Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivée des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Au service de l'empereur (PV Lähm)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés
MessageSujet: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mar 19 Déc - 23:17
Début Décembre de l'An 1999 de l'Âge d'Acier au sein de la cité d'Airain

Cela faisait déjà quelques temps qu'Otmar avait été nommé empereur d'Akkaton et à vrai dire il avait eut beaucoup à faire pendant les premiers mois de son mandat et en parlant de choses à faire… Aujourd'hui il avait prévu de se dégager du temps pour plusieurs raisons, tout d'abord pour lever un peu le pied, mais aussi car il comptait au cours des prochains mois fraterniser un peu avec les prétoris, après tout même si ces derniers lui étaient fidèles par principe, l'empereur tenait à avoir une meilleure idée des hommes qui devaient assurer sa protection du point de vue officieux. Il avait ainsi convoqué un prétoris en particulier qui devait le rejoindre dans son bureau au cours de la matinée.

L'empereur s'était donc préparé à le recevoir. Il s'était installé seul dans son bureau et avait fait amené une bouteille de vin de bonne qualité, après tout autant donner des allures cordiales à cette entrevue, surtout que le chef de l'état ne comptait pas que la mener en tant que chef de l'état, à vrai dire il allait surprendre sans doute un peu son agent et ce assez vite, mais bien entendu il allait garder cette surprise sous le coude, ne serait-ce que parce que cela l'amuserait de percevoir la réaction possible de l'autre, après tout les derniers empereurs que cet agent avaient dû servir étaient probablement du genre plus formels en privé.

Ainsi quand le prétoris arriva, chose dont Otmar fut prévenue par un garde posté devant la porte de son bureau, il demanda à ce qu'on laisse celui-ci entrer. Quand cela fut chose faîte, l'empereur se leva calmement et alla à la rencontre du prétorien pour tendre sa main à ce dernier, geste un peu familier, mais tout à fait volontaire, ce alors qu'il disait calmement.

« Bonjours monsieur Lähm, comment vous portez vous ? » Il l'invita à s'installer poliment d'un geste peu après et alla faire de même, ce avant d'ajouter avec cordialité, mais direct car il allait au vif d'un certain sujet après la réponse du prétoris.

« Par hasard, êtes vous satisfait actuellement de votre statut de prétoris mon brave ? Vous pensez vous justement récompensé et estimé pour cela ? » La manière dont il regardait l'autre alors qu'il disait cela contrastait bien avec la nature probablement sérieuse et grave de cette question, car il le regardait de la manière désintéressée d'un homme qui posait la question sans arrière pensée, comme pour dire subtilement que c'était le moment pour émettre des plaintes à ce sujet. Et sur ce il ne manqua pas d'ailleurs en attendant la réponse du serviteur d'Akkaton de remplir un verre de vin et de l'avancer vers le prétoris, ce avant de s'en servir lui-même un.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mer 20 Déc - 9:34
Ce matin-là, Lähm s’était levé aux aurores, comme à son habitude. Non pas que la situation l’exigeait particulièrement, mais il ne quittait que rarement les conditions drastiques de sa vie militaire, et ce même s’il n’avait finalement aucune mission d’importance de prévue. Ces dernières semaines, voir mois, avaient en effet été plutôt calmes. La raison à cette tranquillité était surtout le changement d’empereur, et donc de politique, qui avait eu lieu il y a peu. Si Lähm s’était habitué au régent précédent, issu de la même famille politique que ses parents, il n’avait toutefois pas vraiment d’à priori ni de déception par rapport à l’élection d’un Empereur Déffarès. Il considérait simplement que ce n’était pas son problème, d’un point de vue personnel, et qu’il le servirait avec autant d’application que son prédécesseur.

Le demi-dragon avait donc était particulièrement surpris de se voir invité, personnellement, par le nouveau souverain de l’empire Akkatonien. S’il était l’un des plus anciens membres de l’unité Prétoris, particulièrement proche de la couronne du fait de sa situation, il n’avait jamais été témoin ou destinataire d’un traitement de faveur particulier. Tous les membres de l’unité avaient leur renommée, et surtout étaient tous présents. Mais il aurait été de très mauvais ton de refuser une demande de son supérieur hiérarchique suprême, aussi, il accepta sans hésitation.

Alors qu’il s’habillait, enfilant sa riche tenue d’apparat pour cette rencontre de la plus haute importance, il sentit brutalement un poids sur son dos, qui s’accrochait à son cou. Le rire féminin qui émana alors de son assaillante ne lui laissa aucun doute quant à son identité.

« Alors Lyly, il parait que tu vas voir le nouvel empereur aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’il te veut ? » Lança la voix. Lähm attendit patiemment qu’elle daigne descendre de son dos, pour se tourner vers elle. Sara était une jeune femme guillerette, membre des Prétoris depuis quelques années. La demie-elfe était plus jeune que lui, plutôt mignonne, et particulièrement familière que ce soit envers ses amis ou envers des inconnus. Pourtant, cette apparence candide n’était qu’une facette. Véritable virtuose des explosifs en tout genre, son efficacité était rapidement devenue légendaire. Elle semblait vénérer littéralement l’art des flammes, dont elle maitrisait une parcelle de magie. Lorsqu’elle travaillait, son air amusé laissait place au visage d’une tueuse né, presque psychotique par moment. Le dragon soupira, avant de répondre à sa collègue.

« Comment veux-tu que je le sache sans l’avoir vu ? » Lui dit-il.

La jeune femme éclata alors de rire, le laissant finir de se préparer, après lui avoir fait promettre de tout lui raconter sur sa rencontre. Une fois prêt, le Prétoris quitta la caserne plutôt luxueuse affiliée à son unité, pour se rendre au palais impérial. Lorsqu’il fut arrivé, il s’annonça, comme le voulais le règlement, puis il fut conduit dans la salle où l’attendait le régent de l’empire, essuyant quelques regards curieux. Il fallait dire que son physique, lié à sa race si particulière, avait de quoi attirer l’œil lorsque ses ailes n’étaient pas dissimulées sous sa cape. Les deux organes draconiques aux couleurs sombres et aux reflets bleutés n’étaient pas vraiment chose commune.

Lähm arriva bien vite au niveau du bureau de l’empereur. Lorsqu’il entra, il le salua comme le voulait la coutume militaire, assez vite désarçonné par le geste familier de l’empereur. Mais il n’en laissa rien paraitre et, malgré une légère hésitation, il lui rendit sa poignée de main. Mais le demi-dragon était familier des usages militaires, aussi, lorsque le régent s’installa dans son siège, il resta debout, gardant son attitude calme et professionnelle, qu’il avait eu l’habitude d’adopter avec son prédécesseur. Il répondit alors à l’empereur d’une manière formelle.

« Je me porte bien, monsieur. Je n’ai pas été sollicité depuis longtemps, aussi, je suis prêt à l’action dès lors que vous le désirez. » Lança-t-il.

Il fut ensuite légèrement surpris par le geste de l’empereur à son égard, qui se servit un verre de vin après en avoir proposé un au Prétoris. Lähm buvait bien sur de l’alcool, mais jamais pendant ses heures effectives. Aussi, il refusa poliment d’un petit geste de la main, avant de répondre à la réponse, plutôt déroutante, de l’empereur.

« Je… dois avouer ne pas comprendre votre question Monsieur. J’ai grandi avec la famille Draenor pour tutrice, aussi, je ne suis intéressé ni par les récompenses, ni par l’estime. Tant que je suis capable de vouer mes compétences à la cause d’Akkaton, je me considère comme satisfait. » Déclara-t-il.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mer 20 Déc - 20:31
Otmar parut légèrement amusé par la réaction du prétoris qui avait tenu à rester debout et à garder une attitude très formelle et professionnelle, comme en témoignait d'ailleurs la réponse du l'empereur aux premiers paroles de son agent.

« Ma foi, je penserai à vous bien entendu quand j'aurais besoin de vos services, mais ce n'est pas exactement pour cela j’avouerai que je vous ais convoqué ici. » Pourquoi alors ? Ceci il ne prit pas la peine de le préciser tout de suite, se contentant de prendre avec politesse et calme le fait que le demi dragon refusait un verre de vin. Otmar ne se fit donc pas prier et but une gorgée du sien, ce avant de reprendre ensuite pensif concernant les dernières paroles du prétoris.

« Ah ? Vous dîtes ne pas vous intéresser aux récompenses et à l'estime des autres ? Je veux bien vous croire si vous prétendez ne pas vous y intéresser consciemment, mais apprécieriez vous que l'on vous retire les deux ? Posez vous la question et vous verrez alors si vous êtes vraiment absolument désintéressé par cela, même ne serait-ce que qu'inconsciemment et de manière limitée. » Sur ces quelques paroles qui pouvaient donner à réfléchir, il ajouta l'air de rien.

« Pour ma part je ne suis pas membre des Deffarès depuis l'enfance et d'une certaine manière je préfère cela, en tant qu'ethnologue et fils d'ethnologue j'ai pu passer une bonne partie de ma vie voyez-vous à fréquenter des êtres de toutes tranches sociales et de toutes races dans de nombreux pays, la meilleure manière j'estime d'ouvrir ses horizons et de savoir ce que ressentent ceux qui sont différents de nous. Une qualité que j'estime honorable pour un dirigeant, mais bien entendu ce n'est là que mon avis… Mais justement en parlant de cela. J'aurais une question à vous poser. » Il regarda l'autre avec amusement puis demanda à moitié avec sérieux, à moitié avec humour.

« Suis-je obligé de vous l'ordonner, ou vous le demander cordialement suffirait à ce que vous vous installiez sur le siège se trouvant en face de moi et vous vous comportiez de façon un peu plus détendue ? Je vous avouerai que j'ai envie en cet instant de me passer des habituelles formalités d'usages, qui sont certes une bonne chose par moment, mais là je pense pouvoir m'en passer sans mauvaises conséquences. » Laissant le temps à l'autre de répondre à cette question, il ajouta plus sérieusement.

« Considérez qu'il y a deux hommes, l'empereur d'Akkaton, chef de l'état à qui vous devez obéissance et qui doit assurer gloire à sa nation et prospérité à son peuple, un homme qui ne reculera devant rien pour cela et qui tient son devoir à cœur. Un homme prêt à déclarer la guerre si nécessaire aux ennemis de son paus ou à punir ceux qui menacent ce que nous pensons juste et l'homme que je suis quand le devoir ne s'impose pas à moi. Et actuellement c'est cette homme ci qui vous parle et à qui cela ferait plaisir que vous considériez avoir une journée de repos devant vous et donc qu'il est possible pour vous de boire un verre et de souffler un peu, chose dont je ne vous tiendrais pas rigueur. Du moins si j'ai bien perçus les raisons pour lesquelles vous restez devant moi raide comme la justice, position qui risque d'être inconfortable à supporter à la longue, surtout que je risque de vous retenir plus de quelques minutes. » Il connaissait après tout les restrictions du service militaire, c'était donc une supposition valable, même si l'autre pourrait le surprendre en effet en lui disant simplement qu'il ne buvait jamais, un choix honorable en soit, mais sur lequel Otmar n'avait pas décidé de parier, sinon il ne se serait tout simplement pas enquiquiné à faire amener une bouteille de vin ici.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Jeu 4 Jan - 13:57
Le côté curieux du membre des Prétoris commença doucement à prendre le dessus lorsqu’il entendit les paroles de l’empereur. Il ne le conviait pas pour discuter d’une future mission, aussi, le demi-dragon semblait avoir du mal à comprendre les réelles intentions de son supérieur militaire. Pas que cet aspect ne revête un aspect particulièrement dérangeant toutefois. Il avait connu quelques empereurs avant lui et chacun avait ses manies, qu’il se gardait bien de juger. Là n’était, de toute façon, pas son rôle, et le militaire le savait fort bien. Il hocha simplement la tête, marquant qu’il avait compris, et écoutant la suite du discours de l’homme installé en face de lui.

Discours fort curieux aux oreilles de Lähm, qui ne s’était absolument jamais posé de questions en ces termes. Fait et destiné pour le combat, ces deux choses étaient, pour lui, ses seules raisons d’exister. Bien sûr, il avait tissé des liens avec la plupart de ses excentriques collègues, mais c’était bien là parmi les seules interactions sociales qu’il s’autorisait. De plus, la question du dirigeant Akkatonien revêtait, aux yeux du demi-dragon, des aspects assez contradictoires par rapport à la nature même de son rôle dans la vie militaire, ce qui lui arracha un sourire en coin, alors qu’il prenait la parole pour répondre à son supérieur.

« Je n’ai jamais appris à me poser de questions en ces termes, Monsieur. De plus, les récompenses, et surtout la renommée ne font pas bon ménage avec mon emploi. Moins je suis connu, plus je peux neutraliser mes adversaires facilement et discrètement. Quant aux récompenses, je n’accorde que peu de valeurs aux possessions matérielles si elles ne concernent pas directement mes aptitudes au combat. J’ai été formé pour servir Akkaton, que je sois un Prétoris ou non, c’est ce que je ferais. Monsieur. » Répondit-il sur un ton formel, professionnel mais convaincant.

Lähm resta ensuite de marbre en écoutant l’empereur parler de son ascension et de la raison qui l’avait poussé à briguer l’occupation de son poste. Il en connaissait déjà les grandes lignes, bien sûr, car tel était son métier, et ne pouvait que constater à quel point les mentalités pouvaient changer d’un empereur à un autre. La famille du jeune homme, ou plutôt celle de ses parents, avait occupé le poste avant de le céder à Otmar. En aucun cas cette situation ne gênait Lähm, car les dirigeants étaient élus, mais il devait bien avouer que l’attitude de l’empereur sortant et celle du nouveau dirigeant étaient en tout point opposés. Otmar était plus amical, comme pouvait le laisser penser sa famille d’appartenance, et ce fait semblait légèrement déstabiliser le jeune dragon.

Suite à la question de l’empereur, il sembla alors peser rapidement le pour et le contre, comme son esprit analytique lui avait souvent appris à faire. Le dirigeant semblait tenir à ce que le Dragon se détende, et, bien qu’il ne fût pas dans son genre de le faire alors qu’il travaillait, Lähm finit par accepter et s’installer dans le siège en face de son supérieur. La position était, il fallait l’avouer, bien plus confortable ainsi, toutefois le jeune homme ne semblait pas vouloir se saisir du verre de vin que lui proposait l’empereur, ce contentant de lui répondre avec un sourire plus détendu.

« Je suis désolé si j’ai pu vous offenser, Monsieur, mais je n’ai pas l’habitude de me comporter de la sorte devant mon empereur. Et je ne voudrais en aucun cas donner l’impression à mes équipiers Prétoris que je subis un traitement de faveur de votre part, car je ne le mérite pas plus qu’eux. » Il marqua une courte pause, avant de reprendre. « Ceci étant dit, vous avez l’air de tenir à ce que notre discussion perde de son côté professionnel, et je me plierais à votre volonté. Notez toutefois que je reste curieux quant à la raison qui vous a poussé à me convoquer aujourd’hui. » Dit-il, toujours souriant.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Ven 5 Jan - 21:24
Otmar écouta avec une certaine attention la réponse du militaire qui témoigna de tout le professionnalisme de ce dernier, ce qui était tout à l'honneur de celui-ci bien entendu, mais qui faisait se demander à Otmar si l'autre ne ferait pas mieux d'avoir une épouse pour pouvoir profiter de la compagnie de celle-ci quand il ne travaillait pas ou bien un époux, après tout chacun ses goûts. Mais bon, cela ne le concernait pas, il répondit donc d'un air qui mêlait amusement et réflexion.

« Je suppose que c'est tout à votre honneur mon ami de servir avec une telle loyauté l'empire et je ne peux que penser que celui-ci se portera bien tant qu'il y aura des hommes comme vous pour faire preuve d'un tel dévouement. Mais bon je ne dis là que des évidences en affirmant une telle chose. » Conclut-il avec un léger sourire, ce avant de prendre une gorgée de vin et d'attendre que le prétoris veuille bien s'asseoir, ce que ce dernier consentit à faire heureusement. Ceci fait Otmar se contenta d'écouter silencieusement les paroles de l'hybride et d'esquisser un sourire amusé, ce avant de répondre aimablement.

« Non vous ne m'avez pas offensé mon ami, disons juste que c'est moi qui suis un peu particulier. De toute manière je compte bien rencontrer tous les membres de votre équipe dans les prochains jours, mais bien entendu ne leur en dîtes rien, sinon cela gâcherait la surprise. Disons que j'aime bien apprendre à connaître ceux à mon service ou que je risque de rencontrer souvent, il est utile après tout de savoir à qui l'on a affaire. » Il finit calmement son verre de vin, puis ajouta.

« Comme je viens de vous l'avouer, le but de cet entretien est donc d'apprendre à mieux connaître votre personne et ce que peut être un prétoris en dehors du rôle qu'il exerce au nom de l'empire. Vous penserez que c'est peut-être peu intéressant, mais croyez-moi. Connaître le cœur des hommes est très important, que ce soit en tant que dirigeant ou en général. Cela, mais aussi de me détendre un peu moi aussi, ainsi que… Voyez-vous… Je n'en ai pas l'air peut-être là, mais j'ai de grands projets pour l'empire et j'aurai besoin de m'appuyer grandement peut-être sur des hommes tels que vous pour cela, de plus je tiens à connaître davantage une personne à qui il pourrait m'arriver de demander de tuer sans la moindre hésitation. Je sais que vous y êtes habitué, mais pour ma part il va falloir que j'assume que chacun des ennemis de l'empire que vous tuerez sous mes ordres sera un peu un ennemi que j'aurai moi-même tué, une manière donc de partager ce fardeau et de m'endurcir par la même occasion. Un dirigeant digne de ce nom après tout doit être conscient du poids de ses décisions, même si bien entendu il ne doit pas hésiter à prendre celle bonnes pour le bien de l'état et je ne cherche donc pas à fuir mes responsabilités. »
Sur ce il laissa le dragon digérer ces informations, puis il ajouta aimablement.

« Quand j'y pense. J'ai entendu dire que vous aviez une certaine passion pour les armes sinon, notamment votre arme de prédilection. Accepteriez-vous de m'en parler davantage ? Moi-même qui sait apprécier les armes à feu pour leurs qualités, j'avouerai que ça m'intéresse, surtout que ça doit avoir un rapport avec votre rang de membre des prétoris. » Cela et puis autant commencer par un sujet pour lequel le prétoris serait à l'aise, ce dernier ne devait pas être habitué à ce genre de choses après tout. Cela et puis même si Otmar ne l'avouait pas directement. Il devait s'avouer que d'un point de vue purement intellectuel, il était curieux d'en savoir davantage sur la mentalité d'un prétoris, c'était une caste d'agents de l'état particulière après tout. Il pouvait donc bien attendre un peu avant de dévoiler les quelques surprises qu'il comptait lui faire.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Lun 8 Jan - 9:45
Le jeune dragon c’était un peu détendu, mais gardait toutefois son caractère très professionnel. Il fallait dire qu’il était bien difficile pour lui de comprendre les raisons qu’avait le nouvel empereur à vouloir le rencontrer. En soit, il n’était pas vraiment contre le fait de discuter avec le nouveau dirigeant, mais le regard qu’il semblait porter sur ses hommes et particulièrement sur l’unité prétoris était drastiquement différente de celle de son prédécesseur. Les Draenor étaient peut être plus directs et moins intéressés que les Déffarès par rapport à la chose martiale, et ce n’avait jamais été quelque chose qui dérangeait particulièrement le jeune dragon. Ce dernier fit toutefois l’effort de répondre à son supérieur hiérarchique.

« Je crains que vous ne soignez un peu déçu quant à la future réponse de mes camarades. » Commença-t-il, avec un léger sourire. « Voyez-vous, nous avons tous été formés, depuis que nous sommes chez les prétoris, à n’être dédiés qu’à des armes, des outils pour l’armée. Rassurez-vous, nous nous satisfaisons parfaitement de cet état, mais vous comprendrez qu’il y a un changement assez drastique entre votre demande et le comportement de votre prédécesseur. Quoique ça ne me déplaise pas le moins du monde, au contraire peut-être, mais cela va nécessiter tout de même quelques temps pour que nous nous habituions à cette façon de faire. Cela étant dit, maintenant, ne vous morfondez pas sur nos actions. Nous agissons certes sur votre ordre et celui du conseil, mais, tout ce qui se passe durant nos missions nous concernent directement. Je pense que, même si vous cherchez à apprécier le poids de vos décisions, cette appréciation peut très bien vous amener à hésiter lorsqu’il ne le faudra pas. Non pas que je doute de vos capacités, bien évidemment, mais vous avez l’air d’être un homme plus mesuré, et moins militariste que les dirigeants Déffarès, ce qui, encore une fois, n’est un problème en rien. Je tiens juste à vous rappeler qu’avant toute chose, nous sommes des armes à votre service, et des atouts qu’il ne faut pas négliger à utiliser le plus possible. » Lähm était franc, mais il l’avait toujours été. Avec un ton calme, il expliquait généralement son point de vue lorsqu’il était amené à le faire, dans une objectivité parfois assez impressionnante. Toutefois, il savait qu’il ne devait pas non plus pousser sans y avoir été invité, aussi, il s’empressa de répondre à la suite des interrogations de l’empereur.

« Pour ce qui est des armes à feu, il s’agit effectivement de mon domaine de prédilection, tout comme la technologie d’une manière plus générale. Mes parents ont longtemps cherché quelles seraient mes compétences martiales qui ne se sont révélées que très tard. Je suis chez les Prétoris depuis mes dix-huit ans notamment grâce à un exploit qui est lié au maniement de ces armes, alors, effectivement, il s’agit de ma spécialité. Mais je suis persuadé que vous savez déjà tout ce qu’il y a à savoir au sujets de mes compétences et de la manière de les utiliser. Comme chacun des membres de mon groupe, mes talents particuliers permettent de répondre efficacement à certains types de situations. Pouvoir abattre une cible à longue distance est effectivement très utile, encore faut-il pouvoir avoir une ligne de vue dégagée sur elle, ce qui me rend inutile dans certaines configuration. » Répondit-il simplement.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Lun 8 Jan - 20:39
Otmar n'était sûrement pas aussi militaire et intéressé par l'aspect militaire des choses que les Draenor, même s'il s'y intéressait évidemment, par contre il était probablement plus intéressé par l'aspect humain des ces mêmes choses que ses prédécesseurs, mais bon cela était cohérent avec le fait qu'il appartenait à la famille populiste, mais aussi avec son passé d'ethnologue. Cela et puis, il préférait savoir franchement à qui il devait faire confiance pour veiller sur sa vie et ses intérêts à l'avenir, surtout que les choses risquaient peut-être de drastiquement s'agiter sur Orzian et ce dans un avenir plus ou moins proche…

Dans tous les cas Otmar écouta non sans une attention respectueuse le prétoris lui expliquer la situation concernant son unité ô combien particulière. Il est vrai après tout que ce n'était pas rien que les prétoris, une unité d'assassins et d'agents d'élites de l'état dans une nation telle qu'Akkaton, ils représentaient après tout la main de l'ombre de l'empire quand ce dernier ne pouvait se permettre les méthodes habituelles. Dans tous les cas pour sa part il reprit calmement.

« Oui je suis sans doute moins militariste que les Draenor ayant régnés avant moi, mais ce n'est pas cela qui va me faire hésiter. » Il parut plus ferme et ajouta. « Je suis un chef d'état et j'ai eu le temps d'appréhender lors des élections et depuis que je suis élu ce que ça impliquait, si j'ai voulu me faire élire c'est pour changer les choses et surtout assurer la grandeur de l'empire. Je n'hésiterai donc pas à agir s'il le faut pour le bien de la nation et de son peuple. » Car c'était bien le peuple qui avait voulu de lui et il ferait tout pour que ce dernier ne soit pas déçu des espoirs qu'il avait nourrit en lui, sur ce il ajouta calmement.

« Cela et puis de toute manière je ne gouverne pas seul heureusement, les fondements de notre nation sont hautement démocratiques dans les faits et je trouverais toujours aisément conseils et aide pour prendre mes décisions. Dans tous les cas j'ai de l'estime pour les hommes comme vous j'avouerai, notamment pour les sacrifices que vous êtes prêts à faire au nom de la nation, j'espère que celle-ci sait et saura vous le rendre avec justesse. » Conclut-il avec sincérité, une sincérité bienveillante, sur ce il sembla réfléchir, puis ajouta pensif.

« Vous êtes un agent d'élite en effet sinon et je pense que je saurais profiter aux mieux de vos immenses talents, mais j'aurais quelques questions à vous poser justement à ce sujet. Vos compétences comprennent t-elles celle de possiblement pouvoir servir d'escorte ? Par exemple en vous plaçant en position de pouvoir intercepter toute menace à quelqu'un ou un objectif ? Je suppose que oui, car je risque des fois de demander vos services pour cela. » En vérité il avait surtout vu que cet agent avait fait peu de missions de ce genre au profit surtout de celles d'éliminations ou autres, mais bon ça pouvait se comprendre vu que ce n'était pas le type de mission courante en période de paix, sur ce il ajouta sinon avec sérieux.

« J'avais entendu parler d'ailleurs d'une certaine chasseresse avec laquelle vous avez travaillé par le passé, elle pourrait continuée à être utile à l'avenir. Attendez-vous à ce que je vous ordonne souvent de travailler en collaboration avec elle au vu de l'efficacité dont vous avez su faire preuve en duo, cela et la surveiller… On ne sait jamais après tout et je n'aimerai pas qu'un pion utile sur l'échiquier de l'empire se fasse mettre hors-jeu par une nation rivale. D'ailleurs si jamais vous avez quoi que ce soit d'intéressant à me dire à son sujet, n'hésitez point, après tout ce sont surtout des rumeurs qui circulent à son sujet et je n'ai pas envie de consacrer pleinement un espion à sa personne au risque sinon qu'elle finisse par le remarquer, alors que vous vous avez tout à fait de bonnes raisons de rester en sa compagnie de temps en temps sans éveiller ses soupçons. Le savoir est le pouvoir après tout et il est utile de savoir ou s'en tenir avec une telle personne pour qu'elle soit le plus utile possible, surtout qu'elle n'a pas probablement une loyauté envers l'empire égale à la votre. » C'était une mercenaire après tout, même si citoyenne d'Akkaton, par contre il estimait qu'elle ne veuille pas tuer de ce qu'il savait malgré sa profession, c'était assez rare pour le souligner de un et de deux cela démontrait qu'elle avait des principes, chose appréciable pour une mercenaire évidemment...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mar 9 Jan - 14:52
Le demi-dragon ne se formalisait nullement sur les propos de l’empereur, et, surtout, ne le jugeais nullement. Il avait pleinement confiance dans le système politique démocratique d’Akkaton, aussi, quelque que puisse être la personne qui prendrait le pouvoir, il la jugeait, intrinsèquement, la meilleure à son poste puisque c’était cette faculté à diriger qui avait été élu. Ainsi, Lähm ne doutait pas qu’Otmar ne soit amené à faire preuve de discernement dans ses décisions future. Après tout, c’était son rôle. Mais devenir ami avec les agents du prétoris était, selon le jeune homme, à la fois particulièrement compliqué et surtout assez dangereux si ce n’était pas maitrisé, et si ça influait sur les missions confiées aux dits agents. Enfin, Otmar n’était surement pas au bout de ses surprises, au vu des quelques énergumènes qui pouvaient faire partie actuellement de l’unité. C’était quelque chose de curieux, par ailleurs, puisque, qu’importe leur personnalité, chacun des agents étaient prêts à mourir pour Akkaton, sans la moindre hésitation. Et Lähm ne faisait pas exception à la règle, loin de là. Il laissa alors l’empereur finir avant de lui répondre.

« Je ne met nullement en doute vos qualités, Monsieur, croyez-moi. J’ai foi en notre système et en notre empire aussi, si vous occupez aujourd’hui le poste, c’est que vous êtes aussi, voir peut-être plus capables que vos prédécesseurs. D’ailleurs, je pense parler au nom de mes camarades en disant que nous sommes flattés de l’attention que vous nous portez, mais je pense réellement que vous auriez meilleur compte à réellement partir du principe que nous sommes davantage des armes que simplement vos semblables. La formation des prétoris est très particulière et, nous même avons accepté cette fatalité. C’est ainsi que nous sommes aussi efficaces, pour tous vous avouer. » Répondit simplement le demi-dragon.

Sans surprise, le dirigeant connaissait bien les diverses capacités des membres si… particuliers de l’unité prétoris. Aussi, il devait probablement déjà être au courant des spécificités et des talents du demi-dragon au combat, et ne faisait que lui poser la question par pure politesse. La question qui suivit surpris toutefois le jeune homme, et il prit quelques instants pour y penser. En réalité, dans les faits, ça ne posait pas vraiment de problèmes. Protéger quelqu’un consistait finalement à abattre ses ennemis avant qu’ils ne l’abatte, aussi, c’était évidemment dans les cordes de Lähm. Mais ce dernier n’avait pas vraiment l’habitude de n’être qu’une force défensive. Il répondit alors.

« Je ne l’ai jamais vraiment fait par le passé, du moins, pas pour une personne. Mais je suppose que le principe est à peu près le même que celui de protéger un convoi. Donc je pense que c’est dans mes cordes, peut-être plus que pour mes autres confrères d’ailleurs. Donc oui, je suppose que cette mission peut faire partie de mes prérogatives. Surtout s’il s’agit de protéger l’empereur. » Répondit simplement le jeune homme.

Lähm fut ensuite surprit de voir que l’empereur avait connaissance de la relation professionnelle qu’il entretenait avec Lydie. Certes, les prétoris étaient au courant, alors ce n’était pas vraiment aberrant qu’il le soit aussi, mais, de là à s’y intéresser, il y avait un gouffre. Les remarques du dirigeant firent sourire le demi-dragon, qui répondit alors.

« Il est en effet certain que Lydie remarquera le moindre espion qui la filerait. Après tout, c’est pour cette raison que je travaille avec elle. Quand au reste de votre demande, je crains de ne pas la comprendre sous tout ses aspects. Si je comprend bien, ou, toutefois, que je lis entre les lignes, vous attendez de moi que je veille sur elle et que je la protège ? Est-ce exact ? » Demanda-t-il

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mer 10 Jan - 19:31
Otmar se contenta de hocher la tête sans rien ajouter au sujet des prétoris, sous-entendant ainsi qu'il prenait en compte le point du vue du sniper à ce sujet, un point de vue qui pouvait se comprendre, mais qu'Otmar aurait du mal à adopter aisément, même si bien entendu il comprenait tout à fait la logique de celui-ci. Il était après tout facile et réconfortant de se dire que ceux aux services de l'état n'étaient que des outils dont on pouvait disposer à loisir, mais pour sa part il tenait bien entendu à prendre soins de ces outils, après tout ces derniers servaient bien et serviraient toujours, ils ne méritaient donc pas qu'on les néglige. Même si de toute manière aucune empereur jusqu'à récemment n'avait été stupide au point de négliger un atout aussi utile que les prétoris, après tout tous les problèmes auxquels étaient confrontés l'empire n'étaient pas forcément d'une nature qui faisait qu'ils se réglaient tous à coup de masse, de fusil ou de canon.

« Nous verrons bien qui ou quoi vous aurez à protéger à l'avenir et dans quels contextes, mais je ne doute pas que vous aurez à travailler en ce sens étant donné que le terrorisme semble être de plus en plus actif ces derniers et je ne parle pas que de l'esprit. L'engrenage aussi est concerné. » Ajouta t-il sinon avec sérieux concernant les talents du sniper, en effet les terroristes pro technologies eux aussi étaient des ennemis de l'empire. Certes cela pouvait étonner, mais l'engrenage était fanatique concernant la technologie et bien plus radical que l'empire Akkatonien lui-même et c'est justement cela qui posait problème. Cela et le fait qu'ils n'avaient pas les mêmes objectifs à long terme bien entendu.

Quant à la question du prétoris concernant la mercenaire, il ne manqua pas de répondre avec sérieux à ce dernier. « Que vous la protégiez ? C'est une citoyenne de l'empire, bien entendu que vous devez la protéger si elle est en danger et que vous le pouvez. » Puis il ajouta calmement. « D'autant plus que si il se met à être connu qu'elle est un atout pour l'empire, il est vrai que sa vie risque d'être en danger, voyez-vous nos ennemis ne sont pas vraiment des enfants de chœur et je doute donc qu'ils se privent de se débarrasser d'elle au bout d'un moment. Faîtes donc attention en effet, sans en avoir l'air du moins, elle doit après tout être le genre de personne à avoir sa petite fierté je suppose... » Sur ce il resta silencieux, puis demanda pensif. « Quand j'y pense, que pensez-vous d'elle d'ailleurs d'un point de vue personnel ? Ainsi que de l'intérêt de la protéger comme je vous le demande ? Soyez franc. » Après tout c'était le prétoris qui la connaissait le mieux ici, donc son avis à ce sujet ne serait certainement pas dénué d'intérêts.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mar 16 Jan - 16:30
Lähm écoutait patiemment le Déffarès, hochant doucement la tête. Il était vrai que les récentes activités terroristes s’étaient accrues, donnant toujours plus de travail à l’ensemble des services de renseignements. Mais, bien souvent, le gens faisaient effectivement abstraction que les plus grandes menaces pour l’empire n’étaient que rarement externe. Tout comme l’esprit, l’engrenage posait énormément de difficulté dans la politique Orzanienne, ce qui faisaient d’eux des ennemis de l’empire au même titre que leurs confrères opposés de l’esprit. Il était donc tout naturel que les Prétoris interviennent relativement souvent pour les neutraliser et les empêcher de nuire au travail des politiciens et diplomates d’Akkaton.

« Vous avez raison. Pour l’instant, nous nous mobilisons beaucoup pour neutraliser les cellules ennemies de la meilleure des manières, mais nous ne pouvons pas être partout. Et puis, l’engrenage passait ces dernières années de manière prioritaire par rapport à l’esprit. Un ennemi qui est déjà dans l’enceinte de nos murs et souvent plus dangereux que celui qui s’organise à l’extérieur. Pour ma part, je ne fais pas vraiment de différence. J’ai participé à beaucoup d’interventions différentes, et il s’agit du centre de mon métier que de savoir m’adapter aux différents ennemis d’Akkaton. » Lança-t-il, toujours sur un ton cordial et professionnel.

La deuxième tirade de l’empereur surprit légèrement le jeune dragon et le prit de court. Il n’avait jamais vu les choses sous cet angle. C’était le rôle de l’armée régulière de se préoccuper de la sécurité de ses citoyens, pas celui des Prétoris. Ils étaient une force d’élimination avant tout, et cela engageait parfois de devoir sacrifier ce rôle de protecteur pour revêtir celui de bourreaux. Non pas que ce fait dérangeait particulièrement le jeune demi-dragon, il était simplement surpris de voir l’empereur lui imposait cette contrainte. Lähm prit donc quelques secondes avant de répondre au dirigeant.

« Et bien… C’est la première fois que l’on me prête le rôle du protecteur, mais si tel est votre souhait, je la protègerais. Quant à nos ennemis, ils ne sont certes pas des enfants de chœur, mais nous ne sommes pas en reste, croyez-moi. Nous suivions après tout une logique de guerre, et, ainsi, nous ne sommes pas habitués à faire de quelconques cadeaux à nos adversaires. Quant à ce que je pense de Lydie… » Le jeune homme prit un instant, le temps de formuler mentalement sa réponse. « … C’est une jeune femme… pour le moins excentrique, mais une excellente équipière. Elle est un atout indéniable pour moi et je lui fais confiance, ce qui, j’imagine, est déjà une bonne chose. Et sa franchise, aussi, est une qualité indéniable lorsqu’on s’habitue à son côté légèrement… Direct. » La fin de la tirade arracha un léger sourire au jeune homme alors qu’il repensait à leur première rencontre, avant leur départ dans les montagnes d’Eïrn.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Ven 19 Jan - 21:33
Les terroristes ne sont jamais une bonne chose, l'engrenage en plus d'avoir des points de vues extrémistes sur la technologie, était la partie pourrie et non acceptable du panier Akkatonien comme l'esprit l'était des Ikhyldiens, des extrémistes qui donnaient une mauvaise image à la technologie, ce dans un monde tiraillé par une dualité que pour sa part Otmar trouvait dommage, mais bien existante. Parce qu'il fallait décidément croire qu'il était impossible de se dire que cela faisait un peu équilibre en quelque sorte, non beaucoup voulaient aller davantage dans une voie que l'autre au point de nuire à l'autre justement. Dommage, mais il fallait faire avec et surtout, en tant qu'empereur il devait défendre les intérêts de son peuple, quoiqu'il arrive, c'était là au final ce qui importait le plus…

« Je suis sûr que vous saurez gérer à merveille cela. » Se contenta t-il donc de répondre honnête et sérieux concernant le fait que l'agent comptait bien se concentrer prochainement vers les terroristes de l'engrenage. Après tout cette faction de ce que savait Otmar, avait disons moins de souci ces derniers temps que l'esprit pour se développer dans l'empire. Pourquoi ? Peut-être car la politique de répression Akkatonienne avait été assez violente récemment concernant l'esprit et du coup l'engrenage en avait profité d'une certaine manière. Enfin, peut-être, car il n'en était pas sûr, il aurait de toute manière préféré que ces terroristes s'entretuent, cela ferait des soucis en moins à ce monde, mais visiblement rien n'était jamais simple…

« Mais mon ami… Vous ne vous pensez pas protecteur, mais connaissez-vous cette phrase, l'attaque est la meilleure des défenses ? » Reprit sinon l'empereur amusé concernant les dernières paroles du prétoris, ce avant d'ajouter. « Protéger, c'est aussi faire en sorte que le danger ne soit plus, pas attendre qu'il vienne pour l'intercepter. Vous ne vous dîtes pas protecteur et je ne prétendrai pas que vous l'êtes, mais vous vous faîtes beaucoup à votre niveau pour la protection de l'empire et son peuple croyez-moi. Et des fois, je suppose qu'on ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs. » Acheva t-il grave, puis il reprit pensif au sujet de cette Lydie.

« Vous savez… J'ai déjà rencontré cette Lydie et je dois vous avouer que j'ai tout de suite vu qu'elle a un caractère sacrément trempé. » Il sembla réfléchir puis ajouta. « Je sais lire dans les gens et j'ai immédiatement vu à sa manière d'être que c'est une personne… Qui a dû avoir un passé difficile, tragique je dirais même et cela l'a gravement marquée. Je ne saurais pas dire quel passé exactement, mais quelque chose me dit que ce doit être le genre de personne qui a besoin d'un exutoire pour oublier ses malheurs... » Il regarda le prétoris dans les yeux, puis ajouta. « Faîtes donc attention, d'expérience je peux vous dire que ce genre de personne est assez… Sensible des fois, vous la connaissez certes, mais visiblement ce n'est pas ce trait de caractère qui a dû se manifester particulièrement en votre présence, je ne dis pas ça pour la critiquer bien entendu, mais juste en tant que conseil. » Sur ce il sourit aimablement, puis ajouta en se levant. « Dîtes moi sinon, vous diriez que vous mettriez combien de temps à aller vous changer pour mettre des effets plus… Civils ? » Une question excentrique en soi et qui ne manquerait probablement pas de surprendre l'agent… Du moins selon Otmar.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Lun 22 Jan - 13:02
L’avis du régent se défendait, même si le Dragon ne le voyait pas nécessairement avec autant de simplicité. Bien sûr, indirectement, l’unité Prétoris protégeait l’empire. Sinon, ils n’auraient guère de raisons d’exister, aux yeux du jeune homme. Mais ils protégeaient leur terre de la même manière qu’une guerre totale la protégeait, aussi, il ne perdait pas de vue l’essentiel. Ils étaient là pour supprimer les écueils éventuels dans la grande marche en avant de l’empire. Et il ne voulait pas voire plus loin que cela, simplement parce que le dragon ne voulait pas de l’âme d’un éventuel protecteur. Ils n’étaient pas le bien, ils n’étaient pas les justes, et tous les Prétoris le savaient. Ils avaient été choisis et formés dans un rôle précis : Ils étaient les bourreaux, ce qui punissent, ceux qui traquent et ce qui tuent sans état d’âme. Qu’on les voit, ou qu’ils se voient autrement présentait un danger dans leur mission, et Lähm ne pouvait pas s’y résoudre, c’était aussi simple que ça.

« Bien sûr que nos missions reviennent à protéger l’empire. Mais j’ai l’impression que votre discours embellit les choses. La vérité est que nous sommes des assassins, obéissant aveuglément aux consignes de gens plus compétents que nous pour en donner. Notez que ça ne me pose aucun problème, simplement, il n’y a nulle justice dans ce que nous faisons. Les ennemis de l’empire sont de natures très variées, et tous ne sont pas fondamentalement mauvais. Mais nous ne pouvons nous arrêter sur ce genre de détails. Vous vous doutez bien que c’est impossible. Je préfère nettement qu’on me considère comme une simple machine à tuer plutôt que l’on se méprenne sur la réelle nature de nos actions. En vérité, c’est plus simple ainsi. » Dit le Prétoris, sur son ton qui ne souffrait d’aucune variation, simplement d’une sérénité apaisée en dépit de ses paroles.

Curieusement, concernant Lydie, le Demi-dragon n’avait pas fait d’autres conclusions que celle d’Otmar. Il n’était pas très difficile de deviner un passé sombre à la jeune femme. Malgré ses nombreux talents, et sa beauté indéniable, elle passait ses journées et nuit à boire ou traquer. Elle avait des pensées à fuir, c’était aussi simple que ça. Mais le Prétoris ne s’en inquiétait pas vraiment.

« J’en suis arrivé aux mêmes conclusions. Le passé de Lydie la poursuit sans relâche, ce qui explique son attitude et son envie de chasser plus prononcée que de nature. Je ne lui ai cependant jamais posé la question, car elle ne me concerne surement pas le moins du monde. Cependant soyez assuré qu’elle ne me, enfin ne nous, causera aucun problème. L’aspect monétaire est presque tout ce qui l’intéresse, et c’est, malgré les apparences, une très grande professionnelle. Je n’ai jamais eu à me plaindre de ses services jusqu’alors, et, même s’il me coûte parfois de l’avouer, tant moralement que financièrement, elle m’a été d’un grand secours à de nombreuses reprises. Mais si elle venait à changer, ne vous en faites pas. Je n’oublie pas ma mission première. » Dit simplement Lähm, avant de se concentrer sur la dernière question d’Otmar.

« Pour ce qui est des habits civils, j’en ai effectivement à la caserne. Il faudrait donc que j’y repasse pour m’en équiper si le besoin s’en fait sentir. Pourquoi cette question ? »
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mar 23 Jan - 22:16
Otmar se contenta de répondre d'un ton plutôt conciliant au prétoris concernant ce que ce dernier soulignait avec mine de rien une certaine justesse. « Je suppose pour ma part que c'est surtout une question de point de vue mon brave, le votre et le mien étant tout deux assez valables à leur manière, juste construit par des visions de l'existence assez différentes au final. Je ne dirais donc pas que vous avez tort au contraire, mais peut-être la vérité à ce sujet est multiple, même si là évidemment c'est se perdre dans un débat philosophique qui va probablement plus vous ennuyer qu'autre chose. » Il se permit néanmoins de conclure par un simple. « Mais j'apprécie d'une certaine manière votre vision des choses, après tout l'empire est un ensemble bien plus important que nos humbles personnes au final. Un ensemble qui doit être protégé et pour lequel nous devons êtres prêts à nous battre, car sans nous, le monde ne serait que chaos et désordre. » Peut-être qu'il exagérait un peu en affirmant cela ou peut-être pas, après tout en 3 millénaires d'existence, l'empire avait eu le temps de marquer durablement le monde de son empreinte…

Par contre, l'empereur ne manqua pas d'être pensif quand le prétoris parla du fait qu'il en était arrivé aux mêmes conclusions concernant la dame. Otmar se contenta donc pour sa part d'y répondre pensif. « Sans la faire espionner pour autant car je pense qu'elle le remarquerait, je pense que je vais ordonner une enquête administrative la concernant, cela risque de prendre du temps, mais on ne sait jamais… Il ne faudrait pas après tout que son passé la rattrape d'une manière ou d'une autre au pire moment. Et c'est surtout pour cela en fait, parce que je veux bien croire dans les faits qu'elle ne présentera aucun problème pour nous, sinon elle ne voudrait sans doute pas être au service de l'empire par votre intermédiaire notamment ou bien vous auriez remarqués quelque chose de suspect. » Puis ensuite quand Otmar eut posé une question plus légère et que le prétoris y avait répondu, l'empereur ajouta calmement et d'un air amusé.

« Parce que j'aimerai aller faire un tour en ville, anonymement et ce avec une escorte qui serait composée de votre personne… » Il laissa à peine le temps au prétoris de se rendre compte de ce qu'il venait de dire, puis ajouta d'un ton léger. « Comme nous sommes d'accord, je vous attendrais à l'entrée du palais, je serais déguisé et un peu chamarré pour qu'on me reconnaisse difficilement et évidemment je fais confiance à votre sens de l'observation pour me reconnaître une fois là-bas. » Dans quoi venait-il d'embarquer le prétoris ? Ce dernier le verrait bien assez vite...
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mar 30 Jan - 11:18
Lähm écouta à nouveau l’empereur sans broncher. Ce dernier souhaitait sans doute bien faire, mais les Prétoris jouissaient d’un statut un peu particulier. Non pas qu’ils étaient cible de privilèges, simplement que leur réputation et leur composition les rendais tous difficiles à cerner en détail. Seule leur efficacité, en réalité, était bien connue du grand public. Pour ce qui était du reste, et même pour les strates les plus proches de l’unité, les Prétoris restaient un mystère. Et c’était pour le mieux, compte tenue de leur travaux parfois, même souvent, impopulaires. Après tout, chacun d’entre eux était un assassin à sa manière, ce qui le rendait dangereux, voir inquiétant pour la population.

De la même manière, Lähm approuvait les dires de l’empereur concernant Lydie. L’espionnait ne pouvait être qu’une mauvaise chose car la talentueuse jeune femme ne mettrait pas bien longtemps avant de s’en rendre compte. Aussi, se faisant, cela risquait fortement d’entacher la relation professionnelle que le demi-dragon entretenait avec sa prestataire. Et, ses talents étant encore inégalés dans tout l’empire, voir le continent, il aurait pu s’agir d’une perte colossale, ce qui n’était donc pas dans ses intérêts. Et puis, Lähm n’avait que faire du passé de la jeune femme, et elle aucune raison de le lui confier. Ils vivaient tous les deux au jour le jour et c’était sans doute préférable ainsi. Lähm attendit alors que l’empereur ait fini pour lui répondre.

« Une escorte ? Dans ce cas, je suis à vos ordres. Je vais quérir une nouvelle tenue et vous retrouve comme convenu dans le palais. » Le jeune homme se fendit d’un strict salut militaire avant de sortir en direction des baraquements de l’unité. Il reprenait ainsi son attitude caractéristique de quand il travaillait, puisque tel était le sujet. Silencieux comme une ombre, organisé, et méthodique, comme à son habitude.

L’unité disposait de beaucoup de parures et déguisements différents permettant de se fondre dans n’importe quel paysage géopolitique. Une unité d’appoint les préparait tout particulièrement dans ce but bien précis, car l’infiltration faisait partie intégrante du travail des Prétoris. Mais aujourd’hui, une tenue plus que classique suffirait seulement. En revanche, il était hors de question de se balader avec son sniper, son Brombas devrait donc suffire pour aujourd’hui. Un pistolet attirait, d’une manière générale, un peu moins l’attention. Quand il fut près, il regagna le palais, attendant patiemment que l’empereur ne daigne revenir, guettant le moindre signe qui lui permettrait de l’identifier. Dans tous les cas, grâce à son œil balistique, il lui était plus facile de ne pas se laisser berner par l’apparence d’un déguisement. Lorsqu’il vit l’empereur, il s’avança vers lui.

« Bien, je vois que vous êtes prêt. Où souhaitez-vous aller exactement ? »
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm) Mer 31 Jan - 22:09
Otmar regarda avec un certain amusement dissimulé le prétoris prendre congé pour aller se changer, ce tout en prenant bien entendu la tâche avec un immense sérieux. Fichtre, pensa Otmar, est-ce qu'il pouvait vraiment demander presque n'importe quoi à cet homme et celui-ci prendrait la tâche au sérieux ? Sans doute pas, de toute manière il ne comptait pas le faire, mais il devait avouer que le contraste entre la manière dont lui envisageait la chose et celle dont le prétoris l'envisageait était amusante.

Sur ce, Otmar alla donc lui aussi se déguiser, ce de manière assez classique en prenant des vêtements de citadins de la classe moyenne et un chapeau de cow boy qui cachait dans les faits en bonne partie le visage, cela fait il prit quelques précautions disons pour se rendre difficilement reconnaissables en mettant des lentilles pour la couleur des yeux et en se chamarrant un peu, puis suite à cela il sortit de façon détournée du palais et non par la grande porte.

Ceci fait, il alla attendre non loin de l'entrée principale du palais que le prétoris vienne, ce qui arriva d'ailleurs assez vite. Ceci fait Otmar salua donc en inclinant légèrement la tête Lähm et lui dit aimablement.

« J'aimerais aller prendre la température du peuple disons, ainsi que des commerces. Que diriez-vous donc d'un petit tour dans une allée marchande pour commencer ? Je prévois prochainement d'acheter un garde du corps automate ou mécanique et je me disais qu'un homme comme vous serait à même sans doute de juger la qualité de la protection que pourrait offrir un être mécanique, après tout vous me semblez observateur. De plus, un tel être mécanique pouvant veiller à sa tâche jour et nuit, cela vous semblerait t-il un bon choix en comparaison d'un monstre dressé par exemple ? » Autant lui demander son avis après tout pensa t-il tout en faisant signe au prétoris de le suivre, ce avant d'ajouter calmement.

« De même, auriez-vous des conseils à donner en matière d'armes ? Après tout je vous avouerai que moi-même je manie des armes à feu de temps en temps, notamment pour ma protection, mais peut-être que le brombas n'est pas forcément le meilleur choix pour cela, ça ou bien il y a peut-être quelques améliorations à apporter au mien que vous pourriez me conseiller ? » Le prétoris prendrait peut-être cela au sérieux, après tout ça concernait la protection de l'empereur lui-même que de tels sujets, alors autant ne pas hésiter à demander ces bon conseils à ce sujet. Otmar lui-même avouerait après tout ne pas être un militaire expérimenté dans les faits.
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 1858
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au service de l'empereur (PV Lähm)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Au service de l'empereur (PV Lähm)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» Napoléon Bonaparte, Empereur des Français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Mémoires d'Orzian :: Sujets périmés :: Rps terminés-
Sauter vers: