se disait qu'il serait peut-être possible de créer une arme capable de rayer une ville de la carte, votre empire le subventionnerait-il pour voir si c'est possible ? Car à vous écouter c'est la motivation première de votre recherche, juste... voir si c'est possible et si ça ne pourrait pas glorifier l'empire. Je ne peux croire à tant d'inconséquence aussi je vous le demande, pourquoi cette quête de créer une vie inorganique ? »


Les paroles de l'Azurien étaient franches et passionnées, comme souvent, mais il avait gardé sa politesse et sa correction coutumière, en partie parce que c'était sa nature, et en partie parce qu'un homme digne est toujours plus écouté qu'un fou vociférant. Il marqua une pause, puis repris.

« Par ailleurs, je suis tout aussi étonné par un autre fait... tout le monde ici semble vous croire sur parole. Vous nous dites que ces trois machines sont conscientes, très bien... mais qu'est-ce qui nous le prouve ? J'ai déjà vu des automates akkatoniens, capables de se mouvoir seul. J'ai déjà vu des machines akkatoniennes douées d'une intelligence rudimentaire, assez pour savoir se battre ou donner des soins. Et j'ai déjà vu aussi des systèmes akkatoniens pour retransmettre le son, et donc pour le créer.

Qu'est-ce qui nous prouve que ces machines sont vraiment conscientes ? Que ce ne sont pas juste des automates avec une intelligence artificielle un peu plus développée, capable de générer des dialogues ? Parce qu'ils ont récité quelques phrases chacun ? Il m'en faudra beaucoup plus pour être convaincu, personnellement. Non pas que je veuille vous accuser de mentir, noble ingénieure, mais votre désir de créer la vie artificielle a pu vous abuser vous mêmes. Comment avez-vous acquis la conviction que ce sont des êtres conscients et pas simplement des machines qui vous donnent les réponses que vous voulez entendre, justement parce qu'elles sont programmées pour cela ?

Vous l'avez dit vous-mêmes, vous les avez programmé pour définir les lignes de leur personnalité, leur imposer des limites claires et ainsi de suite... qu'est-ce qui fait donc qu'ils sont conscients, s'ils ne sont que le prolongement des ordres que vous leur avez donné ? »


Toujours avec correction, Hansing continuait de se questionner, n'étant décidément pas prêt à accepter une telle chose sans en connaître les causes ou en avoir une quelconque preuve. Il se tourna finalement vers les trois créatures, restées largement ignorées, et qui n'avaient rien fait pour engager la conversation avec la foule, ce qui renforçait ses doutes.

« Et vous... automatons ? Pourquoi pensez-vous être conscients ? L'un de vous l'a dis, vous ne ressentez pas la fatigue ou la lassitude. Je suppose que vous ne ressentez pas non plus le froid, la chaleur, la douceur de la caresse du vent, ou ces milles autres choses que partagent toutes les espèces vivantes... sans connaître ces choses si simples, comment pouvez-vous penser connaître la conscience, la pensé, l'amour, la peur, la joie, la haine... toutes ces émotions qui tissent le vivant et font de nous des êtres conscients ?

Le fait même que l'on parle de vous depuis tout à l'heure sans rien écouter de vous autre chose que votre présentation me pose question sur la réalité de votre conscience. Je vous laisse donc à vous aussi le bénéfice du doute et une chance de me répondre, si vraiment vous êtes plus que des automates dotés d'une intelligence artificielle plus perfectionnée que les autres... »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Ven 17 Aoû - 23:12
Les échanges virèrent droit vers des sujets inédits. Et les personnes qui s’exprimaient considéraient toutes les automates comme de vulgaires machines préprogrammées ou comme de véritables êtres pensants. L’opinion de Farrell à ce sujet n’était pas faite. Elle était même encore loin d’être achevée. Plus que tout, il était des matières dont elle possédait bien trop peu de connaissances. Elle prit la résolution ferme et définitive de se renseigner sur ce qu’était précisément l’or vert. Quand bien même les renseignait-on sur la nature de ce minerai, des recherches personnelles aboutiraient à des résultats qu’elle estimerait plus satisfaisants.

Son agent qui lui servait d’informateur finit par les rejoindre, Waxen et elle. Il transmit quelques informations à Waxen qui remonta ces dernières à leur supérieure hiérarchique, alors pleinement concentrée sur le débat qui avait lieu. Elle pencha légèrement la tête pour que le mercenaire puisse lui faire part de ce qu’il avait appris quelques secondes plus tôt puis secoua la tête. Les nouvelles ne l’arrangeaient pas franchement. Son principal adversaire politique préférait décaniller en vitesse plutôt que de continuer à suivre les échanges ? Farrell se doutait que ce genre de discours pouvaient lui passer par-dessus la tête. Toutefois, elle le savait tout autant obstiné et incapable de lâcher prise quand il s’était mis en tête d’en faire baver à quelqu’un.

« Que comptez-vous faire, Sofia ? Hernest peut se mettre à le filer, si vous en exprimez la volonté. »

La gouverneure de Lersach secoua la tête à la négative, préférant écouter la suite de ce débat. Elle avait entendu ce même émissaire de l’Empire s’exprimer au sujet des automates, s’était attendue à ce qu’il reprisse la parole mais finit par s’avérer déçue de ne l’en voir point récupérer son temps d’orateur. Dommage. Il n’avait peut-être rien de plus pertinent à émettre, ce n’était pas plus mal. Cela laisserait, naturellement, à d’autres l’opportunité de partager leur idée sur la question de la prouesse technologique.

Ce qui finit par advenir, fatalement. Un nouvel individu venait de rentrer sur l’échiquier et partageait avec l’assemblée des propos qui lui auraient valu bien d’oeillades noires de la part des loyalistes bornés de l’Empire. Il semblait assuré et plein de passion quant à la question de la dualité entre la technologie et la magie. Et surtout, plein de questions sur la raison de ces recherches. Farrell n’avait guère posé cette interrogation car elle lui sautait aux yeux depuis bien des années déjà. C’était l’orgueil de l’Empire. L’arrogance de l’Empire. Toute sa fierté reposait sur son utilisation de la technologie pour embellir le quotidien de ses citoyens. Ou réduire à néant les terres arables de ses voisins, quand son humeur revêtait un bien sinistre voile sur ses intentions pacifiques.

Se serait-elle montrée révoltée que l’on accable ainsi un fonctionnaire de l’Empire ? Non, bien sûr que non. Farrell partageait cette crainte que l’on finisse par préférer la voie de la guerre à celle de la paix. Elle savait ce que l’Empire était capable de faire. Et elle savait aussi ce qu’il était amené à faire s’il était guidé par de plus sages ambitions. Toutes ces questions techniques sur la réelle conscience des automates ne l’intéressaient pas. Pourquoi est-ce qu’Akkaton se ridiculiserait ainsi à tromper ses voisins ? Cela ne faisait aucun sens, surtout si l’Empereur en personne accréditait ces machines. Et si tel devait être le cas, il y aurait beaucoup à perdre pour ces scientifiques. Être la risée des deux continents, ce devait être un risque qu’aucun n’apprécierait courir.

La thérianthrope doutait que sa participation fusse encore assez pertinente pour le reste de la présentation. Elle était une diplomate, pas une scientifique. Même si elle rivalisait d’intelligence avec certains, elle ne disposait pas des qualifications requises pour disserte sur le vrai et le faux des matières qui lui demeuraient inconnues, pour l’heure actuelle. Qui plus est, ce dont elle souhaitait plus sûrement encore, c’était de satisfaire à sa curiosité avec cette automate qui se disait diplomate, et dans un lieu clos, privé, qui se devait d’être à l’abri des oreilles indiscrètes. Présentement, on ne lui offrirait pas cette opportunité. Elle devrait s’en saisir elle-même. Et elle le ferait plus tard. Elle fit signe à ses deux acolytes qui se rapprochèrent.

« Waxen, restez ici, gardez un œil sur ce beau petit monde. Et écoutez ce qu’il se dit, je veux être avisée du moindre sujet amené et de la moindre réponse fournie. Hernest, vous allez suivre la piste de notre cher ami commun. Je vous suivrai, je tiens à savoir ce qu’il manigance. »

Elle fit un dernier signe de tête à ce mercenaire trapu et, désormais, boudeur qu’était Waxen. Ce dernier consentit, bien malgré lui, à suivre les ordres. Pour une fois qu’il y avait un semblant d’action, il allait devoir rester là à écouter des gens. Oh, il s’en accommoderait. Mais il était loin de se douter que c’était l’activité qu’il abhorrerait de toute la soirée.
La thérianthrope se glissa entre les invités, à la suite de son propre agent de terrain. Elle aimait bien les cérémonies et les soirées de cette sorte mais elle adorerait plus que tout l’action. Et cette soudaine disparition lui donnait l’occasion d’aller fouiner ailleurs que dans ce secteur. Elle croyait avoir des fourmis dans les pattes à force de demeurer sur ses appuis.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Thérianthrope
Nationalité: Akkatonienne
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 14/04/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Dim 19 Aoû - 22:47
*Intervention pnj*

*L'ingénieur*


« Par orgueil ? Pas entièrement, mais aussi pour prouver quelque chose au monde, mais c'est là plus la décision de la famille Illuminès que de l'empire lui-même. » Finit par répondre l'ingénieur à l'Ikhyldien avec sérieux, ce avant de développer. « Je ne peux pas affirmer qu'il n'y a pas de divinité qui a créer ce monde ou l'univers car rien ne prouve cela ou l'inverse, mais nous pouvons ainsi démontrer une chose, que notre définition de la vie actuelle est probablement erronée, mais aussi qu'elle n'est pas le propre d'une intervention divine ou magique. Qu'est-ce qui a créer les automatons ? La technologie de l'empire, réfléchissez à la symbolique de ceci, qu'est-ce qui prouve que la vie est forcément liée à la magie par exemple ? Ou l'inverse ? Ce que nous recherchons c'est des preuves et des faits, comme les mages de l'empire je pense, mais nous avons pour cela explorés un terrain inconnu... » L'ingénieur sembla alors réfléchir un temps, puis reprit alors avec détermination.

« Ce que l'empire prouve aussi, c'est qu'au final, qu'est-il vraiment impossible d'accomplir avec assez de détermination pour ? Si nous créons la vie par la technologie, où sont vraiment les limites ? Que ce soit pour la voie technologie ou magique. Faut-il vraiment penser qu'il y a des lois naturelles ou divines à ce monde qui empêcheront d'aller aussi loin qu'on le désire, ou bien faut-il soi-même se questionner sur cela ? Je vous assure que le gouvernement Akkatonien va se poser ces questions, mais vous ? Allez vous vous les poser concernant la voie de la magie ? Où est-il sain d'aller et où faut-il s'arrêter ? » Elle prit son temps pour contempler la salle, puis ajouta alors avec réflexion.

« Quant au fait de créer une arme qui pourrait rayer une ville de la garde ais-je envie de dire. Non si nous n'en avons pas besoin, mais c'est comme pour la magie, un besoin crée une demande, si les mages venaient à inventer des armes ou moyens de faire cela, ne serait-il pas normal que nous fassions de même ? Ne vaudrait-il mieux pas dans ce cas que les nations se mettent d'accord entre-elles sur des limites à ne pas franchir concernant le domaine de l'armement ? L'empire interdit déjà le gaz mortel au niveau militaire notamment, mais est-ce que le royaume de Teïder fera de même par exemple ? » Elle conclut alors gravement.

« Quant aux questions concernant nos amis automatons, je vais laisser ces derniers y répondre si vous acceptez, si je parle à leur place après tout, cela risque d'être moins convaincant. » Et ainsi ces dernières prirent à nouveal la parole.

*Les automatons*


Ce fut alors boisero qui ouvert le bal.

« Une question intéressante que celle-ci, sommes nous vivants ? Me permettriez-vous de vous la renvoyer mon ami ? Qu'est-ce qui me prouve que vous êtes vivant ? Que vous correspondez à la définition dans le dictionnaire sur le terme « vivant », que vous pensiez être vivant ? Mais, est-ce que la vie correspond uniquement à ce que vous pensez qu'elle est selon votre vision des choses ? Ne peut-elle pas être autre chose ? Je pourrais extrapoler en disant que je suis une machine, mais vous aussi d'ailleurs... Vous êtes faits d'eau après tout et ce majoritairement, mais aussi de tout un assemblage de métaux qui bien organisé font ce que vous êtes et composent votre être. Vous qui êtes mage et donc avez de bonnes connaissances en science pour savoir en quoi vos sorts ont un effet sur ce monde, et vous savez après tout qu'en dehors de l'âme, tout ce dont vous êtes faits est à la base de la matière non vivante. Quant à l'âme ? En soit, l'or vert donc nous sommes composé ne la remplace t-il pas peut-être ? Difficile à dire en soit, mais l'on pourrait aussi se demander si l'âme est vraiment nécessaire à la vie… » La diplomate prit alors la suite et dit en arborant un air pensif.

« Sommes nous conscients ? Pour ma part je dirais que philosophiquement il est impossible de répondre avec certitude à cette question, c'est une question à laquelle nous voulons évidemment répondre oui, mais la bonne foi veut que nous-mêmes en doutions, elle voudrait que nous en doutions si nous étions fait de chair et de sang, mais d'autant plus dans notre situation. Le mieux que je puisse vous répondre c'est qu'au minimum nous nous pensons conscients. Quant au reste, mon ami Boisero a soulevé quelque chose d'intéressant. Nous avons été créés par l'empire en effet et programmés d'une certaine manière, mais… Est-ce si différent des êtres organiques qui sont éduqués toutes leurs vies, formés par un cadre social ? Quant au fait que nous ne ressentons pas certaines choses, est-ce que cela nous exclues vraiment de manière objective de la définition du vivant ? Est-ce que cela nous empêche de ressentir des sentiments ou la pensée ? Du moins une manière différente de la pensée des êtres organiques ? Selon moi il serait plus juste de dire que nous sommes peut-être vivants, mais si c'est le cas que nous sommes une forme de vie différente de la votre. Les insectes sont-ils vivants comme vous après tout ? Et les plantes ? Les esprits ? » Sur ces bonnes paroles, ce fut alors au dernier automaton de conclure avant de laisser l'Ikhyldien et les autres invités réagir éventuellement à ce débat.

« Je ne sais pas vraiment quoi ajouter à ce sujet. J'aimerai vous demander si vous connaissez un moyen irréfutable de prouver que nous sommes conscients et vivants car je vous avouerai que cela me paraît improbable... Et quand une réponse ne peut être répondue de manière infaillible, le doute existera toujours à son sujet… Sommes nous conscients ou notre programmation est si parfaite que nous mimons cela à la perfection ? Je pense que ce sera surtout une question d'opinion de chacun pendant longtemps, des opinions pouvant se comprendre, tout ce que j'ai envie de dire c'est que c'est à vous de vous forger votre opinion. Pour ma part tout ce que j'espère, c'est que nous aurons au moins le bénéfice du doute. »
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Jeu 23 Aoû - 23:42
Lucius n'écouta la suite du débat que d'une oreille, tandis qu'il réfléchissait aux différents cas de figure possibles quant à la suite des opérations, car après tout, si un garde était impliqué, alors rien ne prouvait qu'il n'y en avait pas d'autres, toutes les personnes présentes dans cette pièce pouvaient être de possibles complices...

Mais pour ce qui était du débat, il n'y avait rien eu de notable, mis à part l'intervention d'un Azurien, qui avait l'air plus que passionné par ce débat vis-à-vis des automatons, notamment quant au fait qu'il n'y avait rien pour permettre de prouver que ces derniers étaient bien des êtres conscients...
Ce à quoi l'Ingénieur et les automatons répondirent d'une façon qui fit sourire le vampire, notamment lorsque l'un des automatons retourna la question à l'envoyeur d'une bien belle manière.
Néanmoins, l'être nocturne ne pouvait toujours pas se concentrer pleinement sur le débat pour une raison simple, il sentait qu'il y avait autre chose de louche, en plus du garde, du Duchéen et de leurs possibles autres complices, mais l'artiste vampirique fut interrompu dans sa réflexion par une légère pression sur l'épaule...




En tournant légèrement la tête, il vit une Selenya au regard sérieux, il y avait visiblement du nouveau dans l'affaire, Lucius hocha alors la tête avant de la suivre discrètement, disparaissant dans la foule...

Ils se retrouvèrent au même endroit que la dernière fois, à savoir proche de vitrines contenant de nombreuses inventions Akkatoniennes...
Seul Alrik se trouvait déjà sur place, et lorsque les deux immortels arrivèrent à leur tour sur place, il leur expliqua pourquoi Brann ne se trouvait pas avec lui.

- Alors chef, quelle est la suite du plan ? Par ailleurs, notre pilote continue d'observer notre ami Duchéen, c'est pour cette raison qu'il n'est pas là actuellement.
Dit alors le nain d'une voix basse à l'intention de l'Elfe et du Vampire.

- Tout d'abord, vous allez tous les deux me faire un rapport sur la situation.

Ce à quoi le Nain s'empressa de répondre ...
- Le Duchéen se tient tranquille pour le moment, rien à signaler quant au garde...
Dit alors l'ingénieur avant de se tourner vers sa collègue elfique.

- Le garde que nous suspectons est entré dans l'aile éclipse du musée, et les gardes postés en faction pour en garder l'accès ne lui ont rien dit, je trouve cela suspect, peut-être y a-t-il un plus grand nombre de complices parmi les gardes que ce à quoi nous nous attendions...
Dit alors la femme à la robe émeraude, ce à quoi le noble de la nuit ajouta...

- En effet, mieux vaut considérer que tous sont complices tant que nous ne savons pas de quoi il en retourne, en tout cas, j'ai déjà pensé à un plan pour vérifier ce que notre cher garde fabrique dans cette aile pourtant interdite d'accès...

Le vampire regarda alors ses deux lieutenants tout en arborant un sourire en coin avant d'ajouter...
- Vous allez tous les deux faire diversion auprès des gardes, comme par exemple en nous montrant ce que donne une dispute entre une Elfe et un Nain, et tout en vous assurant de faire assez de bruit pour les attirer sans pour autant déranger le débat, et n'hésitez pas à les prendre à partie si jamais il le faut.

Lucius les regarda quelques instants tout en s'amusant de l'air consterné qu'ils affichaient avant d'ajouter...
- Je n'ai jamais dit que ce serai un plan très complexe, vous savez ? Par ailleurs, le signal pour commencer la dispute, ce sera lorsque je m'appuierai de mes deux mains sur ma canne tout en faisant mine de regarder les différentes inventions.
Bien ! Allez vous mettre en place, je vais rapidement aller expliquer à Brann ce que j'ai prévu pour lui.



Sur ces paroles, le vampire se dirigea vers l'endroit où se trouvait le demi-orc, endroit qu'Alrik lui avait indiqué avant de se diriger vers l'aile éclipse du musée.
Brann ne fut pas long à trouver, et lorsque Lucius lui expliqua le plan, ainsi que son plan de secours qui consistait à faire intervenir Brann qui aurait pour rôle de dire que le nain était ivre, ce qui aurait pour effet de faire sortir le petit être de ses gonds et de déchaîner son mauvais caractère légendaire sur les personnes les plus proches, y compris les gardes, et bien entendu, l'ingénieur en chef de l'Osbidius n'était pas vraiment au courant de cette partie du plan, et ce pour le plus grand plaisir de l'être de la nuit...

Lorsque tous furent en place, le vampire se positionna devant une vitrine non loin de l'aile éclipse et s'appuya de ses deux mains sur sa canne, et attendit quelques instants, il entendit alors rapidement des éclats de voix venant de la direction de l'aile éclipse, il n'eut aucun mal à reconnaître les voix de ses subordonnées, il n'avait désormais plus qu'à attendre que les gardes soient trop absorbés par la dispute pour qu'il puisse se faufiler dans l'aile sans être repéré, et si jamais cela ne fonctionnait pas, il pouvait toujours compter sur Brann et son plan de secours, mais il devait également faire attention à ce que personne ne le remarque, surtout qu'il n'était pas sûr qu'il n'y avait pas de possibles complices parmi les autres invités.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Sam 25 Aoû - 1:40
Visiblement, la question des Automatons, pourtant centrale de l'événement, avait bien vite désintéressé une partie de l'assemblée, à croire que l'introduction d'une potentielle nouvelle espèce intelligente n'était rien, pour les Akkatoniens, en comparaisons de quelques petites intrigues de groupes... un signe bien inquiétant pour cette civilisation. Néanmoins Hansing n'y prêtait pas vraiment attention, lui-même concentré sur cette question après tout fondamentale, celle de savoir si les ingénieurs d'Akkaton avaient juste créées de nouvelles machines plus perfectionnées, ou si vraiment une vie était née du rien.

La réponse de l'Ingénieure le désappointa assez de ce côté, d'ailleurs, en concrétisant l'idée qu'en effet, les Akkatoniens avaient visiblement chercher à accomplir ce prodige juste... par orgueil. Pour prouver que leur technologie était capable de créer la vie, sans autre but réel. Le fait que seule l'une des cinq familles dirigeantes de l'empire technologiste revendique la responsabilité de l'ensemble n'était guère plus rassurant en soit, puisque cela consacrait que le groupe d'où les souverains avaient une chance sur cinq de venir étaient prêts à un acte aussi fondamental que la quête de vie simplement pour flatter leur ego... partant de là, qu'étaient-ils capables de rechercher d'autres par simple caprice, et visiblement sans que l'empire d'Akkaton ait quelque chose à dire pour éventuellement les contrôler ?

Hansing songea brièvement à sa première rencontre avec leur souverain actuel et à leur discussion sur les dangers de la magie et de la technologie poussées trop loin. Maintenant qu'il savait que de potentiels empereurs poursuivaient des quêtes aussi fondamentales sans plus de raison que de voir si c'était possible et de prouver que si ça l'était ils étaient ceux qui pouvaient le faire lui faisait craindre que la question des dangers de ces recherches ne se pose hélas bien trop tard. La question de l'armement, qu'il avait pris juste comme exemple parlant, ne le rassura guère, car la logique semblait en être « si nous pensons que vous développez un sort de mort, à tord ou à raison, nous n'hésiterons pas à mettre au point une machine de mort pire encore ».

Néanmoins, son attention fut partiellement redirigée quand les trois Automatons répondirent, chacun à leur tour, à ses autres questionnements. Leurs réponses étaient profondes et intéressantes, chacune à leur façon, et en soit qu'ils soient capables, apparemment, de plus de sagesse que leur co-créatrice plaidait presque pour les considérer comme conscient. Ceci dit, il en fallait plus pour le convaincre, comme, à son sens, il en faudrait plus pour convaincre toute personne sensée... et en cela aussi les Automatons semblaient plus sensés que de nombreuses personnes dans la salle. Quoiqu'il en soit, l'Azurien répondit aux trois créatures mécaniques dans l'ordre où elles avaient parlé.

« Justement, Messire Boisero, peut-on écarter la donnée de l'âme aussi facilement ? Votre... sœur ? Confrère ? Je ne sais trop, a raison de souligner la commune qualité de vie de nombreuses entités organiques, mais justement toutes ces créatures ont des âmes. L'âme n'est pas une abstraction ou un rêve. J'ai déjà vu un mage de lumière extraire une âme d'un joyau pour lui redonner la vie. C'est une donnée concrète, qui est à ma connaissance commune à tous les êtres conscients.

Comme vous le soulignez je suis aussi mage moi-même, et un maître de la magie de l'air. J'ai déjà vu de l'or vert aussi, dans le plan élémentaire. Je ne peux prétendre comprendre par quelles manipulations technologiques cette matière vous anime, mais je peux dire que l'or vert et l'âme sont deux choses différentes. Si vous me demandez si je suis vivant, je vous répondrai que oui : je respire, je réfléchis... et j'ai une âme, donc.

Par ailleurs, la noble Ingénieure invoquait l'idée que vous soyez la preuve du non-lien entre la vie et la magie mais... est-ce le cas ? Ou bien le fait que vous n'ayez pas d'âme et ne soyez intrinsèquement pas capables d’interagir avec la magie est-il une preuve que vous ne soyez pas des êtres conscients ?  Tous les êtres vivants sont, à la naissance, sensibles à la magie à un certain degré, ne fut-ce que par leur capacité à en ressentir les effets. Tous les êtres conscients ont une certaine chance d'être capables de la manipuler. Pas les Automatons... comme pour l'âme, est-ce une preuve que la magie ne se lie pas à la conscience, ou que vous n'êtes pas des êtres conscients ? »


Hansing parlait avec assurance, mais sans arrogance. Il n'avait pas la réponse à cette question, et visiblement les Automatons ne l'avaient pas non plus. Néanmoins, il soulignait simplement que ce qu'on lui présentait comme preuve ou questionnement philosophique pouvait aussi être une preuve à l'encontre de la réalité de ce « progrès ».

« Pour vous répondre, Dame Anasthasia, j'ai donc déjà énoncé quelques critères à mon sens communs aux êtres vivants... pour le reste, reste encore à voir au-delà du vivant la question de la conscience. La vie mécanique est en elle-même une vaste question bien sûr... est-ce qu'un corps composé de métal, charriant... ma foi je ne sais ce que charrient vos veines, en lieu et place du sang et de l'air, peut-il être considéré comme « vivant » ? Le fait qu'on accepte comme vivants des hommes entièrement mécanisés semblent du moins plaider pour cela...

Mais êtes vous conscients, comme les différentes races orziannes peuvent être conscientes et intelligentes ? Comme peut l'être un homme dont il ne reste que le cerveau et l'âme au milieu d'un corps entièrement mécanique ? C'est encore autre chose. Il n'y a pas le même niveau de conscience entre un insecte et une plante ou un Humain, un Azurien ou un membre d'une quelconque race intelligente. Un insecte ou une plante n'est pas citoyen d'Akkaton comme vous l'êtes aujourd'hui, c'est pour une raison. On vous place en égalité avec les êtres conscients, mais l'êtes vous ? C'est toute la question, et je ne prétend pas avoir de réponses, mais je m'étonnais que personne d'autre ne s'en soit questionné...

J'ajouterais encore qu'il y a une différence fondamentale, je pense, entre une préprogrammation, qui, si je ne me trompe, instaure des barrières immuables à votre personnalité, et une éducation qui, non seulement n'est pas un acquis de naissance, non seulement ne produira pas les mêmes fruits d'une personne à l'autre avec la même éducation, mais encore est parfaitement abandonnable à tout moment.  »


Il y avait visiblement un véritable travail de réflexion de la part de l'Azurien, qui, puisque personne ne lui contestait la parole, se permis de poursuivre encore.

« Enfin, Messire Altar, comme je l'ai déjà avoué je n'ai pas de réponse toute prête... je m'étonne toutefois que vos créateurs n'aient pas songé à explorer cette question et à trouver un moyen d'être sûr de leur fait avant de vous présenter comme conscients. Néanmoins je vous laisse bien sûr le bénéfice du doute, sinon je ne prendrais même pas la peine d'en parler.

Je serais curieux en tous cas de pouvoir m'entretenir avec vous ou l'un d'entre vous, peut-être Dame Anasthasia, de diplomate à diplomate, dans un cadre plus privé, pour pouvoir forger durablement une opinion. Je pense en tous cas que la question mérite d'être explorée, ne fut-ce que pour les considérations qui découleraient d'une réponse comme de l'autre... »


Visiblement, l'Azurien ne savait trop sur quelle aile planée, mais en attendant plus de preuves ne trancherais certainement pas sur la réalité de la conscience des Automatons. Après tout, une affirmation aussi extraordinaire demandait des preuves bien plus qu'ordinaires, et jusqu'ici même les preuves les plus ordinaires ne pointaient pas le bout de leur nez.

« Pour ce qui est de vous, Dame Ingénieure, je m'excuse de vous avoir laissé de côté, mais vos Automatons ont une conversation fascinante. J'ai déjà répondu aux principaux points qui l'appelaient en discutant avec eux, je pense... j'ai du mal à comprendre cette quête de la vie sans autre objectif que d'en prouver la possibilité, mais ma foi je n'insisterai pas, je suppose que cela tient de la différence de culture.

Mais je veux tout de même prendre la peine de vous assurer au nom d'Ikhyld qu'aucune arme de destruction massive magique n'est en préparation. Une guerre actuelle entre nos états serait déjà plus que dévastatrice, pour ne pas dire cataclysmique, autant ne pas en rajouter. Je ne peux qu'espérer en toute bonne foi qu'Akkaton est dans le même état d'esprit concernant la recherche de nouvelles armes destructrices, un espoir dont je ne doute pas qu'il soit bien placé. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Mer 29 Aoû - 21:49
Hernest fit bien son travail. Il avait été formé pour ce genre de mission, après tout. Suivre, filer quelqu’un, écouter les conversations en n’ayant l’air d’être parfaitement à sa place… L’espionnage était une chose qu’il maîtrisait, en tout bien tout honneur. Se serait-il prétendu le meilleur ? En certaines occasions, l’envie n’avait pas manqué. Mais il avait toujours tenu sa langue. Un bon agent des renseignements ne se vantait jamais de ses exploits. Personne n’accordait d’attention à un travail excellemment réalisé et cela suffisait à Hernest pour se couvrir de gloire. Il n’avait rien à prouver à personne, sinon à lui-même.

Il avait conduit Farrell à l’extérieur du musée. De là, il avait été aisé pour le binôme de retrouver le nain. Il déambulait dans la rue et pénétrait, à l’instant où Farrell posait ses yeux sur lui, dans un hôtel. Le nom ne lui avait guère échappé. Elle avait fait un bref repérage. Ses vieux réflexes de mercenaire avaient la peau dure. À chaque sortie, elle se croyait obligée de trouver toutes les issues possibles, de retenir les cartes, de se rappeler de la topologie du terrain. La majeure partie de ces détails ne lui reviendrait qu’en temps utile mais, à cet instant, le nom de l’hôtel lui revint. L’« Engrenage Cuivré ». Voilà un patronyme qui allait à ravir avec le thème de la soirée. Farrell se questionna sur l’humour, probablement inexistant, de son rival politique. Il avait certainement choisi l’établissement pour d’autres critères, le nom n’en faisait guère partie. L’Histoire revêtait à la situation un voile ironique que la thérianthrope fit disparaître d’un haussement de sourcil. Qu’allait-il y faire ?

Elle et son acolyte s’approchèrent, traversant le pont séparant le musée de l’hôtel, enjambant ce qui semblait être un cours d’eau artificiel, du lieu qu’avait pénétré l’adversaire de la gouverneure. La ceinture d’agents de la sécurité, cerclant une bonne partie du bâtiment, fit croître l’inquiétude de Sofia. Décidément, il s’agissait d’un bien grand dispositif. Des informations lui manquaient-elles ? Y avait-il, à l’intérieur, des émissaires des autres nations souveraines du continent ? Ce qui la surprenait plus que tout, c’était de ne l’avoir pas remarqué plus tôt, quand elle était arrivé au musée. L’idée d’infiltrer l’immeuble lui était venue, naturellement. Mais elle ignorait où était allé Durance. À part le traquer à l’odeur, ce qui ne devrait pas être un si grand problème au vu de sa condition (à elle comme au nain), elle ne disposait d’aucun outil ni d’aucun indice. Et s’il avait déjà séjourné dans l’hôtel, elle risquait de perdre sa trace en suivant de vieilles pistes. Elle allait devoir bluffer, à défaut de n’avoir aucune information.

Farrell ébaucha plusieurs plans, dont la plupart des issues ne lui plaisait pas. Trop complexe, trop saugrenu, trop peu concret, elle ne trouvait pas d’alternative qui eut pu lui plaire. Elle s’éloigna de la place, invitant son compagnon de travail à faire de même. Ce qu’il fit, en la suivant tranquillement. Une fois suffisamment loin, confia son plan à son subordonné.

« Hernest, vous allez faire le tour du bâtiment. Le dispositif de protection m’intrigue, je n’avais pas été prévenue de sa présence. Trouvez un autre chemin. Attendez-moi dans le hall, à l’abri des regards, si vous y parvenez. Si je ne parviens pas à rentrer, poursuivez la mission, suivez Durance, filez-lui le train, découvrez ce qu’il trafique. Ne tentez rien, venez me rapporter ses faits et gestes ! »

L’espion sembla perplexe. Les conditions de la mission changeaient. Il avait été informé des principales données, connaissait Farrell. Le ton qu’elle employait ne lui ressemblait pas. Loin de paniquer, elle s’exprimait comme si les événements lui échappaient. Hernest n’avait pas besoin de plus pour conclure qu’elle n’aimait pas la tournure que prenait tout ceci.

« Bien, Sofia. Je vais escalader la façade la moins exposée aux regards, passer par le premier étage. Je vous rejoindrai dans le hall. »

« Très bien. Oh, Hernest ! Il en va de même pour toi. Si je n’ai pas de tes nouvelles après cinq minutes, je poursuivrai seule. Dans ce cas, rejoins Waxen, préviens-le. Et tenez-vous prêts. »

Il acquiesça puis s’éloigna, allant mettre à exécution sa propre partie du plan. Farrell lui laissa du temps pour trouver un endroit d’où grimper puis, après avoir estimé le délai nécessaire écoulé, elle s’approcha des gardes s’occupant de la sécurité. Elle avait une étrange intuition qui lui stipulait que quelque chose, ici-bas, ne tournait pas très rond. Si elle ne pouvait pas s’enquérir elle-même des faits, elle devrait compter sur Hernest.

Arrivée à la hauteur des agent de protection, elle s’éclaircit la voix. Tout se jouerait sur ce bluff. Elle s’exprima, à voix haute, à l’intention d’un seul gardien.

« J’ai un rendez-vous avec un responsable dans l’Engrenage Cuivré. Je dois discuter du futur accueil de certains de mes fonctionnaires. Pourriez-vous me laisser passer ? »

Elle se déplaçait beaucoup. Majoritairement pour ses « voyages d’affaire ». Peut-être qu’elle serait, un jour prochain, dans ce même hôtel pour les raisons qu’elle invoquait aujourd’hui.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Thérianthrope
Nationalité: Akkatonienne
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 14/04/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Sam 1 Sep - 21:42
*Intervention pnj*

*Les automatons*


Chacun leur tour les automatons répondirent aux paroles de l'azurien, à commencer par Boisero.

« Et qu'est-ce qui prouve dans ce cas que l'âme est nécessaire à la vie ? Ce malgré tout ce que vous avez dit ? Parce que quasiment toutes les formes de vies que vous avez rencontrés en ont une ? Mais dans ce cas, cela exclut forcément les exceptions ou l'altérité ? Quelque chose de nouveau ? Pensez-vous vraiment que l'on peut affirmer de manière sûre et certaine cela sans avoir une preuve absolue, mais juste une très haute probabilité ? Est-ce vraiment une opinion objective d'ailleurs d'associer forcément la vie à la magie ? N'est-ce pas plutôt ce que l'on a pu être amené à penser jusqu'à ce que quelque chose de nouveau, comme nous finisse éventuellement par bousculer les mentalités ? Voyez cela comme le cas de la religion qui servait il y a fort longtemps comme explication au fonctionnement de notre monde, rôle dans lequel la science dans chaque pays la supplante peu à peu sans forcément la remplacer. Réfléchissez-y, pensez-vous que la vie est obligatoirement liée à la magie de manière absolument véridique ou est-il possible que vous soyez biaisé en partie dans votre jugement par ce que vous aimeriez croire ? Ma logique pour ma part me pousse à ne rien affirmer de manière certaine tant qu'il n'y a pas une preuve empirique indiscutable pour résoudre ce débat. J'aimerai pourtant, mais il y a bien trop d'incertains et de paramètres inconnus à l'heure actuelle. »

Puis ce fut au tour de dame Anasthasia.

« Nous sommes préprogrammée en effet, du moins partiellement, mais la manipulation particulière de l'or vert qui a permit notre naissance nous offre la capacité d'apprendre et de changer au cours du temps. Il est encore trop tôt pour que cela soit prouvé évidemment, mais je pourrais dire grossièrement que nous savons constater nos erreurs et sommes capables d'apprendre de celles-ci, évidemment cela n'est pas aussi subjectif et passionnel que les formes de vies de chair et de sang, mais sincèrement je suis d'accord avec vous sur un fait, il vaut mieux réfléchir et débattre de cela si possible, ce sont les discussions et les échanges après tout qui font avancer le savoir et permettent à terme de le généraliser. Néanmoins dans un tel cas, j'inviterai évidemment à mettre de côté toute opinion au cours du débat comme le dirait mon ami Boisero d'une autre manière, car c'est l'opinion qui est ennemie du progrès et de la vérité, j'entends celle subjective qui nous pousse à vouloir faire entrer le monde dans les œillères de notre perception de celui-ci. Chose facile, mais qui vous en conviendrez, empêche de vraiment trouver une vérité objective et empirique qui elle ne dépend pas du bon vouloir de notre personne. »

Et enfin, ce fut au tour d'Altar.

« Nos créateurs se sont posés les mêmes questions que vous rassurez-vous, même si différemment à notre sujet, ils ont néanmoins fait d'autres déductions pour des raisons que ne m'avancerai pas à commenter. Car il reste que selon la manière dont on voit les choses et prend un problème, le monde peut se percevoir de bien des façons différentes. Ils nous ont déduits comme conscients pour des raisons aussi logiques que vous en doutez. Quant à pouvoir converser avec l'un de nous, je ne pense pas trop m'avancer en disant que cela nous ferait plaisir. » Et à cela les deux autres automatons répondirent d'un hochement de tête de confirmation.

*L'ingénieur*


Puis ce fut alors au tour de l'ingénieur de reprendre la parole, d'un ton qui dénotait une certaine satisfaction, mais aussi amabilité.

« Ce n'est rien de grave, je ne peux que comprendre votre fascination pour eux et m'en réjouir, après tout ils sont le fruit de presque une vie de recherche de la part de mon ancien ami. Quant au fait que vous ne compreniez pas, mettons cela sur le compte de la différence culturelle en effet, nous n'avons pas tous la même vision du monde après tout et il faut souvent savoir être ouvert d'esprit pour avancer dans des domaines aussi complexes que la recherche scientifique. » Ce avant de reprendre pensive.

« Je peux vous assurer en toute bonne foi qu'aucun projet d'arme de destruction massive n'est en préparation à l'heure actuelle en Akkaton, du moins à ma connaissance, l'empire se concentre davantage sur le volet civil actuellement, même si évidemment n'importe quelle invention peut avoir des usages multiples que ce soit en magie ou technologie, néanmoins veuillez m'en excuser, mais je ne peux évidemment pas converser de davantage d'informations à ce sujet. Néanmoins, si vous ou qui que ce soit d'autre a de nouvelles questions importantes à poser concernant nos amis, qu'il n'hésite pas, ensuite nous passerons à la dernière invention importante à vous faire contempler en ce jour, même si j'ai bien peur qu'en comparaison des automatons cela vous paraisse bien mineur. » Et elle semblait parler sérieusement à ce sujet, car il est vrai qu'en comparaisons des automatons, pas grand-chose ne pouvait aisément paraître autre chose que mineur…
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 21/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue] Lun 3 Sep - 22:45
Le reste de la salle semblait en effet décidément assez silencieuse sur ce sujet pourtant des plus intéressant, et les quelques intervenants du début semblaient s'être définitivement désintéressés de la question. L'Azurien ne pouvait que déplorer cela, mais il ne pouvait pas grand chose contre, sinon porter lui-même au bout l'exposition des questions les plus fondamentales qui, à son sens, valait la peine d'être exposées aux yeux de tous. Du reste, les réponses des différents Automatons étaient pour le moins intéressantes, et il les écouta toutes avec attention, comme d'ailleurs, heureusement, une bonne partie de la foule silencieuse.

Vint ensuite la réponse de l'Ingénieur, dont il salua la confirmation du désir de paix d'une légère inclinaison respectueuse, avant qu'elle n'annonce n'avoir encore une nouvelle invention à dévoiler... décidément, cette journée d'annonces était chargée ! Réfléchissant quelques instants, le diplomate ailé repris assez rapidement, à l'intention tout d'abord des trois machines qui étaient, peut-être, dotées de consciences.

« Je vous remercie pour vos paroles, et je ne peux que répéter que je n'ai pas moi-même de réponses certaines, je me contente de soulever les diver ses questions qui, ma foi, me paraissent plus que naturelles vous concernant. Je ne peux que vous rejoindre sur la nécessité de ne pas avoir de certitudes toutes faites, et de fait il me semble difficile de répondre ici et maintenant aux grandes interrogations que pose votre existence et votre proclamation en tant qu'être conscients et intelligents, mais je suis heureux que nous ayons tout du moins pu clarifier ces interrogations ensemble.

Même si nous n'avons pas, à ce stade, les mêmes avis sur la question, j'espère que nous pourrons concrétiser cette conversation future, et ainsi, peut-être, au fil du temps, trouver réponses à certaines de ces questions. »


L'Azurien s'inclina légèrement dans leur direction, les serres jointes sur sa poitrine, en signe de respect. Il ne savait pas exactement si ces choses étaient conscientes ou non – pour tout dire, à ce stade, il penchait encore plutôt vers le non – mais du moins étaient-elles programmées de façon à avoir une conversation polie et construite, ce qui était déjà quelque chose. Il se redressa ensuite et reporta son attention sur l'Ingénieure.

« Je suis heureuse, noble Ingénieure, que nos deux Empires partagent le même désir de paix et de non escalade des armes les plus avancées. J'ai encore beaucoup d'interrogations, bien sûr, mais je doute qu'elles puissent être tranchées ici et maintenant, et je ne voudrais pas retarder votre programme. En ce qui me concerne, nous pouvons donc passer à la suite. Je ne peux qu'être curieux de voir ce que vous avez gardé comme clou du spectacle après une telle annonce au monde. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 317
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le projet éclipse [Intrigue]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le projet éclipse [Intrigue]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Scans : Arc Le Projet Eclipse
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» projet de diorama
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain-
Sauter vers: