Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: Routes, et désert
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Dim 25 Mar - 15:16
Quelques jours suite au rp « Retour en Akkaton »

*Le juge Garrof*


On avait délégué une tâche somme toute assez simple en apparence au juge Garrof et à la centaine d'homme qui allait l'accompagner à l'intérieur de la mine pendant que le reste de sa division sécuriserait les alentours. Nettoyer ce gisement d'argent, gisement prenant la forme d'une ancienne et profonde mine sans doute vieille de plusieurs millénaires qui était infestée à l'heure actuelle de morts vivants. Le problème, c'est que les morts vivants étaient des créatures pleines de faiblesses certes par rapport à un être vivant, mais qui avaient aussi leur force comme le fait qu'elles ne connaissaient ni la peur, ni la fatigue. Il allait donc falloir bêtement toutes les exterminer et pas espérer une reddition comme quand il avait dû se charger par le passé de mater des brigands orcs dans le désert.

Mais il comptait bien réussir, par contre cela le surprit qu'on lui confie dans le tas la charge d'un mercenaire et que ce soit l'empereur en personne qui lui donne cette charge. Non pas celle de protéger ce mercenaire, enfin seulement en partie, mais de s'assurer qu'il fasse aussi une partie du travail qu'on attendait de lui. Soit, le juge avait donc décidé de garder celui-ci à portée de main au cours de l'opération et d'ailleurs il ne manqua pas de l'inviter à le rejoindre à sa tente de commandement quelques heures avant que le nettoyage commence, disons qu'il devait discuter de certaines choses avec lui.

« Salutations à vous, monsieur Peddyr Thelrand je crois ? » Lui dit et demanda donc le juge avec politesse, et comme pouvait le voir le mercenaire d'ailleurs, le juge venait déjà d'enfiler son armure, en prévision sans doute du nettoyage prochain de la mine. Ce dernier en tout cas quand le mercenaire lui eut répondu, ne manqua pas de dire et demander avec sérieux.

« Je vais essayer d'éviter de tourner autour du pot si vous me le permettez monsieur. Avez-vous déjà affronter par le passé des morts vivants ? » Sans doute, l'espérait-il du moins, car sinon c'était souvent une expérience assez traumatisante quand c'était la première fois qu'on en affrontait. Après tout affronter les morts vivants, c'était voir le destin qui attendait chaque homme quand il trépasserait en face, c'était affronter une créature qui nous renvoyait par sa simple existence à notre humble condition mortelle, rien de bien agréable en somme…

« Et plus important, savez-vous comment vous y prendre pour tuer aussi bien des zombis que des squelettes ? »
Oui, ça aussi ça avait son importance, après tout ce n'était pas des créatures qui se terrassaient de la même manière qu'un humain bien vivant fait de chair et de sang. Cela demandait évidemment tout un savoir faire, surtout dans le cas d'un squelette quand on maniait comme l'homme lui faisant face une épée. Néanmoins, il espérait bien que l'autre étant un vétéran, savait y faire. Au pire, il aurait bientôt l’occasion de se construire un savoir faire disons, juste que dans ce cas le juge devrait d'autant plus faire attention au fait que cet homme ne prenait pas trop de risques. Il n'aimait pas l'idée de jouer les nounous en quelque sorte, mais s'il le fallait, il ne rechignerait évidemment pas à la tâche...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Dim 1 Avr - 9:42
Quand il fallait nettoyer quelque chose d'intéressant pour l'Empire, comme cette mine infestée de morts-vivants, Akkaton ne lésignait pas sur les moyens à mettre en oeuvre. Le temps de se rendre à la tente de commandement du Juge Garrof, qui avait exigé à voir le vieux mercenaire, Peddyr détaillait le nombre des soldats présents. A voir le nombre de combattants, la mission ne devait être une mince affaire. Cela signifiait que les monstruosités à abattre devait être en nombre conséquent.

Le vieux mercenaire atteignit la tente et se présenta devant le Juge, qui terminait de mettre son armure, signe que la mission se lancerait dans des délais assez courts. Savoir qu'il devait rendre des comptes à ce chef là donnait l'impression au vieil homme d'être materné. Mais bon, au vue de sa situation, il devait démontrer ses preuves pour que toute l'histoire qu'il subissait depuis son retour des terres sauvages se conclue comme il le souhaitait et comme l'Empereur en personne l'avait désiré.

''Salutations à vous Juge Garrof. Vous avez prononcé mon nom dans le ton juste. Quand à votre interrogation, je n'ai sans doute pas votre tableau de chasse, mais j'ai déjà eu à affronter quelques unes de ses monstruosités par le passé. ''

Si Peddyr avait été plus imbu de lui-même, il aurait pris cela comme une insulte. Mais heureusement qu'il était bien tout autre. Il était normal que le Juge lui demande son expérience quand à ces gens non vivantes. Certains guerriers qui se disaient rudes et courageux fuyaient en voyant des cadavres venir vers lui...

''Si vous évoqué zombies et squelettes, c'est ce que nous allons trouver dans les mines n'est ce pas ? Tout dépendra du nombre de zombies déjà pour commencer. Hormis les découper en morceaux et les brûler dans le feu, il y a un moyen radical pour s'en défaire : c'est de leur briser le crâne. Mais ce n'est guère évident quand ils sont en nombre. Pour les squelettes, c'est différent. Eux, savent se battre s'ils sont issus d'un être qui savait manier les armes. Il faut réussir à... l'éparpiller, pour plus qu'un soit capable de se tenir debout ou de combattre. ''

Puis, il laissa flotter un bref moment de silence.

''Débarrasser les mines de ces monstres est une chose, mais d'ordinaire, ces créatures ne sont pas là par hasard. Et qui plus est dans une mine. Cela fait un repère idéal pour un nécromancien.... Qu'est ce que vous savez que je ne sais pas encore ? ''

Ce serait très désagréable de découvrir la véritable raison de cette mission sur le tas.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Lun 2 Avr - 13:39
*Le juge Garrof*


« Bien, les morts vivants sont toujours un adversaire déstabilisant à affronter la première fois après tout, je préfère donc que vous n'en soyez pas à votre premier combat contre-eux. J'ai déjà vu trop de recrues se faire dessus en voyant un cadavre rongé par les vers ou décomposé avancer vers eux… Le même genre d'hommes qui des fois sont plus braves face à un adversaire bien vivant, à croire que personne n'aime affronter un rappel à notre condition mortelle... »
Dit le juge d'un ton un peu amère, puis il reprit plus calmement.

« Vous avez en bonne partie raison en tout cas sur la stratégie à adopter, mais je pense que vous oubliez un point essentiel pour la survie quand on affronte des trépassés… » Il resta un instant silencieux, puis reprit avec pragmatisme.

« Le plus important c'est de ne pas se fatiguer, car nous en tant qu'êtres vivants nous nous fatiguons, eux non et au fur et à mesure que nous laissons l'épuisement nous affaiblir, c'est eux évidemment qui finissent par prendre l'avantage. En effet nous allons tomber sur des zombis et des squelettes et tout ce que je peux vous dire c'est que ce sera une question de vie et de mort pour nous de nous économiser, il faudra savoir se replier avant de trop se fatiguer par exemple ou bien de ne pas se battre de manière trop épuisante... » Il resta silencieux quelques instants, puis reprit aux derniers questionnements de Peddyr.

« De ce que je sais, aucun nécromancien n'est assez puissant pour convoquer à lui seul autant de zombis, il faudrait qu'ils soient plusieurs et je ne pense pas que ce soit l'oeuvre de nécromanciens de toute manière. Non… L'essence de la magie nécromantique est particulièrement puissante dans cette mine, je ne saurais dire pourquoi, mais il va probablement falloir que nous le découvrions… Dans tous les cas, tâchez de ne pas mourir, je n'ai pas envie de devoir vous exploser le crâne pour ne pas vous voir vous relever. » Le juge sembla vérifier que son armure était bien ajustée, puis conclut calmement.

« Avez vous quoi que ce soit d'autre à ajouter ou demander soldats avant que nous commencions l'opération sinon ? Réfléchissez-y bien, car une fois engagés dans ce nettoyage, ça va être difficile pour nous de revenir en arrière. » Même si évidemment ils allaient tâcher de prendre leur temps, après tout rien ne servait de se presser concernant les aberrations d'outres-tombes, cela éviterait des pertes inutiles de plus.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Jeu 12 Avr - 15:23
Peddyr manqua de perdre un peu patience, mais mordit sur sa chique. Après tout, il n'était guère en position de revendiquer son vécu et son expérience vis à vis de ce que le Juge lui énonçait et lui inculquait. L'Empereur lui offrait une chance de pouvoir laver son honneur bafoué, il devait donc garder son égo de côté le temps que cette mission se fasse et se termine. Il n'omettait pas le fait qu'il n'avait affronté que quelques zombies. Or, aux dires de son ''commanditaires'', il paraissait certains que les créatures à occire étaient plus qu'en nombre conséquent. Mais ce n'était pas pour autant qu'il gardait le silence.

''Si vos hommes agissent selon vos ordres, en progressant comme il faut, la gestion de la fatigue liée au combat que nous allons mener ne sera que secondaire. Ensuite, quand au rappel de notre condition de mortel, il n'y a que ceux qui refusent d'admettre qu'on meurt tous un jour qui rencontrent des soucis avec les morts-vivants, rendant boyaux et bile en les voyant. J'ai assez combattu pour être rôdé aux horreurs et aux odeurs. ''

Il n'était guère satisfait de la réponse apporté quand à ce qui expliquerait du surnombre des créatures zombifiées dans cette mine. La magie pouvait se concentrer de manière étrangement naturelle dans certains lieux, mais dans une mine.... le hasard était trop grand pour que cela soit justement qu'un hasard. Mais Peddyr préférait ne pas contredire le Juge. Après tout, ce dernier était le chef de l'expédition de nettoyage.

''Si je meurs, je me ficherai un peu de ce que vous ferez sur mon cadavre. Et je n'ai rien à ajouter. Je ne suis qu'un mercenaire qui a une tâche à accomplir non ? ''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Ven 13 Avr - 19:04
*Le juge Garrof*


Le juge ne rajouta rien aux paroles du guerrier, se disant que ce dernier était soit quelqu'un de très stoïque et endurcit, soit qu'il essayait de donner l'impression qu'il l'était. Il espérait bien que ce soit plutôt le premier cas, surtout de la part d'un mercenaire qui devait approcher sans souci la cinquantaine du niveau de son âge physique…

« Si tout est bon, alors allons-y. » Ne manqua pas néanmoins de dire l'officier avec calme et concentration quand le mercenaire eut terminé, ceci dit ils se rendirent donc à la mine, les troupes étant déjà prêtes, il ne restait maintenant qu'à débuter l'opération pour de bon. Après tout, plus vite ils auraient finis, plus vite ils pourraient tous rentrer chez eux…

C'est ainsi qu'ils finirent par débuter l'opération en rentrant calmement dans la mine, les soldats de l'empire progressèrent ainsi dans celle-ci et neutralisèrent méticuleusement les morts vivants qu'ils rencontraient, mais qui pour l'instant étaient en faibles nombre. Pour sa part le juge était en première ligne avec le mercenaire et regardait le travail fait avec professionnalisme, sachant fort bien que ce n'était là que le plus facile…

Ils finirent en tout cas par déboucher dans ce qui semblait être une aie de repos avant de s'enfoncer plus loin dans cette mine. Une aire de repos ayant l'allure d'un petit chatelet souterrain où trouver de vieux outils usés par les millénaires et des meubles en pierres qui devaient être le seuls à avoir survécu aux ravages du temps défilant sans cesse.

« Il va falloir envoyer des éclaireurs pour voir ce qu'il y a plus loin dans la mine, seriez-vous intéressés par l'idée de faire partie de ces derniers ? » Finit en tout cas par demander le juge au mercenaire après avoir demandé aux troupes de se reposer et à avisant de volontaires pour les envoyer partir en éclaireur plus loin dans la mine. Evidemment, hors de question que ces derniers se mettent trop en danger, il fallait surtout qu'ils tâtent ce qui les attendaient plus loin, après tout à la guerre se faire prendre par surprise n'était jamais une bonne chose..
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Mer 18 Avr - 15:11
Il était pratique de faire le ménage quand on disposait de moyens. Peddyr ne pouvait cacher les pensées qu'il avait à l'égard des troupes en présence : leur efficacité était indéniable. Et cela s'avérait plus encore quand on voyait comment la progression se faisait méticuleusement. Le vieux mercenaire n'était même pas perdu dans les ordres de bataille. Après tout, il avait appris à se battre aux Duchés même, quand il était encore un autre homme, quand lui-même commandait ses propres soldats... Mais le passé appartenait au passé et il termina d'occire un zombie comme si c'était le passé même qu'il tranchait de sa lame.

Une fois arrivé dans ce qui paraissait être une aire de repos pour les mineurs, le temps de faire une pause manger sans doute, au vue de la petite cabane en présence, le Juge donna de nouveaux ordres. Tous en profitaient pour souffler un peu. S'il y avait bien une chose sur lequel Peddyr avait été de suite d'accord avec Garrof était l'endurance de ces morts-vivants. Ils n'avaient pas besoin de reprendre des forces eux. Puis, avant de donner une réponse, le vieux mercenaire paraissait sceptique quand à ce nettoyage. C'était pour le moment trop facile. Les adversaires cadavériques avaient été massacrés avec une grande aisance ; trop grande au goût du mercenaire. Si on omettait l'odeur de charogne et de mort qu'ils avaient eu tous à subir, cette mission était plus une promenade de santé qu'une opération de grand nettoyage.

Ravalant malgré ses mauvaises impressions, il accepta d'être des volontaires pour reconnaître les profondeurs de la mine.

''Autant en être, car pour le moment, hormis des cadavres qui boitaient, nous n'avions rien rencontré de bien dangereux. Plus on s'enfoncera dans les entrailles de cette zone et plus je redoute qu'on tombe sur du plus massif, si vous voyez ce que je veux dire. Alors autant que vos soldats aient une lame sûre avec eux non ? ''

Qui sait comment Garrof le prendra. Peddyr s'en fichait de toute manière. Il avait bien assez vu des hommes se sauver dès qu'une chose qui sortait de leur capacité de résistance se pointait devant eux. La mine n'était pas un environnement en plus des plus rassurants. On était confiné, les voies de sorties étaient réduites... Donc forcément si un combat tournait mal....

''Je suis déjà prêt à l'entamer d'ailleurs, cette reconnaissance....''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Jeu 19 Avr - 21:01
Le juge ne manqua pas d'accepter que le mercenaire parte en effet en éclaireur avec quelques hommes, après tout c'était lui qui l'avait proposé à la base… Il espérait juste que l'autre saurait bel et bien se débrouiller, néanmoins il laissait le bénéfice du doute à celui-ci, c'est pour cela que l'officier ne chipota pas vraiment à ce sujet. Il ordonna donc à un homme, le lieutenant Zirrick de mener cette petite escouade d'éclaireur improvisée et pour sa part aller en profiter pour faire une pause lui aussi…

[…]

L'escouade d'éclaireur sur mentionnée s'enfonça donc dans la mine à un rythme soutenu, mais sans faire trop de bruit, constatant que les tunnels se faisaient étroits et sombres au début, au bout de plusieurs dizaines de minutes, ils débouchèrent finalement sur quelque chose de bien plus intéressant…

Une grande galerie s'ouvrit devant eux, composée de plateformes naturelles ou artificielles sculptées dans la pierre et reliées par des ponts en pierres qui semblaient avoir survécu à l'épreuve du temps et permettaient de les parcourir sans tomber dans l'abîme profonde s'étendant en dessous. De morts vivants, nul trace par ici, par contre au fond de la galerie pouvait se discerner une sorte de grande porte circulaire en pierre parcouru de grandes runes. Curieux… De même que les quelques statues aux airs de golem se tenant devant cette grande porte et qui formaient une haie d'honneur étrange.

« Allons voir ça de plus près, mais prudemment. Au premier signe de danger nous nous replions, c'est compris ? » Dit donc le lieutenant à ses hommes, mais aussi au vieux mercenaire. Ils s'approchèrent donc de la porte et… Rien ne se passa, ils arrivèrent devant celle-ci sans que les statues ne s'animent heureusement ou qu'un quelconque mort vivant furtif ne les remarque.

« Vérifiez s'il y a moyen d'ouvrir cette porte, mais surtout… Evitez de l'activer si tel est le cas, nous nous en occuperons quand les autres seront avec nous. » Ordonna donc finalement le lieutenant en constatant que pour le moment tout était calme, sur ce il sembla pour sa part entreprendre de faire le guet, ce pendant que le calme alentour était total et peut-être… Très pesant à sa manière.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Dim 22 Avr - 12:35
Peddyr observait les lieux. On était loin de se retrouver dans les boyaux classiques d'une mine. A voir l'intérieur de cette énorme cavité, le vieux mercenaire ne doutait pas un seul instant que les mineurs étaient tombés sur quelque chose de bien plus conséquent qu'un simple filon d'argent. Et comme s'il n'y avait que la concentration de la magie nécromancienne dans les parages. Non, il y avait quelque chose ici et cela dépassait largement le contexte de la mission. Et au vue des golems et de la présence des runes.... Peddyr n'était pas magicien, mais la magie était présente en ces lieux, elle n'attendait qu'un déclenchement pour se dévoiler... et dans quel but ? Les golems n'étaient pas là pour faire joli d'ordinaires.

Puis, le mercenaire se rapprocha de la porte et la regarda sous toutes les contours. Chercher un mécanisme était quelque chose de délicat... Pour peu qu'elle demandait à avoir un mécanisme d'ordre mécanique.

L'épéiste regarda la porte et quelque chose paraissait lui souffler quelque chose dans le fond de son esprit. Comme une étrange impression. Il sentait un besoin grandissant d'ouvrir cette porte.

''Lieutenant... je vous conseille de partir avec vos hommes et rapidement. Il n'y a qu'un moyen d'ouvrir cette porte et je ne pense pas que vous allez apprécier mon initiative. Alors, pour le bien et la vie de vos soldats, déguerpissez ! ''

Le ton était autoritaire, dévoilant là que le mercenaire avait déjà eu des habitudes de commandements par le passé. Puis, sans se soucier de savoir si le petit officier obtempérait ou non, Peddyr se rapprocha d'un pas vers la porte, juste assez pour n'avoir qu'à tendre son bras droit et poser sa main gantée de cuir sur la porte.....
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Lun 23 Avr - 20:59
« Mais qu'est-ce que vous foutez ? » S'exclama le lieutenant visiblement irrité de voir qu'un mercenaire contredisait ainsi ses ordres tout en lui demandant en plus de se replier… Néanmoins, il vit soudainement le mercenaire se rapprocher de la porte et interagir avec celle-ci, ce qui provoqua en effet l'ouverture de cette dernière.

« Peste, vous allez entendre parler de moi. » Ajouta t-il donc agacé en voyant cela, puis il ordonna à ses hommes de se replier en effet, à la fois parce que ce serait dangereux pour ses hommes de rester ici pour protéger une tête de mule d'elle-même, mais aussi car il vaudrait mieux que le reste des troupes du juge vienne,t les aider avant d'envisager de s'enfoncer dans les profondeurs…

[…]

Ainsi le mercenaire se retrouvait maintenant seul à seul avec lui-même, ce alors que la porte de pierre s'ouvrait lentement, mais sûrement, dévoilant un grand escalier qui descendait vers les profondeurs sombres et abyssales… Oserait-il s'y enfoncer ? Qui sait ? En tout cas l'appel qu'il ressentait s'accentuait dorénavant, comme si d'une certaine manière ce n'était pas un quelconque artifice magique qui le sommait d'emprunter cet escalier, mais sa destinée.

Et si cela ne suffisait par pour l'encourager, les golems se trouvant derrière lui se mirent à se mouvoir tout à coup, mais ils ne l'attaquèrent pas, non, ils se placèrent derrière lui et l'observèrent tout simplement, ce en se plaçant d'une telle manière que le repli n'était plus possible pour lui dorénavant. Pire, cela voulait aussi dire que les soldats de l'empire ne pourraient pas le rejoindre tout de suite maintenant que ces golems leur bloquaient le passage, sauf s'ils y allaient à l'artillerie ou aux explosifs pour les dégager. Ce qui serait à la fois peu probable et dangereux sans doute… Ainsi, Peddyr Thelrand était maintenant bel et bien seul avec son destin. Un destin qui l'attendait dans les profondeurs de cette mine...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Mer 2 Mai - 8:55
Peddyr avait juste adressé un regard vide de toute émotion. Qu'il fasse donc....Le vieux mercenaire avait l'habitude. Ne sauvait-il pas ses hommes face à un danger indéterminé ? Ils étaient venus là pour nettoyer la grotte de ses zombies... pas pour affronter la magie.Et pourtant, Peddyr se retrouvait à faire cavalier seul. Bah, il avait l'habitude depuis le temps qu'il servait comme mercenaire. Il haussa des épaules. De toute manière, le Juge Avait accompli une grosse partie de sa mission non ?

Peddyr avait pas mal roulé sa bosse et savait reconnaître des lieux où sommeillait la magie. Qui sait ce que feront les golems quand il franchira la porte. Il fit un pas en avant. Il n'avait rien à perdre. Puis, les golems s'éveillèrent. Le vieux mercenaire avait manqué de sortir sa lame quand il découvrit que les créatures artificielles se contentaient de le fixer et de bloquer le passage. Désormais, Peddyr ne pouvait plus reculer.

Le vieux guerrier se demandait s'il commettait pas une grossière erreur. Et si cette caverne devait son tombeau. Mais au point où il en était. Il avait ouvert cette porte, autant découvrir pourquoi il y avait cette porte et qu'il avait ressenti le besoin de l'ouvrir. Il s’enfonça dans les ténèbres.

Une légère luminescence repoussait la nuit éternelle de la grotte. Peddyr plissa les yeux quand il aperçut plus loin que cette lumière devenait de plus en plus intense. Bientôt, une salle immense s'ouvrit devant lui....Il dut lever son bras pour essayer de pas être trop ébloui. Il dut stopper sa marche le temps de s'habituer à l'intensité de la lumière. Et durant ce bref laps de temps, il veillait à garder son épée prête à sortir du fourreau. On n'était pas à l'abri d'un piège ou d'un ennemi qui guettait patiemment sa proie. Puis, quand il réussit à mieux voir dans cette forte lumière, il avança vers elle.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Ven 4 Mai - 21:19
« Cela fait longtemps que je n'ai pas eu de la visite, pour ne pas dire jamais. » Dit tout à coup une voix grave et inhumaine, d'outre-tombe dirons nous alors que le mercenaire s'avançait dans la pièce. Elle semblait provenir d'un grand cercueil en roche sculptée incrusté dans le mur d'en face de manière à ce que le cadavre que devait contenir celui-ci soit débout. Un grand cercueil qui s'ouvrit soudainement, mais pas de manière brutale, révélant une sorte de guerrier squelettique avec encore de la chair décharnée sur lui qui regarda Peddyr avec des orbites pourtant vides, car ses yeux avaient disparus depuis fort longtemps.

« Rengaine ton épée mortel, du moins pour le moment, je ne suis pas un stupide mort vivant sans cervelle comme ceux que tu as l'habitude de rencontrer, non, moi mon âme est encore dans mon corps et me permet d'être conscient de ma condition. Une âme qui n'est pas piégée, car j'ai un devoir à remplir avant de goûter au repos, un devoir que tu pourrais m'aider à remplir... » Le mercenaire pouvait voir que ce revenant était revêtu d'une armure triples couches, avec un gambison, une cotte de mailles légère et un revêtement de petites plaques d'acier comme on en faisait il y a quelques siècles dans les Duchés du Sud et comme certains mercenaires en portent encore aujourd'hui. Une armure de très bonne qualité qui témoignait bien d'un certain rang social… Comme la hache ornée de pierres précieuses qui pendait à sa ceinture, une hache d'acier qui semblait encore en bonne état et un bouclier en bois tout aussi bien conservé, sans doute avec l'aide d'une quelconque magie.

« Pourquoi es tu ici ? Es-tu un pilleur de tombes ? Venu réclamer l'héritage de mon vieil ami ? Cela ou bien un aventurier en mal de défi qui s'était dit qu'il serait une bonne idée de se balader par ici. » Le revenant fit un geste d'apaisement en disant cela avant de conclure. « Réponds franchement et sans crainte, je ne suis pas ton ennemi. » Et sur ce il attendit dans un lourd silence que le vieux mercenaire parle. Vieux mercenaire qui n'avait sans doute pas croisé tous les jours un mort vivant de cet acabit, le genre encore plus mort qu'un vampire car au moins les vampires n'étaient pas presque totalement décomposés eux.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Dim 6 Mai - 21:39
Peddyr aperçut petit à petit à travers la lumière une tombe taillée directement dans le mur qui lui faisait face. Une tombe, ici ? Dans cette mine ? Voilà qui expliquait la présence de morts-vivants. Et quand une voix d'outre-tombe résonna dans l'immensité de cette tombe. Peddyr se figea et leva à moitié son épée, cherchant déjà à savoir dans quel guêpier il s'était fourrée. Et il assista à l'ouverture de la tombe, qui laissa apparaître un corps assez décharné d'un guerrier des temps passé, Duchéen à ce que put en déduire le vieux mercenaire.

Le cadavre ambulant se mit debout et fit face au visage du vivant qui le fixait avec circonspection. Il n'était pas un banal guerrier, à voir le travail passé de cette armure et de l'arme qui pendait à sa ceinture.

*Hum... un mort vivant qui n'est pas à classer comme tel, autant par ce que je vois et entends et ce par qu'il dit.... En tout cas, il risque d'être un sérieux adversaire à mettre à terre si jamais il décide de passer à l'acte....*

Un mort vivant, comme ceux rencontrés dans les couloirs de la mine, n'étaient que des chairs animés par la magie nécromantique. Mais là, la magie était plus intense, plus puissante, pour permettre à une telle créature de survivre. Son âme était enfermée dans ce corps en putréfaction, à ce qu'il disait... Peddyr se contenta de baisser sa lame, mais la garda toujours en main. Il préférait demeurer prudent.

''Permettez moi d'être sceptique et de gardez mon arme en main.... Voyez cela comme une question d'habitude. Et je vous prie d'excuser mon intrusion et de troubler votre repos. Je n'étais venu en ces lieux, que pour nettoyer les couloirs de créatures animées simplement par la magie nécromantique... J'étais loin de me douter qu'il y avait une tombe, dans ce qui était à la base une mine d'argent....''

Les morts-vivants n'avaient servi que de gardien pour cette tombe de ce fait... .Etrange qu'il n'y avait pas plus de gardiens que cela à la base. Cela signifiait que la tombe était très ancienne... et un début de doute s'instillait dans l'esprit de Peddyr. Mais l'homme d'outre-tombe attendait sa réponse.

''Je n'étais venu que pour faire du nettoyage dans cette mine. J'étais loin de me douter qu'il y avait un tombeau. Je ne suis donc pas un pilleur de tombe, ni un homme en mal de défi et encore moins en recherche de gloire et de trésors. Et donc, je ne vois pas quel héritage je pourrais venir réclamer...''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Lun 7 Mai - 21:09
« Prudence est mère de sûreté en effet. » Répondit le mort vivant avec une très légère touche d'amusement aux allures sinistre dans sa voix devant l'attitude du mercenaire, ce avant de reprendre avec profondeur.

« Je ne me repose pas, le repos est pour ceux qui sont vraiment morts. J'ai une mission à accomplir et j'ai le sentiment que si tu es ici c'est pour une raison ou une autre, que ce soit volontaire de ta part ou non. Dis moi, as tu entendu une voix te dire de passer la grande porte ? Ou bien es tu juste un curieux imprudent qui ouvre toutes les portes magiques et scellées qui se présentent à lui quand il le peut ? »

En tout cas il était dur de deviner quelles émotions ressentait le mort vivant en cet instant, car son visage ressemblait plus à un crâne squelettique qu'autre chose, ce qui faisait qu'on ne pouvait évidemment pas deviner la nature des sentiments qu'il ressentait actuellement et sa voix si elle pouvait donner un vague indice à ce sujet, était si grave et décharnée que cela restait un indicateur difficile à prendre en compte. Cela lui donnait sans aucun doute un côté inhumain qui pouvait peut-être mettre mal à l'aise certains.

« Tu ne sortiras pas d'ici sans au moins tenter l'épreuve que je vais t'imposer. » Finit d'ailleurs par dire finalement le mort vivant avec gravité, il ne manqua pas d'ailleurs d'ajouter pour souligner ses propos. « Il n'y aucun autre moyen de sortir sache le, car à l'heure qu'il est la grande porte doit s'être refermée derrière toi, le seul pouvant l'ouvrir depuis l'intérieur c'est moi et je ne suis pas comme tu le devines en état d'être contraint à quoi que ce soit. » Il laissa alors un instant de silence durer pour donner le temps au mortel de réfléchir, puis conclut en allant au vif du sujet.

« Alors, accepte tu ou non cette épreuve, mortel ? J'ai tout mon temps pour ma part, toi tu en gagneras si tu ne tardes pas à accepter. » Après tout ce n'était pas lui avait besoin de satisfaire des besoins corporels vitaux ici, il ne voyait donc pas pourquoi l'autre ferait sa forte tête inutilement...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Jeu 10 Mai - 7:42
Peddyr restait prudent malgré les paroles intelligentes du mort vivant. Le doute persistait encore quand à l'identité de celui-ci. Bien des histoires parlaient des héros des temps passé qui avaient viré fous à force d'user de la magie et des puissances mal contrôlées, pour finir enfermés à tous jamais dans des tombeaux tenus secrets. Mais à entendre la suite des paroles de l'éveillé, Peddyr put refouler son doute. S'il était tombé sur un de ses fous tyranniques, il aurait sans doute déjà perdu la vie. Puis, il fut temps de répondre aux questions du mort-vivant.

''Je n'ai pas entendu de voix, mais quelque chose me soufflait d'interagir avec la porte. Je suis presque un vieil homme, donc je sais mesurer les risques que je prends et d'en subir les conséquences. Je ne pourrais pas dire que je n'ai plus rien à perdre, mais ma vie est déjà pas mal accompli et personne ne m'attend. Et puis, sincèrement, entre nous....les protections des portes magiques n'ont guère connu d'innovations depuis bien des années. ''

Il aurait pu en sourire, voir même en rire. Il s'étonnait d'aborder un brin d'humour en la présence d'un cadavre animé par la magie nécromantique. Allez savoir pourquoi. Mais maintenant, il était temps d'apporter la réponse pour l'épreuve. Il ne savait pas encore laquelle, mais de toute façon, le choix cartésien qui s'imposait ne laissait guère de choix. Peddyr s'avança d'un pas déterminé vers le mort-vivant.

''Entre attendre à en mourir et faire l'épreuve, je n'ai guère le choix n'est ce pas ? J'accepte ton épreuve ! ''

Ainsi, il pourra autant sortir d'ici comme de savoir de quoi il en retournait pour le soit disant héritage....

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Jeu 10 Mai - 21:40
« Cela fait des siècles que je n'ai pas vu à quoi ressemble le monde extérieur, les Duchés sont-ils toujours désunis ? Qu'est-ce qui a changé concrètement depuis mon départ ? » Demanda le mort vivant avec une certaine curiosité finalement, car même s'il était isolé du reste du monde depuis des siècles, c'était de ce dernier qu'il provenait, on pouvait donc comprendre que même si ce n'était plus forcément son problème, qu'il se souciait un minimum du devenir du monde extérieur…

« Bien. » Finit sinon par dire le mort vivant de sa voix grave quand le mercenaire accepta l'épreuve qu'il voulait lui imposer, le guerrier ancien leva alors la main et des bouleversements se firent dans la pièce qui les entouraient. La disposition de celle-ci sembla alors peu à peu changer, pour ressembler au final à une sorte de… Temple ? C'est du moins l'impression qui pouvait être donné au vu du fait que centre de la pièce se trouvait un grand piédestal dans lequel était enfoncé profondément une épée, une rapière plus précisément.

« L'épreuve est simple, retire la rapière de son piédestal et elle sera tienne, par contre, la difficulté sera d'atteindre le dit piédestal. » Conclut le mort vivant avec sérieux, en effet Peddyr pouvait voir tout à coup la disposition de la salle changer à nouveau, des murs se levèrent tout autour de lui pour former un grand labyrinthe.

« Sache que si le gardien serpentin du labyrinthe te trouves, tu te réveilleras dans un lit en dehors de ces lieux comme si rien ne s'était passé, mais que plus jamais tu ne pourras revenir chercher l'épée. Bonne chance à toi. » Puis la voix se tût et le labyrinthe qui était plongé dans les ténèbres fut alors éclairé par quelques torches qui apparurent magiquement sur les murs de celui-ci, ce tandis qu'un bruit serpentin résonnait au loin. L'épreuve venait de débuter et il valait sans doute mieux pour le mercenaire qu'il se presse un peu, du moins s'il désirait obtenir cette fameuse épée...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Lun 14 Mai - 19:08
''L'Histoire serait longue à vous narrer, Messire. Mais je puis vous confirmer qu'ils sont toujours autant désunis, restant dans leurs manigances respectives pour prendre perpétuelleement le pouvoir entre eux, alors que l'Empire d'Akkaton est toujours en place et ne réfrène guère les appétits voraces et malsains de Teïder...''

Il ne pouvait que mieux résumons. Qui sait depuis combien de temps ce mort vivant conscient dormait en ces lieux. Mais il était certain que le macchabée n'était pas là pour savoir les évènements passés depuis qu'il reposait en ''paix'' au fond de cette mine. Puis celui-ci leva une main. Peddyr fit un pas de recul bien malgré lui quand les lieux changèrent radicalement de configuration. Bientôt, il se retrouva au coeur d'un Temple. Et au centre de celui-là se dressait une lame plantée dans un piédestal. Une rapière à ce que put en juger le regard expérimenté du vieux mercenaire. Et pas n'importe laquelle à ce qu'il put en déduire dans un premier temps.

''Bon sang... Serait-ce possible que... ? ''

Mais il se préoccupa de l'épreuve. Un gardien serpentin ne devait pas le trouver en premier. Et pour le labyrinthe, il devra trouver le moyen de sortir. Il eut un léger rictus. Les labyrinthes étaient des épreuves qu'on aimait donner aux guerriers. Un classique pourrait-on penser.

Alors il ne perdit pas de temps. Il ferma les yeux, se concentra pour appeler quelques sortilèges qu'il connaissait. Il se visualisa en premier lieu pour invoquer le premier sortilège et soudain, bondit dans les airs, le long du mur proche, invoquant le second sortilège, qu'il devra réutiliser quand il bondira de mur en mur. Après tout, dans les règles d'un labyrinthe, il n'est pas interdit de passer par le dessus des murs non ?

Et dès que Peddyr entendra le bruissement d'écailles non loin de lui, il usera de sa chevalière pour user un de ses enchantements : pour disparaître durant 3 secondes. C'était court, mais qui pouvait avoir son importance, surtout quand le piédestal se dressait là-bas, à si courte distance.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Mar 15 Mai - 22:38
« L'empire d'Akkaton ? Qu'est-ce ? » Demanda le mort vivant, en effet il n'avait pas dû vivre à l'époque où l'empire s'était établit en Orzian, cela ne faisait après tout que deux siècles que ce dernier s'était grandement fait remarqué des Orzaniens, avant il était sans doute connu de beaucoup moins de mondes sur ce continent, un continent qui avait eut affaire à ses propres soucis pendant bien longtemps, des soucis déjà bien prenants en soit… Dans tous les cas par rapport au reste, le silence du mort à ce sujet devait sans doute marqué son manque de surprise ou une certaine lassitude par rapport à la situation d'Orzian en général.

En tout cas le mort vivant sembla par la suite paisible quand l'épreuve débuta ou plutôt il se contentait de patienter le temps que l'épreuve se termine, sans doute parce qu'il ne prenait aucune part active dans celle-ci… Sauf si, non, Peddyr verrait bien de toute manière le moment venu, il avait après tout autre chose à penser d'ici là.

Surtout que l'épreuve n'était pas conçue pour être facilement évitée en vérité, donc le mort vivant se mit lentement à serrer le poing en voyant ce que venait de faire le mercenaire. Malin de la part de celui-ci, mais une épreuve aurait-elle vraiment la moindre valeur si on pouvait la contourner ?

La réponse devait être non car le mercenaire vit tout à coup les murs s'élever devant lui et ce jusqu'au plafond… Il avait au moins pu avancer un peu, par contre encore nulle trace pour le moment du gardien serpentin dont pourtant on pouvait entendre les sifflements un peu partout dans le labyrinthe.

« Désolé, mais ce trésor a bien trop de valeur pour que vous puissiez l'avoir juste en claquant des doigts. » Finit en tout cas par dire une voix qui résonna gravement, sans doute celle du mort qui observait tout ceci à l'extérieur du labyrinthe. Enfin, observer était un bien grand mot vu que maintenant les murs lui bouchaient totalement la vue…

« Ah et d'ailleurs, le gardien serpentin est particulièrement doué quand il s'agit de se camoufler en se collant aux murs, je vous conseille de le repérer au son et non vous fier à votre vue. » Finit-il sinon par commenter avant de conclure. « Et ne croyez pas que vous en aurez finis avec lui quand vous aurez trouver l'épée... » Que voulait-il dire par là ? Le mercenaire verrait bien en tout cas...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Dim 27 Mai - 10:14
Peddyr termina son mouvement sur une des hauteurs et s'accroupit, comprenant que sa tentative maligne n'était réellement pas au goût du mort-vivant. Car ce dernier ne garda pas longtemps le silence après avoir vu l'action du vieux mercenaire. Ce ne fut pas bon signe et l'épéiste commençait à se demander si le revenant n'était pas un certain lien avec le saurien désigné, surtout pour apporter plus de précisions encore aux oreilles du vivant. Mais quelque chose chiffonnait l'unique être vivant à deux jambes : pourquoi le lanceur du défi précisait-il les aptitudes de l'animal serpentin ? Un coup de main ? Un piège ? Les deux peut être ? C'était peut être une manière de le tester, qui sait.

De toute façon, Peddyr ne répondit rien. Autant limiter de se faire repérer. Maintenant, avant de reprendre la suite du parcours, il devait savoir où se cachait le gardien du labyrinthe. Le chercher menacerait de tomber nez à nez avec lui et donc de perdre cette épreuve. Il décida d'user encore de sa magie. Il regarda au plus loin qu'il put et tendit sa main vers le mur le plus lointain, un qui bordait le labyrinthe. Il lança une boule de feu dans cette direction. S'il ne se trompait, si la créature était bien serpentine, elle sera sans doute attirer par la chaleur provoquée par la boule de feu. Ainsi, le vieux mercenaire pourra entendre où elle se trouve, avant de poursuivre l'épreuve. Après, si la bestiole qui restait indéterminée pour le moment, ne réagissait pas, c'est qu'elle pourrait alors être intelligente....

Mais rien n'était moins sûr.... Pour le moment. Peddyr guetta de toute façon....

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Lun 28 Mai - 23:09
Lorsque le mercenaire envoya la boule de feu pour tenter de tromper le serpent, celui-ci siffla, mais ce sifflement parut résonner dans tous le labyrinthe et non spécialement de là où avait atterit le projectile, puis ? Plus rien, la créature ne sembla pas se précipiter spécialement vers la source de chaleur, Était-elle assez intelligente pour deviner que c'était une ruse ? Peut-être ou bien imaginait-il elle qu'à se balader ainsi à découvert elle perdrait l'effet de surprise… Dans tous les cas, nul trace du gardien pour le moment, par contre si le mercenaire savait qu'il était là... Mais était-il proche ? Était-il loin ? Difficile à dire…

Tout ce que pouvait ressentir le prétendant à l'épreuve, c'est que plus le temps passait et plus ses chances de la réussir s'amenuisaient, puis tout à coup une nouvelle donnée s'ajouta, périodiquement, toutes les quelques secondes, il semblerait que certains des murs du labyrinthe se baissaient, tandis que d'autres se levaient. De quoi rajouter encore plus de difficulté à l'épreuve, aussi bien pour le mercenaire que le gardien qui devraient tous les deux gérer cela…

D'ailleurs, quand il tourna la tête vers le côté, après avoir entendu un sifflement, Peddyr put soudainement voir une forme serpentine de grande taille… Avant que celle-ci ne soit cachée par un mur qui s'éleva… Un signal donné par ce prédateur qui commençait à jouer avec sa proie ? Peut-être, en tout cas Peddyr ressentit un étrange frisson dans son dos peu après… Un frisson étrange et bien froid. Comme si savoir la présence du serpent proche avait cet effet là instinctivement. Surtout qu'il avait vu que c'était un très grand serpent, le genre capable sans aucun doute d'engloutir rapidement une vache sans être un boa. Et probablement de broyer un être humain dans ses anneaux, avait-il des crocs suintants de venins ? Probablement.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Ven 22 Juin - 10:49
Le sortilège enflammé n'eut pas l'effet escompté et cela ne convint guère au mercenaire. Malheureusement, il ne pouvait pas perdre son temps et sa force magique à essayer de détourner l'attention de la bestiole reptilienne. Si elle n'avait pas réagi, sans doute parce qu'elle était capable de raisonner. Et un animal doué d'intelligent en faisait un redoutable adversaire. Peddyr grimaça et réfléchit à quoi faire, car plus le temps passait et plus il devenait une proie potentiel et donc, d'échouer à cette épreuve. Il n'était pas du genre à se rendre de la sorte ; sauf pour un truc d'ordre très personnel mais ce n'était pas sa priorité du moment.

Il remarqua en plus que les murs du labyrinthe se mouvaient.

*Notre ami mort vivant est un petit comique à ce que je vois*

Un sifflement proche retentit. Peddyr tourna la tête, juste à temps pour voir une immense forme serpentine passer, avant de disparaître derrière un mur qui se redressait.

*Bon sang ! Il ne rigolait pas avec le gardien ! *

Le vieux mercenaire avait ressenti un frisson glacé le parcourir. Ce n'était pas le moment de flancher, parce qu'il se retrouvait en la compagnie d'une créature capable de l'engloutir d'une seule bouchée. En somme, il ne devait pas lui tomber dessus, sinon c'était la mort assuré. Pas dans le fond d'un lit comme avait promis l'autre. Il serra les dents et partit à l'opposé de la direction prise par le serpent, jouant à nouveau avec les murs, mais profitant que ces derniers s'élevaient aux derniers moments. Il prenait le risque de se faire voir, mais au moins le mur se relevant le protégerait le temps d'avancer à la suite. Là il devait user de sa magie avec parcimonie, le temps de se retrouver au dessus d'un mur montant et d'en sauter pour poursuivre son parcours dans ce labyrinthe mouvant.

Il entreprit cela à plusieurs reprises, espérant ne pas s'être trop fait voir par le gigantesque serpent, pour se rapprocher de son objectif. Au dernier mur, son pied glissa et il tomba lourdement sur le sol. A moitié étourdi, il se redressa et pesta de sa maladresse. Ce n'était vraiment pas le moment de flancher ! Il réussit à se redresser, grimaçant des douleurs occasionnées par la chute et remarqua qu'il était très proche de l'ultime but.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Sam 23 Juin - 19:55
Les pas du mercenaire le menèrent finalement vers ce qu'il désirait, cette sublime rapière figée dans un piédestal de pierre et qui semblait l'attendre ou du moins attendre quelqu'un désireux et capable de l'extraire de son socle. Le vieil homme allait-il tenter sa chance ? Sans doute, c'est pour cela qu'à l'aide de sa main il arrivera à retirer l'arme sans effort du piédestal en pierre et alors, en lui se dégagera un sentiment particulier, comme celui d'un appel. Oui, ce n'était pas le propriétaire qui avait choisit son arme, mais elle qui avait choisit ce dernier. Serait-il digne de la rapière qu'il avait en ses mains dorénavant ? Peut-être, mais il savait en tout cas d'instinct à qui elle avait appartenu par le passé.

Ilfrido le conquérant, maître des Duchés du Sud et stratège de génie. Un homme comme il n'en naît que tous les milles ans, c'est comme si une partie infîme, mais vraiment infîme de son âme imprégnait cette arme. Que promettait-elle à celui qui venait d'entrer en sa posession ? La grandeur. Non, elle ne la promettait pas, elle l'exigeait. Maintenant qu'il maniait la rapière d'Ilfrido, il devait être un grand parmi les grands de ce monde, telle était sa destinée, son devoir, ce qu'il devait faire pour être digne d'elle, car ainsi seulement pourrait-il prétendre à posséder ne serait-ce qu'une partie de l'héritage du plus grand homme qui ait foulé les terres des Duchés de ses pieds, du moins pour le moment…

Mais, il restait encore une épreuve à accomplir avant de pouvoir vraiment prétendre à la possession de cette magnifique arme, le gardien du labyrinthe, qui venait d'entrer au centre du labyrinthe comme le mercenaire peu après que celui-ci ait extrait l'arme du piédestal. La créature imposante tourna alors lentement autour du centre de la salle en fixant de son regard prédateur l'humain, attendant sans doute le bon moment pour bondir alors qu'elle se révélait enfin. Tout aller sans doute se jouer dorénavant sur un simple acte et instant fatidique...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Ven 29 Juin - 10:51
A peine arriva-t-il au piédestal que sa main gantée se posa sur la fusée de l'épée incrustée dans la pierre. Le vieux guerrier avait eu un bref instant d'hésitation, redoutant le piège. Mais il n'aurait pas eu à faire tout ce chemin et mener cette épreuve pour se voir périr aussi stupidement... Quoique, avec un mort-vivant intelligent, qui sait comment tout ce temps à attendre avait pu jouer sur l'intégrité de son esprit. Mais maintenant, il ne pouvait plus reculer. Il sortit d'un geste vif la rapière, qui se retira sans aucune résistance. Et là, il sentit toute la volonté de la lame.

Un poids immense pesa sur l'esprit de Peddyr, qui grimaça. Comme doté d'une forte conscience, la rapière légendaire imposait l'exigence, la grandeur et bien d'autres choses qui avaient marqué Ilfrido et avait fait de lui un homme qui avait tenté l'impossible, avant de périr simplement dans son bain, assassiné. Mais ce n'était pas ce dernier fait que l'épée transmettait. Elle paraissait chercher à posséder l'âme de son nouveau porteur pour lui retransmettre le flambeau d'Ilfrido... Tout cela vibrait intensément dans l'esprit de Peddyr, qui ne put s'empêcher de mettre un genou à terre, hoquetant de cette intrusion qui réveillait l'esprit d'Ashan Teros. Plusieurs voix paraissaient monter en lui, lui soufflant et murmurant tout ce qu'il avait toujours cherché à fuir...

Puis, tout cessa. Peddyr haletait et ne put s'empêcher de trembler face à tout ce qu'il avait ressenti et ce qu'il ressentait encore. Et l'immense serpent en avait profité pour se rapprocher de sa proie, l'encerclant. Peddyr l'aperçut et se concentra immédiatement sur lui. Il était encore confus de ce qu'il était en train de vivre dans les profondeurs de son esprit, pris dans la contraction de ce qu'il était. Peddyr et Ashan se disputaient sa conscience. Mais l'heure n'était pas à ce genre de problèmes. Il lorgnait le serpent, décelant le danger. Il se remit péniblement debout et prit la rapière à deux mains. Le serpent réagit et "bondit" sur lui. La rapière légendaire frappa.

Le grand boa eut un tressaillement violent, et tomba lourdement sur le côté. La rapière se retira de ses chairs du dessus de sa tête en un bruit songieux. Peddyr haletait encore, mais avait tué son adversaire. L'épreuve se terminait et lui en même temps, avait réussi à faire la part des choses.... Peut être qu'il était temps pour lui de cesser de fuir, d'être Ashan Teros.... Il l'avait été depuis toujours et il ne pouvait pas fuir ce qu'il était... Et la rapière d'Ilfrido savait lire dans les âmes visiblement. Il était peut être temps de tenter d'accomplir ce qu'il avait cherché à faire des années auparavant....
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Sam 30 Juin - 18:04
« Bien, bien, bien... » Dit une voix alors que l'épreuve était terminée, que le cadavre du gardien s'évaporait et que les murs du labyrinthe s'abaissaient tous. C'était celle du mort vivant qui regardait le mercenaire qui tenait fièrement en main la rapière d'Ilfrido, la lame que maniait par le passé le conquérant des Duchés en personne, la lame d'un homme qui avait gravé son nom dans la légende pour des siècles, si ce n'est des millénaires.

« Tu n'es pas Ilfrido, mais je vois en toi une partie de l'étoffe dont était fait mon vieil ami, il est dommage que tu ne sois pas né à cette époque Ashan, car je doute que ce monde ait de sitôt la chance de revoir un homme fait du même bois que lui, mais... » Il regarda le vivant avec patience, puis finit par dire. « Ce n'est pas parce que tu n'es pas fais du même bois que c'est un bois moindre, c'est à toi de tracer ta propre voie je suppose et peut-être de pouvoir ainsi prouver que tu es digne de cette rapière. Le conquérant n'est plus, mais peut-être qu'à travers toi et cette rapière, une partie de son œuvre continuera à vivre et pourra même prospérer. »

Le mercenaire pouvait voir alors que la forme du défunt semblait comme se… Dissiper ? Non, disons qu'il semblait peu à peu disparaître, son corps partir en cendres alors qu'il finissait par dire.

« Pour ma part j'ai accomplis mon devoir, le reste c'est à toi de l'accomplir Ashan, peut-être aurais-je la chance là où j'irais, où que ce soit de pouvoir contempler tes exploits, peut-être… Tâche donc de me rendre fier. » Sur ces bonnes paroles, il acheva de tomber en cendre et alors Ashan pu constater deux choses. Il était seul dorénavant et il entendit un bruit de là où il venait qui devait témoigner que soit la voie était libre, soit que les troupes Akkatoniens l'avaient dégagées à l'explosif, au choix. Quoiqu'il en soit, il ressortirait sans doute d'ici avec bien plus qu'il ne pensait trouver au départ et sans doute un lot de questionnements qui venaient dorénavant troubler son esprit.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Jeu 5 Juil - 7:08
Et Peddyr était troublé. Très troublé. Même s'il sentait en lui qu'il était temps de cesser de fuir son passé, il sentait encore en lui ce besoin, cet instinct d'un autre refuser de suivre cette voie qu'il avait toujours refusé d'accepter. Le trouble était d'autant plus conséquent sur les dires du mort-vivant. Ce trouble persistait encore après avoir disparu dans le néant...

Le vieux mercenaire fixa la rapière. Etait-ce possible ? Oui, il tenait la rapière d'Ilfrido dans sa main. Il sentait sa volonté vibrer en lui. Il ne pourra jamais rester un simple mercenaire désormais. Mais comment allait-il maintenant ? Sentant qu'il se perdait dans son trouble, il se raccrocha à la raison première de sa présence dans ces souterrains : le nettoyage des morts vivants. Il mit la rapière à sa ceinture, à côté de sa bonne vieille lame. Il était temps de partir. Un énorme bruit sourd manque de le faire sursauter. La porte s'était ouverte ? Cela ressemblait plus à l'emploi d'un explosif.

Il prit donc le chemin de la porte. Mais quelque chose d'insidieux vient le frapper, au
moment où la porte allait être en vu. Une blessure qu'il avait reçu bien des années auparavant s'éveilla. Il en subissait de temps en temps les conséquences. Là, elle frappa.

Une douleur vive et intense vrilla dans la tête de Peddyr. Le guerrier grimaça, portant une main à sa tempe blanchie par cette blessure ancienne et tomba à genoux. Ce malaise douloureux était dangereux, surtout quand il se trouvait en plein combat... Mais là, heureusement, il était sur la voie de la sortie. Il tenta de repousser cette brutale et soudaine céphalée, comme il y arrivait parfois. Mais pas cette fois, une fois encore, il perdit connaissance.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 212
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr) Jeu 5 Juil - 20:10
Peddyr se réveilla au milieu du campement Akkatonien situé à la sortie de la mine, la nuit était là, ce qui faisait qu'une certaine fraîcheur régnait même au sein de la tente. Visiblement il était recouvert de quelques couvertures et le médecin Akkatonien du camp avait crut bon de lui injecter une bonne dose d'antidouleur moderne car il ne sentait plus grand-chose si ce n'est qu'il pouvait bouger les membres s'il le désirait. Son épée était juste à côté de lui et emballée d'ailleurs, visiblement il était tiré d'affaire...

[…]

Quelques jours passèrent et le mercenaire put retrouver Otmar, cette fois-ci non pas dans une cellule, mais une agréable maison de campagne située à la périphérie d'une ville située dans la région de la mine. Une maison de campagne située au milieu de terres irriguées par l'empire et qui donnerait presque l'impression qu'elle ne se trouvait pas au beau milieu d'un désert de roc, mais plutôt dans un pays tempéré.

« Alors comme s'est passé cette petite aventure dans la mine ? Je gage que vous avez dû vous en sortir comme un chef visiblement, la seule blessure qu'on m'a rapporté vous concernant était celle venant d'une céphalée. »
Dit Otmar poliment après avoir salué Peddyr et qu'on ait apporté du café et des petits gâteaux à chacun d'entre-eux. Ceci fait alors que l'empereur prenait une gorgée de café, il finit par ajouter avec amusement.

« Maintenant que vous êtes assurée je pense de vous débarrasser des ennuis qui sont vôtres actuellement, puis-je savoir par curiosité quels sont vos projets mon ami ? N'y voyez que de la curiosité, après tout vous m'avez l'air d'avoir la bougeotte, comme moi avant que je sois empereur, quoique peut-être que je l'ai encore toujours, qui sait ? » Il sourit alors avec légèreté, puis laissa son ami lui répondre pendant que pour sa part il piochait un petit gâteau ou deux, après tout autant ne pas s'en priver vu qu'ils étaient seuls à seuls et que mine de rien ses charges actuelles étaient éprouvantes à leur manière.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand il faut se salir les mains (Pv Peddyr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Lorsqu'il faut se salir les mains...
» pour ceux qui ne veulent pas se salir les mains
» C'est dégradant... Mais il faut le faire ! Fallait pas salir.
» Le Soldat & La Voleuse, retour à l'auberge
» Quand il faut demander de l'aide...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: Routes, et désert-
Sauter vers: