Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Promenade à Airain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain
MessageSujet: Promenade à Airain Jeu 17 Mai - 3:39
15 février de l’an 2000

C’était la fin de l’après-midi tandis que Lilyneska arpentait les rues de la cité d’Airain. Cela faisait seulement quelques semaines que l’hybride mi-humaine mi-féline était à Akkaton. Elle n’était pas là clandestinement, rassurez-vous. Les autorités lui avaient donné accès au territoire, mieux encore elle était devenue officiellement citoyenne akkatonienne lorsque l’empereur lui-même était devenu garant d’elle en l’adoptant. Elle se promenait donc librement dans les rues de la ville. Il y avait encore tant de nouveaux éléments à découvrir, notamment tout ce qui était lié à la technologie avancée. Par exemple, ses azurs étaient constamment attirés par ces grands ballons qui lui étaient inconnus, montgolfières et dirigeables en réalité, qui passaient loin au-dessus de sa tête.

Il faisait frais, environ 10°C, en cette journée au ciel rempli de nuages grisâtres. La température diminuait en harmonie avec le soleil qui s’enfuyait à l’horizon. La petite Lily, du haut de son mètre cinquante, se faufilait parmi la foule de gens qui rentraient chez eux. Elle n’était pas là pour les voler, même si l’idée lui avait traversé l’esprit. La seule mauvaise habitude, pour ne nommer que celle-là, qu’elle avait gardée de son ancienne vie de duchéenne était qu’elle voilait sa tête lorsqu’elle sortait. En effet, la capuche de sa cape grise couvrait sa chevelure bleutée, mais surtout cachait ses oreilles de chat. Bien que l’esclavage fût interdit à Akkaton, l’hybride ne pouvait se sortir cette possibilité de la tête et continuait quelque peu à paranoïer à ce sujet.

C’est que ça sentait bon! Son fin odorat avait perçu quelque chose qu’il aimait, mais quoi? Il ne s’agissait pas d’un parfum ou d’une eau de Cologne. C’était définitivement l’odeur de la nourriture et ça sentait merveilleusement bon! Les rumeurs disaient aussi que la cuisine akkatonienne était plus succulente. Tournant le coin, elle tomba face à face avec un grand homme barbu à la chevelure brune. Son visage était serti de cicatrices. Mais le plus important, c’est qu’il tenait entre ses mains ce qui sentait si bon!

Ses azurs le fixèrent avidement. Où avait-il trouvé cela? C’est qu’elle avait faim et son estomac le lui rappela bruyamment. Zut! Elle qui n’aimait pas attirer l’attention… C’était trop tard.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Humaine/Thérianthrope)
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 192
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : Cité d'Airain
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain Mar 22 Mai - 15:50
Même s'il faisait frais, et que le temps était nuageux ,un homme sifflotait son contentement, bien emmitouflé dans une pèlerine grise. Il avait fini une petite tâche des plus simples et profitait de l'argent ''durement'' gagné pour se délecter de quelques friands à la viande. La pâte n'était pas tout à fait cuite, mais la viande était bien marinée avec des herbes et fondait dans la bouche.

*Ah ! Ca c'est vivre. Simplement et avec des plaisirs si basiques qu'on oublie l'importance qu'ils apportent pourtant à nos existence. Diantre, mais que cette viande est bonne... Il vaut mieux que j'évite de demander sa provenance, je pourrais avoir des surprises...*

De la viande de rat, finit-il par songer ? Peut être. En tout cas, quand on avait faim, on ne faisait pas la fine bouche et on mangeait. Hum... Après cela, il boirait peut-être un bon gros verre d'hydromel. Et en songeant à la saveur douceâtre du miel fermenté, il mordit de plus belle dans son friand à la viande. Soudain, il percuta quelqu'un au détour d'un coin, manquant de se mordre la langue au lieu de son friand. Il jura :

''Diantre, mais vous ne pouvez pas faire attention non ? Et....''

Et il se tut quand il vit le petit bout de femme aux oreilles de chat qui lui faisait face. Il sourcilla et songeait déjà à bien vérifier que tout était en place. Les coupeurs de bourses ne manquaient pas, même au sein de la cité. Mais quand il remarque que la jeune inconnue portait un regard brillant d'avidité sur son friand à la viande, il sut qu'elle n'était pas là pour prétexter une collision et le délester de sa bourse. Puis, un bruit typique se fit entendre. Artane regarda la fillette, un peu médusé.

''On dirait que tu meurs de faim toi, hein ? ''

Il ne la connaissait pas, ne savait pas d'où elle venait. Mais il n'était pas un salop. Il ouvrit le reste de papier qui servait à emballer ses friands et lui en tendit deux.

''Tiens, mange... Mais mange les doucement, pour prendre le temps de les savourer et surtout... pour ne pas t'alourdir l'estomac trop lourdement. Ce serait dommage de te rendre malade n'est ce pas ? ''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Soldat
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 90
Date d'inscription : 04/02/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain Jeu 31 Mai - 4:16
Sous l’impact de la collision entre Artane et elle, la capuche qui recouvrait la tête de Lilyneska retomba sur ses épaules. Face à la voix sévère et frustrée de l’homme, ses oreilles félines désormais dévoilées se rabaissèrent sur sa tête. L’anxiété naquit dans ses prunelles azurées. Mais qu’avait-elle fait?! Qui était cet homme qui allait lui faire du mal? Car actuellement, il n’y avait pas d’autres possibilités dans son esprit et malheureusement, la rencontre d’un inconnu signifiait qu’il allait ou qu’il voulait lui faire du mal. Il ne pouvait en être autrement dans toute sa paranoïa.

Son ventre qui gronda ramena l’adulte de petite taille sur la raison qui l’avait emmenée là : la bonne odeur qui s’échappait de ce qui se trouvait entre les mains de l’homme. En d’autres circonstances ou si elle avait été encore dans les Duchés du Sud, elle aurait certainement pensé à le détrousser de quelques biens. Mais pas là, ce passé de voleuse était derrière elle. La jeune femme leva la tête et croisa le regard de l’étranger qui venait de s’adresser à elle d’une voix plus douce. Les questionnements apparurent dans ses azurs. Comprendrait-il que Lily ne comprenait pas ce qu’il lui disait ou du moins, qu’elle n’avait saisi qu’une petite partie de ses paroles? En effet, le langage Akkatonien restait une difficulté pour elle.

Cependant, les mots étaient inutiles pour comprendre qu’Artane désirait partager son repas  avec elle. Son regard s’illumina tandis que ses petites mains attrapaient deux friands à la viande. Figée, inquiète et incertaine, l’hybride resta sur place à fixer l’inconnu. « Marci. » Prononça-t-elle finalement dans un Akkatonien à l’accent duchéen. Son hésitation était palpable, car elle amena un friand à son nez afin de le sentir et l’huma un peu trop de fois pour une personne normale. Ça sentait si bon…! Le doute était là. Et si c’était poison? Ou s’il y avait quelque chose à l’intérieur qui lui ferait perdre la tête? Était-ce un piège?

Lily fixa Artane intensément comme si les réponses à ses questions silencieuses se trouvaient dans son regard. Il en avait mangé lui-même, non? Elle l’avait bien vu. Cela ne signifiait pas que la nourriture était sécuritaire… Mais c’était un peu rassurant, non? Son ventre qui gronda à nouveau lui rappela à quel point elle avait faim, mais surtout à quel point ça sentait bon. Ah! Et puis tant pis! Elle allait se risquer!

Elle mordit dans un tout petit coin. Rien ne se produisit dans les secondes qui suivirent. Vint le tour d’une plus grande bouchée cette fois-ci. Des étoiles apparurent dans ses yeux. « Délice! » s’exclama-t-elle. C’était une explosion de saveurs sur ses papilles gustatives. Qu’est-ce que c’était bon! Voilà qu’en quelques secondes, les deux friands avaient disparu dans son estomac. Son air inquiet avait été remplacé par un air joyeux où Lily souriait. «  Bon! Communt? Ou? » Demanda-t-elle. Artane comprendrait-il un peu ce qu’elle voulait?
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Humaine/Thérianthrope)
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 192
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : Cité d'Airain
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain Dim 3 Juin - 18:53
Artane fut circonspect quand à la suite de la situation. La jeune femme lui avait pris les deux friands des mains, les prenant comme si elle mourrait de faim depuis plusieurs jours, et à la voir indécise, il n'avait pu se retenir de hausser un sourcil. Elle l'avait bien remercié -avec un fort accent-, mais à voir le regard qu'elle lui jetait. Pensait-elle qu'il cherchait à la piéger ? Ce ne serait pas étonnant une telle attitude. Artane avait déjà croisé des jeunes gens qui avaient grandi comme des sauvageons dans les rues, se méfiant de tout le monde, comme le feraient des animaux apeurés. Etait-elle de ce genre là ? Il en doutait un peu, mais rien n'était certain. En tout cas, elle avait pris le temps de renifler ses friands, comme s'ils étaient empoisonnés. Artane décida de ne rien dire pour le moment.

Enfin, elle mordit dedans, d'abord dans un petit coin, comme pour se rassurer. Cela fait, elle mordit plus grandement dedans, arrachant un léger sourire amusé à Artane. Bien voilà, l'inconnu se régalait désormais. Et elle exprima sa satisfaction par un bref mot. Et les deux friands connurent une fin rapide, à savoir dans le fond de son estomac.

*Et ben, à la vitesse où elle les a dévoré cette petite ? *

Il pourrait se contenter de la laisser là, à son sort, mais à l'entendre causer, elle devait soit ne pas trop savoir causer, soit elle était timide, soit elle était simplette. Mais il ne pouvait pas la laisser avec la faim encore présente. Et les questions brèves qu'elle avait balancées n'étaient pas très claires. Mais il pensait avoir compris.

''Je les ai acheté. On peut aller en chercher si tu veux. Mais avant, comment t'appelles-tu ? ''

Il fallait espérer qu'elle ait plus que quelques mots à sortir, sinon, ce serait difficile de savoir qui elle était. Il pointa son index vers lui.

''Moi, c'est Artane. Et toi ? ''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Soldat
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 90
Date d'inscription : 04/02/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain Dim 17 Juin - 4:18
Ses yeux désormais pétillants de joie regardaient Artane. Il ne le savait pas, mais peut-être l’avait-il réalisé : remplir le ventre de Lily était la façon de l’amadouer. Tel un animal, elle était craintive et méfiante sinon. Ce n’était pas encore gagné pour qu’elle lui fasse confiance, mais c’était déjà un grand début.

« Artane… ? » Prononça-t-elle sur un ton un peu confus, penchant légèrement la tête en même temps. Il y avait définitivement une barrière de langage entre les deux. Puis, un sourire s’étendit sur le visage de la jeune femme qui avait plus l’air d’une enfant qu’autre chose. « Oh ! Artane ! » S’exclama-t-elle en imitant son geste et en le pointant du doigt. Quelques secondes se passèrent alors que son expression faciale indiquait clairement qu’elle réfléchissait. « Bongeur Artane. Jeu suis en chantée de vaire votre connèssance. » Articula-t-elle lentement de façon robotique dans un langage imparfait comme si c’était une phrase qu’elle avait répété et répété de nombreuses fois. En tout cas, il y avait encore du progrès à faire. Elle expira fortement comme si elle venu de courir le marathon, or, elle n’avait prononcé qu’une longue phrase pas si longue que ça en réalité. “ Lily ! “ S’exclama-t-elle simplement. Elle s’était pointée du doigt, beaucoup plus simple ainsi.

L’hybride prit quelques secondes pour détacher son sac de son dos et fouiller à l’intérieur. Elle en ressortit une outre dont elle s’abreuva. Avant de la ranger à nouveau, elle la tendit vers l’homme qui n’était plus un inconnu. « Artane a soif? » Demanda-t-elle gentiment. « Lily v-eut acheter… » Commença-t-elle, mais elle ne sut comment terminer sa phrase. Comment cela s’appelait-il au juste ce qu’il lui avait donné? Elle pointa simplement le sac avec lequel il lui avait donné les deux friands à la viande.

L’Ehrlich attendit une réponse en souriant. Elle lui accordait un peu de confiance pour lui montrer l’endroit où on pouvait acheter la nourriture, voire faire un tour de la ville si ce n’était pas à proximité. Elle se permettait de le suivre tant et aussi longtemps qu’il ne ferait pas de choses louches, que ça n’ait pas l’air d’un quelconque piège ou qu’il ne veuille pas l’emmener dans une ruelle sombre et peu rassurante. « Solement si Artane veut. » Fit-elle finalement. S’il ne voulait pas ou s’il ne pouvait pas, ce ne serait pas si grave: elle serait déçue, mais son coeur ne serait pas brisé.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Humaine/Thérianthrope)
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 192
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : Cité d'Airain
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain Jeu 28 Juin - 12:02
Artane se retenait de se gratter la tempe. Cette fille paraissait un peu simplette, mais au fur et à mesure qu'elle s'exprimait, il comprit qu'elle avait plus de mal à communiquer verbalement que de raisonner. Elle s'était présentée, preuve qu'elle comprenait très bien les mots qu'on lui disait. Donc, elle n'était pas bête et encore moins quand elle fit comprendre ses intentions. La dénommé Lily n'avait tout simplement pas du avoir de grands contacts avec d'autres personnes pour avoir du mal à parler. Ou alors avait-elle réellement un handicap. Chose qui était certaine, à voir son regard pétillant était qu'elle s'était accrochée à lui. Elle devait vraiment ne pas manger à sa faim tous les jours celle-là.

''Lily donc. C'est un très joli nom. Enchanté de te faire ta connaissance également. Et merci pour la gourde, je n'ai pas soif''

C'était gentil de sa part en tout cas. Puis pour la suite, il avait parfaitement compris qu'elle désirait encore acheter des friands à la viande. Il manqua de rire, mais afficha un large sourire amusé.

''T'as encore faim hein et comme tu n'as pas vraiment d'argent. Allez viens avec moi. ''

Il était de bonne humeur et cette fille lui arrachait une petite pointe au coeur. D'ordinaire, il ne se préoccupait que de sa personne, mais dans un élan de bonté, il accorderait une journée heureuse et rassasiée à Lily. Il arriva alors vers l'étalage où il avait acheté sa nourriture et recommanda cette fois quatre friands. Mine de rien, ils étaient bons et il s'avouait avoir plus faim par gourmandise que par nécessité. Puis l'achat fait, il tendit la moitié à sa compagne du moment.

''Dis moi, Lily, que fais ici ? T'as encore de la famille dans la ville ? Où travailles-tu ? ''

Quitte à en savoir un peu plus sur cette affamée sur pattes, autant poser des questions, qu'il essayait de dire simplement. Restait à voir ce qu'elle lui répondrait.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Soldat
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 90
Date d'inscription : 04/02/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain Sam 7 Juil - 13:49
Lily sourit grandement face à la remarque. Se faire dire que notre nom était joli était toujours apprécié. Elle acquiesça également d’un signe de tête pour signifier que c’était bel et bien son nom et qu’il ne se trompait pas. Certes, en réalité, il s’agissait de Lilyneska, mais elle employait généralement la version courte. Suite au refus polis de boire l’eau de sa gourde, elle la rangea à nouveau dans son sac qu’elle remit ensuite sur ses épaules. « Oui. » Marqua-t-elle simplement à la question. Elle avait encore faim. En réalité, elle avait toujours faim. Mais comment un individu de si petite carrure pouvait manger autant et tout le temps? Ça, c’était un autre mystère de la vie et Artane ne la connaissait pas suffisamment pour savoir que c’était normal dans son cas.

Alors qu’elle allait hocher négativement de la tête, l’homme prenait déjà les devants en tant que guide dans cette grande cité. Le soucis n’était pas l’argent. Elle avait compris ce mot, mais comment lui dire que ce n’était pas réellement un problème? Elle haussa des épaules. Elle trouverait en temps et lieu. Puis, elle lui emboîta le pas et le suivi à ses côtés. Tout en marchant, elle jetait des regards à droite et à gauche pour observer ce qui l’entourait et trouvait des signes pour se repérer.

Ils arrivèrent rapidement au petit étalage qui vendait ces merveilleux friands. L’hybride en accepta deux avec joie. « Marci! » Lui dit-elle poliment. Aussitôt, ils se remirent à marcher et elle engloutit en quelques secondes le premier friand. Artane lui posa des questions sur elle et s’y concentra. Heureusement, il avait compris qu’il ne fallait pas parler trop vite avec elle, sans quoi elle ne comprendrait rien du tout. « Lily vient d’arrive. » Débuta-t-elle en le regardant. « Je pas travail. » Continua-t-elle en hochant négativement de la tête. Arrivait-elle à se faire comprendre? Heureusement, le langage corporel était universel. Pour l’instant, ne pas travailler n’était pas un souci pour elle. L’empereur subvenait à ses besoins et lui donnait un peu d’argent de poche. Plus tard, elle se trouverait sûrement un travail, bien qu’elle ne blaguait pas quand elle disait vouloir être la garde personnelle de son père. Mais rien de tout cela n’était officiel. D’abord, elle devait se familiariser avec Akkaton, sa langue et ses devoirs, dont celui de faire son service militaire. « Oui, famille. » Répondit-elle. Sans trop y penser, elle avait d’ailleurs pointé son doigt en direction du palais. Cependant, elle ramena rapidement ses mains sur elle et son deuxième friand comme si elle espérait qu’il n’avait pas vu son geste. « Délice ! » C’était pour changer de sujet. Elle mangea d’ailleurs à cet instant son deuxième friand de façon très rapide. Artane avait-il perçu son malaise? L’idée qu’un inconnu réalise qu’elle était la fille de l’empereur akkatonnien ne lui paraissait pas bien du tout. Elle aimait son père et était fière de cette relation, mais là, c’était de jouer avec le feu. Déjà, les idées de kidnapping et de rançons déferlaient dans son esprit.

Lily le regarda droit dans les yeux comme si elle espérait être capable d’y lire ses intentions. La méfiance et la paranoïa venaient de la gagner. « Je parle mieux en Duchéen. Parles-tu le Duchéen ? » demanda-t-elle en langage duchéen. Cette fois-ci le flot et l’accent étaient parfaits, mais pour le langage des Duchés du Sud. En effet, le Duchéen était la langue qu’elle maîtrisait le mieux.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Hybride (Humaine/Thérianthrope)
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 192
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : Cité d'Airain
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain Aujourd'hui à 9:50
Le lieutenant n'avait pas encore entamé ses deux friands que sa nouvelle ''amie'' mangeait joyeusement le premier qu'il avait acheté. Et bien, elle était affamée cette fille ! Pourtant, elle n'était pas marquée physiquement par un manque de repas. Bon, peut être qu'elle n'avait pas bien mangé sur des derniers et se rattrapait un peu avec un peu de gourmandise en prime. C'était qu'ils étaient bons ces friands ! Bon, et cette conversation... Il veillait à poser des questions concises et claires, car il avait compris que la jeune fille manquait de moyen pour s'exprimer. Donc pour résumer, elle n'avait pas de travail, elle venait d'arriver dans la cité et...c'était le palais qu'elle avait pointé subitement du doigt avant de retourner sa main de l'index pointée vers le second friand ? Artane ne put s'empêcher de regarder le centre même de l'empire, le symbole d'Akkaton. Il sourcillait.

*Elle aurait de la famille au sein même des puissants ? Hum... difficile à croire. Autant cela peut être réel que mensonger. Si elle vient d'arriver et qu'elle est venue toute seule, c'est logique qu'elle soit perdue et qu'elle n'ait pas de boulot...*

Il porta son attention sur Lily et croisa son regard. L'éclat de l'insouciance s'était estompé, pour laisser la place à la méfiance et à la prudence. Voilà que les choses se corsaient sans qu'il n'ait rien provoquer. Tout cela parce qu'elle avait pointé le palais très fugacement ? Que redoutait-elle ? Il serait difficile de la pousser à s'expliquer. Puis, elle se mit à parler dans une maîtrise parfaite du Duchéen. Quel idiot il avait été ! Pas une seule fois il n'avait songé à lui demander si elle savait causer dans une autre langue.

''Je parle le Duchéen en effet. "

Il avait un accent prononcé, démontrant qu'il n'était pas de ces provinces là. Mais il la comprenait et se débrouillait très bien avec. Il regarda autour de lui et fut assez heureux qu'il n'y avait pas d'oreilles indiscrètes.

''Qui es-tu réellement, chère Lily ? Tu es loin d'être une mendiante.... J'ai vu ce que tu avais vivement montré. Que tu sois fille de noble Akkatonien ou pas, ne change pas au fait que tu parais être un peu perdue dans les grandes avenues de la cité. Et puis, si je te voulais quelque chose de néfaste, je t'aurai pas offert ces friands"

Il se permit un petit rire.

''Alors comme cela tu es Akkatonienne et tu parles mieux Duchéen que la langue du coin. Voilà qui est amusant. On dirait que l'empire n'a pas réussi à t'inclure dans son rêve d'unité. Je sais, c'est vaseux comme humour. Bon, très chère Lily. Puisque tu ne connais pas la cité, je peux te servir de guide, même t'escorter au Palais si tu as besoin de rejoindre ta famille, qu'en dis tu ? "
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Eïlynsterien
Rang social: Soldat
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 90
Date d'inscription : 04/02/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenade à Airain
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Promenade à Airain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» Promenade avec minidou
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]
» Sigmund aux Pieds d\'Airain [Capitaine à la solde d'oesgard]
» Petite promenade pour se détendre (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain-
Sauter vers: