Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivé des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Xin Nahalëm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Présentation de vos personnages :: Fiches validées
MessageSujet: Xin Nahalëm Ven 22 Déc - 9:12

Nom, Prénom : Métier

Identité


Nationalité : Ikhyldien
Race : Elfe
Nom : Nahalëm
Prénom : Xin
Surnom : La flèche arcanique
Sexe : Masculin
Date de naissance : 13 Janvier 1543 de l'âge d'Acier
Age : 457 ans
Lieu de naissance : Ikhyld, la capitale de l'empire Ikhyldien
Lieu de vie lors de votre entrée en jeu : Cité de Jade en Orzian
Rang social : Noble Ikhyldien
Métier/Position dans la société : Arcane de l'invocation, affecté au ministère du renseignement
Titre : Grand invocateur - Connu


Armes et équipement :


Armure et armes en votre possession lors de votre entrée en jeu :

Arbalète noble :
Une arbalète de belle facture moins puissante que la moyenne, mais plus rapide à recharger. Elle est faîte d'un mélange de bois blanc pur et élégant et de bronze ouvragé.
Enchantement 1 : Projectile arcanique :
Cet enchantement permet lorsque l'on a plus de flèches/carreaux de créer un projectile arcanique qui compte comme une flèche/un carreau normal que l'on peut tirer à tout moment. Permet aussi de tirer plus rapidement en rechargeant l'arme en urgence grâce à ce projectile arcanique. Néanmoins, chaque projectile tiré ainsi fatiguera peu à peu le tireur.

Arc noble :
Un arc court de belle facture, peu puissant, mais pouvant être bandé rapidement. Il est taillé dans un bois blanc souple et léger.
Enchantement 1 : Toile d'araignée :
Chaque projectile recouvrira d'une toile d'araignée solide une partie du corps touchée avec, peut permettre en touchant plusieurs fois une cible d'emprisonner celle-ci dans un cocon de toile.

Bâton du grand invocateur  :
Un bâton de mage fait avec un bois particulièrement rare et précieux et surmontée d'un magnifique joyau, l’œil de tigre, la pierre précieuse symbolisant la magie invocatrice. Cet œil de tigre magnifique taillé et pur canalise parfaitement la magie de son porteur quand celui-ci lance un sort d'invocation.

Armure de l'invocateur :
Une armure de mage faîte de tissu qui est celle du grand invocateur, grandement esthétique tout en restant assez sobre, elle est d'artisanat elfique et ne dérange point les mouvements de son porteur en combat. Elle allie donc à la fois élégance et praticité tout en ne tapant pas trop à l’œil…

Autres équipements

Ensemble du grand invocateur :
Un kimono qui est somptueux et magnifique tout en restant d'un style assez simple, c'est le vêtement que porte le grand invocateur à la cour souvent. Fait d'une soie d'excellente qualité, cet habit vaut probablement plus cher que la chaumière de la plupart des paysans...

Ensemble de voyageur elfique :
Un ensemble de vêtements résistants et pratiques. Idéal pour les voyageurs. Celui-ci de style purement elfique et dénotant peu d'influences Ikhyldiennes permet au grand invocateur de ne pas faire spécialement voir qu'il est noble ou Ikhyldien quant il le porte, ce qui est idéal pour voyager anonyment ou pour seulement souligner ses origines elfiques.

Cristal de résonance magique : 
Un cristal imbibé de magie qui peut bénéficier d'enchantements spéciaux.
Enchantement 1 : D'esprit : 
Le cristal de résonance permet à son propriétaire de garder l'esprit clair, même dans une situation confuse ou qui devrait affecter sa santé mentale. Cela ne l'empêchera pas par contre de ressentir la peur.
Enchantement 2 : Résonance :
Le cristal de résonance permet à son possesseur d'entrer courtement en transe pendant 3 heures quand nécessaire. Une transe qui le remettra de toute sa fatigue et apaisera son âme, mais qui ne peut être stoppée en plein milieu. Elle accèlera aussi notablement sa récupération de mana dans le cas d'un mage.

Cage magique de transport :
Une cage plus ou moins grande qui une fois refermée réduit sa taille et celle de toute personne ou chose emprisonnée à l'intérieur pour atteindre celle d'une petite lanterne concernant la cage et d'une petite souris pour le prisonnier. Si la cage est ouverte, elle et son prisonnier retrouvent leur taille d'origine très rapidement.



Caractéristiques :




Magie : (Description ici.)

Potentiel : Immense

Feu : Inapte
Eau : Inapte
Vent : Inapte
Terre : Inapte
Lumière : Inapte
Ténèbres : Inapte
Invocation : Virtuose
Nécromancienne : Inapte
Transformiste : Inapte

Mental : (Description ici.)

La volonté : Maître
Contrôle de soi : Maître
L'intelligence : Maître
La perception : Champion
Le charisme : Maître
Technologie : Inapte

Physique : (Description ici.)

Force physique : Adepte
Agilité : Prodige
Vivacité : Champion
Résistance physique : Adepte
Résistance magique : Champion
Vitalité : Confirmé
Beauté : Prodige
Discrétion : Débutant

Martial : (Description ici.)

Armes de tailles : Inapte
Armes lourdes : Inapte
Armes d'hast : Inapte
Faux : Inapte
Art de la défense : Inapte
Armes de lancer/fouet : Inapte
Arc/arbalète : Maître
Mains nue/Arts martiaux : Débutant
Armes à feu : Inapte
Equitation : Inapte
Domptage : Champion
Conduite : Inapte

Si dragon

Combat dans les airs : Non concerné
Combat sur la terre ferme : Non concerné


Description de votre personnage :


Description physique :

Un elfe dans la moyenne de sa race, ni plus grand, ni plus petit, voilà ce qu'est Xin. Un elfe aux traits particulièrement gracieux, même par rapport aux standards de sa race, un elfe qui semble d'ailleurs plus faible physiquement parlant et fragile que l'elfe moyen, mais encore plus fin et racé comme un félin. Un félin aux longs cheveux noirs et dont le regard rappelle souvent celui d'un aigle observant une proie, notamment quand il est en colère ou se bat. Ses formes fines et délicates semblent comme sculptées dans un marbre pur et noble, tandis que sa manière d'être, de se mouvoir et de faire les choses de la vie quotidienne révèle d'une grâce et d'un sens artistique que l'on peut sans peine qualifier de typiquement elfiques.

Aussi elfique que sa manière de parler, son accent chantant pouvant hypnotisé ceux qui se perdent à écouter longuement ses paroles douces aux oreilles, même quand il fait preuve de la plus froide des colères. Des paroles habiles de courtisans, pouvant aussi bien être riches en sous entendus et métaphores que claires de sens et de simplicité. C'est un politicien né et sa manière d'être, de converser le témoigne évidemment. Mais c'est aussi un grand mage, capable de rester longtemps concentré et donc d'adopter une attitude impassible, du moins d'apparence… Car en vrai notre elfe n'est pas toujours très patient pour un elfe et est en faîte assez capable de s'emporter à l’occasion, même si dans ce cas cela sera soudain et non annoncé auparavant par de nombreux signes annonciateurs…

Ce qui dénote aussi en le contemplant, c'est que notre elfe n'a pas la moindre cicatrice ou le moindre tatouage sur tout son corps, comme s'il ne s'était jamais battu de sa vie d'un côté et de l'autre comme s'il n’affectionnait pas du tout l'idée de marquer son corps avec de l'encre. Peut-être, mais cela ne l'empêche pas en dehors de cela de porter de manière gracieuse les bijoux lui tombant sur la main. En dehors de ceci sinon, l'on peut affirmer que comme beaucoup d'elfes mâles, Xin est assez androgyne d’apparence. Et dans les faits, quand il est d'humeur joueuse ou bien se sent bien disposé avec quelqu'un, quel que soit son genre, il lui arrive d'en jouer assez subtilement...

Habitude qui peut bien entendu en déstabiliser certains, mais cela l'amusera généralement beaucoup et est un signe qu'il est plutôt bien disposé envers cette personne. De toute manière quand Xin n'est pas d'humeur au double jeu ou aux sous entendu, il est étonnamment clair et direct pour un elfe, ce qui fait qu'évidemment on sait à quoi s'attendre avec lui en général, du moins c'est ce que pourraient penser les non courtisans le rencontrant, mais sachant qu'il est noble d'Ikhyld et connu comme un politicien habile, peu imaginent les choses ainsi, ce qui peut provoquer en soit des situations fort cocasses ou d'énormes malentendus...

Description mentale :

Un elfe cultivé et raffiné, voilà la première impression que pourrait donner Xin en conversant avec lui et cela est vrai, il est doté d'une très solide culture aussi bien artistique que magique et érudite, mais c'est un aussi un être raffiné qui aime les arts de toutes sortes et aux manières délicates et subtiles. Un digne membre de sa race diront certains soit avec admiration, soit mépris. L'on peut aussi noter qu'il combine cela avec une grande intelligence lui permettant de comprendre les choses rapidement et sous plusieurs aspects, mais aussi un fin esprit intriguant qui explique sans doute comment il a atteint le conseil des arcanes sans être encore l'un des meilleurs invocateurs qui soit.

Et bien entendu comme tout bon arcane, notre invocateur est doté d'une grande volonté, par contre cela n'est pas toujours couplé avec une grande patience, du moins d'un point de vue elfique. Xin étant capable de laisser exprimer ses émotions et son ressenti assez vite que ce soit en bien ou en mal, du moins s'il la situation s'y prête et alors cela est souvent assez soudain. Notre elfe ayant après tout cette tendance typiquement elfique d'être une véritable soupape qui se retient jusqu'à éclater purement et simplement. Disons juste que c'est donc une soupape qui éclate plutôt vite dans certaines situations et pas du tout dans d'autres….

En dehors de cela, nous pouvons sinon noter que Xin a une bonne âme, c'est même quelqu'un de bienveillant en soit, il combine même cela avec une grande générosité et empathie. Mais deux défauts viennent obscurcir ce tableau, sa tendance à malgré tout se considérer comme supérieur aux autres, du moins à pas mal de races ou petites gens qu'il peut traiter de façon un peu paternaliste et une grande capacité à la rancune qui fait qu'il est capable d'attendre plusieurs siècles si nécessaire le bon moment pour se venger de quelqu'un. Ironiquement après il est facile de se faire pardonner de lui, mais comme généralement il n'est pas rancunier pour rien et pas envers des personnes qui ont agit pour des raisons justifiées à ses yeux, cela arrive rarement...

Malgré cette tendance à la rancune il ne serait pas faux de dire qu'il est doté d'une grande sensibilité, peut-être est-ce justement à cause de cela d'ailleurs qu'il est rancunier et des fois impatient, il tient dans les faits en haute estime la voleur morale des actes, des fois plus que la valeur pratique, même si bien entendu en tant que politicien il vise souvent le pratique dans ce domaine. Ainsi il est tout à fait capable d'arriver à admirer quelqu'un pour sa vertu, même si dans ce cas il ne la manifestera pas forcément… Ou du moins pas directement.

Dernier détail important et pas des moindres, il est quelqu'un de très loyal dont les promesses sont d'ors, raison pour laquelle d'ailleurs il promet rarement quelque chose, car comme il n'a qu'une parole, il respectera cette dernière même si c'est à son désavantage. La dernière chose importante à préciser sinon serait qu'il aime beaucoup les animaux et qu'il passe beaucoup de temps avec eux, peut-être même plus qu'avec les êtres pensants. Pourquoi ? Difficile à dire, peut-être tout simplement car il les trouve de meilleure compagnie par moment, ainsi quand il ne se sent pas d'humeur à supporter la compagnie des courtisans ou de ses semblables, il lui arrive de se retirer dans la nature sauvage ou dans de magnifiques jardins pour profiter d'un certain calme et ce en une compagnie au final moins pourvue des artifices et pourrait-on même dire, subterfuges de la civilisation...

Convictions :

Fidèle à la foi de son peuple, sans en être un fanatique, mais aussi respectueux de la foi Ikhyldienne, il honore les deux avec sagesse et mesure, n'en faisant pas des dogmes, mais tâchant de suivre les principes qu'il considère comme sages de ces deux manières de percevoir l'existence. En dehors de cela sinon, notons que Xin n'est pas quelqu'un de spécialement raciste ou haïssant envers les autres peuples, il a plutôt pitié disons… De ces races qui ne vivent pas assez longtemps notamment, ou de celles qui n'ont pas le noble héritage elfique comme ces rustres de nains, la seule race qu'il considère finalement comme aussi chanceuse que la sienne étant celle des dragons. Quant aux autres nations, il est indéniablement fidèle à son propre empire, même s'il n'est pas toujours d'accord avec la volonté de l'empereur, chose qu'il n'hésite pas à faire remarquer en tant qu'arcane. Néanmoins, ce qui pourrait rimer avec patriotisme chez lui ne rime pas avec nationalisme, il ne haït ainsi pas les autres nations, à la limite il les méprise dans le cas de Teïder notamment. Quant au temps présents, il espère bien que l'empire Ikhyldien saura prospérer et est pour sa part assez conservateur concernant la politique à adopter en Orzian, confiant sur le fait qu'une politique diplomatique sage et mesurée sera bien plus efficace par exemple qu'une intervention guerrière irréfléchie. Il croit après tout en la paix à sa manière et n'aime pas la guerre, il croit aussi à la primauté de l'état d'une certaine façon, incarnée par le personnage de l'empereur et le conseil des arcanes et espère bien que cet état saura survivre avec le temps et prospérer davantage, au nom à la fois du bien commun, mais aussi de la grandeur de la nation Ikhyldien et par extension des elfes qui sont citoyens de cet empire.


Passé de votre personnage :


Histoire :

Xin est né d'une mère et d'un père elfe de la haute noblesse, il était donc évidemment dès sa jeunesse destiné à vivre au sommet de la pyramide sociale de l'empire, mais cela ne s'arrêta pas là car ses parents eurent rapidement la satisfaction de constater qu'il était doté d'un potentiel magique au-delà de toute leurs espérances. Ainsi l'avenir du jeune Xin était déjà forgé à sa manière, avant même qu'il n'ait atteint l'âge de raison, ne restait plus à ce dernier qu'à faire ses preuves…

Et les preuves il commença bien entendu à les faire dès son enfance, une enfance exigeante et studieuse où ses parents n'eurent de cesse de lui offrir leur attention, mais aussi d'investir en lui de telles attentes qu'il ne manqua pas de se surpasser par peur de les décevoir. L'immense importance du devoir envers la famille et de se montrer digne de son héritage lui ayant été enseignée très tôt d'ailleurs, comme à beaucoup d'enfants elfiques.

Ainsi il n'eut de cesse d'étudier de nombreux domaines différents, finissant peu à peu par devenir un érudit honorable, mais surtout un mage de plus en plus talentueux. Notamment et exclusivement dans le domaine qui semblait être son préféré, celui de la magie invocatrice. Une magie dont Xin ne manqua pas d'user bien entendu pour ses aspects confortables et pratiques, après tout se sevir de la magie en Ikhyld était très bien vu et ses parents n'allèrent pas l'empêcher de faire ainsi, surtout si cela allait en parallèle avec une véritable passion pour cet art.

Une passion qui fit que quand il sortit de l'enfance, puis de l'adolescence, les talents de mages de Xin lui valurent déjà une certaine estime qui lui permit de briguer un poste en tant qu'apprenti d'un diplomate de sa nation. Poste qui lui permit très vite de découvrir le monde, mais aussi les subtilités de la carrière de diplomate. Il put ainsi fréquenter des nations comme les Duchées, mais ainsi l'empire Akkatonien, ce qui lui permit d'ouvrir ses horizons et se faire peu à peu une meilleure idée des mécanismes géopolitiques très complexes qui régulaient ce monde.

Puis vers ses 130 ans, il fut décidé qu'il était digne de devenir un diplomate de l'empire à part entière, il était certes jeune, mais avait su prouver son enthousiasme et son talent dans ce domaine, cela et l'influence de ses parents sans doute qui avait aidée. Et même si Xin leur était d'ailleurs reconnaissant de cette aide, il décida qu'à l'avenir il préférait s'en passer, non pas tant pour une question d’ego personnel que pour être sûr et certain d'apporter quelque chose à sa famille et non l'inverse.

Il tâcha donc de faire ses preuves en un siècle de diplomatie et aida sans doute à son niveau à l’amélioration des relations entre Ikhyld et Akkaton, ce alors que la grande croisade qu'avait mené Akkaton contre son pays natal était tout de même assez récente dans les mémoires, du moins celles des peuples à la longue vie. Puis c'est vers ses 235 ans que Xin commença disons à ne plus se satisfaire d'être un simple diplomate se contentant de discuter et d'améliorer le plus possible les relations avec les pays étrangers.

Il commença donc à travailler en collaboration avec des agents du ministère des services de renseignements au début en aidant ces derniers à infiltrer leurs agents, puis au fur et à mesure des années la collaboration se fit de plus en plus étroite, au point que Xin décida un jour de sauter le pas et demanda à rejoindre ce ministère. Et à son grand étonnamment, sa demande fut accepté, lui permettant ainsi d'intégrer ce dernier à ses 270 ans.

Ainsi il se détacha peu à peu du rang des diplomates Ikhyldiens, chose qui avait surprit ces parents, mais que ces derniers finirent par accepter, pour devenir à part entière un membre des services de renseignements, ce non pas sur le terrain, mais dans le domaine administratif et logistique. Un domaine où il excella bien rapidement, bien entendu ça n'avait rien de palpitant en soi, mais ce n'était pas vraiment cela qu'il recherchait, il voulait plutôt prouver sa valeur et se consacrer à un domaine où il pensait exceller.

De plus en parlant de palpitant, cela ne l'empêcha pas en parallèle de s'intéresser de plus en plus à l'univers de la cour Ikhyldienne, notamment les cercles proches de l'empereur, c'est ainsi d'ailleurs qu'il finit par peu à peu gagner en influencer au cours des décennies, ce jusqu'à briguer finalement le poste d'arcane de l'invocation à la mort du dernier arcane.

Tant bien que mal, Xin dû donc faire ses preuves pour être accepté dans les rangs des arcanes, car ce n'était pas là une maigre responsabilité, au contraire chaque arcane était un candidat potentiel à la position suprême d'empereur à l'avenir, mais devait surtout empêcher que ce dernier devienne un tyran en servant de contrepoids politique. Lui qui n'était pas encore l'un des meilleurs mages invocateurs qui soit avait donc tout intérêt à prouver son mérite dans d'autres domaines aussi pour compenser ce fait.

Il fut ainsi soumit à de nombreuses épreuves de toutes sortes, aussi bien magiques que politiques, mais aussi à un temps de réflexion de la part des arcanes qui lui sembla durer une éternité. Autant dire que lorsqu'il fut enfin prévenu qu'il était accepté dans les rangs des arcanes, sa joie qu'il prit grandement soin de cacher, fut sans limite… Ainsi débuta pour lui un grand tournant de sa vie, car ainsi honoré du rang d'arcane, il devint en plus ministre des services de renseignement Ikhyldiens peu après et sachant la grandeur de l'empire de l'Est, ce n'était pas là une maigre responsabilité qui était dorénavant la sienne.

Une responsabilité qu'il tâcha d'honorer au mieux depuis ce jour, notamment à l'égard d'Orzian, ce continent dorénavant au centre des intérêts de l'empire Ikhyldien ainsi que de son rival Akkatonien, un continent qui déciderait sans doute de l'avenir du monde si jamais il venait à être conquit par l'un des deux empires. Ainsi au cours des deux derniers siècles, il fut au centre des manœuvres officieuses d'Ikhyld en Orzian, notamment par la collaboration étroite du ministère des renseignements avec celui des arts et de la culture, ce car il fit l'effort d'entretenir une certaine forme d'amitié avec chacun des ministres successifs concernés par ce dernier ministère, y compris la dernière en date. Une vampiresse assez jeune, mais qui avait prouvée sa valeur. Mais aussi par l'intermédiaire d'opération plus directes de sa part, visant à inhiber si possible l'influence Akkatonienne ou bien à augmenter celle Ikhyldienne tout en évitant de provoquer un cassus belli. Ce n'était donc pas un jeu d'assassinats et de sabotages entre les deux grands empires, mais plutôt de séduction et de pots de vins versés à des intermédiaires, mais aussi de lutte d'influence notamment auprès des Duchés du Sud. Les Duchés du Sud, un dossier bien complexe et particulier dont il est en charge actuellement et qu'il cherche à tourner de manière à ce que sa nation tire son épingle du jeu, mais bien entendu ce n'est pas là chose facile. Surtout qu'Ikhyld ne tient pas à ce que les Duchés soient unifiés, certes ce serait plus simple de parler à un interlocuteur unique, mais alors ils ne pourraient plus profiter de la division qui régnait là-bas et surtout ils feraient face à un probable nouveau concurrent hégémonique, autant dire que Xin avait beaucoup à faire pour éviter que ce scénario se concrétise, ainsi il ne chômait pas à la tâche, après tout il avait une opinion particulièrement haute de son devoir et surtout il savait que la réussite impliquerait un grand prestige pour sa famille, tout cela représentait donc au final une occasion qu'il attendait depuis à vrai dire, toujours.

Ainsi, actuellement Xin est pleinement concentré sur le continent Orzanien et sur le fait de renforcer l'influence Ikhyldienne sur ce dernier, décidé qu'il est à jouer un rôle dans tout ceci, mais surtout se rendant bien compte pour sa part de l'importance qu'aura l'avenir de ce continent concernant le monde entier, surtout concernant le destin de son empire. Un avenir qui pourrait aussi bien être impérial et glorieux que celui d'un futur vassal puis d'une nouvelle conquête du rival Akkatonien. Un avenir qui se jouerait donc en Orzian...

Liens :

Opale Nahalëm : Sa mère, une dame douce et une artiste dans l'âme qui tire vers la fin de sa vie. Elle est respectée à la cour Ikhyldienne et Xin l'a toujours grandement admiré pour sa part.

Celebörn Nahalëm : Son père, un homme doux lui aussi, mais sachant être ferme et décidé quand nécessaire. C'est un mage influent qui tire lui aussi vers la fin de sa vie comme la mère de Xin. Ce dernier le respecte grandement et est fier au final d'avoir surpasser son père à sa manière en devenant arcane. Ainsi la relève est assurée.

Eelvy R. Astlandr : Une vampiresse actuellement arcane des ténèbres et ministre des arts et de la culture. Xin est arrivé à entretenir une relation étroite et cordiale avec elle, surmontant sans trop de mal le fait que c'était une vampiresse, il l'apprécie donc plutôt bien et n'a aucun mal à travailler en collaboration avec le ministère des arts et de la culture actuellement.


Qui êtes vous ?


Petite présentation de votre personne : Cf fiche d'Otmar

Rythme rp et particularités : Cf fiche d'Otmar

Comment avez vous découvert le forum : Cf fiche d'Otmar

Des ambitions pour votre personnage ? Quelle évolution aimeriez vous lui donner à court ? Moyen ? Long terme ?
Avez vous prévu quelque chose ou êtes vous adepte du "laisser le jeu faire" et voir ce que ça donnera ?


Pour tout dire je n'ai pas spécialement d'ambitions écrites d'avance par rapport à ce personnage, je préfère donc voir en jeu, même si j'espère bien entendu avoir une certaine influence sur l'empire Ikhyldien avec ce dernier, mais aussi de belles aventures vu qu'il ne sera pas vraiment contre le fait de voyager o/ .


avatar

Feuille de personnage
Peuple: Elfe
Nationalité: Ikhyldien
Rang social: Noble Ikhyldien
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Empire Ikhyldien
Revenir en haut Aller en bas
Xin Nahalëm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Le peuple d'Orzian :: Population Orzanienne :: Présentation de vos personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: