Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Bénédiction de l'eau (Pv Shalia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade
MessageSujet: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Lun 12 Fév - 22:26
29 Février au sein de la cité de Jade

La cité de Jade était en pleine effervescence depuis quelques temps, mais rien d'étonnant à cela, après tout la célèbre fête de la magie ayant lieu tous les 6 mois partout dans l'empire approchait et évidemment, c'était là des festivités que les Ikhyldiens respectaient et honoraient avec une ferveur somme toute religieuse. Mais non pas la ferveur fanatique des religieux de dogme comme Teïder, mais plutôt une religion de rituel par nature plus tolérante et ouverte qui abordait la chose plus d'un point de vue festif et symbolique que dogmatique. En somme, même Anton qui n'avait pourtant aucun amour et c'était peu dire des religions, pouvait trouver un côté fascinant et agréable à la chose…

Ainsi, comme il avait du temps libre devant lui aujourd'hui, le haut juge avait décidé de flâner un peu dans les rues pour pouvoir observer tout cela, ce même si les prothèses qui composaient presque majoritairement son corps dorénavant dysfonctionnaient légèrement à cause de toute cette magie ambiante qui se faisait plus présente qu'habituellement, mais rien de vraiment handicapant, plus des à coups gênants dans les faits, mais bon. Même dans le cas où il avait dû se battre ça aurait été supportable, heureusement que ses prothèses étaient moins sensibles que la normale grâce à la manière dont il les entretenait pensa t-il, sinon cela aurait été probablement plus inconfortable.

Ainsi, il profitait disons des préparatifs qui se faisaient un peu partout concernant la fête future et il devait avouer qu'il y avait de quoi être impressionné et admiratif, surtout qu'il avait cru comprendre que les mages de chaque école se préparaient à leur manière. Et surtout, que même les mages peu doués pouvaient au final briller s'ils faisaient preuve d'imagination, donc évidemment chacun tâchait d'allier à la fois talent magique et imagination pour faire naître une véritable beauté enchantée. C'est en voulant assister d'ailleurs à l'un des préparatifs impliquant des mages de l'eau dans l'un des parcs de la ville qui contenait un petit lac, ce qui en faisait donc le lieu idéal pour les mages manipulant cet élément, qu'il pu assister à un spectacle qui en valait vraiment la peine… Un spectacle dont une personne bien particulière fut au centre et qui sans nul doute, eut de quoi déclencher chez Anton une certaine curiosité à l'égard de cette même personne...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Jeu 15 Fév - 10:49
Shalia était en général assez sédentaire, bien qu'elle vienne d'un autre monde que le plan physique, mais il y avait certaines occasions là poussant à sortir. Fêter la magie et l'eau, elle ne pouvait pas résister à l'envie de sortir pour y aller. Cependant, elle était la gardienne du monastère, alors il y avait certaines précautions à prendre. Lorsqu'elle partait si loin pour protéger les filles, et ce malgré qu'elles pouvaient se gérer toutes seules, elle n'était pas tranquille. La haute prêtresse du monastère préférait interdire l'entrée au monastère, qui pouvait vivre en autarcie pendant très longtemps. Aucune visite, aucun visiteur et elle bloquait le chemin escarpé le long de la montagne bloqué par la neige.

Ces précautions prises, l'esprit de l'eau pouvait maintenant partir sereinement en direction de la cité de jade. Elle n'allait pas changer de vêtements pour autant, elle portait toujours le même genre de vêtements depuis l'ancien empire elfique, une sorte de toge aérienne et de grande qualité. Elle était bien entendu accompagnée par la petite fée d'eau, qui était davantage que de la simple compagnie, mais en cas de danger, elle était bien plus que quelques tours de magie espiègle. Comme si elle avait besoin de cela, Shalia ne put se retenir de tenter de rester le plus souvent le long de rivière ou toute forme de source d'eau. Elle se sentait mieux ainsi.

Le voyage fut assez calme, enfin comme d'habitude, plusieurs demandes en mariages peu habile de la part d'hommes un peu trop pressant devant la présence écrasante de la jeune femme, qui n'avait pas pris de gants pour exprimer leurs intentions. Il fallait dire que l'apparente elfe n'avait pas choisi la forme la plus laide évidemment. Elle pénétra alors le territoire aujourd'hui occupé par un certain empire Ikhyldien, pourquoi pas ! Il fallait dire qu'elle avait moins d'appréhension envers un empire de magie plutôt que celui de machines inutiles. Elle n'était pas du tout dans les rituels, les cérémonies ou ce genre de choses. Shalia laissait cela pour ceux ne pouvant se retenir quelques gestes rituels. Si jamais la jeune femme n'avait pas incorporé toute forme de religion dans son monastère, ce n'était pas par hasard. Elle était bien des créatures à savoir où croire que la magie réagissait ou au moins influençait tout le monde.

Shalia pouvait sentir la magie presque partout dans les rues de la ville, c'était très agréable et elle pourrait bien vivre dans un monde ainsi en permanence. Il était difficile de passer inaperçu au milieu de la foule tant s'approcha présence et sa beauté se remarquaient. Sans doute que peu de personnes auraient été capables de dire qui elle était en vérité, mais elle sentait le regard des hommes sur son corps. Elle n'en ressentait guère de plaisir, vu que ce n'était pas véritablement son corps. Traditionnellement, les mages des écoles rivalisaient de preuves de leur art lors de ce genre de fête. C'était amusant de voir comment pouvait maîtriser les autres formes de vie, mais ce n'était pas moqueur dans son esprit. Après tout, elle avait l'éternité pour maîtriser son art, rien de comparable avec ceux qui ne vivaient seulement cinquante ou soixante années. Évidemment, elle allait se diriger vers l'école de la magie de l'eau, c'était une obligation à ses yeux.

« Ho ! Charmante demoiselle, permettez-moi de vous offrir cette magnifique fleur, pâle copie de votre beauté... »

Interpella alors un jeune mage de l'eau arrivant seulement à faire quelques tours. Il avait encore beaucoup à apprendre sans doute, cependant, il réussit à créer une fleur en eau et à la geler. C'était véritablement adorable, alors elle jouait le jeu de l'ingénue impressionnée. Elle ne voulait pas tout de suite ridiculiser cet homme tout dans ses tactiques de drague. Cela devait fonctionner avec les demoiselles de son âge, mais pas celle de plusieurs millénaires. Elle accepta alors la jolie fleur gelé entre ses doigts délicats.

« Quelle magnifique attention, voilà qui est fort gentil de votre part jeune homme. »

À ses yeux ce n'était qu'un enfant, mais son arrivée n'était pas passé inaperçu pour tout le monde. Le chef de l'école qui devait avoir dans les soixante-dix ans tranquillement assit en maître de cérémonie s'empressa de se lever en riant observant la scène. Le jeune dragueur ne comprenait pas vraiment, alliés que les retrouvai les paraissaient presque étranges.

« et bien... Et bien, mon amie voyons, tu n'as pas honte ? »

« Mais je ne fais qu'admirer les divers talents de ton école jeune homme. »

Répondit alors Shalia avec un sourire amusé, sous le regard perdu de l'échange entre cet homme si respecté et cette étrange elfe qui traitait le maître de l'école de jeune homme. Déjà qu'elle s'était retenue de l'appeler petit garçon, mais avec toutes ces rides, cela pouvait paraître déplacé. Certaines personnes se l'école se demandaient qui pouvait être cette femme un peu trop audacieuse, même si les plus assidus et anciens ne pouvaient que la reconnaître. Malgré le temps, elle ne changeait pas. Le maître d'école rit alors doucement en glissant une main dans le dos de la pseudo elfe.

« Mais... Mais qui êtes-vous ? Vous savez ce n'est pas si facile que cela de faire cette fleur ! »

Tenta alors de se défendre le jeune apprenti mage plein de fougue, peut-être même avec un léger espoir de réussir quelque chose avec cette femme. Une petite démonstration devait sans doute être nécessaire, si le maître de l'école de l'eau était capable de beaucoup, elle en pouvait plus encore.

« Chaque pétale de cette fleur va aux vents à mesure qu’elle se fane, mais ne soyez pas triste, ce n’est pas la fin de sa vie… »

Commença alors par dire Shalia, tandis qu’elle manipulait avec aisance chaque pétale de glace se détachant du pistil et ils tournèrent autour d’elle comme prit dans un vent imaginaire. Shalia transforma alors les pétales de glace en eau et utilisant un peu de magie de lumière afin de les faire légèrement miroiter sous le soleil de cette belle journée.

« Les pétales ainsi volant vont se redéposer au sol, leurs forces nourricières vont pouvoir permettre de faire renaitre ainsi d’autres jolis fleurs, n’est-ce pas merveilleux ? »

Demanda simplement Shalia en faisant comme voltiger dans un vent imaginaire les pétales d’eau jusqu’à glisser petit à petit jusqu’au sol imaginaire, et les pétales se transformèrent eux-mêmes en de nouvelles fleurs tous en même temps.

« Mais … »

« Le cycle de la vie … rien n’est impossible en magie, tout n’est que contrôle. »

Dit alors la maitresse magicienne en coupant la parole devant les yeux éberlués du jeune magicien. Elle sourit doucement en commençant à suivre le chef de l’école de magie de l’eau, tandis que la fée d’eau en profita pour voler à toute vitesse pulvérisant en passant une des fleurs et plongeant dans un bassin avec un plaisir non dissimulé.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 59
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Jeu 15 Fév - 22:21
Anton vit une femme magnifique qui semblait être une… Elfe ? Rien de bien étonnant au sein de l'empire Ikhyldien pensa t-il, les elfes n'étaient guère rares au sein de cette nation, au contraire même, comme les nains n'étaient guère rares en Akkaton. Par contre elle était habillée d'une manière assez curieuse par rapport au style habituel des habitants d'Ikhyld… Était-ce une étrangère ? Il ne saurait dire en tout cas… Mais il n'avait pas manqué une miette de la scène qui s'était déroulée non loin, même s'il la regarda plus avec la curiosité amusée de l'homme qui contemplait un spectacle à sa manière qu'autre chose. Lui-même étant dans les faits une aberration par rapport à ce à quoi les Ikhyldiens étaient habitués, il ne trouvait donc pas que cette dame faisait vraiment tâche dans le décor pour le coup par rapport à lui-même. Mais ça, c'était son point de vue d'étranger provenant de l'empire akkatonien.

Mais il devait avouer que voir quelques tours de magie avait quelque chose de passionant en soit, même si lui-même ne se cachait pas, du moins en apparence, d'être un adhérant de la technologie. Son armure était après tout de style akkatonien et on voyait au fusil se trouvant dans son dos en plus de sa lance qu'il était fusilier, en somme qu'il ne maniait pas une arme très magique dans les faits… Mais bon, les marques les plus visibles de son goût pour la technologie étaient au final cacher sous son armure et donc pas vraiment visibles sur l'instant, mais consistaient pour beaucoup en de nombreux implants mécaniques constituant actuellement presque la plus grande partie de son corps. En somme, un homme marqué par la technologie et ce corps et âmes...

M'enfin, dans tous les cas il trouvait dommage que la magie soit accessible seulement à une minorité de gens, mais c'était comme ça. Et puis… Au final, était-ce vraiment dommage ? Après tout si tout le monde avait pu user de la magie en lançant des sorts par exemple, sans doute que bien peu d'êtres ce seraient tournés vers la technologie… Donc au final, ce n'était pas forcément une mauvaise chose conclut-il, après tout nombre de merveilles dont celles desquelles il pouvait lui même profiter à l'heure actuelle. En somme, oui, il n'allait pas s'en plaindre…

Au final il constata sinon que visiblement cette femme et le maître vénérable d'une école de magie de l'eau se rendaient vers une estrade se trouvant un peu plus loin sur la place, il nota donc d'observer ce qu'ils comptaient y faire tout en suivant d'assez loin pour disons être plus près du cœur du futur spectacle. Il eut l'idée d'ailleurs au passage de penser à aller voir prochainement un artisan akkatonien de l'ambassade pour voir si on pourrait rajouter une couche de téflon sur des implants, car maintenant qu'il y pensait... Il est vrai que ce serait utile de rendre ces derniers totalement étanches, enfin ça c'est ce qu'il se disait maintenant qu'il commençait à voir quelques spectacles de magie aquatique. Car certes, la magie utilisée actuellement l'était bien innocemment, mais lui qui avait déjà traîner dans des plans élémentaires savait qu'il valait mieux se prémunir de cette dernière quand on y faisait face et même si aucune protection n'était parfaite que ce soit contre la magie ou la technologie, il y avait une différence entre quelqu'un sans défense et un gars un minimum protégé.

Enfin, en attendant, autant voir ce que cette joyeuse compagnie réservait à la foule rassemblée sur cette place, ensuite il se demandait sérieusement s'il n'allait pas leur adresser deux mots juste pour tuer le temps. Qui sait ? Peut-être que c'était des gens assez ouverts d'esprits pour êtres de compagnie intéressante, car il est vrai qu'Anton au final n'avait pas tant de connaissances, ni mêmes d'amis mages que cela, donc autant essayer. Cela et puis, autant profiter du pays d'une certaine manière, après tout ce n'était pas comme s'il allait rester éternellement dans l'empire d'Ikhyld… Un commandant de légion comme lui avait après tout trop d'utilités et de responsabilités pour être mobilisé plus de quelques mois pour une mission diplomatique, même en usant de la symbolique forte que pouvait représenter sa personne, autant par sa position que sa réputation...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Dim 18 Fév - 21:52
Croak musait gaiement depuis deux jours dans la cité de Jade. S'il aimait battre la campagne, revenir là où il avait fait ses études faisait remonter quelques souvenirs. Il avait un peu oublié l'ennui des salles de classes; lui restait en mémoire ses aventures d'élève original et un peu dissipé. Il était arrivé l'avant-veille en espérant croiser son cousin Grifdur. Ce dernier n'avait pas montré le bout de son bec.. A la bonne heure! Croak avait investi la mansarde qui lui servait de nid et s'était fait un nouvel ami avec l'habitant du petit garni voisin: ce dernier avait tambouriné contre le mur alors que Croak chanta une bonne partie de la nuit. Bon, tout cela manquait un peu de justesse rythmique mais en travaillant un peu tous les soirs son voisin fera sûrement des progrès. Grifdur sera ravi du résultat.

La journée avait bien commencé: une tasse de thé, un bol de riz et Croak avait été rendre visite à un ami de l'académie qui avait décidé d'ouvrir sa propre boutique d'élixirs. Le Choucas Chantant mit près de deux heures pour acheter une potion de soin: il faut bien évidemment demander des nouvelles d'anciens camarades de classe, raconter sa vie, le tout agrémenté de quelques chansons bien entendu. C'est au sortir de la boutique que les choses se sont précipitées... Enfin façon de dire. L'Azurien cherchait un nouveau divertissement lorsque son œil acéré fut attiré par une magnifique créature. Elle était toute petite et virevoltait autour d'une Elfe. Le mage de vent aurait bien aimé se rapprocher de la jolie blonde pour lui demander le nom de son amie féérique, hélas tout un groupe d'étudiants hypnotisés par la chute de reins de la demoiselle lui barrèrent la route. A sa grande déception, il la perdit de vue alors qu'elle s'enfonçait dans la foule. Hé mais que faisaient ici tous ces gens? Sans s'en rendre compte Croak était arrivé jusqu'à l'école de la magie de l'eau. Dans ses plus jeunes années il surnommait avec dérision les mages d'eau en devenir: les Glouglouteurs. Il n'avait jamais réussi à maîtriser l'élément liquide. Trop humide et trop froid... Croak préférait le vent et le soleil. Il les enviait un peu, parce que l'eau avait une musicalité délicieuse. Mais peu de mages s'en souciaient: ils préféraient créer des geysers ou créer de la neige en plein été.

L'Azurien comprit assez rapidement qu'un spectacle allait avoir lieu. Cela semblait un chouette divertissement. Et peut-être que tout à l'heure, il retrouverait la petite fée. Le temps que les festivités commencent, il prit son mal en patience en regardant la foule autour de lui. Quand soudain il repéra un tas de métal brillant qui ne lui était pas inconnu. Il fendit la foule en s'excusant du mieux qu'il le put jusqu'à arriver derrière l'Akkatonien. Il se figea une seconde. Comment ce type s'appelait-il, déjà? Dalton? Karbon? Avion? Bah! Tant pis!

"Hé mais je reconnaîtrais cette belle armure dans n'importe quel coin du monde! Bonjour monsieur le généralissime juge Illuminé! Alors finalement vous êtes resté jusqu'aux fêtes!?" Croack donna une bourrade qui se voulait amicale sur l'épaule d'Anton. "Ah! Ouch! ça fait rudement mal!" dit-il en secouant sa main meurtrie par le rude contact avec le métal.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Petit peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Jeu 22 Fév - 10:07
On pouvait imaginer que Shalia était une étrangère partout où elle allait. Femme d'un autre temps, d'un autre monde même, mais elle errait là où sa passion et l'envie la menait. C'était finalement un des rares cas où un déplacement était pour le plaisir et sans une arrière pensée pour aider le monde à être plus beau. Elle avait choisi la magie comme c'était un outil de son temps, c'était plus pour cela qu'autre chose. Elle était magique, elle-même comme une source, la technologie lui était étrangère, et il fallait regarder le rejet total à son monastère. Elle n'avait guère de camp, à part la vie elle-même. La magie où la technologie, en voilà un drôle de choix, c'était comme si on devait choisir entre le jour et la nuit. Chacun avait son avantage et l'autre son inconvénient, mais des êtres vivants avaient choisi se s'affronter à ce propos. Elle était certaine que cela explosera un jour prochain, et l'esprit de l'eau reculerait cette date autant que possible. Elle ne semblait guère être armée quant à elle, à part un baton de mage, alors qu'elle grimpait tranquillement à l'estrade.

Shalia ne s'était jamais posée la question au sujet d'avoir de la chance de faire de la magie tant c'était naturel pour elle de le faire. Elle était un peu comme un élémentaire d'eau venant d'un autre monde, alors manipuler de l'eau ne semblait guère être si étrange à ses yeux. Elle se sentait en parfaite sécurité la plupart du temps. On pouvait sans doute la jalouser, mais cela, elle n'en avait cure. Malgré un grand écart d'âge facile à constater entre elle et le maître de cette école de la magie de l'eau, on pouvait remarquer que c'était comme si cette elfe parlait au maître comme s'il était un élève, mais également un ami. Beaucoup de l'école ne comprenait pas tellement cette relation tant le maître de cette école était respecté. Sans doute que c'était ce genre de secret que l'on se disait d'un maître à l'autre. Ils s'assirent alors que deux beaux sièges sur l'estrade, alors que Shalia fit un geste comme pour inviter le début des festivités. Le maître de l'école valida également par la suite, car les élèves ne semblaient peu enclins à suivre les instructions d'une inconnue. Cependant, elle n'en prenait visiblement pas ombrage en aucune façon. Au contraire, cela montrait l'admiration de cet homme respectable et un ami.

Commença alors un spectacle de mages d'eau procédés par une dizaine voir une quinzaine de personnes, et il fallait dire qu'il y avait des moyens. Cela se révélait être comme un symphonie aquatique de jets virevoltants, de vagues infinies d'eaux avec une plutôt bonne maîtrise. Plusieurs musiciens jouaient la mesure en même temps afin d'agrémenter sur des notes légères.

« C'est tout bonnement charmant. »

Concéda alors l'esprit de l'eau en regardant ce spectacle immense n'importe qui, car après le contrôle de l'eau, il y avait également une âme artistique derrière tout cela. Elle n'allait pas se permettre d'intervenir dans leur spectacle, parce qu'elle ne cherchait pas plus que cela à briller ou prouver à tous qu'elle était la meilleure, il n'y avait aucun intérêt. Elle savait qu'elle avait la meilleure maîtrise de toute manière, et après plusieurs millénaires ce genre de concours était devenu trop puéri à son goût. Elle avait eu la chance de ne jamais connaître une classe, pionnière en son temps. Elle avait dû découvrir comment maîtriser ses pouvoirs seule, et ce n'était pas me temps qu'il lui manquait de toute manière. Elle avait sans cesse travailler sa manière de faire et ce même aujourd'hui.

La petite fée d'eau quant à elle se contentait de patauger dans un bassin, avant de trouver un jeu bien plus amusant. Elle venait de trouver, une fois le spectacle commencé, de magnifiques jets d'eau dans lesquels foncés pour la plus grande joie de sa propre personne après tout. Certains voyaient mal cette petite chose agaçante tentée de ruiner leur long entraînement et préparation de cet événement, mais visiblement, cela ne toucha guère la petite fée d'eau qui riait comme une folle. Elle s'amusait évidemment à asperger l'assistance, sans doute n'étaient ils pas assez propre aux yeux de la fée, cela ne pouvait qu'être cela. Sa maîtresse quant à elle avait du mal à se retenir de rire, en glissant le revers de sa main sur sa bouche. Si jamais, elle pouvait être difficile lorsqu'elle recevait des personnes importantes au monastère, elle laissait libre ce petit être de son plan sans aucun souci. Elle n'était pas une maîtresse difficile. De nombreux regards plus ou moins discrets se posaient sur la robe échancrée, laissant encore de la place à l'imagination. Cependant, Shalia n'en avait cure, elle avait choisi cette apparence la plus jolie possible à ses yeux, alors il était normal de part sa beauté, sa présence et son charisme, qu'elle ne passait que rarement inaperçu. Elle avait eu l'occasion d' apprendre réellement une autre magie, celle de la lumière, mais elle n'était pas naturelle à ses yeux. L'esprit de l'eau ne maîtrisait pas si bien la lumière, du moins, pas comme l'eau.

Shalia remarqua alors un être assez rare, du moins, elle n'en rencontrait pas si souvent que cela. Elle regarda alors Croak, un homme oiseau évolué un bref instant. Elle nota dans sa tête d'aller au moins le rencontrer, ce fut à cet instant qu'elle remarqua alors l'humain avec son fusil, même si la lance ne la troubla guère. Elle pouvait mettre facilement cette personne dans une case, il semblait être un guerrier, technologique, facile de savoir de quel camp, mais elle-même n'en avait aucun.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 59
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Ven 23 Fév - 19:53
Anton ne manqua pas d'être surpris quand une voix familière retentit non de loin, celle d'un azurien amical qu'il commençait à bien connaître et qui semblait décidément content de le voir. Montrant bien que c'était réciproque, Anton après lui avoir tapoté gentiment l'épaule gauche de la main droite après que l'homme oiseau se soit fait mal, dit à ce dernier avec jovialité.

« En effet je suis resté jusqu'aux fêtes et visiblement tu n'as pas manqué pour ta part de vouloir assister et je suppose probablement participer à tout cela ? Dans tous les cas je sens que les mages de l'eau ne vont pas manquer de nous en mettre pleins les yeux si tu vois ce que je veux dire. » Et il n'avait pas tort, car peu après qu'il ait dit cela, le dit spectacle commença. Et ce dernier visiblement mélangeait magie, eau et musique, une combinaison somme toute intéressante qu'Anton contempla tranquillement. Il est vrai qu'il y avait de l'imagination derrière tout cela supposait-il, car à défaut d'être éclatant d'un point de vue visuel, c'était agréable et la musique jouée plutôt apaisante…

D'ailleurs il ne fut pas vraiment gêné par le fait de se faire légèrement aspergé d'eau quand petite créature volante qui devait être une fée s'amusa à cela en fonçant sur les jets d'eau élevés magiquement… Son armure n'était guère du genre à rouillée facilement de toute manière, cela et puis il sentait que…

« Dis moi Croak, pourquoi ne pas montrer à cette petite créature lequel de vous deux sait le mieux voler ? » Dit-il soudainement en encourageant l'azurien à y aller par une petite bourrade amicale, ce avant d'ajouter avec humour. « Bon, ne m'en veut pas mais je crois que je vais parier sur elle si c'est le cas, car visiblement elle a un talent difficilement égalable dans ce domaine. » Il plaisantait bien entendu et ça se voyait, mais il espérait disons encourager l'azurien en faisant ainsi, quant à lui... Il comptait disons sagement regarder le spectacle jusqu'à la fin et ensuite hummm…. Il verrait pour aller aborder certains personnes, ce qu'il avait déjà prévu de faire avant de toute manière, même si là il risquait de devoir leur faire subir la compagnie de Croak, mais bon ce n'était pas un problème. Du moins aux yeux d'Anton, qui jugeait l'azurien de très agréable et ludique compagnie mine de rien, même si un tantinet hyperactif disons...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Ven 23 Fév - 21:02
Croak claqua du bec et bomba le torse. "Si je suis ici, c'est pour ne pas décevoâr mes admirateurs..." dit-il en se drapant dans sa cape miteuse, se donnant l'air d'un prince. "Et puis aussi pour écouter la concurrence. Il y aura des concerts partout! Et la musique, c'est mon truc à moâ!" En cet instant l'Azurien regrettait un peu son choix de carrière. Il était né pour jouer et chanter. Son cœur ne battait que pour la musique.

"Les mages d'eau vont surtout nous en mettre plein les plumes! Ah! Ah! Nous serons trempés d'ici peu. J'espère qu'après il y aura des mages de feu pour nous réchauffer et nous sécher." répondit-il hilare à Anton qui s'inquiétait de la qualité du spectacle. "J'aime beaucoup regarder la magie d'eau. Sûrement à cause de sa sonorité particulière et puis parce que je ne la maîtrise pas. Je trouve cet élément fascinant, très très beau... Dommage, je suis le Choucas Chantant, pas le Canard Siffleur." Croak parlait à voix haute, son timbre de ténor portant naturellement au-dessus des autres. Quelques personnes autour des deux protagonistes hauts en couleur se tournèrent et sourirent.

Le spectacle commença, les colonnes d'eau s'élevaient et descendaient en cascades féériques. Les jets d'eau formaient des courbes parfaites et Croak ouvrait des yeux d'enfant devant chaque nouveau tableau, applaudissant ou se contentant d'ouvrir le bec d'admiration. La petite fée réapparut; tel un petit poisson volant, elle fonçait dans les jets de manière à arroser le premier rang. Croak ricana quand une giclée échoua sur le casque d'Anton mais une seconde plus tard son chapeau était lui aussi mouillé. "Oh la coquine!" rit-il, la voyant s'amuser tout en faisant des pirouettes entre les jets d'eau.

Puis Anton lui proposa un concours de vol avec la petite fée. Croak secoua la tête d'un air désolé. " Hum non, ce n'est pas le moment de voler, j'ai envie de regarder la fête d'ici. Je me suis amusé à faire ça quand j'étais plus jeune, je ne recommencerai pas. J'ai enchanté le coussin du maître de l'école. Ça a fait un gros prout très réussi, c'était bien drôle. Lui en revanche n'a pas du tout ri... Depuis j'ai compris qu'il ne faut pas déranger le spectacle des autres. Et puis je suis un peu taquin, mais pas suicidaire. Regarde autour de toâ, il y a plein de mages d'eau expérimentés. Ils me mettraient au sol en deux temps trois mouvements et j'aurais des ennuis. Par contre, j'ai une autre idée..." Il siffla une charmante petite mélodie pour attirer l'attention de la créature. "Hé la belle! Je peux t'aider à arroser le troisième rang si tu veux!" dit-il en levant une main. Il créa un très léger souffle de vent amical, à peine une petite brise en direction de la fée pour qu'elle comprenne qu'il maîtrisait le vent.

magie:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Petit peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Mer 28 Fév - 8:40
La petite fée s'amusait dans les jets d'eau et les vagues formées par les mages de l'école de la magie d'eau. Lorsque cela ne suffisait pas pour mouiller les spectateurs, elle générait de l'eau par sa bouche, car tout le monde devait recevoir la bénédiction de l'eau ! Bon d'accord, ce n'était qu'une excuse pour mouiller les autres, mais tout de même. Elle surfa sur les fesses ne manquant pas de provoquer une grande vague d'eau en y rajoutant du sien, ce qui trempa plusieurs spectateurs, qui devaient trouver cela moins drôle. Le spectacle se poursuivait en tout cas avec de grandes ondulations dans les airs, alors que petit à petit à plusieurs mages, ils formèrent un monstre toute gueule ouverte prêt à déchiqueté quelques chaires. Le monstre tournait autour des spectateurs avant de foncer en direction de l'estrade. Ce fut à ce moment là alors que l'apparente elfe se décida d'en prendre le contrôle seule, de chaque goutte d'eau sans souci. Il n'était pas question de se faire mouiller par des petits jeunes. Elle transforma alors le monstre en plein de créature aquatiques étranges et inconnues qui vivaient dans sa propre dimension. Ils semblaient être vraiment réaliste en tant que mouvements, regards ou impressions. Il fallait dire que ma magicienne était plutôt douée. Elle laissa alors l'eau aux élèves afin de procéder au grand final et lorsqu'une goutte menaçait de la toucher, elle l'arrêtait juste avant sous forme de bulle pour la remettre dans la masse d'eau en mouvement. Elle se dirigea alors tranquillement vers le duo à petit pas, tout à fait consciente de ce qu'il se passait autour d'elle.

La petite fée d'eau faisait semblait d'être poursuivie par le monstre en courant dans les airs paniquée, avec un jeu de scène digne d'un enfant de huit ans. Elle entendit la petite mélodie et elle accepta de s'arrêter alors pour écouter ce qu'avait à dire l'oiseau géant, et il fallait dire que l'idée lui plaisait. La créature d'eau commença alors à prendre de la vitesse et en utilisant la magie de vent du drôle de corbeau pour provoquer de plus grandes gerbes d'eau pour son plus grand bonheur. Elle ne put se retenir de rire en faisant des sauts de poisson en poisson par la suite. Puis ce fut le grand final dans une explosion d'eau maîtrisée avec plus ou moins de finesse prenant de la hauteur dangereusement se transformant comme un plafond d'eau animé avant d'exploser totalement sous les acclamations du public. Évidemment, la fée ne manqua pas de remercier son public en faisant de jolies courbettes.

« Bien le bonjour messieurs, le spectacle vous a plu ? Ou peut-être ma chère amie ? »

Demanda alors Shalia d'une voix calme et souriante en regardant la petite fée rire sous quelques regards mauvais des élèves. Elle vint se cacher alors dans les bras de l'elfe en leur tirant la langue. Comme si de rien n'était, elle glissa quelques doigts délicats le long du corps de la fée, qui ne manqua pas de se chambrer légèrement comme un chaton.

« Je suis curieux de rencontrer un membre de votre race, cela fait bien longtemps. Je remarque que vous avez également quelques prédispositions également. »

Precisa la haute prêtresse en regardant Croatie, avant de tourner son regard vers Anton avec sans doute moins d'intérêt.

« Et bien jeune homme, vous êtes loin de chez vous n'est-ce pas ? »

Demanda alors Shalia au soldat, alors qu'elle avait remarqué toute cette technologie, ces armes. Ce n'était pas vraiment une spécialité de la région, même si elle n'avait rien contre ces nouveaux jouets, cela était nécessairement moins noble à ses yeux que la magie.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 59
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Mer 28 Fév - 22:37
Anton comprenait les arguments avancés par son ami mage qui vantait les mérites artistiques de la magie de l'eau en prétextant qu'elle avait une certaine sonorité notamment. Sans doute pensa le haut juge, même si pour sa part il avouerait qu'il ne s'y connaissait pas trop en magie et s'en fichait même bien au fond, quoique non il ne s'en fichait pas, au contraire, juste qu'il sentait qu'il ne serait jamais spécialiste dans ce domaine malheureusement, mais c'était comme ça… On ne pouvait pas être doué partout et lui n'était pas doué en magie.

D'ailleurs, il ne fut pas spécialement déçu sinon que son ami ne veuille pas voler avec la fée, même si cela aurait sans doute été amusant à voir dans les faits… Dans tous les cas il ne manqua pas de sourire derrière son casque à l'évocation des farces passées du corbeau, ce tout en observant attentivement bien entendu le petit numéro de ce dernier quand il exprima le fait qu'il avait tout de même une idée en tête pour qu'ils puissent s'amuser… Pour sa part il se disait surtout que ça allait être le déluge, mais bon ça allait. Il avait vu pire disons, cela et puis ce n'était pas se faire éclabousser qui allait le déstabiliser...

Enfin, dans tous les cas c'était bien joli tout ça pensa t-il, mais il ne dirait pas non à une serviette non plus, cela ou bien à quelque chose pour se faire sécher. Bon, après il pouvait bien supporter l'humidité quelque temps au pire, ce n'est pas après tout comme si l'acier de son armure était du genre à se rouiller pour un rien. De plus, l'avantage quand on était chauve, c'est que l'on avait pas de cheveux mouillés à supporter dans le cas où l'on devait recevoir de l'eau sur la figure, sans oublier qu'il portait un casque. Donc évidemment il avait une certaine forme de protection contre cela… Enfin, ça lui apprendra en tout cas à aller voir un spectacle des mages de l'eau et non de ceux du vent, après tout le vent était sans doute un élément moins salissant au fond…

Et d'ailleurs, il finit par remarquer sinon que la mage d'eau était venue les voirs. Tiens ? Étonnant pensa t-il, après tout ce n'était pas la fin du spectacle, mais bon… Il n'allait pas dire non à cela, du moins si elle se montrait de bonne compagnie. Auprès tout c'était cela surtout qui lui importait quand il rencontrait de nouvelles têtes, leur caractère.

« Le spectacle était agréable oui. On voit là une certaine maîtrise de la part de tous ces mages, enfin, du peu que j'en connais en magie. » Répondit-il donc calmement et honnêtement à la question de la dame avant d'ajouter avec humour concernant la fée. « Disons qu'elle ajoutait au côté festif de tout ceci. »

Il regarda à nouveau le spectacle en se disant que ce n'était pas le genre de chose qu'il verrait au pays, puis se promit une fois de retour dans l'empire d'aller profiter de quelques divertissements bien akkatoniens, disons qu'ils commençait à en avoir la nostalgie après tout à force de traîner loin de ses terres natales…

« Disons que je suis à deux continent de ma cité natale d'Akkaton, ce qui est bien loin en effet, surtout que je vais probablement ne pas la revoir avant au moins plusieurs années. » Répondit-il sinon avec nostalgie à l'elfe sans vraiment spécial s'attarder sur le terme jeune homme. Après tout c'était une elfe, elle devait avoir ses habitudes de comportement. Enfin oui sinon, il était bien loin d'Akkaton la glorieuse et c'était peu dire même, c'était presque à l'autre bout du monde en vérité au vu des distances maritimes et terrestres à parcourir pour rejoindre la capitale de l'empire Akkatonien d'ici… Enfin, dans tous les cas il reprit sur ce de sa voix grave avec politesse et amabilité.

« Et vous ? D'où venez vous madame ? J'ai l'impression après tout que vous n'êtes pas une Ikhyldienne, votre style vestimentaire m'a l'air bien Eïrnien disons. Et que nous vaut d'ailleurs le plaisir de votre compagnie ? » Enfin, il faisait références aux communautés et royaumes elfiques existant là-bas qui vivaient comme à l'ancien temps. M'enfin, de ses yeux d'akkatoniens venant de la capitale, on pouvait sinon dire qu'Orzian était presque un autre monde à sa manière, un autre monde passionant il fallait le dire, mais un autre monde tout de même, même s'il était aguerrit en vérité par rapport à celui-ci étant donné qu'il avait pu fortement le fréquenter par le passé.

« Me permettriez-vous une question sinon ? » Demanda t-il par curiosité avant d'ajouter calmement quand il en eut l'autorisation. « Pourquoi l'eau et non pas un autre élément ? Je ne dis pas que ce n'était pas un excellent choix évidemment, de toute manière je ne m'y connais pas assez en magie pour en juger, mais je suppose qu'il doit être motivé par certaines raisons. » En somme une manifestation de curiosité innocente de sa part en effet...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Sam 3 Mar - 20:31
Croak s’amusait beaucoup avec la petite fée. Tantôt surfant, tantôt plongeant comme un dauphin ou faisait la pitre les fesses sur les vagues, la petite créature arrosait tous à la ronde, même Croak. Les autres membres du public et de l’école étaient plus ou moins enthousiastes envers cette animation improvisée mais à quoi s’attendaient-ils d’autre qu’être trempés à un spectacle de magie d’eau ? Les jets laissèrent place à des créatures majestueusement effrayantes. Émerveillé comme un enfant, l’Azurien frappait dans ses mains en huant son enthousiasme. Ça, c’était du spectacle ! Anton devrait se souvenir toute sa vie d’une telle vision. Même avec toutes leurs machines les Akkatoniens ne pouvaient pas rivaliser avec une telle puissance.

« Oooh ! Elle est là ! La véritable reine de la fête »
dit Croak en s’extasiant devant la petite fée. « Eh hum ! Votre prestation n’était pas mal non plus. » rajouta t’il pour ne pas froisser la belle inconnue tout en ôtant son chapeau pour la saluer, découvrant son crâne couvert de plumes noires. Il partit d’un grand rire quand Shalia le complimenta sur ses dons. « Allons, allons c’est troâs foâs rien ! Je ne suis qu’un amateur ! » mentit-il alors que la bague en platine qui l’identifiait en tant que mage brillait à son pouce.

Croak tendit discrètement la main vers la petite fée tandis que Anton discutait avec la jolie elfe. L’Azurien se fendit d’un gloussement en jetant un coup d’œil à l’humain engoncé dans son armure luisante de perles d’eau. De loin on aurait pu croire qu’elle était recouverte de diamant grâce à la lumière du jour qui se reflétait sur les gouttes. De près Anton était simplement trempé du casque aux pieds, ce qui rendait son allure moins impressionnante. D’ailleurs Croak pensa tout d'abord à faire frémir ses ailes pour les sécher, arrosant au passage la personne juste derrière lui qu'elle entendit râler. Bah, ce n'était que de l'eau, elle s'en remettrait. Ensuite du doigt il créa un tout petit tourbillon de vent pour sécher l’Akkatonien pendant que celui-ci discutait avec la belle blonde.

Anton lui avait révélé qu’il me cherchait pas la compagnie des femmes. Ah le vil menteur ! Il avait l’air de faire sa cour à la dame et lui tenait tant le crachoir que l’Azurien ne pouvait pas en placer une. Un vrai paon faisant la roue! Et quel est votre nom ? Et d’où venez-vous ? Oh la belle robe étrangère et bla bla bla… Pour s’occuper alors qu’il avait totalement décroché du fil de la conversation, Croak passa le petit tourbillon de vent sur les épaules et le casque de l’humain en faisant des mines et en prenant des pauses ridicules. Naturellement ses grimaces étaient destinées à la petite fée qui semblait apprécier l’humour potache du mage de vent.

Sort:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Petit peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Lun 12 Mar - 14:09
Shalia était parfaitement consciente de ce qu’il se passait avec de l’eau, même dans son dos, et ce genre de spectacle était davantage pour les touristes, pour donner envie à d’autres de venir s’inscrire sans doute. Elle pensait que sa manière de faire serait compris par le maître d’école, sans pour autant qu’il soit vexer. D’ailleurs il finit en apothéose dans un magnifique final, ce qui ne manqua pas d’applaudir comme il se devait par politesse. Elle préférait largement voir un spectacle magique artistique que des duels violents avec la magie.

« Manipuler la magie de la sorte n’est pas aisé, surtout pour lui donner une apparence jolie et artistique, mais plus que moi, il vaut mieux les féliciter et le maître de l’école. J’imagine que vous ne devez guère maitriser de magie en effet, mais ce n’est pas grave, il faut de tout pour faire un monde. »

Répondit alors l’esprit de l’eau, peu enjouée à prendre mal quelqu’un de si technologique. Elle était très loin de cette petite gue-guerre entre les deux nations et leurs idéaux.

« Je ne suis pas certaine que les mages ayant participer à ce spectacle soit aussi d’accord que vous au sujet de mon familier, mais il faut bien qu’elle s’amuse un petit peu. Il n’y a pas beaucoup de distractions au monastère de mon ordre. »

Commenta alors Shalia avec un léger sourire.

« Oui enfin quelques années, voilà quelque chose de bien relatif, cela passera vite, mais que faites-vous donc ici si loin de chez vous ? »

L’apparente elfe ne pouvait guère être sensible à être séparer pour trois ou quatre ans de ses terres natales. D’ailleurs, son véritable pays était bien le monde de l’eau et pas le monde physique, ou encore son monastère. Elle avait bien eu du mal au départ à s’adapter à ce monde étrange avec un ciel si haut et si particulier, mais cela datait de plusieurs millénaires. Depuis, elle n’avait jamais été vraiment chez elle où que ce soit.

« Je viens de très très loin, mais habituellement, je dirige un monastère tout en haut d’une montagne dans les duchées, peut-être bien que vous en avez entendu parlé ? C’est uniquement pour les femmes, du moins pour celles qui veulent être résidentes. Je n’ai guère de nation à défendre ou d’esprit, je suis plutôt du genre indépendante voyez-vous ? »

Commença alors par répondre shalia, avant d’ajouter en touchant un peu sa robe d’un style très particulier.

« J’ai toujours porté ce genre de vêtements, et ce depuis des millénaires, alors je m’y suis trop habituée sans doute. Cela vient des elfes des premiers âges, en effet. Je remarque que vous connaissez ce genre de choses, voilà qui est bien étonnant pour quelqu’un de votre genre. Je suis curieuse, vous deux sortez de l’ordinaire pour tout dire. »

Shalia regarda alors l’humain en penchant la tête sur le côté lorsqu’il demanda la permission de poser une question.

« L’eau est pour moi quelque chose de totalement naturel, c’est comme s’il faisait partie de moi, alors au final, ce choix ne se posait guère. Cependant, j’ai appris à manier la lumière, j’ai trouvé que c’était un élément noble, qui me méritait. Toutes les magies ont leur intérêt, leur avantage et leur inconvénient, mais cela dépend du niveau de maîtrise bien entendu. »

Répondit alors la prêtresse en joignant ses deux mains telle une coupole, et elle fit apparaitre de l’eau entre sans aucun effort, geste ou source d’eau. La petite fée vint alors boire l’eau en se penchant sans hésitation et non sans provoquer un bruit de satisfaction. On ne pouvait trouver eau plus pure dans toute la région en même temps. Elle en profitait alors pour envoyer quelques gouttes d’eau dans la direction de la tête d’Anton à l’aide de ses doigts humides. Elle fit une petite courbette alors en entendant Croak dire qu’elle était la reine de la fête.

« Enfin quelqu’un qui reconnait toute ma magnificence ! »

La petite fée guetta une réaction de shalia, mais cette dernière secoua la tête doucement.

« Non non, je ne ferais pas d’autre commentaire. »

Dit alors l’elfe avec un léger sourire. Assez contente, la petite fée se décida alors qu’il était temps de mettre l’ambiance, tout cela était bien trop calme, surtout avec le spectacle fini.

« Je vous remercie, mais il est rare que je participe à des spectacles. Généralement, je fais en sorte de ne pas faire démonstration de mes dons. Je laisse cela à ceux qui en ressentent le besoin. »

Dit alors avec un léger sourire amusée Shalia.

« Et vous ne désirez pas vous perfectionner ? Enfin, cela dépend de votre motivation à maitriser la magie… »

Face au niveau de maitrise de l’esprit de l’eau en magie, presque n’importe qui pouvait paraitre comme un amateur. Cependant, elle ne jugeait pas, personne était obligé de maitriser à la perfection comme elle, surtout qu’elle avait eu tout le temps pour cela. La petite fée tapa dans la main tendue de l’homme corbeau, amusé. Elle se cacha derrière sa tête afin de cracher de l’eau en toute discrétion contre le casque d’Anton. Elle se cachait rapidement derrière son corps en glissant contre ses mains. Elle rit en se moquant de ceux qui râlaient d’être mouiller, il fallait dire qu’elle les trouvait amusants. Immédiatement après que Croak sécha Anton, elle relança de l’eau en regardant l’homme corbeau en défi.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 59
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Mar 13 Mar - 21:28
Anton était amusé de voir Croak aussi enthousiaste devant la fée, par contre il mit un peu de temps à remarquer le petit manège que jouait ce dernier alors que pour sa part le haut juge discutait avec l'elfe. Il se contenta donc au début de hocher calmement de la tête à l'égard de l'azurien comme pour le remercier de le sécher car il est vrai qu'il était trempe de la tête aux pieds, puis il remarqua tout à coup que son ami s'amusait disons à faire du zèle pour s'amuser un peu… Soit, cela ne dérangeait pas spécialement Anton qui se contenta de hausser les épaules calmement à cela tout en écoutant poliment l'elfe lui répondre. D'ailleurs il ne manqua pas pour sa part d'ajouter.

« Oui je ne maîtrise pas la magie, mais je n'en suis pas spécialement malheureux ou ne me sent pas vraiment lésé. Comme vous le dîtes il faut de tout pour faire un monde après tout, chacun a ses propres talents, pour la part j'ai les miens et je me contente de les exploiter de mon mieux. Cela ne m'empêche pas après de percevoir la beauté experte dans les talents des autres ou bien d'apprécier les choses que je ne maîtrise pas. » Il était assez ouvert d'esprit au fond après tout, voir même très ouvert. L'humain avait ses valeurs disons, des valeurs avec lesquelles il ne plaisantait pas, mais en dehors il était tout à fait capable de faire preuve de beaucoup de souplesse d'esprit.

« Ah ? Pourtant je suis certain qu'une petite fée comme elle ne doit pas manquer d'imagination quand il s'agit de trouver quelque chose pour s'occuper, voilà je suppose un trait qu'elle partage avec mon ami à plume. » Dit-il sinon en lançant un regard sympathique à Croak… En effet on s'ennuyait difficilement disons en compagnie d'une énergumène de cet acabit. Sans doute que sa rencontre avec l'azurien serait d'ailleurs l'une des raisons principale qui faisait qu'il avait apprécié son séjour dans l'empire...

« Oh eh bien. Escorte de diplomates entres autres et de représentants. Disons qu'en plus d'avoir élit un nouvel empereur, on a élit une nouvelle assemblée du peuple récemment… Il a donc bien fallut escorter les représentant de cette dernière jusqu'à Ikhyld pour des questions purement diplomatiques disons. » Il disait cela comme si c'était surtout une question de travail. Du genre qu'il était sérieux quand il s'agissait de son travail, mais qu'en cet instant il ne travaillait pas, donc il en était un peu détaché forcément. Il n'était pas du genre après tout à mélanger travail et loisir, cela et puis il n'avait pas forcément envie d'enfoncer en cet instant sa main dans la purée diplomatique.

« Un monastère ? Oui je crois en avoir entendu parler, après vous savez je n'ai pas tant traîné que cela en Orzian au cours de mon existence, ce qui va changer sans doute, donc je suppose que je n'en sais pas autant que les natifs de ce continent… Mais ma foi, je ne serais pas contre de visiter votre monastère je vous avouerai, par pure curiosité. Quant à votre choix d'être indépendante, c'est tout à fait honorable. » Ajouta t-il sinon franchement avant de reprendre curieux en détaillant un peu la robe.

« On voit que c'est de l’artisanat elfique de bonne qualité… Quant au fait que je le sache, disons que même si ce n'est pas quelque chose que l'on apprend à l'école, en vérité en plus d'être un soldat je suis un homme très curieux... Que ce soit dans les domaines scientifiques ou autre. Le monde n'est-il pas après tout un gigantesque puzzle ? Pour ma part j'aime l'idée d'essayer de le compléter le plus possible à défaut de le faire totalement. » Il y avait comme une sorte de candeur chez lui, celle non pas d'un idiot, mais d'un homme qui d'une certaine manière était comme un enfant ayant une vision plutôt optimiste du monde, mais surtout qui était persuadé que ce dernier recelait de merveilles à découvrir.

« Haha oui c'est vrai ! Techniquement nous sommes tous constitués d'eau, donc je suppose que ça se tiens. » Ajouta t-il sinon avec enthousiasme au sujet de la magie que maîtrisait l'elfe, ce avant d'ajouter aimablement. « Et ma foi, je suppose que ça se tiens aussi pour la lumière. J'avais entendu dire d'ailleurs que cette magie pouvait être utilisée pour se téléporter si on était assez doué. Je suppose que ça doit être bien pratique si on a besoin de voyager vite. »

Il parut ensuite curieux de voir l'elfe faire apparaître de l'eau dans ses mains, eau que la petite fée ne manquait pas de boire avant d'en projeter quelques gouttes sur le haut juge… Chose qui amusa ce dernier, qui ne soupçonnait pas d'ailleurs ce qui allait se passer par la suite et qui se contentait pour le moment de se dire que décidément son ami mage avait trouvé une bonne compagne de jeu. Il se demandait presque ce qui allait bientôt en résulter.

Et ce qui devait arriver arriva donc… Une petite bataille se mit à se dérouler entre Croak et la petite fée, une bataille qu'il commenta en disant un peu sarcastique, mais pas méchamment.

« Et dire que si j'avais pensé à prendre un parapluie j'aurais épargné un tel traitement à mon casque... »
Ce avant d'ajouter avec humour à son ami.

« Toi qui sais parler aux animaux, tu devrais montrer ton immense talent à ces aimables dames, je suppose qu'elle seront moins surprises que moi de toute manière quand tu as conversé avec cet ours... » Sur ce, il se contenta ensuite d'observer silencieusement la réaction de son ami, cela et se demander s'il devait vraiment aller chercher un parapluie… Quoique, il pourrait peut-être demander un parapluie oriental à l'azurien ? Après tout on était loin de ceux mécaniques de l'empire, donc ça devait être tout à fait dans les moyens d'un mage de faire apparaître un… Par contre, est-ce que l'on appelait vraiment cela un parapluie par ici ? Il ne savait plus trop pour tout avouer...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Sam 17 Mar - 21:29
Croak continuait à s'amuser avec la fée, séchant les gouttes du casque ou déviant le jet d'eau vers l'extérieur, arrosant un membre du public qui s'en allait puisque le spectacle était terminé. Là encore, cette douche impromptue ne plaisait pas à tout le monde mais Croak était tout à fait indifférent à l'opinion des gens. Eh quoi, ils n'allaient pas fondre!

Il écoutait d'une oreille la conversation très sérieuse entre la belle elfe (en apparence) et l'armure ambulante. La dame vivait dans un monastère des Duchés; elle était en effet très loin de chez elle. En tout cas, elle était très douée dans la maîtrise de son élément. Croak était persuadé qu'ils n'avaient vu qu'un infime échantillon de ses capacités. Et puis un directeur d'académie d'Eau ne ferait pas des courbettes à une débutante. Il était en présence d'une très grande mage qui avait dû aller dans le monde élémentaire de l'eau pour ramener la petite fée.

Cette dame prétendit porter ses vêtements antiques depuis des milliers d'années. Comment était-ce possible? Un sortilège quelconque? Était-elle vampire ou une créature dont il n'arrivait pas à deviner la race? Mais les questions étaient vite chassées par les facéties de la fée ou des réponses qu'elle faisait à Anton. Puis elle s’intéressa (enfin!) à l'Azurien, lui demandant s'il voulait se perfectionner.

"Je croâs que nous nous ressemblons un peu madame. Le vent est quelque chose de naturel pour moâ, c'est... Dans mon sang ou dans mes ailes. C'est un héritage précieux. A l'académie on m'a promis un avenir brillant plein de responsabilités. Eh bien j'ai filé par la fenêtre mon diplôme en poche. Certains pensent que j'ai gâché mon talent. Pas moâ. Je suis persuadé que la magie m'a choâsi pour aider mon clan mais aussi tous ceux que je rencontre. Je vais ici et là, essayant de me rendre utile à tous. Je me suis donné pour mission de rendre les gens joâyeux, que ce soit une petite fée mutine qui m'éclabousse ou un tas de ferraille égaré loin de chez lui. Je chante, je fais des bêtises et je me sens récompensé lorsque je voâs les gens sourire. La magie est un don qui m'a été accordé, je veux à mon tour offrir un peu de cette bénédiction à tous."


Pour montrer que lui non plus n'était pas un manchot en magie lumineuse, il fit apparaître une boule de lumière tandis que l'autre continuer de sécher le casque d'Anton. ledit Akkatonien le taquina sur sa capacité de parler aux animaux.

"Bah je suis à moitié oiseau, c'est normal que je siffle, non?"
dit-il en penchant la tête comme un moineau. "Et puis ce n'était pas un ours... Enfin pas vraiment... C'était un panda. Rien à voâr avec une bestiole assoiffée de miel vivant dans une caverne. Et puisque l'on parle de magie, je peux invoquer un joli bouquet de fleurs pour que tu les offres à ces dames afin de complimenter leur talent. Je parle aux pandas mais je sais aussi me rendre utile." dit-il en faisant un clin d’œil appuyé à Anton.


sort:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Petit peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Ven 23 Mar - 11:09
L'elfe hocha la tête à son tour en écoutant la réponse d'Anton au sujet de la magie. Elle ne méprisait pas du tout ceux qui étaient incapable de maîtriser cette force magique. Ce n'était pas du tout son genre. Cet humain semblait être assez ouvert d'esprit pour un citoyen de son empire, mais ce n'était pas une raison valable pour elle de le gratifier d'un hourra ou une autre onomatopée de surprise. Elle dressa un doigt lorsque Anton à parler de l'activité de la fée.



« Oui en effet, elle trouve toujours quelque chose à faire. Cela est bien juste, mais tant que cela ne me dérange pas, elle peut faire ce qu'elle veut. »



Shalia estimait que son compagnon aquatique n'était vraiment pas à plaindre d'être avec elle depuis tant d'années. Elle avait eut une longue vie, intéressante et rare. Elle comprit alors que le plumeux devait être du même genre que sa fée, ce qui pouvait être inquiétant quelque part pour lui.



« Pourvu que le dialogue remplace la guerre, je je peux voir que cela d'un bon œil. Si l'élection était réellement libre, alors c'est une excellente chose. Il reste à voir comment dans les centaines d'années à venir cela va tourner. Je suis curieuse et j'espère que cela perdurera le plus longtemps possible. »



L'esprit de l'eau ne pouvait qu'apprécier une telle volonté de paix et de dialogue, même si elle doutait que cela ne dure aussi longtemps qu'elle le souhaiterait. Elle continuerait à être l'observatrice privilégiée de ce monde. Quoi qu'il en soit, cet homme semblait être alors un combattant, c'était son rôle visiblement, alors qu'il pourrait sans doute en faire plus d'après ce qu'elle sentait.



« Je dirige ce monastère depuis des milliers d'années, il se dresse sur la même montagne depuis des temps immémoriaux, alors je pense qu'il soit connu d'assez loin. C'est un lieu de paix et neutre envers tout et tout le monde. C'est un endroit de protection pour la femme, mais les hommes peuvent venir le jour et en général, mes visiteurs viennent pour moi et mes conseils, mes appuis pu une simple question. Je vous recevrais avec plaisir en tout cas. Dépendre de quelqu'un n'est pas vraiment dans les habitudes de vie pour tout dire. »



Laissa entendre l'elfe avec un sourire en coin. C'était un magnifique ouvrage, digne des plus hauts lignages. Elle était d'un style d'un autre temps, et éminemment elfique en effet.



« Un homme curieux, voilà quelque chose qui peut s'avère dangereux, mais j'apprécie bien. Peut-être aurais je des sujets de conversations qui pourraient vous intéresser ur des temps depuis longtemps oubliés. »



Promettait alors l'elfe pour le futur. Tous étaient constitués d'eau, en effet, c'était ce que disaient les scientifiques de ce temps, mais il ne se rendait pas compte à quel point à son sujet.



« Le temps est sans importance, seule la vie l'est, mais qui suis-je pour dire cela, moi qui ne vieillit pas. »



Répondit alors Shalia en haussant les épaules. Sans doute que c'était une notion impensable pour des petites flammes qui s'arrêtaient de brûler si rapidement que l'on avait à peine me temps de pouvoir admirer la brillance de leurs âmes.



« Ne vous en faites pas d'être mouillé, vous êtes principalement composé d'eau. »



Commenta avec humour l'elfe non sans avec un léger sourire alors qu'il dit regretter son manque de parapluie.



« Sans doute que les êtres vivants dit intelligents pourraient bien apprendre en acceptant d'écouter les animaux. C'est un don intéressant en effet. »



Complimenta d'une certaine façon la magicienne de l'eau à l'homme oiseau. Il était évident que ce corbeau était assez agité, il allait bien avec sa fée, mais Shalia ne pouvait accepter un deuxième compagnon aussi turbulent à ses côtés. La fée d'ailleurs n'était pas en reste de tenter d'asperger Anton, même si cela touchait d'autres personnes. Une bonne douche ne faisait pas de mal, et si quelqu'un râlait de trop, un autre petit jet partait dans sa direction non sans partir aller rapidement se cacher après cela, comme le ferait un enfant en train de jouer. C'était sa manière de réagir à l'agressivité des autres, d'une manière espiègle et joueuse. Elle savait de toute manière que Shalia n'allait pas quelqu'un lui faire du mal.



La haute prêtresse était toujours très loin de chez elle, car son véritable environnement était dans un autre monde, mais sans doute que personne ou presque ne pouvait le savoir. En terme de magie aquatique, elle n'avait quasiment aucune limite, mais ce n'était pas pour cela qu'elle allait en abuser ou se sentir obligée d'en faire la démonstration. Elle usait de sa toute puissance uniquement lorsque cela s'avérait nécessaire. En tout cas, les supposition de l'homme corbeau étaient exactes. La fée d'eau ne venait pas de ce monde, mais bien d'un autre à cent lieues de celui-ci. Ce genre de voyage n'était pas à la portée du premier venu. Elle semblait belle et bien vivante, loin d'être une vampire, mais que pouvait-elle être réellement ? Elle n'était pas du genre à en parler si ouvertement.



« Je pense pouvoir imaginer facilement pourquoi le vent vous est naturel, oui en effet. Nous sommes dans le même cas vous et moi, vous dites juste et votre instinct ne vous trompe pas. J'imagine que oui, c'est un héritage précieux, même si sans doute l'on dirait que je ne le mérite pas à aider des étrangers aux miens, mais c'est mon choix et je ne l'ai jamais regretté. »



Répondit dans un premier temps l'esprit de l'eau plus ou moins vaguement, mais elle ne doutait pas que l'homme corbeau commencerait à comprendre un petit peu qui elle pouvait être. Elle eut un bref instant un moment où son esprit se perdit dans ses souvenirs. Le monde de l'eau qu'elle avait abandonné pour le monde physique, à jamais étrangère. Avait-elle fuit ses responsabilités ? Sans doute que oui, mais allait elle devoir un jour en payer le prix ? Peut-être aussi, le jour où elle allait devoir faire face à ses détracteurs.



« À mon temps, il n'y avait pas d'école de magie, personne pour prendre votre main et vous guidez vers le chemin qu'il estime le bon. Alors, je je peux que vous dire d'arpenter uniquement le vôtre et quand bien même on vous dit quoi que ce soit. L'important est de faire ce que votre cœur et votre âme vous dit. À grands pouvoirs, grandes responsabilités, n'oubliez pas ceci. »



Conseilla seulement Shalia en regardant Croak, tant qu'il ne l'oublierait pas, tout se passerait bien. Elle acceptait que sa fée s'amuse, mais elle savait également quand il était le moment d'être sérieux. Shalia rit alors en entendant parler d'offrir des fleurs à des dames. Ce n'était vraiment pas son truc, pauvres fleurs, elles étaient mieux dans ma nature à permettre à beaucoup d'espèces à survivre.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 59
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Sam 24 Mar - 21:11
Hum, Anton était amusé par la manière dont Croak se comportait car c'était assez enfantin et à l'identique de la manière dont la fée elle-même se comportait, mais il devait avouer que si ça continuait ainsi pendant trop longtemps, ça allait finir par perdre son charme disons. Mais bon, il était patient alors il pouvait bien faire comme si de rien n'était pour le moment, surtout que la conversations qu'ils entretenaient tous était assez intéressante. Il ne manqua pas d'ailleurs d'ajouter calmement suite aux paroles de Croak concernant la manière dont celui-ci usait de son don.

« Je pense pour ma part vous avez fait le bon choix mon ami, celui que votre cœur vous inspirait. Après tout, comment un choix fait sous la contrainte pourrait être le bon ? Puis je suppose de toute manière que c'est un choix que les gens comprennent plus facilement que ceux que j'ai fais depuis déjà un certain temps en remplaçant la moitié de mon corps par des implants technologiques. Le reste suivra avec le temps. Enfin bon, en somme chacun fait ses choix, tant que c'est en son âme et conscience et que ça n'applique pas d'obliger les autres à certaines choses, je pars du principe qu'ils doivent êtres respectés. » Il révélait sans la moindre gêne ainsi qu'il était déjà en grande partie un être de technologie et que cela allait se poursuivre, la moitié de son corps, rien que ça ayant fait la place à des implants en acier trempés, mais bon il n'en avait pas honte, au contraire. La technologie lui permettait à ses yeux de s'élever dans un domaine inaccessible par d'autres moyens, mêmes magiques.

« Comme je te l'ai déjà dis mon ami sinon, je ne suis pas à la recherche de petite amie. » Ajouta t-il sinon avec sérieux, mais amicalement à ce dernier quand celui-ci lui proposa d'offrir un bouquet de fleurs aux dames, il ne manqua pas d'ailleurs de préciser sa pensée pour expliquer à Croak la différence entre un homme désespéré et un plus réfléchit à ce sujet. « Déjà je les connais à peine de un, comment je pourrais savoir si j'ai envie de finir ma vie avec une femme sans vraiment la connaître après tout ? De deux, je doute être de toute manière le genre d'homme à leur goût et de trois… Qui te dis que je ne préfère pas les hommes ? » Conclut-il avec amusement en observant la réaction de l'azurien, ce avant d'ajouter ensuite à l'égard de la dame après avoir rit un peu de son trait d'humour.

« L'empire Akkatonien est une démocratie depuis plus de milles ans de cela, si ce n'est plus. Bien entendu cette démocratie a grandement évoluée avec le temps, mais je peux vous garantir qu'elle est réellement libre, c'est dans nos mœurs après tout. Cela et puis, comme beaucoup d'Akkatoniens je considère qu'un dirigeant doit diriger par la volonté du peuple et pour le peuple, non pas par la volonté de dieux en lesquels je ne crois pas le moins du monde ou de créatures soit disant supérieures alors que je crois en l'égalité des êtres sensibles, ou bien juste parce qu'il serait de sang royal. Pour ma part je pense notamment qu'une population correctement éduquée et informée et tout à fait capable de choisir avec sagesse qui la dirige, cela et puis de toute manière… Ce serait de l'arrogance de penser pouvoir faire de meilleurs choix que tout le monde et s'arroger le droit sans le consentement du peuple de diriger celui-ci. » Il haussa les épaules et puis conclut avec sérieux.

« Je sais que ce n'est pas le genre d'opinion très partagée par dans le reste d'Orzian car elles est très akkatonienne, mais je l'assume, la liberté de penser de paroles, voilà des droits que je serais prêt à défendre jusqu'à la mort s'il le faut. » Puis il reprit ensuite aimablement au sujet du monastère de la dame.

« Vous devez être grandement connue en Orzian en effet, veuillez m'en excuser si pour ma part je ne vous connaissais pas vraiment, disons juste que comme je ne suis pas originaire de ce continent… Enfin, dans tous les cas je trouve louable que vous offriez un lieu de paix aux femmes qui désirent en profiter. Il est noble après tout de vouloir protéger ceux qui en ont besoin, pour ma part c'est en grande partie pour cela que je me suis engagé dans l'armée. » Il se considérait après tout davantage comme un protecteur en tant que soldat que comme un guerrier qui tuait les ennemis de l'empire…

« Ah, faîtes attention, je suis bavard… Si vous me proposez des sujets de conversations visiblement aussi fascinants, il est probable que je saisisse l'opportunité de ce fait... » Ajouta t-il sinon avec amusement, mais de bon cœur quand elle lui proposa de discuter à l’occasion de sujets vieux de plusieurs millénaires, ce avant de commenter.

« La vie est importante, mais pour ma part je considère qu'une vie bien menée doit avoir un but, ne serait-ce que pour apporter quelque chose à ce monde. » Mais bon, ce n'était là que son avis, il se contenta sinon de légèrement hausser les épaules quand elle lui dit de ne pas s'en faire d'être mouillé, même s'il ne manqua pas de glisser…

« De toute manière je suis chauve, ce n'est donc pas comme si j'allais connaître l'inconfort des cheveux mouillés... »
Puis il ne manqua pas de commenter avec un air perplexe concernant le fait qu'ils pourraient apprendre d'animaux.

« J'ai du mal à imaginer ce que ce panda aurait pu nous apprendre, il ne pensait qu'à manger et à sustenter sa petite personne… Je préfère avoir pour exemple des êtres tournées vers les autres et le fait d'aider leur prochain ou d'améliorer ce monde. » Oui, cet animal lui avait finalement semblé égoïste au possible après tout, du moins de manière apathique et non malveillante, pas vraiment le genre de chose qui l'inspirait en somme.

Dans tous les cas, il ne manqua pas sinon d'écouter avec attention ce que disait la dame à son ami corbeau, même si pour sa part Anton ne commenta pas cela, après tout… C'était du charabia de mage disons, il avait envie d'écouter et était curieux à ce sujet évidemment, mais il savait ne pas être vraiment la bonne personne pour donner son avis à ce sujet, donc il se contentait juste d'y prêter une oreille curieuse. Ne serait-ce que pour voir ce que Croak avait y répondre, après tout celui-ci avait maintes fois prouvé avoir un caractère haut en couleur...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Mer 28 Mar - 10:42
Croak acquiesça aux dires de l’Elfe ; de grands pouvoirs exigeaient une grande responsabilité. Cependant il n’avait pas envie de se mêler de politique. C’était trop… Compliqué, futile à son goût et puis il devrait se soucier de problèmes qui, finalement, lui prendraient tout son temps et risquaient de nuire gravement à sa bonne humeur. Donc… Merci mais non merci. Et puis sa mission était honorable, aider les humbles était très important.

il se demanda fugitivement quel âge cette dame pouvait bien avoir si elle dirigeait son monastère depuis des milliers d’années. Cela constituait une éternité pour l’Azurien mais à l’échelle d’une créature pouvant vivre bien plus longtemps que lui, ce n’était qu’un court instant. Son vieil ami le sage Ichiro lui avait parlé une fois de la relativité du temps qui passe, en y réfléchissant c’était peut-être ce qu’il avait tenté de lui expliquer en utilisant des maximes tarabiscotées qui ressemblaient plus à des énigmes qu’à des réponses aux questions du jeune mage. Était-elle aussi vieille que la terre qu’il était en train de fouler ? En tout cas son interlocutrice n’était ni une Elfe, ni un Dragon. Une Vampire peut-être ou quelque chose de plus ancien, de plus puissant ? Il pencha la tête comme un moineau en fixant la petite fée d’un regard neuf.

Puis Anton brisa sa réflexion en insistant sur le fait qu’il ne cherchait pas de petite amie. Croak cacha théâtralement son visage emplumé dans sa main griffue, en secouant la tête de gauche à  droite, visiblement dépité.

« Mais je ne compte pas vous marier ! Quelle idée ! Et toute façon madame n’a pas assez de clous et de boulons sur elle pour plaire au Haut-Juge-Plein-de-Métal. Non ! Il n’était pas question de séduction, c’était pour rendre hommage à la gentillesse et l’amabilité d’une grande Dame qui a la courtoâsie de nous remarquer. » se défendit Croak, conscient que la mage d’eau devait maintenant se sentir insultée. « Et bien entendu à sa compagne friponne. » compléta t-il en faisant une courte révérence pour la fée.  « Non mais, la vie maritale va être bien compliquée si tu décides d’épouser la dame d’un monastère ! Ah ! Ah ! » Croak imaginait déjà Anton poireauter au parloir pour entr’apercevoir sa femme. Tu parles d’un mariage ! En tout cas les Akkatonniens avaient une façon bien à eux d’être galants ; ils ne s’embarrassaient pas de manières avec les dames. Ça n’avait rien à voir avec la subtilité des manières Ikhyldiennes en matière de politesse.

Puis l’Akkatonien décrivit son pays parfait en tout points selon lui. Croak crut déceler un brin de condescendance pour tout pays différent de l’Empire. « Je vis pas trop mal par ici. Je n’ai jamais eu à me plaindre du gouvernement. » dit-il en guise de défense patriotique. « Quant à la magie… Il faut la sentir pour comprendre qu’elle peut être vénérée par certains. Elle n’est pas comme  un dieu qui agit, pense et condamne. C’est la force intangible qui anime toute chose. C’est plus une philosophie qu’une religion en vérité. » Il était compliqué d’expliquer ce que l’on ressent lorsque la magie parcourt vos veines et encore plus lorsqu’on avait un Akkatonnien imperméable à son charme et ses pouvoirs en face de soi. «Faire de la magie est considéré comme un acte de dévotion. Nos amis mages d'eau se sont surpassés tout à l'heure. Quand aux êtres de magie, ils sont beaucoup respectés. Je suis sûr que notre petite amie fée serait ravie d'une fontaine à sa gloâre en guise de temple.» ... Mais pas que. Croak supposait que l'Elfe qui n'en était pas une était un peu de la même nature que la fée: un être extrêmement puissant qui inspirait le respect.

Puis la discussion se poursuivit et l’Akkatonnien évoqua le panda. « Bah, cette pauvre bête était affamée, elle n’avait pas envie de discuter. C’est difficile de manger des feuilles de bambou en hiver ! Surtout qu’un panda doât en dévorer tout le temps. Alors nous l’avons un peu aidé, il a fait un bon repas. » Croak ne regrettait pas d’avoir permis à l’animal de se nourrir. Il en était même fier. « Les animaux qui sont les plus bavards sont les oâseaux. Ils trillent, chuintent, jacassent… Pas étonnant que les Azuriens soâent de vraies pipelettes, parce que mine de rien les oâseaux et nous autres Azuriens sommes un peu cousins ! » dit-il le torse bombé et les mains sur les hanches, oubliant complètement ses simagrées magiques sur la tête d'Anton.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Petit peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Jeu 29 Mar - 16:46
La fée semblait être capable de s'amuser à ce genre de jeu toute la journée, tant qu'elle avait une cible plus ou moins consentante. Non, au final et à mûre réflexion, ce n'était pas important ! Et puis il fallait la comprendre, elle aimait bien le bruit de l'eau contre le métal, cela faisait des sons intéressants, une vraie mélomane. Shalia écouta avec soin la réponse d'Anton au sujet du libre choix de son destin. C'était quelque chose qui tenait à cœur à l'esprit de l'eau. C'était aussi pour cela qu'elle avait créé son monastère pour les femmes. Elle estimait que les hommes pouvaient bien se défendre eux-mêmes, ceux qui avaient assez de force naturelle pour obliger le destin.

 « je trouve cela dommage de modifier votre corps ainsi, si c'est uniquement pour de nouvelles capacités, car bon nombre de personnes blessées dans vos guerres apprécieraient.     »  

Ne put s'empêcher de commenter l'elfe d'une voix neutre, mais avec un certain ressentiment certains. Elle ne prenait pas en grippe cet homme en particulier, c'était une évidence. Elle venait des plus anciens temps, alors elle avait du mal à s'habituer à ces nouvelles technologies.

 « Voilà qui est étonnant, moi qui croyait que toutes les formes de vie cherchaient à se reproduire, mais apparemment ce n'est pas votre cas ?   »  

Demanda curieuse Shalia, qui ne se penchait généralement pas sur ce genre de point. Quel que soit l'espèce, elle se débrouillait pour être immortelle comme elle, d'une autre manière, mais extrêmement efficacement.

 «  Combien de temps cela vous prend-il pour connaître assez une dame pour cela ? Finir votre vie avec, en voilà une noble idée, mais sinon, je crains que vos ajouts ne limitent  vos interactions féminins. »  

Ajouta de nouveau l'esprit de l'eau immortel. C'était des concepts qui ne pouvaient que lui être étranger. Finir sa vie avec quelqu'un, dans son cas cela pouvait être très long, mais surtout, elle le verrait mourir et dépérir dans ses bras sans jamais oublier. C'était une torture qu'elle se refusait, un prix à payer pour sa nature. Ce n'était pas très élevé à ses yeux.

 « C'est un bon début, mille ans, mais pour le moment, je n'ai pas vu grand-chose de véritablement immortel. Tant que la vie n'est pas menacée, je laisse faire les empires et les rois faire, mais je reste vigilante.     »  

Shalia ne put que sourire amusée à l'évocation de créature supérieure. Elle en faisait partie évidemment, mais elle avait choisi de ne pas diriger. Après tout, un simple monastère perdu dans des montagnes, on était loin d'un pays tenu d'une main de fer. Elle s'arrogeait le droit de pouvoir agir partout de force si les choses n'allaient pas dans le sens qu'elle avait décidé, ou plutôt de ne pas dépasser les limites de sa morale.

 « J'ai toujours parlé comme je l'entends, mais je dois bien avouer que ma nature et ma force aide quelque peu. Je ne peux que vous comprendre et apprécier ce genre d'idées.   »  

Ce serait difficile de dire autre chose sur ce point-là, elle qui était capable de menacer jusqu'aux êtres les plus puissants.

 «  Pour le bien ou le mal, mais oui, je suis assez connue de beaucoup de monde à force, mais je ne recherche pas la gloire. Je fais simplement ce que j'estime être juste. Alors que vous ne me connaissiez pas n'est pas important. Le problème de l'armée est l'obéissance nécessaire à son fonctionnement. Je n'ai toujours suivi que les miens, et je crois que je ne serais pas capable de faire autrement.   »  

Dit alors Shalia en glissant doucement sa main contre l'épaule de l'homme robotisé.

 «  Ne vous en faites pas, j'ai absolument tout mon temps pour parler ou tout autre chose. Je pense que l'on ne fait que modifier le monde, pour savoir si c'est une amélioration, il faut attendre longtemps, et il y a parfois de mauvaises surprises.   »  

En voyant la distance que mettait l'homme avec la discussion de la magie, Shalia ne put en bonne professeur se retenir d'expliquer.

 «  La magie n'est qu'une force l'attente chez tout le monde et autour de soi. Être magicien n'est qu'une personne qui a appris à l'utiliser comme il l'entend ou comme il le peut à force de travail et de patience.   »  

L'esprit de l'eau ouvrait donc la possibilité à tout le monde de pouvoir faire de la magie, même si à force de modifier son corps ainsi, Anton se coupait d'un monde pour s'en ouvrir un autre. Si quelqu'un savait manipuler la magie assez efficacement pour changer un rouage du monde pour le mieux, alors c'était son devoir de le faire. C'était sa vision des choses et si elle pouvait accepter les jeux de Croak, elle ne pourrait les accepter en d'autres circonstances. Elle n'estimait pas faire de la politique, ou alors une forme de dictature à mesure où elle rentrait dans le lard des puissants qui jamais ils jouaient de trop avec le feu. Son monastère était également une dictature d'une autre façon, vu qu'elle imposait des règles parfois difficiles. Il était sans doute difficile de savoir à quel point l’elfe qui leur faisait face était ancienne, mais elle était presque aussi vieille que l’existence de ce plan faisant parti des premières formes de vie crée sur le plan de l’eau, qui lui était au final assez étranger. Elle n’avait rien d’une vampire, mais sans doute que pour deviner cela, il fallait être spécialiste en mort vivant. La fée était plus jeune, mais elle l’accompagnait depuis extrêmement longtemps, alors oui, c’était bien l’ainé de l’homme corbeau. Shalia rit doucement derrière le revers de sa main à la théâtralité des mots de Croak.

« Je crains malheureusement de ne jamais croiser quelqu’un comme moi, et donc toute forme d’intimité avec un être à la vie trop courte pourrait être tout aussi dommageable pour moi que pour mon ou ma compagne. Cependant, cela n’empêche pas d’apprécier certaines gratifications gratuites de temps à autre, tant que cela est bien amené. Je vous remercie mon cher Croak, mais je pense que dans ma complexité, je suis quelqu’un de simple.   »

Répondit alors l’esprit de l’eau, toujours aussi amusée, tout en guettant une réaction d’Anton. Elle ne semblait pas du tout insultée, bien au contraire. La fée quant à elle se contenta de s’incliner comme au théâtre avant de pouffer de rire.

«  Je n’ai pas la vie cyclique de tout le monde, alors je suppose que je suis davantage disponible que d’autres formes de vie plus terre à terre.  Je reçois les gens que je trouve intéressant dans mes appartements, avec plus ou moins d’attention selon la façon de parler, de s’exprimer, de se montrer et également les questions ou interrogations.   »

Indiqua alors Shalia, non sans croisé les bras contre son ventre en continuant à répondre sur un autre sujet.

« Si vous voulez mon avis, les gouvernements changent, mais les problématiques sont toujours les mêmes depuis la nuit des temps. C’est triste, cette manière de vivre, mais ce n’est pas pour cela que je devrais laisser tourner le monde sans ma surveillance.   »

La petite fée hocha la tête rapidement en prenant une pose classe papillonnant des ailes avant de rire. En vrai, la petite fée s’en fichait pas mal, elle laissait la gloire et les légendes à sa maitresse. Plusieurs mages ou élèves de l’école de la magie d’eau observaient de loin par des regards de moins en moins discret Shalia. Ils étaient apparemment intéressés par la rencontrer, lui poser tout un tas de questions visiblement sur elle, sur ce que l’on disait à son propos, rencontrer une mage d’eau prise en exemple depuis des générations.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 59
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Ven 30 Mar - 19:03
« Mes buts ne sont pas égoïstes, je désire certes modifier mon corps pour devenir un être ayant de nouvelles capacités, mais ce n'est pas une fin en soi, je désire cela pour pouvoir au mieux remplir mon devoir envers l'empire et son peuple dont je me considère comme un protecteur. Je crois en la démocratie Akkatonienne avec ferveur, ainsi qu'aux nobles idéaux de l'empire et je serais prêt à mourir si nécessaire pour les défendre. On peut reprocher beaucoup de choses à Akkaton, notamment notre impérialisme assumé, mais nous ne sommes ni des exterminateurs, ni des oppresseurs et nous tentons sincèrement de faire des guerres humainement. » Dit-il avec sérieux et sincérité, on voyait bien que c'était un patriote en effet, mais le genre qui croyait dans les idéaux romantiques de sa nation.

Anton fut sinon amusé intérieurement par la manière dont son ami répondit à son affirmation sinon quant au fait qu'il ne voulait pas se marier. Fichtre, sacré Croak pensa t-il, ah l'enthousiasme de la jeunesse pensa t-il, mais bon c'était assez rafraîchissant à contempler d'une certaine manière, donc le haut juge ne s'en plaignait point.

« Parce qu'il faut forcément offrir des cadeaux à une femme pour qu'elle sente qu'on honore sa gentillesse à juste titre ? » Demanda t-il d'ailleurs avec humour à son ami, ce avant d'ajouter de fil en aiguille d'un ton un peu théâtral. « Ou l'amitié n'est-elle pas un cadeau suffisant, ou à défaut d'amitié, le respect ? Sauf si bien entendu tu ne crois pas à la possibilité de l’amitié entre un homme et une femme très cher, ce que je peux comprendre tout à fait. » Puis riant un peu par rapport au fait que sa vie serait compliqué s'il épousait la dame d'un monastère, il arriva tout de même à affirmer avec humour après être arrivé à se contenir. « Je suis marié à l'empire de toute manière, ainsi qu'à l'armée Akkatonien et je peux te dire que c'est là un mariage exigeant pour moi, surtout qu'il est fait par passion et non par intérêt pécuniaire. » Puis, il reprit à l'égard de Shalia.

« Je crois que c'est un peu simplifier de dire que toutes les formes de vie cherchent à se reproduire, même si ce doit être en effet en grande partie le cas. Disons que pour ma part je désire surtout changer le monde en mieux et que si j'avouerais que l'éventualité peut-être improbable d'une immortalité grâce à la technologie ne me dérangerait point, ce serait surtout par désir de consacrer ma vie à un but qui profiterait au monde en général donc et non pour ma petite personne. » Ce avant d'ajouter pensif quant au temps nécessaire pour connaître quelqu'un.

« Je dirais que cela est variable selon la dame, mais je suppose que quelques années serait un bon chiffre pour apprendre à bien connaître quelqu'un, même si je suppose assez long… Et au pire, je dois vous avouer que je n'ai jamais été trop intéressé par ce genre de choses, allez savoir pourquoi, je n'ai donc pas vraiment l'impression que j'en souffrirai quand je bénéficierai de ces ajouts comme vous le dîtes... » Mais bon, de toute manière c'était son choix, sur ce il ne manqua pas de dire à Croak.

« Je n'en doute pas mon ami, veuillez m'excuser en tout cas de mon, comment dire, grand enthousiasme concernant ma nation. C'est disons difficile de ne pas en faire trop quand l'on est patriote. » Ce avant d'ajouter pensif.

« Ma foi, je préfère le fait qu'on croit en une entité comme la magie de toute manière, une entité qui semble bien se ficher de t'expliquer en détail comment tu dois dormir ou te tenir debout, qu'envers un dieu cruel comme le seigneur de la souffrance Teïderien. Mëme si pour ma part je préfère ne pas vénérer quoi que ce soit de toute manière. L'athéisme ne doit pas être pratiquante courante pour beaucoup par ici, mais pour tout dire c'est en grande partie parce que je considère que les races intelligentes doivent s'auto déterminer et parce que je crois en leur potentiel que je suis athée. Je refuse de penser que nous sommes des enfants qui n'attendons que les conseils de soit disant entités, c'est une vision infantilisante de la chose, à nous considérer comme des enfants, je pense que nous ne pouvons pas agir comme des adultes après tout. En somme, ma vision des choses ne s'oppose pas vraiment à votre croyance à la magie, plutôt à la croyance en des entités divines qui devraient par essence nous diriger. Après, c'est qu'une question de choix évidemment, j'assume les miens, mais je ne considère pas intrisèquement les autres comme inférieurs. » Ce avant de se contenter de dire au sujet du panda.

« Ah oui, c'était une bonne action d'aider ce panda en effet et je l'aurais aidé de toute manière, c'est juste que je ne considère pas que c'est le genre d'être que j'aimerais prendre en exemple, mais après c'est mon choix. De toute manière, il est noble d'aider un être dans le besoin et ce quel qu'il soit, c'est là une vertu de même niveau que celle d'être capable de pardonner quelqu'un nous ayant fait du tort quand celui-ci désire sincèrement se racheter. » Ce avant de conclure avec humour concernant le fait que l'azurien était proche de l'oiseau.

« Les scientifiques de l'empire Akkatonien ont déterminés pour leur part que l'homme descendait très probablement du singe, donc ça ne m'étonnerait pas que vous descendiez des oiseaux ma foi… Même si je suis en train de me demander si votre part cela tiens plus du corbeau ou de la pie. » Conclut-il ainsi avec une taquinerie amicale… Il ne manqua pas sinon  d'ajouter avec sérieux aux questions de la dame.

« Vous parlez comme si vous pouviez changer les choses au niveau global à vous seule. Le monde est pourtant complexe et si chacun peut changer les choses à sa manière, il faut comprendre que nous sommes tous des acteurs et non pas chacun la force indépendante au centre de tous, c'est la seule manière vraiment de comprendre comment les choses marchent. » Car oui, changer les choses à soit seul, cela lui paraissait à la fois possible, mais pas de la manière qu'elle devait imaginé et aussi impossible. Les empires Ikhyldiens et Akkatoniens, sans parler des nations en dessous d'eux étaient après tout les puissantes qui mouvaient ce monde et ce de loin à l'heure actuelle. Rien ne les dépassait en puissance, ni les soit disant dieux que vénéraient certains, ni les races individuellement prises, ni ces esprits qu'il avait pu rencontrer lors de ses séjours dans les plans élémentaires. Non, on ne pouvait plus imposer quoi que ce soit aux nations par la force, surtout les deux empires depuis fort longtemps, les seuls changements les affectant étaient ceux venant d'eux-mêmes ou imposés par d'autres nations ou leur population. Il fallait se rendre à l'évidence, ce monde était au mains des nations, surtout des empires et il faudrait être un rêveur pour ne pas le voir. Et c'était sans doute pour cela que l'empire Akkatonien était devenu la puissance majeure de ce monde en étant pourtant technologiste corps et âmes, sa domination prouvant bien que c'était les états nations maintenant qui dominaient ce monde. Et que pour espérer y jouer un rôle, il fallait entrer dans leur jeu et ce d'une manière ou d'une autre.

« L'empire Akkatonien offre de nombreux droits à ses citoyens, ainsi que sa protection, en grande partie parce qu'il est capable par sa puissance de les garantir. C'est à mes yeux là une chose que doit avoir un état de droit, la force de garantir les droits qu'il offre à ses sujets. » Se contenta t-il sinon de dire quant au chapitre des droits individuels, mais sans expliquer davantage, il n'avait pas envie après tout de citer la grande croisade contre Ikhyld comme exemple d'une fois où l'empire a défendu les droits de ses citoyens contre l'esclavage.

« Je ne me suis jamais sentit spécialement contraint par le fait de faire partie de l'organisation militaire de l'empire pour tout vous avouer. J'y suis entré volontairement et si je devais prendre ma retraite, ce ne serait pas bien difficile de l'obtenir. Néanmoins, j'ai dû y prendre goût, cela et puis le fait que j'ai su m'y forger une place jusqu'au rang de haut juge démontre qu'au moins mon mérite a été reconnu. Après, c'est le problème de la liberté en tant que tel, à trop vouloir être libre, on risque de refuser des responsabilités ou de s'attacher à quelque chose pour le faire changer. » Il laissa la dame glisser sa main sur son épaule alors et ajouta et au sujet du fait que les changements venaient sur le long terme.

« Cela et de toute manière, soyons sincère, ce monde est forgé par notre passé, car d'une certaine manière les nations passées et leurs empires sont toujours vivants à travers l'héritage qu'ils ont légués, pour ma part en tout cas je serais content d'en apprendre plus sur le passé d'Orzian. Si vous désirez, je pourrais vous faire part en échange de connaissances sur le passé du continent Akkat, j'ai disons une bonne connaissance de ce dernier et nos historiens ont très bien su étoffer le savoir général à ce sujet au cours des millénaires. » Ce avant d'ajouter calmement concernant la magie quand la dame en parla comme un outil.

« Ma foi, la magie a l'air d'être un outil oui, ni bon, ni mauvais à soit. Je me garde de tout jugement à son sujet, j'ai juste préféré d'autres outils pour ma part et je pense qu'on peut dire que toute manière, si la magie et la technologie sont différentes certes. Cela reste en gros des outils qui ne sont ni bon, ni mauvais en soit, c'est plus la manière dont on en use qui peut être bénéfique ou non. » L'empire Akkatonien l'avait prouvé en bonne partie dans le bon sens heureusement et dans le mauvais aussi d'une certaine manière. L'empire heureusement ne se rendait pas coupable de meurtre de masses, de pillages, de viols, d'esclavages irrégulé comme dans les duchés ou d'autres pratiques infâmes, non. Par contre, son impérialisme assumé et sa tendance plusieurs fois millénaire à imposer à d'autres peuples de l'intégrer de gré ou de force était connues. Les akkatoniens étaient des assimilateurs dans l'âme souvent, à leurs yeux l'empire était supérieurement moralement aux autres nations et son expansion juste. Ce alors que beaucoup pouvaient être rebutés à l'idée d'intégrer une nation où certes les droits et les libertés civiques étaient protégées et assurées, mais qui était assez cadrée en soit et où les impôts étaient lourds. Et surtout, où l'on était obligé de devoir fréquenter des peuplades d'autres races qu'on avait pu mépriser par le passé.

Le monde n'était pas parfait et dire que l'empire akkatonien valait mieux que les autres pays serait navrant de subjectivité, mais ses défauts étaient le triste reflets de ses qualités. Une nation protégeant les classes pauvres, assurant l'éducation de ses citoyens, un système démocratique, mais aussi une armée puissante et de bonnes infrastructures, ne pouvait qu'imposer un lourd poids fiscal à ses contribuables et un système fiscal répressif pour éviter que certains s'y substituent. De même, le désir des Akkatoniens de protéger leur mode de vie, plus technologiste et bien différent des autres qui pourraient vouloir le détruire devait être en partie la cause de l'impérialisme de l'empire, une nation qui préférait être dans la posture de l'attaquant que du défenseur. Quant au fait que l'individualisme, la liberté individuelle régulées et le bonheur étaient des valeurs défendus par Akkaton, cela faisait que si cela permettait en effet une société plutôt libre et adéquate au bonheur individuelle, les individus se centraient davantage sur eux-mêmes sur de multiples aspects et certains pouvaient soit en devenir plus égoïstes soient d'autres pouvaient avoir l'impression de n'avoir aucun repère avec le désenchantement du monde promu depuis si longtemps par l'empire indirectement, ou bien se sentir seuls qu'on ne leur prenne pas forcément la main pour leur dire quoi faire. La société parfaite n'existerait jamais en somme, mais chacune avait des problèmes bien différents.

« Hum, je ne sais pas si vous me trouveriez spécialement intéressant, j'ai mes avis bien à moi et essaye d'être la meilleure personne possible, mais bon de là à dire que je suis quelqu'un de spécialement intéressant... Ma foi, je me contenterais de ce que je pourrais avoir le jour où je viens chez vous. » Se contenta t-il sinon de dire modestement à ce sujet suite aux paroles concernant la manière dont elle traitait ceux se montrant intéressant, ce avant d'ajouter avec conviction.

« Il est sûr que si l'on voie les choses dans les grandes lignes, le monde ne semble jamais véritablement changer. Mais je pense qu'il faut voir dans les détails pour voir les véritablement changements qui s'opèrent, mais surtout que tout n'est pas un éternel recommencement. » Concernant les dernière paroles de l'elfe et expliqua alors. « Voyez le mode de vie des différentes populations, que ce soit dans l'empire Ikhyldien, ou Akkatonien, ou dans les autres nations Orzaniennes, il n'a jamais eu d'équivalent par le passé. Que ce soit par les progrès magiques, mais aussi technologiques étant donné que la technologie est un concept central depuis seulement plusieurs siècles en ce monde. Les progrès dans ces deux domaines provoquant des changements grand dans la manière de vivre de tous et les possibilités. De même, les mentalités changent avec le temps, ainsi que les types de gouvernement justement. Cela et une infinité d'autres détails différents, alors certes on peut dire que dans les grandes lignes rien ne semble changer, mais si l'on regarde de plus près, le monde change sans cesse. Et je pense que c'est là ce qui est véritablement important et passionant en ce monde, les détails. » Il conclut alors calmement.

« Mais bon c'est là ma vision des choses, je ne dis pas que c'est la meilleure, mais je suppose qu'il y a bien des manières différentes de contempler l'existence après tout. »
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Dim 1 Avr - 21:38
Anton vantait encore et toujours les valeurs de son empire si lointain. Voilà bien pourquoi l’Azurien avait pris la clé des champs quand l’occasion s’était présentée avant d’être contraint à jouer un quelconque rôle à cause de sa puissante magie et d'être embrigadé dans l'armée ou par les cercles politiques dans lesquels il aurait pu évoluer. Apparemment ce n’était pas le cas d’Anton qui poursuivait laïus sur son engagement politique et militaire motivé par son patriotisme.

Croak découvrit que l’Akkatonien n’était pas très courtois avec les femmes, du moins selon les critères de l’Azurien. Pas étonnant qu’il soit célibataire et qu’il préfère les machines. C’était à se demander s’il avait même des amies en tout bien tout honneur. Toute femme aime les petites attentions, qu’elles soient avec arrière-pensées ou non. Mais Croak n’avait pas vraiment envie d’en discuter : Anton allait argumenter et le mage n’était pas d’humeur à se lancer dans une joute oratoire afin de savoir si oui ou non offrir un bouquet de fleurs était respectueux ou teinté de sous-entendus; ils étaient devant une créature très respectable et l'Azurien avait envie de bien se comporter pour une fois. Il haussa les épaules, un peu déçu que son idée de faire plaisir aux deux créatures aqueuses ait été rejetée par Anton.

« Marié à toute l’armée… ça fait du monde ! Même aux machines ? » demanda t-il en faisant un clin d’œil à la Dame de l’Eau pour détendre un peu l’atmosphère.

Il écouta le reste de la discussion distraitement. La gloire d’Akkaton et la vision du monde d’un produit formaté par l’empire ne l’intéressait pas vraiment. Le devoir, l’obéissance, une destinée toute tracée… Cela plaisait à certains mais Croak préférait faire l’école buissonnière.

Il claqua involontairement du bec lorsque Anton pérora que la magie n’était qu’un outil, au même niveau que la technologie. D’abord, il estimait que la magie était supérieure à toutes ces machines : la preuve, elles ne permettaient pas de parler aux oiseaux ! Mais il préféra se taire plutôt que de se quereller avec Anton qui semblait prêt à défendre ses convictions inébranlables. Par contre les étudiants et professeurs non loin d’eux pouvaient avoir été offusqués par ces propos, surtout ceux qui se considéraient comme des élus car la magie coulait dans leurs veines.

Plutôt que de se retrouver au beau milieu d’une rixe ou d’écouter une discussion qui lui semblait de plus en plus abstraite et soporifique sur l’histoire des Empires et des peuples, Croak décida de faire autre chose. En fait il commençait à s’ennuyer et il avait le luth qui le démangeait de plus en plus.

« Je n’ai pas l’habitude de voâr souvent des êtres élémentaires. Surtout celles d’eau, puisque je n’ai malheureusement aucune affinité avec cet élément. » dit-il avec un peu de regret dans la voix. « Aimez-vous la musique ? Puisque l’on m’interdit de vous offrir des fleurs, je peux divertir vos oreilles en échange… En tout bien tout honneur. » conclut-il en fixant Anton avec une grande dignité.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Petit peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Lun 9 Avr - 17:56

« Je trouve ça dommage de sacrifier une part de vous simplement pour gagner du temps avec une machine, qui ne sera jamais aussi bien qu’un corps normal. Je pense qu’avec de l’entrainement, on peut arriver au même résultat, mais cela demande plus d’effort et de temps. Je suis sans doute mal placée pour dire cela évidemment. Si je peux vous donner un conseil, essayez de vivre pour l’empire, cela sera bien plus efficace. Cependant, aucune guerre n’est propre ou juste, ce n’est qu’un appât de gain pour une poignée. »



Dit alors l’élémentaire d’eau en levant un doigt, comme si elle était professeur des écoles. Elle ne pouvait pas défendre des guerriers, elle une idéaliste de la vie et du développement. Elle ne pensait pas qu’il était un homme mauvais, il devait croire ce qu’il disait. Sans doute que c’était un homme apprécié pour cela, un guerrier qui pensait faire le bien en tuant ses ennemis.



« Cela dépend du cadeau, de la manière et du moment, mais je vous arrête maintenant, cela ne fonctionne pas avec moi. »



Intervint alors Shalia aux propos de cadeau pour charmer une femme. Même si elle se devait de réagir, car elle semblait être une femme, elle n’était vraiment pas le bon cas à étudier.



« L’amitié, la réelle amitié, voilà bien quelque chose de très ardu à obtenir. Les créatures vivantes ont naturellement un besoin irrépressible de poursuivre la vie de son espèce, mais malgré cela, je pense qu’un homme et une femme peuvent être amis. Je pense tout de même qu’une fois que vous aurez rencontré LA femme, l’armée vous trouvera sans doute plus fade. »



Finit par conclure shalia en croisant les mains contre son ventre. Elle avait déjà vu nombre de femmes avoir juré de rester toute leur vie, partir sans hésiter pour suivre un homme, mais elle ne le prenait jamais à mal lorsque ce n’était pas caché.



« Changer le monde … c’est une bonne idée à la base, mais le souci vient que les autres le veulent aussi, et malheureusement, chaque monde idéal n’est jamais le même. »


La haute prêtresse ne pouvait qu’être d’accord de consacrer sa vie à une grande cause lorsque l’on devenait immortel. C’était ce qu’elle avait fait, et heureusement que ce n’était pas une mauvaise personne. Elle ne pouvait guère commenter si cet homme n’avait jamais été attiré par le plaisir charnel, elle était assez bien placée pour cela, mais qui pouvait bien savoir comment cela se passait dans les races élémentaires ? Il ne valait peut être mieux ne pas savoir.


« Le patriotisme aveugle est quelque chose de dangereux, il faut savoir rester ouvert et méfiant. »



Laissa alors shalia filer ces quelques mots au sujet de soutenir un pays ou un groupe.



« La magie est une force, ce n’est pas vraiment magique au final ni un dieu. Cependant, si le fait de prier un dieu permet à des nations d’éviter de s’entretuer, alors je suis d’accord pour que cela existe. Penser pouvoir être aider par quelqu’un de supérieur est rassurant, cela permet de se dire qu’il y aura toujours quelqu’un pour rattraper les bêtises. Ma croyance de la magie ? hmmm … c’est plus scientifique et réelle qu’une croyance vous savez ? Enfin peu importe. »


Commença à répondre l’elfe, mais sans guère en rajouter sur ce point, débattre sur ce genre de choses ne l’intéressait pas.


« Et moi d’un poisson. »



Dit alors avec un sourire amusée Shalia, quant à leur origine de leur peuple, ce qui devait être assez vrai au final, même si c’était dit sur le ton de l’humour.



« En effet, c'est le cas, je peux changer les choses au niveau mondial, c'est la chance de vivre longtemps et de pouvoir s'inviter dans toutes les cours, de parler d'en ombres langages. La diplomatie est l'art de faire accepter aux autres sa propre idée, mais oui, c'est difficile et complexe, une sorte de jeu d'équilibriste. Il vaut mieux que je reste un personnage unique, sinon je crains que me monde ne change de trop. J'ai toujours été plus ou moins solitaire dans mes luttes ou dans mon camp. C'est ce qui dérange d'une certaine manière. »



Shalia se pensait être assez habile et rusée pour se permettre de jouer seule à ce jeu. Elle l'avait toujours faite ainsi après tout. Elle n'estimait pas avoir besoin d'une terrible puissance de frappe pour obliger les nations à corriger le tir. La plume était plus forte que l'épée, elle savait manipuler son monde. Elle gardait alors son sourire, inutile d'en rajouter.



« Au sujet de mes droits propres et de ma protection, je préfère ne compter que sur moi. Je ne compte pas vendre une partie de moi pour cela. »



Répondit alors l'esprit de l'eau avec un sourire presque permanent.



« N'avez-vous jamais eu envie de ce pas tuer votre collègue de travail, qui est simplement né de l'autre côté de la frontière ? N'avez-vous jamais trouvé que l'emploi de la force pour massacrer des populations civiles était exagéré ? Je ne pense pas que vous soyez ce genre d'homme, sinon je serais particulièrement déçue. »



Shalia était bien l'exemple de prendre ses responsabilités sans les esquiver, mais sans doute ne serait elle pas aussi respecter si elle était capable de rester oisive face au mal.



« Sans doute qu'il serait utile de prendre un autre temps pour parler d'histoire, car nous risquons d'ennuyer notre ami à plumes, mais je serais ravis de vous parler d'autres temps en détails, moi qui les ait vécu. »



Concéda alors Shalia trouvant cela tout à fait normal. Il était amusant la manière de traiter d'autres peuples de barbare ou de sous développé, cela permettait de faire davantage accepter au peuple de terrible décision que l'on ne voudrait pas à son chien.



« Certes, les technologies changent, avancent, mais au final les dirigeants ne cherchent que le pouvoir sur les autres, à Conquérir plus de terres, ce n'est qu'un éternelle recommencement de ce point de vue. Disons que le monde évolue, mais de là à dire qu'il change, je pense que cela est faux. »



Sans doute irreconcilable, mais certainement pas adversaire, elle ne poursuivit pas davantage mes échanges, qui pouvait durer des heures, voir des jours. Elle ne put que rire alors aux petits mots de l'homme corbeau.



« Il est vrai que cela doit être épuisant de réussir à contenter pareil harem mesir. Je suis très impressionné. »



S'amusa alors Shalia avec un sourire.



« Le vent n'est-il pas votre ami messire oiseau ? Mais je suis navrée si je ne peux que représenter que l'eau ici même. Je vous emmenerait bien dans le monde de l'eau, mais il y a peu de chances que vous survivez très longtemps malheureusement. Ma pression y est très forte et le manque d'air est sans doute le plus gros problèmes, mais c'est un ravissement pour les yeux. »



Shalia offrit alors un léger mouvement de la main alors qu'elle s'installa dans un magnifique siège fait de glace qui poussa à quelques centimètres de sa position sans guère de concentration. Elle en fit apparaître un autre pour Anton.



« J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour les artistes, je n'ai que rarement eu la fibre d'une musicienne, peut-être davantage dans le rôle de la muse, mais cela reste qu'un détail. Soyez certain qu'avec moi vous pouvez vous sentir libre de faire comme vous l'entendez, alors je vous en prie. »



Dit alors l'esprit de l'eau en invitant Croak à commencer.


avatar

Feuille de personnage
Peuple: Esprit
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Clergé
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com/t156-l-esprit-de-l-eau
Messages : 59
Date d'inscription : 01/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Lun 16 Avr - 20:42
Anton rit un peu à la blague de Croak, mais n'y ajouta rien, sacré mage ! Ce dernier ne manquait jamais d'humour, quant au claquements de becs de que ce dernier produisit pendant que la haut juge parlait de magie, ce dernier en fut un peu étonné. Hum, sans doute devait-il parler maladroitement en avançant ses opinions comme il le faisait, même si heureusement les mages non loons semblaient pour la plupart trop occupés pour écouter leurs conversations, notamment ceux potentiellement jaloux de l'oracle qui devaient se dire qu'ils aimaient bien avoir un talent en magie égalant le sien.

« Autant se rendre dans les plans élémentaires si tu en as l’occasion un jour mon ami, on a qu'une vie après tout ! Autant en profiter. » Ne manqua pas d'ailleurs de dire Anton d'un air sympathique au mage quand celui-ci parla de sa faible expérience des plans élémentaires. Pour sa part le haut juge sans être mage en avait déjà visité quelque-uns, même si évidemment ce n'était guère le genre de lieu où un être humain était censé rester longtemps, même si pour sa part ses séjours avaient duré plusieurs années, notamment dans le plan élémentaire de la terre.

« Ce n'est pas aussi simple, diriez-vous que n'importe qui avec des efforts pourrait faire comme vous ? C'est un peu la même chose concernant ce que l'on peut obtenir grâce à la technologie, on ouvre un nouveau domaine de possibilités inédites et on s'en ferme d'autres. » Répondit-il pensif à l'elfe, ce sans rien ajouter aux paroles de celle-ci qui se voulaient être des conseils, mais qui lui semblaient bien pessimistes dans les faits…

Quant au fait qu'elle ne veuille pas de cadeau, voilà une femme qui n'était pas matérialiste décidément, c'était évidemment tout à son honneur.

« Hum sans doute, mais c'est peut-être déjà trop tard pour moi... » Se contenta t-il sinon de dire en haussant les épaules concernant le fait que le jour où il rencontrerait la femme de sa vie, le reste lui paraîtrait plus fade… Probablement, du moins si cela arrivait un jour, ce dont il n'était point sûr en vérité.

« Sans doute, mais dans ce cas on en revient au même, car il faut défendre sa vision du monde ou du moins son mode de vie par rapport à ceux qui veulent le menacer. » Glissa t-il d'ailleurs calmement par rapport aux paroles de l'elfes qui mettaient en doute un certain idéalisme trop poussé. Soit, pour sa part il vivait très bien son patriotisme, par contre il ne manqua pas de dire avec conviction ensuite par rapport au fait de croire à un dieu...

« J'ai plus de mal surtout à accepter moralement le fait que des peuples entiers croient en un mensonge. La magie existe, donc qu'en croit à elle ça se justifie, mais un dieu qui aurait soit disant créé le monde ou devrait le diriger ? Je ne sais pas, l'idée que des gens puissent y consacrer leur vie ou s’entre-tuer pour ça me paraît immoral… Surtout quand on voie les abus de nations comme Teïder... » Puis il se contenta ensuite de souffler de manière amusée dans son casque quand elle parlait du fait que soit disant elle descendrait d'un poisson… Ce avant de réfléchir de manière perplexe quand elle parla de pouvoir changer les choses au niveau mondiale. Hum, si c'était le cas pensa t-il il aurait entendu parler d'elle dans l'histoire de l'empire, ou bien elle parlait surtout du fait que ses efforts étaient concentrées autour d'Orzian en exagérant un peu pour englober ainsi le monde entier… Il est vrai que ça ne faisait que 200 ans que les empires s'étaient ramenées en Orzian… Cela et puis elle semblait habituées aux terres avec un gouvernement monarchique vu qu'elle parlait de cour royale, le genre de concept qu'il ne voyait que dans les pays étrangers pour sa part… Il sentait bien qu'elle allait probablement moins sourire si elle essayait d'influer sur l'empire Akkatonien avec cette logique.

« Ah oui, le désir de savoir se défendre soi-même, une bonne chose. On est assez d'accord avec cela par chez moi... Certains dirons que c'est une mauvaise idée de laisser des civils avoir des armes, mais pour ma part je pense que s'ils sont responsables, au moins ils pourront se défendre d'une quelconque menace sir leur vie est en danger. » Ajouta t-il sinon assez approbateur avant de reprendre pensif.

« Euh, je n'ai jamais voulu tuer ou massacrer qui que ce soit sans raison et je n'ai jamais soutenu cela… Si je devais affronter des soldats ennemis je considérerais que c'est des gens qui font leur boulot comme moi et je ne chercherais pas spécialement à les tuer, bon je les combattrais car c'est mon travail, mais s'ils se rendent ou si je peux les épargner, je ne ferais pas de zèle. De même pour les civils, c'est un crime de guerre de les tuer alors qu'ils n'ont rien fait. » Avant de hausser les épaules concernant le fait que ça ennuierait Croak de parler d'histoire.

« Je sais pas, peut-être que cela l'intéresserait plus si vous lui parliez de musique ? » Mais il est vrai qu'il ne valait mieux pas insister pour ne pas ennuyer son ami, c'est pour cela qu'il s'était contenté de dire ceci avec humour. Puis il reprit pensif.

« C'est un débat philosophique assez complexe et profond surtout. » Concernant le fait que le monde évoluait, mais ne changeait pas. Pour sa part il voyait plutôt des milliers d'arguments pouvant appuyer la vision opposée ou cette vision. Pile le genre de débat dans lequel des philosophes argumenteraient pendant des siècles en somme…

« Un harem ? » Dit-il ensuite visiblement mal à l'aise avant de faire non de la tête, puis d'écouter calmement la dame parler alors qu'elle s'exprimait au sujet de la magie du vent et du monde de l'eau. Ce avant de paraître ensuite hésitant quand elle fit apparaître un siège de glace non loin de lui. Hum, il ne savait pas si ce dernier supporterait son poids, mais à défaut de savoir il s'assit dessus et ajouta simplement d'un air d'auto dérision.

« Je vais éviter pour ma part d'essayer de me joindre à la performance musicale, votre sens du bon goût musical ne risque pas de s'en remettre. » Il avouait volontiers chanter comme une casserole après tout, surtout qu'il n'y avait pas de honte à avoir des défauts aux dernières nouvelles.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 178
Date d'inscription : 13/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia) Ven 20 Avr - 23:32
Croak soupira théâtralement lorsque Shalia regretta de ne pas pouvoir l'emmener visiter son plan élémentaire. L'Azurien était excessivement curieux, trop parfois pour son propre bien. Il adorait sa liberté qui lui permettait de se déplacer partout et à tout moment. Hélas pour lui certaines beautés du monde lui resteraient à jamais interdites.

"C'est sûr, je ne risque pas d'aller dans ce plan. Si mon duvet est mouillé j’attrape très froâd puis je coule. Et comme vous venez de le dire je ne peux pas respirer. Enfin avec mes pattes je ne peux pas vraiment nager efficacement. C'est bien dommage je suis sûr qu'il y a plein de choses merveilleuses à découvrir dans l'eau. Et tout un tas de personnes ou d'animaux sympathiques également." dit-il en tendant une patte griffue qui n'était pas du tout palmée.

Par bonheur Shalia désira entendre sa musique. Anton quant à lui ne disait pas non à un petit divertissement, mais Croak n'était pas vraiment une nouveauté pour lui. Tandis qu'elle faisait apparaître deux sièges de glace sans que cela n'émeuve le baladin, ce dernier répondit à l'Akkatonien qui se refusait à partager la scène avec lui.

"Oui je n'ai pas besoin d'être accompagné, je me suffis à moâ-même. Et puis comme tu le dis si bien, tu es un apprenti, tu manques d'expérience. D'ailleurs tu devrais t'acheter un shamisen; je connais un bon luthier. Il pourrait te faire un prix d'ami."
Anton avait deviné juste, il risquait de gâter la performance du barde qui n'avait qu'une envie: briller devant son auditoire. Croak adorait se donner en spectacle. Il en faisait toujours un peu trop mais c'était pour la bonne cause: un jour il serait reconnu comme l'un des meilleurs bardes d'Ikhyld.  

"Si tu as peur de rester le derrière collé à ton ton trône de glace, je peux invoquer une chaise ou un bloc de métal... Ce que tu voudras." lança Croak à l'Akkatonien qui semblait hésitant à poser son fondement sur un objet froid et humide issu de la magie. La proposition du mage de vent était sincère, sans malice et il n'avait aucunement envie de faire passer son ami pour un frileux. Cependant la diplomatie n'est pas le fort des Azuriens et il s'était permis d'exprimer tout haut une pensée alors qu'Anton faisait preuve de politesse envers Shalia.

Croak accorda son luth et plaqua quelques accords. "Je vais vous chanter une petite berceuse elfique qui s’appelle la chanson de la mer, ça devrait vous plaire mesdames. Et à toâ aussi monsieur le Haut-Juge. " Il toucha légèrement sa gorge avant de commencer à chanter de sa voix de ténor.

"Endors toâ … ferme tes jolis yeux
Bercé par le vent au large des îles bleues
D’étoâle en étoâle on suivra le chemin
Jusqu’à la rosée du petit matin

Viens on va faire un tour à travers la brume
Là où les esprits dansent au clair de lune

Et au soleil levant entre ciel et terre
On chantera tout bas la chanson de la mer

Je t’ai vu dans mon rêve au pied du grand phare
C’était comme avant, avant le départ
Des châteaux de sable, des berceaux dans les arbres
Ne pleure pas on se retrouvera

Viens on va faire un tour à travers la brume
Là où les esprits dansent au clair de lune
Et au soleil levant entre ciel et terre
On chantera tout bas la chanson de la mer"



La fin de la chanson fut ponctuée par une petite révérence. Croak n'avait pas chanté que pour les dames et son ami; il avait utilisé sa magie pour projeter sa voix au-delà des auditeurs les plus proches sans en altérer le volume. Ainsi il espérait que sa chanson avait pu être entendue par des élèves de l'académie ou des mélomanes qui n'étaient pas encore partis à la fin du spectacle.

air de la chanson:
 

Magie:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Azurien
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Petit peuple
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2018
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bénédiction de l'eau (Pv Shalia)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Bénédiction de l'eau (Pv Shalia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Prédiction Ronde #2
» Sous la bénédiction des étoiles [Norman]
» Malédiction hollandaise ?!
» QUELLE PRÉDICTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Terres gouvernées par Ikhyld :: La cité de Jade-
Sauter vers: