Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Liberté ? (Pv Yori)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
MessageSujet: Liberté ? (Pv Yori) Mar 17 Avr - 19:25
Mi Avril de l'An 2000 de l'Âge d'Acier à Vinche

Encore un ou deux jours à patienter et ce serait bon, Anton pourrait rentrer dans la province Akkatonienne en dirigeable, ce qui évidemment ne serait pas plus mal, après tout il avait passé bien assez de temps dans la province Ikhyldienne et à l'ambassade Akkatonienne se trouvant là-bas. Il était maintenant temps de reprendre pleinement en mains ses responsabilités de haut juge, surtout qu'à l'origine il n'était pas là uniquement pour le décorum.

Lui-même s'en doutait après tout, une guerre potentielle approchait, qu'elle soit déclarée par l'empire ou une autre nation. Et évidemment, en tant que soldat de l'empire il était tenu de remplir son devoir envers sa grande nation. Pas qu'il tenait spécialement à faire la guerre s'il y avait guerre, mais bien entendu il mènerait les troupes au nom de la gloire d'Akkaton dans un tel cas. Surtout que bon, si on faisait peu à peu acheminer sa légion sur le gouvernement Orzanien, c'était en grande partie parce qu'il aurait son rôle à jouer.

En attendant, autant finir de profiter des Duchés avant son départ pensa t-il alors qu'il errait en tout début de matinée dans les alentours proches de Vinche dont il ne devait pas s'éloigner. Dire que cette nation aux pâturages si magnifiques et à la population si vivante était un nid rempli à ras bords de mercenaires et bandits de tout bords…

D'ailleurs en parlant de mercenaires, il finit par apercevoir quelque chose au loin et ce non loin d'un village, un quelque chose qui lui fit se poser quelques questions... Quelques homme, 7 exactement étaient en train de traîner un autre vers le fleuve qui passait non loin de la cité de Vinche… Est-ce que ? Oh bon sang pensa t-il, sans même y réfléchir davantage il se précipita vers eux en disant à voix haute.

« Mais bon sang ! Qu'est-ce que vous faîtes à ce pauvre homme ? » L'un des hommes, clairement un mercenaire au vu de l'armure d'écailles qu'il portait lui dit.

« C'est pas vos affaires, on s'occupe d'un mauvais payeur. » Sentant que cela ne suffisait sans doute pas à convaincre Ludwig, il ajouta de mauvaise grâce. « Vous êtes pas d'ici hein ? Ecoutez, si vous faîtes comme si vous aviez rien vu, on vous filera une partie de la paye que nous offre notre employeur, on veut pas de problèmes avec vous l'étranger, juste faire notre travail... » Curieuse manière d'appréhender le fait de juste faire son travail pensa Anton avec ironie, mais ce dernier savait déjà comment y réagir et sa réponse se formula en un simple mort alors.

« Non. » Dit donc le haut juge pour toute réponse en prenant en main sa lance et son bouclier, voyant qu'il comptait bien en découdre, les mercenaires ou plutôt bandits grognèrent en retour et prirent leurs armes en mains. Ils étaient nombreux pensa le haut juge, même pour un guerrier de sa trempe, surtout qu'ils ne devaient pas être non plus des débutants, mais ce n'est pas pour autant qu'il comptait rester sans réagir… Même si en attendant que ça commence vraiment, ils semblaient plus se jauger  qu'autre chose constata t-il rapidement en les voyant le fixer les armes en mains, comme s'ils croyaient qu'il allait se dégonfler… Bon, que faire ? Attendre sans doute qu'ils comprennent qu'il ne plaisantait pas... Car avec un peu de chance, ce serait eux qui se dégonfleraient dans un tel cas... Oui, il avait toujours été du genre optimiste.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Mer 18 Avr - 3:04
Les duchés du Sud réservaient toujours leurs surprises, même pour quelqu'un qui y vivait depuis maintenant plus d'une centaine d'année. Ce jour là, Yori se trouvait non loin de la cité de Vinche, dans laquelle il avait décidé de s'arrêter quelques temps aprés plusieurs semaines de voyage dans la région. C'est ainsi que s'étalait sa routine : Il partait pour un contrat, et revenait une fois la cible trouvée et capturée. En l'occurence, la paie avait été juteuse. Il avait ramené un contrebandier grandement recherché par les autorités de Vinche, aprés une traque assez longue. Alors maintenant qu'il était dans une cité, il comptait bien profiter de quelques jours. Pour profiter d'un bon lit, de bon repas, de confort. Et du repos, aussi, évidemment.

Le Kitsune connaissait pas mal Vinche. Il était déjà venu plus d'une fois, depuis qu'il avait quitté définitivement Hyllicia. Voilà déjà deux jours qu'il était arrivé, et vu qu'il était dans le coin, il avait pour idée de rendre visite à une connaissance vivant dans un village, non loin de la grande cité. Il n'en avait que pour une heure ou deux de marche, l'occasion de profiter du calme matinal. Alors qu'il traversait un petit bois se trouvant à mi-chemin de sa destination, il leva un peu les yeux pour suivre Finn du regard, qui volait bien haut dans le ciel, accompagnant son maître dans sa promenade. Yori aimait bien ces moments de détente, et de calme, de temps en temps. Mais pour combien de temps ? Visiblement, peu. Alors qu'il sortait bientôt des bois, et qu'un fleuve se dessinait non loin, il plissa les yeux en voyant un paquet de silhouettes, qui bougeaient vivement.

Des paysans qui allaient se rafraîchir avant de travailler ? Non. Les paysans étaient rarement armés, et ils trainaient rarement l'un de leurs congénéres vers le dit-fleuve. Curieux, mais aussi un peu suspicieux pour bien connaître la région, le kitsune s'approcha au plus prés, avant de se plaquer contre un arbre proche, profitant que les mystérieux trainard se tourne vers un nouvel arrivant. L'enchantement de sa tenue fit alors aussitôt effet, le faisant lentement prendre la couleur de l'arbre. Maintenant camouflé, le kitsune écouta l'échange entre les mercenaires, visiblement, et un humain en armure, bien équipé, qui souhaitait intervenir dans l'altercation. Enfin, altercation...agression, ni plus ni moins. Une telle lâcheté facha le kitsune. Le pauvre bigre avait peut être fait une erreur de paiement, mais était-ce une raison pour le maltraiter à sept ?

Alors que le groupe et l'inconnu se fixaient, prêt à prendre les armes, le kistune prit rapidement sa décision. Il se décalla alors de l'arbre, sa main droite attrapant une de ses armes qui était accroché à sa ceinture. L'un des membres du groupe de mercenaires vit sans aucun doute le kistune surgir de la végétation, d'un seul coup, et il tourna même la tête. Mais il était trop tard, déjà. Un sifflement dans l'air se fit entendre, et le bolas se referma sur les jambes du mercenaire, qui fit l'erreur de vouloir se décaller. Ses jambes s'entrechoquérent, il s'écroula alors en agitant les bras, poussant un grand cri. Délivrant une certaine confusion dans le reste du groupe, qui s'écartait de celui au sol. Un sourire en coin s'étendit sur les lévres du kitsune.

"Sept contre un...! Pas mal les gars, belle preuve de bravoure." lança Yori en avançant vers eux, tout en se craquant les poings. "Je ne supporte pas les crapules dans votre genre." Il tourna alors le regard vers l'inconnu en armure, qui avait tiré une lance et un bouclier. "Hé, vous, avec la lance. J'vous propose qu'on leur donne une bonne leçon !"

Sans plus attendre, et sans doute sous les yeux stupéfaits des mercenaires en face de lui, le kitsune laissa place à un grand renard, avec ses griffes, ses crocs, ses trois queux dans son dos, encore équipé de son armure pour le coup, qui leur faisait face, sur leur flanc, en posture de combat. Et ce n'est pas tout, car en même temps, deux doubles de lui même apparaissaient à ses côtés, farouchement prêts au combat.

Yori ne pouvait pas vraiment compter sur l'agilité et ses armes classiques face à autant d'adversaire à la fois. Il allait devoir sortir le grand jeu, et mettre à profit ses talents magiques. En espérant que son allié du jour soit aussi fort au combat que confiant.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéen
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Mer 18 Avr - 20:56
Anton vit avec surprise l'un des mercenaires tomber soudainement et rudement au sol après qu'une paire de bolas se soit enroulée autour de sa jambe… Puis sa surprise se transforma en amusement quand il entendit et vit une drôle d'énergumène, mais dans le bon sens du terme faire son apparition.

Bon eh bien… Deux contre sept ? Est-ce que cela le ferait ? Sans doute pensa le haut juge qui avait déjà vu des situations plus défavorables en tenant fermement sa lance en main… Ce dernier ne manqua pas d'ailleurs de répondre avec enthousiasme au nouvel arrivant qui lui proposait de leur donner une bonne leçon.

« Comme pourrais-je refuser une telle proposition si bien amenée ? » Et il supposait évidemment que bonne leçon rimait avec, on ne tue personne, mais on leur file à tous une raclée, ce qui n'était pas forcément pour lui déplaire. Parce que soyons sincères, même si Ludwig avait déjà tué par le passé, il préférait ne pas trop en faire en ce sens, sinon il serait un simple meurtrier, pas un soldat qui se battait pour son pays et ses valeurs.

Le guerrier n'attendit donc pas et alors que le kitsune dévoilait l'étendue de ses pouvoirs, l'armoire à glace en armure lourde fit une charge avec son bouclier, envoyant valdinguer sans mal deux des trois mercenaires qu'il avait décidé de prendre pour lui, ce pour terminer le mouvement avec un violent coup de bouclier sur le troisième qui n'avait pas eu le réflexe de s'écarter malheureusement pour lui. Autant dire que le coup qui suivit suffit sans aucun doute à le faire tomber dans les pommes… Bon, peut-être que le haut juge y était allé un peu fort pensa t-il, mais comme il n'avait pas entendu de nuque craquée après avoir frappé, il supposait que l'autre était encore en vie…

Et il ne perdit pas de temps ensuite pour s'occuper des deux autres, le coup de boule qu'il donna au premier en l'aidant à se relever résonna sans doute sur un bon kilomètre, tandis qu'il arriva de peu ensuite à saisir l'autre qui s'était relevé et avait tenté de l'attaquer et en profita pour… Lancer celui-ci sur l'un des mercenaires au prise avec le kitsune ? Oui littéralement… D'ailleurs comment celui-ci se débrouillait ? De ce que vit Anton le combat était déjà terminé en faîte… Hum eh bien en faîte ça avait été plutôt rapide en vérité, probablement à cause de l'effet de surprise pensa t-il.

« Vous vous battez bien mon ami, merci pour votre aide. » Dit-il en tout cas avec amabilité au kitsune alors qu'il avait prit sur ses épaules le pauvre homme qui avait été traîné jusqu'ici, ce avant d'ajouter pensif…

« Je propose qu'on le ramène au village le plus proche si vous n'êtes pas contre, après tout je doute que ce soit une bonne idée de le laisser ici en compagnie de ces tristes sires... » Puis quand le kitsune eut confirmé ou non l'idée, Anton ne manqua pas en tout cas de s'approcher pour lui tendre sa main droite gantée avant de conclure amicalement.

« Anton Ludwig Illuminès pour vous servir, à qui ais-je l'honneur ? Cela vous arrive souvent de venir en aide à la veuve et l'orphelin comme ça ? » Le Duchéen pouvait sentir que même si Anton parlait dans la langue locale, il le faisait avec un accent Akkatonien à couper au couteau, probablement un accent qu'il avait rarement ou jamais entendu d'ailleurs car c'était celui de la capitale, Akkaton la glorieuse située à l'autre bout du monde. En somme, il y avait de quoi deviner qu'il avait affaire à un akkatonien rien qu'à cela, sans parler de l'équipement visiblement très technologique de l'autre, que ce soit son fusil explosif ou son bouclier de facture typiquement impériale.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Ven 20 Avr - 4:48
Au moment même ou l'inconnu amorçait sa charge, les trois renards géants fondaient sur les trois bandits restants, le groupe se retrouvant prit sur deux fronts, et n'arrivant visiblement pas à s'organiser pour acceuillir efficacement l'adversaire. En plus, celui déjà au sol peinait à se relever, et se battait tout seul avec les bolas, qui s'étaient noués autour de ses jambes. Autant dire que la panique et la pression n'allaient pas l'aider à s'en sortir rapidement. Mais Yori avait d'autres préoccupations : ses trois adversaires. Un de ses doubles fonça tête baissée dans l'un des bandits, lui coupant la respiration et l'envoyant au sol, aprés qu'il eut lâché son arme. L'autre clone tâcha de bondir sur son adversaire, et de plaquer au sol le bandit, qui se mit à vociférer les pires insultes duchéennes existante. S'en suivit un combat de lutte, ou le clone essayait de maintenir sa proie au sol.

Yori s'occupa de son propre adversaire. Un humain, qui n'avait l'air pas du tout ravi de se retrouver face à un renard géant. Pour l'intimider et s'amuser un peu, le kitsune lui grogna dessus, avançant en tournant autour de lui, en posture de chasseur, échine courbée et croc retroussés. Il ne savait pas si ça suffisait pour le terrifier, mais en attendant, il en profita pour bondir sur son bras armé, pour le désarmer. Le bandit ne s'y attendait pas : il sentit les crocs se refermer sur son avant-bras, et Yori appuya suffisament fort pour lui faire comprendre que s'il tentait quoi que ce soit, il pouvait briser l'os assez facilement. Le bandit hésita : Il ne lui en fallait pas plus. Il plongea sur ses jambes, faisant un croc-en-jambe au bandit, qui chuta en arriére, assez lourdement. Il essaya de se relever rapidement, mais Yori l'en dissuada : Il appuya ses pattes avant sur son torse, montrant tous les crocs de sa machoire.

"Bouge un doigt, et je te montre que ces crocs ne sont pas là pour faire joli"

D'un coup de patte, il fit voler l'épée du mercenaire plus loin, qui le supplia de l'épargner. Il jeta alors un coup d'oeil en arriére à ses clones. Celui qui avait chargé son adversaire, avait finit par l'assommer d'un coup de patte. L'autre clone, qui maintenait un bandit au sol, avait plus de soucis. Il commençait à ne plus pouvoir le tenir. Yori allait se détourner pour s'en occuper, ordonnant à son clone de disparaitre, pour créer la surprise. Le bandit resta stupéfait sur le coup, mais n'eut pas le temps de se redresser plus que d'un genou : Le Kitsune vit un des adversaire du chevalier, lui atterir dessus. Boum. D'une pierre deux coups. Avec un sourire en coin, le kitsune fit un signe de tête à son allié du jour. Il reprit alors forme humaine, faisant disparaitre le dernier clone.

Deux bandits à terre, et le dernier qui se rendait. Celui pris au piége par le bolas était sur le point de s'en défaire, et Yori se retourna juste à temps pour l'en empêcher d'un coup de pied. Affaire réglée. Les bandits autour de lui grommelait et gémissait les coups qu'ils avaient reçu, et celui encore conscient restait au sol, ne bougeant plus, par peur de s'en prendre une. Yori attrapa son épée et la jeta dans le fleuve, avant de tourner la tête quand le chevalier lui adressa la parole. Il acceuillit le compliment avec un sourire, et hocha la tête.

"Merci. J'ai pas vu votre combat, mais vu l'état dans lequel les vôtres sont, je vous retourne le compliment."
Il entendit ensuite sa proposition de ramener leur victime au village, ce qu'il appuya de suite "J'ai aucune confiance en ces types. Ramenons le, là bas il y aura des gens qui pourront s'occuper de lui"

Il détacha les bolas pour les récupérer, avant de rejoindre le chevalier, qui lui tendait une main. Il la serra vivement, un sourire sur les lévres, apprenant au passage le nom de l'inconnu.

"Enchanté Anton. Je m'appelle Yori." Il n'utilisait que peu son nom de famille, car il ne représentait pas grand chose, aprés tout. La question sur son intervention le fit rire légérement "Honnêtement, ouais, ça m'arrive assez souvent. Je peux pas rester là à rien faire, quand ce genre de chose arrive. C'est plus fort que moi. Mais je pourrais vous poser la même question !"

L'instant d'aprés, il prit une seconde pour détailler Anton. Son équipement, son accent, tout sentait l'Akkatonien à plein nez. Il s'était déjà rendu là bas, une fois ou deux. Pour des contrats, notamment. La curiosité l'emporta, et il demanda donc, à la suite.  

"Vous êtes Akkatonien, non ? Vous venez de vachement loin. Si c'est pas indiscret, qu'est ce que vous faites par ici, en plein dans les Duchés ?"

La question se posait, effectivement. Surtout dans un tel coin paumé, non loin d'un village plus banal que les autres. Est ce qu'il s'était perdu ? Yori attendait de voir. Pendant ce temps, il accrochait ses bolas à sa ceinture d'arme, jetant un bref coup d'oeil aux bandits, pour s'assurer qu'aucun ne se reléve et ne viennent clâmer vengeance.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéen
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Sam 21 Avr - 20:17
Hum, ce kitsune était visiblement quelqu'un de très sympathique, mais bon était-ce vraiment étonnant ? Après tout comme Anton venait de la constater juste avant, c'était le genre de personne à venir en aide à son prochain sans forcément demander de contrepartie financière en retour. Une qualité rare dans les Duchés du Sud, sauf si bien entendu il se trompait et que l'autre irait parler rémunération avec le pauvre gars qu'ils venaient de sauver dès que celui-ci ce serait réveillé dans les faits, mais allez savoir pourquoi… Anton en doutait, probablement à cause de son irréductible optimisme, cela et parce que l'autre lui inspirait déjà confiance, ce même s'il ne le connaissait pas vraiment pour le moment.

« Ah moi ? Eh bien si je suis soldat c'est un peu pour ça en quelque sorte, à bien y réfléchir ça fait un sacré bail d'ailleurs que je me suis engagé, je suis donc une sorte de vétéran en quelque sorte, du moins d'un point de vue humain. » Ne manqua t-il pas de répondre concernant le fait que lui aussi était du genre à aimer sauver la veuve et l'orphelin, en effet il était un assez vieux militaire en réalité… Bon, il y avait des soldats bien plus vieux que lui-même si rare, du moins en dehors des officiers supérieurs, mais disons que d'un point de vue humain son ancienneté militaire était respectable.

« Pour être franc, j'attend qu'un dirigeable me ramène à la province impériale à l'Ouest, disons que j'étais à l'ambassade Akkatonienne de la cité de Jade il y a un mois de cela et sur le chemin du retour à la province, je devais en profiter pour rendre service à l'ambassade à Vinche. Maintenant que c'est fait, me reste que quelques jours à attendre. Vous savez les responsabilités, ça peut être prenant des fois... » Il invitait sur ce l'autre à le suivre alors qu'il se rendait au village en transportant l'homme qu'ils avaient sauvés sur ses épaules, ce qui prendrait sans doute quelques minutes, puis il ajouta ensuite avec amabilité.

« Dîtes, cela vous intéresserait si je vous offrais à boire pour fêter ça après qu'on ait arrangé un peu les choses pour ce pauvre homme ? Après tout ce n'est pas forcément tous les jours que je rencontre quelqu'un de sympathique par ici, alors autant en profiter un peu. En plus, vous êtes un transformiste, j'avouerai que j'ai toujours ressenti une certaine curiosité à l'égard des transformistes. »
Oui il y allait franchement, en même temps Anton ne voyait pas l'intérêt de tourner autour du pot… D'ailleurs après dit cela, il finit par dire avec sérieux.

« Mais avant, faudrait peut-être qu'on aprenne qui est l'homme à qui ce pauvre gars doit de l'argent ? Après tout je me dis que maintenant qu'on l'a aidé, autant ne pas bâcler les choses, surtout qu'à bien y réfléchir il risque d'être la cible d'une lourde vengeance maintenant si on arrange pas son cas... » Car oui, aux dernières nouvelles c'était toujours un mauvais payeur, la différence qu'ils avaient occasionné pour le moment c'est que des hommes de mains envoyés pour le maltraiter en étaient ressortis plutôt amochés, pas de quoi apaiser l'homme qui lui en voulait quoi...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Mer 25 Avr - 4:47
Le Kistune en apprenait un peu plus sur son allié du jour. Soldat, au service de l'Empire. Mais pas le simple soldat de base, non. Celui qui se rendait dans des ambassades, qui avait des reponsabilités. Autrement dit, Yori comprit rapidement qu'il avait affaire à quelqu'un avec un rang certains. Lequel, impossible à dire, il ne connaissait pas bien la hiérarchie akkatonienne. Pas du tout, même. Il ne s'était rendu que peu de fois dans cette nation, et en temps que simple voyageur. Toujours est-il qu'il avait affaire à quelqu'un de trés sympathique. Droit, respectueux, porté sur l'honneur, ça se sentait fortement. Yori sentait aussi qu'il pouvait faire confiance. Alors, en réaction à tout ce qu'il lui avait dit et proposé, le kitsune répondit dans un premier temps.

"Ambassades, dirigeable...J'ai comme l'impression que vous n'êtes pas qu'un soldat, je ne me trompe pas ?"
La question était presque réthorique, le kitsune demandant plus pour la blague qu'autre chose "C'est vrai que je ne n'ai pas tout dit aussi, cela dit...Régler les injustices, c'est un peu mon métier. Je traque les criminels recherchés, en liberté, pour les autorités des Duchés la plupart du temps." Il avait d'ailleurs hésité à ramener les bandits avec lui, grace à sa cage magique, mais il n'avait aprés tout aucune preuve de ce qu'il aurait pu avancer devant les gardes. A part leurs bonnes paroles. Mais quand même, avant de suivre Anton, il lui fit signe d'attendre "Attendez, juste un instant...Je préfére savoir ces crapules sans leurs armes"

Le Kitsune récupéra rapidement toutes les armes qui trainaient, et les balança toutes dans la riviére, avec l'épée qui s'y trouvait déjà. Se frottant ensuite les mains, il rejoignit Anton en quelques pas, avant de répondre à ses autres questions.

"Je connais justement une bonne taverne dans le village le plus proche, alors ça me va trés bien. J'accepte avec joie" reprit donc avec entrain le kitsune, un bref sourire passant sur son visage, avant qu'il ne continue, en désignant le pauvre homme assommé du doigt "Et je connais aussi quelqu'un qui pourra le retaper, tant qu'à faire. Je devais lui rendre visite, ça fera d'une pierre deux coups."

Devant eux, à encore quelques minutes de marche, apparaissait les premiéres chaumiéres du village en question. Un ensemble de petites maison, déjà bien raisonnable, sans doute en passe de devenir une bourgade plus tard. C'était un endroit essentiellement agricole, bien sûr. Un voyageur cherchant quelque chose de plus sophistiqué, devrait poursuivre sa route jusque la grande cité. Mais en l'occurence, c'était largement suffisant pour boire un verre, et enquêter sur un escroc. Concernant ce dernier point, le kistune donna rapidement son appui.

"C'est d'accord. Je n'aime pas beaucoup cette histoire, ça cache peut être quelque chose de bien plus gros. Les réseaux criminels dans les duchés ont parfois des aspects bien surprenant...Ce que l'on peut faire, c'est rejoindre la fameuse taverne, et laisser cet homme se reposer dans une des chambres. Je demanderais à ma connaissance de passer le voir. On pourra discuter de tout ça...et de ma magie aussi, pendant ce temps" conclua t-il avec un sourire en coin, n'ayant pas oublié l'intêret d'Anton pour ses pouvoirs "Vous aurez l'occasion de me parler un peu d'Akkaton, c'est une nation que je connais pas beaucoup"



avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéen
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Mer 25 Avr - 21:47
« Ah, oui oui. » Répondit le haut juge comme si ça n'avait pas beaucoup d'importance concernant le fait qu'il n'était pas un simple soldat, mais comme ça ne suffirait certainement pas à éclairer la lanterne de son coéquipier du jour, Anton ne manqua pas d'ajouter aimablement. « Je suis un haut juge de l'empire, l'équivalent d'un général par chez vous dirons nous, je commande une légion de plus de 20 000 hommes au minimum. » Bon il n'allait pas donner le chiffre précis car ce serait balancer des informations militaires sans raison, mais en effet ça en faisait quelqu'un de haut rang. Il ne manqua pas sinon d'ajouter avec appréciation concernant le kitsune.

« Ah vous êtes un mercenaire du genre chasseur de primes ? Ma foi il y a pire comme métier, surtout si vous vous concentrez sur la traque de vauriens, par contre vous avez une monture pour transporter vos prises ? Pas que je veuille critiquer vos capacités, mais vous ne me semblez pas très musclé disons. » Ne manqua t-il pas de finir une curiosité innocente, évidemment quand l'autre lui avait demandé d'attendre le temps qu'il débarrasse les crapules qu'ils avaient vaincus de leurs armes, il laissa faire. Il n'était pas bien pressé après tout, cela et puis il était d'accord qu'il valait mieux débarrasser ces derniers de leurs armes, même si il était évident qu'ils n'auraient pas forcément de mal à en retrouver…

Il serait même prêt à parier dans les faits que certains mercenaires duchéens étaient assez radins pour aller chercher leurs équipements dans une rivière s'ils avaient le malheur de perdre celui-ci dedans. Pas que ces crapules qu'ils avaient neutralisés l'étaient forcément, mais disons que le goût de beaucoup de Duchéens pour l'or n'était pas un secret.

« Par bonne taverne, vous entendez qui ne serve pas de l'alcool coupé à l'eau ? Si c'est le cas c'est parfait. »
Ajouta t-il sinon de bon coeur à ce sujet, ce sans manquer de glisser tout de même. « Comme je paye la tournée, tâchez de ne pas ruiner. » Mais cela il le dit avec un humour qui démentait ses paroles. « Ah vous connaissez quelqu'un du genre médecin ou guérisseur ? Ma foi, cela m'étonne pas que vous soyez le genre de personne avec pas mal d'amis. » Conclut-il sinon avec optimisme à ce sujet, ah ça il ne cachait pas que l'autre lui paraissait sympathique. En même temps, Anton n'était pas de nature cachottière, même si le casque qu'il portait n'aidait pas évidemment à deviner ce qu'il pensait, il fallait donc se fier au son déformé par son casque de sa voix pour le deviner.

Quant au village auquel ils commencèrent à se rendre, il ne manqua pas de trouver celui-ci sympathique à sa manière, surtout qu'il était d'un style purement Duchéen. Et évidemment, comme dans tout village des Duché du Sud, même de petite taille, on y trouvait des mercenaires qui rôdaient dans les rues ou qui cherchaient à boire ou du travail, en l’occurrence quelques bougres solitaires qu'ils ne manquèrent pas d'apercevoir et qui les regardèrent avec suspicion, sans doute qu'ils avaient été engagés pour assurer la sécurité du village. Par contre la manière dont ils ne vinrent pas à leur rencontre devait signifier que soit ils ne trouvaient pas que cela en valait la peine malgré le bougre que transportait Anton sur ses épaules, soit qu'il ne valait mieux pas chercher les ennuis avec eux deux.

« C'est un bon programme faisons ainsi. » Se contenta d'ailleurs de dire Anton par rapport au programme que lui présenta le kitsune. Ils firent donc ainsi, ils allèrent à cette fameuse taverne dont Ludwig ne prit même pas la peine de vérifier quel était le nom, L'akkatonien proposa alors au kitsune d'aller chercher sa connaissance pendant que pour sa part il négociait avec la tavernier pour dégoter une chambre où installer le pauvre bougre, ce qui fut assez rapide dans les faits. Ceci fait, il dit au tavernier de prévenir le chasseur de primes quand celui-ci reviendrait qu'il l'attendait dans la chambre et il commanda ensuite à boire et à manger pour plusieurs…

Ainsi il alla donc attendre dans la chambre pour veiller sur le pauvre homme qu'ils avaient sauvés et pour passer le temps que ce soit en attendant que le kitsune revienne ou la commande arrive, le haut juge commença à procéder alors à l'entretien de ses prothèses, il retira une bonne partie de son amure, y compris son casque pour dévoiler un visage chauve et imberbe pas vraiment gâté par la nature et procéda donc à la vérification du son implant de bras droit. Pour les autres, ça attendrait plus tard, après tout ça aurait nécessité qu'il se déshabille pour les vérifier et il tenait quand même à rester pudique.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Sam 28 Avr - 0:15
Il n'était pas tombé sur n'importe qui. Un Haut-juge Akkatonien, rien que ça. Vingt mille hommes ! Yori ne s'imaginait pas devoir s'occuper d'autant de personne à la fois. Non, il tenait trop à sa tranquilité pour tout ça. Mais ça restait quand même impressionnant à entendre. Et il n'avait pas l'impression qu'Anton en rajoutait ou mentait, pour le coup. L'humain semblait honnête et droit. Alors, ne doutant pas de ses paroles, le kistune l'écouta et le laissa poser ses questions, le juge se montrant plutôt curieux quant à sa personne. Yori attendit donc qu'il ait tout posé d'un coup, avant de commencer à répondre, tandis qu'ils arrivaient au village.

"C'est un peu ça, ouais. Chasseur de prime. Je m'occupe des criminels mis à prix par les autorités des duchés. Souvent, c'est la garde des cités, ou parfois, ça vient directement des têtes dirigeantes. Il y à beaucoup de criminel dans les environs...Les duchés ont toujours été une terre d'opportunité. Beaucoup restent dans le droit chemin, mais d'autre choisissent la facilité. Et c'est mon travail d'aller chercher ceux. Non seulement ça paye bien, mais je file aussi un coup de main aux gardes, comme ça. ça rends la vie meilleure pour tout le monde"


Yori était parfois satisfait et fier de son choix de vie. En même temps, il n'avait pas beaucoup d'autres compétences à mettre à profit. Il savait se battre, possédait une magie assez poussée de transformiste...Il aurait peut être pût être professeur, mais il n'en avait pas la patience. Garde ? Non, il préférait voler de ses propres ailes. Alors, travailler à son compte et faire tout de même des choses biens, il appréciait. C'était le juste équilibre. Il se pencha ensuite sur l'autre question posée par Anton, concernant son contact.

"C'est pas un établissement de luxe, mais c'est une bonne taverne. Si vous ne voulez pas d'alcool coupé à l'eau, mieut vaut éviter la cité. Ou alors, être prêt à payer un bon prix. Alors qu'ici, aucune arnaque de ce genre. Je connais bien les propriétaires, ce sont des gens biens"
Il hocha la tête ensuite "Une sorte de médecin, oui. C'est un herboriste, en fait. Et il s'y connait assez en médecine pour s'occuper des gens du village. Il y à sans doute mieux, comme des mages ayant des sorts de soin, mais pas dans les parages. Je pense que ce sera suffisant, les blessures de ce pauvre homme ont pas l'air trés sévéres"

Par la suite, ils respectérent le programme prévu. Anton prit la route de la taverne avec le blessé, et Yori s'enfonça plutôt dans le village, cherchant aprés la maison de son ami. Au passage, il saluait les quelques mercenaires qu'il connaissait : vivant dans les duchés depuis longtemps, et ayant un petit nom dans le métier, il voyait souvent les mêmes têtes. Il s'arrêta devant une petite ferme, à l'autre extrémité de la cité, ou il retrouva un de ses vieux amis. C'était un Kitsune, tout comme lui. Un peu plus jeune que lui cependant, avec des cheveux roux, court, plus typique de la race. Yori lui expliqua rapidement la situation, et il revint donc en direction de la taverne en sa compagnie. A peinte était-il entré, que le tavernier vint le saluer d'une bonne claque dans le dos, avant de lui transmettre le message, comme quoi Anton se trouvait dans une chambre, à l'attendre avec le pauvre bougre.

C'est donc deux minutes aprés, que Yori toqua deux fois à la porte, pour prévenir de son arrivée, avant de pousser la porte tout simplement, pour entrer. Il avisa l'humain, qui n'avait plus son casque maintenant. C'était amusant, le kitsune ne l'avait pas immaginé comme ça. Il nota toutefois les implants, ce qu'il avait déjà eu l'occasion d'apercevoir plus d'une fois dans sa vie, mais qui le laissait toujours un peu pantois. Il avait du mal à s'imaginer avec des...trucs en plus, en guise de membres. Brrr.

Mais il ne fit part de rien, concernant son avis, prenant simplement un bref sourire, et désignant le jeune kitsune qui le suivait.

"Anton, je vous présente Nokimé. C'est l'ami dont je vous avais parlé" Puis, pour l'intéressé, il tourna un peu la tête "C'est celui dans le lit. On l'à trouvé inconscient...plusieurs types lui ont collé une sale rouste"

Le jeune kitsune, beaucoup plus réservé que Yori, salua assez simplement Anton, en baissant un peu la tête, avant de se diriger vers le lit "Je m'en occupe, Yori. De ce que je vois, ça à pas l'air trés grave."

Laissant donc le médecin à son oeuvre, qui sortait déjà plusieurs fioles de sa sacoche, Yori se dirigea plutôt vers Anton, prenant place assise sur une autre chaise, non loin. Il jeta un coup d'oeil à l'implant.

"J'en avais jamais vu de si prêt. ça ne fait pas trop...bizarre, d'avoir ça à la place du bras ?"
La question était posée tout à fait neutralement, le kistune étant piqué par la curiosité.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéen
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Sam 28 Avr - 19:29
Un mercenaire qui avait donc des bonnes intentions en tant que chasseur de primes ? Anton voulait bien le croire, après tout ce kitsune avait vraiment l'air de quelqu'un de sympathique, après ça venait peut-être aussi de la facilité de Ludwig à bien s'entendre avec des nouvelles connaissances dirons nous, mais il avait déjà plutôt confiance en ce dernier. De toute manière, ne valait-il mieux pas s'entendre avec les autres que l'inverse ? Si bien évidemment et il comptait bien faire en sorte que les choses perdurent ainsi, après tout dans la vie on avançait plus forts et sereins en sachant qu'il y avait à la limite des gens pour vous soutenir que l'inverse.

« Vous êtes un kitsune avec des principes admirables en somme, je suis content de vous avoir rencontré. » Se contenta donc de répondre Ludwig pour conclure ce sujet et passer à autre chose, après tout qu'il y avait-il d'autre à ajouter ? Du moins rien dont il n'avaient forcément le temps vu qu'ils devaient s'occuper d'un pauvre homme, mais il avait quand même tenu à manifester l'estime qu'il avait déjà pour l'autre, après tout il n'était guère du genre cachottier. C'était sans doute là l'une de ses grandes qualités, mais aussi un de ses grands défauts, on percevait aisément ce qu'il pensait de quelqu'un…

Concernant le fait par contre que l'auberge dans laquelle ils iraient n'était pas forcément luxueuse, eh bien disons qu'au pire ça irait tant qu'elle n'était pas malfamée. Après tout haut juge ou non, il n'était pas non plus habitué à profiter du luxe et du confort en permanence… C'était ça la vie de militaire après tout, du moins la vie d'un militaire qui faisait un minimum l'effort d'aller sur le terrain de temps en temps, parce qu'il est en vrai que dans l'empire on pouvait aussi en trouver qui restaient à l'arrière même si ça ne pouvait pas forcément dire pour autant qu'ils étaient mauvais, juste des fois trop vieux pour se risquer sur le terrain...

« Un commerçant qui ne tentes pas d'arnaquer son prochain dans les Duchés ? Eh bien dîtes moi, vous êtes doués pour trouver les pépites rares mon ami. » Ne manqua t-il par contre de dire avec humour à ce sujet, il est vrai que les Duchés du Sud n'avaient pas forcément la meilleure réputation qui soit concernant les commerçants qui y vivaient. Dans tous les cas il n'ajouta sinon rien au sujet de l'herboriste dont lui parla le kitsune, mais hocha avec approbation la tête à ce sujet. En effet ça suffirait, et puis de ce qu'il savait il existait bien des breuvages magiques qui guérissaient les plaies, donc il aurait bien pu accepter qu'un herboriste soit au pire capable de pas mal de choses s'il était particulièrement doué.

Et plus tard, le kitsune ne manqua pas de revenir assez vite au final de son petit tour dans le village pour aller chercher l'herboriste, si vite qu'il était arrivé avant la commande d'Anton en faîte. Ce dernier eut par contre la surprise de constater que si le renard fait humain était revenu, c'était en compagnie de l'un de siens. Fichre, il n'aurait pas penser rencontrer autant de kitsunes en si peu de temps dans ces terres… Mais bon, au pire ça ne l'étonnait pas spécialement, après tout ce n'est pas comme si ces terres n'avaient pas la réputation d'abriter un peu tout et n'importe quoi.

« Ravi de vous rencontrer Nokimé. » Dit-il donc poliment à l'égard de la nouvelle tête que lui présenta le mercenaire, ce avant de rester silencieux quand l'herboriste alla s'occuper du blessé après que Yori lui ait indiqué celui-ci. Il n'était pas spécialement inquiet pour tout avouer, après tout le pauvre bougre n'avait pas vraiment l'air au bord de la mort, même si évidemment ça ne faisait jamais du bien de recevoir une raclée…

Anton se surprit d'ailleurs à regarder presque avec une certaine curiosité ce qu'était en train de faire le guérisseur avec le blessé, ce jusqu'à ce que le chasseur de primes le surprenne un peu en lui adressant la parole pour lui parler de ses implants. L'akkatonien un peu surprit reprit alors rapidement sa contenance et répondit aimablement du mieux qu'il pût.

« Disons que l'on finit par s'y habituer à force, pour tout avouer je n'ai pas que le bras comme ça, mais aussi une jambe, le tronc, un œil et quelques organes... » Cela il le dit de l'air un peu gêné de l'homme qui avait l'impression que l'autre trouverait ça un peu dégoûtant, puis il reprit avec sincérité.

« Cela vous paraîtra peut-être un peu bizarre, mais je vois ça comme un moyen comme un autre de surpasser ma condition pour pouvoir accomplir de plus grandes chose que ce soit au nom de l'empire ou de mes idéaux… Enfin bon, j'espère que m'entendre dire ça ne vous met pas mal à l'aise, ce n'est pas mon intention. » Même s'il pourrait le comprendre au pire, dans tous les cas après avoir laisser le temps nécessaire au kitsune de répondre, il finit par conclure en demandant avec curiosité.

« Et vous ? Cela fait comment de pouvoir transformer votre corps de manière plus ou moins intense grâce à la magie ? Cela doit offrir énormément de possibilités différentes je suppose… Pouvez vous devenir exactement ce que vous voulez ? » Il supposait certes qu'au fond ça devait être quelque chose de tout à fait normal pour le kitsune, mais pour sa part il ne pouvait s'empêcher de trouver cela exceptionnel d'une certaine manière, après tout la plupart des êtres n'étaient-ils pas enfermés au cours de leur existence dans une forme et une condition dont ils ne pouvaient jamais sortir ? D'une certaine manière les mages transformistes transcendaient cela grâce à leur magie et rien que ça ça attirait sa fascination d'une certaine manière...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Mer 2 Mai - 23:15
Yori jeta un bref coup d'oeil à son camarade kitsune, qui s'était déjà mit au travail. Nokimé semblait savoir ce qu'il faisait, avec des gestes précis et presques automatiques. Aprés avoir osculté le pauvre bougre, pour faire l'inventaire des coups et des traumas, il s'était mit à étaler une pâte désinfectante sur les plaies, pour éviter que son patient n'attrape une mortelle infection. Yori détourna ensuite son regard sur le juge, l'écoutant dans son explication sur ses implants, qui semblaient remplacer une bonne partie de son corps, mine de rien. Mais pas de quoi choquer le kistune, qui sourcilla à peine et écouta plutôt avec un léger intêret. Il ne s'y connaissait pas trop en technologie, n'ayant que peu fréquenté des pays plus avancés, et se contentant de ce qui se trouvait dans les duchés. Il croisa donc les bras, répondant d'abord à sa premiére interrogation.

"C'est fou, ce que la technologie permet. Dans les duchés, quelqu'un qui va perdre un membre, le perds pour de bon. Sauf si un mage suffisament puissant se trouve dans le coin, ce qui court pas vraiment les rues en fait. Oh, et vous en faites pas, j'ai grandis dans des bas-quartiers, alors j'ai vu et entendu bien pire"

Un moyen de se surpasser, donc ? Il n'y connaissait pas grand chose, certes, mais il était assez malin pour deviner que ce genre d'implants pouvait offrir de bonnes opportunités d'augmenter sa force, sa puissance. Mais contrairement à ce que pouvait penser Anton, le kitsune n'avait pas l'air gêné, ou étonné. Tout au plus, il hocha légérement la tête, avant de commenter.

"Je n'y connais pas grand chose, en implants, mais ça me paraît logique. Je veux dire, c'est pareil pour la magie, au final. Ceux qui peuvent en faire, apprennent à la maîtriser pour être plus fort. Certains pour se défendre, d'autre pour des buts moins louables...Mais au final, c'est la même chose. Ma magie, je l'ai travaillé dans le but de pouvoir accomplir plus de choses, aussi. Me fondre dans la masse, pouvoir ne plus dépendre d'armes, par exemple"


Ce qui lui permettait de rebondir sur le dernier sujet abordé par le juge : Sa magie transformiste. Il est vrai qu'il avait fait un peu le spectacle avec sa transformation tout à l'heure. Et Yori savait qu'il avait un trés bon niveau dans ce domaine, sans se jeter des fleurs. Il avait, déjà de base, un potentiel assez rare. Et un centenaire d'expérience avait porté ses fruits. Il appuya les dires d'Anton d'un hochement de tête.

"Oui, c'est ça. Je peux devenir un animal, un monstre, prendre l'apparence d'une autre race, entre autre...Je peut même transformer d'autres personnes, si je le veux." Il songea ensuite au reste de la question, avant de répondre "Aprés plus de cents ans à me transformer, c'est comme enfiler un costume, maintenant. Je ne me pose même plus de questions, surtout que j'utilise les mêmes formes généralement. Mais au début, je me souviens que c'était perturbant. Avoir un tout autre corps, avec d'autres caractéristiques. Apprendre à voler comme un oiseau, ou à nager comme un poisson...C'est vraiment pas simple ! Et trés déroutant !"

Il eut un sourire amusé, se souvenant de ses premiéres frayeurs en oiseau. Il avait manqué plus d'une fois de s'éclater contre des maisons, des murailles, ou tout autre obstacle mural. Il se leva de sa chaise, et histoire de faire une démonstration, se concentra et visualisa la forme d'un griffon. Il ferma les yeux, faisant un bref signe pour dire à Anton d'attendre un instant, et une dizaines de secondes aprés, le kitsune laissa la place à un griffon. Il tourna alors son regard vers Anton, et commenta en bougeant une patte griffue dans l'air.

"Comme ça ! C'est comme vos implants en fait, on s'y fait. Et ça devient un trés bon outil aprés !"
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéen
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Jeu 3 Mai - 19:25
« Disons que l'on a sacrifié certaines choses pour en obtenir d'autres. Chez nous les mages il y en a bien moins qu'ailleurs par exemple. » Répondit Anton avec un air conciliant même si tout de même une certaine pointe de fierté concernant sa nation, surtout quand la kitsune souligna que la technologie permettait décidément beaucoup de choses. En effet la technologie ouvrait un vaste éventail de possibilités, même s'il supposait que la magie aussi. Il était dommage d'une certaine manière que ces deux concepts soient si opposés en ce monde car cela faisait qu'ils étaient naturellement en conflit l'un avec l'autre, mais bon ce n'est pas pour autant qu'il allait dénigrer la voie qu'il n'avait pas choisit, le kitsune le faisait-il après tout ? Non, alors autant ne pas faire preuve d'immaturité…

D'ailleurs il trouvait que pour sa part ça pouvait peut-être avoir certaines ressemblances avec la magie transformiste, certes c'était deux choses très différentes, mais disons que le fait de se mettre des implants pour devenir plus fort, n'était ce pas un peu comme transformer son corps par magie pour tirer de celui-ci davantage de puissance ? Selon lui c'était un peu ça et c'était peut-être cela d'ailleurs qui expliquait une certaine fascination de sa part au sujet de cette magie…

« Ah, je pense cela moi aussi, ce ne sont pas les outils comme la technologie ou la magie qui sont bons ou mauvais, mais ce qu'on en fait. Au final la seule chose que l'on pourrait potentiellement reprocher à de tels outils, c'est de permettre par leur existence à des êtres malintentionnés d'en user possiblement pour des buts malfaisants… Mais bon, est-ce vraiment une idée saine de vouloir désarmer tout le monde quand on sait que le monde est un endroit qui peut être dangereux ? » Pour sa part il ne le pensait pas, après tout Orzian était un continent agité rempli de monstres et de conflits plus ou moins locaux et plus ou moins sanglants…

Après, il n'était pas non plus pour que des gens mauvais aient des armes, ni spécialement pour qu'on use de celles-ci quand ce n'était pas nécessaire, juste qu'il était plutôt optimiste de ce qu'on pourrait faire avec celles-ci entre de bonnes mains, mais surtout il avait confiance, en la nature intrinsèquement bonne à ses yeux de chaque race et à ce qu'elles pourraient bâtir à l'avenir. L'histoire n'était-elle pas après tout une éternelle avancée sur le chemin du progrès et des lendemains meilleurs ?

« Fichtre, pour ma part je ne peux qu'imaginer les infinies possibilités qui vous sont offertes par vos dons transformistes. » Ne manqua t-il pas sinon de dire d'un air rêveur au kitsune quand celui-ci lui parla de sa magie, puis le haut juge fut fasciné quand le transformiste prit la forme d'un griffon, de petite taille évidemment après tout ça aurait été dommage que la taverne s'écroule sur leurs têtes… Pour finalement reprendre la parole et glissser avec humour.

« Avouez-le, avec une telle magie il y a largement moyen de faire des farces et autres plaisanteries plus ou moins innocentes à ses amis n'est-ce pas ? Je me demande bien ce qu'un kitsune comme vous a bien pu avoir comme idées amusantes... » Il eut alors une idée pendant qu'il écoutait la réponse du kitsune, puis demanda calmement.

« Tiens je me dis… Peut-être que vous pourriez prendre l'apparence de l'homme que nous venons d'aider ? Je ne sais pas exactement comment exploiter une telle possibilité à vrai dire, du moins pour le moment, mais ça pourrait sans doute être utile pour trouver à qui il doit de l'argent... » Il lança un regard en direction du blessé, puis demanda au guérisseur.

« Sauriez-vous par hasard qui est-ce estimé guérisseur ? Après tout je suppose qu'il doit habiter dans les environs... » Cela et ce serait plus facile de se faire passer pour lui s'ils en savaient un minimum à son sujet, car comme l'avait dit un sage homme, le savoir c'est le pouvoir...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Mar 8 Mai - 14:39
Le désormais griffon regardait Anton de ses yeux perçant de rapace, tandis que celui ci semblait fasciné et amusé par les dons de Yori. Celui ci était un peu habitué à ce genre de réaction, devant l'utilisation de sa magie. Bien sûr, le juge pouvait voir là, la facette "gentille" de ses pouvoirs. Le Kitsune était capable de bien d'autres choses, contre un ennemi. Cependant, Anton fit rapidement une remarque sur le fait que Yori devait avoir un stock de blagues magiques bien fourni, avec ce genre de magie à disposition. Yori reprit alors sa forme humaine, retrouvant son apparence initiale.

"J'ai comme l'impression que vous m'avez rapidement cerné, Anton." Fit le kitsune en blaguant "Les transformistes ont un paquet de sort pour ça. Changement de taille, race, genre, tout est possible. Il n'est jamais bon de subir ma revanche !"

Mais sur un sujet plus sérieux, Anton proposa d'utiliser ses pouvoirs pour prendre l'apparence du pauvre gus qu'ils avaient sauvés, et donc de plonger leurs nez dans cette affaire. Ce n'était pas quelque chose qui dérangeait Yori : Lui aussi se demandait ce que cachait cette drôle d'histoire. Surtout que le traitement était brutal, pour un "mauvais payeur". En effet, un mauvais payeur mort était sûr de plus payer quoi que ce soit. Soit c'était une fausse excuse, soit ces mercenaires étaient de profond abrutis. L'un comme l'autre était dangereux, et il fallait tirer ça au clair.

"Je peux, oui. Mais il faudrait d'abord en savoir un peu plus sur qui est cette personne, pour commencer à chercher. Et je doute que l'on puisse aller retrouver les bandits que nous avons assomés, ils sentiraient le piége venir à deux kilométres. Par contre, ils vont sans doute revenir dans le village à un moment ou un autre, avant la tombée de la nuit."

Le Kitsune tourna ensuite son regard vers l'autre, Nokimé, qui était encore au chevet de son patient. Le jeune médecin venait de bander les blessurer, aprés avoir désinfecté les plaies, et il était en train de préparer une potion visiblement, broyant quelques ingrédients dans un petit mortier. Il tourna le regard vers Anton, qui lui avait posé la question.

"Euh...Je connais cette personne, oui. C'est Steve. Il vit dans une ferme, dans le village voisin...Je sais qu'il avait des problémes avec des monstres qui venaient souvent piller ses récoltes, et qu'il avait engagé des gens pour protéger ses champs."

Yori se passa une main sur le menton, réfléchissant. C'était déjà une trés bonne piste. Mais restait à savoir ce qui avait cloché : Est ce que Steve avait vraiment oublié de payer ses employés ? Ou est ce qu'ils profitaient de la situation pour l'extorquer ? Mieux valait savoir avant de se lancer là dedans.

"C'est sans doute ces fameuses personnes...Hm..." Il y songea un instant, avant de poursuivre "On ferait mieux de demander à Steve ce qu'il s'est passé. Tu penses qu'il va bientôt se réveiller, Nokimé ?"

"Je pense que ça ne devrait pas trop tarder. Peut être une heure, deux max. Si c'est urgent, je peux essayer de le réveiller maintenant."

Le Kistune jeta un coup d'oeil à Anton, bras croisés, avant de reprendre la parole.

"Peut être que cet homme se fait exploiter par ceux qui étaient censés le protéger. C'est ce qui me paraîtrait le plus probable, connaissant les Duchés...J'ai comme l'impression que Steve à mal choisit ses gardes. Enfin, j'préfére être sûr avant."
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéen
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Mer 9 Mai - 17:32
« Haha, ça me donnerait bien envie d'avoir de tels pouvoirs tiens, dommage qu'il soit trop tard pour cela. » Conclut-il donc avec humour au sujet des pouvoirs transformistes, en effet ça pourrait être fichtrement utile de bien des manières. Quoique, sans doute pas pour les farces car disons qu'Anton n'était pas vraiment un grand farceur par nature, pas qu'il n'aimait pas les blagues, mais souvent il ne pensait pas à en faire lui-même ou préférait laisser les autres s'amuser à cela. Surtout que bon, en vérité il ne pouvait pas non plus spécialement se le permettre, du moins souvent, après tout il était haut juge de l’empire, une fonction qui nécessitait évidemment un minimum de sérieux et tenue de sa part…

Et sinon pour ne pas trop se vanter non plus, il trouvait son plan de prendre l'apparence du pauvre bougre qui s'était fait cogner avec vigueur plutôt brillant. Bon, cela nécessiterait tout de même que le kitsune soit un bon acteur, mais il supposait que ça devait être dans les cordes de ce dernier, qu'on ne lui dise pas après tout que celui-ci ne c'était pas amusé à cela de temps en temps… Du moins disons que pour sa part il ne s'en priverait pas forcément, surtout selon les missions qu'il aurait eut à accomplir, mais bon c’était là un tout autre sujet…

« Il faudrait être plutôt discret dans ce cas, j'avouerai que la discrétion ce n'est pas vraiment mon fort, mais bon on devrait pouvoir se débrouiller… Tiens j'ai une idée, on pourrait faire comme si vous étiez décidé finalement à payer votre dette et je serais à vos côtés pour vous protéger ? »
Il sentait qu'il y avait deux trois failles dans son idée disons, mais bon il l'avait un peu exprimé sur l'instant.

D'ailleurs les informations qu'ils obtinrent sur le pauvre homme étaient assez intéressantes disons. Des problèmes de monstres ? Intéressant, quel type de monstre ? Hum peut-être que ce n'était pas spécialement ça le problème, par contre ça pourrait expliquer en effet qu'il ait des dettes, le genre qui avaient pu lui amener quelques soucis disons…

« J'avouerai que ça m'a l'air assez louche tout ça, j'ai vraiment l'impression qu'il y a quelque chose derrière maintenant que vous en parlez, mais j'aurais du mal à dire quoi… Sans doute quand on saura davantage en posant quelques questions à ce pauvre Steve, du moins s'il est d'accord pour nous répondre, disons que sa vie pourrait être plus ou moins rapidement à danger sinon. » C'est d'ailleurs pour cette raison précisément qu'il finit par dire au guérisseur d'un air légèrement embarrassé. « Désolé de vous demander cela, mais du coup je serais pour qu'on le réveille maintenant, parce que j'ai l'impression qu'ils ne vont pas en rester là s'ils ont déjà tenté de le tuer. » Peut-être qu'il se trompait, mais prudence n'était-elle pas mère de sûreté après tout ? Autant ne pas faire les choses à moitié de ce fait quand la vie de quelqu'un était en danger…

Ceci dit, ceci fait le guérisseur réveilla en douceur l'homme qui toussota alors qu'il semblait avoir du mal à bien respirer au début.

« Que ? Quoi ? Où suis-je ? » Demanda le pauvre Steve qui sembla fort inquiété en voyant Anton qui lui dit immédiatement.

« Pas besoin de vous inquiéter, on vient de vous sauver la vie, si on voulait votre mort on ne vous aurait pas amené chez le guérisseur... »
Le fermier en entendant cela lança un regard interrogatif à Nokimé, puis avant qu'il ne dise quoi que ce soit, Anton demanda.

« Dîtes moi, pourquoi ces brutes voulaient vous tuer ? » En entendant cela Steve le regarda d'un air pensif, puis finit par éclater de rire un peu douloureusement avant de finir par dire après avoir pas mal toussé.

« Je me suis bien fait avoir disons… Ce n'est que pendant qu'ils me cognaient que je me suis rendu compte de la manigance… Je ne sais pas s'il est responsable des attaques de monstres, mais ce fourbe de Dimitro, j'en mettrais ma main à couper avait engagé ces mercenaires en secret avant que je ne les engages moi aussi pour me débarrasser des monstres, il s'est même arrangé pour que mes économies disparaissent au moment où il était nécessaire pour moi de donner leur paiement à ces brutes. Cet enfoiré veut me faire tuer et bon sang ma fille et ma femme seront bien obligées de vendre la ferme familiale si je disparais... » L'homme soupira, puis les regarda un peu tous avant d'ajouter d'un air vaguement désolé.

« Désolé, mais du coup je suis fauché actuellement et un mort en sursis, je n'ai ni de quoi payer vos services ni de quoi me sortir de ce guêpier… Ce rapace va sans doute avoir ce qu'il veut, lui qui veut acquérir un grand domaine terrien, il risque d'atteindre son but rapidement à terme... »

« Ce ne sera pas nécessaire de nous payer. » Finit alors par lui répondre la haut juge avec une certaine conviction avant de lancer un regard confiant à l'égard du kitsune en se disant que ce dernier serait sans doute d'accord avec lui. Après tout autant finir d'aider ce pauvre homme, surtout qu'ils ne faisaient pas cela pour l'argent aux dernières nouvelles.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Jeu 28 Juin - 22:40
Approuvant la demande du chevalier, Nokimé se pencha alors devant son patient, ouvrant une petite fiole relâchant quelques vapeurs fortement odorantes. Un grand classique, pour ce qui est de réveiller les personnes plongées dans l'inconscience. Le traitement ne tarda d'ailleurs pas à faire effet. Et si l'homme avait du mal à aligner quelques mots au début, il donna par la suite un bon paquet d'informations sur ce qui lui était arrivé quelques heures plus tôt...Et sur la menace qui pesait sur les siens. Yori s'appuya contre le mur proche, et croisa les bras le temps que Steve fasse son récit, écoutant la petite histoire et laissant Anton poser ses questions pour le moment. Effectivement, le pauvre marchand s'était fait rouler comme pas permis. Et ça semblait même aller plus loin que ça. Une sorte de complot, mené par une personne assez odieuse pour s'en prendre à une famille sans défense. Il n'en fallait pas plus pour indigner le kistune, qui se sentait une fois de plus poussé un élan de justicier. Il approuva alors les dires d'Anton, hochant légèrement la tête.

"Oubliez l'argent. Personnellement, juste coller une raclée à ces brutes, ça me suffira" Il pencha un peu la tête, faisant craquer un de ses poings "C'est ptet les duchés ici, mais il y à quand même des lois. On va lui apprendre, à ce Dimitro"

Il se redressa un peu, et jeta un bref regard au chevalier, avant de se tourner vers Steve, confiant. Il préférait régler directement le probléme à sa source. tabasser les mercenaires, ne servait à rien, au final. Si ce Dimitro était déterminé, il en enverrait d'autre. Alors mieux valait aller chercher le commanditaire, directement. Mais avant, restait à obtenir quelques informations.

"Ou est ce qu'on peut le trouver ? Avec votre permission, je prendrais votre apparence pour le rencontrer plus facilement. Il faudra faire vite, avant que les mercenaires n'aillent le prévenir, s'ils sont à sa botte. Ensuite, on le remettra à sa place, avec Anton"

Nokimé fronça un peu les sourcils de son côté, car l'herboriste n'était pas spécialement pour la violence, de part sa profession. Mais il ne dit mot, car il était conscient au fond de lui que le probléme n'avait pas beaucoup de solutions. Il lança, simplement.

"Vous devez rester ici, Steve. Si vous allez dehors, vous allez finir par vous effondrer. Yori..." Le Kitsune interpellé tourna le regard vers lui "Je sais que ça doit faire la centième fois que je te le dis, sans succès, mais essaye de pas trop te faire amocher, d'accord ?"

Yori fit un geste vague de la main, comme pour lui dire de pas s'en faire, avant de reporter son attention sur Steve, attendant donc de savoir quelle serait leur prochaine destination. Il y avait quelques comptes à régler !
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéen
Rang social: Peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2018
Localisation : Nomade
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori) Sam 30 Juin - 19:33
Les Duchés ? Des lois ? Cela ne l'étonna pas spécialement dans les faits, après tout à ses yeux toute civilisation avait des lois, même si celles-ci n'étaient pas forcément écrites ou inébranlables. Il estimait donc qu'il était normal que les Duchés en ait, même si on partait du principe que c'était surtout des lois consentit et non écrites sur des murs de marbres et imposées par un gouvernement centralisé. Quant à savoir lequel était le plus efficace des deux façons de faire, disons que chaque méthode devait avoir ses défauts supposa t-il…

Le défaut principal de la méthode Duchéenne était qu'il fallait en grande partie être du crû pour connaître les principes qui devaient un minimum réglementer le chaos ambiant qui semblait souvent un peu régner en ces terres, du moins les principes qui faisaient que ces terres très actives et un peu instables n'étaient tout simplement pas anarchiques et chaotiques.

« Il a loué une chambre à l'auberge du dragon vert de Oris, le village juste à côté de ce que je sais. Les andouilles qui travaillent pour lui ont disons été très loquaces pendant qu'elles me frappaient... » Finit par dire Steve ironique après que Yori ait promit en quelque sorte ou pas de ne pas trop se faire mal alors qu'ils allaient aider ce brave homme, en tout cas le pauvre bougre finit par ajouter alors. « Il voulait guetter le moment de ma mort pour immédiatement se mettre en selle ce serpent, je suppose que vous devriez faire vite en tout cas si vous voulez l'avoir avant que ses amis mercenaires ne le retrouvent. Sur ce si vous le permettez, je crois que j'ai besoin de me reposer un peu... » Conclut-il avant de sombrer dans un profond sommeil…

Sur ce et sur ces bonnes paroles Anton et le kitsune sortirent donc de l'auberge, pour tomber nez à nez avec les mercenaires qu'ils avaient salement amochés tout à l'heure. Ces derniers en les voyant se mirent alors immédiatement à fuir en criant…

« Eh attendez ! » Dit-il donc en commençant à leur courir après. Vers où fuyaient-il ? Probablement leur destination ? Cela le kitsune devait le avoir, après tout il était plus familier des lieux que le haut juge qui se fiait donc à lui pour lui pointer la bonne direction.

Dans tous les cas il fallait noter une chose, Anton arriva à ne pas se faire distancer en leur courant après, chose assez étonnante pour quelqu'un en armure lourde, par contre il ne les rattrapait pas non plus, autant dire que ça prenait rapidement des aspects de course poursuite comique car les bougres semblaient arriver à courir vite malgré la raclée qu'ils avaient reçus tout à l'heure.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 411
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liberté ? (Pv Yori)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Liberté ? (Pv Yori)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: