Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

La duchesse et l'oracle (Pv Osami)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Ven 13 Juil - 10:19
Shalia n'était qu'une observatrice du monde, qui agissait lorsque cela s'avérait nécessaire. Elle donnait des conseils judicieux dans l'espoir que cela soit suivi d'effet bien évidemment, mais ce n'était pas primordial.

« Et pourtant, ils semblaient y croire tellement, que quelqu'un est venu jusqu'à chez moi en secret alors qu'il suffisait de venir voir et de demander. »

Dit alors la haute prêtresse avec un léger sourire, elle n'avait pas grand-chose à cacher et sa maison était plutôt ouverte. Elle-même ne jugeait pas la manière de vivre de chaque peuple, c'était son affaire tant que cela ne devenait pas dangereux. Elle n'était pas le parfait exemple de vie très classique, alors pourquoi se permettrait elle de juger ?

« Disons que par-delà les siècles, j'ai eu de quoi regretter, à rêver d'avoir fait autrement, mais peu importe, les faits sont ainsi. L'histoire n'existe que pour ne pas refaire les mêmes erreurs, tant que ses contemporains acceptent d'entendre. »

Shalia sourit légèrement, la duchesse avait poliment refusé des conseils, après cela la regardait au final. C'était aussi pour cela qu'elle attendait du haut de sa montagne afin de recevoir les personnes vraiment désireuses de réponses ou d'écoute.

« Sans doute est-ce l'apanage de ceux n'ayant pas la chance de vivre longtemps ou alors un état d'esprit. Être altruiste n'est finalement que s'occuper des autres avant de soi-même. Les dirigeants devraient l'être, mais c'est souvent les pires à ne penser qu'à leurs intérêts propres plus grand que la moyenne du coup évidemment, mais je ne dis pas cela forcément pour vous ma chère. »

Dit alors l'apparente elfe ne cherchant pas à blesser son interlocutrice, même si un conseil se glissait subtilement presque à l'insu de son plein gré. Elle ne savait pas si elle était si rare que cela comme genre de personnes, mais elle faisait ce qu'elle avait en son âme et conscience.

« Le problème avec les magiciens, c'est qu'ils ont des moyens radicaux de destruction massive, surtout un nécromancien. Alors j'espère qu'il s'en apercevra rapidement avant que je doive intervenir s'il va trop loin, mais je l'ai déjà prévenu. La nécromancie est une pratique généralement interdite oui, car elle touche au sacré de la tombe et des rites de mise en bière. L'idée que votre vieil oncle peut servir après sa mort d'une manière peu conventionnelle peut troubler évidemment. Sortit de cela, la magie du feu est plus dangereuse, mais peu importe. J'ai une vision quelques peu tronquée. »

Commenta alors Shalia au sujet de cette magie très souvent jugée à tort pour certaines personnes dangereuses. Elle sourit légèrement en entendant la duchesse parlée de ses deux ans de vie. Elle hocha la tête doucement.

« Vous êtes encore jeune, vous avez encore un long chemin à parcourir, mais je dois bien avouer que j’ai d’avantage d’espoir en une personne de votre race qu’en un humain, qui ne vit que l’espace d’un battement d’ailes de papillons. Quoi qu’il en soit, au sujet de la paix et de la guerre, cela dépend surtout de la place dans la société à qui vous demandez ce genre de détails. Un guerrier qui ne vit que par l’épée vous dira que la paix n’existe pas, ce n’est qu’une absence de guerre, car il est avide et sans guerre, il ne peut vivre. Moi évidemment, je vois surtout que la paix est l’état naturel de la plupart des personnes. Cependant, par la décision d’avidité de certains dirigeants, et que prendre par la force des terres et des populations est plus aisé par la guerre, elle arrive, mais généralement, personne à part les dirigeants ne veulent la faire. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 97
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Dim 15 Juil - 18:49
« Vous savez comment sont les Teïderiens je suppose, leur nation n'a pas vraiment été bâtit dans un idéal de tolérance et amour du prochain. » Répondit Osami pensive quant à la visite désagréable d'un Teïderien qu'avait pu avoir l'oracle. C'était prévisible supposa t-elle, après tout le royaume de Teïder aimait être informé de tout ce qui se passait sur le continent si possible, notamment quand ça avait un minimum d'importance. Il ne fallait notamment pas sous estimer la qualité de leurs services de renseignements, car ça avait coûté la vie à bien des présomptueux qui pensaient pouvoir triompher de Teïder uniquement par la stratégie et la puissance des armes.

« Il est dur je suppose de ne pas refaire des erreurs qu'on a pas faîtes soi-même, c'est probablement là le problème des nouvelles générations. Pas qu'elles sont forcément stupides ou fermées d'esprit, du moins pas toujours, mais j'imagine que des fois certaines choses nécessitent de l'expérience pour être comprises, ou un très bon apprentissage. » Répondit-elle pensive sinon sur ce fait, après tout elle ne soupçonnait pas les humains d'êtres spécialement idiots par exemple, disons juste que ce n'était pas une race en permanence plongée dans le passé, donc difficile des fois, du moins sans doute de comparer ce dernier avec sa vie présente.

« Je dirais surtout que cela dépend de la situation des dirigeants aussi, il faut disons l'être je pense pour vraiment savoir ce que c'est. Moi-même avant de commencer à en être une je n'imaginais pas que c'était tant de responsabilités et de devoirs à remplir et ce jusqu'au moindre détail des fois. Ce n'est même plus une histoire de gérer soi-même certains aspects des fois, mais de savoir déléguer les bonnes tâches aux bonnes personnes, mais aussi arriver à se maintenir au pouvoir car de toute manière qui va prendre les bonnes décisions si l'on vous renverse ? » Quant à la nécromancie, c'était là un sujet intéressant pour laquelle elle ne manqua pas de commenter.

« N'est-ce pas justement la logique de l'outil neutre, mais qui peut aussi bien être bon que mauvais selon la manière dont on en use ? Enfin pour la magie, après comme pour toute chose il y a une sorte d'équilibre je pense. Sinon les mages domineraient le monde ce qui n'est pas toujours le cas selon les pays et la manière dont ces derniers fonctionnent. Je pense que c'est plutôt une affaire d'user correctement de l'outil plus que de viser le fait de faire des dégâts à l'état pur avec, car qui déclenche des catastrophe en général se fait beaucoup d'ennemis et aucune magie n'empêchera un coup de poignard dans le lit. » C'était un fait que les mages puissants capables de survivre longtemps savaient bien. Sur ce elle conclut au sujet de la guerre.

« Je vois, c'est un point de vue assez courant sur la guerre en somme, mais que pensez-vous de ces théories qui disent qu'au contraire celle-ci est inévitable et des fois nécessaire ? Je ne dis pas que je pense ainsi, mais ces théories stipulent par exemple que la guerre permet d'instaurer une forme d'équilibre sur le long terme permettant des paix civiles durables et évitant des catastrophes dû à une trop grande population sans assez de ressources ou à des conflits sociaux. Mais surtout permettant de gérer rapidement des problèmes les ayant provoqués qui auraient sinon empirés, notamment dû à d'éventuels manques de ressources. Ces théories stipulent donc que malheureusement des fois la guerre est un mal nécessaire, et qu'elle a des raisons intrinsèques d'exister qui font qu'une population peut l'accepter à défaut de l'enclencher. » Oui, après tout c'était peut-être des fois trop facile de condamner une chose de manière unilatérale sans réfléchir aux conséquences et raisons de celle-ci, même si évidemment la guerre n'en devenait pas pour autant souhaitable, juste qu'on ne pouvait pas forcément les résumer aux velléités de quelques uns au dépend de tous les autres.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Lun 23 Juil - 10:27
Shalia ne pouvait qu'être d'accord avec les dires à propos du pays de Teider. C'était un souci dans ce monde, mais après tout, elle n'était pas là pour juger tant qu'aucun malheur réel ne les frappait. Elle n'ajoute alors rien, l'esprit de l'eau se contenta d'hocher la tête. La rencontre n'avait pas été si désagréable, simplement amusante au final d'opposer pareil phylosophie opposée. L'homme qui était venu était aisément manipulable au final.

« D'ailleurs à ce sujet, je compte entamer une discussion entre les rebelles et l'empereur de Teider dans un futur proche en ma demeure. S'il n'y répond pas, et bien je conseillerais les rebelles uniquement. »

Commenta d'un naturel et d'un grand calme la haute prêtresse. Elle lui avait dit de toute manière de vive voix à cet homme, cela ne serait pas une surprise. Elle pensait sa méthode extrêmement simple, et sans problème, mais les libres penseurs dérangeaient, elle en était consciente.

« Malheureusement oui, l'expérience est souvent bien trop nécessaire lorsque l'on n'écoute pas ses aînés en les pensant trop stupide, trop arriéré. »

Dit alors Shalia sans ombrage au sujet que chaque génération faisait souvent les mêmes erreurs encore et encore.

« Il y a différente manière de diriger un pays, mais la plus sage est en effet d'être capable de se remettre en question, d'avoir des doutes, de réfléchir et d'écouter les bons conseillers, ceux qui sauraient le mieux vous parler et pas uniquement pour leurs propres existences. »

Argumenta légèrement la pseudo elfe, assez d'accord avec la kitsune pour le moment, elles avaient beaucoup d'intérêts communs si jamais elle parlait réellement avec son cœur et pas par intérêt, mais le futur répondrait mieux à cette question que toutes les possibles réflexions.

« Certes bien entendu, mais souvent cela touche au caractère sacré de l'enterrement, du respect dû aux morts. Magie neutre ou pas, il est difficile de laisser ce genre de pratique se faire. Surtout qu'au départ, il fait apprendre et il y a des ratés. Sans doute n'y a-t-il pas assez de mage puissant ou alors ils sont suffisamment sage pour ne pas abuser de leur puissance. La technologie est faite pour que tout le monde puisse utiliser une sorte de magie moderne, alors qu'il faut un don pour les arts occultes. C'est à chaque professeur de s'assurer que son élève n'en fasse pas trop. C'est sans doute pour cela que je préfère ne pas en avoir. Il y aura toujours tôt ou tard des vengeurs, mais combien de malheurs arriveront avant que "justice" soit faite ? »

À ses yeux, il était davantage question de vengeance que réellement de justice, mais elle était plutôt d'accord sur le fait que c'était à celui qui avait été blessé ou perdu quelque chose qui était capable de juger de la peine de l'accuser. Elle n'était évidemment pas pour la loi du talion, sinon cela risquait de ne jamais s'arrêter à un moment où un autre.

« Une guerre est toujours inévitable, mais les conséquences sont-elles toujours acceptables ? Voilà une meilleure question. Qu'une guerre soit nécessaire à mes yeux serait uniquement si de yeux neutres le mal est tellement puissant que seule la force puisse délivrer un peuple, alors soit. Cependant, bien souvent, les personnes ont toujours un avis. Moi, j'estime être suffisamment neutre et sans intérêt, que mon jugement est bon. Il n'y a pas de paix possible lorsque l'on l'obtient en provoquant une guerre, car cela en appellera forcément une autre dans cinq, dix ou vingt petites années. »

À ses yeux, ce genre de temps était vraiment dérisoire.

« La population croit en permanence, et rien ne peut arrêter la vie. Il y a toujours des solutions autres que la guerre, qui n'est qu'une excuse pour gagner le pouvoir de certaines personnes à la langue acerbe. C’est une notion de facilité de faire la guerre pour régler des problèmes par la violence, là où avec un peu d’effort et de compromis, la vie peut simplement gagner. Pour un dirigeant, il sera toujours facile de trouver quelque chose à dire pour une guerre, surtout quand ce n’est qu’un moyen de gagner des ressources. Il y aura aussi de la propagande pour prouver que les autres en face ne sont que des monstres, comme cela, il sera bien plus simple de les tuer pour le tout à chacun. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 97
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Mar 24 Juil - 21:00
Osami ne fit pas de commentaire concernant le désir de l'oracle de réunir le roi de Teïder et les rebelles, mais à son regard étonné on pouvait deviner qu'elle se demandait si l'autre plaisantait ou non. Quoiqu'il en soit, la duchesse secoua ensuite légèrement la tête en fermant les yeux, comme pour chasser cette idée invraisemblable de sa tête. Fichtre, on pouvait dire qu'en effet l'apparente elfe ne manquait pas d'audace, soit, cela l'honorait, mais la duchesse n'allait sans doute pas parier sur ses chances de succès à ce sujet. Sinon le royaume de Teïder ce serait sans doute calmé depuis bien longtemps et n'enquiquinerait pas les autres nations et races depuis déjà plusieurs millénaires. C'était à se demander presque au final si ce ne serait pas mieux de troquer la menace qu'ils représentaient pour celle Akkatonien… Peut-être, qui sait ?

« Surtout que des fois ces aînés sont en effets arriérés, pas forcément stupides, mais je n'irais pas dire que tous les anciens sont forcément de bon conseils, même si c'est une tendance fréquente chez ceux d'entre-eux qui ont une certaine jugeote. » Ne manqua t-elle pas de commenter sinon concernant le fait que des fois les nouvelles générations ne prenaient pas forcément conseil auprès des anciennes, ce avant de reprendre avec douceur.

« C'est une attitude qui aide quel que soit notre choix de vie en général, il n'est donc pas étonnant qu'elle soit pratique en tant que dirigeant. » Par rapport aux constatations de l'oracle, ce sans manquer d'ajouter ensuite. « Il reste néanmoins que ça dépend aussi de beaucoup de détails tel que la fiabilité de ses conseillers, ses talents pour juger à qui l'on peut faire confiance ou non, qui est compétent ou non. Des détails incitant notamment à une prudence qui trop entretenue peut malheureusement devenir méfiance. »

Quant à la nécromancie, c'était là un sujet qui faisait toujours plus ou moins polémique, même si en vérité Osami n'était pas non plus de ceux qui haïssaient unilatéralement cet art magique, plus de ceux qui se méfiaient des mauvais côtés de celui-ci…

« La nécromancie n'est pas si rare que ça pourtant. Peut-être est-ce justement parce que c'est mal vu qu'ils ne se font pas trop remarqués par rapport aux sorts illégaux ? » Dit-elle sinon un peu perplexe devant les paroles de l'oracle, bon les arts magiques étaient plus ou moins communs ou rares selon les races, par exemple rarissimes chez les nains et banals presque pour les elfes, mais ce n'était pas non plus rare au point qu'on ne voit pas des abus se faire de temps en temps au niveau de la nécromancie Ce qui expliquait sans doute d'ailleurs le fait que quasiment tous les pays régulaient celle-ci plus ou moins quand ils n'allaient pas jusqu'à l'interdire. En vérité la magie elle aussi pouvait attirer la méfiance car tous les mages n'étaient pas des exemples de sagesse, surtout quand ils n'étaient pas bien formés ou pris en charge. Après tout n'en déplaise à son pays natal, tout ceux dotés d'un potentiel dedans n'étaient forcément destinés à accomplir de grandes choses ou à avoir une influence bénéfique sur le monde malheureusement… Cela, elle l'avait déjà assez bien constatée.

« Et quand on parle d'une sorte de guerre civile provoquée par un peuple contre un gouvernement qui a trop abusé de lui ou avec lequel il n'est plus en accord ? Est-ce que c'est là une guerre injuste ou pour laquelle il aurait bien mieux valu essayer de trouver une issue pacifique alors qu'il n'y en avait peut-être pas et que cela n'aurait engendré que de la répression ? Ne pensez-vous pas que des fois pour avoir quelque chose en ce monde, même quelque chose qu'il est juste d'avoir comme des droits ou des libertés, il ne faut pas se battre pour ? Je ne dis pas que la paix n'est pas une bonne chose et que les solutions pacifistes ne sont pas les meilleures quand elles sont possibles, mais… Sont-elles vraiment toujours possibles ? Et à tout les niveaux ? Je ne parle pas que de guerres, mais aussi au niveau de seulement quelques vies ou dizaines de vies. » Voilà une question qui pouvait se poser et faisait se demander si une vraie paix parfaite était vraiment possible ou même souhaitable, car une telle paix évidemment devrait probablement être imposée et ce par la force...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Mer 8 Aoû - 8:41



Shalia était très sérieuse dans son désir de paix afin de réunir ce dirigeant de nation et les rebelles, il était temps à ses yeux d'apporter la paix. Elle n'avait pas grand chose à perdre au final, que ce soit une réussite ou non. Elle aiderait simplement les rebelles si jamais l'empereur ou un de ses envoyés ne venait pas.



« L'expérience des aînés ne pourrait pas être remplacée par autre chose, mais je comprends que vous pouviez voir vos aînés comme... Fatigués disons. »



Indiqua alors la pseudo elfe avec sagesse et un léger sourire comme pour guider cette jeune femme. C'était quelque chose d'important d'écouter ces histoires redondantes et d'une apparence inutile, mais au combien formateur. Il fallait évidemment savoir lire entre les lignes.



« L'art de bien choisir ses conseillers, en voilà une quête intéressante, n'est-ce pas ? Il y a très souvent des hommes si avide, qu'ils en oublieraient leurs fonctions. Je peux comprendre qu'il faille y réfléchir et se demander où commence l'infamie de la folie du dirigeant. La peur de tout perdre, voilà ce qui crée les dictateurs. »



Indiqua alors simplement Shalia à ce sujet en croisant son mains contre son ventre.



« Certes bien entendu, il est rare de voir un nécromancien avoir pignon sur rue et accueillir ses disciples dans une grande école aux couleurs de la mort et des revenants. La discrétion est demise, et comme je l'ai dis à cet homme, s'il va trop loin, je devrais l'arrêter de gré ou de force. »



L'esprit de l'eau regarda en l'air avec un léger sourire.



« La magie dirigeait le monde il y a peu, mais la technologie arrive, ce sera la prochaine nouvelle force dirigeante. Espérons que ce soit pour le mieux et que ma présence devienne inutile dans ce monde, que les peuples seront enfin devenu suffisamment mâtures. »



Commenta la magicienne, qui était bien consciente de ce qui se passait dans le monde physique.



« La guerre pour la liberté est toujours juste, mais elle ne s'arrête rarement à cela. Elle dégénère, car ceux qui commence à apercevoir le pouvoir sont éblouis, ils en veulent toujours plus. C'est là pourquoi les guerres à mes yeux sont injustes, car il y en a aucune de véritablement pure comme à leur départ, comme la soupe que l'on sert aux combattants. C'est pour cela que je ne pousserait jamais assez au dialogue, c'est là l'unique bonne voie. Bien souvent, les dirigeants corrompus ne voient la bonne voie uniquement lorsque ces derniers sont sur le point de tout perdre, alors qu'il aurait suffit de parler. La guerre, l'affrontement et la violence sont l'échec de l'âme et la victoire de la passion, et elle n'est pas bonne conseillère, croyez en mon expérience. La diplomatie l'est toujours, ce sont seulement les cœurs qui ne le sont pas toujours. C'est pour cela que parfois, j'ai dû faire preuve d'une certaine dureté par fois afin de démontrer que la violence n'aura pas court sans y perdre beaucoup. Je n'aime pas usé de telles extrémités, bien entendu, je prends sur moi ce genre de responsabilités, sachant que je n'ai jamais voulu diriger aucune nation ou peuple même si j'ai eu des occasions dans le temps, mais ce n'est pas mon rôle. »


avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 97
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Mer 8 Aoû - 21:32
« Je n'ai pas dis que je les trouvais ainsi, j'ai dis que comme toutes les jeunes âmes ne sont pas forcément irréfléchies et emportées par la fougue de la jeunesse, tous les aînés ne sont pas toujours sagaces et emplis de sagesse malheureusement. » Mais ainsi marchait le monde après tout, sinon tout irait mieux ou alors tout le monde se ressemblerait… En tout cas, pouvait-on vraiment considérer Osami comme jeune ? Peut-être, mais comme pour tout chose, ce qui comptait c'était aussi l'expérience vécue et elle même en avait beaucoup...

De toute manière, à son stade il fallait aussi qu'elle se construise sa propre expérience en tant que dirigeante pensa t-elle même si évidemment il ne fallait pas totalement ignorer quelqu'un lui donnant des conseils valables et intéressants… Sinon, eh bien elle pourrait faire des erreurs par pure inexpérience et évidemment en ces terres les erreurs quand l'on était dirigeant pouvait avoir des conséquences lourdes si ce n'est fatales…

« La peur de tout perdre ? Je pense que c'est plus complexe que cela et pas forcément la seule raison qui peut expliquer la venue au monde d'un tyran. Il y a ceux qui le deviennent parce qu'ils aiment ça ou bien car ils ont soif de pouvoir et ne tolèrent pas de connaître des barrières et enfin… Il y a ceux qui le sont temporairement à l'origine et qui en effet le font pour garder ce qu'ils possèdent. » En somme, le monde lui semblait complexe sur ce point, comme sur beaucoup d'autres évidemment.

« Cela dépend des pays je pense et surtout de ce qu'enseigne le dit nécromancien. Ceux usant de la branche légale de cette magie peuvent tout à fait être des mages reconnus dans l'empire d'Ikhyld par exemple, là où ceux s'amusant à relever des cadavres pourront s'estimer chanceux s'ils finissent juste bannis de l'empire. » Après tout l'empire Ikhyldien comme beaucoup de nations en monde n'appréciait pas certaines pratiques des nécromanciens illégaux, ce qui faisait que ce pays aussi surveillait un minimum la chose malgré que ce soit la nation la plus empreinte de magie au monde...

« Qui vous dit que la technologie va forcément remplacer la magie ? Qui vous dit qu'un nouveau équilibre ne va pas plutôt s'imposer ? Je pense pour ma part qu'il est probablement trop tôt pour affirmer une chose ou l'autre, sans parler de ceux qui pensent que la technologie n'est qu'une excentricité temporaire... »
Autant dire que le monde serait remplit de possibilités à ce sujet… Sur ce elle conclut sinon avec réflexion au sujet de la guerre. Et sans relever certaines choses qui lui semblaient risquées si l'oracle s'était amusée à cela.

« Ainsi vous pensez que la guerre est affaire de passion la plupart du temps ? Cela est tenable, mais dîtes-moi, voyez vous forcément la raison comme supérieure à la passion ou cette dernière ne possède t-elle pas aussi des vertus à sa manière, du moins en quantité raisonnable, comme le remède est bénéfique à petite dose, mais fatal en trop grosse quantité ? Au final, est-ce que beaucoup de choses dans l’existence ne sont pas affaires de bonne quantité et non d'extrêmes ? Et si l'on adhère à ce point, est-ce que même pour la raison et la pacifisme il est possible d'être trop extrême ? » Voilà des questionnements qui pouvaient être intéressants à soulever, comme l'avis de l'oracle à ce sujet ne manquerait sans doute pas de l'être évidemment.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Mer 5 Sep - 8:41

« Il faut de tout pour faire un monde, mais le temps passant devrait être utiliser pour grandir quelque soit la manière. »



Répliqua alors Shalia à la réponse sur la sagesse des anciens et la fougue des jeunes. Elle pouvait accepter le fait de ne pas chercher à toujours apprendre plus, réfléchir, avancer, mais ce n'était pas pour cela qu'elle l'acceptait. Elle était là vieille ancêtre acariâtre toujours en vie qui lançait ses mots à la face du monde, alors elle ne pouvait trouver toutes les autres formes de vie comme jeune. Certains arrivaient à plusieurs siècles un âge respectable, mais ce genre d'exploit, mort vivant à part, était réservé à certaines formes de vie comme les dragons. La jeune femme face à l'esprit de l'eau avait un grand potentiel, elle pouvait faire au mieux dans un temps potentiel imparti important. Cependant, elle veillerait au grain, car c'était juste à coter de ses terres, aussi petites soient-elles. Elle avait la responsabilité de vies, qu'elle se refusait de gâcher et ce sans aucun jugement, car elle acceptait tout le monde qui respectait ses règles.



« Un tyran le devient avec l'acceptation première d'un régime particulier, mais ce genre de personnes refuse de lâcher le pouvoir. Il y a un culte de la personnalité, cela aide à accepter la présence de cette personne, même si elle est spéciale pour l'avenir de son pays. Je pense que chaque dirigeant aiment le pouvoir, diriger les autres, avoir ce sentiment de supériorité. Cela grise bon nombre d'esprit sage malheureusement. »



Shalia parlait d'expériences, elle avait vu des personnes si bonnes devenir des monstres par la force des choses, comme c'était malheureux. Elle ferait toujours son devoir de gardienne de ce monde, qu'elle s'était auto confiée. C'était une place ingrate, mais elle ne le faisait pas pour être populaire, mais surtout parce qu'elle croyait en ce qu'elle faisait.



« Le nécromancien dont je parle à de la colère, de la haine et une revanche à avoir contre presque le monde entier. Je crains malheureusement que mes avertissements ne suffisent pas. S'il a pu accepté le fait d'abandonner sa fille chez moi pour cette quête absurde, il fera le mal, mais je serais là. »



Dit alors la haute prêtresse du non culte en soupirant fortement. Elle secoua la tête doucement en sachant qu'elle apprendrait bien un jour qu'un grand malheur fut arrivé, qu'elle devrait l'affronter. C'était aussi pour sa pauvre fille encore un bébé qu'elle pensait contrairement à lui.



« La technologie une fois présente a l'avantage de permettre à n'importe qui d'appuyer sur un bouton pour faire des miracles. La plupart des personnes aimant la facilité, ils se tourneront davantage vers la technologie que la magie. Je m'y attend bien entendu, c'est la fin d'une époque, mais je vous rassure, cela ne sera que dans cinquante ou cent ans peut-être. Enfin, il y a de la chance que vous le viviez, mais je ne crois pas à l'équilibre, il ne durera pas longtemps. Cela fait longtemps que la technologie avance, grandie et s'imice partout. Le monde ne peut définitivement pas stagner de toute manière. »



Cela faisait des millénaires que l'esprit de l'eau constatait les changements dû à certaines inventions, le monde serait bouleversé, et elle ne pourrait pas y faire grand chose. Cependant, ce n'était pas là son rôle tant sur la technologie serait louable et constructive.



« La passion et les intérêts, voilà ce qui amène à la guerre, la raison elle est supérieure. On y revient, on s'y accroche, car une fois la poussière de la guerre retombée sur tous les cadavres, on y voit la réalité. Cependant, il est généralement trop tard, et malgré tout, je déteste dire, je vous l'avais bien dit. La passion fonctionne sur très peu de temps, alors que la raison est sur le long terme. Voilà la grande différence. En ce qui concerne le pacifisme, j'ai de quoi parler. Je réunis en ma demeure celles qui refusent cette haine, cette destruction pendant un temps où toute leur vie, peu importe. L'excès de pacifisme fait partie de ma vie en somme, mais si l'eau est calme, elle peut être dangereuse et agitée lorsque cela convient. Beaucoup ne pensent pas possibles que mon sanctuaire puisse être si vertueux, j'ai bien eu la visite d'un inquisiteur qui pensait que j'organisais une armée ou quelque chose comme cela. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 97
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Jeu 6 Sep - 19:01
« En effet, je n'ai pas dis le contraire. » Répondit Osami pensive quant à la discussion sur les anciens, elle soupçonnait à vrai dire un malentendu entre elle et l'oracle, mais soit, ce n'était guère important ou problématique en vérité, elle n'allait pas chipoter pour ceci après tout. Il n'y avait pas de raison pour, quant au fait que des tyrans puissent exister par contre…

« Je suppose que c'est plus complexe que cela en vérité, bien entendu je ne vais pas prétendre que beaucoup de ceux qui dirigent n'aiment pas le pouvoir, mais j'ai aussi le sentiment que le fait d'avoir le pouvoir à un haut niveau, pour pouvoir le garder et non le perdre ou se le faire prendre nécessite une force de caractère qui fait que c'est une certaine catégorie de personne et non une autre qui arrive souvent au plus haut niveau du pouvoir. Peut-être que cela force même ceux n'ayant pas cette manière de penser à la base à l'acquérir en partie quand ils arrivent au pouvoir s'il espèrent que leur règne durera. » Sur ce elle sembla réfléchir, puis ajouta pensive au sujet du nécromancien.

« Vous avez raison, il s'est laissé obscurcir par sa haine au point de risquer d'oublier ce qui lui est le plus cher, il risque de devenir pareil ou même pire que ceux qui lui ont fait cela. J'ai assez d'expérience après tout pour savoir que la haine comme l'amour s'entretient d-elle même aisément et ne suscite qu'elle même en réaction à sa présence. » Néanmoins, ils verraient concernant ce nécromancien, sur ce elle ajouta pensive au sujet de la technologie.

« Nous verrons bien, je peux comprendre votre avis et vos pressentiments à ce sujet, mais j'ai envie de dire qu'il ne faut pas prédire l'avenir en avance en général, au risque sinon d'être douloureusement surpris par celui-ci. Je ne débattrai pas à ce sujet, mais j'ai le sentiment que cela risque par exemple d'être en bonne partie décidé par les prochains événements qui vont survenir en Orzian, ne serait-ce qu'avec l’expansion ou non de l'empire Akkatonien. » Après tout aucune nation n'était aussi radicalement technologiste que ce dernier, en quelque sorte il représentait à lui seul véritablement le camp des technologistes purs là où les autres nations étaient plus dans l'équilibre ou la magie. Certes la magie n'était pas interdite en Akkaton, mais avec l'avancée de l'empire, c'est aussi la technologie qui gagnait en force et adhérent, là où d'autres nations misaient sur des progrès plus magiques ou dans les deux domaines.

« On ne peut malheureusement pas faire en sorte, du moins à mon avis que la passion soit toujours mise au ban par la raison ou bien que la raison triomphe de manière éternelle et systématique sur elle. Après tout la passion dans tout ses travers, mais aussi ses mérites quand l'on parle d'amour, de vertu, est propre aux êtres vivants. Sans passion, pas de vie, du moins pas de vie telle qu'on la connaît dans ses bons et mauvais côtés. Évidemment la raison par définition est plus sage, mais au final son éventuel triomphe éternel vaudrait-il forcément mieux que le règne de la passion ? C'est comme la sécurité, doit-elle forcément régner à son maximum au dépend de la liberté ? N'est-ce pas la modération dans un sens ou l'autre même avec une préférence qui peut au final produire les meilleurs résultats, sans forcément prétendre à l'équilibre. » Du moins à ses yeux ci, elle n'était pas par essence une extrémiste de quoique ce soit, même si elle pouvait comprendre ce qui pouvait penser certains à en devenir en pensant bien faire. Restait donc à voir ce que l'oracle en penserait.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Mar 16 Oct - 15:21
« J’estime que ceux qui cherchent et bataillent pour avoir le pouvoir l’aime de toute manière. Ils ne sont pas arrivés jusqu’ici par la force des choses ou au hasard. Parfois, ce n’est que par héritage, une famille de dirigeant par former naturellement leurs enfants pour cela également. Tout le monde n’est pas prêt pour le pouvoir suprême et heureusement, sinon, il y aurait des révolutions tous les quatre matins. C’est peut-être de ce fait que l’on dit que le pouvoir corrompt, mais à l’aube de le perdre, souvent le meilleur resurgit comme une énième tentative de tenter de garder le pouvoir. »

Répondit alors Shalia, toute en réflexion et sans doute avec moins de sidération.

« La magie noire et la nécromancie ont cet effet, il trouble l’esprit jusqu’à le réduire en cendre et à jamais on est souillé par cette dernière. C’est pour cela qu’il ne vaut mieux pas y toucher du tout, ce n’est pas par hasard que généralement, c’est interdit. Cela permet de devenir rapidement plus puissant, du moins en sensation, mais ce n’est qu’une illusion. Je crains que je doive agir rapidement sous peine de voir de terribles choses. C’est bien dommage pour lui, mais je l’avais prévenu. »

Dit alors la prêtresse en soupirant légèrement. Elle pensait évidemment à sa fille, qui risquait de ne pas connaitre son père, déjà que c’était assez mal parti pour à la base, avec les mauvaises manigances de son géniteur, c’était le glas qui sonnait douze fois.

« Je n’ai pas de camp véritable, tout ce que j’exige, c’est que la vie se poursuit et ce peu importe qui remporte le gâteau. Je crains cependant qu’une société comme celle des akkatoniens soit mauvaise. »

Dit alors simplement l’esprit de l’eau, malgré le désire de ne pas débattre pour la comtesse. Cette civilisation était dangereuse, destructrice, mais elle veillerait, même si elle devait être le dernier rempart. Cela ne la dérangeait aucunement.

« Je n’aime pas la passion, ce n’est qu’une force très éphémère, et généralement, on regrette rapidement quelques années après. Il est tellement facile de manipuler son monde avec cela. Enfin, je dis cela, mais je suis un être hors du temps des mortels, alors qui suis-je pour oser donner ce genre de leçon n’est-ce pas ? J’aime à réfléchir sur le long terme, posée et constructive.

Vu les règles que j’applique en mes terres, je ne peux que dire que des règles très simples sont suffisantes, je crois en la bonne volonté de la plupart des gens. La liberté est importante, évidemment, et elle est très importante chez moi tant que mes règles simples, et peut-être dur pour certains, sont respectées. Cependant, nous sommes une petite communauté, la justice et l’ordre sont forcément plus simples.
»


Shalia releva la tête légèrement en souriant.

« Je crois que le temps fil bien rapidement, alors si vous n’en prenez pas ombrage, je pense qu’il serait plus raisonnable que je ne retourne à mes terres bien féminines madame la comtesse. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 97
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami) Sam 20 Oct - 15:00
« Je pense que ce n'est pas tant ces magies qui sont du genre à corrompre que ceux qui en usent des fois qui se laissent trop tenter par leurs possibilités. C'est comme pour tout savoir ou outil en général, par exemple beaucoup d'armes sont inspirées en vérité d'outils agricoles, cela peut donc laisser imaginatif quand à la capacité qu'ont les imaginatifs à détourner de leurs utilités initiales certains outils. » Enfin c'était là son avis et ce qu'on lui avait appris en vérité en tant que mage originaire d'Ikhyld. Après tout l'empire d'Orient avait toujours donné une très grande place à la magie et favorisait évidemment ceux qui en usaient de manière bienfaisante ou utile à la société, c'était même pourrait-on dire, l'un des piliers essentiels de cette grande nation qui avait su perdurer au cours des millénaires…

« Je pense que chaque société a la capacité à sa manière d'être destructrice malheureusement. Évidemment j'ai envie de défendre Ikhyld par contre en disant que elle est un modèle viable, mais par le passé l'empire d'Orient était gouvernée par un tyran, ce avant que les Akkatoniens ne nous déclarent la guerre pour le faire tomber et mettre fin aux raids esclavagistes qui avaient eut lieu envers-eux. L'équilibre est donc peut-être en effet la solution. » Puis pensive elle finit par ajouter.

« Il est vrai que c'est toujours plus compliqué de gérer beaucoup de monde, j'ai pu voir la différence au cours des années alors que je gagnais en importance en tant que mercenaire. La tâche des rois et empereurs n'est sans doute pas des plus faciles, par contre je ne suis pas comtesse. » Précisa t-elle alors avec amusement avant d'ajouter. « Je suis duchesse. » Et disons qu'il y avait une certaine différence entre les deux rangs, disons que les comtes pouvaient êtres importants et avoir du pouvoir, mais les ducs étaient sans conteste les personnes les plus importantes des Duchés du Sud. Enfin, de toute manière ce n'était pas bien important, mais disons que l'erreur de sa vis à vis l'étonnait un peu. Est-ce que ça avait été intentionnel ? Peut-être, quoiqu'il en soit, elle conclut alors poliment et aimable sans vraiment s'attarder spécialement là-dessus.

« Merci à vous d'avoir répondu présent quoiqu'il en soit à mon invitation et bon voyage de retour à vous en vos terres et surtout bonne continuation. »
Ce qui voulait dire qu'elle ne voyait pas de raison de refuser en quoique ce soit la prise de congé de l'oracle si celle-ci désirait dorénavant s'en aller.





[Hrp : Tu me diras du coup si on conclut là et si je fais les demandes pour l'exp et la chrono :3 . Quoiqu'il en soit, merci pour le rp o/ .]
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 337
Date d'inscription : 17/02/2018
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La duchesse et l'oracle (Pv Osami)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La duchesse et l'oracle (Pv Osami)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Les 7 facettes de L'oracle
» Comment transformer une Duchesse en Abbesse
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Inès de Soltariel [Duchesse de Soltariel]
» Un kit pour la duchesse de Noailles-Norfolk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages-
Sauter vers: