Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

L'Art de la Chasse [Partie 1] (PV Lydie Kolas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain
MessageSujet: L'Art de la Chasse [Partie 1] (PV Lydie Kolas) Jeu 15 Mar - 23:16
Le 10 julius (juillet) de l'an 1999.

Tandis que la nuit recouvrait petit à petit la cité d'airain, un certain vampire très porté sur l'art se diriger vers une auberge perdue au fin fond de la grande cité, elle n'avait pas une très bonne réputation, mais il ne s'en souciait guère, car la personne qu'il cherchait se trouver, du moins selon les dires de certains, dans ce fameux établissement.

L'être de la nuit souriait comme à son habitude, il était vêtu de son costume favori, de son long manteau sombre et de son haut-de-forme, sa canne bien en main, et tandis qu'il s'approchait de la taverne, il se mit à réfléchir à la description qu'il avait d'elle, il s'agissait d'une femme d'assez grande taille, blonde, ses cheveux formant une longue tresse. Et d'après les dires de son informateur, elle avait sûrement un état d’ébriété assez avancé, même si le soleil n'était pas couché depuis très longtemps...

Lucius arriva enfin à l'auberge qu'on lui avait indiqué et entra sans attendre, il ouvrit la porte en grand et se dirigea vers le comptoir sans hésiter, tous les regards ou presque se posèrent sur lui lorsqu'il fit son entrée, il fallait dire qu'avec une telle tenue, l'on pouvait facilement le voir arriver, surtout dans un lieu comme celui-ci...

L'aubergiste observa l'aristocrate de la nuit approcher avant de lui demander ce qu'il voulait, ce à quoi l'artiste écarlate répondit...

- Bonsoir, messire, tout d'abord, je souhaiterais une bouteille de votre meilleur sang, et je souhaiterais également obtenir un renseignement.

Le tenancier hocha de la tête avant de se pencher et de sortir une bouteille de sous le comptoir, ce qui étonna Lucius, habituellement, le sang et les alcools n'étaient pas rangés au même endroit, il espérait simplement que l'on n'allait pas encore lui donner une bouteille de vin par accident, il n'appréciait vraiment pas le goût de l'alcool, du moins pas sans un peu de sang...
Mais ce dernier ne s'en formalisa pas outre mesure et se contenta de sourire à l'aubergiste tout en lui tendant quelques pièces, il y avait bien plus que le prix de la bouteille, mais de cette manière, il était sûr, ou presque, que l'homme lui dirait ce qu'il voulait savoir...

- Je cherche une femme que l'on surnomme "La Chasseresse", on m'a dit que je pourrai la trouver ici ce soir, pourriez-vous m'indiquer ...

L'aubergiste ne lui laissa pas le temps de parler et pointa du doigt une table se trouvant dans un coin de la grande salle, il avait légèrement écarquillé les yeux en entendant le surnom de la jeune femme, mais Lucius ne fit pas attention à ce détail, il remercia d'un signe de tête l'aubergiste avant de prendre la bouteille et de se diriger vers la fameuse table.

- Bien le bonsoir, mademoiselle, je me nomme Lucius Finz Von Klauss, et je suis ici, car l'on m'a dit que vous pourriez peut-être m'aider ?
Dit alors ce dernier à une jeune femme effondrée sur une table mal éclairée et une chope à la main. Et sans vraiment attendre de réponse, il tira une chaise et s'assit en face de la femme, tout en déposant son chapeau et sa canne sur la table.
Il espérait simplement ne pas s'être trompé de personne, bien que la jeune femme en face de lui correspondait bien à ce qu'on lui avait dit...

- Vous êtes bien celle que l'on appelle "La Chasseresse" ? J'aurais un travail à vous proposer.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Art de la Chasse [Partie 1] (PV Lydie Kolas) Jeu 29 Mar - 11:16
La journée avait été très difficile et atrocement longue. Le lendemain le sera tout autant et la soirée risquait de très mal se terminer. C’était sûr, c’était écrit. Malgré son terrible penchant pour l’alcool, il arrivait à Lydie de boire bien plus que de déraison. Généralement, ce genre de soirée se terminait avec elle, allongeant plusieurs hommes à un concours de boisson, puis provocant une bagarre à cause d’un geste un peu trop familier. Dans les meilleurs des cas, la Chasseresse était entourée de personne au moins aussi ivre qu’elle, et elle s’en sortait globalement indemne. Dans un cas moins bon, elle était suffisamment ivre pour ne pas sentir les coups et continuer à se battre jusqu’à l’épuisement. Dans le pire des cas, et ce fut le cas la veille, elle sentait les coups et ses adversaires n’était pas assez saouls pour la louper.

Il était vrai que la femme n’était pas faîte pour encaisser les coups. Ses talents s’étaient développés dans le sens de la perception, si bien qu’elle pouvait en temps normal deviner, le coup, la direction, la force et la vitesse avant que le geste ne démarre. Mais l’alcool faussait beaucoup son jugement et diminuait son agilité. Alors, la veille quand elle avait commencé à tabasser un type sous prétexte qu’il respirait trop fort, à moi que ce soit parce qu’il avait regardé Lydie d’un air qui ne lui avait pas plu, et que ses petits potes s’étaient joints à l’agresser, la Chasseresse avait connu un passage à tabac pour le moins musclé. Si bien qu’au matin, en plus de sa gueule de bois habituelle, elle était percluse de bleus et de douleurs. Elle était restée ainsi toute la matinée dans sa chambre, ainsi qu’une parte de l’après-midi.

Puis elle était redescendue pour prendre un repas liquide. Quand elle était en repos, c’est-à-dire entre deux chasses, elle logeait toujours dans la même taverne, elle y avait même une chambre attribuée, qui était mieux meublée que les autres et de bien meilleure qualité. L’argent n’était pas un problème pour Lydie. Ses chasses étaient très bien payées et elle pouvait se nourrir pendant ses traques. Elle ne faisait que du bénéfice si on retirait les carreaux potentiellement perdus et les menues usures et réparations. Le reste de son argent dormait entre les mains d’un marchand qui l’investissait lui renvoyer une partie des dividendes, pas toute, mais Lydie n’était pas regardante.  Quand elle était à la taverne, son occupation principale consistait à boire. Boire pour oublier sa famille entièrement détruite, sa vie vide de sens et essayer de faire taire les bruits, odeurs, images, tout ce que son esprit enregistrait en permanence autour d’elle. C’était ce qui faisait d’elle la meilleure dans son domaine, à n’en point douter, mais aussi ce qui la torturait le plus. Même endormie, elle voyait tout.

En cette début de soirée, la Chasseresse était assise à sa table habituelle, la tête contre le bois du mobilier et un verre vide à la main. Ce n’était pas le premier qu’elle vidait et le compte se perdait dans le fil trouble de sa mémoire. Elle sommeillait l’esprit bercé par le doux brouhaha de la taverne et la circulation extérieur. A l’étage, un homme honorait une femme, ou l’inverse, le gaillard étant particulièrement laid. Elle entendit un homme entrait, et passait une commande d’une vie qu’elle reconnut tout de suite. Celle d’un client. Un vampire, une race qu’elle n’appréciait pas particulièrement, mais il fallait avouer qu’elle n’appréciait aucune race en particulier.

L’homme demanda où on pouvait la trouver. Abrutipense Lydie. Malgré son état comateux, la Chasseresse trouvait toujours les ressources nécessaires pour insulter les gens. Ce n’était pas ce qu’il lui demandait le plus d’effort. Elle n’aimait pas les gens, ou plutôt, elle ne voulait plus les aimait. Elle qui avait tout perdu avec trop souffert de ces pertes et de son attachement pour refaire les mêmes erreurs. Et puis, elle était suffisamment talentueuse pour se passer de compétences sociales. Si les gens voulaient un chasseur efficace, propre et qui n’échouait jamais, elle était la seule à pouvoir tout garantir.

La Chasseresse suivit inconsciemment le déplacement du vampire vers elle. Si elle avait été plus en forme, elle l’aurait envoyé promener avant qu’il ouvre la bouche, mais son état était trop comateux pour l’heure. Elle grimaça, le visage toujours tourné vers la table, lorsque le vampire se mit à parler. Elle aurait bien voulu ne pas l’écouter, mais ça lui était impossible. Elle prit la peine de lui répondre tout de même, d’une voix sourde, la bouche pâteuse après qu’il se soit présenter. Dégage. C’est pas le moment.

Mais il ne dut pas l’entendre et repris de plus belle avec une question stupide. Lydie releva la tête et le regarda d’un air torve et embrumé par l’alcool. Elle avait déjà oublié depuis combien de temps elle était là. Peut-être que c’était le moment pour elle de repartir en chasse. Elle poussa un soupir qui pouvait traduire énormément de choses. De l’ennui, de la fatigue, de l’agacement, de l’abandon. Je vous ai entendu poser la question au tavernier. Alors soit vous ne lui faîtes pas confiance, soit vous êtes stupide. Mais oui, je suis bien celle qu’on appelle la Chasseresse. Et en tant que tel, je ne fais pas d’escorte armée, ou de convoyage. Je traque, je trouve, je ramène. Et surtout, je n’assassine pas. Le dernier qui m’a fait ce genre de proposition, à laisser une trace de son passage dans l’établissement. Ce sont les marques de ses dents sur un tabouret. Alors, qu’est-ce que vous me voulez.

_________________

FF6600
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Akkatonienne
Rang social: Classe moyenne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 179
Date d'inscription : 28/11/2017
Localisation : Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Art de la Chasse [Partie 1] (PV Lydie Kolas) Ven 13 Avr - 0:29
Le vampire déboucha alors sa bouteille de sang avant de la goûter, il avait déjà connu mieux, mais ce sang n'était pas mauvais non plus, le tenancier de l'auberge ne l'avait pas arnaqué avec un une mauvaise bouteille comme certains s'amusaient à le faire.

Lucius attendait que la jeune femme lui réponde, il espérait qu'elle était encore en état de négocier un contrat, et la réponse de cette dernière le rassura quant à l'état dans lequel se trouvait la chasseresse.
Et c'est avec le sourire qu'il répondit à cette dernière...

- Stupide ? Mais bien évidemment que je suis stupide. Tout comme vous... Ou comme notre cher ami l'aubergiste, après tout, nous sommes tous stupide aux yeux d'un autre, non ?

Dit-il sur un ton presque humoristique avant d'ajouter...

- Et pour ce qui est de faire confiance au tenancier de cet établissement, disons que je préfère m'assurer que l'on ne m'envoi pas vers la mauvaise personne.

Le vampire fit alors une petite pause, pour deux raisons, la première étant qu'il désirait boire une autre gorgée de sang, et la deuxième pour observer son interlocutrice, il voulait être sûr qu'elle comprenait ce qu'il lui disait, et accessoirement être capable d'éviter un coup si jamais il l'énervait un peu trop.

- Bien ! Entrons dans le vif du sujet ! Je souhaite vous engager pour une raison
plutôt simple, je voudrais que vous me laissiez vous accompagner lors d'une de vos chasses, ceci afin de me fournir l'inspiration dont j'ai besoin pour ma prochaine œuvre, car j'ai beau avoir l'art dans le sang, je ne peux pas faire grand chose sans inspiration !
Bien entendu, vous n'êtes pas obligée de tuer la proie que vous traquerez, à moins que vous n'en profitiez pour accomplir un autre contrat par la même occasion...


Dit alors Lucius tout en finissant son verre, il n'avait rien dit quant au fait qu'une certaine personne aux oreilles pointues s'amuserait sûrement à les suivre à bonne distance comme elle le faisait toujours. Il avait toujours du mal à convaincre sa garde du corps auto-proclamée de ne pas le suivre, il se demandait même si elle ne l'avait pas suivie jusqu'ici.

- Bien entendu, les divers frais engendrés par ce voyage seront à ma charge, et nous pourrons aller plus ou moins où vous voulez, du moment que nous ne partons pas trop longtemps, j'ai à ma disposition un véhicule pratique et rapide.
Quant au salaire...


Le vampire fit mine de réfléchir quelques instants avant d'ajouter d'un air moqueur...

- Que diriez vous d'une soirée en ma compagnie ?

Sur ces mots, le vampire s'esclaffa, il trouvait la situation plutôt amusante, mais il se calma rapidement, non sans avoir pensé au fait qu'une certaine Elfe risquait de lui lancer son fameux regard si jamais elle avait vent de ce qu'il venait de dire, cette fille était après-tout l'une, si pas la seule, personne qui était capable de lui faire peur.

- Non, plus sérieusement, dites-moi un prix, et nous verrons ce que nous pouvons faire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Vampire
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Empire Akkatonien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Art de la Chasse [Partie 1] (PV Lydie Kolas) Lun 30 Avr - 15:40
Lydie posa un regard hagard sur le vampire. Il croit vraiment que c’est le moment de faire de la philosophie ou de l’humour. A-t-il imaginé une seconde que la personne qu’il avait en face de lui était en état de trouver ça drôle ou même en ressentait l’envie ? C’était pathétique et ça donner surtout envie à Lydie de lui claquer la tête sur la table. Plusieurs fois. Pour être sûr qu’il se souvienne qu’on ne doit pas emmerder la chasseresse.

Mais en plus, il n’était vraiment pas futé. Il demandait un renseignement à quelqu’un et pour s’assurer de sa véracité, il reposait la question à une inconnue. Rien n’aurait empêcher Lydie de lui mentir et il aurait accepter la vérité sortant de sa bouche ? Ridicule, stupide, ennuyeux et emmerdant vampire. Ça fait beaucoup pour un seul homme mais pas assez pour une créature immortelle il semblerait.

Lorsqu’elle entendit la proposition de Lucius, elle planta son regard dans le sien. On pouvait y lire une lutte intérieure, entre une colère profonde et surtout un ébahissement énorme. La Chasseresse n’arrivait pas à déterminer s’il se foutait d’elle ou s’il était sérieux, probablement à cause des vapeurs d’alcool. Elle n’aurait pas cru qu’elle avait bu autant et son esprit divagua pour compter ce qu’elle avait bu. Elle se rendit compte qu’aujourd’hui elle avait commencé plutôt que d’habitude et surtout, qu’elle ne s’était pas arrêtée. Donc ça faisait beaucoup.

Elle respira profondément dans l’espoir de chasser la sensation pâteuse qu’elle avait dans la bouche et d’avoir les idées un peu plus claires. Cela échoua. Elle se redressa et se cala maladroitement au fond de sa chaise. Son visage maladif devint profondément sévère et agressif lorsqu’il proposa une soirée en sa compagnie et qu’il s’esclaffa. Elle trouva ça vexant mais elle ne sut pas pourquoi. Une partie de son esprit refusa immédiatement mais une autre scanna intégralement l’individu et se dit que ce n’était pas une si mauvaise idée. Après tout, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu de compagnon de nuit, propre qui plus est. Et puis, il devait avoir de l’expérience.

Toutefois, il restait un problème de taille. Alors mon petit père. Pas que l’idée de m’envoyer en l’air avec toi me déplaise, au contraire, ça pourrait être amusant. Cependant, et je pense que je vais finir par le faire rentrer dans vos sales caboches de pauvres types ! Elle avait hurlé sa fin de phrase comme si elle s’adressait à toute la salle. Elle reprit normalement. Le monde est fondé sur un équilibre. Et si tu veux de l’inspiration, tu n’as qu’à aller te balader dans les champs, dans les bois tranquillement. Tu n’as pas besoin de chasseurs pour ça.

Elle allait continuer sur sa lancée pour finir par un refus net et autoritaire lorsque l’odeur du vampire lui vint dans les narines, plus fortement. Elle l’avait senti depuis un moment, mais un effluve particulièrement fort lui rentra dans le nez et lui donna une idée. Elle réfléchit et un moins d’un quart de seconde, elle eut une idée. Elle n’avait rien à faire en ce moment alors perdre son temps ici ou dans les bois quelle importance. Alors elle tenta quelque chose. Cependant… Il se peut que j’accepte pour une soirée ou deux en ta compagnie. Sache que je demande à être payer en partie en avance. Ma chambre est à l’étage, qu’en dis-tu. Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de la grande blonde. Elle attendit la réaction de l’aristocrate.

[HRP]Je tente un truc, n’y voit pas malice. Si tu n’es pas à l’aise avec ça je modifie. Il s’agit d’une facette du personnage que je n’ai pas l’occasion de bien développé.

_________________

FF6600
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Akkatonienne
Rang social: Classe moyenne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 179
Date d'inscription : 28/11/2017
Localisation : Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Art de la Chasse [Partie 1] (PV Lydie Kolas)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'Art de la Chasse [Partie 1] (PV Lydie Kolas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Partie de chasse entre amie [ Nuage Argentée ]
» partie de chasse glacial!
» Partie de chasse dans la forêt de Hautval
» une partie de chasse [PV]
» Partie de chasse entre amis [ PV Nuage Etoilé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres conquises par Akkaton :: La cité d'Airain-
Sauter vers: