Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivé des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Présentation de vos personnages :: Fiches validées
MessageSujet: Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché] Jeu 4 Jan - 7:28

O. Ishizuki, Aoyuki, Shin : Arcane de l'Eau/Ministre de l'Eau

Identité


Nationalité : Ikhyldien
Race : Kitsune
Nom : O. Ishizuki
Prénom : Aoyuki, Shin
Surnom : L'arcane Farceur, l'Arcane bienveillant, Le Toutou de Xin, Kitsune enjôleur, Bleuette (par certaines personnes, à cause d'une personne), etc... Le Fléau Vif-Argent
Sexe : Masculin
Date de naissance : un 24 août de l'Age d'Acier.
Age : Reste évasif à ce sujet même si ses queues peuvent le trahir vu qu'il en est doté de 4. Peu de personnes connaissent son âge exact. (224 ans)
Lieu de naissance : Capitale d'Ikhyld
Lieu de vie lors de votre entrée en jeu : Cité de Jade, Province Ikhyldienne en Orzian
Rang social : Noblesse Ikhyldienne
Métier/Position dans la société : Arcane de l'Eau, Ministre de la Magie.
Titre : Le Kitsune de Saphir (fameux - Ikhyld)


Armes et équipement :


Armure et armes en votre possession lors de votre entrée en jeu :

Armure pour kitsune (Ikhyld) :
Une armure en écailles de cuir amovibles qui est conçue pour s'adapter à la transformation d'un kitsune en grand renard, ce qui lui permet de bénéficier tout de même sous cette forme, d'une certaine protection.
Enchantement 1 : Maître des ombres :
Cet enchantement permet au porteur des/du vêtement(s) de se fondre avec plus d'aisance dans les ombres, quelles qu'elles soient.
Enchantement 2 : Poche sans fond :
Cet enchantement permet au porteur des vêtements de glisser dans les poches des objets de tailles raisonnables, dans ses pouches. Plutôt pratique pour les missions secrète ou simplement ne pas être trop encombré.

Bâton du Kitsune de Saphir : Mizu no Kokoro (Coeur d'eau) :
Un bâton de mage fait avec un bois particulièrement rare et précieux et surmonté d'un magnifique joyau en lapis lazuli, la pierre précieuse symbolisant la magie de l'eau, ainsi que de quelques petits saphirs, afin de faire un rappel au titre de notre ami. C'est un cadeau de Xin. Notons que le lapis lazuli qui orne cet ouvrage est d'un bleu marin évoquant les profondeurs marines.

Autres équipements

Ensemble du Kitsune de Saphir :
Un kimono unique, fait sur mesure combinant le savoir faire Ikhyldien et Kitsune. Somptueux et hors de prix Il est d'un bleu assez proche de la fourrure/chevelure d'Aoyuki. C'est l'ensemble qu'il porte le plus communément.

Ensemble d'Ombre :
Un ensemble de vêtements composé d'un long manteau noir à capuchon de type liripipion. Parfait pour les filatures et dissimuler son identité.

Masques de Kitsune :
Un masque de Kitsune tout ce qu'il y a de plus banal, couvrant l'intégralité du visage. Il y en à motifs bleu et argent ( Aoyuki ) et un rouge et or ( Shin)

Collier ras du cou :
Un collier de cuir noir doté de pseudo piques de même couleur que sa chevelure. Il fait un peu penser à un collier de chien mais lui le trouve particulièrement beau. Les goûts et couleurs... Il est fort possible qu'il serve à cacher quelque chose...

Collier de magatamas : (il a une version blanche mais c'est le même collier, juste les magatama qui sont rassemblés entre bleus et entre blancs)
Un collier en or blanc agrémenté de magatamas en saphir, spéciaux et indestructibles. En effet, ceux-ci, magiques, sont faits à partir de la fourrure des queues du Kitsune et sont ainsi liés intrinsèquement à sa condition. Pratique pour rassurer ses proches quant à son état et éventuellement obtenir un providentiel soutien si besoin est, si possibilité il y a, mais il ne compte pas trop dessus... Il ne le porte que rarement sur lui, étant le plus souvent dans une poche.
Enchantement 1 : Vitalité du Kitsune :
Le magatama ôté du collier suit la condition d'Aoyuki. Celui-ci va changer de couleur et se désagréger en fonction des dégâts que le Kitsune subira. Le orange annoncera que le mage est grièvement blessé mais sa vie n'est pas en danger imminent et s'il vire au rouge, c'est qu'il est en danger de mort. Le magatama se désintégrera si la mort venait à frapper, purement et simplement.
Enchantement 2 : Urgence :
Moyennant un contact avec le sang du possesseur du magatama, un lien se crée avec Aoyuki. Rien de bien palpitant ou extravagant puisque ce lien permet simplement de l'appeler. En effet, une odeur de sang forte lui prendra les narines, ainsi qu'un son aiguë résonnera dans sa tête. Ces derniers s'estomperont à mesure qu'il se rapprochera de la cible. Ce moyen est le plus souvent utilisé pour lui faire savoir qu'un rassemblement d'Arcanes va avoir lieu sous peu, lorsqu'il est au loin, mais également pour recourir à ses services ou son aide. A noter que c'est aussi un bon moyen de simplement l'agacer, toutefois, à vos risques et périls... Notons également qu'il soupçonne fortement Xin d'être à l'origine de ces effets négatifs afin de pallier à son côté "chien fou" et "désobéissant". ainsi, le Kitsune rappliquera toujours dans plus brefs délais.



Caractéristiques :




Magie : (Description ici.)

Potentiel : Immense

Feu : Inapte
Eau : Légende
Vent : Confirmé
Terre : Inapte
Lumière : Inapte
Ténèbres : Inapte
Invocation : Inapte
Nécromancienne : Inapte
Transformiste : Champion

Mental : (Description ici.)

La volonté : Maître
Contrôle de soi : Adepte
L'intelligence : Prodige
La perception : Maître
Le charisme : Maître
Technologie : Inapte

Physique : (Description ici.)

Force physique : Confirmé
Agilité :Champion
Vivacité :Champion
Résistance physique : Adepte
Résistance magique : Champion
Vitalité : Confirmé
Beauté : Maître
Discrétion : Maître

Martial : (Description ici.)

Armes de tailles : Inapte
Armes lourdes : Inapte
Armes d'hast : Inapte
Faux : Inapte
Art de la défense : Inapte
Armes de lancer/fouet : Inapte
Arc/arbalète : Inapte
Mains nue/Arts martiaux : Inapte
Armes à feu :Inapte
Equitation : Inapte
Domptage : inapte
Conduite : Inapte

Si dragon

Combat dans les airs : N'est pas concerné
Combat sur la terre ferme : N'est pas concerné


Description de votre personnage :


Description physique :

Aoyuki est un beau Kitsune aussi bien déclaré qu'auto-proclamé. Il le sait et ne s'en cache pas. Il peut sembler vaniteux par moment mais ce n'est là, pour lui, que simple amusement. Bien sûr, il va s'en dire qu'il ne se prive pas d'en jouer pour parvenir à ses fins lorsqu'il le juge nécessaire ou encore une fois de plus, simplement pour jouer. Ses traits sont, d'après les mots d'une de ses plus fervente admiratrice, dessinés de la main des dieux. Il va donc s'en dire qu'il est considéré comme bel homme même parmi les Kitsune, ce qui est un fait avéré et reconnu.

Le Kitsune à l'allure particulièrement juvénile et quelque peu androgyne, dispose d'une longue chevelure d'un bleu turquoise lumineux presque surnaturel qui est en adéquation avec la couleur de ses yeux aux pupilles de renard. Si les yeux ne laissent planer aucun doute quant à son affiliation, ils sont de loin les seuls traits caractéristiques et spécifiques et pour cause. Monsieur est doté d'oreilles  sur le crâne et d'une queue. Le tout au pelage tout aussi turquoise mais avec un duvet blanc à l'intérieur des oreilles et blanc également à la pointe de la queue. Il a les ongles longs, souvent vernis à son goût. Est-il encore seulement nécessaire d'en préciser la couleur fréquente ? Le Kitsune de Saphir a également un sourire légèrement carnassier car même sous forme humanoïde, ses canines sont plus longues que la normale.
Ses cheveux lui tombent un peu en deçà des épaules et sont fins, lisses et soyeux. Leur brillance annonce clairement le ton : l'Arcane est coquet et aime prendre soin de lui. Il en va de même pour ses poils qu'il brosse plusieurs fois par jours afin de ne point s'infliger la disgrâce de laisser traîner des poils morts dans son sillage à chaque mouvement de sa queue touffue et pleine de vie. Le Kitsune trompeur ne laisse entrevoir que très rarement le nombre total de ses queues, contribuant ainsi à laisser planer le doute sur son âge réel et son éventuelle puissance. En se faisant passer pour un jeune kitsune, il parvient parfois à être pris de haut par certain, ce qui permet de mieux les surprendre à défaut de les laisser indifférents.

Malgré sa condition de Kitsune et sa bien faible constitution, l'illusion est là, laissant planer le doute. Son corps est musculeux, même si fin, bien dessiné et tout en virilité. A quoi bon ? Aucune idée et ce n'est pas lui qui vous en dira plus à ce sujet. Vous pourrez toujours essayer mais il vous emmènera en voyage bien lointain avec des tirades sur la beauté, la séduction, la force physique prétendument cachée dont il dispose et bien d'autres choses encore. Du haut de son mètre quatre-vingt, il pèse à peine soixante-treize kilos, ce qui en fait un poids plume pour bon nombre d'êtres peuplant Orzian. Il a une cicatrice au coup mais il la cache. Il ne veut pas la masquer par la magie mais ne veut pas non plus qu'on la voit. Si vous l'aperceviez, abstenez-vous d'en parler, c'est un conseil...

Aimant les belles choses, il n'est pas rare de le voir vêtu de beaux atours, riches et somptueux, le plus souvent tape à l'oeil. La majeure partie du temps, il s'agit de vêtements Ikhyldiens, kitsunéens ou elfiques. Les pierres précieuses bleutées sont ses amies et l'attire comme un papillon de nuit à une source de lumière. Typiquement Kitsune me direz-vous ? Eh bien pas tout à fait. Même pour eux il est parfois vu comme un excentrique. A ce sujet, notez qu'il est devenu normal de le voir se promener de temps à autre, torse nu. On peut alors admirer les deux tatouages qu'il a fait apposer sur son corps, à moins qu'il ne soient de naissance comme il tend à le clamer.
Ils sont parfaitement symétriques et englobent le dessus des pectoraux, les épaules, les omoplates et s'étendent jusqu'à ses poignets. Toujours aussi  bleus que bien des choses sur lui, ils sont entourés de mystères. Runes ? Tribal ? Vagues ? Encore un sujet qu'il ne vaut mieux pas aborder sous peine de se faire noyer dans son verbiage. Dans cette tenue, Il conserve des manches à fleur de peau, partant du dessus de sa main et ses poignets pour finir au quart de son biceps au dessus du coude. Elles sont noires et agrémentées d'une flèche bleu sur le dessus des main, pointant vers les doigts. Il s'agit des pièces de son armures de Kitsune, en cuir souple qu’il porte toujours en dessous des vêtements et dont on peut compter un pantalon et des bottes ainsi qu'un ceinturon. Il y a bien un haut mais il ne le porte que très rarement. Prétextes ? Même plus envie de les évoquer...

Aoyuki donne plusieurs impressions lorsqu'on le rencontre, dépendant de ce qu'il veut bien véhiculer. En général, il semble juste candide et inoffensif. Un joli minois dont on voudrait bien pouvoir s'occuper, à condition qu'il se tienne à carreau... Parfois, s'il laisse filtrer ses émotions, il semble bien plus menaçant qu'il n'y paraît. Se fier aux apparences ?  En bon Kitsune qu'il est, il est maître des apparences, à vos risques et périls.

En tant que Shin, Aoyuki reste un Kitsune. Les seuls points vraiment notables résident dans la couleur blanche argentée de sa chevelure et de son pelage. Ses Tatouages disparaissent et quatre queues se balancent gracieusement derrière lui .


Description mentale :

Un Kitsune, voilà ce qu'il est. Une personnalité ? Il n'en a pas. Comment cela ? Sachez simplement qu'il en plusieurs et qu'il est vite facile de s'y perdre. Quelle est la sienne car il doit forcément en avoir une ? Eh bien à vous de le découvrir par vous-même.

Comme je sais que cela ne peut vous contenter, je vais donc vous livrer quelques traits afin de vous sustenter quelque peu.

Même si on peut en douter, Ao est un personnage raffiné et distingué lorsqu'il arrête ses pitreries. Il use d'un langage châtié, respectant l'étiquette en vigueur dans les noblesses. Érudit, il est polyglotte et parle de ce fait, parfaitement plusieurs langues et en comprend davantage.

Notre ami est un être intelligent, fin observateur et calculateur. C'est un petit prodige de la magie qui ne vit que pour elle et à travers elle. Il a soif de connaissances et peut sans problèmes passer des heures à apprendre. Consacrer des années entières ou des décennies ? A cela ne tienne ! Sa vie n'est pas aussi éphémères que celles des humains. C'est un érudit notoire et notable qui, toutefois,  prend un malin plaisir à masquer tout ceci sous une couche bien grasse d'immaturité. En effet, le Kitsune de Saphir, comme on l'appelle, est réputé farceur, espiègle et facétieux. Il aime jouer, la vie ne vaudrait pas la peine d'être vécue sans amusement. Il joue divers tours, quotidiennement, à qui a le malheur de croiser son chemin mais rarement de manière méchante.

Il est en grande partie apprécié des Ikhyldiens car il est accessible et avenants avec eux, qualifié de bienveillant. Il n'est pas rare de le voir jouer avec des enfants, tenter de consoler avec plus ou moins de succès les âmes en peine, amuser la galerie ça et là afin de redonner le moral à certains en usant de farces et petites démonstrations de magie. Il est patriote et dévoué à Ikhyld. Il ne se verrait nulle part ailleurs en ce monde qu'en un lieu sous la bannière de son sacro-saint empire et plus particulièrement dans la province d'Orzian.  Il y est chez lui, c'est son fief, son monde, son univers. Aoyuki aime les choses telles qu'elles sont au sein de sa patrie et fera tout pour défendre ces valeurs, tout autant que pour protéger sa vie, ses proches, ses alliés, sa Nation. Et l'empereur dans tout ça ?  Eh bien... C'est assez complexe à dire vrai. Disons simplement qu'en tant qu'Ikhyldien, il le défendra en particulier face aux ennemis. En tant qu'Arcane, tout dépendra des actions de ce dernier. En tant qu'Aoyuki ? Il s'en contrefiche quelque peu... Tant qu'ils n'ont pas de griefs, qu'ils partagent des intérêts communs et qu'il traite bien le peuple...

Sous ses airs de simplet candide et oisif, notre ami est de loin un manipulateur. Amoureux de la magie, il ne jure que par elle et méprise les non utilisateurs à moins qu'ils ne soient artistes ou ikhyldiens. Il aime détester certains êtres juste pour le plaisir de les détester. Stupide ? Pas de son point de vue. L'amusement avant tout, toujours, d'abord. Que serait un monde sans rivaux et némésis ? Je vous disais manipulateur ?  Oui, dans tous les sens, à commencer par cacher sa véritable nature, ses qualités et ses défauts. Comme je disais, tout aussi candide qu'il le laisse paraître, il n'en est pas moins un être intelligent doté de sagesse et d'une bonne perspicacité, seulement, il n'en fait montre qu'en temps voulus. Vous en doutez ? Comment serait-il devenu Arcane sinon ? A la seule force de son talent magique ? Il y avait d'autres prétendants tout aussi talentueux... Et n'oubliez pas que les arcanes sont versés dans la politique et la diplomatie...

Si c'est un fait avéré qu'il est beau, il est à prendre en compte que la perfection n'est jamais de mise. Le kitsune bleuté, a quelque chose à la hauteur de sa beauté afin de la contrer : sa bouche. Beau parleur, séducteur et arrogant à outrance, vaniteux, menteur, manipulateur, farceur, puérile et bien d'autres encore, d'autant de choses qui ramènent les pieds sur terre. Là encore, il faut réussir à démêler le vrai du faux. Il joue tellement souvent qu'il est difficile de savoir s'il est sérieux ou non, parfois même parmi ceux qui le connaissent le mieux. Séducteur ? Totalement assumé. Il aime ce qui est beau, il aime les belles femmes. De la à tomber amoureux ? D'aucuns disent que c'est impossible, d'autres qu'il ne le peut qu'éventuellement, tous, qu'il ne sera jamais plus amoureux que de lui-même. Encore un sujet de débat mais seul le temps ou lui-même ne pourront donner réponse à cela.

L'arcane de l'eau n'est pas un modèle de force. Il préférera  souvent se replier plutôt que de se lancer dans un combat. Lâche ? Il aime le laisser croire mais en réalité, il en est tout autre. Il n'hésitera vraiment pas le moins du monde à se battre surtout si ça l'amuse et que la cause lui semble juste et honorable de son propre point de vue qui lui est bien propre. Après tout, c'est un être qui vit en suivant son cœur. Il adore l'eau et la glace, l'Hiver étant sa saison préférée. Il affectionne la pluie et il n'est pas rare de le voir trainer par temps pluvieux, déambulant dans les rues, à la merci des gouttes aqueuses.

A ce sujet, on peut également noter qu'il a une attitude assez désinvolte pour un noble, de bien des manières que ce soit. Que ce soit en s'agenouillant dans la rue pour se mettre à hauteur d'un enfant ou dans sa façon de prendre parfois la parole lors de réunions, tout autant que dans sa façon de s'adresser à la hiérarchie ou dans sa propension à sciemment désobéir ou outrepasser ses fonctions et ordres reçus. Malgré tout ceci, il fidèle et s'en tire assez bien la majeure partie du temps car même s'il sort des sentiers battus, il mène ses missions à terme avec un bon pourcentage de satisfaction et de réussite. Il n'en reste pas moins quelqu'un de fidèle et de fiable si tant est qu'on est du même côté de la barrière que lui. On peut donc facilement et sans crainte compter sur lui. Il n'a généralement qu'une seule et unique parole mais une fois de plus, tout dépend de la personne qu'il a en face lui.

Encore une fois, ceci n'est qu’exhaustif et... Ne vous fiez pas aux simples apparences, il s'agit d'un être bien plus complexe et torturé que cela. Pour faire simple, il est le tout et son contraire. De lui, vous n'aurez que la facette qu'il voudra bien vous offrir, à moins que vous n'arriviez à suffisamment le côtoyer pour découvrir son être véritable, Aoyuki ne vous facilitera pas la tâche. Même s'il n'est pas maître pour cacher ses émotions ou le contrôle de soi, il est maître en ce qui tend à les masquer, les maquiller. Même s'il est énervé, il vous insultera copieusement, de manière bien enrobée de sucre afin de faire passer la pilule et laisser planer le doute, même si tout ceci peut être bien clair pour bon nombre d'esprits quelque peu vifs. Quelque peu psychopathe, il le laisse transparaître dans des blagues parfois douteuses et ce volontairement.

Notre ami que l'on peut voir aisément comme une personnification de la multiplicité, n'est pas un enfant de chœur. En effet, il n'est pas du genre à trop tergiverser. Ce qui doit être fait sera fait, un point c'est tout. A ce sujet, il a souvent quelques problèmes avec ses comparses et la hiérarchie car il flirte beaucoup avec les limites de la légalité, les transgressant peut être même parfois mais comme il dit si bien, pas vu, pas pris. Ce qu'il fait, il le fait pour pour sa patrie et ses proches, si ce n'est pour lui-même. Il faut admettre que tout ceci est un jeu pour lui, encore et toujours. Des scrupules, il n'en a que peu et n'hésitera pas à ce salir les mains s'il le faut, afin de mener à bien ce qui lui a été confié, non sans quelques petits excès de zèle à sa sauce bien à lui.

Aoyuki est un ensemble d'être réunis dans un seul et même corps. Un de ses passe-temps favori est de changer d'apparence. Le plus souvent, il prendra l'apparence d'une femme pour duper des hommes, mais également d'autres hommes. Il ne se limite pas à un sexe, une race ou même une espèce. Animaux, objets, tout y passe. Tous les moyens sont bons pour duper, amuser, séduire, bref, pour parvenir à ses fins. Quand je parlais de scrupules...

En ce qui concerne sa personnalité en tant que Shin ? Sachez juste que c'est son avatar, l'alter-ego qu'il utilise pour les basses et sombres missions. Pour ce qui est de sa personnalité, gardons quelque peu le mystère pour le moment...

Il y a encore bien des choses à dire à son sujet mais le plus drôle et de vous laisser appréhender l'individu avec votre âme propre.

Convictions :

" Le jeu est maître, mais la magie est déesse, rien ni personne n'est au dessus d'elle et ceux qui la dénigrent ne méritent rien d'autre que la mort la plus horrible qu'il soit. -*silence*-...Par mes soins bien évidemment ! -*Rire gras*- "
Voilà qui résume bien le Kitsune de Saphir Ikhyldien. D'où est-ce tiré ? Simplement de sa propre bouche. Fanatique ? Non.... Vous croyez ? Et pas qu'un peu ! Si Ikhyld n'existait pas, il l'inventerait. S'il n'avait pas embrassé la carrière d'Arcane de l'Eau, il serait très certainement devenu chef de file d'un culte lié à la magie, un chef de secte ou quelque chose du genre. C'est, à sa manière bien particulière, un dévot. Son allégeance va donc de ce fait à son empire. Il affectionne son environnement et est prêt à beaucoup de choses afin de le protéger. Il ne méprise pas les non utilisateurs de magie, pour peu qu'ils la respectent et surtout, soient ikhyldiens.

Par extension, il abhorre les "Caca-toniens" qui n'ont foi qu'en leur technologie ridicule mais ô combien dangereusement mortelle. Il n'en a pas peur mais s'en méfie grandement et ce, à juste titre. En ce qui concerne son point de vue  sur les autres races et les autres peuplades, il est assez varié. Tout dépend de l'attitude de ces derniers vis à vis des Kitsune, de la magie et bien entendu, -superficialité oblige- de leur beauté. Physique, pas intérieure, pour qui le prenez-vous ? A quoi sert une belle chose si elle est cachée par de la laideur ? " Comme un Akkatonien, à rien ! ". Raciste ? Pas vraiment. Il ne déteste pas vraiment les gens ou les choses, même s'il le dit souvent. A dire vrai, ce qui ne lui plait pas, l'indiffère tellement qu'il en fait presque totale abstraction, tant qu'on ne le lui colle pas sous le nez. Il prend juste plaisir à détester des choses, des personnes car selon lui, cela met un peu de piment dans la vie.

Ceci a déjà été évoqué mais Aoyuki est un être complexe qui aime jouer avec le feu. Il flirte avec les limites de la décence, de l'éthique et du légal. Il n'a que peu de scrupules à sauter d'un côté ou de l'autre de la barrière, surtout si c'est pour faire quelque chose qu'il estime obligatoire et juste pour la cause qu'il défend, ses intérêts et ceux d'Ikhyld.

On peut également noter qu'il est intimement convaincu que les non mages ikhyldiens doivent être protégés et guidés. Peut être se considère-t-il un peu comme leur dieu et eux, ses fidèles. Que serait un dieu sans le pouvoir accordé par la foi de ses adorateurs ? Pas grand chose...

Le Kitsune est loyal dans une certaine mesure. En somme, tant que les intérêts concordent, tout est pour le mieux. L'empereur ? Il lui est fidèle car il est la figure d'Ikhyld, même si au fond de lui, c'est le peuple lui-même qu'il considère ainsi. Fidèle ? Tout compte fait, le terme le plus approprié est qu'il prête allégeance au dirigeant de l'empire tant que celui-ci ne fait rien qui aille à l’encontre de la magie et du peuple qu'il chérit tant.

Dernières choses que je peux bien vous préciser, il n'apprécie que peu la magie du feu, celle des ténèbres pour des raisons... disons.... Personnelles, ainsi que la nécromancie qu'il juge assez immorale . Toutefois, sachez qu'en tant que magie, il les respecte et au final, elles sont utiles. Comme déclaré plus tôt, il aime juste détester certaines choses.



Passé de votre personnage :


Histoire :

Mon histoire ? Je n'aime pas la raconter, du moins, pour certains passages. Pour moi, il y a ceux qui savent, ceux qui y étaient, ceux qui ne voient rien, n'entendent rien, ne savent rien, les autres et pour finir, il y a les... morts...

Mais là n'est pas la question. Vu qu'il faut bien laisser une trace dans l'Histoire avec un grand H, je vais donc faire l'effort de m'ouvrir un peu à vous. Profitez donc bien de tout ceci car vous n'aurez certainement plus l'occasion de voir cet aspect de moi.  Ouvrez grand vos oreilles, je ne le répèterai pas deux fois, mais interdiction de prendre des notes ou je me ferai un véritable plaisir de vous dessécher.

Mon histoire prend racine il y a de cela 224 ans, un 24 août, plus précisément celui de l'an 1776 de l'Age d'acier. J'ai vu le jour à Ikhyld, la capitale de notre Saint Empire. Né Kitsune de parents Kitsune purs et haut nobles, je n'ai pas eu à me plaindre de ma condition. Respecté, parfois adulé voire divinisé pour le simple fait d'être un kitsune, la vie était des plus belle à l’extérieur des murs de l'enceinte familiale, tout autant que ça l'était à l'intérieur. J'étais choyé et protégé, ne manquant absolument de rien.  Je n'entrerait volontairement pas plus dans les détails touchants qui font s'émouvoir les jeunes femmes avec leurs " Ooooh c'est mignoooooon ! "

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'à mes 8 ans, année marquée par un événement qui changera ma vie à tout jamais. En effet, cette année fut celle où je perdis mon une partie de moi, la moitié de mon a^me, mon double, bref, pour que vous compreniez : mon frère jumeau.  Une fois de plus, je ne vous en donnerai pas plus niveau cœur. Sachez juste qu'il est mort à cause de ce... De mon... géniteur ? Oui, géniteur. Cet abruti, par excès de zèle et voulant se faire bien voir, lors d'une mission, a jugé des plus utiles d'impliquer sa famille, plus spécifiquement, ses enfants. Ses raisons ? Je n'ai même plus envie d'en parler... Laissez moi juste vous résumer ceci de cette manière simple et concise : enlèvement, peur, arrogance, excès de zèle, exécution, rançon, sauvetage, vie perdue, vies brisées. Mon frère et moi avions été kidnappés. L'autre abruti a eu peur de ce que ma mère en dirait, ne sachant pas qu'il avait monté ce plan en nous impliquant dans sa mission. Elle consistait à démanteler un réseau de traite de Kitsune, de jeunes Kitsune qui étaient déportés pour ensuite être revendus en tant qu'esclaves.  Par arrogance, peur et excès de confiance tout autant que par zèle mal placé, il a tenté de s'en prendre aux vilains monsieur tous pas beaux, tout seul. Ca avait plutôt bien commencé, je l'avoue, jusqu'à ce que leur chef pointe une arme sur nous. Au lieu de tempérer, l'autre boulet a essayé de manipuler l'esprit du type qui nous tenait en joue. Sa réaction fut de simplement faire feu et ma douce et précieuse moitié, fit rempart de son corps, m'enlaçant fort dans une dernière étreinte chaleureuse mais ô combien inerte et sanguine.
La balle lui a traversé le crane et m'a traversé la gorge. J'aurais pu mourir, j'aurais dû mourir. J'ai perdu connaissance et ce, un long moment. Lorsque je suis revenu à moi, nous étions tous à la maison, tous, sauf un. Des jours s'étaient écoulés et la vie ne serait plus la même. Doucement mais sûrement, inexorablement, je me suis mis à détester cet être qui se prétendait chef de famille, père et mari. Si seulement j'avais pu le...

Passons à un autre moment de ma vie. Celui où j'ai mis les pieds en Orzian avec mes parents. Je vous épargne la partie apprentissage de la magie, découverte de mon potentiel magique et tout ce qui s'en suit. Évidemment, tout le monde sait que j'ai une affinité pour l'eau et  que le transformisme n'a plus de secrets pour moi. Entre la mort de mon frère et mon arrivée en Orzian, je suis devenu un rat de bibliothèque, ne sortant que rarement de chez moi, jamais sans ma mère, evitant au maximum les contacts avec Momosuke. J'ai pu apprendre nombre de langues et de dialectes en théorie, anciens ou contemporains, certains que je perfectionnerais plus tard en les mettant en pratique.

Bref ! Revenons à mon arrivée sur ce continent. Elle s'est faite dans les premières vagues. C'était beau, mais infernal et calamiteux. Tout compte fait, je vais passer à la suite, à un moment plus... au contexte disons plus pacifisque avec l'Empire en maître des lieux, la Cité de Jade, etc. Etc.

Je devais avoir une cinquantaine d'années lorsque j'ai fait mes débuts dans les services de renseignement. N'étant d'abord pas très enclin au conflit, je rêvais de devenir un diplomate de renom mais passons. C'est à peu près à ce moment là que j'ai connu Xin. Nos liens  étaient d'abord cordiaux, puis se se dessinés et consolidé avec le temps. En effet, affecté à l’administratif, il fut celui qui m'apprit toutes les ficelles du métier, un mentor, un frère. Au fil du temps, je m'étais même surpris à le considérer comme mon père, bien au delà de ce que le mien m'inspirait. Il était l'image de ce que javais rêvé avoir comme père, si bien que pendant un temps, puérilement, j'avais tenté de faire de lui mon beau père, mettant en place diverses stratagèmes afin de le pousser dans les bras de ma mère. En effet, si l'union était toujours officielle, loin des regards, elle snobait mon père et ils faisaient chambres et espaces de vie séparés. Malheureusement, tout ceci se solda par l'échec mais en tout cas, cela m'avait bien amusé, autant qu'eux deux je pense... Ma mère respectait Xin, un peu moins que moi et aussi pour d'autres raisons je suppose. Peut être pour ses talents de diplomate ou autre chose, je ne sais rien... A dire vrai, je la soupçonne de l'avoir un jour secrètement aimé mais d'être restée discrète en se pliant à l'étiquette imposée par la noblesse. Je respecte et le regrette en même temps, mais soit ! Toujours est-il que Xin était pour moi un modèle. Il était doué et tendait à devenir un grand homme, quoique... grand elfe serait plus approprié.  Je voulais devenir comme lui, non, je rêvais de le surpasser, mais avant, je voulais le voir évoluer. Avec le temps, mon envie de le surpasser s'est dissipée, non pas parce que je jugeais la partie perdue ou par lâcheté, juste que je n'y voyais pas un grand intérêt. Très vite, j'allais me lasser de la paperasse. Passant mon temps à taquiner l'elfe sur son "oisiveté de fonctionnaire gratte papiers, je finis par accéder à un poste qui allait me faire voir du pays, avec son appui et celui de ma mère. J'en suis fortement conscient mais je n'en ai pas honte. Aussi allais-je m'atteler à ne pas leur faire honte.

En tant qu'espion, je partais pour des périodes plus ou moins longues, de plus en plus loin de ma ville, ma province, mon empire. J'ai donc eu le loisir de parfaire, -si je puis me permettre le terme-, mon art du transformisme, tout autant que ma linguistique. J'avais 85 ans lorsque je découvris, au cours d'une de mes investigations, le secret de ma mère. Découvert ? En partie seulement. Disons que j'avais suivi une piste et qu'en me rapprochant, ayant pleinement confiance en moi, elle me dévoila les choses telles qu'elles, ni plus, ni moins. D'abord choqué, je passais par diverses états et émotions avant de finalement pouvoir résonner convenablement. Je n'allais pas la dénoncer, bien au contraire, j'allais épouser sa cause. Je la trouvais juste au point que j'allais moi-même intégrer cette faction, tout comme j'en avais intégré d'autres, mais cette fois, pas pour raisons d'espionnage. L'année suivante, peu après mon intégration officielle, ma mère perdit la vie alors qu'elle était en mission avec mon ersatz de père. Cela me dévasta  au plus haut point et très vite, je mis quelques distances entre l'Empire et moi. Non pas que je le rejetais, simplement que je ne voulais pas vivre au même endroit que cet homme qui de surcroît, était un supérieur hiérarchique. J'avais 86 ans et dès lors, je ne faisais plus que des missions à longues durées, très loin de chez moi. Orzian était devenu mon terrain de jeu, mon domicile. Je ne rentrais que très rarement, à dire vrai, quand mes rapports m'y obligeaient. En fait, je passais le plus clair de mon temps au sein de l'organisation fanatique dans laquelle j'avais mis les pieds. Ca et... Je dois l'avouer, quelques taches des plus louches et sordides qu'il n'aurait pas fait bon pratiquer en tant qu'Ikhyldien. Fort heureusement, mon nom était sauf car j'étais Shin, Igami Shin, mon alias.  Kitsune d'argent, je n'avais pas tardé à me faire un nom qui allait se répandre comme une traînée de poudre : Le Fléau Vif-argent, assassin notoire à la liste bien fournie et imminent membre actif de L'Esprit. Oui, je vous le dis car désormais, il y a prescription. Toutefois à l'époque, ce secret était bien gardé. Shin et Aoyuki était deux êtres bien distincts et se devaient de le rester. En les intégrant, je découvris que ma mère en faisait partie et par la force des choses, je compris son cheminement et tout ce qu'elle pouvait ressentir ainsi que ce qu'elle ne m'avait pas encore dévoilé.

Shin était un membre de l'Esprit, Aoyuki, un radical Ikhyldien (tout comme Shin à dire vrai...) En tant que l'un j'oeuvrais dans l'ombre, affairé à gérer de sombres affaires en usant de moyens pour le moins drastiques et carrément illégaux et ce, dans les diverses nations d'Orzian. De l'autre, en tant qu'Aoyuki, j’œuvrais pour mon peuple sans pour autant me déclarer radical.

Le temps passa et vint le moment où je découvris la vérité sur mon père. Le temps de la confrontation fut donc rapidement venu et une violente dispute éclata suite à laquelle je partis en menaçant de le dénoncer à mon retour s'il ne l'avait pas fait de lui même. Ce fut non sans une confrontation toute aussi violente et virulente que l'altercation. Le tout se solda par ma fuite officielle. Je quittais la maison, hâtant mon départ pour la mission qui m'avait été attribuée le jour même. Deux jours après, mon père trouva la mort en de sombres et mystérieuse circonstances. Son cadavre avait été retrouvé dénudé, pendu à par les pieds en place centrale de la ville. Il portait sur lui les inscriptions de "traître à sa patrie" de "porc" et de "sous-merde", entre autres. De plus,  sa tête, seule, avait été totalement desséchée. On pouvait le voir aux traces de matières minérales sur le sol et aussi au fait qu'il n'y avait pas eut de traces de saignement malgré la décapitation apparente. Il avait donc visiblement été tué en desséchant sa tête. Cette affaire avait fait grand bruit. Me faisant rentrer plus tôt, Xin avait été celui me l'avait annoncé et sans grande surprise, cela ne m'avait pas plus affecté que ça. D'une certaine manière, cela m'avait soulagé et ôté un fardeau des épaules. A présent, je pouvais recommencer à vivre. Ma patrie me manquant, je décidais de m'y établir de nouveau, d'autant plus que j'héritais de droit, des biens familiaux.  J'avais alors 108 ans.

Ma vie allait bon train. J'avais quitté les renseignements pour travailler au sein du Ministère de la Magie pendant 8 ans mais la direction que prenait le tout ne m'allant pas, n'oubliez pas mon côté conservateur prononcé mais quelque peu enfouit de Radical Ikhyldien, j'avais fini par le quitter pour celui des Arts et de la Culture. J'y officiais pendant quelques temps, ayant même pour un temps, embrassé la carrière de diplomate, vantant les mérites de nos arts à l'étranger, en collaboration avec le Ministère du Commerce. Le grand chef, un vampire, m'était des plus agréable. Je l'affectionnais et le respectais, voyant en lui une sorte de grand-père. Arcane des Ténèbres, il était doué et je l'admirais même si je ne le lui montrais pas tant que cela, préférant le taquiner et lui faire se tirer les cheveux.
Quelques temps après, Xin qui était devenu Arcane à son tour, Ministre des Renseignements. Durant tout ce temps, je n'avais eu de cesse de travailler pour lui et ce fut donc tout naturellement que lorsque le moment venu il me proposa de travailler pour lui, j'acceptais. "Je savais bien que je ne garderai pas le Toutou de Xin bien longtemps..." Tels avaient été ses mots. Toutou de Xin. Ce terme allait rapidement être repris, déformé et amplifié, notamment au sein de la cour mais à la base, il était plutôt affectueux.  124 ans fut donc l'âge auquel j'allais devenir le secrétaire de Xin et ce, pour de longues années durant lesquelles j'allais me faire remarquer en bien par le peuple, de diverses manières que ce soit. Toujours en gardant en tête que chacune de mes actions impacterait sur l'image de Xin.  Ce fut au cours de ces années que j'allais poser les bases de ma notoriété au sein d'Ikhyld, sans même vraiment y penser, suite à une succession de missions menées à bien, toujours plus périlleuses les unes que les autres, avec une bonne dose de zèle et de désobéissance auprès de l'elfe et au grand dam de ce dernier, mais toujours pour le bien de la patrie et pour assurer le résultat. C'était presque devenu un jeu pour moi, me demandant combien de cheveux je pourrai faire blanchir sur sa tête d'immortel à longues oreilles.

Il a de cela  maintenant 70 ans, des événements allaient marquer un tournant capital dans ma vie, le tout se produisant dans le même années, en quelques mois.

Pour commencer, il y eut cette affaire de groupuscule de pirates qui se livraient à des exactions près des côtes de notre Sainte Île et ne se privant pas d'enlever des jeunes femmes de diverses races, ainsi que des enfants et adultes Kitsune, probablement pour les revendre en tant qu'esclaves à défaut de recevoir l'argent des rançons. Ayant fourni un travail de longue haleine pour Xin en compagnie de quelques collègues, ce dernier mit rapidement en place une manœuvre efficace pour se débarrasser de la menace et arrêter les coupables, en concert avec les Affaires Maritimes. Efficace ? Possiblement, mais pas pour moi. Cela prendrait trop de temps, un temps que je ne pouvais me permettre de laisser filer. Je me rappelais ce passage de mon enfance et le fait d'imaginer un kitsune ou n'importe quel autre ikhyldien subir mon calvaire me rendait malade.  Je pris alors les devants, proposant à l'Arcane de l'Invocation, un pari des plus risqué et pour le peu, complètement suicidaire. Un véritable coup de Poker. Et puis si je ratais, au pire, il serait débarrassé de moi à tout jamais et le monde s'en porterait bien mieux. Cette idée était des plus géniale, vous êtes d'accord avec moi ?C'est donc tout naturellement, qu'il... Refusa... A cela ne tienne ! Je ne lui avait pas laissé le choix. Sans même lui laisser d'alternatives, je lui avais fait parvenir une missive lui adjoignant de me retrouver en mer, là où je le lui avais indiqué le rassemblement de la petite armada de navires pirates, avec un seul et unique navire et accessoirement, le propriétaire du navire qui m'emmènerait...

De mon côté, j'avais alors gagné le port afin de faire route vers ma destination. J'avais alors emprunté un navire marchand, d'un marchand ikhyldien que je connaissais bien et qui me devait quelques petits services. Chemin faisant, je m'étais, au fil de discussions diverses et variées, enquis de lui demander comment faire avancer le bateau et comment l'arrêter, ce à quoi il m'avait répondu en rigolant que pour notre destination, il suffisait juste de garder le barre en main de manière à faire cap sur notre destination droit devant et qu'un débutant pourrait y arriver sans problèmes. Pour l'arrêter, il suffirait de rentrer les voiles. Je m'étais ensuite atteler à assommer les quelques membres de l'équipage restreint et les avait placés dans une chaloupe. Ensuite, prétextant de voir une créature marine légendaire, je l'avais apostrophé. Etant marin, il ne pouvait manquer ceci. L'occasion était trop grande, autant que la tentation. Il aurait de quoi se vanter toute sa vie durant. Sans se méfier, il s'était approché et... Et plouf ! Je l'avait envoyé par dessus bord droit à l'endroit où aurait dû être la créature, lui lançant qu'en fait, la créature que j'avais vu était une vision d'un futur dans lequel un capitaine légendairement stupide et naïf serait à la mer. Je m'empressais aussitôt de jeter la chaloupe aux membres d’équipage inconscient à la mer afin qu'il puisse y monter, prenant soin de bien y mettre de quoi ramer. Ensuite, suivant ses conseils, je fis route vers ma destination. Méchant ? Pas vraiment. A dire vrai, je ne voulais pas qu'il meure et ainsi, il était en sécurité. Si mon plan se passait bien et je savais que c'était le cas, ils seraient repêchés par Xin et son groupe. Quant à moi, ne sachant pas comment replier les voiles, j'avais purement et simplement pris le soin de briser les mâts, ce qui ne fut pas une mince affaire. Prenant une chaloupe à mon tour, je me rendis tant bien que mal à la rencontre des pirates. Non surpris de voir un Kitsune debout sur une chaloupe, ses derniers, rassurés par le nombre et me tenant en joue après m'avoir adjoint de garder les mains en évidence, et de ne pas esquisser le moindre geste, la bouche y compris, ce à quoi j'obéis volontiers. l'idée de dormir au fond de l'eau à tout jamais ne m'enchantais guère plus que cela. M'ayant hissé à bord de leur navire principal, ils se moquèrent copieusement de moi, leur chef  se targuant d'avoir capturé l'Etoile Bleue d'Ikhyld. Il savait bel et bien qui j'étais et pensait déjà à la rançon qu'il pourrait demander sur ma tête. Je fus donc jeter à fond de câle,  sans ménagement. Là, une petite pirate, une hybride Kitsune/Thériantrope, vint à ma rencontre. Visiblement, chacal noir aux vues de ses longues oreilles et sa queue fournie. de plus, elle avait du pelage sur les avants bras et le bas des jambes. Elle avait était mise en charge de me surveiller mais sa curiosité à mon égard avait été grande et elle bravé l'interdiction d'ouvrir la porte pour s'approcher de moi. Apparemment, ma beauté l'attirait. Une conversation s'engagea donc plutôt facilement. Au cours de celle-ci, j'appris pas mal sur elle, notamment qu'elle n'avait pas de souvenirs de sa vie avant la piraterie, ayant été enlevée très jeune et ayant été éduquée ici. Elle ne se sentait pas à sa place, subissant fréquemment des sévices sexuels. La jeune hybride était vraiment magnifique, d'une rare beauté et en d'autres circonstances, je l'aurais très certainement draguée mais la situation et surtout l'atmosphère ne m'en donnaient pas l'envie. Pire encore, suite à ses révélations. La petite malheureuse aspirait à vivre dans le un monde plus avenant avec les Kitsune ou hybrides du genre. MA CHANCE !!! Elle me donna son prénom, visiblement un prénom donné par ces pirates. Elle ne l'aimait pas, moi non plus. Coup du hasard, elle avait le même âge que moi, juste plus vielle que moi de quelques heures. Après en avoir ri un peu, je passais à la vitesse supérieure.

Lui promettant que je pourrai lui offrir une meilleure vie en Ikhyld aux vues de mon statut de noble et de ma position, je réussis à l'enthousiasmer à cette idée mais elle se montra quelque peu réticente. En effet, elle avait du mal à croire que les secours arrivent à temps et que quand bien même, je serais exécuté avant qu'ils ne posent le pied sur le navire et elle avec si jamais elle tentait de fuir avec moi. De l'autre côté, le fait que je puisse  venir à bout de toute cette flottille la fit davantage rigoler. Je parvins tout de même à lui soutirer des informations capitales, à savoir qu'il n'y avait nul autre prisonnier que moi sur ce navire. Les autres non plus n'en comptaient pas. Les prises étaient sur une ile, gardés au chaud dans des cages géantes au fond d'une des galerie de la grotte qui leur servait de repère. Toute la flotte était là, seule une dizaine de pirates restaient surveiller la base. Providence ! En ponctuation de notre conversation, avant qu'elle ne reprenne son poste, je lui lançais un petit pari stipulant que si je réussissais, elle me devrait un mois de cuisine, ayant vanté les mérites de sa cuisine. A quoi, elle surenchérit en rigolant que si je réussissais, elle ferait mieux que ça : elle céderait à trois de mes désirs aussi vils soient-ils, y compris coucher avec elle car elle voyait bien dans mon regard que je la regardais comme un avare admire sa montagne de pièces d'or. Pari tenu, pacte scellé ma belle ! Telle fut ma réponse. Je l'adjoins de me libérer de mes liens, elle le fit, me faisant savoir que si les choses venaient à mal tourner, elle n’hésiterait pas à me faire brûler entièrement et accessoirement, le bateau avec. Mage de feu hein ? Nul n'est parfait ! Je tiquais.  Avant qu'elle ne referme la porte, juste après l'avoir remerciée, je lui conseillais de s'enfermer dans l'un des tonneaux de la pièces lorsque la mer commencerait à s'agite et le bateau à tanguer furieusement. Elle haussa les sourcils, hocha de la tête puis haussa les épaules en sortant, non sans prendre la peine d'examiner du regard les tonneaux vides.

Me voila seul dans cette pièce à présent faiblement éclairée. Je me levais, m'étirais et soupirais avant de reprendre ma position initiale. Ce que je m'apprêtais à faire n'étais pas une mince affaire. Chances de survies, proches de zéro mais proche ne voulait pas dire nul. J'avais mes chances, aussi faibles soient-elles. Me faire confiance, encore, toujours, voilà ce que je me devais de faire.  En plus, j'avais une nouvelle future acolyte des plus ravissantes à protéger, une jeune femme avec des rêves plein la tête souhaitant rallier Ikhyld.

" Baudine, hein ? "

A l'entente de son prénom, elle avait jeté un coup d’œil dans ma direction par l'ouverture dans la porte en bois quelque peu moisie. Visiblement, il l'avait appelée ainsi pour flatter son égo, le summum du mauvais goût. Féminiser son prénom... Rictus. Nouveau soupir. Je fermais les yeux, m'efforçant de faire le vide. Le temps m'était compté. Xin ne devait plus trop tarder. Il ne fallait nullement qu'il soit pris dans ce bourbier.

Concentration maximale, résultats au poil comme je me plaisais à le dire. Lentement mais sûrement, elle répondait à mon appel. Le bois commençait à chanter, pour bientôt offrir une longue et interminable complainte. Les cloches se mirent à résonner. D'abord ici, puis ailleurs, bientôt, toutes les cloches d'alerte des navires tintèrent dans un brouhaha que je trouvais soudainement mélodieux. Satisfaction à son comble, sourire Kitsune sur le visage, je me mis sur mes jambes juste au moment où la porte s'ouvrit à la volée. Un homme massif fit irruption.

"Bordel de c**illes ! C'est toi qui a fait ça, j'en suis sûr !!! Putain de merde ! Je savais qu'c'tait pas une bonne idée d'prendre en otage un de ces foutus Kitsune Ikhyldien. Pire encore, l'Etoile bleue. T'es un putain d'mage bordel de merde ! J'lui ai dit d'te buter mais l'capitaine aime trop l'argent... Putain, j'vais t'crever saloperie de renard de mes deux ! "

Je me figeais. Incapable de bouger, ce n'était pas par peur de l'arme qu'il pointait sur moi, mais plutôt pétrifié parce que je revivais la scène du passé durant laquelle j'avais perdu mon frère. Il lui ressemblait comme deux gouttes d'eau à cet enfoiré qui nous avait tiré dessus. Il y en un bruit d'explosion en partie couvert par le vacarme alentours, mais suffisant pour me ramener à la réalité. L'homme se tenait le moignon qui avait fait place à sa main. Cette dernière avait volé en éclat, sa pétoire ayant explosé. Il pissait littéralement le sang. Baudine qui avait sugit derrière lui passa sa main entre ses jambes et serra fort.

" Petit cadeau en remerciement du viol d'hier soir et des précédents... "

A ces mots, elle mis le feu à ses bijoux de famille. Avant même qu'il ait pu crier,  j'avais comblé la distance nous séparant et j'avais placé ma main sur sa bouche grande ouverte.

"Meurs connard hérétique ! Le monde se portera bien mieux sans toi et ne te pleurera guère... "

Incantant, je le fixais tout du long, un regard particulièrement maléfique affublé d'un sourire similaire. Quant à lui, ses yeux était exorbités. Sa tête se dessécha, ne laissant que des particules minérales, sa tête et seulement sa tête. Après quelques instants, je retrouvais mes esprits mais mon ton n'était plus aussi enjoué qu'à la normale lorsque je pris la parole, non sans avoir toisé du regard Baudine et passé en revue mes options. Elle avait vu quelque chose qu'elle ne devait pas voir, qu'elle n'aurait pas dû voir. Son regard semblait plus admiratif qu'autre chose. Elle siffla longuement.

"Eh bien... Tu ne fais pas dans la demi mesure toi en fait ! Tu n'es pas si inoffensif et beau parleur que tu le laisses transparaître, il ne fait pas bon être ton ennemi."

" Vœu numéro un : Ceci reste entre nous, aussi bien moi vis à vis de ta magie que toi vis à vis de la tête desséchée. Si ça s'ébruite... "

" Bien reçu ! Encore deux. D'ailleurs, pas de preuves, pas de raisons d'en parler non ? " A ces mots, elle mit le feu à la dépouille avant de passer devant moi en sifflotant gaiement.

"Tu me plais vraiment de plus en plus toi..." avais-je lâché en retrouvant mon ton et mon air enjoué habituel.

"Réciproque beau bleuté ! En plus t'es pas si mal..." avait-elle lâché alors qu'elle rabattait le couvercle du baril.

Je m'assurais qu'il soit bien fermé.

"Quant à moi... Il ne me reste que peu de temps pour éventrer ce beau bébé car c'est bien beau l'idée des tonneaux mais sans ouverture, on va dormir on fond de la mer..."

***********




avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Cité de Jade, Neo caveau familial
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché] Sam 6 Jan - 8:51
Passé de votre personnage :


Histoire (Suite) :


J'étais au beau milieu de la mer, appuyé à un morceau de mât qui flottait, le tonneau contenant Baudine prit dans va voile. Mes dernières forces, je les avais usées pour couler un pirate qui tentait de se servir du fut comme bouée de sauvetage. Sa vie ou celle de la jeune femme ? Le choix avait été fait. Une hybride qui avait hérité de la partie Kitsune et donc de l'usage de la magie, cela me semblait prometteur et me faisait un atout de plus dans ma manche, surtout si elle m'était loyale. Toutefois, je ne pensais plus  pouvoir tenir assez longtemps pour en profiter. Je vis le bateau de Xin apparaître. Il était encore loin mais je savais que c'était lui. Je balayais la zone autour de moi du regard, fier de mon oeuvre. Ça et là, des planches et autres morceaux de bois flottaient. Une vingtaine de survivants se cramponnaient tant bien que mal à ce qu'ils pouvaient. Je fis appel à mes dernières forces magiques afin de pouvoir communiquer, même si à sens unique, avec le Grand Invocateur.

"Mission accomplie chef. J'espère que tu ne m'en veux pas, trop cette fois encore mais au moins, la mission est un véritable succès et la menace, écartée à tout jamais...  La fille dans le tonneau, elle est des notres, elle te racontera tout donc traite la bien s'il te plait, j'ai promis de lui offrir une belle vie au sein de l'Empire. Je me porte garant d'elle... En tout cas, tu en auras mis du temps... Je parie que c'était le temps que tu arrives à faire embarquer tes foutues longues oreilles sur un bateau capable de les contenir..." J'éclatais alors d'un rire semi effacé, sans convictions, sans vie, à bout de forces. " Sache que je te botterai les fesses comme jamais personne ne te l'a fait et ne le fera, jusqu'à ce que tu m'implore à genoux... Tu ne pourras plus jamais t'asseoir !  Ca va t'apprendre à faire attendre l'amour de ta vie à votre premier rencard... En attendant... Je vais me reposer un peu jusqu'à ton arrivée, je suis lessivé... "

Je savais que je ne rentrerais pas, que pour moi, il n'y avait pas de futur. Dans les instant qui suivraient, j'allais sombrer dans le bleu en dessous de moi. Je l'avais vu et pour autant, je l'acceptais. J'étais fier de ce que j'avais accompli. Je n'avais pas sauvé le monde mais au moins, j'avais pu pallier à une menace qui planait sur ma patrie. J'avais pu éviter des pertes de vies ikhyldiennes précieuses, en combat inutile. Ces pirates prévoyaient d'envahir notre port et de prendre le contrôle de la région environnante, nous privant ainsi d'un point stratégique. Telles avaient été les paroles de Baudine. Parlant d'elle, je tournais la tête vers le réceptacle qui la contenait. Je pris la parole, oubliant que j'avais oublié de rompre le lien avec Xin. Ce dernier entendrait donc tout jusqu'à la fin.

" Vis une belle et longue vie au sein de ce paradis qu'on nomme Ikhyld. Vis pour toi mais ne m'oublie pas... Je te souhaite tout le bonheur du monde. Xin prendra soin de toi pour moi, c'est un homme bon... " Je levais les yeux au ciel. Il était d'un bleu apaisant, magnifique. "Un beau temps pour mourir hein? Semble-t-il, Mère Magie est prête à m’accueillir. J'espère que je deviendrai la puissance magique d'une belle Kitsune..."

A bout de forces,  totalement épuisé, ma voix s'était éteinte sur la fin, mes yeux s'étaient quant à eux clos. Pendant quelques instants, j'eus conscience que je sombrais. L'eau envahissais ma bouche et mes narines, mes poumons se mirent à brûler. Je n'avais même pas eu la force de ne serait-ce frémir. J'avais accepté mon sort, ma conscience m'avait quittée.


***********




Des jours après, j'étais de retour à la vie. A mon chevet, Baudine et Xin. Elle, elle n'était pas là mais je m'en serais douté. J'étais bien plus surpris d'être en vie pour vraiment m'attarder dessus.  L'elfe me raconta tout, de la capture des survivant à celle des pirates qui s'étaient rendus sans résistance dans la grotte et la libération des captifs ainsi que de leur retour dans leurs familles et les liesses de joie. Partout autour de moi, dans ma chambre, il y avait des cadeaux diverses et variés, allant du plus modeste au plus somptueux.  A côté de moi, sur le lit, une canne d'un ouvrage de qualité, sertie d'une magnifique orbe de lapis lazuli couleur mer et enchassé de saphirs. Xin me dit alors qu'il s'agissait là de son cadeau personnel, ce qui me procura une joie sans commune mesure, m'obligeant à tourner la tête pour écraser une larme ou deux, si ce n'est plus. J'appris alors que le chef pirate avait parlé d'une foutu Kitsune beau comme un saphir qui avait causé la perdition d'une petite armada à lui tout seul et qu'il avait passé son temps à le maudire sur le bateau qui les ramenaient sur la terre ferme. Les captifs ayant entendu cela m'avaient alors surnommé le Kitsune de Saphir et ceci allait me coller à la peau, pour ma plus grande fierté. Après le départ de Xin, je me retrouvais seul avec l'hybride.

" Voeu numéro deux, j'aimerai que tu entres à mon service et que si possible, tu me sois loyale. En trois... Choisis-toi le nom et le prénom que tu veux"

" Je te fais cadeau du deuxième, il coule de source. Je n'avais pas l'intention qu'il en soit autrement. Après tout, tu m'as promis de m'offrir une meilleure vie que celle que j'ai pu avoir alors je vais te faire confiance car après tout, tu m'as sauvée et tu as tenue ta promesse et mettant toute cette maudite pseudo armée en déroute à toi seul. Tu es au moins aussi bon mage que beau parleur, c'est un bon point. Et puis blague à part, je n'ai pas la chance d'avoir une famille qui attend mon retour comme ceux que tu as libéré... " Ses yeux se perdirent dans le vide.

" Petite sotte que tu es ! Je vois que j'ai beaucoup de choses à t'apprendre. Autant d'années de vie et si peu de jugeote ! Primo : NOUS avons sauvé, NOUS ! Deuxio : Tu... n'as pas de famille ? Tu m'a moi pourtant... "

" Bien vu ! Je note ! " elle m'avait sauté dans les bras puis s'était précipitamment redressée, se rendant compte de son geste.

"Si tu parles de ce moment de sentimentalisme à quelqu'un...

" ... je te tuerai ? Bien sûr, bien sûr morveux, tu me trouves trop belle et tu m'aimes bien trop pour ça. Tu n'es rien sans moi... "

" Hey ! C'est ma tirade ça, Esclave ! Je vais te botter les fesses ! Et puis je suis à peine plus jeune de deux heures..."

" Bien sûr merdeux ! Commence par dormir un peu, tu es encore fébrile. Si tu es sage, à ton réveil, tu auras un bon dîner, en espérant qu'il ne t'empoisonne pas... "

" J'y compte bien! De tout façon si tu me tues, je viendrai te hanter de manière scabreuse... En revanche, je n'oublie pas le troisième vœu, je le mets de côté. Si jamais tu ne tombes pas amoureuse de moi, je te demanderai de le faire et de m'épouser !

"Le temps le dira, morveux ! Le temps..." avait-elle lâché en fermant la porte.

Tout sourire, je m'étais endormi.

***********




Je me suis bien attardé sur ce passage mais c'est l'un de mes préférés. Pour ce qui est de la suite, je vais la résumer car je suis las de parler de mon passé à dire vrai. Il y a tellement de jolies femmes qui m'attendent dehors, de victimes potentielles à mes farces et je ne sais quoi encore...

L'autre événement fut donc la mort de l'elfe qui était Ministre de la Magie et Arcane de l'eau, successeur de ma défunte mère. Appuyé par Xin et fort de ma notoriété nouvelle qui s'était accrue de par mes actions entre  temps, poussé par tous les partis, je prétendis au poste et au termes des épreuves, je parvins à accéder au poste, raflant par la même le ministère. Quoi de plus naturel que ce poste pour le Kitsune de Saphir, mage d'eau et de glace, fervent partisan conservateur de la culture Ikhyldienne ?
Ensuite, il y eut cette affaire où la Main argentée, célèbre confrérie d'assassins en ce temps, malgré leur nombre restreint de 10 membres, avait eu pour objectif de supprimer les Arcanes, incluant l'Empereur et à commencer par Xin. Cette confrérie, c'était celle de Shin. Ne pouvant y échapper, j'allais inévitablement me retrouver confronter à l'elfe que je respectais tant, pour qui j'avais tant fait et auquel j'estimais devoir tant. D'une part j'étais censé les espionner en tant qu'Aoyuki, d'autre part, en tant que Shin, j'en étais un membre actif, ayant assassiné plusieurs noms à travers les nations, en grande partie des personnes que j'avais jugées dangereuses pour Ikhyld, tout autant que des personnes figurant sur les listes noires confidentielles du service des renseignements et des Arcanes. Toutefois, même si la Main Argenté avait pu fricoter quelques fois avec l'Esprit par intérêts commun et surtout par mon intermédiaire en tant que Le Fléau Vif-Argent, membre à part entière de leur ordre, elle n'y était pas affiliées. Le groupe était hétéroclite. Les membres étaient de races variées, d'horizons, de confessions et nations variées. Les points communs ? Un désir de changement ou de conservation, de protéger le peuple et d'éliminer les mauvaises engeances. En somme, des révolutionnaires en quelque sorte. Pas si mauvais que ça au final. Des assassins gentlemen, ne faisant pas de mal à la veuve et l'orphelin, avec un code d'honneur, une morale, un étique.  Seulement, là, on s'attaquait à Ikhyld et ses fondements. Le conservateur que j'étais ne pouvais laisser une telle chose se produire. En plus, on s'attaquait à Shin.  Et puis... Le suivant... C'était le Kitsune de Saphir... D'un côté comme de l'autre, j'étais dans la mouise. Nulle possibilité de faire machine arrière, je devais faire un choix. Choix qui fut fait lorsque nous nous sommes retrouvés tous les dix devant Xin.

La partie de chasse avait était longue. Même si nous avions préparé minutieusement cette attaque, elle ne fut pas non sans peines. Les choses ne s'étaient pas déroulées comme prévue. Pour commencer, il n'était pas seul comme il avait été indiqué. Il avait une escorte et je m'étais chargé de ces trois Ikhyldiens. Des innocents présents par ma faute car oui, si j'avais attiré Xin dans le piège, j'étais aussi celui responsable  de leur présence ici afin de mettre à mal ou de décourager les assaillants.  L'une d'entre elles était Baudine. Les Assassins avaient voulu les tuer, je les avais assommés ou incapacités laissant l'Arcane seul. Ensuite, tandis qu'ils l'acculaient, ils car j'étais somme toute passif, il les avait réussi à les blesser, certain plus que d'autres.  Je savais qu'il aurait pu en tuer quelques-uns mais il en gardait sous le coude, soupçonneux de mon attitude. De surcroît, il avait affaire à Shin Igami, alias le Fléau Vif-Argent. Je comprenais parfaitement son raisonnement et je le reconnaissais bien là. A dire vrai, j'avais menti sur ses capacité et son potentiel en combat. Lorsque le moment fut venu, il me fut clairement demandé de le tuer car ils commençaient à avoir des doutes sur moi et mon désir de faire changer les choses au sein de mon ancienne patrie. Devant l'Elfe blessé, je ne pus rien faire. Je vis mon frère mort dans mes bras. Voyant mon inaction, l'un d'eux se décida à prendre les choses en main, m'adjoignant qu'il s'occuperait de moi après. Tous excités à l'idée d'éliminer un Arcane, ils se centrèrent tous sur la scène, me tournant le dos. Ce fut leur dernière erreur. Quelques instants plus tard, ils se noyaient dans un une bulle d'eau géant, tous les neufs. Approchant alors de Xin, je dus m'arrêter rapidement, je savais qu'un pas de plus me coûterait la vie. Pour sûr, j'aurais pu l'éviter et le tuer mais je ne le désirais pas le moins du monde. Il était un des trois membres de famille que j'avais, ma famille de cœur, 4 voir 5 si on comptait le vieux et sa toute fraîche jeune disciple. N'ayant donc aucunement l'intention de combattre ou de me défendre, je me stoppais simplement, les mains en lair. J'attendis un instant afin de lui faire montre de mon désire de pacifisme puis de la main gauche, j’ôtais mon masque de Kitsune aux motifs rouges et or, montrant ainsi le visage de Shin que j'avais longtemps caché, à mes anciens comparses gisant au sol compris. De la droite, je passais la paume de ma main en un mouvement descendant à quelques centimètres de mon visage, laissant ainsi mes cheveux se teinter de ce bleu si distinctif qu'est le mien, mes mon visage apparaissant finalement entièrement.

" Je... C'est... C'est moi !  Je suis... Je... Je suis si désolé... " balbutiais-je. " Je ne voulais pas que ca en arrive là, j'ai essayé... Non... Je ne voulais pas, pardon !" Je tombais à genoux.

Il se passa ce qu'il se passa. En fin ce compte, je me retrouvais devant le conseil des Arcanes, l'Empereur également. M'avait-il arrêté ? Non, je m'étais rendu sur place de mon plein gré. J'étais prêt à recevoir ma sentence. Un avocat ? Je n'en voulais pas. J'étais le mien. Je dû alors avouer mon que Shin et moi n'étions qu'une seule et même personne. J'endossais donc ses crimes sans les nier ni les minimiser. Après avoir écouté mon plaidoyer, ils m'enfermèrent en cellule en attendant leur délibération. Des jours passèrent tant que j'en perdis le compte. Peut être un mois... deux ? J'avais quelque peu fondu.Lorsque la geôle s'ouvrit, je me dis que mon heure était arrivée. On me fit entrer dans une salle, Un copieux repas m'attendait. Le repas du condamné à mort et ils ne prennent même pas le temps de me dire adieu ironisais-je. Suite à cela, je pus revêtir mes atours et mon bâton me fût porté. On me rendit quelque peu présentable puis on me fit entrer dans la salle où les arcanes m'attendaient. Il me fut adjoint d'user de ma magie afin de prendre une apparence plus décente. Je dus alors me métamorphoser en moi-même. C'était assez marrant en y repensant. A ma surprise, je fus montrer à la foule et celle-ci m'acclama. Point de trace d’échafaud ou de bourreaux. On me présenta comme celui qui avait en grande partie contribué à déjoué un acte criminel visant les hautes sphères de l'Empire, en compagnie de Xin et des services de Renseignements. Je ne laissais rien transparaître de mes émotions, me contentant d'écouter et de saluer, agissant comme à mon habitude, la parole en moins. Une fois rentrés, il fut expliqué les raisons de tout ceci, tenants et aboutissants. Je l'avais déjà plus ou moins compris. En somme, j'avais dit vrai et éliminé des cibles gênantes et dangereuses qu'Ikhyld ne pouvait officiellement pas prendre le risque de faire disparaître sous peine d'éveiller les soupçons et de risquer une guerre ouverte et prématurée. De plus, j'avais choisi mon camps dès lors que j'avais choisi Shin et bien avant en ayant pris des dispositions afin qu'il ne soit jamais en véritable danger. Pour finir, il fut déclaré que Shin serait donc un bon atout pour peu qu'il travaille pour Ikhyld en poursuivant son oeuvre, mais sans jamais laissé de preuves le liant de près ou de loin aux arcanes. Si tel devait être le cas, je serais banni et mis à mort à la moindre occasion ceci dans le cas où le lien serait fait avec Aoyuki et donc les Arcanes. Sinon, s'il ne s'agissait que de toutes, ils se désolidariseraient de moi. En gros, sous la forme de Shin, je ne devrais compter sur aucun soutien d'Ikhyld et me débrouiller par moi-même.  En somme, ça ne me changeait pas de ce que javais fait jusqu'à présent. Tout ceci resterait confidentiel et resterait entre Arcanes. Un serment fut donc prêté et chacun jura de garder ceci pour lui, y compris s'il devait quitter les rangs. (Peut être dirais-je les bavards ? Rolling Eyes )

Les années passèrent ainsi et se succédèrent. Navigant entre mes deux alter-ego. je me fis ma réputation. Je gagnais la confiance des Arcanes, même si je ne faisais pas l'unanimité. D'aucun ne pouvait vraiment m'en tenir rigueur. Je faisais le travail qu'ils ne pouvaient pas faire mais se devait d'être fait. Je menais mes missions à bien et satisfaisait dans mon rôle au ministère. De plus, mes talents magiques n'étaient plus à prouver et n'avaient pas à rougir de me compétences vis à vis des leurs. Chacun son domaine après tout. Il en allait de même pour mes autres capacités. Mon intelligence, ma (parfois) sagesse, ma perspicacité, et toutes autres qualités étaient au service de l'Empire.J'étais proche du peuple, extrêmement et ce n'était pas feint. En finalité, j'étais devenu un allié sur lequel on pouvait compter si besoin était, qu'on l'aime ou non.

Tout ceci nous amène à cette dernière décennie.

Pour résumer, j'y ai croisé l'Ombre, cet agent secret redoutable qui avait pour mission, la tête de Shin. Plusieurs fois nos chemins se sont entremêlés mais j'ai toujours pu m'en sortir. Arriva un jour, il y a de cela 5 ans où les choses furent autres. Cet individu devenait une véritable plaie, une véritable menace. L'un de nous devait disparaître. Bien décidé à vivre, -quoi de plus normal-, il fut décidé que ce serait à elle de mourir. Et puis le conseil estimait que j'avais encore un rôle à jouer. Priver Taïder de son champion en matière d'espions serait un bon coup porté à leur moral et leur ego. De plus, ça protégerait Ikhyld et ses secrets. Ce fut mon premier échec en mission depuis mon accession au poste d'Arcane, ma dernière à l'heure à laquelle s'arrête mon histoire puis ce fameux 10 janvier de l'an 1995 de l'âge d'Acier, Le Fléau Vif-Argent perdit la vie.  Comment puis-je être celui qui raconte ? Tout simplement parce qu'officiellement, je suis mort. Officieusement, j'ai survécu mais de justesse. Grièvement blessé, je suis parvenu à m'échapper en laissant l'Ombre croire à ma mort. Ceci allait se propager comme une traînée de poudre soufflée au vent et contribuer grandement au mythe grandissant de l'Ombre. J'avais commis quelques erreurs et je ne pouvais pas me battre à mon plein potentiel sans risquer de faire tomber ma couverture et ainsi d'être relié à Aoyuki et aux arcanes. De toute manière, à quoi bon vu qu'il m'avait sérieusement atteint dès son premier et unique assaut ? Il ne me restait plus que la retraite et la providence fut de mon côté sous la forme de bêtes qui vinrent nous submerger. L'Ombre se mit d'abord en sécurité à distance respectable pour observer. Profitant de la masse qui ne manqua pas de lui barrer la vison de mon être, j'usais d'un ultime stratagème pour fuir. Regagnant la Cité de Jade, je me réfugiais chez mon oncle. Ultime erreur. Ce dernier me soupçonnait d'avoir tué ma mère qui était sa sœur, ainsi que mon père, ainsi que pour d'autres obscures raisons. Profitant de l'occasion bien trop belle de me voir blessé mais ne voulant ni ne pouvant prendre le risque de tuer un arcane, je fus placé sous stase non sans un bien bref affrontement durant lequel je le transperçais d'une lance de glace dans l’abdomen mais sans gravité puisque je manquais ses organes vitaux. Etant bien mal en point, il prit aisément le dessus et je fermais les yeux pour les cinq années à suivre, placé dans une tombe dans la crypte familiale. Ainsi, passais-je ces années.

En ce qui concerne Aoyuki, il fut déclaré en missions à l'étranger afin de palier au risque qu'on devine qu'il était Le Fléau. Disparaître en même temps, quoi de plus naturel que de faire le lien. Par chance, grâce à mon passé, nul ne s'étonna de cette annonce. Il était commun que je disparaisse pour de longues périodes afin de mener des missions à terme. Toutefois, le temps passe et il est désormais temps de me faire mourir officiellement. Ce petit jeu ne peut durer davantage d'autant plus que nul ne sait où je me trouve et qu'il va bien falloir stopper l’intérim au Ministère et songer à trouver un nouveau mage Arcane de l'Eau pour l'équilibre... Personne ? Pas si sûr... Comment les Arcanes savent que je ne suis pas mort ? Mon collier de magatama, souvenez-vous. Quelques personnes ont un magatama que je leur ai donné. N'étant pas brisé, ils savent que  je suis en vie quelque part mais par la couleur noire, il est évident que je ne suis pas en train de me la couler douce.

Toujours est-il que c'est dans ce contexte que prend place ce nouveau chapitre de mon histoire et c'est avec plaisir que je vous quitte en vous invitant à devenir acteurs de celui-ci.

Liens :

- Momosuke Ishizuki (PNJ) (Décédé): Père d'Aoyuki, ce dernier a trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses. Le kitsune n'en parle que très peu, pour ne pas dire jamais. Ce prénom semble l'agacer, l'irriter au plus haut point. C'était un Haut noble ambitieux et carriériste travaillant pour les renseignements, utilisant la magie des ténèbres.

- Tomoe O. Ishizuki (PNJ) (Portée disparue, supposée décédée) : Il s'agit de la mère d'Aoyuki. C'était une Kitsune respectée et respectable. Douce et aimante, elle était aux petits soins pour sa famille tout autant que pour Ikhyld et son peuple. Elle serait celle qui aurait inspiré le Kitsune de Saphir. Haute noble mariée pour des raisons propres aux ambitions des familles nobles à Momosuke Ishizuki, elle a officié en tant qu'Arcane de l'Eau deux générations avant son fils, rattachée aux renseignements. C'est d'ailleurs au cours d'une de ses missions qu'elle a disparu.

- Shin Ishizuki (PNJ) (Décédé) : Il est le frère jumeau d'Aoyuki, décédé alors qu'il n'avait que 8 ans. Son père étant directement responsable de sa mort, il lui tient une grande rancune à la limite de la haine. Cet être qui était son double continue de vivre en lui, seulement, qui est qui ? Que ce soit physiquement ou mentalement, qui est Shin, qui est Aoyuki ? Difficile de le savoir. Le mystère plane.

- Tomoe Ogasawara :  L'Arcane de l'Air. Il la drague sans cesse mais en même temps, quelle jolie femme ne drague-t'il pas? Leur relation est assez spéciale et se passe de commentaires. Le mieux est d'en juger par vous-même. Nombre de secrets ils ont. Ca rapproche n'est-ce pas ?

- Xin Nahalëm :  Son mentor, grand frère/père de coeur. Il l'admire et  le respecte au plus haut point même si on peut le voir le taquiner comme pas permis. Il lui est réellement loyal. Aoyuki estime lui devoir énormément de choses et regrette de ne jamais avoir pu faire de lui son beau-père.

- L'ancien Arcane des Ténèbres (PNJ) : Aoyuki aimait le détester gentiement, blagues racistes et autres collibets était légion. Il le respectait vraiment profondément même si en désaccord avec sa magie. C'est lui qui lui a donné le surnom de Toutou de Xin. Peut être le considère-t-il un peu comme un grand-père.

- Elvirica Raith Astlandr : La "petiote du vieux". Il l'apprécie vu qu'elle est la protégée du vieux suceur de sang et la respecte en tant qu'Arcane. Il aime vraiment la titiller et lui faire du rentre dedans, tout autant que de la piquer quant à ses pratiques magiques dont il ne raffole guère plus que lorsque c'était le vieux... Dans les bons papiers et de Xin, elle est donc dans les siens aussi et elle pourra compter sur lui sans crainte.

- L'ancien Arcane de l'Eau (PNJ) :  Il a officié à ce poste durant le laps de temps séparant Tomoe et Aoyuki. Il a été assassiné, laissant la place à Aoyuki, place qu'il estimais lui revenir de droit. On sait que les deux ne s'appréciaient pas trop et Aoyuki ne pleure pas sa mort. Il est même assez fréquent de l'entendre blaguer à ce sujet, blagues jugées bien souvent de mauvais goût par ses collègues...

- L'empereur d'Ikyld :  Il  le respecte et lui est loyal en tant que mage et figure d'Ikhyld, toutefois, cela a pour limite la propension que celui-ci aura à servir son peuple et nos ses intérêts au détriment de ce dernier...

- L'Ombre :  Comme tout le monde, il ne sait pas qui elle est mais aspire à le savoir d'autant qu'il aimerait vraiment la tuer. Après tout, elle lui doit une mort...




Qui êtes vous ?


Petite présentation de votre personne : Un hybride Tanuki Kitsune communément appelé Tanukitsune. J'ai diverses alias mais bon... Yuki passe tout aussi bien. Je suis un otaku sociable, musicien, dessinateur et pas mal geek en fait. J'aime la lecture et manger, tout le temps mais attention, ça ne se voit pas sur mon physique.  Oh ! Je suis un Sith !  farao
Rythme rp et particularités : Je travaille du lundi au vendredi et ne suis pas chez moi avant 22h15 au mieux. En gros, mon rythme de RP sera probablement ralenti en semaine. Après, il se peut que je poste au travail si c'est calme, étant devant un ordi...

Comment avez vous découvert le forum : Par pur hasard en cherchant avec Tomoe qui m'a convaincue de reprendre le RP après deux années de silence écrit.

Des ambitions pour votre personnage ? Quelle évolution aimeriez vous lui donner à court ? Moyen ? Long terme ?
Avez vous prévu quelque chose ou êtes vous adepte du "laisser le jeu faire" et voir ce que ça donnera ?

Tout plein oui !!! A dire vrai, je préfère laisser la magie opérer car au final, rien n'est figé. Mon destin dépend grandement de chaque être que je croiserai en RP, en bien comme en mal. En tout cas, j'espère que je vous amuserai autant que je pourrais prendre plaisir à évoluer parmi vous. ^^
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Cité de Jade, Neo caveau familial
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché] Dim 7 Jan - 11:25
Comme promis je m'occupe de ta fiche du coup Wink .

Identité :

Rien à y redire^^.

Armes et équipements :

Une petite coquille dans le nom du deuxième enchantement de ton armure, mais sinon rien à y redire^^.

Autres équipements :

Tu as le droit à un item en plus techniquement dans cette partie de ton équipement vu que tu n'as pas pris d'armes du tout.

C'est tout o/ .

Qui êtes vous :

Héhé bienvenu à toi petit tannukitsune Razz .

Description de votre personnage :

Physique : Rien à y redire^^.

Mental :

Idem.

Convictions :

Aussi, j'ai bien aimé lire tout ça o/ .

Passé de votre personnage :

Lien :

Rien à y redire^^.

Histoire :

Citation :
« L'homme se tenait le moignon qui avait fait place à sa main. Cette dernière avait volé en éclat, sa pétoire ayant explosé. " 

Tu peux m'expliquer comment elle a explosée xD ? Car en dehors de l'incompétence du gars je ne vois pas, le mieux que peux faire un mage de feu c'est empêcher la poudre à canon de tirer, pas faire exploser un pistolet dans les mains d'un gars (le technologie repousse trop la magie pour ça).

Sinon je n'ai pas trop compris, mais ce n'est pas une incohérence, qu'est-ce que ton kitsune a fait pendant la scène sur le bateau avant que le gars ne débarque pour se faire tuer ? Et combien il y avait de navires en tout dans la flotte ? 5-6 ? J'avouerai ne pas avoir trop compris xD (pas besoin de le préciser dans l'histoire, éclaire juste ma lanterne ici ou sur discord^^).

Citation :
« Ces pirates prévoyaient d'envahir notre port et de prendre le contrôle de la région environnante, nous privant ainsi d'un point stratégique. »

Cela n'aurait pas été très malin de la part des pirates, l'empire Ikhyldien aurait eut tôt fait de les réagir et de les écraser, surtout que les forces nécessaires pour envahir une région qui est un « point stratégique » sont probablement au dessus des moyens d'une flotte de pirate, surtout d'une flotte de pirate pouvant être coulée par un tourbillon magique de ton personnage x) (t'aurais probablement pu couler au mieux du mieux qu'une partie d'une telle flotte, certes c'est un sort bourrin, mais bon).

Citation :
« Officieusement, j'ai survécu mais de justesse. Grièvement blessé, je suis parvenu à m'échapper en laissant l'Ombre croire à ma mort. Ceci allait se propager comme une traînée de poudre soufflée au vent et contribuer grandement au mythe grandissant de l'Ombre. J'avais commis quelques erreurs et je ne pouvais pas me battre à mon plein potentiel sans risquer de faire tomber ma couverture et ainsi d'être relié à Aoyuki et aux arcanes. »

Je vois mal l'ombre être un excellent guerrier dans les faits et accepter de te combattre, il est plus du genre à prendre en traître et excelle dans cela, j'imagine carrément un personnage avec légende en discrétion après tout. Vois plutôt pour le fait qu'il t'ait gravement blessé en te prenant en traître.

Sinon pour l'histoire du fait que le conseil des arcanes soutient officieusement tes assassinats, cela peut passer et tu n'as rien éditer, après je tiens juste à te prévenir d'une chose pour éviter les erreurs, cela dépend des situations diplomatiques. Concernant Teïder, les terroristes, les ennemis intérieurs dans le pays ou à l'étranger cela passe par exemple, même les Duchés et Eïrn même si plus risqué et apte à la réticence (ou même Eïlynster, mais dur d'entrer dans cette nation), mais avec Akkaton c'est différent. Les deux pays ont disons une sorte de pacte tacite concernant leurs services de renseignements, ils renvoient vivants les espions découverts, ne les torturent pas, ne pratiquent pas l'assassinat entre-eux même indirectement et ont des relations plutôt normalisées malgré leur grosse rivalité. Chose dû à plusieurs facteurs dont les valeurs humanistes Akkatoniennes qui arrange les deux empires et qui est à l'avantage des Ikhyldiens d'un point de vue du service des renseignements et de la diplomatie, mais qui du coup est active.

Caractéristiques :

Du coup ne reste plus que ça et c'est bon Wink .

Voici les caractéristiques qu'il va falloir baisser pour équilibrer. Soit conscient que t'as vraiment boosté ton personnage en magie, du coup fatalement cela va se répercuter ailleurs.

Baisse la beauté à maître, avec le bonus racial kitsune ce se sera déjà énorme et justifie totalement ce que t'écris en physique.

Baisse la vivacité à champion, avec ton bonus racial cela fera maître donc ça va^^. Maître c'est très clairement au dessus de la moyenne après tout.

Baisse l'intelligence à prodige, c'est déjà énorme prodige.

Baisse le charisme à maître, cela convient pour un orateur de métier

Baisse l'agilité à Champion, idem que pour la vivacité

Baisse la résistance magique à champion

Baisse la volonté à maître

Baisse le vent à adepte, au pire cela te coûtera pas cher de le monter

Soit conscient par contre que champion en discrétion c'est un bon niveau, mais pas non plus magique XD. Dans le sens que t'es au dessus de la moyenne quoi, mais voilà. Je t'encourages donc à monter à maître au niveau de l'histoire de ton personnage, c'est toujours pas énorme, mais déjà t'as le niveau d'un éclaireur/espion/assassin entraîné.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 510
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché] Dim 7 Jan - 13:38
Fini ! Smile

Pour ce qui est de l'Arme qui explose, c'est juste qu'elle était de mauvaise facture. Ce n'est du fait d'aucun des deux mages. C'est un pirate, il aura sans doute dépouillé quelqu'un en s'emparant de l'arme tape à l’œil et manque de chance, produit de contrebande... Razz En gros, coup du sort. Smile
(J'aime bien être sadique avec mes persos. Plus ils sont arrogants, plus j'aime les faire flirter avec la mort ou les tuer. Juste... mourir dès la présentation... Rolling Eyes )

Pour ce qui est des Pirates, il en va de soi. De toute évidence, ce n'est pas une menace vraiment sérieuse. La mission c'était de libérer les captifs et arrêter les vilains méchants. Leur plan d'invasion, Ao ne l'a appris que durant sa captivité via Baudine. Plan stupide, c'était des génies de la bêtise. Toutefois, il y aurait probablement des pertes de vies Ikhyldiennes et enlever un éventuel membre du culte à sa kitsune personne ? Et puis quoi encore ?! Rolling Eyes Laughing Twisted Evil
Durant sa captivité, il n'a pas fait grand chose que discuter avec la pirate.
La flotte, c'était 6 Navires, mais les termes sont volontairement grossis car il s'agit là de l'histoire par Aoyuki. Extrapoler... Il a un mythe à défendre... Rolling Eyes

Pour finir, modifications apportées au passage avec l'ombre :

**** J'avais commis quelques erreurs et je ne pouvais pas me battre à mon plein potentiel sans risquer de faire tomber ma couverture et ainsi d'être relié à Aoyuki et aux arcanes. De toute manière, à quoi bon vu qu'il m'avait sérieusement atteint dès son premier et unique assaut ? Il ne me restait plus que la retraite et la providence fut de mon côté sous la forme de bêtes qui vinrent nous submerger. L'Ombre se mit d'abord en sécurité à distance respectable pour observer. Profitant de la masse qui ne manqua pas de lui barrer la vison de mon être, j'usais d'un ultime stratagème pour fuir. Regagnant la Cité de Jade, je me réfugiais chez mon oncle. Ultime erreur. ****
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Kitsune
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noblesse Ikhyldienne
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Cité de Jade, Neo caveau familial
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché] Dim 7 Jan - 14:36
Bon eh bien du coup tu es validé bro !

Je m'occupe des détails administratifs mais du coup tout est bon Wink .

Bien entendu, tout cela fait tu pourras trouver ta fiche d'évolution ici :

http://orzian.forumactif.com/f72-fiches-d-evolutions-des-personnages

Bon jeu à toi sur ce !
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 510
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Aoyuki O. ISHIZUKI, purement Kitsune. [Accouché]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» Techniques de Chinami, petite kitsune~ [en cours...]
» Rien que du travail, purement professionnel ! (PV Niels)
» Un Rp avec la Ptite Kitsune? C'est ICI!! 8D
» Lord Demon Ninetails no Kitsune Ô [UC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Présentation de vos personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: