Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivé des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Les Vampires : aristocratie de la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: Les différentes races
MessageSujet: Les Vampires : aristocratie de la nuit Sam 30 Sep - 21:47
Les vampires :


Histoire :

L'origine des vampires a un lien sans doute avec les prémices des premiers contacts entre les espèces intelligentes et la nécromancie. Il serait impossible de dire qui était le premier vampire et comment celui-ci a transmit son ténébreux héritage, mais il reste que les fils de la nuit ont finit par gagner en nombre au cours des millénaires. Tout d'abord traités comme des monstres et des parias par quasiment tout le monde. Statut qu'ils ont encore dans de nombreuses nations, ils ont reçus néanmoins grâce auprès de l'empire d'Akkaton il y a mille ans de cela par le don de l'empereur humain Frederic. Se retrouvant ainsi liés pour une bonne partie de leur espèce avec l'empire Akkatonien, les vampires sont évidemment aujourd'hui pour beaucoup citoyens de l'empire. Empire dans lequel ils sont sans doute bien mieux intégrés que partout ailleurs...

Statut des vampires selon les 6 royaumes Orzaniens :


  • Akkaton : Ils y sont acceptés comme des citoyens ordinaires et protégés par la loi comme tout le monde. Ils y sont même vus avec une certaine bienveillance ou du moins un certain respect. L'empire tâche de les intégrer au mieux et de faire en sorte qu'il n'y ait pas de "dérapages" en formant des gardes pour qu'ils interagissent spécifiquement avec eux par exemple ou en autorisant une forme de "commerce du sang" pour nourrir les vampires.

  • Ikhyld : Ils sont vus avec malaise et méfiance là-bas. Surtout parce que beaucoup de vampires sont fidèles ou originaires de l'empire Akkatonien le grand rival de l'empire Ikhyldien. Ils sont ainsi souvent perçus comme de potentiels agents ou espions akkatoniens. Un vampire devra vivre à Ikhyld depuis longtemps en prouvant sa bonne foi ou cacher sa nature de ce fait pour passer par dessus cette méfiance tenace.

  • Teïder : Non acceptés, ils sont persécutés et tués à vue dans ce royaume. Les rares vampires qui y vont soit le font de manière temporaires en cachant leur nature et ne s'y attardent pas plus que nécessaire, soit sont des vampires locaux qui cachent aussi leur nature quand nécessaire, mais qui ont des intentions souvent bien plus malveillantes envers les sangs chauds.

  • Eïrn : Les vampires ne peuvent pas poser le pied dans la capitale de ce royaume, comme beaucoup de non humains d'ailleurs. En dehors de le capitale, ils ne sont pas spécialement traités avec malveillance sinon. Ce n'est pas aussi extrême qu'à Teïder, mais bien peu de monde se fiera à nocturne par contre, sauf s'il cache éventuellement sa nature et se fait passer pour un humain. Après, certaines communautés existant là-bas sont bien plus hostiles que la moyenne à leurs égards.

  • Duchés du Sud : Les vampires peuvent s'y rendre, mais seront vus avec une grande méfiance là-bas. Impossible pour un vampire ou presque de trouver un travail un tant que mercenaire dans les duchés par exemple, sauf s'il cache sa nature. Par contre... Si le vampire est riche, alors là des portes s'ouvriront à lui et les gens se montreront tout à coup plus ouverts et aimables. Du moins tant qu'il aura beaucoup d'or à disposition...

  • Eïlynster : Les vampires sont acceptés là-bas, mais uniquement après s'être assuré qu'ils ne sont pas des espions Akkatoniens, ce qui prend du temps et nécessite souvent l'usage de magie. Ceci fait, ils sont intégrés à l'armée d'Eïlynster et leur talents seront exploités au mieux. Notamment dans des unités formées pour combattre la nuit. Quant à leur tâche civile, elle est décidée au cas par cas, mais l'on considère que comme ils n'ont pas besoin de dormir... Ils peuvent bien travailler un peu plus que les autres.


L'opinion fréquente des vampires à l'égard des différentes nations :


  • Akkaton : Les vampires considèrent souvent qu'ils ont une dette envers cet empire. Le seul où ils peuvent vivre à peu près normalement. Ils sont souvent d'ardents défenseurs de cette nation, ou du moins de l'ordre établit là-bas, au point souvent de s'intéresser grandement à la politique où ils ont une influence appréciable.

  • Ikhyld : Le rival de l'empire d'Akkaton, les vampires ont un point de vue mitigé à son égard. Néanmoins ils préfèrent l'empire Akkatonien généralement, surtout que cet empire ne fait pas preuve d'autant de bienveillance à leur égard.

  • Teïder : Les vampires considères que ce royaume qui est foyer d'intolérance, mais aussi de tyrannie gagnera à être prochainement annexé par l'empire Akkatonien. Nul doute que les humains et non humains de là-bas gagneront énormément après tout à vivre sous tutelle Akkatonienne.

  • Eïrn : Les vampires n'apprécient pas cette nation spécialement, ils estime qu'elle gagnera elle aussi à connaître l'égide de l'empire Akkatonien prochainement. Ils pensent néanmoins que ce n'est pas aussi prioritaire que l'annexion du royaume de Teïder.

  • Duchés du Sud : Les duchés du Sud sont une nation d'hypocrites à leurs yeux, peu de vampires sont dupes à son sujet et peu d'entre-eux voudraient y perdre leur temps. Sauf les agents akkatoniens, les voyageurs insatiables ou bien les fugitifs qui n'ont nul part où aller et qui pensent qu'ils peuvent "disparaître" aisément de la circulation dans une nation aussi instable pour peu qu'ils cachent leur nature.

  • Eïlynster : Ils ont une opinion mitigée à l'égard de ce royaume, mais sont souvent bien peu intéressés par l'idée d'aller vivre là-bas, surtout que ça nécessite une façon de vivre bien particulière qui ne leur correspond pas toujours. Ils apprécient certes qu'il y ait une forme de "tolérance" là-bas, du moins si on peut parler de tolérance, mais préfèrent aisément une vie libre et confortable au sein de l'empire Akkatonien.


Apparence physique :

Aux premiers abords, les vampires n'ont rien de "spécial" par rapport à un humain, elfe, ou membre de tout peuple d'origine lambda. Néanmoins, quelques détails peuvent être décelés avec une certaine vigilance et expertise. Une peau glaciale et légèrement ou beaucoup plus pâle que la normale selon la régularité avec laquelle le vampire boit du sang, ou bien des crocs pointues s'il les montre… Voilà les signes les plus évidents pour reconnaître un vampire, pour les autres, seul un expert peut les discerner, car ils sont uniques chez chaque vampire.

Quant au reste, techniquement les vampires sont immortels et n'ont pas besoin de dormir, mais doivent boire du sang régulièrement (environ 1 fois par semaine). Ils gardent l'apparence qu'ils avaient au moment de leur transformation et celle-ci reste inchangée par la suite, sauf pour certains détails tels que la chevelure, ou la pilosité qui, même si elle pousse 5 fois plus lentement, peut se développer grandement si le vampire ne fait rien pour prendre soin de lui. L'on peut sinon noter que certains leurs trouvent un charme ténébreux, mais les spécificités s'arrêtent souvent là.

Mentalité :

-Lieux de vie : Les vampires, selon leurs goûts et le pays dans lequel ils vivent, s'installent soit dans des endroits un peu isolés, même si rarement trop éloigné d'une communauté de "sang chauds" comme ils aiment appeler ceux dont ils se nourrissent. Soit en pleine ville/village dans l'empire d'Akkaton. Ils s’intègrent ainsi parfaitement à la vie quotidienne de l'empire à leur façon, empire où ils ont des postes et des importances diverses. Dans l'empire on qualifie d'ailleurs avec plus ou moins d'humour les vampires d'importances "d'aristocratie de la nuit".

-Façon de pensée : Les vampires ont une tendance à la froideur qui n'est pas générale non plus. Dans le sens qu'ils semblent souvent peu émotifs car ils affichent difficilement leurs sentiments, ce qui ne veut pas dire pour autant qu'ils n'en ont pas, juste que ces derniers se manifestent souvent après qu'ils aient analysés une situation et la réaction logique à avoir. Ce qui leur donne dans les faits une grande maîtrise d'eux-mêmes et une capacité à se détacher des choses inédites quand nécessaires, sauf chez certains vampires qui ont fait sciemment le choix de cultiver leur aspect émotionnel pour que celui-ci se manifeste plus rapidement et aisément, ce qui peut leur donner un côté plus "humain", dans ses avantages et défauts.

Une bonne partie d'entre-eux est sinon du genre assez solitaire, tandis qu'une autre bonne partie au contraire est très extravertie et charmeuse, mais en général dans un cas ou dans l'autre, lorsqu'un vampire se met à apprécier quelqu'un, il ne le fait pas qu'un peu. Ils ont presque toujours un côté possessif qui est plus ou moins gênant selon le dit vampire et la personne qu'il a prit en affection. Il faut sinon noter que les vampires oublient tout de leurs vie passés quand ils se font vampiriser, à part quelques détails importants... Ce qu'il fait qu'il repart de zéro à ce sujet et que ses premiers années en tant que vampires peuvent s'avérer très déterminantes pour son avenir vampirique.

L'on peut sinon préciser qu'ils aiment "chasser", même si cela peut se manifester de différentes manières. Que ce soit par exemple un soldat qui affronte ses ennemis avec joie, un vampire qui aime s'infiltrer chez les gens pour leur prendre un peu de sang à leurs insu, ou bien une séductrice ou un séducteur qui essaye de charmer et d'enchaîner les conquêtes. Au final les vampires ont besoins de satisfaire d'une manière ou d'une autre cette part prédatrice en eux pour se sentir bien, cela ils le savent très bien et ils essayent donc de le faire de façon légale quand ils ont cette préoccupation.

-Famille : Les vampires n'ont pas de notion générale de la famille en tant que telles et pour beaucoup se fichent bien d'en avoir une. Mais certains vampires pour leurs part considèrent que quelqu'un qu'ils ont vampirisés, ou qui les as vampirisé fait partie de sa famille. D'autres encore étendent cela aux sangs chaud et froids qu'ils ont prit en affection. Encore une fois cela dépend donc du vampire concerné.

-Culture : Les vampires ont une affinité différente selon les individus avec la peinture et les arts de tout type. Souvent par contre, ils apprécient les formes d'arts sombres ou assez mélancoliques, néanmoins encore une fois cela n'est pas exhaustif.

Préférences martiale :

Les vampires n'ont aucune préférence martiale particulière, à part peut-être pour tout ce qui attrait aux ténèbres au vu de leurs affinités. Mais encore une fois cela dépend de l'individu et étrangement c'est souvent similaire aux affinités martiales du peuple d'origine du vampire.

Capacités :

-Les vampires sont vulnérables à l'élément du feu et de la lumière. Les sorts ou attaques basées sur ces deux éléments leurs font bien plus mal qu'aux autres peuples et ils usent eux-mêmes de ces sorts moins efficacement.
-Les vampires ont une certaine affinité avec l'élément des ténèbres et sont moins sensibles à des dégâts provoqués par ce dernier et plus efficace dans son utilisation.
-Au cours de la nuit et indépendamment de la lumière ambiante, les vampires bénéficient d'une grande augmentation de leurs capacités physiques, environ +2 au dessus de leur race d'origine dans toutes les capacités physiques sauf la beauté.
-Par contre Au cours de la journée et indépendamment de la lumière ambiante, ils subissent une baisse de -1 de leurs capacités physiques par rapport à leur race d'origines dans toutes leurs capacités physiques en dehors de la beauté.
-Les vampires voient parfaitement dans l'obscurité, mais sont plus sensibles aux lumières vives.

Magie/technologie :

Les vampires ne sont pas indisposés ni avantagés particulièrement dans l'usage de la magie, ou du moins pas plus que la personne qu'ils étaient avant d'être transformés. Ils gardent donc les capacités magiques de la personne qu'ils étaient avant, ainsi que son affinité avec la technologie.

Particularité :

Transformation de quelqu'un en vampire : Lorsqu'il mord quelqu'un et boit son sang, un vampire n'est jamais obligé de transformer celui-ci ou de le vider de son sang. Il peut néanmoins décidé de le faire en injectant une sorte de venin par l'intermédiaire de ses crocs dans cette personne. S'il décide de faire ainsi, la personne sera transformée si sa résistance naturelle ne suffit pas à endiguer le venin. Elle mettra ainsi une journée entière à se transformer en vampire. Le processus étant plus ou moins douloureux selon le degré de luminosité ambiante…

D'ailleurs, un vampire ne peut se nourrir que du sang d'un être pensant, le sang animal ne leurs convient pas.
avatar

Feuille de personnage
Peuple:
Nationalité:
Rang social:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 26/08/2017
Revenir en haut Aller en bas
Les Vampires : aristocratie de la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» La chasse aux vampires ! [Livre 1 - Terminé]
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: Les différentes races-
Sauter vers: