Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Restons discret [PV Peddyr]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: La cité de Vinche
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Sam 18 Aoû - 10:47
La Duchesse avait de quoi s'inquiéter en effet. Peddyr s'était lancé au galop, pour rapidement se trouver en tête. Lui aussi était un assez bon cavalier et il poussa sa monture à vite galoper pour arriver à la demeure du grand noble. Car une chose tournait en boucle dans son esprit : le nom de Tharakssi. cet homme connaissait Ashan Teros. Des années étaient passé et le souvenir du visage de l'ancien Duc s'était estompé dans les esprits, c'était là une heureuse chance, mais pour Peddyr, cet homme avait des choses à lui dire... Et au plus profond de lui-même commençait à naître une chose qu'il n'aurait jamais cru possible : la vengeance. Mais avant, il devait savoir qui avait prémédité sa chute. Tout cela pour éviter une histoire d'alliance de Ducs !

Il arriva en vue de la grande demeure, très fastueuse. Mais ce n'était pas cela qui intéressait le vieux mercenaire, il n'avait que faire des frasques des riches, qui n'hésitaient pas à dépenser leur fortune en des futilités énormes comme ce genre d'habitat. Il poussa sa monture vers un grand arbre... il descendit et ne perdit pas de temps pour pénétrer à l'intérieur. La première chose qu'il fit fut de tirer sa lame, prêt à en découdre. Quelques gardes arrivèrent, hurlant à l'intrus. Il s'en défit d'un sortilège. La bourrasque envoya les malheureux percuter le mur.

''Qu'est ce que ....''

Tharakssi venait de se pointer, une épée courte ouvragée à la main, venant voir ce qui se tramait. Il croisa le regard de Peddyr et ne perdit pas de temps pour se mettre en position de combat. Le vieux mercenaire sourcillait. Il n'avait pas de temps à perdre à faire un échange de lame. Pourtant, ille faudra bien.

Le vieux mercenaire ne perdit pas de temps pour croiser sa bonne vieille épée avec la lame courte de son adversaire, usant de toutes ses connaissances pour vite le désarmer et le caler brutalement contre un mur. Il oublia complètement la présence des gardes étourdies par son précédent sort, dardant un regard glacial à Tharakssi. La pointe de son épée était posée sous le menton du noble, le piquant juste assez pour lui faire couler une petite goutte de sang, qui perlait le long du tranchant de l'épée

''Donne moi une seule raison de pas t'égorger comme un chien, là maintenant ! ''

Tharakssi garda le silence, le regardant avec un certain dédain provocateur. Peddyr leva juste d'un poil son épée, enfonçant un peu plus la pointe tranchante dans la peau du menton. L'homme se tendit sous la douleur.

''Tu vas me dire gentiment tout ce que tu sais de l'affaire d'Ashan Teros. Cette historie m'intéresse, puisque tu m'as impliqué dans tes magouilles et tes plans foireux qui visaient la Duchesse de Vinche. Je ne doute pas un seul instant qu'elle saura gérer ton cas à titre personnel, sauf si je décide de t'occire. Alors ? Je t'écoute ? ''

Le vieux mercenaire avait usé d'une voix à la teinte mumurante mais froide et déterminée, histoire de marquer sa position vis à vis de son "ennemi''. Tharakssi n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que Sven entra....


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Lun 20 Aoû - 16:46
La porte d'entrée était entre ouverte, comme si on avait forcé le passage. A pas de loup, elle s'avança mais elle n'entendait toujours rien. Le hall était particulièrement large et devant elle se trouvait un escalier de vois majestueux. Des larges tapis bordeaux le recouvraient et de là où elle se trouvait, elle pouvait ressentir leur douceur. Mais ce n'était pas ce qu'elle cherchait. Elle dépassa l'escalier par la droite pour se retrouver dans un jolie salon. Tout semblait en ordre jusqu'à ce qu'elle remarque des gouttes de sang sur le sol et sur l'un des sofas. C'était mauvais signe mais Maria tenta de ne pas s'inquiéter.

En vérité, ce qui la travaillait depuis son arrivée c'était de n'avoir croisé aucun garde. Tharakssi, rien qu'en temps normal, devait savoir bien s'entourer vu toutes les entourloupes qu'il faisait. Sur la droite, la porte donnait sur les cuisines et en entrant, elle put remarquer le corps d'un homme. Se rendant compte qu'il ne s'agissait ni de Thelrand, ni de Sven, elle soupira de soulagement. Une imposante griffure traversait le torse de l'homme et elle reconnaissait bien la signature de son garde du corps. Elle hâta le pas, ils ne devaient pas se trouver si loin. Elle savait qu'elle ne pourrait probablement pas les aider mais elle n'allait pas juste rester spectatrice.

Suivant le chemin qu'on lui avait laissé elle se retrouva dans un couloir qui donnait sur une salle à manger cependant, rien ne semblait avoir été déplacé. Elle allait dans la mauvaise direction, et c'est d'ailleurs ce que lui confirma un cri. Revenant sur ses pas elle ouvrit la seconde porte qui donnait sur la cour arrière de la demeure. Au dessus de la cime des arbres, elle put observer les teints oranges et rosés dont se parait le ciel, effaçant le bleu sombre de la nuit. Elle entendit des bruits de métal et en baissant les yeux elle les vit. Le mercenaire était au prise avec Tharakssi, chacun armé d'une épée. Sven se débarrassait tout juste de son assaillant, enfin du second puisque l'autre se trouvait à terre un peu plus loin.

Elle put distinctement voir l'épée du noble chuter et elle sut qu'il n'allait pas rester en vie. Maria cria alors que le vieux mercenaire s'apprêter à trancher profondément la chaire de son adversaire. Tout se précipita lorsque l'ours se jeta entre les deux. Et tout arriva si vite...

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 162
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : Vinche, Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mar 21 Aoû - 10:05
Les choses se précipitèrent. Tharakssi allait dire quelque chose, la bouche était en train de s'ouvrir quand Sven entra. Avec un nouvel acteur qui venait d'entrer en scène, Tharakssi ne parlera plus. Rien qu'à voir la brève lueur dans ses yeux, son bref rictus moqueur et mesquin à la fois. Peddyr n'eut qu'une pensée, une seule. Peddyr enfonça un peu plus sa lame, dans le menton de sa cible.

''C'est ta dernière chance, Tharakssi. ''
"Tu peux rêver mon cher.....je resterai muet comme une tombe ! "
"Soit....''


Le vieux mercenaire serra plus la prise sur son épée. Un cri retentit. La Duchesse venait d'arriver, à son tour et elle venait de crier. Et Sven entra en action, bondissant de ce fait entre les deux hommes. Juste à temps visiblement, car le vieux mercenaire avait été sur le point d'enfoncer sa lame dans les chairs de Tharakssi. L'arrivée du garde du corps de la Duchesse ne put que bousculer et pousser en arrière l'épéiste, qui voyait sa cible lui être retiré de cette envie de le tuer.

Peddyr manqua de trébucher dans le recul imposé par le thérianthrope. Son épée toujours en main, il lorgna avec froideur Sven

''Ne vous mêlez pas de ça ! "

Et les choses étaient loin d'être terminées, car elles continuaient dans leur élan, persistant dans la précipitation de l'intervention des nouveaux protagonistes.

Tharakssi, dont les quelques gouttes de sang qui gouttaient de son menton et tachaient sa splendide tenue, avait reculé un peu, profitant du bazar créé par l'intervention de Sven... juste assez pour voir la présence de la Duchesse. Il avait un étrange sourire aux lèvres désormais. Un sourire qui en disait long sur une intention précise : Tharakssi venait de sortir des pans de ses atours un surin à l'éclat argenté. Le sang de Peddyr ne vit qu'un tour. Sans attendre, sans prévenir, il invoqua à nouveau sa magie, ce qui bouscula Sven, mais envoya valdinguer Tharakssi. Celui tomba lourdement sur le sol, comme un gros sac à pomme de terre qu'on aurait jeté du haut d'une carriole. Il perdit son surin et au moment de vouloir la récupérer, une dague se planta dans le dos de sa main, la clouant au sol. La dague venait de la main de Peddyr. Et forcément, Tharakssi hurla sa douleur.

Le vieux mercenaire avait toujours son épée en main, les doigts serrant la poignée de celle-ci au point qu'on en voyait la crispation. L'idée de l'occire était toujours présente, mais maintenant qu'il y avait Sven, il n'avait plus de champs d'action. Tharakssi ne parlera pas, il le savait. Il en grimaça.

''Tu ne paies rien pour attendre, Tharakssi....''

Les deux hommes croisèrent leur regard. Et le faciès grimaçant du blessé lui rappelait vaguement quelque chose. Il sourcilla...Le carreau.....

''T'étais présent sur les remparts n'est ce pas ? ''

De quoi il causait ? Même le visage du gros bourgeois affichait cette interrogation, avant de finalement blêmir.




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mar 21 Aoû - 12:52
La duchesse s'était rarement sentie aussi inutile que pendant ces quelques minutes de sa courte vie. Après avoir criée, son garde du corps s'était interposé entre les deux hommes et il avait eu beaucoup de chance de ne pas finir blesser par la lame du mercenaire. Elle savait qu'il était là pour ça mais Maria n'avait jamais apprécié que lui en particulier soit blessé à cause d'elle. Alors qu'elle s'inquiétait pour l'ours, elle ne remarqua même pas les mouvements de Tharakssi. Ce fut Thelrand qui réagit en dégageant d'une bourrasque l'homme mais secouant au passage Sven. Le hurlement de douleur indiqua que le lancé de dague du mercenaire avait réussi. Tout n'était pas joué mais que pouvait-elle bien faire d'autre que rester planter là à regarder la scène se dérouler. Si elle décidait de s'interposer, elle allait probablement créer une catastrophe et elle n'avait pas envie d'être blessée. La duchesse de Vinche décida d'intervenir le moment venu.

De l'autre côté, les deux hommes semblaient se lancer des regards meurtriers mais ne bougeaient plus. La jeune femme ne comprit pas vraiment ce qui vint ensuite. Elle entendit le mercenaire sortir une phrase qui n'avait aucun sens et vit blêmir le visage du marchand. Se pouvait-il qu'il s'agisse de l'explication tant attendu ? Maria décida de se faire la plus discrète possible. Ne bougeant pas de l'endroit où elle se trouvait, elle tendit très largement l'oreille et fit un signe de tête à Sven. Ce dernier devrait faire de même et n'agir que si la situation devait mal tourner. L'ours s'abaissa près du sol, prêt à foncer dans le tas encore une fois si le mercenaire était à deux doigts de tuer Tharakssi.

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 162
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : Vinche, Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mar 21 Aoû - 14:39
Peddyr avait fait un pas décidé vers un Tharakssi blême et figé, le regard porté sur le vieux mercenaire, pendant qu'il portait sa main saine vers sa main blessée, pour essayer de retirer la dague qui clouait celle-ci dans le sol. Pour le vieux mercenaire, il n'y avait plus que cet homme et personne d'autres dans son champ d'attention. Cet homme qui se liait à un passé qu'il avait fui depuis très longtemps. Mais pourquoi décidait-il de changer de voie ? Pourquoi affronter ce qu'il n'avait cherché à savoir, qu'il avait voulu oublier ? Parce que cet homme avait attenté à sa vie de manière lâche, comme autrefois, maintenant que le souvenir de l'arbalétrier lui était revenu. Il se rappelait d'avoir vu Tharakssi, plus jeune et plus fin, pointer son arme vers lui. Le Duc qu'était Peddyr avait déjà été blessé à l'instant d'avant d'une flèche.... En somme, Tharakssi était là pour s'assurer de la mort certaine d'un homme qu'on visait à abattre à tout prix.

La main gantée de cuir de Peddyr craquelait sous l'impulsion serrante qu'elle exerçait sur la prise de la bonne vieille lame. Pour Peddyr, Tharakssi méritait de mourir, autant pour avoir tenté de le tuer il y a des années en arrière, même s'il n'était pas le mercenaire d'aujourd'hui à l'époque, d'avoir tenté de faire chanter la Duchesse et de manquer une fois encore de le tuer, là, aujourd'hui. Ce cercle vicieux devait cesser ! La mort sera sa seule rédemption. Sauf s'il consentait à parler.

''Alors, cela te revient maintenant ? ''

Le mercenaire jouait de bluff, ne se rappelant plus de rien d'autres que Tharakssi en tant qu'arbalétrier. Le ton froid et déterminé suffirait pour le reste.

''Je me doutais que c'était toi. Ce même doute qui m'a assailli, ne trouvant pas possible que tu aies pu survivre. J'aurai du resté accrocher à mes impressions et te faire tuer de suite ! ''
"Le destin en a décidé autrement. Maintenant, je ne te laisse que deux choix : la mort où le nom de celui ou celle qui a organisé cette attaque et l'anéantissement de ma vie passé. A toi de choisir. et fais vite, avant que je ne change d'avis''


Pour qui connaissait bien Peddyr aurait été étonné de l'entendre parler de la sorte. Là, on n'avait plus qu'un combattant qui paraissait réclamer une vengeance.

Tharakssi retrouvait retrouver un peu d'aplomb.

''Tu crois que je connais le nom de la personne qui réclamait ta tête ? Tu peux rêver ! Et puis même si je le savais, jamais tu ne le sauras !

Dans un cri de douleur, Tharakssi retira la dague de sa main. Ce fut le signe pour Peddyr d'abattre cet ennemi. Il leva son épée, prêt à l'abattre sur l'homme à terre, qui se préparait à envoyer la dague sur le vieux mercenaire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mar 21 Aoû - 15:51
La confrontation de regards ne semblaient pas tourner dans le sens que Maria espérait. Elle pouvait cependant assurer qu'ils avaient un passé commun, même que l'un avait tenté de tuer l'autre et réciproquement ? Peut être ? Tharakssi ne semblait pas prêt à dévoiler les informations que désirait Thelrand. Lorsque la duchesse de Vinche vit qu'il venait de retirer la dague de sa main, elle sut qu'il était trop tard pour raisonner l'un comme l'autre. Ils allaient se planter une lame mutuellement et ça ne serait pas beau du tout à voir. La jeune femme fit la seule chose qui lui vint à l'esprit et plaqua d'un mouvement brusque ses mains au sol avant de le relever dans la même précipitation. Suivant le geste de celle-ci, un large mur d'eau vint s'interposer entre les deux hommes. Clairement surpris, cela n'empêcha pas les deux hommes de garder fermement leurs armes entre leurs mains.

C'était le moment de lancer une seconde et dernière carte qu'elle avait dans sa manche. Si elle préférait utiliser la magie de l'eau, elle se gardait d'utiliser celle des ténèbres. Alors que le mur d'eau chutait, elle cria en direction des deux hommes avant de courir vers eux. Elle disparut comme elle l'avait fait plutôt avec le premier fils du marchand, en passant ses doigts sur ses boucles d'oreilles qu'il n'avait pas pris la peine de lui retirer lorsqu'il l'avait capturé. Après tout, ce n'était qu'un simple bijou décoratif non ? Grossière erreur. Elle apparut suffisamment près pour qu'il croise son regard. Pendant son temps d'invisibilité, la duchesse s'était mise à incanter un sort terrible, un sort qu'elle n'utilisait jamais ou presque. Le sort fonctionnerait mais il n'était pas certain qu'il mettrait suffisamment à mal l'homme pour qu'il révèle tout à Peddyr. C'était quitte ou double.

Enchantements:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 162
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : Vinche, Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mar 21 Aoû - 15:51
Le membre 'Maria Galante' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dizaine' :


--------------------------------

#2 'Unité' :
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 2073
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mer 22 Aoû - 11:19
Quand un mur d'eau jaillit du sol pour servir de séparation aqueuse entre les deux hommes, autant Peddyr que Tharakssi furent saisi. Cette barrière, en apparaissant, avant coupé leur élan martial. Tharakssi avait retenu son jet et en profitait pour se remettre debout, Peddyr lui avait reculé d'un pas, restant méfiant et jetant un vif regard vers la Duchesse. La réalité revint à son esprit. Il n'était pas tout seul dans l'histoire. La Duchesse de Vinche elle aussi avait des comptes à rendre avec l'autre ordure. Et si elle était là, qu'avait-elle entendu de la conversation entre les deux hommes ? Pour le vieux combattant, s'était vraiment le cadet de ses soucis, surtout que la muraille d'eau venait de disparaître, lui laissant le libre accès à son adversaire.

La jeune femme cria avant de disparaître. A quoi jouait-elle cette fois ? Cette femme était vraiment déconcertante par moment. Et comment le mercenaire pouvait espérer la ''protéger" si elle venait à jouer les filles de l'air ? Et surtout dans quel but cette fois ? Il n'omettait pas la présence de Tharakssi, qui avait reculé de quelques pas, comme s'il se préparait à fuir. Sauf que... il n'allait pas fuir. Son attitude changea subitement, ses yeux s'écarquillèrent... Une intense lueur y apparut, une lueur que Peddyr connaissait relativement bien ; celle de la folie. Et la jeune Duchesse qui était apparue entretemps, qui n'était pas loin et qui attira le regard du gros bourgeois. Celui décida de fondre sur elle, dague levé. Il croisa soudainement le fer de Peddyr, qui se mettait sciemment en travers de sa route

''Je vais vous tuer tous les deux ! Mais d'abord toi, Ashan. Tu aurais du périr ce jour là ! Je vais rattraper mon erreur !''

Peddyr serra les dents. Il le repoussa avec son épée et l'autre, devenu totalement fou furieux, réussit à attaquer avec sa dague. La folie poussait les corps à des réactivités intenses, rapides et brutales. Le vieux mercenaire les contra les unes à la suite, avant que soudain, Tharakssi lui saute dessus. Les deux hommes roulèrent sur le sol. Puis, Peddyr lâcha un cri de douleur. Tharakssi avait réussi à lui planter sa dague dans la cuisse droite du vieux mercenaire. Tharakssi reçut en retour un violent coup de pommeau, qui l'étala à moitié conscient sur le sol. Il eut droit à un autre coup, un coup de pied gauche cette fois. La hargne de Peddyr était tel qu'il cherchait à rendre coup sur coup. Un second coup de pied frappa la gueule de Tharakssi , l'envoya dans les vapes, et pour de bon.

Haletant et grimaça, Peddyr recula comme il put du corps inanimé de son adversaire. L'envie de l'occire était encore dans son esprit, mais ce serait tuer un homme à terre et incapable de se défendre. Et ça, ce n'était pas dans les habitudes de Peddyr.

''Sale chien... ''Marmonna-t-il avec amertume. ''Vous devriez vite le faire ligoter, Duchesse, avant qu'il ne se réveille. ''

Après, il commença à évaluer sa blessure. La dague était enfoncée à mi-lame et n'avait pas touche l'artère. Sinon, Peddyr aurait déjà rendu son dernier soupir. Mais cela lui faisait malgré tout un mal de chien et en plus, Heureusement, la lame contenait un peu le saignement. S'il la retirait maintenant, il en serait quitte pour une plus grande coulée. Il chercha de quoi se constituer un garrot.

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Jeu 23 Aoû - 18:48
Les miracles n'existent pas, elle aurait du s'en rappeler, et être sauvé deux fois dans la même soirée aurait du amplement le suffire. La duchesse de Vinche put lire la folie dans les yeux du marchand. Elle s'attendait à ce qu'il hurle, s'arrache les cheveux, se roule en boule sur lui-même. Elle n'avait pas réfléchi au fait qu'en s'exposant ainsi devant lui, l'enchantement pouvait se retourner contre elle. En fait, si, elle y avait pensé quelques minutes plus tôt et avait complètement ignoré son propre raisonnement. Encore une marque de plus du manque de sagesse et de réflexion de la jeune femme.

Les entrailles de cette dernière se tordirent douloureusement lorsque le gros bourgeois s'approcha d'elle avec sa dague prête à la tailler. Elle devrait encore remercier le mercenaire puisqu'il se mit en travers de son chemin, ou plus exactement sa lame en travers de la sienne. Le combat fut compliqué à suivre, les coups volants rapidement. Sven n'osa pas s'interposer de peur de blesser Thelrand plus que ce qu'il ne le souhaitait. Lorsqu'ils roulèrent au sol, elle put entendre un cri de douleur mais qui ne provenait pas de la bonne voix. Pourtant ce fut Tharakssi qui finit dans les vappes alors que son adversaire blanchissait ses jointures en étudiant la dague toujours plantée dans sa cuisse.

Au lieu de suivre les ordres du vieux mercenaire, pour changer, elle s'avança vers lui, le visage inquiet. Non, la lame n'avait pas touché l'artère sinon il se serait déjà vidé de la moitié de son sang. Ce n'était pas cela qui inquiétait la duchesse. Elle demanda à l'ours d'aller chercher la sacoche alors qu'elle s'accroupissait auprès du mercenaire, rapprochant son visage de la lame. Elle renifla plusieurs fois mais aucune odeur ne vint éveiller ses sens excepté celle du sang. Les sourcils froncés, elle commença à déchirer son haut sur une bande assez large, de telle sorte qu'on pouvait à présent voir son ventre fin, presque trop creusé et le début de ses côtes.

   - Je ne m'inquiéterais pas trop pour lui si j'étais vous. Quand il se réveillera, il devrait avoir repris ses esprits, après tout, c'est de ma faute s'il est devenu fou...

Elle passa le tissu avec douceur sous la cuisse de l'homme avant de faire un noeud, serrant aussi fort qu'elle le pouvait, c'est-à-dire pas si fort que cela. Sven se présenta près d'elle, dans la gueule se trouvait une sacoche qui contenait ce qu'elle cherchait. Laissant son morceau d'étoffe dans les mains de Thelrand, elle se mit à fouiller avec rapidité dans ses affaires avant de tomber sur ce qu'elle cherchait. Elle tendit une fiole au mercenaire :

   - Buvez ça.

Il était bien connu que dans les duchés, les tentatives de meurtre les plus courantes étaient l'empoisonnement. Quel duchéen ne se baladait pas avec une lame enduit d'un poison quelconque, elle se le demandait encore. Elle força l'homme à prendre la fiole entre ses mains.

   - Maintenant, Ashan Teros si vous voulez un jour savoir la vérité, reprenant son ton autoritaire habituel.

Spoiler:
 

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 162
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : Vinche, Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mer 29 Aoû - 16:49
Forcément, quand on demandait à une femme telle que la dirigeante de Vinche, qui possédait un certain caractère. Donc, en effet, au lieu de voir comment attacher l'autre inconscient qui était devenu fou sans raison préalable, elle vint vers le vieux mercenaire, évaluant à son tour la gravité de la blessure. Après avoir ordonné à son garde du corps d'aller chercher une sacoche, elle s'abaissa au niveau de la blessure. Peddyr manqua de protester, en se demandant ce qu'elle était en train de faire, avant de voir qu'elle cherchait à sentir l'odeur. Il était vrai que certains poisons pouvaient avoir des effluves précis à l'odorat une fois en action dans une blessure.

Puis, toujours sans souffler le moindre mot, elle commença à déchirer le bas de son haut, pour en faire une bande de tissu improvisée. Qui aurait cru qu'une Duchesse de sa position se dénuderait le bas de son torse. Peddyr ne put s'empêcher de déglutir et de détourner la tête. Il avait déjà vu des femmes, ce n'était pas le soucis. C'était qu'elle était d'une certaine position sociale et donc... et bien, il y avait un minimum de décence à faire de la part des hommes quand il y avait une telle situation... particulière. Peddyr n'avait que pu tourner la tête, avant de se concentrer sur la dague enfoncée dans sa cuisse. Heureusement qu'elle avait évoqué Tharakssi entre temps. Il avait manqué de pas entendre que la folie de cet imbécile avait été provoqué par la Duchesse.

C'était la parfaite occasion pour ne pas reporter son regard sur le ventre nu et fin de la jeune femme.

''Si c'est le fait de votre magie, je ne doute pas un seul instant qu'il reprenne ses esprits. J'espère qu'il aura un mal de crâne carabinée et que la peur lui prendra les tripes au point qu'il en fera dans ses braies...''

IL manqua de grogner quand la Duchesse serra son garrot improvisée. Même si la Duchesse n'avait pas de force, elle avait quand même imposée une pression telle que cela se répercutait un peu vers la blessure. Il fallait au moins cela pour limiter la perte de sang et retirer la dague. Et Sven revint avec la sacoche, la confiant à sa maîtresse. Le temps qu'elle fouille dedans, l'épéiste en profita pour commencer à apposer le bout de tissu qu'elle lui avait laissé sur la blessure, veillant à ne pas amplifier les effets tranchants de la dague. Cela servira quand viendra le moment de retirer la courte lame. Puis Maria tendit une fiole. Peddyr sourcilla.

Oui, dans les Duchés, il était bien connu que l'empoisonnement était monnaie courante, pour être sûr de ne pas rater la mort d'un homme, pour peu qu'on songe à empoisonner les lames. Mais est ce que le vieux mercenaire en usait-il ? Maintenant qu'il avait la fiole dans les mains, allait-il la boire ? Entre temps, la Duchesse le prit de cours et avec autorité en exigeant la vérité... en l'appelant par son véritable nom. Il s'était figé. Le passé le rattrapait toujours. Il retint un soupir. Autant expliquer les choses à la Duchesse, avant qu'elle ne remue ciel et terre pour savoir les faits.

''Soit... Après tout ce qui s'est passé. Mais Avant, promettez moi de garder cela pour vous. Même votre garde du corps doit aussi me promettre la même chose.''

Moins l'histoire passée sera remuée, mieux il aura la paix. Bon ce n'était pas le cas sur l'instant, mais moins l'histoire s'ébruitait et mieux les choses se porteront. Restait à voir pour Tharakssi. En même temps, atteint de folie, avec la mort d'un de ses fils et avec l'autre, où cette famille avait tenté de faire tuer la Duchesse de Vinche... Il gardera sans doute le silence pour éviter d'être accablée par la justice Duchéenne.

''J'ai été Ashan Teros. Mais je ne me rappelle guère les brides de la vie de cet homme. On a tenté de m'assassiner, durant un terrible assaut. J'ai été gravement blessé et j'ai été considéré comme mort. Dans un sens, j'aurai pu l'être. J'ai survécu grâce à une âme généreuse, mais ce ne fut pas Ashan Teros qui revint des limbes d'entre la vie et la mort, mais moi, Peddyr Thelrand...Perdre la mémoire est une chose que je ne souhaite à personne....''

Il ne voulait pas entrer dans les détails, dans aucun d'ailleurs. Il estimait en avoir assez dit. Et puis cette dague était douloureuse et en avait assez sentir sa propre lame dans ses chairs. Mais avant..... il entendit la fiole de la jeune femme. Il n'y avait pas touché.

''C'est aimable de me proposer cette fiole, mais si c'est un anti poison, je n'en ai pas besoin. C'est ma propre dague qui est enfoncée dans ma jambe. Et il est temps de la retirer''

Il prit sa propre dague donc et la retira d'un geste sûre, droit et rapide. Il ne manqua pas d'étouffer un grognement de douleur. Cela faisait un mal de chien ! Mais il n'en était pas à sa première blessure du genre. Il porta le bout de tissu sur la plaie, la comprimant, tout en grimaçant. Au moins, cela ne saignait pas autant qu'il le croyait. Tant mieux, ainsi, il était certain de pas s'évanouir à cause de la perte de sang.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mer 5 Sep - 18:35
A vrai dire, Maria ne s’attendait pas à ce qu’un simple ton autoritaire suffise à lui faire cracher le morceau. Si elle avait su, elle l’aurait utilisé bien plus tôt. Dans un coin de sa tête, elle grava l’idée et tenterait de l’utiliser à l’avenir, qui sait quelle efficacité cette démarche aurait-elle ? Peut être assez révolutionnaire pour lui faire gagner du temps à l’avenir… Elle écouta attentivement le court récit du mercenaire sur sa vie antérieure alors qu’une brise fraîche la faisait frissonner. Elle ne put s’empêcher de ressentir une bouffée de fierté lorsqu’il indiqua qu’elle avait bien deviné sa véritable identité depuis le début. Elle ne put qu’acquiescer de compréhension en entendant qu’on avait tenté de l’assassiner. Rien de plus commun dans les duchés, surtout pour un duc.

Elle se rendit compte qu’il avait expliqué tout cela sans boire la fiole qu’il avait toujours entre les mains, scellée. Alors qu’elle allait l’engueuler, il se décida enfin à préciser que la dague qui était logée dans sa cuisse était la sienne. Quel bien étrange mercenaire il était de ne pas avoir empoisonné ses lames. Elle le regarda comme s’il était fou puis glissa sa main entre les siennes pour récupérer son bien.

- Bien, si c’est ainsi…

Un gémissement derrière elle lui rappela que Tharakssi se trouvait toujours à côté d’eux. Elle se retourna mais en croisa le regard de ce dernier, elle sut tout de suite que son enchantement ne faisait plus. Avant qu’il ne sorte trop de son état de léthargie, l’ours posa sans délicatesse sa grosse patte sur son torse. Bien, il semblait que la situation était maîtrisée et à peine avait elle penser cela qu’un nouveau protagoniste apparut. Enfin, oublié serait le mot le plus juste.

Le fils de Tharakssi se tenait à quelques pas d’eux, une arme pointée sur eux. Il ne semblait pas avoir apprécié qu’on l’ait oublié. En temps normal, Maria se serait probablement moqué de lui mais il avait le regard aussi fou qu’avait eut celui de son père.

- Maintenant vous allez tous crever, mon père avec.

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 162
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : Vinche, Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Mar 11 Sep - 17:39
Au moment où la jeune femme allait récupérer son bien liquide et précieux, les deux acteurs principaux de la scène entendirent un léger gémissement. C'était l'ancien adversaire de Peddyr qu revenait doucement à lui. Mais le garde du corps de la Duchesse veilla à garder un oeil sur lui, ou plus tôt sa patte griffue, le maintenant au sol. Au moins, la situation demeurait sous contrôle. Peddyr se préparait à s'occuper de sa jambe blessée, qui heureusement était garrotté pour le moment. Bien qu'il possédait une certaine capacité à se régénérer en cas de blessure comme ce coup de dague reçu, il n'était pas à l'abri de complication. Mais il n'était plus à penser cela quand la situation changea brutalement, avec l'arrivée du dernier fils de Tharakssi, qui était désormais devant eux, une arme à feu braquée dans leur direction. La haine et la folie le rongeaient et étincelaient dans son regard.

Peddyr se contenta de sourciller. Dans sa précipitation à régler ses comptes avec Tharakssi, le vieux mercenaire en avait totalement oublié la descendance, qui était elle-même un danger qu'il n'aurait pas fallu négliger. Et maintenant, le fou furieux se dressait devant eux, désireux de tous les tuer. L'action à mener était difficilement à envisager. Peddyr commençait à regretter de ne pas posséder lui-même une arme à feu ou une arbalète de poing, dissimulable sous les habits. Mais ne disposant rien d'autres que de sa dague encore dégoulinante de son propre sang.

Il croisa le regard du jeune fou. Il prit le risque de le provoquer.

''Et tu crois que tu vas réussir à tuer tout le monde ici présent ? Je crois que tu as un peu oublié qui se trouve là en face de toi, pauvre fou. ''
''Une femme, un vieux débris blessé, un monstre velu et mon père dans le demi-coma ? En effet, rien de bien difficile quand j'ai le moyen de vous tuer tous d'un coup ! D'ailleurs, je devrai commencer àpar tuer la donzelle, au vue de ce qu'elle est ''


Sans doute pensait-il par là par son rang et sa place. La folie poussait tellement à de sinistres pensées.

''Paroles d'un lâche oui....''
''Qui est lâche dans cette histoire ? ''


Le gamin ricana et tendit son arme vers la Duchesse. Peddyr lança subitement sa dague qui se planta dans le flanc de sa cible, qui gémit et s'affaissa sous le coup. Mais il sut redresser son bras pour le pointer vers la Duchesse. Le vieux mercenaire se jeta sur la Duchesse pour la mettre à terre. Là, sous l'urgence, il n'y avait pas d'importance à accorder sur la douceur du geste. Un coup détonant percuta l'air, mais le projectile explosa dans le mur, derrière Peddyr et la Duchesse ; raté la cible.

Peddyr grimaça car dans son élan, il avait fait fi de sa blessure pour prendre l'élan nécessaire pour mettre la duchesse à terre. Le rappel à l'ordre était douloureux. Puis, on entendit le fils de Tharakssi hurler suivi d'un puissant grognement...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Lun 29 Oct - 23:31
Tout se déroula rapidement, comme une fraction de secondes. Le fils était pris d'un accès de folie tandis que le mercenaire blessé était animé par une vague de courage; ou plutôt d'adrénaline. Ils se lancèrent des piques mais le jeu n'avait que trop duré et lorsque l'arme se pointa sur la dame, une dague se planta dans le flanc de l'impoli. Ne lui avait-on pas appris à ne pas pointer les gens et encore moins les dames comme Maria ?

La dague ne le terrassa pas et puisant dans ses forces, il pointa à nouveau le canon vers elle. Avant qu'elle n'eut l'idée de se coucher pour éviter le projectile, elle se retrouva au sol. Un poids, loin d'être léger, la clouait dans l'herbe. Prenant une longue et difficile inspiration, les odeurs d'herbe, de sang, de transpiration et d'homme se mélangèrent dans son nez. En parlant de ce dernier, il semblait s'emboîter parfaitement dans le creux du cou de l'homme où une chaleur apaisante réduisit drastiquement les papillons de peur qui tambourinaient dans son estomac. Maria tenta de se situer spatialement. Elle savait déjà qu'elle reposait au sol et ne pouvait, ni bouger son corps, ni sa tête. Elle sentait que ses bras étaient libres mais étalés de part et d'autre d'elle.

Elle allait s'enquérir de l'état de son sauveur lorsqu'un hurlement suivit d'un grognement la fit sursauter, autant qu'elle le put. La déduction la plus simple, comme elle ne pouvait voir la scène, était que Sven venait de ne faire qu'une bouchée du fils. Enfin, façon de parler évidemment bien qu'elle commençait sérieusement à y songer. Aucun bruit ne suivit les cris et elle retourna son attention vers ce qu'elle voulait faire précédemment.

- Vous allez bien messire Thelrand, j'ai l'impression que vous respirez difficilement, chuchota-t-elle. De plus, vous m'écrasez un peu...

Elle ne put s'empêcher de sourire tout en effectuant quelques torsions de son corps pour lui prouver ses dires.

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humaine
Nationalité: Duchéenne
Rang social: Bourgeoisie
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 162
Date d'inscription : 28/12/2017
Localisation : Vinche, Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr] Ven 2 Nov - 17:02
Peddyr n'avait pu s'empêcher de tourner un peu la tête sur le côté pour voir ce qui était à l'origine du grondement et du cri de désespoir de la victime. Il serra les dents, ferma les yeux. Il avait déjà vu des scènes tout aussi sanglantes, mais après les actes, et pas pendant. Il sut désormais que l'infâme rejeton de Tharakssi était bel et bien mort. Son père ne pourra plus se vanter de ses deux fils, pour peu qu'il avait eu de l'estime pour eux. La folie avait gagné celui-ci et il était parti rejoindre son frère. A moins d'avoir des bâtards, Tharakssi n'avait plus de descendance.... cela pouvait être tragique, pour qui tenait à assurer la lignée de son sang... même si cela ne se voyait pas au premier coup d'oeil sur un ''père''.

Quand il rouvrit les yeux, ce fut pour regarder le visage de la Duchesse, qu'il venait encore de sauver pour la seconde fois. Ou troisième ? Il ne sut le dire vu qu'il ne tenait pas les comptes. La jeune noble lui souriait. Il manqua d'en être déstabilisé, allez savoir pourquoi. Il resta presque figé quand elle chuchota, l'interrogeant sur son état, avant de sentir qu'elle cherchait à se décoincer de dessous sa masse masculine. Clairement, ce n'était pas une posture adéquate pour la jeune femme. Elle en dessous, lui au dessus, la dominant... Il manqua de rougir de honte ; il n'y avait plus de raison de l'empêcher de se relever.

''Oh, pardonnez moi ! ''

Il se redressa le plus rapidement possible avant de se laisser aller sur le côté. Sa jambe sourdait douloureusement et il ne tenait pas à en rajouter en tentant de se remettre debout. Et il comprenait mieux pourquoi la jeune dame lui demandait s'il allait bien. Il sentait sa propre respiration peiner un peu. Dans le feu de l'action, il avait oublié sa blessure, sa fatigue et tout le reste. Et maintenant que tout était terminé, et totalement, son esprit et son corps perdait l'entrain de l'action précédente. Tout revenait sur lui pour le rappeler rapidement à l'ordre.

''Ca va...Juste que je deviens trop vieux pour ces fadaises...''

A se demander s'il marmonnait pour lui ou pour répondre à la Duchesse. Chose dont il était certain était qu'il ne cracherait pas sur un bon verre de vin sec et un bon lit. Il ne pourrait nier d'être un peu pâle si c'était réellement le cas. Et dire que pour une simple mission, tout avait manqué de virer à la mort de la Duchesse et à la sienne. A cela, il rajoutait l'éclatement de la vérité à son sujet dans la bouche et les oreilles de tierces personnes. Jamais il ne pourra en finir avec cela, à moins de mourir une bonne fois pour toutes.

''Et pour ma blessure, dans quelques heures, il n'y aura plus lieu de s'inquiéter. Laissez moi juste un petit instant que je puisse me remettre debout et qu'on se sauve de ces lieux....''

Sauf si la Duchesse avait d'autres idées en tête.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Restons discret [PV Peddyr]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Restons discret [PV Peddyr]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Un informateur plus ou moins discret (Rp libre) - Terminé
» Duo de roux, être discret pour le bien de l'illégalité
» Dans un coin discret...
» [Terminé] Un chasseur pas vraiment discret [PV : Donovan]
» GEOLIA & CHARLESTON & TUNT → in sight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: La cité de Vinche-
Sauter vers: