Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Les relations officielles et officieuses entre les grandes nations :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: La géopolitique Orzanienne
MessageSujet: Les relations officielles et officieuses entre les grandes nations : Les relations officielles et officieuses entre les grandes nations : EmptyMer 30 Mai - 21:14
S'il est assez facile de deviner suite à la lecture des topics géopolitiques, même en la faisant en diagonale, quels sont les rapports des grandes nations entre-elles, il peut toujours être utile d'avoir à disposition un topic précisant clairement celles-ci, voici donc pourquoi le staff met à votre disposition celui-ci dès aujourd'hui, soumit à évolution à l'avenir évidemment, selon le déroulement des intrigues notamment.

Akkaton/Ikhyld :

Les relations entre les deux empires sont certes teintées de rivalité, mais cordiales, on pourrait même dire respectueuses par certains aspects. C'est un fait, l'empire Akkatonien et Ikhyldien sont des rivaux dans l'idée de conquérir le continent Orzanien ou de le dominer et sans cesse en quête d'un moyen de surpasser l'autre, mais ils traitent cette rivalité avec une certaine civilité géopolitique. En temps de paix les deux empires commercent entre-eux, entretiennent une véritable diplomatie, mais disposent aussi de certains accords officieux comme le fait d'échanger les agents des services de renseignements rivaux qu'ils découvrent chez-eux. En temps de guerre… Disons qu'il est probable que les deux empires ne dérogent pas vraiment avec cette idée d'attitude conciliante commune ou d'accords implicites à respecter. Après tout on ne fait pas la guerre de la même manière avec un égal qu'on considère comme civilisé qu'on la fait avec d'autres...

Akkaton/Teïder :

Une certaine hostilité existe déjà entre l'empire et Teïder, même si elle n'a pas encore dégénérée en conflit ouvert. Disons que les incidents frontaliers ne sont pas rare et qu'Akkaton et Teïder ne cachent point leur mépris mutuel même s'ils maintiennent pour le moment une certaine façade diplomatique. De même que l'empire soutient les rebelles Teïderiens ouvertement, beaucoup pensent à travers tout Orzian que la première nation qui risque de subir les affres de l'appétit du colosse Akkatonien sera Teïder.

Akkaton/Duchés du Sud :

Les relations entre Akkaton et les Duchés du Sud sont très bonnes, que ce soit au niveau commercial ou diplomatique, même si dans les faits l'empire regrette de ne pas arriver pour le moment à influencer autant les Duchés qu'Ikhyld culturellement et diplomatiquement parlant. Néanmoins, il essaye de compenser cela par sa puissance économique qu'il n'hésite pas à employer davantage et qui lui permettra à ses yeux de profiter de certaines faveurs, même si évidemment avec les Duchés rien n'est gratuit...

Akkaton/Eïlynster :

Les relations entre ces deux nations sont inexistantes, non par hostilité, mais autant par indifférence dirons nous que défiance. Pour Eïlynster Akkaton est surtout un empire impérialiste et une menace future à peine plus fréquentable que Teïder, tandis que l'empire ne soutient aucunement certaines politiques et manières de faire Eïlynsteriennes lui semblant irrespectueux de certains droit fondamentaux de tout être. Il n'existe ainsi ni commerce, ni relation diplomatiquement officiellement entre ces deux nations, mais elles ne sont pas hostiles entre-elles pour autant, du moins pour le moment...

Akkaton/Eïrn :

Si les relations entre l'empire d'Akkaton et la capitale de la République sont inexistantes, il n'en est pas de même avec les communautés et royaumes indépendants d'Eïrn avec une bonne partie desquels l'empire essaye d'entretenir des relations cordiales, aussi bien à but d'influence et donc d'alliance ou vassalisation future que pour le commerce. L'empire est même déjà arrivé à obtenir la loyauté de certaines communautés d'Eïrn.

Ikhyld/Teïder :

Les relations entre l'empire Ikhyldien et Teïder sont froides, lointaines et méprisantes. Pour tout avouer Teïder est sans doute le seul pays d'Orzian avec lequel l'empire n'essaye d'entretenir aucune relation, ce à cause de nombreuses différentes idéologiques majeures entre-eux et le fait que Teïder considère Ikhyld comme la nation la plus hérétique d'Orzian. Par contre, l'empire entretient de très bonnes relations avec les rebelles opposés au régime de Teïder qu'ils essayent souvent de soutenir discrètement d'une manière ou d'une autre.

Ikhyld/Duchés du Sud :

Les relations entre les Duchés et l'empire sont des plus amicales en général, sans doute les plus amicales d'Orzian même, les deux nations cherchant après tout à commercer activement entre-elles, mais l'empire étant en plus toujours en recherche d'influence dans les Duchés et apte à mettre en place un jeu de faveurs avec les ducs et les comtes. Ainsi, en plus de l'existence d'un commerce actif et très développé entre les deux nations, l'empire Ikhyldien a depuis longtemps commencé à dispenser son influence aussi bien culturelle que diplomatique dans les Duchés, qui certes ne sont pas dupes, mais laissent faire en bonne partie même si avec prudence, car certains de pouvoir bien plus tirer leur épingle du jeu que l'empire de l'Est.

Ikhyld/Eïlynster :

Les relations entre Ikhyld et Eïlynster sont cordiales, même si distantes. L'empire essayant de se rapprocher le plus possible de cette nation isolationniste que ce soit par le commerce ou autrement. Ce qui est très difficile pour de nombreuses raisons, mais a commencé à légèrement porter ses fruits depuis le temps, même si de manière encore précaire… Surtout qu'Eïlynster considère qu'Ikhyld a volée ses possibilités de s'étendre vers l'Est dans les faits, même s'ils sentent aussi que ce serait probablement un allié de derniers recours plus fiable que les autre pays en cas de nécessité...

Ikhyld/Eïrn :

L'empire d'Ikhyld entretient des relations distante, mais respectueuse avec la capitale de la République et de bonnes relations avec beaucoup de communautés et royaumes indépendants d'Eïrn, s'il est difficile pour l'empire de commercer avec ces communautés très éloignées, il reste qu'il est même arriver à obtenir secrètement l'allégeance de certaines d'entre-elles.

Teïder/Duchés du Sud :

Les liens entre Teïder et les Duchés du Sud sont à deux niveaux, il y a les liens froids avec une nation que Teïder tente plus ou moins fréquemment d'envahir et qu'il avait annexé il y a longtemps de cela avant qu'elle fasse sécession, mais qui lui résiste à chaque fois et ceux à peine plus cordiaux des marchands et bourgeois des Duchés avec leurs homologues Teïderiens se disant qu'il y a quand même moyen de faire du profit en commerçant entre pays voisins. Ce qui fait que même si les relations entre les deux nations sont froides officiellement, officieusement un commerce plus ou moins illégal et frôlant souvent la contrebande, mais pas toujours perdure entre les deux pays et semble même peu à peu se renforcer... Ce sans parler des relations que certaines ducs ou comtes duchéens essayent d'entretenir avec les rebelles Teïderiens.

Teïder/Eïlynster :


Une guerre éternelle perdure entre ces deux nations, ce depuis la première fois que Teïder a tenté d'envahir Eïlynster. Depuis ce jour, seule la haine, le mépris et le sang forgent les relations entre Teïder et Eïlynster. Le royaume de Teïder souhaitant avec ardeur depuis toujours envahir Eïlynster et mater cette nation qui lui résiste et le royaume d'Eïlynster voulant à peu près la même chose en sens inverse, mais ayant aussi développé un certain goût pour cette guerre perpétuelle et une certaine fierté à l'idée d'avoir toujours tenu bon face à son ennemi éternel. Nul besoin de dire d'ailleurs que les rebelles de Teïder peuvent presque toujours compter sur le soutien des Eïlynsteriens pour les aider dans la lutte contre le régime qui les oppressent.

Teïder/Eïrn :

Aucune relation n'existe entre Teïder et la capitale d'Eïrn qui se méprisent mutuellement, concernant les communautés et royaumes indépendants d'Eïrn, cela va de l'hostilité au mépris plus ou moins craintif, notamment quand on sait que beaucoup de Teïderiens rebelles ou exilés vont se réfugier en ces terres plus indulgentes pour eux. En somme, si Teïder pouvait conquérir cette nation par la force des armes, elle n'hésiterait point.

Duchés du Sud/Eïlynster :

Si les Duchés du Sud ne peuvent se targuer d'entretenir autre chose que des liens commerciaux avec Eïlynster, il est évident qu'ils sont des plus développés. Certes Eïlynster se targue d'être auto suffisante, mais des siècles de persévérance commerciale de la part des marchands Dichéens ont finit par déboucher sur de nombreux accords perdurant encore jusqu'à nos jours ou bien ayant permit l'instauration d'autres d'échanges entre les deux nations qui permet au final un commerce plutôt profitable pour les deux partis et assez développé, ce même si les enfants du grand mur sont souvent assez méfiants à l'égard de tout marchand ou mercenaire des Duchés qui s'approche de la muraille de leur mère patrie.

Duchés du Sud/Eïrn :

Si à défaut d'entretenir vraiment des relations avec la capitale, les Duchés du Sud entretiennent des relations avec les communautés et royaumes indépendants d'Eïrn, il est rapidement évident que c'est eux qui entretiennent le plus de liens commerciaux avec les Eïrniens à défaut d'avoir des alliances ou beaucoup d'influence sur eux. Le commerce maritime avec les communautés côtières d'Eïrn et les duchés est très développé et l'on peut dire qu'il est tout à fait rentable pour les deux partis et une source de revenu presque vitale pour certains duchés ou comtés côtiers qui vendent et obtiennent ainsi de précieuses ressources.

Eïlynster /Eïrn :

Le royaume d'Eïlyster est indifférent à la capitale de la République et inversemment, ainsi qu'à beaucoup des royaumes et communautés indépendantes y prospérant, sauf dans le cas de certaines communautés secrètement constituées d'agents ou alliés de la nation du Grand mur. Il arrive tout de même souvent notons le aux Eïlynsteriens de considérer ce pays comme un terrain de chasse privilégié pour le rite de passage à l'âge adulte et pour l'entraînement de leurs troupes et traqueurs, juste que politiquement ils y sont assez indifférents. Eïrn est à peine moins isolationniste qu'eux et ce n'est pas plus mal à leurs yeux.
Anton Ludwig Illuminès

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 765
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
Les relations officielles et officieuses entre les grandes nations :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» Les relations entre élèves de Beauxbâtons
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Problemes entre Martelly et Conille
» Descendants des grandes familles sorcières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: La géopolitique Orzanienne-
Sauter vers: