Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Les menaces du sud. - Elander.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
MessageSujet: Les menaces du sud. - Elander. Ven 11 Mai - 19:42
Mi-avril, an 2000.

La louve avait quitté la ville, s'éloignant de la civilisation pour finalement retourner dans les bois, les mots de l'homme de fer encore bien présent dans son esprit, néanmoins l'aînée savait que demeurer seule trop longtemps était risqué surtout dans un pays pratiquant l'esclavage et elle n'avait aucune envie de retourner aux fosses de combat.

La meute était divisée, il fallait nourrir les plus jeunes et surtout les protéger et c'était son devoir en tant que mère, et encore plus en tant qu'Alpha, mais elle n'était plus toute jeune, et elle n'avait pas été assez vite pour arriver avant les chasseurs d'esclaves. Quand elle arrivait sur les lieux, elle vit un spectacle qui la révulsait et qui activait immédiatement son instinct. Elle grondait, elle grondait si fort que tout son corps en tremblait, ses poils se hérissaient, les autres loups s'écartèrent craignant eux aussi la vengeance de l'aria de la nuit et finissait par s'éloigner, cette fois-ci, il n'y avait rien à faire, ils n'étaient pas assez nombreux pour se sacrifier pour un seul individu.

Sa conscience s'embrasait, en même temps que l'esprit de la forge s'indignait en elle, on osait s'en prendre à son propre sang, et il n'y avait qu'une seule justice pour ça : l'éradication pure et simple de la menace.

Néanmoins, tout n'était pas aussi simples, certains hommes étaient en armures, et les dents des loups ne savaient percer le métal. Mais elle ne pouvait pas abandonner sa propre fille qui était dans sa peau de bipède, qui se débâtait à grand renfort de cri et de pleurs comme une diablesse.

Elle menaçait les hommes à distance, si elle était blessée, elle ne pourrait plus se battre au maximum de ses capacités.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Thérianthrope
Nationalité: Non concernée
Rang social: Alpha de sa meute
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 135
Date d'inscription : 18/02/2018
Localisation : Grand Nord
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les menaces du sud. - Elander. Mer 16 Mai - 14:12
Quelque part dans les duchés, non loin au nord de la grande cité de Vinche. Il faisait beau. Le soleil était à son zénith et bien qu’aucun nuage de semblait  pour l’heure vouloir faire fléchir son intensité, l’air était lourd et sec. Un orage ne tarderait pas à éclater. L’akkatonien en mission devrait rejoindre le petit village le plus proche pour ne pas se retrouver pris au dépourvu. Elander recherchait un groupe de mercenaires, s’étant rendu à Akkaton au cour du mois entre les mois de février et mars. Ce groupe devait avoir due transporter la bombe utilisée lors de l’attentat d’Alric. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin, les duchés étaient un véritable paradis pour les mercenaires qu’ils soient solitaires ou regroupés en compagnies et naturellement la région en grouillait. Les différents groupes qu’Elander avait déjà pu rencontrer ne s’étaient guère montré très coopératif dans son enquête, vraisemblablement aucun d’entre eux ne souhaitait discuter ouvertement de leur opérations avec un étranger.

Elander avançait donc sur une route en périphérie de la cité de Vinché quand il entendu des hurlements provenant de la forêt. Intrigué, le soldat akkatonien décida de s’approcher afin de comprendre ce qui se passait. Une fois assez proche, il comprit qu’il s’agissait plus de cris d’encouragement lancé par ce qui semblait être un groupe d’hommes trainant derrière eux un filet dans lequel se trouvait une jeune fille qui se débattait de toutes ses forces et tentait de s’accrocher à tout ce qu’elle pouvait dans l’espoir de ralentir son avancé. Une esclave qui a tenté de s’échapper pensa Elander après tout cette pratique infâme était autorisée et très courante dans la région. Elander se rapprocha furtivement du bruyant groupe d’hommes et se cacha près d’un arbre afin d’avoir un meilleur angle de vue sur la scène. Il s’agissait bien d’esclavagistes, et une meute de loups semblait vouloir récupérer la jeune fille. A sa tête un gros loup noir et gris, trop gros pour n’être qu’un loup, des thérianthropes. Le chef de la meute, grognait et montrait les dents, le poil aux reflets bleutés hérissé, l’ont pouvait sentir sa soif de sang. La fille retenue entre les filets des esclavagistes faisait surement partie de la meute. Il fallait intervenir.

Le groupe d’homme comptait dix individus, non ils étaient onze. Quatre d’entre eux escortaient un cinquième qui trainait la jeune fille dans son filet pendant que les quatre autres formaient un mur  entre la meute et le reste du groupe tout en brassant l’air de leurs épées pour décourager les loups de s’approcher d’avantage. Ils reculaient petit à petit, essayant de quitter les bois. Profitant du couvert des arbres et de l’attention que portaient les esclavagistes aux bêtes en face d’eux, Elander se rapprochait furtivement. Il cherchait vraisemblablement un angle d’attaque. La cacophonie qui régnait se révéla propice, couvrant les pas d’Elander qui fusait à présent l’arme à la main sur le groupe situé à l’arrière. D’un geste rapide et précis, le prétoris  entailla le visage d’un premier homme. Un second attrapa son arme mais eu l’artère fémorale tranchée avant d’avoir pu dégainer. Le sang gicla sur le visage du prétoris. Les hommes blessés s'étaient effondrés sur les feuillages en gémissant, chacun d'eux tentant de retenir le sang qui quittait leur corps. Elander profita de la panique engendrée, un troisième coup d’épée vint s’abattre sur le filet, permettant à la fillette de se libérer et laissant le porteur du dit filet, lui-même couvert du sang de son camarade avec un morceau de mailles entre les mains et dans l’incompréhension la plus totale. Elander tenta un nouvel assaut sur l’un des esclavagistes, mais celui-ci avait eu le temps de dégainer et parvint à parer l’attaque. L’effet de surprise était passé.  Elander se tenait à présent entre le groupe d’escorte et la jeune fille, larme aux poings, il tournait le dos au mur qu’avaient formé les esclavagistes entre les thérianthropes et la captive. Les survivants du groupe qu'avait attaqué Elander s'étaient dispersés et entouraient le prétoris, tous avaient sorti leurs épées et guêtaient une ouverture pour se précipiter sur lui. Il y eu un grondement, puis les premières gouttelettes, finalement le feuillage des arbres ne pu bientôt plus contenir les cordes d'eau qui s’abattaient à présents sur les combattants.


Bien qu’allait-il se passer maintenant ?
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les menaces du sud. - Elander. Ven 3 Aoû - 17:52
Elle griffait le sol de mécontentement en voyant que les barbares bipèdes n’étaient pas prêts de lâcher l’enfant qui se débattait luttait à corps et à cri. Son cœur de mère se déchirait un peu plus à chaque seconde de même que sa patience. S’ils savaient à quel point, elle les haïssait et peut-être même un peu plus. Elle les entendait rire et applaudir sous les cris d’une enfant qui allait peut-être être tuée et elle était hors d’elle. Tout comme elle l’était toujours en les voyant se réjouir de la mort. Mais seule elle ne pouvait rien, mais sa décision était prise : elle sauverait sa fille de ces esclavagistes et elle les tuerait s’il le fallait.

La louve fixait l'homme d'un regard méfiant puis elle clignait des yeux, le canidé avait un regard humain, non pas celui une bête apeurée, mais celui d'une créature douée de conscience. Le regard de l’animal qui connaît le couteau et la manière dont on s’en sert, le regard de celui qui sait de quoi l’Homme est capable dans toute sa cruauté et qui en a fait les frais. Elle ne semblait pas craindre l’homme qui l’aidait, elle craignait l’épée, que l’épée puisse se retourner contre elle.

Aeter grondait sourdement, il commençait à pleuvoir, la pluie gonflait son pelage et bientôt elle se retrouvait complètement trempée et le froid s'emparait de ses os, et elle connaissait un bon moyen de réchauffer sa vieille carcasse, alors elle bondissait sur le premier soldat qu’elle apercevait, gueule béante, l’attrapant à la gorge, ses crocs pénétrant avec une facilité déconcertante dans la gorge du malheureux, elle aurait pu s’abreuver du sang du vaincu, mais d’autres requièrent son attention. La scène n’avait duré que quelques maigres secondes, elle n’avait laissé aucune chance à son adversaire.

Elle reculait, faisant face aux autres menaces, sa meute se décidant à avancer pour se battre, une dizaine de loup adulte, menaçant et harcelant le groupe d’hommes pour les faire reculer, et s’il ne lâchait pas l’enfant, ils en paieraient le prix.

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Thérianthrope
Nationalité: Non concernée
Rang social: Alpha de sa meute
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 135
Date d'inscription : 18/02/2018
Localisation : Grand Nord
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les menaces du sud. - Elander.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Les menaces du sud. - Elander.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» L'explosion demographique, une bombe a retardement
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: