Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages
MessageSujet: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Lun 22 Jan - 18:37
¤ Haut-Duc ¤


14 avril 1998

Le vent sifflait fort contre ses écailles, ses longues moustaches d’or fouettaient l’air sous son déplacement rapide. Voilant en ondulant telle une bannière au gré du vent, un dragon au teint vert serpentait haut dans les cieux, au-dessus des nuages, loin de tous les regards indiscrets. Il traversait à grande vitesse le territoire duchéen. Cela faisait du bien de prendre cette forme originelle. Celle des races mortelles était agréable, mais on s’y sentait à l’étroit. S’étirer de temps en temps ne faisait pas de mal. De plus, c’était largement plus rapide pour se déplacer. Aujourd’hui on était le quatorze aprilis de l’an 1998 et quelque part dans le duché du sud se déroulait un évènement tout à fait spécial. Et c’est à ce dernier que le dragon-mage se rendait. Il l’avait découvert trois années après avoir commencé à parcourir le territoire de cette nation instable. Ce qu’il y avait découvert lui avait fort plus et depuis, il est rare qu’il rate l’évènement. À vrai dire, cela fait douze années de suite qu’il s’y rend sans faute.

Oui, il ne devait plus être très loin maintenant. Il finirait le chemin à pied. Le dragon-serpent glissa sa tête au travers des nuages afin d’observer au contrebas. Bien, il n’y avait rien qui pouvait le compromettre. Rapidement, le géant vert descendit en piqué avant de redresser une fois proche du sol. Slalomant entre quelques collines il finit par s’immobiliser et se poser au sol. Son corps serpentiforme vint s’enrouler sur lui-même avant de briller d’une douce lumière dorée. Ischüdien se mit à rapetisser et au final il ne resta plus qu’un humain à la crinière blonde bouclée et à la moustache noble. Sans perdre un instant il se saisit des habits qu’il transportait avec lui pour se vêtir. Une fois fait, il commença à marcher en direction du bourg.

Haut Duc, situé à l’ouest des territoires des duchés du sud au centre des grandes plaines, petite ville qui comptait quelques millièmes d’âmes. On y trouvait de nombreux hybrides, mais essentiellement des humains et des azuriens. Ville commerciale, mais qui comptait un relais d’une guilde de mercenariat reconnu. Il faut dire que cette dernière devait assurément bien profiter de l’évènement qui se déroulait chaque année. Et c’est justement pour celui-ci que le moustachu s’y rendait.

Il lui fallut un peu plus d’une heure pour finalement arriver aux portes de la ville. Ayant en chemin rejoint une route et monté à bord d’une diligence qui avait bien voulu s’arrêter. Qu’est-ce qu’une petite bourgade comme celle-là pouvait bien avoir de suffisamment d’intéressant pour attirer un dragon doublé d’un personnage illustre qu’est Ischüdien. En levant les yeux alors qu’il rentrait dans la ville, il put admirer la banderole faite de fleurs sur laquelle on pouvait lire « bienvenu au festival d’Ilfrido ». Le nécromant soupira d’aise avant de reprendre sa marche. Par quoi devait-il commencer cette année ? Les avenues commerçantes ? Ou devait-il faire ça tout à l’heure et se diriger immédiatement de l’autre côté de la ville pour rejoindre l’arène qui, comme chaque, année était construite à l’occasion afin d’accueillir le grand combat d’Ilfrido. Cérémonie pendant laquelle de nombreux participants avaient l’occasion d’affronter une série d’épreuves. Le vainqueur de ces dernières ayant alors l’honneur et la tâche de remporter quatre combats, chacun représentant l’une des grandes victoires du seigneur des duchés, la nature du combat étant décidée au hasard par le maire de la ville parmi les nombreuses victoires de cet ancien conquérant.

Finalement, si le vainqueur des épreuves triomphait de ces quatre combats, il devait affronter le vainqueur de l’année précédente pour espérer prendre sa place. Mais encore fallait-il que ce dernier se déplace pour l’occasion. Sans quoi sa place lui était prise d’office.

Il faut dire que la première fois qu’il avait assisté à cela, l’esprit du dragon-mage avait été traversé par l’idée d’utiliser ses pouvoirs afin de ramener l’esprit d’Ilfrido d’entre les morts. Mais il s’était bien gardé de le faire. Si cela aurait pu être une boutade forte amusante, elle aurait été un profond manque de respect pour ces gens-là. Après tout, cette fête en l’honneur d’un mort, si on ramenait ce dernier, alors elle perdait tout son sens. Quoi qu’il en soit, c’est lors de cette fête qu’il avait approfondi ses connaissances au sujet de cet individu. Le conquérant des conquérants des duchés. Le seul être étant parvenu à unifier ce territoire après l’empire Teïder. Mais les deux évènements n’avaient absolument rien à voir. L’épopée d’Ilfrido était bien plus mémorable. Et ce qu’il apprit de cet homme lui fit comprendre que l’unification des Duchés du Sud par la force était nécessairement vouée à l’échec. Du moins si elle avait lieu uniquement par la force.

Tout grand changement avait besoin d’un individu charismatique à sa tête pour être mené. Et c’est pour une de ces raisons que le dragon vert parcourait ce territoire. Lui, il était Ikhyldien, ce ne pouvait donc pas être lui. Un héros pour chaque nation. Mais cela ne l’empêchait en rien d’être celui tirant les ficelles derrière ce symbole.

Avec un peu de chance, il trouvait quelqu’un apte à remplir cette fonction. Peut-être le vainqueur du tournoi de cette année.

C’est finalement sur ces pensées que nécromant parti en direction de l’arène. Son bouclier flottant contre son dos, sa noble tunique de mage bercée par le vent, recouvrant les morceaux de son armure de cuir.

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Lun 29 Jan - 9:30
Dans cette cité, tout avait été fait pour que ce soit que liesse, plaisir, rires et activités festives pour marquer l'occasion. Une foire réunissait bien du monde et les divertissements ne manquaient pas pour passer un bon moment, quitte à dépenser un peu pour se faire plaisir sur le plan matériel et gustatif. C'était aussi l'occasion de voir quelques petits jeux, voir de plus grosses compétitions dans lesquels rivaliser et tenter de devenir le héros d'une journée.

Et dans cette foire, il y avait une activité très prisée et très apprécié : le combat dans l'arène. L'arène était construite lors de ce grand festival, pour ''commémorer'' l'esprit du festival d'Ilfrido. Que de mieux que de jouter entre adversaire pour marquer l'occasion ? Quatre combats composaient ce tournoi attendu. Et il y avait déjà du monde, car la première épreuve allait commencer.

Certains candidats s'impatientaient. Ils avaient hâte de commencer; Le champion de l'année dernière ne s'était toujours pas présenté, ce qui laissait un brin d'espoir de gagner sa place par défaut. Mais bon, certains pensaient que c'était fait exprès, pour entretenir le suspense. Et dans le public, il y avait déjà des paris qui se faisaient, car bien entendu, il y avait des favoris. Des noms parmi les concurrents étaient connus, voir renommés dans les combats d'arène. Et forcément, on pariait moins sur des inconnus. Et parmi les nombreux inconnus, un homme d'un certain âge terminait de se préparer.

Peddyr vérifiait une dernière fois les fixations de son armure. La première épreuve serait un combat à l'épée ; à la véritable épée. Et pendant qu'il terminait de se préparer, il avait senti quelques regards se poser sur lui. Le poids de leur attention avait presque pesé sur son dos et ses épaules. Il n'y avait guère prêté d'attention. Il savait très bien les raisons des pics de curiosité qu'il avait suscités chez les spectateurs et ses futurs adversaires : il était un inconnu parmi les combattants et il était sans doute parmi les plus vieux dans l'apparence. A bien y regarder, il devait être le seul. Bah, qu'est ce qu'il en avait à faire après tout. Il était là pour concourir et tenter de gagner un peu d'argent. Il n'était en aucun cas venu pour le prestige. Et il s'était trouvé dans les parages au moment du festival. Pour une fois que cela changeait des missions, il n'allait pas se gêner. Et puis, cela lui permettrait de voir ce que les plus jeunes que lui valait. Car pour un vieux mercenaire comme lui, il estimait important de rester informé et entretenu des méthodes de combat. Après s'il perdait... ce n'était pas trop grave.

La première épreuve fut annoncée. C'était un combat à l'épée et de mêlée, qui avait pour but d'éliminer la moitié des concurrents. On appela les prétendants à la place de champion de s'avancer dans l'arène. Peddyr ne se faisait pas prier et on pouvait très bien voir à sa démarche et à la prise en main de sa bonne vieille lame qu'il était loin d'être un vieillard décrépi. Puis, un coup de trompette sonna. Les hostilités commencèrent !
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Ven 9 Fév - 13:50
Le dragon-mage avançait tranquillement dans les rues du bourg de haut-duc, son regard flânant de-ci de-là. Il doutait trouver autre chose que des babioles avec peu d’intérêt et dans l’immédiat commercer n’était pas sa priorité. Peut-être plus tard, s’il avait le temps, il pourrait s’adonner à ce petit plaisir que certains mortels appréciaient tant. Il faut dire que c’était fort plaisant, c’est ainsi qu’il avait trouvé le ce bouclier de verre qui trônait dans son dos qui était fort utile lorsqu’il arborait cette forme. Il faut dire que l’apparence humaine était terriblement faible en comparaison de cette d’un dragon, et la revêtir représentait un risque. Bien qu’il n’avait pas l’intention de combattre au corps à corps ainsi, sauf s’il y était forcé, une protection était toujours nécessaire quoique l’on en dise. Et il fallait être bien arrogant ou idiot pour penser le contraire. Quoi qu’il en soit, à force de flâner, le blond allait finir par se mettre en retard. Il pressa donc un peu le pas jusqu’à ce que l’arène apparaisse dans son champ de vision. Il se mit alors à ralentir. Bien, il devrait arriver à l’heure, normalement.

Il y avait du monde devant l’édifice. Autant devant le comptoir d’inscription que devant le guichet pour acheter une place, ou encore devant l’entrée principale permettant de rejoindre les tribunes. Les plus pauvres, ou les plus en retard devraient se contenter de rester debout dans les espaces séparant chaque tribune. Ischüdien lui n’aurait pas ce problème, sa place, il l’avait depuis longtemps déjà. Il se rapprocha des différentes files d’attente avant de les longer en partant à droit. Son regard safran se posa sur ceux qui espéraient participer aux épreuves de l’arène. Qui allait l’emporter cette année ? Lesquelles allaient le mieux s’en sortir ? Le nécromant était curieux de le savoir. Il y avait un peu de tout. Des humains, des azuriens, des elfes. Tiens, il y avait même un naga. Cela allait être amusant. Lentement, le blond fit le tour de l’arène, comptant passer par-derrière. Là-bas il y trouva des visages familiers. Un nain le remarqua et leva la main pour lui faire signe, Ischüdien s’approcha de lui.

« Bonjour, Farkkon, cela faisait longtemps. »

Le nain ouvrier était en train de finir d’installer des soutiens supplémentaires pour les tribunes. Il était légèrement recouvert de suif, ses cheveux et sa barbe roux étaient attachés en arrière en une grande tresse. Il lui répondit avec son très fort accent racial.

« Schtem ! Tu es venu aussi cette année à ce que je vois. Par ma barbe, comptes-tu laisser la chance à l’un de ses couillons de remporter le tournoi ? A nouveau. »

« Je suis en quête de réponse à mes questions. Tant que je n’en aurais pas une, ou du moins une satisfaisante, je ne partirais pas de sitôt. Et puis, ça me permet de mélanger le travail et le loisir. »

« Tu perds ton temps ici. Là plus part sont de vulgaires mercenaires désireux d’or et de notoriété. D’autres sont de jeunes coqs idiots voulant se donner en spectacle devant une ou plusieurs poulettes pour les impressionner. Tu ne trouveras pas ce que tu cherches ici. »

« Tu as une vision bien noire de la chose maitre nain. Où est donc passé ton optimisme ? »

« T’inquiète donc pas pour ça, il est là où c’est encore possible d’en avoir. Alors, tu veux que j’aille t’annoncer ? »

« Non, surtout pas. Ne leur retirons pas tout espoir dès le début. Qu’ils concourent vaillamment. Après, ils sont aussi ici pour s’amuser. Je veux juste emprunter l’entrée de service si cela ne se dérange pas. »

« Non, non. Fait donc. Mais tu me dois un service. Je doute de me libérer avant la clôture des paris. Alors, paries pour moi. »

Le dragon ricana un peu avant de lui dire qu’il le ferait. Il le quitta ensuite le laissant à son travail, entrant par la petite entrée. Rapidement, il alla se trouver une place où il pourrait convenablement observer le spectacle. Assez rapidement, les tribunes se remplir et la cacophonie s’éleva, jusqu’au moment où l’annonce de la première épreuve fut annoncée. Les participants commencèrent à se mettre en place. Il y avait pas mal de jouteurs cette année, sans doute plus que l’année précédente. La première épreuve serait donc, à n’en pas douter, la mêlée pour en supprimer le plus grand nombre. Voilà qui n’allait pas rendre les paris faciles. Déjà, quelques bookmakeurs circulaient dans les allées des tribunes pour venir prendre les paris. Ischüdien porta son regard sur eux, puis sur les participants. Mh, tant de choix possible, comment savoir lequel était le bon ? Il avait dit à Farkkon qu’il parierait pour lui, il devait donc faire en sorte de choisir le bon, ou le moins mauvais. Le dragon-mage concentra sa magie, ses yeux devenant tout blanc. Pourquoi ne pas interroger le futur en personne, cela lui donnerait une petite idée. Celui ayant le meilleur départ avait le plus de s’en sortir. Usant de son pouvoir de légère voyance, l’ancien arcane put déterminer qui avait le meilleur départ et donc le plus de chance s’en sortir. Il en sélectionna un parmi eux. Un homme d’âge mûr, aux cheveux blanchâtres et à l’unique mèche noire. Faisant signe à un bookmakeur, il fit son pari.

Les coups de trompettes résonnèrent et la première épreuve débuta. La mêlée fut plus de sauvage et violente. Elle dura plus d’une vingtaine de minutes avant que finalement, quelques jouteurs ne sortent du lot. Partis à près de soixante, ils n’étaient désormais plus qu’une vingtaine. L’homme à la mèche noire en faisait partie. Les participants furent invités à se souffler un peu et à se faire soigner le temps que les perdants, blessés ou morts pour les plus malchanceux, soient évacués.



_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Jeu 15 Fév - 12:08
Vingt minutes pouvait paraître court quand on était un spectateur. Mais pas pour les hommes qui s'affrontaient depuis la première seconde, au son des trompettes pour l'ouverture de la première manche. Et les concurrents n'avaient pas perdu de temps pour se jeter les uns sur les autres ; façon de parler. Pour Peddyr, il eut fort à faire dès le début des hostilités. Il paraissait être le plus âgé des gens présents et était une cible attirante pour tenter de vite se défaire d'un adversaire. Mais ce genre de songes un peu irréfléchis étaient pour ceux qui ne se doutait pas de qui il était. Les mercenaires un minimum chevronnés auraient eu tôt fait de le reconnaître et donc ne le sous estimaient pas. Mais les ignares et les jeunes écervelés, là, c'était autre chose.

Peddyr avait donc eu fort à faire, moulinant sans cesse de son poignet pour manier sa fidèle lame, affrontant des adversaires à la chaîne. L'ivresse de la bataille invitait à libérer totalement cette rage de frapper encore et encore, mais le vieux combattant retenait cette sensation enivrante. S'il se laissait déborder par elle, il était sûr de perdre. Guerroyer se faisait avec passion, mais avec intelligence surtout, plus encore quand le physique ne rivalisait plus avec la force des jeunes qu'on affrontait. Il avait pour lui la patience, l'expérience et l'intelligence. Ce qu'il l'aidait grandement à mettre à terre les impudents qui pensaient remporter la victoire sur lui. Et enfin, ce fut la fin de la première manche.

Les muscles endoloris par les efforts fournis, Peddyr rengaina sa lame et alla se rafraîchir le visage. Il le fit même plusieurs fois. Il soupira intérieurement tout en se rafraîchissant. Ce n'était décidément plus de son âge ces joutes là et pourtant il avait eu la folie de venir. Au moins gagnera-t-il quelques pièces pour avoir remporté la première manche. La seconde ne serait pas de tout repos.

*Diantre, je suis plus que fou de croire que je peux gagner. Si je gagne la seconde manche, on va me ramasser à la petite cuillère pour la dernière. *

Et dire que le champion de l'année dernière sera lui en pleine forme, et sûr d'avoir tous les moyens de gagner. Mais bon, autant ne pas y penser. Peddyr leva un instant la tête vers le public. Il crut discerner quelques sourires quand il croisait le regard de quelques curieux à son égard. En même temps, une chevelure comme la sienne ne passait pas inaperçu. Il céda sa place au tonneau d'eau et alla se mettre dans un coin tout en restant debout et pour faire quelques mouvements d'étirements. Il sentait ses articulations protester de ces efforts inhabituels. Il devrait sérieusement songer à raccrocher....

Le temps de la récupération passa et on annonça la seconde épreuve. Elle était assez particulière, car les concurrents ne disposait que d'un bouclier en bois, rondache ou pavois au choix, pour se battre. Aucune arme n'était permise. Point de magie. Juste ce bouclier, les pieds et les mains. En somme, on poussait les combattants à jouer d'ingéniosité pour gagner sur leur adversaire. Et pour cette seconde manche, Peddyr opta donc pour une rondache.


avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Mar 27 Fév - 13:09
La première épreuve commença sous le coup des trompettes, très rapidement suivies par les encouragements, huées et autres braillements des spectateurs. Le nécromant, lui, était resté assez calme, même si sa jambe tremblant légèrement était le seul élément trahissant son excitation. Après tout, il était un soldat, un ancien ministre de la guerre. Il aimait le combat, alors voir des gens se maraver dans une arène était fort plaisant. Toutefois, il restait noble et tâchait de garder son calme ainsi qu’un certain détachement. Dans le but d’analyser la situation, mais aussi de se comporter dignement et ne pas se laisser emporter par l’émotion comme certains braillards du bas peuple. La mêlée fut particulièrement violente, comme toute mêlée, et entre-temps il fut rejoint par le nain qui l’avait fait rentrer par la porte de derrière. Ce dernier s’assit, à côté de lui, un peu bourru d’avoir manqué le début de l’amusement. Cependant il se réconforta bien vite avec une chope de bière et une cuisse de poulet bien dorée.

« Alors ! Pour qui as-tu parié ? »

Le dragon montra du bout du doigt un homme dans l’arène, les cheveux grisonnants, et d’âge mur.

« Quoi ? Tu as parié mon blé sur ce vioc ! Mais regarde-le, il est tout branlant, on dirait un vieux loup refusant de prendre sa retraite. Il va se faire briser les os par les plus jeunes. »

« Farkkon, me suis-je déjà trompé lors d’un pari ? »

Le nain lâcha un rot grotesque avant de s’esclaffer.

« Ouep ! Tu te souviens du gamin qui a fini décapité y’a quelques années ? »

Le mage toussota un peu avant de se racler la gorge.

« Je maintiens qu’il aurait dû gagner ! Il était bien plus agile que l’espèce de tas de bidoches. Il devait forcément y avoir quelqu’un derrière ça. »

« Ah ! Tu es un mauvais perdant c’est tout. Le gamin était peut-être agile, mais l’autre gaillard était habitué à ce type d’ennemi. Il ne s’est pas laissé surprendre. »

« Cette fois-ci, c’est différent ! Ce vioc comme tu dis, m’a l’air expérimenté. Il est donc plus malin et saura aisément compenser le handicap que le temps fait peser sur lui. Observe-le donc. »

Le nain et le nécromant se concentraient sur l’homme à la chevelure blanche et à la mèche noire. Celui-ci se démena comme un diable, jouant de son épée avec habiliter, repoussant les ennemis qui se jetaient sur lui en pensant profiter de l’avantage que la jeunesse pourrait leur conférer. Finalement, quand les coups de trompettes retentirent à nouveau, l’humain était toujours debout, bien qu’essouffler.

« Tu vois ! Il est toujours debout, je savais qu’il vaincrait. »

« Mouaif ! Il est peut-être encore de la partie, mais regarde-le. On dirait un château de cartes maintenant. Il suffirait que je lui tousse dessus pour qu’il s’écroule. Si la prochaine épreuve ne le ménage pas, va sortir d’ici sur un brancard ou entre quatre planches s’il a de la chance ! »

Un grognement s’échappa du transformé qui posa son regard sur l’humain. Il est vrai qu’il semblait avoir un peu de mal à récupérer. Si la prochaine épreuve était encore une fois un combat, il ne l’emporterait peut-être pas. Il ne pouvait permettre ça. L’interlude approcha de sa fin et la prochaine épreuve fut annoncée. Malchance ce fut encore une fois un combat et pas l’un des plus simples. Cette fois-ci, les participants devraient s’opposer par duel d’un contre un avec pour seule arme un bouclier, et leur corps. Il s’agissait d’une épreuve particulièrement physique. Le thème de cette année était-il l’endurance ? Bon, au moins pouvait-on se réconforter en se disant que l’homme sur lequel Ischüdien avait parié lors de la précédente épreuve n’aurait qu’un seul adversaire à vaincre pour passer à l’épreuve suivante.

Que faire ? Devait-il relever le défi implicite de son ami le nain en continuant de parier sur cet inconnu au grand âge, ou alors passer sur un autre poulain ? Le dragon-mage sembla plonger dans ses réflexions quelques instants. Non, il allait relever le défi, après tout il avait décidé d’être un acteur de ce monde et non un observateur. Il allait aider ce pauvre homme à récupérer afin d’être frais comme un gardon. Faire simplement cela n’était pour lui qu’une bagatelle et ne lui couterait trois fois rien.

Le nécromant se mordit férocement l’intérieur de la joue tout en ne quittant pas du regard l’homme aux cheveux blancs et à la mèche noire. Pendant dix secondes il incanta. En échange d’une infime partie de son énergie vitale, il vint refaire le plein d’énergie du gaillard.

« Farkkon, je vais maintenir mon pari sur cet homme pour l’épreuve numéro deux. Libre à toi d’en choisir un autre. Mais je pense que ce bougre n’a pas encore révélé tous ses talents. Cette année, les vieux gagneront sur les jeunes, rappelant que l’expérience prime toujours sur la vigueur. »

« Ah ! J’accepte ce défi. Je parierais sur l’adversaire de ton poulain. Tu peux déjà aller lui trouver un docteur, car il va avoir besoin qu’on lui ressoude les os ! »

Les trompettes sonnèrent à nouveau, annonçant le début de la deuxième épreuve. Le poulain d’Ischüdien ouvrirait le bal. Son adversaire avait choisi un pavois, il était une montagne de muscle et semblait bien vigoureux, mais l’air benêt flottant sur son visage présageait que l’intellect avait grandement souffert lors de la répartition de ses talents.

« Ton papi va se faire broyer, Stchem ! »

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Jeu 1 Mar - 14:22
Peddyr peinait à récupérer aussi vite que les autres concurrents plus jeunes que lui et encore en lice. En même temps, c'était tout à fait logique. Il était un être humain et physiologiquement parlant, avec l'âge, le corps se fatiguait plus vite. Ainsi la vie avait décidé d'être avec les Hommes. De toute façon, Peddyr s'était fixé l'objectif de pas se faire ''broyer''. La rondache était un choix peut être étrange, quand on regardait les autres adversaire prendre des boucliers plus épais, plus longs ou pus lourds. Quelle arrogance de croire cela... bon, c'était là les songes de Peddyr, qui tirait de sa propre expérience quand à l'usage des boucliers. Il n'avait jamais réellement apprécié de s'encombrer d'un tel outil, car imposait trop de contrainte à son goût quand à la protection que cela procurait durant un combat. Et quelle ironie que pour la seconde épreuve... se battre avec uniquement un bouclier !

Il se préparait mentalement, essayant s'assouplir quelques unes de ses articulations douloureuses. Etrangement, il crut sentir quelque chose s'insérer en lui et doucement, il sentit les forces lui revenir. Il sourcilla. Comment cela était possible ? Il comprit en ressentant mieux la sensation : on usait de magie pour lui rendre des forces. Il tendit son regard discrètement vers le public. Quelqu'un l'aidait... A se demander pourquoi tiens. Les raisons simples : un parieur qui tenait à ce qu'il gagne parce qu'il avait une côte élevé sur sa tête peut être.... Ou un homme qui l'avait pris en pitié. Il était le plus vieux des concurrents présents. Bah... qui sait, Peddyr verrait bien. Il remercia mentalement son bienfaiteur et là, les trompettes sonnèrent pour annoncer le lancement de la seconde épreuve.

Peddyr sourcilla quand il vit son adversaire.

*Bon sang, je me sentir verni d'avoir eu un apport par la magie... Même si c'est de la triche, cela se présente idéalement...*

Il avait une montagne de muscle en face de lui et qui tenait un pavois. Peddyr allait devoir user de toutes ses ressources pour en venir à bout. A voir son regard, il ne paraissait pas très réactif sur le plan intelligence. Mais le vieux mercenaire verrait de quoi il en retourne dès le langcement des hostilités, qui commencèrent maintenant !

Le musclé lui tomba directement dessus, cherchant à abattre sur lui, comme s'il était un gros pieu à enfoncer en terre. Peddyr n'eut pas d'autres choses que d'esquiver. Et les offensifs de son adversaires s'enchaînèrent. Même s'il paraissait benêt, il savait coordonner ses attaques. Peddyr n'avait guère le temps de trouver une ouverture pour tenter d'attaquer. Mais quand on se retrouvait face à des adversaires plus forts que ça, il n'y avait guère de solution. Soit il fallait fuir, soit il fallait tenter de fatiguer l'ennemi. Et Peddyr optait pour cette tactique là. Heureusement qu'il avait ''récupéré'' par l'intervention d'un tiers, car jamais il n'aurait pu tenir le rythme. Le rythme qui d'ailleurs était intense et qui durait.... Lui-même commençait à montrer des signes de fatigue. Soudain, le pavois arriva sur le côté. Il para au dernier moment et le choc fut percutant. Il crut en avoir le bras cassé. Il était temps que cela cesse. Et après ce coup, le géant paraissait être plus lent, moins sûr de ces gestes. Sans doute qu'il ne devait pas s'attendre à rencontrer un combattant aussi résistant.

Peddyr profita de sa lenteur évidente pour trouver la faille et le frappa du bord de sa rondache sur son genou. C'était fortement douloureux, même pour un géant. Mais il fallaut s'y reprendre à deux fois et Peddyr manqua de recevoir le pavois au visage, qu'il évita de justesse. Le second coup que le genou reçut provoqua un craquement et le musclé s'effondra en hurlant. Nul doute que son genou était brisé. Peddyr en avait cure. Il venait de vaincre.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Lun 12 Mar - 22:42
Non, non, non, Ischüdien n’était pas un tricheur, il était un acteur. Et en tant qu’acteur il met toutes les chances de son côté. N’est pas parfaitement normal ? Tout le monde, à condition d’être un peu sensé, ferait cela. Quoi l’honneur ? L’honneur n’a rien à voir à là-dedans. À un moment, quand on veut atteindre ses objectifs, il faut s’en donner les moyens. L’honneur est ici sans la moindre incidence. L’honnêteté n’a jamais permis de gagner une guerre. Dans toute confrontation, qu’elle soit physique, orale ou même hasardeuse, ce qui compte c’est de tromper son adversaire afin de gagner. Et c’est bien ce que faisait ici le nécromant. Au pire, il mettrait ça sur le compte d’une déformation professionnelle. En tant qu’ancien ministre des armées terrestres d’Ikhyld, le maitre mot était : la victoire à tout prix.

Mais trêve de bavardage, revenons plutôt sur l’objet du pari. En effet, le nain et le dragon avaient parié sur qui serait le vainqueur de l’actuel combat. Serait le jeune homme tout en muscle et un peu benêt ? Ou serait-ce le vieil homme expérimenter mais fatiguer ? Farkkon avait parié sur le premier et Ischüdien sur le deuxième. Le dragon-mage ne savait pourquoi, mais l’homme à la mèche lui plaisait. Il avait un je-ne-sais-quoi. Sans doute une aura particulière. De toute manière, il aurait bien l’occasion de s’en rendre compte par soi-même à la toute fin.

Très bientôt, les deux participants se présentèrent au centre de l’arène, chacun ayant un bouclier. Le géant n’avait aucune stratégie, aucune grâce, il se contentait d’agiter son pavois, comme un épieu, cherchant à l’enfoncer dans sa cible. C’était grossier, jamais il ne vaincrait ainsi, pas devant un guerrier expérimenter. Le poulain du nécromant choisit de jouer la carte du temps, esquivant les coups de son ennemi afin de le fatiguer. C’était risqué, il suffisait qu’un coup l’atteigne pour passer un mauvais quart d’heure. Cependant la tactique sembla fonctionner. Bientôt son adversaire ralentit et l’homme à la mèche noire frappa. Mais il ne frappa pas n’importe comment, il attaqua un point sensible de son ennemi. Il frappa l’un de ses genoux dans le but sans doute de le priver de sa mobilité. Il sentit Farkkon frissonner de douleur à côté de lui.

« Tché ! Peu importe la taille, que l’on soit un nain ou un géant, ça doit faire mal. »

Le deuxième coup ne tarda pas et un craquement bruyant résonna avant que le plus jeune des deux combattants ne s’effondre au sol en hurlant. Le dragon-mage tourna un œil en direction de son ami.

« L’expérience. Le plus important n’est pas de frapper, mais de savoir ou frapper. »

« Oh arrête de fanfaronner et ferme là un peu. Tu as gagné. J’espère que ton poulain gagnera la prochaine épreuve parce que j’ai l’intention de parier aussi sur lui. »

Ischüdien ricana et les deux amis regardèrent la suite des combats jusqu’à ce que la deuxième épreuve prenne enfin fin. L’avantage, c’est que l’humain allait pouvoir récupérer de lui-même et sans son aide afin d’être frais pour la troisième épreuve. Les trompettes retentirent et la voix du porte-parole raisonna. Quelques minutes de pause étaient accordées le temps de mettre en place les prochains éléments de la troisième épreuve. Sous les regards des spectateurs, mais aussi des participants, plusieurs obstacles furent placés au sein de la grande arène de sorte à former un parcours.

« Oh oh, voilà bien des années que l’on n’a pas eu ce genre d’épreuve. »

« Ça s’annonce mal, la dernière fois que c’est tombé, très peu de participants ont été retenus. »

« C’est sans doute une manière de réduire encore plus ces derniers, mais cette fois-ci sur un critère de qualité, plus qu’un critère de force brute ou de technique comme on a pu voir jusqu’ici. »

Très bientôt, les trompettes résonnèrent à nouveau.

« Cher spectateur ! Cher participant ! En ce jour vous allez être soumis à la troisième épreuve. Elle n’était pas la plus connue des qualités d’Ilfrido, car occultées par ses nombreux talents, mais dans sa jeunesse, celui qui a tenu les duchés sous sa coupe était un remarquable jockey. Dès à présent, vous allez devoir surmonter ce parcours afin de vous montrer aussi grand cavalier qu’il le fut. »



_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Mar 20 Mar - 11:24
L'adversaire de Peddyr était à terre et hurlait son martyre. S'il ne tombait pas sur un bon guérisseur, il sera boiteux toute sa vie. Mais là, ce n'était pas le soucis du vieux mercenaire. C'était là les risques de l'arène. Ce lourdaud avait cru être capable de s'en prendre à lui et maintenant, il en payait le prix et avec une grosse souffrance. Il soupira d'aise quand les trompettes sonnèrent la fin des combats. Cette fois encore, il allait pouvoir souffler et il avait eu l'impression d'avoir moins sollicitée ses forces. Une bonne chose au final, car il n'oubliait pas que quelqu'un l'avait aidé magiquement à récupérer. Il jeta un regard vers les spectateurs, espérant peut être croisé le regard de l'âme généreuse et tricheuse à la fois.

Le temps qu'il soufflait, il regarda les obstacles qui se mettaient en place. Il sourcillait. Voilà qui n'était pas commun. Il eut un doute quand à la dernière épreuve. Et les trompettes sonnèrent à nouveau. Et quand on apporta les détails de la dernière épreuves, les doutes du vieil homme s'estompèrent. Une épreuve d'équitation. Il sourcillait. Il ne montait pas trop mal, mais il fallait être d'un bien meilleur niveau pour passer les obstacles et tenir la tête dans pareille discipline. Mais il ne perdait pas courage, car cela dépendra des montures qu'on allait leur proposer.

En effet, on apporta tout un lot de chevaux, de taille et aux robes variées. Elles étaient bien plus nombreuses que les candidats restants. Peddyr décida d'adopter une stratégie simple : attendre. Car il ne doutait pas que certains de ses adversaires n'étaient pas des cavaliers dans le genre du défunt Ifrido... et qui pensaient l'être. Rien qu'à voir le choix du premier candidat qui se porta sur une magnifique jument à la robe immaculée. Elle était racée et fine... mais trop fine pour supporter de hauts obstacles... La beauté ne faisait pas la force. Et ne parlons pas du choix des autres candidats...

Peddyr fut le dernier à s'approcher des chevaux. Parmi les chevaux, il s'approcha d'un cheval qui ressemblait plus à un poney haut sur pattes et au pelage rouan un peu mité. Il semblait avoir un oeil qui voyait moins que l'autre et il dressa les oreilles en voyant Peddyr s'approcher de lui. Il manqua de plaquer ses oreilles en arrière, signe qu'il n'était guère en humeur d'avoir un cavalier. On lui tendit les rênes et l'humain les saisit fermement. Il regarda l'animal sous toutes les coutures.

''Et bien le cheval... Tu n'y parais pas, mais je suis certain que tu en as dans le ventre. ''

Le cheval tenta soudain de le mordre. Peddyr le rappela à l'ordre en tirant violemment sur les rênes.

''Pas de ça mon vieux. Là, tu vois, on va bosser ensemble. Alors je t'explique le topo... Je vais te monter, je vais te guider du mieux que je peux et tu fais ton boulot de cheval. Pour moi, t'as encore quelque chose dans le ventre que les autres n'ont pas. Et je suis sûr que tu meurs d'envie de le montrer... Et si on gagne, tu auras triple ration d'avoine. ''

Le cheval tendit les oreilles.

''Oh oui, tu as bien entendu et tu as compris. Ce sera ton prix. Donc prouve moi ce que tu vaux''

Et il enfourcha l'animal, rejoignant les autres sur la grille de départ. Peut être qu'il entendit des moqueries dans l'assemblée des spectateurs et même parmi les concurrents, mais il s'en fichait.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Ven 23 Mar - 14:42
L’épreuve d’équitation. Voilà un défi fort redouté par les participants de ce festival, du moins pour certains d’entre eux, la majorité ignorait qu’elle puisse exister. En effet, il fallait être un fin connaisseur de cet évènement tant cet exercice était rarement tombé. Le nécromant lui-même le redoutait, en effet il était un piètre cavalier, pour ne pas dire exécrable. Il faut dire aussi qu’il était un dragon et un dragon ça ne monte pas à dos de cheval ou de toute créature pouvant servir de monture. Il aurait peut-être pu bricoler quelque chose avec un cheval zombi, et encore … il était un puissant mage, mais pas un faiseur de miracles !

De toute manière quand on connaissait un peu l’exercice, le but ici n’était pas d’être le meilleur, mais le moins mauvais. D’autant plus que rares étaient les grands cavaliers participant aux épreuves. Le grand archimage de l'esprit était donc assez impatient de voir comment les jouteurs allaient se débrouiller cette année. Mais plus particulièrement, il attendait de voir comment son poulain allait s’en sortir. Peut-être avait-il un atout dans sa manche ? Le moustachu l’espérait, il n’avait guère envie d’intervenir à nouveau, surtout en pleine épreuve. Il y avait des limites à ses interventions.

Alors que le personnel des organisateurs de l’évènement était en train d’installer divers éléments constituant le parcours d’obstacles, différents équidés furent amenés aux participants afin que ceux, n’ayant pas leur propre monture, puissent tout de même y participer. Ischüdien ne lâcha pas du regard l’humain qui semblait patiemment attendre son tour, jusqu’au moment où il ne resta plus que lui. Mais qu’est-ce qu'il lui prenait ? Ne savait-il pas monter à cheval et appréhendait-il le moment ? Réfléchissait-il à déclarer forfait pour ne pas se couvrir de honte ? Ou à l’inverse était-il incapable de se décider sur lequel des canassons il devait prendre ? Le nécromant resta quelque peu perplexe alors que son ami le nain le regardait également, l’interrogeant sur ce que ce dernier pouvait bien attendre. Comme si lui le savait. Il ne pouvait pas lire dans les pensées de gens. Lire dans les pensées des gens … voilà un sort qui serait fort intéressant à créer. En tant qu’archimage de l’esprit, il devait en être capable. Il se pencherait dessus à l’occasion.

Alors que le dragon-mage se perdait dans ses pensées, l’homme à la mèche noire finit par se décider.

« Wo, Stchem ! J’espère que ton gusse c’est ce qu’il fait. Regarde-le. »

L’ancien arcane du feu posa donc son regard sur son poulain qui venait de choisir sa monture et était en train de lui parler. Le dragon haussa un sourcil, l’air circonspect. Mais qu’est ce qu’il foutait avec ça ? Comment espérait-il gagner ? Le blond se tourna lentement vers son ami nain.

« Tu sais bien qu’il ne faut pas se fier aux apparences, Farkkon. Cette petite créature va surement nous surprendre. »

« C’est fou comme tu n’as pas l’air convaincu par tes propres paroles ! »

Le faux sourire du nécromant disparut et il se contenta de lever une main en croisant les doigts.

« Alors, contentons-nous de croiser les doigts et de prier. »

« Comment quelqu’un comme toi peut sortir un truc de ce genre ! »

Le nain s’esclaffa, bientôt suivi par Ischüdien, alors que l’épreuve débutait. Ce fut, comme on pouvait s’y attendre, un joyeux massacre. Il n’y eut qu’un ou deux participants qui parvinrent à finir l’épreuve sans faire tomber une seule barrière, alors que tous les autres en firent tomber plusieurs, voir ne termina même pas le parcours. Cela eut au moins le mérite de bien faire rire les spectateurs. Après un peu moins d’enchainement d’échecs plus ou moins comique, l’exercice prit fin. Le jury décida alors de se retirer pour délibérer, cela permit aux organisateurs de ranger la piste et de récupérer les montures, dont certains avaient été blessés. Lorsque la délibération prit fin, les trompettes résonnèrent à nouveau et une voix s’éleva pour annoncer les vainqueurs de l’épreuve.

« Chers spectateurs ! Le temps du rire est à présent terminé. Nos burlesques participants ont fait de leur mieux pour venir à bout de cette troisième épreuve. Hélas, trois fois hélas le jury fut impitoyable. Seuls quatre prétendants ont été retenus ! Que ceci s’avance à mon appel afin de se préparer pour la dernière et ultime épreuve ! Messire Witowil Lilaid ! Messire Migoglath Welidus ! Messire Rakustix Shænus ! Et messire … Peddyr Thelrand ! »

Le nain à côté du dragon laissa échapper un petit cri de joie à l’annonce du dernier participant.

« Stchem ! J’espère que la chance insolente de ton vieux va continuer ! »

Le blond resta silencieux. Ainsi les finalistes en lice étaient un azurien, un elfe et deux humains. La finale risquait d’être des plus captivantes. Quel allait bien pouvoir être la nature de la dernière épreuve ? Les règles ne tardèrent pas à être expliquées tandis que l’on venait poser sur les pièces d’armure des participants cinq gemmes.

« Chers spectateurs ! Voici vu le moment de la dernière épreuve. Chaque participant est actuellement en train de se voir apposer des gemmes sur leurs armures. Ces gemmes sont des cibles à détruire. Le dernier participant à avoir au moins une gemme intacte remporte la victoire. Leur adresse et leur précision vont être mise à l’épreuve. Car seules les armes de trait et les armes de jet sont autorités ! En dehors de ça, tous les cous sont permis ! »

Le centre de l’arène trembla et bientôt des blocs de terre s’élevèrent pour venir former une sorte de labyrinthe à l’intérieur duquel les jouteurs devraient combattre.

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Ven 30 Mar - 15:28
Le poney n'avait pas l'allonge de ses autres frères équins, mais il avait la hargne et sut tenir la distance et surmonter les obstacles avec dignités, même s'il fit malheureusement tomber une barre, bien trop haute pour lui. Mais le courage l'avait poussé à tenter et il avait réussi à ne pas se vautrer en se prenant ce passage épineux et difficile. Son cavalier participait à son équilibre et le guidait d'une main sûre et ferme. Le poney formait avec son cavalier un bon duo, mais il savait qu'il ne terminerait pas premier.

Peddyr aussi savait qu'il ne remporterait pas la palme. Mais le but était de terminer et en entier la course et il franchit la ligne en cinquième position. Et le temps que le jury délibère des résultats, Il terminait de flatter sa monture qui soufflait encore de l'effort exigé. Il tâta ses jambes et ses antérieurs, s'assurant qu'il ne s'était pas blessé avec la barre. Le poney ne réagissait pas et attendait les oreilles tendues. Peddyr sourit.

''Tu ne perds pas le nord mon ami. Bravo à toi. ''

Il le flatta au nouveau de la toupe, lui gratouillant cet endroit et quand un palefrenier arriva pour récupérer la bête, Peddyr demanda avec exigence qu'on serve trois bonnes mesures d'avoine. Le palefrenier souriait, ravie de voir que le poney était tombé dans les mains d'un homme qui savait récompensé les efforts de sa monture.

''Il l'a bien mérité et c'est un bon poney. ''
''Pour sûr monsieur. Et je vais veiller à lui donner cet avoine. Alors viens mon grand''


Et il fut temps pour le jury de s'exprimer. Les noms fusèrent et Peddyr fut un peu surpris d'être encore en lice. Il se rendait compte qu'il avait été plus loin qu'il ne l'avait espéré. L'aide de son bienfaiteur inconnu avait servi à quelque chose mine de rien.

On annonça la nature de la dernière épreuve et les règles qui s'y liaient. Peddyr n'avait pu s'empêcher de serrer les dents. Les armes permises n'étaient pas dans ses meilleures maîtrises. Mais il avait bien d'autres atouts. Puis le labyrinthe naquit du sol, formant la nouvelle arène pour la nouvelle épreuve. Et les quatre derniers candidats se retrouvèrent en son sein.

Peddyr avançait prudemment, se concentrant sur le moins virage du labyrinthe. Il ne négligea de surveiller les cieux, car l'Azurien ne se gênerait pas pour voler dans les airs. D'ailleurs, il eut raison. Il vit brièvement sa silhouette fendre les airs. Il devait avoir l'elfe ou l'autre humain... et en parlant d'Elfe.

Les deux adversaires se figèrent en se retrouvant face à face à une intersection en patte d'oie. Peddyr eut à peine le temps de prendre son poignard qu'il dut affronter une situation très désagréable. L'elfe, avait eu le temps d'agir, en posant ses mains vers le sol mais en faisant un geste différent (au lieu de les lever vers les cieux, il semble former une sphère invisible) Peddyr se retrouva pris à l'intérieur d'un mur d'eau. Rien que de se retrouver plongé brutalement dans l'eau et sans l'avoir voulu, suffit à réveiller un vieux souvenir. Oh, il savait nager, ce n'était pas là le soucis, mais la situation était perturbante. Mais il était hors de question de céder à la panique comme une fillette ! Et surtout quand on voyait le sourire d'arrogance de l'Elfe.... Le vieux guerrier le fusilla du regard. Il était pris au piège ! L'Elfe allait attendre sagement qu'il se noie pour briser ses gemmes. Après tout, tous les coups étaient permis. Et rien n'avait été dit quand à laisser la cible en vie... ou pas.

Il devait faire vite et ne pas perdre aussi stupidement. Il ne se retrouvait pas sur cette dernière épreuve pour rien ! Et son bienfaiteur toujours à l'identité inconnue l'avait aidé pour une raison encore indéterminée, mais sans doute pas dénué d'intérêt. Donc là aussi, Peddyr ne pouvait pas se permettre de perdre. Et il n'y avait qu'une solution et tant pis si son image en prenait un coup. Il allait devoir simuler. Heureusement qu'il portait sa chevalière.

Le public eut tout le loisir et le temps d'exprimer mille et une émotions quand à voir le vieux guerrier se débattre dans cette prison aqueuse. L'elfe commettait une erreur et il s'en rendait même pas compte. La majorité des mercenaires n'usait de magie que pour se battre ou se montrer le plus fort. Et bien entendu, la finalité du sort lancé arriva à son dénouement. Quelques gaillards dans l'assemblée paraissaient enthousiastes quand à la victoire de l'elfe ; sans doute en raison d'un sérieux pari.

Le mur d'eau cessa, libérant le corps inerte du vieux mercenaire. L'Elfe était tout sourire, ravi de cette victoire facile. Il se baissa pour briser les gemmes avec le pommeau de sa dague effilée

''Un vieillard humain devrait se contenter de rester au coin de son feu, au lieu de prouver qu'il vaut encore quelque chose...C'était trop facile. ''
''Tu causes de trop l'Elfe ! ''


Avant même de se rendre compte que l'humain respirait encore, L'elfe reçu un coup de poing au visage. Inutile de vous dire que cela craqua. L'elfe était des plus étourdis, si ce n'était pas pour dire assommé. Sans attendre, Peddyr se releva, dégoulinant encore d'eau. Il prit la dague de l'elfe et brisa les cinq gemmes de celui-ci. Et un de moins qui pourrait prétendre à la victoire. Puis Peddyr pesta :  l'eau allaitfaire rouiller les parties de son armure qui étaient en acier et faisait coller les éléments en tissus à même la peau. Il avait horreur de cette sensation. Mais l'heure n'était pas à la sensiblerie. Il avait toujours ses gemmes en état et il restait encore deux autres concurrents à défaire des leurs.


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Sam 14 Avr - 20:57
Voilà venue le temps de la dernière épreuve. Dans celle-ci, l’adresse et la précision des participants allaient être mises à l’épreuve. Ils devaient détruire des cibles présentes sur le corps de chacun. Le dernier à avoir encore au moins l’une des siennes remportait la victoire. Il s’agissait là surtout d’une épreuve de combat à distance ou semi-distance. En effet, trop s’approcher de l’ennemi c’était lui offrir plus de chances de briser les cibles. Néanmoins, l’attaque au corps-à-corps n’était pas à exclure. En effet, elle pouvait s’avérer être déstabilisante, car inattendue.

Comme on pouvait s’y attendre, l’azurien prit son envol. Cette stratégie n’était ni bonne ni mauvaise. Certes, il se mettait à la vue de tous, pour autant, mais lui pouvait ainsi voir tout le monde. Surtout que, celui qui ferait l’erreur de vouloir trop se focaliser sur lui serait éliminé par ceux ayant décidé de profiter de cette diversion. Et ceux, à l’inverse, qui ne faisaient pas assez attention à lui, pourraient se faire avoir. Cela se vérifia d’ailleurs bien vite.

Le poulain de nécromant était aux prises avec un elfe ayant décidé d’user de sa magie. Enfermer dans une bulle d’eau, l’humain décida de jouer la carte de la ruse. Il fit le mort. Observant attentivement la scène, usant de ses talents, le dragon se rendit très rapidement compte de la supercherie. Ce qui ne fut pas le cas de l’elfe qui tomba rapidement dans le piège, sans doute trop sûr de sa victoire. Ainsi, l’être aux oreilles pointues se prit un violent coup dans le nez qui l’envoya au sol. L’homme à la mèche noire en profita alors pour se jeter sur lui et détruire les gemmes de ce dernier. Ainsi, le premier participant fut éliminé.

C’est à ce moment-là que le troisième participant entra en action. Lui aussi guettait sa proie depuis le début, c’est-à-dire l’elfe. Il attendait le bon moment, s’il n’avait pas agi pendant que l’elfe noyait l’autre humain, c’est parce qu’il pensait pouvoir l’avoir quand ce dernier serait sûr de sa victoire, malheureusement, l’homme à la mèche noire avait agi avant lui et lui avait pris sa proie. Tant pis, il en changea alors pour s’en prendre à Peddyr. Alors que le vieil homme se redressait, venant de détruire la dernière gemme de l’elfe, le troisième participant attaque. Il dissipa son sort de magie de ténèbres permettant de se rendre invisible et frappant dans le dos, par surprise, venant détruire une première gemme du poulain d’Ischüdien.

Toutefois, un autre individu était lui aussi à l’affut. L’azuréen, tel un oiseau en chasse, guettait le bon moment, il fit une virevolte et se laissa tomber en chute libre. Il banda son arc et tira une salve de flèche. Avec précision, deux flèches virent toucher le troisième participant alors qu’il venait à peine d’attaquer Peddyr, lui détruisant alors deux gemmes. Et une troisième flèche toucha l’homme à la mèche noire pour lui briser une autre gemme. Le score était de cinq pour l’azuréen, trois pour le troisième participant, et trois pour le vieil homme. Cependant, rien n’était encore fini. La situation pouvait parfaitement se renverser, tant qu’il restait une gemme à un participant, ce dernier pouvait encore gagner.

L’humain lâcha un juron et bondit en arrière, usant à nouveau de son sort pour se rendre invisible, sans se rendre compte qu’une des flèches l’avait blessé, faisant couler son sang. Sang qui alla tomber au sol alors que celui-ci s’éloignait. L’azuréen, lui, reprit à son envol pour reprendre à nouveau de l’altitude. Tout dans son attitude laissant présumer qu’il attendrait que les deux individus au sol en viennent à se battre pour décider d’attaquer et ainsi profiter de leur inattention à son égard.

Pendant de ce temps-là, Ischüdien se contentait d’observer, il n’interviendrait pas, du moins normalement. Farkkon à côté de lui semblait exciter comme une puce, encouragea Peddyr Thelrand, car tel était le nom de l’homme à la mèche noire, à, tel qu’il le disait « déplumer ce poulet volant » et à « occire cet invisible à la barbe mal taillé ».


_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Ven 20 Avr - 12:30
Peddyr s'était calé contre le mur du labyrinthe, regardant en pestant l'Azurien prendre son envol et l'autre humain retourner dans les ombres. Il pestait de s'être fait avoir comme un débutant après avoir réglé le cas de l'Elfe, qui traînait toujours à terre et inconscient. Le vieux mercenaire regarda les gemmes qui lui restait sur son plastron : il lui en restait trois. Bon, rien n'était perdu. Rapidement, il analysa la situation.

L'Azurien s'en était retourné dans les airs, prêt à profiter d'une nouvelle aubaine profitable sans qu'il se fatigue. A voir comment il avait profité de l'attaque surprise du camouflé des ténèbres... Nul doute qu'il reprendra cette tactique, la plus sûre et la plus efficace pour lui. L'autre homme, qui s'en était retourné dans les ombres, était le plus dangereux sur le coup. Car Peddyr n'avait pas de moyens de le voir approcher. Sauf quand... il aperçut des petites taches de sang régulière. Ainsi son adversaire humain avait été blessé. et il paraissait perdre du sang de telle sorte qu'il n'était plus vraiment invisible.

*Reste à savoir s'il le sait...*

Il ne perdit pas de temps pour se mettre à la recherche du camouflé humain, suivant prudemment la petite trace sanglante qu'il avait laissé derrière lui. Il rasait en même temps les murs de telle manière que l'Azurien peinerait à le toucher par ses flèches. Mais pour le moment, le piaf bipède guettait. Peddyr ne doutait pas que celui souriait. Dague en main, le vieil homme était aux abois. Il stoppa et maugréa dans sa barbe. La piste sanglante avait cessé... Et au plus on étendait son regard et plus on voyait les ombres des hauts murs du labyrinthes offrir bien des caches. Peddyr n'aima pas cela...et décida de tirer une nouvelle carte de son jeu. Il frotta la semelle de sa botte sur le sol. Elle grinça et il sourit. Maintenant, restait à voir si la chance était avec lui.

Il fixa une zone ombreuse et soudain, lança un sortilège.

Spoiler:
 

Outre de provoquer un juron de la part de l'invisble des ténèbres, les grains de sable percutaient le corps de l'adversaire.... Cela fut suffisant pour que Peddyr puisse discerner un semblant de forme humaine. Il ne perdit pas de temps et fondit sur sa proie, n'omettant pas l'Azurien, qui se mouvait là-haut, voyant la scène. Peddyr devait faire vite.

Il luttait de force avec l'autre humain, se gardant de le mettre bien entre lui et l'Azurien...ce dernier prenant rapidement une autre posture favorable pour son tir. D'ailleurs, il lâcha une nouvelle volée de flèche. La chance tourna pour les deux terrestres. L'humain qui usait de magie ombreuse perdit ses dernières gemmes. D'ailleurs, il tomba lourdement sur le sol, jeté par le vieux mercenaire, qui s'était de nouveau plaqué contre le mur, pour se protéger comme il put des traits de l'Azurien. Et sans demander son reste, le nouveau perdant se redressa et partit sans demander son reste, malgré sa blessure qui le piquait dans sa fuite de défaite. Il ne restait plus que Peddyr et l'Azurien.

Le vieux mercenaire grimaçait.

''Fichu emplumé ! ''

En plus d'être un rude combattant doté d'un bon sens stratégique, il était aussi un excellent archer. Peddyr avait remarqué qu'il ne lui restait plus que deux gemmes et qu'une flèche était planté dans l'interstice de sa jambière gauche, juste au dessus du genou. Cela lui faisait un mal de chien et il ne perdit pas de temps à entourer la hampe du trait, de l'incliner et de tirer dessus. Ce n'était pas la première fois qu'il se prenait des flèches et heureusement que la pointe était basique et non couverte de barbillons. Il retint un cri quand il la retira et manqua de s’affaisser. Ce n'était pas le moment de tomber et de perdre ainsi.

Il pourrait s'avouer vaincu. Le temps que sa blessure guérisse, l'Azurien aurait maintes fois l'occasion de gagner la partie. Rendre les armes.... Après tout ce parcours ? Jamais ! Il se redressa un peu, grimaçant douloureusement en prenant un peu appui sur sa jambe blessée et qui saignait.

Il n'eut pas longtemps à attendre. L'Azurien avait décidé de savourer en douceur sa proche victoire. Il avait volé de façon à se retrouver face à l'humain, encochant déjà une nouvelle flèche. Peddyr le regarda droit dans les yeux.

''Allez le piaf ! Fais toi plaisir ! ''

L'action des deux concurrents se fit en même temps.

Spoiler:
 

Une flèche fut tirée et elle percuta le mur, là où se tenait une seconde avant un humain blessé. Peddyr avait activé un autre tour. Et quand il réapparut, c'était pour apparaître deux secondes après, à moitié agenouillé sur le sol, faisant un geste tranchant vers l'homme oiseau.

Spoiler:
 

L'Azurien fut surpris du choc aérien et perdit l'équilibre. Une de ses ailes percuta le haut d'un des murs et il tomba en clapissant. Peddyr eut à peine une pensée pour la possible fracture d'un os alaire, avant de rejoindre le plus rapidement qu'il put son adversaire à terre. L'Azurien s'était déjà relevé et avait toujours son arc en main, le bandant déjà. Le regard courroucé et blessé de l'Azurien en disait long sur l'insulte que Peddyr avait provoqué chez lui en le faisant tomber à terre comme un moins que rien. Il était comme l'aigle qui voulait en découdre et crever les yeux de sa cible.

Peddyr remarqua avant un dernier acte qu'il y avait plus qu'une gemme intacte, les quatres autres avaient été détruites dans la chute. La distance entre les deux adversaires étaient des plus minimes. La flèche partit. Peddyr au même instant avait détaché l'attache de sa vieille cape pour la jeter en avant, comme pour aveugler l'Azurien, qui couvrit l'homme oiseau. La flèche fit exploser l'avant dernière gemme. Peddyr tomba sur son adversaire et frappa de sa dague la dernière gemme....
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Dim 29 Avr - 22:10
Le tournoi approchait de sa fin. Il n’y avait désormais plus que trois participants en course. Puis plus que deux. Et enfin, après une ultime confrontation, plus qu’un. Le vainqueur du tournoi de la foire de Haut-Duc était désormais désigné. Il s’agissait du vieil homme sur qui peu avaient parié au début, l’homme à la mèche noire qui avait su mettre à profit son expérience pour tirer son épingle du jeu : Peddyr Thelrand. Dans les gradins de l’arène, la grande majorité des spectateurs se levèrent pour applaudir le vainqueur. Aux applaudissements se mêlait le vacarme des félicitations, suivit de quelques légères bagarrent qui éclatèrent entre certains parieurs, très rapidement maitriser. Tout en même temps, le labyrinthe vint retourner à la terre, les blocs qui en étaient sortis retournant à l’intérieur du sol, révélant ainsi le vainqueur. Les jouteurs ayant perdu et étant blessés virent rapidement un médecin venir vers eux. L’elfe fut mis sur un brancard puis conduit ailleurs, l’humain et l’azurien virent un mage apporter les premiers soins. Seul l’azurien prit la peine de féliciter, certes rapidement, le vainqueur.

Le bruit des trompettes se fit soudainement entendre, venant couvrir celui des applaudissements, des acclamations et autres félicitations qui se turent bientôt pour laisser l’annonceur parler. La voix de ce dernier résonna alors.

« Participants ! Vous avez vaillamment surmonté les épreuves d’Ilfrido. Mais une seule personne est parvenue à remporter les quatre épreuves. J’ai nommé Peddyr Thelrand !! »

Une nouvelle série d’acclamations survint, suivit une fois de plus du son des trompettes.

« Ce brave homme a triomphé des obstacles qui se sont mis sur son chemin. Nulle autre épreuve ne se dresse désormais sur sa route ! Je déclare donc vainc … »

L’objet magique de l’annonceur lui permettant d’amplifier sa voix fut soudainement et des cris d’effroi s’élevèrent soudainement dans certaines tribunes. Au-dessus de l’arène, flottant dans le vide, quatre spectres étaient apparus, un pour chaque point cardinal, tous de forme humanoïde, recouvert d’une grande cape fantomatique, leurs visages masqués, seules leurs mains étaient visibles, elles étaient recouvertes de gantelets d’armure. Chacun d’entre eux avait une arme à leur ceinture. Ils la dégainèrent, le braquant devant eux avant de le lever en direction du ciel tout en, lentement, redescendant en direction du sol de l’arène. Une fois qu’ils eurent atterri, ils posèrent un genou à terre avant de se dissiper.

L’atmosphère était soudainement devenue lourde et remplie de peur. Un silence de mort s’abattit lorsque les cris d’effroi cessèrent quelques secondes après la disparition des spectres. Ischüdien avait depuis longtemps quitté son siège, ayant invoqué ce petit manège afin de couvrir son entrée. Le transformiste fit son apparition dans l’arène en y entrant par la porte des participants. Le nécromant portant une armure en cuir de bête magique par-dessus une robe de mage d’un blanc immaculé. Il s’avança doucement au centre de l’arène, suivi par son bouclier qui flottait à ses côtés. Le dragon mage relâcha sa magie, afin de permettre à l’artéfact de l’annonceur de fonctionner à nouveau. Ce dernier s’empressa de reprendre.

« Chers spectateurs ! Il semblerait que j’ai parlé trop vite. Une dernière épreuve se dresse sur le chemin de notre prétendant. Celui que l’on surnomme la terreur blanche a décidé de défendre son titre de vainqueur du tournoi, une fois de plus. Peddyr Thelrand sera-t-il surmonté cette ultime épreuve ? »

Ischüdien s’approcha lentement de celui sur lequel il avait parié jusqu’ici, un léger sourire aux lèvres qui se voulait sympathique. Une fois à sa hauteur il fit un petit signe de tête pour le saluer.

« Peddyr Thelrand. Je suis Schtemwölech. J’ai suivi le tournoi avec attention, et je te félicite pour ta victoire. Il est cruel que je sois obligé de me confronter à celui sur lequel j’ai parié jusqu’ici. Malheureusement pour toi ces festivités s’arrêtent ici. Ces épreuves t’ont passablement affaibli et je t’ai bien observé. Tu pars donc avec un désavantage important. Aussi j’aimerais te proposer quelque chose. Rétablissons un peu d’équilibre. Affrontons-nous sur un terrain sur lequel je n’ai rien pu voir. Je te propose de nous mesurer à une épreuve d’intelligence. Épreuve à laquelle j’ajouterais une règle. Durant l’épreuve, je te poserais une question, apporte y une réponse satisfaisante et je déclarerai forfait. Tu te verras alors octroyer la victoire. »

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Sam 5 Mai - 13:06
Et la dernière gemme explosa sous le choc. Et quelques secondes après, la foule spectatrice se leva pour ovationner le nouveau champion. Peddyr se redressa, un peu haletant et se rendit compte sur l'instant qu'il venait de gagner. Il s'était tellement concentré durant la dernière épreuve qu'il avait presque oublié qu'il était dans une arène. Il avait levé la tête pour regarder toute cette masse de gens qui applaudissait sa victoire. Et à la suite de quoi, les blocs du labyrinthe retournèrent dans le sol, et un médecin et un mage arrivèrent pour s'occuper des blessés.

Peddyr reçut juste le nécessaire, n'ayant pas été trop blessé dans l'affaire. L'Azurien, lui, félicita le vieux mercenaire pour ce combat. Peddyr le félicita aussi. L'homme oiseau s'était bien battu aussi. Puis, les trompettes sonnèrent avec puissance. L'annonceur prit la parole, donnant le nom du vainqueur des épreuves. Peddyr se prépara à lever son bras pour faire un peu dans le ''spectacle'' quand des cris d'effroi retentirent dans les tribunes. Par réflexes, Peddyr prit sa dague. C'était une arme bien dérisoire par rapport à ce qu'il voyait parmi la foule.

Quatre spectres vêtus de noirs étaient apparues aux quatre coins de l'arène, sortirent leurs armes pour la pointer vers les cieux et descendirent vers le centre de l'arène. Ils plièrent tous un genou à terre et se dissipèrent aussi rapidement qu'ils étaient apparus

*Qu'est ce qu'est ce encore ? *

Même Peddyr était un peu désappointé. Cela n'était pas une chose prévue dans les épreuves. Mais doucement, il se rappelait qu'il y avait le champion de l'année dernière à affronter. Ce dernier justement apparut justement par la porte des participants. Visiblement, il ne s'était pas officiellement annoncé au début des festivités et avait attendu l'ultime instant pour entrer en grande pompe, dévoilant déjà ce qu'il était : un mage nécromancien. Peddyr se retrouvait donc face à un champion qui maîtrisait la magie des morts et à une grande échelle. Il serra les dents. Si le combat se faisait par les armes et la magie, là, il ne pourra jamais gagner.

Peddyr se fichait des dire de l'annonciateur, qui illustrait pourtant son adversaire. Il avait le regard fixé sur lui, comme pour essayer de le sonder. Et quand celui-ci se rapprocha de lui, pour mieux lui parler en face à face, comme si le reste de la foule qui s'impatientait déjà de voir la tournure de l'ultime épreuve.

Après lui avoir rendu un hochement de la tête pour le saluer, Peddyr se contenta d'un léger sourcillement. Sur le coup, il ne doutait pas qu'il avait affaire à un homme redoutable. Bien des mages pouvaient prétendre d'être dangereux aux combats, mais l'arrogance les portait rapidement à la défaite. Suffisait de voir comment le vieux combattant s'était défait par simple ruse de l'Elfe....Mais là, celui qui venait de se présenter sous le nom de Schtemwölech était loin d'être un simple magie débordant d'arrogance. Cet homme avait bien observé le vieux mercenaire.

La proposition de dernier adversaire était surprenant comme logique. Le mage paraissait chercher à connaître Peddyr et ses capacités. Avant de répondre à la proposition, l'épéiste rangea sa dague à ceinture. Il faisait comprendre une partie de sa réponse.

''Il est certain que si vous avez assisté de visu à toutes les épreuves, vous avez eu le temps de parfaire vos observations sur ma personne. Et si vous avez parié sur moi, alors que vous n'aviez aucune certitude de comment j'allais m'en sortir.... Je ne peux que vous remercier de vos actes. ''

Il faisait sous entendre qu'il savait désormais qui lui avait donné un petit coup de pouce magique précédemment. Qui d'autres, si ce n'était cet homme ? Peut être que le champion en titre avait parié une coquette somme sur lui, mais peut-être voulait-il réellement un adversaire à sa mesure, qui sortait un peu des boeufs humains sans cervelle qu'on croisait souvent dans les finales de ce genre de compétition. Et même si Schtemwölech le tutoyait, Peddyr gardait le vouvoiement. Après tout, il n'avait pas n'importe qui en face de lui.

''Quand à l'épreuve que vous proposez, j'accepte. Ca changerai un peu de tout ce qui appelle uniquement au physique et à l'agilité. Je ne peux cacher que je suis fourbu, et ce, malgré mon âge. Posez donc votre question, cher Schtemwölech, et voyons si je serai à la hauteur de vos espérances....''

[b]''J'accepte
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Mer 30 Mai - 21:19


Ischüdien avait fait une entrée pour le moins … remarquée ? Après tout il était le vainqueur du tournoi de l’an passé … mais aussi de l’an d’avant. Ce n’était pas la première participation du dragon qui avait parcouru le duché pendant près de cent années. Il ne s’était pas présenté à chaque édition, mais avait détenu le titre à nombreuses reprises et en continu. À ce jour s’il avait perdu son titre, c’était toujours pour la même raison : son absence. Jamais il n’avait été vaincu. Aussi, certains diront que cette entrée était à la hauteur de son égo, mais il n’en était rien. Si tel avait été le cas, le nécromant y aurait plus de sens du spectacle et plus de moyens. Au final, ceci n’était qu’une mise en jambe, un échauffement, un peu comme s’il bandait les muscles en montrant un peu de sa puissance. C’était primaire, mais pourtant commun à toutes les races.

Le mage blanc s’avança tranquillement en direction de l’humain à la mèche noire, souriant de manière agréable. Il s’agissait certes d’un tournoi, ce n’était pourtant pas une raison pour l’ancien arcane  de ne pas se comporter en gentilhomme. Sa rivalité était saine, noble, raffinée. Et non pas bourru, aigrie et pitoyable comme la majorité des participants. Et, beau joueur, il proposa une épreuve forte différente de toute celle qui avait pu être vue aujourd’hui. Néanmoins, il ne fallait pas en douter, c’est lui qui proposait l’épreuve et il était un des participants du tournoi. De ce fait, il s’accordait un avantage en vue de l’obtention de la victoire. Pourtant ! Là se cachait le piège, Ischüdien était là pour gagner, oui, mais pas pour gagner le tournoi. Son désir de victoire était tout autre. Il cherchait des réponses à ses questions. Il laisserait volontiers la victoire à celui qui pourrait lui répondre. Aussi l’épreuve n’était au final qu’un leurre, car le véritable moyen de gagner était de répondre à la question du dragon et non pas de le battre.

Le nécromant se demandait déjà combien de temps l’humain mettrait avant de se rendre compte de ce fait. Un léger sourire révéla les dents immaculées de l’archimage de l’esprit, qui venait d’être percé à jour pour l’une de ses précédentes actions.

« J’apprécie le hasard du destin … mais je suis aussi de ceux qui aiment quand le flot s’écoule à leur avantage. Deux contradictions difficiles à faire coordonner, n’est-ce pas ? Aussi je m’assure de faire tourner les choses à mon avantage, en laissant une infime dose d’aléatoire … afin que seules les choses les plus surprenantes puissent se produire et me stupéfier. »

Ischüdien inclina légèrement la tête en direction du mercenaire qui venait d’accepter son offre.

« Avant tout, laissez-moi t’expliquer les règles du jeu. Elles sont simples. »

Le dragon attrapa sa sacoche et sortit un petit coffret. Il l’ouvrit et révéla son contenu. À l’intérieur se trouvaient un plateau, deux bâtons, une corde et un disque, tous en bois. Il assembla les deux bâtons de sorte à former une grue, il planta l’une des extrémités dans le plateau où se trouvait une encoche prévue à cet effet. Ensuite il lia la première extrémité de la corde au centre du disque, puis l’autre extrémité à la grue. La grue se mit à retenir le disque qui était suspendu dans le vide. Le disque se balança un peu avant de s’immobiliser. Sur le disque se trouvait une série de cercles concentriques partant du centre vers l’extérieur.

« Sans doute l’as-tu reconnu. Il s’agit du jeu de l’équilibre. »

Le nécromant insuffla un peu de sa magie à l’intérieur et un jeu semblable apparu au milieu de l’arène. À l’exception que celui-ci était d’une taille gigantesque, comme s’il était fait pour être à la taille d’un dragon.

« Ceci permettra à nos chers spectateurs de voir ce que nous faisons, mais pas seulement. Sache que tout ce qui est fait sur l’un de ses deux jeux est reproduit sur l’autre. Et inversement bien sûr. »

Du coffret Ischüdien sorti un petit sac. Il l’ouvrit et sortit un petit caillou taillé qu’il posa sur le plateau de jeu. Aussi tôt un gros bloc de pierre apparut dans l’arène.

« Nous allons devoir, à tour de rôle, placer ces petits poids sur le disque. L’objectif est de garder le tout en équilibre. Et le premier à rompre l’équilibre et à faire se renverser le disque a perdu. Sauf si tu réponds avant à ma question bien sûr. »

Le mage sorti du sac un dé. Il le posa sur le plateau du petit jeu et aussi un énorme dé apparut dans l’arène.

« À chaque fois que cela sera à notre tour, il faudra tirer le dé. Le chiffre indiquera le nombre de poids qu’il faudra placer. »

Ischüdien souleva le dé du petit jeu, et aussi tôt le grand dé dans l’arène se mit à flotter. Le magicien le déposa et fit de même avec le caillou taillé qu’il avait précédemment posé, celui-ci se mettant à léviter avant de retomber au sol.

« Enfin, il s’agit d’un objet magique, il dispose donc de règles particulières. Si on parvient à faire bouger le dé, par l’intermédiaire du plus gros des deux, alors le prochain caillou placé verra son poids divisé par deux. De même, si on place un caillou via le plus gros des deux, alors son poids sera aussi divisé par deux, les deux effets étant bien sûr cumulables. Il est possible de bouger les plus gros exemplaires par tout moyen. »

Le but est simple, il faut maintenir l’équilibre. Les règles de jeux sont en deux temps. Tout d’abord, à chaque tour, un participant doit tirer le dé et poser sur le disque le nombre de poids. Ainsi, si on obtient un deux avec le dé, il faudra placer deux poids, et cetera. Par la suite, les deux jeux, le petit et le géant sont connectés, tout ce qui se produit sur l’un, se produit sur l’autre. Ainsi le disque, mais aussi les poids et le dé sont en deux exemplaires : un petit et un géant. Si on bouge le petit exemplaire, le grand exemplaire bougera aussi. L’inverse est aussi vrai, si on bouge le grand exemplaire, le petit bougera. Si on fait le choix de bouger le petit exemplaire de dé ou de poids, on n’obtient aucun bonus. Cependant, si on fait le choix de bouger le grand exemplaire du dé pour le tirer, ou de bouger le grand exemplaire du poids pour le placer sur le disque, alors le poids du poids que l’on doit placer sera divisé par deux. Et si on fait les deux cas évoqués, il sera divisé par quatre.

« Puisque tu as accepté l’épreuve, je vais te laisser commencer. Veux-tu bien lancer l’un des dés pour voir combien de poids tu vas devoir placer. Je te poserais ma question après quelques tours. »

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Mer 27 Juin - 21:55
Le voeux mercenaire manqua d'être désappointé quand arriva l'épreuve. Il s'était attendu à une série d'énigme et non à devoir jouer au jeu de l'équilibre. Oh oui, il le connaissait ce jeu, pour y avoir joué dans sa jeunesse pour le peu qu'il avait accepté de s'en rappeler. Les règles étaient simples, mais dans leurs applications, la difficulté était tout autre. Le jeu appelait à de la dextérité, mais aussi à une parfaite analyse de la situation, car plus la masse posé sur la surface tour par tour rendait la structure de plus en plus fragile. Un rien suffisait alors à tout faire basculer, même un simple souffle. Et le dénommé Schtemwölech ne facilitait pas l'affaire en faisant une version magique, qui était en tout point lié à la version physique. De quoi être perplexe quand aux chances de gagner ce dernier "duel". Mais Peddyr n'en démordrait pas devant cette nouvelle épreuve, qui était un peu hors norme. Il avait accepté non ? et puis, quand bien même, perdrait-il, il aurait eu le mérite d'être arrivé (avec un poil d'aide, il devait se l'avouer) jusqu'à cette fin de ces combats d'arène. De quoi attiser plus d'intérêt à son égard en tant que mercenaire sans doute.... ou encore l'effet inverse, attisant de la jalousie et de la rancoeur. De toute façon, il était au dessus de cela.

Son adversaire finit par lui expliquer les règles particulières du jeu qu'il proposait. L'affaire de la question à poser n'était plus la priorité, sauf quand elle fut le point d'orgue des règles énoncées. Peddyr ne s'en étonnait qu'à moitié. A croire que Schtemwölech ne cherchait qu'à l'observer durant ce jeu pour ses capacités de raisonnement et non pour gagner. Quel était son véritable but à cet individu là ? Pourquoi lui portait-il un tel intérêt ? Il n'était pas intervenu durant une des épreuves sans avoir un objectif d'importance à remplir. Etait-ce en rapport avec le passé du vieux mercenaire ? Non, Peddyr en doutait. Il n'y aurait pas toute cette mise en scène. Maintenant, venait le temps du premier tour.

Peddyr pensait avoir compris les règles. Donc, il y avait déjà joué, mais il n'avait jamais été réellement bon à ce jeu. Mais bon, il n'allait pas reculer; Il lança donc le dé, pour voir combien il allait devoir déposer de poids sur ce jeu. Son premier tour commença raisonnablement : deux. Il les plaça, via la version réelle du jeu, sans trop se faire de noeuds au cerveau et réellement chercher à positionner les poids de façon à piéger l'autre plus tard. Il retournait le piège contre lui même. et les deux tours suivants furent de petits scores pour le poids à placer.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Sam 4 Aoû - 11:36

¤ Question ¤

Le festival de Haut-Duc en l’honneur de la mémoire d’Ilfrido continuait, la fête battant son plein dans la ville. Dans une partie de celle-ci se trouvait une arène, et dans cette arène, les festivités avaient pris une tournure particulière. Un tournoi en l’honneur de l’ancien conquérant des duchés avait été organisé. Celui-ci s’était déroulé sans le moindre encombre, jusqu’à ce que l’un des participants ne triomphe de tous ses adversaires. Cependant, tous ignoraient que le véritable jeu ne faisait que commencer. Le champion de l’année précédente se manifesta alors. Ischüdien Schtemwölech descendit dans l’arène, revêtu de son apparence humaine. Si le vainqueur des épreuves voulait être sacré champion, alors il devait vaincre celui de l’année précédente qui avait fait le déplacement. Le dragon proposa de régler la dernière épreuve avec un jeu, un jeu bien particulier dont il expliqua calmement les règles avant d’inviter son adversaire à ouvrir la partie. Celui-ci semblait avoir compris et tira le dé en premier avant à placer ses poids. Ischüdien joua après lui, tirant le petit dé et plaçant les petits poids. Il jouerait avec le plus gros plus tard. Pour son premier jet, le nécromant des placés trois poids, pour le second il dut en placer un et pour le troisième il dut en placer quatre. L’ancien arcane du feu plaçait ses poids assez loin du centre, tout en essayant de garder un équilibre. Il mettait lentement son piège en place, il allait falloir faire extrêmement attention où les prochains poids seraient placés, car le moindre déséquilibre un peu trop important était susceptible de renverser le plateau. Il était à présent temps de poser sa question. Un sourire toujours énigmatique et un brin amusé sur les lèvres, le blond vint légèrement rebiquer sa moustache.

« Tu joues plutôt bien. Mais il est à présent temps pour moi de poser la question. »

Si Ischüdien était dans les duchés, c’étaient pour une bonne raison, les amener à s’unir et à s’opposer à Akkaton et pourquoi pas se rattacher à Ikhyld, soit en se soumettant totalement pour intégrer le territoire de l’empire, soit par un lien de vassalité en jurant fidélité tout en conservant une certaine autonomie. Or, unir se nid de frelons qu’étaient les duchés du Sud n’était pas une mince affaire, un seul homme avait réussi : Ilfrido. Cependant, les rassembler était simple en comparaison de ce qui venait après. Car l’intérêt du dragon était là : prendre le pouvoir est une chose, le conserver en est une autre. Comment parvenir à conserver le pouvoir au sein des duchés une fois ceux-ci unifier. Où l’esprit brillant d’Ilfrido avait fait défaut ? Comme aurait-il pu s’y prendre ? Ischüdien cherchait une réponse à cette question. Du moins, c’est ce qu’il laissait transparaitre. Érudit et politicien, il avait déjà de très nombreuses réponses possibles à cette question, toute valable. Non ce qu’ile cherchait en réalité, c’était un individu capable de répondre à cette dite question.

« Ilfrido était un homme doté d’un grand esprit. Il est parvenu à réussir l’exploit d’unir les duchés du sud … mais tout cela n’est rien, car il a échoué à la partie la plus importante. Aussi belle soit son épopée, et malgré tout le respect que j’ai pour ce personnage, elle s’avère assez minable sous certains points. Saurais-tu capable de me dire là où Ilfrido a échoué ? Et comment aurait-il dû s’y prendre pour finir son œuvre ? »



[>< désolé pour l'excessif retard de ma réponse, shame on me]

_________________

avatar

Feuille de personnage
Peuple: Dragon
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Duchés du Sud
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB] Ven 17 Aoû - 13:49
Peddyr observait chaque geste de son adversaire. A voir sa dextérité quand à la pose des pièces sur le plateau en équilibre, il comprenait que celui-ci était un expert. Qui sait s'il n'avait pas fait de ce jeu un art d'agilité et de réflexion mélangée. Le vieux mercenaire l'avait regardé faire et avait compris qu'il y aurait sans doute plusieurs pièges. Il sourcillait et son tour vint. Mais avant de lancer les dés, le champion de la foire de l'année passée amena la question tant attendue. Et quand celle-ci fut entièrement posée, Peddyr réfléchissait déjà. Pour le moment, il gardait le silence pendait qu'il jeta le dé. Le plus gros chiffre sortit. Voilà que cela n'allait pas arranger ses affaires vis à vis du plateau qui commençait à bien se remplir.

''Il y a des choses que l'Histoire des Duchés s'est gardé de ne pas retranscrire dans les ouvrages. Entre ce qu'on lit d'officiel et les versions propres à de grandes familles Duchéennes, il est à se demander finalement ce qui est le vrai du faux. Mais là n'est pas la réponse que vous attendez. Ilfrido réussit à unir les Duchés en effet, après une guerre civile qui dura une vingtaine d'années. Et donc, pour vous, il a échoué dès qu'il perdit bêtement la vie...''

Il commença par prendre une pièce, regarda le plateau et vit où la placer sans briser le fragile équilibre en place.

''Outre d'être un peu trop sûr de ses capacités, il n'a jamais veillé à rester prudent. Un dicton duchéen dit pourtant qu'il faut garder ses amis près de soi et ses ennemis encore plus près de soi. ''

Il posa la pièce. Le plateau cilla à peine.

''Là où il a échoué est qu'il n'a pas su préparer réellement les Duchés à rester dans l'union, une fois qu'il viendrait à expirer. Après sa mort, tout a éclaté dans les semaines qui suivirent. Donc, il n'a pas su avoir l'unification tellement désirée. Il a échoué, car il tenait les autres Ducs sous sa coupe que grâce à la force qu'il a usé pour les soumettre à lui.  ''

Il porta une nouvelle pièce sur le jeu et l'équilibre tint bon.

''Pour moi, il voulait des Duchés gouvernés sous la main d'une seule personne, un dirigeant qui aurait eu le contrôle de toutes les contrées, comme les autres royaumes et empires. L'intervention militaire était une chose pour éliminer les opposants à l'unité, de toute façon. Mais Ilfrido aurait du penser à un modèle d'unité spécifique à nos Duchés. ''

Il plaça une autre pièce.

''Chaque Duc est un souverain de son ""royaume''. On ne peut retirer cela... Ilfrido aurait du penser à fédérer chaque Duc, chaque Duché et instaurer une forme de conseil, où chaque Duc, ou représentant, aurait été présent, élisant pourquoi pas un décideur à titre limitée, pour prendre des décisions... je pense que vous voyez de quoi je cause. ''

Il posa encore une pièce la dernière normalement que le dé avait indiqué.

''Ainsi, comme ce jeu, une fois un tel système en place ; qui resterait à développer bien entendu, l'équilibre se maintiendrait. Et pour peu qu'un élément viendrait à chercher à briser l'harmonie...''

Il prit une pièce non prévu, la plaça, regarda le dragon qui était sous sa forme humaine et retira la pièce qu'il avait posé précédemment. Le plateau tint beau ; pour le moment.

''Cela pourrait tenir. Bien entendu, ce n'est qu'une réponse plausible... il peut y en avoir d'autres... Si aujourd'hui, les Duchés doivent s'unir, cela doit être pour se battre ensemble, contre un ennemi commun, chose qui n'est pas envisageable pour le moment. Mais qui serait une opportunité pour tenter une fois encore cette unification duchéenne et ceux, une bonne fois pour toutes. ''
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Non concerné
Rang social: Bourgeoisie
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 190
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Frontière Duchés/Akkaton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Foire duchéenne [PV Peddyr Thelrand][FB]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [HRP] Partenariat Avec Heraldique Européenne
» le duché de Touraine sur Wiki
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités
» La Foire St Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Orzian :: Les vastes duchés du Sud :: Autres villes, et villages-
Sauter vers: