Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Thomas Eichorst
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Fiches des personnage supprimés
MessageSujet: Thomas Eichorst Sam 3 Mar - 10:00

Thomas Eichorst : Mercenaire

Identité


Nationalité : Akkatonnien en exil, actuellement Duchéen
Nom : Eichorst
Prénom : Thomas
Surnom : Le Vermeil
Sexe : Homme
Date de naissance : 30 Janvier 1964
Age : 36 ans
Lieu de naissance : Akkaton
Lieu de vie lors de votre entrée en jeu : Cité de Vinche
Rang social : Bourgeoisie
Métier/Position dans la société : Mercenaire
Titre : Thomas Eichorst "Le Vermeil", dû à couleur vermeille doublant l'intérieur de son manteau noir, mais ce surnom fait aussi référence à la couleur de ses cheveux qui tire sur le "roux".


Armes et équipement :


Armure et armes en votre possession lors de votre entrée en jeu :

- Combinaison moderne (Akkaton) :
Une armure faîte de tissu matelassé qui est conçu pour réduire les bruits que provoquent son porteur en se déplaçant.

- Dague :
Une simple dague en acier.

- Un pistolet de duel modifié (Akkatonien), qu'il surnomme "Destin".

Système de rechargement rapide (Akkaton) :
L'arme est retravaillée avec un mécanisme de rechargement innovant pour réduire d'un quart le temps nécessaire pour la recharger.

Mécanisme de puissance de feu :
Le mécanisme de tir d'une arme est retravaillé pour augmenter les dégâts qu'elle cause à chaque tir.




Autres équipements

-Ensemble de voyageur :
Un ensemble de vêtements résistants et pratiques. Idéal pour les voyageurs.

Manteau renforcée :
Une cape/Un manteau faît(e) de cuir, peut éventuellement arrêter un coup de poignard.
Tissu dissipeur (Akkaton) :
Le tissu est traité de manière spéciale pour dissiper légèrement toute magie entrant en son contact, réduisant légèrement les efforts des sorts sur le porteur du vêtement traité ainsi, mais ne les annulant pas.



-Prothèse standard pour œil :
Une prothèse remplaçant un œil. La conception de celle-ci est un mystère et est jalousement gardé par les meilleurs artisans de l'empire d'Akkaton. Dans les faits cet œil à un aspect mécanique, ou naturel si le tout est camouflé et a des performances similaires à celle d'un œil naturel.

Verre blanc sur Œil Gauche :
Le verre de la prothèse est teinté spécialement et traité pour empêcher toute magie ayant besoin qu'on la voit pour fonctionner, d'affecter l'utilisateur de la prothèse. La magie sera tout simplement dissipée par les verres. (Annulation si cette amélioration est posée sur deux prothèses d’œil, réduction notable si sur une seule.)


Système de communication militaire trafiqué :
Volé ou acheté sur le marché noir, cet objet a été modifié afin de communiquer sur un canal "privé". Cet objet peut aussi intercepter les communications Akkatonnienne, si l'utilisateur connait (vole) la fréquence utilisée ou si il sabote manuellement le terminal ennemi.
Utilisé dans la Légion du Diable.




Caractéristiques :




Magie : (Description ici.)

Potentiel : (Inexistant)

Feu : Inapte
Eau : Inapte
Vent : Inapte
Terre : Inapte
Lumière : Inapte
Ténèbres : Inapte
Invocation : Inapte
Nécromancienne : Inapte
Transformiste : Inapte

Mental : (Description ici.)

La volonté : Prodige
Contrôle de soi : Champion
L'intelligence : Maître
La perception : Champion
Le charisme : Champion
Technologie : Prodige

Physique : (Description ici.)

Force physique : Confirmé
Agilité : Maître
Vivacité : Maître
Résistance physique : Adepte
Résistance magique : Confirmé
Vitalité : Confirmé
Beauté : Adepte
Discrétion : Champion

Martial : (Description ici.)

Armes de tailles : Maître
Armes lourdes : Inapte
Armes d'hast : Inapte
Faux : Inapte
Art de la défense : Champion
Armes de lancer/fouet : Confirmé
Arc/arbalète : Inapte
Mains nue/Arts martiaux : Confirmé
Armes à feu : Maître
Equitation : Confirmé
Domptage : Inapte
Conduite : Inapte

Si dragon

Combat dans les airs : Inapte
Combat sur la terre ferme : Inapte


Description de votre personnage :


Description physique :

Thomas Eichorst est un homme de taille moyenne d'environ 1 mètre 80, pour environ 75 kilo, les cheveux châtains, tirant presque sur le roux, et coupé à ras. On peut aisément aussi voir ses beau yeux gris. C'est un homme droit et fier, avec un regard brun perçant et une attitude légèrement hautaine et autoritaire. Thomas arbore une cicatrice sur sa joue gauche, souvenir de ses combats pour Akkaton. Il porte souvent un manteau en cuir, doublé d'un tissu vermeil à l'intérieur, ainsi qu'une chemise blanche et un gilet marron, auquel est accroché une montre à gousset. Sous son manteau se cachent deux couteaux à lancer, un couteau de chasseur ainsi que deux pistolets akkatonniens dans des holsters, un au niveau de sa cuisse droite et l'autre sur son côté gauche, caché sous le manteau. Il porte un pantalon noir et des bottes en cuir noir qui remontent jusqu'au tibia. Eichorst porte une prothèse d’œil suite à l'explosion qui brûla son visage gauche lors d'une séance de torture.

Description mentale et Convictions :

Thomas est un homme froid, calculateur, doté d'une intelligence hors-normes. Ses principales faiblesses sont ses opinions politiques et sociales, qui font de lui quelqu'un d'assez isolé et exposé. De plus, sa haine de la magie, vient principalement de sa peur pour celle-ci. Certes, c'est un soldat, il ne fuira pas le combat à moins de ne pas avoir le choix, mais il éprouve une crainte envers ce qu'il comprend pas, ce qu'il est incapable de contrôler ou d'appréhender. De plus, la torture dont il fut victime lors de son "séjour" à Teïder, laissa une trace indélébile dans son âme et son corps. Si Thomas est fier d'être Akkatonnien, il éprouve aussi une rancœur amère envers cette nation qui l'a abandonné, lui et les siens, à un ennemi barbare et inhumain, ennemi qu'il haït presque autant que la magie en elle-même.

Parmi ses pairs de l'engrenage, Thomas n'est pas l'un des plus extrémistes. Au sein de son organisation, il déplore un manque d'autorité, d'organisation et d'efficacité, rendant leurs actions inefficace sur le long terme et fragilisant leur crédibilité. Au yeux de l'Engrenage, ces derniers ne sont pas des terroristes mais des libérateurs, des progressistes, qui souhaitent défendre le monde et leur idéologie, de la corruption de la magie et de ses utilisateurs.

Thomas a une préférence raciale envers les hommes, bien que ce soit inhabituel dans son groupe qu'on y accepte des non-humains. Bien qu'il n'éprouve aucune haine particulière envers un peuple plus qu'un autre, il préféra toujours s'entourer d'humain plutôt que d'autres.




Passé de votre personnage :


Histoire :

Journal de Thomas Eichorst :

Qui suis-je sinon un Enfant de l'Empire d'Akkaton ? Un pupille de l'Empire ? Rien, un traître et un exilé. Je m'appelle Thomas Eichorst, c'est un nom que j'ai choisi à la majorité, comme beaucoup d'enfant de mon âge. Je n'ai jamais connu mes parents, le service civique estime qu'ils sont morts en service pour mater des orcs ou des monstres dans le désert. C'est ainsi, que je fus élevé au milieu de centaine de "frères" et "sœurs", qui, tout comme moi, n'ont jamais connu l'amour parental. Toute ma vie, ce fut ce qui me définit, un paria, une personne différente, avec des idéaux différents. Dès ma triste enfance, on m'imposa un sentiment patriotique fort, et pas le moindre, mon rêve fut de devenir soldat. La nation m'avait nourri et élevé, aujourd'hui, elle réclamait ma vie. J'étais particulièrement doué dans tout ce qui touchait la technologie, on m'envoya même étudier dans cet art, mais rapidement, j'en revins à l'armée.

D'une certaine manière, c'était légitime. L'Empire m'avait tout donné alors que je n'avais rien, tôt ou tard, il réclamerait son dû. J'étais un bon soldat, très bon tireur et épéiste respecté. Dès mon enfance, j'étais un jeune homme autoritaire et exigeant, c'est ainsi que j'appris à obtenir ce que je voulais de mes "frères" par l'autorité ou la force. Rapidement, je suis monté en grade et on me promettait une carrière longue et glorieuse, peut être même un jour le titre de Haut-Juge. J'entrai dans l'armée et devint rapidement Lieutenant d'une escouade, puis je devins Capitaine d'une unité. Je servie loyalement durant 15 ans de ma vie l'Empire.


Archives de Décès Teïdeirienne : "Thomas Eichorst".

Vers 1996, Thomas Eichorst et son unité furent placés sous les ordres de Bremer dan Gorst Draenor, tout récemment nommé Juge. Leur mission était d'assurer une patrouille à la frontière du Royaume Teïder, aux pieds des montagnes. Au cours de l'une d'elles, Thomas et quelques autres tombèrent dans une embuscade, furent capturés et traînés dans les marécages. Lorsqu'il l'apprit, le Juge Bremer se rendit à la rescousse de ses hommes, mais ne trouva que des cadavres. L'Etat Major pensa que le Capitaine Thomas et les trois autres avaient été tué, bien qu'on ne retrouva pas les corps. Les Teïdeiriens le traînèrent jusqu'à la capitale et le torturèrent pendant des semaines, alternant torture physique et torture morale. Pendant des semaines, on le convainquit que l'Empire d'Akkator l'avait abandonné entre leurs mains et qu'il n'avait rien fait pour le récupérer , le laissant entre leurs mains pour être torturé à volonté. Après tout, qu'était un homme face à la paix ? Si Thomas résista assez bien à la torture à ses débuts, rapidement, il se laissa aller à ses cris et ferma son esprit. Ce fut comme un lavage de cerveau, Akkaton était responsable de sa situation, Teïder n'avait pas d'autre choix que de torturer un ennemi. Les responsables, c'était ses supérieurs.

Cette situation dura plusieurs mois, un calvaire insupportable qui aurait pu brisé n'importe qui et qui brisa Thomas. Plusieurs fois, il voulut mettre fin à ses jours, sans jamais y parvenir. Les Teïdeiriens s'amusaient de sa situation, lui qui n'était qu'un infidèle. L'Inquisiteur en charge était, d'après les conversations qu'il avait surpris, se nommait Sigismond Bonnenfant. Lorsque que ses geôliers se furent lassés de lui, ils décidèrent de l'utiliser comme appât pour les créatures qu'ils aimaient tant capturer et dresser. Au cours de l'opération, il se jeta d'une falaise dans un lac en contrebas, estimant qu'il valait mieux mourir en essayant de fuir. Lors de recherches, on ne le retrouva pas. Il était certainement mort, et si il ne l'était pas, les monstres ou les brigands le tueraient.


Journal de Thomas :

La chute ne m'a pas tué, contrairement au monstre qui m'avait suivi pour me manger. D'ailleurs, au final, c'est moi qui me suis repus de sa chair si tendre. Je ne sais même pas de quel animal il s'agit. Puis je suis parti, à pied, sans vraiment savoir où j'allais. Il ne fallut pas longtemps avant que je me fasse attrapé par des brigands, c'était mieux au final, je n'avais plus de quoi manger. On me traîna jusqu'à des arènes dans les Duchés du Sud, je crois. Mon premier combat fut une catastrophe. J'avais faim, soif et j'étais épuisé. De plus, on me demanda de combattre à main nue, ce qui n'était pas mon fort évidement. Je parvins à tuer mon adversaire en trichant, on jeta dans l’arène un couteau, et j'ai planté ma lame dans la nuque de mon adversaire alors qu'il m'étranglait en y prenant visiblement beaucoup de plaisir. Suite à cela, étant donné que j'avais fait gagné de l'argent à mon maître, on améliora mon traitement, améliorant mes capacités physiques et me permettant de gagner d'autres combats.

Le sang ne m'a jamais dégoûté, bien que je ne l'apprécie pas particulièrement. J'avoue que j'éprouve une certaine satisfaction à voir mes adversaires se rendre à l'évidence que la vie leur échappe, juste avant que tout s'arrête et qu'ils soient plongés dans le néant éternel. Mes victoires m'apportèrent une légère renommé dans le milieu des arènes, mais on m'oublia vite au profit d'autres champions.

Attirer l'attention n'a jamais été mon but, je ne pense pas être quelqu'un en manque d'affection, ou de considération. Le gros lard qui se disait être mon maître était un magicien notoire, qui avait pour réputation d'abuser de ses pouvoirs pour punir les réfractaires et les perdants qui lui faisaient perdre de l'argent. Malheureusement pour lui, il vivait dans les Duchés, où le taux de "suicide" assisté était des plus élevé. On le retrouva pendu, les mains attachés dans le dos et la langue tranché. L'héritier de cette crapule ne souhaitant pas continuer le business de son père, proposa aux esclaves "d'acheter" leur liberté, les autres furent vendus. Mes victoires me permirent d'amasser un petit pactole, ce qui me permit de devenir libre.

Je m'engagea sur la voie du mercenariat et de la traite d'esclave, avant d'abandonner cette pratique une fois ma renommé doré. Ma compagnie mercenaire était composé de douze akkatonniens, de style de combat différent. Nous étions des chasseurs et des saboteurs, principalement employé pour des missions de sabotages et des assassinats, mais aussi de la protection et des vols. Nous utilisions un équipement avant-gardiste akkatonnien, tantôt acheté au marché noir, tantôt produit de manière artisanal et parfois acheté de manière légale. Alors que notre notoriété grandissait, nous passâmes à une cinquantaine de membres, pas tous akkatoniens, mais formé par nos soins à l'art de la guerre akkatonnien et à l'utilisation de la technologie. Certains membres du groupe sont membres de l'Engrenage, mais pas tous. Je suis le Capitaine de cette bande mercenaire qui se fait appelé : la Légion du Diable, une compagnie d'élite pour des missions difficiles et utilisant principalement la technologie d'Akkaton. Nous jouissons d'une bonne réputation dans les duchés, nous permettant de gagner suffisamment d'argent pour être autonome. Une partie de ces ressources sont utilisés à nos activités clandestines au sein de l'Engrenage dans le plus grand secret. Dans notre groupe, la magie est interdite, car incompatible avec notre niveau technologique avancé.

Nous avons installé notre quartier général aux abords de Vince. Il s'agit d'un petit fort en mauvaise état, que nous avons acheté et restauré comme nous l'avons pu.

Liens :

Ludvig Jorhen : Bras droit de Thomas, c'est un Akkatonien de l'Engrenage, tout comme lui. C'est quelqu'un d'assez grand, d'un charisme et d'une beauté surprenante pour un militaire. Il joue le rôle de "diplomate" et gère les affaires en l'absence de Thomas. C'est probablement son seul "ami".

Heinrich Worhn : C'est le responsable du ravitaillement et du matériel, c'est aussi un ingénieur de talent qui confectionne du matériel pour la Légion du Diable lorsque la marchandise n'est pas disponible sur le marché noir, principalement tout ce qui touche l'armement légers. Il possède un laboratoire et un atelier dans le "Fort du Diable". Thomas s'entend très bien avec lui, puisqu'ils sont tous les deux amateurs de la technologie. C'est un membre de l'engrenage.

Bremer dan Gorst Draenor : C'est l'ancien supérieur de Thormas lorsqu'il était dans l'armée et aux yeux de ce dernier l'un des responsable de ses souffrances. Si Thomas le haït pas, il éprouve envers lui une rancune meurtrière.

Maria Galante : Je suppose qu'il nous faudra un lien vu que je vis à Vince.

Marco Doria : L'un des employeurs récurant de Thomas, c'est aussi à la Compagnie du Soleil Noir que Thomas vendait ses esclaves il y a plusieurs années.



Qui êtes vous ?


Petite présentation de votre personne : J'ai 22 ans et je suis feignant et surbooké.

Rythme rp et particularités : Aléatoire

Comment avez vous découvert le forum : Daelin

Des ambitions pour votre personnage ? Quelle évolution aimeriez vous lui donner à court ? Moyen ? Long terme ?
Avez vous prévu quelque chose ou êtes vous adepte du "laisser le jeu faire" et voir ce que ça donnera ?
Pas particulièrement, à part tuer des saloperies de l'Esprit et se venger de Bremer. Salopiaud va !




1/4/6
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2121
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Eichorst
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tim Thomas sur le marché des transaction !
» Mélanie quitte le bar du mistral [PV Thomas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Fiches des personnage supprimés-
Sauter vers: